AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alioth - la belle au bois dormant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 290 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 296 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeurs . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :
« Il y a deux choses qu'on ne peut contrôler : l'amour et la mort. Le reste n'est qu'une question de choix. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: L'orage
Patronus: Chat Siamois
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Alioth - la belle au bois dormant  Mer 31 Jan - 23:34

La belle au bois dormant
Leroy Odgen & Alioth Nott
Dortoir des serpentard, milieu 6ème année.

La journée était passé vite pour le jeune Leroy. Elle avait été bien monotone. Se lever, manger, cours, re-manger, re-cours et attendre pour manger à nouveau. C’était ainsi et bien que le jeune homme apprenait beaucoup de chose toutes plus intéressantes que les autres, ce n’était pas un rythme qui lui plaisait beaucoup. Il se souvenait de ses étés à l’orphelinat où bien qu’il dût aider à gérer les plus jeunes, il restait libre de faire ce qu’il voulait. Le serpentard détestait les gosses qu’il voyait à l’ophelinat, ces enfants trop mignons, hypocrites qui faisaient les beaux quand une famille venait. Lui savait que les moldus n’avaient pas de cœurs, qu’ils étaient lâche et que si l’un de ses camarades venaient à se découvrir des pouvoirs, les moldus l’abandonneraient. Ces derniers n’aimaient pas les choses étranges, ils trouvaient toujours un moyen de trouver une solution rationnelle. Parce qu’ils avaient peur de ce que les sorciers pourraient faire, ils avaient peur de mourir par les choses étranges qui se produisaient et le jeune homme n’avait eu de cesse pendant un temps de penser que le monde se porterait mieux ainsi. Sa vision avait quelque peu changé au fur et à mesure qu’il grandissait, sa haine avait beau être toujours présente, il ne pensait pas que s’en prendre aux moldus sans raison était une bonne solution. Enfin il ne dirait pas non si on lui donnait l’occasion. Leroy avait beau être blasé du rythme scolaire, il était heureux à Poudlard. Il pouvait utiliser la magie librement, il avait réussi à se créer des relations, bien que nombreuses fut de haines, dû à sa relation avec des sang de bourbes. Mais il avait aussi trouvé une personne avec qui il aimait passer ses journées, qu’il aimait serrer dans ses bras et embrassé. Etrange sensation pour lui, mais agréable. Leroy n’avait jamais eu de relation du genre. Il n’était pas un garçon à cœur, celui qui enchainait les conquêtes ou qui tombait amoureux. Ce sentiment lui était inconnu pour le moment, même si cela pourrait sans doute changeait. Allongé sur son lit, le jeune homme réfléchissait, fixant le plafond du grand lit à baldaquin. Les lits de l’orphelinats étaient pathétiques comparés à ceux de Poudlard. Et ils étaient plus grand aussi, plus confortable, plus intime. Dormir dans un dortoir ce n’était pas gênant, la plupart de ses camarades étaient cool, enfin à part Hélios qui avait toujours une petite haine envers lui, Kayla, histoire d’amitié, vous savez tout ça, tout ça. Mais ils s’entendaient tous très bien dans la limite du raisonnable. Ils n’étaient pas des serpentard pour rien et même si Leroy n’aimait pas voir ce côté supérieur que les gens de sa maison se donnait, il ne pouvait pas y faire grand-chose. Pourtant quand il avait rencontré Alioth, Leroy avait été intrigué. Les deux frères étaient très différents l’un de l’autre. Son petit-copain actuel était comme un chaton qui voulait griffer, mais qu’on pouvait caresser si on s’y prenait bien. C’était attendrissant et en même temps Leroy ne comprenait pas comment il se faisait embarquer dans des conneries avec les autres membres de la famille Nott. Mais ce n’était pas le serpentard qui allait s’interposer, se mêler des histoires des autres n’attirait que des ennuis, l’essentiel était de vivre. Sur cette pensée, Leroy ferma les yeux. Il ne se rendit même pas compte que le sommeil l’attrapa rapidement. Il n’avait même pas fermé les rideaux pour être un petit peu tranquille, il avait sombré dans les bras de Morphé. Leroy ne rêvait pas, il ne s’en souvenait pas la plupart du temps, ses nuits étant aussi noires que la cape d’un mangemort. Il dormait comme une bûche en général, sans savoir que le temps passait, sans vouloir se réveiller tellement le lit lui était confortable pour faire un somme. Leroy ne capta donc pas qu’une personne était venu le déranger dans son sommeil. Il plissa les yeux, avant de les ouvrir pour observer la personne qui se tenait au-dessus de lui.   « Salut toi ! » murmura-t-il a l’intention d’Alioth qui l’avait rejoins sur son lit.

electric bird.

I'm a wizzard !

WITHNESS AND ABLE
« Je vogue au fil de l'eau, comme une algue entraînée, et j'écoute, pensif. Respirer sans souffrir, rêver puis disparaître, je m'endors dans l'obscurité, mais l'espoir est comme le ciel des nuits, il n'est pas de coin si sombre où l'œil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile. »

©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Alioth - la belle au bois dormant  Jeu 1 Fév - 16:41


Leroy & Alioth


La belle au bois dormant


©️ Never-Utopia

La journée d'aujourd'hui avait été particulière, elle était passée à une vitesse hallucinante pour moi. Je n'avais pas eut de cours au matin, seulement après midi, j'en avais donc profité pour me rendre dans la salle de duel, histoire de m'entraîner un peu et pouvoir garder mon titre de champion de duel cette année encore. Travaillant mes enchaînements de sortilèges, sur un mannequin, essayant d'être alors le plus rapide possible, profitant du fait que je sois seul dans la salle pour essayer des enchaînements moins conventionnels et plus dangereux.

Après plusieurs heures d'entraînement intense le professeur en charge du club de duel entra dans la pièce, m'indiquant qu'il était temps pour moi d'arrêter et de me préparer pour le reste des cours. Je descendais alors de l'estrade et pris la direction de la salle commune pour récupérer mes affaires, prendre une douche et filer dans la grande salle pour le déjeuner.

Cherchant du regard Leroy, je trouvais étrange de ne pas l'avoir encore vu de la journée, il devait certainement avoir plus de cours que moi, toujours, est-il, qu'assis a la table, prenant mon déjeuner, je continuais de me demander ou il pouvait bien être. Un peu plus loin, je voyais Hélios et Julius en grande discutions, je tournais alors le regard avant qu'ils ne me voient, attrapais un petit pain, et me levais de la table pour sortir de la grande salle et, éviter de devoir entré en grande conversation avec eux. Je m'empressais alors à monter vers le second étage, pour mon cours de métamorphose avancé et, il ne valait mieux ne pas arriver en retard.

Le cours fut des plus intéressants, mais malgré moi, mon esprit était ailleurs, je repensais au repas de ce midi et au fait que je n'y avais pas vu Leroy. Écoutant à moitie le cours, il ne fallut pas longtemps au professeur McGonagall pour me rappeler à l'ordre comme elle savait si bien le faire. Une fois le cours fini, je prenais la direction de mon cours suivant, qui était tout aussi passionnant pour moi, les sortilèges. Le cours passa rapidement, et une fois sorti de la salle, je regardais ma montre pour me rendre compte qu'il était bientôt l'heure du dîner, mais toujours aucune trace de Leroy. Je prenais à présent la direction de la salle commune pour y déposer mes affaires et passer une tenue plus décontractée, pour le repas du soir. Alors que je poussais la porte du dortoir, j'aperçu une silhouette familière allongée sur son lit, plongé dans un sommeil profond. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres alors que je m'approchais du lit de Leroy. Je m'asseyais alors délicatement sur le bord du lit, et passais ma main délicatement sur le bras de mon petit ami pour le réveiller doucement. Alors que celui-ci ouvrait doucement les yeux, lâchant un salut encore endormis, je lui fis un large sourire et lui dis.


La belle au bois dormant est enfin réveiller.

Je laissais échapper un léger rire avant d'ajouter.

Il est bientôt l'heure de dîner ...

Je me penchais alors vers Leroy pour lui déposer un rapide baiser sur le front, et ensuite me lever et prendre la direction de mon lit, j'ouvrais alors ma malle et, en sortait des vêtements plus approprié que ma robe de sorcier. Un tee-shirt noir, un jean vert. J'enlevais alors mon tee-shirt tout en me retournant vers Leroy...

Comment, c'est passé ta journée ? Je ne t'ai pas vu au déjeuner ce midi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 290 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 296 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeurs . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :
« Il y a deux choses qu'on ne peut contrôler : l'amour et la mort. Le reste n'est qu'une question de choix. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: L'orage
Patronus: Chat Siamois
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Alioth - la belle au bois dormant  Ven 2 Fév - 1:26

La belle au bois dormant
Leroy Odgen & Alioth Nott
Dortoir des serpentard, milieu 6ème année.

Le sommeil l’avait attrapé rapidement, sans même qu’il s’en rende compte. Il n’avait pas de soucis pour dormir pourtant, mais il semblait que son corps en avait décidé autrement. Peut-être que son cerveau c’était dit que c’était le bon moment pour essayer de rêver, mais n’avait pas réussi, comme toujours. Ses rêves étaient si pauvres, sauf quand ça présager quelque chose de mauvais, dans ce genre de cas, Leroy s’en souvenait et il savait que ce n’était pas pour rien. Mais cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas vu les images pendant la nuit. SA vie avait complètement changé, son corps, son être et son âme avait choisi d’oublier, d’être sombre depuis ses onze ans. Pire que de se lancer un oubliette, ce n’était pas conscient. Il n’oubliait pas, on ne pouvait pas oublier, mais le garçon n’était sans doute plus le même après ce genre d’épreuve. Peut-être que c’était pour ça qu’il ne rêvait plus. Heureusement qu’il ne connaissait personne qui puisse témoigner de qui il avait été gamin, un enfant fatiguant, agaçant, qui n’aimait strictement rien. Cela n’avait pas changé, il n’aimait toujours pas grand-chose, il a haïssait certains comportement, certaines choses, alors oui il continuait encore à être ce qu’il avait été. Rassurant ? Non pas vraiment. Leroy ne voulait pas changé, il était simplement bien comme il était. Il avait appris des leçons, appris à ne pas s’attacher, à ne pas vouloir être là pour les autres, parce que c’était mauvais pour son être. Malgré tout en voyant le visage d’Alioth à son réveil, il ne put s’empêcher de sourire. Ne pas s’attacher, tu parles, il avait quand même réussi à s’attacher à un garçon qu’il pouvait embrasser et serrer contre lui. Leroy ne savait pas comment cela s’était produit, lui qui avait tendance à contrôler sa vie comme un plan bien planifier, à gérer ses relations. Le serpentard avait simplement était curieux de voir qui était Alioth. Il l’avait vu en présence de sa famille, mais le soir quand ils étaient dans leur dortoir c’était différent. Il avait suffi d’un petit truc, un seul pour que Leroy cherche à comprendre qui était véritable son petit-ami. Avait-il été déçu ? Non du tout, bien au contraire. Il était mignon, intelligent. Alioth avait des comportements attendrissants, comme lorsqu’il boudait pour avoir de l’attention ou cette manière parfois qu’il avait de faire le dur alors que son cœur était tendre. Oui son cœur n’était pas de pierre comme beaucoup le pensait. Un cœur sans sentiment ne pouvait pas aimer, il ne pourrait pas être là devant Leroy, lui ayant caresser le bras pour le réveiller. Si Alioth n’avait pas eu de cœur, le serpentard ne se serait sans doute jamais intéressé à lui. Et en y pensant, son frère jumeau lui-même devait avoir un cœur pour aimer Kayla. Même si parfois Leroy en avait douté. Heureux de voir son petit-ami au réveil, il mit du temps avant de bien se réveiller. Alioth le surnomma la belle au bois dormant comme le conte pour enfant. Leroy n’aimait pas ce conte, mais il était étonné de voir que le sang pur avec qui il sortait le connaissait. Peut-être la curiosité. Le serpentard entendit le rire d’Alioth. Il ne riait pas si souvent que ça, mais c’était toujours agréable de l’entendre. Encore endormis il répondit : « Hum … je ne pense pas avoir dormis aussi longtemps que cette belle demoiselle. » Mais Alioth lui avoua que l’heure du repas du soir était bientôt arrivée. Quoi ? Quoi ? Leroy ne s’était pas rendit compte qu’il avait dormit autant. « Putain … si, en fait. Ça manque d’horloges ici. » fit-il remarqué, comme si c’était la faute de l’agencement du dortoir. Lui n’avait pas de montres, il faisait confiance à ses camarades pour le réveiller, mais pour le coup, personne n’y avait pensé. Quelqu’un était-il venu dans le dortoir avant Alioth ? Qui pouvait savoir quand on dormait comme un loir. Toujours allongé, son petit-ami lui déposa un baisé sur le front, avant d’aller chercher dans sa malle de quoi se changer. Leroy se redressa sur ses coudes et observa les gestes qu’il faisait. Après avoir choisit ses vêtements, Alioth se tourna vers son petit-copain et lui demanda comment s’était passé sa journée. Un instant concentré sur le fait de voir son copain sans t-shirt, il mit du temps avant de répondre. « Journée banale, comme toujours, j’ai été incognito partout à mes cours et je n’ai pas fait de vague. Et la tienne ? Bien ? Agréable ? Même si je n’étais pas là pour la rendre merveilleuse ? » dit-il avec un sourire tout en se rallongeant sur son lit, mettant ses mains derrière sa tête. Leroy aimait s’auto-congratuler parfois, ça faisait du bien, mais il n’était pas avare de compliments, en faisait dès qu’il trouvait cela nécessaire aux personne qu’il en considérait dignes.

electric bird.

I'm a wizzard !

WITHNESS AND ABLE
« Je vogue au fil de l'eau, comme une algue entraînée, et j'écoute, pensif. Respirer sans souffrir, rêver puis disparaître, je m'endors dans l'obscurité, mais l'espoir est comme le ciel des nuits, il n'est pas de coin si sombre où l'œil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile. »

©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Alioth - la belle au bois dormant  Lun 5 Fév - 15:56


Leroy & Alioth


La belle au bois dormant


©️ Never-Utopia

Il ne m'avait pas fallu longtemps pour me rendre compte que Leroy bloquais sur mon torse avant de me répondre, un léger sourire se dessina alors sur mes lèves et je fis exprès de prendre mon temps avant de continuer à me changer, fouillant dans ma valise, prétextant vouloir également changer de chaussette car elle était humide. Je m'assis alors sur mon lit, retirant la paire que j'avais aux pieds, et également mon pantalon, me retrouvant ainsi en caleçon, j'enfilais alors doucement mon jean vert et terminais par mon tee-shirt. Ensuite, je fis le tour de mon lit pour arriver près de Leroy, je me penchais au-dessus de son lit et lui dit...

J'ai cru voir que la vue te plaisait ...

Un nouveau sourire apparu alors sur mes lèvres avant de m'asseoir sur le lit de mon petit copain et de me pencher vers lui, pour lui déposer un baiser sur les lèvres. Leroy n'avait jamais été du genre à se soucier d'avoir une montre, il comptait trop sur les autres pour lui indiquer l'heure, mais visiblement ça ne fonctionnais pas toujours, croisant les bras devant mon torse, je lui dis d'une voix un peu amusée...

Je sais quoi t'offrir pour ton prochain anniversaire.

Je savais très bien que Leroy détestait les cadeaux, mais comme chaque année, il avait beau me le dire, ça ne m'empêchais jamais de lui en faire, tant pour son anniversaire l'année passée que pour noël... Mon ventre se mit alors à grogner, l'heure du repas approchait et c'était une chose que mon corps semblait ne pas avoir envie de rater, même pour Leroy, je regardais donc une fois de plus le jeune serpentard.

J'espère que ce soir, tu ne vas pas me faire rater le repas ... Je meurs de faim !

J'avais passé une journée intense et mon corps avait besoin de nourriture, même si j'aimais beaucoup Leroy, je n'étais pas certains que mon corps réagissent correctement au fait de sauter un repas. Je pris alors la main de Leroy, enlaçant mes doigts dans les siens, il me parlait alors de sa journée, Leroy avait cette incroyable capacité à passer inaperçu dans les cours, moi, c'était différents, j'étais bon élèves certes, mais je n'arrivais pas à passer un cours sans avoir besoin d'intervenir ou ajouter quelque chose. Lorsque Leroy me demanda si ma journée avait été correcte même sans lui, j'affichais une légère moue déçu.

Elle ne saurais pas l'être si je ne te vois pas au moins une fois dans la journée, je pensais que tu le savais... Pour le reste .... J'ai passé la majeur partie de ma matinée dans la salle de duel à m'entraîner, ensuite, j'ai eut cours de métamorphose, j'ai même manqué de me prendre une retenue par ta faute.

Eh, ouais, même si Leroy n'avait pas été avec moi dans, se cours, c'était à lui que je pensais quand McGonagall m'avait rappeler à l'ordre, c'était donc, la faute de mon très cher petit ami...

Ensuite, j'ai eut cours de Sortilège et puis ben tu connais la suite puisque nous y sommes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 290 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 296 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeurs . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :
« Il y a deux choses qu'on ne peut contrôler : l'amour et la mort. Le reste n'est qu'une question de choix. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: L'orage
Patronus: Chat Siamois
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Alioth - la belle au bois dormant  Ven 16 Fév - 14:52

La belle au bois dormant
Leroy Odgen & Alioth Nott
Dortoir des serpentard, milieu 6ème année.

Poudlard comme on l’aime : un lit, un dortoir, un endroit pour vivre, un repas à chaque moment de la journée et des rencontres qu’on oubliait pas. Pour un jeune homme tel que Leroy on aurait pu se demander ce qui le poussait à s’être attaché ainsi à Alioth Nott, un sang-pur qui normalement aurait dû considérer le serpentard comme un être inférieur. Pourtant c’était sans doute ce fait là qui avait intrigué le jeune Leroy. Alioth affichait une image quand il était en société, une image bien différente quand il était avec les bonnes personnes. Pas son frère ou son cousin, qui l’entraînaient dans les ténèbres si on pouvait dire, mais le jeune serpentard avait quelque chose de doux en lui et d’amical. Ho bien sûr n’oublions pas son éducation, le fait qu’il appartienne à la maison des verts et argents, et n’allons pas le transformer en tout petit agneau tout gentil. Cependant ce côté double que son petit copain possédait avait poussé Leroy à l’approché plus. Et cela s’en était conclu par une relation toute nouvelle du côté du blond. Il n’avait pas l’habitude de s’attacher ainsi à quelqu’un, l’amitié oui pourquoi pas, comme avec Kayla, mais avoir une telle affection pour une garçon cela avait été tout nouveau pour le jeune homme. Alors forcément allongé sur son lit à regarder le torse nu d’Alioth semblait sans doute normal pour lui. Enfin normal, il appréciait la vue et sans forcément avoir une sensation de besoin de son petit-ami comme beaucoup l’avait, Leroy trouvait Alioth beau. Son corps était beau, bien fait, ni trop musclé, ni trop maigre – pas comme celui du blond – un visage fin, des yeux magnifiques dans lequel on aimerait pouvoir plonger tel un océan. Tout ça faisait que lorsque son petit-ami s’approcha se penchant au-dessus de son lit, et sans que ce soit une réelle question lui demanda si la vue lui plaisait. Précédemment sur ses coudes pour se redresser, Leroy s’était remit en position allongé et observait Alioth penchait sur lui. Décrochant un micro-sourire, il se permit de répondre : « Observer la beauté dans toute sa splendeur ça ne se refuse pas. » A peine avait-il prononcé ses mots qu’Alioth s’asseyant, lui déposa un baisé sur les lèvres, baisé que Leroy ne put qu’apprécier. Il se souvenait de la première fois qu’il avait embrassé une personne et franchement il y avait dû avoir de l’amélioration depuis. En même temps quand on demande à une gosse de sept ans comme un défi d’embrassé une gamine, bon pas étonnant qu’un simple petit baisé soit médiocre comparé à ceux qu’il déposait sur les lèvres d’Alioth. Leroy fit la remarque que le dortoir manquait d’une horloge, lui qui avait dormis de tout son saoul pendant longtemps, ne pouvant alors pas mettre de réveil. D’habitude il comptait sur les autres pour le réveiller, mais seul jusqu’alors ce n’était pas étonnant qu’il n’avait pas réussit à se lever avant l’arrivé d’Alioth. Ce dernier presque trop heureux au goût de Leroy, sembla soudain avoir une idée de génie concernant le cadeau d’anniversaire de son petit ami. Ouais le sien allait pas tarder, mais le serpentard n’aimait pas qu’on lui offre des choses, en général il disait merci quand c’était le cas, mais n’en pensait pas moins. Et Alioth le savait : « Tu sais que je déteste les cadeaux, encore plus pour mon anniversaire. » Pour Noël à la limite, vu que tout le monde s’en faisait il n’était pas contre, mais quant il s’agissait d’un jour en particulier où une seule personne en recevait ce n’était pas la même chanson. Et puis pour Noël Leroy avait eu la chance en général de voir ceux qui pourraient lui donner des cadeaux, disparaitre pour les vacances quand lui restait ici. Après Kayla s’amusait quand même parfois à lui envoyer un petit truc par hiboux, mais c’était son amie, c’était très différent. Et depuis qu’il sortait avec Alioth, ce dernier le faisait également. Deux cadeaux pour Noël, quelle joie ! Le ventre de son petit-ami se mit à grogner tel le tonnerre, par manque de faim et Leroy en vint à se demander si le serpentard avait manger ce midi. Alioth lui fit alors la remarque qu’il ne comptait pas louper le repas du soir. « Il n’est pas question de te faire rater le repas, nous avons encore un peu de temps avant que ce ne soit l’heure … enfin je crois, j’ai pas de montre de toute façon. » Et puis ils avait encore un peu de temps, non ? Enfin Leroy n’avait pas pu dormir aussi longtemps que ça, ils n’allaient pas rater le dîner. Les mains derrière la tête, Leroy demanda à son petit-ami comment s’était passé sa journée sans lui. Le serpentard était passé inaperçu partout où il allait, mais connaissant Alioth ça ne devait pas être la même histoire. Passant ses doigts entre ceux de Leroy, il entreprit de lui expliquer ce qui s’était passé, n’oubliant pas par la même occasion de lui dire qu’il aurait préféré voir son petit-ami plus souvent durant la journée. Sa tête affichant une mine déçue. Lorsqu’il eu finalement, Leroy se redressa, avant de saisir la main d’Alioth et de le tirer pour que son petit-ami s’allonge à côté de lui. Rapide et inattendu, Leroy se pencha alors vers lui. Le serpentard finit par expliquer finalement qu’il avait eu cours de sortilège avant de venir ici. Le blond l’observa attentivement avant de lui demander : « Mais tu me vois maintenant, ta journée n’est-elle pas mieux ? Par contre il va falloir que tu m’explique comment tu as failli te prendre une heure de colle par ma faute, sans que je sois là. » Non parce que bon qu’Alioth aille en retenu, ça arrivait comme pour Leroy, mais que cela arrive par la faute du blondinet, il fallait des explications.

electric bird.

I'm a wizzard !

WITHNESS AND ABLE
« Je vogue au fil de l'eau, comme une algue entraînée, et j'écoute, pensif. Respirer sans souffrir, rêver puis disparaître, je m'endors dans l'obscurité, mais l'espoir est comme le ciel des nuits, il n'est pas de coin si sombre où l'œil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile. »

©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Alioth - la belle au bois dormant  Dim 4 Mar - 1:25


Leroy & Alioth


La belle au bois dormant


©️ Never-Utopia

Assis sur le bord du lit de Leroy, je le regardais, le regard plonger dans le siens. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres lorsqu’il me dit qu’il ne faisait qu’admirer la beauté et que ça ne se refusait pas. Je me mis alors à gonfler le torse de manière exagéré, avant de laisser échapper un léger rire et de dégonfler le tout dans un long souffle. Puis je lui dis.

Je ne suis pas si beau que ça, tu sais… J’ai pleins de défauts…

Une fois de plus, je me penchais vers mon petit-amis, pour lui déposer un baiser sur les lèvres, Baiser auquel, il répondit, passant alors doucement ma main dans ses cheveux, et l’autre l’enlaçant dans ses doigts, je souris contre ses lèvres avant d’ajouter.

Mais merci du compliment. Ça fais toujours plaisir à entendre.

Vint alors le sujet des cadeaux, je savais très bien que Leroy détestais ça, mais je ne pouvais pas empêcher de lui en faire et, encore moins m’empêcher de le taquiner avec le fait que je lui en faisait alors que je savais pertinemment qu’il détestait ça. Je le regardais, un large sourire se dessinant sur mes lèvres, je finis par lui dire.

Lorsque le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt… Dis-moi que tu déteste ça et je ferais exprès de t’en faire chaton, tu devrais me connaître à force….

Une idée me traversa alors l’esprit, idée que j’étais certains que Leroy désapprouverait, mais qu’importe, il ne m’empêcherait pas de le faire… Noël n’étant pas une fête que j’aimais tout particulièrement, cette année, j’allais la passer avec lui au château. Je me préparais alors à lui annoncer la bonne nouvelle que je venais de décider à l’instant.

Oh et tu sais quoi… Cette année, je reste au château pour Noël, tu vas devoir me supporter encore plus… Ce n'est pas une bonne nouvelle ça ?

Mon ventre se mit alors à gargouiller bruyamment, et alors que je disais à Leroy que je ne comptais pas rater le repas de ce soir, il me disait que ce n’était pas dans ses intentions, je posais alors de nouveau mon regard sur lui, mais cette fois, un regard perçant, comme si je le passais au rayons-x. Regard que j’avais avec la plupart des gens lorsque j’essayai de savoir ce qu’ils pensaient. Pourtant, avec Leroy, il était rare que j’aie ce regard-là et ce n’était certainement pas intentionnel. Ce n’est que lorsque Leroy me tira vers lui pour me faire allonger sur son lit que je sortis de mes pensées, lui souriant, il se pencha alors au-dessus de moi pour mieux m’observer et me demander des explication sur le fait que j’avais manqué d’avoir une retenue par sa faute.

Eh bien, oui j’ai manqué d’avoir une retenue par ta faute, même si tu n’étais pas la , parce que, je pensais à toi, du coup, c’est de ta faute.

Je le regardais avec un regard taquin, il n’y était pour rien en vrais, mais pour moi, étant donné qu’il occupait mes pensées, il en était responsable, même si au final, ça ne me dérangeais en aucun cas de penser sans arrêt à lui. Je passais alors ma main délicatement sur son visage, la glissant ensuite dans ses cheveux, pour enfin arriver sur sa nuque et, le tirer doucement vers moi, capturant ses lèvres avec passion. Lorsque j’étais avec Leroy, c’étais comme si le temps était arrêté, j’aurais pu rester allonger sur ce lit une éternité sans m’en rendre compte tellement sa présence me faisait oublier tout le reste, alors que je continuais mon baiser passionné, je relâchais doucement mon étreinte sur sa nuque pour venir poser mes mains de chaque côté de son visage, avant d’ensuite le relâcher et lui dire presque en chuchotant.

Je pourrais rester ainsi des heures entières… Et oui… Il nous reste encore un peu de temps avant de descendre manger.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Alioth - la belle au bois dormant  
Revenir en haut Aller en bas
 
Alioth - la belle au bois dormant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Comme t'es la belle au bois dormant maintenant je peux t'appeler Aurore ? {Ipiu ♥}
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» La belle au bois dormant est enfin réveillée ! [terminé]
» KAY NIELSEN (1886-1957)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: