AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serena * Parfait désespoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 230 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 113 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor * 18 ans * Première année universitaire * Neutre * Bisexuelle * Serena aime faire la fête et jouer au quidditch * Elle était gardienne * Fille de Tibus et Telia * Filleule de Charlotte et Caleb * Veut devenir professeur de DCFM * Déteste les mangemorts * A fait parti de l'AD * A le goût de la fête * Vierge * Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Serena * Parfait désespoir  Lun 9 Avr - 13:11
«- Je pense que certains en sont capables, à force de prendre des coups dans la gueule. Ils apprennent à se relever, à aller de l'avant, à s'endurcir face à ces situations. Mais d'autres sont... moins combatifs, plus fragiles et ne supportent pas tout  cela. Ces supplices, cette douleur en eux... Et de fait oui on a des gens mal dans leurs peaux, je ne sais pas comment nous pouvons les aider. Ni même si nous le pouvons. Mais je pense... que nous sommes tous un peu responsables de ces mal-êtres, chacun à notre niveau. Parce qu'on aura rit quand quelqu'un se cassait la figure, qu'une blague nous aura fait sourire... Et c'est mal oui. Mais se blinder contre la vie... ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple en effet et je ne sais pas ce que nous pouvons faire pour que les choses changent sur ce point. Mais tout le monde n'est pas capable de se relever face à la douleur... Je pense que parfois, c'est trop fréquent, trop ancré, pour que les gens puissent faire quelque chose. Et parfois ils sont seuls, contre plusieurs... »

La demoiselle soupire en songeant que si sa maman a parfaitement raison dans ses propos, la réalité des choses semble être tout de même plus difficile que cela et elle ne sait pas comment, à son niveau, elle peut aider ces gens ç aller de l'avant, à s'endurcir pour ne plus avoir à souffrir. Elle ne sait pas trop ce qu'elle peut faire pour aider ces personnes à se renforcer. A s'endurcir. A faire face à ces complications, ces coups durs, ces difficultés. Et parfois, ils ne sont pas le fait des autres mais de nous-même, ou de la maladie. Il peut y avoir tant de situations différentes qui nécessitent que l'on soit forts.

«- C'est sûr ! N'empêche que j'aimerais bien avoir tes capacités, ça doit être plutôt agréable de retenir facilement ses cours et de ne pas passer des heures à essayer de faire entrer le cours dans sa sale caboche. C'est mon cas, ma maman s'en désespère !» répond la demoiselle avant de se mordre la lèvre inférieure en espérant que ce petit détail ne soit pas déjà de trop pour la jeune femme.

Si les deux femmes s'attardent un peu sur les études il apparaît clairement, rapidement, que les réelles préoccupations des demoiselles sont tournées vers l'ambiance actuelle en Angleterre et le fait que les choses aillent bien mal. Télia semble inquiète parce que comme elle le dit, le seigneur des ténèbres réussit à garder pas mal d'emprise sur le monde magique britannique, sans avoir été bien mis à mal par les adultes ou par l'ordre du phénix qui est sensé pouvoir aider les populations.

«- C'est vrai je me serais aussi attendu à ce que ça dure moins longtemps j'ai l'impression que ça dure depuis des lustres mais j'ose croire que ce sera bientôt finit, ça ne peut pas durer éternellement, je pense que toute l'Angleterre ne s'est pas encore révolté et j'espère qu'elle le fera mais... Je sais aussi que cela implique un prix à payer. Malheureusement.»

La jeune femme évoque Leopold, qui lui fait tenir des propos de vengeance déplaisant à sa mère. Peut-être mais la demoiselle le déteste vraiment, de tout son être et de toute son âme également. Cet homme est une ordure. Cependant sa mère semble croire qu'il a des droits, et Serena soupire. Évidemment, sa mère est avocate.

«- Disons que ça, ça dépend vraiment des gens... » répond la demoiselle en contemplant l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 503 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 189 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Serena * Parfait désespoir  Jeu 3 Mai - 12:34

Parfait désespoir  

ft. Serena Tagel | Télia Dubois

 " Tu ne vois donc que le mauvais dans la vie ? Les personnes ne sont pas fragiles à cause de nous mais à cause d'elles même on est pas responsable de tout les malheurs du monde parce qu'on rigole à une chute ou qu'on fait une blague plus ou moins drôle si c'est un fait isolé et que la personne s'en rend malade le soucis viens d'elle pas de la personne riant, cela devient un soucis si la personne s'amuse à se moquer d'une personne sans raison. Certain ne sont juste pas courageux et se complaise dans le rôle de la victime de service et cela ne sert à rien du tout à part à les rendre encore plus facile à cibler pour les gens aimant se moquer alors oui se blinder n'est pas facile mais dans la vie il y a tellement pire qu'une chute en public ou qu'une blague sur notre physique, nos cheveux ou notre façon de parler, et si ils ne sont pas capable de supporter ça ils n'ont pas leur place sur terre" Télia était dure avec ce genre de gens mais c'était une chose qu'elle ne supportait pas l'auto flagellation constante en pensant ainsi attiré une attention positive pour elle il fallait se battre pour avoir le droit à sa tranquillité et l'admiration et l'amitié des gens ce n'était pas en pleurant trois heures durant sur la blague de Jean Michel qu'on allait trouver une personne sympathique mais juste lourding et fragile à souhait et cela n'était pas une personne que l'on souhaitait avoir dans sa vie par des temps aussi difficile. L'aigle c'était peut-être un peu trop endurcie elle même après la perte de sa mère mais elle détestait la fragilité et c'était pour cela que souvent la colère prenait le dessus chez elle pour camoufler ses failles.

Quand aux études tout dépendait une fois de plus de la personne mais on ne pouvait pas modifier ce qui était naturellement en nous, une facilité à se souvenir des choses qu'on entend, ou qu'on lit, réussir mieux dans les domaines des soins que dans ceux des sortilèges c'était une chose qu'on ne choisissait pas et le travail était la seule clef. "  Tu ne pourra sans doute jamais les avoir parce qu'on a des facilité en nous décidé depuis notre naissance et qu'on ne peut pas échanger ça contre celle d'autre qui nous paraisse mieux.  Dans quelques années elle en rira sans doute, ma maman était comme moi elle répondait rapidement à toute mes questions ça à toujours fait tiquer mon père qui n'arrivait pas à nous suivre" C'était parfois difficile quand parents et enfants n'était pas semblable sur ce point là cela pouvait rendre l'apprentissage difficile mais au moins la maman de la blonde était là pour elle et pour surveiller son avancé scolaire ce qui prouvait qu'elle s'intéressait à elle.

Et les filles en virent au principal sujet de conversation et de pensée des jeunes à Poudlard le temps que cela prenait pour que les forces du mal retourne à leur place et que le bien reprenne l’ascendant sur tout ça parce qu'elle trouvait ça un peu long quand même surtout qu'ici ils n'ont pas grande nouvelle des batailles et tentative qui pourrait avoir lieu ce qui les rend complètement isolé en attente de la grande libération qui n'arrivait pas bien vite à leur goût ce qui inquiétait un peu plus chaque jour. Mais bon elle continuait à espérer que cette situation ne durerait pas toujours et que le bien allait réussir à déjoué les plans des forces du mal sous peine de voir la population sorcière diminué de moitié au minimum. " Je ne pense pas que l'Angleterre en elle même bougera les gens ont peur et cela les paralyse mais j'espère que nos résistants à nous oseront le faire et rapidement avant qu'on devienne tous barge ici ou que les forces du mal en confiance décide d'entrée dans Poudlard, après tout ici il y a un tas de né-moldus et ils ne les laisseront pas en paix alors qu'il nettoie selon eux les rues de la ville. Des malades mentaux qui devrait être soigné" Parce qu'on ne pouvait pas réellement pensé bien faire en tuant une catégorie de personne sans être malade n'est ce pas ?

Comme on ne pouvait pas tuer une personne parce qu'on la détestait, Télia ne bougerait pas de cette position et tant pis si Serena n'était pas contente de ne pas trouver un appuie dans son envie de tuer Léopold pour se débarrasser de lui, Télia était contre le meurtre qu'importe la raison on ne prenait pas une vie c'était Merlin qui décidait sinon on ne valait rien et c'était pour cela qu'elle voulait se lancer dans le droit à la prochaine rentrée scolaire. "  On est tous différents de toute manière mais nous ne somme pas plus puissant que le voisin nous n'avons pas à décidé laissons à Merlin ce rôle difficile" C'était après tout bien trop dur pour un simple être humain d'avoir ce genre de pouvoir sa détruisait une personne.




I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 230 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 113 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor * 18 ans * Première année universitaire * Neutre * Bisexuelle * Serena aime faire la fête et jouer au quidditch * Elle était gardienne * Fille de Tibus et Telia * Filleule de Charlotte et Caleb * Veut devenir professeur de DCFM * Déteste les mangemorts * A fait parti de l'AD * A le goût de la fête * Vierge * Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Serena * Parfait désespoir  Jeu 3 Mai - 17:59
Si Serena ne vois que le mauvais dans la vie ? Non, pas vraiment, elle est habituellement une boule d'énergie toujours prête à faire la fête et à l'humeur changeante, capable du meilleur comme du pire en seulement quelques secondes. Si elle est adorable la demoiselle peut devenir redoutable en un rien de temps, à l'image de ses parents. Mais elle n'a pas tendance à ne voir que le mauvais, en temps normal. Cependant la situation de l'Angleterre actuellement est pour le moins particulière et impacte fortement sur l'humeur et le ressenti de tout le monde. Cependant Serena prend la remarque de sa mère comme quelque chose de particulièrement vexant, comme un reproche. Comme si sa maman la réprimandait, en quelques sortes.

«- Dans le cas d'une boutade occasionnelle, certes.» répond la demoiselle «Mais quand tu vois la bande à Potter deshabiller Rogue, le ligoter et lui mettre une pancarte «mangemort» autour du cou, je ne vois pas ce qui est drôle... ni ce qu'il y a de «pas grave» là-dedans. Je ne parle pas des attaques occasionnelles, je parle des attaques quotidiennes. Je dis seulement que certains s'endurcissent face à tout cela et que pour d'autres... ce n'est pas le cas. Comme Bower par exemple. C'est pas qu'une fois de temps en temps, qu'elle se prend des réflexions, c'est tout les jours. Forcément ça a un impact. Mon propos ne concernent pas les petites chutes mais ceux qui sont victimes d'un véritable harcèlement. Je veux dire ce n'est pas la même chose si on rit parce que je me casse la figure et si on rit de Bower dans la même situation. La mienne est occasionnelle. La sienne ne l'est pas. Toutes ces choses peuvent autant endurcir... que pas. Se renfermer sur eux-même, comme dans une coquille...»

Serena n'inventait rien, dans ces propos, elle faisait référence soit à des événements de l'année précédente, soit à des choses qu'elle avait put voir cette année. Pour elle il lui semblait que rire d'une chute d'Amber, compte-tenu des moqueries qu'elle subissait presque tout les jours, c'était ajouter du rire au rire, de la peine à la peine, de l'acharnement à l'acharnement. Et elle n'avait même pas conscience de toutes les crasses dont les gens étaient capables. Même dans le cadre scolaire. Les propos de Telia ne manquent pas de choquer son enfant, qui n'avait jamais supposé que sa mère adolescente puisse être aussi dure. Pas leur place sur terre parce qu'ils n'acceptent pas les critiques. Mais les critiques font mal pourtant, parfois c'est insupportable. Serena les avait subit pendant ses premières années à Poudlard, sous prétexte qu'elle était trop grande, trop plate, trop mince. Toujours trop quelque chose, pas assez cela. Avec le caractère de ses parents, elle était passé au-dessus. Tout le monde n'avait pas cette chance et malgré tout elle avait conscience de la douleur que cela pouvait provoquer.

«- Oh oui, je la vois d'ici raconter à mes enfants, chaque fois que je voudrais les gronder d'un mauvais résultat, pour leur bien, à quel point j'avais moi-même quelques problèmes.» répond la demoiselle en levant un sourcil.

Mais imaginer Telia grand-mère ce n'était pas pour tout de suite et ce d'autant plus que Serena commençait à se dégoûter des hommes, à force de voir l'an dernier le comportement de son père, couplé aux propos de mise en garde qu'il avait tenu, en temps que père, pendant des années, sur le fait que les hommes ne cherchaient qu'une chose et qu'elle devait s'en préserver.

«- Effectivement... je commence même à me demander comment il se fait qu'ils n'ont pas déjà essayé d'investir l'école mais je pense... je pense que pour l'heure, les défenses de Dumbledore sont solides.»

Serena se souvenait bien que le maître des ténèbres n'avait put prendre Poudlard qu'à la mort du directeur, tué de la main de ses sbires, les mangemorts. Tué de la main de Rogue à en croire l'intervention de Potter cette fois-là dans la grande salle, mais Serena n'avait jamais eut connaissance de toute l'affaire.

«- Certainement.... On devrait rentrer, il commence à se faire tard.»

Serena se redresse en secouant ses vêtements pour les dépoussiérer un peu et elle soupire comme le soleil est presque entièrement couché sur le parc. La demoiselle laisse son regard glisser sur la surface lisse du lac noir, d'un air pensif. Elles avaient beaucoup parler avec sa mère aujourd'hui et la blondinette était encore assez surprise par quelques pensées de sa mère. Peut-être parce qu'elles n'avaient jamais vraiment parlé de cela avec la grande Télia et qu'elle n'avait pas imaginé que sa mère puisse penser ainsi. A force d'avoir tendance à penser que nos proches pensent comme nous, on perd quelque peu le sens des réalités.

«- Je vais y aller. Bonne soirée Telia.»

Serena a besoin d'être seule, besoin de réfléchir, besoin de penser. A son père, à sa mère, à la route qu'ils ont encore à faire pour être ensemble ces deux là. Mais elle a besoin, aussi, de réfléchir à tout ce qu'elles ont dit aujourd'hui. Alors elle se presse vers le château.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Serena * Parfait désespoir  
Revenir en haut Aller en bas
 
Serena * Parfait désespoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un dîner presque parfait
» Serena Van der Woodsen
» Un Monde Parfait
» Un dîner presque parfait
» Serena Van Der Woodsen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: