AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Libre * Comment on fait les bébés ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 230 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 262 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut légèrement me blesser

MessageSujet: Libre * Comment on fait les bébés ?  Mer 20 Juin - 13:59
L'histoire des palindromes depuis le 17ème siècle. Est-ce que ce travail d'histoire de la magie, qu'elle avait gardé en option, était vraiment sérieux ? C'était à peu près aussi intéressant que la reproduction des bernique en Bretagne, dont on avait cru bon de lui parler pendant l'état dernier, au cours d'un voyage en France avec ses parents et son frère. Aleksandra trouvait ce sujet totalement abscon. Mais elle n'avait pas le choix et devait le travailler tout de même, en compatissant pour les septièmes années qui présentaient bientôt leurs aspics, alors qu'elle était en sixième année, tranquille pour quelques mois encore.

A une table, elle remarque Amber Bower qui panique en tenant dans ses mains une espèce de poupon, que la demoiselle ne reconnaît pas comme étant un de leurs camarades de classe, malheureusement rapetissé par la rencontre malencontreuse avec une potion. Aleksandra pousse un soupir et se décide finalement à se lever de son siège pour aller promener dans les jardins de l'école. Il faisait beaucoup trop beau pour que la jeune femme reste enfermée dans la salle commune à se griller la cervelle. Alors elle sort et rejoint les abords du lac noir, rejoignant ce qui de loin ressemble à une fille, du fait de ses longs cheveux et elle s'installe à côté d'elle sans avoir vu de qui il s'agissait.

« - J'dois te dire, faire un bébé c'est facile. Un homme, une femme, une rencontre un sourire puis ça dérape tu vois. Un lit, un mur, deux corps qui s'affolent. Puis c'est la catastrophe. Union des deux corps, ébats désordonnés, soupirs effrénés. Puis tu vois c'est si vite arrivé en soit. Tu oublie ta potion, monsieur lâche ses minis lui et paf fécondation.... Quoi, j't'emmerde à parler c'est ça ?»

Aleksandra se redresse et observe la personne auprès d'elle, qu'elle importune tout à coup par sa présence, elle en a conscience. L'aiglonne soupire et se ralonge, fixant le ciel, grommelant, grimaçant. Journée de merde. Plate et démoralisante. Elle est certaine qu'Anthyme aurait rigolé. Lui.

«- Pardon j'suis fatigué, les devoirs m'ont séché
J'dois t'avouer que j'ai besoin de décompresser.»

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ravenclaw Princess

You know nothing
©crack in time

Le coeur a ses raisons que la raison ignore.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 10 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 66

MessageSujet: Re: Libre * Comment on fait les bébés ?  Dim 16 Sep - 16:54
Assise dans le parc de Poudlard au bord du lac, Anastasia serre dans ses mains tremblotantes la lettre qu'elle vient de recevoir. Du parchemin, une plume et de l'encre traînent à côté d'elle sans qu'elle n'ait le courage de les attraper pour rédiger une réponse. Son courrier provient de son père qui lui donne de nouvelles indications pour son futur mariage. Le rendez-vous est pris tel jour pour aller commencer les essayages de robes de mariée, le mariage aura lieu tel autre jour, dans tel lieu... Bien plus qu'elle ne voudra jamais l'avouer, Anastasia est angoissée. Ce mariage, c'est la promesse d'un enfer sur terre. C'est un voyage sans retour vers la Russie, sans son frère. Et ça, Anastasia ne le supportera pas. Elle voudrait être déshonorée, mourir même plutôt que de se marier. Mais elle n'a pas le choix, car son père en a décidé ainsi. Dans un moment, elle rentrera au château et elle ira voir Alexei pour lui faire lire la lettre. Mais pour l'instant, elle a besoin d'être seule pour pouvoir laisser ses émotions l'envahir.

Elle tressaille quand elle sent une présence derrière elle. Elle fronce les sourcils quand elle ne reconnaît pas le pas de son frère. Qui d'autre peut bien l'approcher ? Gardant son masque d'impassibilité sur le visage, elle attend, donne l'illusion de ne pas avoir vu que quelqu'un s'approche d'elle.

Quand une jeune femme rousse se laisse tomber à sa hauteur, la blonde ne peut s'empêcher de lui lancer un regard en coin. Il lui semble avoir déjà croisée celle qui arbore une cravate Serdaigle dans les couloirs mais elle n'a aucune idée de son identité. Aucune importance.

Le visage froid et le regard mort, Anastasia tourne lentement la tête vers la personne qui vient l'importuner lorsque celle-ci commence à lui raconter comment on fait les enfants, et parle de l’enchevêtrement sensuel de deux corps. Jamais la blonde ne se permettrait de parler ainsi, c'est le domaine du privé et la rousse est tellement vulgaire...

-Oui, répond simplement Anastasia d'une voix quand la jeune femme lui demande si elle l'emmerde.

Le visage d'Anastasia ne se desserre pas quand l'autre avoue avoir besoin de décompresser. Depuis quand vient-on raconter des idioties pareilles à des inconnus lorsque l'on est fatigué ?

-Et ? Le parc n'est pas assez grand ? Faut que tu viennes décompresser au seul endroit où je cherche de la tranquillité ? lance-t-elle de son air hautain tout en rangeant sa lettre au fond de son sac.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 230 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 262 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut légèrement me blesser

MessageSujet: Re: Libre * Comment on fait les bébés ?  Dim 16 Sep - 17:13
Le regard azuré de la Vélane se pose sur son interlocutrice et elle grimage légèrement, imperceptiblement, en se rendant compte que cette fille qu'elle a rejoint, sans vraiment y faire attention, n'est autre que Miss Kryssanova. Une serpentard au visage froid, glacé, plus glacé que les yeux d'Aleksandra. Vraiment pas le genre de demoiselle qu'elle aurait dût embêter, en fin de compte. Ni même le genre de fille que la chaleureuse demoiselle approcherait en temps normal, si elle avait fait un temps soit peu attention. Elle n'avait vu que de longs cheveux blonds et n'avait pas vu, de dos, qu'il s'agissait de l'antipathique et renfermée serpentard au roulement des R et accent russe.

La vélane cherche à se justifier, comme elle dit avoir besoin de décompresser un peu du fait de ses révisions qu'elle accumule en ce moment, de ces heures qu'elle passe à la bibliothèque, pour réussir son année, pour ne passe planter, répondre à toutes les exigences de ses professeurs. La préfète en chef n'avait plus une minute à elle cette année, entre ses tours de garde, les entraînement de quidditch et les cours à travailler. Elle ne voyait presque plus Léandre, son frère. Le seul point commun qu'elle avait, finalement, avec cette serpentard tenait de ce fait. Elles étaient toutes deux la sœur jumelle, fausse jumelle, d'un garçon. Qu'elles aimaient follement, du plus profond de leur cœur... Pas de la même manière, cependant. Aleks ignorait ce détail, cependant.*

«- Le parc est pour tout le monde, je viens où je veux.» observe la demoiselle avec une grimace.

Mais si elle avait vu que cette demoiselle de dos était Anastasiya, elle n'aurait tout simplement pas approché. Elle serait resté loin de la demoiselle, aurait choisit un autre endroit pour se poser... Elle serait tout simplement restée loin de l'étudiante, de ses crocs, de son air renfrogné, renfermé, qui lui donnait cet air anthipathique quand elle pourrait être jolie, si elle ne donnait pas constamment l'impression de vous jauger, de vous être supérieure...

«- Sourire ça t'arrive jamais hein ?» remarque Aleksandra en fixant le ciel.

Non, elle ne compte pas bouger maintenant qu'elle est installée, elle est là, elle y reste. Elle a la flemme de se lever tout simplement. Alors à moins qu'Anthyme ou Léandre se rapide, elle allait rester ici. Avec Ana. Joie.

«- Genre sérieusement, t'es toujours en train de tirer une gueule d'enterrement. J'sais pas on dit que les russes sont joyeux d'habitude.»

Puisque souvent noyés dans leur vodka. Préjugés.

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ravenclaw Princess

You know nothing
©crack in time

Le coeur a ses raisons que la raison ignore.:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Libre * Comment on fait les bébés ?  
Revenir en haut Aller en bas
 
Libre * Comment on fait les bébés ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment on fait le repechage?
» Lapin ? [Libre]
» Comment on fait pour mettre une photo en profil
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Poudlard :: Le parc-
Sauter vers: