AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 62 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 234 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Dim 1 Jan - 23:21
Depuis que Harry avait rejoint ce qu’on pourrait appeler ce Poudlard du futur, il n’avait pas pu parler une seule fois à Hermione. Ce n’est pas vraiment qu’il ne voulait pas lui adresser la parole, loin de là, mais à son époque, comme dans le passé, un Gryffondor parlant à une Serpentarde était rare, et il ne voulait pas qu’une seule personne se méfie de quelque chose. Déjà que quelques élèves n’avaient pas confiance aux nouveaux arrivants, étant donné qu’ils étaient arrivés en plein milieu d’année.
 

Mais un jour, n’y tenant plus, il décida de lui envoyer un courrier, signé « La Cicatrice » pour qu’elle puisse comprendre que la lettre était de lui, sans que trop de personne comprennent aussi. On n’était jamais trop prudent. Ou VIGILANCE CONSTANTE, phrase que ne cessa jamais de répéter Alastor Maugrey. Cette lettre donnait rendez-vous à la Tête de Sanglier, un pub de Pré-au-Lard, tenu par le frère d’Albus Dumbledore, et qui était très peu fréquenté par rapport aux Trois Balais.
 

En y arrivant, il salua le barman et s’assit à une table dans un coin, au cas où, si quelqu’un arrivait, ils puissent toujours être à l’abri des oreilles indiscrètes et commanda deux Bierreaubeurre, une pour lui et une pour sa meilleure amie.
 

En attendant que la nouvelle Serpentarde arrive, il se mit à penser aux derniers événements. Il était arrivé dans le Poudlard de l’époque de ses parents, alors que ces deux derniers n’étaient pas encore ensembles. Cela faisait bizarre d’être si proche de ses parents, de pouvoir leur parler, mais sans leur dire qui il était vraiment par rapport à eux. C’était aussi douloureux, mais bon que pouvait-il y faire ? Juste éliminer Voldemort et ainsi tout serait terminé. Enfin il l’espérait.
 

C’était de cela qu’il voulait parler avec Hermione. De l’avancée de la mission.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Lun 2 Jan - 11:08
Hermione n'avait pas revu Harry depuis leur arrivée en 1977 et elle aurait mentit si elle avait affirmé qu'il ne lui manquait pas. Mais en même temps elle angoissait un peu à l'idée qu'il puisse lui en vouloir. C'est vrai après tout, elle l'avait mit dans une situation gênante avec ses parents. Elle se doutait que cela devait être très dur pour lui. Cependant, au fil des mois elle avait apprit à mettre sa culpabilité au fond d'un tiroir. Ce n'était pas le moment d'avoir des remords. De toute manière, maintenant elle devait faire avec. Alors, autant mettre tout sentiment néfaste de côté et se concentrer sur les choses importantes. En l'occurrence, vaincre Voldemort et retourner chez eux étaient les deux objectifs primordiaux.

Enfin bref, Harry voulait certainement lui parler de ces avancées et peut-être qu'elle lui manquait. Elle l'espérait en tout cas. Il lui avait donné rendez-vous par hiboux à la Tête de Sanglier, beaucoup moins réputé que les Trois balais ce qui était certainement le choix le plus judicieux. Après tout, aux yeux des élèves de 77, une Serpentarde et un Gryffondor ne parlaient ensemble et aux yeux de ceux de 98, cela paraitrait beaucoup trop suspect. Elle avait encore du mal à se faire accepter. Personne ne croyait qu'une lionne pouvait devenir un serpent. Elle non plus d'ailleurs. Pourtant, et même si elle avait en quelque sorte guidait le choixpeau pour l'envoyer à Serpentard, il avait lui-même dit trouver des éléments d'une bonne serpentarde en elle. "Oui, mais il a mit super longtemps pour se dire, la preuve Mione, tu es considérée à cette époque comme une chapeaufloue. C'est ton souhait qui t'a fait envoyé là-bas."

La jeune femme finit par entrer après avoir bravé le froid et le vent de l'hiver glaciale qu'ils vivaient et chercha Harry du regard avant de le repérer, installé à une table dans le fond. Elle s'approcha de lui, enleva bonnet écharpe et manteau et s'assit ensuite face à lui.

- Bonjour Harry. Ca fait longtemps. Comment tu vas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 62 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 234 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Lun 2 Jan - 14:56
Le jeune Harry Potter était donc complètement enfoui dans ses pensées, en réfléchissant à des choses diverses, comme ce voyage dans le passé, qui maintenant, était son quotidien, le fait de côtoyer ses parents, sans lui dire qui il était, mais aussi son parrain, et Remus, et même ce traitre de Peter Pettigrew. Mais peut-être la chose qui rendait encore plus étrange, ce sorte de voyage dans le passé, était de voir des personnes qu’il avait connu plus âgées, comme Sirius ou même le professeur McGonagall, qui avait quelques rides et aussi quelques cheveux blancs en moins.
 
Il n’eut pas le temps de se plonger encore plus longtemps dans ses pensées, Hermione était arrivée entre temps, et la salua en s’inquiétant pour sa santé. Il fut heureux de la revoir, surtout après tout ce temps sans aucune nouvelle d’elle, avec juste quelques saluts mais sans plus d’effusion dans les couloirs. Mais là, personne dans le pub n’était présent pour les déranger, les espionner ou autre, alors il pouvait enfin se comporter normalement avec sa meilleure amie. Il se leva donc et la prit dans ses bras, comme il le faisait dans leur passé, c’est-à-dire dans le futur. Oui, c’était un peu compliqué, et cela pouvait donner très facilement des migraines. Finalement, il répondit à sa question, afin de la rassurer quand même un tant soit peu.
 
Coucou Hermione. Cela faisait trop longtemps, je vais bien et toi ?
 
Harry était vraiment plus qu’heureux de revoir sa meilleure amie. Cela lui chagrinait quand même de ne plus pouvoir lui parler autant qu’avant, faire comme si de rien n’était, alors qu’avant, il passait le plus clair de leur journée ensemble.
 
Il la fit s’asseoir et lui demanda des nouvelles, par rapport au fait qu’elle soit une Serpentarde maintenant et non plus une Gryffondore. Il regrettait leurs rires et leurs chuchotements dans la salle commune, juste avant de se coucher.
 
Cela se passe comment chez les Serpentards ? Ils ne sont pas très horribles avec toi ? Car sinon, ils auront à faire à ma baguette !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Lun 2 Jan - 20:40
Lorsqu'elle vit Harry se lever, Mione fit de même et il la prit dans ses bras. Enlacer quelqu'un est un geste totalement banale mais pour elle, à cet instant et avec lui cela était empreint d'un sens et d'une sincérité qui lui mit du baume au cœur. 5 mois qu'elle n'avait pas prit l'un de ses deux meilleurs amis dans les bras. Que ce soit Ron ou Harry, elle ne les voyait quasiment pas ou ne pouvait de toute manière pas être affectueuse avec eux en public. Et cela lui faisait terriblement mal. Parce qu'ils lui manquaient. Ainsi, la jeune femme pausa sa tête dans le cou du garçon et profita du moment. Elle se sentit d'un coup plus heureuse qu'elle ne l'avait été depuis longtemps, comme si les deux dernières années de sa vie partait en fumée, comme s'ils étaient de retour dans leurs premières années à Poudlard. Ils avaient beaucoup perdus durant cette guerre mais ils avaient surtout dû abandonner leur innocence très jeune. Bien trop jeune au goût de la belle Granger.

Ils se séparèrent après un temps indéterminée et il répondit à sa question.

- Ca va. Je suis tellement heureuse de te voir que ça ne peut qu'aller. Vous me manquez terriblement avec Ron et Ginny.

Ils s'assirent ensuite à nouveau et le brun commença à lui parler des Serpentards ce qui fit rire Hermione. Est-ce qu'ils étaient horribles avec elle ? Pas plus que d'habitude. Peut-être moins même. Certes ils étaient plus méfiants, et la fixait souvent avec attention et parfois dédain mais ils l'insultaient beaucoup moins qu'avant et c'était déjà un bon point.  

- C'est pas génial. Mais ça pourrait être pire. Ne t'inquiètes pas, s'ils cherchent les ennuis, il faudra déjà qu'ils fassent face à ma baguette. Bah oui, en tant que parfaite Serpentarde, je n'hésite plus du tout à la brandir vois-tu.

Puis, elle se mit à rire. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ainsi rit alors que ce n'était pas forcément drôle. En tout cas, cela lui faisait du bien. Mais elle reprit bien vite son sérieux et le masque d'indifférence qu'elle avait prit l'habitude de porter.

- Et sinon plus sérieusement, tu... tu as parlé avec tes parents ? Ca ne fait pas trop étrange ? 

Hermione avait parlé doucement et assez timidement, de peur de lui faire de la peine mais elle s'inquiétait à son sujet et avait besoin de savoir. Après tout, c'était sa faute à elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 62 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 234 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Dim 15 Jan - 10:11
Aux yeux d’un inconnu, cette scène, ce câlin, entre deux élèves de Poudlard, une Serpentarde et un Gryffondor, si l’on en croit les couleurs des écharpes qu’ils portaient autour du cou pour se protéger du froid hivernal qui régnait en ce mois de janvier, pourrait semblait insignifiant… Quoiqu’un câlin entre deux maisons qui étaient quand même connues pour se détester, pourrait sembler louche, mais sans plus… Mais pour Harry, ce câlin, était bien plus qu’un simple câlin lambda avec une autre personne… De toute façon, il n’était pas vraiment friand d’autant de gestes d’attention, mais là, il le faisait avec Hermione, sa meilleure amie, qu’il n’avait pas pu revoir depuis qu’ils étaient arrivés ici, dans le Poudlard du passé. Cela voulait dire, facilement une histoire de plus de cinq mois. Dans son câlin, il voulait transmettre à son amie, qu’il tenait serrée dans ses bras, qu’elle lui avait manquée pendant ces longs mois.
 
Ils finirent par se séparer.
 
« Toi aussi tu nous manques Hermione… Bien plus que tu ne le penses. »
 
Harry se sentit rassuré que les Serpentards ne soient pas trop méchants envers son amie. Il réussit même à sourire à la remarque de la jeune fille. Et il fut super heureux de l’entendre rire. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas entendu ce rire, et cela lui tenait chaud au cœur.
 
Mais ce rire cessa bien trop tôt au goût de Harry, qui était persuadé qu’elle ne devait pas rire longtemps avec ces Serpentards. Elle lui demanda comment cela se passait avec ses parents. Il sourit tristement.
 
« Oui, je les vois beaucoup, je parle beaucoup à ma mère… C’est étrange de se dire que c’est le seul moyen que j’aurai pour les connaître. »
 
Pendant un instant, cela lui rappela la vision qu’il avait eu en regardant le Miroir du Risèd, lors de sa toute première année à Poudlard. Il ne la voyait plus que dans ses rêves ou cauchemars dorénavant.
 
Mais il ne voulait que cette ambiance chaleureuse, qui s’était vu naître avec leur câlin, au tout début de leur rencontre. Il ne fallait pas la rendre triste. Mais comment lui redonner de la bonne humeur ? Le bal ! Il avait complètement zappé ce bal ! soudainement, il devint gêné…
 
« Hermione, je te rassure, tu n’es pas obligé de dire oui, je te rassure, mais… je voulais savoir si… si cela te dérangeait d’aller au bal organisé par l’école, avec moi ? Juste en ami, je te… te rassure. Et si tu as déjà quelqu’un, tu peux me le dire… Hein… »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Dim 15 Jan - 12:58
Hermione se moquait bien de savoir si on allait les voir ou non. La seule chose qui comptait à cet instant était les bras de son meilleur ami qui l'enlaçaient. Il lui avait énormément manqué d'autant plus que c'était la première fois qu'ils étaient aussi longtemps séparés et cela était vraiment étrange. Elle aurait voulu rester indéfiniment caché dans le creux de ses bras, à l'abri de toute cette guerre, de toute cette cruauté et horreur. Sauf que ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas rester protégée. Le monde avait besoin qu'elle se batte pour lui, pour rétablir l'ordre. Mais plus tard, parce que là, elle voulait passer un peu de temps avec Harry, loin de Poudlard. Rien qu'eux deux. Alors, ils se séparèrent.

- J'espère bien que je vous manque ! Je suis sûre que vous enchainez bêtise sur bêtise !

Elle rit, se moquant d'eux et ébouriffa les cheveux du jeune homme. Il est vrai que c'était toujours Hermione qui réparait leurs étourderies, à Ron et lui. Ca avait toujours été ainsi, après tout, c'était elle la tête pensante. Puis, face à son inquiétude sur les serpentards, elle avait tenté de le rassurer. Ce qui n'eut pas un résultat totalement satisfaisant. Alors, elle lui dit ce qu'elle pensait.

- Tu sais, ils sont pas tous méchants. Les Serpentards de cette époque sont même gentils, ils sont comme nous, comme tout le monde. Ils tentent pour la plupart de se défaire de l'emprise familiale Harry. Ils ne sont pas leurs parents et beaucoup ne sont pas d'accord avec les principes qu'on leur a inculqué. En plus, de ce que j'ai vu, certains sont même pour l'amitié entre les maisons. Et les Serpentards de notre époque... c'est un peu différent mais je ne leur parle pas alors ça va. Ce n'est pas si terrible. Bon, ce n'est pas Gryffondor, dit-elle avec un sourire chaleureux, mais on s'y fait.

Puis, ils évoquèrent les parents du jeune homme : James et Lily. Hermione savait que cela devait être mentalement dur psychologiquement à tenir.  Mais c'était aussi une chance pour Harry, la chance de les rencontrer et d'apprendre à les connaitre, ce que même si leur plan aboutissait, il n'était pas sûr de pouvoir faire un jour.

- Comment elle est ? Ta mère je veux dire ? Je sais Harry... J'aimerais tellement que ce ne soit pas le cas, que tout ce que nous faisons puisse te permettre de les connaitre, de grandir avec eux.

Harry eu d'un seul coup l'air assez gêné et il eu beaucoup de mal à formuler sa demande. Le voir ainsi amusa énormément Mione qui profita de la situation, pour le taquiner. Il était chou quand il était gêné, mais ça, elle ne le dirait jamais à haute voix.

- Comment ? Tu veux m'inviter au bal de la Saint-Valentin ? Je suis pas sûre que Ginny soit d'accord hein.

Elle fit une petite moue avant de rire et d'hocher la tête.

- Je te taquine. Ce serait avec plaisir que j'irais avec toi en tant qu'amie, à condition que tu me fasses danser et que tu ne me marches pas sur les pieds hein. T'inquiètes pas, je n'avais personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 62 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 234 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Sam 11 Fév - 19:01
Hermione n’était pas la seule à profiter de ce moment. En effet, Harry était vraiment heureux de pouvoir serrer sa meilleure amie dans ses bras… surtout après tout ce temps. Le Gryffondor devait avouer qu’il se sentait un peu seul, depuis leur arrivée dans le passé. Il ne savait pas pourquoi, mais il ne parvenait pas à combler ce vide qui le tourmentait depuis plusieurs mois déjà. Evidemment, il n’était pas seul physiquement… Il était toujours ami avec Ron, et tous les deux étaient toujours et encore prêts pour faire les quatre cents coups ensembles… Même s’il aurait fallu avouer que depuis ce voyage temporel imprévu, ils s’étaient quand même calmés… Peut-être parce qu’un professeur McGonagall plus jeune, courait aussi plus vite après des élèves en faute ? Il y avait aussi Ginny… mais c’était une longue histoire. Et puis Hermione, qu’il aimait autant que Ron, même si avec elle, on ne pouvait pas faire autant de bêtises, quoique, les garçons avaient une influence désastreuse sur elle, avec qui il ne pouvait que trop peu parler, à son plus grand malheur, même s’il le souhait hardiment. Et Hermione qui ne leur donnait même pas la présomption d’innocence… Des bêtises… Un tout petit peu… Un peu beaucoup peut-être… Nous n’avons pas encore fait tourner en bourrique la pauvre professeure McGonagall. Elle semble en parfaite santé… Tu ne trouves pas… Peut-être un peu plus de cheveux blancs… Ou de cernes sous les yeux à force de passer ses nuits à courir après les élèves… Au moins, nous la maintenons en forme… Et nous ne battons pas les Maraudeurs. Et Hermione qui lui ébouriffait les cheveux.
 
« Hermione, il faut croire que nous sommes plus sages… Ou plus grand… A voir. C’est peut-être toi qui nous incitait à faire des bêtises ?! Et ne me décoiffe pas, tu ignores combien de temps je passe chaque matin à les coiffer ! »
 
Evidemment que Harry la taquinait. Il lui rendait simplement la monnaie de sa pièce. Et pour la coiffure… Euh… Les cheveux ont-ils déjà croisés une brosse ? A voir…
 
Mais le sujet changea et Hermione parla des Serpentard de son époque. Harry ne put que soupirer de soulagement. Personne n’embêtait Hermione. C’était là l’essentiel.
 
« Heureusement alors… Mais ce qui m’étonnera le plus, c’est toi qui prend la défense des Serpentards. Car on ne peut pas dire que dans le futur, ils sont sympas. Entre Drago, ou encore Pansy… ou tu te souviens de Millicent ? A cause de son chat, ou plutôt grâce à lui, tu avais reçu une carte de Gilderoy qui te souhaitait un bon rétablissement. Ce n’est pas comme cela qu’il faut faire pour devenir Animagus. Tu devrais le savoir, toi, qui écoute si attentivement les cours de McGonagall. Elle accepterait peut-être de te faire devenir Animagus ? Dommage que tu ne miaulais pas… »
 
Harry la taquina sur le sujet de sa forme féline. Mais il perdit bien vite le sourire quand Hermione parla de sa mère. En effet… Ce n’était pas vraiment facile de devoir côtoyer sa mère tous les jours, sans pouvoir lui parler… C’était peut-être le plus compliqué pour lui… Ne pas lui dire qui il est vraiment pour elle.
 
« Je ne lui ai jamais parlé… Mais je l’ai longtemps observé. Elle semble très gentille, et douce… Elle aurait été une mère parfaite, je pense… Et Lullaby est son portrait caché. Les deux, côte à côté, c’est flagrant. Mais Hermione, tu n’y es pour rien… »
 
Et pour finir la gêne… Nous avons fait un joli palmarès des sentiments que pouvait ressentir Harry… Au moins, il n’était pas une petite cuillère… La joie, la taquinerie, le regret et enfin la gêne. Comment pouvait-il lui proposer d’aller au bal ? Surtout un bal de la Saint-Valentin ? Même s’ils y allaient en meilleurs amis, elle avait peut-être quelqu’un ? Et elle la taquina au sujet de Ginny… Il ne lui avait pas parlé depuis leur arrivée… Pourquoi ? Il l’ignorait… Mais Hermione finit par accepter… A condition qu’ils dansent, sans trop d’écrasages de pieds. La danse… Cela aussi, c’était une longue histoire…
 

« C’est obligé la danse ? »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Mar 14 Fév - 14:58
Les deux adolescents profitaient de ce moment si rare tant qu'ils le pouvaient. Si ces retrouvailles faisaient du bien à Hermione, elle savait parfaitement que c'était également le cas pour Harry. Leur petit trio était inséparable depuis maintenant un peu plus de sept ans, il était donc normal que d'un coup, ne plus être dans la même maison leur semble si étrange. Ils n'étaient pas habitués à ne pas être H24 ensemble. Même pendant les vacances ils avaient fini par presque emménager chez les Weasley. Mione ne voyait pas sa vie sans ses deux meilleurs amis même s'il lui arrivait de vouloir les frapper ou qu'ils la taquinent. Elle les adorait, c'était ainsi. De cette manière, la solitude forcée qu'ils subissaient, cet éloignement était parfois dur à vivre. Dans l'ensemble, pour elle, ça allait si on occulter le fait qu'elle les sache tous ensemble. Parfois, elle se demandait même s'ils s'amusaient plus sans elle mais elle n'osait poser la question au cas où la réponse serait trop compliqué à assumer.

Tous les trois avaient grandis. Ils n'étaient plus de vulgaires petits enfants et même si elle était persuadée que les garçons faisaient toujours pleins de bêtises, le contraste avec leurs professeurs qui eux avaient rajeunis était assez amusant et un peu ironique. Les pauvres... s'ils savaient ! Voir le professeur McGonagall plus jeune, plus vive, plus beaucoup de choses avait la première fois était quelque chose de très déconcertant. Le pire pour elle avait sûrement été quand elle avait croisé Rogue, jeune par conséquent, dans les couloirs. Elle avait été surprise et avait d'ailleurs du se retenir d'exploser de rire. Personne n'aurait compris.

Enfin bref, il était vrai qu'elle ne pouvait imaginer un Harry et un Ron innocent, qui ne faisaient pas de bêtises. C'était vraiment inimaginable pour elle.

- Vous ? Plus sages ? Moi ? Vous inciter à faire des bêtises ? Ce que tu dis à presque autant de sens que Drago Malefoy à Poufsouffle. Mais c'est que tu deviens superficiel Harry ! Comme si tu avais déjà coiffé un jour tes malheureux cheveux.

Et elle roula les yeux au ciel pour insister sur l'absurdité de la chose en question. Il s'inquiéta alors de comment ça se passa dans sa nouvelle maison et elle le rassura en lui affirmant que personne ne l'embêtait, qu'elle était tranquille. On lui adressait pas forcément la parole, du moins ceux de 98, mais on ne venait pas l'enquiquiner.

- Je ne prends pas leur défense, je dis juste qu'ils sont pas si horribles que tu le penses. Drago a du se calmer avec toute cette guerre, il ne m'a pas adressé une seule fois la parole, pas même pour m'insulter de sang de bourbe alors arrête de t'inquiéter pour moi. Je sais me défendre Harry.

Malheureusement pour le jeune homme, elle lui en fit une merveilleuse démonstration quand il lui rappela cet épisode honteux où elle avait prit un polynectar avec un poil du chat de Milicent au lien d'un cheveu de la Serpentarde. Elle lui mit une claque à la joue, un peu plus fort qu'une simple tapette amicale mais pas non plus une gifle mémorable.

- Non mais je ne te permets pas Harry James Potter !

Elle avait bien évidemment prit un ton autoritaire tout en chuchotant pour éviter l'écoute d'oreilles indiscrètes. Ils enchainèrent ensuite sur Lily, la mère du jeune homme et son ami lui expliqua les problèmes qu'il pouvait rencontrer en la côtoyant sans pouvoir lui révéler la vérité.

- Tu devrais aller lui parler Harry, tu as le droit de discuter avec ta mère, c'est normal. Et oui je sais, j'ai eu la chance d'avoir des cours avec ta mère et même d'avoir un devoir à préparer avec elle. Elle est adorable mais je crois qu'elle me voit comme de la concurrence au niveau scolaire.

Hermione eu un petit rire. Lily était vraiment trop chou mais... le tout début de leur rencontre avait été complexe quand même. Elle sourit sincèrement à ce souvenir.

- Oui, c'est obligé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 62 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 234 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Sam 25 Fév - 22:34
Harry ignorait tout ce qui se passait dans la tête d’Hermione, il ignorait les questions qu’elle se posait, il ignorait les pensées qu’elle pouvait avoir. Il n’était pas Légilisimens. Il avait déjà été un très mauvais Occlumens. Mais, même si, il aurait eu la capacité de lire dans les pensées d’une personne, il n’aurait jamais osé se servir de ce don. Pour lui, cela serait de l’intrusion dans la vie privée d’une personne. Ainsi, il ne saura jamais que sa meilleure amie se demandait si ses amis s’amusaient mieux sans elle, maintenant, qu’elle n’était plus dans la même maison, et qu’il ne pourrait plus passer leurs soirées ensemble, dans leur salle commune, au couleur de la maison des Gryffondors, c’est-à-dire, en rouge et en or. Mais, il aurait su l’existence de cette question dans la tête de la fausse Serpentarde, le jeune garçon aurait répondu qu’au contraire, même si elle leur faisait souvent la morale, leur rappelait de faire leurs devoirs, elle leur manquait, et cela faisait comme un vide, dans la grande pièce, sans elle.
 
S’ils faisaient toujours des bêtises ? Moins… Beaucoup moins… Et puis, une Minerva McGonagall, plus jeune, plus rapide, cela ne les arrangeait pas non plus… C’était plus difficile maintenant, de se servir dans les cuisines de Poudlard. Et la cape d’invisibilité ? Harry l’avait encore… Il s’en servait même… Ils avaient essayé une fois, une visite dans la cuisine, avec Ron… Cependant le problème de cette cape, et bah, c’est qu’elle ne retirait pas leur présence, et ils sentaient encore une odeur. Et le professeur McGonagall était un Animagus qui pouvait se transformer en chat… Avec un bon odorat… Elle les avait suivis jusqu’ à la cuisine, et quand ils retirèrent la cape, et elle les renvoya dans leur dortoir, avec des points en moins et une magnifique retenue. De plus, elle leur avait confisqué leur cape… Mais le Gryffondor l’avait retrouvé au pied de son lit quelques jours plus tard, et il soupçonnait le professeur Dumbledore de lui avoir redonné cet objet précieux, comme il l’avait fait dans le passé, lors de la première année du jeune garçon.
 
En tout cas, les accusations de Harry envers Hermione, la fit beaucoup rire. Et elle nia tout.
 
« Hermione, dois-je te rappeler, que c’est toi qui nous a incité à aller dans la Réserve chercher des informations sur Flamel, d’aller dans les toilettes des filles, de boire du Polynectar… Et là, cela ne fait que deux années. Et cela m’étonnerait que le règlement accepte toutes ces activités. Et j’ai déjà coiffé mes cheveux, par information. Seulement, ils ne sont pas très coopératifs. Et Drago à Poufsouffle, c’est comme Milicent Bulstrode à Serdaigle… Elle brille pour son intelligence. »
 
Il semblerait qu’Hermione n’ait pas trop apprécié que son ami lui rappelle ce malheureux souvenir, de transformation loupée avec le Polynectar. En effet, elle lui administra une magnifique claque, qui fit quand même mal à Harry. Mais… Il se frotta sa joue douloureuse, et se demandait s’il aurait une trace de sa main, ou si sa joue serait simplement rougie par le coup qu’il venait de recevoir.
 
« Et moi, Hermione Jean Granger, je ne te permets pas de me donner de claques. Tu en mériterais une… Je suis simplement trop galant pour frapper une fille. »
 
Hermione conseilla à son ami de parler à sa mère. Tant qu’il n’avouait pas qu’il était vraiment, Harry savait qu’il n’y avait pas de problème qu’il parle à la personne qui lui avait donné la vie, et dont il n’avait pas vraiment pu faire connaissance, étant donné que quelqu’un l’avait tué un peu trop tôt. Cependant, le jeune garçon, depuis tout petit, rêvait d’entendre le son de la voix de sa mère, autre part que dans ses cauchemars, qu’en présence d’un Détraqueur, ou grâce à l’aide de la pierre de Résurrection. Il voulait entendre sa voix, d’une manière vivante. Mais il n’osait pas l’aborder… Et puis que lui dirait-il ? « Bonjour, je suis ton fils… Enfin, tu ne le sais pas encore… Car je suis du futur… Mais tu le verras dans plusieurs années… En fait, oublie, veux-tu ?... Et recommençons du début… Moi, c’est Harry ! »
 
« Plus facile à dire qu’à faire ! Que lui dirais-je ? »
 
Il soupira…
 

« D’accord pour la danse… Tu vas le regretter. »
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Dim 26 Fév - 22:27
Elle aurait voulu la poser. Cette question brûlait ses lèvres depuis qu’ils avaient commencé à parler et c’était normal qu’elle ait de telles inquiétudes. Après tout, elle n’était plus avec eux, donc elle ne pouvait pas savoir comment était l’ambiance chez les ors et rouges, elle ne pouvait pas non plus lire dans l’esprit du brun. Elle apprenait l’occlumancie, pas la légilimancie. Elle avait envie de demander à Harry mais il se serait moqué d’elle, elle en était certaine. Il n’aurait pas comprit pourquoi elle posait cette question et elle ne lui en aurait pas voulu même si elle aurait été vexée. Alors, la question qui la tourmentait mourut sur ses lèvres sans avoir été prononcé à voix haute et laissant la jeune femme dans le doute, dans l’incertitude. En fait, elle ne préférait pas savoir. D’une certaine manière, elle n’accepterait pas une réponse qui pourrait lui faire mal. Elle avait besoin de se rattacher à quelque chose quand ça n’allait pas et tant que ses souvenirs restaient intacts, elle pouvait le faire avec eux, avec les pensées la ramenant à Poudlard, à leurs premières années, à la salle commune des Gryffondors. En pensant à tout cela, la brunette eut les larmes aux yeux mais elle tenta de les faire disparaitre avant qu’il ne s’en rende compte. Elle ne voulait pas pleurer. Ce n’était plus son style.

Imaginer Harry et Ron devenir sages, sans faire de bêtises, étaient impossibles pour la jeune femme qui avait passé tant d’années à les calmer, à leur rappeler les règles. Elle se rappelait de sa plus fameuse phrase : « avant que l’un de vous n’ait une brillante pour nous faire tuer. Ou pire, nous faire renvoyer ». Ce jour là, elle avait un peu abusé, c’est vrai mais elle était très élève modèle et c’était la première fois qu’elle le transgressait. Être renvoyée de Poudlard avait longtemps était une peu important chez elle-même si elle était vrai qu’elle n’avait pour le coup pas trop eu le sens des priorités. Harry n’avait apparemment pas décidé d’être cool avec elle mais plutôt de rattraper le temps perdu en taquinerie en commençant par lui rappeler toutes les choses que le règlement ne permettait pas qu’elle les avait encouragé à faire. Bon, dis comme ça, elle paraissait être une très très mauvaise élève, le genre qui ne connait pas la discipline mais il sortait tout de son contexte, comme d’habitudes.

-      Tu abuses oh ! Tu oublies de préciser que si je vous ai incité à faire de telles choses c’était pour le bien du monde sorcier non mais je rêve ! Alors que vous les bêtises que vous faites vous les faites par envie et non pas par devoir !

Un peu outrée, elle lui lança ce regard désapprobateur qui la définissait si bien avant de reprendre la parole.

-      T’es sûr que tu les as déjà coiffés ? J’ai des doutes pour ma part. Oui effectivement, aussi improbables l’un que l’autre tout comme le fait que je puisse vous inciter à faire des bêtises. C’est votre faute si je ne respectais pas le règlement et tout le monde le sait Harry.

La claque qu’elle administra ensuite à son meilleur ami n’avait pas pour but d’être si violente mais elle ne s’excusa pas quand même,  après tout il l’avait mérité et elle le lui rappela bien comme il faut.

-      Mais je te ferais dire que quand on est galant mon cher, on ne rappelle pas des moments aussi honteux et humiliants à une jeune femme. Oh c’est bon, on sait tous les deux que tu ne veux pas me frapper.

Pour se faire pardonner elle lui fit tout de même un bisous sur la joue en question, style « bisous magique » et éclata de rire. Ce que c’était bon de le retrouver…

Il se confia alors à elle, lui expliquant ne pas savoir comment aborder sa mère et finalement elle ne savait pas trop quoi lui donner comme conseil. Elle, elle avait eu la chance de rencontrer Lily Evans et il fallait qu’il le fasse parce qu’après tout c’était sa mère !

-      Vas-y au feeling Harry mais ne dis pas de bêtises. Fais comme si elle était n’importe quelle fille de ta maison. Je ne vais quand même pas venir avec toi et te guider par la main hein, c’est elle ta mère pas moi. Parle lui de cours.

Enfin, le jeune homme accepta, ou plutôt céda, pour lui offrir une danse lors du bal de la Saint-Valentin où il lui servirait de cavalier. Selon elle, c’était le minimum  vu qu’il l’invitait mais bon, elle savait qu’il n’aimait pas ça et n’était pas doué alors elle ne pouvait que le remercier de l’effort fourni.

-      Merci Harry, promis juste une. T’es un amour quand tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 62 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 234 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Jeu 2 Mar - 14:29
C’était peut-être cruel de la part d’Harry de taquiner sans cesse son amie alors que cela faisait plusieurs mois qu’ils ne s’étaient pas vus… Qu’il pourrait l’accueillir d’une toute autre manière… Mais il fallait comprendre, qu’avant, les deux jeunes adolescents, en même temps, des adolescents, c’était rarement vieux, sauf dans la tête, se lançaient des piques de temps en temps. Mais maintenant, comme ils ne pouvaient plus le faire de temps en temps, le Gryffondor la taquinait autant qu’avant, mais dans un laps de temps beaucoup plus court. Ce qui pouvait paraître cruel aux yeux des étrangers… Mais au contraire, le jeune brun, aux cheveux souvent décoiffés, ne voulait pas être méchant avec son amie, il l’aimait trop pour lui faire du mal intentionnellement.
Mais Hermione se défendait bien quand même, et tant mieux, car Harry serait vraiment déçu du contraire, elle l’avait habituée à de grandes et belles choses quand même en argumentation. Elle lui répondait à chacune de ses remarques, au taquet. Elle avait vraiment du mal à s’imaginer ses amis sages… En même temps, ils avaient fait tellement de bêtises durant ses six premières années, que les personnes qui le connaissaient bien, auraient beaucoup de mal à lui donner le bon Dieu sans confession. Mais par contre, il était vrai qu’il s’était calmé cette année. Il avait quand même des choses plus importantes à faire, comme passer ses ASPIC, et ce n’était pas un sujet de plaisanteries, comme vaincre, ou plutôt trouver un moyen de vaincre Voldemort, ou Celui-Dont-On-Ne-Prononce-Pas-Le-Nom, comme on l’appelait déjà à cette époque…
 
Tu exagères quand même ! On ne fait pas tant de bêtises que cela ! Et puis quand on pille les cuisines, on ne le fait pas plaisir, on pense simplement à nos estomacs… Tu es quand même de très mauvaise foi… Je coiffe mes cheveux tous les matins… Simplement, et bah, ils ne sont pas très coopératifs…
 
Après, il ne fallait pas se mentir, Harry se moquait un peu de son physique. Il ne passait pas une heure dans la salle de bains tous les matins, afin de se faire beau… Beau pour quoi en plus ? Pour une journée de cours… Il en cherchait encore l’intérêt… Alors, c’est vrai, il ne se donnait pas à son maximum pour coiffer ses cheveux rebelles… Car de la laque, cela pourrait servir. Mais à quoi bon acheter de la laque et s’en mettre tous les matins sur les cheveux, si ce n’est pour rien ?
En tout cas, Hermione avait toujours réponse à tout, et cela avait un don pour agacer son ami… Elle ne pouvait pas le laisser gagner pour une fois ? Il plaisantait bien évidemment… Il n’allait pas gâcher un trop rare moment partagé avec des broutilles pareilles.
 
Mais on ne peut pas être parfait tout le temps. Et puis, il fallait bien que je me venge. Et tu étais mignonne… Dommage que tu ne miaules pas par contre… Là, on aurait bien ri !
 
Il ne lâcherait pas l’affaire. Mais Hermione essaya quand même de se faire pardonner en faisant un bisou magique sur la joue encore endolorie de son ami.
Mais ils passèrent bien à autre chose… La fausse Serpentarde lui donna des conseils pour qu’il puisse aborder sa mère. Mais c’était beaucoup plu simple à dire qu’à faire. Déjà, Harry était quand même un brin timide. Lui parler de cours ? Mais elle était sérieuse ? Harry ? Parler de cours ? C’était quand Rogue défendant les Gryffondors… Cela n’avait ni queue ni tête.  
 
Hermione… Toi peut-être, tu pourrais lui parler de cours mais pas moi. JE ne suis pas aussi intelligent que toi, et puis mes notes sont bien loin de te surpasser. Je ne vois pas en quoi je pourrais lui parler cours.
 
Finalement, Hermione remercia le jeune Harry de lui avoir accordé une danse… Bon d’accord, il avait plutôt fini par céder après plusieurs supplications de la part de sa future partenaire pour le bal de Saint-Valentin… Il ne faudra pas qu’elle vienne le voir le lendemain pour se plaindre d’ampoules aux pieds. Il l’avait préparé, et ne lui avait rien caché de son inexistant en danse. Elle était prévenue et elle avait insisté, c’est son problème désormais.
 
Attention à ce que tu dis Hermione ! Je pourrais prendre la grosse tête et ne pas tenir ma promesse.
 

Harry taquinait à nouveau son amie. Il était heureux de voir, ou plutôt de remarquer, que malgré le temps qu’ils avaient passé, chacun de leurs côtés, ils étaient encore très proches tous les deux. Cela lui faisait du bien de se rendre compte qu’il avait encore des amis très fidèles, ce qui était plus que bénéfique dans un temps difficile, comme celui qu’il vivait en ce moment, alors qu’ils étaient en pleine guerre. Les amitiés pouvaient permettre de se détendre auprès de quelqu’un qui nous tient à cœur. 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier  Mar 28 Mar - 22:27
Ne plus voir autant Harry que pendant les sept années précédentes n’était pas une chose facile pour Hermione et par conséquent, même si ce dernier la taquinait beaucoup en un laps de temps assez court, elle était heureuse de le voir. Elle comprenait que pour lui et Ron aussi ça devait être dur et elle ne lui en voulait pas de la chercher un peu plus que d’habitude pour rattraper le temps perdu. Bien au contraire, elle répondait à ses piques avec véhémence et argumentation. Après tout elle n’était pas Miss Je-Sais-Tout pour rien et au-delà de tout savoir sur tout elle avait également une excellente répartie et une rhétorique à faire des envieux. Et il faut dire qu’elle avait de quoi rétorquer. Harry et Ron, sages ? Et puis quoi encore ! Il en avait pas marre de dire des absurdités pareilles ?! Cela faisait assez rire la jeune femme qui se ne pouvait s’empêcher de repenser à toutes les bêtises que ses deux meilleurs amis avaient faites.

-      Mais mon cher Harry, je te ferais remarquer que vous n’auriez pas besoin de piller les cuisines pour vos pauvres petits estomacs si vous ne loupiez pas tous les repas en faisant justement d’autres bêtises. Ne te trouve pas d’excuse, il n’y aucune justification à donner. Aaaah ils ne sont pas très coopératifs dis-tu ? Je suis presque sûre que au moins une ou peut-être deux, trois fois en fait il me semble, oh je ne sais plus, tu m’as répondu que ce n’était pas que mes cheveux qui n’étaient pas coopératifs mais simplement qu’ils étaient indomptables, je crois que pour le coup c’est le cas pour toi.

Parce qu’il fallait bien l’avouer, si Hermione était aujourd’hui une jeune femme séduisante, ça n’avait pas toujours été le cas. Au début, durant ses premières années à Poudlard, ses cheveux ressemblaient plus à une crinière indomptable qu’à ce qu’ils étaient censés représenter, ses dents, il ne valait mieux pas en parler et elle était plate comme une planche à pain. Enfin bref, à l’époque, elle était loin d’être attirante.

-      Jamais tu ne m’entendras miauler Harry. Jamais et il vaudrait mieux pour toi que tu ne tentes pas de l’imaginer.

La jeune femme n’avait pas senti sa force et même si elle avait désiré qu’il y ait impact, elle regrettait quand même d’y être allée aussi fort, de cette manière, elle tenta de se faire pardonner par un léger bisou magique. Toutefois, les deux adolescents quittèrent le ton enfantin et amusé pour passer à un sujet de conversation beaucoup plus sérieux : la mère d’Harry à qui celui-ci n’avait toujours pas parlé. Mione en avait heureusement quant à elle eut l’opportunité. Elle lui donna alors quelques conseils pour l’approcher en lui proposant de lui parler de cours mais ce n’était apparemment pas aussi simple pour lui que pour elle comme il tenta de lui expliquer. Après autant de temps, n’était-il pas au courant qu’elle était un peu trop têtue ?

-      Et bien justement Harry ! Demande-lui de t’aider dans les cours, elle appréciera si tu lui expliques que c’est parce que tu veux avoir ton année.

Et Harry, en grand fou qu’il était, proposa à Hermione de l’accompagner au bal pour rattraper le temps perdu par la faute de cette séparation de maison. Elle accepta à condition qu’il lui accorde au moins une danse et au bout d’un certain temps, il finit par céder. Elle savait qu’il était loin d’être un merveilleux danseur mais tant pis, ses pieds s’en remettraient et peut-être qu’elle lancerait un sort ou prendrait une potion pour éviter le mal de pied pendant le bal.

-      Ne pas tenir ta promesse ferait de toi un homme sans honneur. Tu ne serais plus digne d’être un Gryffondor à mes yeux.

Elle lui tira la langue. Ils se taquinaient, chacun son tour mais ce n’était pas bien méchant. C’était surtout une manière pour eux de s’assurer que l’amitié était toujours présente, toujours aussi forte, toujours aussi puissante. Parce que ce qui faisait leur trio d’or c’était surtout ça et l’amour envers les amis est ce qui nous permet de vaincre le mal. Or en ces temps-ci, ils avaient besoin de force, de cette puissance pour rester hors de l’eau et garder les idées claires dans le but de trouver un moyen de tuer Voldemort et de rentrer chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
 
(avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» (avec Hermione) Tu as un rendez-vous avec "La Cicatrice" à la Tête de Sanglier
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Danser avec Hermione...(Pv Hermione)
» Rendez-vous avec la Déesse du Soleil [Apprentissage Amaterasu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: