AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 342 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 566 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Mer 2 Mai - 0:00
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Sirius BlackTu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.
http://gph.is/22YLoA3
Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.

*Par ou commencer. James était assis sur un banc, les yeux vitreux, le teint livide et il cherchait du regard une personne en particulier. Une personne qui comprendrait plus que personne son chagrin plus qu'elle partagerait le même. Non par empathie pour lui mais parce qu'il était autant impacté par la nouvelle qui venait de tomber. Le jeune homme avait une veille photo dans les mains. Ternis par les années, il la regardait avec nostalgie. A ce moment précis il donnerait n'importe quoi pour revenir à cette instant.

James avait onze ans et il avait enfin obtenu sa lettre pour Poudlard. Il était tellement excité que ses parents avait du mal à le contenir. Non loin de lui l'idée que sa lettre n'arrivait jamais, mais il devait tout de même avouer que plus les jours passaient et plus il avait eu peur que le hibou de la fameuse école se soit égarer. Maintenant qu'il avait enfin le saint Graal dans la main James ne tenait absolument plus en place. Cela devait être la dixième fois qu'il la montrait à son père qui avec une patience immense le félicité à nouveau. Fleamont Potter était d'une nature très patiente et calme et quand on voit le fils qu'il a eu heureusement pour lui. En revanche c'était le genre de personne qui ne fallait pas mettre en colère, quand cela arrivé James savait absolument qu'il fallait s'en tenir éloigné. Euphémia Potter était elle beaucoup plus autoritaire avec son fils, ayant aussi un peu moins de patience que le père. C'était une femme de nature noble qui marchait avec élégance mais jamais avec dédain. Comme il fallait s'y attendre c'est elle qui calma son fils. Le menaçant d'oublier les achats sur le chemin de traverse si il ne se tenait pas tranquille. Et aussitôt la sentence évoqué que James fut aussi sage qu'une image. Finalement comme promis le couple Potter avait emmener leur fils sur le chemin de traverse faire ses tout premiers achats. A peine les pieds dans la rues que James commença à courir de partout. Fleamont leva les yeux au ciel demandant à sa femme si c'était légal d'attacher leur fils à une laisse. Enfin heureusement Fleamont rattrapa son fils en lui faisait la leçon sur la dangerosité de son action. James écouta d'une oreille distraite et il se reçut une tape sur la tête lui rappelant qu'il devait correctement écouter son père. S'excusant, il suivit donc ses parents à travers les magasins. La baguette, l'uniforme, les livres, son hibou et même son chaudron furent parfait. Cette journée furent parfaite et il eu même le droit à une glace en sortant de l'animalerie. Athos son hibou était aussi fou que son nouveau maitre et les parents se demandait bien ce qu'il venait d'acheter. Enfin il oublièrent vite le hibou face à la mine ravie de leur fils. Oui James Potter avait tendance à être peut être trop gâté. Tous les nouveaux élèves de Poudlard n'avait pas franchement le droit à tout ce matériels. Fleamont profitait d'être un potioniste riche pour gâter son fils. Après ils avaient tellement eu de mal à l'avoir que le couple ne se lasserait jamais de cette mine ravie qu'affichait leur fils. Finalement la petite famille était rentré chez eux les bras chargés de fourniture scolaire et Euphémia avait insisté au près de son fils pour qu'il revêtisse son uniforme et qu'elle puisse prendre  une photo de famille convenable.

Ce jour là James avait presque enflammé l'arbre dans le jardin des Potter, planté le jour de sa naissance. Il faut dire qu'il avait voulu faire le malin avec sa nouvelle baguette et qu'un sort était parti sans prendre garde. C'était un souvenir heureux et le jeune homme en avait des dizaines comme ça. Rien ne l'aurait préparé à ce qu'il était entrain de vivre. C'était arrivé quelques jours plutôt. Sa mère avait attrapé la dragoncelle. Une maladie qui avait emporté Euphémia Potter en quelques jours. Rapide, brutale, James n'avait même pas pu lui dire au revoir. Il ne s'était tellement pas attendu à cela aussi rapidement. Le jeune homme n'avait jamais vu ses parents comme des vieillards et ce n'était pas le cas. Les médecins lui avait expliqué que cette maladie était mortel pour des personnes ayant dépassé la cinquantaine et c'était malheureusement le cas pour ses parents qui affichait une bonne soixantaines d'années. Et maintenant c'était son père. Toujours en vie mais l'un des médecins venait d'annoncer à James qu'il ne passerait pas la nuit. Celui-ci lui avait tendu les affaires de son père et le jeune homme avait fouillé dans son porte-feuille tombant sur deux photos. Celle qu'il avait dans les mains et une deuxième. Après avoir regardé cette dernière, James avait envoyer son patronus chercher Sirius.

Sirius était justement entrain d'arriver quand James l’aperçu. Il se précipita à sa rencontre. Se contrefichant des personnes sur son passages. Se jetant dans les bras de ce derniers. Craquant émotionnellement. n'arrivant même pas à aligner trois mots. Il essayait d'expliquer à Sirius que son père ne passerait pas la nuit mais il l'avait sûrement déjà comprit. Quatre jours que Fleamont était en soin intensif et quatre jours que son fils n'avait que très peu dormit. Il donna la photo à Sirius.

Journée ensoleillé et dans le jardin des Potter des balais virevolté à toute allure. James, Sirius et Fleamont s'adonner à une parti de Quidditch. Euphémia regardait le match en comptant les points, sirotant un verre de mojito. La parti était serré et il s'amusait à marqué des but tours à tours. James prenant un malin plaisir à commenter tous ce qu'il faisait.*
Potter junior esquive facilement Potter senior qui est complètement subjugué par la vitesse à laquelle son fils manie son balais. La foule est en liesse ! Maman fait la foule en liesse ! Et l'affrontement Black contre Potter, Potter contre Black *Le père de James avait profité de la vantardise de son fils pour lui envoyé un cognard dans la tronche. Celui déséquilibra James et Sirius s'empara facilement du souaffle. Fleamont reprit la parole en rigolant.* Et Potter junior perd son duel à cause de sa grosse tête ! *James le foudroya du regard en remontant sur son balai.* Je vois que je ne suis plus ton poursuiveur préféré !
*La journée avait continuer ainsi jusqu'à ce que les garçon décide de rentrer à l'intérieur. Euphémia ne se priva pas de faire une photo des champions . Fleamont au centre des deux adolescents. Elle ne pu s'empêcher de remarquer à quel point ils avaient grandit et que le temps passé vite. Bien trop vite.*  
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Bonjour ! J'appartiens à la maison : gryffondor et ruby J'ai posté : 117 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 329 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser (me tuer pas ça ferait des malheureuses) A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Mer 9 Mai - 22:19

 Tu n’es plus là où tu étais
Sirius Black & James Potter
Sirius courrait, bousculant les passant qui n’avaient strictement rien demandé, mais qui se trouvait sur son chemin. Il aurait pu transplaner, mais dans ce genre de moment il était incapable de le faire. Alors quand il avait appris la nouvelle, il avait tout abandonné pour courir vers l’hôpital où il savait que James se trouvait déjà. Depuis quelques temps tout n’était pas rose pour son meilleur ami, il avait récemment perdu sa mère et maintenant son père était malade. Sirius l’avait appris presque en même temps que James, mais il n’avait pas saisi que la mort pouvait le guetter aussi vite. Les Potter avaient toujours été comme une seconde famille, bien plus que sa propre famille en tout cas. Ils avaient accueilli le jeune homme quand ce dernier avait fugué de chez ses propres parents, ils l’avaient toujours accueilli pendant l’été lorsque cela devenait tendu chez les Black. Sirius avait plus retrouvé un père et une mère dans les Potter plutôt que dans ceux qui lui avaient donnés vie. Il se souvenait bien évidemment de tout ses moments passer chez eux, de leur gentillesse et de cet amour qu’il lui avait donné sans même demander quelque chose en échange. Ils avaient été là, lui donnant une famille qu’il n’avait jamais vraiment eu auparavant. Sirius avait toujours été impressionné de voir que la famille de sang-pur qu’était les Potter n’avait strictement rien à voir avec ce que lui avait vécu dans son enfance. Et c’était sans doute pour cette raison qu’il se retrouvait mieux chez eux que chez lui. Et puis ses parents l’avaient renié, sa mère du moins, alors sans les Potter pouvait-on dire de lui qu’il était orphelin. La tristesse l'avait emporté lors de la mort d’Euphémia Potter et maintenant tout allait s’effondrer pour James. La mort des parents Black n’attristerait même pas autant Sirius, mais il devait se montrer présent pour son ami, simplement être là et être fort pour tout les deux. Le patronus de James l’avait averti et Sirius continue à courir, lorsqu’il arriva enfin à l’hôpital. Un endroit sinistre autant un lieu de vie qu’un lieu de mort, un endroit que le jeune homme n’aimait pas vraiment. Les médecins n'étaient pas de mauvaises personnes, mais le peu de fois où il était venu ici ce n’était pas par bonheur. Une attaque, des blessés, des morts et c’était devenu presque lugubre pour lui. Il s’annonça à l’accueil demandant à voir Fleamont Potter, mais c’est là que tout se compliqué. La dame ne voulait pas le laisser y aller. Parce qu’il n’était pas de la famille, selon elle alors que pour Sirius c’était tout comme. Quelle idiote ! Il était au moins un ami de la famille, il pouvait bien aller soutenir James. L’ancien gryffondor se mit à s’énerver, calmement mais il sentait ses nerfs commencer à lâcher et il mit au moins dix bonnes minutes à tenter de convaincre la dame avant qu’elle le laisse aller voir les Potter. Sirius était toujours énervé, mais il allait devoir se calmer avant de voir James sinon cela ne l’aiderait en rien. Lorsqu’elle lui donna enfin cette autorisation tant attendu, Sirius prit un moment avant de reprendre sa course pour rejoindre l’étage des soin intensifs. Avant de finalement y arriver, il reprit son souffle et s’avança vers James. Ce dernier avait l’air tellement fatigué, sans doute était-il là depuis quelques jours à attendre une quelconque nouvelle. Une mauvaise malheureusement était arrivé aujourd’hui. Son meilleur ami tomba dans ses bras. Ce n’était pas les gens qui allaient leur empêcher de se soutenir mutuellement. James semblait sur le point de craquer sous l’émotion et c’était totalement compréhensible. Son ami essaya d’expliquer la situation, mais Sirius l’avait compris. Bien avant d’arriver, il avait comprit que le temps était compté. « Je sais, James, je sais. » dit-il d’une voix très basse. Oui il savait, il comprenait. Son ami lui tendit une photo, que Sirius prit dans ses mains. Un souvenir qui lui paraissait bien lointain et même temps très proche. Les garçons jouaient souvent au Quidditch avec Fleamont, devant la mère de James qui les regardaient faire les idiots. Cornedru avait toujours cette manie de commenter tout ce qu’il faisait et il était un très bon joueur, mais sa vantardise lui avait couté des points plus d’une fois. Sirius eu un sourire triste. « Je me souviens de ce jour-là … ça restera toujours un de mes meilleurs souvenirs. » Et son cœur se serra en continuant à comprendre qu’il n’y aurait sans doute plus de moment de ce genre à l’avenir. Qu’il n’y avait que des souvenirs et des photos qu’ils devaient garder en mémoire. Sirius n’avait jamais été le plus doué pour trouver les bons mots dans ce genre de situations, il galéré et ça le touchait lui aussi énormément. Il fixa un instant James qui continuait à paraitre bien fatigué, mais qui ne prendrait pas de repos avant que tout ça ne soit terminé, puis il reporta son attention sur la photo. « Tes parents ont toujours été un peu comme les miens …  » Sirius ne savait pas quoi dire de plus, il ne savait plus et tout ce qui semblait leur rester pour le moment c’était d’attendre. Simplement sans pouvoir rien faire.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 342 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 566 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Mar 12 Juin - 18:24
*James était vraiment au bout de ses limites. Passant toutes ses journées à l'hôpital, ne s’autorisant pratiquement aucune pause . Lily était passé le voir plusieurs fois pour le soutenir dans cette terrible épreuve. James avait essayer de montrer sue tout allait bien à la rouquine. Il ne voulait pas l’inquiéter outre mesure. Tout les deux ils avait tellement perdu, des amis, de la famille. Après tout James aurait dû s'attendre à ce qu'un jour où l’autre ses parents le quitte. Fleamont et Euphemia avaient déjà un certain âge en ayant eu leur fils mais ce dernier ne s’attendait à ce que la mort frappe aussi vite. Sa mère était parti dans un souffle sans prendre le temps de dire au revoir. C’était pratiquement la même chose qui arrivait à son père. James n'aurait le droit de le voir que quand il serait mort, pour confirmer son identité. Le jeune homme devait simplement accepter que la vie n’était pas éternel et laisser son père partir. S’était tellement difficile pour lui, sûrement comme tout ceux qui avait des parents aussi aimants que les siens. Repensant à tous ce qu'il aimerait dire à son père avant qu'il parte. James espérait qu'au-delà de toutes les bêtises qu'il avait pu faire plus jeune et même maintenant son père restait fier de lui.


Maintenant que Sirius était enfin arriver, James se laissait aller. Il se sentait tellement impuissant. Tellement faible de ne pouvoir rien faire. Entendant la voix de Sirius de façon tellement lointaine. James ne se rendait pas compte qu'il était entrain de faire un malaise. Disons que le jeune homme avait bu tellement de caféine pour rester éveiller sue maintenant que le produit ne faisait plus effet dans son corps il se retrouver presque paralyser. Essayant de se soutenir grâce au corps de Sirius il finit par lâcher prise son corps décidant pour lui que cela faisait trop. Il n’eu plus aucun souvenir après se moment. 
Se réveillant dans un lit. Ayant l'impression d'avoir une gueule de bois tellement il avait mal à la tête. Des perfusion était rattaché à son corps. James chercha ses lunettes de sa main et les plaça sur sa tête se retrouvant en face de Sirius et non d'une forme bizarre. Il prit la parole d'une voix chargé d’émotion et légèrement plus roque que d'habitude. 


- Désolé Sirius… je pensais pas que j'allais m'écrouler ainsi….*James se redressa et demanda d'une voix tendu.* il est mort ? *Comme si une parti de lui-même voulait que tout s’arrête. Que son père meurt et qu'il puisse essayer de reprendre le court de sa vie. Car le temps ferrait son effet non ? Tout le monde lui disait ça alors il essayait d'y croire. *
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Bonjour ! J'appartiens à la maison : gryffondor et ruby J'ai posté : 117 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 329 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser (me tuer pas ça ferait des malheureuses) A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Mar 12 Juin - 20:34

Tu n’es plus là où tu étais
Sirius Black & James Potter
La mort d’un parents était quelque chose que Sirius ne pourrait sans doute jamais connaître, ne sachant même pas si ses propres parents lui amèneraient un peu de tristesse quand ils quitteraient ce monde. Il savait que la mort de James, de Remus, de Peter, d’Astéria et de tout ceux qui lui resteraient le dévasterait, mais pour ce qui était de ceux qui l’avaient élevé rien n’était moins sûr. Les Potter avaient été plus des parents pour lui que ceux qui lui avaient donnés vie. Mais dans ce monde de guerre, il semblait de plus en plus fréquent que les gens qu’on aimait pouvaient rendre l’âme aussi rapidement qu’une plume tombait sur le sol. On ne pouvait pas souffler sur le vent, il allait et venait sans qu’on y puisse rien, c’était sans doute inutile de lutter contre la mort. Si Sirius le savait, la tristesse ressentis était pourtant bien présente, conscient que ce n’était pas les morts qui en souffraient le plus, pas quand ils partaient aussi rapidement, mais bien plus les vivants qui restaient avec ce vide à combler. Et cela pouvait toucher tout le monde de manière totalement différente. Certains par la colère, d’autres par la dépression ou simplement une immense tristesse qui les touchaient à jamais. Sirius n’avait pas les mots pour réconforter son frère de cœur, il ne pouvait être que là, simplement. Etre présent pour James et le soutenir de la mort de ses parents. Alors que James lui montrait une photo, que Sirius la regardait, parlant de ce souvenir joyeux qu’ils partageaient tout les deux, son ami commença à devenir livide, blanc. Sirius ne comprit pas tout de suite, mais tenta de le rattraper pour qu’il ne s’effondre pas sur le sol, mais bien trop tard James ne réussit pas à trouver le soutien en son ami. Le gryffondor s’affala à côté de James, appelant une infirmière pour venir l’aider. James n’avait pas manger depuis un moment, sans doute pas dormis non plus, pas étonnant qu’il fasse un malaise maintenant. « James, reste avec moi, reste éveillé bordel. » tenta-t-il de crier à son ami, mais cela n’était pas très utile quand on savait que Cornedru avait déjà sombrer dans les vapes. Sirius aida les infirmiers à amener James jusque dans une chambre où on ne le laissa pas rentrer avant au moins vingt minutes. Et pendant ses vingt minutes, il apprit. Il apprit la nouvelle qu’ils attendaient depuis un moment déjà. Posté devant le lit, Sirius attendit, les bras croisés, ses pensées se tournant vers son ami, s’inquiétant qu’il se mette dans des états comme ça, imaginant l’après tout ça. Car il allait bien de voir le lui dire, il allait devoir lui parler. Alors que les paupières de James se mouvait, le gryffondor arrêta de réfléchir pour regarder son ami émerger. « Faut que tu te ménage, James. » répondit-il aux excuses que James lui donna. Sirius entendit la question, il l’entendit distinctement et vint s’asseoir sur le lit. Pourquoi était-ce à lui de le dire ? Pourquoi devait-il faire ça ? Il laissa un long silence passé, fixant James, sentant son cœur et sa gorge en même temps qu’il lui répondit : « Je suis désolé. » Sirius pleurait peu, mais la tristesse l’envahissait peu à peu tentant de se contrôler pour éviter que les larmes ne sortent. Il avait plus l’habitude de se montrer fort pour les autres, qu’il devait à nouveau ne pas laisser échapper sa tristesse.

electric bird.


I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 342 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 566 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Dim 24 Juin - 0:07
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Sirius BlackTu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.
http://gph.is/22YLoA3
Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.

**James avait fermé les yeux justes un court instant non ? Disons qu'il avait essayé de lutter comme il le pouvait, mais à un moment ou l'autre son corps lui aurait dit stop. Têtu comme il était le jeune homme n'avait pas voulu se ménager ou tout simplement écouter les conseils des infirmières qui lui avaient assuré qu'il ne pouvait strictement rien faire. Obstiné le jeune homme avait continué à veillé. Guettant peut être une bonne nouvelle. Toujours remplis d'espoir. Mais plus le temps passé et plus ce sentiment s’éteignait, laissant en lui fatigue aussi bien physique que mental. Car depuis près d'un moins il avait assisté à la maladie dévorante de sa mère. C'était autant épuisant pour lui qui ne pensait qu'à cela. Déjà affaibli par la guerre, James était complètement au bout. Si bien que quand Sirius était arrivée il s'était laissé aller. La confiance qu'il avait en son frère de cœur l'avait rendu moins attentif à sa fatigue et à peine dans ses bras qu'il était parti. L'ancien Gryffondor n'avait pas vraiment rêvé durant son coma. C'était juste un sommeil sans rêves, juste présent pour restaurer son énergie. Les potions que lui avait également données le personnel de l’hôpital l'avaient quelque peu aidé et il ne mit pas beaucoup de temps à revenir à lui.    

James ouvrit les yeux et resta étrangement calme. Sa nature de casse-cou l'aurait généralement amené à ne pas rester dans son lit et pourtant il y resta. Attendant la nouvelle sur la santé de son père. Au fond de lui il se douter que celui-ci n'était déjà plus là. Mais il avait besoin d'une confirmation. C'était à Sirius qu’incombait cette lourde tâche et quand il le fit, le jeune Potter n'eu vraisemblablement aucune réaction. Limite presque un soulagement. Détournant sa tête il ravala assez vite sa tristesse. Elle ressortirait fatalement à un moment ou un autre, mais il avait déjà fait l'honneur à Sirius de pleurer dans ses bras il n'allait pas recommence. Il regarda par la fenêtre magique ou grande ciel bleu était affiché par cette dernière. Se disant que les patients devaient en avoir marre d'avoir toujours le même temps. Restant bloqué sur des stupides détails. James avait un regard assez vide. Mais il s'était attendu à cette nouvelle. Elle était dure à encaisser, mais son père lui aurait surement dit que cela ne servait à rien de remuer le couteau dans la plaie. Reposant son regard sur Sirius il vit que celui-ci tenter autant que lui de se montrer fort, retenant ses larmes. James posa une main sur son épaule dans un geste réconfortant. Ne disant pour l'instant aucun mot. Si Sirius avait besoin de pleurer il en avait autant de le droit que lui. Reprenant la parole d'une vois quelque peu tremblante.*
- Je m'attendais à cette nouvelle...*Ravalant sa tristesse, essayant de trouver les mots justes* Patmol, si tu veux pleurer tu à le droit, ne me fait pas le jeu du mec fort qui pleure jamais. Et puis au moins tu regonflerais un peu mon égo. Il y a même pas cinq minutes, j'étais en train de pleurer comme une femme en détresse dans tes bras. *Tentant un peu d'humour pour désamorcer la situation. C'était sa défense à lui. Sa façon à lui de réagir face à ce genre d'événement. Les hommes ne pleurent pas ? C'était complètement faux, mais parfois cette fierté mal placée rentrée tout simplement en jeu. Se rendant compte au même instant tout ce qu'impliqué la mort de son père. Restant le seul hériter de la famille Potter il se retrouver à la tête d'une sacrée somme d'argent et d'une réputation. Espérant faire honneur à tout ça comme son père l'aurait aimé, James aurait tellement aimé que son père puisse être présent à son mariage. Voir combien il était heureux avec la femme qu'il avait choisi.* [/i]  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Bonjour ! J'appartiens à la maison : gryffondor et ruby J'ai posté : 117 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 329 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser (me tuer pas ça ferait des malheureuses) A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Ven 20 Juil - 16:20

 Tu n’es plus là où tu étais
Sirius Black & James Potter
Une sensation d’injustice peut-être face à tout ça. Les gentils mourraient et les méchants survivaient. Ouais il y avait de ça dans ce monde, comme si on devait parfois ne pas être totalement bon pour continuer à survivre. C'était étrange, mais les meilleurs partaient les premiers c’était bien souvent ce qu’on disait et la tristesse qu’ils laissaient alors dans leur cœur était bien trop grande, mais se devait d’être partagé. Perdre un parent était une douloureuse épreuve, en perdre deux, en était encore plus. Si les Potter l’avaient accueilli chez lui comme un deuxième fils, Sirius se devait de soutenir James et non pas l’inverse n’ayant que des liens invisibles avec les Potter non pas visibles comme ceux du sang qui les liait aux Black. Il avait choisi une nouvelle famille, qui l’avait aimé comme des parents devaient aimer leurs enfants et avaient plus qu’aimable avec lui pendant toute la fin de sa scolarité. Et Sirius en panique, sachant très bien que le moment fatidique approchait avait vu un James en piteux état autant émotionnellement que physiquement et son ami s’était grandement inquiéter pour sa santé. Il pouvait sans nul doute comprendre ce que cela faisait d’avoir de l’espoir, de croire à un miracle quand son cerveau connaissait la finalité. Il pouvait comprendre aussi que James ait voulut rester éveiller jusqu’à la fin, mais il ne pouvait pas, il allait se ruiner la santé à force de faire ça. Donc en plus d’ajouter de l’inquiétude concernant le destin de Fleamont, maintenant Sirius devait se montrer présent comme soutien pour son pote qui n’allait pas tenir bien longtemps. Rapidement d’ailleurs, James s’effondra totalement évanouie et le jeune Black eu beau tout faire pour le réveiller, rien n’y fit. Il fut emmené dans une chambre et on l’informa que sa vie n’était pas en danger, mais son corps bien affaibli. Sirius devait prendre la relève, autant s’occuper de James que de s’occuper du père de son dernier. Et il fit des allers-retours entre les deux lieux, jusqu’à ce qu’on l’informe de la nouvelle concernant monsieur Potter. James n’aurait l’information que par son ami donc, il n’y avait pas d’autres choix. Enfin les médecins auraient pu le faire, mais Sirius insista pour le faire et il ne quitta pas la chambre de son frère de cœur jusqu’à ce que celui-ci se réveille. Il ne savait pas combien de temps était passé exactement, c’était trop compliqué de regarder l’horloge pour voir les minutes défilées sans pouvoir y faire quoique ce soit. Et après un moment la nouvelle tomba toute seule. Trois mots simples qui n’avaient pas besoin d’explications et vu le regard vide qu’afficha James, Sirius savait qu’il avait compris. Le jeune Black restait là assit sur le lit, sentant la peine l’envahir, mais se sentant incapable de pleurer, comme un éternel blocage. Alors il fixait le vide quand James le regarda à nouveau, comprenant très bien ce qu’il se passait dans la tête de son amie et posant une main amicale sur son épaule. Oui il savait très bien qu’il n’avait pas besoin de se la jouer homme fort, mais contrôler ses larmes semblaient plus facile que de les laisser couler. Entendant la blague de James, il eu un petit rire. « Je sais … c’est juste que j’ai pas vraiment l’habitude de pleurer devant les gens. L’éducation à la Black, tu sais ... » On ne montre pas ses émotions, surtout pas la tristesse quand on se prend une correction ou ça en devient encore pire. Sirius afficha à nouveau une mine plus assombrie. Et maintenant que se passait-il ? Ils allaient continuer leur vie ? Simplement ? C’est ce que la logique voulait. « Tu crois que ton père voudrait qu’on pleure ? Enfin je veux dire … c’est normal de pleurer, mais il ne voudrait pas plutôt qu’on se remémore les souvenirs passés avec lui ?  » Fleamont avait été un homme heureux, Sirius le savait très bien et il avait toujours ou bien souvent un sourire sur ses lèvres. Il ne savait pas d’où lui était venu cette pensée soudaine, mais ça pourrait peut-être permettre de faire un deuil en quelque sorte.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 342 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 566 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Lun 30 Juil - 16:55
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Sirius BlackTu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.
http://gph.is/22YLoA3
Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.

*James aurait aimé pouvoir se dire qu'il avait tout tenté. Qu'il était finalement l'heure pour son père de partir, mais il ne voyait absolument pas les choses sous ces angles-là. Se demandant ce qu'il aurait dû changer pour les garder plus longtemps auprès de lui. Peut être que s'il avait été un peu moins tête brulée, leur évitant des frayeurs des sons entrée à Poudlard ses parents seraient restés plus longtemps avec lui. Cela n'avait bien sûr rien à voir. Ils avaient simplement attrapé une maladie qui à leurs âges était fatale. Néanmoins le cerveau de James ne pouvait s'empêcher de faire des raccourcis, de relayer des faits entre eux pour essayer de comprendre. Le truc c'est que cela l'amenait à culpabiliser pour rien au final. Ne trouvant rien d'autre pour l'instant que de se rejeter la faute dessus. James avait perdu tellement d'espoir en apprenant la mort de son père. Triste fatalité qui le ramener bien trop vite dans la réalité. Réalité que son corps avait été obligé de quitter quelques heures pour éviter de continuer à supporter ce sentiment d'impuissant qui le submergé.
Le jeune homme aurait clairement préféré ne pas imposer la révélation de la mort de son père à Sirius. Mais son corps avait refusé de lui obéir et il s'était retrouvé dans un lit à dormir alors que son père était en train de mourir. Après cet épisode l'ancien Gryffondor se promit de ne plus jamais connaitre ça. Que cela soit avec la famille qu'il voulait construire ou ses amis, il ne laisserait plus jamais la mort prendre l'un de ses proches sans n'avoir rien tenté avant. Car oui peut être qui sait-il exister peut être un remède contre cette foutue maladie et James n'avait même pas prit le temps de la chercher. Trop occupé avec cette fichue guerre il avait laissé ses parents mourir à petit feu et il s'en voulait tellement. Dans la réalité des choses, cela ne s'était absolument pas produit ainsi. Euphémia et Fleamont Potter avaient juste attrapé une maladie incurable du jour au lendemain et leur fils ne pouvait rien y faire même si son esprit persisté à vouloir prouver le contraire. James hésité à se confier à Sirius, mais il était le seul à comprendre sa réaction.*
- Tu crois que j'aurais pu faire plus ? Et si j'avais cherché un remède pour tenter de les soigner ?
*Le silence régna quelques secondes ou James continuez de se torturer l'esprit. Sirius avait plus que raison. Avant tout il se devait de penser au bon souvenir et il en avait tellement.*
Je me souviens de l'été ou j'avais passé mes journées à parler de Lily et que papa en pouvait tellement plus qu'il avait utilisé un sort pour me rendre muet. Heureusement que maman avait eu de la peine pour moi sinon j'aurais passé l'été comme ça. *Riant à son souvenir il en évoquer de nombreux en compagnie de Sirius.* la fois aussi ou il a essayé de nous apprendre la danse de salon. Tout ça pour le bal de quatrième année, le pauvre ! *James commença à se perdre dans ses souvenirs et cela faisait du bien.*  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Bonjour ! J'appartiens à la maison : gryffondor et ruby J'ai posté : 117 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 329 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser (me tuer pas ça ferait des malheureuses) A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Ven 3 Aoû - 18:17

 Tu n’es plus là où tu étais
Sirius Black & James Potter
La mort, cette fatalité qu’on ne pouvait pas contrôler qu’on ne pouvait pas empêcher et qui arrivait d’une manière inévitable au moment où on s’y attendait le moins. Sirius avait la sensation que dans les années à venir ils allaient en connaitre d’autres, sans pouvoir y faire quoique ce soit d’ailleurs. Le jeune homme espérait quand même pouvoir sauver ceux qu’il pouvait, il comptait bien se battre pour que certains qui devaient injustement mourir, ne puissent pas connaitre ce destin atroce. Mais face à la maladie, on ne pouvait pas y faire grand-chose, ni Sirius ni même James. Cela aurait été vain surtout le fait que les médecins eux-mêmes n’avaient pas trouver de remède à tout ça. Il était inutile de vouloir faire plus, de chercher à aider. Sirius avait déjà vu des gens comme ça, des gens qui cherchaient à sauver ceux qui étaient condamnés, mais ils oubliaient que vivre auprès de ceux qu’on aimait lors de leurs derniers instants étaient tout aussi important que de les aider. C’était tellement plus important d’ailleurs, d’être là, de les soutenir car on oubliait trop souvent que la présence de quelqu’un à nos côtés pouvait apporter une aide précieuse contre la maladie. Sirius l’avait vu à l’hôpital, il avait vu les gens seuls, il avait entendu des choses, des gens qui n’avaient plus de raisons de se battre. Aujourd’hui quand James lui demanda s’il aurait pu faire quelque chose de plus, le jeune homme savait qu’il ne fallait pas que son meilleur pote ait des penser comme ça. Ce n’était pas bon pour lui, ce n’était pas pour eux, il devait continuer et garder les bons moments avec lui pour pouvoir avancer. Sirius posa une main sur l’épaule de James et regarda son meilleur ami. « Tu n’aurais rien pu faire, James. Tu as été là et c’est l’essentiel. » Il le savait au fond de lui, c’était tout ce que voulait Fleamont son père ou même sa mère. Les Potter n’auraient sans doute pas aimé que leur unique fils cherche un moyen de les aider, non il n’aurait pas voulu non plus que James soit trop triste, arrête de vivre, arrête de penser à l’avenir, mais Sirius savait aussi que dans ce genre de moment de nombreuses pensées pouvaient survenir. Il ne fallait surtout pas les laisser nous envahir, jamais. Alors le jeune Black commença à parler des souvenirs, du fait que Fleamont aurait aimé qu’ils pensent aux bons souvenirs qu’ils avaient partagés plutôt qu’à ce moment si triste de sa mort. Cela sembla fonctionner avec James qui lui parla de l’été où il avait parlé de Lily sans arrêt et que son père l’avait rendu muet pour éviter de l’entendre. Sirius esquissa un sourire. Ce n’était pas étonnant, lui aussi avait beaucoup entendu parler de Lily avant que James ne se décide à y aller. « Tu devais être insupportable pas étonnant qu’il l’ait fait. » répondit-il en riant. Et puis James parla d’un autre souvenir, un commun avec Sirius. La fois où Fleamont avait essayé de leur apprendre à danser. Sirius se souvenait de ce jour-là, le seul et uniqu moment où il avait dansé de sa vie. Le jeune Black n’était pas un grand danseur, il détestait ça. Il faisait bonne figure quand il fallait inviter une fille, mais s’il pouvait éviter. Il regarda dans le vide en se rappelant se souvenir. « Oui je m’en souviens, on était pitoyable à danser tout les deux. Je crois que c’est la seule fois où j’ai dansé de ma vie. » Peut-être la seule fois, oui, mais il recommencerait surement plus tard, au moins il savait danser c’était déjà un grand pas. « Je me souviens du premier jour où je suis venu chez toi. Moi qui venait d’une famille de sang-pur je ne m’attendais pas à voir une famille comme la vôtre. Vous m’avez montré qu’on pouvait être ce qu’on voulait, qu’il suffisait de simplement le vouloir. » Le premier jour où il s’était sentit aimer par une famille, où il s’était sentit proche de personnes qui étaient des parents qui agissaient comme tel. Oui Sirius s’en souvenait. Aujourd’hui lui n’en avait plus, mais James non plus.

electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 342 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 566 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  Mar 21 Aoû - 11:25
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Sirius BlackTu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.
http://gph.is/22YLoA3
Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis.

*James ressentait un vide immense, car ses parents avaient disparu sans prévenir, le jeune homme ne s'était pas attendu à autant de rapidité. Ils seront toujours avec lui dans ses souvenirs et reprendrons vie dans ses rêves, mais leur absence était toujours autant difficile. James il lui restait tout l'avenir et ses parents auraient aimé le voir profiter de ses projets, mais il devait attendre. Attendre que le temps passe pour qu'il agisse comme une pommade sur cette cicatrice. Lui même allait bientôt construire une famille et il était triste simplement que ses parents ne rencontrassent jamais ses enfants. Alors fasse à tout ça  il ressentait comme une culpabilité. Simplement parce qu’ils ne leur avaient pas dit à quel point il les aimait et sans eux il ne serait pas allé bien loin. Et c'était bien là le rôle des parents. Accompagner leur enfant pour les préparer à ce joyeux bordel qu'était la vie et Euphémia et Fleamont avait réussi cette mission. Difficilement certes, mais James était devenu responsable et prenait vraiment compte de tout ce qu'ils avaient fait pour lui. La capabilité se mêla à sa tristesse et heureusement Sirius apaisa ses doutes concernant ses efforts.*
- Tu as surement raison, mais c'était tellement rapide et imprévisible.
*Ses parents avaient encore tellement d'années à vivre et il fallait que cette stupide maladie les ait arrachés à lui. C'était trop tôt. Bien trop tôt pour lui, car il avait encore besoin de ses parents. Pour être réconforté, pour demander des conseils. Simplement sur sa future paternité il aurait aimé avoir des astuces ou rien que des encouragements. Rien qu'entendre sa mère lui dire qu'il en était capable aurait suffi. Maintenant il ne lui restait plus que les souvenirs et seulement s'en contenter était difficile pour James.

Heureusement Sirius était présente à ses côtés et avec lui la perte de ses parents semblait moins terrible. Plus facile à accepter. Pouvant toujours compter sur le jeune homme pour être à ses côtés dans ce genre de moment. Sans lui James n'aurait jamais aussi facilement avancer sur son deuil. Alors le jeune Potter se mit à se rappeler certains des souvenirs les plus drôles qu'il avait avec ses parents.*
- En même temps je ne savais pas comment m'y prendre pour l'approcher. Heureusement maman a fini par m'enlever le sortilège et me donner quelques conseils sous la promesse d'arrêter de parler d'elle. Conseil que je n'ai pas suivi, mais j'aurais tellement dû.
*Souriant en pensant que sa mère en cinq minutes avait demandé à son fils de faire ce que Lily avait attendu pendant trois années.*
- Je te rassure on est toujours autant pitoyable, mais pour le mariage j'ai du m'entrainer avec Lily pour tenter de faire bonne figure.  
*Son père lui avait appris un tas d'autres choses sur la manière de se comporter en tant que sang pur et à l'époque avec les prémices de la guerre autant James voulait les rejeter, autant maintenant il voulait garder ses valeurs bien ancrées en lui.*
- C'est vrai qu'en termes de sang pur mes parents n'étaient pas connus pour être les plus à cheval sur la tradition. Je me souviens du jour ou j'ai demandé à mon père de t'accepter à la maison. À peine j'avais demandé qu'il eût déjà accepté, j'y croyais tellement pas que je l'ai pris dans mes bras pour le remercier. En réalité mon père par mon biais était déjà bien au courant de tes "difficultés" avec ta famille et ce que je ne savais pas c'est que mes parents avaient déjà beaucoup croisé les tiens. Soirée de sang pur je suppose et je pense que mes parents avaient rapidement fait le tour de la question. Et puis toi, Remus ou Peter ils vous connaissent et vous n’aurez pas laissé dormir dehors. *James fait un petit temps de pause avant de reprendre.* Tu sais mes parents t'aiment vraiment et il voulait que tu te sentes bien avec nous. *Prenant une grande inspiration avant de reprendre.* je suppose que je dois aller le voir pour confirmer la mort. Tu veux bien rester avec moi ?    

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black  
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. /Sirius Black
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Noob, je suis un noooob!
» Mélanie reçoit un appel d'un ex séropositif [pv Mélanie]
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Evaluation d'un filleul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Londres-
Sauter vers: