AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEMBRE DE L'ORDRE
Minerva McGonagall
Minerva McGonagall
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 376 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 14 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
MessageSujet: “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  EmptyDim 11 Nov - 17:04
« Plouc » « Plouc » « Plic » « Plac » Minerva écoutait le bruit de la pluie qui tombait sur la fenêtre de son bureau. Elle regardait, sans vraiment regarder, sans vraiment faire attention aux paysages qui s’étendaient sous ses yeux, par la fenêtre, songeuse. Son corps était dans son bureau, son esprit, lui, était bien loin de Poudlard. Les bruits des gouttes de pluie sur sa fenêtre était inconsciemment utilisé comme un métronome pour les pensées.

A quoi pouvait-elle penser ? C’était bien simple. Aux récents événements. Même si Minerva faisait en sorte de ne pas le montrer, ce qui se passait autour d’elle l’atteignait bien plus qu’elle ne le laissait paraître. En même temps, quelle personne censée, humainement constituée d’un cœur et pouvant ressentir des sentiments et des émotions ne souffrirait de la mort d’anciens élèves, d’élève, d’amis ou de membres de sa famille, ne souffrirait pas de voir d’autres personnes souffrir, ne souffrirait pas de voir des enfants, censés s’épanouir vers l’âge adulte, avoir peur pour leur vie et celle de leur proches tous les jours… ? La vieille sorcière était une humaine, avant d’être une femme célibataire, professeure de Métamorphose, directrice de la maison Gryffondor et directrice adjointe à Poudlard, elle souffrait de ces temps sombres de guerre, même si seul Albus connaissait cette souffrance muette qu’elle n’exprimait que trop rarement.

« Professeur McGonagall ? »

Ce fut une voix féminine et douce qui rompit le fil des pensées de Minerva. Une main à son cœur, surprise, la sorcière se retourna pour voir une tête rousse émerger de la porte, précédemment close, du bureau de la stricte et sévère professeure McGonagall.

« Mademoiselle Ev… Madame Potter ? s’étonna la fière sorcière, qui ne s’était aucunement attendue à recevoir la visite de son ancienne élève, récemment mariée. »

Son ancienne élève lui expliqua qu’elle avait toqué à la porte mais n’ayant pas reçu de réponse, elle avait décidé d’ouvrir la porte, afin de savoir si la professeure était dans son bureau ou non. Minerva, profondément enfouie dans ses pensées, n’avait pas entendu les coups frappés à sa porte. La jeune rousse lui demanda ensuite si elle pouvait entrer, seule sa tête étant présente dans la pièce. La professeure de Métamorphose se retourna complètement afin de faire face à la porte, et sourit à son élève avant de prendre la parole.

« Evidemment, Madame Potter, entrez, vous êtes la bienvenue. »

Elle s’assit à son bureau et d’un élégant geste de la main, invita la jeune mariée et la future mère à faire de même. Il ne fallait pas qu’elle s’épuise trop, avec sa grossesse. Minerva ne reprit pas la parole, attendant que cela soit Lily qui le fasse.

I'm a wizzard !

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Forn

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  200
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Lily Potter
Lily Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 204 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 8 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
MessageSujet: Re: “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  EmptySam 2 Fév - 23:13
Depuis quelques temps, la rouquine se pose des questions, et vit dans cette peur perpétuelle de perdre la vie. Certes, la jeune femme est une ancienne Gryffondor, mais là elle commence à devenir craintive.. Surement du à cette attaque de Mangemorts, il y a quelques jours.. Chez eux.. Comment Dumbledore a-t-il pu être si laxiste.. Être les cibles de ces monstres d'accord, mais la sécurité, c'est vraiment loin d'être le cas.. Par la suite, la rousse et son compagnon avaient instauré de nouveaux sorts de protection sur leur maison pour la sécurité d'eux même, mais aussi celle de leurs futurs enfants.. 
Alors que James était avec les maraudeurs pour discuter stratégie ou autres sujets, la future mère décide de se rendre à Poudlard, pour rendre une petite visite à son ancienne directrice de maison, et également amie, Minerva McGonagall. Même si celle-ci ne le sais pas. Après avoir averti les principaux concerné, elle emprunte le réseau de cheminée pour se rendre à Poudlard. Par chance, le directeur lui avait permis qu'elle arrive par la cheminé de son bureau. 
A peine franchi cette cheminée, elle remarque que le directeur était absent, comme a son habitude il est allé flâner le long des couloirs de son école, pensa la rouquine, avant de se rendre au bureau de Minerva. 
Sur le chemin, elle se laisse submerger par les souvenirs qu'elle a passé dans cette école où elle est devenu une brillante sorcière, la rouquine croise quelques élèves qui se rendent à leur cours, lily ne peut s'empêcher de sourire en repensant à sa scolarité. 
Une fois, arrivée à destination la future mère toque à la porte du bureau, mais aucune réponse. Bizarre se dit-elle. Elle s'autorise donc à pénétrer doucement dans la pièce en appelant la directrice des Gryffondors. 
« Professeur McGonagall ? » 
Lily fut rassurée de voir Minerva, qui devait être dans ses pensées vu la réaction qu'elle vient d'avoir, lily referme la porte avec un sourire désolé, avant de lui dire. 
-Je suis désolé de vous avoir fait peur Minerva, mais vu que je n'ai eu aucune réponse quand jai commencé à  frapper à votre porte, je me suis permise de rentrer. Si vous voulez je peux repasser plus tard. lui dit elle avec douceur et en regardant Minerva s'installer à son bureau. 
Lily avait toujours éprouvé une grand respect durant sa scolarité, même à l'heure actuelle, cette femme restera pour la futur mère, un modèle et un exemple de courage. Elle accepte donc l'invitation silencieuse de s'installer dans l'une des places présentes dans ce bureau. Un silence s'était installée, lily decide donc de couper court à ce silence. 
-J'espère que vous allez bien Minerva.. Et également Ginny.. vu ce qu'il lui ai arrivé lors de l'attaque chez nous.. Est-ce que vous avez des indices sur quels mangemorts ont pu faire de telles atrocités... questionne la future mère tiraillée de questions avant de se reprendre, je suis navrée minerva.. Je vous avoue que je commence à craindre cette situation vis-à-vis de ma future famille.. J'ai cette peur de mourir chaque matin.. J'ai besoin que vous me rassurez, je suis sûre que Dumbledore vous confis des choses sur l'avancement contre ces monstres..
Spoiler:
 

I'm a wizzard !

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Tumblr_obqhsvcoIo1r14fi2o2_500


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Minerva McGonagall
Minerva McGonagall
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 376 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 14 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
MessageSujet: Re: “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  EmptyVen 8 Mar - 0:28
Cela faisait aussi quelques temps que Minerva se posait diverses questions, beaucoup trop nombreuses à son goût. Elle se demandait évidemment comment se finirait cette guerre, si Voldemort allait finir par perdre et si la paix s’installerait définitivement. Mais elle se posait quelques questions sur ses actes, et surtout les plus récents. Elle demandait si elle avait bien fait d’inventer cette attaque de Mangemorts chez les Potter, de les oublietter et surtout de leur mentir. Elle n’avait jamais menti auparavant et elle avait espéré naïvement qu’elle n’aurait jamais à le faire. Cette guerre commençait à briser ses convictions et ses engagements.

La vieille sorcière pensait justement à toutes ces questions qui tourbillonnaient dans sa tête quand elle entendit une voix qui la sortit de ses pensées négatives. Elle avait été tellement profondément plongée dans ses pensées, qu’elle n’avait pas entendu les premiers coups à sa porte. Ce n’était qu’en entendant la voix de son ancienne élève qu’elle s’était sortie de son passé. Elle avait sursauté. Elle ne s’était pas attendue à recevoir de la visite, et encore moins la visite d’une de ses anciens élèves. Elle aurait pensé qu’à un stade aussi avancé de sa grossesse, la future mère aurait préféré se reposer en restant chez elle. Mais la professeure de Métamorphose était évidemment heureuse de la voir, même si elle ne s’était pas du tout attendue à la voir. Lily s’était excusée d’avoir surprise sa professeure et lui proposa de revenir plus tard si elle le voulait. D’un geste de la main, la directrice-adjointe calma les inquiétudes de la future mère d’un geste du poignet et en l’invitant à entrer par de simples paroles. Après s’être assise, elle invita la jeune rousse à faire de même. Elle avait alors attendue que Lily reprenne la parole et qu’elle explique la raison de sa venue.

Alors que Lily commençait à parler, Minerva s’était levée et s’approcha de la table où se trouvait son service à thé pour préparer à thé à la future mère. Elle l’aimait le faire à la manière moldue, comme sa mère le faisait à la maison quand elle était plus jeune, ça la détendait plus. La future mère commença par prendre de ses nouvelles et lui demanda si elle savait des choses sur l’attaque des Mangemorts, s’il y avait des indices. Elle avait besoin de se rassurer. Ce qui était vraiment compréhensible. La vieille femme aurait dû s’attendre qu’un Potter finirait par venir poser des questions, mais elle espérait plus tard, quand elle-même s’en serait remis. Ce qui n’était pas le cas, comme le prouva la chute de la tasse qu’elle tenait dans ses mains. La tasse se brisa au sol et son contenu se renversa sur le sol. Elle regarda le sol, consternée, avant de se remettre de ses émotions. D’un simple sort, elle nettoya le thé et répara la tasse. Elle en prit une nouvelle dans laquelle elle ver à nouveau du thé et la tendit à son ancienne élève qui devait attendre une réponse de son aînée. Elle s’en servit aussi une pour elle avant de se réinstaller à son bureau. Pendant deux secondes, la Minerva sous son masque était apparue, et elle ne voulait pas que cela arrive.

« Excusez-moi, vous disiez ? Vous parliez de…. De l’attaque ? Il ne faut pas que vous vous inquiétiez. Des rondes patrouillent devant votre maison à chaque moment de la journée, tenta de sourire Minerva, voulant paraître sincère pour rassurer la future mère, qui n’avait pas besoin d’être inquiète maintenant, ne voulant pas que cela ait un mauvais impact sur sa grossesse. »

I'm a wizzard !

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Forn

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  200
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Lily Potter
Lily Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 204 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 8 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
MessageSujet: Re: “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  EmptyMar 9 Avr - 21:59
La venue de la futur mère à Poudlard est tout simplement amical, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas discuté avec son ancien professeur de métamorphose, qui maintenant est devenu une amie, même si celle-ci ne le voyait pas comme ça. Se retrouver dans l’enceinte de l'école de sorcellerie, faisait remonter de multiples souvenirs pour la jeune femme, elle était heureuse d'être venue, ce fut des années de bonheur, lily a pu rencontrer de merveilleuses personnes, même les plus inattendu comme les maraudeurs en particulier.

Elle était donc face à Minerva, du moins assise pour ne pas trop se fatiguer en attendant la tasse de thé promis par son aînée. La rousse remarque que Minerva était comme préoccupée par quelque chose, elle sursaute quand elle entend le bruit de la tasse se fracasser contre le sol du bureau.
-Minerva?? vous.. Vous allez bien ? lui demande inquiète la jeune femme en prenant la tasse que son professeur lui tend. La futur mère avait vu de l'inquiétude dans le regard de son amie, elle décide de ne rien dire, peut-être avait-elle mal vu. La demoiselle s'imagine tellement de choses, mais elle essaye de ne rien laisser paraître et pour éviter d'accoucher prématurément.
Une fois, remise de ses émotions, la future maman sourit à son ancienne directrice, qui s'est installée en face d'elle, et prend la parole.
-J'espère que je ne vous dérange pas dans la correction des copies de vos lionceaux, lui demande-t-elle avant de continuer , je vous avoue que j'avais besoin de revenir dans ces lieux pour me ressourcer et repenser à ces souvenirs que j'ai pu avoir entre ces murs et je suppose que vous n'avez pas des élèves comme les célèbres maraudeurs, dit-elle un peu moqueuse en repensant aux nombreuses blagues faites par les 4 compères, que sont son époux, sirius, remus et peter, et j'avais également l'envie de passer un petit moment avec celle qui a toujours cru en ses lionceaux, avoua la jeune femme après avoir bu une gorgée de son breuvage. Vous êtes un exemple pour moi...

I'm a wizzard !

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Tumblr_obqhsvcoIo1r14fi2o2_500


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE L'ORDRE
Minerva McGonagall
Minerva McGonagall
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 376 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 14 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
MessageSujet: Re: “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  EmptyMar 23 Avr - 22:26
Minerva était très heureuse de la venue de la future mère même si elle ne le montrait que très peu, par un faible sourire. Elle ne montrait que très rarement ses émotions, ne voulant pas qu’une personne mal intentionnée les utilise comme une faiblesse contre elle ou les personnes qu’elle aime. Elle appréciait beaucoup son ancienne élève, elle s’était attachée à elle tout le long de sa scolarité et avait espéré la revoir après l’obtention de son diplôme. La considérait-elle comme une amie ? Elle l’ignorait, elle ne s’était jamais vraiment penchée sur la question, mais une chose était certaine, la jeune femme comptait à ses yeux.

Minerva avait voulu profiter de la présence de son ancienne élève. Mais elle se doutait que Lily n’était pas venue que pour parler torchon, et que la discussion serait difficile. Elle avait donc proposé du thé pour pouvoir détendre l’atmosphère et aussi pour accueillir comme il se devait son invitée. Pendant qu’elle servait le thé, la future mère avait commencé à lui poser des questions sur cette soirée qui hantait désormais les pensées de la stricte et pas si inébranlable que ça professeure de Métamorphose. Elle avait raison, comme souvent, la discussion serait difficile. Elle avait essayé de ne pas montrer sa préoccupation mais elle ignorait que les yeux observateurs de Lily avaient remarqué le tourment de la vieille femme. Casser une tasse n’était pas vraiment le moyen idéal de cacher son inquiétude. Du coin de l’œil, elle vit la future mère sursauter et demander des nouvelles de son ancienne professeure avant d’accepter la tasse que lui tendait Minerva, sans poser plus de questions.

« Veuillez m’excuser pour cette maladresse, ce n’est rien de grave, essaya de rassurer Minerva en faisant un léger sourire. »

Lily sembla la croire, en tout cas c’est ce qu’a pensé Minerva, car elle n’a pas posé plus de questions et a repris la conversation, comme si de rien n’était. Elle s’inquiéta inutilement en demandant si elle n’était pas en train de déranger son ancienne professeure et avoua qu’elle était venue pour se remémorer des souvenirs de son temps à Poudlard. Elle parla aussi des Maraudeurs, et Minerva mima un regard horrifié à la mention de ceux qui avait eu comme projet de briser toutes les règles du Règlement intérieur. Mais ce fut la dernière phrase de Lily qui toucha Minerva. La jeune rousse réussit le miracle de faire en sorte que la fière Ecossaise perde tous ses mots. Le terme lionceaux que la future mère avait employé plusieurs fois réchauffa aussi le cœur de Minerva. Elle considérait ses élèves comme ses petits, ses Gryffondors comme ses lionceaux et les élèves qu’elle aimait tout particulièrement comme ses chatons, même si elle n’avait jamais employé ces termes à haute voix pour les désigner. Seul Albus semblait se douter de l’attachement qu’elle ressentait envers ses élèves et employait le terme de lionceaux. La vieille femme but une gorgée de son thé afin de chercher quoi dire mais cela ne suffit pas, et une pause s’installa dans la conversation. Finalement, la parole revient à Minerva et elle put prononcer quelques mots.

« Je ne sais pas quoi dire, et encore moins comment vous remercier.  Vos propos sont très flatteurs même si je pense que vous enjoliver un peu la vérité. Je ne pense pas mériter la place d’exemple même si vos propos me touchent. Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour aider mes élèves, et croire en eux alors qu’eux-mêmes ne croient pas en leur propre capacité est déjà un bon début pour les aider, je pense. Sinon, je vous rassure, j’ai fini la correction de mes copies, et même si j’en avais, vous ne m’aurez pas dérangée. Vous ne me dérangez jamais. Je comprends tout à fait ce que vous pouvez ressentir, il y a quelques années, revenir à Poudlard m’a beaucoup aidée, sourit Minerva, pensant à son propre retour à Poudlard après ses années douloureuses au Ministère de la Magie. Je n’ai pas eu de nouveaux Maraudeurs, merci Merlin. Sinon, je crains devoir prendre une retraite anticipée, ironisa Minerva, certaine de ne pas quitter ce métier qu’elle aimait trop. »

I'm a wizzard !

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Forn

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  200
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
MessageSujet: Re: “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  “Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
“Ce n'est pas le mal, mais le bien, qui engendre la culpabilité.” (avec Lily)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ca pue mais ca pue
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ▬ le 08.02.11 à 00h15
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer ▬ Colin
» Déliquescent mais florissant - Chiaki [en cours ~]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Poudlard :: Lieux communs-
Sauter vers: