AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 12 Oct - 18:27


Cours d'auto-défense
Abraham & les élèves
 Dumbledore lui avait donné l'autorisation. Abraham s'ennuyait vraiment en ce moment. Bien qu'il devait protéger l'école de magie et qu'ils faisaient des rondes régulièrement dans l'établissement et autour de Poudlard, il devait avouer que lorsqu'il avait du temps libre il n'y avait qu'une chose qu'il faisait : rien. Les autres gardiens vaquaient à des occupations diverses, certains prenaient tellement leur rôle à cœur qu'ils en oubliaient de se poser. Et Abraham tournait en rond. Pourtant, il avait eu une idée pendant qu'il faisait les quatre cent pas dans l'établissement, il avait eu une idée. Les élèves avaient beau être pour la plupart des crétins, enfin selon lui, ils avaient quand même le droit de pouvoir se défendre par eux-mêmes. Peut-être que si on leur apprenait à pouvoir se défendre sans utiliser la magie, ils pourraient réussir à survivre à un attaque quelqu'un. Que ce soit un élève perturbée qui se faisait persécuté, pourrait apprendre à mettre ses ennemis à terre. Bien sûr sans être dans l'intention de blesser, mais surprendre un ennemi en lui assenant un coup de poing là où il faut, peut être suffisant pour fuir si par exemple le sortilège qu'on a lancé n'est pas suffisant pour l'arrêter. Abraham n'était pas fou il ne pensait pas à des situations de duels, la magie était utile dans ce genre de cas, mais il savait par expérience que parfois il valait mieux savoir frapper au bon moment plutôt que de se laisser faire. Il en avait parlé à Dumbledore, qui avait approuvé son geste, mais lui avait demander plusieurs choses avant de commencer : d'abord seul les volontaires participeraient et il faudrait mettre une limite à la participation. Donc un nombre limité de participant. Ensuite ne pas leur apprendre à tuer, se défendre oui, mais pas violemment. Et pour finir, il voulait qu'Abe fasse attention à ce qu'aucun élève ne soit blessé pendant l'entraînement. Bon le gardien savait très bien que les étudiants de Poudlard n'auraient pas besoin de son cours pour se blesser inutilement, entre leur expérience et leur bêtise, ils se débrouillaient déjà tous très bien. Mais ce qu'il en pensait de tout ça, il ne l'avait pas dit au directeur de Poudlard. Abe avait simplement promis de faire attention à ce que personne ne soit trop gravement blessé.

L'auror avait donc réserver une salle de classe vide pour commencer cet entraînement. Il se trouvait déjà à l'intérieur. Elle était assez grande pour contenir au moins une dizaine d'élève. Il faudrait absolument un nombre pair pour mettre les étudiants en binôme, et si jamais l'un d'eux était seul, il s'entraînerait avec Abraham. Le gardien sortit sa baguette magique qui avait l'air totalement ridicule dans les mains du colosse et entreprit de faire disparaitre table, chaise et bureau de la salle. Il installa par la suite des tapis de gymnastique assez épais pour éviter que les élèves ne se fassent pas mal en tombant mais relativement stable pour bien pouvoir s'entraîner. Abraham aurait adoré les voir se battre sur un ring, mais bon il ne pouvait pas faire ça, ce n'était tout simplement pas moral. Il aurait bien aimé qu'Elizabeth se joigne à lui pour l'aider, pour être sa partenaire, mais il ne l'avait pas trouvé avant le cours, donc il verrait avec elle plus tard. Peut-être que d'autres gardiens n'auraient pas dit non, mais Abraham se trouvait donc pour le moment tout seul dans la salle de classe transformer en salle d'entraînement. Il avait prévenu les élèves de s'habiller avec des vêtements confortables et d'oublier leur robe de sorcier. Il avait le temps encore. Il sortit un punchingball qu'il accrocha au fond de la salle. Puis enlevant sa cape, se retrouvant ainsi en marcel, il mit les gants sur ses mains et commença à frapper l'objet. Cela faisait vraiment du bien de pouvoir sortir toute sa force sur un objet qui ne crierait pas à l'aide. Les élèves ne devraient pas tarder, mais le temps que tout ce petit monde trouve la salle et arrive, il avait le temps avant de commencer son cours.

Ceci est un cours pour les volontaires, en petit comité. J'accepte donc maximum 10 élèves, mais n'attendrait pas non plus qu'on soit complet

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 356
Points pour ta maison : 1340
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 12 Oct - 19:12



“Ne pas dormir et suivre un cours de self-défense, très mauvaise idée.”



Les élèves, le professeur & Tib'




– Putain, Putain, Putain, j’ai oublié mon froc.

Criait le Poufsouffle pendant qu’il partait en courant de la Grande Salle. Tib s’était définitivement levé du mauvais pied ce matin pour en oublier son pantalon. En réalité le jeune homme avait eu une nuit assez agitée. Il n’avait pas beaucoup dormi. En effet, il s’était amusé une bonne partie de la nuit avec une demoiselle. Après seulement trois heures de sommeil, il s’était donc bougé hors de son lit, avait filé sous la douche et s’était habillé pour rejoindre la Grande Salle et espérait avoir un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée. A peine arrivé, il s’était vite rendu compte que quelque chose bloquait. Il avait entendu des rires, et des gamines de première année étaient en train de pouffer en le montrant du doigt. Pas bien réveillé, il n’avait pas tout de suite capté ce quo était en train de se passer. Il était donc allé s’assoir à sa table bien tranquillement, et c’était là-bas qu’un de ses camarades de classe lui avait conseillé de se regarder un peu dans un miroir. Le jeune homme avait baissé les yeux et avait remarqué son absence de pantalon. Et merde ni une ni deux, le Poufsouffle abandonna son petit-déjeuner pour retourner dans sa salle commune, prenant soin au passage de pousser quelques élèves. Non mais quel idiot vraiment. Maintenant la moitié de Poudlard l’avait vu en caleçon. Bon ce n’était pas grave en soit, mais là il portait le caleçon super-héros que sa grand-mère lui avait offert pour noël, un peu stupide comme choix surtout quand on oublie de porter des vêtements par-dessus. Bref, il fila à toute allure, et entra en trombe dans la salle commune des Jaunes et Noirs, monta les escaliers jusqu’à son dortoir, puis essaya de trouver un pantalon. Chose faite, il l’enfila. Sauf que maintenant il n’avait plus le temps de manger. Il était crevé, vraiment. Et quand Tib l’était ce n’était jamais très bon.

Déjà que le jeune homme était totalement dérangé lorsqu’il était en forme, quand il était épuisé c’était encore pire, car seulement ses nerfs l’aidaient à rester éveillé. Pas forcément un super truc pour faire une bonne impression dés un premier cours. Oui car ce matin, il s’était inscrit à un tout nouveau cours, un truc pour se défendre ou je-ne-sais-quoi. Pas qu’il ait besoin de se défendre contre des brutes, mais le gamin était curieux de voir à quoi ressemblait ce truc. Et puis le professeur qui allait leur enseigner des techniques de défense, était un ancien auror. Il n’en fallait pas plus pour que Tib ait pris la décision de s’y inscrire. Bon il était parti, maintenant c’était l’heure de quitter sa salle commune s’il ne voulait pas se mettre en retard. Le jeune homme se mit quelques petites claques pour se réveiller, et ça y est il était en route.

*Boubidi Bobidi Boo.*

Même ses pensées étaient délirantes. Parfois on lui disait même qu’il était pire quand il était fatigué, que quand il était défoncé. Imaginez donc un peu l’état mental de ce pauvre garçon privé de sommeil à cause des délires sexuels d’une pouf. Bon cette meuf était très bonne, il fallait se l’avouer, et Tib n’avait pas été retenu contre son plein gré. Le cours se tenait au Sixième étage. Putain, tous ces escaliers à monter. Le Pouffy allait être mort avant même d’être entré dans la salle de classe. Mais ce n’était pas grave, ses nerfs allaient le tenir. Enfin, bien qu’un peu en sueur, le gamin arriva devant la salle de classe. Bien que fatigué, il était tout excité à l’idée de participer à ce cours. Un regain de fausse énergie, il avait l’impression d’en avoir un trop plein qu’il fallait absolument évacuer. Alors, il sautillait un petit peu comme s’il avait une grosse envie d’aller aux toilettes.

– Je, je suis libertine. Je suis une catin. Je, je suis si fragile. Qu’on me tienne la main ♪♫

Directement dans l’ambiance. Le garçon chantait tranquillement sa petite chanson pendant qu’il rentrait dans sa salle de classe, ne faisant pas réellement attention aux personnes déjà présente ou non. Tellement pris dans son chant, il se dirigea vers la personne qu’il croisa. Il s’en foutait bien de qui c’était, pas besoin de quelqu’un en particulier. Il voulait simplement partager sa bonne humeur et pousser la chansonnette en attendant que le cours commence réellement.

– Vas-y dis, tu chantes avec moi ?

Demanda-t-il à un autre élève tandis qu’il remuait son popotin, tout en continuant sa petite chanson. Non ce n’était définitivement pas une bonne idée de priver le gamin d’une bonne nuit de sommeil, vu qu’il ne semblait pas savoir se contrôler. Et dire qu’il voulait faire une bonne impression à ce nouveau professeur, c’était plutôt mal barré pour lui.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 12 Oct - 20:24

On lui avait appris à mesurer sa valeur à la droiture de sa baguette, à choisir ses amis en fonction de leur culture magique, à trier ses volontés selon leurs intérêts sociales.
S'il avait réussi, en partie, à se débarrasser de la morale asiatique, trop sévère pour espérer pouvoir se mêler à l'instinct libéral des anglais, il en gardait des séquelles de droiture et d'intransigeance qui le faisaient passer soit pour un rabat-joie, soit pour plus vieux qu'il ne l'était réellement. Moralement, s'entendait.
Mais s'il s'était résigné à balayer des bases de son éducation, il ne manquait jamais de rester fier dans l'adversité. L'honneur avant tout, savoir garder la face, conserver les apparences, ne jamais se compromettre - ou autant que faire se pouvait.

Lorsqu'il avait ouï dire qu'un des gardiens de Poudlard s'apprêtait à donner des cours d'auto-défense, bien sûr qu'il n'en avait rien eu à faire. Il était sorcier, nom d'un chien ; ses poings ne servaient qu'à tenir sa baguette, pas à distribuer des coups maladroits à tort et à travers.
La violence, c'était bon pour les ineptes - et son avis tranché, sinon réfractaire, n'aurait pas changé d'un pouce si le nom du gardien concerné n'avait pas été mentionné.
Abraham Hamilton.
Et dans la demie-heure qui suivit, Riordan était allé s'inscrire sans sourciller, ravalant ses préjugés (et sa mine dépitée lorsqu'il apposa son nom à la liste) parce qu'on ne badinait pas avec l'honneur, et que Rio n'allait certainement pas laisser l'ours britannique penser qu'il se défilait parce qu'il avait peur.

C'était une motivation particulièrement stupide, et à bien des égards la paranoïa avait manipulé son initiative, puisque le professeur improvisé n'avait sûrement pas pensé une seule seconde à le provoquer indirectement en instaurant ce cours. Mais dans son adolescence immature, malgré tout son manque de fantaisie, il l'avait interprété comme un défi personnel - et Dieu seul savait qu'il ne fuyait pas un défi s'il se sentait à la hauteur de le remporter.
Et apprendre l'auto-défense ? Pscht, un jeu d'enfant. Il ne manquait pas de discipline, et ses années de Quidditch l'avaient rendu endurant. Ce n'était pas parce c'était Abraham Hamilton qui l'enseignait que ça allait y changer quelque chose.

Éternellement en avance, Riordan avait été le premier à rentrer dans la salle de classe - dans laquelle se trouvait déjà l'ancien auror et s'il le fixa intensément deux secondes de trop pour ne pas trahir une appréhension viscérale, il le salua d'un signe de tête courtois pour mieux aller se caler dans un coin de la classe. S'il avait peur qu'il lui adresse la parole, l'adulte n'en fit rien ; Rio s'accordait parfaitement du silence et s'appréciait dans la solitude, aussi n'en fut-il que plus apte à se mettre à l'aise, se détendant davantage au fur et à mesure des entrées dans la pièce.
Le regard rivé du côté de la fenêtre, il observait les alentours du lac qu'il devinait malgré la brume matinale, patientant posément le début du cours en s'accoutumant au murmure ambiant qui commençait à se créer dans le lieu.

Et puis le murmure se tut, ou plutôt se fit tuer lorsqu'une voix forte vint la couvrir d'une chanson rythmée - qu'est-ce que c'est que ces paroles ? - et Rio reporta son attention sur la porte pour mieux assister à l'absurdité. Bien sûr, il connaissait Tibus de vue - qui ne l'avait jamais remarqué, de toute façon ? - mais s'ils avaient déjà partagé des cours communs, il n'avait jamais eu à le côtoyer d'aussi près et en si petit comité. Ce qui rendait l'exubérance de l'adolescent encore plus désagréable si c'était possible ; la décence était toujours bien placée dans la liste des qualités qu'il appréciait chez les autres et Rio ne pouvait jamais s'empêcher de se sentir humilié par empathie, lui qui venait d'un endroit où le moindre écart comportemental était souvent synonyme de ruine sociale.

Comme s'il avait pressenti son malaise, le bougre vint se planter à côté de lui, en dansant, le regarda droit dans les yeux, en dansant, lui adressa la parole, en dansant, bon Dieu ! et Riordan ne put s'empêcher de redresser légèrement le menton, la moindre parcelle de ses nerfs crispés par son instinct de conservation. Qu'avait-il dit, déjà, au sujet de ne jamais se compromettre ?
Ah, oui, autant que faire se pouvait.
Pour le coup, il n'aurait pas pu le prévoir. Et forcément, il fallait que ça tombe sur lui ; il fallait toujours que ça tombe sur lui. Comme si sa présence ici n'était déjà pas une grossière erreur de jugement.

« Non. » Clair, net, précis ; bonjour, enchanté, au revoir. Et Riordan de détourner le regard, comme si Tibus allait magiquement disparaître s'il ne le regardait plus - ce qui ne l'empêchait pas de l'entendre remuer, mais dans son malheur, Rio avait au moins l'avantage d'être habitué à faire abstraction des sons intempestifs.


Dernière édition par Riordan Langdon le Dim 30 Oct - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 12 Oct - 21:08


Cours d'auto-défense
Abraham & les élèves
La situation en Angleterre devenait de plus en plus préoccupante avec la montée au pouvoir du seigneur des ténèbres. La jeune femme était plus ou moins au courant de ce qui se passait en ce moment au ministère grâce à ces parents qui étaient aurore. Son père était même le chef des aurores et l’avait déjà pris en stage cet été afin qu’elle puisse avoir un aperçu des menaces extérieur, mais aussi qu’elle a une idée concrète de ce qu’était être aurore afin de s’assurer que c’était effectivement le métier qu’elle souhaitait faire après ces études à Poudlard. Cette voie avait toujours été plus ou moins une évidence pour la jeune femme, ces parents faisaient ce métier, mais également ces ancêtres, c’était une sorte de tradition dans la famille White. Après tout, courage honneur et justice était leur devise. Les choses avaient changé dernièrement pour la brunette, ces pensées étaient plus… sombres. Sa dispute avec Lily ne cessait de la hanter et la voire tous les jours n’arrangeaient pas les choses. Comment avait-elle pu en arriver là ? Laquelle des deux avaient eu tort ? Cela n’avait plus aucune importance. La rousse avait abordé le sujet sensible, la chose à ne pas aborder… Et pourtant, elle aurait dû deviner, elle aurait dû savoir que cela n’aurait aucun impact positif sur la jeune femme. Mais, le pire dans tout cela n’avait pas été qu’elle parle de lui dans la conversation, mais le fait qu’elle ai essayé de prendre contact avec lui et de le défendre par la suite. Ce n’était pas pensable. Il n’était tout simplement pas défendable. Un profond soupir s’échappa des lèvres de la sorcière qui se préparait pour rejoindre un cours d’auto-défense donné par l’un des aurore en charge de la surveillance du château. Elle l’avait déjà rencontrée durant son stage d’été et n’avait aucun doute sur le fait qu’elle apprendrait des choses en sa compagnie. Héléna avait un réel besoin de se changer d’idée. D’extérioriser le mal qui commençait à la ronger de nouveau depuis que Lily était partie. Les cauchemars étaient revenus et la haine qu’elle éprouvait pour son frère était aussi grande que la peur qu’il lui inspirait. Les élèves semblaient avoir rapidement remarqué le changement de comportement de la jeune femme qui était encore plus froide, distante qu’à l’accoutumer. Alors qu’elle traversait le château afin de se rendre au sixième étage, la brune fusilla un bon nombre de personnes de son regard violet. Les autres, plus intelligents, évitaient son regard et se taisaient le temps qu’elle quitte le couloir pour ne pas recevoir une remarque acérée.

C’est avec son attitude de parfaite petite sang-pur que la jeune femme était rentrée dans la salle de classe du sixième étage où se déroulerait ce cours d’auto-défense. D’autres élèves étaient déjà présents dans la salle, dont Tibus. Levant les yeux au ciel quand elle l’entendit chanter, la sorcière se dirigea vers lui quand elle aperçut qu’il commençait à danser aux côtés d’un élève qui était ne semblait pas apprécié outre mesure cette danse privative à son égard de la part du blaireau. La brunette attrapa l’une des oreilles du jeune homme avec sa main avant de le tirer un peu plus loin dans la salle, une fois éloignée des quelques élèves présents Héléna posa les mains sur ces hanches l’air sévère avant de secouer la tête et de prendre la parole.

« On n’est pas là pour s’amuser Tagel. »

Avait-elle dit d’un ton glacial. Jamais elle n’avait appelé le blond par son nom de famille, même lors de leurs joutes verbales la brune n’avait jamais utilisé son nom. Ne prenant pas la peine d’attendre la réponse du jeune homme, la sorcière se retourna et croisa les bras sous sa poitrine en attendant patiemment que le cours commence. Ces pensées sombres virent l’envahir de nouveau. Elle se perdait encore et encore dans les souvenirs de son enfance et la haine qu’elle en éprouvait était tellement forte qu’elle pourrait mettre Tibus au sol rien que pour qu’il arrête de bouger et qu’il comprenne que le monde n’était pas qu’un citrique géant où il pouvait faire tout ce qu’il souhaitait.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 356
Points pour ta maison : 1340
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Ven 14 Oct - 19:10



“Ne pas dormir et suivre un cours de self-défense, très mauvaise idée.”



Les élèves, le professeur & Tib'




Tib était tellement crevé que ses nerfs avaient pris le relais. Il était même encore plus fou que d’habitude, ce qui était finalement possible, pour ce qui en doutait. Le gamin était tout fou fou, prêt à tout faire. Le jeune homme s’était donc rendu tranquillement au cours de self-défense. C’était un tout nouveau cours qui leur avait été proposé par un auror. Ce mec était arrivé à Poudlard peu après l’attaque de Pré-Au-Lard et était censé assurer la protection des élèves. Enfin bon, savoir qu’ils avaient besoin de mecs pour les protéger même à Poudlard n’était pas forcément très rassurant pour la suite des évènements. Bref ce n’était pas la question aujourd’hui. Le Poufsouffle était donc arrivé de très bonne humeur, un poil trop excité, au cours de ce fameux monsieur. Tib n’avait pas envie de s’arrêter là. Déjà parce que le cours n’avait pas commencé, et que malgré l’oubli de son pantalon il y a quelques minutes, il était quand même en avance. Alors le garçon se dirigea très vite vers l’une des personnes qui était présente dans la salle.

Sa victime du jour étant donc Rio. Ce mec était un peu bizarre. Bon par bizarre, le jeune homme entendait surtout qu’il était coincé. Du point de vue de Tib évidemment. Donc jugé comme la plupart des gens. Bref. Ce garçon était arrivé à Poudlard au cours de sa scolarité, venant tout droit d’une autre école de magie situé quelque part en Asie. Franchement le gamin ne se souvenait vraiment pas du pays. Rio ne l’avait pas assez intéressé jusqu’à maintenant pour qu’il collecte des informations sur lui. Ouais Tib était quand même assez feignant pour prendre le temps de connaître des gens, quand ils étaient timides, ou quand ils n’avaient pas de seins. Ouais tout le monde le savait, le jeune homme aimait beaucoup les femmes, et c’était sur ça qu’il s’intéressait le plus. D’ailleurs, il s’était tapé une super chaudasse hier soir. C’était pourquoi il était dans cet état ce matin surtout. Tib n’avait vraiment pas beaucoup dormi et tous ceux qui le croiseront ce soir en payeront surement le prix. Bon il n’était pas agressif, il n’était pas méchant quand il était fatigué. Il était juste con. Bon plus con que d’ordinaire. Il aimait bien bouger, danser, chanter, faire le fou. Ouais en fait Tib était surement exactement le même qu’en temps normal, seulement il poussait encore plus loin ses limites.

*En fait non il est juste con en toute circonstance. Il va vous faire chier mais vous n’allez surement pas remarquer la différence.*

Alors voilà, Tib s’était donc directement dirigé vers Rio, et lui chanta une petite chanson, assez représentative de lui-même parlant de libertinage, d’une catin. Ouais il avait bien choisi le gamin. Et pour agrémenter le tout, il s’était même mis à faire une petite danse. Mais ce gros rabat-joie n’était vraiment pas dans l’humeur de s’amuser avec le Poufsouffle. Il lui répondit simplement un non, très sec, très ferme, ne laissant pas vraiment le choix de répondre. Il détourna même le regard comme pour faire comprendre au Pouffy que la conversation était terminée et qu’il était invité à se barrer loin de lui. Hahaha, ce qu’il était mignon celui-là, comme s’il pensait que Tib était du genre à abandonner aussi facilement. Oh que non. Il était ultra-motivé pour faire chanter le coincé.

– Et beh mon petit sucre d’orge, on fait le timide. Me tourne pas le dos sinon je vais être obliger de mater ton beau petit cul.

Lança le jeune homme avec quelques clins d’œil provocateur. Avant de pouffer de rire. Ouais il était fier de lui, et arrivait même à se faire rire lui-même. Ouais Tib aimait bien jouer les gays de temps en temps. D’ailleurs ça arrivait souvent lorsqu’il était crevé après une soirée un peu trop active. Bon après, il ne savait pas vraiment comment Rio allait le prendre. Mais sincèrement il s’en foutait un peu, il voulait simplement rigoler et s’amuser. Du grand Tib quoi. Mais tout le monde n’avait pas l’habitude de cet humour un peu spécial, et certains pouvaient être assez réticent à l’idée de copiner avec Tib. Ouais les esprits coincés comme il dirait si bien.

Et comme si un rabat-joie ne suffisait pas, un deuxième se ramena. Une fille arriva près de lui, l’attrapa par l’oreille et l’emmena avec lui un peu plus loin. C’était Héléna qui le regardait désormais avec un air sévère, les mains sur les hanches. Il l’aimait bien cette garce mais fallait pas qu’elle le soule trop non plus. Ainsi elle lui déclara d’une voix glaciale qu’ils n’étaient pas là pour s’amuser. Elle avait quoi elle aujourd’hui ? L’arrivée de ses règles ou quoi ? D’ailleurs elle se retourna et croisa les bras, pour bien montrer qu’elle n’était pas d’accord avec ce comportement. Ouais elle ferait mieux de se détendre, c’était pas de sa faute si le sirop de fraise sortait de sa brioche une fois pas moi. Alors il n’avait pas besoin d’être puni pour ça. Lui il voulait s’amuser, et il le ferait.

– Chante avec moi au lieu de te la jouer vieille femme aigrie qui a pas baisé depuis un siècle et demi.

Toujours dans la classe et dans la finesse. C’était à ça qu’on reconnaissait le style du Pouffy. Déjà que Lénouche faisait la gueule, elle allait surement pas apprécier ce petit commentaire. Elle était passé où la meuf qui voulait voir sa grosse saucisse ?




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Daphné Greengrass

avatar


Messages : 162
Points pour ta maison : 855
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1998
Maison / métier : Serpentard 7ème année
Blessure en event ? Oui ou non ? : Ouai, mais garde-moi belle...
A savoir sur toi :
Niveau caractère elle est protectrice, séductrice, maline, anti-mangemort, travailleuse, déterminée & jalouse ♣ Elle est maniérée, on l'a éduquée pour faire d'elle l'épouse Malefoy parfaite ♣ Daphné s'est construite un peu toute seule, entre les règles de bienséance, les bals de sangs-purs, des parents absents et sa petite sœur, Astoria, son tout, sa moitié, l'autre part d'elle-même. ♣ A Poudlard, la jeune femme se montre discrète et brillante ♣ Elle appartient à la bande de Pansy mais ne l'aime pas : bien que d'accors pour annuler ses fiançailles avec Drago, Daphné est loin d'apprécier l'idée que cette auto-proclamée princesse des serpents tourne autant autour du blondinet qui lui est promis. ♣ Dray est libre, il peut coucher avec qui il veux, elle s'autorise le même mode de vie. Le plus important reste le respect à ses yeux : elle ne souhaite pas faire perdre la face à Dray, elle attend de lui qu'il fasse de même. ♣ Daphné est membre de l'ordre du phénix depuis ses dix-huit ans, c'est à dire depuis le 8 février 1998. ♣ Son choix est encore un secret pour la plupart des gens, seuls les membres honoraires de l'ordre sont au courant. ♣ La serpentard reproche au trio d'or d'avoir fait n'importe quoi, de les avoir tous embarqués dans cette galère. ♣ Elle tente d'annuler à la source cette promesse de mariage Greengrass-Malefoy survenu à sa naissance. ♣ Elle couche avec Terry Boot ♣ Elle est aveugle depuis le 28 Mars 1978 (event au ministère)


MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 19 Oct - 13:59

En quittant sa salle commune ce jour-là, Daphné se dépêche de rejoindre la grande salle pour avaler en toute hâte deux œufs brouillés, un jus d’orange, une tartine de fromage et charcuterie, le tout en quelques minutes seulement comme elle a la bougeotte ce matin. A peine rassasiée, elle quitte la salle du petit-déjeuner en toute hâte, dans sa tenue de sport achetée pour ses footings matinaux et, plus récemment, les cours d’auto-défense qui vont être donnés dans l’école. Daphné sort donc dans le parc pour réaliser son run matinal, comme elle a récemment découvert le plaisir de la course à pied en mode fractionné, alternant les sprints et les moments plus lents, plus reposant. Sa queue de cheval bougeant au rythme de ses foulées, la sorcière chantonne dans sa tête et, après quelques tours du parc de l’école, elle rejoint la salle commune de sa maison, ou plus précisément la douche de son dortoir afin de se donner un petit coup de fraîcheur avant d’enfiler une tenue propre, refaire sa queue de cheval et quitter la salle commune dans son legging-débardeur, parfait pour le cours d’auto-défense.

Précipitamment, Daphné se rend au sixième étage où sera le cours d’aujourd’hui, dans une salle dégotée par Abraham Hamilton, un gardien de l’école et Auror, chargé de donner ces cours aux élèves volontaires. Se destinant à une carrière d’Auror et ne sachant pas à l’avance ce qui l’attends dans ce milieu, si elle n’aura pas besoin de ce genre de savoir, elle préfère prendre les devants et profiter de cette opportunité qui leur est offerte, même si quand la sorcière entre dans la salle, elle remarque rapidement que même les cas sociaux ont décidé d’y venir, alors qu’elle entend Tibus Tagel chanter.

«- Cendre de lune, petite bulle d'écume, perdue dans le vent je brûle et je m'enrhume ! Mon corps a peur, la peau mouillée j'ai plus d'âme, Papa, ils ont violé mon coeur !» chantonne Daphné avant de se taire et détourner le regard. Elle avait entendu ça lors d'un voyage en France, ça l'avait marqué. Mais avec son accent anglais, bonjour la tonalité.

I'm a wizzard !

Daphné Greengrass

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment.

(avatar sur google
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 19 Oct - 14:55

Cours d'auto-défense
Marilyn et Chubaka
Marilyn arriva évidemment en retard. C'était quoi ce cours débile encore ? Une fois de plus elle avait obtenue les meilleurs punitions, l'obligation d'assister a cette connerie. Assignation de Dumbledore en personne. Il en avait assez d'elle et de ses bêtises. Pauvre Rowena Serdaigle, elle se retournerait dans sa tombe ! Sautillant, elle avait jeta sa cape bleu et bronze et avait enfilé un tee-shirt moldue : les Beetle. Ces bandes de sorciers du fond des étangs, ne devait surement pas connaitre le meilleure groupe britannique de tous les temps.
Arrivant dans la salle un livre sous le bras, elle se demandait si elle pourrait utiliser ses petites techniques sur cette princesse d'Allister ou encore sur Selwyn. Cet allumé du bocal ne manqué par d'air avec sa petite femme là.
Se faufillant à l'arrière de la salle, elle eut un petit rire en voyant le professeur. Allez ce type était le sosie de Chubaka le meilleur amie de Han Solo dans la guerre des étoiles. Ca commencer bien, il ne manquerais plus qu'il nous invoque la force et le Falcon. Soupirant, elle jeta le livre sur la table, mais dans mes poches, baguette calé dans son étui à l'arrière de son pantalon noir.
Elle remarque un poufssoufle et quelques camarades de Serdaigle, on va encore perdre des points mes chéries. Pour la gloire des anêries. L'assemblée était trés hétéroclythe. Elle ne connaissait ps les autres membres, un barjo de Poufsouffle qui avait tendense à lui voler la vedette, la petite noble à la noix et Miss White, une jeune sang purs, mais pas l'une de ses petit riche non, une buvable et assez sympatoche. Posant ses jambes sur la chaise en face, elle attendit. Tranquillement en attendant l’éruption du volcan en faveur de cet auror de malheur. div>
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Ven 21 Oct - 20:35



“Quand son ex maléfique débarque il faut apprendre à se battre.”



Les élèves, le professeur & Ayla'




Ayla avait appris qu'un nouveau cours avait lieu dans le château, un cours de self défense et cela l'avait intéressé. Normalement elle était pour la non-violence le dialogue et tout cela mais il fallait bien avouer que depuis qu'elle avait croisé Andrew dans un coin du château elle avait vraiment peur pour elle-même. Alors elle avait décidé de s'inscrire à ce nouveau cours pour pouvoir se défendre contre son ex. Maintenant il était donc temps de se lever et de se préparer pour rejoindre le salle de cours. Le professeur leur avait dit de se mettre en tenue assez confortable genre tenue de sport, c'était sans doute mieux pour pouvoir faire de l'exercice physique. La blonde prise donc une brassière de sport coloré bleu et rose pastel avec un petit débardeur de la même couleur par-dessus avec une leggins de sports assortis et une paire de basket de sport noir c'était sa tenue préférer pour aller faire du sport. Elle prit aussi son uniforme dans son sac pour pouvoir se changer après la self-défense. L'aiglonne n'était pas du genre à passer la journée ou du moins la matinée dans une tenue de sport, sale et sentant la transpiration ce n'était pas propre et hygiénique et si la blondinette pouvait réussir à passer outre à ses principes concernant la violence physique.

Elle ne pouvait pas passer au-dessus de son principe d'être toujours propre sur elle. Et ce même si elle devait se changer dans les toilettes. Du coup une fois les cheveux relevés dans une simple queue-de-cheval et à peine maquiller, elle attrapa son sac et quitta la tour des érudits pour prendre son petit déjeuner il fallait mieux manger avant de faire de l'exercice physique sont buts n'était pas de tomber dans les pommes mais bien d'apprendre à pouvoir se défendre en cas d'attaque physique. Bon sang Andrew n'aurait-il pas pu attendre une année et demie de plus pour revenir à Poudlard. Cela lui aurait évité d'avoir à faire ce genre de chose qui était totalement à l'encontre de ses valeurs habituelles.


Une fois son petit déjeuner complet mais léger avalé elle quitta la grande salle pour pouvoir rejoindre la salle où le nouveau professeur ferait le cours, le nombre des élèves était limité surement pour que tous puissent avoir droit à l'attention de leur moniteur. Elle arriva donc dans une salle équiper d'un sac de frappe, de tapis de sport à la fois dur et moelleux surement pour qu'ils ne se fassent pas mal. Tibus Tagel était déjà présent ainsi que Riordan deux garçons qu'elle connaissait l'un était un ancien plan cul il fallait bien le dire l'autre était une sorte de camarade de travail qu'elle apprenait à connaître. Les autres n'étaient pas vraiment des personnes qu'elle fréquentait réellement.


Quand elle arriva sur la salle l'ambiance semblait un peu lourde, des élèves chantaient d'autres tiraient la tronche c'était assez bizarre même si cela ne l'étonnait pas d'une personne comme le Poufsouffle et pour le moment le prof ne disait rien à ce qu'elle voyait mais cela n'allait surement pas continuer ainsi bien longtemps car il ne semblait pas être le genre d'homme à s'amuser de tout et de rien et à être vraiment très patient avec les personnes un peu fouteuse de trouble. Bon normalement elle n'aurait pas à se faire mal remarquer aujourd'hui du moins elle l'espérait.



par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Ven 21 Oct - 22:44


Cours d'auto-défense
Abraham & les élèves
Lorsque l’on annonça qu’un cours d’autodéfense allait être donné par l’un des gardiens du lycée pour seulement une poignée d’élève, la jeune femme ne s’était pas faite prier pour montrer son intérêt envers cette nouvelle matière optionnelle. Avec l’avenir qu’elle envisageait cela avait été comme une évidence pour la sorcière que de participer à ce cours. Aucun doute n’était présent en elle, la sorcière était convaincue que ses cours seraient intéressants et déterminants pour son futur. Cela pourrait en effet lui donner encore plus d’avance que les autres futures aurore. Son stage durant l’été et les diverses formations supplémentaires que lui donnaient son père et sa mère quand ils étaient à la maison avaient donné un gros avantage à la brune, cependant Héléna évitait de le montrer en public. Ou même en privé d’ailleurs. Son corps était déjà musclé grâce au Quidditch et les entraînements quotidiens qu’elle s’infligeait depuis deux ans avaient rendu ses muscles fins, discrets, mais bien présents. La lionne était loin d’être une fille facile que l’on pouvait maîtriser avec seulement la force, elle avait appris à être souple et rapide. Néanmoins, malgré ses qualités dans le combat la jeune femme était toujours dans l’incapacité de se défendre contre une seule et unique personne… Déjà présente depuis la veille, la rage de la future aurore refit surface en un éclair. Penser à son frère la rendait toujours plus ou moins exécrable, mais depuis sa dispute avec Lily, les choses étaient encore pires. Il avait suffi de seulement quelques heures, non quelques minutes pour que le comportement de la rouge et or ne change du tout au tout. Hier encore elle demandait à un certain Tibus, un beau blond de Pouf souffle, de lui montrer sa baguette afin qu’elle puisse vérifier par elle-même si les rumeurs étaient vraies à son sujet. Il avait suffi d’une phrase, d’un mot, d’une seule personne pour que tout cela change. Le regard violet de la jeune femme était plus sombre qu’à l’accoutumer, sa lueur moqueuse était définitivement éteinte et son air de Sang Pur était plus que présent. Souffrance. Maintenant que Lily ne faisait plus partie de sa vie, elle n’était plus qu’obscurité. Comment un seul être pouvait faire changer autant une personne ? Les gens ne comprendraient certainement pas le comportement de la brune. Elle s’en fichait à vraie dire. Les propos de Lily, les propos de la personne qu’elle considérait comme plus importante que sa propre vie l’avaient brisée à nouveau. Le peu de morceau qui s’était recollé avait viré en éclats en seulement quelques minutes. Le comportement d’Héléna, sa réaction était loin d’être une chose exagérée, quand vous connaissez son histoire. Sauf que, personne dans ce château ne connaissait réellement le visage de la brune, même pas ses deux meilleurs amis. Enfin, il n’en restait plus qu’un maintenant. Comment pouvait-on alors définir en un seul mot la vie de la lionne ? En une seule phrase ? À vrai dire, une seule personne suffisait à cela, un seul nom. Thomas White. Son grand frère, la personne qui était censé l’aimer le plus après ses parents. Et pourtant. Il avait été celui-ci, non il est celui qui la détestait le plus. La haine qu’éprouvait Thomas envers sa sous n’était pas mesurable. Ses actes, ses propos… Un long frisson parcourut l’échine de la lionne qui revivait ses vacances auprès de son « frère ». Aussi bien, les journées, que les soirées. Autant les mots que les acte.

Secouant sa tête pour faire fuir ses souvenirs, la brune s’attacha les cheveux en une haute queue-de-cheval sans même prendre la peine de se regarder dans le miroir. À quoi bon. Elle verrait ces grands yeux violets ternis par la haine. Seuls l’amour pour ses parents et la peur de son frère avait réussi à la faire tenir, à ne pas commettre l’irréparable. Pourtant. Merlin savait à quel point elle avait voulu en arriver là. Voir la vie quitter les yeux de ce soi-disant grand frère. Pourtant, elle ne le ferait pas. Et ne le ferait jamais. Pour ses parents. Mais aussi pour elle. Héléna voulait servir la justice et non pas devenir une meurtrière seulement par vengeance. Elle trouverait un meilleur moyen. Mais, pour l’heure il était temps pour elle de rejoindre le cours d’autodéfense. La jeune femme espérait que cela serait. Abra qui donnerait les cours. Le beau jeune homme rendrait ces derniers très intéressants autant scolairement que moralement. Voir une aurore en action et pas des moindres allait être un véritable plaisir pour les yeux. Alors qu’elle venait d’arriver dans la salle, Héléna remarqua rapidement Tibus qui était en train de faire le pitre, pour changer, en dérangeant un bleu et bronze. Levant les yeux au ciel, la jeune femme l’avait attrapée par l’oreille et l’avait tiré plus loin dans la salle avant de lui parler d’un ton glacial. La réponse du blaireau n’avait pas tardé à sonner. Héléna qui s’était mis dos à lui en croisant les bras sous sa poitrine se retourna très lentement. L’expression de son visage était presque terrifiante. La pâleur de la peau de la brune soulignait ces yeux violets qui étaient anormalement sombre. Un petit rictus mauvais s’étira aux coins des lèvres de la jeune femme tandis que ces yeux lançaient presque des avada kedavra. Que venait-il de dire au juste ? Huh. La lionne eut un grand sourire envers le blond et, pourtant ce sourire n’avait rien de chaleureux bien au contraire. La brune se rapprocha de lui avant de poser délicatement ses deux mains sur les épaules de blaireaux telle une caresse. Elle plongea ces yeux dans ceux du blond tout en continuant de sourire. Puis, son visage retrouva subitement son expression froide. Dans le même temps, la jeune femme avait donné un coup de genou dans les parties intimes de Tibus avant de lui faucher les jambes. Héléna n’attendit pas de voir si le blond allait finir au sol ou non, car elle avait entendu le professeur rentrer dans la salle. Se reculant de quelques pas tout en lançant un dernier regard froid envers le blaireau, la jeune femme se retourna pour finalement se rendre compte que le professeur était déjà présent dans la salle. Super, elle commençait bien le cours, elle ne remarque même pas le professeur et en plus elle frappe un élève limite devant ces yeux dès le premier cours. Un long soupir s'échappa des lèvres de la jeune femme qui ne prit pas la peine de regarder un peu plus en détail la silhouette du professeur.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Elisabeth C. Rowle

avatar


Messages : 65
Points pour ta maison : 510
Maison / métier : Gardienne de Poudlard
Blessure en event ? Oui ou non ? : Le coeur ça compte ?

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Sam 22 Oct - 13:07






Elisabeth & Abraham & autres élèves
Un, deux, trois, EXPELLIARMUS !!

Elisabeth faisait encore et toujours une ronde dans les longs et toujours autant sinueux couloirs de Poudlard. Elle devait avouer qu’elle n’avait pas le métier le plus passionnant et qu’il était toujours autant répétitif. Mais elle avait choisi de faire ce métier pour la simple raison qu’avec sa formation d’Auror et son envie de travailler à Poudlard, c’était la seule profession qu’elle pouvait faire. Elle voulait absolument garder un œil sur ses parents, qui ne la connaissaient pas du tout. 

Cependant au détour d’un couloir, elle entendit des bruits inhabituels. La baguette à la main, prête à lancer un sort au cas où, elle rentra en trombe dans une salle. Mais au lieu de se retrouver devant une horde de Mangemorts, elle se trouvait face à des élèves qui allaient, il semblerait, apprendre à se battre, et leur professeur n’était autre que son collègue, qu’elle faisait tout éviter : Abraham Hamilton. Décidément elle avait beau tout faire pour que leurs routes ne se croisent pas, elles se croisaient toujours. 

Elisabeth se dit qu’elle n’avait plus rien à faire ici et qu’elle devrait sûrement retrouver le couloir pour continuer une des tâches que son métier lui demandait le plus souvent : faire des rondes dans les couloirs à éviter toute éventuelle attaque. Mais quelque chose fit qu’elle resta dans la salle de classe, vidée de ses tables et de ses chaises, meubles qu’on retrouvait habituellement dans ce genre de pièce. Ce n’était évidemment pas son collègue, même si elle se rendait de plus en plus souvent compte qu’elle s’était finalement habituée à sa compagnie et qu’elle ne la dérangeait pas autant qu’avant. Même si elle préférerait se damner que de lui avouer le fond de sa pensée, et même si parfois il était toujours autant lourd avec elle. Il ne pouvait pas la laisser en paix ! Ce fut la curiosité qui la fit rester. Voir comment ses jeunes enfants se débrouillaient avec d’autres sortilèges que Fera Verto, Alohomora ou Wingardium Leviosa. 


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Sam 22 Oct - 16:37



“Every time I try to do my best, I fail.”



Les élèves, le professeur & Ax'




Axel avait légèrement oublié qu’il s’était récemment inscrit à un cours d’auto-défense. C’est pourquoi ce matin il avait pris son temps, prenant une longue douche, s’habillant assez lentement, pour finir par descendre prendre son petit-déjeuner tranquillement. Bon heureusement pour lui, il avait quand même des camarades sympatiques qui allaient vite lui rappeler qu’il fallait qu’il bouge ses fesses s’il ne voulait pas arriver en retard. Tout le monde semblait un peu à côté de la plaque aujourd’hui. D’ailleurs dans la Grande Salle au petit-déjeuner, l’un des élèves avaient même oublié de mettre un pantalon avant de sortir de sa salle commune. Axel avait cru rêver en voyant ça mais lorsque Tib avait crié qu’il avait oublié son froc, plus aucun doute qu’il était bel et bien réveillé. La journée risquait quand même d’être très intéressante. Ainsi le Gryffondor décida enfin de bouger de la Grande Salle pour se rendre à ce tout nouveau cours. A vrai dire, il ne savait pas vraiment trop quoi attendre par rapport à ça. Ils allaient apprendre à se défendre. Très bien, mais ils faisaient déjà un peu ça en cours de défenses contre les forces du mal. Ou alors, ils voulaient peut-être leur enseigner comment se défendre sans baguette. Ce qui pourrait peut-être être utile s’ils se faisaient désarmer. Quoi que, seul avec ses poings, contre quelqu’un avec une baguette, peu importe la technique, il ne donnerait pas cher de leur vie. Bref Axel monta donc jusqu’au sixième étage. Il entendit un peu de bruit, ce qui le guida donc vers la bonne salle de classe. Le jeune homme pénétra dans la pièce. Le professeur était déjà là mais un peu en retrait. Il devait surement attendre que d’autres élèves arrivent avant de se présenter et de commencer son cours.

Dans la salle, il y avait donc quelques camarades. Tout le monde semblait vraiment « motivé » aujourd’hui. Non il n’était pas en train de rêver, Tib était bel et bien en train de chanter une chanson plutôt originale. Visiblement il voulait entrainer les autres dans sa bonne humeur, et faire une espèce de petite chorale. Ce mec était vraiment hors du commun. Axel n’était pas l’un de ses grands potes, ni fervent supporter. Il ne concevait pas trop son comportement avec toutes les filles, mais il fallait quand même avouer qu’il avait le don pour organiser des soirées plus folles les unes que les autres. Son comportement pouvait agacer, mais on ne pouvait pas lui enlever un certain humour. Le jeune homme avait l’air de voulori faire chanter un Serdaigle, qui lui ne semblait pas très receptif. Axel observait la scène de loin en rigolant. Pauvre Tib, les gens n’avaient pas l’air d’être d’accord pour rentrer dans ses délires aussi tôt le matin. Mais finalement ce n’était pas le professeur qui allait lui faire une expression. Il apperçut sa camarade de maison Léna arriver vers le Poufsouffle, et lui tirer l’oreille pour l’emmener loin du Serdaigle. Axel était trop loin d’eux pour entendre ce qu’il se disait, mais Léna avait l’air de très mauvaise humeur.

*Elle l’est tout le temps en ce moment en même temps.*

Axel ne savait pas vraiment ce qui s’était passé avec la jeune femme mais ces dernières semaines elle s’était montré très renfermé sur elle-même. Elle avait l’air trop froide et de mauvaise humeur la plupart du temps. Axel ne lui avait pas trop parlé, il savait que quand elle était comme ça, elle pouvait être très difficile à vivre et le jeune homme n’avait pas vraiment envie d’avoir des problèmes avec elle. Il tourna un instant la tête pour observer les autres : Ayla et Daphné faisait également parti du cours. Il y avait donc pour le moment un garçon pour une fille, ce qui était plutôt sympathique. Et puis les filles de ce cours étaient toutes très belles. Axel allait surement laisser ses yeux se balader sur les corps parfaits des demoiselles. Pourtant, il apporta son attention à nouveau sur Léna, et au même moment la jeune femme donna un coup de genoux dans les parties de Tibus. Oh mon dieu. Axel ouvrit de grands yeux ronds. Pourquoi donc la demoiselle avait-elle fait ça ? Tib était un con et Ax ne voulait pas vraiment le défendre, mais one pouvait surement pas faire pire coup bas à un mec que ça. Rien que de regarder le jeune homme se plier en deux lui faisait presque mal à ses propres parties. Qu’est-ce qui était donc passé par la tête de la Gryffondor ?

*Chaud le pauvre.*

Le jeune homme essaya de capter le regard de Léna pour lui demander ce qu’il avait fait, au moins savoir si elle avait une bonne raison de donner son coup. Mais elle ne le regardait pas. Alors Axel chercha le professeur du regard. Allait-il intervenir ? ou n’avait-il rien vu de ce qu’il s’était passé ? Une chose était sûr, ce cours n’allait surement pas être de tout repos. Au moins, Axel était désormais sûr de ne pas s’ennuyer. Ayla était toute seule dans un coin, le Gryffondor se rapprocha un peu d’elle pour pouvoir discuter avec la jeune femme avant que le cours ne commence réellement.




par humdrum sur ninetofive
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 356
Points pour ta maison : 1340
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Sam 22 Oct - 17:09



“Ne pas dormir et suivre un cours de self-défense, très mauvaise idée.”



Les élèves, le professeur & Tib'




Bien que réellement crevé, Tib semblait avoir retrouvé un semblant d’énergie. Il était de bonne humeur pour le moment et voulait faire chanter tout le monde. Oui le Poufsouffle avait une réelle passion pour le chant. Enfin passion, non, il aimait juste casser les oreilles de tout le monde, tout le temps. Dans sa salle commune, il lui arrivait très régulièrement de chanter. Mais ce qu’il préférait, c’était reprendre des airs de chanson moldu et y ajouter ses propres paroles, un peu vulgaire, un peu sexuel, mais tellement marrant. Mais tout le monde n’était pas dans la même optique que le jeune garçon. Tout le monde n’aimait pas chanter ou s’amuser dès le matin. Tout le matin n’était pas comme lui, a toujours vouloir vivre dans l’amusement et le bruit. Certains vivait visiblement les premières heures de la journée dans une mauvaise humeur totale. Déjà le mec Serdaigle ne semblait pas vraiment très accueillant à cette heure-ci de la journée puisqu’il avait été glacial avec notre cher ami Tib qui ne demandait pas grand-chose : juste qu’il pousse la chansonnette avec lui. Il ne voulait pas ? Pas de problèmes pour le moment mais Tib retiendrait évidemment bien son nom et s’amuserait de lui plus tard. Les autres devaient vite comprendre qu’il ne fallait pas se montrer trop rabat-joie avec Tib, parce que ça lui donner des envies de challenge. Maintenant ce garçon serait sa nouvelle « proie », il allait se donner l’objectif de le décoincer et il serait surement très vite aussi cool que lui. Quoi que ça c’était quand même impossible, mais au moins un peu chiant qu’il ne l’est actuellement. Mais le prix de la personne la plus chiante dès le matin, rabat-joie, qui empêche les gamins de s’amuser le matin n'était pas pour lui. Il était attribué à Helena White, sang-pur, septième année, Gryffondor. Si d’habitude le Poufsouffle la trouvait plutôt cool. Aujourd’hui, elle ne l’était pas et était loin de l’être d’ailleurs.

Pour commencer, elle attrapa Tib par l’oreille, l’emmena dans un coin de la pièce pour lui dire en gros d’arrêter ses gamineries. Déjà, de quoi elle se mêlait celle-là, Tib ne lui avait pas parlé à elle, il faisait encore ce qu’elle voulait, et elle n’était pas sa mère aux dernières nouvelles. Elle allait devoir se détendre et vite la princesse quand même. La Gryffondor se mêlait très clairement de quelque chose qui ne la regardait absolument pas. Le cours n’avait pas commencé, le professeur n’avait encore rien dit alors il ne voyait pas pourquoi « madame la duchesse » se permettait de lui faire des réflexions de la sorte de si bon matin. Surtout que normalement, ils s’entendaient plutôt bien, alors vraiment Tib ne comprenait pas son comportement. Ils n’étaient pas là pour s’amuser ? Le cours n’avait même pas commencé de toute façon. Bref, elle l’avait bien soulé à faire la justicière au service des professeurs celui-là. Mais bon, Tib n’était pas méchant non plus, elle voulait l’embêter, alors il allait la taquiner gentiment lui aussi. Donnant donnant après tout, ça lui semblait plutôt juste.

*Vu la gueule qu’elle tire, tu devrais plutôt de trouver un autre compagnon de jeu et très vite mon grand. Je sens que ça va mal finir.*

Alors le gamin lui demanda de chanter avec lui au lieu de se la jouer vieille femme aigrie qui n’avait pas baisé depuis un siècle et demi. Oui Tib était de ce genre-là, il aimait les taquineries un peu dégueulasses et surtout très insultante. Mais Léna le connaissait plutôt bien, elle savait à quoi s’attendre de sa part, ce n’était pas une surprise. Elle savait que Tib ne fermait pas sa gueule et qu’il l’ouvrait souvent pour dire des conneries. Mais ce n’était jamais bien méchant, c’était juste son petit langage à lui. Quand elle entendit les mots de Tibus, Léna se retourna avec un sourire étrange, un sourire mauvais. Une expression de visage que Tib n’avait vraiment pas l’habitude de voir. Elle avait maintenant un grand sourire et s’approcha du jeune homme, posa ses mains sur ses épaules. Elle le regardait, et étrangement sans savoir pourquoi, Tib se sentait assez mal à l’aise. L’expression de la jeune femme changea et sans qu’il n’ait le temps de comprendre vraiment ce qu’il se passait, elle lui donna un grand coup dans ses parties intimes. Dans un premier temps, Tib eut le souffle coupé par la douleur.

*Quelle garce celle-là putain.*

Il avait vraiment mal. Putain c’était quoi son problème à celle-là encore. Tib était fou de rage. Franchement, s’il ne se contrôlait pas un instant en se rappelant que c’était une fille, il lui en aurait surement déjà filé une en pleine figure. Qu’est-ce qu’elle croyait, qu’elle pouvait le frapper puis se barrer à l’autre bout de la classe en faisant son innocente. Quand Tib était énervé, il gueulait assez fort, et souvent disait des mots qui dépassaient sa pensée. Mais il était comme ça, il avait le sang chaud, heureusement par la suite, il n’en tenait pas souvent rigueur longtemps. Bon pour le moment, il était quand même très remonté contre la jeune femme. Alors qu’elle lui avait collé cet énorme coup, sous le coup de la douleur, il avait forcément fini à genoux. Mais il fallait qu’il se relève maintenant, au moins pour en mettre plein la gueule à cette fille aigrie dès le matin.

– C’est quoi ton problème à toi encore ?

Il avait crié un peu plus fort que prévu. Mais au moins tout le monde allait l’entendre comme ça, Léna y comprit. Bon le professeur risquait de pas apprécier tout ce bordel dans son cours, mais bon, Tib ne se contrôlait plus vraiment là. Il n’en avait rien à foutre qu’il y ait un adulte avec lui ou non, ce n’était pas ça qui allait l’empêcher de gueuler contre cette garce.

– Descend de ton trône, t’es personne ici, sale garce. T’as de la chance d’être une meuf, tu te serais pris le même coup sinon.

Ok il était peut-être méchant, mais c’était la colère qui parlait. Elle venait quand même de lui mettre un gros coup dans les parties intimes, ce qui représentait la pire douleur qu’un mec pouvait surement avoir. Bon maintenant il serait peut-être temps que le professeur intervienne et commence enfin son cours avant que tout ne dégénère vraiment.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Invité


Invité

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 26 Oct - 17:40


Cours d'auto-défense
Abraham & les élèves
 Abraham frappait toujours sur le punching ball tandis que les élèves rentraient petit à petit dans la salle de classe, dégagée de table de chaise pour l'occasion. Le gardien était concentré sur l'objet qu'il frappait, mais il observait d'un oeil les élèves qui entraient. ET le moins que l'on puisse dire était qu'ils faisaient beaucoup de bruit. Le premier qui rentra fut un élève de poufsouffle, Tibus Tagel qui s'amusait à chanter une chanson pour le moins étrange. Et il voulait que les autres élèves chantent avec lui. Il se prit d'abord un "non" de la part d'un serdaigle qu'Abraham avait déjà rencontré sans vraiment lui parler. D'après ce qu'il savait le jeune homme était arrivé depuis peu et s'appelait Riordan. Abraham continuait de frapper lorsque les deux jeunes furent rejoins par une demoiselle qu'il connaissait bien. Héléna White qui ne semblait pas l'avoir remarqué en entrant, sinon elle serait sans doute venu à sa rencontre pour parler avec lui. Le gardien laissa les élèves parler un peu, pour le moment ils n'étaient que trois, donc pas la peine de commencer son cours tout de suite. Il n'écoutait pas vraiment ce que les gosses racontaient, il savait très bien qu'une fois que le cours aurait commencé l'un comme l'autre, ils se tairaient. Une certaine daphné rentra dans la salle, habillée comme il le fallait pour l'occasion, prête à participer au cours et ne parla pas ni au poufsouffle, ni au serdaigle, ni à la gryffondor, mais elle chantonnait en français avec un petit accent typique de l'Angleterre. Mais qu'est-ce qu'ils avaient ses élèves à tous vouloir chanter comme ça ? Ils faisaient parti de la chorale de l'école ou quoi ? Si on les observait bien, Abraham ne pouvait imaginer que les deux aient décidé de faire du chant leur vocation. Puis survint alors Marilyn Kampfer qui avait l'air plus là en touriste qu'autre chose. Et elle s'assit à une table qui traînait là, comme si le cours qu'allait donner le gardien était tout simplement banal. L'auror frappa plus fort sur l'objet. Une jeune fille aux cheveux blond entra dans la classe à son tour, Ayla Abbot attendait tranquillement que le cours commence. Au moins elle ne perturberait pas son cours, se dit Abe. Enfin c'est ce qu'il se disait. Axel Baker, un gryffondor entra alors à son tour , qui pour le moment ne semblait pas vouloir causer de problème. Bon ils n'étaient que sept pour le moment à être venus à ce cours d'auto-défense, mais le gardien sentait que cela ne servait à rien d'attendre plus d'élèves. Il arrêta de frapper le punching ball et enleva ses gants. Ce n'est qu'une fois qu'il se releva qu'il vit ce qu'Héléna venait de faire à Tibus. Apparemment un des commentaires du poufsouffle ne lui avait pas plus, car elle venait de lui donner un coup dans les parties et avait un fauchage aux niveaux des jambes pour le faire tomber. Outch ! Heureusement qu'Abraham avait mit des tapis au sol. « Héléna ! » cria-t-il. Elle n'avait pas à faire ce genre de geste même si Tibus avait dit quelque chose de mal. Mais tout s'enchaîna très rapidement, car Tibus répondit à Héléna, lui demandant quel était son problème. Abraham aurait bien aimé savoir aussi. Le poufsouffle ne s'arrêta pas là et demanda alors à Héléna de descendre de son trône, comme quoi elle avait de la chance d'être une fille. Ni une ni deux, le colosse s'avança vers les deux jeunes gens. Il posa sa main sur les épaules respectives de la gryffondor et du poufsouffle, afin de les séparer et qu'ils ne se jettent pas dessus.«  Mais ce n'est pas possible de voir des gamins agirent de la sorte. Je ne veux pas de ça dans mon cours. » Regardant tour à tour les élèves présents dans la pièce, il mit les choses aux points : il valait mieux ne pas trop se frotter à lui. « Daphné on ne chante pas. Ce n'est pas une chorale ici. Quant à toi Marilyn, tu te relèves et tu te réveilles, ce n'est pas un cours ni pour dormir, ni pour rester assit. Vous n'allez pas continuer longtemps comme ça, croyez-moi. Vous devriez prendre exemple sur Riordan, Ayla et Alex ils ne font pas de grabuges. Je n'ai vraiment pas envie de faire la police dans ce cours. » Abe n'était pas content et tout ce qui venait de se passer le confortait dans l'idée que les gosses pouvaient être agaçants quand ils s'y mettaient. Il regarda les deux élèves qu'il tenait fermement par l'épaule.« Vous deux, vous me recommencez vos gamineries encore une fois, je vous flanque à la porte. Maintenant chacun va dans un coin et ne se parle pas le cours ne s'en portera que mieux. » Il libéra les élèves et fixant la salle, comme pour bien leur faire comprendre qu'il ne rigolait pas leur dit : « Le prochain qui fait une connerie, il me fait cinquante pompes et après je l'envois chez Mcgonagall, c'est bien compris ?  » Mais alors qu'il venait de dire cette phrase, Elisabeth, une autre gardienne entra comme si une attaque de mangemorts venait d'arriver. Puis elle regarda la classe et comprit que c'était simplement un cours donné par son collègue. « Ha Lisbeth ! Tu restes avec nous, je vais avoir besoin de toi je sens. » La gardienne sembla approuver sa demande et s'installa dans un coin, pour l'aider ou simplement par curiosité.

Ce cours ne serait pas de tout repos, Abraham le sentait au fond de lui. Au moins ça ferait de l'animation. Mais il n'était pas là pour jouer. Il ne voulait pas paraître pour quelqu'un de méchant et avait pensé que ce genre de cours pourrait être amusant autant pour lui que pour les élèves. Il se replaça au centre la salle devant tous les élèves. Il pouvait commencer son cours. Enfin. « Pour ceux qui ne me connaisse pas je m'appelle Abraham Hamilton. Pas de monsieur ni de professeur. C'est Abraham. Je ne suis pas assez vieux pour qu'on m'appelle ainsi. » Certes il était plus vieux que certains professeurs comme Destiny Rosier ou Tristan Allister, mais Abraham n'était pas un professeur c'était un auror et même si l'appellation monsieur était une sorte de respect, le gardien savait pertinemment qu'il n'aurait pas besoin de ça pour se faire respecter. Il frappa dans ses mains, comme pour réveiller les élèves et sans doute pour se calmer un peu. « Première chose, vous allez me poser tous vos baguettes magiques sur cette table, je vous les redonnerais à la fin. Miss Kampfer, cela vaut aussi pour vous et ne forcer pas à vous fouiller. Pas de magie ici, ça va vous changer. On va voir ce que donne vos petits bras maigrichons. » Il se sentait dans son élément. Il avait formé des jeunes gens déjà qui voulait rejoindre le rang des aurors et se sentait à l'aise dans ce genre de choses. Mais il ne pourrait jamais être prof à pleins temps. Il se demandait d'ailleurs comment les autres faisaient. «  Ce cours est fait pour vous apprendre à vous défendre, sans baguette on ne sait jamais dans quelle situation vous pouvez être et si quelqu'un vous veut du mal. Donc on va éviter de trop vous fragiliser, vous allez bander vos mains. On va éviter que vous cassiez quelque chose, mais je ne serais pas responsable d'éventuels bleus ou courbatures. » Il montra un ruban blanc. C'était un matériaux entre rigide et souple, que les moldu utilisaient pour éviter de trop fragiliser les mains lorsqu'ils s'entraînaient. Il voyait mal donner des gants de boxes à tous les élèves. Comme pour démontrer ce qu'il voulait dire, Abraham commença à bander ses mains, laissant ses doigts libres si besoin et il monta la bande jusqu'à la moitié de l'avant-bras.« Bien une fois que vous avez fait ça, vous vous mettez en binôme. Tibus tu vas avec Riordan. Héléna avec Ayla. Marilyn avec Daphné. Pour le moment je veux simplement voir où vous en êtes, je changerais surement les binômes plus tard. Axel vu que tu es tout seul si tu veux bien être mon binôme. » Il savait très bien par où commencer. Une chose était importante et qui pourrait très bien leur servir même dans un combat avec une baguette. « On va commencer par ce que j'appelle l'esquive. Il ne s'agit pas simplement d'esquiver les coups. Vous devez apprendre à vous mettre dans des positions afin de ne laisser aucune chance à l'adversaire de vous faire du mal. » Il se tint devant Axel de manière frontale. « Imaginons qu'Axel présent ici, veuille me donner un coup dans les parties, comme nous la montrer tout à l'heure Héléna avec Tibus. Si je me trouve dans cette position, il peut le faire facilement. » Il pivota, avança un pied vers le gryffondor, son corps de biais. « Là il ne peut plus. L'idée c'est d'être capable en fonction de l'endroit où l'autre va frapper de pouvoir se positionner de sorte à pouvoir riposter tout en limitant l'impact du coup sur vous. Ce sera votre premier exercice. A tour de rôle, l'un est l'attaquant l'autre le défenseur. Le but de l'attaquant est de choisir un endroit où il veut frapper et de l'atteindre. Le but du défenseur est de trouver une position pour éviter que l'autre réussisse. Lorsque l'attaquant réussit, vous changez de rôle. Bien vous avez tous compris. »  Abraham frappa à nouveau dans ses mains « N'hésitez pas à prendre de l'espace. Prendre de la distance avec votre adversaire, vous permet de mieux maitriser et anticiper ce qu'il va faire. »

Si vous souhaitez savoir si vous parvenez à esquiver, lancé le dé "cours abe".

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Daphné Greengrass

avatar


Messages : 162
Points pour ta maison : 855
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1998
Maison / métier : Serpentard 7ème année
Blessure en event ? Oui ou non ? : Ouai, mais garde-moi belle...
A savoir sur toi :
Niveau caractère elle est protectrice, séductrice, maline, anti-mangemort, travailleuse, déterminée & jalouse ♣ Elle est maniérée, on l'a éduquée pour faire d'elle l'épouse Malefoy parfaite ♣ Daphné s'est construite un peu toute seule, entre les règles de bienséance, les bals de sangs-purs, des parents absents et sa petite sœur, Astoria, son tout, sa moitié, l'autre part d'elle-même. ♣ A Poudlard, la jeune femme se montre discrète et brillante ♣ Elle appartient à la bande de Pansy mais ne l'aime pas : bien que d'accors pour annuler ses fiançailles avec Drago, Daphné est loin d'apprécier l'idée que cette auto-proclamée princesse des serpents tourne autant autour du blondinet qui lui est promis. ♣ Dray est libre, il peut coucher avec qui il veux, elle s'autorise le même mode de vie. Le plus important reste le respect à ses yeux : elle ne souhaite pas faire perdre la face à Dray, elle attend de lui qu'il fasse de même. ♣ Daphné est membre de l'ordre du phénix depuis ses dix-huit ans, c'est à dire depuis le 8 février 1998. ♣ Son choix est encore un secret pour la plupart des gens, seuls les membres honoraires de l'ordre sont au courant. ♣ La serpentard reproche au trio d'or d'avoir fait n'importe quoi, de les avoir tous embarqués dans cette galère. ♣ Elle tente d'annuler à la source cette promesse de mariage Greengrass-Malefoy survenu à sa naissance. ♣ Elle couche avec Terry Boot ♣ Elle est aveugle depuis le 28 Mars 1978 (event au ministère)


MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 26 Oct - 18:15

La jeune sorcière pousse un petit soupir discret. Elle n'a peut-être pas le droit de chanter en cours mais en l'occurrence il se trouve que le cours n'a pas commencé. Enfin bon la jeune femme se garde bien de leur faire remarquer au vu de l'humeur du professeur suite au cinéma d'Helena White et Tibus Tagel. Elle préfère rester dans un coin et se faire oublier de tout le monde en attendant que le professeur donne les consignes pour procéder à l'exercice. Et montrer à son professeur que malgré son appartenance à la maison des verts et argents elle n'est pas juste une imbécile qui ne pense qu'à s'amuser. Non elle est sérieuse et sait ce qu'elle veut. Et elle veut devenir une auror. Pour cela elle est plus ou moins studieuse en cours mais ce n'est pas parce qu'elle chantonne en entrant dans la salle qu'elle manque de sérieux.

Comme le professeur leur annonce que le cours va porter sur l'esquive la jeune femme entend parler de duo, l'un des deux devant faire l'attaquant puis l'attaqué à tour de rôle. La brune se rapproche donc de sa partenaire bleue et bronze et convient avec elle de qui attaque en premier. Comme il se trouve que c'est son adversaire qui commence et elle qui doit esquiver, la jeune femme essai de se dépêtrer de la situation tant bien que mal.

Avec succès la jeune femme parvient à éviter un coup de pied de son adversaire et elle sourit avant d'approcher de cette personne pour l'attaquer puisque c'est maintenant au tour de son adversaire de parer une attaque. Elle approche d'un air déterminé pour ne pas laisser trop de chance à son adversaire comme elle n'a pas l'intention de lui faciliter la tache. Il ne lui a pas facilité les choses non plus. Elle ne compte pas rendre les choses faibles pour Marilyn. Et dire que le sort la place avec Miss-qui-aime-se-faire-remarquer. Daphné envoie son coup.

I'm a wizzard !

Daphné Greengrass

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment.

(avatar sur google
code northern lights.)


Dernière édition par Daphné Greengrass le Mer 26 Oct - 18:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Maître du jeu

avatar


Messages : 240
Points pour ta maison : 927

MessageSujet: Re: Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves   Mer 26 Oct - 18:15

Le membre 'Daphné Greengrass' a effectué l'action suivante : Le hasard


'cours Abe' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours d'auto-défense - Abraham et 10 élèves
» Cours d'auto-défense - Inscriptions
» Cours n°1 : Défense contre différents types de végétaux
» Cours de Défense Contre les Forces du Mal n°2
» Cours n°1 : Introduction aux forces du Mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Poudlard-
Sauter vers: