AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 352 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 173 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Ven 2 Mar - 15:11
« Le cours est terminé. Le soir, vous devrez vous entraînez à lancer ce sort. Au prochain cours, je vérifierai si vous le maîtrisez. Sinon, j’aimerais aussi que vous fassiez vingt centimètres de parchemin sur le sortilège d’Apparition. Vous pouvez sortir et bonne journée. »
 
Minerva, qui s’était déplacée dans sa classe, durant tout son cours, se dirigea à nouveau vers son bureau et alla s’y asseoir afin de voir ses élèves quitter un par un, ou en un troupeau, sa salle de classe pour rejoindre leur salle commune, la bibliothèque ou elle ne savait quel lieu de Poudlard, et une école de sorcellerie comme Poudlard en contenait des lieux plus divers les uns que les autres. Elle les observa et remarqua qu’une élève marchait plus lentement que les autres, ne se mélangeait pas avec les autres, ne communiquait pas avec eux. Cela faisait déjà plusieurs cours que la professeure de Métamorphose remarqua ce triste manège et qu’elle s’en inquiétait. Hermione était moins active en cours, comme si quelque fardeau pesait sur ses épaules ou son cœur, comme si le poids des soucis était trop difficile à porter ou était devenu très lourd. Hermione Spencer.
 
« Miss Spencer, pouvez-vous venir me voir s’il vous plait ? »
 
Minerva vit l’élève qu’elle venait d’appeler faire demi-tour et s’approcher de la vieille professeure de Métamorphose. La sorcière pouvait très bien voir que son élève n’était pas dans son état normal et elle voulait aider la jeune adolescente à aller mieux. Elle ne pouvait pas la forcer à aller mieux, il n’y avait pas plus sourd qu’un blaireau ne voulant pas entendre, mais si elle pouvait l’aider, ce serait très bien.
 
« Je ne veux aucunement vous forcer la main miss Spencer, mais je souhaiterais vous parler. Avez-vous du temps à m’accorder, ou nous pouvons très bien trouver un autre créneau horaire ? »

I'm a wizzard !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond J'ai posté : 219 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 417 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiante de 1998 . Je suis un aventurier : qui accepte de prendre des coups ! A savoir sur toi : Hermione est une sang pur de la famille des Ruby's. Ses parents sont en réalité deux anciens aurors qui pour échapper à Voldemort se sont fait passer pour morts.

Elle est à l'origine du sort qui a envoyé des élèves de 1998 en 1977. Elle tente de réparer cette erreur et surtout d'impacter le moins possible le futur.

En 1978, elle se fait passer pour une sang mélée, Hermione Spencer. Elle infiltre Serpentard pour mieux les surveiller et se fait passer pour neutre. (quitte à lancer quelques oubliettes à ceux de 1998)


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Ses amis qui disparaissent à cause du sort de temps qu'elle a lancé
Patronus: Loutre
Capacité spéciale: Occlumencie

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Dim 29 Avr - 22:30
J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.
Minerva & Hermione


Hermione était un peu moins studieuse qu’à son habitude. Pour tout avouer, elle se posait beaucoup de questions par rapport à ce qu’elle avait fait. Elle savait que beaucoup lui en voulait et qu’elle avait peut-être gâché la vie de ces personnes. Du coup, plutôt que d’écouter et surtout de lever la main à tout bout de champ comme elle avait l’habitude de faire, la belle regardait à travers la fenêtre. Elle laissait ses pensées vagabondaient.

Elle sortit de sa torpeur lorsqu’elle remarqua son voisin se lever. Oh ? Elle avait manqué la fin du cours. Du coup, elle rangea son sac d’un geste plus lent que d’habitude. Ses amis lui manquaient… Déjà qu’elle avait eu beaucoup de difficultés à en avoir, alors si en plus elle les perdait… Elle ne le supporterait pas. Est-ce qu’elle avait un coup de blues ? C’était certain.

C’est donc d’un pas lent qu’elle s’était dirigée vers la sortie, avec les retardataires. Elle n’avait adressé la parole à personne depuis le début de la journée et personne ne lui avait parlé. Elle se sentait terriblement seule et Ron et Harry lui manquaient terriblement. Elle sursauta presque lorsqu’elle entendit son professeur dire son nom. Enfin, son nom, l’un de ses nombreux noms. Cela aussi la fatiguait. S’appeler Spencer, Granger et Rubys. Qui était-elle vraiment ?

La Miss s’avança alors vers son professeur, se demandant ce qu’elle allait lui demander. Pour le coup, elle espérait qu’elle n’avait pas remarqué qu’elle n’avait pas écouté son cours. Et intérieurement, elle se demandait quel était le sortilège qu’ils avaient étudié aujourd’hui. Son professeur lui demanda alors si elle avait quelques minutes à lui accorder.

Elle jeta un coup d’œil aux autres élèves qui venaient de partir et reposa ensuite son regard noisette sur son professeur.

« Non professeur, pas de souci, je vous écoute. » dit-elle poliment. De toutes façons, elle ne pouvait rien refuser à cette femme. Le professeur McGonagall l’ignorait, mais elle était un véritable modèle pour elle. Elle les avait sortis de situations improbables par le passé, ou plutôt le futur. Bref, elle ne pouvait rien lui refuser. Elle se contenta donc de lui accorder un faible sourire avant de poser croiser ses mains.


Spoiler:
 

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 352 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 173 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Ven 11 Mai - 15:41
Minerva s’inquiétait facilement, voire naturellement, pour ses élèves. Elle souhaitait être à l’écoute des adolescents être là pour eux s’ils en ressentaient le besoin. Elle voulait que ses élèves passent la meilleure scolarité à Poudlard, et tant qu’elle y travaillera, elle fera tout pour parvenir à ses bouts. Après tout, si cela pouvait éviter que des élèves sortent de Poudlard traumatisés, se tournent du mauvais côté et commettent des atrocités, elle ne disait pas non. La fière Ecossaise se souciait beaucoup de ses élèves, au point, qu’Albus Dumbledore lui disait quelque fois qu’elle était la mère lionne de Poudlard, faisant allusion à son ancienne maison. Les élèves de Poudlard étaient pour elle, les enfants qu’elle n’avait jamais eu la chance d’avoir. Ainsi, c’était tout naturellement qu’elle s’était inquiétée pour la jeune Hermione, qui ne se comportait pas de la même façon que d’habitude. D’habitude, elle était active, participait, et même beaucoup, à chacun de ses cours, alors que là, elle ne faisait que regarder par la fenêtre et semblait absente. Elle était là, mais que physiquement, son esprit, lui, était ailleurs.
 
Hermione semblait avoir du temps à accorder à sa professeure, ce qui arrangeait cette dernière, qui lui fit un très léger sourire.
 
« Suivez-moi alors, j’ai à vous parler, et je pense que dans mon bureau, nous serons plus à l’abri des oreilles indiscrètes que dans cette salle de classe. Nous serons aussi plus à l’aise. »
 
Sans laisser le temps à la jeune fille de lui répondre, Minerva quitta d’un mouvement vif sa salle de classe, tout en marchant en direction de son bureau. Parfois, elle écoutait un peu pour savoir si son élève la suivait toujours, ce qui était le cas. Finalement, elle arriva devant la porte de son bureau, murmura le mot de passe et s’écarta de l’entrée pour laisser entrer Hermione. Elle entra juste après son élève.
 
« Asseyez-vous je vous prie, indiqua-t-elle à son élève, tout en montrant un fauteuil de la main. Souhaitez-vous un thé ? finit par demander Minerva tandis que son élève s’asseyait. »

I'm a wizzard !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond J'ai posté : 219 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 417 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiante de 1998 . Je suis un aventurier : qui accepte de prendre des coups ! A savoir sur toi : Hermione est une sang pur de la famille des Ruby's. Ses parents sont en réalité deux anciens aurors qui pour échapper à Voldemort se sont fait passer pour morts.

Elle est à l'origine du sort qui a envoyé des élèves de 1998 en 1977. Elle tente de réparer cette erreur et surtout d'impacter le moins possible le futur.

En 1978, elle se fait passer pour une sang mélée, Hermione Spencer. Elle infiltre Serpentard pour mieux les surveiller et se fait passer pour neutre. (quitte à lancer quelques oubliettes à ceux de 1998)


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Ses amis qui disparaissent à cause du sort de temps qu'elle a lancé
Patronus: Loutre
Capacité spéciale: Occlumencie

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Mer 4 Juil - 14:11
[color=#000000]
J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.
Minerva & Hermione


Hermione fut légèrement stressée lorsque le professeur l’appela. Elle se demandait bien pourquoi. Pourtant, elle avait eu d’excellent notes et ne comprenait pas pourquoi elle voulait la voir. Certes, elle se rendait bien compte qu’elle n’avait pas levé la main de tout le cours mais… Elle était préoccupée.

Hermione accepta d’avoir une discussion et suivit le professeur Mcgonagall dans son bureau.  Peut-être qu’avec un peu de chance, elle allait avoir une responsabilité en plus ? C’était que depuis qu’elle portait l’uniforme des Serpentards, elle se sentait beaucoup moins investi dans l’école. Elle avait l’impression de mentir constamment et de se mentir à elle-même.

Depuis que la brunette était arrivé en 1977, elle avait l’impression d’avoir perdu quelque chose. Fallait dire que ici, elle était une inconnue pour la plus part des professeurs. Exit les bonnes relations qu’elle avait avec Dumbuldore ou Mcgonagall. C’était tellement étrange. Et puis, elle n’avait plus ses amis avec qui elle pouvait en parler. Non, vraiment, elle se demandait quelle bêtise elle avait faite…

C’est donc dans le silence que Hermione suivit Minerva. Le professeur ne faisait pas vraiment attention si elle le suivait, mais la professeur devait s’en douter. Arrivée dans la porte, elle murmura le mot de passe et laissa entre la jeune femme.

Le décor était très studieux et sobre, et ça plaisait beaucoup à Hermione. Au fond, elle espérait qu’elle ressemblerait à son professeur plus tard. Minerva lui indiqua un siège et Hermione alla s’asseoir sans un mot. Elle fut étonnée que son professeur lui demande si elle lui voulait du thé. La brunette la regarda surprise pour finalement acquiescer.

« Oui je veux bien… Enfin si vous en prenez pour vous. » ajouta-t-elle. Elle commençait à beaucoup stressée la petite. Quelle était cette mise en scène. Une fois que le professeur lui servit le thé et qu’elle la remercia, elle posa son regard sur le professeur. Elle décidait de mettre les pieds dans le plat. Après tout, elle n’était pas une Gryffondor pour rien.

« Professeur… J’aimerai bien savoir pourquoi est-ce que vous vouliez me parler ? » demanda-t-elle en se réchauffant les mains avec sa tasse.

Spoiler:
 

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 352 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 173 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Mar 10 Juil - 4:39
Minerva savait que lorsqu’elle appelait un élève, elle créait la peur et le stress chez l’élève convoqué. Juste les appeler leur faisait imaginer les pires scenarii, et naître de la culpabilité en eux. A leur tête, elle pouvait facilement deviner que les élèves étaient en train d’essayer de se remémorer leurs plus récentes bêtises ou les actes qui expliqueraient une convocation de la stricte et sévère professeure de Métamorphose. Ce n’était pas son but pourtant. Surtout aujourd’hui. Elle ne souhait pas punir Hermione, elle s’inquiétait juste pour la jeune fille. Son comportement en cours n’était pas son comportement habituel. Ses notes ne baissaient pas, mais elle ne participait plus du tout en classe, elle qui avait un rôle si actif.  
 
Contrairement à ce que pensait la jeune Hermione, Minerva faisait attention à son élève et s’assurait qu’elle la suive. Seulement, elle n’avait pas besoin de se retourner pour s’assurer qu’Hermione était effectivement en train de la suivre. Sa transformation Animagus avait certains avantages, notamment une ouïe plus développée que la normale. Ainsi, sans se retourner, les traces de pas d’Hermione la trahissaient. A ce rythme, elles parvinrent jusqu’au bureau de la directrice adjointe de Poudlard. Minerva avait décoré son bureau de manière très simple, sobre et studieuse, ce qu’elle était après tout. Les couleurs rouge et or rappelaient quand même son ancienne maison. En meubles, il n’y avait que le stricte nécessaire, un bureau, trois chaises, des bibliothèques, des étagères, pour mettre la coupe de Quidditch et la coupe des quatre maisons. Quelques objets de décorations venaient embellir la pièce sans toutefois la surcharger.
 
Hermione accepta la proposition de sa professeure qui  prépara le thé. Elle amena un plateau sur son bureau, composé d’une bouilloire, de deux tasses de thé, d’une sucrière, d’un pot de lait, de cuillères et avec une assiette de tritons au gingembre. Elle remplit les deux tasses d’eau chaude et en tendit une à Hermione.
 
« Servez-vous. »
 
Minerva commença à siroter son thé quand Hermione prit la parole et demanda la raison de sa venue. La professeure lui fit un léger sourire rassurant.
 
« Miss Spencer, je ne souhaite pas vous parler. Cependant, je me demandais si vous le souhaitez. Et si c’est le cas, je voulais vous dire que la porte de mon bureau vous est ouverte et qu’il ne faut absolument pas hésiter.
 
Minerva but une gorgée de thé avant de reposer sa tasse.

I'm a wizzard !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond J'ai posté : 219 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 417 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiante de 1998 . Je suis un aventurier : qui accepte de prendre des coups ! A savoir sur toi : Hermione est une sang pur de la famille des Ruby's. Ses parents sont en réalité deux anciens aurors qui pour échapper à Voldemort se sont fait passer pour morts.

Elle est à l'origine du sort qui a envoyé des élèves de 1998 en 1977. Elle tente de réparer cette erreur et surtout d'impacter le moins possible le futur.

En 1978, elle se fait passer pour une sang mélée, Hermione Spencer. Elle infiltre Serpentard pour mieux les surveiller et se fait passer pour neutre. (quitte à lancer quelques oubliettes à ceux de 1998)


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Ses amis qui disparaissent à cause du sort de temps qu'elle a lancé
Patronus: Loutre
Capacité spéciale: Occlumencie

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Mer 29 Aoû - 23:42
J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.
Minerva & Hermione


La jeune sang et or accepta d’aller boire une tasse de thé avec son professeur. Peut-être voudrait-elle lui donner des devoirs supplémentaires ? Ou lui poser des questions… Elles entrèrent donc dans le bureau de la directrice adjointe. Son bureau était très jolie et étonnement, pas si différent de celui de 1998. Minerva prépara donc le thé et un petit plateau alors que Hermione s’asseyait à l’endroit que lui avait indiqué son professeur.

La Gryffondor se servit donc en thé, faisant de même que son professeur qui prit de suite sa tasse pour la siroter. Hermione demanda alors pourquoi elle était ici. Le professeur lui fit un sourire qui se voulait rassurant, lui avouant qu’elle n’avait rien à lui dire, mais que Granger avait peut-être besoin de parler.

« Oh. Merci professeur… »
dit-elle respectueusement. Elle n’était pas très à l’aise. Le professeur ne connaissait pas cette histoire de voyage dans le temps. Et même si elle avait énormément envie de lui parler de tout ce qui lui passait par la tête, elle savait qu’elle devait réfléchir avant de parler.

La jeune femme but alors une gorgée de thé bien chaud, gardant ensuite sa tasse dans les mains. Elle la posa tout de même sur la table, la fixant avec attention. Elle s’humecta les lèvres dans un silence qui la pesait. Elle avait besoin de parler et elle savait que McGonagall était de bons conseils. Elle l’avait toujours été par le passé. Enfin le passé qui était son futur. Hermione se décida alors de parler à son professeur.


« C’est que… Vous ne vous êtes jamais dit que… » elle s’arrêta quelques secondes, cherchant des mots appropriés. « Que vous avez une cause pour laquelle vous étiez prêt à tout sacrifier mais que… En sacrifiant tout, vous vous éloigniez de votre cause ? » demanda-t-elle en posant son regard sur son professeur.

Elle n’était pas sûre d’être clair… Mais pour elle c’était simple. Elle voulait combattre Voldemort et sauver Harry, ses amis. Pour cela, elle s’était éloignée de ses amis… C’était assez paradoxal. Elle se sentait seule alors qu’elle avait fait ça pour ne pas être seule, pour ne pas perdre son meilleur ami avec qui elle avait tant partagé.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 352 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 173 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Ven 31 Aoû - 17:16
Minerva ne connaissait pas son bureau de 98, mais se connaissant, elle ne changeait pas beaucoup, et était certaine que la Minerva McGonagall de 1998 devait avoir les mêmes goûts, la même décoration, les mêmes vêtements, mais sûrement quelques rides en plus et quelques cheveux blancs aussi. Depuis qu’elle avait l’existence d’une Minerva McGonagall du futur, elle se demandait parfois si elle n’avait pas changé, si elle s’était mariée, si elle avait des enfants. Hermione avait peut-être la réponse, mais la professeure n’en savait rien.

Minerva ne s’était pas trompée, même si elle avait quand même souvent raison. Elle avait remarqué que son élève n’était pas au meilleur de sa forme et que parler lui ferait du bien. Et en effet, c’était le cas, son élève la remercia pour lui donner cette possibilité de vider son sac sur la table, de partager pendant quelques courts instants son fardeau avec une autre personne et aussi de demander un avis extérieur, un avis plus âgé et avec peut-être, le peut-être est important, un peu plus d’expérience. La professeure de Métamorphose était au courant pour cette histoire de voyage dans le passé. Elle se souvenait parfaitement un jour, avoir vu arriver des élèves qu’elle ne connaissait pas et une jeune fille s’était détachée du lot, Hermione, pour lui annoncer qu’il venait du futur et qu’elle devait absolument parler à Dumbledore. Après l’avoir accompagnée dans son bureau, Minerva l’avait écouté parler et avait écouté la réponse du directeur. La directrice adjointe se doutait que ce retour dans le passé devait être difficile à supporter pour les élèves de 1998.

Minerva laissa le temps qu’il fallait à Hermione pour qu’elle commence à se confier. Elle attendit donc en silence, en sirotant de temps à autre sa tasse de thé. Finalement la jeune fille reprit la parole et lui posa une question plutôt étrange, qui coupa le souffle de la vieille professeure. Elle prit le temps de la réflexion avant de commencer à répondre.

« Je ne suis pas certaine de savoir où vous voulez en venir. »

Minerva avait déjà fait des sacrifices, mais peut-être pas de la même nature que ceux de son élève. Le plus traumatisant pour elle était de renoncer à l’amour pour ne pas renoncer à la magie. Elle était fiancée avec un moldu dans le passé, mais ne voulant pas vivre la même vie que sa mère, loin de la magie, et être jalouse du bonheur de ses enfants de découvrir une magie qui lui était désormais interdite, elle avait annulé ses fiançailles et avait quitté son Ecosse natal pour rejoindre le Ministère à Londres. Depuis, il s’était remarié, elle, lui était restée fidèle et s’était éloignée de l’amour.

« Les sacrifices ne sont jamais faciles, et sont souvent sources de regrets. On se demande souvent si on a fait le bon choix, soupira Minerva. Je comprends votre difficulté, et j’ignore si je peux vous être d’une grande aide, mais je vais faire de mon mieux. »

I'm a wizzard !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond J'ai posté : 219 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 417 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiante de 1998 . Je suis un aventurier : qui accepte de prendre des coups ! A savoir sur toi : Hermione est une sang pur de la famille des Ruby's. Ses parents sont en réalité deux anciens aurors qui pour échapper à Voldemort se sont fait passer pour morts.

Elle est à l'origine du sort qui a envoyé des élèves de 1998 en 1977. Elle tente de réparer cette erreur et surtout d'impacter le moins possible le futur.

En 1978, elle se fait passer pour une sang mélée, Hermione Spencer. Elle infiltre Serpentard pour mieux les surveiller et se fait passer pour neutre. (quitte à lancer quelques oubliettes à ceux de 1998)


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Ses amis qui disparaissent à cause du sort de temps qu'elle a lancé
Patronus: Loutre
Capacité spéciale: Occlumencie

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Ven 21 Sep - 9:33
Hermione tenta de s’expliquer, mais le professeur McGonagall peinait à la comprendre. La jeune femme se rendait bien compte qu’elle n’était pas claire… Mais elle ne voulait pas changer toute l’histoire. Elle savait que leur simple présence avait du faire un changement sans précédent. Au fond, c’était ce qu’elle voulait le changement. Elle voulait sauver Harry, sauver peut-être même la famille Potter en entier. Mais quelles en seraient les conséquences ? C’était ça qu’elle ignorait. Elle ne pouvait pas avouer à Minerva que James et Lily était mort dans le futur d’où elle venait… cela mettrait la directrice de Gryffondor dans une situation beaucoup trop délicate.

La jeune sorcière se sentit désemparée… Elle se sentait bien seule dans cette situation et n’était pas sûre que ses amis se rendaient compte de la situation. C’est alors que le professeur ouvrit de nouveau la bouche pour lui donner un discours plein de sagesse. Source de regrets, Hermione n’était pas sûre de vouloir avoir des regrets. Devait-elle alors vivre le moment présent et oublier ce qui allait se passer dans l’avenir pour profiter de ses amis ? Elle en était incapable. Elle en savait trop pour rester une simple spectatrice de ce massacre.

Minerva lui proposa alors son aide. La brunette releva son regard noisette sur son professeur. Elle avait un respect immense pour cette femme forte et droite. Elle l’avait souvent pris pour un modèle.

« Je me demande toujours si en changeant le passé, enfin le présent, quelles seront les conséquences dans le futur. J’ai peur de perdre mes amis… Que finalement, tout ce qui nous a réuni disparaisse et que du coup, on ne devienne jamais ce que l’on ait actuellement. » elle s’arrêta quelques secondes avant de reprendre. « Et j’ai l’impression de tellement me consacrer à trouver un moyen de changer ce futur et de rentrer chez nous que… je les perds déjà en ne vivant plus avec eux. » avoua-t-elle enfin. Elle baissa la tête, peu fière d’elle. En réalité, elle avait l’impression d’être une égoïste dans l’histoire.

« Je suis désolée de vous embêter avec ces histoires professeur… Je ferai mieux d’aller travailler à la bibliothèque. » ajouta-t-elle en buvant la dernière gorgée de son thé.

Spoiler:
 

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 352 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 173 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Dim 23 Sep - 16:43
C’était difficile pour Minerva de comprendre ce que la jeune fille essayait de lui expliquer. Ce n’était pas qu’Hermione expliquait mal le fond de sa pensée, la professeure savait très bien que la jeune fille pouvait être très claire pour expliquer quelque chose, en tout cas, elle savait le faire dans une copie ou à l’oral quand un enseignant l’interrogeait. Mais c’était difficile d’expliquer quelque chose quand on devait forcément omettre certains détails qui pouvaient avoir de leur importance. La directrice adjointe avait compris, ou plutôt, pensait savoir que la source du désespoir de la jeune fille venait de son voyage dans le passé, et même si la vieille sorcière était au courant, elle pouvait aisément comprendre que la Serpentarde ne puisse en dire plus sans dévoiler le futur et ainsi risquer de le modifier. Elle pouvait aussi comprendre que son interlocutrice ne veuille pas lui avouer le futur afin de ne pas la mettre dans une situation délicate. Après tout, la guerre ne faisait de cadeau à personne, et peut-être que certains sorciers que l’Ecossaise allait mourir et Hermione ne souhaitait pas le lui dire afin que la directrice des Gryffondor ne vive pas dans le regret de ne pas avoir prévenu le futur mourant afin de ne pas trop modifier le futur. La seule chose qu’elle savait, c’est qu’elle avait survécu, le jour de la rencontre, on lui avait dit qu’elle était encore professeure à Poudlard. Mais elle n’en savait pas plus sur elle.

Minerva écouta attentivement ce qu’Hermione avait à lui dire afin de pouvoir l’aider. Elle exprimait ses craintes par rapport au fait de modifier le futur. La professeure la regarda avec tristesse.

« Miss Spencer, regardez-moi je vous pie et écoutez-moi. Je ne peux pas donner de réponse certaine afin de vous aider, vous vivez un cas unique, je pense, dans l’histoire de la magie. Vos peurs sont nobles et vos craintes sont fondées. Vous sacrifiez une amitié afin de pouvoir rentrer dans le futur sans trop l’avoir modifié. Mais que vous le vouliez ou non, juste votre arrivée ici a déjà chamboulé le futur, seule l’avenir nous dira à quel point. Je vais vous donner un conseil, à vous de choisir si vous voulez le suivre ou non. Allez voir vos amis, ne perdez pas une précieuse amitié et rappelez-vous qu’eux aussi sont là pour vous, et qu’ils peuvent vous aider. Il faut juste savoir accepter l’aide quand elle vient. Le professeur Dumbledore et moi-même faisons des recherches pendant notre temps libre pour trouver un moyen de vous ramener à votre époque. Vous n’êtes pas toute seule, ne l’oubliez pas. »

Hermione s’excusa d’avoir dérangée sa professeure et voulut s’en aller.

« Si vous voulez partir, je ne vous retiens pas, Miss Spencer. Sachez cependant que vous ne me dérangez aucunement, et que la porte de mon bureau est ouverte si vous souhaitez parler, vous ne me dérangerez jamais. »

Minerva hésita un peu avant de craquer. Elle avait besoin de savoir. Après tout, c’était la curiosité qui avait tué le chat, et elle était un félin. Mais elle devait savoir.

« Miss Spencer, le futur est-il si horrible que cela ? Et… suis-je restée fidèle à Dumbledore ou suis-je … ? » L’autre possibilité était trop horrible aux yeux de Minerva pour qu’elle le prononce. L’Ecossaise savait dans son cœur qu’elle ne pourrait pas devenir une Mangemorte, mais si…. Et c’était ce mais si qui la taraudait. « Je demande juste ça. »

I'm a wizzard !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond J'ai posté : 219 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 417 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiante de 1998 . Je suis un aventurier : qui accepte de prendre des coups ! A savoir sur toi : Hermione est une sang pur de la famille des Ruby's. Ses parents sont en réalité deux anciens aurors qui pour échapper à Voldemort se sont fait passer pour morts.

Elle est à l'origine du sort qui a envoyé des élèves de 1998 en 1977. Elle tente de réparer cette erreur et surtout d'impacter le moins possible le futur.

En 1978, elle se fait passer pour une sang mélée, Hermione Spencer. Elle infiltre Serpentard pour mieux les surveiller et se fait passer pour neutre. (quitte à lancer quelques oubliettes à ceux de 1998)


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Ses amis qui disparaissent à cause du sort de temps qu'elle a lancé
Patronus: Loutre
Capacité spéciale: Occlumencie

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  Dim 14 Oct - 16:52
Hermione expliqua alors ce qu’elle pensait. Ses doutes notamment. Elle avait peur de s’isoler et de perdre les gens qu’elle aimait. Perdre Ron et Harry serait trop dur pour elle. Le professeur lui demanda alors de lever les yeux vers elle. Elle plongea son regard dans celui de McGonagall. Elle lui conseilla d’aller vers ses amis et de se rappeler qu’elle n’était pas seule. Elle acquiesça d’un signe de tête et lui promit qu’elle y réfléchirait. Elle s’excusa tout de même de lui faire perdre son temps. Après tout, c’était encore des histoires de gamins, même si il y avait une autre dimension.

Minerva lui dit alors que son bureau était toujours ouvert pour elle. Que si elle souhaitait parler, elle pouvait l’écouter sans la déranger. Hermione lui offrit un sourire timide, la remercia et tourna les talons, se sentant mal à l’aise. Soudain, le professeur lui posa une question qui la déconcerta. Elle voulait savoir le futur…

Hermione se stoppa et se retourna vers le professeur McGonagall. Elle hésitait. Avait-elle le droit de dire ce genre de vérité ? Après tout, cela pouvait modifier entièrement le futur, non ? Mais ne devait-elle pas au moins ça à Minerva ? Après tout, elle lui devait tellement dans le futur et aujourd’hui encore… Et puis, elle semblait tellement inquiète à ce sujet. Elle lui devait bien ça. Alors le futur était-il vraiment horrible ? Clairement, il l'était.


« Il l’est. Vous savez… Je me suis toujours fait la promesse de ne rien révéler sur le futur… Mais… Vous êtes le professeur Minerva McGonagall, je vous dois tellement et je vous devrais tellement. Alors… » Elle s’arrêta quelques secondes et lui sourit.

« Oui… Vous resterez fidèle à Dumbledore et vous deviendrez l’une des plus grandes sorcières opposées à Voldemort… Un véritable modèle. » dit-elle en lui offrant un petit sourire. Elle s’inclina légèrement, un petit sourire énigmatique aux lèvres.

« Bonne journée professeur et… Merci de m’avoir écoutée. »  Elle tourna alors les talons et se dirigea vers la bibliothèque pour emprunter un livre et s’y plonger pour oublier le reste.

Fin.
Merci pour le rp ♥️

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: (Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.  
Revenir en haut Aller en bas
 
(Hermione) J'aime faire mes confidences au vent : il les emporte et ne se souvient plus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'aime pas faire ma présentation...
» [PV] Cherche quelqu'un pour s'excuser [PV]
» Arthur Ambre.
» Souillée, humiliée, trompée, mal aimée ?
» naoTsuen se présente à vous (il aime faire des rêves lucides)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Espace Onirique :: Forever...-
Sauter vers: