AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Opération information - Télia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Lun 2 Jan - 22:03
Opération information
Charlotte & Télia
La curiosité est souvent un mauvais défaut mais cela peut permettre de découvrir les autres.

Télia n'avait plus l'habitude d'être aussi gentille avec les autres, car elle vivait en étant en colère contre le monde entier à cause de Tibus qui arrivait toujours à la mettre en boule en quelques mots et là, elle aurait pu être en colère, car il envoyait son amie venir à elle pour lui soutirer des informations. Mais elle n'arrivait pas à en vouloir à Charlotte qui n'y était pas pour grand chose dans ce qu'il lui arrivait et ce qu'il pouvait se passer entre elle et Tibus qui n'était que son ami après tout, elle ne devait pas avoir beaucoup de pouvoir sur lui, qui devait être le dominant dans leur amitié vu qu'elle était là pour lui poser des questions pour le compte du blaireau alors qu'elle aurait pu refuser et lui dire que cela n'était pas ses affaires. Et puis la jeune fille voulait un peu oublier le garçon même si la conversation tournait assez autour de lui et de son comportement, elle voulait apprendre un peu à connaître la rousse qu'elle n'avait fait que croiser en cours sans jamais réellement lui parler parce qu'elle n'avait pas appris grand chose sur l'amitié qui liait les deux Poufsouffle quand ils étaient ensemble, le garçon ne parlant jamais de sa vie à la jeune aigle qui en avait eu assez et qui était d'ailleurs parti à cause de cela en autre ne voulant plus être une étrangère dans sa propre relation de couple. Et elle s'était confiée à la jeune fille aller comprendre pourquoi elle, pourquoi maintenant d'un coup avoir envie de parler de ce qu'elle ressentait vis-à-vis de sa situation sentimental complexe et douloureuse qui pouvait parfois lui donner envie de hurler à la mort ou de pleurer toutes les larmes de son corps après une trop grosse altercation avec le Poufsouffle qui tentait encore et toujours t'interférer dans sa vie pour qu'elle reste à lui sans que lui n'ait l'obligation d'être à elle. L'égoïsme du blondinet pouvait frapper, mais Charlotte en bonne amie avait tenté de le défendre sans doute pour ne pas avoir à le critiquer alors qu'il ne lui avait rien fait à elle ce que l'aiglonne pouvait parfaitement comprendre ne cherchant pas à monter les autres contre son ex, mais juste à exprimer ses ressentis pour se libérer un peu de son poids. Parlant ainsi du fait qu'elle ne pensait plus être celle qu'il fallait pour le garçon n'étant pas capable de communiquer avec lui, de ne pas se disputer et de le comprendre chose à ses yeux essentiels pour une relation de couple saine et durable, mais la jeune fille aux cheveux de feu semblait y croire elle, plus que la principale concernée, elle semblait avoir réellement envie que sa camarade se remette avec son ami, c'était tellement gentil que cela réchauffait le corps de la bleu et argent qui reprenait un peu espoir en voyant une personne croire en ses chances de réussite. "J'aimerais bien avoir le droit à un peu de banale, un peu comme les autres pour une fois, j'en ai assez d'être différente et de ne pas pouvoir avoir droit au calme et au bonheur tout simple même si il est peut-être moins passionnel et fougueux, j'ai plus la force pour continuer à traverser ses épreuves-là justement, je suis vidé et j'ai déjà baissé les bras une première fois en le quittant, je ne peux juste plus Charlotte... Mon cœur l'aime, mais ma raison me crie d'abandonner avant de me perdre moi-même dans une histoire trop douloureuse"

C'était compliqué à dire encore plus à encaisser pour la jeune fille qui parlait là de sa vie intime de manière personnelle ouvrant son cœur pour la première fois depuis sa rupture, ses amies ne comprenant pas son attachement pour Tibus elle faisait toujours attention à ne rien laisser paraître quand elle était auprès d'elle, mais là, aujourd'hui dans les toilettes des filles, elle était en compagnie d'une personne attaché au blondinet compréhensive aussi qui pouvait bien comprendre que bien qu'il soit assez maladroit et pas toujours très agréable à vivre l'ex de l'aigle avait tout de même des qualité qui pouvait le rendre attachant même si cela était masqué par de gros défaut. Et aussi, la belle Dubois pouvait voir une autre vision de la vie, de l'amour, une autre que la sienne, une vision encore belle et pure du fait que la rousse n'avait jamais été amoureuse d'après ses dires ce qui lui donnait envie de partager son point de vu qui avait été entacher par sa seule et unique tentative d'histoire sérieuse. Pas que Télia soit une Marie couche toi là non plus elle n'était pas de ce genre-là et faisait toujours très attention à ce qu'elle faisait analysant sans doute bien trop les actes de tout le monde pour son propre bien, mais c'était dans sa nature et elle ne voulait pas réellement se changer, avant cette histoire, elle appréciait beaucoup la personne qu'elle était maintenant elle avait beaucoup plus de mal avec l'image qu'elle pensait renvoyer d'elle-même, mais rien n'était pesant au point de vouloir changer sa propre personne, car elle pensait bien qu'avec un peu de ménage dans sa vie tout rentrerait dans l'ordre et irait bien mieux. Pour changer un peu de sujets sans s'éloigner trop de ce qui les liait toutes les deux les adolescentes avait parler du fait que la brune n'ai pas entendu parler de la rousse quand elle avait été en couple avec leur "ami" commun ce qui ne sembla pas réellement étonné la camarade Poufsouffle de son ex." Mentalement absente ? Tu avais des soucis ? Tout va mieux ?" Télia la gentille le retour et la voilà qui s'inquiète pour une fille qu'elle a peine rencontrer quelque minutes auparavant, mais qui lui donnait une impression de réelle gentillesse qui la touchait et la faisait oublier sa colère " Mais oui, on peut envisager de faire plus ample connaissance maintenant après tout rien ne nous empêcher de copiner surtout pas un petit blond bien trop imposant pour son bien" Non surtout pas lui.

Et la rousse répondit alors à ses paroles en reparlant directement de Tibus et de son manque de communication flagrant sur des sujets sensible ou personnel à ses yeux. Cela avait fait lâcher prise à l'aigle et ferait surement pareil à une autre fille qui pourrait s'enticher du garçon si celui-ci laissait faire vu qu'il semblait, pour le moment, repoussé toute tentative de mise en couple couchant à droite et à gauche pour son bon plaisir ce qui énervait particulièrement Tel qui aurait aimé ne pas le voir papillonner de la sorte alors qu'elle lui avait avoué l'aimer. " Il ne s'exprime pas du tout Charlotte et aucune fille amoureuse ne peux supporter un tel silence un tel détachement... Je le connais assez pour dire que oui, il n'est pas méchant mais maladroit et bien trop détaché pour pouvoir vivre des relations humaines sérieuses et durables, je ne sais pas de quoi il se protège, mais en faisant fuir tout le monde autour de lui, il y arrive bien" L'adolescente savait qu'elle parlait surtout pour elle ayant été touchée par cette mauvaise facette de la personnalité de l'adolescent qui avait pourtant un bon fond. Mais son amie voyait peut-être les choses différemment parce qu'elle n'était pas amoureuse de lui et n'avait pas mis son cœur entre les mains de blaireau pour que celui-ci soit détruit à petit feu par un manque d'attention énorme. Et même si elle ne souhaitait plus parler de "lui" pour ne plus avoir à sentir un pincement dans son cœur tout mou, elle savait pertinemment qu'elle serait obligée de reparler de ce fameux lui, parce que la rousse était venue de sa part et qu'elle voulait avoir une réponse à une question bien précise qu'elle lui posa et à laquelle Télia répondit avec franchise pour ne pas causer d'ennui à une personne n'ayant pas demandé à se retrouver entre deux ex aimant se tirer dans les pattes et se faire la guerre pour avoir la domination de l'un sur l'autre. En échange Charlotte, c'était engagé à lui donner une information secrète sur elle pour que la Serdaigle n'est pas l'impression de se faire arnaquer durant cet échange. Surtout qu'elle confiait beaucoup de choses sur ce qu'il s'était passés entre elle et Tibus. " Il pense que tous les mecs sont comme lui, obnubilé par le sexe et rien d'autre enfin, je pense que c'est ça sinon je ne comprends pas réellement. Si je dis qu'il peut les frapper, c'est parce qu'il la déjà fait sur deux mecs qui dansaient avec moi" Elle n'irait pas l'accuser si il n'avait rien fait de ce genre-là n'étant pas du genre à affabulé sur la vie des autres ou la sienne.

Et l'information donnée par la jeune fille l'étonna, mais sans plus, du coup, elle ne comprenait pas pourquoi Charlotte avait tant de mal avec le fait d'avoir déjà embrassé une fille, mais sans doute était-ce plus à cause de la personne que du geste en lui-même bien que non désirer, il semblait que cela découle d'une soirée un peu trop arrosée pour l'adolescente qui avait alors agi sans s'en rendre compte et qui maintenant se tourmentait à cause de cela et Télia essaya de lui faire prendre conscience que cela ne servait à rien du tout et qu'il ne fallait pas se prendre la tête pour une histoire passée surtout pour quelque chose d'aussi peu grave qu'un baiser la personne avec qui elle l'avait partagé devait bien se douter que cela n'était pas voulu et devait être passé à autre chose Charlotte devrait en faire de même du point de vu de l'aigle qui était étrangère à l'affaire et qui avait tout de même une certaine facilité à s'en détacher ce qui ne devait pas être le cas de la jeune femme personnellement investie dans l'histoire. Et si elle avait peur de le dire à son ami pour ne pas avoir de remarque, elle était présente pour recadrer le garçon au besoin après tout, elle pouvait bien aider l'adolescente qui semblait ne pas vouloir faire preuve de fermeté avec Tib, Télia savait le faire et le blond faisait attention à ne pas trop l'échauffer quand elle était face à lui pour éviter de se faire frapper ou de finir sourd à cause de ses cris. " Je t'apprendrais à le faire un peu de calme ne devrais pas te faire de mal, il est parfois compliqué de le supporter. La dernière fois, il s'est pris une gifle, nous allons donc éviter la pratique tout de suite" Parce qu'elle n'aimait pas être violente et qu'elle trouvait l'idée de gifler à nouveau son ex copain beaucoup trop tentante à son goût. La Serdaigle avait tenté de donner des conseils à la Poufsouffle pour l'aider à avancer et à mettre cette histoire derrière elle-même si ses propres paroles lui semblaient dérisoire, car elle n'arrivait pas elle même à les suivre, elle pensait que cela pouvait être utile à la jaune et noir.

" Tu as plein de temps devant toi, fais les choses à ton rythme et tout reviendra dans l'ordre, on fait tous des faux pas et on en retire une leçon pour laisser ensuite le négatif derrière nous, c'est le propre de l'être humain" Pas que tout le monde soit exactement pareil, mais tous avec a peu-près la même base et agissait donc de manière plus au moins semblable face à ce genre de situation non voulue. Mais l'érudit n'était pas réellement sûr de la justesse de ses paroles et ce fut la Pouffy qui la rassura en lui affirmant qu'elle l'était-ce qui fit sourire la brunette savoir qu'il y avait encore du bon en elle était une bonne chose. Cela la rassurait et la mettait de meilleures humeurs.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 564 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1166 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Lun 9 Jan - 22:11

Opération information
Telia Dubois & Charlotte P. Deauclaire
Charlotte n'aurait sans doute jamais parlé à Télia sans avoir connu Tibus. Et Télia sans doute n'aurait jamais parlé à la rousse si elle n'était pas sortie avec le blond. C'était pour cette raison qu'elles se retrouvaient à présent dans les toilettes du sixième étage où la brune avait coincé la poufsouffle, cette dernière étant trop curieuse d'obtenir des informations sur cette jeune femme dont elle entendait si longuement parler par leur ami commun. Ainsi sans Tibus, dont elle parlait aujourd'hui en long en large en travers, de l'amour que pouvait lui porter Télia et de l'amitié qu'éprouvait Charlotte à son égard en essayant de le défendre, les deux filles n'auraient jamais eu de lien. Aurait-ce été mieux ainsi si la serdaigle n'avait pas choisie de tomber amoureuse du blond ? Est-ce qu'elle n'aurait pas été plus heureuse ? Est-ce que les deux filles auraient alors échangés quelques mots sans ce point commun ? Nul ne pouvait savoir et Charlotte ne savait pas ce qui serait advenu de Télia si elle n'avait pas éprouver des sentiments pour Tibus. Mais comme elle le lui avait dit, pour elle les deux ex étaient fais pour être ensemble, tout cela n'était pas dû au hasard, les choses étaient prévus. Tout comme elle savait qu'un jour elle devrait affronter sa soeur en face si jamais elle n'arrivait pas à la sauver, Charlotte pensait que la rencontre entre le poufsouffle et la serdaigle était du même ordre que ce que la rousse devrait faire. Une évidence, quelque chose qu'on n'aurait pas forcément choisit, mais qui serait ou avait été. Mais peut-être que Charlotte était la seule à penser que leur relation serait un jour idéale, parfaite et indestructible. De ce qu'elle voyait Télia ne semblait pas de son avis, parce que pour le moment les choses n'étaient pas simple entre eux. Rien n'était simple, il fallait se battre, les choses arrivaient et il fallait être fort pour pouvoir être capable de les affronter. Et Charlotte voyait parfaitement que la serdaigle avait la force pour accomplir le rêve dont la rousse rêvait pour elle. Parce que même si c'était difficile au bout d'un moment de se battre et que le désespoir pouvait facilement gagner les coeurs, l'espoir et l'amour était bien plus fort que tout. N'est-ce pas ce qu'on dit ? Charlotte aimait, mais des êtres qu'elle considérait comme sa famille, ou encore elle aimait ses amis. Le véritable amour ne l'avait pas encore touchée. La poufsouffle tentait d'aider Télia à reprendre espoir, si elle le pouvait elle devait tenter de le faire. Elle ne voulait pas la voir triste, ce n'était pas un sentiment qu'elle appréciée, un sentiment que Charlotte avait ressentis bien trop souvent. Toujours garder espoir. Alors, elle lui parla, lui disant que même si la vie était faite d'épreuves, il fallait les affronter et y faire face, pour rendre leur vie plus agréable, nous rendre plus forts. Télia n'en voulait pas, elle n'en pouvait plus et lui dit qu'elle ne souhaitait qu'une vie banale, être comme tous les autres et vivre un parfait amour sans problème. Ne pas être différente. Charlotte était sans doute l'une des personnes qui pouvaient parfaitement la comprendre sur ce point. Son don avait été une malédiction pendant tellement longtemps, elle avait cherché à le cacher, sans grand résultat, la poufsouffle n'avait pas souhaité l'avoir et peut-être que si elle ne l'avait pas eu Lucie, ne serait pas partis. Son don l'avait rendus différente et lui avait fait comprendre qu'une vie comme les autres ne seraient pas facile à atteindre. « La banalité, je l'ai recherché aussi, je peux comprendre ce que tu veux dire. Etre différent, se sentir comme rejeter, ce n'est pas une vie facile, je le conçois, mais tu trouveras ce moment de bonheur que tu recherches tant, ce moment de paix, j'en suis certaines. Nous ne pouvons pas changer ce que nous sommes, ce que nous ressentons et nous aurons beau être en guerre envers nous-même au final nous ne pourrons jamais renier notre être. Le coeur a ses raisons que la raison ignore, c'est ce qu'on dit et je pense que cette phrase n'est pas si loin de la vérité. Nous ne pourrons jamais comprendre pourquoi ce qui nous arrive, arrive et même si on tente de s'en échapper, tout nous reviens toujours à la figure ... »

Charlotte n'avait jamais vraiment parlé de tout ça, ni même de sa soeur ni même de ce que son don avait eu comme influence sur sa vie. Elle était d'habitude si joyeuse, si souriante, personne n'aurait sans doute pu comprendre pourquoi dans ce petit corps de femme il y avait tant de peine au fond. Elle oubliait, elle passait outre pour éviter d'y penser, de ne pas montrer ce qu'elle ressentait. Malgré tout devant Télia qui s'ouvrait à elle, Charlotte ne pouvait s'empêcher de parler avec son coeur, de ce qu'elle pensait, de ce qu'elle savait. C'était étrange, Télia ne la connaissait pas et la poufsouffle ne connaissait pas plus la serdaigle, pourtant toutes deux semblaient pouvoir parler comme s'il n'y avait pas de barrière. Comme lorsqu'on s'assit sur un banc pour parler à un inconnu de ce qui ne va pas dans notre vie. D'autant que la brune avait posé la question, que Charlotte avait amené en parlant du fait que les deux filles ne se soient pas parlé pendant la période où l'érudite sortait avec le poufsouffle. La rousse n'avait pas forcément envie de parler de ça, mais maintenant que le sujet était lancé, c'était difficile de ne pas répondre. D'autant que Télia lui avait dit ce qu'elle ressentait, elle s'était confiée, faisant confiance à Charlotte pour ne rien dire à personne. Même si ses amis savaient les grandes lignes de l'histoire de la famille Deauclaire, aucun à part peut-être Aemon qui pouvait l'imaginer, ne comprenait ce que la rousse ressentait par rapport à tout ça. Sourire, il faut sourire. Mentalement absente pendant une si longue période, un grand moment où on sombre dans la folie, dans une sorte de bâtisse de sourire et de joie où on s'enferme pour éviter de penser à autre chose. Télia s'inquiétait pour elle, lui demandant si cela allait mieux maintenant. Charlotte soupira. « Ma soeur est partie de la maison, elle s'est tournée vers la magie noire. Aujourd'hui j'y pense encore, mais ça va mieux. » Ne plus y penser, sourire et rire, retrouver une joie de vivre, tant qu'elle ne se retrouverait pas devant sa soeur, il n'était pas nécessaire de se torturer avec ce genre de pensée. Mais la rousse retrouva le sourire en demandant à Télia si à présent qu'elles se parlaient vraiment, elles pourraient faire plus ample connaissance. Rien ne pouvait les empêcher comme elle disait. « C'est marrant de demander ça à quelqu'un, demander à être son ami. Cela me rappelle la maternelle. » Le bon temps où elle ignorait qu'elle pourrait avoir des pouvoirs de sorcière un jour.

Mais pour éviter de penser à tout ça, Charlotte repartis sur un sujet un peu plus joyeux pour elle, moins pour Télia : Tibus. Leur ami commun avait un problème à communiquer ses sentiments, c'était difficile en effet pour quelqu'un qui n'en avait pas l'habitude. Charlotte avait parfois du mal également, mais elle s'ouvrait plus que lui c'était sûr. Télia était d'accord. Cependant, même si la rousse avait pris la défense de Tib en essayant de faire comprendre que même s'il s'exprimait difficilement, il s'agit simplement de ce sujet. D'après la serdaigle c'était sur tous les sujets. Il ne communiquait pas ce qui était quand même la base d'un couple, de ce que Charlotte en savait. Elle ne pouvait rien y faire malheureusement. Et Télia avait émit l'hypothèse que Tibus cherchait à se protéger de quelque chose. Se protéger, mais de quoi ? Pourquoi il voudrait faire ça ? Refuser que quelqu'un le comprenne peut-être ? le connaisse réellement et il faisait fuir les gens pour éviter qu'ils puissent lire dans son être, son âme, son coeur ... Charlotte l'ignorait, mais Télia soulevait beaucoup de questions. Trop de questions, le genre de questionnement que la rousse éviter de se poser pour éviter de trop se mêler de ce qui ne la regardait pas. Elle n'était qu'une oreille attentive. « Je l'ignore aussi. Tout ce que je sais, c'est qu'un jour il le fera, il s'ouvrira et parlera de ce qu'il pense, de ce qu'il ressens. » La poufsouffle était certaine de ça, parce que Télia avait presque réussit, elle avait chamboulée Tibus d'une manière que lui-même ne comprenait pas encore. Que personne ne comprenait vraiment d'ailleurs. Ni Charlotte, ni Télia. D'ailleurs la rousse était surprise que Télia n'ait pas d'amis garçons. En fait non pas vraiment, vu les plans que mettaient en place Tibus, cela n'était pas forcément étonnant, mais Charlotte trouvait ça triste. Parce qu'elle avait beaucoup d'amis garçons et qu'aucun n'avait souhaité coucher avec elle. Tib ne pouvais pas comprendre cette manière de pensée par rapport à Télia, parce qu'il pensait sans doute que la beauté de la serdaigle influençait sur les hormones des hommes que tous ne pourraient vouloir qu'une chose : coucher avec la brune. Et puis cette dernière parla du fait que Tib avait frappé des garçons qui s'étaient approchés trop près de Télia pendant une soirée. Soirée à laquelle Charlotte n'était pas allée. « Je ne savais pas qu'il avait fait ça. Il ne devait pas être dans son état normal. » Non elle n'avait pas appris grand choses de ce qu'il s'était passé à cette soirée, elle n'avait pas cherché non plus. Elle savait simplement que c'était plutôt cool. Elle irait à la prochaine c'était certain. Mais de là à ce que Tib frappe des gars, il y avait un gouffre, Charlotte ne pouvait imaginer son ami violent ... à part peut-être sous l'emprise de l'alcool, beaucoup d'alcool. Cela prouvait quand même que ce que pensait la rousse par rapport aux sentiments de son ami n'était pas complètement faux. La jalousie est bien l'une des preuves de l'amour non ?

Une information en entraînant une autre, Charlotte avait parlé de ce qui la tracassait. Une histoire qui au final n'était pas forcément grave contrairement à ce qu'elle venait de dire par rapport à sa soeur. Peut-être était-ce le fait d'en avoir parlé à Télia qui lui faisait penser comme ça. Ce secret qu'elle avait, qu'elle trouvait gênant ne l'était pas tant que ça si on écoutait bien la serdaigle et elle avait raison. Pourquoi Charlotte s'en était voulu ? Personne ne le saurait non ? Enfin à par Tib, Phoenix (la concernée) et Télia. Trois personnes c'est beaucoup pour lancer une rumeur, mais bon les ragots, Charlotte n'en avait plus rien à faire, plus rien du tout. Trop de fausses choses à son sujet avait circulé pour qu'elle s'en préoccupe à nouveau. Ce qu'on raconte n'est pas toujours vrai, qu'on se l'entende bien. La serdaigle avait parlé de tirer les oreilles de Tib si jamais il disait quoique ce soit et la rousse aurait tellement aimé voir ça. Ce serait une situation très drôle et Télia lui proposa de lui apprendre à le faire. Violence ? Claque ? Tirage d'oreilles ? Charlotte n'était vraiment pas de ce genre. Et donner une gifle comme la brune avait fait à Tib, impossible de lui faire faire ça. Cependant, si on y réfléchissait bien, on pouvait supposé que, un le blond l'avait cherché et que deux Télia devait bien être énervée après lui. Il ne devait pas y avoir d'autre solution. Entre Tib qui tapait des gars à cause d'une danse et la serdaigle qui donnait des gifles au poufsouffle, ils formaient un drôle de couple ces deux-là. « Je ne suis pas dû genre violente, je crois que je serais bien incapable de donner une gifle, même si tu devais bien être énervée à ce moment-là. » Sans aucune doute, c'était la seule solution qu'elle voyait pour que Télia ait pu agir violemment. D'autant que la brune avait donné de bons conseils à la métamorphomage, c'était étrange de l'imaginer donner une baffe à quelqu'un. Charlotte savait quand même que pour oublier l'histoire avec Phoenix, il faudrait du temps. Laisser le négatif, laisser le passer derrière nous et avancer, les conseils de Télia étaient bons. « Le temps ... oui surement que nous avons encore du temps. Seul l'avenir nous le dira. » Et elle aperçut un petit sourire sur le visage de la serdaigle, un beau sourire qu'elle n'avait pas encore vu.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.


Dernière édition par Charlotte P. Deauclaire le Ven 20 Jan - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Mer 11 Jan - 13:22
Opération information
Charlotte & Télia
La curiosité est souvent un mauvais défaut mais cela peut permettre de découvrir les autres.


Télia n'avait pas pensé parler autant de temps avec Charlotte quand elle en avait eu assez de sa filature, elle l'avait coincé dans les toilettes des filles en pensant en avoir pour cinq petites secondes demandées une explication pour retourner vaquer à ses occupations précédentes, mais en fait non, elle avait découvert l'amie de son ex, réellement n'ayant jamais discuté avec elle auparavant et elle s'était sentie assez en confiance pour parler un peu plus d'elle et de ses ressentis vis-à-vis de sa relation avec le blond. Bien sûr, cela s'était fait au fur et à mesure de la conversation, elle n'avait pas directement déballé à sa vie amoureuse à une inconnu ce n'était pas son genre, et sa personnalité n'était pas aussi extravertie que cela. Surtout qu'elle était à la base très curieuse de savoir pour la rousse l'avait suivie de la sorte étant peu discrète et peu repérable et sachant que cela devait avoir un lien avec Tibus elle l'avait arrêté pour pouvoir la questionner, c'était donc par là que tout avait commencé puis cela avait dévié. L'aigle devait avouer qu'elle appréciait parler à une femme qui n'était pas contre son ex et contre ses sentiments, elle se sentait plus à son aise et non juger ce qui lui permettait d'ouvrir un peu plus son cœur sur ce qu'elle ressentait et surtout sur la peine qu'elle ressentait depuis qu'elle avait appris pour les mauvaises paroles du Poufsouffle à son égard. Cette possessivité mal placée l'avait beaucoup chagriné et si elle avait été très en colère quand elle était seule, elle était plus triste qu'autre chose. Charlotte semblait plus croire en leur histoire d'amour que les deux protagonistes, c'était à la fois amusant et un peu compliqué à comprendre pour la jeune femme qui ne voyait rien de positif dans leur histoire qui devrait plutôt refroidir une jeune fille comme la rousse qui n'avait jamais eu d'histoire d'amour sérieuse.

En tout cas, elle était une bonne amie pour le garçon, car elle gardait espoir pour lui et lui souhaitait de bonnes choses même si pour le moment, leur relation n'était pas au beau fixe pour le moment cela pourrait sans doute s'améliorer même si l'aigle n'avait plus d'espoir, elle était heureuse de voir que quelqu'un d'autre pouvait continuer à croire en eux. " La banalité nous fait nous sentir à l'aise et mieux intégré, c'est vrai et c'est un peu réconfortant de ne pas se sentir à l'écart du monde. Pourtant enfant, j'aurais tout donné pour être un peu spécial, j'ai été comblée quand j'ai eu mes pouvoirs magiques, j'étais une sorcière, je n'étais plus banale maintenant, j'ai envie du contraire... La logique même de l'adolescence allait à contre-courant de ce qu'on voulait plus jeune. Tu as raison bien sûr, on ne peut se renier et être heureux sans être en accord avec notre nature, parfois, on se perd un peu et c'est quand on se retrouve qu'on comprend qu'on était dans le faux, au final le bonheur est à porté de main si nous sommes capables de tendre le bras pour l'attraper. Depuis le décès de ma maman, j'ai un fort besoin d'affection sans doute trop fort et trop lourd pour une personne et j'en fais payer le prix aux autres"

Et la conversation avait continué les jeunes filles avaient alors parler du fait qu'elles ne se soient jamais côtoyé avant quand la brune était la petite amie officielle du blond, et d'autre chose aussi comme tu fais que celle-ci n'était pas au top de sa forme à ce moment-là de sa vie. Télia se surprenait réellement n'ayant plus l'habitude d'être aussi gentille et ouverte avec les autres depuis quelque temps, elle se renfermait sur elle-même et vivait avec une boule de colère en elle qui explosait à tous moment et sur les mauvaises personnes en règle générale. Parce qu'elle s'inquiétait pour la jeune Pouffy lui demandant si elle allait mieux et voulant en savoir plus sur les soucis qu'elle pouvait avoir, et ça, l'aigle n'aurait pas parier dessus quand elle l'avait chopé en train de la suivre, non, elle pensait plutôt que la conversation allait monter dans les tours quand le sujet tabou serait amené sur le tapis et que cela se finirait par une adolescente les nerfs en boule prête à craqué à tous moment et pourtant savoir que Tibus voulait avoir des précisions sur sa vie sexuelle l'avait bien moins touché que de savoir que l'amie de celui-ci avait eut des soucis dans sa vie. Sans doute parce qu'elle était préparée au pire venant du garçon et qu'elle était un peu plus insensible à ses frasque qu'à celle d'une personne comme sa camarade qui avait été gentille et intéresser par ce qu'elle avait à raconté depuis leur arrivée dans les toilettes.

Oui, la jeune fille avait été une oreille attentive et l'adolescente voulait lui rendre l'appareil parce qu'elle commençait à bien apprécier ce petit bout de femme qui était agréable et souriante tout ce dont elle avait besoin pour rester zen et ne pas partir en vrille pour un rien. " Elle n'est pas revenue ? Tu n'as plus de contact avec elle ? Peut-être qu'un jour, elle regretta son choix et reviendra. Si tu as réussi à accepter la situation, c'est déjà pas mal" Parce qu'elle ne pouvait pas passer sa vie à se miner pour le choix de sa sœur bien que celui-ci soit très conséquent et donc douloureux pour une sœur, elle étant enfant unique, elle ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle pourrait ressentir dans un tel cas. " C'est vrai que c'est assez comique, mais les relations étaient bien plus simples à l'époque de la maternelle une question une réponse est tout était réglé pas de rancunes, pas de grosses guerres, des chamailleries qui se terminaient en deux heures maximum. Grandir, on en rêve tous, mais au final, ça nous complique la vie".

Malheureusement pour Tel il fallait que la conversation revienne sur le sujet qui fâche à ses yeux Tibus, le seul et unique, encore heureux dirons-nous, que Charlotte essayait sans doute d'aider en plaidant un peu sa cause auprès de la jeune femme pour lui faire reprendre espoir et sans doute lui donner envie de se battre, mais Télia avait avoué ne plus pouvoir croire en eux parce que Tib agissait mal empêchant la jeune femme de vivre sa vie comme elle l'entendait alors que lui avaient tous les droits, la brunette en était arrivée à un stade où elle avait peur de lui et de ses réactions ce qui n'était pas sain surtout qu'il ne parlait pas, ne donnait jamais de raisons à ses actions incompréhensibles et illogiques ce qui n'aidait pas la jeune femme à savoir ou allée avec lui. La jeune femme demanda alors à la rousse si elle en savait un peu plus étant amie avec lui, il pouvait lui avoir confié certaines choses qu'il avait plus de mal à lui dire, mais cela ne semblait pas être le cas vu qu'elle lui avoua qu'elle ignorait plein de choses et qu'il le ferait surement un jour, mais elle ne pouvait plus attendre qu'il se décide, c'était trop dur et trop long. Elle avait besoin de question rapide et claire pour ne plus espérer dans le vide, et pouvoir refermer la page de se livre qui aurait déjà du être terminé. " Je ne peux plus attendre qu'il se décider, c'est bien trop dur et trop long pour moi. Il le fera surement, mais si c'est avec moi cela doit arriver sinon cela sera pour une autre fille" Parce qu'il en aurait surement d'autre, il n'allait pas arrêter de vivre pour elle, il l'avait bien montré depuis leur séparation. La jeune fille avait même peur de lui et de ses réactions comme lors de la soirée quand il avait frappé deux types trop proches de lui. Elle n'osait plus parler à des garçons même des simples amis et se fait avait étonné Charlotte qui ne semblait pas comprendre pourquoi son pote agissait de la sorte et ne comprenait pas que tout le monde ne rêvait pas de coucher avec la brunette et quand celle-ci avait parlé de la violence du blaireau la rousse n'avait pas tout de suite compris trouvant que cela n'était pas un comportement possible pour le Poufsouffle.

" Pourtant, je peux te dire qu'il était parfaitement dans son état normal, enfin aussi fou que d'habitude quoi, mais cela n'était pas assez important pour lui éviter l'envie de soulever Irélia Morgan dans une chambre à deux pas de l'endroit où j'étais en train de discuter comme je te le disais, c'est foutu, il m'as fait bien trop de mal" Il lui faudrait pardonner un tas de choses pour pouvoir avoir le droit à une nouvelle histoire avec lui et si Télia en avait profondément envie, elle ne savait pas si elle était réellement capable d'une telle chose, pardonné n'était pas chose aisées certaines personnes n'y arrivait jamais surtout qu'elle n'arrivait pas à trouver d'excuse logique au comportement de son ex, elle ne le comprenait juste pas et n'arrivait pas à le suivre et à encaisser ce qu'il lui faisait subir sans se rendre compte de la douleur qu'il pouvais occasionner chez la jeune femme qui n'était qu'une adolescente assez fragile et au bord du gouffre, sans doute la pensait-il plus forte qu'elle ne l'était parce que son caractère fort faisait souvent des ravages et que les gens s'arrêtait à cela sans chercher à voir en dessous. Non Télia ne savait pas, ne comprenait pas et n'arrivait pas à avancer dans cette dynamique destructrice.

Et Charlotte avait un peu plus parlé d'elle, de son secret bien gardé, celui d'avoir embrassé une fille alors qu'elle n'était pas dans son état normal. Secret qui lui minait encore un peu le moral et qu'elle n'acceptait pas bien alors que pour Télia ce n'était pas la fin du monde, elle pouvait tout à fait avoir fait une erreur de parcours sans avoir à être jugée ou condamner pour ça surtout qu'elle l'avouait, elle n'était pas la Charlotte de tous les jours au moment de l'accident. Elle pouvait comprendre que cela soit perturbant et que cela puisse mettre mal à l'aise face à la personne avec qui elle avait échange le baiser non désiré, mais avec les autres, elle ne devrait pas avoir honte et c'était ce qu'elle tentait de faire passer comme message sachant bien qu'elle n'était pas totalement à sa place pour donner ce genre de conseil elle-même n'arrivant pas à faire ce qu'elle disait avec ses propres soucis cela pouvait passer pour de la moquerie. Mais la Poufsouffle prit bien ses conseils et lui dit qu'elle était une bonne personne. Rigolant avec elle du fait qu'il fallait remettre Tibus à sa place de temps en temps et que pour cela Télia pourrait donner des conseils à la jeune femme qui semblait avoir du mal à s'imposer face à son ami, elle pouvait comprendre Tib avait le truc pour retourner les situations à son avantage. " Je ne suis normalement pas violente non plus, mais là, j'ai été au bout du bout de mes nerfs et cela était trop du coup ma colère est ressortie sous forme de gifle." Il fallait que les deux filles se laissent le temps pour pouvoir avancer à nouveau sans se prendre la tête toutes les deux secondes pour pas-grand-chose, elles y arriveraient un jour. " J'espère qu'on en a encore oui, je ne suis pas prête à mourir si jeune et sans avoir été maman même si pour l'instant, cela reste un rêve. Mais de toute manière Merlin à déjà tracer notre avenir" Elle y croyait au destin et autre truc du genre. Et elle souriait comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps.


Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 564 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1166 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Ven 13 Jan - 22:40

Opération information
Telia Dubois & Charlotte P. Deauclaire
Etrange conversation que les deux jeunes filles avaient en ce moment. Une conversation qu'elles n'avaient jamais eue l'occasion d'avoir, qui n'aurait probablement jamais dû exister. Etrange, oui, mais aussi agréable. Se confier, parler à l'autre sans être juger c'était quelque chose de bon pour le cerveau humain. Beaucoup de monde gardait leur émotion pour eux, pour éviter de trop gênés les autres avec leur problème, Charlotte la première. Garder n'avait rien de bon. On se renfermait sur nous-même, coupant ce qui fait une relation sociale, une relation basée sur la confiance, de peur que la personne en face ne nous écoute pas, n'en ai rien à faire ou alors ne trouve pas les mots pour nous réconforter. Certains cherchaient en effet une sorte de libération dans l'expression de leur sentiment, ils pensaient pouvoir être libéré de ce qu'il ressentait en parlant, même si seul l'individu était capable de modifier son avenir. D'autres encore voulaient des conseils, cherchaient quelqu'un qui leur dirait quoi faire, en faisant comprendre que ce n'était pas nécessaire de se prendre la tête comme ça, que tout allait s'arranger, mais rare était ceux qui les écoutaient, les donneurs de conseils. Et puis il y avait ces personnes à qui on parlait simplement parce que le fait d'exprimer nos ressentis à voix hautes, permettait en réalité de les organiser pour notre propre cerveau qui tout seul ne s'en sortait pas. Alors les deux filles se tenaient ainsi l'une en face de l'autre et avait une discussion que pourrait avoir deux inconnus ou deux amies. Une conversation étrange avec une autre fille. Charlotte exprimait ce qu'elle pensait tentant vainement de montrer à Télia l'espoir qu'il pouvait y avoir dans sa relation avec Tibus, mais la serdaigle semblait ne pas entendre, s'étant déjà résignée, qui souffrait. La différence. La non banalité de leur vie à chacune leur occupait l'esprit plus qu'il n'aurait du le faire. Charlotte serait toujours différente, elle vivrait avec parce qu'elle n'avait pas le choix, l'avait accepté, pris ça comme une fierté, s'en amusant. Cependant, d'après la poufsouffle même si on recherchait la banalité d'une petite vie bien tranquille, ne pas être comme les autres, pouvait se transformer en une force, qu'il fallait accepter être comme on était, seule une entité supérieure pourrait nous transformer. Le mieux était d'être en accord avec soi-même, car comme le cerveau se confrontait au coeur dans le cas de Télia, si on n'acceptait pas notre différence, notre corps tout entier rentrait en conflit. Etre spécial tout le monde en rêvait au fond, même que cela ne soit que pour une seule personne, mais lorsque cela nous arrivait, personne ne nous donnait les clés pour pouvoir affronter cette nouvelle chose qui n'était pas comme les autres. Les parents ne pouvaient qu'être un soutien, mais nous devions faire tout le travail pour nous accepter soi-même. Et Télia n'avait plus de mère. Charlotte l'ignorait, une information qu'elle n'avait pas eue. Perdre un être cher n'a rien de bon surtout quand c'est une personne aussi importante. Et des mots ne pouvaient pas laver cette blessure que nous avions au coeur. Besoin d'affection, d'être aimé par les autres c'était compréhensible. En demander trop, ne voulait pas forcément dire qu'on était un poids pour nos amis, les personnes affectueuses manquaient dans ce monde, tous ne montraient qu'une partie lisse d'eux-même sans oser prendre les autres dans leur bras. « Quand on a l'impression d'être différent, on a tendance à se mettre à l'écart. Et on se sent seul, incompris, on aimerait faire parti d'un tout pour pouvoir être comme tout le monde. Il ne suffit que de l'attraper, mais encore faut-il être assez fort pour tendre les bras. Je suis désolée pour ta maman. C'est dur de perdre un être cher à nos yeux et ce besoin d'affection que tu cherchais, tu n'as peut-être pas eu la sensation qu'il était parfaitement comblée. Donc tu souffres, parce que tu as surement l'impression d'en demander trop alors que c'est normal d'avoir besoin de ça. » Avoir besoin de câlin, de savoir qu'une personne sera là quand on en aura besoin, même si elle ne dit rien, ce rôle devait être endossé par quelqu'un.

Charlotte comprenait ce que cela faisait de perdre quelqu'un même si dans son cas c'était différent. Lucie n'était pas morte, elle était bien vivante et faisait on ne sait quoi pendant que la rousse passait son temps à Poudlard. Elle n'avait pas de nouvelles depuis que sa soeur avait décidé de quitter la maison. Vous connaissez la relation qui unit une petite soeur à sa grande soeur ? Autre l'amour, il y a une sorte d'admiration. On aimerait être comme elle, faire comme elle, cette personne si belle et si forte. Lucie avait toujours été là pour Charlotte quand elle en avait eu besoin, même à Poudlard, la blonde était là. Mais à présent et pour on ne savait trop quelle raison elle avait décidé de sombrer dans la magie noire, de rejoindre le seigneur des ténèbres, une donnée que Charlotte ne donna pas à Télia. Inutile de dire que Lucie devait surement torturé des gens à l'heure qu'il est, se complaisant dans son rôle de folle blonde, de tueuse, et de mangemorte à la classe inégalé. La rousse se souvenait de ce dernier jour où elle l'avait vu, ne comprenant pas, mais devant se montrer forte pour aider sa mère qui ne supportait pas d'imaginer son enfant tué d'autre personne. Pas un mot, pas une lettre, simplement partie. Et en parlé faisait souffrir Charlotte parce que même si elle pensait à sa soeur régulièrement, c'était très rare qu'elle s'exprime dessus. La rousse n'en parlait pas, n'expliquait pas ce qu'elle ressentait parce que cela lui faisait mal au coeur. Peut-être parce que bien qu'elle se considérait proche de Lucie et qu'elle n'avait rien vu venir, peut-être parce qu'elle lui en voulait. Mais surtout parce qu'elle ne comprenait pas. Télia avait l'espoir quand même que la mangemorte se rende compte que ce n'était qu'une erreur, Charlotte savait que jamais cette pensée ne traverserait le cerveau de Lucie. « Non... Elle n'est pas revenue ... elle ne reviendra surement jamais ... Je ne suis même pas sûre qu'elle puisse exprimer des regrets ... et elle ne m'a plus donné signe de vie. » Sa voix était cassée, ses pensées s'embrouillaient dans son cerveau. Elle prit une profonde respiration, pour tenter de se calmer, la rage et la tristesse s'emparant de son petit coeur tour à tour. « On n'accepte jamais ce genre de situation, même si on espère y arriver un jour, quand ça nous touche vraiment on ne peux pas s'empêché de vouloir remettre les choses en ordre. »

Comme à la maternelle, quand tout va bien quand on n'a pas encore les tracas de la vie en tête. Quand on est réellement libre de sauter dans la boue, de mouiller ses vêtements ou de jouer avec qui on veut. Cette bonne vieille époque où devenir ami avec quelqu'un était aussi simple que dire bonjour. C'est exactement ce qu'elle vient de demander à Télia. D'être son ami. Dans tous les cas avec ce qu'elles viennent de se raconter ce n'est pas comme si elle avait dit ça, alors qu'elles ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam. « C'est vrai il suffisait de deux phrases et d'un jeu pour qu'on ne se quitte plus. Grandir complique la vie, parce qu'on doit apprendre à être responsable, mais être amis peut toujours être aussi simple. »Grandir devient plus difficile, on apprend les secrets, on apprend à devenir responsable, à devenir adultes, à se débrouiller tout seul. On veut alors faire comme Peter Pan et ne jamais grandir. Rejoignons donc le pays imaginaire pour être un enfant pour toujours ! Ce syndrome, pas étonnant qu'il en touche plus d'un. Malheureusement c'est nécessaire, mais quand on voit comment sont les adultes on peut parfois se poser des questions, savoir si on sera comme eux ou si au contraire on sera différents. Certains adultes sont encore de grands enfants dans leur tête. En parlant d'enfant, le sujet revint sur Tibus et les sentiments qu'il pouvait éventuellement éprouver. Car ce garçon était ce qui unissait les deux jeunes filles à la base, il était normal qu'il en parle. Télia ne s'énervait pas contre Charlotte qui essayait tant bien que mal de redonner de l'espoir à leur relation partis en vrille. Mais était-ce trop tard pour tenter d'espérer ? La serdaigle était à bout, elle n'en pouvait plus d'attendre qu'il se décide à montrer ses sentiments et surtout à les exprimer. Il avait toujours eu du mal cherchant sans doute à se cacher qu'il pouvait en avoir. Cela devait être tout nouveau, trop nouveau pour lui de pouvoir en avoir. Il aimait ses parents, mais cela semblait logique pour lui. Il aimait Charlotte et Caleb, ses amis, mais c'était des potes, logique aussi. Mais l'amour, sentiment inconnu, sonnette d'alarme, on oublie, on cache tout ça et on perd son âme-soeur, on essaye de se consoler avec une autre fille pour finalement se sentir con d'avoir perdu celle qui nous avait fait exprimer ce sentiment. « Je sais, il lui faut du temps, mais a force d'attendre, il risque de perdre plus qu'il n'aurait imaginé. » Tib était une énigme. Quand se déciderait-il ? Quand aura-t-il compris que s'il ne se bouge pas, Télia aura disparu quand il le fera ? Charlotte ignorait et était impuissante face à tout ça.

Comme seule réponse à la sonnette d'alarme de son cerveau, Tib se mettait donc à faire en sorte qu'on ne puisse pas toucher à Télia avant qu'il est compris ce que voulait dire le voyant rouge qui s'allumait régulièrement. Mais à cause de cette manigance continue, il avait été violent à une soirée, puisqu'il refusait que des garçons approche la serdaigle, même en toute amitié, puisqu'elle devait bien en avoir eu avant de sortir avec lui. Charlotte pensait qu'il n'était alors pas dans son état normal, mais peut-être qu'une petite voix l'avait rendus fou ou alors à force de voir cette lumière rouge s'allumer dans sa tête, il avait perdu les pédales. D'après Télia qui y était, il n'avait pas énormément bu. D'autant qu'après avoir fait ça, il était allé coucher avec la blondasse des serpentards, fille que Charlotte ne portait pas forcément dans son coeur, sans vraiment la haïr, dans une chambre alors que la brune était assise non loin et avait pu donc tout voir, lui déchirant ainsi le coeur. « Il a fait fort pour le coup ... » Elle n'avait même pas vraiment d'autre remarque à faire, c'était même plus une situation où tu pouvais répondre "Tib c'est Tib", là ce n'était pas vraiment lui. Il avait été frustré, se disant que c'était une solution pour oublier la lumière rouge du cerveau, mais ne s'était pas rendu compte qu'il blessait la personne qui allumait le clignotement. Pas étonnant que Télia n'en puisse plus, avec ce genre de comportement il allait définitivement la perdre. Il fallait aller lui secouer les puces, le réveiller. Bon le mieux était quand même que les deux ex se parlent à coeur ouvert, dans une pièce fermée à clé peut-être, un plan, une nouvelle solution foireuse à tous les coups. Pour le coup Charlotte n'avait pas d'explication à donner à la serdaigle, rien pour défendre son ami. Bien évidemment que la rousse ne disait pas Amen à tous les comportements de Tib, encore heureux elle réfléchissait par elle-même. Parlant du secret de cette dernière, les deux jeunes files se dirent alors que peut-être le blond méritait qu'on lui tire un peu les oreilles. Même si Charlotte approuvait le geste et que seule Télia pourrait le faire, la serdaigle lui proposa de lui apprendre à le faire. D'autant qu'elle avait déjà donné une baffe à Tib. Il avait dû la mériter et Télia devait être très en colère à ce moment-là, mais bon quand même ... cela dit une information en entraînant une autre, la rousse se demanda si ce n'était pas après ce moment que la serdaigle avait posé un ultimatum au poufsouffle. Possible, elle l'ignorait. Charlotte manquait trop d'évènement important. « J'imagine qu'il l'avait mérité. » Oui il avait dû mériter cette baffe, on ne frappe pas quelqu'un sans raison. Télia réfléchissait beaucoup, était de bon conseils, pas étonnant qu'elle soit chez les érudit. Et Charlotte selon elle devait simplement apprendre à aller de l'avant. Elle avait du temps pour ça. « Je ne suis pas prête non plus. Je pense que tu feras une maman géniale. Merlin a beau avoir tracé notre chemin, je crois qu'il n'a pas prévu que j'ai des enfants un jour. » Pauvre parents ! Entre Lucie qu'ils ne reverraient surement jamais et Charlotte qui ne trouverait probablement jamais personne, les Deauclaire ne risquaient pas d'avoir des petits-enfants.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.


Dernière édition par Charlotte P. Deauclaire le Mer 18 Jan - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Dim 15 Jan - 20:14
Opération information
Charlotte & Télia
La curiosité est souvent un mauvais défaut mais cela peut permettre de découvrir les autres.

Les jeunes filles étaient peut-être faites pour s'entendre, pour être amies parce qu'elle arrivait facilement à communiquer ce qui n'était pas chose aisé pour tout le monde surtout pour Télia en ce moment, elle voyait en Charlotte une bouffée d'air frais, car à ses côtés, elle n'était pas une boule de colère, elle arrivait à parler de manière correcte et normale mettant des mots sur ses soucis sans avoir besoin ou envie de hurler et de tous casser. Pourtant, la jolie Poufsouffle était plus liée à Tibus qu'elle ne l'était à Télia, elle était l'amie du garçon depuis longtemps, mais elle ne jugeait pas la jeune femme pour ce qu'elle ressentait alors toutes ses autres amies le faisait lui disant de ne pas aimer un tel garçon pas fait pour elle. L'aigle n'avait pas besoin que l'on descend Tib parce qu'elle arrivait assez bien à le faire elle-même quand elle était en proie à sa colère, mais malgré tout son cœur continuait d'aimer et ça, la rousse l'avait compris et elle cherchait à redonner espoir à l'aiglonne qui avait totalement baissé les bras et voyait déjà la fin de toute relation avec le blond arrivé à grand pas. Normalement, elle ne baissait jamais les bras et se battait toujours pour ce qu'elle voulait, aimait ou appréciait, mais là, elle n'avait plus la force de le faire parce que c'était réellement très douloureux pour elle qui n'arrivait plus à gérer ses émotions qui prenaient le pas sur le reste ce qui n'était pas correct pour la jeune femme qui voulait avoir un équilibre sain dans sa vie et qui avait besoin d'aide pour le coup, car seule, elle n'arrivait à rien. Les deux jeunes filles cherchaient à leur manière la banalité la jaune et noir n'aurait surement jamais le droit à la banalité, elle ne pourrait pas supprimer le don que Merlin lui avait donné à la naissance et la brune, elle pourrait surement toucher du doigts son envie si elle tournait le dos au blaireau une bonne fois pour tout, mais ce n'était pas totalement possible pour le moment, elle n'arrivait pas à se faire à l'idée. " C'est nous-même qui nous mettons à l'écart parce qu'on a du mal à accepter nos différences ce n'est pas les autres le souci au final, c'est notre propre personne, car pour pouvoir atteindre le bonheur, il faut être en accord avec soit même, il faut faire l'effort de réellement le vouloir et de pouvoir faire les concessions à faire pour pouvoir le mérité. C'est dur en effet, le manque se ressent moins maintenant, mais il est toujours un peu présent dans certaines situations, mais tu n'as pas être désolé cela faisait des années. Je ressens surement un manque vis-à-vis de sa disparition mon père n'as pas su combler, mais du coup, c'est lourd à porter. Tibus n'est pas friand des marques d'affection, tu sais alors pour lui cela doit être beaucoup trop" Elle le citait lui parce qu'il avait été son seul copain, elle n'avait eu de relation avec personne d'autre, enfin de relation sérieuse de couple.

Les jeunes filles avaient alors parlé un peu de Charlotte et de ses propres soucis, car Tel n'était pas égoïste au point de penser qu'elle était la seule au monde à avoir des soucis, non loin de là sa camarade en avait comme tout le monde ici et elle trouvait que cela pouvait faire du bien d'en parler un peu surtout que la jaune et noir lui avait avoué ne pas être totalement présente pendant la période de couple de deux jeunes. Et l'aigle avait appris que cela avait rapport avec la grande sœur de la Poufsouffle qui avait quitté la famille et le domicile pour la magie noire, c'était un mauvais choix clairement et la brunette espérait qu'elle le regrette un jour, mais cela avait surement du faire beaucoup de mal à sa jeune soeur qui perdait alors son modèle et qui n'avait pas dû comprendre un tel choix. Elle n'avait pas de frère ou de sœur alors elle ne pouvait pas se mettre à la place de son interlocutrice, mais elle tentait de le faire le plus possible pour pouvoir réagir avec justesse. Elle lui demanda si elle avait tout de même des nouvelles régulièrement, c'était sans doute la moindre des choses, mais une jeune femme plongée dans la magie noire n'avait peut-être pas le temps d'écrire à sa gentille famille qu'elle avait laissé-pour-compte au moment de partir, c'était dommage, car la famille était une source importante de force dans une vie et face à certaines péripéties, on aimait bien pouvoir s'appuyer sur des gens de confiance. Au moins maintenant elle comprenait mieux pourquoi l'étudiante n'était pas totalement elle-même a un moment donné que cela avait dû être dur d'encaisser la situation et d'apprendre à vivre avec. " C'est un très triste choix, on ne peut lui imposer notre vision du monde, mais je trouve dommage qu'elle est totalement coupée les ponts avec vous autres ... Pour les regrets malheureusement tout le monde n'est pas capable d'en exprimer, c'est la dure loterie de la vie. Je croise les doigts pour que tu ai un jour des nouvelles d'elle, des bonnes nouvelles" Parce que les mauvaises, on pouvait s'en passer. " On n'accepte pas, on apprend à vivre avec pour que cela soit moins pesant au quotidien parce que quand on ne peut pas arranger les choses cela devient vite un poids qu'il faut arriver à canaliser pour ne pas s'effondrer" Elle savait de quoi elle parlait, elle en avait fait l'amère expérience après le décès de sa maman.

Les adolescentes étaient désormais amies, ou du moins, elle avait convenu d'apprendre à réellement se connaître un peu comme à la maternelle ou une question suffit à être entouré, là-bas les enfants ne calculent pas leurs rapprochements avec d'autres enfants tout est spontané et simple comme bonjour. En grandissant tout se complique et se corse comme grandir nous forçait à rendre les choses plus complexes pour qu'elle fasse plus mature et moins bébé pourtant la simplicité à du bon parfois et la jeune femme ne serait pas contre plus de facilité pour nouer des liens solides et vrais avec d'autre étudiant, Télia n'est pas dans le calcul jamais elle est dans le vrai et la gentillesse, elle a grand cœur de nature et elle aime faire plaisir aux autres sans rien attendre en retour, c'est une valeur qui lui tient à cœur et être dans un monde de fourberie l'effraie un peu de temps en temps tellement elle se sent hors normes. " Un amour fou pouvait débuter un simple bonjour, maintenant, il faut faire des pieds et des mains pour être remarqué par l'élu de notre cœur, et puis c'était éphémère, mais cela ne nous faisait pas mal, on pouvait cesser d'être l'amoureux et l'ami d'une personne et les avoir remplacés dans l'après-midi maintenant, c'est plus douloureux de perdre un ami ou un amoureux. Être responsable y'a pas à dire ça craint un max quand même. Normalement, l'amitié reste simple selon les personnes" Parce que les paroles sont plus importantes, moins futiles les échanges en deviennent plus complexes moins bateau et donc moins simple il faut savoir, gérer, faire la part des choses et ne pas se perdre dans une relation trop profonde trop volcanique, il faut composer avec les caractères bien plus affirmés par les années passées et tout ceci est un vrai travail d'équilibriste qui n'est pas toujours réussi. Les histoires d'amour n'en parlons pas Télia n'as pas trouver la recette du bonheur et de l'équilibre amoureuse d'une personne qui n'arrive pas à confier ses sentiments et ressentis, elle est dans une impasse, et faire demi-tour n'est pas permis alors elle coince sans savoir où aller pour soigner son cœur meurtris devant autant de difficulté. " Le temps est compté pour tous et à force de trop en perdre on fini par ne plus vouloir en gaspiller, j'aime Tibus de tout mon cœur, mais je ne peux pas mettre ma vie en stand-by pour lui, il faut qu'il le remarque ou très vite, j'emprunterais un autre chemin éloigné du siens"

Ce n'était pas pour être méchante, non loin de là, elle voulait, espérait même que le blond se réveille et ne lui avoue ses sentiments pour qu'ils puissent se laisser une nouvelle chance, mais si cela n'arrivait pas elle n'aurait plus le choix, elle ne perdrait pas sa vie à attendre après un amour à sens unique ce n'était pas tolérable. La bleu et argent avait parler du comportement abusif du blondinet lors de la soirée allé frappé des garçons trop proches d'elle la poussait à tout remettre en question la violence n'était pas pour elle, et même si elle avait giflé le garçon sous le coup de la colère, elle ne cautionnait pas ce genre de comportement macho et abusé à ses yeux, elle était encore libre de fréquenter qui elle voulait sans avoir de compte à rendre à personne et surtout pas à un ex petit ami qui avait pris un malin plaisir à sauter une greluche à deux pas de l'endroit où elle était avec sa copine Jaylin, elle avait fui la soirée suite à ça et avait beaucoup ruminé ce qui l'avait profondément touché de voir qu'elle était ainsi bloqué dans sa vie parce qu'elle avait eu une relation avec un garçon bien trop possessif. " Vraiment oui, c'est pire à mes yeux que les mensonges sur ma personne" Bien pire même, car cela touchait d'autre gens qu'elle et ce n'était pas possible pour la jeune fille qui n'aimait pas mettre les autres dans les ennuis pour rien leur relation compliquée ne regardaient qu'eux et les autres n'avaient pas à en souffrir ce n'était pas logique et non acceptable pour la brune qui n'avait pas encore pu mettre les points sur les i avec le blaireau qui évitait de l'approcher, il avait deux bonnes raisons de la faire, elle le savait, il ne voulait pas se faire remettre les pendules à l'heure et pas non plus avoir à répondre à l'ultimatum qu'elle lui avait posé le jour de la gifle.

" Je n'aime pas la violence, mais là, j'étais au bout de mes limites, je l'ai regretté ensuite, mais je ne me suis pas excusé bien sûr fierté oblige" Il fallait bien conserver le peu de fierté qu'il lui restait. Les deux filles devaient apprendre à aller de l'avant chacune devait affronter son problème et le laisser derrière elles, car les conseils de Télia pouvaient aussi s'appliquer à sa propre personne, c'était sans doute pour cela qu'il sonnait si juste. " Je suis sûre du contraire Charlotte, un jour, tu auras une belle-famille parce que tu es une belle personne et que tu le mérites, Merlin récompense toujours les bonnes personnes, je serais toi, je ne m'en ferais pas le bonheur peut être long à arriver, mais il frappera à ta porte ", C'était beau de dire une telle chose à une personne que l'on connaissait depuis quelques minutes, mais c'était terriblement sincère. Charlotte avait été la première personne depuis longtemps à lui donner espoir, lui donner envie d'avancer jusqu'au bout du tunnel sans arrêter d'avancer, ne plus reculer jamais toujours aller de l'avant.


Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 564 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1166 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Mar 24 Jan - 20:23

Opération information
Telia Dubois & Charlotte P. Deauclaire
Ce n'était pas parce que deux personnes étaient en conflit qu'on ne pouvait pas s'entendre avec l'un et l'autre. Même si pour Télia et Tib c'était très différent, au final en parlant ainsi avec Télia, Charlotte se mettait entre les deux, dans ce duo, influençant sans doute, sans le savoir l'avenir des deux ex-amants. Parce qu'elle aimait bien Télia, elle l'aimait beaucoup même si c'était la première fois qu'elle lui parlait vraiment, cette fille lui plaisait et n'était pas une bonne chose d'apprécier la fille que son pote aimait sans se rendre compte. Et puis même si c'était Tibus qui les avaient réunis dans ses toilettes aujourd'hui, au final les deux jeunes filles parlaient vraiment comme si elles étaient amies, vraiment. Comme deux filles parlent d'un garçon qui plait à l'autre. Mais c'était très différent, Télia ne devait pas oublier que Charlotte était l'amie de Tibus, la seule amie fille qu'il avait aux dernières nouvelle et la seule qui ne serait jamais une concurrente pour la serdaigle. C'était certain au moins il n'y aurait pas de problème de ce côté-là. Et c'était pour que Tibus puisse atteindre le bonheur, que Télia puisse retrouver l'espoir, lui montrer que rien n'était perdu, que Charlotte tentait de défendre son ami comme elle pouvait. Malgré tout même si elle essayait de le faire, elle comprenait aussi ce que pouvait ressentir Télia. Elle était tout simplement au bout de son histoire et elle lâcherait vite l'affaire si Tibus ne faisait rien. La serdaigle en avait marre d'être une fille spéciale pour lui, parce que cela lui pesait avec toutes les manigances du blond, et que pour le coup la brune aurait souhaité pouvoir avoir le droit à de la normalité. Avoir le droit à un véritable amour, un mec attentionnée qui pourrait la prendre dans ses bras et lui dire que tout irait. Elle avait perdu sa mère, Charlotte en était désolée, elle ne pouvait pas ressentir ce vide que Télia devait avoir en elle, mais au final elle comprenait mieux ce besoin d'attention. Elle n'avait qu'une envie c'était de faire un câlin à la serdaigle et de lui dire que tout irait bien. Mais c'était peut-être déplacé non ? Elle venait tout juste de la rencontrer vraiment. Même si elle pensait la connaitre, Charlotte apprenait aujourd'hui qui était réellement Télia. Malgré tout être spéciale pour une personne c'était suffisant. Quand on se rendait compte qu'on ne pouvait pas être comme les autres, normale, on devait accepter ça. A la différence de Charlotte, Télia avait ce choix de refuser cette particularité. La rousse essayait tout de même de montrer à la serdaigle que même si cela semblait difficile de surmonter ça, une fois qu'on y arrivait on était encore plus heureux. Elle écouta ce que disait Télia, comprenant que la serdaigle savait très bien de quoi parlait Charlotte. La différence, c'était une barrière qu'on se mettait à nous même, pour le cas de la rousse c'était les autres qui l'avaient mise pour elle. Et Tibus ne pouvait pas combler le manque d'affection que déjà son père n'avait pas réussi à combler. Sans doute parce que c'était des hommes, mais au final c'était compréhensif d'avoir ce besoin. « On se met des barrières pour se protéger, on se donne un style, un genre, mais au final tant que tu n'es pas heureuse avec toi-même rien n'ira. Même si cela fait longtemps, je m'excuse quand même. Et avoir besoin d'attention après ce genre de perte c'est compréhensible, naturel. Tib n'est pas très affectueux c'est vrai, mais je me demande Télia si tu lui as déjà parlé de ça ? » Parce que même si on avait tendance à prétendre que Tibus avait une attitude enfantine, il n'était pas stupide et tout ce que lui disait Télia, peut-être qu'il l'ignorait complètement. Charlotte était cependant sûre que le poufsouffle pourrait comprendre ce que la serdaigle ressentait. Il comprendrait et peut-être que cela le fera agir.

Chose que Charlotte faisait très rarement, elle se mit à parler d'elle-même. Toujours en venant de Télia et de la relation qu'elle avait eue deux ans plus tôt avec Tibus, la rousse avait parlé de sa soeur. Tout le monde avait des problèmes, mais certains savaient mieux les cacher et Charlotte y arrivait parfaitement bien d'habitude. Derrière des sourires, sa bonne humeur sans faille, son côté tout mignon qui faisait qu'elle aimait les gens, cherchant à voir au-delà des rumeurs et de ce masque qu'on se mettait, il y avait une fille triste. Une fille qui avait perdu sa soeur à cause d'une histoire de magie noire, d'un homme si on pouvait l'appeler comme ça qui considérait que les êtres moldu étaient inférieures et que seuls le sang pouvait qualifier quelqu'un de sorcier ou non. Bien sûr que lorsque Lucy était partie, Charlotte n'avait pas tout compris, mais sa mère lui avait expliqué ce qui se passait dans la guerre des sorciers et la rousse avait compris. Mais elle ne pouvait rien faire pour remettre les choses en place, elle n'était pas pour cette guerre, même si elle savait que pour ramener sa soeur, Charlotte devrait sans doute s'en mêler. Car, après tout si jamais elle ne pouvait pas changer l'opinion de Lucy, elle se devrait de l'affronter, comme une obligation pour que la blonde ne fasse pas de mal aux autres et surtout pas à ceux qu'elle aimait. Mais même en sachant ça, aborder le sujet avec Télia l'attristait. Elle expliqua donc à la serdaigle, qu'elle n'avait pas de nouvelles de sa soeur, que cette dernière avait simplement claqué la porte sans vouloir avoir des comptes à rendre à sa famille.Télia avait raison, on ne pouvait pas lui imposer notre vision du monde, mais quand on connaissait la gravité de la situation, c'était triste. La serdaigle espérait toutefois que Lucy daigne un jour venir voir sa soeur, ou au moins lui donner des nouvelles. Si c'était pour se retrouver face à sa baguette, Charlotte préférait éviter. Elle ne voulait pas devoir se battre contre la blonde. On ne pouvait pas savoir ce qu'elle était devenue, si la magie noire ne l'avait pas corrompu. Avait-elle tuer des gens ? Avait-elle torturer d'autres personnes qui ne lui avaient jamais rien fait, tout simplement par plaisir ? Prenait-elle alors du plaisir à tuer et torturer ? Même si Charlotte espérait que ce ne soit pas le cas, elle ne pouvait pas savoir, elle ne l'avait pas vu depuis tellement longtemps. « J'ai peur Télia ... J'ai peur de ce qu'elle peut faire ... J'aimerais pouvoir changer les choses, mais je crois que c'est impossible. » Mais elle devait se montrer forte, elle ne devait pas pleurer, ni même sombrer comme elle l'avait fait deux ans plus tôt, elle devait retrouver la joie. « C'est difficile de canaliser, le temps nous aide à le faire, mais au final on sait très bien que quand on repense à nos blessures, elles ressurgissent d'un passé dont nous ne voulons plus. Un passé qui nous fait souffrir et il faut être fort pour ne pas se laisser tenter, pour ne pas sombrer dans ces cicatrices qui ne ceux sont jamais refermés. » Se confier faisait du bien, surtout quand on savait que l'autre en face pouvait comprendre ce qu'on ressentait.

Parce que les deux jeunes filles qui avaient un ami commun, avaient décidé de devenir ami. Comme on demande les choses à la maternelle. Peut-être d'ailleurs que sans avoir connu Tibus, les deux filles seraient devenues amies dans tous les cas. On ne pouvait pas savoir. Mais elles parlaient du fait que lorsqu'on est petit tout était facile, quelques heures à jouer et on était amis pour la vie avec cette personne. Cela lui rappelait sa rencontre avec Aemon, vu qu'ils se connaissaient depuis qu'ils étaient enfants, jouant ensemble et que leur amitié avait grandi avec eux. Et puis quand on grandissait c'était différent, les gens se mettaient des masques, se donnaient un genre et devenir amis avec quelqu'un c'était très difficile. D'autant qu'il y avait différent type d'amis à Poudlard. Ceux qu'on avait pour la vie, ceux qui nous étaient cher, et ceux avec qui on trainait pour s'amuser, mais dont on savait que ça ne durerait pas après. Charlotte espérait qu'avec Tib ça durerait et avec Télia aussi du coup. Mais bon s'ils finissaient leur vie ensemble comme c'était prévu, pas de problème de ce côté-là. Et les deux filles se ressemblaient quand même sur le fait qu'elles ne voulaient pas créer des liens de manière difficiles. Vrais en amitié, devenir amis en un rien de temps semblait donc possible. Comme disait Télia on souffrait moins quand on était petit, que ce soit au niveau de l'amour ou de l'amitié d'ailleurs. Maintenant tout était différent. « C'est nul de se compliquer la vie. En vrai les gens se prennent la tête pour tout maintenant, il faudrait apprendre à vivre au jour le jour. Carpe Diem comme on dit et faire les choses simplement. Mais oui l'amitié peut être parfois simple quand on le décide, cela prouve que nous n'avons pas perdu notre âme d'enfant. Personnellement, j'essaye de ne pas trop me compliquer quand je deviens ami avec quelqu'un. » Petit boule de joie et d'énergie. Il fallait simplement être nous même quand on devenait ami avec quelqu'un. Ne pas s'occuper de ce que dise les rumeurs, ce qu'on put nous dire les autres sur tel ou tel personne. On ne peut savoir si on pourra devenir ami avec quelqu'un, il suffit de la rencontrer et de voir comment ça se passe. Parfois on se rend compte que ce n'est pas possible, mais la plupart du temps si on oublie tout, on découvre la personne comme elle est vraiment. C'est ça qu'est beau l'amitié. Comme pour Tibus qui si on se basait sur tout ce qu'on disait de lui, on oubliait la personne intéressante qu'il était derrière. Charlotte savait que Télia connaissait bien le blond, mais au final elle en était amoureuse de ce qu'elle avait vu de lui et cela la torturait parce qu'elle ne savait pas quand il se déciderait enfin. La rousse avait beau lui demander d'attendre cela ne changerait rien, car aucune des deux ne savait quand il choisirait son moment d'exprimer ce qu'il ressentait vraiment. Et oui Télia n'avait pas forcément envie de l'attendre, elle pouvait très bien arrêter de croire. «Je sais Télia et je comprends. Je ne vais pas te forcer, je ne peux pas te forcer à attendre, ce n'est pas mon rôle. Je ne suis pas la personne qui doit te retenir. » Ce n'était pas Charlotte qui pourrait changer l'avis de Télia sur Tibus, même si elle essayait, c'était au poufsouffle de le faire. Elles étaient toutes les deux d'accord sur ce point semblait-il.

Car après tout même si Charlotte se retrouvait à présent ami avec les deux, au milieu du duo sans s'être rendu compte, elle n'avait pas le droit d'influencer tout ça. Ni de retenir Télia à la place de Tibus, ni même d'avouer des sentiments incertains à Télia. Elle était tout simplement là en tant que soutien pour les deux écoutant ce que chacun disait sur l'autre. Et Charlotte apprenait des choses sur Tibus. Remise en place de la scène : dernière soirée de Tibus, à laquelle la rousse n'avait pas été présente, Télia avait donc dansé avec des garçons, chose qui n'avait pas plus au blond qui était devenu violent avec les fautifs, les avaient mit dehors. Bref une réaction démeusuré quand on savait que la serdaigle n'était pas un objet qui appartenait au poufsouffle et que les garçons n'avaient rien fait d'autres que de danser avec la belle brune. Elle l'avait giflé récemment d'ailleurs à force de son comportement envers elle qui devait l'insupporter. C'était très explosif entre eux. Charlotte n'était pas au courant de la baffe qu'avait pris Tibus, bien sûr que celui-ci ne lui aurait rien dit. D'autant que durant cette fameuse soirée, il avait pris son pied non loin de là où se trouvait Télia avec une autre fille, comme pour la narguer, lui montrer que lui pouvait encore coucher avec qui il voulait. Ok, ce genre de comportement était ignoble. Vraiment Charlotte ne cautionnait pas ça, même si c'était son ami. « J'imagine ... il y a des limites à ne pas franchir. » Limites, limites oui en effet, autant la rousse ne disait rien sur ses plans pour éviter que Télia s'approche des garçons qui voulaient coucher avec elle, avant que la poufsouffle apprenne que cela concernait tous les garçons, autant aller coucher avec une autre fille non loin de la serdaigle quand même c'était gros. Charlotte comprenait mieux l'ultimatum que Télia lui avait posé pour le coup, elle n'en pouvait sans doute plus de ce genre de comportement. Malgré tout elle était quand même amoureuse de lui. L'amour était une chose que Charlotte ne comprenait pas vraiment, ne l'ayant jamais ressenti. Télia ne pouvait pas contrôler cet amour. La serdaigle avait donc gifler Tib et au final le seul geste violent si on peut dire que Charlotte avait eu envers son ami avait été une pichenette sur le front, moins violent qu'une gifle. « Au moins si tu le regrettes ça prouve bien que tu n'aimes pas ça, mais j'espère qu'il aura compris et évitera de chercher à se prendre un baffe à l'avenir. Je pense que ça n'a rien d'agréable de se prendre une. » Non Charlotte ne voulait vraiment pas s'en prendre une, un jour. Ni de Télia ni de personne d'autres. Mais la force de la serdaigle ferait-elle une bonne mère c'était certain. Même si la rousse pensait qu'elle n'aurait jamais le droit à une vie de famille heureuse, la brune pensait le contraire. Récompenser les bonnes personnes ? Le bonheur ? La jaune et noire espérait l'atteindre. Décidemment Télia était adorable avec elle. Elle qui souhaitait le bonheur d'une fille quelques minutes plus tôt, ce n'était pas tout le monde qui le ferait. « Seul l'avenir nous dira ce qu'il en est, mais pour le moment j'ai bien peur que je doive attendre. Il arrivera un jour, pour nous deux. » Charlotte était certaine que Télia aurait le droit à son bonheur aussi un jour, que ce soit avec Tibus ou un autre.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Ven 27 Jan - 22:35
Opération information
Charlotte & Télia
La curiosité est souvent un mauvais défaut mais cela peut permettre de découvrir les autres.

Télia et Charlotte parlaient encore et toujours comme quoi une simple filature pouvait mener à une vraie conversation, les deux filles parlaient de leurs vies de leurs histoires d'amours du reste aussi même si la vie sentimental de la jeune fille prenait beaucoup d'importance dans toute leurs paroles, c'était sans doute parce que la rousse était lié au garçon qui tourmentait l'aiglonne qui avait beaucoup de mal à savoir comment agir et quoi dire pour ne pas être trop méchante envers le blondinet qui ne faisait que lui faire des misères quand qu'elle n'arrive à être réellement fermer et définitive avec lui. Télia avait beau tenté de s'éloigner du Poufsouffle elle n'avait jamais réussit à réellement tenir elle retombait dans ses mauvais travers dès qu'ils étaient à proximité l'un de l'autre. La douleur était tellement présente qu'elle ne pouvait pas s'en défaire même quand elle le voulait, c'était une nouvelle part d'elle même qui était trop compliqué à géré pour une jeune fille comme elle s'en aucune notion de protection ou d'amour elle n'avait jamais eu aucun modèles elle faisait donc tout à l'aveuglette et visiblement cela ne marchait pas au mieux mais au moins elle tombait aujourd'hui sur une personne qui ne lui disait pas de simplement tout laisser tomber et de ne plus espérer pouvoir une jour améliorer les choses. Charlotte était persuadée qu'au contraire la brunette devait continuer à y croire et à se battre pour son histoire d'amour c'était une discours inhabituel pour la jeune fille mais qu'elle appréciait se sentant pour une fois comprise à la fois dans son envie d'être comme les autres et de refuser une histoire si complexe et à la fois dans son refus de simplement baisser les bras comme si de rien n'était deux partie d'elle même était en compétition cela pouvait sembler illogique et elle même ne se comprenait pas toujours.

Finalement elle était contente que Tib ai demander à son amie de l'approcher elle rencontrait une bonne personne et cela lui faisait réellement le plus grand des biens même si elle ne l'avouerait sans doute jamais à son ex question de fierté tout de même. La conversation avait porter sur les différences, sur l'envie de banalité de la jeune femme que pouvait très bien comprendre son interlocutrice qui elle devait faire face à son don de méthamorphomage qui ne partirait jamais l'adolescente devrait juste vivre avec toute sa vie et apprendre à le géré la situation de Télia était moins dramatique elle avait simplement le choix de dire oui ou non et de passer à autre chose. " C'est la stupidité de l'être humain on tente de faire au mieux mais au final on n'agit pas dans notre réel intérêt on repousse les choses difficile pour ne pas avoir à les subir. Ne t'en fait pas pour moi va, je ne sais pas si c'est tout à fait naturel mais c'est vrai que cela doit être lié. Tib n'est pas le mec le plus doux et tendre du monde bon il est toujours partant pour un câlin déshabillé bien entendu, je lui ai parler de ma mère et du fait que pour moi il ne m'apportait pas assez d'attention mais cela n'a pas changer grand chose je pense que c'est dans sa nature et qu'il n'est pas encore prêt à changer cela pour une fille" Oui elle lui avait parler du manque de sa maman mais cela n'avait pas suffit, sans doute parce qu'il ne l'écoutait pas réellement parler quand elle abordait des sujets sérieux et compliqué vu qu'il n'aimait pas cela. Mais au final ce n'était pas bien grave c'était du passé et elle n'en parlait plus réellement beaucoup maintenant seulement de temps à autre.


Au final les deux jeunes filles allait surement restée amies après cette conversation car elle s'entendait plutôt bien elles discutaient ensemble comme si elles se connaissaient depuis toujours alors que non, bon la rousse devait avoir déjà entendu parler de la brune elle le lui avait dit plutôt, mais elle même n'avait pas trop entendu parler de la jaune et noir, elle avait compris pourquoi quand l'adolescente lui avait expliquer qu'elle n'était pas réellement en forme en ce moment là. On avait tous des moments de moins bien dans la vie surtout que l'objet de son moins bien était très importante et compréhensible pour la brunette. Mais d'abord elle parlèrent de la complication des relations humaine avec l'âge qui passaient comme si les adolescents n'étaient pas capable de rester simple en vieillissant comme quand ils étaient petits et que tout était régler avec deux trois mots et un petit câlin maintenant ce n'était plus possible et c'était terriblement dommage. Pourtant c'était la vie qui faisait cela on affirmait son caractère et cela rendait les relations avec les autres humains plus compliquer c'était un passage obliger qu'il fallait pouvoir accepter et avancer dans la vie. Par contre il y avait des choses qu'on ne pouvait pas accepter aussi facilement comme Charlotte et le changement de direction de sa sœur, passer d'un coup à la magie noire pouvait être très traumatisant pour la famille qui ne devait pas comprendre le pourquoi du comment une personne si proche d'eux les laissaient ainsi tomber, surtout pour une jeune sœur qui devait voir son aînée comme un modèle à suivre. Cela devait faire tomber de haut, surtout que la rousette n'avait plus du tout de nouvelles de la sa grande sœur, ne sachant pas si elle était vivante ou non, en train de tuer des gens ou de faire de mauvaise chose cela devait être terriblement inquiétant d'avoir toujours peur pour la vie d'une personne de sa famille, d'avoir peur un jour de se retrouver un jour face à la jeune femme prête à la tuer. " Changer les choses n'est pas simple surtout avec une personne ne donnant plus signe de vie... Je pense que pour changer les choses il faudrait réussir à reprendre contact sans que cela ne soit dangereux pour toi..." Parce que l'aigle ne voulait pas que la jaune et noir se mette en danger. " Le temps rend les choses moins difficile, mais cela ne fait jamais oublier c'est juste qu'on y pense un peu moins mais cela se remonte parfois à la surface dans certaines situation. Le passé fait partis de nous, nous cicatrices et nos peines nous forgent et nous font avancer il faut avoir la force de ne pas se laisser couler et ce n'est pas tout les jours facile mais en étant bien entouré on peut y arriver" Parce que oui baisser les bras était souvent tentant mais il ne fallait pas tomber dans la facilité et se battre pour avoir droit à une belle vie.


Heureusement cette conversation difficile et pleine de confidence apporterait une bonne nouvelle au deux filles un nouveau lien une personne pouvant comprendre la difficulté de certains moments, une oreille attentive c'était quelque chose de plus en plus rare dont il fallait remarquer la valeur et en prendre grand soin c'était une certitude pour la brune. " Faire les choses simplement j'en rêve mais je ne pourrais pas juger car je me complique moi même la vie, suffit de voir ma relation avec Tibus pour voir que je ne choisis pas la simplicité. Mais l'amitié doit rester plus simple que l'amour, ce n'est pas le même genre de lien même si on peut aimer ses amis très fort, l'amitié cela devrait être simple et beau avoir des petits différents mais savoir les régler sans crise de nerfs qui dure cent ans, sans insulte mais maintenant on est très compliqué, trop dur avec nous et avec les autres on n'accepte pas les erreurs des autres" C'était dommage car cela rendait l'être humain égoïste et renfermé sur lui même alors qu'au final pour profiter de la vie il fallait s'ouvrir à autrui apprendre des autres et apprendre aux autres, la vie était normalement une perpétuelle échanges entre humains et ce n'était plus réellement le cas. Télia elle adorait échangé avec les autres lancé des petits débats sur des sujets plus ou moins à la mode pour connaître l'avis des autres pouvoir remettre en question sa propre opinion en fonction d'argument qui lui aurait été avancé. Ce n'était pas le cas de tous le monde bien entendu certains n'aimant pas se remettre en question. " Mon âme d'enfant je l'ai perdu très jeune sans même m'en rendre compte mais au final j'ai trouver cela bien d'être mature, d'avoir de la liberté ce n'est qu'après que j'ai regrette de ne pas avoir préserver mon innocence plus longtemps"

Attendre n'était pas le plus facile à faire, surtout en amour surtout qu'on ne savait pas si l'on devait réellement attendre ou non Tibus ne lui avait rien demander il voulait la garder à lui sans rien lui promettre en retour sans lui laisser un petit espoir d'un jour être plus qu'une possession à ses yeux et Charlotte comprenait son ras le bol, l'indécision du blond pouvait lui faire perdre la brune encore fallait-il que lui même sans rende compte, on lui avait souvent dit que les hommes était moins mature que les femmes elle en avait eu la preuve. " Non tu as raison c'est à lui de le faire à lui de prendre la décision de me laisser filer ou de me retenir, mais si il me retient il doit le faire avec de bonne raison sinon cela ne marchera pas" Aller faire comprendre ça à un garçon pensant que le sexe et la facilité était la clef du bonheur c'était limite peine perdu et pourtant la bleu et argent voulait y croire encore un petit peu pour ne pas abandonner trop facilement. Pour terminé les filles avaient parler de la violence physique autant celle commise par Tibus sur deux prétendants de la belle Télia, que celle de celle-ci quand elle avait giflé son petit amis sous le coup de la colère, c'était sans doute répréhensible dans les deux cas même si l'un était plus légitime que l'autre, Tib n'avait aucun droit de frapper des garçons s'intéressant à la jeune fille ils n'étaient plus ensemble depuis longtemps et lui courait les minous sous ses yeux allant jusqu’a coucher avec une fille facile à deux pas de son ex copine. Alors qu'elle devait subir sa méchanceté et ses mensonges sur son compte, des prétendus maladie qu'elle pourrait avoir et qui l'humiliait alors oui la violence n'était pas le bon moyen d'expression mais c'était les nerfs de la brunette qui avait craquer et qui avait pris le contrôle de ses muscles et de son cerveau. " Lui les franchis toutes une  par une et cela l'amuse je pense il se sent puissant à me pousser à bout cela lui prouve qu'il à du pouvoir sur moi" C'était ainsi qu'elle voyait les choses et après chaque coup d'éclat elle s'en voulait à elle même d'avoir apporter de l'attention à un type qui ne le méritait pas réellement.


Ses sentiments pour le garçon la poussait à réagir trop fortement à trop lui montré son attachement pour lui et la poussait à avoir des regrets comme pour la baffe geste qu'elle même ne cautionnait pas, elle s'en était voulu d'avoir perdu le contrôle à se point et n'était pas convaincue que le blond ai eu ce genre d'état d'âme après avoir frapper les deux garçons avec qui elle dansait à la soirée. " J'espère aussi, qu'il arrêtera de raconter ses saloperies sur moi, il y a tellement de manière plus simple et plus respectueuse pour que je ne sois qu'à lui. J'aimerais ne jamais avoir à refaire un tel geste et pourtant je sais qu'il à ce pouvoir là sur moi, celui de me faire péter un câble en deux secondes, cela m'effraye beaucoup j'aimerais ne pas être aussi faible en sa présence" Les deux filles voulaient avoir le droit au bonheur et ce n'était pas chose aisé ni pour l'un ni pour l'autre, mais un jour sans doute que Merlin leur permettrait d'avoir le droit à se saint Graal rechercher par tout le monde d'une façon ou d'une autre personne n'étant heureux de la même manière. Il fallait continuer d'espérer et d'avancer sur le chemin de la vie pour arriver à la rencontre de ce fameux bonheur qui était là cacher quelque part. " On attendra, et un jour on se reverra et on saura qu'on est heureuse autant l'une que l'autre, et là on aura réussit nos vies et on pourra repenser à cette conversation à nos déboires d'adolescente et en rire c'est peut-être pas pour tout de suite mais sa viendra je crois en Merlin et en sa gentillesse"


Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 564 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1166 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Dim 12 Mar - 21:38

Opération information
Telia Dubois & Charlotte P. Deauclaire
Charlotte était heureuse d'être ici. Même si elles étaient dans des toilettes, que les filles qui y rentraient pourrait surement entendre leur conversation, mais vu que cela devait être une heure de cours, il y avait peu de chance, au moins elles pouvaient parler. Ce n'était pas forcément le lieu adéquat pour pouvoir parler. Elles auraient pu se retrouver dans une salle de classe vide, où elles auraient été tranquilles, dans le parc ou autre part ailleurs. Les deux filles n'étant pas de la même maison, jamais elles n'auraient pu avoir une conversation pareille dans la salle commune. C'était peu probable que Charlotte puisse se retrouver toute seule avec la serdaigle. Lorsque Télia était sorti avec Tibus, la poufsouffle n'avait pas vraiment échangé avec la brune, non pas par manque d'intérêt, plutôt à cause d'un problème personnel. La rousse regrettait énormément de ne pas avoir parlé à Télia plus tôt, car elles se seraient sûrement très bien entendu, peut-être même que l'amie de Tibus aurait pu être une aide pour la serdaigle quand celle-ci en avait marre du comportement du blondinet. Il avait donc fallu que ce dernier confit une mission importante à charlotte pour que les deux filles se rencontrent réellement, dans les toilettes du sixièmes étages, afin de parler principalement de la relation entre Tibus et Télia. Et la poufsouffle se rendait compte que ce qu'elle voyait n'était qu'une partie émergée de l'iceberg. En effet, elle avait toujours eu le point de vue de Tibus sur sa relation, mais jamais elle n'avait vu ce que ressentait Télia face à tout ça. Même si cela l'attristait un peu de voir que la serdaigle laisserait probablement tout tomber au bout d'un moment si le blond ne se dépêchait pas un peu, Charlotte avait toujours de l'espoir, elle voulait le montrer à Télia, lui montrer que contrairement à ce qu'on pouvait penser de Tib, il avait quand même des sentiments forts envers la serdaigle. Il en parlait régulièrement, faisait des manigances pour qu'elle soit toujours attachée à lui, peut-être le temps qu'il arrive à enlever ses œillères et surtout Télia lui retournait le cerveau avec ses mots. Mais ça sans doute que les amis de la serdaigle l'ignoraient, ne voyant en Tibus qu'un queutard, alors qu'il était bien plus que ça. Malgré tout, Charlotte ne pouvait pas forcément dire oui à tout ce que son pote faisait, mais elle n'était pas sa mère, ce n'était pas son rôle de lui dire quoi faire. Mais comment le montrer réellement à Télia ? Elle qui ne souhaitait pas forcément avoir une histoire d'amour si compliqué, mais une histoire simple comme toute personne normale. La banalité qu'on recherchait tous lorsqu'on était spécial, lorsqu'on était différent. Pourtant, les gens normaux recherchaient souvent cette différence, sans se rendre compte du poids que cela pouvait être d'avoir un don à vie, qu'on devait simplement apprendre à contrôler ou de se dire que l'homme qu'on aimait nous poussait dans une relation tordue. Et comme cadeau nous avions simplement l'espoir que tout ça un jour nous paraisse loin, qu'on s'accepte comme on était et qu'on réussisse à se battre pour avoir une vie heureuse. C'était le but. Charlotte était sans doute la mieux placer pour comprendre Télia sur la différence. L'être humain était stupide, car on cherchait toujours à faire quelque chose qui ne servait pas nos intérêts, quelque chose qui pouvait nous détruire, nous rendre triste, comme chercher à se faire accepter des autres, alors que la meilleure des solutions étaient de s'accepter soi-même. Pour Charlotte il était normal que Télia cherche de l'affection, mais ce n'était pas avec Tib qu'elle le trouverait, une fois encore cela ne desservait pas son pote. Car alors que la poufsouffle avait posé la question, ses craintes lui apparurent clairement. Le poufsouffle n'avait rien fait lorsque la serdaigle lui avait demandé plus d'attention, il était resté égal à lui-même. « C'est ce que l'être humain fait sans cesse, on préfère faire les choses simplement au lieu de se battre pour ce qu'on souhaite vraiment. Mais alors est-ce que nous sommes vraiment heureux ? Est-ce qu'on ne le serait pas plus si on réussissait à accomplir l'impossible ? Ceux sont les combats qu'on mène qui font de nous ce que nous sommes, mais nous pouvons tous surmonter ce que nous met la vie en travers de notre chemin. Il n'est pas très attentionné, je te l'accorde ... Il n'est peut-être pas prêt ou alors cela lui fait peur, tout simplement, qu'il n'est pas assez fort pour surmonter l'impossible alors que nous en sommes tous capables. » Tibus devait avoir peur de tout ça, ne sachant pas vraiment comment aimer quelqu'un. Ce genre de sentiment était tout nouveau, c'est pour ça qu'il évitait sans arrêt la question quand Charlotte essayait de lui tirer les vers du nez. Il avait peur d'être maladroit, de ne pas savoir comment s'y prendre et de s'attacher à cette personne qui pourrait le faire souffrir, lui voler son cœur, sans qu'il puisse protester. L'amour fais souffrir, mais c'est comme un saut à l'élastique, il faut simplement se jeter dans le vide pour trouver cette sensation de pur bonheur.

Charlotte s'était prise d'affection, pas uniquement parce qu'elle était l'ex-copine de Tibus, mais parce qu'elles se parlaient comme si elles se connaissaient depuis longtemps, comme des amies. La rousse avait peu d'amies femmes, alors cela faisait du bien. Et c'était rare de pouvoir s'ouvrir comme ça à quelqu'un, surtout à quelqu'un qu'on rencontrait à peine. Oui Charlotte regrettait de ne pas l'avoir fait plus tôt, car cela aurait pu l'aider. Télia lui racontait ce qu'elle ressentait, elle avait dû en parler à ses amis, mais en parler comme ça à Charlotte, montrait qu'elle avait confiance en la poufsouffle. Alors, cette dernière lui expliqua pourquoi elles n'avaient pas réellement parler quand Tib et Télia sortait ensemble. La poufsouffle avait dû faire un choix, un choix qu'elle n'avait pas pu prendre pendant des mois, pendant la période de la relation des deux ex. Choisir de se morfondre sur son sort, de renier tout lien d'amitié pour se concentrer sur la recherche de sa sœur, ou alors continuer à vivre sans elle. Et cela n'avait pas été facile. Apprendre que Lucy préférait une autre famille, bien plus sombre que celle par qui elle était liée par les liens du sang, avait été très dur. D'autant que Charlotte s'en était voulu pendant tellement longtemps, pensant que son don était la cause de ce départ. A cette période, elle n'acceptait pas complètement la métamorphomagie, avait donc haïs son don, qui l'avait remercié en agissant sans aucune logique, à des moments gênants de sa vie, comme en classe ou avoir un bec d'oiseau à la place du nez, n'est pas drôle pour tout le monde. Elle avait été défaite, du matin en ce levant, au soir en ce couchant, même dans ses rêves. Cela avait duré des mois, sans que personne ne puissent rien y faire. En parler avec Télai faisait du bien, car Charlotte en parlait rarement, même avec ses amis les plus proches. Elle avait peur que Lucy fasse de mauvaises choses et pas uniquement aux Deauclaire, mais à des personnes innocentes. La serdaigle tentait de rassurer la poufsouffle, lui proposant de contacter sa sœur pour arranger les choses. Charlotte sentait horriblement triste, parce qu'elle avait essayé sans grand résultat. « J'ai bien peur que ça le soit, elle a fait son choix, je suis une née-moldu, enfin mon père était un moldu et au mieux elle tentera simplement de me convaincre de la rejoindre... dans le pire des cas j'ai peur qu'elle fera du mal aux personnes qui me tiennent à cœur. » Ses parents, Aemon, Tib, ou même Télia aujourd'hui, on ne pouvait pas savoir ce que la mangemorte avait prévu comme coup. Charlotte devait-elle s'éloigner de ses amis pour les protéger ? Rester seule à devoir affronter Lucy. C'était pour cette raison qu'elle n'en parlait pas, pour que les autres ne s'inquiètent pas. Elle ne pouvait pas oublier ces cicatrices, mais elle pouvait éviter que les autres ne les subissent. Loyale, comme une poufsouffle c'était une manière de ne pas les mettre en danger. Même si elle avait eu ses amis pour l'aider après sa période sombre, Charlotte ne devait pas compter sur eux pour faire face à sa mangemorte de sœur. « On oublie jamais, c'est vrai, mais heureusement que nous ne sommes pas seuls. Mais parfois nous ne souhaitons pas que les gens voient nos peines et nos douleurs, pour qu'eux ne soient tristes également. Je ne veux pas mêler les gens à mes histoires, surtout que je sais que ça peut leur attirer des problèmes. Ne pas en parler semble être une bonne solution, simplement oublier, mais se reposer sur les autres d'une différente manière. » Comme vivre une vie simple, ne pas penser aux problèmes et profiter de joies que nous offre l'adolescence avant de devoir se lancer dans le monde des adultes, face à des confrontations d'où on est pas sûr de sortir vivant.

Alors, elle comptait sur Télia en lui proposant comme si elles étaient à la maternelle, de devenir amies. De créer une nouvelle amitié qui pourrait les aider toutes les deux, une amitié où elles se comprenaient et où elles pouvaient parler de choses plus difficiles à comprendre pour d'autre. Et c'était simple, comme Charlotte aimait la vie. Ne pas se compliquer les choses par des disputes, par des abus de confiance. Il fallait profiter de la personne tant que cela durerait. La poufsouffle avait décidé qu'elle garderait son âme d'enfance tant qu'elle le pourrait, même si elle l'avait d'une certaine manière perdue lors du départ de sa sœur, avec qui elle était très proche. Ces parents n'avaient pas pu réellement l'aider, n'étant pas mieux qu'elle sentimentalement. Télia quant à elle disait qu'elle se compliquait elle-même la vie, notamment dans sa relation avec Tibus. Pour le coup Charlotte était d'accord avec ses propos. « Votre relation n'est pas simple, mais je sais que tu n'es pas la seule responsable dans l'histoire. Disons que maintenant au moindre écart, l'amitié devient difficile alors que c'est simple. Peut-être est-ce dû à notre âge ou chacun ayant ses ressentis face à une situation, il n'agit pas de la même manière. Ou alors simplement parce que les gens ne veulent pas s'attacher et cherche la petite bête pour ne pas y arriver. » A la maternelle quand on se faisait des amis, on n'était pas forcément sur de les garder pour toujours, c'était même très rare. Et puis parfois quand on avait un ami qui nous suivait dans les études supérieures, parfois il pouvait changer et nous aussi, donc la relation était différente. Savoir que votre ami d'enfance s'éloignait de vous n'était pas très agréable. Heureusement Aemon n'était pas comme ça, ou Tib. Mais il y avait aussi le fait qu'on donnait notre confiance une fois, qu'on se sentait trahit par la personne et qu'au fur et à mesure des expériences on commençait à devenir froid, à refuser de s'attacher par peur de souffrir à nouveau. Mais au final dès qu'on rencontrait une bonne personne, une personne qui faisait nous sentir bien, qui nous écoutait et nous aidait à affronter la vie, pourquoi refuser de lui donner notre amitié ? « Ton âme d'enfant, ne disparait jamais vraiment. Il faut la réanimer si tu veux la retrouver. Etre mature c'est bien, dans certaine situation. On perd notre innocence, un jour et nous ne sommes jamais réellement prêt à cela. Mais c'est à nous de décider si nous souhaitons garder notre âme d'enfant tout en étant conscient des difficultés de la vie. » Une bêtise à faire, un plan foireux et c'était parti pour s'amuser comme avant. Si Télia souhaitait retrouver son âme d'enfant, Charlotte ne dirait pas non à l'emmener avec elle dans ses histoires loufoques, à lui montrer que l'amusement n'était pas fini et cela peu importait l'âge. Elle pourrait même lui montrer ses parents, devenus de vrais gamins par le départ de Lucy. Charlotte voulait montrer à Télia qu'être mature c'était bien, mais que parfois il fallait lâcher prise.

Mais pas forcément sur tout, notamment concernant Tibus, même si Charlotte avait toujours de l'espoir qu'ils se remettent ensemble, elle commençait à comprendre Télia, ce qu'elle ressentait et ce que lui faisait subir le poufsouffle. La rousse n'était pas la mieux placée pour faire changer le blond, elle le savait, elle n'avait pas de réel impact sur la décision de la serdaigle. Si celle-ci souhaitait abandonné, Charlotte ne pourrait pas l'en empêcher. Elle n'était pas ce genre de personne, seul Tibus avait ce pouvoir, mais comme disait Télia il fallait qu'il le lui montre et pour de bonnes raisons, qu'il montre qu'il tenait à la serdaigle, qu'il était prêt à lui donner quelque chose. « J'espère qu'il y arrivera. » répondit Charlotte, car c'était la seule chose qu'elle pouvait faire. Espérer que les choses s'améliorent entre eux. Même en s'interposant entre eux, comme elle le faisait, la poufsouffle ne pouvait rien faire d'autre. La preuve en était que Tibus avait agit de manière pour le moins blessante face à Télia lors de la dernière soirée. Charlotte n'en revenait pas qu'il ait pu faire ça, même s'il était son pote, savoir qu'il avait blessé la serdaigle parce qu'il n'était pas fichu d'attendre était blasant tout simplement. Renvoyer deux garçons qui n'avaient rien fait à part danser, pour au final se taper quelqu'un d'autre non loin de là où se trouvait Télia était horrible. Il avait dépassé les limites de l'entement. Car autant, Charlotte ne disait rien contre les mensonges qu'il faisait circuler, parce qu'elle ne les connaissait pas tous, sachant simplement quand Tib arrivait à faire s'éloigner un garçon de Télia, mais ce genre de comportement en soirée était désagréable. Peut-être que la serdaigle aurait dû se venger pendant qu'il faisait sa petite affaire, en trouvant un autre garçon. Mais alors que la brune lui répondait, Charlotte eu un déclic. Télia pensait que d'une certaine manière Tib avait un pouvoir sur elle, enfin montrait son pouvoir par ce genre de comportement, mais la serdaigle se rendait-elle compte de l'influence qu'elle avait sur le poufsouffle ? « Tu as déjà pensé à lui faire vivre la même chose, pas forcément de la même manière, mais lui montrer que toi aussi tu as du pouvoir sur lui. » Bon elle avait déjà dû y réfléchir, mais avec des personnes comme Tib, parfois il n'y avait pas trente-milles solution pour avoir son attention. Lui donner des claques par exemple en était un bon exemple. Charlotte trouvait ça fou, mais elle était d'un côté fasciné par Télia qui avait osée. Ce n'était pas forcément agréable, mais il avait dû le mériter. Pourtant, la serdaigle regrettait, se considérant faible parce que Tib arrivait à la faire sortir de ses gonds sans qu'elle ait eue le temps de réfléchir. « Je ne trouve pas que ce genre de comportement soit faible. C'est de sa faute, il ne t'aide pas à résister, te poussant à bout. Au bout d'un moment il en aura marre de se prendre des claques, crois-moi et arrêtera, enfin je l'espère. » Elle ne voulait pas tenter l'expérience de se prendre une baffe par Télia, mais si cette dernière était énervée, cela devait être plutôt violent pour les joues. Un jour Tib arrêterait de se voiler la face, un jour Charlotte serait enfin heureuse, un jour Télia aurait droit à son bonheur et elles pourraient en rire, en se revoyant des années plus tard. Les problèmes d'adolescents derrière elle, le futur se dessinait devant elles, les deux filles n'avaient qu'à s'y lancer à corps perdu. « J'ai hâte que ce jour arrive, pour en rire avec toi, oublier les problèmes que nous avions, car nous aurons réussit à avoir la vie que nous souhaitions. » Un jour, le bonheur frappera à leur porte, c'était certain.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Lun 20 Mar - 0:32
Opération information
Charlotte & Télia
La curiosité est souvent un mauvais défaut mais cela peut permettre de découvrir les autres.

Au final avoir piégé Charlotte dans les toilettes pour avoir des explications avait eut du bons les adolescentes avait pu avoir une vrai conversation chose qui ne c'était jamais produit avant aujourd'hui alors que pourtant les filles avait une personne en commun en la personne de Tibus qui était le meilleur ami de Charlotte et qui avait été le copain de Télia à un moment donné. Jamais Télia n'aurait penser pouvoir se confier si vite à une personne face à Charlotte elle avait ouvert son cœur comme jamais dévoilant tout un tas de chose que des amis proche ne savait pas la brunette ne se sentant pas comprise dans son amour pour le blond elle avait enfuie beaucoup de chose en elle pour ne pas être juger par d'autre la trouvant trop stupide d'aimer un pareil garçon. Elle pouvait comprendre ce sentiment car Tibus n'avait rien de bien valorisant dans son comportement, ce n'était pas un moche garçon mais pour la plupart des filles avec des valeurs son côté coureur de jupon le rendait totalement horrible et lui enlevait tout point de charme, mais l'aigle ne pouvait pas contrôler son cœur et celui-ci faible et fragile aimait le Poufsouffle. Aujourd'hui enfin elle avait trouvé une personne capable de voir qu'il y avait du bon chez le blaireau cacher, sous une carapace trop dur à percer pour une adolescente mais bel et bien là, c'était tellement un soulagement pour elle que les vannes c'était ouverte et elle avait parler à la rousse. Au final leur conversation avait beaucoup tourné autours de l'amour car si l'aigle ni croyait plus sa camarade Pouffy elle pensait qu'une belle histoire était toujours possible entre son interlocutrice et son ami, elle voyait les choses du bon côté quand Télia ne voyait plus que les mauvais trop obnubilé qu'elle l'était pas les derniers événement qui avait été pénible et l'avait mit hors d'elle. Et aussi de la simplicité et de la banalité, la bleu et bronze ne souhaitait pas avoir une relation compliqué qui sortait trop de l'ordinaire et Charlotte pouvait sans doute la comprendre la jeune femme étant méthamorphomage elle devait aussi avoir souffert de ne pas être comme les autres après tout les jeunes n'étaient pas connus pour être très clément les uns envers les autres et cela pouvait faire très mal parfois. Surtout que la jeune femme avait un grand besoin d'affection qu'elle en devenait très collante envers les gens qui était proche d'elle pour pouvoir combler à la fois son envie d'être comme tout le monde et de pouvoir aussi avoir le droit d'être aimer.


C'était surement dû à la perte de sa maman qui l'avait laisser avec un besoin émotionnel non comblé par son père trop absent pour s'en rendre compte et la jaune et noir lui avait alors demander si elle en avait ou non parler avec Tib car celui-ci ne pouvait pas deviner les besoins de sa copine ou de sa désormais ex copine mais quand l'aigle lui en avait parler rien n'avait changé il avait été égal à lui même et ne l'avait pas prit au sérieux ce qui avait eut pour effet de refroidir la jeune femme qui c'était alors braquée et refermée sur elle même il n'était pas simple de ce confier à autrui mais cela était encore plus compliqué quand cette personne ne prenait pas les confidences au sérieux. " La simplicité fait moins mal, prend moins de temps aussi cela peut faire du bien au moral quand la vie deviens trop complexe. Je pense qu'on ne se rend jamais compte du fait d'être ou non heureux tant qu'on ne perd pas se bonheur qui nous donné, comme on ma souvent dit c'est en perdant une chose qu'on se rend compte de sa réelle valeur. Réussir l'impossible serait sans doute plus gratifiant mais je ne sais pas si cela nous rendrait réellement heureux, cela doit dépendre de la situation et des personnes viser, les combats nous définisse mais ils nous changent aussi nous ne somme plus les mêmes après avoir combattue pour une chose et pour une autre et parfois on regrette ses changements qui se sont opérer en nous sans que l'on puisse le contrôler. Tibus n'est pas attentionné du tout pas même le minimum syndical et c'est terriblement déprimant à vivre en tant que petit ami, il n'est surement pas prêt mais dois-je mettre ma vie en suspens en attend que lui soit prêt ? Je ne pense pas que cela soit ça être heureux et si il à peur simplement alors c'est encore pire car battre une peur peut être le combat d'une vie sans certitude aucune de l'emporter" Télia pouvait comprendre que l'amour de part sa puissance et la dépendance que cela pouvait apporter soit effrayant mais elle ne pouvait vivre dans l'incertitude, dans le questionnement constant et l'attente d'un déclic chez un garçon qui pourrait ne jamais l'avoir. Elle aussi avait eut peur la première fois que son ventre c'était serrer en compagnie d'un garçon et que son cœur c'était mit à battre à tout rompre sans qu'elle ne comprenne pourquoi mais elle ne c'était pas fermé à cette nouveauté elle avait prit le temps de la comprendre et de l'accepter au contraire du blond qui repoussait toute forme d'attachement amoureux ou sentimental en dehors de l'amitié.



Et pour changer un peu de sujet elle avait alors parler de Charlotte qu'au final Télia ne connaissait pas, elle c'était rendue compte qu'elle ne savait rien de la meilleure amie de son ex qu'il ne lui en avait jamais vraiment parler et que ce n'était pas quelque cours en commun qui l'avait aider à en savoir plus sur la jeune femme qui pourtant lui avait l'air d'être une personne très intéressante à découvrir. Ce qui avait intrigué la Serdaigle c'était le fait que la rousse lui dise comprendre son sentiment après la perte d'un proche ce n'était pas un sujet souvent abordé dans une école et l'érudit avait voulu en savoir plus sur le parcours de sa camarade après tout les deux pouvaient en discuté ensemble si elles avaient des points commun cela pouvait aider à ce sentir moins seul, être comprit et soutenu pouvait parfois être important même si cela ne semblait pas être grand chose. Et au final la Pouffy c'était exprimer sur le fait que la sa sœur ai tourné le dos à sa famille pour rejoindre les rangs du mal ce qui avait du être extrêmement compliqué à comprendre pour une enfant voyant sa sœur comme modèles elle ne connaissait pas l'écart d'âge entre les deux sœurs Deauclaire mais elle était certaine que cela avait du être traumatisant pour la plus jeune qui n'avait pas du comprendre ce qu'il se passait, et qui maintenant vivait avec le manque de son aînée sans être certaines que celle-ci soit encore en vie, qu'elle ne tue pas des innocent pour son maître qui n'était pas une personne à suivre. Le pire étant sans doute de ne pas savoir si elle pourrait s'attaquer à elle ou non si les deux se retrouvaient face à face sur un champs de bataille. C'était donc facile de comprendre pourquoi la jeune femme n'était pas en état de s'intéresser aux histoires d'amour de son pote Tibus à cette période de l'année, la famille était quand même plus important que les amis à certains moment il fallait savoir revoir l'ordre de ses priorités. Télia n'aurait pas appréciée se retrouvait à la place de la blaireau qui était dans une situation compliqué tirailler qu'elle l'était entre son envie de protéger ses proches et d'avoir des nouvelles de sa sœur. " Un choix n'est pas définitif, ne perd jamais espoir un miracle peut toujours arrivé même quand cela semble très mal parti, tu pense qu'elle pourrait s'en prendre à ton père ? Je suis sans doute trop optimiste pour ce nouveau monde qui se crée je cherche toujours à voir le bon chez tout le monde et je manque de lucidité. Je ne pense pas qu'elle cherchera à te rallier à sa cause pour pouvoir le faire il faut avoir du mauvais en soit et clairement tu n'est pas ce genre de personne et elle te connait. On ne pourra pas prévoir ses réactions et actions maintenant qu'elle est à la botte d'un timbré mais j'espère que Merlin interférera en sa faveur" Eux n'avaient pas les cartes du destin de la Deauclaire en main, ils n'avaient même pas les leurs ce qui compliquait chaque choix, ils ne pouvaient pas prévoir ce qui pourrait se passer mais la peur de la rousse était normale et correcte tout ce qu'elle craignait pouvait arriver à un moment donné si elle se retrouvait face à la sorcière maléfique qui n'aurait sans doute plus toute son humanité à ce moment là.


L'aigle aurait aimer pouvoir rassurer son amie, et lui dire que tout irait bien mais elle n'aimait pas le mensonges et vu qu'elle n'était pas sûre de ce qu'elle pourrait dire elle ne disait rien. De toute manière le poids serait toujours présent on n'oubliait pas une personne que l'on avait aimer que celle-ci nous ai fait beaucoup de mal ou non cela restait en nous, une cicatrice à vie qui serait toujours douloureuse à certains moment de sa vie. " C'est en nous, nous n'y pourront jamais rien mais il est vrai que tout garder pour nous n'est pas la meilleure des solutions même si on ne veut pas faire de la peine à nos amis. Les amis sont de toute manière toujours intégrer à nos histoires d'une manière ou d'une autre par leur proximité avec nous on cherche à les protéger mais on ne peut pas réellement le faire de toute manière tout est écrit et nous pauvre humain que nous somme nous somme trop faible pour lutter. On ne peut pas taire tout nos soucis, les oublier non plus enfin cela dépend de l'ampleur du problème des fois il est bon de s'appuyer sur les autres et se confesser à eux" Certaines choses étaient trop lourdes trop important pour être porter tout seul surtout lorsqu'on était qu'un adolescent normalement tout parents conseiller à son enfant de venir le voir en cas de grave soucis mais dans le cas de Télia ce n'était pas possible, Charlotte elle ne voulait sans doute pas exacerber l'inquiétude que devait déjà avoir ses parents à propos de leur aîné elles étaient un peu bloquer. Mais les deux pouvaient bien s'aider et partager leurs petits soucis Charlotte lui avait demander si les deux pouvaient être amies comme quand elles étaient petites et que tout était plus simple qu'il suffisait de demander simplement à une personne si elle voulait être notre amis, ou notre amoureux. Et la jeune fille n'allait pas être contre elle appréciait cette conversation avec la Pouffy et voulait apprendre à la connaître encore un peu plus. La simplicité faisait du bien de temps à autre même si ce l'était pas réellement très présent dans la vie de Télia. Les deux avaient beaucoup parler de Tibus et il était l'exemple même que la simplicité c'était perdu avec les années et qu'en grandissant les humains avait tendance à se rendre la vie plus difficile qu'elle ne l'était déjà c'était bien dommage mais l'étudiante ne pouvait pas contrôler les faits et gestes des autres elle ne pouvait que se contrôler elle même du mieux possible et elle avait accepter d'être l'amie de Charlotte. " Dans une relation les deux parties ont leur tords quand cela va mal, j'ai toujours vu les choses comme cela je suis autant coupable que lui dans un sens parce que je m'accroche à une personne qui ne le souhaite pas. L'écarts n'est plus permis car la société actuelle prône le perfection et le paraître plutôt que l'humanité qui nous fait faire des erreurs de temps à autre, nous ne somme pas nous totalement nous même en pleine adolescence on se cherche on se construit et les erreurs des autres nous paraissent plus grave qu'elle ne le sont réellement. L'attachement fait peur mais au final on s'attache tous à quelqu'un même si l'on refuse l'amour, l'amitié est un attachement tout aussi fort et dangereux"


Mais finalement si petit tout était plus simple c'était sans doute parce que les paroles échangé, les aventures vécue était moins importante, moins complexe aussi tout était beau et rose et cela changeait tout. Tout changeait avec la complexité de la vie et cela rendait les relations plus importante et donc plus compliqué à gérer pour les adolescents qui était totalement perdue dans leur manière d'agir. L'érudit avait souvent l'impression d'avoir grandit trop vite, d'avoir perdu toute son âme d'enfant qui lui permettait de voir les choses sous le bon angle lui manquait mais en même temps elle avait dû grandir et mûrir une fois qu'elle avait perdu sa maman jeune et il ne lui était plus permis de rêvasser quand elle devait s'occuper d'elle  même et commencer une nouvelle vie avec un papa qui n'était pas prêt à prendre soins d'elle comme il l'aurait du encore trop fâcher qu'il l'était contre sa mère qui l'avait éloigné de lui après le divorce mais dans un sens Télia ne méritait pas de souffrir à cause de cela, d'être le souffre douleur d'une histoire d'amour qui c'était mal terminée, au moment ou tout cela c'était passer en plus la brunette n'était pas assez grande pour comprendre ce qui se jouait. " Je n'ai pas le choix que d'être mature je dois m'occuper de moi personne ne le fera à ma place et si j'agit comme une enfant trop longtemps ce n'est pas bon pour mon avenir. Parfois j'ai envie de craquer et de tout laisser tomber d'aller faire du tobbogan et de jouer à cache cache mais cela ne met pas permit alors je fais avec. On ne peut se préparer à voir la réalité du monde parce que ce n'est jamais ce que l'on attend. Cela casse quand même notre âme d'enfant d'une manière ou d'une autre" On ne pouvait pas être conscient des dangers de la vie et encore agir comme un vrai enfant ce n'était pas possible à ses yeux mais sans doute que si la rousse le disait c'était que pour elle c'était tout a fait réalisable et peut-être était-ce même ce qu'elle faisait pour sa propre vie, elle ne la connaissait pas assez pour savoir mais lâcher prise pour Télia était un peu manquer de respect à la mémoire de sa mère qui voulait la voir à tout prix réussir dans la vie, l'ado se mettait une pression monstre à cause de cela et elle conscience qu'elle n'agissait pas forcément de la bonne manière.


Comme dans son histoire avec Tibus ou tout allait totalement de travers, tout ce qu'elle faisait était mal prit, ou mal comprit, et la réciproque était vrai la jeune femme n'arrivant pas a accepter totalement le jeune homme et ses défauts elle gardait cependant les pieds sur terre et sentait qu'elle allait bientôt lâcher prise, arrêter de ce faire du mal pour une histoire qui n'en valait sans doute pas la peine. La jaune et noir elle avait encore de l'espoir pour leur couple et c'était bon à entendre cela lui donnait raison dans un sens car elle continuait à se battre malgré tout, plus pour longtemps certes, mais ses efforts étaient remarqué et encourager ce qui faisait un bien fou. Surtout que Tel n'attendait qu'un petit geste, une petite ouverte de la part de Tib qu'il lui dise tenir à elle, vouloir d'elle dans sa vie qu'il lui confie ses peurs suffirait mais rien de tout cela n'arrivait. " L'espoir fait vivre comme on dit" Les deux ne pouvaient pas faire mieux les cartes n'étaient pas de leurs côtés mais de celui du blaireau qui ne semblait pas avoir envie de les distribuer pour le moment ce qui était difficile à encaisser mais pour le moment l'aigle pensait y arriver plutôt bien elle n'avait perdu le contrôle de ses nerfs qu'une seule fois giflant le blond en plein couloir le jour où elle avait apprit pour ses mensonges à son sujet, ce n'était pas cher payer pour les horreurs qu'il avait pu raconter à son sujet car elle était convaincue de ne pas connaître les pires balivernes inventé par son ex pour ne pas qu'elle soit approcher. Son excès de colère n'avait pas fonctionner vu qu'à la soirée suivante il c'était taper Irélia à deux pas d'elle passant sous ses yeux fier comme un paon après avoir tabasser deux mecs qui c'était intéresser à elle ceci était toujours coincé au travers de la gorge de la jeune femme. " Je tente de le faire mais il réagit avec violence dès qu'un type m'approche cela prouve que j'ai un certains pouvoir sur lui mais je ne peux aller assez loin pour réellement le faire prendre conscience que son comportement dépasse la normalité d'une relation d'ex" Et Télia était du genre à s'en vouloir quand elle laissait les autres avoir du pouvoir sur elle comme le simple fait de réussir à la mettre en colère qui l'énervait contre elle même.


Elle se trouvait faible et ne supportait pas cela. " Il me pousser à craquer c'est ce qu'il veux me voir faible et sous son emprise mais je ne peux pas continuer à me mettre dans de tel état pour lui ce n'est pas vivable même si lui mettre une claque ma fait un bien fou sur le moment" Car oui à l'instant du coup elle c'était sentie soulagée et libérer d'un poids laissant sa colère sortir par sa force nouvelle et éphémère, tout ce qu'espérait l'aigle c'était de pouvoir un jour être heureuse et elle souhaitait la même chose à la Poufsouffle et qui sait peut-être pourrait-elles en rirent toutes les deux dans plusieurs années. " Je ne raterait se rendez-vous pour rien au monde" Après tout le bonheur n'était pas à laisser filer et si il pouvait être partager c'était encore mieux.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 564 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1166 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Opération information - Télia  Dim 30 Avr - 22:46

Opération information
Telia Dubois & Charlotte P. Deauclaire
Qui aurait pensé qu'elles en seraient arrivées là ? Qui aurait imaginé que d'une simple filature foirée, se découle une discussion honnête sur des points communs entre les deux filles ? Car même si elles ne se connaissaient pas vraiment avant de se retrouver coincé ici et à présent qu'elles se trouvaient face à face, Charlotte avait l'impression de vraiment comprendre et connaitre qui était Télia. Elle était une femme forte, mais brisé par un amour qu'elle pensait impossible, par un homme qui se trouvait être la meilleure amie de la rousse. Mais la serdaigle n'était pas uniquement brisée, elle était intelligente, elle savait ce qu'elle pouvait faire, ce qu'elle pourrait enduré et elle était spéciale aux yeux pour plus d'un regard. C'était une femme qui sans aucun doute pouvait se montrer douce, mais ferme aussi, motivant les gens, les écoutant raconter leur tristesse, tentant de les réconforter et de leur redonner le sourire. Et alors Charlotte comprenait mieux cette attraction qu'avait Tibus vis-à-vis de Télia. La rousse elle-même était fasciné par la serdaigle, d'une certaine manière, car même si elle ne voulait rien avoir de spécial, être simple banale, sa personnalité était magnifique. Elle savait ce qu'elle souhaitait, elle n'hésitait pas à dire si les gens allaient trop loin, et elle savait être là pour ceux qui en avaient besoin. Charlotte l'aimait vraiment bien, elle ne pouvait pas dire autre chose, mais cette rencontre faite dans les toilettes avec la serdaigle sera marqué dans son esprit sans doute pour toujours. D'autant que même si Charlotte ne savait pas trop ce qu'il allait advenir du non-couple Tibélia, elle savait qu'elle aurait l'occasion de croiser Télia plus d'une fois avant de devoir quitter Poudlard en fin d'année, tout comme le poufsouffle si ce dernier ne redoublait pas, ce qui était hors de question. Etrange sensation que de quitter l'école de magie, ses couloirs qu'elle avait tant de fois arpenter, en courant, en sautillant ou encore en se cachant du concierge. Beaucoup de souvenirs, et aujourd'hui c'était les toilettes du sixième étage qui marquait un nouveau souvenir. Charlotte était sans doute quelqu'un de bon pour Télia, car contrairement à tout ceux qui balançaient des rumeurs sur Tib, la rousse connaissait la véritable identité du blondinet. Tout comme Télia l'avait aperçu lorsqu'ils sortaient ensemble. Tib était recouvert d'une carapace et il fallait parfois du temps pour qu'il l'enlève devant vous. Charlotte faisait partie de ce genre de personne, même si elle savait qu'il ne le lui disait pas tout, ils ne parlaient pas des mêmes choses entre Cha et Tib ou Tic et Tac. D'une certaine manière, la rousse savait les sentiments que son pote avait pour la serdaigle ou bien elle pouvait les deviner et se disait qu'elle ne se trompait pas. Peut-être était-ce faux, mais elle possédait quelque chose qui manquait à beaucoup de monde quand cela concernait le sentiment amoureux : l'espoir. L'espoir faisait vivre, c'était l'un des moteurs les plus puissants de la vie et on si souvent tendance à les oublier. Mais n'était-ce pas plus simple d'avoir de l'espoir pour quelqu'un d'autre que nous ? Car après tout Charlotte avait beaucoup d'espoir pour le couple que formait Tib et Télia.

Et en même temps elle comprenait que la complexité de leur relation refroidisse un peu Télia qui ne souhaitait qu'une histoire simple. Cela devait sans doute être possible, mais Charlotte ne pouvait le garantir. Elle expliqua alors ce que cela lui avait fait de se sentir spécial. D'abord la surprise et l'inquiétude de ne pas pouvoir maitriser ce pouvoir, puis la haine des gens envers ce donc spécial qu'elle n'avait jamais cherché à avoir, puis finalement l'acceptation, la joie de se dire qu'on ne pouvait pas modifier qui ont été. Les choses nous arrivaient que cela voit volontaire ou non, on ne pouvait pas décider de ce qui allait se passer. Mais c'était facile de vouloir une vie simple, sans complication, dans ce cas-là il ne fallait s'attacher à personne, ou alors vivre avec sa moitié dans une maison de campagne, autour du monde ou ailleurs, mais ce n'était pas si facile. Et Charlotte en écoutant les paroles de Télia se demanda si ce n'était pas se laisser aller à la facilité que de la vouloir absolument. Il fallait se montrer courageux face à la difficulté, c'est ce que pensait la rousse. Elle préférait tenter de soulever des montagnes ou affronter l'impossible que de se laisser aller dans la simplicité. Sa vie était déjà suffisamment simple parce qu'elle en avait décidé ainsi, parfois se mettre un peu de difficultés ne pouvait pas faire de mal. Mais cela dépendait de la difficulté, car elle comprenait aussi Télia qui ne voulait pas de difficulté dans sa relation, qui ne voulait pas mener un combat perpétuel pour faire face à la peur de Tib face à l'amour. La poufsouffle comprenait. « Il est simple de faire les choses simples, mais ne serait-ce pas lâche d'une certaine manière que de choisir la simplicité à la difficulté ? C'est souvent comme ça on se rend compte bien trop tard de ce qu'on avait alors qu'on aurait dû profiter un maximum. Parfois les gens perdent le plus important pour eux en essayant d'atteindre les nuages, mais il oublie ce qui compte vraiment, le bonheur qu'ils ont, les gens qui les aiment. On les oublie souvent, mais si on regarde vraiment bien autour de nous, ils seront toujours là quoiqu'il se passe. Les combats que nous menons font partis de nous, il faut accepter chaque petite parcelle de notre être. Accepter d'être spéciale, d'avoir tel ou tel caractère c'est ainsi que les combats nous rendent heureux, car nous savons que nous avons fait cela pour une raison qui nous était importante. Bon d'accord Tib n'est pas du tout attentionné. Et s'il a peur, je sais que cela peut être difficile à combattre, mais c'est pour cette raison que certains combats ne se mènent pas seuls. Même si nous ne le souhaitons pas, nous aurons toujours des alliés quelques part, des personnes à qui on n'aurait pas pensé. » Charlotte voulait être une alliée pour Télia, elle ne voulait pas que cette dernière se sente seule face à ses sentiments envers Tibus, elle voulait pouvoir l'aider. Mais est-ce que les gens accepteraient de se laisser aider. Certains avaient tellement de fierté que c'était impossible de les aider et pourtant ils en avaient besoin. Et puis c'était ça être un poufsouffle, être loyal et toujours là pour leur amis.

Charlotte lui avait parlé de sa sœur, la seule qu'elle avait et qui ne lui avait plus donné de nouvelles depuis maintenant deux ans. Parfois la rousse regardait la presse pour voir si son nom n'était pas écrit quelque part, mais cela aurait été étonnant qu'elle se fasse voir à la vue de tous. D'un côté non cela n'aurait pas été étrange, elle adorait se donner en spectacle, mais que les gens sachent que c'était une mangemorte, cela n'aurait sans doute pas plu à son maitre. Alors Charlotte restait dans le flou, ne sachant même pas si sa soeur était toujours vivante. Télia avait perdu sa mère, elle pouvait comprendre ce que cela faisait de perdre un être cher. La rousse pouvait sans doute se considérait comme chanceuse puisque pour le moment elle ne savait pas si Lucy était toujours vivante ou non, mais elle pourrait très bien l'être et tué des innocents, pour le simple plaisir de faire souffrir l'autre. Charlotte n'en parlait jamais mais l'imaginer lui faisait énormément mal. Et Télia avait de l'espoir pour Lucy, pensait qu'elle pourrait sans doute changer d'avis. Mais si elle le faisait, le seigneur des ténèbres la pourchasserait. Il n'hésiterait pas à tuer toute sa famille et peut-être était-ce pour cette raison que sa grande soeur n'était pas encore revenue. Elle était dans l'incertitude, sans aucune information et ne pouvait en parler à personne. Pourtant, elle l'avait dit à Télia car elle avait eu envie de lui faire confiance alors qu'elles se connaissaient à peine. Ce n'était même pas que son père dont elle avait peur, elle avait peur pour tout le monde et ne savait à quoi s'attendre. « Je pense qu'elle pourrait s'en prendre à tout le monde. Je ne sais même pas si elle tien encore un peu à moi. C'est bon de pouvoir voir toujours le bon chez quelqu'un. J'ai beau me dire qu'il y a peut-être de l'espoir, plus le temps passe, moins j'y crois. Je ne sais pas dans quelle folie, ce timbré comme tu dis l'a amener. Merci de m'apporter ton soutien. Je ne parle pas souvent de ma soeur aux gens. » Elle était très reconnaissante envers Télia qui aurait pu n'en avoir rien à faire de ses problèmes mais qui pourtant écouter attentivement ce qu'elle disait. Charlotte espérait aussi que Merlin ne joue pas trop avec leur vie, qu'il les protège d'une certaine manière, mais est-ce que l'on pouvait demander ça au maitre du destin. Ne voulant pas mêler ni Tibus ni Aemon, Charlotte se rendit compte qu'elle avait en quelques sorte mêler la serdaigle à son histoire et peut-être que Télia ne souhaitait pas en faire parti. C'était le problème quand on tenait à quelqu'un d'une quelconque manière, on avait peur pour eux, on ne savait pas comment les protéger alors on évitait de leur raconter. « On peut protéger nos amis en s'éloignant d'eux, en montrant d'une certaine manière que l'on tien à eux. Mais alors on se retrouve seule. Je n'ai pas envie de parler de tout ça à Tib ou à Aemon, ils savent les grandes lignes de mon histoire, mais pas mon ressentis. C'est très dur de tenir les problèmes à distance, mais parfois il faut le faire ou alors tenter d'affronter de front la source de notre peine. Car tout n'est pas écrit, nous avons une part de liberté et parfois il faut que nous soyons assez forts pour faire face. » Et elle allait affronter Lucy, si elle ne pouvait pas la sauver, car elle ne voulait pas être responsable d'une certaine manière des meurtres horribles que pourraient accomplir sa sœur pour les services d'un fou.

Elle savait qu'elle aurait dû partager ce qu'elle ressentait avec ses amis, mais lorsqu'elle y pensait cela la rendait triste, et Charlotte ne souhaitait pas être triste. Ce n'était pas elle d'avoir un visage triste. La rousse changea rapidement de sujet demandant à Télia si cette dernière voulait être bien son amie. C'était stupide de demander cela de cette manière, mais elle ne voulait pas s'embêter avec plus de complexité. Leur vie n'était déjà pas simple, avoir de bons amis pourraient être très réconfortant. Et même si Charlotte demandait cela à la serdaigle, au fond d'elle la jeune poufsouffle savait qu'elles avaient déjà créé un lien ce jour-là, car on ne pouvait pas avoir une discussion de la sorte dans des toilettes avec n'importe qui. La rousse avait presque oublié la raison qui l'avait poussé à suivre Télia et à être piéger par cette dernier. Tibus. Qui encore une fois liait les deux filles, mais qui ne devait pas se rendre compte de ce qui s'était passé lors de leur discussion. Télia parla des relations en général qui devait être pratiquer par les deux partis et non seulement par une seule personne. Charlotte était d'accord sur ce fait, elle ne pouvait pas le nier, mais lorsqu'elle entendit les mots de Télia, la rousse se rendait bien compte qu'il faudrait donner encore plus d'espoir à la serdaigle. Son point de vue était intéressant, mais Charlotte ne voulait pas croire que l'être humain avait choisis de prôner la perfection plutôt que l'humanité, était-ce donc ainsi que le monde fonctionnait. La rousse ne voulait pas vivre dans ce genre de monde. Les erreurs étaient humaines, elles nous apprenaient des choses si on était assez futés pour en tenir compte, mais la perfection il n'y avait là aucune substance. « Je pourrais te dire que tu as tords quand tu dis qu'il ne veut pas s'accrocher à toi, mais ses gestes n'appuieraient pas mes propos. Au fond de moi je sais que c'est le cas, mais difficile à voir. La perfection contre l'humanité. Quelle stupide société ! Je préfère voir l'humain chez quelqu'un qu'un être parfait. C'est ennuyant la perfection. Nous faisons tous des erreurs et c'est de cette manière que l'on apprend à être de meilleures personnes. » Apprendre aussi à devenir adulte, d'une certaine manière.

Charlotte comprenait parfois Tibus, qui vivait une vie simple. Elle aussi au plus possible de profiter de sa jeunesse qui n'avait pas toujours été rose loin de là. Mais c'était difficile pour certaine personne de lâcher prise, de ne plus avoir les contrôles sur notre vie. Télia étant souvent seule chez elle, sans doute avec un père trop occupé avec son travail, elle devait s'occuper d'elle et l'histoire avec Tibus ne l'arrangeait pas forcément. Pas étonnant qu'elle ait l'impression d'avoir perdu son âme d'enfant. Charlotte ne pensait pas qu'on puisse la perdre définitivement, pour elle, cette part de nous était toujours là quoiqu'on dise, il suffisait simplement d'un petit déclic. C'était cette partie qui nous poussait à engager une bataille de bombe à eau ou encore à s'asperger d'eau pendant qu'on faisait la vaisselle, tout ce genre de choses irresponsable, mais tellement agréable. Ou aussi de casser des choses. Le simple fait que Télia lui parle de vouloir faire du toboggan ou de la balançoire, prouvait qu'elle l'avait toujours au fond d'elle et Charlotte afficha alors un sourire. « Et pourquoi tu te le refuse pour quelques minutes ? Parfois il faut pouvoir se laisser aller. Je t'aurais bien proposé d'aller faire du toboggan ou de la balançoire, mais je ne crois pas qu'il y en ait à Poudlard malheureusement. S'occuper de soit veux aussi dire prendre du temps pour faire ce que l'on a envie de faire. On ne peut pas tout contrôler, on ne peut pas être juste adulte, parfois il faut savoir lâcher prise, faire des choses qu'un adulte responsable ne feraient pas. » Tout le monde pouvait le faire, il fallait simplement débrancher le bouton de la responsabilité. D'ailleurs Charlotte devrait aller essayer d'aller dans les bains des préfets un jour, un endroit où elle n'était jamais allé. Petite pensée à noter à côté. Mais c'était ce genre d'idée qui était fascinant, ils étaient jeunes, Télia l'était plus par rapport à Charlotte. Cette dernière voulait que Télia retrouve cette âme d'enfant enfuit au fond d'elle.  

Mais il était vrai que face à Tibus c'était assez compliqué de ne pas pouvoir agir comme un adulte. Tout était si compliqué. En plus le blond n'aidait franchement pas. Charlotte savait qu'il ne souhaitait pas que les garçons s'approchent de Télia, soit c'était son délire, pourquoi pas, mais elle avait apprit par la même occasion qu'il pouvait devenir violent si cela arrivait et qu'il n'arrivait pas à avoir le contrôle. La rousse aurait aimé être là à la soirée, pour voir ça de ses propres yeux et peut-être éviter que cela n'arrive. Mais elle ne pouvait pas forcément y faire quoique ce soit, il avait dû être incontrôlable ce jour-là. Télia avait beau ne pas le penser, elle avait un pouvoir considérable sur Tib et cela effrayait le poufsouffle car c'était bien la première fois qu'à part sa mère, quelqu'un pouvait avoir autant de pouvoir sur sa personne. Enfin ça c'était les théories de Charlotte peut-être avait-elle tord. Alors, il se débrouillait comme un crétin et agissait sans réellement réfléchir à ses gestes, à ces propos sans se rendre compte qu'il blessait la femme qu'il aimait au plus profond de lui. Télia doutait des propos de la poufsouffle pensant surement que l'inverse était plus vrai, mais les concerné ne pouvait pas toujours tout voir contrairement aux personnes extérieure. « Je crois qu'il ne s'en rend pas compte. Mais d'un côté tu es aussi la seule copine qu'il ait eu. Tout le reste ne comptait pas vraiment, d'un côté il ne sait pas comment s'y prendre parce qu'il tien toujours à toi, mais ignore comment le montrer. Je sais Tib n'est pas un mec facile à suivre ... et qu'il devrait se réveiller un petit peu aussi. » Sur ce point les deux filles seraient d'accord. « Tu n'es pas faible au contraire, tu es forte, car tu sais comment aimer une personne. Savoir aimer n'est pas donné à tout le monde, et même si cela n'est pas simple, cela te donne encore plus de force que tu en as déjà. » mais Charlotte trouvait Télia courageuse car même si ce n'était pas facile avec Tib et qu'il était plus facile de baisser les bras que de continuer, elle avait toujours une once d'espoir en elle que le poufsouffle se rende compte. Quand bien même cela serait difficile, Télia y arriverait, Charlotte en était certaine. La serdaigle avait su dans quoi elle se lançait, mais ne se rendait pas compte de la difficulté. Réaliser l'impossible, réussit à conquérir Tibus pour de bon, si une personne pouvait y arriver c'était bien Télia Dubois. Et alors que les deux jeunes fille se souhaitaient mutuellement d'atteindre le bonheur, Charlotte parla de rire de leur conversation dans quelques années, ce qui ne manquerait pas d'arriver, c'était certain. Télia lui confirma qu'elle serait au rendez-vous ce jour-là. Et alors la poufsouffle se mit à sourire à nouveau.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
 
Opération information - Télia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Serons-nous des exclus de la Société de l'Information ?
» Votre fédération 2011.
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: