AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Warming up. ♦ Charlotte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
❝ Invité ❞

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. EmptyJeu 13 Oct - 3:49
Entretenir une relation épistolaire avec des gens à l'autre bout du Monde, c'était une chose compliquée en soi.
Lorsque ces dites personnes exigeaient de lui une réponse régulière, sinon quotidienne, ça corsait déjà un tantinet l'équation - et Riordan tentait de ne pas trop y penser, mais il était persuadé d'avoir tué quelques rapaces dans la manœuvre.
Rajoutez à cela que les susnommés n'étaient pas moins d'une petite dizaine, on en venait assez aisément à comprendre pourquoi le Serdaigle passait toujours une bonne heure par jour penché sur des parchemins à gribouiller dans un dialecte assez étrange pour qu'on vienne l'interroger à ce sujet.
English people, soupirait-il toujours intérieurement lorsque l'impolitesse de ces camarades arrivaient encore à le surprendre.

Résigné, Riordan avait fini par prendre la décision de s'isoler pour s'atteler à cette tâche. Chose étant, Rio ne supportait pas le silence le plus complet : la salle commune ou la bibliothèque étaient parfaites, en temps normal, parce qu'il y subsistait constamment un bruit de fond rassurant, une berceuse dont on pouvait faire abstraction mais qui était toujours là lorsqu'on cherchait à la retrouver.
Rio n'avait pas de problème à l'idée de se retrouver seul avec lui-même. Il avait déjà plus de mal avec celle de se retrouver seul avec les voix coincées quelque part au fond de son encéphale débile. De ce fait, il lui avait fallu ruser. Le simple murmure du vent ne suffisait pas, non plus le ballet auditif causé par le lac. Il lui fallait quelque chose d'artificiel, créé par une main humaine ; quelque chose de vivant.

Au final, il avait lié l'utile à l'agréable en squattant les tribunes du stade de Quidditch de Poudlard. Le sport lui manquait, c'était une chose, mais il avait toujours pris plaisir à observer les autres jouer. Parfois, les équipes des autres maisons lui demandaient de partir, la suspicion au bord des lèvres, comme s'il n'avait rien de mieux à faire que de perdre son temps à les espionner. Mais la majorité du temps, on le laissait tranquille ; lorsque les équipes au complet n'étaient pas présentes, il était courant que de simples regroupements d'élèves se fassent des passes, ou qu'un solitaire vienne s'entraîner. De ce fait, il n'était jamais réellement seul. Ni avec lui-même, ni avec elles - mais c'était un bon compromis.

Calé sur le banc le moins élevé des tribunes, une feuille posée sur le bord en face de lui et une plume magique coincée entre les doigts - magique dans le sens où elle n'avait pas besoin d'encre pour écrire, et ça l'impressionnait toujours autant de voir les méthodes de Poudlard aussi archaïques, parfois - il rédigeait les kanjis d'un air serein, le sifflement d'un balai dans les oreilles et le nez recouvert par une écharpe aux couleurs de Serdaigle. Sa sœur aînée était toujours la plus exigeante, en terme de lettres, mais également celle à qui il préférait écrire ; l'exercice n'aurait rien de bref, et il espérait que la jeune fille qui virevoltait dans les airs à quelques mètres de lui comptait rester un petit moment.

Ce n'était pas une question à laquelle il aurait pu espérer répondre, malgré toute sa volonté de toujours vouloir tout analyser, tout comprendre, tout savoir ; néanmoins, elle eut tout de même l'audace d'abréger sa séance de rédaction. Quoique d'une manière que ni l'un, ni l'autre n'aurait pu prévoir.
Rio avait longtemps joué au Quidditch, et ses réflexes de poursuiveur n'étaient jamais réellement partis. Comme on apprenait à faire du vélo, l'on conservait son expertise du balai malgré l'abstinence, et l'on portait l'affect du sport comme une vieille amie qu'on comptait, d'une manière ou d'une autre, retrouver tôt ou tard.
Le sifflement du cognard était la première chose dont on apprenait à se méfier, dans un stade de Quidditch. Bien avant d'avoir pu y réfléchir ou de songer à lever les yeux pour vérifier ses doutes, Riordan se jeta sur le côté, une seconde avant que le boulet de canon ne vienne défoncer le bois sur lequel il se trouvait assis quelques instants auparavant.

D'un mouvement instinctif, l'adolescent leva un bras pour se protéger le visage tandis que les échardes volaient dans tous les sens, s'éparpillant comme une fumée un peu trop épaisse et ternissant ses vêtements d'une lourdeur désagréable. Un pied du banc vint coincer sa jambe contre le sol, mais à part un hématome ou deux, il n'avait rien de cassé. Lorsque le fracas cessa de craquer tout à fait, il rouvrit un œil, puis deux, et se redressa lentement pour aller dégager sa cheville, se remettre debout au milieu des émanations de sciures - qu'il chercha à dégager d'un mouvement de bras lorsqu'il sembla enfin réaliser ce qu'il venait de se passer.
« Je vais bien. » lança-t-il à la cantonade à l'intention de la batteuse, qu'il n'apercevait pas mais qu'il ne chercha pas à chercher du regard non plus, levant le nez pour plisser les yeux à l'intention du firmament. « Je n'ai pas vu par où il est parti. »

Et c'était son instinct d'ancien joueur qui parlait plutôt que d'éventuelle victime d'un accident de Quidditch, mais il était presque sûr que même sans son geste réflexe pour esquiver, il n'aurait pas été blessé. Pas grièvement, en tout cas. Et un bras se réparait si rapidement, de son temps..


Dernière édition par Riordan Langdon le Mar 18 Oct - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Charlotte P. Deauclaire
http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Charlotte P. Deauclaire
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 828 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 5 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Warming up. ♦ Charlotte. Tumblr_poeor6ruB61uv70tuo3_250

Metamorphomage • Sa sœur est une mangemorte qu'elle cherche à retrouver • elle est la meilleure amie de Tibus • Elle n'est pas à l'aise avec son corps et se trouve plus de défauts que de qualité physiquement • Elle étudie la musique et voudrait en vivre • Son père est un moldu et sa mère une sorcière • fait partis de l'ordre du phœnix • De nature très optimiste, elle a généralement un espoir sans faille.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Re: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. EmptyLun 17 Oct - 16:46

Warning up
Riordan Langdon & Charlotte P. Deauclaire
Quidditch, quidditch ! Un entraînement ! Depuis le temps qu'ils n'en avaient pas fait, Charlotte était heureuse de pouvoir s'y rendre pour voler sur son balais. Elle adorait cette sensation intense d'être en vol, de voler à toute allure et de ne ressentir rien d'autre que le vent, lorsqu'on file comme une flèche vers son objectif. Elle était l'une des batteuses de l'équipe de poufsouffle et taper dans un cognard c'était franchement très amusant. Protéger son équipe, rendre le parcours de l'adversaire compliqué, oui elle appréciait ça. Et puis elle ne se débrouillait pas trop mal. Cela ne faisait pas longtemps qu'elle était rentrée dans l'équipe, deux-trois ans lorsque le batteur avait dû quitter Poudlard après avoir fini ses études. Charlotte avait eu de la chance d'être choisi parmi ceux qui voulaient le poste. Elle ignorait encore pourquoi leur capitaine avait décidé de la prendre elle, parce qu'il était peu probable que lorsqu'il l'avait vu venir aux sélections il se soit dit qu'une fille de cette taille et de ce gabari, fasse une bonne batteuse. Mais elle avait sans doute été la meilleure parmi les autres. Qui plus est son pote Tibus faisait parti de l'équipe aussi en tant que poursuiveur. Aemon lui n'était pas du genre à jouer, il préférait rester regarder les entraînements ou les matchs. Elle se souvenait qu'il lui avait fait un super dessin magiques d'elle sur son balais. Il dessinait bien. Ce qui était amusant c'était de voir que certaines personnes amis, mais pas de la même maison étaient en compétition au quidditch. Comme Caleb Carlton, qui faisait parti de l'équipe de Quidditch des serpentard et qu'ils avaient dû affronter plus d'une fois. Même si certaines rivalités existaient entre les différentes équipes de Poudlard, Charlotte avait toujours vu Cab et Tib potes comme jamais, que l'un ou l'autre gagne. Quoiqu'il en soit, la petite rousse qu'elle était, se dirigeait joyeusement vers le terrain de quidditch pour l'entraînement. Elle ne savait pas où était Aemon ou même Tibus, mais elle était certaine que ses deux amis viendraient pour l'entraînement. Le blond parce qu'il n'avait pas le choix, et le tatoué parce qu'il aimait bien regarder.

Elle fila vers les vestiaire et enfila sa tenue aux couleurs de poufsouffle. Puis armé de son balais elle rentra sur le terrain. Le capitaine n'était pas encore là, elle devait être en avance, mais elle voyait déjà que certains de l'équipe s'entraînait et avait sorti cognard, souaf et vif d'or près pour aller les chercher si besoin. Charlotte monta sur son balais. L'autre batteur lui proposa de faire un jeu : se renvoyer le cognard. La rousse accepta et attendit que la balle magique vienne vers eux. Il ne s'agissait pas simplement de faire des passe comme les poursuiveurs, mais surtout de parcourir le terrain, pour aller chercher les cognards. Ce qu'elle entreprit de faire lorsqu'elle vit son coéquipier lancer la balle dans une direction, aussi fort qu'il le pouvait. Ni une ni deux, elle fonça vers l'endroit où se dirigeait la balle et de frappa à son tour de sa batte le cognard. Mais la trajectoire qu'il fit n'était celle voulut. En effet il se dirigea vers les gradins où un élève était tranquillement assit. Charlotte n'eut pas le temps de crier de faire attention que le cognard était déjà sur lui. Elle fonça autant qu'elle le pouvait vers l'élève, mais ce dernier évita de justesse la balle qui voulait foncer sur lui. Whoah impressionnant ! C'était assez rare de voir quelqu'un réussir à éviter ce genre de choses. Mais Charlotte était plus en panique de penser qu'elle aurait pu le tuer ou le blesser, elle réduit l'allure de son balais et entendit derrière son partenaire qui lui criait. «  Cha tu es un vrai danger public ! » . Elle tourna la tête et le fusilla du regard. Toujours sur son balais et  presque arrivée au niveau de l'élève, elle l'entendit crier à son intention comme quoi il allait bien. Apparemment il n'était ni blessé, ni mort c'était déjà un bon point pour Charlotte. Il se releva  et fixa le lointain pour voir où le cognard était parti. Puis se tournant vers la rousse qui était toujours sur son balais, mais à son niveau, il lui dit qu'il ne savait pas où était partie la balle magique. Charlotte s'en fichait complètement. Elle aurait pu lui faire très mal. Elle sentait que son cœur battait fort dans sa poitrine et entre le sport qu'elle venait de faire et la frayeur qu'elle venait d'avoir cela n'allait pas s'arranger de si tôt. «  Moi non plus, mais bon l'essentiel c'est que tu ailles bien. Tu es toujours entier ?  » Charlotte en le regardant de plus près vit qu'il ne semblait pas lui manquer de membres. Bon point !

Elle était impressionnée qu'il ait pu réagir aussi efficacement sans se faire mal à l'arrivée du cognard. Il avait vu la balle arrivée et c'était directement baissé pour éviter de se le prendre plein fouet. Charlotte ne pouvait imaginer ce qui se serait passé si jamais cela n'avait pas été le cas. Mais elle était soulagée à présent car il semblait aller bien. Peut-être un peu secoué tout de même, ce n'est pas tous les jours qu'on manque de se faire tuer par un cognard, surtout quand on est tranquille assit dans les gradins et qu'on regarde simplement l'entraînement. «  T'as vraiment de bon réflexes ! Je viens d'avoir la peur de ma vie. J'aurais pu t'envoyer à l'infirmerie. Ou pire » Oui il aurait pu y avoir un tout autre scénario à la situation s'il n'avait pas réagi. «  Je suis désolée, ça n'arrive pas souvent contrairement à ce que l'autre là-bas peut faire croire.  » Non ce n'était pas du tout son genre de balancer des cognards ainsi sur les gens, enfin sauf pendant les match, mais les joueurs étaient prévenus. Là le gars ne devait pas vraiment être au courant qu'en venant ici il allait risquer la mort à cause d'une jeune fille aux cheveux rouge vifs. Bien que soulagée, un peu gêné, elle sourit au serdaigle «  Je m'appelle Charlotte Deauclaire. Enchanté !  » Au moins en se présentant il pourrait mettre un nom sur la personne qui venait de le tuer involontairement.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
❝ Invité ❞

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Re: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. EmptyMar 18 Oct - 17:51
Riordao sembla soudainement réaliser la situation lorsque la Poufsouffle s'enquit de son état physique, et d'un coup d'œil il vérifia son intégrité, époussetant ses vêtements dans le même mouvement pour mieux plisser le nez lorsque cela souleva un nouveau nuage de poussières épars.
Pris par l'intensité du moment, comme s'il faisait lui-même partie de l'équipe et participait à l'entraînement, il semblait ne pas avoir relevé la remarque du comparse de la jeune fille ; en vérité, il l'avait entendu, d'une oreille distraite, mais il ne prit pas le temps d'y porter de l'attention. Ce n'était pas comme si elle l'avait volontairement visé, ou que ce genre d'incident était rare. Après tout, elle était en entraînement, et il préférait pour elle qu'elle exécute ce genre de maladresse lorsque les gradins étaient vides. Ou presque.

« Je vais bien. » répéta-t-il mécaniquement en arrachant son regard de l'horizon pour reporter son attention sur sa vis-à-vis. De ses cheveux colorés à son visage incroyablement expressif, elle dégageait quelque chose de chaleureux, une sincérité sans retenue qui prit Riordan de court, une seconde, juste assez longtemps pour la laisser s'approcher tandis qu'elle évaluait les dégâts. Rio néanmoins sembla réaliser qu'elle était un peu trop proche à son goût et esquissa un mouvement de recul fluide pour retirer son écharpe, saisissant la première justification qui lui passait par la tête pour ne pas froisser la demoiselle. Ce n'était rien à son encontre ; le Serdaigle avait simplement du mal avec la proximité.  « Merci de ta considération. » rajouta-t-il en remuant l'écharpe pour en retirer les aspérités, gardant son attention sur la Poufsouffle du coin de l'œil.

Si les yeux étaient les reflets de l'âme, sa vis-à-vis semblait en être l'exemple le plus pertinent. De son inquiétude teintée de culpabilité, elle passa au soulagement, puis à la curiosité - avec une pointe d'admiration ? - et Riordan observa les ressentiments défiler au fond de ses prunelles comme s'il assistait à un cinéma d'ombre silencieux, capable de réveiller en lui assez d'émotions pour qu'il s'imaginer les expérimenter à son tour. C'était étrange, pas tout à fait désagréable, mais Rio n'avait jamais eu l'occasion de fréquenter cette liberté expressive avant cette demoiselle et il en était tout autant surpris qu'impressionné.
« Pardon ? » sembla-t-il se reprendre lorsqu'il réalisa qu'elle continuait à s'adresser à lui et d'un hochement de tête il reprit contenance. « Ne t'en fais pas pour ça. Mon bras aurait amorti le choc, je pense. Quant à mes réflexes, j'ai été poursuiveur plusieurs années.. J'en garde de bonnes habitudes. » Il haussa les épaules, comme pour chasser le sujet, signaler que ce n'était pas grand-chose, que n'importe quel autre joueur de Quidditch aguerri aurait fait pareil.

Il esquissa un fin sourire pour lui signifier que ce n'était rien lorsqu'elle s'excusa, jetant un bref coup d'œil à son camarade lorsqu'elle l'évoqua pour mieux ramasser ses affaires, rassemblant ses lettres et sa plume en s'assurant que tout était intact - ce qui n'aurait pas été grave le cas échéant, mais perdre une bonne demi-heure d'écriture aurait été relativement démoralisant. Il semblait penser que leur échange était terminé - après tout, elle s'était excusée, il avait accepté ses excuses, et elle était en plein entraînement - aussi releva-t-il les yeux d'un air honnêtement surpris lorsque sa voix résonna à nouveau. Il hésita, une seconde, avant de se remettre debout, et d'un réflexe culturel lui présenta brièvement sa nuque d'une courbette sobre, machinalement exécutée, preuve s'il en était qu'il ne se fichait pas d'elle et qu'il n'y réfléchissait même pas.

« Riordan Langdon. Tout le plaisir est pour moi. » Et cette fois encore, cette éducation asiatique qui voulait qu'il se présente bien sous tous rapports, poli à l'extrême, quitte à paraître clairement exagéré pour ses nouveaux camarades, mais sans y penser il vint à nouveau confronter le regard de Charlotte pour mieux l'interroger. « Ne t'en fais pas pour moi, vraiment. N'interrompez pas votre entraînement pour moi. Je n'ai rien. Et je m'occupe de réparer les gradins. » Et comme pour répondre à sa velléités, soucieux de ne pas se faire oublier, il sentit le bois littéralement vibrer sous ses pieds, pas suffisamment pour lui faire perdre l'équilibre mais le surprenant assez pour lui faire esquisser un mouvement de recul. « .. Ou pas. Je crois que le cognard s'est coincé dans les fondations. »
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Charlotte P. Deauclaire
http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Charlotte P. Deauclaire
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 828 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 5 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Warming up. ♦ Charlotte. Tumblr_poeor6ruB61uv70tuo3_250

Metamorphomage • Sa sœur est une mangemorte qu'elle cherche à retrouver • elle est la meilleure amie de Tibus • Elle n'est pas à l'aise avec son corps et se trouve plus de défauts que de qualité physiquement • Elle étudie la musique et voudrait en vivre • Son père est un moldu et sa mère une sorcière • fait partis de l'ordre du phœnix • De nature très optimiste, elle a généralement un espoir sans faille.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Re: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. EmptyVen 21 Oct - 18:49

Warning up
Riordan Langdon & Charlotte P. Deauclaire
Charlotte était un vrai danger public elle ne pouvait pas le nier. Elle était très maladroite, enfin d'habitude elle ne manquait pas non plus de tuer quelque à chaque entraînement. Mais c'était peut-être pour cette raison qu'Aemon évitait de se mettre trop haut dans les gradins. Sans doute avait-il peut qu'il lui arrive quelque chose. Et Charlotte s'en voulait parce que le jeune homme qui se tenait devant elle, ne la connaissait pas. Il n'avait pas pu être prévenu que c'était une catastrophe sur pattes. La poufsouffle était curieuse. Elle ne se souvenait pas l'avoir déjà vu à Poudlard. Mais cela dit s'il fallait connaître tous les élèves de Poudlard il n'en avait pas fini. Cependant, Charlotte connaissait les gens qui étaient avec elle en cours, et ce jeune homme elle était sûr qu'il avait au moins son âge, donc qu'elle aurait dû le voir, se souvenir de lui. Etait-il nouveau ? Sans doute. Et elle venait sans doute de lui faire détester d'être venu. Parce que manquer de d'être blessé à cause d'une joueuse qui ne sait pas jouer c'est quand même assez rédhibitoire. Charlotte s'excusa donc, l'inspecta rapidement pour savoir s'il était toujours entier. Bien sûr c'était le genre de choses que tout le monde ne faisait pas, et le dénommé Riordan, son prénom qu'elle l'apprendrait plus tard, ne semblait pas apprécier la proximité. Il avait l'air un peu dans la lune, c'est ce que Charlotte dirait. Il la regardait dans les yeux, ce qui en soit était assez perturbant pour la rousse et elle était étonnée que ses cheveux n'aient pas voulut faire un arc-en-ciel. Il était vraiment très poli dans sa manière de parler. Tandis que Charlotte était très familière, très enjouée par l'idée de rencontrer quelqu'un de nouveau et de ne pas l'avoir blessé, il lui répondait avec une incroyable politesse. C'était un peu déstabilisant, elle devait bien l'admettre. Entre le fait qu'il l'ait fixé ainsi pendant un moment et à présent qu'il s'adresse aussi poliment à elle, Charlotte sentait que ce garçon serait très intéressant à connaître. D'où il venait ? De quelle école ? Comment c'était là-bas ? etc.

Alors qu'elle continuait de parler, beaucoup, lui semblait totalement perdu dans ses pensées. Il lui lança un pardon, comme s'il n'avait pas entendu sa question. Il n'avait rien et entreprit de lui expliquer pourquoi il avait d'aussi bon réflexes. Il lui annonça alors qu'il avait été poursuiveur dans son ancienne école. Un joueur de Quidditch. Charlotte sourit, se retint de ne pas joindre ses mains et de sautiller comme dans un anime manga, pour finalement lui répondre : « Pourquoi tu n'as pas tenté de rejoindre l'équipe de serdaigle ? Avec des réflexes comme ça, on aurait aucune chance. Tu devrais te renseigner. » Elle réfléchit deux secondes à ce qu'elle venait de dire, croisant les bras sur sa poitrine dans une sorte de réflexion intense. « Quoique je ne sais pas si j'ai envie de t'avoir comme adversaire. » Elle ne doutait pas qu'il puisse être un bon joueur. Il ne semblait pas vouloir continuer leur discussion plus longuement, mais ce n'était pas le cas de Charlotte. L'entraînement n'avait pas encore commencé, il manquait des joueurs, elle avait encore le temps. Elle se présenta alors et surpris, il fit de même. Riordan Langdon, c'était son nom. Il était poli, mais il avait des manières que peu d'anglais avaient. Charlotte voulait en savoir plus sur lui. Il fallait qu'elle en sache plus.

Il la fixa à nouveau dans les yeux et la poufsouffle le regarda aussi. Elle n'aimait pas vraiment regarder les gens face à face, pas ainsi et encore moins quand c'était un garçon, mais il semblait que Riordan avait un truc avec les yeux. Les siens n'étaient pas moches, loin de là, mais les cheveux devant ne permettait pas vraiment des les voir convenablement. Il lui dit alors qu'il ne fallait plus s'occuper de lui, mais qu'elle avait un entraînement à continuer. Charlotte lui sourit. «  On s'entraînait pas vraiment. Notre capitaine n'est pas encore là et il manque encore plusieurs personnes.  » Tibus n'était toujours pas là et Aemon non plus, même si ce dernier ne faisait pas parti de l'équipe. Et leur capitaine n'arrivait toujours pas. Pour le moment l'entraînement ne commencerait pas avant un petit moment. Riordan lui dit que pendant qu'elle s'entraînerait il essayerait de réparer les gradins. Il avait l'air courageux. Ce n'était pas Charlotte qui ferait quelque chose comme ça. Mais alors qu'il venait de dire cette phrase, le sol vibra sous eux. Riordan annonça que le cognard devait être sous les gradins. Charlotte l'avait compris. A moins qu'il y ait des tremblements de terre en Angleterre, chose rare, cela ne pouvait être que ça. La rousse décida de faire sourire le serdaigle. « Je crois que ce cognard t'aime bien.  » Bien sûr ce n'était pas vraiment le sujet. Il fallait qu'il trouve une solution pour récupérer la balle magique et surtout sans casser tous les gradins. Charlotte frappa dans ses mains. «  Bon on a le choix, soit on l'aide à sortir au risque d'avoir un bras cassé, soit on doit le détruire. Je ne sais pas trop.  » Elle connaissait les cognards, même pour les aider ces petites balles pouvait facilement les blesser.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
❝ Invité ❞

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Re: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. EmptyMar 1 Nov - 0:34
La passion dévorante de Charlotte pour le Quidditch transparut à la seconde même où Riordan avoua son passé de sportif et l'engouement avec lequel elle entreprit de l'interroger à ce sujet conforta l'adolescent dans ses premières impressions. Elle était tout à la fois surprenante et attendrissante, comme un jeune animal hyperactif qui n'aurait pas encore assimilé les conformités sociales - et loin d'en être blâmable, elle en brillait d'une chaleur humaine incroyable.
Riordan analysait ses vis-à-vis sous tous les angles, cherchait à percer leurs éventuels carapaces pour mieux songer leur être profond ; il n'y avait pas de faux-semblants, avec Charlotte, tant elle semblait lui offrir son naturel avec une aise désarçonnante. C'était à double-tranchant : d'un côté, le Serdaigle l'admirait pour ça, bien que leur différence d'éducation soit sûrement à l'origine de cette dualité entre eux, mais de l'autre côté, Rio en était presque frustré, tant il recherchait la complexité dans autrui et qu'il se laissait très vite des facilités.

L'entrain de la jeune fille, au demeurant, eut pour effet de lui arracher un mince sourire, partagé entre l'amusement innocent et la résignation fataliste. Il n'aurait pas cherché à lui tenir tête, quoiqu'il arrive, mais quelque chose lui disait que chercher à priver la Poufsouffle des fruits de sa curiosité se résumerait à perdre son temps. Elle n'avait pas l'air de ceux qui baissaient les bras lorsqu'ils avaient quelque chose en tête et se satisfaisaient de peu. C'était une qualité redevable, qu'il valorisait chez ses pairs, aussi n'avait-il pas à cœur de lui priver des réponses.
« Je suis arrivé au milieu de l'année dernière et je ne me sentais pas encore assez à l'aise pour intégrer l'équipe. Maintenant.. » Il marqua un temps, l'air de chercher la meilleure manière de formuler sa réponse, avant d'hausser les épaules avec détachement. « Je suppose que je considère qu'il est trop tard pour ça. Quoiqu'il en soit, tu n'as pas à t'inquiéter de me croiser sur le terrain de si tôt. Ce n'est pas dans mes projets. »

D'un coup d'œil, il vérifia la présence des autres joueurs dans le dos de la jeune fille, réalisant qu'effectivement ils n'étaient pas assez nombreux pour former une équipe complète et que leur entraînement, s'il pouvait nommer cela ainsi, devait davantage s'assimiler à un échauffement amical. D'un geste mécanique, il termina de secouer son écharpe aux couleurs de sa maison avant de la replacer autour de son cou, hochant la tête pour acquiescer dans le même temps, comme pour signifier à sa vis-à-vis qu'il comprenait dés lors qu'elle s'attardait à ses côtés - et plus encore, qu'il l'autorisait à le faire.
C'était une manière également de traduire le fait qu'elle avait piqué sa curiosité malgré tout, car cette habitude de traduire son accord quant à la compagnie d'autrui n'était pas quelque chose de répandu, chez les anglais. Il l'avait vite compris, et en avait très vite souffert également, mais il conservait le réflexe en espérant que ceux qui en étaient témoins sauraient traduire les moments où il désirait être seul lorsqu'il tenterait de le leur faire comprendre.

Étouffant un léger soupir contre la barrière de ses lèvres closes, il recula d'un pas pour prendre appui contre le rebord du gradin, assurer son équilibre tandis que le cognard remuait de plus en plus sous ses pieds, comme pour leur faire comprendre qu'il s'impatientait et que malgré toute la magie qui l'enchantait, il n'allait pas pouvoir s'en sortir tout seul. Sans doute lui manquait-il l'élan nécessaire pour faire s'écrouler toutes les fondations qui le retenaient, songea le Serdaigle en fronçant très légèrement les sourcils, mais il reporta bien vite son attention sur Charlotte pour acquiescer d'un mouvement à sa remarque, une ride de souci creusant l'espace entre ses deux yeux.

« Je ne pensais pas aller le récupérer à mains nues. » la rassura-t-il d'un ton léger, ne voulant traduire aucune animosité, tandis que sa main gauche fouillait sa poche à la recherche de sa baguette. « On pourrait essayer de lever l'enchantement, mais il faudrait se compromettre assez pour qu'il nous aperçoive - et je ne sais pas si son agressivité, aussi magique soit-elle, l'inciterait à nous charger au moment où ça se fera. » Il finit par attraper sa baguette du bout des doigts, l'extirpa d'un mouvement souple. « Ou percer un trou assez grand pour qu'il s'en échappe.. quitte à reconstruire les gradins, on ne serait pas à quelques morceaux de bois près. »
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Charlotte P. Deauclaire
http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Charlotte P. Deauclaire
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 828 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 5 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Warming up. ♦ Charlotte. Tumblr_poeor6ruB61uv70tuo3_250

Metamorphomage • Sa sœur est une mangemorte qu'elle cherche à retrouver • elle est la meilleure amie de Tibus • Elle n'est pas à l'aise avec son corps et se trouve plus de défauts que de qualité physiquement • Elle étudie la musique et voudrait en vivre • Son père est un moldu et sa mère une sorcière • fait partis de l'ordre du phœnix • De nature très optimiste, elle a généralement un espoir sans faille.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Re: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. EmptyMar 22 Nov - 16:22

Warning up
Riordan Langdon & Charlotte P. Deauclaire
Riordan se trouvait ainsi face à Charlotte. Il était étrange comme garçon. Il ne venait pas de l'Angleterre, mais d'un pays que la poufsouffle n'avait jamais visité. En soit ça se voyait sur son visage. Pas de racisme, rassurez-vous, mais quand la rousse voyait le genre de manie qu'il pouvait avoir, il n'y avait pas de doute qu'il n'avait pas dû être élevé au Royaume-Unis. Charlotte adorait découvrir de nouvelles choses, apprendre de nouvelles cultures. Mais Riordan était très perturbant, il la regardait fixement dans les yeux et semblait vouloir créer une sorte de distance entre eux. Peut-être qu'il ne voulait pas que Charlotte reste avec lui. Cela dit, son corps semblait être en contradiction. Ses yeux l'observaient, comme perturbé par la poufsouffle qu'elle était et en même temps son corps laissait entrevoir une sorte de refus. Peut-être qu'il aurait dû rencontrer quelqu'un d'autre avant de rencontrer cette métamorphomage qui se tenait devant lui et qui n'avait en aucun cas l'intention de le lâcher. Pouvoir se faire un nouvel ami ce n'était pas tous les jours. Charlotte était intriguée par le jeune homme qui se tenait en face d'elle. Elle voulait qu'il l'aime bien, qu'il soit son ami. Et même s'il semblait se comporter un peu bizarrement avec elle, cela ne changeait rien au fait qu'elle voulait le connaître. Sans doute devait-il se sentir un peu mit à l'écart vu qu'il venait d'arriver à Poudlard, qu'il venait d'un autre pays, d'une autre école et il devait se sentir seul. Charlotte ne pouvait pas le laisser ainsi sans ami. Après peut-être ne voudrait-il pas d'elle dans son cercle de personnes privilégier qui le connait un peu, peut-être qu'il n'avait qu'une envie c'est qu'elle s'en aille loin de lui, qu'elle ne dise plus rien. Mais Charlotte restait là souriante parlant de quidditch, de son entraînement et du fait qu'elle venait de le tuer. Très étrange comportement quand on y pense puisqu'elle venait de lui faire frôler la mort, mais en même temps elle lui souriait. Est-ce que c'était normal ? Oui pour la poufsouffle il fallait relativiser : il n'était pas mort, il n'avait rien de casser et à part le cognard qui n'était pas heureux d'avoir louper sa cible, il n'y avait pas de raison de ne pas sourire. Charlotte était ainsi : souriante. Après la peur qu'elle venait d'avoir, elle fut contente qu'il ait de si bon réflexes ce à quoi il lui répondit qu'il avait été dans l'équipe de quidditch dans son ancienne école. Cela expliquait beaucoup de choses. Charlotte demanda alors pourquoi il n'avait pas rejoins une équipe, mais bien qu'elle n'aurait pas souhaité l'avoir en face d'elle comme adversaire, Riordan la rassura en lui disant qu'il n'en avait pas eu l'occasion arrivant en milieu d'année. «  C'est dommage, cela aurait été un vrai challenge de t'affronter. Tu pourrai tenter l'année prochaine.  » Elle sourit. Bon en tant que batteuse, cela aurait été "amusant" si on peut dire de faire en sorte qu'il n'évite pas un cognard, mais également fou et dangereux. Il rajouta que rejoindre l'équipe de serdaigle n'était pas dans ses projets. Charlotte ouvrit de grand yeux, curieuse de savoir quelles étaient ses raisons. «  Pourquoi tu ne veux pas rejoindre une équipe ? Après tout tu m'as l'air de bien aimer ça.  » Un garçon qui vient regarder un entraînement de quidditch, ce n'est pas pour rien. S'il voulait bosser il aurait pu aller dans la salle commune ou à la bibliothèque.

Riordan s'excuse d'avoir déranger l'entraînement, ce à quoi Charlotte répondit qu'il n'y avait pas de mal, vu que l'équipe n'était pas encore au complet. Elle le vis jeter un coup d'oeil au stade, sans doute pour se rendre compte que ce que disait la rousse était vrai. Il dû le remarquer, mais ne répondit pas, préférant dépoussiérer son écharpe. Il acquiesça comme pour lui donner son accord. Un accord pour quoi ? Pour l'autoriser à rester ? Charlotte n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui donne l'autorisation, généralement elle restait sauf si la personne était vraiment trop peu amicale envers elle. Bon au moins il ne souhaitait pas qu'elle s'en aille, c'était déjà un bon point pour essayer de créer un lien d'amitié. Encore heureux dirons-nous. La rousse aurait dû apprendre plus tôt quand il fallait déranger quelqu'un ou pas. Elle n'avait pas l'habitude de savoir quand les gens voulaient rester seul ou pas, du coup des fois les autres devenaient très agressif. Ce n'était pas plaisant. Le sol vibra sous leur pieds. Le cognard les guettait toujours, près à leur sauter de dessous leur pieds. La poufsouffle rigola en disant au serdaigle que la balle magique devait bien l'aimer. Mais ce n'était pas vraiment le moment de faire de l'humour. Réfléchissant à ce qu'ils pourraient faire, Charlotte proposa deux solutions : qu'on l'aide à sortir avec les mains, soit qu'on détruise le cognard. Riordan ne semblait pas être pour la première solution.  Il ne semblait pas du tout d'accord avec ce que disait la rousse. Soit. Il proposa de lever l'enchantement qui animait le cognard, mais ils risquaient d'avoir la balle à leur poursuite. Le serdaigle sorti sa baguette. Charlotte tint son balais fort dans son poignet au cas où elle devrait s'en voler. Riordan proposa de tout simplement briser les gradins afin de laisser échapper la balle magique. «  Hum ... je suis plutôt pour détruire les gradins à mon avis c'est la meilleure des choses à faire. » Elle écouta le bruit que la balle produisait tandis qu'elle se baladait sous leurs pieds. Il faudrait qu'ils partent avant de pouvoir libérer la balle magique. Charlotte enfourcha son balais. «  Monte avec moi dessus, on s'envolera un peu puis on lancera le sort. Comme ça on sera un peu plus hors de portée du cognard. On viendra réparer après. » La rousse lui sourit. Cela lui semblait être une bonne idée.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Warming up. ♦ Charlotte. Empty
MessageSujet: Re: Warming up. ♦ Charlotte.  Warming up. ♦ Charlotte. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Warming up. ♦ Charlotte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle histoire de personnage "Charlotte" - A partir du 15/12
» Le Père Noël made in Ikéa
» Charlotte Delaunay
» La fille au cheveux rose délavés
» Every Breath You Take [Charlotte/Eliott]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques-
Sauter vers: