AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOUTIEN DUMBLEDORE
J. Faucett
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1068 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 280 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle a réussit à avouer son amour à Caleb mais ça la tue de ne pouvoir lui dire la vérité elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps

I have this human love, It shattered once or twice, It pulls me up and down, If it’s filled with jagged ice, Everyday I’m wanting something I couldn't have

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant  Sam 29 Déc - 22:12

Les erreurs d’un passé incertain
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Le temps passait. Comme une empreinte idéllébile sur notre âme, le temps semblait filer à une vitesse folle sans que l’on ne puisse rien contre lui. Il semblait que peu importe le temps qu’on passait à profiter, les erreurs et les choses nous rattrapaient bien trop facilement pour que l’on puisse y faire quoique ce soit. Du temps s’étaient écoulé, tel de la pluie sur le goudron du trottoir, Jaylin avait compris que le temps ne pourrait totalement effacer les blessures qui brûlaient en elle. Les erreurs qu’elle avait commise en suivant simplement son cœur, suivant la vie qu’elle voulait avoir mais qui sans s’en rendre compte ne pouvait être sienne. Elle avait peut-être pris la vie de quelqu’un d’autre, simplement par sa simple présence, s’imaginant ce que cela aurait pu être. Si Jay n’avait pas été là Caleb aurait sans doute rencontrer quelqu’un d’autre. Peut-être même qu’il aurait eu des enfants dans le futur et que parce que Jaylin était intervenue à ce moment précis dans sa vie, elle avait empêché des personnes d’exister. Elle ne savait pas, ne le connaissant pas dans sa véritable époque, mais ce qu’elle regrettait surtout était de lui mentir de la sorte. Elle savait que lui dire la vérité lui était impossible et si pendant des mois elle avait pensé braver la souffrance pour le faire, le regard qu’il lui avait lancé quand il avait compris l’empêchait aujourd’hui de le faire. Un regard froid, comme une impression qu’il se sentait trahit par la brune, qu’il aimait. Parce que oui il l’aimait. Si elle n’avait jamais dû le lui avouer, elle aurait eu tellement peur de le perdre que les mots étaient sortis sans qu’elle puisse le comprendre. Ses lèvres contre les siennes, elle avait entendu dans son murmure les mêmes mots qu’elle avait prononcé, liant ainsi leur destin l’un à l’autre sans pour autant être au courant des circonstances qui allaient suivre. Et le temps passait, Jaylin portant ce poids sur ses épaules, ne comprenant pas toutes l’importance que cela pourrait avoir pour l’avenir, ayant l’impression de commettre énormément d’erreur au fur et à mesure que les jours passaient. La jeune femme observait par la fenêtre de l’appartement de Caleb. Elle y passait beaucoup plus de temps que dans sa propre chambre, ne pouvant imaginer le manque que cela lui procurerait de ne pas dormir avec lui. Elle observait les gouttes de pluies tombaient à travers la fenêtre. Il n’était pas avec elle, et comme si le fait qu’il ne soit pas là lui permette de réfléchir, Jaylin comprenait que ses erreurs allaient influencer le passé de Caleb quand elle rentrerait en 98. L’aimer était-il une erreur ? Jaylin ne le pensait pas. Lui mentir ou omettre de dévoiler toute la vérité en était-elle une ? Oui malheureusement et c’était ça qui tracassait le plus la jeune femme. Et elle ne pouvait rien faire contre. Ni lui dire ni même le quitter pour le préserver, même si cette dernière pensée lui semblait être la meilleure chose à faire. Elle entendit la porte de la chambre s’ouvrir et elle se détourna vivement de la pluie qui glissait sur la fenêtre pour se retourner. Il se tenait dans l’encadrement de la porte et elle réduisit l’espace entre eux pour s’accrocher à lui, passant ses bras autour de son cou et le serrant aussi fort qu’elle le pouvait. Un geste semblait-il un peu stupide quand on savait qu’ils ne s’étaient pas quittés depuis longtemps. Mais elle avait besoin de le sentir contre elle, simplement parce que toutes les émotions qui s’étaient emmagasinées en elle lui avait fait avoir les pires pensées et que jamais elle ne pourrait le laisser sans s’immiscer dans sa vie. « Je suis heureuse que tu sois là. » murmura-t-elle toujours serrer contre lui. Elle se détacha de lui, l’observant attentivement peut-être de manière trop intensive. Elle ne voulait pas qu’il s’inquiète des pensées qui l’occupait alors elle préféra dire d’un ton léger : « Que va-t-on faire aujourd’hui ? S’enfermer à double tour dans ta chambre ou plutôt aller se balader quelque part ? » Jaylin souriait. Elle ne savait pas si son comportement envers lui allait éveiller des soupçons et elle préférait qu’il n’y pense pas, qu’il ne se pose pas de questions. Si la jeune femme était préoccupée c’était l’une des choses qu’elle ne pouvait pas lui expliquer. Elle ne voulait pas devoir l’oublietter à nouveau, elle ne voulait pas revoir ce regard et pourtant une question la taraudait malgré tout. Jaylin laissa le silence s’installe, la conversation se faire avant finalement de regarder Caleb dans les yeux : « Tu t’es déjà demandé de quoi serait fait ton futur ? » Elle ne savait pas s’il comprendrait qu’elle parlait d’un futur avant qu’il ne la rencontre ou s’il imaginerait un futur ensemble, mais elle avait envie de savoir ce qu’il pensait de l’avenir, de ce qui pouvait arriver.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Dernière édition par J. Faucett le Ven 1 Fév - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NEUTRE
Caleb Carlton
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 158 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 146 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant  Ven 11 Jan - 13:05

Le temps d'une visite

ft Aurora Beckett|Caleb Carlton

Pouvoir être avec Jaylin réellement ^être avec elle apportait la plus grande joie a Caleb cela lui suffisait et il avait trouvé son parfait équilibre loi,n de se douter de tout et encore moins des questionnement de sa chérie. En tout cas il était presser de rentré dans son appartement étudiant pour pouvoir la retrouvée il savait qu'elle serait là-bas il connaissait son emploi du temps et il savait qu'elle rentrait toujours rapidement pour qu'ils puissent se retrouvé et passer du temps ensemble c'était le plus important pour eux et sans doute pour tout jeune amoureux pouvant enfin goûter à la liberté de se voir quand ils le souhaitaient. Passant la porte de l'appartement il le trouva plonger dans le silence Tibus ne devait donc pas être rentré sinon il entendrait leur chamaillerie les deux n'étant pas réellement fait pour passer du temps ensemble sans avoir envie de s'envoyé des piques dans la tête et ne voyant pas la brune dans le salon qu'il traversait il alla dans sa chambre dont la porte était fermé c'était sans doute là qu'elle se cachait et il ne c'était pas trompé car il la trouva là regardant la fenêtre qu'elle abandonna à son arrivé pour venir se blottir contre lui comme si ils ne c'étaient pas vu depuis des millions d'année et pas seulement quelques heures. Mais il ne dirait jamais rien face à ce genre d'élan d'affection cela lui faisait au contraire le plus grand des biens le confortant dans le fait qu'on pouvait aimer extrémement fort et être aimé en retour de la même façon chose dont il avait longuement douté à cause de sa relation plus que conflictuel avec ses parents.

Et ce qu'elle lui souffla ne pu qu'agrandir son sourire, lui aussi était content d'être là avec elle c'était même une certitude.
" Je suis heureux d'être là aussi les cours me paraissent extrêmement long sans toi"
Il devenait sans doute accro à la présence de la brune et Caleb ne savait pas si cela était une bonne chose ou non en tout cas il l'observait et il voyait que son air n'était pas comme d'habitude comme si quelque chose la tracassait et qu'elle tentait de ne pas faire remarquer son inquiétude sur il ne savait pas quel sujet.
" Et si on parlait plutôt de ce qui te perturbe et que tu essaye de me cacher ? On peut faire ça en se baladant si tu le souhaite moi ça me dérange pas"
Par contre il n'était pas prêt pour la question suivante que lui posa la brunette son futur non il ne l'avait jamais imaginé ne sachant pas de quoi il serait fait en dehors de son plan de carrière professionnel.
" Non je n'ai jamais imaginé mon futur en dehors de mon plan de carrière qui était tout tracé je ne sais pas de quoi ma vie sera faite, et toi tu te projette dans l'avenir ? Tu sais de quoi sera fait ton futur ?"
C'était une question différente car personne ne savait réellement de quoi serait fait l'avenir on pouvait juste l'imaginer et croiser les doigts pour que cela soit comme on le voulait. Et il se demandait bien ce qui avait pousser la brune à ce questionné là dessus aujourd'hui, car cela n'était pas courant comme questionnement qu'elle lui demande le programme de la journée oui mais parler comme ça de futur était un peu déroutant pour le brun qui ne savait pas ce que sa petite amie avait en tête.
" C'est ça qui te travaille ton futur ? Comme ça d'un coup ou tu y pense depuis un moment ?"
Avait-elle peur que celui ci ne soit pas à la hauteur de ses espérance ? Caleb ne savait pas et il était du coup lui aussi en plein questionnement alors qu'il était arrivé à l'appartement l'esprit serein et prêt à passer une bonne après midi avec sa chérie comme quoi les plans n'étaient pas toujours réalisé et il valait sans doute mieux ne pas trop en faire.
" Tu sais que tu peux me parler si ça va pas même si je suis pas le plus sérieux des mecs de la terre je peux essayer de t'aider si c'est dans mes cordes"
Même si pour le coup en matière d'avenir il n'était clairement pas le mieux placé pour pouvoir aider Jaylin ne sachant pas ce qu'elle souhaitait voir ou non arrivé dans sa vie futur et si il ferait partit de se futur même si il croisait les doigts pour que cela soit le cas ne souhaitant pas voir leur histoire se terminé.

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
SOUTIEN DUMBLEDORE
J. Faucett
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1068 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 280 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle a réussit à avouer son amour à Caleb mais ça la tue de ne pouvoir lui dire la vérité elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps

I have this human love, It shattered once or twice, It pulls me up and down, If it’s filled with jagged ice, Everyday I’m wanting something I couldn't have

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant  Jeu 31 Jan - 22:11

Les erreurs d’un passé incertain
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Le pire pour Jaylin était sans doute qu’elle ne pouvait rien dire à Caleb. Elle avait beau l’aimer de tout son cœur elle ne pouvait pas lui dire toute la vérité sur son histoire. La jeune femme savait que non seulement c’était impossible mais qu’en plus elle risquerait de le perdre. Après tout à quoi bon s’attacher pour finalement perdre la personne par la suite ? Jaylin avait l’impression de retomber dans les méandres qu’elle avait connu la première fois qu’elle était sortie avec lui, sentant qu’elle ne devait pas s’attacher parce que cela pourrait lui détruire son cœur, mais à cette époque elle avait décidé de fuir quand ses sentiments étaient devenus trop fort. Aujourd’hui c’était différent. Caleb comme elle avait fait du chemin pour être capable de prononcer les trois mots qui allaient sceller leur destin. Elle les avait prononcés la première incapable de résister plus longtemps, mais maintenant qu’elle avait avouer ses sentiments elle se sentait incapable de vivre sans lui. Pourtant Jaylin se rendait bien compte que lui mentir ainsi était quelque chose de malhonnête surtout quand cela concernait l’amour, elle aurait sans nul doute dû fuir encore une fois, mais elle savait que son cœur ne supporterait pas la perte de Caleb. Tirailler entre ses deux choix, meurtris par ses propres démons qu’elle ne pouvait partager, Jaylin se trouvait seule dans la chambre en attendant qu’il rentre de ses cours. Elle vivait presque chez lui maintenant, elle adorait être là quand il rentrait, elle aimait passer du temps avec lui et puisque Tibus était partis pendant quelque temps l’appartement n’avait été qu’à eux pour un moment. Mais malgré la joie qu’elle ressentirait face au retour de Caleb, Jaylin ne cessait d’être préoccupé par ses pensées. Elle n’aimait pas être seule comme si la solitude amenait de sombres pensées qu’elle ne voulait pas entendre. Combien de temps resteraient-ils ? Jouait-elle avec le futur de Caleb ? Qu’aurait-il fait si elle n’avait pas été là ? Que se passerait-il quand elle partirait ? Que lui arriverait-il ? Comment vivrait-il cet abandon involontaire ? Toutes ses questions ne cessaient de hanter la jeune femme mais elle devrait sans doute arrêter d’y penser. Jaylin avait fait un choix en avouant ses sentiments, retourner en arrière signifierait la fin d’une histoire, la fin d’un tout et la douleur sans précédent qui suivrait. Elle entendit des bruits de pas et le bruit de la porte qui s’ouvre avant de se retourner pour sauter dans les bras de Caleb. Il lui avait manqué, énormément, comme s’il était la solution à toutes ses questions, sentir son odeur, ses bras autour d’elle la réconfortait. Après lui avoir avouer qu’il lui avait manqué, il confirma ses dires en parlant du fait que les cours lui paraissaient bine long sans elle. Jaylin eu un petit sourire avant de répondre : « J’imagine bien, mais au moins je suis là quand tu rentres. C’est ton réconfort de la journée j’espère ? » Mais si Jay souriait ses yeux continuaient à trahir son ressenti face à toutes ses interrogations. A force de se voir régulièrement, Caleb comme Jaylin commençaient à bien se connaitre l’un l’autre et malgré le fait qu’elle propose de faire quelque chose cette après-midi il ne manqua pas de comprendre ses troubles. Sans savoir pour autant de quoi il s’agissait, Caleb lui demanda de lui expliquer. LA dernière proposition resta en suspend alors que Jaylin fixait le jeune homme. Elle ne pouvait rien lui cacher, pas ses expressions, mais pourtant le plus gros secret de l’ancienne serdaigle ne pouvait être révéler au grand jour.

A la place elle lui posa une autre question. Etrange question, mais pour le moins intriguant qui amenait sans qu’il le sache sur les interrogations de la jeune femme. Avait-il imaginé de quoi son futur serait fait ? Jaylin réussit à lire la surprise sur le visage de Caleb, preuve qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui pose ce genre de questions, mais elle avait envie de savoir. Est-ce qu’il avait imaginer une vie de famille bien posé avec enfant ? Avec elle ou sans elle ? Un boulot, une maison, comme tous les autres s’imaginaient ? Caleb lui répondit qu’il ne l’avait jamais vraiment fait en dehors de ce qu’il voulait faire plus tard. Au moins il ne se berçait pas d’illusion. Et Jaylin qui était pourtant l‘une des premières à penser qu’il fallait profiter de l’instant présent était pourtant la seule ici à s’être poser une multitude de questions concernant l’avenir. Elle plongea son regard dans celui du brun, toujours dans ses bras, ne sachant pas où commencer. Une envie irrésistible de tout lui dire la prenait aux tripes, mais elle avait si peur. « Je … J’y ai pensé plus d’une fois, quand j’étais plus jeune, imaginant de quoi ma vie serait faites. J’imaginais voyager, j’imaginais vivre une belle vie et découvrir des choses, mais … mais maintenant je ne suis plus sûre de rien. Et d’un côté ça me fait peur. » Oui elle avait énormément peur, elle savait de quoi serait fait le futur, elle le savait ou du moins elle l’avait sût. Elle n’était plus sûre de ce que l’avenir leur réservait, elle savait simplement qu’un jour ils ne pourraient plus se voir aussi souvent. Jaylin resta un instant dans ses bras avant qu’il ne lui demande si c’était ça qui la tracassait. Oui d’un coup comme ça, elle y pensait, elle y pensait si régulièrement pourtant, dans ses pensées, dans ses cauchemars et dans les moments où il n’était pas avec elle. « Oui ça me travaille … » murmura-t-elle. Jaylin se détacha de Caleb, s’éloignant de lui, ne sachant pas si cette conversation avait du bon. Non elle aurait simplement dû profiter du moment, du fait qu’elle était avec lui et qu’elle ne savait pas quand elle partira. Mais il lisait en elle, il avait su ses tracas et maintenant Jay ne pouvait pas éviter la discussion. Mentir n’était pas une option et une part d’elle-même se demandait s’il ne comprendrait pas de lui-même à force. Elle l’entendit dire qu’elle pouvait lui parler et Jaylin eu un sourire en l’entendant dire qu’il n’était pas l’homme le plus terre à terre. L’ancienne serdaigle pouvait lui parler, elle en avait besoin, sa plus grande crainte ne pouvant se terrer éternellement en elle. « J’y … j’y pense depuis un moment en fait … j’ai peur de ce qu’il va se passer. C’est stupide en fait d’avoir peur surtout qu’on ne puisse rien prévoir normalement … mais j’ai cette angoisse qu’il se passe quelque chose. » répondit-elle commençant à se mouvoir dans la chambre avant de s’arrêter dos à lui. Ce n’était pas le moment, ce n’était pas le moment d’en parler, elle ne devait pas … « J’ai peur de te perdre …  » répondit la jeune femme. Jaylin se sentait étrangement mal à cette pensée, mais ne devrait-elle pas simplement se taire ? Elle secoua la tête en posant sa main sur son front. « Je ne devrais pas pensé à ça, je sais. Tu as sans doute envie de parler d’autre chose après ta journée.  » Oui il avait sans doute penser à se reposer, à profiter d’être ensemble, mais non pas d’avoir une discussion sur le futur.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
NEUTRE
Caleb Carlton
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 158 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 146 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant  Ven 8 Fév - 17:22

Le temps d'une visite

ft Aurora Beckett|Caleb Carlton

Caleb en passant la porte de son appartement était loin de se douter de l'état de sa copine, il ne pensait pas la retrouvé aussi stresser et inquiète qu'elle l'était même si elle tentait de lui cacher. Il était le genre d'homme à ne pas franchement se prendre la tête et se poser mille et une question alors en comprenant difficilement ce qui taraudait le jeune femme il eut du mal à répondre, il ne pouvait pas tellement la rassurer alors dans un premier temps il se contenta de rebondir sur le début léger de la conversation qui était bien plus simple à manier pour lui et qui n'était pas tellement dangereux.
" Tu est clairement le réconfort de ma journée tu n'en doute pas au moins ?"
Parce qu'il n'était peut-être pas le plus expressif en matière de sentiment mais il pensait avoir réussit à se faire comprendre et à transmettre ce qu'il ressentait à la jeune femme surtout depuis leur conversation à coeur ouvert qui avait mené à la déclaration de leur sentiment respectif. Bon maintenant qu'il avait répondu au plus simple il devait réussir à lui répondre au sujet de ses questionnement et peur sur l'avenir et cela n'était pas le plus simple du monde avant qu'elle ne lui pose la question il n'avait jamais pensé à ce que serait son avenir il se contentait plutôt bien de projet à cours terme sachant en plus qu'il ne contrôlait pas cette chose nommé avenir qui pouvait être modifié par plein de paramètres qu'il n'avait pas en main c'était terriblement frustrant pour lui de ne pas pouvoir lui répondre correctement et de ne pas pouvoir l'aider aussi bien qu'il le souhaiterait et pourtant il faisait de son mieux pour se concentrer.
" Pourquoi pense tu que tu ne pourra pas voyager et découvrir de belle chose ? Pourquoi vouloir faire des plans pour des dizaines d'année plus loin ? L'être humain à tendance à vouloir prévoir pour être rassuré et avoir des sortes d'objectif à atteindre mais plus on place loin l'objectif plus on prend le risque de ne pas l'atteindre parce que cela ne dépendra pas que de nous mais de la vie"
Caleb voulait comprendre après tout pour que cette conversation soit utile et apporte quelque chose à la brunette il devait comprendre ce qu'il se passait réellement en elle sans se douter qu'elle ne pourrait jamais lui répondre en toute franchise et lui donner les informations qui lui seront utile pour totalement pouvoir l'aider.

Bon en tout cas il avait réussit à mettre le doigt sur ce qui la travaillait et c'était une bonne chose pour lui qui n'aimait pas sentir les gens qui l'entourait ne pas être au top de leur forme.
" Je ne sais pas si tu pourra réellement trouvé des réponses apaisante à ce sujet là"
Il aurait voulut pourtant pouvoir la rassurer et lui trouvé de parfaite réponse pour qu'elle puisse passer à autre chose mais ce genre de questionnement n'avait sans doute pas d'aboutissement l'avenir c'était une chose qu'on ne touchait jamais réellement, on vieillissait mais on avait toujours un autre avenir auquel pensé, jusqu'à ce qu'on sache que notre avenir était de mourir parce qu'on était déjà bien vieux, et il ne voulait pas que Jaylin soit perturbé par cela tout au long de sa vie.
" Tu ne peut pas te pourrir la vie à avoir peur d'une chose que tu ne pourra pas contrôlé, ton avenir tu ne peut pas le prévoir à l'avance, tu ne peut pas évité les merdes qui y seront présente comme tu ne peut pas choisir la source de joie qui y sera, il se passera toujours quelques choses Jay la vie est comme ça elle nous donne elle nous prend on peut pas être heureux du début à la fin sans mauvaises passe mais si tu ne profite pas des bonnes tu partira de ce monde avec des regrets et je crois que c'est pire que de ne pas savoir de quoi demain sera fait"
Raté sa vie passer à côté de tout c'était un constat sans doute terrible et il ne voulait pas de cela pour sa chérie qui méritait bien mieux, cependant il comprenait que pour son cerveau d'aigle cela soit difficile de se mettre sur pause et de ne pas chercher à avoir mille et une réponse sur des sujets complexe et incompréhensible.
" Je ne sais pas si je ferais toujours partie de ta vie aujourd'hui je te dirais que oui mais je ne sais pas comment je vais évolué si je vais mourir à trente ou à soixante ans, ou plus tard, je ne sais pas si tu sera toujours amoureuse de moi dans cinq ans, mais je sais que là aujourd'hui tu ne va pas me perdre"
Cab devait être rassurant c'était la seule chose qu'il pouvait faire dans une pareille situation.
" Je pensais oui faire autre chose mais tu a besoin de parle de ça donc on en parle c'est comme ça que ça marche un couple chérie"
Même si il était épuisé de sa journée il aurait toujours des forces et du temps pour l'écouté et l'aider du mieux possible.
" Je ne sais même pas si j'arrive à t'aider vu que ce n'est pas une chose qui m'arrive"
Là-dessus ils étaient pas mal différent.

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
SOUTIEN DUMBLEDORE
J. Faucett
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1068 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 280 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle a réussit à avouer son amour à Caleb mais ça la tue de ne pouvoir lui dire la vérité elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps

I have this human love, It shattered once or twice, It pulls me up and down, If it’s filled with jagged ice, Everyday I’m wanting something I couldn't have

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant  Ven 1 Mar - 18:39

Les erreurs d’un passé incertain
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Caleb la connaissait très bien. Beaucoup plus d’une certaine manière qu’elle ne l’aurait pensé. Après tout ils avaient vécu beaucoup de choses ensemble et Jaylin espérait pouvoir en vivre d’autre encore avec lui. Même si elle avait voulu cacher ses états d’âme il avait compris que quelque chose clochait quand il était rentré. La jeune femme aurait sans doute dû se taire, ne rien dire et passer à autre chose de plus jovial. Mais elle était incapable de lui mentir plus qu’elle ne le faisait déjà. Elle voulait en parler, voir ce qu’il pensait de tout ça, surtout de l’avenir qu’il ne connaissait pas et que Jay connaissait. Même si aujourd’hui elle n’était plus certaine de ce que cela allait donner. Elle n’était pas intervenue dans la relation de ses parents de peur que ça engendre des problèmes, ayant simplement était visité son ancien village pour voir sa sœur enfant en compagnie de sa mère. Au fond Jaylin savait que sa famille lui manquait un peu, mais si un choix s’imposait entre Caleb et les Faucett, ce choix avait déjà été fait. Pourtant ce n’était pas à elle de choisir, malheureusement pour la jeune femme, le destin avait déjà pris sa décision. Dans quelques temps elle allait le perdre, peut-être pour toujours, incertaine de savoir s’il voudrait pardonner à une adolescente de seize ans qui lui aurait fait du mal. Mais elle ne pouvait rien dire, elle ne pouvait que savoir s’il s’attendait à vivre des choses avec elle, à imaginer son avenir comme Jaylin le faisait parfois. Jaylin tentait d’éviter de dévoiler ses pensée, tentant de parler de choses légères comme le fait que la journée sans lui avait été monotone, enfermée qu’elle avait été prise par ses obscures réflexions. Elle lui demanda si elle était le réconfort de la journée de son chéri, une question qui se voulait un peu égocentrique d’un côté, mais qui n’était pas très étonnant venant de la bouche de la jeune femme. Quand il lui répondit que c’était le cas et qu’il espérait qu’elle n’en doute pas, Jaylin ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusé. Même si elle savait qu’il l’aimait, elle aimait entendre parfois des phrases de ce genre, non pour se rassurer, mais parce que ça faisait du bien. « Je n’en doute pas une seconde.  » répondit-elle toujours le sourire aux lèvres. Mais alors que la jeune femme venait à poser une question étrange, son sourire disparu petit-à-petit, faisant part des inquiétudes qu’elle avait, de l’avenir qui lui semblait si incertain depuis qu’elle l’avait rencontré.

Au fur et à mesure de la conversation, elle ne pouvait pas vraiment lui dire qu’il était la cause de ses réflexions, ayant peur qu’il ne le prenne mal, mais depuis qu’elle avait apprit à aimer, depuis qu’elle lui avait avouer ses sentiments, la plus grande peur de Jaylin était de le perdre à jamais. Et si c’était sans doute une inquiétude qu’on avait quand on été amoureuse, pour elle ce serait un jour bien le cas. De là tout arrivait, ses milliers de pensées s’entrechoquant, entre lui disant de profiter simplement du moment avant de le perdre, d’imaginer peut-être un jour de le retrouver ou encore de continuer à croire à un avenir qui ne pourrait être. Caleb semblait préoccupé par ce qu’elle lui disait, tentant de la réconforter sur le fait qu’elle pourrait sans doute voyager si elle le voulait, mais que prévoir des choses n’étaient pas une chose à faire dans un monde où tout pouvait arriver. Jaylin le savait, mais en entendant ses mots, elle se sentait en quelque rassuré. Il ne prévoyait rien, il ne s’imaginait pas un avenir et peut-être aurait-il moins de déception de n’avoir rien prévu. La jeune femme fixait son regard dans celui de son amoureux, tentant de percevoir des choses imperceptibles, une réponse peut-être à ses plus grandes craintes, écoutant chaque mot qu’il prononçait, avant de détourner les yeux pour lui répondre. « Parce que les choses sont incertaines. On ne sait jamais de quoi demain sera fait, si on sera toujours là ou non. Je sais qu’on ne devrait pas faire de plans aussi éloignés, mais c’est ce qui fait rêver d’une certaine manière, comme des rêves de gamins qu’on a et qui reste malgré le fait qu’on grandisse.  » On avait tous des rêves, des espoirs et des envies, certaines totalement inaccessibles mais qui nous faisait pourtant vivre jour après jour. Jaylin tentait d’expliquer, mais incapable de dévoiler toute la vérité à son chéri, elle essayait de répondre comme elle pouvait. Une part d’elle espérait qu’un jour il comprenne à force de conversation comme celle-ci, qu’il comprenne pour lui en vouloir sans doute comme la dernière fois, mais qu’il sache au moins et que ce fardeau que la jeune femme portait puisse totalement disparaitre. Le perdre pour la vérité ? Était-ce donc ça qu’elle voulait ? Préférait-elle lui mentir, tel une personne qui use d’un filtre d’amour ? Non la jeune femme aurait aimé être honnête, elle aurait aimé pouvoir lui dire et qu’il comprenne qu’elle n’ait rien pu dire, qu’il comprenne qu’elle avait essayé de le protéger d’elle-même et qu’il comprenne toutes les inquiétudes qu’elle avait.

Jaylin avoua que ces pensées revenaient souvent, Caleb savait que nul ne pouvait avoir les réponses aux interrogations de la jeune femme qu’on devait simplement vivre avec. Et alors qu’elle lui avouait avoir peur de tout ce qui allait se passait, peur de le perdre et peur qu’il arrive quelque chose sans qu’elle ne puisse rien y faire, le jeune homme lui répondit que personne ne pouvait complètement savoir. Il lui répondit une chose qu’elle savait déjà et contre laquelle elle aurait aimé pouvoir se rebeller, cette fatalité de l’avenir incertain, mais elle ne pouvait pas ou pas complètement. Jaylin marchait dans la chambre, s’arrêtant un instant avant de machinalement à jouer avec ses mains et ses doigts. Les paroles que Caleb lui disait bien que très dure à entendre, la réconfortait, comme si le fait de l’entendre dire et de ne pas le penser rendait tout ça beaucoup plus réelle. Elle l’écouta jusqu’au bout, continuant à jouer avec ses doigts avant de s’arrêter pour reprendre la parole : « C’est injuste … la vie l’est je le sais bien, mais sommes nous donc contraint de vivre sans pouvoir rien faire contre ce qui arrivera ? Simplement profiter comme tu le dis ?  » Elle s’était retourné vers lui en posant la dernière question. La réponse l’aiderait, lui donnerait une direction à suivre, à savoir ce qu’elle devait faire face à la vérité qu’elle connaissait. Devait-elle simplement profiter de l’amour avant que tout ne s’envole ? Jaylin le regardait, sa voix se brisant quand elle lui avoua avoir peur de le perdre et ce que lui répondit Caleb ne la rassurait pas totalement, même si elle devait bien avouer qu’il avait raison. On ne pouvait rien savoir, on espérait simplement. Pour le moment elle ne le perdrait pas. « J’espère quand même que tu seras toujours là à soixante ans. Qu’on sera toujours là.  » répondit-elle. A soixante ans … Dans une quarantaine d’année … l’aurait-elle revu à ce moment-là ? Elle qui serait beaucoup plus jeune que lui à ce moment-là ? Elle espérait être avec lui, à cet instant précis elle espérait. Jaylin tenta de chasser ses pensées, expliquant que parler de tout ça n’était certainement pas ce à quoi il s’attendait en rentrant, mais il la rassura sur le fait que dans un couple les discussions de ce genre devaient bien avoir lieu. Caleb rajouta qu’il espérait aider malgré tout même si sans doute était-il étranger à tout ça, ne sachant qu’une partie de ce que Jaylin savait. La jeune femme s’assit sur le lit, se rendant compte de ce que son copain faisait pour elle. « Oh si tu arrives à m’aider ne t’en fais pas, ça fait du bien d’en parler quand même, malgré le fait que me connaissant ceux sont des craintes qui risquent de revenir malgré moi. J’aimerais pouvoir ne plus y penser, mais ça me hante parfois, ça m’inquiète et ça fait du bien que tu m’écoutes. Tu aurais pu ne rien vouloir entendre en étant complètement fatigué, même si je ne pense pas que tu aurais agi de cette manière. »  La jeune femme savait que certains garçons auraient réagit de cette manière, mais au fond Jaylin savait que Caleb ne l’aurait pas fait.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant  
Revenir en haut Aller en bas
 
Caleb - Les erreurs d'un passé inexistant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Que s'est-il passé le 12 janvier 2010? Un ultimatum au peuple irréductible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: University :: Habitations étudiantes :: Résidence universitaire :: Appartements-
Sauter vers: