AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Libre * Petite sauterie nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NEUTRE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 67 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 141 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

MessageSujet: Libre * Petite sauterie nocturne  Jeu 27 Sep - 15:19
Le chemin de traverse et ses commerces, toujours aussi vivant. Malgré les temps sombres qui planent sur l'Angleterre, certaines choses ne changent pas, alors que les anglais éprouvent un furieux besoin de vivre, une dévorante soif de liberté. La vie ne tient plus qu'à un fil ? Fort bien. Il faut donc en profiter, profiter de chaque minutes de vie qui nous sont données. Et c'est pour cette raison que la jeune femme avait décidé de venir faire un tour ici ce soir. Les ruby n'avaient rien prévu ce soir, chose rare. Mais Lucrétia avait envie, elle, de boire un coup. Un coup de trop peut-être. Profiter de la vie. S'amuser. Profiter de sa jeunesse et la célébrer, parce qu'elle ne sait pas combien de temps cela durera. Elle est une membre d'une famille de sang-pur. Une membre un peu perdue, perdue par son cousin, au bord du gouffre. La pensée parasitée par les pensées de son cousin.

Elle s'installe au comptoir du bar, demande un whisky pur feu, le regard perdu sur le mur miteux. Elle attrape son verre en remerciant le barman qui le lui donne et elle porte le liquide à ses lèvres, pour une longue gorgée. Elle parcourt la salle du regard, en observant les groupes rassemblés ici. Venir boire seule, ce n'est pas forcément la meilleure des idées. Mais un petit coup et elle s'en va, juré. Lucrétia repose son verre, l'esprit perdu dans ses pensées. Décidément, voir son cousin ce matin ne lui a pas fait grand bien elle aurait put s'abstenir de ce rendez-vous.

L'ambiance pourtant, rapidement, se fait plus chaleureuse dans le bar, alors que les groupes présents s'animent d'avantage et la bonne humeur de l'un d'entre eux se communique à tout les autres, rapidement. Alors qu'un homme annonce qu'il paye sa tournée, un cri de joie salut cette proposition et rapidement, Lucrétia se trouve prise dans une petite fête propice aux rencontres.

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Never give up
Everyone's crazy anyway. And those who think they aren't, are the ones who are even crazier - because they're in denial.

Revenir en haut Aller en bas
PARTISAN DES MANGEMORTS
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ancien Gryffondor J'ai posté : 40 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 125 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Dim 30 Sep - 14:55
Voilà plusieurs semaines qu’Anthony venait au Chaudron Baveur. Il avait vite compris qu’il pouvait essayer de faire basculer Leroy, le barman, de son côté et par la même occasion, il pouvait surveiller cette membre de l’Ordre, cette Ginny Weasley. Il savait qu’elle surveillait les Mangemorts depuis quelques temps et que ce boulot n’était qu’une façade. Heureusement pour lui, la jeune femme ne l’avait pas reconnu encore. Peut-être que si, mais elle jouait bien le jeu. Chacun pouvait se surveiller sans doute…

Ce soir là, Anthony avait une fois de plus déserter les quartiers des Mangemorts. Après sa petite discussion avec Malthael, il remettait aussi en cause sa place auprès de Mangemorts. Sa colère dirigé vers l’Ordre du Phénix l’avait mit du côté des Mangemorts, mais est-ce que c’était une bonne raison ? Sa famille avait été tué par un membre de l’Ordre, du moins, c’était ce qu’il pensait jusqu’à présent. Secouant la tête, Anthony décida d’aller au Chaudron Baveur, donnant la raison de sa présence la bas en disant qu’il observait la petite rouquine. C’était plus ou moins vrai, mais le Seigneur des Ténèbres semblait ne pas prêter attention à ce qu’il faisait. Il entra dans le bar et regretta presque immédiatement… On était le weekend et les étudiants étaient de sortis.

Le Mangemort s’avança vers le bar et fit signe à Leroy de lui servir un Whisky Pur Feu. Il posa ses bras contre le comptoir en attendant, écoutant les conversations des plus jeunes. Pourtant, il y avait une jeune femme qui n’était pas des festivités. Jetant un coup d’oeil vers elle, puis autour d’elle, il ne pu dire quelque chose que lorsque les différents clients se mettaient à crier parce que quelqu’un avait décidé d’offrir une tournée. Anthony s’approcha de la jeune femme et lui demanda :

”Pourquoi une jolie jeune femme comme vous se retrouvent toute seule ce soir ?”

Il attrapa son verre et le tendit dans sa direction avant d’en boire une gorgée. Il était peut-être curieux, mais il ne comprenait pas pourquoi elle était toute seule ? Attendait-elle quelqu’un ? Sans doute.

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Se battre jusqu'à ce que la vérité éclate...

(c)Miss Pie



Dernière édition par Anthony E. Carthew le Ven 5 Oct - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NEUTRE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 67 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 141 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Lun 1 Oct - 19:16

Ce qu'elle fiche ici, toute seule ? Voilà une question qui la fait sortir de sa torpeur et la pousse à tourner la tête vers son interlocuteur, de sorte à poser le regard sur lui. Rapidement, l'étudiante se rend compte qu'elle ne le connaît pas le moins du monde, que son visage lui est parfaitement étranger. Au vu du monde dans lequel elle vit, malgré son sang-pur elle préfère se montrer prudente quand aux raisons qui peuvent pousser cet homme à l'aborder ici ce soir, tandis qu'une demoiselle seule semble toujours être pour eux une cible facile. Elle a déjà entendu les propos de son cousin au sujet du traitement que les mangemorts peuvent réserver aux dames, sous couvert d'être des hommes.  Et elle préfère éviter de subir le même sort, parce que malgré son sang pur elle n'est pas une des leurs, que sa famille non plus. Ou pas totalement. La demoiselle reste donc méfiante à l'égard de ce type qu'elle ne connaît pas, dont elle ne connaît pas les dessins.

«- Peut-être que j'aurais aimé être accompagné et que je n'ai pas osé le demander à la personne de laquelle j'aurais aimé être accompagnée. Ou peut-être que je ne pouvais pas le demander à cette personne. A moins que je n'attende quelqu'un... Ou alors j'aime simplement être seule. Ou faire de nouvelles rencontres. Les possibilités sont multiples.» remarque la demoiselle d'un air énigmatique, avant de l'observer d'avantage. «Vous êtes seul aussi parmi ces bandes de ripailleurs... Pourquoi ?»

Après tout si l'homme lui pose cette question la jeune femme est en droit de lui adresser la même interrogation en retour, n'est-ce pas ? Alors elle ose la poser, tout simplement. Et maintient l'échange de regards alors qu'elle porte son verre à ses lèvres.

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Never give up
Everyone's crazy anyway. And those who think they aren't, are the ones who are even crazier - because they're in denial.



Dernière édition par Lucrétia Croupton le Lun 1 Oct - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PARTISAN DES MANGEMORTS
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ancien Gryffondor J'ai posté : 40 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 125 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Lun 1 Oct - 21:23
Anthony avait commandé sa boisson favorite auprès de Leroy et pendant ce temps, regardait la jeune femme devant lui. Il a la trouvait jolie bien sûr, mais il s’était promis depuis longtemps de ne plus tomber dans le piège des femmes. Il avait aimé sa femme comme aucun homme n’aurait pu l’aimer ainsi que son fils. Le fait qu’ils aient disparu aussi rapidement de sa vie avait laissé des traces. Depuis, le Mangemort n’avait pas eu de relation sérieuse, déjà par son nouveau statut. Et puis, bien qu’il ai quelques besoins, il y avait bien longtemps qu’il n’avait rien fait. Alors ce n’était pas pour séduire une étudiante ce soir. Non, il était juste curieux. Il lui demanda alors ce qu’elle faisait là. Elle lui répondit dans un long discours qui fit sourire doucement le Mangemort. Elle lui posa la même question et il lui répondit :

”Je ne me rappelais pas que c’était le weekend… J’ai pris l’habitude de venir ici après le travail, mais aujourd’hui, je n’aurai pas dû venir apparemment…”

Il jeta un coup d’oeil autour de lui. Le lieu était rempli de jeunes gens. Il se demandait comment Leroy arrivait à gérer toute cette foule. Ginny Weasley n’allait pas tarder à arriver sans doute… Il bu une gorgée de son Whisky Pur Feu. Il sentait le regard de la brunette sur lui. Il lui lança sans la regarder :

”Vous savez, je ne mords pas, je ne manges personne et je ne suis pas là pour vous ramener dans mon lit.”

Il tourna la tête vers elle pour la regarder, un petit sourire en coin.

”Ca se voit sur votre visage qu’on vous a mit en garde contre les gens comme moi.”

Il ne voulait pas se faire plaindre, il s’en fichait complètement. Peu de personnes savait qu’il était un Mangemort et c’était mieux ainsi... Les étudiants commençaient à s’agiter autour d’eux, mais il n’y prêta pas attention. Après tout, il était venu ici pour se détendre et essayer d’avoir des informations sur Ginny Weasley...

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Se battre jusqu'à ce que la vérité éclate...

(c)Miss Pie



Dernière édition par Anthony E. Carthew le Ven 5 Oct - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
NEUTRE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 67 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 141 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Mar 2 Oct - 0:16
La jeune femme questionne, curieuse, l'homme en renvoyant à ce dernier l’interrogation que lui-même vient tout juste de lui faire sur les raisons qui le poussent à être seul ici ce soir, alors que les autres convives du bar sont tous venus en bandes. Il est ici esseulé, comme elle. Visiblement pour lui, le tout résulte d'un mauvais calcul. Pour elle, c'est plutôt le fait d'un manque de raison, alors qu'elle aurait probablement mieux fait d'étudier ce soir. Mais non, elle avait décidé de venir faire un tour ici. Tout deux, finalement, sont là pour un mauvais pas.

«- Je vois... Vous travaillez donc le dimanche. Que faites-vous ?» questionne la brune naturellement.

Un tas de métiers pourraient expliquer que l'homme ait travaillé aujourd'hui. Lequel en particulier ? Cela, elle l'ignore. Et c'est ce qu'elle cherche donc à découvrir, non sans curiosité. L'homme n'a pas vraiment la tête d'un restaurateur, certainement le premier métier auquel on pense quand il est question de travail dominical. Alors elle se demande dans quoi il peut bien travailler, puisque ce n'est à priori pas non plus dans l'enseignement ou dans les administrations. Le médical ? Peut-être. Qui sait.

«- J'imagine que vous diriez cela même si c'était votre intention.» objecte la jeune femme alors que l'homme semble relever sa méfiance et elle finit par hausser franchement un sourcil. «Les gens comme vous ?» interroge la demoiselle avant de poursuivre. «C'est à dire ? Les types seuls dans un bar ? On se méfie toujours un peu je pense, c'est naturel. C'est à ne pas être ne serait-ce qu'un poil méfiante que beaucoup  se font prendre dans quelques filets peu enviables et je ne compte pas les rejoindre sur quelconque liste de victimes que ce soit.»

Après tout si elle ne se montre pas un minimum prudente, qui sait ce qui peut lui arriver, quels tourments elle peut rencontrer. La jeune femme en a trop entendu entre son oncle et son cousin, des affaires sordides, à vous glacer le sang, pour se montrer naïve.

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Never give up
Everyone's crazy anyway. And those who think they aren't, are the ones who are even crazier - because they're in denial.

Revenir en haut Aller en bas
PARTISAN DES MANGEMORTS
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ancien Gryffondor J'ai posté : 40 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 125 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Ven 5 Oct - 18:59
La jeune femme était intéressante. Elle ne se mêlait pas aux autres et n’hésitait pas à poser des questions alors qu’Anthony détestait ça… Mais elle ne pouvait pas le savoir bien sûr. Le Mangemort la regarda et répondit à ses questions, donc celle où elle lui demandait pourquoi il était là. Il lui répondit qu’il avait habitude maintenant de passer après le travail. Elle lui dit alors qu’il devait bosser le dimanche et lui demanda ce qu’il faisait. La question revenait un peu trop souvent aux yeux d’Anthony, mais il ne dit rien. Ce n’était peut-être pas une mauvaise idée que le plus de gens le sachent : Il ne serait pas obligé de dire qu’il est Mangemort.

”Je suis tireur d’Elite dans la Brigade d’intervention. Un métier riche, passionnant, mais terriblement prenant et difficile. Ce n’est pas tout le monde qui peut y prétendre.”

Il bu une gorgée de son whisky et parla du fait que plusieurs personnes se méfiaient de lui, des gens comme lui. Il n’avait pas prononcer le mot Mangemort, mais il n’en avait pas besoin. La jeune femme le regarda et lui dit qu’elle était méfiante, comme tout le monde envers les hommes seuls. Elle était méfiante parce qu’elle avait sans doute entendu pas mal d’histoires. Une Sang Pur peut-être ? Ce qui n’avait rien d’exceptionnel. Il y avait beaucoup d’enfants de Mangemorts, de sorciers qui étaient des Sang Pur, mais est-ce qu’ils l’étaient tous vraiment ? Le Mangemort regarda de nouveau la jeune femme et lui dit :

”Oui les gens seuls… mais je ne suis pas seul par choix… C’est plutôt par obligation, mais ce n’est pas le sujet… On voit que vous avez du mal à faire confiance aux gens, je me trompe ? Pas que je vous demande de me faire confiance, on ne se connait pas et je suis beaucoup trop vieux pour vous Miss…”

Il détourna son regard pour regarder Leroy s'activer derrière son bar, Ginny n’étant pas loin. Anthony avait choqué le jeune homme dernièrement, il le savait. Mais il n’allait pas arrêter de venir au Chaudron Baveur. Il continuait de boire, gardant un oeil sur les deux jeunes gens, oubliant presque la jeune femme. Il se tourna de nouveau vers elle et lui dit :

”Et vous Miss, que faites vous dans la vie ? Etudiante ?”

Il vit son regard et se reprit :

”Non pardon, ça ne me regarde pas, je vous laisse tranquille.”

Il se leva de son siège pour se décaler de quelques places. Il ne comprenait pas ce qu’il venait de faire, poser tant de questions et répondre à celle de la jeune femme… Il devait vraiment être dérangé dans sa tête… Peut-être qu’être Mangemort, ce n’était pas pour lui finalement...

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Se battre jusqu'à ce que la vérité éclate...

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
NEUTRE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 67 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 141 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Sam 6 Oct - 1:34
Tireur d'élite. La demoiselle hoche la tête. En effet elle comprend pourquoi l'homme travaille le dimanche dans ce cas. C'est un beau métier, un métier au service de la collectivité, au service des plus faibles. Un métier qui ne manque pas de vous prendre aux tripes, tel que la jeune femme l'imagine. Car elle est à des lieux de ce genre de choses, de ce genre de métiers. Là où lui subit l'adrénaline du terrain, la jeune femme préfère l'instabilité de la recherche. Cette petite excitation qui vous saisit quand vous parvenez à inventer un nouveau sortilège. Un sortilège que peut-être après, des hommes comme lui apprennent, en formation. Elle imagine que de temps à autre il y a des mises à niveau du métier, mais elle se trompe peut-être.

"- Je vois. Métier prenant, je ne doute pas qu'il soit effectivement riche et passionnant. Effectivement il doit falloir être muni d'un estomac bien accroché pour supporter ce métier au quotidien, je pense que je ne pourrais pas prétendre à un tel poste."

Alors qu'il essaie de lui dire qu'il n'est pas une menace et qu'il sent parfaitement le fait que la demoiselle soit sur la réserve, cette dernière est un peu décontenancée. Elle ne devrait pas avoir à se défendre, se justifier, sur ce point et elle ne pensait pas qu'elle avait à ce point manqué de discrétion sur ce point. Flûte.

"- Je ne me définirai pas spécialement comme quelqu'un qui peine à accorder sa confiance, non."

Gagner la confiance de la jeune femme n'est pas forcément difficile, elle est plutôt sociable et capable d'aller vers les gens, voire habituée à le faire. Mais il est des circonstances, des situations, des discussions qui vous mettent sur vos gardes et entendre son cousin lui parler du cas de Mademoiselle Rosier, qui était professeur à Poudlard recherchée par tout un tas de mangemorts qui pouvaient bénéficier des informations de leurs enfants à l'école ne la rassurait pas. Elle ne voulait pas finir comme ça, pour quelques raisons que ce soit.

"- Je suis étudiante en sortil..."

L'homme a déjà filé de plusieurs sièges et elle le regarde en levant un sourcil intrigué. Qu'elle étrange conversation elle vient d'avoir. Elle hésite, une seconde, à le rejoindre. Mais elle vide son verre, plutôt et pose celui-ci sur le bar. Elle n'avait aucune raison de le faire, à vrai dire. Elle lui jette un regard cependant, en songeant qu'il est un curieux personnage, sans comprendre l'espèce de dédoublement de personnalité, ou presque, auquel elle vient d'assister.

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Never give up
Everyone's crazy anyway. And those who think they aren't, are the ones who are even crazier - because they're in denial.

Revenir en haut Aller en bas
PARTISAN DES MANGEMORTS
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ancien Gryffondor J'ai posté : 40 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 125 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  Sam 6 Oct - 13:55
Anthony avait un peu du mal à comprendre ce qu’il venait de faire. S’éloigner de la jeune femme alors qu’il venait de lui poser une question, ce n’était pas du tout son genre. Mais depuis quelques temps, depuis sa discussion avec Malthael, il se remettait en question.

Il remettait en question le fait qu’il était entré dans les rangs des Mangemorts pour venger sa famille, tuée par un membre de l’Ordre du Phénix. Du moins, c’était ce qu’il pensait depuis le début, mais parfois, il avait des doutes. Est-ce qu’il ne se trompait pas ? Est-ce que ce n’était pas une bêtise d’avoir rejoint les Mangemorts ? Il était Tireur d'Élite, il avait des compétences qui pouvaient aider le Seigneur des Ténèbres. Bien qu’il vienne aux réunions organisés, Anthony passait de moins en moins de temps au sein du Quartier Général des Mangemorts. Personne ne lui posait de questions parce que personne ne s’occupait des histoires des autres, mais il commençait à sentir que certains Mangemorts doutaient de lui. On ne pouvait pas se faire confiance de toute façon…

Anthony fit un signe à Leroy pour lui demander de nouveau un verre et vit du coin de l’oeil que la jeune femme le regardait. Elle avait fini son verre, mais n’était pas partie. Il se doutait bien ce qu’elle pensait de lui. Il venait de lui mettre un vent. Comme s’il avait eu peur de se confier un peu trop. Peut-être qui restait trop souvent au Chaudron Baveur et le fait de parler avec Leroy l’avait affaibli… De plus, il avait une obsession pour Ginny Weasley, se demandant pourquoi elle apparaissait comme ça aux côtés de James Potter, pourquoi elle cherchait les Mangemorts. Il y avait quelque chose qui n’allait pas chez cette fille et il essayait toujours de chercher des informations sur elle… mais rien ne remontait à plus de deux ans sur cette fille, comme si elle était apparu comme ça… Secouant la tête, Anthony bu l’intégralité de son verre d’un coup. Il fallait qu’il se change les idées. Il ne pouvait pas retourner vers la jeune femme qu’il venait de quitter et qui le regardait toujours… Il se concentra sur ses doigts, triturant ses doigts. Décidément, ce soir, il n’aurait sans doute pas du venir au Chaudron Baveur... Un mouvement sur sa gauche, le fit légèrement sursauté, mais il ne bougea pas, ne cherchant pas le contact avec la personne qui venait de se placer vers lui...

I'm a wizzard !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Se battre jusqu'à ce que la vérité éclate...

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Libre * Petite sauterie nocturne  
Revenir en haut Aller en bas
 
Libre * Petite sauterie nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite partie de chasse entre novice [Libre et Nuage Nocturne]
» Reflet d'Eden - Château aux Bulles : Boule de Poivre [LIBRE], Petite Pastelle [prise], Patte d'Epice [LIBRE] - Vent & Rivière
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]
» [INTRIGUE GÉNÉRALE] Petite sauterie à l'ambassade de Vichy
» Une petite baignade [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Londres :: Le chemin de traverse :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: