AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Lun 21 Nov - 16:42


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Voilà la journée de cours était enfin terminé. Ali comme à son habitude, avait bien travaillé. Elle avait essayé de faire de son mieux pour être la meilleure. Bon franchement ce n’était pas très compliqué parce qu’elle était une excellente élève. L’une des meilleures de son année d’ailleurs. Elle était même très fière de ça. Elle adorait étudier, elle aimait en apprendre davantage à chaque cours. Et puis elle voulait quand même être la fierté de ses parents. Car ils aimaient beaucoup raconter à qui veut l’entendre que leur petite princesse était la meilleure. Bon ce n’était pas non plus pour rien qu’on l’avait nommé préfète des Serdaigle en cinquième année. Le pouvoir lui allait bien au teint. Au moins avec ce statut, elle pouvait désormais contrôler un peu les élèves de sa maison. Ou au moins leur tenue. S’il y avait bien quelque chose qu’Ali ne supportait pas du tout, c’était les garçons qui ne nouaient pas bien leurs cravates, et les filles qui portaient leur jupe ras la culotte. Franchement un peu de décence, ils ne vivaient pas dans une maison close. Ali n’hésitait pas non plus à mettre des avertissements à ceux qui ne respectaient pas le règlement : qu’ils soient ses amis ou non. Bon elle n’avait pas beaucoup d’amis, donc franchement ça diminuait le risque mais quand même. Même Capu savait qu’elle devait faire gaffe, Ali ne rigolait pas avec la discipline. Déjà qu’elle trouvait que ses professeurs étaient quand même sacrément laxistes avec certains de ses camarades. Oui des étudiants, qu’on ne nommera pas, se croyaient quand même tout permis. Ce qui était totalement inacceptable et hallucinant pour la préfète des Bleus et Argents.

Bon, la jeune femme était totalement à jour sur ses devoirs. En effet, elle avait passé deux petites heures après son cours de potions, à la bibliothèque pour finir le travail qu’on lui avait donné dans la journée. Oui Ali aimait l’organisation, et ne supportait pas remettre au lendemain ce qu’elle pouvait faire immédiatement. Et puis maintenant que tout était fait, elle n’avait plus besoin de stresser à propos de ça. La jeune femme passa par sa salle commune pour poser ses affaires. Elle ne prit avec elle qu’un petit sac rose, et sa baguette et redescendit. Il fallait qu’elle retrouve Capu. Oui les deux meilleures amies ne pouvaient pas rester éloigné très longtemps de toute façon. Elle descendit donc les escaliers jusqu’au rez-de-chaussée, et tomba sur sa bestah dans le hall. Elle était toute seule, le regard perdu dans le vide.

*Qu’est-ce qui lui arrive encore ?*

Ainsi Ali alla la rejoindre. Sa super pote avait visiblement eu un moment d’absence, parce qu’elle sursauta quand Allison lui cria dans les oreilles pour la saluer. Après un petit moment de terreur, les deux amis finirent par éclater de rire. Bon et puis les cancans commencent. Les filles décidèrent de se rendre au QG. Le QG qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est le quartier général des élèves de Poupou. Bon plus sérieusement, c’est une salle de classe vide (tout ce qui a de plus normal on va dire), où les élèves se retrouvent souvent après les cours. Oui parce qu’à part la bibliothèque et la grande salle, il n’y a quand même pas beaucoup d’endroit où les élèves, toutes maisons confondues, peuvent se retrouver et se poser tranquillement. Alors voilà, c’est leur endroit. Là-bas, ils rigolent, ils s’amusent, ils ne se prennent pas la tête (en général). Explication de l’endroit faite, retournons donc aux filles. Elles se dirigeaient tranquillement jusqu’au cinquième étage en gloussant. Ouais parce que Capu venait de raconter à Ali comment elle avait surpris Rebecca en train de se casser la figure dans la salle commune. A mourir de rire apparemment.

Enfin arrivé devant la salle, les filles pouvaient déjà entendre du bruit et des rires. Visiblement, elles n’étaient pas les premières à avoir eu l’idée de s’y rendre. Ainsi elles entrèrent dans la salle. En effet, il y avait déjà plusieurs personnes. Ali apperçut Tib non loin d’elle, assis à une table, avec des crayons, visiblement occupé à maquiller un élève de deuxième ou troisième année. Il avait même mis une petite pancarte sur la table, à côté de lui, où l’on pouvait lire « Stand de maquillage ». Mon dieu. Qu’est-ce qu’il était encore en train de fabriquer.

– Salut Tagel !
– Bonjour Tibus.

*MON DIEU CAB EST PEUT-ETRE DANS LES PARAGES. COMME TU M’AS MANQUE. ATTENDONS ICI.*

Oui parce que quand Tibus était quelque part, en général Cab n’était jamais bien loin. Ali était soudainement tout excité. Bon, elle ne voyait nulle part l’amour de sa vie, mais Tib devait surement savoir où il était. Il fallait simplement avoir le courage de lui demander. Bon Ali n’était pas très discrète, encore moins avec Capu. Mais en tout cas elle était bien plantée à côté de Tib, à l’observer, sans avoir visiblement ni l’intention, ni l’envie de bouger.

Ali se pencha un peu pour regarder ce qu’était en train de faire Tibus. Bon il s’amusait visiblement bien à dessiner sur le visage du gamin. Elle l’aurait bien réprimandé. Mais la première règle du QG, était que les préfets ne devaient pas user de leur pouvoir ici, ou se la jouer rabat-joie. Donc bon, elle prenait son mal en patience. De plus, elle avait besoin de sous-tirer des informations à Tibus, alors elle ne devait surtout pas le contrarier juste avant.

– Je ne savais pas que tu avais des talents pour la peinture, tu dessines quoi ?
– Du houx.


Lui répondit le Poufsouffle d’un ton un peu trop sérieux et assez comique. Tandis que Capu était en train de regarder le petit carnet de dessin de Tib pour en choisir un, Allison, elle, s’était installé aux côtés de Tibus et le fixait avec des grands yeux intéressés.

– Tu ne saurais pas où est Caleb par hasard ?
– BON CARTER ARRETE DE ME DECONCENTRER LA. TU CROIS QUE LEONARD DE VINCI A ETE DERANGE QUAND IL A PEINT LA JOCONDE, HEIN TU CROIS ?
– O-oh … Excuse-moi, pardon …


Ali se leva lentement en se faisant toute petite et s’éclipsa rapidement pour mettre le plus possible de distance entre elle et Tibus, contrariée de s’être fait refouler de la sorte par le meilleur ami de Caleb Carlton.

*De Vinci ne peignait pas des parties génitales sur le visage des gens en les faisant passer pour du houx …*

Oui on pouvait le dire, elle était bien vexée. Quel idiot ce Poufsouffle. Il aurait pu au moins lui parler correctement. Il avait de la chance qu’elle n’ait pas vraiment le droit d’utiliser ses pouvoirs de préfètes dans cette pièce, sinon elle lui aurait surement collé un avertissement. Non mais. Surtout que le pauvre gamin (la victime de Tib) allait se retrouver avec un affreux dessin sur la joue d’ici peu. Et s’il croisait un professeur plus tard, il risquait de se faire punir. Ali alla donc s’assoir un peu plus loin, à une autre table, avec d’autres gens.

– Vous pensez pas que c’est un grand gamin celui-là ?

Demanda la jeune femme. Oui la seule réponse acceptable serait sans doute oui. Certes ils se retrouvaient tous dans cette salle pour s’amuser mais bon.

*Fais pas ta susceptible.*




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Lun 21 Nov - 22:13




QG & Caleb
Let's have fun guys

Cab venait de sortir de cours, cette journée avait été longue pour lui qui n'était pas réellement fait pour les études il se forçait à bosser dur et avec sérieux pour pouvoir se débrouiller tout seul à sa sortie de Poudlard, lui voulait pouvoir être indépendant directement après avoir passé ses ASPIC pour ne pas avoir de compte à rendre à son paternel qui jouait de chantage pour le garder sous sa coupe. Alors un peu fatigué de la journée le brun voulait se changer les idées et s'amuser un petit peu, et pour se faire il cherchait un peu de compagnie féminine pour passer un peu de bon temps et retrouver aussi son copain Tib qui devait être en bonne compagnie comme il le connaissait assez bien. Il devait avant passer dans sa salle commune, dans les cachots pour poser ses affaires dans un coin de son dortoir et se changer aussi son uniforme scolaire n'était pas ce qu'il préférait porter n'étant pas à son aise dans ses habits de pingouin. Il choisit à la place un tee-shirt noir moulant et un jean mettant en valeur ses fesses c'était la bonne tenue pour attirer les regards des filles de l'école il n'avait pas envie de perdre trois heures à trouver sa prochaine proie il voulait une fille facile qui lui ferait du bien et qui lui permettrait de se changer les idées.


Il sortit donc des cachots pour remonter d'abord dans le hall remplie d'étudiants qui se dispersaient partout dans le château, lui savait parfaitement où il allait parce qu'il y avait un endroit où ils trouveraient plein de jeunes de son âge avec qui il pourrait s'amuser un peu dans le calme et dans la bonne humeur alors pour ce faire il devait monter jusqu'au cinquième étage du château trouver la salle de classe vide et non utiliser qui servait de QG aux étudiants qui voulaient se retrouver entre différentes maisons pour ne pas avoir à retrouver leurs copains dans le parc où il faisait froid ou dans la bibliothèque qui imposait le silence et la discrétion ce qui pouvait être gênant pour pouvoir s'amuser entre adolescents qui n'étaient pas dans la même maison comme lui et Tib le Pouffy et le Serpy qui faisait les quatre cents coups ensemble et qui était connu dans tout Poudlard pour leur comportement de donjuan et de grands enfants toujours ensemble d'ailleurs il était presque sur de le retrouver dans le QG en train d'embêter son monde comme il aimait bien le faire.

D'ailleurs quand il arriva dans la pièce il le fit en train de peindre la face d'un adolescent qui n'avait sans doute rien demandé et qui avait été au mauvais endroit au mauvais moment, pas de chance pour lui mais Caleb ne pouvait pas faire grand-chose pour arrêter son pote même s'il avait un peu de pouvoir sur lui il n'avait pas celui de lui faire arrêter les bêtises. Alors il passa devant son pote en riant lançant une petite remarque " Mon pauvre Tib tu ne finiras pas riche avec tes toiles. Mets plus de couleur c'est un peu fade" et c'était tout pas plus pas moins car ce n'était pas une chose bien grave pour lui. Il remarqua qu'Allison était là il aimait bien cette fille un peu folle dingue sur les bords et qui ne se prenait jamais la tête quand il était là il allait donc s'asseoir à côter d'elle. " Salut Allison bonne journée ?" Il allait enfin pouvoir souffler un peu et passer du bon temps dans sa journée un peu longue pour lui. Il se mettait une pression de fou pour avoir les meilleurs résultats possibles c'était affreux pour lui qui voulait tout le temps bien faire pour pouvoir être fier de lui-même et ne pas avoir à finir dans le mauvais camp parce qu'il n'a pas été capable d'être assez intelligent pour s'en sortir, il était dans la maison des rusés et il devait s'en montrer digne dans sa vie personnelle et privée qui était quand même assez complexe.

" Alors petite puce tu le laisses peindre cet innocent sans hurler . Tu fait des efforts aujourd'hui" Il voulait la taquiner et la piquer un peu pour la faire démarrer et s'amuser un peu avec elle parce qu'elle était une petite boule d'énergie qui faisait du bien au moral mais avec lui et Tib elle avait de quoi s'arracher des cheveux étant donner qu'ils étaient les rois des bêtises en tous genres et qu'elle était préfète.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Sam 17 Déc - 19:12


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Après cette journée riche en émotions, quoi de mieux pour un élève que de se rendre au Quartier Général. Cet endroit était vraiment le meilleur pour que les petites têtes pensantes se retrouvent pour rigoler, s’amuser et décompresser d’une longue journée de travail. Contrairement aux salles communes, cet endroit permettait aux enfants de se mélanger, et de ne pas rester seulement avec les membres de leur propre maison. Le QG était souvent bien rempli, surtout avant et après le repas du soir. Quand les devoirs étaient finis, les étudiants se ramenaient ici. Car dans cet endroit, c’était les élèves qui faisaient la loi. Ici pas de règles, pas de préfets, tout le monde était au même niveau. Allison aimait beaucoup cet endroit, mais il était vrai que son côté autoritaire, et politiquement correct étaient plutôt difficile à contrôler dans un endroit comme celui-ci. Se sachant protéger, les élèves faisaient vraiment parfois n’importe quoi. Mais la jeune Serdaigle savait que si elle se laissait aller à donner des ordres, elle risquait de se faire bannir de cet endroit. Et c’était quelque chose qu’elle ne voulait surtout pas. En effet, Caleb et Tibus trainait souvent au Quartier Général. Alors forcément Allison passait de nombreux moments là-bas également en espérant pouvoir croiser le regard et attirer l’attention de son prince. Sincèrement ça ne marchait pas à tous les coups. Parfois les deux compères étaient bien trop occupés à s’amuser pour que Cab ne lui prête la moindre attention. Et c’était bien dommage franchement pour Alli qui donnait vraiment tout ce qu’elle pouvait pour ne pas passer inaperçu. Après avoir fini ses devoirs, la Bleu et Argent était remonté dans sa salle commune afin d’enfiler une petite robe. Simple mais mignonne qui la mettait plutôt bien en valeur. Et oui, si par bonheur Caleb venait dans le QG, il fallait qu’elle soit prête à le recevoir dans une belle tenue. Non elle ne voulait pas que le garçon pense qu’elle était moche. Elle voulait vraiment mettre toutes ses chances de son côté. Un peu de maquillage et quelques accessoires, et la belle était magnifique pour retrouver son amour. Bon peut-être un peu trop bien habillé pour un soir de semaine, mais passons.

Allison partit donc retrouver sa meilleure amie : Capu. Cette fille, c’était la meilleure du monde, et franchement la Serdaigle ne pourrait pas imaginer sa vie sans elle. Elles se comprenaient tellement bien, et ne se jugeaient pas. Au contraire, elles jugeaient les autres ensembles, c’était grave plus amusant. Critiquer pour refaire le monde était aussi une réelle passion. En voyant sa meilleure amie habillée de la sorte, Capu comprit vite où elles allaient. Mais la bestah aimait bien cet endroit, il y avait toujours des trucs fun à y faire. A peine arrivé, les rires se faisaient entendre. Au moins, il y avait déjà un peu de monde, ce n’était pas trop mal. Les filles entrèrent, et Alli aperçut Tib. Elles se dirigèrent immédiatement vers lui. Après tout, près de Tic, il y avait souvent Tac. Le Pouffy était en train de dessiner sur le visage des gens. Apparemment, c’était son délire du jour. Franchement Tib n’était pas le garçon qu’elle préférait au monde, mais il fallait bien l’amadouer. L’avoir dans le sac l’aiderait dans sa conquête du beau et grand Cab. Bref, elle finit par lui demander s’il savait où était Cab. Erreur fatale. La Serdaigle se fit envoyer sur les roses, par un Tibus qui n’avait visiblement pas envie d’être dérangé pendant son art.

Réellement vexé, Alli partit doucement, et prit place à une table avec d’autres personnes. Oui ça ne lui plaisait vraiment pas que le Pouffy lui ait parlé de la sorte devant tout le monde. Franchement ça ne se faisait pas. Quelle honte. Elle demanda aux gens s’ils ne pensaient pas qu’il était un grand gamin ? Surtout qu’il n’était pas en train de dessiner du houx comme il le disait si bien, mais plutôt des engins masculins.

*MAIS TU PEUX RIEN DIRE. Tu vas devoir te taire. HAHAHAHA*

Allison, tellement vexé, n’avait même pas remarqué que l’amour de sa vie venait juste de rentrer dans la pièce. Et oui Cab était bien là. Pourtant elle n’avait pas encore réagi. Les bras croisées, elle était dans sa chaise, et lançait des éclairs de feu avec ses yeux à quiconque osait prendre la défense du Poufsouffle malpoli et pervers. Non mais, il ne fallait pas trop la chercher quand même. Elle ne pouvait peut-être pas utiliser ses pouvoirs de préfètes ici, à cause d’une charte ridicule, mais s’il la cherchait de trop, elle attendrait patiemment qu’ils sortent du Quartier Général pour leur tomber dessus. Bref, elle sentit quelqu’un s’assoir près d’elle. Pensant que c’était peut-être Tibus qui venait s’excuser de son mauvais comportement, elle ne daigna pas tourner la tête vers lui, pour qu’il comprenne qu’il allait ramer pour se faire pardonner. Mais quand elle entendit la voix de celui qui était en train la saluer, son cœur ne fit qu’un bond.

*HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA CAAAAAAAAABOUUUUUUUUU D’AMOUUUUUUUUUUUUUUR QUE J’AIME TANT.*

Et oui, il était finalement venu à lui. Alors qu’elle le cherchait quelques minutes plus tôt, il était désormais assis à ses côtés. Quel bonheur. Sans forcément contrôler ses gestes, elle lui sauta dans les bras pour lui dire bonjour. Ouais trop contente la pauvre petite. Ensuite reprenant un peu ses esprits et sa bienséance, elle se rassit tranquillement sur sa chaise, ses joues rosirent très légèrement. Qu’est-ce qu’elle était contente. Elle avait vraiment du mal à garder son calme et à ne pas sauter au plafond franchement. C’était l’un des plus beaux jours de sa vie. Et puis il ne l’avait pas seulement salué. Il s’était assis à côté d’elle, preuve qu’il avait envie de passer du temps en sa compagnie.

– Salut beau gosse.

*T’as essayé de la jouer relax et cool ?*

Ouais.

*Ca fait pitié.*

Bref, Allison avait voulu paraître détendu, comme si Cab n’était qu’un mec beau parmi tant d’autres. Mais il n’était pas n’importe qui. C’était le plus beau, avec sa bouche, ses yeux, ses lèvres, son corps … Tout était parfait chez lui. Le garçon continua la conversation. Il la surnomma petite puce.

*OMG C’EST UN SIGNE. OBLIGE !*

Et il continua lui demanda rhétoriquement si elle laissait le triple idiot pendre des innocents sans hurler. Il avait remarqué ses efforts. Allison eut un grand sourire jusqu’aux oreilles. Au moins certains remarquaient à quel point elle était sympa de faire des efforts. Surtout qu’ici elle n’avait pas le droit d’ouvrir sa bouche. Et que les garçons en profitaient bien pour faire de nombreuses bêtises sous ses yeux.

– Il est en train de faire des dessins de formes phalliques sur le visage d’enfants, mais oui je reste très calme.

Bon vu la voix qu’elle avait prise lorsqu’elle avait prononcé cette dernière phrase, ça se sentait bien que c’était un effort surhumain pour elle de ne pas agir contre cette chose. Et oui, c’était politiquement incorrect de son point de vue, et totalement inacceptable. Surtout que le pauvre élève ne se doutait sans doute pas qu’il allait avoir un pénis sur le visage pour l’heure du diner. Mon dieu, Tibus pouvait se montrer tellement agaçant parfois. Mais finalement, ce n’était pas tellement important car pour le moment, elle avait Cab à côté de lui, et pour une fois il n’avait pas trop de pétasses autour de lui.

– T’es sorti sans tes groupies, Carlton ?

*T’EN FAIS PARTIE DE SES GROUPIES MONGOLE.*

Mais ça il n’était pas censé le savoir après tout.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Dim 18 Déc - 12:01




QG & Caleb
Let's have fun guys

Cab avait donc rejoins le quartier général des élèves pour pouvoir, se détendre et oublier un peu les cours qui lui plombait un peu le moral en ce moment, parce qu'il se poussait à avoir des notes dans la partie hautes pour ne pas se retrouver sans ses examens à la fin de l'année, il en avait tellement besoin, car il ne pourrait pas compter sur ses parents qui le laisserait tomber dès sa sortie de Poudlard parce qu'il ne voulait pas devenir une saleté de mangemort. Comme quoi vouloir être bon dans la vie n'était pas toujours le choix le plus évident et le plus simple à mettre en place heureusement qu'il était doté d'un caractère assez fort pour ne pas plier et qu'il était entouré ici de gens qui lui permettait d'oublier un peu ses soucis familiaux dont il ne parlait jamais pour ne pas montrer qu'il n'était pas le mec parfait que tout le monde imaginait. Et oui, cela ferait tache dans son personnage si l'on venait à apprendre qu'il pourrait être renié de sa famille pour ne pas avoir accepté de se plier au règle établi pour lui, mais si il disait oui pour la marque, il serait ensuite piégé à vie, avec le mariage forcé et la destruction en meilleure amie, alors lui ne voulait pas de cela et ce soir, il rejoignait le QG pour se changer les idées et rigoler un bon coup avant de redescendre pour le dîner et pour la soirée dans sa salle commune. Il fit Tibus à peine arrivé qui dessinait des choses vraiment très artistique sur le front et les joues d'un jeune élève qui ne savait pas ce qui l'attendait en acceptant d'être la toile du blaireau. Même si le blond était son acolyte et son meilleur pote, il lui arrivait encore d'étonner le Serpentard qui était un peu plus calme que le blond, l'éducation différente surement. Laissant son poto à son œuvre, il repéra une autre bouille connu, Allison Carter qu'il appréciait bien qui était toujours drôle et souriante et qui arriverait surement à le faire oublier ses petits soucis. Alors il se laissa tomber à côté d'elle et entama la conversation comme à son habitude, étant, du coup, un peu charmeur et dragueur, il ne savait pas vraiment quoi faire d'autre avec les jolies filles.

Et elle lui répondit sur le même ton, sans doute n'était-elle pas totalement insensible à son charme, il en avait l'habitude après tout la plupart des filles appréciaient son corps qui il devait bien l'avouer lui avait été merveilleusement fournis par Merlin, lui ne faisait que l'entretenir pour que cela reste au top du top et ainsi pouvoir continuer à séduire chaque jolie fille qui passait près de lui. " A part ça comment tu vas ?" Parce qu'il y avait plus grave que le fait que Tibus dessinait sur une figure enfin, il pouvait y avoir plus grave à ses yeux allé savoir si pour Allison, c'était le problème ultime de sa journée ou si elle avait d'autre chose à arriver." Ce n'est pas bien grave non plus, cela ne va pas tuer le pauvre gamin alors tu peux garder ton calme et exploser pour quelque chose de vraiment grave parce qu'on a déjà fait pire tous les deux." Oh oui beaucoup plus grave heureusement pour eux que la préfète n'était pas dans le coin quand ils faisaient des bêtises parce que même son charme n'aurait sans doute pas pu les sauver de la perte de point et de la moral que la Serdaigle aurait pu leur faire si elle les avaient attrapé, elle était comme ça, il le savait.

Elle lui parla alors de ses groupies qui n'était pas avec lui pour le coup, c'était un peu une bouffée d'air frais, parce que si il appréciait grandement la compagnie féminine, il y avait des moments où il aimait être seul ou pouvoir choisir qui l'accompagnait de manière à pouvoir discuter sans être interrompue par des rires de pintades ou par des filles qui tentait de s'ajouter à ses conversations pour avoir son attention deux petites secondes dans leur journée, mais il ne se faisait pas d'illusion, on viendrait forcément le chercher à un moment donné dans le château tout le monde savait ou les autres pouvaient aller quand il n'était ni dans leur salles communes, ni dans la bibliothèque alors il n'était pas tranquille pour longtemps. " Je les ai semé dans un coin du château surement en train de se remaquiller ou un truc dans le genre sûrement, mais c'est calme, j'apprécie" Mais pouvait-on dire que l'aigle était une de ses groupies parce qu'elle semblait être sensible à ses charmes, même si elle ne criait pas comme une pucelle à chaque fois qu'il lui parlait. " Et toi pas de prince charmant en approche ?" Parce qu'elle n'était pas moche et avait peut-être un copain ou du moins, une personne qui lui plaisait beaucoup, il ne se faisait pas attention au couple former ou en couple de formation dans l'école. Il suivait juste l'histoire de Tibus et de sa carotte personnelle.



Mais juste parce qu'il était ami avec le blond depuis son arrivé à Poudlard et que lui l'intéressait assez pour qu'il fasse attention à ses petits soucis d'autre sentimental.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Lun 19 Déc - 3:06


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Mon dieu. C’était l’un des plus beaux jours de la vie d’Allison. Non ce n’était pas son mariage. Non elle ne venait pas de gagner à la loterie sorcière. MIEUX. Son Cabounet d’amour qu’elle aimait tant l’avait remarqué ELLE parmi tant d’autre et était venu s’assoir à côté d’elle dans le Quartier général des élèves de Poupou. Non elle n’aurait pas pu être plus heureuse. Ok ce genre de réaction était peut-être légèrement disproportionné. Mais quand même ce n’était pas rien. Elle avait souvent l’air d’être invisible aux yeux de Caleb Carlton. Il y avait tellement de filles qui lui tournaient autour en permanence, la compétition était tellement rude. Surtout que la SerdyPouf avait la main mise sur lui en ce moment, pour le plus grand désarroi de la préfète. Mais elle n’était pas le genre de fille qui abandonne. Bien au contraire. Elle avait bien prévu de se battre pour son chéri à n’importe quel prix. Et cette vipère ne lui faisait absolument pas peur. Allison prit un peu de temps pour admirer ce beau gosse qui se trouvait devant ses yeux. Non franchement on ne pouvait pas trouver mieux. Il ressemblait vraiment à un demi-dieu. Peut-être qu’il avait du sang de vélane qui coulait dans ses veines d’ailleurs ? Alli devrait penser à lui demander un jour. Il la salua tranquillement avec un mignon petit surnom. Si son cœur battait la chamade et sa mini-elle faisait des grands bonds et sautait partout à l’intérieur, elle essayait de rester calme et fier devant son preux chevalier. Et lui répondit donc sur le même ton en le surnommant de « beau gosse ». Bon en même temps c’était le cas. Tout le monde le savait, lui y compris. Les filles ne tomberait pas d’évanouissement devant lui tout le temps s’il n’était pas aussi canon. Il lui posa tout d’abord une question assez simple. En effet, il lui demanda comment elle allait. Comment ? Tellement EXCITE à l’idée qu’il vienne lui parler. TROP HAPPY. Dans un monde de bisounours, prête à s’évanouir sous le coup de l’émotion. Bon ça, elle ne pouvait pas le dire. Il fallait qu’elle joue la fille détaché, confiante, souriante. Bref, elle devait se la jouer Miss pour sortir un peu du lot.

*Essaie de te détendre un peu, on dirait que t’as un balai coincé dans le cul miss Parfaite.*

– GIGA bien. Je vais super bien, tellement bien. La journée était parfaite n’est-ce pas ? Les cours super sympa. Vraiment d’ENFER ! Et toi ?

*On avait pas dit que tu devais la jouer cool ?*

Ok pour le fait de se la jouer détendue et super cool, c’était plutôt raté. Espérons que ce genre de comportement n’allait pas faire fuir le beau gosse. Elle n’avait pas le droit à l’erreur quand il s’agissait de conquérir le cœur de son prince. Elle n’avait pas la moindre envie qu’il se barre sur son cheval blanc avec une autre princesse (vulgaire et moche). Bon il lui avait parlé de l’activité ridicule de Tibus. Cet idiot avait pensé sympa de gribouiller le visage de ses petits camarades avec des pénis. Non mais vraiment quel idiot. Il n’avait aucune conscience du politiquement correct celui-là. Mais Allison n’avait d’autre choix que de se taire étant donné que l’une des règles principales du Quartier Général était de ne pas se la jouer rabat-joie. Alli ne voulait certainement pas se faire exclure de cet endroit, étant donné que le beau Caleb y venait très régulièrement. Le garçon d’ailleurs lui annonça que ce n’était pas bien grave, et que ça n’allait pas tuer le gamin. Elle pouvait donc garder son calme et exploser pour quelque chose de plus grave, parce qu’apparemment ils avaient fait bien pire que ça.

– Pire que dessiner des pénis sur le visage d’un gamin de treize ans ?

Regard désapprobateur. Oui Alli avait bien sa propre vision de la discipline, et pour elle c’était déjà beaucoup trop et inacceptable. Elle avait du mal à imaginer pire que ça. Pauvre garçon qui allait sans doute se faire punir quand ils iraient dans la Grande Salle et qu’un professeur le verrait avec ce dessin plus qu’affligeant. Elle regarda Cab dans les yeux.

– Je sais bien que tu ne t’abaisserais pas à des activités aussi puéril.

*Cab=Tib. C’est pas parce que tu le kiffes qu’il est mieux que son pote. Ma pauvre quand on dit que l’amour est aveugle, tu en es un parfait exemple.*

Bon il était grand temps de se la jouer un peu plus cool que ça. Sinon Cab allait vraiment finir par la nexter et ce n’était surement pas le but recherché. Mais se la jouer cool quand on est adepte du politiquement correct, c’est pas forcément facile c’est sûr. Pourtant elle trouva une petite phrase sympa à balancer au beau gosse, et lui demanda donc s’il était sorti sans ses groupes. Question plutôt rhétorique puisqu’il avait personne collé aux fesses actuellement. Bon c’était également une question un peu hypocrite, car si on regardait la définition de « groupie » dans un dictionnaire, Allison en faisait très clairement partie. Peu importe, elle s’en fichait bien pour une fois qu’elle pouvait avoir son Cab pour elle toute seule.

Le garçon lui annonça d’un air taquin et désinvolte qu’il les avait laissé dans un coin du château. Elles étaient surement en train de se remaquiller ou un truc dans le genre. Visiblement, le garçon appréciait son petit moment de calme.

– Elles essaient surement de trouver le moyen de te faire boire une potion d’amour.

Répliqua la demoiselle d’un ton totalement désinvolte, comme si elle n’y avait jamais pensé avant. Bon franchement, elle n’avait jamais franchi le pas, mais avait, il y a quelques semaines, réfléchi très sérieusement à cette possibilité. Bon ça, il ne le saurait surement jamais et tant mieux. Alli n’avait pas envie qu’il la prenne pour la plus grande des cinglés quand même.

Et il lui demanda si elle n’avait pas de prince charmant en approche. Mon dieu il avait utilisé la négation, ça voulait surement dire qu’il n’avait pas envie qu’elle ait un prince charmant. Ce qui était SUPER bon signe. Mon dieu. Mon dieu. Mon dieu. Il fallait vraiment qu’elle reste cool pour le coup et qu’elle ne fasse pas tout foirer.

*Ou alors il pense que t’es tellement pathétique que tu pourras jamais en trouver.*

– Pas mal de garçons me tournent autour. Mais j’avoue que je préfère les bad boy.

Lança-t-elle avec un petit rire.

*Qui te tourne autour au juste ? Ton chat ?*



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Mar 20 Déc - 17:18




QG & Caleb
Let's have fun guys

Caleb aurait pu être totalement tranquille et juste rire en venant ici, mais non, il avait été se mettre à côté de la belle Carter et si cette fois était jolie, et même canon, elle n'était pas aussi ouverte d'esprit que lui et Tibus. Ce qui l'emmenait à écouter ses petits reproches sur le comportement de son ami alors qu'eux deux avaient déjà fait bien pire sans se faire prendre merci Merlin sinon il aurait sans doute dû subir une morale de trois heures et demi sur ce qui était drôle et ce qui ne l'était pas. Mais il était des garçons, adolescents en plus travailler par leurs hormones et leur envies de s'amuser, il ne fallait pas leur demander d'être calme et mature cela n'était pas possible et terriblement ennuyeux pour eux qui préférait de loin la folie de leurs vies à des journées sans aucun rebondissement. Mais bon, tout le monde ne pouvait pas être comme eux et heureusement pour les professeurs et pour la société sorcière en générale. Même si le Serpentard était quand même plus calme que le blaireau sachant quand il pouvait rire et s'amuser et quand il devait se la jouer discret et calme. Bon ici, il ne serait surement pas réellement posé vu que la boule d'énergie qui était à côté lui semblait bien décidée à lui parler, il avait engagé la conversation bien entendu sachant que peu de fille ne voulait pas lui parler et trouvant cela chouette d'apprendre à bien connaître de nouvelles personnes, mais il ne s'attendait pas à une réponse aussi joyeuse et à une phrase comportant le mot cours et sympa pour lui les cours étaient une plaie, une obligation pour assurer son avenir, il n'aimait clairement pas cela, mais il semblait que chez les aigles se soit le pied ultime que d'aller en cours et d'avoir des devoirs.

" Je n'aurais pas employé le mot parfait pour décrire ma journée, mais je suis contente que la tienne ait été cool. Je ne pense pas vraiment que les cours soit super sympa, mais je ne suis pas un aigle aussi cela doit jouer sur le fait que je trouve ça passablement ennuyeux" Elle pourrait peut-être l'aider pour ses devoirs à l'occasion si elle aimait tant que cela étudier, cela pourrait l'aider à avoir de meilleures notes et a ne pas entendre les critiques de son père quand il retournait dans leur manoir pendant les vacances scolaire. Maudit paternel Carlton d'ailleurs, il lui pourrissait la vie même ici en lui envoyant de nombreux hiboux pour tenter de le rallier à sa cause dont un qu'il avait reçu aujourd'hui et qui l'avaient mis de mauvaises humeur, c'était d'ailleurs pour cela qu'il était venu ici pour se changer les idées. Parler de choses drôles sans beaucoup d'importance pour ne pas penser à son après Poudlard qui approchait et qui s'annonçait réellement très compliquer à vivre. " Bien pire, tu ne veux pas savoir sinon tu ne pourras pas t'empêcher de crier, mais ça se n'est pas du tout grave, c'est juste marrant faut que tu revoies ta vision du grave parce que sinon tu vas ennuyer le monde" Il ne disait pas cela méchamment, mais bien pour elle, peu d'adolescents aimait se faire reprendre pour avoir fait des bêtises dites drôle et non-grave, le garçon ne mourrait pas d'avoir de tels dessins sur la tronche surtout que Tib serait fier de dire que c'était son œuvre et le petit garçon serait considérer comme cool par la suite. L'aigle elle par contre pouvait passer pour une coincée si elle rester aussi fermée à la plaisanterie ce qui ne l'aiderait pas.

" Je l'ai déjà fait, plein de fois, j'ai même déjà écrit des déclarations d'amour envers McGo sur des fronts de garçon qui avaient trop bu. C'est fun" Pour lui cela l'était et il ne voyait pas le mal là-dedans, bon depuis il avait quand même grandi et avait un peu calmé les conneries dans ce genre-là, mais de temps à autre, il aimait rire de manière puérils et enfantine pour ne pas penser à son avenir, c'était effrayant de vieillir et lui ne voulait pas réellement sortir d'ici. Mais il serait bien obliger un jour de le faire pour arrêter de parler du sujet qui fâchait visiblement la jeune fille, ils parlèrent des groupies du brun, un groupe de filles qui le suivaient un peu partout en gloussant sur son passage comme si elle n'avait jamais vu un mec parler ou marcher, elle était chiante, il l'avouait, et même si sa fierté adorait avoir un tas de midinettes à ses pieds son cerveau lui criait à la paix et au silence, et les casses noisette, c'était perdue en chemin n'ayant pas réussis à le suivre et étant sans doute en train de le chercher pour venir à nouveau lui percer les tympans et lui donner envie de se jeter du haut d'une tour bien haute. Quand Allison parla de l'éventualité d'un filtre d'amour Caleb ne pu s'empêcher de rire, cette solution surement envisager par un tas de filles ne pourrait pas marcher tout le monde connaissait assez le Serpentard pour savoir qu'il ne tombait pas amoureux et tout comportement suspect de sa part serait remarqué directement par ses amis. " Possible, mais cela ne fonctionnerait pas, je ne tombe pas amoureux et ça, tout le château le sait alors cela serait sans doute trop flagrant et Tib pourrait me sauver de leur plan. L'amour, c'est nul, le sexe, c'est bien voilà ma devise, on pourrait la mettre en pratique les deux si ça te dit" Et il lui fit un clin d'œil, petit jeu, si il pouvait ne pas finir la soirée seul en plus de faire le vide dans sa tête, c'était pour le mieux non ?

Surtout que la jolie brune lui avoua ne pas avoir vraiment quelqu'un en tête, plusieurs prétendants d'après elle, mais un goût prononcé pour les bads boys et vu son comportement avec les filles, il pouvait entrer dans cette catégorie de garçon. " Bad boys vraiment ? Tu n'as pas peur pour ton petit cœur ?" Après tout beaucoup de filles disaient cela, mais aimait les grands romantiques et les pétales de fleur.

BY .SOULMATES



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Mer 21 Déc - 2:52


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Le but premier d’Allison en venant au quartier général était évidemment de tomber sur le beau et sexy Caleb Carlton, le garçon dont elle était raide dingue amoureuse depuis sa première année. Oui c’était surement plus qu’un crush puisque ça durait depuis maintenant des années et des années. Beaucoup de monde était au courant maintenant, sauf peut-être le principal intéressé. Dans tous les cas, la préfète des Serdaigle avait vu juste. Si elle s’était fait envoyé bouler par Tibus Tagel qui n’avait pas voulu lui dire où était son pote, le fameux garçon était arrivé peu de temps après, et était même venu s’assoir près d’elle pour lui parler. C’était fantastique pour la jeune femme, qui était tellement excité, même si elle essayait quand même de ne pas trop le montrer. Elle ne voulait pas trop se griller avec le beau Serpentard. Oui parce qu’il était vraiment parfait : tellement beau. Un corps magnifique digne d’un véritable sportif, et puis surtout ce magnifique visage, avec un sourire éclatant et des yeux bleus tellement profond. Oui Allison pouvait réellement passer des heures à observer ce demi-dieu. Elle le trouvait tellement beau lorsqu’il se la jouait un peu bad-boy et laissait cette barbe de trois jours, là où elle était. Il était le mec le plus sexy de toute l’école. En même temps il n’avait pas beaucoup de concurrence à la première place, du moins pour la jolie jeune femme.

Bon, Allison ne pouvait s’empêcher de se plaindre du comportement de Tibus auprès de Caleb. Elle ne voulait pas se la jouer rabat-joie (enfin peut-être si un peu). Le Poufsouffle avait réellement de la chance qu’elle ne puisse absolument rien dire dans le quartier général sinon il se serait surement pris un avertissement depuis longtemps. C’était peut-être un grand défaut d’Allison. Etre son ami ne vous protégez pas des remontrances. Elle avait même mis une retenue à Capucine un jour pour une bêtise inacceptable. Pour la préfète, tout devait être politiquement correct, et puis le règlement devait être respecté, après tout, c’était bien pour ça qu’il existait, n’est-ce pas ? Tout le monde n’était surement pas de son avis. Par moment, la jeune femme se montrait un peu trop coincée, elle aurait bien besoin que quelqu’un l’aide à enlever le balai de son derrière, ça ne pourrait lui faire que du bien.

*Relax tout est pas blanc ou noir miss préfète parfaite.*

Caleb venait de lui demander comment elle allait. Franchement Allison voulait vraiment la jouer cool pour le coup, mais elle échoua lamentablement. Elle décrivait sa journée comme parfaite. Pourtant rien d’exceptionnel ne s’était passé jusqu’à maintenant, puisqu’elle avait simplement été en cours, et avait fait ses devoirs. Caleb lui confia qu’il n’emploierait pas le même mot pour sa journée, mais il était content que la sienne ait été cool. Tellement empathique en plus d’être beau, il était vraiment le genre idéal. Il ne pensait pas que les cours étaient sympa, mais annonça qu’il n’était pas un aigle et que ça devait surement jouer sur le fait qu’il trouve ça ennuyeux. Grand yeux ronds surpris de la jeune femme. Caleb s’ennuie donc en cours ?

– T’as le temps de t’ennuyer en cours ? Les professeurs vont tellement vite en ce moment que j’ai pas le temps de me reposer une minute en salle de classe. T’aimes pas les matières qu’on étudies ?

Demandait la jeune femme qui s’intéressait vraiment à lui. Après tout, au final elle ne connaissait pas tant que ça le beau gosse. Elle savait qu’il était magnifique, et qu’il avait un physique de rêve mais pas tellement plus. Elle ne savait même pas s’il avait des difficultés ou non en classe. Quoi que s’il en avait, ça pourrait être sympa. Comme ça elle pourrait lui proposer son aide avec des cours particuliers et ils passeraient encore plus de temps ensemble. Mon dieu quelle idée géniale, elle était vraiment à creuser celle-là.

Caleb était revenu sur le sujet de la bêtise de Tibus. Bon sur ce point, les deux adolescents n’étaient pas réellement sur la même longueur d’onde. Pour Allison, ce que faisait le Poufsouffle était un comportement très déplacé. Dessiner des pénis sur un visage d’enfant. C’était puéril et très stupide et pauvre élève qui allait se faire taper sur les doigts par ses professeurs si on le croisait dans cet accoutrement. Caleb semblait trouvait ça drôle et surtout bon enfant. Il lui annonça qu’ils avaient déjà fait bien pire, et que si elle savait elle ne pourrait pas s’empêcher de crier. Pour lui tout cela était simplement marrant, et il fallait qu’Alli revoit sa définition du mot grave, parce que sinon elle allait ennuyer le monde.

– Si je ne rappelle pas les règles de cet établissement de temps en temps, personne ne les respecte. Ce n’est peut-être pas méchant, mais c’est tout de même politiquement incorrect.

Répondit la jeune femme. Oui toujours ce besoin de règles et de les faire respecter. Si la préfète des Serdaigle aimait à ce point faire respecter le règlement, c’était surement parce qu’elle avait l’impression de mieux contrôler sa vie à travers ça. Finalement Caleb lui avoua quand même qu’il avait fait ce genre de trucs pleins de fois, et qu’il avait même écrit des déclarations d’amour pour leur professeur de Métamorphose sur le front de garçon qui avaient trop bu, et que c’était super fun.

– Tu es attiré par les femmes d’un âge avancé ?

*Ou est passé ton second degré Alli ?*

Oh non manquerait plus que ça si sa plus grosse concurrence était des vieilles toutes fripés. Bon, Allison décida quand même de ne pas trop relever ce que venait de lui dire son amour. Parce qu’elle ne trouvait pas forcément les bêtises qu’il faisait fun. Mais bon, personne n’était totalement parfait. La préfète avait demandé au beau garçon où il avait laissé ses groupies. Il lui annonça qu’il avait enfin réussi à les semer. Le pauvre, ça ne devait pas forcément être facile tout les jours de se faire harceler par des nunuches. Heureusement qu’elles étaient loin, Alli pouvait profiter un peu de son prince en tête à tête comme ça. De toute façon elle ne supportait pas la concurrence. La jeune femme releva le fait qu’elles étaient peut-être en train de préparer un filtre d’amour pour lui faire boire par la suite. Possible pour le jeune homme, mais en tout cas il était persuadé que ce genre de plan était voué à l’échec. Pourquoi ? Parce qu’il ne tombait pas amoureux, et tout le château le savait. Forcément s’il se mettait à jouer les amoureux transit, ça allait mettre la puce à l’oreille à beaucoup de personne, et en particulier à son acolyte de toujours : Tibus. D’ailleurs le garçon lui annonça sa devise, et lui proposa même de la mettre en pratique.

*OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. OH MY GODNESS. OH MY GOD. IL ME VEUT. IL ME VEUT. RESTE COOL ALLI, surtout pas de gaffe, reste calme. OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII.*

Il venait de lui faire un clin d’œil et de lui proposer une partie de jambe en l’air en même temps. La jeune femme rosit d’un coup. Evidemment ce genre de proposition lui donne bien chaud. Son prince, son amour, son chéri la veut. Il veut partager un moment très intime avec elle. Bon il a aussi dit qu’il ne voulait pas tomber amoureux. Alors qu’elle est raide dingue de lui.

– L’amour ça craint, t’as raison.

Lança-t-elle avec un sourire malicieux, tout en se mordant la lèvre, tout son corps brulé de désir pour son demi-dieu.

*Mais qu’est-ce que tu racontes ? L’amour ça craint ? C’est pas toi, qui aux dernières nouvelles est totalement IN LOVE de lui ?*

D’ailleurs, c’était un peu le bordel dans la tête de la jeune femme qui venait carrément de raconter des salades en disant que pleins de garçons lui tournaient autour. Bon le fait qu’elle préférait les bad boy, n’était pas totalement faux. La vérité c’est qu’elle en avait seulement un en tête, et c’était bien Caleb, le beau gosse assis tout près d’elle. Il fallait vraiment qu’elle continue de rester cool pour ne pas passer à la trappe. Il lui demanda d’ailleurs si elle n’avait pas peur pour son petit cœur. Non pas tellement, pour s’amouracher d’un garçon comme Cab, elle n’y faisait définitivement pas attention à son petit cœur.

– Oui vraiment. J’aime bien les mauvais garçons. Ce genre de mec avec qui tu peux te disputer et la minute d’après, il te plaque contre un mur fougueusement pour t’embrasser. Fin’ tu vois le genre j’imagine.

*Euh … Alli est-ce que tu t’entends parler là ? Je te reconnais plus trop pour le coup. Mais ça va être drôle.*

– Mon petit cœur va très bien. Comme le tien j’imagine ?

*Si tu me dis que la SERDYPOUF l’a brisé, je saute de la tour d’Astronomie.*




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Ven 23 Déc - 23:53




QG & Caleb
Let's have fun guys

Une miss coincée un peu, je sais tout et je respecte le règlement à la lettre voilà sur qui il était tombé quand il avait décidé de se changer un peu les idées et de rire. Visiblement, elle n'était pas du genre à rire trouvant les cours super géniaux et les blagues irrespectueuses ce qui était quand même totalement anormale et surprenant pour un mec comme lui qui n'allait en cours que parce qu'il y était obligé. Et puis ils étaient jeunes bon sang, ils pouvaient bien profiter de leurs vies sans qu'une fille de leur âge s'amuse à jouer à la police à cause d'une chose aussi bête du moins c'est ce qu'il essayait de lui faire comprendre parce qu'elle ne pouvait rien dire ici, mais pourrait pousser sa gueulante à peine sortis de la pièce et c'était une chose à éviter pour rester dans les bonnes grâce de Caleb qui n'aimait pas les règles et ceux qui les faisaient appliquer sans permettre le moindre petit écart de conduite cela ressemblait bien trop à son père et c'était donc à ses yeux extrêmement énervant. Surtout qu'il était venu ici pour ne plus penser à cet homme qui avait joué dans sa conception pour ensuite décider de l'abandonner en voyant qu'il ne deviendrait pas un bon petit toutou bien dressé. Pour en revenir à la Serdaigle il lui avait fait deux trois remarques pour qu'elle comprenne qu'il fallait se détendre et non pas se prendre la tête pour tout, il y avait des choses graves et d'autre beaucoup moins importante qui ne méritait pas d'attention. Et parler des cours n'était pas son sujet favori, mais il se força un peu pour ne pas paraître idiot. " Je ne trouve pas qu'ils nous apprennent des choses intéressantes alors je m'ennuie et je ne suis pas réellement leur blabla. Je ne suis pas fait pour le calme et tout ça, je préfère l'action à rester des heures assis sur une chaise" Il n'était pas fait pour cela, et avait besoin de bouger pour se sentir bien et ne pas s'ennuyer comme un rat mort.

Bon, lui n'était pas non plus un exemple à suivre sachant bien qu'il avait un tas de défauts, mais Allison était aussi extrême dans l'autre sens du siens, alors il faudrait un mixte entre eux deux pour trouver l'élève parfait aimer à la fois des professeurs et des autres étudiant. Personne ne pouvait refaire le monde de toute manière et lui l'aimait comme cela malgré les gros point noir de sa vie personnelle, et puis là, il voulait se changer les idées, rire et ne plus réfléchir à grand chose n'étant pas décidé à travailler ou à se prendre la tête pour quoi que se soit et surtout pas pour les bêtises assez marrantes de Tibus qui se prenait pour un peintre de talent, le seul moyen de calmer le blond était surement l'arriver de sa carotte adorée pour qu'il se mette à faire le paon pour pouvoir coucher un peu avec et ainsi marquer son territoire, mais l'aigle présente à ses côtés n'avait aucun pouvoir son poto blaireau. " On se fiche bien de ce qui est politiquement correct ou non, on est ici pour s'amuser pas pour être soûlé par des règles nulles à jouer les petites chefs tu dois énerver tout le monde, c'est tout" Et lui premier, il devait bien avouer vu qu'il avait beaucoup de mal avec l'autorité refusant de se plier à des régles soit disant dicter pour son bien un pied de nez à sa situation familiale compliqué et une volonté ferme d'affirmer sa volonté et son caractère. En parlant de ses conneries d'ado, il lui parla de son jeu qui consistait à écrire des mots d'amour pour Mcgo sur le front de garçon bourré lors de ses soirées. Et la brune n'avait pas rit comme il s'y attendait prenant ça au premier degré et lui demandant si il aimait les filles d'âge mûr. " L'humour, tu connais Allison ? Tu me vois franchement avec une vieille morue dégueulasse ?" Parce que franchement lui ne se voyait pas avec des moches même si ce n'était pas sympa de penser et de dire cela, c'était la vérité pure et simple, il n'était attiré que par les belles femmes, enfin son cœur lui était attiré par une femme, mais son cerveau du bas était lui attiré par toutes les belles paires de fesses.

Ils avaient ensuite parlé d'amour, en parlant de ses groupies qui pouvaient comploter dans son dos pour le faire tomber raide dingue amoureux de l'une d'entre elles chose totalement impossible pour le brun qui était connu pour ne jamais tomber amoureux de personne. Trop flagrant et pas assez crédible pour pouvoir fonctionner sans attirer la méfiance des personnes le connaissait bien, il avait d'ailleurs répondu comme cela expliquant bien pourquoi ce plan si il existait était totalement voué à l'échec peut-être devrait-il aller voir son fan-club pour leur éviter des heures de réflexion ne servant à rien. Pour lui l'amour n'était pas une bonne chose et il ne cachait pas sa façon de penser l'ayant déjà expliqué clairement, mais beaucoup de filles continuaient d'espérer et pensait avoir le truc en plus pour pouvoir, le changer, l'améliorer comme certaines avaient déjà osé lui dire. Et l'aigle semblait d'accord avec lui-même si il la soupçonnait de dire cela pour ne pas le contredire après tout une fille aimant autant les règles et la discipline devait adorer l'amour et les petits rendez vous galant parfaitement organiser. Encore un débat qu'il voulait éviter ne voulant pas avoir à défendre son point de vue et sa définition de l'amour qui n'était pas conventionnel, il le savait bien. " Content de voir que tu est d'accord ", ce fut tout ce qu'il trouva à répondre pour ne pas en faire trop. Quand l'aigle lui avoua aimer les bads boys là, il ne pu pas rester de marbre pensant que c'était totalement faux, il lui posa une question montrant bien qu'il ne la croyait pas, mais elle continua là-dedans. " Mouai enfin ce n'est pas réellement mon délire même si j'aime dominer, je ne suis pas dans la démonstration de force serpentard après tout, je préfère la ruse et faire montrer la pression lentement"

Alors il n'était pas un bad boy quel dommage il l'avait pourtant cru. Heureusement, le petit cœur tout mou de la jeune Carter allait bien. " Le mien a toujours été très bien oui" Un cœur de pierre l'enfant.

BY .SOULMATES



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Lun 26 Déc - 2:05


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Allison était vraiment en feu, et pire qu’excité à l’idée de n’être qu’à quelques centimètres de son prince charmant. Oui une telle occasion n’arrivait pas tous les jours, et la jeune femme n’avait réellement pas envie de laisser passer sa chance. Elle voulait lui faire bonne impression, lui montrer à quel point elle pouvait être intéressante et surtout différentes des idiotes avec qui il avait l’habitude de coucher. Elle était mieux, et puis elle était faite pour lui, elle en était sûre. Maintenant il fallait que lui ouvre les yeux et s’en rende compte par lui-même. Ce n’était pas gagné d’avance. Elle était tellement stressée qu’elle avait l’impression de vraiment dire n’importe quoi. Une fille qui bafouille et qui rougit à chaque mot prononcé, ce n’est pas vraiment le top pour faire bonne impression. Caleb devait la prendre pour une folle. Pire, elle avait été un peu trop enthousiaste à l’idée des cours, alors que lui n’aimait pas ça du tout. Elle ne savait pas si leurs différences étaient une bonne chose ou si elle devait se concentrer sur leur ressemblance. Alli n’avait vraiment pas de temps à perdre. Elle devait jouer le tout pour le tout. Car Caleb avait souvent beaucoup de midinettes tout autour de lui. Pour une fois qu’il se retrouvait seul, c’était l’occasion ou jamais de bien en profiter. Le Serpentard était en train de lui faire comprendre qu’elle devait arrêter de se stresser pour rien. Les adolescents faisaient des bêtises et c’était normal. Si elle continuait, elle allait surement ennuyer beaucoup de monde. Allison se fichait pas mal des autres, et de leur avis sur sa personne. C’était lui qui comptait. Et elle ne voulait surtout pas qu’il la rejette.

Les deux jeunes parlaient ensemble des cours. C’était un sujet sur lequel la préfète des Serdaigle était totalement à l’aise. Elle excellait dans la plupart des matières, et avait toujours été doué. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle était l’une des meilleures élèves de sa classe et de son année. Elle voulait toujours bien faire, et était même très exigeante avec elle-même. Des Efforts Exceptionnels n’étaient pas assez bien pour la jeune femme, elle voulait des Optimal dans toutes ses matières. Elle se mettait beaucoup de pression pour se surpasser. Mais au final, elle aimait à ce point les cours car c’était sans doute la seule chose dans sa vie qu’elle pouvait réellement contrôler, et ça la rassurer de pouvoir le faire. Le reste la stressait et lui faisait peur, justement parce qu’elle n’avait pas le pouvoir et un impact sur tout ça. Allison demanda donc à Caleb s’il avait le temps de s’ennuyer en cours. Les professeurs étaient tellement rapide qu’elle-même n’avait presque pas le temps de se reposer une minute en salle de classe. Le Serpentard lui répondit qu’il trouvait que les professeurs ne leur apprenaient pas des choses intéressantes alors il s’ennuyait et ne suivait pas réellement le cours. Il lui expliqua qu’il n’était pas fait pour le calme, il préférait l’action.

*Ouvrir un livre est surement plus ennuyant qu’une partie de jambe en l’air, vu comme ça, il n’a pas tort.*

– Si tu as besoin d’aide pour des devoirs, je pourrais peut-être te filer un coup de main.

Lança la jeune femme d’une voix un peu plus calme. C’était très clairement une proposition. Et puis si finalement Caleb acceptait, ça lui permettrait de passer encore plus de temps avec son prince charmant. Qu’est-ce que ce serait fantastique pour la petite Alli de devoir étudier pendant des heures auprès de son Serpentard adoré.

Pour ce qui était des cours, Allison avait bien retenu qu’ils ne se ressemblaient pas du tout. Mais ce n’était pas si grave au fond. Après tout, elle pourrait toujours lui venir en aide s’il le désirait, et ceci était la chose positive à retenir. Mais la conversation avait changé. Tandis que les deux adolescents discutaient, on pouvait voir qu’ils n’étaient pas d’accord. Allison n’était pas réellement contente des libertés qu’avait pris Tibus sous prétexte que les préfets n’avaient aucun pouvoir dans le Quartier Général. Il se croyait tout permis en dessinant des choses obscènes sur le visage de pauvres garçons de troisième année. A croire qu’il n’allait jamais grandir celui-là. Caleb, contrairement à elle, trouvait tout cela très marrant. Sur la défensive, Alli annonça que si elle ne rappelait pas les règles de temps en temps, personne ne les respectait. Ce qu’il faisait n’était pas méchant mais politiquement incorrect. Elle avait besoin de règle pour se sentir rassurer cette demoiselle. Cab répondit qu’il se fichait bien de ce qui était politiquement correct, ils étaient ici pour s’amuser et pas pour être soulé par des règles stupides. Il déclara par la suite qu’à jouer les petites chefs, elle allait finir par énerver tout le monde.

*OUTCH. Ça fait mal ça.*

– Tu as surement raison.

Même si Allison essayait de le cacher, elle était quand même vexée et affectée par ce que venait de dire Caleb. Elle avait l’impression d’être une fille horrible qui embêtait tout le monde avec ses règles. Mais après tout elle était une préfète, c’était son rôle de le faire aussi. La jeune femme devait essayer de retrouver son sourire, elle n’allait pas laisser une petite réflexion gâcher son rendez-vous avec le beau Caleb. Elle espérait simplement qu’il ne la voit pas simplement comme cette fille indigne d’intérêt qui veut juste faire respecter le règlement. Caleb continuait à lui parler de ses bêtises, comme une fois où il avait écrit des mots d’amour pour leur professeur de métamorphose. Si une personne normale aurait tout de suite compris le second degré et rit. Alli lui demanda s’il aimait les vieilles. Elle espérait que non, elle ne voulait réellement pas avoir plus de concurrence qu’elle n’en avait déjà. Le jeune homme lui demanda si elle connaissait l’humour, avant de lui demander s’il la voyait avec une moche.

– Non, je te vois plus avec des mannequins c’est clair !

Lança-t-elle avec un grand sourire, rassuré. Et puis au passage elle venait de lui faire un petit compliment qui allait surement flatter son égo. Ce qu’elle voulait c’était se rapprocher de lui, même si elle ne savait pas réellement comment faire encore.

Bizarrement le sujet avait dérivé sur l’amour. Un mot totalement absent du vocabulaire du ténébreux Serpentard. La jeune femme se rangea de son avis, bon pour le mettre dans sa poche plus qu’autre chose mais bon. Elle voulait simplement lui faire un peu de rentre dedans et qu’il la remarque vraiment en plus des autres. Il était vrai qu’elle ne s’y prenait surement pas de la bonne façon. Pauvre Allison, il fallait qu’elle persévère pour y arriver. La jeune femme lui annonça qu’elle aimait les bad boy en lui expliquant pourquoi. Caleb répondit que ce n’était pas réellement son délire même s’il aimait dominer, il n’était pas dans la démonstration de force. Intéressant. Toute information sur lui était bon à prendre, ça pourrait toujours l’aider plus tard.

– Si ce n’est pas ton truc, dis-moi un de tes fantasmes Carlton.

*Quoi pour que tu proposes de le réaliser ensuite ? T’es grave désespéré ma grande.*

Lança la demoiselle d’un ton qui se voulait joueur et sensuelle à la fois. Oui Allison voulait vraiment jouer toutes ses cartes. Après tout, elle ne savait pas quand serait la prochaine fois qu’elle aurait un temps seul avec le beau garçon.

Alors qu’Allison lui annonça que son cœur allait très bien, le Serpentard lui dit que le sien avait toujours été très bien. Intéressant.

– Est-ce que cela veut dire qu’aucune demoiselle n’a jamais réussi à te le voler ?

Demanda-t-elle en essayant de se la jouer cool et détaché.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Jeu 29 Déc - 22:05




QG & Caleb
Let's have fun guys

Caleb était donc tranquillement installé dans le QG des élèves plutôt calme et vide pour le moment parce que peu d'élèves était, pour le moment, arrivé. La plupart faisaient comme lui, retournant dans leur salle commune pour poser les affaires avant de revenir ici pour se vider la tête et se changer les idées ce qui laissait pour le moment un peu de calme à l'endroit qui était à l'ordinaire bondé de monde et très bruyant. Bon, il n'était pas totalement silencieux non plus parce qu'il se trouvait à côté d'Allison qui était une jeune fille pleine de vie et qui parlait beaucoup surtout qu'elle semblait emballer par tout et n'importe quoi, la brune pouvant sans doute déblatérer pendant des heures sur les cours, sur les bêtises des autres et sur le règlement. Lui n'était pas comme ça étant souvent plus silencieux et en mode observateur qui suis tout le monde de loin pour enregistrer le max d'information et pouvoir se faire une idée sur tout ceux l'entourant de manière discrète et non tape à l’œil. Il lui avait déjà fait part de sa surprise de voir qu'elle était aussi emballée par les cours et ce qu'ils devaient apprendre lui avouant ne pas être de son avis trouvant cela réellement ennuyeux et pas fait pour lui n'aimant pas être assis sur une chaise toute l'année pour entendre parler de chose qui ne lui servirait pas à grand chose pour sa vie professionnel qu'il avait déjà choisi. De l'action, c'était ce qu'il voulait et ce qu'il pourrait avoir en sortant d'ici pour poursuivre sa vie dans un cadre moins strict moins enfantin aussi, mais il lui restait plusieurs mois à tenir. Mais pour le moment, il pouvait encore prendre sur lui pour ne pas exploser et pouvoir tenir jusqu'au bout de l'année et ne pas louper ses examens à cause de son envie de bouger. En plus, il n'avait pas de mauvaises notes à part en Arithmancie qui n'était pas sa manière préférée et avec laquelle il avait un peu de mal à suivre, mais il n'était pas sûr que la brune soit dans cette matière, il ne faisait jamais attention à ses camarades en cours.

" Tu fais de l'Arithmancie toi ? Parce que c'est la seule matière où je suis vraiment à la ramasse, je suis même totalement à côté de la plaque, mais je n'avais pas le choix pour mon métier"Si elle pouvait l'aider un peu, il n'était pas prêt de refuser parce qu'il devait réellement avoir de bonne notes partout pour ne pas être un raté complet à la fin de Poudlard comme il ne cessait de le penser depuis la rentée de Septembre et sa dispute avec son paternel qui l'avait quand même bien brisé moralement heureusement qu'ici, il avait de quoi se changer les idées et être de bonne humeur. Ensuite, il avait un peu rappelé à l'ordre la préfète pour lui dire de se détendre et d'arrêter de vouloir être la chef parce qu'ici, elle ne pouvait rien dire, rien faire, c'était les règles, mais elle n'hésiterait pas à faire entendre son mécontentement une fois la porte passer et pour le brun ce n'était pas une chose nécessaire, car le comportement de son ami n'était en rien méchant, violent ou dérangeant, c'était juste marrant et bon enfant même si cela pouvait paraître immature et enfantin cela ne tuerait pas le jeune adolescent qui servait de toile au Poufsouffle. Allison devait juste apprendre à lâcher prise et a ne pas suivre le règlement à la lettre même si elle avait été nommée pour le faire respecter, il lui fallait vivre sa vie d'adolescente comme les autres sinon elle allait finir par se mettre tout le monde à dos. Il ne voulait pas être méchant avec elle, parce qu'il n'aimait pas faire de mal à quelqu'un, mais il fallait bien lui ouvrir les yeux sur ce trait de caractère qui était peu apprécié des autres adolescents. " Pas que je veuille te vexer ou autre, mais en vrai peu d'adolescents aiment suivre les règles toi oui, c'est sans doute une bonne chose pour les professeurs, mais pas pour tes camarades" Parce que oui, l'aigle devait être l'élève parfaite pour les enseignants qui devaient apprécier de voir une bosseuse qui suivait le règlement à la lettre.

Ensuite, ils avaient un peu parlé de ses propres bêtises qu'il pouvait encore faire pendant ses fêtes pour réellement décompresser et s'aérer la tête de manière totale, et même du fait d'avoir déjà écrit des déclarations d'amour pour McGo sur le front d'autre étudiant ayant trop bu pour pouvoir rire quand ils retourneraient au château ce qui avait amené sa camarade à penser qu'il était attiré par les vieilles personnes ce qui était totalement inconcevable pour lui qui aimait les belles femmes, qui adorait cela même plus que de raison et donc il avait remis les points sur les i à propos de cela en demandant à la jeune fille si elle le voyait vraiment avec des laides et si elle ne connaissait pas l'humour lui n'était pas certains que cela soit un trait de caractère possédé par les aigles qui était très terre-à-terre et pas connu pour leur sens de la dérision. Elle le rassura en lui disant qu'elle le voyait plus avec des mannequins ce qui était plus son style même si il avouait que certaines fois certaines filles n'était pas si jolie que cela, mais qui lui avait bien servit à subvenir à ses besoins physiques même si c'était méchant à penser ou à dire, peu respectueux pour les filles avec qui il couchait. " Les mannequins, ça me va bien mieux oui ", C'était parfaitement son genre. Et ils continuèrent à parler du style de garçon de la brunette qui lui disait aimer les bad boy, être plaqué contre un mur ce qui n'était pas réellement son genre déjà parce qu'il n'aimait pas les disputes lui, il les fuyait alors il ne pouvait pas y avoir ce genre de réconciliation si lui refusait le conflit, mais cela l'aigle ne pouvait pas le savoir vu qu'elle ne le connaissait pas réellement. Quand elle lui proposa de lui parler d'un de ses fantasmes le brun souri et pris sont temps pour réfléchir avant de parler. " J'ai toujours rêvé d'attacher une fille dans un lieu possiblement public pour l'exciter et qu'elle se mette à me supplier de lui faire plaisir" Oui, il avait des envies un peu spéciales, mais rien de bien méchant non plus ou de malsain, c'était une manière douce d'être le dominant et de faire plaisir aussi à sa partenaire.

Quand ils parlèrent de leurs cœur le Serpentard ayant demandé à la jeune fille si elle n'avait pas peur pour son cœur en aimant les bad boys qui n'était pas connu pour être les amoureux les plus fiables et les plus sécurisants. Parler du siens était plus difficile parce qu'il n'aimait pas parler de ses sentiments et protégeant son cœur le plus possible pour ne pas le mettre en danger. " Mon cœur n'est pas à voler, il est bien protéger et intouchable, personne n'aura le droit de l'approcher ", C'était sans doute louche d'être aussi catégorique à son âge, mais lui avait réellement peur de l'amour, même si Jaylin perturbait ses croyances et ses certitudes, il ne devait rien montrer.

BY .SOULMATES



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Dim 15 Jan - 20:56


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Le Quartier Général était un endroit différent du reste de l’école Poudlard. Les élèves y avaient élu domicile, ou en tout cas avaient fait d’une salle de classe un repère, un rendez-vous entre eux, où la maison n’importait peu. Tout le monde pouvait y venir pour passer un moment de détente, personne n’y était rejeté. Malgré cela, tout le monde ne pointait pas forcément le bout de son nez. Ce n’était pas un endroit où ils pouvaient étudier tranquillement, après tout, il y avait quand même la bibliothèque pour ça. C’était juste leur endroit pour décompresser. Pas de règles, pas d’emmerdeurs, les préfets avaient les mêmes pouvoirs que les élèves lambda. Allison était souvent dans cet endroit, et aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle. En toute franchise, ce n’était pas réellement le genre d’endroit qui lui convenait le mieux, étant donné que ses camarades profitaient grandement de ce lieu pour manquer au règlement. Mais elle y venait pour une seule et très bonne raison : Caleb. Son homme, son prince, son futur petit ami. Lui s’y trouvait souvent et quand ils n’avaient pas cours, ça restait le meilleur endroit où elle était susceptible de le trouver quand même. Lui n’avait pas encore réellement fait attention à elle, pour ne pas dire pas du tout. La jeune préfète, était, quant à elle, totalement sous le charme. Si on ne le connaissait pas, on pourrait presque croire qu’il lui avait donné une potion d’amour pour qu’elle soit à ce point tombé sous son charme. Peu importe, elle était donc tranquillement installée dans le Quartier Général, et avait eu la chance que son prince charmant arrive lui aussi quelques minutes plus tard. Mais le mieux n’était pas ça. Non en effet, le beau Serpentard au corps parfait s’était dirigé vers la jeune femme pour lui parler. Il avait même entamé la conversation. Allison était comme une folle vraiment. Son cœur palpitait très vite, sa petite fille intérieur était en train de faire des bonds, et ses neurones étaient prête à l’explosion.

*PLUUUUUUS BEAU JOUR DE MA LIFE LES GARS.*

Les deux jeunes étaient en train de parler de cours. Oui c’était l’un des sujets de prédilection de la Serdaigle en même temps. Elle adorait ça, et elle n’était pas à Serdaigle pour rien. Et pour couronner le tout, elle était l’une des première de sa promotion. Pour elle, c’était une victoire, et une grande fierté. Mais elle s’était vite rendu compte en cotoyant d’autres élèves qu’être l’intello de service tout le temps n’était pas la meilleure des réputations. Caleb lui confia qu’il n’était pas très fan de l’école, et qu’il s’ennuyait souvent en cours. Bien que la préfète ne comprenne pas réellement comment il avait le temps de s’ennuyer, elle lui proposa son aide. Après tout, s’il acceptait qu’elle lui donne quelques cours particuliers, elle aurait surement une chance de passer un peu de temps avec l’amour de sa vie. Et pour Allison, c’était un cadeau inestimable. Elle priait d’ailleurs actuellement intérieurement pour qu’il lui réponde par l’affirmative. Le garçon lui répondit par une autre question. En effet, il se demandait si la jeune femme étudiait l’Arithmancie. Il lui expliqua que c’était la seule matière où il était réellement à la ramasse. Apparemment il était totalement à côté de la plaque dans ce cours, mais il n’avait pas le choix que de le suivre pour son futur métier.

Immédiatement, Allison fit un grand sourire. Cette matière était l’une de ses options et elle était tellement heureuse que le destin soit de son côté pour une fois. Elle pourrait lui passer ses notes, lui expliquer les cours en détail et tout irait tellement bien dans le meilleur des mondes. A force de passer beaucoup de temps avec la Serdaigle, le Serpentard se rendrait compte que c’était bien elle la fille qu’il lui fallait et ils finiraient ensemble heureux et auront beaucoup …


*TAIS TOI ! Tu t’emballes ma grande pour le coup.*

– Oui j’en fais, j’ai des notes exemplaires dans cette matière, je pourrais sans doute t’aider un peu. Je fais des fiches par chapitre, rangé par couleur, c’est GENIAL. Franchement je pense que tu pourrais comprendre. Tu veux faire quoi comme métier plus tard ?

Demanda la jeune femme, finalement curieuse d’en savoir plus sur l’amour de sa vie. Oui parce qu’en dehors des choses évidentes, que tout le monde savait, Alli n’était pas la personne qui connaissait le mieux Caleb, il fallait bien l’avouer. Un peu plus tard dans la conversation le Vert et Argent avait quand même rappelé à l’ordre sa camarade. Il lui avait expliqué qu’elle devait arrêter d’être à ce point à cheval sur le règlement en toute circonstance parce qu’elle allait finir par gonfler très sérieusement les gens. Allison fut un peu vexé. Elle n’avait pas envie qu’il la prenne pour une fille ennuyante et embêtante, mais il était vrai que pour elle les règles n’étaient pas à prendre à la légère non plus. Elle avait l’impression de mieux contrôler sa vie à travers des règles bien strictes.

Mais tout le monde n’avait pas la même vision de la vie qu’elle. Et la plupart des élèves de Poudlard aimaient s’amuser et faire des bêtises de temps en temps. La jeune femme avait quand même conscience au fond d’elle qu’elle devait apprendre à lâcher prise de temps en temps. Mais pour ça, elle aurait besoin de beaucoup de temps. Caleb avait surement remarqué qu’il l’avait un peu vexé. Il lui raconta que peu d’adolescents aimaient surement les règles contrairement à elle. C’était une bonne chose pour ses professeurs mais pas pour ses camarades. Oui il avait probablement raison pour le coup.

– J’ai l’impression de mieux réussir à contrôler ma vie avec toutes ces règles.

Lâcha finalement la jeune femme en regardant ses baskets comme si elle venait d’avouer une faute honteuse au directeur de l’école. Elle ne l’avait pas réellement dit à quelqu’un avant, mais elle l’avait fait devant Caleb. Parce qu’il était gentil, et qu’elle était surtout aveuglé par l’amour qu’elle lui portait. Elle voulait qu’il apprécie réellement, et qu’il ne la prenne pas pour cette petite rabat-joie qui punie tout le monde pour le plaisir.

Caleb lui avait par la suite raconté les bêtises qu’il avait faites pendant des soirées, comme écrire des mots coquins sur leur professeur de métamorphose sur le front de camarade. Allison était un peu choqué, et confuse surtout. Elle avait réellement cru pendant un instant qu’il pouvait être attiré par les femmes plus âgés. Et franchement vu où elle en était, elle n’avait pas besoin de plus de concurrence qu’elle n’en avait déjà. Heureusement Caleb avait vite remis les pendules à l’heure. Non il n’aimait pas les vieilles, ni les moches, il préférait les jeunes et jolies femmes type mannequin. Et après tout, c’était bien ce qui lui allait le mieux. Allison ne pouvait pas imaginer son prince charmant avec une fille indigne de sa beauté (autrement dit tout le monde à part elle bien sûr). Bon des jolies filles il y en avait plein à Poudlard, mais elles n’avaient pas toutes ce qu’il fallait pour contenter le beau brun ténébreux. Il acquiesça d’ailleurs en disant que les mannequins lui allaient mieux. Au moins, ils étaient bien d’accord sur ce point. Ils parlèrent du style de garçon d’Alli. Puis la jeune femme lui posa une question assez cocasse : son fantasme. Caleb lui expliqua qu’il avait toujours rêvé d’attacher une fille dans un lieu possiblement public pour l’exciter et qu’elle se mette à le supplier de lui faire plaisir. Intéressant et très excitant.

*Tu vas faire ta pouf et lui proposer de l’exécuter ?*

La jeune femme s’avança, prenant appui sur la cuisse du garçon, elle lui glissa quelques mots dans l’oreille.

– Partant pour me montrer ta dominance ?

Murmura-t-elle d’une voix qu’elle se voulait sensuelle, avant de se reculer et de se rassoir à sa place comme si de rien était. Caleb lui avait par la suite annoncé que son cœur n’était pas à voler, bien protégé et surtout intouchable. Personne n’aurait le droit de l’approcher. Ca avait le mérite d’être clair au moins, mais ça rassurait Alli sur le fait que la SerdyPouf n’avait pas l’avantage sur elle pour le moment.

*YOUPI.*

– C’est marrant, certaines filles s’amusent à raconter que Jocelyn … Jayril … Jay … ou un truc dans le genre, t’aurait totalement fait craquer.

Lança-t-elle en haussant les épaules comme si elle partageait une information mais ça lui importait peu au final. Bon elle était quand même très intéressée par la réponse.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Dim 15 Jan - 23:12
Let's have fun guys.
Allison & Caleb

Caleb n'était pas certain d'avoir fait le bon choix en venant s'asseoir à côté de la jeune Serdaigle elle semblait être son exact opposé, elle aimait les cours et trouvait cela génial, elle aimait le règlement et semblait avoir du mal à ne pas jouer à la petite chef de section, lui n'était pas du tout comme ça les cours l'ennuyait fermer, resté assis sur une chaise toute la journée à gratter un parchemin, il ne voulait pas la chose génial là-dedans, et en plus, il prenait un malin plaisir à ne pas suivre le règlement et à faire bêtises sur bêtises. C'était un moyen pour lui de se rebeller contre son père et contre la société en général qui mettait bien trop de barrières à son goût, lui était pour l'épanouissement des jeunes que cela passe par des erreurs était un peu obligatoire et cela leur faisait mieux apprendre la leçon, les empêcher de vivre ne faisait d'eux que des choses faibles et sans caractères qui n'osaient pas se rebeller. Lui et Tib n'étaient pas de ces gens eux, ils avaient dix-sept ans et ils voulaient profiter de leurs vies avant qu'il ne soit trop tard, avant d'avoir la maison, le chien, les enfants, la femme et le travail, c'était maintenant ou jamais après il serait trop tard et lui ne voulait pas avoir de regret. Le Serpentard avait été très franc avec la Serdaigle lui faisant bien comprendre qu'il n'était pas sur la même longueur d'onde que lui ce qui avait semblé surprendre la brunette.

Elle lui proposa de l'aide pour ses cours si il en avait envie et lui n'était pas contre un cerveau affuté pour l'aider dans la matière qu'il aimait le moins il lui avait alors répondu avec une question et oui, il n'allait pas accepter sa proposition si elle n'étudiait pas les mêmes matières que lui cela ne servirait à rien, car la jeune femme avait beau être chez les Serdaigle pour pouvoir aider une personne à comprendre un cours, il fallait le suivre. Et pour le coup, c'était de l'arithmancie qu'il fallait faire pour pouvoir venir au secours du brun qui était obligé de suivre cette matière par rapport à son futur métier, mais qui ne comprenait rien du tout à cela. C'était une poisse pas possible pour le garçon qui passait des heures interminables dans ses bouquins pour pouvoir sortir un devoir correct et avoir une note acceptable au minimum pour ne pas avoir de gros soucis à son examen de fin d'année. Allison suivait donc cette manière elle aussi et semblait plutôt emballer lui parlant de fiches, par chapitre avec des couleurs, elle était donc à se point à fond dans les cours ? C'était un peu étrange de voir une adolescente prendre autant de plaisir à parler devoir et leçons même si il était habitué à traîner avec des aigles la jeune Carter était tout de même à part. " Des fiches par chapitre avec des couleurs hum, je pense que cela sera beaucoup plus clair que les longs discours du prof, faudra que tu me montres ça un de ses jours parce que moi, j'ai des notes acceptables et ce n'est pas suffisant. Je veux être briseur de sort pour Gringott, un métier qui bouge et qui envoie tout ce qu'il me faut"

Ensuite, il l'avait peut-être un peu trop recadré par rapport à son comportement de petit chef un peu rabat-joie par moment, il ne voulait pas la blessé ou la vexer, mais juste lui faire, comprendre qu'à leurs âges, ils voulaient juste s'amuser et profiter sans avoir à se prendre la tête. Il comprenait bien que tous ne soit pas dans ce cas, mais c'était l'envie de la plupart des étudiants qui devait trouver la jeune aigle un peu soulante parfois alors qu'elle était juste adorable quand elle n'était pas en mode dragon son règlement à la main. Elle semblait néanmoins tellement touchée par ses paroles qu'il se sentit mal, il avait peut-être été trop direct et trop brut n'ayant pas cherché à parler avec douceur et tact, il n'était pas très doué aujourd'hui pour discuter alors que normalement, il était excellent dans ce genre d'exercice pour se faire pardonner, il glissa deux doigts sous le menton de la jeune fille qui regardait ses chaussures comme si elles les découvraient pour la première fois et la regarda avec un petit sourire. " Ne fais pas cette tête, j'ai peut-être été un peu trop brutal dans ma façon de parler. Contrôlée, sa vie n'est pas suivre des règles qu'on nous impose, c'est nous créer nos propres limites, nos propres barrières, tu devrais chercher à savoir qu'elle règle, tu a envie de suivre toi, dans ta petite tête seulement pas parce que quelqu'un te dis de le faire, tu aura toujours le contrôle sur ta vie le vrai contrôle"

C'était mieux il avait été plus délicat pour lui expliquer son point de vue ainsi, elle le prendrait sans doute bien mieux et il arrêterait de se sentir aussi coupable de l'avoir fait perdre son sourire, il n'aimait pas passer pour le méchant de service ce n'était pas dans ses habitudes et faire du mal aux filles n'était pas non plus une chose qu'il appréciait faire. Elle semblait reprendre du poil de la bête quand ils se mirent à parler de son style de garçon et de son style de fille, c'était bien d'échanger un peu, il apprenait un peu sur la jeune femme qui semblait avoir un style de garçon bien définis et lui, lui avait répondu que ce n'était pas réellement son truc lui donnant plus son style de relation qu'il affectionnait. Et Allison semblait décidée à en savoir un peu plus, car elle jouait un peu avec le feu se rapprochant de lui physiquement parlant pour le chauffer enfin, c'était ainsi qu'il voyait les choses après il pouvait se tromper, elle voulait peut-être juste se moquer un peu de lui. " Hum, tu joues avec le feu ma petite, je pourrais t'attacher ici et m'amuser avec toi" Pour le lui prouver, il fit glisser sa main sur la cuisse la jeune femme la remontant doucement en la regardant trop dans les yeux. Il voulait voir si elle était gênée ou non par ses gestes ne croyant pas réellement qu'une fille aussi gentille qu'elle puisse apprécier ce genre de relation sans lendemain.

Mais elle se remit à sa place pour lui parler de son cœur parce que lui s'était inquiété pour le siens, c'était un peu normal, elle semblait très fleur bleu et romantique contrairement à lui. Ce qui l'étonna vu le fait qu'elle soit aussi au courant de sa vie, il ne pensait pas que son rapprochement avec Jaylin faisait parler dans les couloirs en même temps, il ne savait pas qu'ils avaient été remarqués, il avait justement voulu ça en faisant attention lors de la soirée, mais pas assez visiblement. " C'est juste un jeu avec Jay, on a été ensemble, mais ça n'a pas marché" C'était pas totalement faux pour dire vrai, c'était clairement la vérité pour le moment, ils jouaient leur première relation ayant foiré, il ne s'était pas promis de se remettre ensemble ou quoi que se soit juste de jouer, la règle étant même de ne pas tomber amoureux.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Mar 17 Jan - 2:46


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Allison avait eu une bonne idée en venant dans le Quartier Général pour y retrouver Caleb. En même temps, elle n’avait pas fait de pari trop risqué, étant donné que le jeune homme y était souvent. C’était l’endroit parfait pour se détendre après les cours, et ne pas avoir les professeurs ou les préfets sur le dos. Bien sûr, la Serdaigle était elle-même une préfète mais quand elle venait ici, elle n’avait pas le droit d’utiliser le pouvoir ou d’embêter ses camarades en se la jouant miss-sévère qui respecte attentivement toutes les règles de l’école. La jeune femme était comme ça. D’abord, parce que c’était son rôle à l’école de sorcellerie Poudlard. Si on lui avait donné ce grade, c’était parce que le corps professoral avait confiance en elle pour faire respecter le règlement à la lettre aux autres élèves. S’ils ne pensaient pas qu’elle en était capable, il ne l’aurait surement pas nommé préfète. D’un autre côté, c’était presque un besoin pour elle ce désir de respecter le règlement. Avec ça et toutes ses listes, elle avait l’impression d’avoir enfin le contrôle sur sa vie. Chose qui n’était pas possible si elle faisait des bêtises en permanence. Elle ressemblait à une petite chef de section. Tous les élèves la voyaient comme ça, parce qu’elle n’hésitait pas à punir l’un de ses camarades si elle le prenait sur le fait, en train de faire une bêtise. Après tout, c’était ce qu’on attendait d’elle en même temps. Mais ce comportement ne plaisait pas à tout le monde. Certains lui reprochait de ne pas être plus solidaire avec les adolescents qu’elle côtoyait à longueur de journée. A punir à tout va, elle ne se faisait pas que des amis la pauvre petite. Le règlement et les cours étaient les deux choses favorites de la jeune femme. Elle n’était pas une Serdaigle pour rien et adorait suivre les différentes classes qu’elle avait choisi. Toujours apprendre quelque chose de nouveau et assouvir sa soif de connaissance était quelque chose d’exaltant. Elle ne comprenait pas toujours pourquoi les autres n’étaient pas tout à fait dans le même délire qu’elle.

Caleb était totalement le contraire de la jeune préfète. Il n’aimait pas forcément les cours comme il lui avait si bien expliqué. Rester assis des heures sur une chaise n’était pas pour lui. Il préférait de loin l’action à la passivité. Et puis niveau respect du règlement, Cab était loin d’être le champion. En effet, il adorait faire des bêtises avec son meilleur pote Tibus Tagel. Il voulait profiter de la vie au maximum. Etrange façon. On pouvait tout aussi bien s’amuser sans avoir à défier le règlement en permanence. Enfin bref, Allison n’avait vraiment pas envie de faire la morale à son chéri d’amour. Elle n’avait pas envie de se faire rejeter. La mission du jour était de le séduire et de lui montrer à quel point elle était une fille digne d’intérêt. Pas sûr qu’elle allait y arriver, mais elle pouvait toujours essayer après tout. Mission séduction enclenché. En attendant, les deux adolescents étaient en train de parler de cours. Caleb avait l’air surpris de voir Allison parler de ça avec entrain. Mais elle était comme ça, et puis elle aimait beaucoup ça après tout. Elle lui avait même proposé son aide, en espérant que ça les rapproche un peu plus, et qu’ils puissent passer du temps ensemble. Le garçon était resté sur ses gardes et lui avait quand même demandé si elle étudiant l’Arithmancie. Parce que c’était sur cette matière qu’il avait un peu plus de mal. Heureusement, par chance, la jeune femme étudiant bien cette classe. Elle sautait de joie intérieurement d’avoir autant de chance. Allison lui expliqua qu’elle avait fait des fiches avec des couleurs. Oui elle était très bien organisée et de cette manière c’était beaucoup plus facile à apprendre. Elle gagnait beaucoup de temps à retenir les informations. Et elle était sûre que ses petites fiches allaient beaucoup aider Caleb aussi.

Le jeune homme semblait dubitatif. Mais annonça quand même qu’il pensait que ce serait beaucoup plus clair que les longs discours de leur professeur. Il voulait qu’elle lui montre ça à l’occasion parce que pour le moment il n’avait que des Acceptables et ce n’était pas suffisant pour le métier qu’il voulait faire plus tard. Il voulait devenir briseur de sort pour Gringott. C’était un métier qui bougeait pas mal et qui pourrait aller comme un gant au beau Serpentard.

*Qu’est-ce qu’il serait SEXY en plus.*

– Mes fiches sont super claires, tout ce qui est important est en couleur, tu verras tu apprendras beaucoup plus vite. Et je serais très heureuse de partager mes connaissances avec toi pour que tu réalises tes rêves.

Répondit la jeune femme avec un grand sourire. Qu’est-ce qu’il était CANON bon sang. Allison avait même du mal à décrocher son regard du jeune homme tellement il était attractif à ses yeux. Ce n’était pas possible d’avoir un sex-appeal aussi développé. La préfète était en totale admiration devant lui. Elle le dévorait littéralement des yeux. Mais sous ses airs de Don Juan, le beau gosse l’avait quand même un peu brutalement recadré par rapport à son comportement de petit chef. Il n’avait pas été tellement tendre avec elle, en lui expliquant que les adolescents n’aimaient pas quelqu’un qui leur dictait sans arrêt ce qu’ils avaient le droit de faire ou non, lui le premier d’ailleurs. Allison avait été touché par les paroles du garçon parce qu’elle ne semblait pas être aussi horrible avec ses camarades, et ça lui faisait de la peine qu’il ait une si mauvaise image d’elle.

La voyant regarder ses pieds, le garçon glissa deux doigts sous son menton pour lui faire relever la tête. Il lui demanda de ne pas faire sa tête tout en s’excusant d’avoir été aussi brutal. Il était en train de lui expliquer que contrôler sa vie n’était pas de suivre des règles imposées mais au contraire chercher à faire ses propres règles. Elle devait suivre ses envies et pas ceux des autres. Allison n’avait jamais réfléchi à la question dans ce sens-là auparavant. C’était un tout nouveau point de vue qui chamboulait un peu ses certitudes.

– Je n’y avait jamais réfléchi dans ce sens-là. J’ai tout le temps peur de me planter ou de faire les choses mal. Alors je suis les règles, c’est rassurant d’un côté.

Avoua la jeune femme. Oui suivre simplement des règles que quelqu’un avait fait s’avérait être très rassurant. Elle savait qu’en continuant sur ce chemin tout allait bien pour elle. Evidemment, elle n’avait jamais cherché plus loin. Entendre les paroles de Caleb la faisait réfléchir sur sa vision de voir les choses. Après tout, elle était une Serdaigle, un érudit, réfléchir était la base pour elle. Si elle ne le faisait pas, personne ne le ferait. Cab avait fait attention à ses paroles, il n’avait pas voulu la blesser et lui avait parlé gentiment comme pour la rassurer, pour lui montrer qu’il n’était en colère contre elle, qu’il n’avait pas voulu être méchant. Cela rassura la jeune femme qui voulait simplement faire de mieux pour que ce garçon l’apprécie réellement.

La conversation avait dérivé sur le style de garçon de la demoiselle. Elle voulait lui faire comprendre qu’il était totalement son style. Et que c’était surtout lui qu’elle voulait. Après tout, ce mec était trop beau, trop parfait. La demoiselle avait envie de jouer avec le feu visiblement, elle voulait le charmer, le séduire. Alors elle s’avança doucement vers lui et lui murmura à l’oreille qu’elle voulait qu’il lui montre sa dominance. Oui elle jouait très clairement les séductrices, mais après tout il fallait bien qu’elle joue toutes ses cartes. Elle n’allait pas avoir le garçon pour elle en jouant les prudes. Le jeune homme lui répondit qu’elle jouait avec le feu et qu’il pourrait l’attacher ici et s’amuser avec elle. La jeune femme sourit. Au moins il était réceptif à ses avances, ce qui était une très bonne nouvelle. Il glissa sa main sur la cuisse de la jeune femme.

*HAN MON DIEU CONTACT. JE REPETE CONTACT.*

Allison était tout excité et devint rouge comme une tomate. Rien qu’une caresse de sa part avait réveillé beaucoup de sens en elle.

– Tu me fais beaucoup d’effet, beau gosse.

Lança-t-elle sur un ton rieur, un sourire malicieux sur le coin des lèvres. Elle se mordit d’ailleurs la lèvre. Mon dieu elle avait vraiment du mal à résister à l’homme parfait.

Finalement la jeune femme se remit à sa place. Ils avaient abordé sur le sujet du cœur de la demoiselle. Il s’était inquiété pour le sien. Après tout, tant qu’il faisait attention à elle, son petit cœur ne pouvait qu’allait bien. Elle venait de parler des rumeurs par rapport avec Jaylin. Elle voulait se rassurer, être sûr que la fille n’avait pas la place de premier choix dans le cœur du garçon. Parce que ça elle ne le supporterait surement pas. Elle le voulait rien que pour elle, et hors de question de le partager avec la SerdyPouf insupportable. Le garçon lui avoua que c’était juste un jeu avec elle, qu’ils avaient été ensemble, mais que ça n’avait pas marché.

– C’est marrant, je croyais que c’était pas ton style les histoires de plus d’une nuit.

Lança la jeune femme avec un sourire. Ce n’était pas du tout dit sur un ton de reproche. En réalité elle était très curieuse de savoir comment cette pimbêche avait fait pour qu’il reste avec elle pendant plusieurs mois. Si elle pouvait gratter quelques informations, ça pourrait toujours lui servir après tout.

*Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant. Tombe amoureux de moi maintenant.*




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Mer 18 Jan - 0:17
Let's have fun guys.
Allison & Caleb

Il était venu au QG pour se changer les idées et cela avait quand même bien marché, car il trouvait qu'Allison était de bonne compagnie quand elle ne jouait pas au petit chef, c'était une fille pleine de vie et de joie qui pouvait détendre même si elle semblait hyperactive. À long terme, elle devait être dure à supporter si elle était toujours comme ça, mais pour une conversation de quelques minutes voir une heure, il pouvait bien supporter son caractère assez expressif surtout qu'elle était adorable à vouloir l'aider dans ses études s'intéressant à son futur lui posant quelque question, sur son envie de métier entre autres. Il n'avait pas l'habitude qu'une jeune fille cherche à en savoir plus sur lui, normalement, elle venait le voir juste pour le draguer et coucher avec lui pas pour savoir si il avait des bonnes notes et si il savait déjà quoi faire après Poudlard c'était anormal mais pas déplaisant.

En même temps, ils étaient tellement différents les deux qu'il y avait de quoi échangé la jeune femme étant très contente d'avoir des cours et des devoirs lui préférant s'amuser à aller à l'encontre du règlement de l'école pour s'amuser, elle qui était préfète, lui qui n'écoutait rien et ne supportait pas qu'on le reprenne, il était réellement à l'opposé l'un de l'autre et c'était sans doute pour cela qu'ils n'avaient pas échangé avant aujourd'hui parce qu'il était toujours entouré de gens dans son délire, non prise de tête, rieur et blagueur pour pouvoir, se détendre et ne pas penser aux cours, aux devoirs et à l'avenir, mais là, la jeune fille était présente dans le QG seul et il avait eu envie de faire sa connaissance, il n'était pas déçu d'ailleurs. Elle faisait de l'arithmancie en plus alors elle allait lui être d'un grand secours pour la réussite de son examen de fin d'année qu'il n'aurait pas si il continuait à n'avoir que des acceptables dans cette matière qui ne passait pas pourtant, il faisait des efforts pour ne pas trop être à la ramasse, mais c'était ainsi, il y avait toujours des choses pour lesquels, on était plus doué que d'autre. Et pour lui, il fallait mieux bouger que de passer son temps à tenter de comprendre une science qui nous échappe. Mais avec un peu d'aide et juste les points essentiels à apprendre, il pourrait sans doute mieux sans sortir et s'améliorer surtout avec une professeur comme Allison qui risquait de ne pas la lâcher avant que cela ne soit parfait.

Il était consciencieux dans ses devoirs, mais il avouait bien facilement ne pas leur accorder le maximum de son temps préférant être en bonne compagnie, mais l'aigle ne devait pas être ce genre de personne, elle devait passer du temps pour rendre des parchemins impeccables afin d'avoir des optimal à répétition. Comme elle lui parlait de ses fiches, c'était sûr que ses devoirs à rendre étaient encore mieux travaillé une personne qui prenait le temps de faire des fiches était un peu folle aux yeux du garçon, mais heureusement qu'elles existaient pour aider les personnes dans son genre. " C'est très gentil à toi de penser à mon avenir, et je suis sûr qu'avec toi comme prof, je ne pourrais qu'avoir des bonnes notes" Un petit compliment glissé pour la remercier de son intérêt envers lui qui le touchait réellement même si il n'allait pas le montrer. Ensuite, cela s'était un peu gâté quand il avait été brusque en lui parlant de son côté, je veux tout diriger et vous devez tous m'écouter, bien sûr, elle était du côté du règlement et donc des professeurs, mais les élèves n'étaient pas de ce côté-là de la barrière, il n'appréciait donc pas beaucoup les préfets qui remplissaient trop bien leur rôle et c'était le message qu'il avait voulu faire passer sans arriver à le faire de manière correcte, il avait donc dû se reprendre ne voulant pas blesser la jeune femme qui semblait tenir très fortement à des règles pour pouvoir géré sa vie. Lui pensait qu'elle avait besoin de se trouver ses propres limites et règles plutôt que de suivre bêtement celle qu'on lui imposait en pensant que c'était le meilleur pour elle chaque personne étant différente une même et unique règle ne pouvait pas s'appliquer à un ensemble de jeunes, c'était impossible dans son esprit.

En plus, il discutait avec une érudit, elle devait forcément analyser la situation et remettre en cause ses habitudes et choix afin de terminer si elle avait raison ou tord, les Serdaigle étant toujours en train de réfléchir sur tout cela ne l'étonneraient pas qu'Allison fasse pareil. Elle semblait un peu moins triste après son rattrapage et cela lui fit plaisir, il n'aimait pas faire du mal à une fille qu'importe qui elle était et si il la connaissait beaucoup ou non. " Faire les chose mal fait partie de la vie Allison, faire des erreurs permet d'avancer et de grandir, la perfection que tu cherches à atteindre n'existe pas et ce n'est pas tout un tas de règles qui t'aidera à y arriver. Même si cela rassure cela bloque beaucoup, je peux te le dire, j'ai grandi dans une famille avec un tas de règles plus stupide les unes que les autres et depuis que j'ai choisi mes propres règles, je me sens beaucoup mieux" Plus en paix avec lui-même, il avait enfin pu imposer sa personnalité et donc son envie de ne pas faire comme les autres et surtout pas comme son père.

Sans qu'il ne comprenne comment la conversation avait dérivé sur le style de garçon de la jolie brune ce qui avait rendu le dragueur sceptique, il ne voyait pas une aussi gentille fille avec une véritable bad boy, elle faisait beaucoup trop sensible et enfantine pour pouvoir supporter un méchant garçon non, il la voyait plutôt fleur bleu, mais elle tentait de le séduire et il n'allait pas se priver d'entrer dans son jeu pour la tester et voir si il avait raison ou tord. Caleb n'était pas à l'abri de se tromper après tout, il n'avait pas la science infuse non plus et la jolie aigle pouvait cacher son jeu derrière des airs angélique. Il lui rendit sa caresse et la fit directement rougir, c'était à la fois rigolo et mignon de la voir réagir de la sorte à un simple contact physique qui lui prouvait bien qu'elle n'était pas faite pour les mauvais gars, non, il lui fallait trop d'attention et de gentillesse et il ne savait donc pas si il pouvait continuer à la draguer ne voulant pas lui faire du mal en ne cherchant que des relations rapide et éphémère pour ne pas avoir à se prendre la tête ou à se mettre en danger. Parce qu'il avait peur, peur d'avoir des sentiments, et de montrer ses faiblesses. " Je vois ça, tu es rouge comme une tomate" Il ne pouvait s'empêcher de le lui faire remarquer alors que ce n'était pas très gentleman de sa part. " Aller avoue-tu n'aime pas réellement les bads boys, tu veux une belle histoire d'amour hein ? Il faut que je sache la vérité, je ne veux pas qu'on joue et que tu sois blessé par la suite, parce que je ne suis pas un prince charmant, je ne tombe pas amoureux" Il ne se mariait pas et ne faisait pas beaucoup d'enfants comme dans les contes de fées pour fillette.

Et elle lui avait parlé de Jaylin sujet un peu sensible pour lui qui n'arrivait pas à expliquer ce qui le poussait à aller voir autant cette fille qui l'avait laissé tomber, mais pour lui répondre sans lui mentir, il lui avoua que ce n'était qu'un jeu les deux ex ne s'étant rien promis de plus il n'était pas dans le mensonge, et puis il était Caleb, il n'allait pas se refaire avoir par l'aigle alors qu'elle l'avait blessé une fois déjà. Il ne savait pas que l'école était au courant de leur rapprochement ou bien, c'était juste Allison qui avait entendu sa camarade en parler dans la salle commune, il l'espérait en tout cas, il tenait à sa réputation de dur, sinon un tas de filles allait espérer, pouvoir, le faire, craquer et il n'était pas prêt pour ça. " Si on me tient un peu tête et qu'un joue, on peut avoir plus d'une nuit, mais toujours pas de belle histoire l'eau de rose cela reste physique avec à peine plus de complicité qu'avec un coup d'un soir"Le Serpentard ne pouvait pas l'expliquer en réalité alors il cherchait les bons termes sans être sûr de les avoir trouvées.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.  Jeu 19 Jan - 16:25


“Quartier Général des élèves de Poupou.”



Les élèves et Ali'




Allison était en feu. Elle était terriblement surexcitée et avait vraiment du mal à tenir en place. Son cœur faisait des pirouettes, et son cerveau marchait à une vitesse incroyable. Elle était réellement à fond la petite préfète des Serdaigle. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’elle était en compagnie du plus beau garçon de toute l’histoire de Poudlard : Caleb Carlton. Mon dieu, elle pourrait passer des heures à le contempler. Il était vraiment l’idéal masculin : grand, brun, des yeux clairs, un corps musclés, puis un sourire à toute les faire tomber. Non vraiment, la jeune femme était totalement ébahie et sous le charme de ce beau dieu grec. Elle le mettait sans cesse sur un piédestal. En même temps, c’était normal. Ce n’était pas humain d’être aussi beau et charismatique. Et puis ce regard ténébreux, malicieux, et mystérieux à la fois la faisait totalement craquer. C’était comme si le jeune homme avait été conçu par Merlin pour montrer aux humains ce que pouvait être la perfection. Bon ça c’était surtout dans la tête de la Serdaigle. Tout le monde ne voyait pas en Caleb un garçon parfait. Mais elle était tellement aveuglée par l’amour qu’elle lui portait qu’elle ne se rendait même plus compte à quel point elle était en train d’exagérer. Il était avec elle dans le quartier général et rien ne pourrait lui faire plus plaisir. Elle était excitée comme une puce. En même temps à la base, elle était quand même venue dans cette pièce du château en espérant tomber sur lui. Mais elle ne pensait pas qu’il viendrait la voir et passer un petit moment avec elle. D’habitude il était entouré d’une bonne demi-douzaine de filles qui gloussaient et le suivaient partout en espérant avoir un peu d’attention de sa part. Allison était aux anges de voir qu’aujourd’hui il était seul, et qu’elle allait pouvoir profiter de lui tranquillement, sans aucunes ombres. La SerdyPouf n’était pas là non plus, ce qui la soulageait au plus haut point d’ailleurs.

Allison s’intéressait de prêt aux projets de Caleb et à ce qu’il avait envie de faire plus tard. Après tout, ce moment était aussi l’occasion pour elle d’apprendre à mieux connaître son prince charmant. Celui-ci avait semble-t-il des problèmes de compréhension en Arithmancie. C’était très embêtant puisque c’était un cours obligatoire pour continuer dans les études du métier qu’il voulait faire, c’est-à-dire Briseur de sorts à Gringotts, la banque des sorciers. Le pauvre garçon avait beaucoup de mal dans cette matière et ne comprenait pas les longs monologues de son professeur. Heureusement pour lui, Allison était là, et était partante pour lui donner un coup de main. Après tout, si Caleb n’aimait pas réellement les cours, la jeune femme était tout le contraire. Etudier, apprendre, elle adorait ça. Elle n’était pas une Serdaigle pour rien finalement. Elle aimait écouter les professeurs leur partager leur savoir, puis pouvoir approfondir ce savoir qu’elle était en train d’acquérir. Quand il s’agissait de cours, la jeune femme était toujours très bien organisée. Elle faisait des fiches, par chapitre et par couleur, n’oubliant pas de mettre les informations les plus importantes en rouges. Cette technique l’aidait beaucoup à apprendre plus vite et plus facilement ses cours. Et elle était sûre que ses fameuses petites fiches allaient pouvoir aider le jeune homme à mieux comprendre l’Arithmancie. Il n’était pas plus stupide qu’un autre, elle en était persuadée, il avait juste besoin de voir ce cours à travers une nouvelle technique si celle de leur professeur ne marchait pas. Et puis la demoiselle aimait bien rendre service lorsqu’il s’agissait des devoirs. Bien sûr, elle faisait rarement le travail à la place des autres. Bon à part quand c’était Tibus Tagel qui lui demandait. En fait c’était plus un ordre qu’une demande, mais Alli n’avait jamais réellement osé dire non. Après tout, c’était le meilleur ami de Caleb, il fallait mieux qu’elle le garde de son côté. Elle ne voulait pas se le mettre à dos surtout s’il pouvait faire changer d’avis le jeune homme sur elle. Bon il était quand même embêtant ce Pouffy parce qu’il avait ses humeurs et n’hésitaient pas à l’envoyer boulet de temps en temps. Mais bon, elle ne pouvait pas faire grand-chose la pauvre.

Ainsi la jeune femme avait proposé son aide au beau Caleb. Elle était sûre de pouvoir l’aider à avoir des bonnes notes. Après tout dans cette matière, elle n’avait que des Optimals, alors forcément, elle avait quelque chose à lui apporter. Allison était le genre de fille à faire très attention à ses devoirs. Elle recherchait réellement la perfection et ne laissait donc jamais rien au hasard. Il était hors de question pour elle de rendre un devoir si elle n’avait pas vérifié deux ou trois fois qu’il soit le meilleur qu’elle puisse faire. Elle lui avait donc parlé de ses fiches, en espérant le convaincre de travailler avec elle. Le garçon avait l’air plutôt d’accord, pensant surement qu’avec un professeur comme elle, il comprendrait sans doute mieux qu’avec leur prof. Après tout, ça ne pouvait pas être pire, n’est-ce-pas ? Le jeune homme lui annonça que c’était très gentil de sa part de penser à son avenir et il était sûr qu’avec elle comme professeur, il ne pourrait avoir que des bonnes notes.

*ELLE PENSE A SON AVENIR EN FAIT. HAHAHAHAHA.*

– C’est normal. Et puis, je suis plutôt douée en cours, alors autant partager mes connaissances et mes techniques avec toi pour que tu réussisses. Plus on passera de temps à réviser ensemble, meilleur tes notes seront.

Lança la jeune fille avec un sourire. Maintenant que Caleb avait accepté ses petits cours particuliers, ils allaient forcément passer beaucoup plus de temps ensemble, et la jeune fille était aux anges rien qu’avec cette pensée. Mon dieu elle s’imaginait déjà à une table avec lui dans la bibliothèque en train de lui expliquer le cours, et lui qui l’écouterait avec attention avant de se perdre dans ses yeux, et de lui dire qu’elle était magnifique. STOP. Il fallait que la jeune femme arrête de rêvasser et se concentre sur sa discussion avec Caleb. Après tout, elle aurait le temps de se faire des films plus tard, lorsque le garçon ne serait plus avec elle. Il était inutile qu’elle gâche son temps maintenant quand même. Mais la discussion s’était un peu gâté. Puisque les deux jeunes gens avaient abordé le comportement d’Allison et Caleb avait été un peu brusque avec elle. En effet, il lui avait dit qu’elle allait finir par embêter tout le monde à jouer les petits chefs. Personne n’aimait les gens comme ça, et la jeune femme finirait surement pas se mettre tout le monde à dos si elle continuait à avoir ce comportement. La jeune femme se sentait mal après avoir entendu ça, piqué, et surtout triste que ce soit réellement l’image que son chéri ait d’elle. Il ne voulait pas qu’il la pense aussi méchante à vouloir sans cesse suivre le règlement. Heureusement il comprit vite son erreur, et essaya de se rattraper en parlant un peu mieux, et en essayant d’utiliser la manière douce pour que la préfète des Serdaigle comprenne le message. Il venait de lui confier qu’elle avait besoin de trouver ses propres limites, d’instaurer ses propres règles au lieu de toujours vouloir suivre celles des autres. C’était marrant mais Allison avait toujours vécu comme ça. Elle avait toujours suivi les règles qu’on lui imposait, alors forcément c’était naturel pour elle d’agir de la sorte.

Avec tout ce qu’il était en train de dire, la jeune femme était totalement en train de se remettre en question, en réfléchissant et analysant la situation, pour essayer de comprendre ce qui était réellement le mieux pour elle. Après tout, elle était un érudit, et c’était comme ça que la plupart des Serdaigle marchaient. Elle avait tellement peur de faire les choses mal. Caleb lui annonça que faire des erreurs faisaient partis de la vie et permettait d’avancer et de grandir. La perfection qu’Allison tentait d’atteindre n’existait pas et ce n’était certainement pas les règles qui allait l’aider à y arriver. Même si cela rassurait, ça bloquait surtout, pensait le garçon. Il lui raconta alors qu’il avait grandi dans une famille avec un tas de règles, et depuis qu’il avait choisi ses propres règles, il se sentait beaucoup mieux. La jeune femme en apprenait davantage sur le garçon au fur et à mesure de la conversation.

– J’ai peur … Mais tu as peut-être raison. Quel genre de règle stupide tu avais dans ta famille ? C’est marrant, ma famille m’a jamais rien imposé quand j’étais petite. Il n’y avait pas de règle à la maison, j’étais libre de faire tout ce que je voulais. Mais je n’osais pas réellement, et quand je suis arrivée à Poudlard, et que je me suis rendu compte de toutes ces règles à suivre, je me suis sentie comme … rassurée.

Confia la jeune femme. Ses parents étaient des personnes très bien. Ils étaient gentils et aimant. Mais il était vrai que sans règles dans son enfance, la petite fille ne s’était pas réellement senti en sécurité. Et c’était pourquoi en arrivant à Poudlard, en respectant les règles, elle s’était senti tout de suite beaucoup mieux. Caleb et Allison avait vraiment des parcours opposés. Comme quoi selon comment les parents élèvent leurs enfants avant Poudlard, ça peut déterminer vraiment la personne qu’ils deviendront plus tard.

Alors qu’ils continuaient de discuter tranquillement, les deux adolescents en étaient arrivés à parler du style de garçon que la préfète aimait bien. Elle lui avait répondu les bad boy. Mais en réalité, elle n’avait pas vraiment de style particulier. Elle ne voyait que par qu’un seul homme : lui. Mais ça, évidemment, il ne pouvait pas le savoir le pauvre. Il était tellement sexy aujourd’hui en plus. Allison avait réellement envie de tout faire pour le séduire, et qu’il s’intéresse un minimum à elle, lui aussi. Elle voulait prendre de l’avance sur la concurrence pour une fois qu’elle en avait l’occasion. Elle le dragouiller gentiment et quand le garçon posa une main sur sa cuisse, elle sentit ses joues rosir. Il lui faisait vraiment beaucoup d’effet. Les joues rouges du garçon n’avaient pas échappé au jeune homme qui lui fit d’ailleurs remarquer. Elle rougit encore plus à cause de cette déclaration. Mais finalement Cab reprit la parole, il voulait qu’elle avoue qu’elle n’aimait pas réellement les bad boy, mais qu’elle voulait une belle histoire d’amour. Il voulait savoir la vérité, et ne voulait pas qu’ils jouent et qu’elle soit blessé par la suite parce qu’il n’était pas un prince charmant et qu’il ne tombait pas amoureux.

– Je cherche rien en particulier en fait. Comme tu dis, je suis horripilante à vouloir que tout le monde respecte les règles donc bon, je n’ai pas autant de succès que toi.

Lança la jeune femme en rigolant. Oui elle lui lançait une petite pique mais bon enfant. Elle voulait lui montrer qu’elle était joueuse elle aussi. Et puis de toute façon, elle n’avait pas la moindre intention de lui avouer qu’elle voulait une histoire sérieuse avec lui. Parce que si elle le faisait, elle pourrait être sûr que jamais plus il ne lui parlerait.

– Et puis je crois avoir remarqué que tu n’étais pas un prince charmant. Tu es presque le contraire. Tu peux pas me blesser t’inquiète pas.

Lança la jeune femme toujours avec un grand sourire.

– A part si c’est simplement toi qui a peur de jouer avec moi.

Rajouta-t-elle sur un petit ton de défi. Elle savait que ce n’était surement pas le cas, mais elle voulait se montrer sûre d’elle. Et elle pouvait l’être l’espace d’un instant. Elle voulait suivre les conseils que Jessy, sa super copine lui avait donné. Après tout, c’était peut-être elle qui avait raison sur toute la ligne.

Mais finalement Allison avait abordé le sujet Jaylin. Parce qu’il y avait beaucoup de rumeurs qui courraient sur les deux. La jeune préfète ne voulait vraiment pas qu’il y ait quelque chose entre les deux, ou du moins rien d’incassable. Elle voulait vraiment avoir sa chance et n’était pas contre l’idée de se battre contre cette peste pour le beau garçon. Caleb lui avoua qu’il n’y avait qu’un jeu entre les deux adolescents, et qu’ils ne s’étaient rien promis. Cette réponse eut le mérite de rassurer un peu la Serdaigle. Cela voulait donc dire qu’elle avait encore toutes ses chances, et c’était une très bonne chose. Il lui avoua que si on lui tenait un peu tête et qu’on jouait, on pouvait avoir plus d’une nuit mais toujours pas de belle histoire à l’eau de rose, cela devait rester physique avec à peine plus de complicité qu’un coup d’un soir. La jeune femme entendait les paroles du garçon mais trouvait quand même tout cela étrange.

– C’est intéressant de voir que tu as l’air de repousser toute forme d’attachement autre que physique. Il y a une raison particulière à cette envie que tu as de te protéger par tous les moyens ?

Demanda la Serdaigle dont l’envie de tout analyser refit suirface. Mais elle se rendit vite compte de son mauvais pas, et essaya de se rattraper.

– Oups … Pardon … Je veux pas te paraître ennuyante avec ça. C’était idiot de te poser cette question. Tu n’es pas obligé de répondre.

Rajouta-t-elle en rougissant légèrement et en détournant le regard.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 
Quartier Général des élèves de Poupou • Let's have fun guys.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un quartier de Mordheim
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Les relations entre élèves de Beauxbâtons
» Panneau d'Affichage des élèves
» Les relations entre élèves de Durmstrang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: