AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 129 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 287 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Jeu 1 Mar - 20:33
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & SilviusQui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.  
http://gph.is/22YLoA3
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.

*C'était le grand jour. Malthael était fin prêt. Il s'était préparé des mois pour cela. S'entrainant jour après jour, l'adolescent était certain de réussir sa mission. La première en tant que mangemort. Le jeune Bulstrode avait été introduit par son père chez les mangemorts. Il avait enfin reçu la marque et il était fou littéralement de joie. Le seigneur des ténèbres plaçait de grand espoir dans la mission qui lui avait confié et il savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur. Mais voldemort n'était pas stupide et ne laissa pas un adolescent seul prendre l'entière responsabilité de cette mission. Connaissant le caractère de sa nouvelle recru il n'avait pas trouvé cela sage de lui dire qu'il avait demandé à l'un de ses mangemorts de l'avoir bien à l’œil. Le prenant un filature en quelques sortes. Si Malthael avait apprit cela il se serait enrageait pour rien et selon le seigneur des ténèbres mieux valait garder toute cette rage pour la mission. Il avait donc explicitement fait comprendre à Silvius Callaghan de veiller à ce que Malthael fasse correctement son boulot et quel boulot me direz vous ? Et bien le jeune élève de Serpentard devait massacrer quelques moldus dans un hôpital. Jeter à la suite de cela le sortilège de Morsmordre pour faire apparaître la marque des ténèbres et ainsi envoyer un message fort au ministre de la magie. Pourquoi envoyé un gamin seul (enfin presque) accomplir cette mission ? Tout simplement parce que le reste des mangemorts avaient d'autres chat à fouetter et que Voldemort voulait tester sa recru.

Malthael avait décidé d’infiltrer l’hôpital en question avant de procéder au massacre. Trouvant une solution toute indiqué. Se faire recevoir comme patient. Il acheta sur le chemin de travers une drôle de potion qui lui permettait de mettre son corps dans une sorte de coma et de se réveiller quelques minutes après. Cette potion était extrêmement dangereuse. mal dosé elle pouvait tuer celui qui la prenait, mais Malthael imbu de confiance en lui était certain de pouvoir contrer les effets de la potion. Il arriva donc dans cet hôpital remplis de moldu. Celui lui donnait envie de vomir et il ne se gêna pas pour afficher un vissage de dégout. Il se mit donc en plein milieu de ce qui semblait être une salle d'attente. Il prit la potion. Les moldu étaient toujours trop accaparé par tout et surtout rien. Personne ne le vit prendre son étrange potion et Malthael jeta la bouteille au loin avant de laisser son corps faire le reste. Rien qu'à l'idée que des moldu allait touché son corps il avait déjà envi de les massacrer. Convulsant sa prise en charge fut rapide. Suffisamment pour qu'il ne se réveille pas. On commença à mettre son corps sur un lit l’emmenant à l'écart des autres patients. Le laissant dans une salle au mileu d'autre patient et de médecins quelques minutes après la prise de sa potion Malthael ouvrit les yeux. Il avait un masque qui devait lui servir à respirer lui semble t'il. Les moldu avait vraiment des pratiques étranges. il jeta le masque sur l'un des médecins et attrapa sa baguette qu'il avait caché au creux de son bras. Malthae laissa la folie s'emparer de lui riant d'un rire dément en jetant des avada Kedavra à travers la salle. Une fois la première salle effectué il ouvrit la porte à coup de pied encore plus excité par les meurtres qu'il venait de commettre. Il continua à tué jusqu'à qu'en face de lui un homme se présenta lui criant de déposer son arme à terre. Malthael rigola encore plus fort et d'autre homme arrivèrent pointant sur lui un pistolet. Sauf que Malthael ignorait ce que c'était. Ayant bien trop confiance dans ses capacités il ne s'était pas renseigné suffisamment sur les moldus pour savoir ce qu'on lui pointait dessus. Il vit alors Callaghan sortir de sa cachette en balançant un sort visiblement. Lui criant quelque chose mais dans la folie de l'instant malthael n'entendit pas l'avertissement du mangemort et un moldu tira. La balle vient se creuser dans la poitrine du jeune homme. Complétement abasourdi par ce qu'il venait de se passer il ne remarqua pas sa chemise commençait à rougir de son sang. Balançant des Avada kedavra dans le but de tuer le plus possible. La douleurs se mêlant à sa folie se fut un carnage. Nombres de moldus fuyaient maintenant et en un rien de temps l’Hôpital fut vide. Malthael avait effectué un véritable carnage et il porta une main à son torse serrant les dents. Il devait se soigner au plus vite. Il avait une sorte de vif d'or dans le bras et cela lui faisait extrêmement mal. Il tourna sa baguette vers lui et utilisa un accio retirant la balle il poussant un cri hystérique. Presque à deux doigts de s'évanouir la potion ayant rendu son corps plus faible. Il regarda Silvius s'approcher de lui. il ne s'était même pas rendu compte qu'il était à genoux entouré de cadavre. la police moldu ainsi que les auros n'allaient pas tarder. Il fallait agir vite.*

Morsmordre !

*C'était sa mission son honneur sa gloire. Et il s'évanouit*  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts. Viré de son poste de prof à Poudlard. Actuellement sans emploi. J'ai posté : 207 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 42 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Sam 3 Mar - 21:08


Boy, I have your back

- Silivus & Mathael -


Behind the walls of Azkaban, some of the most notorious criminals of the wizarding world can be found.

Silvius avait été convié à une importante réunion ce matin-même. Lord Voldemort avait demandé à le voir en personne. Et quand le plus grand seigneur des ténèbres vous demande, on ne le fait certainement pas attendre. Silvius arriva donc au quartier général très tôt, et attendit dans le salon le bon-vouloir de son maître pour le recevoir. L’homme vint le chercher, et tout deux entrèrent dans une pièce vide. C’est ainsi qu’on lui expliqua sa mission du jour. L’homme allait devoir suivre une jeune recrue dans sa mission pour le superviser et intervenir en cas de besoin. Très bien, c’était le genre de chose qu’il avait déjà effectué auparavant, il était donc plutôt serein d’obéir à son maître. La nouvelle recrue en question était le jeune Bulstrode, qui avait pris la marque quelques jours auparavant. Comme chaque personne avant lui, le seigneur voulait tester ses capacités et ses motivations pour la cause. Ce n’était donc pas surprenant qu’il l’envoie en mission. Callaghan apprit donc que le garçon devrait se rendre dans un hôpital moldu pour en assassiner quelques uns, avant de faire apparaître la marque des ténèbres au dessus du bâtiment, histoire de montrer cette provocation au camp ennemi et au Ministère de la magie.

L’homme prit donc le temps de s’acheter un café, et de rajouter un peu de whisky dedans, puis la filature commença. Il était plutôt du genre discret et savait se faire oublier dans ce genre de mission. Ce n’était d’ailleurs pas pour rien qu’on l’envoyait souvent suivre certains membres de l’ordre. Il but tranquillement son café, tandis que le garçon était allé acheter une potion dans l’un des magasins. Silvius en déduisit qu’il voulait se rendre malade pour entrer incognito dans le fameux hôpital. Il continua donc son chemin. Et les deux hommes furent bientôt en plein milieu de la salle d’attente. Callaghan resta dans un coin, attendant patiemment une action de la part de sa jeune recrue. Et cela ne tarda pas à arriver. Très vite, il commença à perdre son sang froid, dirigeant sa baguette vers chaque personne qui croisait son regard, les tuant au passage. Il était très clairement en train de faire un carnage. C’était la fougue du débutant, Silvius le reconnaissait. Mais avec un œil plus sage, il se rendait compte que le jeune homme était trop désordonné. Son travail était loin d’être propre et efficace. Silvius sortit sa baguette de sa poche, toujours caché dans un coin. Il sentait que quelque chose allait mal tourné. Et il se rendit qu’il avait raison quand des hommes armés arrivèrent pour interpeller son collègue. Ils avaient des pistolets dans leurs mains, des armes moldus, ayant pour objectif de blesser, voir de tuer l’adversaire. Le gamin était beaucoup trop sûr de lui pour se rendre compte de ce qui était en train de se passer. Il sortit donc de sa cachette, et cria quelque chose à Mathael.

– BAISSE-TOI.


Soit il ne l’avait pas entendu, soit il avait fait exprès de l’ignorer. Dans tous les cas, ils en venaient au même résultat. Le jeune homme était touché. Callaghan était obligé d’intervenir. D’un sortilège informulé, il stupéfixa les deux porteurs d’armes. Les autres moldus avaient quittés les lieux, fuyant ce qu’ils avaient surement pris pour une fusillade. Mathael était touché en pleine poitrine. Et il se mit à agir sans donner le temps à Callaghan d’intervenir. La balle était sortit de son corps, mais était très faible. Callaghan s’approcha, tandis que le jeune homme lança son sortilège avant de s’évanouir. L’homme attrapa le bras du garçon et transplana avec lui jusqu’au quartier général. Arrivée là-bas, l’homme commença à soigner le garçon à coup de différents sortilèges. Cela prit un bon moment, mais il allait survivre.

Quelques heures plus tard, le garçon était dans un lit toujours endormi. Silvius, sur une chaise, dans l’une de ses mains un cigare, dans l’autre un verre de whisky, attendant que le gosse daigne se réveiller. Et finalement c’est ce qu’il fit, en finissant par ouvrir les yeux.

– Inconscient, insouciant, et irréfléchi. Pour réussir une mission pour le seigneur, il ne suffit pas de faire un carnage, mais d’utiliser également sa cervelle. Tu m’entends, mon garçon ?

Demanda l’homme. Oui il était sévère, il voulait donner une leçon à ce gamin pour qu’il ne fasse plus jamais cette même erreur. Mais son approche était plus celui de quelqu’un qui veut le prendre sous son aile plutôt que quelqu’un qui voulait simplement le mettre plus bas que terre.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 129 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 287 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Sam 3 Mar - 23:42
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & SilviusQui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.  
http://gph.is/22YLoA3
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.

*Les derniers souvenirs que Malthael avait eu c'était de voir la marque des ténèbres trôner dans l'hôpital avec des dizaines de corps autours de lui. Il savait parfaitement bien ce qui lui arrivait et il allait s'évanouir. En perdant tout ce sangs, Malthael perdait toute sa force et toute sa rage. Il se maudit de s'être fait avoir aussi facilement. Heureusement pour lui Silvius n'était pas loin pour veiller au grain. Sans lui il aurait été mort aussi simplement. Sans que personne ne s’intéresse de son sort. Son père en ayant strictement rien à foutre de son fils en ayant déjà un nouveau. Si Malthael mourait au moins il n'aurait plus aucun problème avec lui. Car le père de famille Bulstrode n'arrivait absolument pas à contenir la folie de son fils et le voir disparaître n'étant pas une si grande perte pour lui. Malheureusement pour le père de Malthael se dernier venait d'être sauvé par Silvius d'une mort certaine.

Malthael finit par ouvrir les yeux s'entend tout de suite une douleurs vive au niveau de sa poitrine. Portant une main à celle-ci, il ne put s'empêcher de retenir un petit grognement. La pièce dans laquelle il était mit un certain temps à s’éclaircir. Il entendit alors la voix de Silvius Callaghan. Un mangemort que Malthael connaissait seulement de nom. Il s'était fait suivre tout du long de sa mission et il était dégouté de se rendre compte que Voldemort avait si peut de confiance en lui. Sa mission avait été remplit et il n'avait pas eu besoin d'aide. Enfin si mais juste après la fin de cette dernière. Il serra les dents en entendant les reproches de Silvius. Il était vrai mais pour l'instant Malthael refusait de les voir. Il bougea un peu son bras engourdis avant de reprendre la parole de façon désinvolte.*

- Pour moi c'est une réussite. J'ai tué suffisamment de monde et la maque des ténèbres a été lancé par mes soins. Le seigneur des ténèbres ne peut qu'être satisfait par ma prestation.

*Malthael était imbu de lui même car il était jeune et sans expériences. Toute sa vie il s'en était sorti seul et il n'avait pas franchement l'habitude de faire confiance au premier venu qui lui sauvé la vie. Il était même méfiant envers Silvius. Mais comment réagir autrement quand toute votre vie vous n'avez connu que privation et frustration. Il toucha du bouts des doigts la cicatrice qu'avait laisser la balle. et il osa poser une question.*

- C'était quoi cette chose que ce moldu à pointé sur moi ?
*Les remerciements viendrait peut être plus tard. Dans un premier temps Malthael devait avoir confiance en Silvius et cela n'allait pas être le cas maintenant. Méfiant de cet homme qui l'avait suivit avec tant de facilité.*  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts. Viré de son poste de prof à Poudlard. Actuellement sans emploi. J'ai posté : 207 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 42 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Lun 19 Mar - 19:26


Boy, I have your back

- Silivus & Mathael -


Behind the walls of Azkaban, some of the most notorious criminals of the wizarding world can be found.

La mission de l’homme avait donc été de suivre une toute nouvelle recrue du Lord. Ce garçon était prometteur lui avait-on dit. Mais comme chaque nouveau, il fallait quelqu’un pour superviser le travail. Généralement, les petits jeunes étaient un peu trop excité par la vue du sang, ou par la mort, et cela entrainait souvent des erreurs. Silvius était là pour parer à n’importe quel faux-pas. Mathael entra donc dans un hôpital et commença à faire un carnage, c’était le cas de le dire. Callaghan se rendait compte que le gamin était en train de se sentir pousser des ailes. Et ce n’était pas bon pour le bon déroulement de la mission. Les choses commencèrent à dégénérer lorsque la sécurité moldu arriva. Le garçon se fit tirer dessus, ce qui le rendit fou, lançant des sortilèges de tous les côtés. Callaghan essaya de le protéger du mieux qu’il pouvait, et transplana avec le jeune homme inconscient. Ainsi l’homme le ramena au quartier général des mangemorts. Il le déposa dans une pièce où il commença à le soigner. Il n’était pas médicomage mais avec quelques connaissances dans les sortilèges de guérisons. Et puis vu le massacre que le gosse venait de faire, il ne pouvait pas l’emmener à Sainte-Mangouste sans éveiller des soupçons. Heureusement le gosse allait survivre, et la balle n’était pas atterrie dans un endroit critique.

Quelques heures plus tard, alors que Silvius sirotait tranquillement un whisky tout en fumant un bon cigare, il vit Mathael enfin ouvrir les yeux. Bon ce n’était pas trop tôt. Maintenant qu’il avait repris conscience, Callaghan allait pouvoir lui donner une bonne leçon de morale. Il commença par le traiter d’inconscient. Parce que la mission qu’il avait menée avait été totalement irréfléchie. Il aurait dû faire des recherches sur l’endroit qu’il allait attaquer avant même d’y aller. C’était ce qui s’appelait le bon sens. C’était quelque chose qu’il allait devoir apprendre : réfléchir méticuleusement au lieu de foncer tête baissé. C’est ce que Callaghan essaya de lui expliquer de sa voix froide et sévère. Il devait apprendre pour ne plus jamais refaire les mêmes erreurs. Le jeune homme lui répondit avec un air prétentieux et supérieur. Callaghan ne put s’empêcher un rire cynique.

– Ton attaque résulte en un échec. Si je n’avais pas été là pour couvrir tes arrières, tu serais mort. Un mort n’est d’aucune utilité pour le Lord.

Répondit-il d’une voix glaciale. Parce qu’il pouvait très bien prendre cette nouvelle recrue sous son aile, mais il allait devoir vite comprendre qu’on ne pouvait pas jouer les grands malins avec Silvius. Quand il était dans une pièce, c’était lui qui avait le dessus et le pouvoir, et cela n’était pas négociable. Le gamin avait du potentiel, et Callaghan pourrait lui apprendre beaucoup de ficelles. Mais pour cela, il allait devoir changer d’approche avec lui. Le garçon commença à s’observer, et lui posa une question sur le monde moldu. Bon au moins, il montrait un désir d’en apprendre plus, c’était déjà ça.

– Ils appellent ça communément un pistolet. Il a pour but de blesser ou de tuer un individu. Cette balle que tu as reçu : quelques centimètres à côté et tu serais mort à l’heure qu’il est.

Répondit l’homme.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 129 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 287 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Mar 3 Avr - 0:43
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & SilviusQui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.  
http://gph.is/22YLoA3
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.

*Malthael n'avait jamais était un calculateur. Du moins il n'avait jamais prit le temps d'exploiter cette capacité qui sommeillait en lui. Les expériences qu'il avait eu par le passé n'avait fait qu'endurcir cette rage qu'il avait au plus profond de lui et il n'était capable pour l'instant de n'utiliser que cela. Alors son plan avait été d'une simplicité à la porté de n'importe qui. Ne mettant pas forcement les mangemorts en avant en agissant de la sorte. Le jeune garçon venait tout juste de sortir de Poudlard. Et disons que là bas il n'avait jamais apprit les ficelles du métier de Mangemort. Disons que voldemort n'était pas au meilleurs de sa célébrité et il valait mieux faire profil bas le temps que les choses se fasse. Malthael n'avait pas chercher à comprendre l'ordre de sa mission de plusieurs manière. Il n'avait pas non plus cherché à savoir pourquoi on l'envoyait sur place. Partant du principe que vu son profil il devait s'en tenir au tuerie qu'il avait l'habitude de pratiquer. Mais bien sur il voulait et il se devait de s'élever au dessus d'un simple mangemort qui accomplit les sales besognes. Il réfléchit donc sérieusement à ce que pouvait lui offrir Callaghan. déjà si il était prit sous l'aile d'un autre mangemort qui lui avait fait ses preuves, cela lui permettrait d'avoir un peu plus de poids au sein de l'organisation. Et il devait admettre qu'il n'avait pas tord. Néanmoins Bulstrode n'allait pas l'avouer ainsi. Préférant pour l'instant jouer au rôle de l'adolescent imbu de sa personne.*

- Et qui te dit que je ne savais pas que tu me suivait ?
*Quoi Malthael pouvait bien tenter sa chance. Après tout il n'avait pas révélé avoir été surprit par le sauvetage de son collègue. Ni de sa présence d'ailleurs. Donc il pouvait parfaitement bien jouer la dessus. C'était à double tranchant mais si cela passé cela valait largement le coup. Le jeune homme réfléchit sérieusement à la possibilité qu'il aurait pu mourir sur place. Quelle fin inutile et clairement pas attendu de sa part. Pourtant il le savait, Silvius avait raison et il aurait du mourir sans son intervention. A peine rentré dans les rangs que déjà mort. Tu parle d'une notoriété. Il aurait la mort la plus rapide dans le rang des mangemorts. Quelle honte. Il se promit de ne plus jamais faire se genre d'erreur. Et c'est là qu'il se rendit compte que Callaghan lui proposé bien plus qu'une simple moral.

Malthael voulait en apprendre plus sur les pratiques des moldu. Surtout si cela pouvait lui sauver la vie. Cette étrange objet lui avait causé une sérieuse blessure et cela aurait pu être bien pire. Il n'était pas mieux de sa forme. Mais c'est beaucoup mieux que mort. Une sorte de migraine commençait à taper contre sa tête et son corps demandait du repos. Malheureusement il n'avait pas le temps pour ça. Il devait faire son rapport au Seigneur des ténèbres même dans un état aussi lamentable. Espérant simplement que celui-ci n'avait pas eu vent de cet épisode de balle. Il dégluti à l'évocation de ce quelques centimètres qui le séparait de la vie ou de la mort.*

- Le lord est au courant de ce qui c'est passé ? Je dois lui faire mon rapport. *Se levant beaucoup trop vite pour son corps meurtri, Malthael commençait à avoir des sortes de vertiges qu'il ne pouvait malheureusement pas contrôler. S'appuyant de son bras sur le mur pour ne pas tomber. Il faisait vraiment pitié. Le jeune homme espérait sincèrement que Voldemort ne soit au courant de rien. Car il savait aussi que les punitions que celui-ci pouvait infligé à ses fidèles étaient parfois terrible et clairement il était déjà à bout de force.*    

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts. Viré de son poste de prof à Poudlard. Actuellement sans emploi. J'ai posté : 207 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 42 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Mer 18 Avr - 19:24


Boy, I have your back

- Silivus & Mathael -


Behind the walls of Azkaban, some of the most notorious criminals of the wizarding world can be found.

Alors que le jeune apprenti mangemort s’était enfin réveillé, il était grand temps pour Silvius d’avoir une conversation sérieuse avec lui. De sa voix froide et sévère, l’homme essayait de rester calme face à son insupportable arrogance. Il pensait tout savoir mieux que tout le monde mais ce n’était pas le cas. Sa mission avait été un échec et plus vite il s’en rendait compte, plus vite il pourrait en tirer des leçons pour faire mieux la prochaine fois. Apparemment il pensait qu’il avait fait les choses biens. Callaghan lui rappela que ce n’était pas le cas. Car si le mangemort n’avait pas été là pour couvrir ses arrières, il serait mort. Et un mort n’était d’aucune utilité au lord. Il voulait des mangemorts en vie, capable de mener à bien des missions. Ceux dans la tombe avaient été vite oubliés, c’était un fait. Sa voix était glaciale, pour bien montrer que son comportement supérieur ne lui plaisait pas du tout. Ce n’était clairement pas comme cela que le jeune homme allait prendre le pas sur le vieillard. C’était le problème avec les recrues, elles devaient trouvés leurs places au lieu de vouloir devenir directement le chef de la meute. Le gosse ne l’impressionnait clairement pas, loin de là. Et s’il voulait aller loin dans le mouvement, il allait devoir apprendre à rester à sa place et à respecter les plus vieux. Callaghan voulait bien le prendre sous son aile, mais il pouvait également décidé de le prendre en grippe. Pour le bien de Malthaël, il valait mieux avoir la première solution plutôt que la seconde. Mais il continua de faire son adolescent, ce qui avait le don de mettre en rogne l’homme. Il sous-entendait que peut-être il savait depuis le début qu’il le suivait. Callaghan eut un rire froid et cynique face au gamin.

– Ecoute-moi bien. Tu as deux solutions : soit tu stoppes ton comportement de gamin stupide et fier et ton séjour chez les mangemorts sera de courte durée, soit tu te mets un peu de plomb dans ta tête, et respecte l’expérience de tes supérieurs. Je me suis bien fait comprendre ?

Demanda l’homme d’une voix froide. Il ne lui laissait plus le choix maintenant. Il avait intérêt de cesser ses gamineries et vite. Car si Silvius se mettait en colère, il risquait de fortement le regretter. Il avait là une occasion en or d’être formé par l’un des alliés les plus proches du lord, s’il voulait la mettre à la poubelle c’était son problème, mais il ne faudrait pas venir pleurnicher plus tard. Le gosse lui avait tout de même posé quelques questions par la suite. Callaghan avait donc pris sur lui et fait preuve de patience et de pédagogie pour lui expliquer le fonctionnement du pistolet moldu. Il lui rappela évidemment les dangers et ce qu’il avait risqué, pour qu’il prenne enfin conscience de ce qui s’était passé. Il pouvait surement devenir une bonne recrue, encore faudrait-il qu’il accepte d’écouter les conseils de ses ainées. D’ailleurs il avait d’autres questions. Il lui demanda si le lord était au courant de ce qui s’était passé, pensant qu’il devait lui faire un rapport. Le garçon se releva. Chose stupide puisqu’il était encore trop faible. Essayant de marché, soutenu par le mur, il était clairement pathétique. D’un coup de baguette magique, d’une simplicité enfantine, Callaghan renvoya le gamin s’allonger sur la table.

– Reste allongé, ou assis, et arrête de vouloir bouger. J’ai envoyé un message au lord, il est déjà au courant. Il m’a chargé de m’occuper de ton cas.

Répondit l’homme d’une voix froide en fixant le garçon, attendant une quelconque réaction de sa part. Il en profita pour boire une gorgée de son whisky.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 129 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 287 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Mer 18 Avr - 22:19
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & SilviusQui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.  
http://gph.is/22YLoA3
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.

*Malthael n'avait jamais été un garçon obéissant. Suffisamment intelligent pour savoir ou et quand franchir les limites. Très jeunes il s'était vivement opposé à son père. Mais n'ayant pas la force physique pour le faire il avait rapidement fait profil bas. Néanmoins toute ses années ne l'avaient pas aidé à respecter ses aînées. ne voyant qu'en eux une bande de vieillard incapable d'évoluer avec leur époque. Se disant qu'il était temps qu'il laisse la nouvelle génération briller sur le devant de la scène. Malheureusement ses plans ne s'étaient pas vraiment déroulé comme il avait envie et au final pour l'instant il n'était pas en tête de sa famille et son père s'amusait avec cela. Le jeune homme avait tendance à s'opposer à toute directive proposé par plus vieux que lui. Silvius n'était donc qu'au début de sa prise de tête. Car c'était toute une éducation à refaire. Méfiant au plus au point. N’accordant presque jamais sa confiance. Bien sur Malthael ne se rendait pas compte à quel point cette discussion était importante pour son avenir. Et que si il continuait à faire sa forte tête contre Callaghan sa carrière de mangemort allait vite prendre fin.
Rien qu'au rire que Silvius venait d’émettre Malthael savait qu'il était aller trop loin. Se maudissant de ne pas avoir fait attention. Il aurait aimer rester entre les deux. Montrer qu'il n'était ni un ennemi, ni un ami. Malheureusement sa dernière phrase venait de faire pencher la balance du mauvais côté. Malthael se retrouva complètement déstabilisé. Ravalant son arrogance.*

- Oui...Je...
*Nan il valait mieux la fermer là. Se contentant d'un oui respectueux autant qu'il pouvait l'être. Après tout Malthael était encore un gamin stupide et fier non ? Enfin qu'il ne s'attende pas à ce qu'il l'appel maître mais avec le ton que Silvius avait employé c'était pas loin. Ses idées de rapport fut vite envolé. Déjà par son état mais surtout par Callaghan qui le réinstalla sur son lit. Quoi de plus rageant que de retrouver aussi facilement manipulable que ça et de ne pouvait rien faire. Puisqu'il n'avait rien de mieux à faire il écouta ce que Silvius avait à lui dire. Devant de plus en plus blanc au dire du mangemort. On aurait put croire qu'il allait à nouveau tomber dans les pommes. Se tendant de plus en plus. Cherchant sa baguette qu'il ne sentait pas dans sa poche. Paniquant légèrement. Avalant sa salive avant de reprendre la parole.*

- m'occuper de mon cas ?.... C'est à dire ?

*Callaghan profitait visiblement de cette instant en laissant un petit blanc. Ce qui rendit Malthael encore plus fou. Sachant parfaitement bien que sans sa baguette il n'avait aucune chance. Cherchant déjà un plan de secours se sentant piégé comme un rat.*    

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts. Viré de son poste de prof à Poudlard. Actuellement sans emploi. J'ai posté : 207 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 42 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Sam 28 Avr - 4:55


Boy, I have your back

- Silivus & Mathael -


Behind the walls of Azkaban, some of the most notorious criminals of the wizarding world can be found.

Callaghan commençait clairement à en avoir assez des manières du gosse. Il se montrait tellement orgueilleux et au dessus de tout. Mais il était jeune et inexpérimenté, et si cette mission raté ne lui avait pas servi de leçon, lui comptait bien lui faire comprendre. Car il devait comprendre qu’il n’était personne ici. Peut-être s’était-il senti puissant, en dehors, dans le monde magique, face à des faibles, ou à Poudlard, face à des camarades de classe idiots. Mais ici, il était chez les mangemorts, avec des sorciers bien plus aguerris que lui. La plupart des gens qu’il allait côtoyer désormais étaient de bons sorciers, des machines à tuer qui ne reculaient devant rien. Quand on était une nouvelle recrue, on fermait sa gueule et on écoutait c’était aussi simple que cela. Tout le monde ne pouvait pas commencer où en était Silvius actuellement. Aujourd’hui, il était respecté par chaque mangemort de leur clan. Personne ne s’amusait à venir le chercher. Tout le monde savait où était sa place. Mais le gosse ne pouvait pas penser se faire respecter et craindre simplement en claquant des doigts. Ce respect s’apprenait et surtout se méritait. Autrement dire qu’il était plutôt mal parti avec le comportement qu’il avait avec son ainée. Callaghan décida de mettre les choses au clair rapidement. Il n’avait que deux choix : risquer sa place au sein des mangemorts (sous entendu crever dans d’atroces souffrances), ou se plier et apprendre des sorciers qui étaient là avant lui. Sans sourciller, il lui faisait comprendre que la seconde proposition était celle qu’il devait accepter. Visiblement, il prenait un peu de plomb dans sa petite caboche, puisqu’il accepta, et surtout se la ferma. Au moins c’était un bon début, s’ils commençaient à se comprendre.

Le gosse avait bien fait de ne pas répliquer d’avantage car Callaghan aurait très vite perdu patience, et n’aurait pas laissé un autre affront venant de sa part. Il avait l’impression d’avoir déjà était grandement patient. D’habitude des petits cons dans son genre n’auraient pas fait long feu entre ses mains. Mais le gamin essaya de se relever pour parler au Lord. D’un coup de baguette, et d’une facilité enfantine, il fut renvoyé sur ce qui lui servait de lit. Callaghan avait déjà fait le boulot en envoyant un message au lord. On lui avait donné la responsabilité de son cas. Clairement il attendait une réaction de la part du jeune homme. C’est pourquoi il n’en dit pas plus dans un premier temps. Il eut un petit rictus quand il le vit chercher pour sa baguette, alors qu’il ne bougeait pas un petit doigt. Il avait pâli à vue d’œil et semblait avoir peur de ce que « s’occuper de son cas » voulait dire. Callaghan prit le temps de boire une nouvelle gorgée de son beuverage alcoolisé avant de daigner enfin répondre au garçon.

– Je n’ai ni l’intention de te tuer, ni l’intention de te torturer. Calme-toi, tu vas faire faire saigner tes bandages.

Répondit-il d’une voix froide. Non, il n’allait pas le punir physiquement si c’était de quoi il avait peur. On lui avait donné carte blanche, alors il pouvait décider lui-même de ce qu’il allait faire pour lui faire comprendre la leçon.

– Je veux que tu repenses cette mission, et que tu m’expliques les points essentiels que tu aurais du mener différemment pour en faire un succès.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 129 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 287 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Dim 29 Avr - 16:59
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & SilviusQui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.  
http://gph.is/22YLoA3
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.

**Malthael était jeune et il avait un caractère qui le poussait souvent à se rebeller. N'écoutant que très rarement c'est aînés.  Rien qu'à Poudlard il avait été connu pour se prendre de nombreuses heures de colle. Il était un élève doué mais complètement indiscipliné. Ce n'est seulement sue lors de sa dernier année que Malthael avait agi autrement. Il n'était pas stupide et il savait parfaitement bien que si il voulait pouvoir continuer ses études il se devait d'être un plus sage.  Se disant que derrière il pourrait rentrer à l'université et que sa situation s'améliore grandement. Libéré du contrôle de Poudlard. Ses études de médecin l'avait amené à repesenser de nombreuses choses et même si il en était qu'au début, Malthael savait que cette voie était faite pour lui. L'université avait été comme une renaissance pour lui. Son père ne pouvant plis vraiment l'atteindre puisqu'il vivait sur le campus et que quelques mois après le début de ses études il s'était installé dans son propre manoir avec sa femme. Néanmoins sa condition de sang pur l'avait vite rattrapé. Après le mariage forcé il fut contrain d'effectuer sa première mission. Bien que l'idée de faire enfin ses preuves au seigneur des ténèbres le ravissait, son père lui fit bien comprendre que l'échec était interdit. Sauf que comme à son habitude, Malthael laissa sa folie l'emporter et que malheureusement aucune personne ne lui avait vraiment dit comment agir.


C'était donc qui vous qui s'occuper de son cas maintenant. Il aurait vraiment put tomber sur un premier loin patient mais ça Malthael ne s'en rendait pas compte se pensanr au dessus de tout le monde sans exception.son père aurait clairement tenter de le torturer ou de faire un sorte qu'il se fasse tuer. Réglant deux problème d'un coup. Son fils trop fougeux ne reprendrait pas son héritage et il pourrait donner celui-ci à son second fils plus obéissant. Malthael était partit avec de bonne intention pour cette mission mais sans guide cela était vite devenu un fiasco. Maintenant il se retrouvait sur une sorte de lit l'épaule blesser, sa baguette complètement absente et un mangemort inconnu qui visiblement avait carte blanche pour le punir. Vraiment il avait beau retourner cette situation dans tout les sens il ne trouvait aucune solution ce qui amène son stress à grimper. Et quand Silvius reprit enfin la parole après s'être amusé avec Malthael quelques secondes, ce dernier poussa un soupir de soulagement qui se voulait discret. Préférant assurer ses arrières il posa tout de suite une question.*


- Bien, mais si tu n'a ni l'intention de me tuer ou de me torturer, est ce que je peux avoir ma baguette ? *Mahtale avait tenter de poser cette question d'un ton neutre. Ce n'était clairement pas le moment de continuer dans la provocation. Si il voulait s'en sortir autant suivre les directive du mangemort. Réfléchissant donc sérieusement à la question.* 
Je doit admettre que me renseigner sur les moyens de défenses des moldu aurait été une bonne idée. Éviter de faire autant de mort hummm, "brutale". Vérifier que personne ne me suis * regrettant amèrement de s'être fait avoir aussi facilement.* néanmoins pour ma défense  ont ma confier cette mission sans aucune indication. Ne me demandant que de faire un massacre. C'est ce que j'ai fais mais pas de la bonne manière. Je n'ai aucune personne sur qui me basé alors que les plus jeunes d'entre nous on dit leur mentor ou leur pere pour leur tenir la main. Moi je n'ai rien de tout ça ! 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts. Viré de son poste de prof à Poudlard. Actuellement sans emploi. J'ai posté : 207 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 42 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Ven 13 Juil - 18:18


Boy, I have your back

- Silivus & Mathael -


Behind the walls of Azkaban, some of the most notorious criminals of the wizarding world can be found.

Après cette mission complètement raté, Callaghan se retrouvait désormais à jouer les baby-sitters pour un gamin. Ce n’était sans doute pas ce qu’il préférait. Et pourtant, sous les ordres du Lord, il n’avait pas le choix que d’obéir. Malheureusement pour lui, cette surveillance n’allait pas être de tout repos. En effet le gosse semblait, dans un premier temps, ne vouloir n’en faire qu’à sa tête. Chose qui avait le don d’agacer son ainé. Ne pouvait-il donc pas rester en place et obéir. Il lui devait respect et obéissance de part son âge, voilà tout, c’était un point non négociable pour Callaghan. Heureusement après un petit moment, il se décida enfin à se calmer, ou tout du moins à l’écouter. Quand le mangemort lui expliqua qu’il était responsable de lui faire passer cette leçon, il prit peur, cherchant sa baguette. Toujours de sa voix horriblement froide, l’homme le rassura en lui expliquant qu’il n’avait aucunement l’intention de le tuer ou de le torturer. Le punir physiquement n’était pas dans ses plans. Et même si on lui avait donné carte blanche, il avait su comprendre que des coups n’aiderait pas ce gamin à comprendre ce qui s’était passé, et à le faire murir. Callaghan allait devoir trouver un moyen de lui enseigner sans pour autant s’appuyer sur de la violence perpétuelle. Malthaël était une nouvelle recrue parmi les hommes du Lord, il ne pouvait évidemment pas être aussi expérimenté que lui qui faisait ce genre d’activités depuis plusieurs décennies maintenant. Alors il commença. Il lui demanda en premier de repenser cette mission, et de lui expliquer les points essentiels qu’il aurait dû mener différemment. Par cette question, Callaghan voulait voir si le gosse comprenait ses erreurs, passé la réaction à chaud. Le gosse, lui demanda sa baguette. Callaghan leva les yeux au ciel, avec léger rictus sur le visage. Il attrapa la baguette du gamin et lui lança pour qu’il l’attrape.

– Maintenant que tu as ton jouet entre les mains, réfléchis à la question que je viens de te poser. Sérieusement. La stupidité m’agace au plus haut point.

Dit-il retrouvant son ton froid habituel. Puis il attend. Bien installé dans son fauteuil, il continue de boire sa boisson, en attendant que son interlocuteur trouve quelque chose à lui répondre. Il ouvrit la bouche, et Callaghan l’écouta attentivement. Oui se renseigner sur les méthodes de défenses moldus était en effet primordial. Il ne fallait pas sous-estimer les personnes sans pouvoirs magiques. Certes, ils étaient moins puissants, et n’avaient pas de baguettes magiques en leur possession. Mais ils avaient su évoluer en trouvant d’autres moyens. Quelqu’un qui méprisait les moldus au point de les croire totalement inoffensif ne pouvait pas gagner contre eux. Il fallait se méfier des armes qu’ils étaient capables de créer. Des morts brutales … oui mais surtout inutiles. Alors que le jeune homme continuait de lui expliquer ce qu’il pensait avoir manqué, il souleva néanmoins un point intéressant : le fait de ne pas avoir de guide ou de mentor parmi les mangemorts. La plupart des nouvelles recrues étaient pistonnés par des membres de leur famille et des proches. Ils avaient donc quelqu’un sur qui s’appuyer en arrivant. Et visiblement ce n’était pas le cas du jeune Bullstrode. Ce n’était pas forcément quelque chose de définitif néanmoins.

– Premièrement, toujours se renseigner sur le lieu, les armes, et les habitudes. Entrer dans un endroit que tu ne connais pas pour faire un carnage est une erreur. Tu dois te familiariser avec le lieu de ton crime, tu dois observer les habitudes des moldus, et évidemment tu dois te renseigner sur leurs possibilités de défenses.

Commença-t-il parlant fermement, et fixant le jeune homme pour être sûr qu’il soit attentif à tout ce qu’il était en train de lui dire.

– Deuxièmement, si personne ne te donne d’indication pour ta mission, c’est à toi de les créer, et de réfléchir méthodiquement à comment exécuter les ordres que l’on t’a donné.

Petite pause.

– Si tu es capable d’écouter, de respecter tes ainées, et surtout d’obéir, je pourrais être ce mentor que tu désires.

Ce n’était certainement une proposition que le vieux Callaghan faisait à tout le monde. Alors son interlocuteur allait devoir se rendre compte de la chance et l’honneur qu’il avait de recevoir une telle proposition. Evidemment, il n’y avait qu’une seule réponse acceptable.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 129 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 287 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Jeu 23 Aoû - 0:20
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & SilviusQui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.  
http://gph.is/22YLoA3
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison.

*Malthael essaye de n'afficher aucune émotion. De rester parfaitement illisible, mais c'était compliqué au vu de la situation dans laquelle il était. Pour l'instant le jeune homme n'avait qu'une envie fuir. Il avait toujours eu l'habitude d'être seul, de ne penser qu'à lui. C'était donc assez nouveau pour le garçon de voir qu'une personne s'intéressa à ce qu'il faisait. Rien que l'idée de ne plus faire cavalier seul l'effrayait alors malgré le fait que Silvius n'était pas décidé à le tuer il ne parvenait pas vraiment à se détendre. Habitué à encaisser des coups pour x raisons il pensait sincèrement que cette règle allait encore être appliqué. Surtout par un mangemort, mais Callaghan n'agissaient clairement pas comme le plus commun des mangemorts qui suivaient bêtement les ordres. Peut-être que l'homme en face de lui avait compris qu'agir par violence n'était pas la bonne solution pour lui faire comprendre ses erreurs. Bien que Callaghan à ses dépents allait vite comprendre que Malthael avait été façonné dans la violence et donc ne répondait que par cela. Pour lui c'était une manière tout à faire classique de répondre à une question, pour le rester des mortels en revanche ce n'était pas vraiment bien vu que d'en venir rapidement aux mains. Heureusement pour Silvius celui-ci avait une manière d'agir avec le jeune homme qui le calmait. Comme un dompteur avec un fauve, Silvius savait où et quand montrer son autorité ou en revanche donner plus de liberté. Malthael attrape sa baguette et se sent déjà plus en sécurité. Relâchant un peu ses muscles il réfléchir quant à ses erreurs mêmes si ce n'est pas des plus facile de les accepter. Répondant dans l'immédiat à Silvius.*

- ça tombe bien moi non plus. *Malthael range sa baguette sans pour autant accorder totalement sa confiance au mangemort. Il aurait été bien stupide de sa part de le faire. Pendant qu'il exposé ses erreurs il posa une main sur son épaule blesser. Vraiment il avait été pas mal affecté par retournement de situation. Il ne s'était pas attendu à une telle douleur et surtout une telle rapidité. S'il avait su que ce genre d'arme existé bien sûr qu'il aurait réagit, mais à la place il s'était stupidement fait avoir.

Le garçon n'avait pas voulu se cacher derrière de fausses excuses. Néamoins en voyant d'autres nouvelles recrues se faire chaponner par papa il était devenu extrêmement jaloux de devoir se débrouiller seul. Il aurait bien aimer les voir se débrouiller seuls face à ce genre de mission qui demander non seulement de la pratique et une connaissance des moldu que Malthael était bien loin d'avoir. Le jeune homme écouté attentivement Callaghan avant de répondre. Mettant en place des arguments dans son esprit qui pourrait justifier ses actions. Malthael voulait dans un premier temps répondre aux remarques et ensuite se pencher sur la proposition que venait de lui faire Silvius.*

- Je ne suis pas non plus rentré par la grande porte en tirant sur tout ce qui bouge, bien que ce n’est pas l'envie qui me manquait. J'ai tenté d'agir méthodiquement avec les éléments que j'avais à ma disposition. je me suis fait recevoir comme patient pour pouvoir infilter le lieu et ensuite je dois le reconnaitre je me suis laissé emporté par le "carnage"

*Malthael fit également une pause avant de répondre.*

- C'est un piège ? Enfin je ne suis pas vraiment le premier choix sur la liste des recrues. Ces derniers temps j'ai plus l'impression que certaines personnes préfèrent me voir mort plutôt que dans les rangs du seigneur des ténèbres. Enfin bien sûr j'aimerais profiter de tes enseignements, mais à quel prix ? *Malthael avait appris très tôt que dans la vie tout se paye.*

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts. Viré de son poste de prof à Poudlard. Actuellement sans emploi. J'ai posté : 207 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 42 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  Ven 14 Sep - 23:59


Boy, I have your back

- Silivus & Mathael -


Behind the walls of Azkaban, some of the most notorious criminals of the wizarding world can be found.

Bon une fois que les bases avaient été installées avec la jeune recrue, ils allaient pouvoir avancer. Silvius était prêt à prendre le gamin sous son aile. Il était clair de son point de vue qu’il avait besoin d’être supervisé s’il ne voulait pas se noyer dans la nouvelle vie qu’il avait choisi. L’échec de sa mission lui avait montré que bien qu’il soit un sorcier, il n’en était pas non plus invincible. Il avait une grande marge de progression. Ce n’était évidemment pas dramatique. Après tout, personne n’avait montré des capacités exceptionnelles aussi jeune, à part peut être le Seigneur des ténèbres. Tout d’abord, Silvius voulait voir en Malthaël la capacité à comprendre ses erreurs et à trouver des solutions pour ne pas faire les mêmes la prochaine fois. Alors il lui proposa de revoir son plan d’un point de vue chronologique pour qu’il puisse apprendre par lui-même. Evidemment, c’était un gamin, et il n’allait pas perdre ses mauvaises habitudes immédiatement. Il était donc en train de se chercher des erreurs, prétextant qu’il n’avait pas été non plus totalement stupide. Peut-être, mais la question n’était pas là. Pour Callaghan, il n’avait pas assez d’informations. Et il aurait du en trouver bien plus avant d’entreprendre une mission périlleuse comme celle-ci. Il avait sous-estimé les moldus à cause de sa méprise des personnes sans pouvoirs magiques, et cela était la plus grande des erreurs en soit. Il allait devoir le comprendre s’il voulait avancer, et surtout réussir, la prochaine fois. Il souligna également le fait qu’il s’était fait recevoir comme patient pour pouvoir infiltrer les lieux. Erreur méthodique dans l’esprit de l’ainée.

– Personnellement, je pense que tu as commis plus d’erreurs que tu ne penses. Quand tu n’as pas, ou peu d’informations à ta disposition. Trouve les, prend le temps qu’il faut si nécessaire. On ne rentre jamais dans un endroit sans avoir au minimum trois plans pour s’en sortir. Deuxième erreur : te faire recevoir comme patient. Tu ne veux pas mettre la lumière sur toi en mission, au contraire, tu veux être invisible. Comprends-tu ?

Demande l’homme en appuyant son regard, comme pour encourager le jeune homme à réfléchir encore et plus fort à son plan. Il veut qu’il aille plus dans les détails, qu’il pense en dehors de la boite, et qu’il n’abandonne pas, jusqu’à qu’il ait trouvé le meilleur plan à mettre en œuvre pour ce genre de mission. Car c’était comme ça qu’il allait devenir un meilleur mangemort, et un meilleur sorcier. Callaghan lui fit ensuite une proposition. Le genre de proposition qu’il n’avait jamais fait auparavant. Généralement il ne s’intéressait pas aux nouvelles recrues, et proposait encore moins son aide pour les couver. Il faisait une exception, à lui de saisir sa chance au vol. Il doutait, pensait à une blague. Sérieusement, est-ce que Callaghan était connu pour son humour ? Hum … non clairement pas. L’homme leva un sourcil interrogateur en entendant la suite des paroles du garçon.

– Cesse tes lamentations mon garçon. Tout le monde se fiche des nouvelles recrues. Car elles sont lentes, maladroites, et font des erreurs. Tu n’es pas différent des autres. Mes enseignements ont un prix : respect, obéissance et loyauté. Tel sont mes termes.


Répondit-il d’une voix froide et claire, comme à son habitude.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/  
Revenir en haut Aller en bas
 
Qui se complaît dans la folie n'a que faire de la raison. /Ft Silvius/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on plonge dans la folie ... [PV Launysk]
» Comment faire rentrer un oeuf dur dans une bouteille sans le toucher ?
» Prisonniers dans la folie, c'est ce qui nous réunit [PV Brian L. Planers]
» Modèle de présentation
» hypocras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Espace Onirique :: Forever...-
Sauter vers: