AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mer 19 Avr - 5:04

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Cette journée avait commencé comme toutes les autres. La tête dans le brouillard après une soirée bien trop arrosé la veille, Tyler s’était tiré difficilement du lit. Il aurait préféré y rester toute la journée, à somnoler et surtout à récupérer pour pouvoir faire la fête de plus belle le soir-même. Mais il ne pouvait pas se payer ce luxe. En effet, il devait se bouger les fesses pour se rendre en cours. Après tout, c’était bien pour cela qu’il était à l’université à l’origine et pas pour picoler et danser toutes les nuits. Si son premier cours n’était qu’à onze heures, Tyler avait quand même l’impression de devoir se réveiller en plein milieu de la nuit tellement ses yeux le piquaient. Mais comme il n’avait pas le choix, il quitta le nid douillet qu’était son lit, et se prépara une bonne dose de café. A vrai dire, il allait en avoir besoin toute la journée. Café avalé, il se dirigea vers ses salles de classes. L’avantage de vivre encore sur le campus, était qu’il n’y avait pas besoin de se lever trop en avance pour arriver en cours, et cela arrangeait bien le jeune homme. Cours de Camouflage en première heure. Génial. Ça n’allait pas être facile ce matin.

Sa journée se déroula normalement. Après plusieurs tasses de café, il se sentit finalement assez réveillé pour être un peu productif. Cette journée aurait pu être comme n’importe quelle autre. Simplement aller en cours, étudier un peu, puis se rendre chez des potes pour s’amuser et commencer une bonne soirée. Mais quelque chose allait bien venir ternir les plans déjà tout vu du garçon. Alors qu’il s’apprêtait à entrer dans l’immeuble où se trouvait sa chambre, il tomba nez-à-nez avec cette fille. C’était à peine s’il la reconnaissait. Une fille, un coup d’un soir sans la moindre importance il y a plus d’un an, comment aurait-il pu vraiment se souvenir des détails. La réalité allait bien vite le rattraper. Tout se passa tellement vite que Tyler eut à peine le temps de réagir. Elle lui avait donné et s’était barré. Tout se passait réellement trop vite.

*Dans quel pétrin tu t’es encore fichu ?*

Le temps s’était arrêté. Le jeune homme âgé de tout juste vingt-et-un ans était figé, comme s’il essayait de comprendre ce qui lui arrivait. Il n’y avait pas eu encore ce déclic qui allait lui donner toute sorte de réaction et de ressentis. Rien. Pour le moment tout était vide. Vide de sens. Il se retrouvait devant son immeuble avec un bébé de quelques mois dans les bras. Et puis les émotions arrivèrent en lui comme un pavé que l’on se reçoit sur la tronche. Ce n’était pas forcément de la colère pour le moment, mais une réelle panique qui était en train de s’emparer de lui. Il avait peur, très peur de ce qui se passait, et de tout ce que cela voulait dire. Ce gamin était le sien. Sa mère s’était barré et maintenant il se retrouvait avec un mioche sur les bras. Il n’était lui-même qu’un gamin, qui faisait encore des études, avec des journées et des soirées bien remplies … C’était beaucoup trop de responsabilités d’un coup. Il regarda le sol, en essayant de calmer ses nerfs, pour ne pas lâcher le bébé. Elle lui avait laissé un sac la garce.

– Mais qu’est-ce que je vais faire ?

Il parlait tout seul. Il n’avait pas réellement fait attention à ce qui se passait autour de lui pour le moment, trop paniqué pour se rendre compte de quoi que ce soit. Mais pourtant, il savait qu’il avait besoin d’aide. D’un mouvement de panique, la respiration haletante comme s’il avait couru un marathon, il commença à regarder activement autour de lui, comme si ça allait l’aider à trouver une solution à tous ses problèmes. Et il vit quelqu’un : Mary. Pour être totalement honnête, les deux étudiants étaient loin d’être amis. Ils ne se connaissaient que très peu, et n’étaient pas réellement proches. Mais sur le moment, ça n’avait réellement pas la moindre importance pour Tyler. Il se dirigea en trombe vers elle, et avant même qu’elle ne puisse réagir, lui mit le bébé dans les bras. Il se prit la tête entre les mains comme pour s’arracher les cheveux.

– Je suis en train de faire une crise de panique. Il faut que tu m’aides. Qu’est-ce que je fais ?

Demanda-t-il totalement paniqué comme si la jeune femme connaissait la situation et allait lui servir un plan sur un plateau d’argent.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mer 19 Avr - 21:38
La journée se passait plutôt bien pour Mary même si elle avait rapidement dût sortir de son lit après avoir manqué son premier réveil. Elle avait prit une bonne douche chaude et un petit déjeuner gourmand avant de partir pour son premier cours, à neuf heures du matin. Elle avait pourtant eut un cours d'astronomie jusqu'à une heure du matin mais cela ne l'avait pas empêché de se sentir en forme aujourd'hui. Ce n'était pas toujours le cas et surtout pas pour tout le monde à en croire les mines défaites arborées par une majorité des étudiants dans la salle. Le cours avait été, c'est vrai, un peu dur à suivre, mais n'avait pas non plus été insurmontable selon Mary. Et il avait même été, sur bien des aspects, très intéressant. De fait elle considérait que sa journée était plutôt bonne.

Quittant son cours suivant, Mary a terminé ses cours pour le moment. Alors elle passe acheter un sandwich à la cafétéria et sort dans le parc pour manger en profitant de l'air frais environnant. Elle soupire, profitant de la fraîcheur de l’air pur, avant de s’attarder sur le paysage, en mâchonnant son sandwich. Elle sourit, pense au dernier défis de Dimitri, en se demandant encore comment elle va le mettre en pratique. Et puis elle se lève et prend la direction du campus, où la résidence de la sapphire House l’attend. Elle pense à travailler un peu dans le calme de sa chambre, cela ne pourra pas lui faire de mal. Elle sera même bien mieux que dans certaines sales de travail. Sa chambre est synonyme de calme. Sauf si elle commence à batifoler en pensant à la dernière fois que Dimitri est venu ici. L’unique fois, à vrai dire.

En rentrant, elle remarque une agitation à l’entrée de la ruby house. Étant chargée de discipline, sa tâche s’arrête normalement aux élèves de sa maison, mais la jeune femme tourne tout de même la tête dans la direction de ce remue-ménage pour surveiller les agissements de ce garçon, Tyler, qu’elle connaît très peu et de cette fille, qu’elle ne connaît pas. Elle ne pense même pas que cette jeune femme soit une étudiante de l’université. Alors avec tout les récents évènements qui se trament dans le monde magique, la jeune femme préfère surveiller, se montrer vigilante, assurer le coup. Juste au cas où. Elle surveille, patiente, elle devrait rentrer travailler mais elle a l’impression que sa place est ici, qu’elle doit être là pour Tyler, même s’ils ne se connaissent pas plus que cela. Principalement parce qu’ils n’ont rien en commun. Ni le style de vie, ni les études. Mary est posée, calme et réfléchit. Il est fêtard comme pas permis et ne se soucis que peu de la vie, des répercussions de ses actes. Il est un peu comme Tibus, plus jeune, un étudiant de Poufsouffle que Mary a vaguement connu du temps où elle était encore étudiante à Poudlard.

Elle ne manque rien du spectacle, de ce bébé qui atterrit entre les bras de Tyler, de cette fille qui pose le sac aux pieds de l’étudiant et qui se casse, comme ça. Ce n’est pas compliqué pour Mary de comprendre ce qui se passe. Cette fille doit être une conquête de Tyler. Elle n’est probablement pas la seule, les fêtards couchent beaucoup, dans l’idée de la jeune femme. Et elle pense que l’enfant qui atterrit entre les bras du sorcier est tout simplement le bébé de ce dernier. Et qu’il ne sait pas quoi en faire. Il semble appeler Mary à son aide et la jeune femme approche. Elle n’a pas de plan, mais en voyant comment il porte l’enfant, tel un sac de patates, elle s’empresse de le prendre entre ses bras et l’enfant se calme, semblant rassuré par un présence un tantinet maternelle.

«- Tu n’as pas le choix. C’est ton fils, si je comprend bien. Donc tu va devoir t’en occuper au moins jusqu’à ce que sa mère vienne le récupérer. Pourquoi elle te le laisse ? C’est vrai, ça semble complètement fou. Qu’elle mère pourrait croire que tu as ce qu’il faut pour devenir père d’un coup ?» elle soupire. «D’autant que tu n’es encore qu’un étudiant, je ne vois pas ce qu’elle s’imagine. Tu ne va pas le mener en cours ce bout de choux. Bonjour toi !» elle joue avec le petit, lui caressant la joue et l’enfant rit. Elle le berce doucement. «Bon, on va peut-être voir ce qu’elle a apporté et comment l’installer dans ta chambre. Tu devrais voir l’administration, pour avoir quelque chose de plus grand. Ou alors, louer un appartement en résidence étudiante. T’en fais pas va. Tout va bien se passer.»

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Jeu 20 Avr - 16:00

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Comment aurait-il pu penser qu’en se levant ce matin, il se retrouverait avec un bébé sur les bras quelques heures plus tard. Tyler ne s’était jamais imaginé devenir papa. Non cela ne faisait pas réellement parti de ses plans. Il était quelqu’un de plutôt zen et relax par rapport à la vie, il aimait s’amuser, rigoler, faire des soirées avec ses amis, faire des blagues. Bien sûr, il savait qu’il y avait un temps pour tout, et quand il devait se mettre au travail, il s’y mettait. Bien que fêtard, Tyler était quand même quelqu’un de très travailleur. Ce n’était pas pour rien qu’il avait eu de très bonnes notes à ses examens de fin d’année à Poudlard, et que depuis son entrée à l’Université, il était l’un des meilleurs de sa promotion. Faire des études pour devenir Auror n’était pas donné à tout le monde. C’était une formation compliquée et très sélective. Le garçon avait la chance d’avoir les notes pour réaliser l’un de ses rêves, mais il savait quand même qu’il ne devait pas relâcher la pression, au risque de se faire peut-être expulser du programme. L’Université était très différente de l’école. A Poudlard, si vous aviez quelques mauvaises notes ce n’était pas la fin du monde, ici cela pouvait changer votre avenir. Ils ne jouaient plus maintenant.

Bon Tyler avait des bonnes notes, mais s’amusait quand même beaucoup. Et c’était sans doute pour cela qu’il avait eu du mal à se lever le matin même. Mais il savait quand même qu’il n’avait pas le choix. Il ne pouvait pas se permettre de louper des cours importants. Alors tant pis il pourrait toujours récupérer son manque de sommeil plus tard. La journée fut des plus banales, mais ce fut lorsqu’il rentra au campus pour se rendre dans son immeuble que tout commença à partir de travers. D’abord cette jeune fille qui l’attendant de pied ferme. Il se rappelait à peine d’elle. Après tout qui aurait pu lui en vouloir, ils avaient eu une aventure lors d’une soirée arrosée il y a presque un an et demi. Elle n’aurait dû être rien de plus qu’une aventure d’un soir. Tyler ne couchait pas avec toutes les filles qu’il passait. Il n’était pas forcément un coureur de jupons. Il avait d’ailleurs eu une très longue relation amoureuse qui avait duré presque toutes ses années à Poudlard. Malheureusement, la vie fait qu’ils avaient fini par rompre au début de ses années universités. Après cela, Tyler s’était un peu amusé pour oublier cette fille qu’il pensait être l’amour de sa vie.

*Visiblement tu aurais mieux fait de te retenir, vu ce que tu viens d’y gagner.*

Cette fille lui avait parlé très vite avant de lui mettre le bébé dans les bras et de se casser. C’était une blague ? Ou plutôt un cauchemar. Alors il se retrouvait comme un con, en plein milieu du campus avec un môme sur les bras. Paniqué et désespéré à la fois, il regarda autour de lui et aperçut Mary au loin. Les deux jeunes n’étaient pas spécialement proche, mais cela n’avait pas la moindre importance pour Tyler à ce moment précis. Il avait besoin de quelqu’un, il avait besoin d’aide. Il approcha de la jeune femme et lui fila le bébé. Visiblement il se calme au contact de sa camarade. Preuve encore qu’il n’est vraiment pas doué avec ce genre de truc. Toujours paniqué, il demande son aide, qu’est-ce qu’il va bien pouvoir faire ?

Mary semblait lui dire qu’il n’avait pas vraiment le choix. Elle avait du voir la petite scène précédemment puisqu’elle avait compris ce qui se passait. Pourquoi elle lui laissait ? Il n’était pas le seul à penser qu’il n’était pas capable de s’occuper d’un gamin. Mary semblait gérer la situation et avoir même un plan dans sa tête de ce qu’il allait devoir faire maintenant. Mais tout cela était un peu beaucoup à avaler pour le garçon, qui attendait peut-être une formule magique pour remonter le temps et faire que cela ne soit jamais arrivé.

– Ok on va se calmer cinq minutes.

*Hum c’est toi qui est pas calme mon grand.*

– Déjà qu’est-ce qu’on en sait que c’est moi le père ? Cette garce m’a déposé le gosse dans les bras, mais ça se trouve c’est pas le mien, hein ? Je sais à peine m’occuper de moi-même, tu peux me dire comment je fais pour gérer un petit truc comme ça ?

Non c’était totalement incompréhensible. Tyler avait l’impression de voir sa vie changer de tout en tout, en l’espace de quelques minutes, et c’était un peu terrifiant. Mary semblait tellement à l’aise avec le bébé que le garçon en était lui-même surpris.

– Mes parents vont me tuer.

*Oui probablement.*

– Tu crois pas qu’on peut essayer de retrouver cette fille pour lui refiler ? Parce que clairement je peux pas gérer mes études et un bébé. Tu ferais quoi à ma place ?


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Dim 23 Avr - 21:52
Se calmer cinq minute n'est peut-être pas une mauvaise idée au vu de la situation mais sans vouloir casser le délire de Tyler, ce n'est pas en se calmant et fermant cinq minutes les yeux sur les évènements que ces derniers vont changer. Il a un bébé, il est un papa, en théorie, parce que rien ne le prouve encore. Mais en soit, il en est un semble-t-il. Donc il doit faire avec, c'est ainsi que songe Mary. Parce que pour faire un enfant, souvent les hommes accusent les femmes, mais il faut être deux. Et ce n'est pas à la demoiselle d'en assumer seule les conséquences par la suite, tout simplement. Alors elle veut bien lui prendre l'enfant des bras et le laisser se calmer cinq minutes, mais elle n'est pas certaine qu'il sera plus avancé dans sa situation après ça. Mais s'il a l'impression que cela lui fait du bien, alors pourquoi pas. Qui est-elle pour juger de cette situation après tout ? C'es à lui d'agir et de gérer l'annonce de cette paternité. Elle ne peut rien faire d'autre que de l'accompagner éventuellement, l'aider dans les premiers moments, parce qu'elle a été témoin de la scène. Mais que peut-elle faire de plus ? Rien, strictement rien.

"- Allez respire, ça va bien se passer je te dis." répète la sorcière.

Mais elle même ne semble pas très sûre de ses propos, car il faut être vraiment folle pour confier un enfant à Tyler. C'est encore un mioche dans sa tête sans aucun sérieux, sans aucune vraie conscience. Elle est presque sûre qu'il est capable de laisser l'enfant sur la table à langer pour aller ouvrir la porte à un ami venu lui rendre visite. Mais elle ne peut pas juger le choix de cette fille de confier cet enfant à Tyler. Elle ne peut pas faire autrement, elle ne connait pas sa situation et ne peut alors pas se permettre de juger.

"- Ah mais j'en sais rien, me demande pas à moi, je ne sais pas où tu as été planter ta graine !" répond la jeune femme en haussant un sourcil. "Non parce que tu sais, ce n'est pas à moi de savoir avec qui tu as couché, qui tu as fréquenté, avec qui tu es susceptible d'avoir procréé. Cela, c'est ton problème. Moi en ce qui me concerne, je peux seulement t'aider à voir comment t'occuper de ce bout de choux, c'est tout !" répond la brune.

C'est drôle de s'inquiéter pour ce que vont dire les parents, mais ne fallait-il pas y penser un peu plus tôt, au moment de la confection par exemple, en prenant des mesures de sécurité ? Comme la potion contraceptive ou le préserv-o-magic ? C'est bien les garçon, ça, de s'inquiéter des conséquences d'un évènement après celui-ci. Mais cet enfant, personne ne l'a conçu pour lui n'est-ce pas ?

"- Je t'arrête tout de suite Tyler mais si c'est bien ton enfant, il faut que tu t'en occupe, c'est ton rôle. Tu ne peut pas coucher avec une fille, planter ta graine et te casser par la suite en bousillant sa vie et la laissant se démerder. Vous avez été deux pour concevoir ce bébé. Qui est déjà grand soit dit en passant, ce qui veut dire que tu as déjà raté quelques petites choses de sa vie. Je suppose que le cahier, juste là, c'est pour ça ? bref. Ce bébé ne t'as rien demandé, il n'a pas demandé à venir au monde, ni à avoir des parents inconscients, ok ? Alors tu va apprendre à grandir, tu vois et t'occuper de ce petit parce que personne ne va le faire pour toi. Oui, il y a des conséquences, des inconvénients. Tu va devoir sortir un peu moins, préparer la popote, nourrir ton bébé, travailler pour subvenir à ses besoins. Mais c'est le genre de choses auxquelles il faut penser avant. Alors oui elle aurait put te prévenir plus tôt mais qu'est-ce que ça change ? Une femme est maîtresse de son corps donc tu n'aurais pas put la contraindre à avorter. Donc ça n'aurait rien changé, sinon que tu aurais connu ton enfant dès le début. Quoi qu'il en soit, maintenant, tu va devoir vivre en fonction de lui. Et ça commence en l'installant chez toi. Il s'appelle comment ?"

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Jeu 27 Avr - 19:57

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Tout était devenu compliqué en un quart de seconde. Comment pouvait-il se retrouver dans cette situation, avec un bébé dans les bras, et une vie qui vole en éclat. Non c’était tout à fait incompréhensible. Le pire dans tout cela, était qu’il ne se rappelait que vaguement de cette jeune femme. En même temps comment aurait-il pu faire mieux ? Il avait surement couché avec elle il y a plus d’un an. Malgré sa réputation de fêtard, et la maison à laquelle il appartenait, Tyler n’était pas réellement un coureur de jupons. Ce n’était pas forcément son style de coucher avec tout ce qu’il bougeait. Bien au contraire. Il avait eu une très longue relation amoureuse avec une demoiselle avant qu’elle ne le quitte à leur entrée à l’université. Si depuis, il n’avait retrouvé personne, il avait couché avec trois filles en trois ans, dont une qui était son plan sexe régulier. Et cette fille qui était venue lui déposer l’enfant était bien l’une d’entre elle. Le jeune homme était en train de totalement paniqué sur le campus, et ne savait décemment pas quoi faire. Il avait besoin d’aide maintenant. Mary, une étudiante, était proche de lui. Même s’ils ne se connaissaient pas, il aurait besoin d’elle aujourd’hui. Il n’y avait personne d’autre autour, elle allait devoir l’aider, elle n’avait pas le choix. Ils ne se connaissaient pas. Ils s’étaient seulement croisés, ou avaient entendus parlé l’un de l’autre par réputation. Tyler connaissait Dimitri, et de ce fait avait entendu quelques échos, mais rien de très folichon. Tout ça pour dire qu’ils n’étaient pas de grands amis.

Mary prit l’enfant dans les bras. Heureusement parce que Tyler le tenait n’importe comment, et avait besoin d’espace pour respirer. Même s’il ne peut pas se calmer immédiatement, savoir que quelqu’un d’autre a sa boule de responsabilité dans les bras, lui fait un peu de bien. Mais maintenant il n’était pas réellement plus avancé, qu’est-ce qu’il pouvait faire ? Mary lui répéta de respirer, et que tout allait bien se passer.

– Mais comment veux-tu que tout se passe bien ? J’ai vingt-et-un ans, je suis un gamin, et je sais à peine m’occuper de moi-même.

Oui comment pouvait-elle penser cela ? Rien n’allait bien se passer, il n’y connaissait absolument rien en gosse. Pour dire, il avait été fils unique, et n’avait jamais eu de bébé proche de lui. C’était la première fois qu’il en voyait un d’aussi prêt. Qui pouvait être assez stupide pour lui confier un enfant ? Comment cette fille avec qui il avait couché avait pu penser l’espace d’un instant qu’il était la personne la plus qualifié pour s’occuper du mioche. Elle était aussi inconsciente que lui si elle avait pensé cela une seconde. Et puis, il n’était pas forcément sûr que ce bébé était de lui, après tout, qui pouvait le lui certifier. Peut-être que c’était une simple erreur. Il demandait même à Mary, comme si elle allait mieux savoir que lui. Mais non elle ne le connaissait pas tant que ça, et certainement pas assez pour savoir avec qui il couchait. Elle lui annonça qu’elle pouvait simplement l’aider à voir comment il allait s’occuper du bébé.

– C’est quoi mes options en fait ? J’en ai pas, c’est ça ? Maintenant je dois me la fermer, et assumer et m’occuper du petit ?

Il s’inquiétait beaucoup, tellement de choses parcouraient son esprit. Il pensait d’ailleurs à ses parents, comment allaient-ils réagir ? Ils allaient surement le tuer. Mais maintenant il était peut-être un peu tard pour s’inquiéter de tout cela, après tout le bébé était là, et n’avait strictement rien demandé. Il fallait bien que quelqu’un s’en occupe. Mary reprit les devants, et commença à s’adresser à lui comme à un gamin à qui il fallait faire prendre conscience des choses. Elle lui balança donc qu’il ne pouvait pas se casser, qu’il devait assumer, et qu’il avait manqué déjà un tas de chose dans la vie de ce bébé. Il fallait qu’il grandisse, parce que personne ne le ferait pour lui. Mon dieu, Tyler avait beaucoup de choses à recevoir dans ce discours.

– Ah parce que moi je peux pas faire ça, mais une fille qui vient, me refile son bébé et se barre, c’est tout à fait acceptable ? Mary c’est chaud toute cette histoire. Je suis peut-être pas innocent, mais je suis pas seul responsable … Cahier ? Je sais pas, j’ai pas pris le temps de bien regarder ce qu’elle m’avait laissé.

*Respire Tyler, elle n’y est pour rien.*

– Je suis désole, Mary, je sais que tu as rien à voir dans cette histoire mais … Je suis même pas diplômé que ma vie est déjà foutu … Je sais pas comment il s’appelle. On a pas trop discuté en fait avant qu’elle ne se tire.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

« Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint... Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer. » ▵ ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Ven 19 Mai - 12:03
"- Tu devrais te rapprocher d'Aurora Becket ! Si je ne m'abuse elle a un bébé de huit ou dix mois, donc elle sera la plus à même de t'aider. Pour t'apprendre exactement ce qu'il faut faire, comment tu dois prendre tout ça. Elle te montrera pour... enfin, lui apprendre la propreté et tout cela. Elle t'as dit quel âge a ce petit exactement ou pas ? Je n'ai pas tout entendu." répond Mary en gardant l'enfant dans ses bras.

Alors que Tyler panique, Mary essaie de s'occuper du bébé tant bien que mal. Dans l'immédiat, nul besoin d'aller déranger Aurora qui doit de toute façon être en plein cours, Mary le sait d'autant plus que cette fille suit un cursus en métiers du ministère de la magie et elle a choisit le secteur des jeux et sports magiques qui n'est autre que celui de Dimitri. Donc la jeune femme est bien placée pour savoir que de ces heures la demoiselle est en plein travail. Ce n'est donc pas le moment d'aller la déranger avec des soucis comme cela. Ils peuvent bien gérer tout seul dans l'immédiat.

"- Tout de suite non tu n'as pas d'autre option, tu dois t'occuper de cet enfant tant qu'il est potentiellement le tient. Tu verras plus tard pour les tests mais pour le moment cet enfant a besoin que tu t'occupe de lui même si tu ne pense pas en être capable d'accord ? On ne sait même pas si la folle furieuse qui lui sert de maman lui a donné un repas ce midi." fait-elle remarquer. "Alors il va falloir qu'on s'occupe de cela !"

Elle soupire comme le sorcier s'insurge contre la mère de l'enfant, parce qu'elle ne lui laisse pas le choix. C'est surtout que Mary ne connait pas cette fille pour aller la retrouver et lui expliquer sa manière de penser, alors que faire !? Ils n'ont pas le choix, ils ne peuvent pas laisser ce petit bout de choux payer les pots cassés alors que lui n'a rien demandé. Ni d'être abandonné, ni d'avoir des parents incompétents. Après tout, lui n'a même pas demandé à venir au monde, mais il a été conçu, sans que son avis ne lui soit demandé. Alors maintenant, on ne peut pas lui dire, du haut de ses quelques mois, de se débrouiller tout seul n'est-ce pas ?

"- Je ne dis pas qu'elle est raisonnable ou quoi que ce soit. Mais je ne sais pas où je peux la retrouver alors maintenant on s'occupe de cet enfant, de l'installer dans ta chambre surtout qu'il va te falloir un matériel, du mobilier pour lui..." fait remarquer la sorcière. "On ne peut pas la retrouver tout de suite donc on va commencer par s'occuper du bébé et après on avisera, on a tout le temps de s'occuper de la mère. Elle est irresponsable je te l'accorde. Elle est peut-être aussi peu capable que toi à assumer un enfant mais elle l'a mené à terme. Peut-être qu'elle a fait un déni de grossesse. Je ne sais pas mais l'enfant pour le coup n'est pas responsable de tout ça, tu ne peux pas le punir lui ! Alors tu dois t'en occuper. On va commencer par le faire manger dans le doute. Tu peux regarder un peu ce qu'elle t'a donné ?" demande Mary.

Elle porte toujours l'enfant qui commence à pleurer comme il semble avoir faim et elle essaie de le bercer comme elle le peut pour lui faire oublier ce moment désagréable. Elle espère que Tyler trouvera vite ce qu'il faut dans le sac, afin qu'ils puissent le nourrir rapidement et faire cesser ces cris. Sinon pas le choix, cas de force majeure, Mary ira trouver Aurora, elle doit bien avoir ça en stock.

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Lun 5 Juin - 3:50

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Cette journée était un véritable cauchemar pour le jeune étudiant. Jamais il n’aurait pensé qu’une telle chose puisse se produire. Il avait maintenant un enfant sur les bras. Un enfant qui avait atterri ici, de nulle part, de la père d’une fille avec qui il avait eu une aventure d’une nuit. Une fille qui lui avait donné un sac, flanqué le bébé dans les bras et puis qui s’était cassé sans se retourner. Pas un mot de plus et démerde toi. La colère n’avait pas encore réellement pris le jeune homme, il était surtout guidé par la panique. Une dose de responsabilité venait tout juste de lui tomber sur la tête, et pour le coup c’était réellement effrayant. Heureusement pour lui que Mary se trouvait tout prêt de lui quand cette chose était arrivée. Il avait pu l’appeler, et elle tenait désormais le bébé pour qu’il puisse essayer de se calmer tant bien que mal. Elle était là, avec lui, et essayait de lui parler, de le rassurer, et de lui donner des conseils. Il devait se rapprocher d’une certaine Aurora, selon elle. Apparemment cette fille était la maman d’un enfant de moins d’un an, et elle pourrait lui apprendre beaucoup de chose : comme le changer par exemple. Bon c’était tout de même un début. C’était mieux que rien. Si cette fille avait un bébé aussi, elle pourrait surement l’aider mieux que personne. Tyler allait devoir se souvenir de son prénom et essayer de mettre la main sur elle sur le campus.

– Non je sais pas, à part me filer le gosse et se barrer, elle m’a pas dit grand-chose, vois-tu. Il a pas de prénom, il a pas d’âge, génial, on fait comment ?

Tyler était réellement perdu et paniqué face à cette situation. Il ne savait pas ce qu’il pouvait faire dans l’immédiat. Mary lui annonça qu’il n’avait pas beaucoup d’options pour le moment. Il n’avait pas d’autres choix que de s’occuper du petit. Il ne savait pas s’il était réellement de lui, mais dans le doute, pour le moment, il n’allait certainement pas l’abandonner sur le bord de la route. Mary pensait que les tests n’étaient vraiment pas une priorité. Il allait devoir s’en occuper, même s’il ne se pensait pas capable de le faire. Tyler essayait de se calmer, et semblait réussir petit à petit. Sa respiration se faisait un peu moins saccadé, l’autorisant à reprendre son calme. La situation était comme elle était maintenant, et il ne pouvait pas la changer. Il fallait trouver des solutions et des objectifs.

Mary fit remarquer qu’ils ne savaient pas si le petit avait mangé. En effet, c’était sans doute l’une des priorités dans le doute. Mais Tyler n’avait vraiment aucune idée de ce qu’il fallait lui donner : du lait ? des aliments normaux ? C’était peut-être dans ce genre de situation qu’on reconnaissait aisément qu’il avait été fils unique.

– Tu crois que j’en suis capable ?

On ne lui avait pas laissé le choix aujourd’hui, tout comme on n’avait pas laissé le choix à cet enfant. Il n’avait pas demandé de naître et de vivre. Et sa présence ici était de sa faute autant que celle de la jeune femme. Il n’avait plus qu’à assumer ses conneries maintenant et faire du mieux qu’il pouvait pour que le petit ne paye pas les pots cassés de l’insouciance de ses parents.

Mary reprend très vite les choses en main. Parler de la mère n’était pas une priorité selon elle, il fallait trouver de quoi s’occuper de cet enfant. Tyler aurait sans doute besoin de mobilier pour l’installer dans sa chambre. La jeune femme lui fit un peu la morale, avant de le conseiller, et de lui donner la marche à suivre. Toujours avec le bébé dans les bras, elle lui demanda de regarder ce qu’il y avait dans le sac. Tyler se pencha donc et l’ouvrit. A l’intérieur se trouvait quelques trucs.

– Euh alors … Un biberon, des petits pots de purées, je crois … Une sucette, un petit nounours, et un pyjama.

C’était tout ce qu’il y avait dans le sac. Tyler attrapa l’un des petits pots et le montra à Mary, l’air soucieux.

– On lui donne ça ?

Demanda-t-il. La réponse semblait plutôt évidente, mais très peu sûr de lui par rapport à cette situation, il préférait avoir l’approbation de la jeune femme qui semblait nettement plus à l’aise que lui avec le bébé.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

« Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint... Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer. » ▵ ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Lun 5 Juin - 22:02
La jeune femme soupire comme l'homme répond qu'il ne sait pas comment l'enfant s'appelle, ni quel est son âge. La mère du petit n'a rien dit à ce sujet. Quel genre de folle est-elle donc ? Pour laisser son gamin entre les mains d'un homme qui n'a pas les épaules pour être un papa et qui ne peut pas le devenir d'un coup de baguette magique de toute façon, même s'il se découvre finalement une capacité à devenir un père. Comment une mère peut laisser ainsi son enfant comme si elle l'abandonnait sur le bord de la route ? Oui bien entendu c'est le père de l'enfant, mais est-ce que cela justifie pour autant de bazarder l'enfant entre ses bras d'un coup ? Non, absolument pas. Une mère sensée serait restée dans les parages pour le confort de son bébé, le temps de guider Tyler et de lui apprendre à prendre soin de l'enfant. Une maman responsable serait restée près de son bébé pour le voir grandir également, elle ne se serait pas barrée sans un mot, sans donner la moindre indication au papa.

"- Nous voilà dans de beaux draps. Tu iras à sainte-Mangouste leur expliquer la situation, je pense que eux pourront retrouver son dossier et te donner son âge plus toutes les informations de santé que tu dois savoir pour prendre soin d'un bébé de son âge." répond la jeune femme en semblant songeuse.

Heureusement que quand il demande à Mary s'il est capable d'éduquer cet enfant, elle n'est pas en train de boire : elle s'étranglerai probablement avec sa gorgée, parce qu'elle considère que si sa peur est légitime elle n'excuse pas tout. Il ne peut pas se permettre d'avoir des doutes, de ne pas savoir quoi faire : c'est comme ça que raisonne la jeune femme. Il est père désormais, il ne doit pas réfléchir pour lui mais pour le bien de son enfant. Il doit désormais réfléchir dans l'intérêt du bébé et non pour son confort.

"- La question ce n'est pas de savoir si tu en es capable ou pas. Tu DOIS en être capable parce que c'est ton fils Tyler. Et tu ne peux pas échouer, pour lui, tu dois absolument réussir à t'en occuper." explique la jeune femme. "Parce que c'est un bébé, tu comprends, ce n'est pas comme de savoir si tu peux réussir un examen. La question ne se pose pas, dans ton cas." lance la jeune femme avec fermeté.

Elle hoche la tête comme l'homme demande si l'enfant doit manger le petit pot et elle répond que oui, avant de montrer les yaourt qu'elle aperçoit également dans le sac.

"- Si le sac n'est pas réfrigéré, ils sont bon à jeter parce que la chaine du froid a été rompu et il vaut mieux ne pas donner ça aux enfants. Surtout qu'il a l'air petit celui-ci." répond la jeune femme avant de regarder les couches. "Bon ça je suppose que tu sais ce que c'est mais on en a pas besoin dans l'immédiat. Et regarde donc ce cahier là, je pense que la plupart des informations que tu cherche sont sûrement dedans." répond la sorcière en essayant de jouer avec l'enfant pour qu'il ne se mette pas à pleurer, ce qui ne serait pas bon dans leur situation parce que c'est déjà suffisamment la crise pour qu'ils n'aggravent pas leur cas et la douleur de leurs oreilles avec les hurlement d'un enfant.

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mar 6 Juin - 2:54

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Non Tyler ne savait absolument rien sur ce petit qu’on lui avait remis quelques minutes plus tôt. A part lui annoncer la nouvelle, et s’engueuler rapidement, ils ne s’étaient pas réellement des choses importantes visiblement. Elle n’avait rien dit à son sujet. Il était le père voilà tout, et il devait se démerder avec ça. Mais c’était tellement facile de laisser son gosse à quelqu’un, balancer ses responsabilités puis retourner vivre sa petite vie tranquille. Tyler se retrouvait con, vraiment. Parce qu’il n’était pas vraiment prêt à assumer un bébé, encore moins à devoir s’en occuper. Il avait déjà du mal à s’occuper de sa propre personne, alors ça n’allait pas être facile de s’occuper d’un autre être humain. Elle l’avait juste laissé en plan. La pilule était vraiment difficile à avaler. Elle l’aurait peut-être moins été si la demoiselle ne s’était pas cassé. Comment avait-elle pu penser un instant qu’il était plus apte à s’occuper d’un gamin qu’elle ? Et qu’est-ce qui s’était passé pour qu’elle le lui refile maintenant ? Non il ne comprenait vraiment pas. Mais vu qu’elle n’était plus là, elle ne pouvait pas vraiment lui donner ses raisons et répondre à ses questions. Avec les différentes questions de Mary, le jeune homme se rendait vite compte qu’il n’avait pas d’informations : pas de prénom, pas de poids, ni d’âge. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire ? Il était dans la merde, et dans tous les sens du terme pour le coup.

Mary semblait avoir réponse à tout. Contrairement à lui, elle n’était pas paniquée, et réussissait mieux à utiliser son cerveau que l’étudiant en face d’elle. Il devrait aller à Sainte-Mangouste pour leur expliquer la situation, apparemment eux pourraient retrouver son dossier, et au moins lui donner son âge et peut-être quelques autres informations. Bon au moins c’était un premier pas. Une première idée. Ils avançaient un peu. Lentement mais surement.

– Sérieux ils peuvent faire tout ça ? Whoua impressionnant.

Répondit-il simplement réellement surpris par ce que vient de lui dire la jeune fille. Il faut dire qu’il n’y connait vraiment rien sur le sujet. Ce n’était pas comme s’il avait eu des petits frères ou des petites sœurs, ou même des cousins. Il était juste fils unique. Tyler avait besoin d’être rassuré, du moins un peu, pour essayer de se calmer, et arrêter de paniquer. Parce qu’il avait peur évidemment. Il venait de se recevoir des responsabilités énormes sur la tête, et sa vie allait être chamboulé en une seconde. Ce n’était pas quelque chose à prendre à la légère. Etait-il capable de s’occuper d’un bébé ? Il n’en savait rien, et pour être honnête n’en était pas vraiment sûr. Et pourtant il demanda quand même à la jeune femme. Elle était ferme, il n’avait pas le choix. Il ne pouvait pas échouer, et devait réussir à s’en occuper, pour le bien de l’enfant. Ce que lui disait Mary n’avait pas vraiment tendance à le rassurer, mais à le stresser encore plus. Cela mettait quand même beaucoup de pression sur ses épaules. Une pression qu’il aurait bien évitée.

– T’es marrante toi, c’est compliqué, c’est pas comme si j’avais prévu ce petit incident. J’y connais rien … J’ai foutu ma vie en l’air, et je sais même pas comment rattraper mes conneries.

Le jeune homme avait du mal à avaler cette nouvelle, malgré cette conversation avec Mary. Et il la voyait à l’aise avec l’enfant. Dans ses bras, il ne pleurait pas et était calme, alors que dans les siens quelques minutes plus tôt, il pleurait à tue-tête. Visiblement il ne savait vraiment rien gérer.

Tyler avait fouillé dans le sac pour découvrir ce que la garce avait laissé. Ils devaient donner à manger au petit. L’étudiant trouva des petits pots, et demanda à Mary s’il devait lui donner ça. Oui il voulait d’abord son approbation. Elle lui répondit que oui. Avant de lui dire qu’il faudrait surement jeter les yaourts. Et elle lui expliqua un peu ce qu’il y avait autour. Et lui fit remarquer un petit cahier qu’elle n’avait même pas regarder avant. Le jeune homme attrapa donc le cahier et l’ouvrit.

– Je sais pas c’est chelou, il y a plusieurs poids et tailles, et plusieurs mois d’écrit. Tu crois que c’est l’évolution du gamin ?

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

« Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint... Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer. » ▵ ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mar 6 Juin - 15:10
"- Ah non, ça ce sont les étapes de sa transformation en dinosaure..." répond Mary en levant les yeux au ciel comme Tyler regarde enfin le carnet laissé par la maman, avec les affaires du petit.

Qu'il ne soit pas trop au courant des techniques en vigueur pour prendre soin et élever un bébé, passe encore. Mais qu'il ose demander si un petit pot est la nourriture pour bébé ou si les mensurations sont celles de son évolution, là c'est un peu fort. Cependant, elle comprend facilement que l'homme est dépassé, en soit. Elle berce doucement l'enfant, pour éviter qu'il ne pleure comme tout à l'heure, entre les bras de son papa.

"- Evidemment que c'est son évolution. Bon, maintenant dans ce cahier, quel est le dernier âge indiqué ? Est-ce que le docteur a renseigné le plan alimentaire, les nouveaux produits que l'on peut donner au bébé ? Et surtout, cherche son nom, c'est probablement écrit à la première page de son carnet de santé. D'ailleurs ce carnet, tu dois le garder précieusement, parce que c'est avec ça que tu va devoir te rendre à sainte-mangouste chaque fois que le petit aura besoin de voir le pédomage." explique la jeune femme.

Bon par contre, vu le bruit qu'elle vient d'entendre, il va peut-être falloir se servir des couches présentes dans le sac plus rapidement que prévu. Elle regarde Tyler d'un air dépité et commence à froncer le nez, parce que bon... elle n'a pas l'habitude des bébés elle non-plus, même si elle sait comment ça marche, comment on s'en occupe. Et clairement, l'odeur n'est pas des plus agréables.

"- Bon, j'ai besoin d'une table, d'un peu de place et j'espère qu'il y a un matelas à langer dans ce bordel..."

Quelques minutes plus tard, elle installe le bébé sur la table des appartements de l'étudiant, après y avoir placé le matelas puis elle commence à déshabiller l'enfant en grimaçant. Ok, c'est loin d'être le truc le plus agréable qu'elle ai fait de sa vie. A grand renforts de sortilèges pour appeler à elle tout le nécessaire, la blonde vénitienne nettoie l'enfant, change sa couche, met un peu d'hydratant et de talc. Puis elle le rhabille et le reprend entre ses bras.

"- Regarde si dans le sac tu n'aurais pas un tapis ou un truc dans lequel on pourrait le poser pour qu'il soit confortable, tu ne va pas le porter au bras tout le temps. Est-ce que par hasard elle aurait aussi pensé à te mettre le lit ? Cherche bien, elle aura peut-être réduit sa taille ? Parce qu'il fait bien qu'on puisse le coucher ce petit, quand-même !"

La jeune femme essaie d'occuper l'enfant en attrapant un livre d'image dans le sac donné par la maman. Elle prend place sur une chaise en laissant Tyler chercher ce qu'elle lui a demandé. L'enfant assit sur ses genoux, le tenant fermement d'un bras pour l'empêcher de tomber, elle ouvre le livre et lui montre les images. Elle lui lit la petite histoire aussi.

"- Alors tu trouve ? y'a pas un tapis d'éveil, un truc ? On ne va pas le poser par terre non plus, ce petit !"

La jeune femme soupire. Le père n'est peut-être pas le pire des deux, en fin de compte. Vraisemblablement, la mère est peut-être pire que lui, mais Mary espère tout de même qu'ils trouveront de quoi palier au premier jour avec le bébé, quitte à devoir acheter ce qui manque. Il pourra toujours emprunter la poussette d'Aurora si la mère n'en a pas donné une et qu'il a besoin de sortir faire des emplettes. Elle se garde de toute réflexions, mais la jeune femme se sent vraiment en colère de voir que l'on peut traiter ainsi son enfant, avec si peut d'égard. Si elle retrouvait la folle furieuse qui sert de maman à ce petit, elle lui expliquerai probablement entre quatre yeux qu'elle trouve son comportement absolument dégueulasse, pour ne pas dire immonde.

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mar 6 Juin - 16:12

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Ce cahier donnait quelques mensurations : tailles et poids. Sur le coup, un peu perdu, le jeune homme demanda à Mary s’il s’agissait bien des étapes du petit. Il voulait être sûr, n’étant pas réellement à l’aise avec ce genre de chose. La demoiselle lui répondit par un sarcasme tout en levant les yeux au ciel, comme s’il était le garçon le plus stupide de l’univers. Bon pour le coup, il ne pouvait pas lui en vouloir de penser de la sorte. Il se sentait lui aussi carrément stupide de poser des questions aussi simple. Mais il en avait besoin, ayant toujours l’impression d’être carrément à côté de la plaque. Il était simplement dépassé par une dose de nouveauté. Ce n’était pas comme s’il avait été élevé avec des frères et sœurs plus petits, ou qu’il avait eu l’habitude de côtoyer des enfants. Ce n’était pas le cas. Jamais de sa vie, il n’avait dû porter un petit dans ses bras, alors forcément ça ne pouvait que lui faire peur maintenant. Il ne voulait pas passer pour le dernier des abrutis devant Mary. Il ne la connaissait pas tant que ça, et qui sait ce qu’elle pourrait dire ensuite aux autres étudiants de l’université. Il aurait dû jouer les mecs forts et sûr de lui. Mais pour le coup il en était totalement incapable.

Elle semblait quand même avoir pitié de lui, et lui confirma par la suite que c’était bien l’évolution du bébé. Ensuite elle lui demanda quel était l’âge indiqué dans le cahier. Et elle continuait à lui poser tout un tas de question, que Tyler n’était même pas sûr de comprendre. Trop d’informations en même temps. Il paraissait que ce cahier était quelque chose de très important en plus de ça. Tyler n’aurait jamais pensé. Il en aurait besoin à chaque fois qu’il irait voir un guérisseur pour le petit. Mon dieu. L’étudiant essayait du mieux qu’il pouvait de retenir et d’emmagasiner toutes les informations que lui donnaient sa camarade.

– Ok. Dernier âge indiqué : dix mois. Plan alimentaire ? Je sais même pas où je dois chercher ça Mary. A la première page, il y a rien, juste mon nom de famille, c’est censé vouloir dire qu’il a pas de prénom ou ?

Répondit le jeune homme, toujours un peu perdu. Les premiers jours en compagnie de cet enfant n’allaient pas être facile. Non le pire, était sans doute quand Mary allait l’abandonner et le laisser seul avec le gosse. Comment allait-il pouvoir se débrouiller tout seul ?

La demoiselle finit par le regarder d’un air dépité. Tyler a bien entendu le petit bruit qui précédait l’odeur, et était un peu panique et dégouté à la fois de ce qui allait se passer ensuite. Les couches allaient visiblement être très utiles maintenant. Mais l’étudiant ne se sentait pas du tout de le faire lui-même. Il espérait silencieusement que sa camarade allait prendre les devants. Elle avait besoin d’une table. Alors les deux étudiants finirent par monter dans l’appartement de Tyler. Le jeune homme essaie de faire de la place, en enlevant ses cahiers et livres de sa table, alors que Mary pose l’enfant dessus. Il la regarde faire tout le travail, un peu ébahi de la facilité que ça a l’air d’être pour elle. Entendant les directives de la jeune femme, Tyler ne cherche pas à comprendre et l’écoute, et fait ce qu’elle lui demande.

– Ouais ça à l’air d’être un lit miniature ça, non ?

Dit-il en montrant quelque chose qu’il vient de sortir du sac. Il sort sa baguette et rend sa taille d’origine au lit. Cool, ils pourraient poser le petit là-dedans comme ça, et n’auraient pas besoin de le porter en permanence. Quoi que c’était surtout Mary qui s’en occupait pour le moment. Elle était même en train de lui lire une histoire. Visiblement c’était innée chez les femmes de s’occuper d’un gamin. Et pas trop chez les hommes.

– Tu peux le mettre dedans je pense. Il y a pas de poussette par contre. Et tapis d’éveil ? Je sais pas ce que c’est mais j’imagine que c’est un tapis vu le nom, il y a pas non plus. J’imagine que c’est pas indispensable, si ?

Petit silence avant de reprendre.

– Tu dois vraiment me prendre pour le roi des inconscients ou un abruti qui ne sait absolument pas se servir de ses dix doigts. Je suis pas comme ça généralement tu sais … Mais merci pour ton aide, j’apprécie vraiment.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

« Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint... Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer. » ▵ ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Jeu 8 Juin - 1:32
La jeune femme hoche la tête comme Tyler plonge le nez dans le carnet de santé et l'informe que le bébé a apparemment dix mois, au dernier enregistrement. Bon, il est un peu plus vieux que l'enfant d'Aurora dans ce cas mais qu'importe la jeune femme devrait pouvoir s'en sortir avec un bébé plus âgé et donner de très bons conseils à l'étudiant, pour s'en occuper. Parce que bon, un bébé de huit mois ou un bébé de dix, cela fait une réelle différence en fin de compte ? Non pas vraiment, c'est toujours un bébé et la manière de s'en occuper ne doit pas être très différente. Parce que là concrètement, Mary n'a pas de réponse pour toutes les questions que peut lui poser le sorcier. Une vraie maman, ce serait plus indiquée dans son cas. Parce que les compétences de Mary ne dépassent pas la théorie, elle n'a même pas eut de petit frère ou de petite sœur pour se former, c'est un peu compliqué pour elle de ce fait.

"- Je ne sais pas trop, regarde mieux pour son prénom, il doit bien être marqué quelque part, cet enfant a forcément été déclaré au bureau des naissances, il a forcément un prénom, on doit juste le trouver. Il n'a pas vécut dix mois, ou onze, sans la moindre identité, ce n'est pas possible et c'est même totalement illégal." répond Mary avec calme.

Cela ne sert à rien de s'exciter songe la jeune femme, ce serait même totalement contre-productif dans leur situation, ils risqueraient de ne pas trouver ce qu'ils cherchent. Même si dans l'immédiat, ils n'ont aucun besoin urgent de découvrir le nom de cet enfant. Mais tout de même, Mary aimerait pouvoir mettre un prénom sur la bouille d'ange de ce bébé, ce sera même plus simple pour parler de lui, en fait.

Laissant l'homme regarder un peu plus en avant dans le sac pour trouver le nécessaire immédiat, elle le voit finalement sortir un lit miniaturisé, auquel il rend sa taille d'origine. Bien parfait, au moins le petit a un endroit où dormir pour ce soir et ce lit peut aussi servir à l'installer, pour ne pas l'avoir au bras sans arrêt ce qui ne serait pas bien pratique. Même si, une fois posé, il risque de gueuler un peu pour retrouver l'attention. Les bébés adorent, après tout, la monopoliser.

"- Ouai je vais le poser dans le lit, en espérant que ce petit monstre soit coopératif. Ta nt pis pour le tapis ce n'est pas indispensable. La poussette il t'en faudra une. Surtout pour aller faire les courses et tout, à moins que tu le fasse garder. Mais le temps que tu en achète une, peut-être qu'Aurora serait ok pour te prêter celle de sa fille. Elle l'a choisit dans des couleurs neutres, parce qu'elle ne savait pas du tout le sexe de l'enfant, quand elle a fait ses achats." se souvient la jeune femme.

La jeune femme a un léger soupir. Elle ne peux pas dire que tout cela soit la faut de son interlocuteur. Après tout il se retrouve papa tout d'un coup, comme ça, sans crier gare. Cela a de quoi être des plus perturbants, elle conçoit que si d'un coup, elle apprenait qu'elle est enceinte, genre déni de grossesse tout ça, elle ne le prendrait pas forcément bien. Pour ne pas dire qu'elle ne le prendrait pas bien du tout. Aurora a eut énormément de force pour encaisser le coup, aussi. Et continuer de mener ses études en parallèle. La jeune femme l'admire pour ça.

"- On va dire que cela s'excuse parce que tu ne t'y attendais pas et que tu n'as pas eut le temps de la grossesse pour te faire à l'idée toi."

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Jeu 8 Juin - 16:26

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Tyler faisait du mieux qu’il pouvait avec les informations qu’il trouvait. Mais le moins que l’on puisse dire, c’était qu’il avait quand même du mal. Il continuait à chercher dans ce fameux carnet selon les directives de sa camarade. Au moins, il avait réussi à trouver un semblant d’âge puisque le cahier indiquait que lors de sa dernière visite chez le médecin, le petit avait dix mois. C’était quand même tout petit comme âge. Même pas un an. Tyler ne savait pas vraiment ce qu’était capable les bébés à cet âge. Marcher ? Parler ? Jouer ? Tout cela était réellement un nouveau monde pour l’étudiant. Il semblait tout découvrir comme si on ne lui avait jamais parlé de bébé auparavant. Ce n’était pas totalement faux d’ailleurs. Sa famille n’avait pas d’enfant en bas-âge, et lui avait été un fils unique chouchouté par ses parents, pas préparé à s’occuper d’un bambin. Si Mary se trouve très utile, elle n’avait évidemment pas réponse à tout. Après tout, elle avait à peu près le même âge que lui, et n’avait pas non plus d’enfant. Mais au moins, elle était un peu plus qualifiée que lui, et surtout beaucoup moins paniqué.

Pour ce qui était de son prénom, Tyler ne trouvait pas. Il avait regardé vite fait dans le carnet, mais rien ne semblait l’indiquer. Si l’étudiant s’était dit que peut-être, il n’en avait tout simplement pas, Mary, elle, lui apprit que c’était obligatoire, c’était illégal apparemment de ne pas déclarer son enfant, et de lui donner un nom. Intéressant. Le jeune homme en apprenait chaque minute un peu plus, et se rendait également compte de son ignorance sur le sujet.

– Ok ça va, je vais continuer à chercher, on finira bien par trouver.

Répondit le jeune homme. Trouver le prénom du bébé n’était pas forcément la priorité du moment pour lui. Il était stressé et paniqué pour d’autres choses. Heureusement que Mary était calme. Il en fallait bien un sur les deux, pour que la situation ne soit pas totalement incontrôlable.

Ainsi, Tyler commença à fouiller un peu dans le sac, à la recherche de chose qui pourrait lui être utile pour s’occuper du gamin. Heureusement pour lui, il n’allait pas devoir aller faire des courses en urgence puisqu’il avait le nécessaire, comme un lit par exemple, et quelques trucs à manger. Ouf. Au moins, le petit avait un endroit pour dormir. Parce que Mary allait surement en avoir marre de le porter à force, et que Ty n’était pas sûr de bien gérer le fait d’avoir le bébé dans les bras. La jeune femme le posa donc dans le lit. Et lui annonça que le tapis d’éveil n’était pas indispensable, mais par contre il devrait s’acheter une poussette ou demander à Aurora de lui prêter la sienne. Ty était un peu surpris, il ne pensait pas qu’une poussette était réellement important, mais il était vrai qu’en y réfléchissant ça pourrait grandement l’aider.

– Euh … ouais les courses. C’est ma mère qui les fait généralement mais bon faudrait déjà que je lui dise pour le bébé avant de lui en demander plus. Cette Aurora là … Tu as l’air d’être copine avec elle … Ça te dérangerait de lui demander si je peux passer la voir dans la semaine ?

Après tout, si cette fille avait un bébé, la meilleure des choses à faire était peut-être d’aller la voir, et de discuter un peu avec elle. En quelque sorte, elle était dans la même situation que lui. Même si elle avait eu un peu plus le choix que lui sur la situation.

Mary devait vraiment le prendre pour le roi des abrutis pour le coup, ou pour un gamin irresponsable. Ou peut-être les deux en fait. Ce n’était pas vraiment lui au fond. Bon il n’était, certes, pas le gamin le plus mature du monde, mais il était surtout loin d’être stupide. Mary qui ne le connaissait pas vraiment jusqu’à aujourd’hui devait avoir une mauvaise opinion de lui pour le coup. Elle le rassura un peu et se montra finalement pas trop sévère avec lui.

– C’est vrai que pour le coup je m’y attendais pas, ça m’est tombé dessus sans prévenir.

Finit pas répondre le jeune homme, visiblement un peu plus calme par rapport au début de la conversation.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

« Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint... Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer. » ▵ ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Etudiante en astronomie J'ai posté : 102 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 330 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣ 19 ans ♣ Hétérosexuelle ♣ Sapphire house ♣ Chargée de discipline ♣ Étudiante en Astronomie ♣ Première année universitaire ♣ Stagiaire du ministère ♣ Mère de Natalie MacDonald, qu'elle aura en 1982 avec Dimitri Morgans ♣ Ordre du phénix ♣ En 1978, n'a connu aucune histoire d'amour ♣ Travaille sur l'influence des étoiles en potions ♣ Son jeu préféré est le cap ou pas cap


MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mar 13 Juin - 13:13
La jeune femme imagine d'ici le problème pour Tyler, dans son annonce à ses parents pour leur dire qu'il est papa. Elle voit parfaitement la scène. Les parents qui ne comprennent pas ce que c'est que ce bébé de presque un an entre les bras de leur fils, la réaction de ces derniers en apprenant qu'il les a rendu grands-parents et qu'il ne leur a rien dit. Tyler qui balbutie pour essayer de s'expliquer, de raconter toute l'affaire à sa maman. Maman probablement en larmes devant le magnifique bébé qui fait d'elle une grand-mère, parce que dans l'idée collective, les femmes qui endossent ce rôle deviennent toujours incroyablement sensibles et prêtes à pleurer. Elle imagine la maman faire risette avec son petit fils, lui trifouiller les joues et l'embrasser, comme le font toutes les petites mamies, en somme. Sauf que fatalement pour Tyler le moment risque de ne pas être des plus agréables, c'est un fait et il va lui falloir trouver le courage d'annoncer la nouvelle à ses parents, même si en soit il n'aura pas trop le choix, vu que l'enfant est déjà né et bel et bien là, avec lui, entre ses bras, livré à son paternel. Ce n'est pas comme si la maman était enceinte, pas comme si le jeune étudiant pouvait prendre le temps de préparer ses parents à la nouvelle avant de les prévenir. Mais il va devoir faire avec. Et tant pis si ce n'est pas la meilleure annonce du siècle, cela doit être fait, tout simplement. Mais en soit, ils n'en sont pas encore là et pour le moment, il va devoir commencer par s'occuper de son bébé.

"- Ah bon, c'est encore ta maman qui te fait tes courses ?" demande la jeune femme.

Ok. Question "je suis grand et je m'assume alors je peux largement assumer un bébé", on est loin du top niveau. Mais tant pis. Tant pis parce que comme pour l'annonce à ses parents, il n'a pas la possibilité de ne pas assumer. Il doit le faire, on ne lui laisse pas le choix, parce que le bébé est là. Que ses décisions, ses actes, à partir de maintenant, impacteront la vie d'un tout petit bébé, qui ne mérite pas d'avoir une vie difficile. Pauvre enfant. Et pauvre Tyler, ce n'est pas faux. Mary songe à cela, d'un coup. Ce ne sera pas facile pour l'un comme pour l'autre, tout au moins au début.

"- Pour tes parents je pense que le plus tôt sera le mieux. Surtout que tu va rapidement avoir besoin de certaines petites choses pour l'enfant, comme les yaourt et tout donc soit tu préviens tes parents, soit ce soir tu dois faire des courses pour le petit quoi. C'est toi qui vois. Et pas de soucis, c'est comme si c'était fait, pour Aurora."

En disant cela, elle agite sa baguette, faisant naître son patronus, pour aller trouver Aurora et lui passer son message. Elle reporte alors son attention sur Tyler. Elle comprend bien son embarras, mais elle ne peut pas faire grand chose de plus et même si elle dit qu'elle est désolée pour lui ou pour le bébé ou pour les deux, cela ne change rien ni pour l'un ni pour l'autre, cela ne change pas grand chose pour eux.

"- Tu pense que tu va arriver à gérer ? Tu dois bien avoir parmi tes amis les plus proches quelques filles qui peuvent te venir en aide au besoin non ? Il va aussi falloir que tu pense à un boulot étudiant éventuellement. Un bébé, ça coûte mine de rien. Et que tu trouve une fille pour garder le petit lorsque tu dois aller en cours, quand tu dois t'absenter..." fait remarquer la jeune femme.

I'm a wizzard !

«Le problème c'est que, même si tu me disais "j't'adore" je te croirais pas. Je sais plus quand tu joues et quand tu joues pas. Je suis perdue. J'ai pas finis. Je t'aime. Dis-le. Dis-le et je suis à toi... »
FLORISSONE


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 231 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?  Mer 14 Juin - 16:50

Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

- Mary McDonald & Tyler Wilson -


Je suis un bébé, comment tu veux que je m'occupe d'un bébé.

Annoncer la nouvelle à ses parents allait être un grand pas à faire pour le jeune homme. Ce n’était définitivement pas le genre de truc qu’on s’imaginait dire à ses vieux quand on était encore à l’Université. Tyler n’avait vraiment pas prévu ça. Ses parents avaient toujours été cool avec lui, et l’avaient surement un peu trop couvé d’ailleurs. Il était fils unique, et avait donc toujours eu ce qu’il voulait quand il le voulait. Cela ne l’avait pas vraiment rendu snob mais plutôt dépendant de ses parents pour pas mal de trucs. Il n’avait jamais appris à s’occuper des trucs de la vie quotidienne par lui-même. Ainsi alors qu’il avait maintenant vingt-et-un an et qu’il était à l’université, c’était toujours sa maman qui allait lui faire ses courses, et qui passait au moins une fois par semaine pour prendre son linge sale. Elle le lavait, le repassait et ensuite lui redonnait le tout. Il serait grand temps que ce grand garçon prenne les choses en main. Mais il était vrai qu’avoir quelqu’un qui prenait plaisir à faire les tâches ménagères pour vous était plutôt cool. Bon Tyler trouverait bien un moment pour leur dire qu’ils étaient grands-parents. Ce n’était pas comme s’il avait beaucoup le choix, ils allaient forcément s’en rendre compte à un moment ou à un autre. Il avait juste peur de leur réaction. Et s’ils se mettaient en colère contre lui, ou pire s’ils éprouvaient de la honte ou de la déception ? Tyler avait toujours été une grande fierté pour ses parents à cause de ses notes à l’école, et de son comportement exemplaire avec eux. Il ne voulait vraiment pas qu’ils aient désormais une mauvaise vision de lui à cause d’une erreur de parcours. Mary fut visiblement un peu surprise en apprenant que sa mère lui faisait encore ses courses.

– Ouais, et elle s’occupe de mon linge aussi. Pourquoi, pas toi ?

Dans son petit monde, Tyler avait toujours pensé que les autres étudiants étaient un peu dans la même situation que lui, que leurs parents les aidaient beaucoup ici. Mais vu le ton de la question de la jeune femme, elle devait sans doute faire ses courses elle-même. Intéressant. Comme quoi, elle était définitivement plus mature qu’elle. Ou du moins, elle savait un peu mieux s’assumer que le jeune homme.

Mais maintenant il n’aurait pas le choix que de grandir et de commencer à se montrer beaucoup plus mature. Encore plus s’il décidait finalement de garder le petit bout de chou. En effet, le bébé allait avoir besoin d’une figure forte, et non d’un gosse inconscient qui le mette constamment en danger. Parce que maintenant, toutes ses décisions allaient avoir des conséquences sur le bébé. Il devait en prendre conscience et très vite. Mary lui conseilla de parler à ses parents le plus tôt possible. Surtout qu’il allait surement avoir besoin de trucs pour le gamin rapidement. Soit il prévenait ses parents, soit il faisait lui-même ses courses.

– Je crois que je vais essayer de les prévenir, même si ça va pas être facile. Sinon ils vont pas trop comprendre pourquoi je leur demande plus d’argent que d’habitude.

Bah oui, après tout pour acheter plein de trucs, il allait forcément avoir besoin de plus d’argent et comme c’était ses parents qui lui donnait un peu d’argent tous les mois pour qu’il puisse vivre en dehors de la fac, ils allaient vite tilter. Mary fut très sympa et accepta de prévenir Aurora qu’il aimerait bien lui parler un de ces jour. Après tout, il aurait surement besoin d’une discussion avec quelqu’un qui était aussi passé par là. Finalement Mary lui posa quelques questions, pour savoir s’il allait réussir à gérer tout ça. Elle proposa l’idée d’un boulot étudiant.

– Je vais essayer du mieux que je peux. Après j’ai Cil, ouais, qui pourra peut-être m’aider un peu. Mais j’ai choisi l’un des cursus les plus compliqué et qui prend le plus de temps, j’avais déjà pas le temps pour un boulot étudiant que j’étais seul, alors avec un bébé, c’est même pas la peine, je pense. Oh ouais pour le garder … faut que je cherche.

Tellement de choses à penser, tellement de chose à faire. Tyler ne savait pas très bien ce qui allait arriver pour lui ces prochains jours. Allait-il réussir à tenir, à rester au niveau dans une filière aussi compétitive, avec un bébé sur les bras en plus de ça ?

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

« Tu ne m’impressionnes pas tu sais. Sous tes grands airs de j’ai tout vu, tout connu, rien ne m’atteint... Je pense que tu meurs de trouille. Je pense que tu vaux beaucoup mieux que ce que tu veux montrer. » ▵ ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mary • I'm a baby.How can I take care of a baby ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Hail Mary Pass !
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Université-
Sauter vers: