AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Dim 18 Mar - 20:15

Aucun parent ne devraient perdre son enfant.
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Se sentir coupable était quelque chose de totalement normal, d’humain en soit. Mais pas quand on portait le nom de Buldstrode. Après tout s’ils devaient se sentir coupable à chaque fois qu’ils tuaient quelqu’un, les deux époux auraient sans doute sombré en dépression depuis une bon moment. Mais à côté de ça, la perte qu’ils avaient subit aujourd’hui pouvait bien leur permettre un minimum de se sentir coupable. Car ils auraient beau chercher celui qui leur avait fait ça, Ariana était bien consciente qu’elle avait sa part de responsabilité comme Malthael. Enfin c’est ce qu’elle pensait et ce qu’elle lui faisait sans doute croire, même si au fond d’elle la jeune femme doutait de tout ça, elle avait des pensées contradictoires qui se mêlaient dans son cerveau. D’un côté oui il avait tué leur enfant en choisissant de la sauver elle, mais est-ce qu’elle avait le droit de lui en vouloir pour ça ? D’un autre, son époux avait simplement dû réagir vite et avait donc choisit comme il le souhaitait. Mais c’était leur style de vie qui était remis en question, le fait qu’ils étaient un couple de mangemort, des meurtriers en puissance et des tortionnaires qui enfermaient leur victime dans une cave de leur maison. Alors s’il y avait une justice peut-être qu’elle était là après tout et que c’était les choix que les Buldstrode avaient fait qui leur avait confisqués leur fils. Et Ariana sentait cette rage qui l’envahissait à mesure que ses pensées se cognaient l’une contre l’autre dans son esprit. Parce que si son énervement allait vers son mari à ce moment même, à cause des mots qu’ils avaient prononcés elle aurait aussi dû être là pour le soutenir dans cette tristesse commune. Ariana ne savait plus comment elle devait réagir, n’ayant même plus l’impression d’être maitresse de son corps, tandis que le fouet claquait dans le vide, que ce bruit envahissait son esprit la calmant. Elle aurait dû torturer d’autres personnes au lieu de s’énerver pour des mots prononcés sous le coup de la colère, elle aurait sans doute dû réfléchir, mais tout au contraire la poussait à agir de cette manière. Sans raison, sans logique aucune, comme le monde était ainsi fait. Il n’y avait pas de justice, personne ne leur rendrait celui qu’ils avaient perdu aujourd’hui, personne ne pourrait les sauver de leur propre damnation et jamais le paradis ne leur serait ouvert. Ariana et Malthael vivaient dans un enfer constant, une pièce sombre dans laquelle ils s’étaient toujours complains. Depuis le début de leur relation en fait, les deux amants avaient sombré ensemble et aujourd’hui Ariana le lui rappelait par des mots, par le sang qui les liait. Ils s’étaient compris mutuellement. Leur mariage avait eu un contrat bien évidemment, mais le mari et la femme avaient modifiés ses termes, ils avaient choisi de s’aimer en trouvant chez l’autre ce qu’ils avaient toujours cherché. Une personne qu’ils aimaient, qu’ils désiraient mais surtout quelqu’un capable de leur tenir tête, de les énerver comme de les apaiser en même temps. Et c’était magnifique, un couple de fou comme beaucoup le pensait. Mais quand elle plongeait ses yeux dans ceux de son époux, Ariana voyait beaucoup de chose en lui, à cet instant précis. Elle voyait qu’il se sentait faible, chose qu’il ne voulait pas être. A cause d’une éducation où on lui avait montré que les gens faibles ne méritaient pas leur place sur terre. Alors était-ce elle qui le rendait ainsi ? Ariana ne voulait pas le croire, elle se sentait capable de lui insuffler de la force et non de la faiblesse. Elle voulait lui montrer qu’il était toujours le même et que malgré tout ce qui leur arrivait, les Buldstrode allaient se relever, ensemble.

Malthael voulait la fuir, pour son propre bien ou pour éviter d’affronter ses damons, mais jamais Ariana ne le laisserait partir sans avoir pu parler. Elle fit claquer son fouet sur le dos de son mari, lui montrant qu’elle n’avait pas fini avec lui et peut-être que cette douleur pouvait aider Malthael a affronter ce qui s’était passé aujourd’hui. Elle essayait de lui faire comprendre, de le ramener à lui quitte pour cela a ce qu’il pleure, Ariana n’en avait rien à faire, mais il devait l’affronter, elle sa femme. Mais peut-être qu’il jouait avec elle aussi, cherchant à la mettre hors d’elle, après tout il la connaissait suffisamment bien pour savoir comment déclencher en elle rage et folie. Tout comme l’envie de s’unir à lui en un regard. Elle ne pouvait pas cacher cette envie, enfin elle pouvait essayer, mais au fond d’elle dans son cerveau embrouillé cette idée se logeait petit à petit dans son esprit. Ariana l’observa regarder chacun des outils posés délicatement sur un bureau, se demandant non seulement lequel il allait choisir et jusqu’où iraient-ils aujourd’hui tout les deux. Elle se retint d’esquisser un sourire, continuant à le fixer, tandis qu’il s’approchait d’elle son couteau en main. Une chose était certaine entre eux, ils pouvaient se blesser mutuellement, mais jamais aucun d’eux n’irait jusqu’à se tuer. Ils tenaient trop l’un à l’autre pour s’en passer. Ariana n’opposa aucune résistance quand le coup partis, mais elle le lui rendit rapidement, avec précision, comme elle avait l’habitude. Après tout ils s’entraînaient ensemble, ils savaient où était le point faible de l’autre et comment atteindre leur objectif. Mais il n’était plus question de fouet, de couteau ou même de baguette jeter à l’autre bout de la pièce, les simples coups qu’ils se donnaient étaient dû à leur force physique et même si Ariana était désavantager par sa qualité de femme, elle arrivait à se débrouiller. Leur combat continua dans toutes la maison, partout l’un et l’autre se suivait, Ariana ne voulant pas qu’il puisse fuir, au bout de retrouver de mauvaises habitudes en lui lançant des vases, qui manquèrent leur cible. Plus elle encaissait, plus Ariana sentait son corps faiblir, n’ayant pas totalement reprit ses forces après son hémorragie, mais sa rage était telle, que les coups continuaient à se diriger vers son époux. On pouvait lire dans ses yeux non seulement de l’énervement, mais également une certaine tristesse. Elle ne se rendit pas compte de suite le changement de comportement de Malthael qui avait simplement prit soin de se défendre face à sa femme. Ariana se stoppa trop abruptement, regardant son mari, qui profita de ce moment de pause, pour l’envoyer à l’autre bout de la pièce.

Tout s’enchaîna si rapidement, la chemise fut enlevée, la robe d’Ariana presque arraché de son corps et tandis qu’elle se demandait à quoi elle aurait le droit, il la fit sienne aussi violemment sans doute que leur première fois.  Ou peut-être plus encore, la jeune femme sentait les va et viens brutal de son époux contre son corps, mêlant alors plaisir et douleur des coups qu’elle avait reçu précédemment, poussant des cris qui trahissait cette sensation. Elle devait réagir, vite, faire un geste pour qu’il comprenne que si l’envie était partagée, il ne pouvait pas se montrer aussi brutale envers elle. Ariana dû forcer sur ses muscles, et posa ses mains sur les joues de Malthael, le forçant presque à plongeait son regard dans le sien, cherchant non seulement à le ramener à la raison. Elle ramena le visage de son époux contre elle, le tenant fermement pour qu’il ne se dérobe pas et posa ses lèvres contre les siennes. Ariana voulait l’adoucir, lui rappeler ce qu’ils étaient ensemble, unis dans l’enfer et dans la douleur. Malthael ne pourrait jamais être remplacé dans la vie de la jeune femme, par personne d’autres, peu importait qu’il soit violent ou non, elle l’aimait. Ariana fit glisser ses mains le long du dos de son époux et alors que cela aurait pu se transformer en caresse, la jeune femme laissa ses ongles griffer la belle peau de son époux. Aucun des deux n’étaient faibles et s’il voulait de la violence, Ariana était prête à lui en donner.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 142 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 340 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Dim 18 Mar - 21:40
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & ArianaAucun parent ne devrait perdre un enfant.
http://gph.is/22YLoA3
Aucun parent ne devrait perdre un enfant.

*Malthael ne se sentait plus vraiment humain depuis bien longtemps. La vie lui avait fait comprendre que si il voulait survivre il devrait devenir cette homme sans aucun état d'âme qu'il était devenu. La violence l'avait attrapé très jeune et jamais elle ne l'avait quitté. C'est ainsi qu'il réglé ses problèmes. C'était également ainsi qu'il s'était uni à Ariana dans le sang . Alors après ce qu'il venait de vivre c'était presque logique que l'homme réagisse ainsi. Son fils avait ramené en lui bien des souvenirs, de nombreux moments de faiblesse, des moments qu'il avait réussit à oublier ou à venger. Mais cette échec avait une saveur différente. Cette fois il était responsable de ce gâchis, il était direct lié à la fin de son fils. C'était lui qui avait prit la décision de le tuer ou pas. Peu importe son enfant était mort avant ou après cela ne faisait pas beaucoup de différence. Cela remettait beaucoup de chose en question. Malthael se demandait si rester mangemort était une bonne idée. Il en était arrivé à remettre en cause ce pourquoi il avait destiné sa vie. Et cela l'enrageait encore plus. Il accusé le coup en tentant de vider cette rage dans les coups de couteau et les Doloris contre ça victime dans sa cave. Mais cela n'avait rien changé, il se sentait encore plus con. Con de rester là et de torturer un type qui n'avait rien à voir avec cette tragédie alors qu'il devrait retrouver l'homme qui était à l'origine de tout ça. Mais non il restait là, continuer son petit jeu et puis finalement l'heure de la confrontation avec Ariana était arrivé. Malthael savait qu'il devait en passer par là mais affronter Ariana s'était en quelques sorte affronter sa faiblesse, affronter l'homme qu'il n'avait jamais voulu être. Au fond de lui le mangemort savait qu'Ariana était la seule à pouvoir le faire redevenir ce qu'il voulait être. Alors la fuir ce n'était pas finalement une faiblesse ? Sûrement mais c'était plus facile que de devoir reconnaître ses erreurs. Malthael avait peur aussi qu'il s'enflamme par cette rage non consumé et qu'il emporte avec lui Ariana. Il ne voulait pas lui faire du mal, il voulait s'interposer mais il n'y arrivait pas. Alors heureusement Ariana était capable de l'esquiver, elle était capable de bien des choses. Ce soir Malthael devait retrouver sa force, retrouver Ariana malheureusement avant qu'il ne s'en rende compte le mangemort serait incapable de se retenir. Sa folie et sa violence relâché.

Malthael entendit le fouet claquer comme si sa femme essayer de le dompter mais pour l'instant cela n'avait qu'était le top départ de la confrontation. Le fouet n'avait fait que l'excité et comme un fauve il s'était jeté sur Ariana. Le sang, le sang et la chaleur se mélangea, le couple Bulstrode avançait sur un terrain dangereux mais c'est ainsi qu'ils fonctionnaient. Et chaque coup qu'il donnait à sa femme il avait l'impression de se les donner à lui même. Il avait tellement mal, il souffrait tellement et il savait parfaitement que c'était les mêmes sensations qu'avait Ariana. La jeune femme réussissait parfois à retourner sa force contre lui même et en d'autre circonstance il aurait été fier d'elle de la voir aussi forte. Mais il était question de faiblesse dans l'instant présent.

Le sexe fit son entrain en scène brutalement et inattendu même pour Malthael. Cette union n'était pas salvatrice ou plaisante. Elle était juste violente et le mangemort crier de désespoir et de tristesse. L'avoir prise ainsi était complètement égoïste. Il n'avait pensé qu'à lui. C'était la première fois qu'il avait une relation sexuelle avec Ariana sans véritable amour et à chaque coup de rein un peu de Malthael s'abandonnait, se mourrait, bientôt il ne serait plus lui même. Complètement avalé par ses peurs et ses démons. Il n'avait plus aucune conscience de ce qu'il faisait. Les remords viendraient bien vite mais d'abord Ariana devait le ramener à lui. Alors elle tenta le regard. Ce regard vert qu'elle plongea dans celui de Malthael mais il n'était plus là. Même ses yeux laissaient apparaître le démon qui prenait possession de son corps et de son esprit le réduisant au chaos. Plus rien de Malthael ne subsistait il était là mais complètement préemption par sa folie. Celle-ci qui devenait bien trop forte. Mais Ariana n'abandonné pas aussi facilement et si le regard avait échoué elle trouva rapidement comment retrouver son mari. Alors que les ongles de sa femme  pénétrèrent sa peau, sentant le sang chaud s'écouler de sa chair Malthael revient à lui. C'était comme une nouvelle naissance. Dans la souffrance, les cries et les pleures. Car oui Malthael se mit à pleurer. Est ce que pleurer fait de lui un homme faible ? Le mangemort se retira d'Ariana continuant de pleurer, plongeant sa tête dans le cou de sa femme. Laissant toute sa tristesse et sa faiblesse l'emporter. Il pleurer pour tellement de raison et c'était à ce moment là qu'il avait le plus besoin de sa femme. Voilà pourquoi il avait voulu fuir car il avait sut que cela allait en arriver là et il ne voulait pas que la jeune femme le voit ainsi. Il se laissa glisser à genoux au pied d'Ariana sa tête reposant contre son ventre pleurant le vide celui-ci.*

Redonne moi ma force Ariana.    
 
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Dim 18 Mar - 23:37

Aucun parent ne devraient perdre son enfant.
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Ils souffraient tout les deux, ils le montraient d’une manière différentes, mais ils avaient leur souffrance intérieur qui voulait s’échapper de leur corps et s’exprimer. D’un autre côté Ariana était passé par les diverse émotions de la perte d’un enfant très rapidement, la tristesse, la colère et c’était à Malthael de devoir se laisser aller. Et elle devait être là, elle devait lui montrer que derrière tout ce qui s’était passé, il pouvait compter sur elle. Mais le malheur qui était survenu dans leur vie aujourd’hui remettait tout en cause, brisait le moindre de leur repère et alors que Malthael avait vécu toutes sa vie dans l’éducation d’un futur mangemort, aujourd’hui tout était remis en question. Leur mode de vie, sans entacher leur idéaux, Ariana se demandait si se battre pour une cause comme celle de leur maitre valait la peine au point de perdre la joie qui avait remplis leur cœur ses derniers mois. Est-ce qu’il fallait tout arrêter au risque de tout perdre à nouveau ? Perdre leur vie, leur famille, mais jamais ils ne se perdraient ? Ils avaient décidé de sombrer ensemble, dans le malheur et la folie. Ce pacte était encore plus vrai aujourd’hui qu’il leur arrivait cette tragédie. Ariana ne savait même plus comment son corps arrivait à tenir debout après tout ce qu’elle avait traversé, ne sachant pas comment elle encaisser les coups que lui donnait Malthael. Ce n’était pas à elle qui les donnait uniquement, mais quand elle lui rendait les coups, c’était une bataille commune contre leur propre culpabilité. Contre les erreurs qu’ils avaient commise tout au long de cette journée. Ariana sentait la douleur, n’étant pas si insensible qu’elle aurait voulut le croire, elle à qui on lui avait appris à encaisser sans rien dire, bien que la violence ne soit pas aussi fréquente dans son quotidien d’enfant que dans les autres familles de sang-purs. Elle pouvait sans doute être faible face aux coups de son mari, mais elle faisait en sorte de ne pas le montrer, mais les ecchymoses le lendemain serait bien visible, comme les blessures physiques. Il était sa faiblesse et sa force, c’était pour lui qu’elle tenait le coup, qu’elle était toujours là et que jamais elle ne le laisserait fuir devant elle. Peut-être était-elle folle de croire qu’elle pourrait le faire revenir à la raison, qu’elle retrouverait son mari comme il était. Malthael devait être comme sa femme à ce moment précis, perdus dans toutes les pensées qui lui traversait l’esprit. Il pouvait aller loin dans sa folie et sa violence, il pouvait la pousser à bout, il pourrait sans doute la tuer, Malthael en avait la force, mais Ariana avait totalement confiance en son époux et savait qu’il s’arrêterait avant qu’il y ait quoique ce soit. Après tout ne l’avait-il pas sauvé aujourd’hui au détriment de leur enfant ? Ce n’était pas pour qu’il la tue sous le coup de la colère et de l’émotion. Le sang continuait de couler, sans qu’il puisse s’arrêter, mais la chaleur montait, la rendant si folle non pas uniquement de rage, mais également de désir et d’envie. Ariana allait réussir à le ramener, à le calmer et l’apaiser elle le savait, mais elle avait besoin pour le moment d’exprimer ce qu’elle ressentait peu importe la manière dont elle pouvait s’y prendre.

La jeune femme se déchaînait, donnant tout ce qu’elle pouvait, sachant de son côté qu’un seul couteau planté en plein cœur, pourrait tuer son mari. Les coups qu’elle lui donnait, aussi violent qu’Ariana pouvait donner, ne serait jamais mortel pour lui. Elle était sans doute plus faible que lui à ce moment précis. Mais elle ne s’attendait sans doute pas qu’il passe d’une position défensive, à une position agressive en la prenant pour acquise et la faisant sienne. Et c’était étrange comme sensation, entre plaisir et douleur, Ariana sentait qu’à chaque va et viens, elle le perdait. Il fallait qu’elle réagisse, qu’elle fasse quelque chose. Son seul moyen était de lui montrer que la violence ne lui faisait pas peur, elle allait lui en donner. Mais elle tenta de le regarder pour voir ce qui traversait les yeux de son mari et ses pires craintes se vérifièrent lorsqu’elle perçu dans son regard noisette que Malthael semblait disparaitre un peu plus dans une damnation où elle n’était pas certaine de le rejoindre. Dans un dernier espoir de le faire revenir à lui, Ariana laissa ses ongles faire leur travail, les plantant dans la peau de son époux, aussi profondément qu’elle pouvait, créant des entailles de sang. La violence et le sang, c’était leur quotidien. Dans ses yeux remplis de larmes, Ariana sentit qu’elle avait réussi. Il était là avec elle, à nouveau. Enfin il se laissait aller. La jeune femme le prit dans ses bras, le serrant fort et oubliant le sang qui coulait du dos de Malthael, pour lui montrer qu’elle était là. Sur ce sol, il s’effondra contre sa femme, posant sa tête sur le ventre de cette dernière. Il n’y avait plus d’enfant là-dedans, mais un jour Ariana espérait pouvoir procréer de nouveau. Elle caressa les cheveux de son époux, préférant que les larmes continuent de couler après tout ça, mais il lui demanda une chose, une seule qu’elle était capable de lui donner. Sa force. Il voulait la retrouver. Le cœur de la jeune femme se mit à battre rapidement dans sa poitrine. Elle n’avait jamais considéré son mari comme faible, ni aujourd’hui alors qu’il pleurait, ni même jamais. Ariana releva Malthael, observant les larmes qui avaient coulé sur ses joues. « Tu es fort mon amour, tu ne devrais pas douté là-dessus et peu importe ce qu’on a pu te dire, ce n’est pas l’attachement qui nous rends faible mais bien au contraire. » Les mots n’avaient sans doute aucun sens, alors Ariana prit son mari dans ses bras, posant ses mains sur son visage pour effacer les larmes. Elle le prit dans ses bras, le serrant fort contre son corps, assise sur le sol. Lorsqu’elle se détacha de lui, Ariana posa un baisé sur le front de Malthael, avant de réunir ses lèvres avec les siennes. Dans un murmure en se détachant de sa bouche, la jeune femme souffla : « Je t'aime. » Leur journée avait été effroyable, émotionnellement très dur, mais ils allaient se relever ensemble face à tout ça. Et comme il l’avait dit si bien, auparavant, passé à autre chose.  

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 142 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 340 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Lun 19 Mar - 1:09
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & ArianaAucun parent ne devrait perdre un enfant.
http://gph.is/22YLoA3
Aucun parent ne devrait perdre un enfant.

*Malthael ne voulait plus faire semblant. Semblant de tenir un rôle qu'il était incapable de tenir maintenant. C'était trop difficile de faire comme si rien ne le touché alors qu'il avait tellement perdu et que tellement de questions sans réponse taraudaient son esprit. Malgré lui il était cette homme capable de faiblesse. En aimant il se retrouver être homme, être capable de nombreux sentiments et quand il voyait Voldemort vivant sans amour il savait parfaitement que ce n'était pas une vie pour lui. Il n'avait jamais eu la prétention du seigneur des ténèbres, néanmoins il voulait laissait sa trace sur ce monde et que ce son nom ne reste pas mêler à d'autre moins important. Parce que il se savait être né avec une grande destiné. C'était prétention mais il s'en fichait. Sans prétention, sans envie ont n'arrivait à rien. Hors ce n'était pas le cas de Malthael qui avait eu de nombreuses envies, de nombreux plans et de nombreuses joies toute emporté, noyé dans l’œuf. Face à cette injustice, la tempête de sa folie l'avait noyé et son démon avait reprit le contrôle. Il avait usé de toute la malice dont disposé de Malthael pour s'amuser d'Ariana. Faire en sorte qu'elle aussi se face emporter par cette folie mais heureusement cela n'avait pas été son cas. Son amour pour Malthael avait réussit à la rendre forte et c'était ce que Malthael devait apprendre ce soir. Qu'il pouvait faire de son amour une force. Mais il était tellement ignare devant l'amour. Amour inconnu des ses premiers pas dans ce monde, dans cette société qui avait banni ce sentiment. Faisaient-ils d'eux des être supérieurs ou inférieurs ? Tout été une question de point de vue. Mais pour garder leur statut de sang pur en société les Bulstrodes avaient bannit l'amour qu'ils se portaient. Mais en dehors ils se donnaient à cœur joie l'un à l'autre. Alors qu'Ariana avait encaissait par la force de son esprit, Malthael lui s'était écroulé fasse aux assaut incontrôlable de sa violence. Peut être aurait-il fallu qu'il se drogue suffisamment pour ne plus jamais s'éveillé. Ne pas se confronter à cette réalité trop difficile mais ça clairement cela aurait été de la faiblesse.

Personne ne comprenait Malthael comme Ariana. Les autres avaient peurs, l'enfermaient en pensant se préservé de cette rage. Mais le jeune homme avait depuis bien longtemps vendu son âme au diable. Ariana était sa chance car sans elle, il n'aurait jamais tenu résister aussi longtemps à son démon. Malthael avait tant tenté de le garder en lui car il voulait absolument garder la jeune femme au près de lui. Ses pires vices avait reprit possession de son corps et de son esprit. Le poussant alors à passer par les plaisirs charnels pour rassasier cette appétit dévorant de chair, tentant alors d'éteindre les braises de cette faiblesse. Cela n'avait fait qu'empirer les choses et il s'était enflammé, se consumant de l'intérieur. Mais quand enfin Ariana le délivra de cette emprise grâce au sang et à la violence Malthael prit compte du jusqu'où il était allait. Cette perte de contrôle lui fit peur car à chaque fois que son démon se manifestait il prenait une vie. Cela faisait bien longtemps qu'il ne l'avait pas vu. Le mangemort s'était toujours pensé maître de cette parti de lui en la présence d'Ariana mais la mort de son fils avait provoquer de nombreuses répercutions dans la tête de Malthael et il avait perdu tout contrôle. Il était envahis de remord.

Physiquement le corps de Malthael était marqué. Logique après les coups qu'il venait de prendre mais s'était surtout sa respiration qui avait du mal à reprendre une rythme normal. Son vissage était marqué du combat qu'il venait de mener contre lui même. Il s'accrocha à Ariana, elle qui était son pilier dans son monde. Il ne devait pas la lâcher au risque de ne pas pouvoir revenir cette fois. Son corps rejeté beaucoup de chaleur, avait-il de la fièvre ? Sûrement. Celui-ci puisait dans des forces qu'il n'avait pas pour tenter de se réparer. Ariana était sûrement dans le même état et par sa faute vu ce qu'il venait de lui imposer. Il n'avait réussit qu'à demander ce qui lui manquait. Demander la restitution de sa force. Se retrouver dans le creux du coup de sa femme. C'est tous ce qu'il demandait. Et elle le fit. Le relevant dans ce monde cruel. Lui donnant l'amour qui lui manquait tant. Celui qui faisait reculé se démon qui n'attendait qu'un moment d’inattention de Malthael pour reprendre le contrôle. Ses mots furent les pansement sur les blessures de son âme. Lui redonnant du courage d'affronter cette situation. Au moins c'était un fait acquit il avait besoin d'Ariana autant que de respirer. Gardienne de son démon. Trouvant comment influé de la force dans l'esprit de Malthael. Le contact de son corps avec le sien puis le baisé apaisa enfin le jeune homme. Et le "je t'aime" que prononça Ariana à son encontre finit de ramener Malthael au près de sa femme. Les mots pouvaient autant être une force que les actes. Personne ne lui avait aussi directement clamer son amour que cela soit par les actes ou les mots. Il respirer enfin.*
Je t'aime Ariana.
*Prouvant qu'il était enfin de nouveau présent. Malthael recommença à être lui même. Pouvant enfin réfléchir. Il avait tellement mal de voir Ariana tuméfié de bleu qui lui avait infligé. Il la prise dans ses bras, profitant de sa proximité pour lui chuchoter.*
Je suis là maintenant.
*Lui indiquant qu'elle avait droit elle aussi de se laisser aller contre lui. Il la souleva facilement. Il se devait de prendre le relais. Rien que pour ce qu'elle venait d'accomplir il se devait de l'aider elle aussi. Ariana avait réussit à lui faire comprendre que seul on était bien moins fort. Alors il voulait cajoler sa force. Il l'amena jusqu'à leur chambre. La déposant délicatement sur leur lit. Il ouvrit un tiroir de son chevet et récupéra quelques ingrédients de potion. Il entreprit de soigner sa femme avec toute la délicatesse qu'elle méritait. Lui donnant certaine plantes à mâcher pour moins souffrir. S'affairant sur le corps de sa femme il retrouva ses souvenirs de ce qu'il avait fait. Il croisa son regard et Ariana pouvait y voir combien il était désolé de ce qu'il s'était passé.*
Je pensais être capable de contrôler se démon. Je pensais qu'à tes côtés jamais tu ne croiserait son chemin. Il à fallu que je me détourne de toi pour le voir réapparaître dans ma vie. Je pourrais m'excuser à de nombreuses reprises que cela n'effacerait pas ce que je te fais. Tu mérite pas l'homme que j'ai été aujourd'hui. Tu mérité bien mieux.

*Malthael savait parfaitement que la jeune femme n'aurait pas peur de se démon. Car elle en avait elle aussi. C'est pourquoi sa femme pouvait la comprendre bien mieux que d'autre. Le mangemort se laissa choir à son lit. Sentant lui aussi la fatigue le rattraper. Il avait rassembler ce qui lui restait d'énergie pour faire son travaille correctement au près d'Ariana. Maintenant il se sentait accabler de toute cette journée. Calme mais épuisé autant physiquement que mentalement. Il y avait tant de question au quels il devait répondre mais il ne pouvait lutter contre cette envie de repos dont il avait tant besoin. Mais il ne pouvait pas le faire avant de poser une ultime question.*
- Ariana, la prochaine fois que je perd le contrôle, tu me tuera ?
*Il s'était pratiquement endormit ne sachant pas si allait entendre la réponse de la jeune femme.*
 
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Lun 19 Mar - 2:17

Aucun parent ne devraient perdre son enfant.
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Les démons, tout le monde en avait. Ils ressurgissaient dans nos pires moments et les contrôler était une chose bien plus complexe qu’il n’y paraissait. Tout le monde en avait, mais certains étaient plus sombres que d’autres. Mais sans doute qu’Ariana était habituée à les voir, les siens n’étant pas plus beaux que ceux de Malthael. Dans ce monde remplis de terreur, de malheur et d’effrois il fallait pourtant toujours garder à l’esprit qu’il y avait du bon dans le monde. L’amour à la différence de ceux qui pensaient être une faiblesse était une véritable force quand on le laissait nous emportait. Alors oui dans la société dans laquelle évoluait les Bruldstrode, il n’avait pas le droit de le montrer, ni même de se sauter dessus quand ils le voulaient, ils devaient simplement paraitre comme un couple de leur rang aux yeux de tous. Mais Ariana savait que dans l’intimité c’était différent. Il pouvait être violent, elle n’en avait pas grand-chose à faire, il pouvait se montrer aussi fou qu’il le souhaitait, elle le suivrait dans sa folie et il pouvait surtout laisser échapper toutes ses craintes, ses faiblesses, Ariana le soutiendrait de toute son âme. Malthael avait perdu le contrôler aujourd’hui, il avait laissé échapper ses terribles démons, mais à aucun moment la peur n’avait envahi le cœur de la jeune femme. Elle n’avait pas peur de mourir, elle avait oublié cette crainte depuis bien longtemps. Ariana n’avait pas non plus peur de souffrir, cela faisait partis de sa vie, mais elle avait peur de perdre. Elle avait eu peur de le perdre ce soir, comme elle venait de perdre son propre enfant, laisser son mari affronter seul ses démons et sombrer encore plus dans les ténèbres, jamais Ariana ne pourrait se relever face à ça. Elle avait sut en voyant ses yeux tout ce qu’il traversait, parce qu’elle l’avait compris, elle le ressentait elle aussi au fond d’elle, mais ses état d’âmes attendraient. La jeune femme avait vécu dans une famille sans amour, où son seul moyen d’être libre, non lié à eux était de se libérer dans ses pensées, d’imaginer des choses, de rêver. Son esprit était son seul moyen d’avoir une quelconque force. Rien à voir avec le physique, mais lorsqu’elle l’avait vu, lorsqu’elle avait perçu la détresse de Malthael, comme s’il lui envoyait un appel à l’aide, ses pensées perturbées c’était ordonnés dans son esprit pour lui seule. Cette unique personne qui comptait plus à ses yeux que sa vie. Qui pouvait se montrer violent, qui pouvait lui montrer son plus horrible visage, jamais Ariana n’oublierait qui il était et qu’elle l’aimait sincèrement. Dans ce genre de cas peu importait que des témoins de la folie de son époux soit présent, le vois dans ses pires moments. N’importe qui ne se serait pas battu avec lui, ils auraient fui ne sachant pas comment réagir face à lui, mais elle n’en avait que faire, elle allait l’affronter. Et c’était une certaine puissance qu’elle avait, une capacité surhumaine de lui faire face, d’encaisser sans broncher et de ne pas le craindre. Depuis qu’elle était mariée avec lui, Malthael avait commis de nombreux crimes, dans la folie du moment et une personne normale aurait sans doute craint que le jeune homme s’en prenne à son épouse. Mais elle pouvait faire pire. Elle ne l’avait simplement jamais montré au monde.

Alors qu’elle sentait qu’elle allait le perdre, Ariana sentit dans les yeux de son époux une sorte de détresse. Il avait besoin qu’elle le réveille, il voulait qu’elle l’aide à revenir à lui. Et elle l’avait fait de la meilleure manière qu’il soit telle un démon bien plus puissant que ceux qu’il venait de lui montrer. Les coups, les blessures, mais le sang et la souffrance quand cela venait de la part de quelqu’un d’autre, n’était sans doute pas perçu de la même manière. Car si de simples griffures sanguinolentes l’avait fait revenir, Ariana aurait été plus loin s’il l’avait fallu. Elle ne l’aurait pas tué, sa vie aurait été insignifiante sans lui, mais elle aurait continué à agir dans le sang et dans la violence. La rage avait laissé place aux larmes et elle souffla enfin, se rendant compte que son corps la faisait incroyable souffrir. Tout ses membres criaient du combat qu’ils venaient de livrer, mais elle devait finir ce qu’elle avait commencé. Il pouvait resombré, il n’était pas encore entier et la douceur après la violence survint. Ariana en le prenant dans ses bras sentit qu’il avait encore besoin qu’elle l’apaise, comme s’il s’accroché à elle de peur à nouveau de laisser échapper ses démons. Et elle l’aida, par de simples mots dans un premier temps, avant finalement de le prendre dans ses bras et de l’embrasser. Ariana aurait aimé lui donnés sa propre force, comme un seul et unique être afin qu’il puisse se sentir à nouveau entier. Elle aurait souhaité qu’il puise en elle comme dans un puit, quitte pour se faire à ce qu’elle-même n’ait plus aucune force. La jeune femme sentait la respiration courte et irrégulière de Malthael et choisit de prononcer des mots qu’elle pensait sincèrement. Elle l’aimait et le dire était important. Peu importait les apparences, la logique de la société sang-pur, elle l’aimait plus que tout au monde. La respiration de son mari se fit plus calme, plus lente et régulière et Ariana souffla à son tour, sentant le moindre de ses mouvements lui infliger une douleur atroce qu’elle tenta de ne pas laisser paraitre. Il lui souffla à son tour tout son amour et elle eue un petit sourire, comme une sorte de soulagement de le retrouver auprès d’elle. La jeune femme sentit Malthael la ramener vers elle et tout ce qu’elle avait enduré ce soir s’évacuèrent. Il était là, elle l’avait retrouvé, tout ce qui s’était passé n’avait pas été fait en vain. Et à son tour elle pouvait respirer profiter de sa présence. Malthael semblait avoir plus de forces qu’elle, Ariana en ayant perdu beaucoup en bataillant avec lui et il réussit aisément à la porter pour l’emmener sur le lit. Tout ses membres la faisaient souffrir, devant encore récupérer du fait qu’elle ait fait une hémorragie. Son époux sortit des plantes, des onguents pour la soigner. Pratique d’avoir un mari médecin, même si ce n’était pas son métier principal de soigner des gens. Mais elle aimait bien qu’il prenne soin d’elle, surtout après ce qu’elle avait vécu, sentir les mains de Malthael tenter d’apaiser ses plaies était très agréable. Alors qu’il la soignait, Ariana continuait à le fixer, se forçant à mâcher les plantes qu’il lui donna, qui franchement n’avait pas vraiment bon goût. Le jeune homme semblait s’en vouloir, être désolé de tout ce qui s’était passé, mais jamais elle ne lui en voudrait, même s’il avait décidé de le faire consciemment. Il lui expliqua qu’il n’avait pas pensé que ses démons ressortiraient en présence de sa femme, mais l’essentiel qu’elle retenue c’était que si elle continuait à être dans sa vie, sans doute que les démons ne reviendraient jamais. « Je l’aurais croisé un jour où l’autre. Ne t’excuse pas je sais que tu n’en avais besoin. Je ne mérite pas mieux, mon amour, je ne te crains pas. Et puis si pour que tu prennes soin de moi après, je ne suis pas contre recommencer. » répondit-elle avec un petit sourire en coin. Il s’affala à ses côtés et elle l’observa attentivement, le sentant épuisé, ayant peut-être lutter intérieurement pour ne pas la tuer sous le coup de ses pulsions. Son corps était également remplis d’hématomes et de plusieurs coupures. Elle aurait dû prendre soin de lui à son tour, mais elle ne savait pas si elle s’en sentirait capable, même si l’écorchures dans son dos allait devoir être rapidement soignée. Ariana pouvait s’excuser aussi, mais n’eut pas le temps de le faire qu’il lui posa une question pour le moins surprenante. Est-ce qu’elle allait vraiment devoir le tuer s’il recommençait. Si elle avait eu la force, Ariana se serait relevée pour lui faire face. Elle poussa un long soupir, avant de répondre : « Je te tuerais et me suiciderais après, si ça te convient. » La question que venait de lui poser Malthael était stupide, elle n’avait pas l’intention de le tuer, peu importe qu’il perde le contrôle. Avec ses dernières force, Ariana s’approcha de son époux et posa sa tête contre son torse, sentant son cœur battre. Il n’avait pas intérêt à cesser de battre, pas tant qu’elle vivrait.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 142 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 340 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui on peut me blesser

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Lun 19 Mar - 14:48
<
http://gph.is/2cnpXJ7
Malthael & ArianaAucun parent ne devrait perdre un enfant.
http://gph.is/22YLoA3
Aucun parent ne devrait perdre un enfant.

*Sentant Ariana contre lui, Malthael s'endormit rapidement. Il savait parfaitement bien que lutter contre cette envie de dormir était stupide. Il espérait qu'Ariana en ferait autant que lui. Au moins pendant quelques heures il n'aurait plus à supporter cette réalité. Malthael pouvait se laisser partir et rêve à d'autre réalité. Une réalité ou tout ceci ne serrait jamais arrivé. Mais le mangemort ne fit aucun rêve ou du moins il ne s'en souvient pas à son réveil. Comme si son esprit était trop fatigué pour rêver ou cauchemarder. Tout était d'un calme effrayant. Après l'horreur que le couple Bulstrode avait vécu plus rien ne bougé. Comme si rien ne s'était passé. Bien sur ce n'était pas le cas et Malthael se réveillerait avec des envies de vengeances. Mais comme il l'avait si bien apprit cela ne servait à rien que de précipiter les choses. Malthael savait que dans un premier temps il devait se remettre de tout ça avec sa femme. Panser leur blessures dans un premier temps et peut être s'essayer à penser à des lendemains moins troubles. C'était sûrement ce deuxième point qui allait être plus que difficile à mettre ne place. Mais ils étaient bien vivants, bien présent et avec le temps le couple Bulstrode finiraient par passer à autre chose. Jamais Malthael n'oublierait son premier né, il vivrait avec toute sa vie mais il parviendrait à en faire une force et ses ennemis allaient profondément regretter de lui avoir voler son fils.  

Malthael ouvrit les yeux avant sa femme. Il n'avait presque pas bougé dans son sommeille et il regarda Ariana encore endormit. Ne regardant que cela et ne pensant qu'à cela. Profitant de ce moment de calme avant qu'il ne commence à réfléchir sur tout ce qu'il venait de se passer. Déjà son démon. Celui qui avait profité de sa faiblesse pour revenir plus fort et bien plus difficile à contrôler. Malthael savait que cette chose faisait parti de lui et que parfois il décidait de le laisser apparaître. C'était d'ailleurs lors des séances de tortures qu'il pratiquait avec sa femme qu'il laissait se démon paraître en plein jour. C'était le refuge qu'il avait trouvait. Obligé de laisser respirer cette partie de lui même pour ne pas se faire ensevelir. Et puis au près de sa femme il ne laissait jamais son démon prendre trop de contrôle. Car un simple regard avec cette dernière effacer ce démon. Mais aujourd'hui son regard vert de vérité n'avait réussi à le ramener à la réalité. A travers ses yeux Malthael avait envoyé un sos à Ariana. Il avait eu peur de pas réussir à contraindre cette violence. Ariana était son seul recoure, la seule qui parvenait à lire en Malthael. La seule qui le connaissait parfois même mieux que lui même. En repensant à la façon dont elle avait ramené à lui, Malthael sentie sa peau se tendre. Les plaies étaient encore à vifs mais il n'avait pas envie de prendre de calmant. Car c'est bien celle-ci qui le rappelait au près d'Ariana. Il ne voulait certainement pas l'oublier. Au moins le mangemort savait que si un jour il ne parvenait pas à reprendre le contrôle Ariana serait là pour aller jusqu'au bout. Une personne saine aurait dit à son amour de ne pas mourir avec lui mais il ne pouvait que la comprendre. Ils ne pouvaient se passer l'un de l'autre. Alors autant se retrouver dans la mort. Malthael ferait la même chose. Bien sur avant cela il tenterait tout pour la ramener parmi les vivants mais si il échouait, il n'imaginait pas passer sa vie sans Ariana à ses côtés.

Maintenant il fallait penser à la suite. Comment se venger d'un homme qu'il n'avait pas vu ? Se venger de l'ordre du phénix c'était logique. Et de toute façon le seigneur des ténèbres n'allait sûrement pas tarder à mettre sur pied une nouvelle attaque. Mais Malthael voulait retrouver la personne qui était à l'origine de ça et la garder pour toujours dans sa cave. Il veillerait bien à ce qu'elle reste en vie. Quitte à ce que cela devienne un danger pour lui. Mais il prendrait tout les risques du monde pour garder près de lui ça vengeance. Le faire souffrir physiquement mais aussi mentalement. Il voulait tout savoir sur cette personne. Ses habitudes, ses goûts, ses amours, ses vices, la moindre informations étaient vitales. Heureusement il travaillait à sainte mangouste ce qui lui permettait d'avoir un certain accès au dossier des patients. Mais avant de fouiller il devrait réussir à infiltrer l'ordre du phénix. Et il y avait bien une personne qui pouvait rapidement tomber dans le camps des vainqueurs. Peter Pettigrow était déjà connu des mangemorts. Tout le groupe des maraudeurs était étroitement surveillé et Malthael se voyait déjà réussir à extraire des informations de cette imbécile. Il avait une certain hâte d'entreprendre sa petite enquête.

Ariana finit par se réveiller. Malthael posa son regard sur sa femme. Il fut encore plus certain qu'il allait se relever de cette épreuve que la vie leur imposait. Il resta silencieux. Il n'avait rien dire. Cela ne servait à rien d'exposer maintenant c'est plan. Car ce n'était que des idées aucunement fixés. Il ne savait pas jusqu'où cette vengeance le mènerait mais c'était avec Ariana qu'il prenait ce chemin.*  
 
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle et Diamond J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 263 pour une aventure ! Je suis de la génération : mauraudeur . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  Lun 19 Mar - 16:01

Aucun parent ne devraient perdre son enfant.
Ariana Buldstrode & Malthael Buldstrode
Cette journée avait été éprouvante, plus qu’Ariana ne l’aurait pensé, mais c’était normal de réagir de cette manière. Les choses avaient pris la tournure qu’elles devaient prendre, dans une certaine logique qui était propre aux couples Buldstrode. Si leur cœur entier était rempli de tristesse et de malheur, cela se répercutait sur leur corps, peu importait les soins qu’on pouvait leur prodiguer chacun avait souffert, avait encaisser les coups comme un besoin de faire se faire souffrir en faisant souffrir l’autre. C’était un moyen comme un autre d’agir face à tout ça. Ariana et Malthael étaient liés à l’autre, comme une seule âme dans deux corps séparés, les douleurs et les souffrances étaient vécu ensemble, les choix étaient faits avec le consentement de l’autre. Ils étaient fusionnels et même si son mari lui avait montré une partie de lui qu’Ariana ne connaissait pas aujourd’hui, à aucun moment elle n’en avait eu peur. Et maintenant qu’elle avait réussis à le faire revenir, son corps souffrant pouvait enfin se relâcher. Elle avait l’impression que tout ce qu’il venait de vivre avait duré une éternité, que les choses s’enchaînant aussi rapidement avait était lente. Ariana avait dû réagir rapidement, mais dans son esprit cela lui avait parut bien plus long qu’il n’y paraissait. Et elle pouvait enfin souffler, avec cette impression qu’elle pouvait enfin lâcher prise à son tour, sans qu’elle ne le perde à nouveau. Alors elle s’endormit à son tour après avoir promis à Malthael que si jamais il devait mourir, la jeune femme le suivrait dans la mort. Sa vie n’aurait plus aucun sens sans lui. Jamais elle ne pourrait continuer, reprendre une vie normale en ne le sachant plus à ses côtés, comme si une partie de sa propre âme lui aurait été arraché. Si Malthael partait, Ariana aurait deux choix. Partir avec lui ou sombrer dans la folie au point de ne plus jamais être elle-même. Et dans ce genre de cas, elle n'était pas certaine de savoir ce qui se passerait, ce qu’elle deviendrait. Mais surtout ce dont elle serait capable, ce genre de folie ne l’ayant jamais gagné jusqu’alors. La jeune femme avait ses propres démons qu’elle gardait profondément au fond d’elle, ne les ayant surement jamais laissés autant échapper que Malthael le faisait, elle gardait le contrôle parce qu’il était là, tout simplement. C’était sa force, qui l’empêchait de sombrer, mais sans lui, Ariana n’était pas certaine de réussir à les garder enfermés bien longtemps. Sans doute que son mari le savait, elle n’était pas une sainte, loin de là et si elle pouvait se montrer douce, il l’avait suffisamment vu à l’œuvre pour savoir de quoi elle était capable. Son sommeil lui parut durer longtemps, comme si dans ses rêves une nouvelle réalité existait, comme autrefois quand elle s’imaginait une vie qu’elle pensait impossible à atteindre. Une nouvelle chance de modifier leur choix, c’était ce que les rêves leur permettaient de faire, mais il devait tous se réveiller et continuer dans la vie réelle. Il le fallait, même si Ariana ne le voulait pas, sentant le souffle de son mari comme une berceuse dans son sommeil, qui lui montrait que si la réalité n’était pas magnifique comme elle l’aurait souhaité, il existait encore des moments heureux dans ce monde. Quand elle ouvrit les yeux, Ariana ignorait combien de temps elle avait pu dormir, si le soleil c’était couché et que la lune avait fait son apparition ou si au contraire son sommeil avait duré toute la nuit et qu’elle ne pourrait pas voir l’astre lunaire dans le ciel. Ariana adorait la lune, si belle et si calme que c’était agréable de la regarder quand aucun nuage ne la gâchait. En ouvrant les yeux, serrer contre son mari, ce dernier la regardait. Il devait être réveiller depuis plus longtemps qu’elle, mais n’avait pas pris soin de la réveiller. Malthael ne prononça pas un mot, se contentant de l’observer et elle sentait qu’il avait pensé à beaucoup de chose depuis son réveil, mais ne semblait pas vouloir lui faire part de ses pensées pour le moment. Caressant le torse de son mari, elle suivit les entailles qu’il s’était fait pendant la bataille, se disant sincèrement que s’il ne faisait pas quelque chose, cela risquait de s’infecter. Dans un murmure en continuant à caresser les entailles, elle lui dit : « Il faut qu’on soigne ça. Tu t’es excusé pour avoir perdu le contrôle, mais je suis désolée d’avoir abîmé ton si beau corps. » Mais elle savait aussi qu’il y avait d’autres choses à laquelle ils devaient pensé. Leur vengeance en faisait partie, même si Ariana ne se souvenait pas du visage de son agresseur, ne sachant rien de cette personne, à part qu’elle était jeune. Etait-ce une bonne idée de penser à ça maintenant ? Après tout même si Ariana et Malthael allaient devoir s’en occuper, il n’était peut-être pas nécessaire d’y penser tant qu’ils ne savaient pas à qui ils devaient avoir à faire. Ils allaient devoir chercher, qui pouvait savoir combien de temps avant de trouver cette personne. Et s’ils ne la trouvaient pas ? Pourraient-ils passer à autre chose comme ils le voulaient ?  Car ils en avaient besoin tous les deux, de retrouver l’agresseur qui leur avait fait perdre leur enfant, leur avait enlever la joie immense qu’ils avaient ressenti et fait perdre la raison pendant quelques temps. Tout en continuant à caresser le torse de son mari, Ariana savait qu’elle ferait payer à cette personne tout sa souffrance enfermées au fond d’elle et ce de toutes les manières possibles.

electric bird.

I'm a wizzard !

ENSEMBLE EN ENFER
❝ Je savais le silence depuis longtemps,
J'en sais la violence, son goût de sang
Rouges colères, sombres douleurs,
Je sais ces guerres, j'en ai pas peur,
Je sais les hivers, je sais le froid,
Mais la vie sans toi, je sais pas.❞

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana  
Revenir en haut Aller en bas
 
Aucun parent ne devrait perdre un enfant. ft Ariana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Relations parent / enfant à l'inscription
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: