AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nighmare ft Ariana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 144 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 346 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Nighmare ft Ariana  Mer 27 Juin - 0:26
<
nightmare

Il en restait plus que quelques mois à tenir avant la naissance des jumelles. Quelques mois supplémentaire et Ariana pourrait reprendre son activité au sein des mangemorts lui offrant plus de temps. Malthael commençait vraiment à être à bout et la fatigue s'accumuler. Perdant de sa vigilance plus le temps avancer et plus le mangemort prenait le risque de se prendre un sort perdu. Essayant de limiter au maximum les missions, les rangs de voldemort ne s'arrêtaient jamais et malheureusement, Malthael allait devoir continuer ainsi. Le futur père venait tout juste de retraire d'une énième mission. Se débarrassant presque automatiquement de sa veste, il se rendit dans sa chambre d'une part lourd et trainant. Sa femme l'attendait toujours de pied ferme et même si à plusieurs reprises, le mangemort lui avait dit plusieurs de dormir avant son arrivée, Ariana était têtu et n'était clairement pas prêt de l'écouter. Habitué maintenant à la voir éveillée, Malthael lui fit un faible sourire avant de se débarrasser du reste  de ses vêtements et de se jeter littéralement sur le lit. Il avait tellement besoin de dormir qu'à peine avait-il fini de raconter sa mission à Ariana que Malthael dormait déjà. Malheureusement sa nuit allait être de courte durée.

Depuis la torture que le couple avait subie cela été déjà arrivé à Malthael de cauchemarder sur son tortionnaire et même s'il se montrait intouchable la plupart du temps comme si cet évènement été derrière lui, ce dernier l'avait plus que marqué et c'est une cicatrice qui ne partirait jamais. Son être tout entier avait été redéfini, toute sa perception de ce qu'il était avait été redéfinie, alors forcément Malthael souffrait encore de cette expérience. Surtout avec le stress qui subissait en ce moment il était encore plus sujet à ce genre de crise d'angoisse.
S'agitant fortement dans son sommeil, Malthael grimaçait et transpirait. Se réveillant en sursaut d'un coup il essaya de se rassurer en se murmurant que ce n'était qu'un rêve. Essayant également de calmer son rythme cardiaque le mangemort finit par sortir du lit pour éviter de réveiller sa femme si cela n'était pas déjà fait. Il dentait absolument se montrer ainsi faible devant Ariana. Préférant donc quitter la pièce il se rendit à l'étage inférieur. Toujours effrayé par son cauchemar, Malthael prit sa baguette. Se servant un verre d'eau il entendit soudainement du bruit, se retournant d'un coup sec il se retrouva nez à nez avec son tortionnaire. Il poussa un hurlement en balayant un sort, se  recroquevillant sur lui même. Forcement vu le bruit qu'il venait de faire, Ariana fut réveillé et rejoint son mari. Celui-ci en pleine crise de panique. Voyant encore l'homme qui hantait ses cauchemars.*

- Il était là....Juste là. *Malthael tremblait de tous ses membres ne se focalisant que sur le négatif et la rencontre que son esprit l'avait forcé à faire. Complètement paniqué à l'idée de revivre ce genre d'évènement.*  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Jeu 5 Juil - 16:56

Nightmare
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Un mois à attendre. Un mois avant l’accouchement et Ariana n’en pouvait plus. Outre les hormones dont elle commençait à avoir l’habitude, elle se sentait de plus en plus fatiguée au moindre mouvement. Elle ne pouvait pas faire grand-chose s’en s’épuiser rapidement et ça la tuait de ne plus pouvoir rien faire. Ho elle aurait pu pousser les choses et tout faire pour déclencher la grossesse mais avec les complications qu’il pouvait y avoir, elle préférait attendre tout simplement, assise la plupart du temps dans un fauteuil avec une pile de livres à ses côtés. Elle en avait lu tellement depuis le début de sa grossesse, des livres qui n’avaient rien à voir avec le fait d’élever convenablement ses enfants puisque dans leur monde cela s’avèrerait compliqué. Ce n’était pas une chose facile d’élever une progéniture quand il fallait leur donner l’éducation que les Buldstrodes avaient reçu mais également leur montrer que le monde n’était pas tout blanc ni tout noir, que ceux qui pouvaient se montrer nos alliés un jour pouvaient aussi devenir nos ennemis le lendemain. Mais comment leur inculquer ça sans pour autant ne pas leur dire de ne pas faire confiance. Faire confiance … Ariana ne faisait confiance qu’à Malthael dans ce monde, c’était bien la seule personne dans l’univers qui ne la trahirait jamais et elle le savait comme lui le savait. Liés à jamais tout simplement, le reste pouvait brûlait elle n’en avait que faire. Et elle devrait montrer à ses enfants qu’ils pourraient faire confiance à leurs parents. Mais si cela ne se passait pas de manière aussi simple ? Si son vœux de les tenir à l’écart de tout ce qui touchait au mangemort échouait ? Et si pour punir les buldstrode un jour Voldemort décidait de marquait ses filles ? Ariana ne pourrait le supporter et elle savait très bien que sa réaction serait incontrôlable. Partir s’ils le pouvaient, elle en rêvait plus d’une fois, mais ce n’était qu’une utopie, on ne pouvait pas fuir aussi facilement quand on avait prêté allégeance. Tant d’inquiétude et de questions qu’elle gardait pour elle afin de ne pas inquiéter plus amplement Malthael qui devait déjà vivre un enfer parce que sa femme avait refusé d’avorter. Ariana s’en voulait un peu parfois dans ses moments de solitude de lui faire subir ce genre de chose, mais elle savait aussi que c’était sa seule et unique chance d’avoir une progéniture, même si cela angoissait son époux. Endormis dans le silence de la chambre, Ariana profitait des quelques heures que son corps lui permettait pour se reposer avant de savoir que dans quelques temps elle se réveillerait à cause de ses insomnies, incapable de trouver une position confortable pour bien dormir, son ventre gros de huit mois étant compliqué à caser pour trouver le sommeil. Mais pour le moment elle dormait, d’un sommeil sans rêve et elle préférait quand cela se passait ainsi plutôt que les moments quand elle avait des cauchemars concernant ses filles. Qu’elles la haïssent par exemple, qu’il leur arrive quelque chose, tant de choses venant à l’esprit de la jeune femme qui l’empêchait de dormir profondément. Elle n’entendit pas son mari quitter le lit, ou si elle l’entendit cela ne la réveilla pas suffisamment. Ce ne fut qu’au bruit du verre brisé et d’un hurlement venant de l’étage inférieur, que la jeune femme ouvrit les yeux. Inquiète, angoissé à l’idée qu’il se passe quelque chose, elle enfila vite une robe de chambre s’empara de sa baguette et descendit les marches aussi précipitamment qu’elle le pouvait pour se rendre dans cuisine où se trouvait son époux en pleine crise de panique. Il faisait une crise d’angoisse et elle ignorait comment réagir. Chopant un linge qu’elle humidifia, elle s’accroupit à côté de Malthael, posant le linge sur son front. Il tremblait de tout son corps quand il parla d’une personne présente dans la pièce. Ariana continuait à le fixer, tandis que les yeux de son époux trahissaient son angoisse. « Malthael, il n’est pas là. Il n’est plus là. » Elle savait de qui il parlait, ce n’était pas la première fois mais cela faisait plus d’un an maintenant que ces évènements c’était produit. Et pourtant elle comprenait ce qu’il pouvait ressentir, ou peut-être que non Ariana n’avait sans doute jamais comprit ce qu’il se passait dans l’esprit de son époux à ce simple souvenir. Elle aurait aimé pouvoir effacer la mémoire de Malthael, qu’il n’y pense plus, mais c’était leur histoire, cela avait influencer leur vie, elle ne pouvait faire ça. Le prenant dans ses bras, elle reprit : « Il ne sera plus jamais là tu sais. » Et pourtant elle savait que si ces mots se voulaient apaisant elle ne pourrait jamais complètement effacer ce qu’il ressentait au fond de lui.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 144 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 346 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Jeu 5 Juil - 21:19
<
nightmare

*La fatigue est l'un des pires états aux yeux de Malthael. Cette fatigue l'empêchait d'être concentré sur de simple chose. Le mettant en danger pendant les missions, l'obligeant en dehors à énormément réfléchir à toutes les possibilités d'une simple mission de filature ou encore d'enquête. Il avait l'impression d'être le fantôme de lui même. Les traits et le physique qui commençait à ne plus suivre. Les muscles qui tirer du matin au soir avec seulement un répit pendant son sommeil. Clairement il était complètement à bout autant physiquement que mentalement. Pas étonnant alors que ses crises de paniques refassent surface. C'était assez horrible comment sentiment, car il ne pouvait strictement rien faire contre cela. Impossible pour lui de prévoir quand ces dernières allaient se présenter, impossible de les contrer, il revivait malheureusement la séance de torture comme s'il était à nouveau dans cette pièce. Son lit se transformait en table de torture et des chaines poussaient à ses bouts pour venir s'attacher à ses bras. Ariana devenait autant inaccessible que ce jour-là. Son esprit de construisait ses propres barrières et pour le sortir de ce genre d'état il fallait beaucoup de patience. Le stress accumulait de ces derniers jours avait provoqué cette situation bien que Malthael aurait tout fait pour l'éviter. Dans quelques semaines il allait devenir un père et bien sûr que cela l'effrayer. Bien que sa femme essayait du mieux que possible de le rassurer et de le prouver qu'il n'avait pas à s'inquiéter, le mangemort ne pouvait pas s'empêcher de se demander comment accomplir son devoir de père dans le contexte actuel. Avec Voldemort qui voulait toujours plus de recrue, toujours plus de mission comment réussir à protéger sa famille de tout ça sans pour autant y laisser sa peau. C'est une question qui l'effrayait énormément et pour l'instant Malthael ne voyait aucune solution. Car malheureusement pour lui et sa famille la nouvelle de l'agrandissement de cette dernière s'était répandue rapidement dans le camp des mangemorts. Une bonne partie s'en était doutée en voyant l'absence d'Ariana. Alors en bon sang pur qu'il était Malthael avait accepté les félicitations sans broncher. Certains étaient même allés jusqu'à dire que s'était bien pour le maitre. Comme si la vie de ses filles lui appartenait déjà.

Ce qui était certain c'est que le couple n'était clairement pas au meilleur de leur forme. Ariana à huit mois de grossesse pouvait accoucher à tout moment et ce n'était pas vraiment le bon moment pour gérer une crise de panique de Malthael.  Malheureusement encore une fois Ariana allait devoir venir à la rescousse de son mari. Celui-ci complètement recroquevillé sur lui même. Prenant son vissage dans ses mains, tellement effrayer par ce qu'il venait de vivre. Laissant des gémissements s'échapper, comme si à nouveau il pouvait sentir la respiration de son tortionnaire sur son vissage.  En réalité tout ce qu'il ressentait c'est le linge humide sur son front et la respiration de sa femme. Dans ce genre de moment rien ne l'apaiser et son esprit analyser tout comme source de danger potentiel et Ariana ne faisait pas exception. Ses paroles ne l'atteignaient plus, enfermer dans sa peur. Le regard autre fois si déterminée de Malthael n'affichait que de l'incompréhension. Brusquement l'homme s'éloigna rapidement de sa femme comme si la menace c'était elle maintenant. Respirant fortement, son coeur tambourinant contre sa poitrine bien trop rapidement. Reprenant la parole de façon agressive.*

- Ne me touche pas ! Ne me touche plus !

*Son rapport avec son corps changeait énormément dans ce genre de moment. Rejetant son propre corps ayant limite besoin de s'enterrer et de disparaitre sous terre pour en plus se voir. Pour lui ce n'était plus Ariana en face de lui, mais une menace. La fatigue venait s'ajouter à tout ça Malthael pouvait s'effondrer à tout moment. Ou pire blesser sa femme dans un mouvement de panique. Malthael ressemblait plus à un animal apeuré montrant les crocs qu'un être humain. Sortant l'un de ses couteaux, le gardant bien en main cette dernière tremblait et il était bien difficile de savoir ce qu'il allait faire avec.*

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Mer 11 Juil - 18:27

Nightmare
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Habituée à ce genre de crises, Ariana ne pourrait pas dire qu’elle ne l’était pas, mais chacune était différentes et elle devait faire preuve de patience pour trouver la manière de faire revenir Malthael à la raison. Mais avec tout ce qu’il s’était passé dans leur vie, elle pouvait comprendre qu’à un moment il ait besoin d’extériorisé ça, de trouver une échappatoire un moyen d’y penser pour ne plus y penser. Et la plupart du temps l’inconscient faisait le travail comme si rêver dans la réalité était une chose simple. La vision des choses était alors modifiée. Ariana ne savait comment réagir, ayant bien conscience depuis longtemps qu’il avait été touché par cette histoire bien plus qu’elle. Oh elle l’avait été, mais elle prenait sur elle pour ne pas y penser, même si parfois cela revenait dans ses pensées, lui donnant des frissons à ce souvenir qu’elle aurait préféré oublier. Mais elle ne pouvait pas se laisser abattre, pas pour Malthael ni pour ses filles qui viendraient à naitre. Tout ce qu’elle voulait maintenant et qui la faisait encore tenir c’était l’envie de partir, de tout quitter pour ne plus rien à voir à faire avec ceux qui les avaient trahis, ceux qui auraient dû être là et qui ne l’avaient pas été. Mais elle avait peut-être eu cet espoir stupide que les gens comprennent ce que cela faisait de perdre un enfant, aujourd’hui elle savait que seul son époux serait toujours là pour elle. S’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare, dans la joie comme dans la douleur, ils étaient ensemble. Et ce soir plus que d’autres, il avait besoin d’elle, il avait besoin qu’elle fasse quelque chose sans pour autant savoir quoi. Elle le voyait dans ses yeux accroupit en face de lui, elle voyait qu’il n’était plus lui-même tel bercer par un rêve éveillé qui le hantait, le poursuivait sans qu’il trouve d’échappatoire. Elle tenta de le faire redescendre dans sa crise d’angoisse par des mots, par le fait de mettre un linge humide sur son front, de le prendre dans ses bras, mais il semblait que cela n’avait aucun impact. Il n’entendait rien, perdu dans ses songes néfastes où elle ne pouvait pas le rejoindre. Ses mots l’avaient peut-être atteint, c’était ce qu’elle pensait quand soudainement il s’éloigna d’elle, brusquement mais sans pour autant la bousculer. Heureusement, avec sa force cela aurait pu être violent. Ariana ne savait pas si dans ce genre de moment, il se rendait compte de ce qu’il faisait ou si totalement inconscient il pouvait faire des choses qu’il regretterait après. Jusqu’à présent elle avait toujours réussi à le faire revenir à la raison, mais elle était fatiguée, elle était également un peu sur les nerfs, accentués par ses hormones, elle aussi se sentait prête à craquer d’un instant à l’autre, sans aucune raison apparente. Non elle devait prendre sur elle cette fois, elle ne devait pas laisser tout ça l’emporter, ni l’atteindre de trop, il n’était pas lui-même. Elle devait se rappeler ça, elle devait garder cette idée. Alors qu’elle laissait cette pensée l’envahir, elle entendit son époux l’agresser verbalement en lui demandant de ne pas le toucher, de ne plus le toucher. Bien. Dans ce genre de cas, Ariana aurait très bien pu partir, certains l’auraient fait, mais il avait besoin d’elle et elle allait tout faire pour qu’il quitte se rêve maudit qui lui transparaissait dans la réalité. La future mère le fixa un instant, puis baissa les yeux. « Malthael ... » Elle avait l’impression à chaque fois de revivre ces mois où il s’était enfermé sans vouloir sortir de leur chambre, s’enfonçant dans les ténèbres d’heures en heures. Elle releva les yeux et tendis la main. « ça va aller. Personne ne te veut de mal. » En soit elle était bien consciente que ce n’était pas ce qu’il voulait entendre, ni ce qu’il fallait dire, mais elle comptait bien y aller progressivement, faisant alors redescendre sa main d’un geste lasse. Patience et longueur de temps font de plus force ni que de rage.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 144 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 346 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Mer 18 Juil - 15:46
<
nightmare

*C'était une cicatrice qui ne se refermerait jamais. Malgré le fait que Malthael essayait de travailler dessus il n'y avait rien à faire les crises finissaient toujours par revenir. Le ramenant toujours dans cette cellule, emprisonnée et torturer. Bien avant ces évènements Malthael n'auraient jamais cru possible de pouvoir descendre aussi bas, surtout venant de lui. Préférant surement mourir la seule chose qui l'avait fait rester c'était Ariana. Son amour pour elle l'avait maintenant en vie alors que ni le corps ni l'esprit n'en avait envie. À chaque fois qu'il refaisait une crise, à nouveau il sombrait dans une dépression, voulant tout simplement en finir avec la souffrance que ces évènements le forçaient à revivre encore et encore. Et surtout auparavant il n'avait aucune idée de ce qu'était un viol. Il avait une conception de la chose très limitée et réservée à la domination des hommes sur les femmes. Bien loin de s'imaginer qu'il pouvait en être victime. Certes s'était une pensée stupide, mais c'était le genre de chose qu'ont pensait éviter de penser parce que tout simplement cela arrivait aux autres, mais jamais à soit . La torture avait eu lieu et ce geste avait redéfini Malthael de nombreuse façon. Impossible pour lui de se reconstruire après un geste pareil. Son corps ne lui appartenant plus et c'était ce qui se passait ce soir. Plus rien n'était à lui. Ni ses émotions ni son corps ne lui répondaient. À nouveau enchainait à cette table de torture sans aucune échappatoire. Obligé de laisser cet homme commettre l'irréparable. Dans ce genre de moment, il avait tellement envie de tout abandonner. De se laisser mourir et bien sûr ce n'était pas Malthael qui pensait ainsi, mais l'homme torturer et détruit qu'il eût été. Il devenait un puits de désespoir entrainant Ariana dans les ténèbres la ramenant elles aussi dans ce moment si difficile à traverser. Le mangemort n'entendait sa femme que lointainement, comme si elle n'était pas dans la même pièce que lui. Comme si sa réalité à lui s'était la torture et qu'Ariana n'était qu'un rêve, une chimère inaccessible. Parfois quand elle lui parlait, Malthael avait l'impression de pouvoir reprendre sa retiration avant d'être à nouveau aspiré par le fond par sa propre tristesse. Il avait beau essayait de se cramponner, rien à faire.

La fatigue était également tellement forte que Malthael pouvait aisément tomber dans les vapes. Il avait besoin de repos et certainement pas d'un combat avec un fantôme. Il voulait s'éloigner à tout prit d'Ariana. Il savait parfaitement bien que dans cet état-là il était capable de la mettre en danger. Elle et les enfants alors la seule chose dont il avait été capable dans l"un de ses moments de lucidité c'est de vouloir qu'elle parte le plus loin possible. Bien que si elle le faisait, le mangemort risquait de s'en prendre à lui même. Généralement la seule chose qui lui permettait de revenir à lui, c'était la violence. Malthael le savait, mais d'un côté il était poursuivi par ses démons et de l'autre il était armé d'un couteau. Couteau qui aurait facilement pu être envoyé à travers la maison ou contre lui, mais heureusement Ariana reprit la parole et Malthael parvient à s'y accrocher.  Il se laissa à nouveau approcher un comme un animal apeuré qui reprendrait peu à peu confiance en lui. Montrant légèrement les crocs comme pour signifier que la violence pouvait facilement revenir. Mais ce n'était certainement pas ce genre d'action qui allait faire renoncer Ariana. Bien décider à ramener son mari. Reposant son regard sur sa femme celui était injecté de sang comme un camé en manque de sa dose et pourtant tout ce dont il avait besoin c'est une bonne nuit de sommeil. Comme quoi on ne se rend pas vraiment compte de l'importance que le repos peut avoir. Ensemble, progressivement la main de Malthael s'abaissa jusqu'à laisser tomber le couteau à terre qui en touchant le sol fit un léger bruit. Ariana penser peut être avoir gagné une bataille, mais c'était tout l'inverse, car il se détacha bien trop rapidement du contact avec sa femme pour lancer un sortilège d'attraction. Un révolver visiblement chargé arriva dans sa main. Bulstrode avait toujours garder cette arme moldu avec lui tout simplement parce que cela lui rappelait l'échec qu'il avait connu lors de sa première mission. Il trouvait également que l'arme pouvait être un bon moyen défensif sans magie et il en avait donc acheté un. Sauf qu'à ce moment précis ce n'était pas vraiment pour se défendre que Malthael l'avait bien en main. Il chargea hâtivement l'arme. Gardant celui-ci dans la main droite il avait clairement dans l'idée de s'en servir contre lui. Restant les bras le long de corps pour l'instant il ne fit aucun geste. Puis soudainement il pointa l'arme sure Ariana puis quelques secondes après sous sa mâchoire. Tremblant, voulant tout simplement quitter ce cauchemar et pour l'instant la seule issus qu'il voyait c'était une balle dans le crâne.*

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Jeu 19 Juil - 13:58

Nightmare
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Elle détestait le voir comme ça. Elle se souvenait parfaitement de la première crise, bien après les mois où Malthael s’était refermé sur lui-même. Une crise dont elle avait eu du mal à trouver la solution, mais qui au final avait quand même réussit à s’apaiser. Avec violence, comme ils étaient habitués à le faire à maintes et maintes fois. C’était leur quotidien, depuis qu’ils étaient liés l’un a l’autre bien avant de se rendre compte de ce besoin de la présence de l’autre pour survivre. Ils avaient toujours agit de cette manière et c’était le seul moyen de faire raisonner Malthael aujourd’hui, Ariana le savait. Il avait besoin d’elle et elle était présente, mais elle se rendait compte qu’à huit mois de grossesse non seulement ses forces s’étaient amoindri, mais que si elle forçait trop cela pouvait compliquer la naissance de ses filles. Oui Ariana se rendait compte de ça, elle ne savait pas si elle pourrait pousser la violence à l’extrême comme elle avait pu le faire autrefois et si elle y pensait, la future mère savait très bien que dans l’esprit de Malthael tout était trop confus pour réussir à en prendre conscience. Elle était patiente, toujours depuis des années, attendant sagement comme souvent que l’heure soit venue. Elle le serait avec son mari, mais si elle avait pu attendre des années que la marque de ce qu’il avait vécu vole en éclat, Ariana savait que jamais cette cicatrice ne se refermerait complètement. Elle serait là présente dans le cœur de son époux comme dans les yeux d’Ariana qui avait vu tout ça sans pouvoir s’y opposer. Et il avait subi pour eux deux, il avait encaissé et elle espérait sincèrement qu’un jour ce ne serait qu’un vieux souvenir ou si ça n’en devenait pas un que les crises deviendraient moins fréquentes. Dans ce genre de moment, Malthael n’était plus lui-même, Ariana le savait, mais elle connaissait la personne qu’il devenait, craintive et angoissé à l’idée de devoir subir ça à nouveau et bien que mort leur tortionnaire continuât à hanter leur rêve. Elle avait parfois l’impression de refaire face à l’homme qui avait sombré dans leur chambre des mois auparavant, l’homme meurtris, amaigris par les jours sans trop manger, sans voir le soleil. Elle se souvenait très bien de cette période et elle se souvenait de la crainte qu’elle avait ressenti en se demandant si elle arriverait à le sortir de cet enfer. Et si les crises étaient moins intenses, Ariana avait peur quand cela arriverait après la naissance des jumelles. Comment gérer deux enfants et Malthael en pleine crise d’angoisse ? Ariana allait se montrer forte et elle continua à lui parler, tentant de le rassurer, lui faire prendre conscience que tout ceci n’était pas réel. Avoir des visions d’horreurs pouvait arriver à tout le monde, mais dans le monde des sorciers ce n’était jamais bon signe car tout pouvait arriver si rapidement. Sa voix était calme et douce quand elle parla à Malthael, tentant d’un geste de le toucher alors qu’il ne le voulait pas. Et malgré ce qu’il lui disait, elle avait l’impression de sentir une lueur dans ses yeux au son de sa voix. Ariana savait que ce n’était pas simple en ce moment, ni pour lui ni pour elle et si elle avait peur de la violence qui pouvait survenir à tout instant ce soir, elle avait aussi peur qu’il ne sombre plus que d’habitude. Il posa son regard sur elle et elle perçut alors non seulement une certaine détresse, mais la fatigue accumulé ses derniers mois. Il allait devoir prendre des congés et elle l’y forcerait dès qu’elle aurait pourrait. Sinon elle avait peur qu’il ne tienne pas le coup. Le bruit du couteau par terre, distrayant Ariana, faisant alors un geste pour le prendre et le tenir éloigné de son époux. Au final elle aurait peut-être préféré le couteau à la suite. La jeune femme observa le revolver venir dans les mains de Malthael, charger forcément au bruit qu’il produisit quand il arriva, elle écarquilla les yeux. Oui elle savait de quoi il s’agissait, elle savait comment cela fonctionnait et elle ne s’attendait clairement pas à ça. Ses yeux ne quittaient pas son mari. Elle ne suivit pas l’arme du regard et ce ne fut que lorsqu’il la pointa sur elle, qu’Ariana y fit attention. Aucun mouvement pour éviter de l’esquiver, ni de mouvement en arrière de peur, elle resta fixe, n’ayant aucune crainte de la mort mais si elle pouvait éviter de mourir avant d’avoir mit ses enfants au monde elle serait reconnaissante. Cependant quand il dirigea l’arme contre sa propre mâchoire, l’intensité dans le regard de la jeune femme changea. « Malthael ! Lâche-ça ! Tout de suite ! Je t’en prie. » ordonna-t-elle dans un souffle bien plus court. Qu’est-ce qu’il lui prenait … pas à avec ça … et pourtant il avait été prêt de nombreuses fois à le faire, pensant que c’était la seule solution pour ne plus avoir ses visions. Mais non il ne pouvait pas faire ça et elle aurait pu énumérer énormément de raisons pour ne pas le faire. Elle ne bougeait pas et reprit soudainement la parole : « Ça ne servira à rien. C’est le laisser t’atteindre. Tu ne peux pas le laisser gagner, pas aussi facilement. » La violence était la clé de tout ça, mais Ariana ne l’utiliserait qu’en dernier recours, ayant vu que sa voix pouvait influencer l’état de son mari, enceinte, elle ne serait pas l’instigatrice de la violence si elle pouvait l’éviter.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 144 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 346 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Sam 21 Juil - 23:10
<
nightmare

*Dans l'esprit de Malhael tout était bien trop confus pour comprendre ce qu'il y avait en jeu. À ce moment précis, la seule chose qu'il lui donner envie s'était de trouver la paix peut importe le moyen mit en place. Malthael ne voulait plus et ne pouvait plus voir cet homme venir hanter ses rêves. Il ne supportait plus cette faiblesse qu'il ressentait à chaque vision. Et à chaque fois cela lui prenait du temps pour oublier, laisser de côté et repartir de bon pied. Le mangemort avait l'impression d'être enfermé dans une bulle ou rien ne pouvait l'atteindre. Criant à Ariana de venir le sortir de là. Rien n'était réel, mais pour lui chaque vision le ramener à cette séance de torture. Son esprit était focalisé que sur un instant et il était tellement difficile pour Malthael d'en sortir. Généralement la violence permettait à l'esprit de Malthael de se focaliser sur autre chose, mais malheureusement Ariana ne pouvait pas faire des miracles. À huit mois de grossesse, il était impossible pour elle de maitriser Malthael. Lui même aurait préféré s'enfermer plutôt que de lui faire subir ça.  Tout s'inverser, Malthael qui détester les personnes inutiles et craintives en devenait une. Le pire c'était dans rendre compte après la crise. Cela le plongeait dans une honte assez terrible. Même s'il savait qu'il ne devait pas ressasser ce genre d'évènement dans sa tête, Malthael ne pouvait s'empêcher de profondément se détester. Malthael avait encaissé une première fois, le jour de leur torture il avait pris cette responsabilité, mais cela forcé Ariana à vivre cela des dizaines et des dizaines de fois. Maudissant sans le savoir sa femme de devoir toujours être présente pour lui. C'était affreux rien que pour la fierté du mangemort de se savoir autant dépendant de sa femme.

Une crainte subsistait, si jamais une crise arrivait avec ses filles, que se passerait-il ? Serait-il capable de reprendre le contrôle ? C'était l'une de ses peurs en apprenant qu'il avait devenir père. Comment gérer ses crises. Lui qui se voyait si faible et sans aucune alternative. Il devait absolument trouver une solution et s'il s'en sortait vivant de celle-là il en trouverait une. Ariana continuer à avoir la patience et le courage de continuer à lui parler. Il le fallait, car c'était le seul moyen qu'avait le mangemort de revenir à lui. Et Malthael dans un moment de lucidité eut une idée. Dangereuse, mais en analysant rapidement la situation il ne voyait pas comment Ariana pouvait réussir à le faire sortir de cette crise dans son état. D'un sortilège il se retrouva affublé d'un pistolet. Ironie du sort c'est ce genre d'arme qui lui rappeler son premier échec. Cette fois il n'avait pas le droit à l'erreur. Malheureusement il perdit peu à peu le contrôle qu'il pouvait avoir et le révolver se dirigea dans un premier temps sur sa femme puis assez rapidement il réussit à le ramener sur lui, mais pas vraiment là où il avait envie.  Ariana devait absolument continuer à lui parler ou jamais il ne réussirait à reprendre le contrôle.
"Malthael ! Lâche ça ! Tout de suite ! je t'en prie."
Première phrase, premier moment où Malthael tenta à nouveau de reprendre le contrôle. Le révolver toujours pointer sous sa mâchoire, un moindre mouvement et il perdait la vie. Sa femme reprit à nouveau la parole et Malthael réussit enfin à revenir à lui. Pointant cette fois l'arme contre sa cuisse, il tira. La balle traversa sa cuisse et ressortit heureusement arrêtant sa course contre le sol. Le sang commença à jaillir sous le cri du mangemort. Malthael lâcha l'arme et porta une main sur sa blessure pour effectuer une pression. Regardant le vissage d'Ariana il voyait déjà son regard inquiet se poser sur lui. Il lui fit signe que tout allait bien se passer. Reprenant la parole difficilement.*

- Il n'y avait pas d'autre solution...J'ai fait en sorte de tirer à un endroit ou je ne risque rien cela va juste beaucoup saigner le temps que je fasse un garrot.*Ariana n'avait pas perdu de temps et lui tender déjà un morceau de tissu. Malthael le noué autour de sa cuisse et avec l'aide de sa femme il serra un maximum. En matière de médecine il n'avait confiance qu'en lui-même. Et même s’il n'était pas vraiment dans l'état dans pratiquer Malthael refusa de laisser Ariana intervenir. S'armant de sa baguette il désinfecta et commença à recoudre sa jambe en serrant fortement les dents. La sueur commençant à perler sur son front. Sa vision se troublait et craignant de s'évanouir juste après il reprit la parole sur le dernier point qui lui rester à faire.*

- Si je m'évanouis, tu me laisses ici. *Ce n'était clairement pas une demande, mais un ordre et Ariana avait intérêt à lui obéir.*  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  Jeu 26 Juil - 21:20

Nightmare
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
La fatigue, la pression, le stress, les hormones tous se mélangeait dans le corps de la future mère, bien que tenant sur ses genoux en face de Malthael de nombreuses pensées volaient dans son cerveau. Elle était inquiète, inquiète de perdre son époux parce qu’elle n’aurait pas été capable de faire ce qu’il fallait à cause de son état. Un mois à tenir, et elle pourrait y faire face. Elle était aussi inquiète qu’ils en arrivent là et que ça se répercute sur sa grossesse, peur sans aucun doute de perdre à nouveau ses enfants. C’était sa dernière chance, elle ne pourrait plus avoir d’enfants par la suite, le medecin l’avait prévenu. Et ça c’était si elle survivait à l’accouchement. Si elle l’avait évoqué avec son époux, ce dernier avait accepter qu’elle mette cette grossesse à terme, mais elle savait aussi qu’il ne mesurait sans doute pas encore toute l’ampleur que cela pouvait prendre. Ariana était inquiète de tout ça, elle était mal de se retrouver enfermer également et elle se sentait coupable de l’état de son mari ce soir. C’était un peu sa faute après tout, il se fatiguait pour eux deux, il accomplissait des missions pour elle et il travaillait d’arrache-pied pour qu’elle puisse accoucher sereinement. Mais ce soir sans doute de manière plus prononcé que les autres fois une nouvelle crise était survenue, l’angoisse était revenue. Ariana savait que Malthael était fort et qu’il devait sans doute lutter de manière continue pour éviter de se laisser avoir par ses visions de manière trop régulière, mais avec la fatigue accumulée et sans nul doute des angoisses bien ancré en lui, ce n’était pas étonnant qu’il craque ce soir-là. Enceinte jusqu’au coup, Ariana doutait d’être capable de l’en sortir cette fois, alors elle tentait de lui faire reprendre son calme en lui parlant et elle avait l’impression que ça fonctionnait, que dans son regard il lui suppliait de l’aider si ce n’était pas la supplication de mettre fin à ses jours. Le cœur de la future mère battait à tout rompre et elle l’observait silencieuse, terriblement inquiète, il pouvait sans doute le percevoir sur son visage. Mais dans ce genre de moment, Ariana savait très bien que son esprit était bataillé entre deux idée. Elle aurait aimé entrer dans son cerveau pour lui montrer des choses apaisantes, l’apaiser d’un regard, d’un mot, d’un contact. Seules les paroles à ce moment-là pouvaient avoir de l’effet. Le toucher le ferait se renfermer à nouveau et elle ne pouvait pas entrer dans son cerveau à part en utilisant la légimancie qu’elle ne maitrisait pas. Elle continua à lui parler lorsque le couteau tomba au sol dans un certain bruit assourdissant et qu’un revolver prit place dans les mains de Malthael. Non ! Non pas ça, pas comme ça. Elle s’angoissa un peu plus continuant à le fixer de ses yeux verts qui n’étaient pas sans trahir cette inquiétude. Elle lui ordonna de lâcher l’objet, après qu’il l’ait dirigé vers elle. Ariana pouvait mourir, elle n’allait pas laisser son époux se tuer devant ses yeux. Parce qu’à cet instant précis elle ne savait pas ce qu’elle ferait, elle ne savait pas du tout tirailler entre ses filles et lui, elle s’anéantirait sans doute elle-même sous le trop plein d’émotions … la future mère ne voulait pas, elle ne voulait pas qu’il s’en aille, elle avait trop besoin de lui. Comment serait son monde s’il n’était pas là ? Comment pourrait-elle continuer sans lui ? Il était sa force, sa plus grande joie, son tout, son âme sœur comme certains aimeraient à dire et d’une voix forte elle tenta de lui donner une raison pour ne pas faire ça : ne pas laisser gagner l’homme qui hantait ses nuits. C’était trop simple de mourir au lieu d’affronter la réalité. Elle savait que Malthael était fort et qu’il pouvait affronter tout ça, il fallait qu’il s’en rende compte. L’arme s’enfonça dans la cuisse de son époux et la détonation couplé au cri que poussa Malthael retentit dans la cuisine. Un bruit sourd, horrible à entendre, tandis que le sang se répandait déjà sur le sol. Elle déchira un bout de sa chemise de nuit et le lui tendit, pendant qu’il lui expliquait pourquoi il avait agi ainsi. « Je sais … » répondit-elle dans un murmure. Elle le savait très bien et elle avait tout son corps qui tremblait à l’intérieur. Ariana avait imaginé le pire ce soir, elle avait laissé l’inquiétude prendre possession d’elle et elle avait l’impression que toute la tension redescendait d’un coup. La future mère laissa ses mains aider son époux à placer le garrot pour éviter que le sang ne coule de trop, ses genoux trempant dans celui qui avait déjà coulé. Mais elle retira vite ses mains quand elle comprit que Malthael voulait couturer la plaie lui-même. Il était médecin il savait ce qu’il faisait. Comme il avait sut où tirer. Elle prit une profonde inspiration, l’observant faire, mais surtout le voyant devenir blanc et en sueur. Il lui ordonna alors de ne rien faire s’il s’évanouissait. Non. Il le savait pourtant, même en lui donnant un ordre, elle ne pourrait pas simplement le laisser comme ça. Ses yeux rencontrèrent ceux de son époux. « Malthael ... » commença-t-elle dans un murmure. Pouvait-elle en parler, savait-il à quoi elle pensait à ce moment précis. Pour la première fois depuis longtemps, Ariana avait peur. Non pas pour elle, ni pour Malthael, mais pour ses filles. Elle craignait que ses filles n’assistent à ce genre de moment, qu’elles aient alors une vision de leur père complètement faussée. « Tu as besoin de repos. » reprit-elle le ton toujours aussi calme. Oui sans aucun doute. Et lorsqu’il serait enfin reposé, elle pourrait peut-être essayer de trouver une solution pour calmer ses crises nocturnes.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Nighmare ft Ariana  
Revenir en haut Aller en bas
 
Nighmare ft Ariana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arrivée d'Ariana...
» Ariana Tivador
» (F/libre) Ariana Grande - Une petite peste
» Kit complet - Ariana Hastings [Terminé - Elenna Benson]
» Voici Ariana...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Londres-
Sauter vers: