AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Libre * Les ASPICs seront bientôt là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 216 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 39 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut légèrement me blesser

MessageSujet: Libre * Les ASPICs seront bientôt là  Mer 20 Juin - 14:37
Cette année était la dernière que la jeune Aleksandra passerait à Poudlard et cela avait quelque chose d'intimidant, quelque chose de profondément inquiétant aussi. L'après Poudlard lui faisait se poser plein de questions sur son avenir, sur sa voie et elle avait peur de se tromper en route évidemment. La demoiselle craignait un peu l'université et l'idée de quitter Poudlard la rendait triste, naturellement. Elle avait passé tellement de temps ici, ne pas revenir en septembre serait probablement très étrange. A lui donner des envies de pleurer. Elle était un peu chagrine ces derniers temps elle devait bien le reconnaître. Elle se sentait à une étape charnière de son existence et ce n'était pas tout les jours facile à vivre d'autant plus que la fin de l'année et les ASPICS seraient rapidement là. La jeune femme angoissait et en même temps elle devait absolument se tenir prête pour tout ça.

En rejoignant la bibliothèque ce jour là, la jeune femme a comme toujours la ferme intention de travailler. Elle ne peut pas se permettre de louper cette année, elle est une serdaigle et elle a bien vu comme ses collègues ont été particulièrement dégueulasses avec Isidore Hepburn comme ce dernier a raté ses ASPICs l'an passé, ce qui le contraint à les représenter cette année et subir la méchanceté des serdaigle appréciant fort peu que l'on dévalorise leur maison. Ce qui agace au plus haut point la sorcière, laquelle pensait autrefois que sa maison avait un peu plus de sagesse et d'ouverture d'esprit,  à croire qu'elle s'est trompée.

Posant ses affaires sur la table, la sorcière sort ses affaires dans ce coin reculé de la bibliothèque pour être au calme et commence à travailler, quoique perturbée par les piaillements de quelques étudiants, plus jeunes, qui n'ont pas autant de pression sur les épaules que les septième années.

«- Cela vous ennuierait beaucoup de la boucler !?» finit-elle par demande agacée, en perturbant au passage toutes les personnes aux alentours, cependant au moins autant excédés qu'elle ou presque par les discussions parasitaires.

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ravenclaw Princess

You know nothing
©crack in time

Le coeur a ses raisons que la raison ignore.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 109 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 188 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Les ASPICs seront bientôt là  Ven 27 Juil - 7:03
Spoiler:
 


Isidore était devenu presque studieux. Il était le premier surpris, mais il lui arrivait d’aller à la bibliothèque et de lire quelques livres en rapport avec le cours. Il faisait même ses devoirs avec applications. C’était devenu un véritable Serdaigle, sauf qu’il avait triché : il avait déjà eu ces cours. Et les professeurs ne changeaient jamais leurs cours ni les devoirs à rendre. Il faisait toutefois l’effort de recommencer chaque rédaction de zéro, afin de revoir ses connaissances, car cette fois-ci il comptait bien obtenir ses ASPICS.
S’il avait songé avoir de l’avance cette année et être le meilleur de la classe, il s’était trompé. Les Serdaigles faisaient honneur à Rowena et il se sentait encore plus idiot.
Mais il s’en moquait. Il peinait simplement à retrouver son équilibre antérieur, son indépendance au monde. Il avait l’impression que ses nouveaux camarades étaient bien plus bruyants et envahissants. Alors, lorsqu’il ne s’évadait pas quelque part dans le château ou les jardins pour dessiner, il se rendait à la bibliothèque pour étudier. Il ne savait pas trop à quoi ça lui servait, mais il faisait des efforts.
Soupirant, le jeune homme reposa sa plume sur la table en observant la rature sur le parchemin. Il ne se souvenait plus de ses cours de Défense contre les forces du mal de l’année précédente et il était incapable d’avancer dans la rédaction de ces trente-cinq centimètres qu’il lui fallait terminer pour la semaine prochaine. Il s’y était pris en avance, une habitude surprenante, mais qui lui plaisait puisqu’il pouvait ensuite avoir du temps pour dessiner, et donc gagner de l’argent puisqu’il vendait désormais quelques-unes de ses créations.

«- Cela vous ennuierait beaucoup de la boucler !?»

Isidore sursauta presque en entendant ce cri de colère, teinté de désespoir à son avis, résonner dans l’immense bibliothèque. Un silence surprenant se fit et le Serdaigle savoura cet instant, car il n’y avait pas vraiment prêté attention, mais le lieu était plutôt bien rempli et bruyant. Mais une sorcière avait décidé d’y mettre un terme. Se penchant légèrement en arrière, faisant basculer légèrement sa chaise, Isidore tendit le cou afin d’observer celle qui avait eu le courage de prendre la parole. Aucun doute que la bibliothécaire ne tarderait pas à venir en quête de punition.
Le regard brun du jeune homme survola ses voisins de tables pour observer un peu plus loin, dans la direction du bruit et… Il s’immobilisa. La vélane était là. Soudainement, il crut entendre sa voix hurler et il se mordit les lèvres.
Depuis qu’ils étaient dans la même classe, sa vie était devenue bien plus compliquée, car côtoyer une vélane était la pire des tortures. Il mourrait d’envie de l’observer, mais il savait qu’il ne pourrait pas décrocher son regard d’elle et… En cet instant il était en train de succomber. Sa chevelure, sa silhouette lointaine…
Au prix d’un immense effort, Isidore ferma les yeux, cherchant à chasser de son esprit la vision de Robinson, mais c’était tellement dur. Elle était la tentation pure et… Il mourrait d’envie d’y succomber.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 216 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 39 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut légèrement me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Les ASPICs seront bientôt là  Ven 27 Juil - 11:36
La jeune femme n'en pouvait plus de ce boucan, de ce bruit incessant, de ces chuchotements qu'ils avaient, tous et qui, mit bout à bout, devenaient on ne peut plus désagréables. Ils étaient dans une bibliothèque, un lieu de travail qu'ils n'étaient pas censé perturber. Et ils le faisaient malgré tout et ce sans se soucier du confort des autres étudiants ou de leurs révisions, de leur désir de travailler et de ne pas se planter à la fin de l'année. La demoiselle n'y tenant plus finit par appeler au calme, le réclamant assez violemment par ailleurs pour que certains de ses camarades sursautent et la regarde. Mais personne ne bronche, parce qu'ils savent tous que la sorcière a raison de crier, raison de s'agacer, raison de se manifester et que si elle ne l'avait pas fait, ils auraient finit par le faire eux-même.

La demoiselle fixe les impolis de son regard d'azur, légèrement froid et ils comprennent rapidement qu'il vaudrait mieux qu'en effet, ils se taisent, avant que la vélane n'aille chercher la bibliothécaire pour les faire écoper d'une retenue. De fait, ils se taisent, quoique la fixant légèrement avec plus ou moins de bêtise dans les yeux. Une bêtise à laquelle elle est habituée, de par sa nature. Un air niais qui ne lui est pas inconnu. Elle hausse les épaules sans plus perdre son temps et détourne son attention pour l'accorder, de nouveau, à ses ouvrages posés devant elle.

C'est qu'Aleksandra n'a pas de temps à perdre et ce plus encore si elle veut pouvoir aller voir son jumeau Léandre un peu plus tard, qui sera probablement avec Anthyme d'ailleurs. La jeune femme se doit donc d'être rapide dans ses révisions sans quoi elle manquera les deux Poufsouffles. D'autant plus qu'en tant que capitaine de l'équipe de quidditch de la maison des bleus et bronze, elle a un entraînement de prévu avec le reste de son équipe à dix-huit heures. SI bien qu'elle se préoccupe de nouveau, très rapidement, de ses révisions, profitant du calme revenu, sans plus accorder d'attention à qui que ce soit. Pourquoi faire ? Elle sent bien quelques regards sur elle, mais elle en a tellement l'habitude que ne pas y faire attention est certainement la meilleure des solutions. Rien de nouveau sous le soleil. Rien qui ne puisse la défaire de son travail.

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ravenclaw Princess

You know nothing
©crack in time

Le coeur a ses raisons que la raison ignore.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 109 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 188 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Les ASPICs seront bientôt là  Dim 12 Aoû - 1:02
Au diable la prudence !
Isidore sentait son coeur s'emballer à l'idée de s'approcher de la demi-vélane et toutes les raisons qui parvenaient à le tenir éloigné d'elle venaient de brusquement disparaitre. Alors, pourquoi ne pas s'approcher de cette douce créature ?
Elle était en train de travailler, donc il pourrait la dévisager sans qu'elle ne le remarque. Secouant la tête, Isidore eut un éclair de lucidité. Non, c'était bien trop flippant ! Il ne pouvait pas la traiter comme un morceau de viande tendre et juteuse, ni même...
Le jeune sorcier gémit tandis qu'il réalisait que ses pensées s'envolaient toujours en direction de la rousse. Même s'il parvenait encore à contrôler son corps, il sentait que son esprit était en train de dérailler, que rien que sa présence à quelques sièges de lui lui mettait l'esprit en ébullition.
Effrayé par ce qu'il pourrait se passer si jamais il regardait une nouvelle fois Robinson, il jugea plus prudent de quitter la bibliothèque. Il s'enfermerait dans un placard quelque part dans le château et prendrait le temps nécessaire à retrouver toute sa lucidité.

Soufflant afin d'essayer de calmer ses nerfs, le Serdaigle glissa toutes ses affaires dans son sac d'un geste sec et se leva. Toutefois, après avoir effectué quatre pas en direction de la porte du lieu d'étude, il réalisa qu'il lui faudrait passer à côté de la vélane. S'arrêtant immédiatement, le jeune homme observa cette chevelure rousse et soyeuse, se sentant sur le point de perdre sa lucidité. S'il passait à côté d'elle... Il fallait qu'il coure, éventuellement, et espérer que rien ne le détourne de sa destination finale, car sinon il perdrait la raison, et agirait tel un moustique attiré par une flamme. La jeune Serdaigle était sa flamme, et il devait faire attention à ne pas s'y brûler...
Alors, Isidore se mit à courir. C'était idiot, il le savait, mais il espérait de ne pas songer à la demoiselle qui se rapprochait de lui, à ses yeux, à sa peau douce et.. Non. Il ferma les yeux et essaya de faire le vide dans son esprit. Sauf que courir les yeux fermés, ce n'était pas une idée particulièrement lumineuse, et il le réalisa lorsque son pied gauche se prit dans la bretelle d'un sac qui dépassait et s’étala de tout son long. La dureté du sol le sortit de sa transe au même instant où il réalisait qu'il s'était écrasé juste à côté de la chaise où étudiait Robinson et que sa tête ne se trouvait qu'à une trentaine de centimètres de ses chevilles.
Et merde.... Il était foutu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 216 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 39 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut légèrement me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Les ASPICs seront bientôt là  Dim 12 Aoû - 17:31
La jeune femme travaille encore, le nez sur son parchemin, inconsciente, indifférente, des tracasseries qu'elle fait naître dans l'esprit faible d'Isidore. La plupart du temps les hommes savent plus ou moins résister à l'attraction naturelle qu'elle exerce. Caleb y était pour sa part absolument insensible. Pourtant de temps en temps il y avait des garçons plus impactés que d'autres par sa nature de vélane, et elle n'y faisait plus attention depuis des années, ayant bien conscience qu'elle ne pourrait de toute façon rien y changer. Elle prenait parfois le partie de s'en amuser, ne pouvant faire autre chose. Et la plupart du temps elle avait simplement cessé d'accorder de l'attention à ce genre de comportements.

Pourtant le destin décide rapidement qu'elle doit s'inquiéter de ces pouvoirs et de l'effet qu'elle fait à certains, comme Isidore, l'étudiant de la maison serdaigle qui avait redoublé sa septième année, échouant aux ASPIC, s'étale de tout son long, juste à côté de sa table, à deux pas, peut-être moins, de ses chevilles, dans une chute magistralement pathétique. Redressant la tête comme elle est attirée par le mouvement, la vélane ne peut que le voir embrasser rapidement le sol comme il tombe. Elle hausse un sourcil en ne comprenant même pas pourquoi il est tombé, comment, jusqu'à ce qu'elle voir un sac, potentiel responsable de la chute mais ce n'est pas en marchant qu'on se serait prit le pieds dedans. Elle reste surprise.

«- Prit d'une soudaine envie de déclarer ta flemme au parquet ? J'ignorais que tu avais à ce point des problèmes avec les filles pour jeter ton dévolu sur quelques lattes de bois...» fait remarquer la jeune femme avant de noter quelques mots sur son parchemin, de peur de perdre le fil. Pourtant elle le regarde de nouveau, assez rapidement. «Rien de cassé quand-même ?»

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ravenclaw Princess

You know nothing
©crack in time

Le coeur a ses raisons que la raison ignore.:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Libre * Les ASPICs seront bientôt là  
Revenir en haut Aller en bas
 
Libre * Les ASPICs seront bientôt là
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légendes et secret, ils seront bientôt mien! [Validé]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Poudlard :: Quatrième étage-
Sauter vers: