AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gnar - Chouette de Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 290 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 428 pour une aventure ! Je suis de la génération : maraudeurs . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :
« Il y a deux choses qu'on ne peut contrôler : l'amour et la mort. Le reste n'est qu'une question de choix. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: L'orage
Patronus: Chat Siamois
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Gnar - Chouette de Leroy  Mar 9 Jan - 19:26
Bonjour,

Volière personnelle de Leroy, merci de suivre le code :

Code:
<blockquote>[right][b][u]Expéditeur:[/u][/b]
[b][u]Date d'envoi:[/u][/b][/right]

<blockquote>
[justify][i]Message message Message message Message message Message message Message message[/i][/justify]
</blockquote></blockquote>

I'm a wizzard !

WITHNESS AND ABLE
« Je vogue au fil de l'eau, comme une algue entraînée, et j'écoute, pensif. Respirer sans souffrir, rêver puis disparaître, je m'endors dans l'obscurité, mais l'espoir est comme le ciel des nuits, il n'est pas de coin si sombre où l'œil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Mer 10 Jan - 16:36

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi: Début septembre 1978.


Leroy,
C'est le cœur lourd que je t'écris ces quelques mots. Je ne sais pas vraiment pourquoi je le fais, peut-être simplement parce qu'à l'heure actuelle tu dois être la seule personne de mon entourage à pouvoir comprendre la peine que j'éprouve. Tu... Tu es le premier à qui j'en parle. Mes amis ne sont pas encore au courant. Je sais comment ils réagiront et je ne peux pas leur en vouloir mais la pitié que je verrais dans leur regard me brûle d'avance. Ils me demanderont si je tiens le coup, me diront qu'ils sont là pour moi si j'ai besoin de quoique ce soit. Et je les remercierai sans plus, parce que je sais qu'ils ne me veulent pas à mal, qu'ils s'inquiètent mais que je n'ai pas envie que l'on s'inquiète pour moi, parce que moi, j'ai la chance d'être encore en vie. Je n'écrirais pas les mots clairement, parce que j'ai encore du mal à les assimiler. L'information est là mais je n'arrive pas encore à l'accepter. Je sais toutefois que tu comprendras. Tu as même très certainement compris dès ma première phrase, au maximum à la deuxième. Parce qu'après tout pour quelle autre raison aurais-je pu t'envoyer une lettre hein ? Moi, la petite Poufsouffle ennuyante.
Je me sens seule. Abandonnée. Ma mère était tout ce qu'il me restait et je l'ai perdue. Cela ne fait que quelques jours que je suis à l'Université, à peine deux semaines que c'est arrivé et j'ai déjà du me rendre à l'évidence. Quelque chose a changé. J'ai changé.
Je ne sais pas Leroy, si tu auras lu cette lettre jusqu'au bout mais si c'est le cas, je t'en remercie.
Mélody.

P-S : Attention, Malice mord si on ne la nourrit pas.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Mer 10 Jan - 17:41

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi: Mi-octobre 1978.


Leroy,

J'avoue avoir été étonnée de ta réponse. J'ai d'autant plus été surprise, qu'elle m'a fait plaisir. Je pense que tu as raison, peut-être que j'avais besoin de soutient, et aujourd'hui, c'est certainement toujours le cas.

Mon pressentiment au moment de ma lettre s'est avéré : j'ai changé. J'ai réussi à garder la tête au-dessus de l'eau, à ne pas me noyer et à surmonter les émotions qui m'envahissaient. Je suis restée forte et j'en suis assez fière. La vérité est que pour cela, j'ai brisé quelques barrières autour de moi : je sors beaucoup plus qu'avant, je vais à toutes les soirées, je m'amuse, je fais tout ce que je peux pour m'occuper l'esprit, je profite, je joue. Il paraît que mon côté joueuse est beaucoup ressorti. Je ne suis que rarement seule à la fac et pourtant, j'ai souvent l'impression de l'être. Sa pensée ne me quitte pas. Jamais. Je fais ce que je peux pour la rendre fière de moi et même si j'enchaîne les soirées et les folies je passe tout autant de temps à travailler pour réussir parce que je lui avais promis. 

Je parle à beaucoup de personnes mais j'ai cette impression parfois un peu étrange de ne pas être pareils qu'eux, comme s'ils ne pouvaient pas me comprendre. Je sais que toi, tu le peux ou du moins, un peu plus que les autres et c'est sans doute pour cette raison que je t'écris à nouveau. 

J'ai peur. Peur parce que j'ai perdu mes piliers, mes repères. Peur de me perdre moi-même dans cette quête pour en trouver de nouveaux. Sa mort m'a fait réaliser que chaque seconde était précieuse, que la vie était courte et même si cela paraît très fortement cliché, c'est la vérité et ce pourquoi j'ai autant changé. Est-ce normal d'avoir autant peur ? 

Beaucoup m'ont dis que j'aurais moins mal avec le temps. Cela ne fait que deux mois, alors je vais attendre encore un peu avant de réfuter ces propos mais je pense qu'ils sont faux. Le temps ne guérit pas les plaies, il nous permet juste de nous habituer à la souffrance. 

Mélody. 


P-S : J'espère que cette fois, tu n'as pas oublié de la nourrir, sinon, désolé d'avance pour ta main. Je te proposerais bien de la caresser pour te faire pardonner, mais je ne pense pas que ce soit ton style.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Mer 10 Jan - 19:11

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi: Deuxième semaine de novembre 1978.


Cher Leroy, 

Eh bien, oui un peu. Je ne suis qu'une connaissance, vaguement rencontrée lors d'une retenue durant laquelle je t'ai crié dessus et tu te retrouves à engager une certaine correspondance avec moi. Je trouve ça assez étrange mais cela reste plaisant d'avoir une personne à qui parler. Surtout que vu que je ne te parle que par lettres, cela semble plus facile... 

Je ne dirais pas que j'ai changé du tout au tout. J'étais déjà festive à Poudlard quoique plus réservée. C'est comme s'il y avait deux Mélody maintenant en moi, l'ancienne, et la nouvelle. Et le mélange des deux est un peu particulier mais je m'y suis habituée. Suffit de doser et de savoir en quelles circonstances et avec qui être qui. Laisser quelques unes des mes émotions m'envahir ? N'est-ce pas dangereux ? Tu n'es pas friand de ce genre de comportements mais tu m'incites à le faire ? Tu m'étonnes de plus en plus Leroy Odgen. Mais soit, je continuerais à mettre tout ce que je ressens dans la fête, le jeu et les études. Tu me dis que m'occuper l'esprit est une bonne chose mais que cela ne m'aidera pas à oublier. Mais y a-t-il quelque chose qui puisse m'aider à oublier ? Je ne pense pas. Les gens ne sont pas cons et égoïstes. Fin, si certains, mais pas tous. Ou pas les deux en même temps. L'être humain est créé pour servir ses intérêts mais cela ne l'empêche pas d'être altruiste parfois. Tu le portes toujours en toi ce sentiment de solitude, d'abandon ? 

Les gens préfèrent être en groupe parce qu'ils pensent être plus forts et qu'ils assimilent la solitude à la faiblesse. Toutefois, sur ce point, je suis assez d'accord avec toi. Ah la méditation... Je préfère marcher pour ordonner mes pensées mais je suppose que chacun à sa manière de se retrouver seul avec lui-même. 

Une fois la famille partie, il n'y a plus personne pour s'inquiéter pour toi. Juste toi-même. Les autres ne sont souvent que de passages, comme des étapes d'un long parcours. Des piliers temporaires ou bien des obstacles à surmonter. Ils ne restent jamais. S'habituer à être seul. Cela paraît si simple mais c'est bien plus compliqué... 

Si la plaie se transforme en une telle émotion, le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Ne serait-ce finalement pas mieux de ne pas guérir ? En quoi tes blessures se sont-elles transformées toi ? La perte est une partie de soit, elle est ce pourquoi nous sommes ce que nous sommes. 

On parle beaucoup de moi... Mais comment se déroule ton année ? J'imagine les discours des professeurs par rapport aux ASPICS mais ils ne sont pas si durs que cela. Dans mes souvenirs, tu étais dans l'équipe de Quidditch ? J'espère que Poufsouffle gagnera contre vous et surtout gagnera la coupe, cela sera l'occasion de faire encore plus la fête et puis, cela fait longtemps que ce n'est pas notre maison qui a gagné. 

Je te remercie Leroy. Porte toi bien également. 

Mélody. 

P-S : Bon, je n'ai pas changé de hiboux mais normalement cette-fois elle devrait rester sage. Je lui ai donné à manger avant de la laisser s'envoler et je lui ai dis de ne pas t'embêter. Mais tu peux la caresser tu sais, elle ne te mangera pas. A moins que tu ais peur que la petite bête mange la grande ? 
Ah, j'ai oublié de te préciser que je ne pourrais te répondre qu'en début de prochaine année.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Mer 10 Jan - 22:08

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi: Début janvier 1979.


Cher Leroy, 

Alors comme ça je t'occupe ? Ravie de lire que tu apprécies cet échange. J'accepte le compliment avec plaisir. 

Dois-je comprendre qu'aujourd'hui, je suis un peu plus qu'une connaissance à travers le biais de cette correspondance ? Alors sache que je ne te crierais plus jamais dessus si tu ne me donnes plus de raison de le faire. Je tends tout de même à te rappeler que tu l'avais bien cherché ! Même si en ce jour de Noël où je ressens la solitude et la tristesse bien plus que n'importe quand, j'avoue que je suis heureuse que tu l'ais fais. Mais oui, il y a bel et bien deux Mélody. Je ne choisis pas de faire apparaître l'une ou l'autre, ceux ne sont pas des masques, juste deux personnalités un peu différentes qui se battent en duel et qui apparaissent selon mon humeur et la personne face à moi mais ce n'est pas moi qui choisit. Bon, c'est un peu compliqué à comprendre. Je ne suis pas sûre de comprendre tout à fait moi-même. Je vois à présent parfaitement de quoi tu parles quand tu évoques le fait de laisser parfois les émotions nous envahirent. Une semaine seule dans la maison d'hôte (maintenant fermée) dans laquelle je vivais avec ma mère m'a permit d'extérioriser. Et il est vrai que t'écrire me fait du bien, mettre sur papier tout ce que je garde enfoui au fond de moi... Maintenant que tu m'as parlé de toi dans une soirée, je veux absolument voir ça ! Je crois que je ne pourrais en effet me retenir de rire. J'imagine actuellement assez bien en fait. Et pour l'Oubliette, en réalité, sur le coup j'y ai pensé. Les premières heures qui ont suivi le moment où j'ai réalisé que je ne lui parlerais plus jamais mais j'ai réalisé alors que je perdrais ainsi tous les souvenirs que j'ai avec elle et je ne veux pas. Ils sont ma force d'avancer. Et ceux que j'ai de mon père et elle sont encore plus précieux et rares. 

J'ai une vision un peu moins pessimiste de l'être humain que toi mais si tu me dis connaître certaines personnes qui sont à la fois égoïstes et connes, alors, je ne puis mettre ta parole en doute même si j'ai habitude à ne croire que ce que je vois. Mais l'on va éviter que tu me cites des noms, ce serait dommage qu'il t'arrivait des soucis, à qui parlerais-je ensuite ? Je suis contente d'apprendre que tu as réussis à te libérer de ce sentiment d'abandon. Chercher tes véritables parents, ceux qui t'ont créés et donnés la vie est une réaction normale, d'autant plus que tu t'es senti abandonné par tes parents adoptifs. Tu as besoin de savoir aujourd'hui la raison de ton premier abandon. Je ne pense pas pouvoir t'être utile dans cette quête mais si jamais tu crois que cela peut être le cas, n'hésite pas à me le dire. Je ferais mon possible pour te permettre de découvrir la vérité. 

Je suis assez d'accord sur le fait qu'être avec des gens est à l'origine d'une faiblesse. Parce que l'on tient à eux. Chaque personne que l'on prend le risque d'aimer est une personne qu'on risque de perdre... La solitude permet en effet de ne compter que sur soi, un accomplissement : grâce à soi, une faute : à cause de soi. J'adore marcher. Encore plus la nuit, mais je ne préfère pas m'y aventurer seule et les personnes qui pourraient m'accompagner ne sont pas très friandes de silence.

Tu sais, je ne veux pas te faire une leçon ou te dire de penser autrement parce qu'au vu de ton passé, je comprends malheureusement que tu ais cette vision des choses mais tous les moldus ne sont pas comme tes parents adoptifs. Mon père était un moldu et il a bien réagit quand ma mère lui a dit être une sorcière. Je crois que c'est une question à laquelle je devrais répondre seule. Et quand je saurais s'il en vaut la chandelle, j'aviserais. Mais pour le moment, je ne suis pas sûre d'être prête. 

Tu trouves tout cela banal, quotidien, inintéressant mais je trouve au contraire que ça l'est. D'une certaine manière, Poudlard me manque. Tu ne sais pas du tout ce que tu veux faire plus tard ? Est-ce que tu sais si tu comptes continuer tes études ? Continue d'avoir de bonnes notes partout, c'est important. Si ça peut te rassurer, l'année dernière, je ne savais pas réellement non plus ce que je voulais faire. Et au final, je me plais bien dans mes études pour devenir baguettière ! Il est vrai qu'il devient assommant de voir les Serdaigles gagner. Alors, à choisir, si ça ne peut être les Poufsouffles qui gagnent, pourquoi pas ton équipe, même si je ne suis pas trop fan des Serpentards. On va dire que si vous gagnez, tu obtiendras de ma part des félicitations, quelque chose de très rare, sois-en sûr. Je serais ravie de savoir que tu as eu une pensée pour moi si les Poufsouffles venaient à soulever la coupe. 

J'en viens donc à la fin de ma lettre. Je trouve qu'elles sont de plus en plus longues. Comme j'ai pu l'évoquer au début, je l'écris le jour de Noël, un peu sur un coup de tête alors que j'avais prévu d'attendre la semaine prochaine, parce qu'à cet instant précis, je me sens plus seule que jamais. Le premier Noël sans elle, le premier sans personne avec moi dans cette immense maison. Mon père me manque. Ma mère également. Mais écrire m'a fait du bien et m'a arraché un sourire, alors je pense que tout n'est pas perdu. Je sais que c'est le premier le plus dur, alors peut-être que l'année prochaine, quoique toujours présente, ma peine sera moins importante. 

Au plaisir de converser avec toi et en attente de ta prochaine réponse, 

Mélody. 

P-S : Dans ce cas, je lui donnerais à manger avant de la laisser s'envoler, promis. Il serait dommage que tu ne sois plus dans la capacité de répondre, je crois que je finirais par m'ennuyer. Oh alors ainsi tu as peur des orages ? C'est toujours bon à prendre. Oui, en effet, si tu ne traites pas bien mon hibou, tu n'auras plus de lettres. Peut-être me que je me trompe mais il me semble que tu t'es habitué à cette correspondance. C'est amusant.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Sam 13 Jan - 13:20

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi: Fin janvier 1979.


Cher Leroy, 

Je suis presque déçue ! Et moi qui pensait que tu passais tes journées dans la volière, à attendre impatiemment mes réponses afin de me répondre au plus vite. J'en pleurerais presque. Eh bien en effet, dire que tu n'es qu'une connaissance serait mentir. Tu connais bien trop de choses de ma vie pour cela, et heureusement, je ne parle pas autant avec toutes mes connaissances. Je ne quitterais jamais ma chambre d'étudiante si c'était le cas. Donc, oui, tu es un peu plus qu'une connaissance même si je ne puis dire ce que tu es réellement. C'est une sorte de lien bien trop inhabituelle pour que je puisse mettre de nom dessus. Mais cela est drôle de savoir qu'affirmer le contraire pourrait te vexer. 

Je suis bien triste d'apprendre que tu passes des journées censées être si joyeuses seul depuis autant de temps. Si tu ne veux pas répondre à ma question je ne t'en tiendrais pas rigueur mais je me demandais quand est ton anniversaire ? Je ne te l'ai pas dis parce que comme toi, je ne sais pas ce que ça aurait changé si ce n'est que tu aurais peut-être éprouvé de la pitié et que je ne veux pas de ça. Je me doute que d'autres jours aussi durs arriveront. Cet été sera difficile notamment. Mais c'est dans encore suffisamment longtemps pour que je me permette de ne pas y penser tout de suite. Pour mes deux Mélody, je pense qu'avec le temps, elles s'assembleront. Après tout, elles ont une base en commun alors cela ne serait pas très étonnant. Eh bien... Si tu veux les rencontrer, je pense que ça peut se faire mais je ne suis pas sûre d'être prête à faire face au jugement que tu pourrais avoir... Oui j'ai crié toute seule dans la maison d'hôte et dans le couloir en plus alors ça a pas mal résonné. Une petite souris ? Mon chat t'aurait mangé. Oui, te parler me fait étonnamment du bien, je te remercie. 

Oh ne me sous-estime pas voyons ! Je suis sûre que je trouverais de quoi te convaincre de venir. En ce qui concerne l'oubliette, je sais. C'est un choix qui semble durant un court instant si tentant, plaisant, comme la solution à tellement de problèmes que c'est comme si c'était une évidence alors même que la véritable évidence est que se lancer un tel sort serait une bêtise immense. Non, tu aurais regretté si tu l'avais fais. N'oublie pas que la souffrance est ce qui fait que tu es aujourd'hui ce Leroy Odgen. Si tu t'étais oublietté, tu serais un autre. Est-ce ce que tu aurais voulu ? Personnellement, je t'apprécie ainsi. L'alcool rend certes stupide et con mais pas que, c'est aussi un moyen pour certains de laisser une partie d'eux-même sortir alors qu'habituellement elle est enfermée, maîtrisée par la timidité. S'il t'arrivait quelque chose, je trouverais certainement quelqu'un d'autre à qui parler. Après tout, il paraît que personne n'est irremplaçable mais je ne sais pas si j'en aurais envie. Et il y a de grandes chances que la personne en question n'est pas ta conversation ni ta compréhension des choses. Si tes parents biologiques ne sont pas des sorciers, comment réagiras-tu ? Ou s'ils ne sont pas des gens biens ? J'espère que tu trouveras les réponses à tes questions. C'est une chose importante que de savoir qui on est. 

Bien sûr qu'aimer est un risque mais l'on ne choisit pas de s'attacher aux autres. Ce n'est pas quelque chose que l'on décide mais avec lequel on doit faire avec. Cela arrive, point. Et on doit vivre avec sans trop rechigner. Si un jour tu peux quitter Poudlard et ce plus de quelques heures durant la journée, alors oui, j'aimerais bien marcher en silence dans la nuit. Je me sentirais plus protégée, en dépit de ce que tu peux penser et dire. Ce que j'aime dans la nuit, c'est que tout est possible. L'obscurité est l'abaissement des frontières de notre société. 

Le fait qu'ils t'aient laissés seul à un moment où tu avais besoin d'eux est un crime aussi horrible que ceux qu'ils n'ont pas commis. Abandonner ainsi un enfant c'est briser la confiance qu'il met en des personnes qui sont censées l'aider, l'épauler, le soutenir quelque soit la situation. Je comprends les raisons de ta haine même si j'aimerais pouvoir un jour te montrer que tous les moldus ne sont pas comme eux. Après tout, des personnes comme tes parents adoptifs, il en existe partout, y compris chez les sorciers. 

Eeeeh ! Ce n'est pas parce que Poudlard me manque que j'aurais du redoubler. Et puis, si ça avait été le cas, peut-être que tu aurais du me supporter en vrai, et non pas uniquement par lettres. Ou bien nous ne nous serions pas reparlé. Hum, oui il existe des bourses il me semble. Peut-être devrais-tu te renseigner ? Oui, j'ai choisi une filière au pif. En toute honnêteté, jusqu'à la mort de ma mère, j'avais deux projets en tête et aucun des deux ne me dirigeaient vers l'Université. De cette manière, quand elle est partie, j'étais perdue. Reprendre la gérance de la maison d'hôte était trop dur pour moi et pour ouvrir une librairie, il faut de l'argent que je n'ai pas. Donc, j'ai agis au plus vite, un peu au pif. Mais je n'en suis pas mécontente. Je ne dirais pas que je n'aime pas les Serpentards. Il y a des gens biens dans cette maison, des gens qui ne sont que cloisonnés par leur éducation et leurs parents. Je pense que si j'avais appartenu à cette maison, je me serais fais des amis. Enfin, je suppose. Alors c'est que tout le monde n'est pas méchant. Mais il est vrai que j'aurais peut-être eu des problèmes à cause du sang moldu qui coule dans mes veines par le biais de mon père... 

Avoir une discussion face à face ? J'aimerais bien je crois. Mais pourras-tu quitter Poudlard ? Hum, oui je me suis sentie seule. Mais après tout, ce n'est la faute de personne si ce n'est de la vie. Il est normal que mes amis aient été auprès de leur famille en cette fête. 

Joyeux Noël également et bonne année. En espérant qu'elle t'apporte du bonheur, 

Mélody. 

P-S : C'est assez mignon d'avoir une telle peur. C'est enfantin certes par rapport à d'autres, mais ça n'empêche rien. Oui, j'avoue. Je m'y suis habituée. 
P-S bis : C'est... Je ne sais pas quoi te dire d'autres si ce n'est que cette attention me touche énormément et que je t'en suis reconnaissante.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Lun 22 Jan - 22:19

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi: Mi-février 1979.


Cher Leroy, 

Des correspondants. En effet, cela me semble être ça même si j'ai l'impression que notre lien est un peu plus compliqué que cela... Mes amies connaissent moins ma vie que toi, c'est donc assez étrange. Mais soit. Il est vrai que parfois, ne pas mettre de mots sur les choses est mieux, cela laisse de la liberté, comme si les barrières sociales n'étaient plus. 

Je trouve dommage que tes amis ne soient point avec toi, au moins pour ton anniversaire. Certainement de la même manière que tu n'approuves pas le fait qu'ils ne m'aient pas invité pour Noël. Oublier les fêtes ne les fait pas disparaître. Qu'elle soit la bonne ou non, elle reste tout de même celle qu'on t'a donné depuis petit. Alors je note le 10 avril. La mienne est le 13 novembre, dans beaucoup plus longtemps que toi donc. Pour me trouver un travail cet été, il faudrait que j'aille en ville vu que la maison familiale est en campagne. J'y réfléchirais mais je ne suis pas sûre que je suis prête à me séparer de celle-ci, or je ne pourrais pas payer les deux loyers. De toute manière, il va falloir que je réfléchisse à ce que j'en fais. Je n'aurais bientôt plus l'argent nécessaire de me permettre d'être sentimentale.

Eh bien, je ne te connais pas suffisamment pour pouvoir faire autre chose qu'espérer que tu ne me jugeras pas. Même si tu fais en sorte que je ne le comprenne pas, ça ne t'empêchera pas de le faire... T'amuser à m'observer ? Si tu le fais et si je le remarque, je vais finir aussi rouge qu'une tomate de potager ! Ce serait assez amusant mais extrêmement gênant.

Effectivement, j'ai un chat qui chasse les souris et qui me ramène fièrement les cadavres. Donc oui, évite de te transformer en rongeur si tu venais à le rencontrer même si je pense que cela me ferait beaucoup rire, devoir t'enterrer serait cependant certainement moins amusant. Quoique... Avoir peur de la manière dont je pourrais te convaincre ? Alors euh, si je suis vraiment déterminée ? Oui, tu peux. Peut-être. Ca dépendra de mon humeur. Tenace ? Tant mieux, alors je prendrais cela pour un défi. Mais je te préviens, je n'aime pas perdre ! Il est normal que je ne perçoive pas ta souffrance de la même manière que toi vu qu'elle est beaucoup plus récente que la tienne. Toutefois, c'est vrai qu'elle a du impacter encore plus ta personnalité étant donné que ça a eu lieu à un moment où on se forge le caractère. La dernière phrase de ton paragraphe m'a étonnée mais fait beaucoup plaisir Leroy. 

Pas forcément pour une méchante personne mais peut-être comme quelqu'un qui ne se met pas à la place des autres. Pour toi cela semble faible mais pour certaines personnes c'est quelque chose de tellement difficile que le faire grâce à l'euphorie de l'alcool est déjà un exploit en soit. Ce qui est faible est d'utiliser l'alcool pour sortir de sa zone de confort alors qu'on en serait capable sans. Que cela soit bien net, j'ai été honnête en admettant que quoique étant remplaçable, tu semblais être le seul à pouvoir comprendre et à avoir une aussi bonne conversation mais cela ne signifie pas pour autant que tes chevilles doivent gonfler hein. Ce serait dommage pour un attrapeur de ne plus pouvoir voler aussi vite parce que les chevilles sont énormes ! Si tes parents biologiques ne sont pas des sorciers, je me doute que cela sera un coup dur pour toi, mais il faudra bien que tu t'y fasses. Après tout, ce n'est pas une tare. Cela ne définit pas qui tu es. Si tu es autant sûr de toi, alors j'espère qu'ils le seront. Cela me rendrait triste de te savoir déçu et je me retrouverais à devoir te consoler. Et parce que je n'aimerais pas te voir triste, je me mettrais à leur en vouloir alors que je n'aurais aucune raison. Compliqué tout ça hein ? Oui, alors en effet, il faut mieux qu'ils soient des sorciers. 

Mais c'est exactement ça mon cher ! J'aimerais ne pas m'attacher aux gens, parce que j'aimerais que mon cœur ne soit jamais brisé mais cela ne se contrôle pas. Si tu peux les empêcher de t'aimer tu ne peux t'empêcher de les aimer. Et j'ai malheureusement une tendance à m'attacher très vite aux gens. Trop vite. Beaucoup trop vite. D'accord et bien... j'espère que tu pourras vite te libérer ou en tout cas, le jour où c'est le cas, fais le moi savoir et je me libérerais. J'ai confiance en tes capacités pour me défendre parce que j'ai en quelque sorte, et de manière très étrange, assez confiance en toi. Donc oui, ce sera avec plaisir que j'irais marcher dans la nuit noir en silence à tes côtés et sans peur. 

Que tu ais été un enfant modèle ou non, cela n'a pas réellement d'importance de mon point de vue. Si on tient à un enfant, même si ce n'est pas le notre, on ne l'abandonne pas. C'est tout simplement cruel et révélateur d'un cœur de pierre, de glace, de tout ce que tu veux mais clairement pas d'un cœur normalement constitué ! Très bien alors nous verrons bien. Mais je tente toutefois à espérer que tu me laisseras cette chance. Néanmoins, je n'insisterais pas dessus. C'est ton point de vue, ton choix. 

Il est évident que je ne t'aurais pas envoyé de lettres si j'avais su que je risquais de te recroiser les jours suivants dans Poudlard. Ou peut-être que si finalement. Des fois, je ne suis pas sûre de mes propres réactions alors bon. Peut-être que oui, du coup, on aurait créé un contact si j'avais redoublé mais la question ne se pose pas vraiment. « Avec des si, on referait le monde » après tout ! Ce chantage ! Je trouve beaucoup plus honnête de travailler pour gagner ton argent ! De toute façon, si tu veux mon avis, tu rêves un peu si tu espères que ça marcherait. Une maison d'hôte qui fait librairie ? J'aime bien l'idée, j'y réfléchirais. Faudra toujours trouver la source d'argent mais si j'ai l'idée déjà, ça peut être une bonne avancée ! C'est un concept particulier mais possiblement intéressant. 

Même si certains seprentards restent gentils, l'image que l'on en a d'eux n'est pas valorisante. Mais j'ai pour habitude de ne juger réellement qu'en ne me faisant ma propre opinion alors disons que je reste neutre. En rencontrant d'autres serpentards gentils, je pourrais peut-être balancer en ta faveur. Leur éducation, les valeurs qu'on leur enseigne, je reste cependant contre. Alors je pense que ça aurait tout de même était compliqué. Mais on se serait rencontré plutôt. Dès ta première année certainement. Pas sûr que je t'aurais alors apprécié Odgen. 

D'accord. Les prochaines vacances arriveront effectivement très vite. Alors si cela semble possible pour toi, pourquoi pas. Tiens moi juste au courant, de toute façon, ce n'est pas comme si j'avais une famille qui m'attend. 

J'espère qu'elle le sera, je te remercie Leroy. Je m'excuse si ma lettre est un peu incompréhensible à certains endroits, je l'écris en étant très fatiguée...
Mélody. 

PS : J'aimerais bien voir ça, un peu pour me moquer et aussi peut-être pour t'aider à surpasser cette peur. 
PS bis : Cela me toucher réellement. Une bricole ou non, je suis vraiment très heureuse.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Mer 7 Fév - 10:32

Expéditeur: Mélody Silver
Date d'envoi:début mars 1979



Cher Leroy,

Il est vrai que vu ainsi, il ne semble pas nécessaire de la qualifier. Ce que je dirais à mes amis ? Hum... Je dirais que c'est particulier. Peut-être spécial. Mais je ne pense pas que je leur expliquerais réellement. Je ne suis pas sûre qu'ils comprendraient ou alors, ils me poseraient trente milliards de questions pour rien, parce qu'ils sont juste curieux.

Je vois... En réalité elle est ta seule véritable amie ? La seule qui reste alors que les autres partent ? J'aime beaucoup comment tu prévois ma question suivante. C'est assez amusant. Tu sais même si tu avais été homosexuel, ce n'est pas grave. J'approuve totalement. En réalité, je suis moi-même bisexuelle mais soit. Il t'a dégoûté à ce point ou tu as réalisé que tu n'étais pas attiré par ton sexe ? Sinon pour en revenir à Kayla, elle semble te connaître plus que les autres c'est pour ça qu'elle ne fait pas « d'erreurs » on va dire. Elle ne t'offre pas de cadeau parce qu'elle sait que tu n'aimes pas ça mais ceux qui ne le savent pas n'y sont pour rien. Mais c'est bon à noter ! Je ferais ce choix, peut-être simplement au dernier moment parce que je ne veux pas y penser. Mais je le ferais, ne t'inquiètes pas. Et je trouverais du travail cet été, de toute manière, ce n'est pas comme si j'avais réellement le choix...

Un regard observateur. Oui, je vois ce que tu veux dire. Rentrer dans le moule en restant soit est quelque chose d'assez compliqué qui demande de vraiment bien observer les autres. Mais cela peut être blessant pour ceux qui pensent que tu les juges. Toutefois, sache que non, ça ne m'empêchera pas de te voir si cela m'est possible.

Mon chat est adorable ! Bien sûr que non je ne l'en empêcherais pas. Ce serait ta faute après tout. Tu es prévenu, tu n'as qu'à pas te transformer en rongeur ! Roh mais c'est que tu serais capable de bouder petit Leroy si je te piégeais ? Hm, je verrais bien alors je suppose à quel point cela impactera ma personnalité. Et non, rien ne passe jamais inaperçu avec moi et certainement pas ce genre de phrases.

Je reste campée sur le fait que cela peut aider et que ce n'est pas une honte de se libérer plus facilement en présence de l'alcool. Nous n'avons définitivement pas la même vision sur ce fait. Oublier les jugements des autres, le cadre... C'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire à mon humble avis. Mais boire en sachant que l'on va se libérer par la suite ne représente-t-il pas d'une certaine manière le fait de sortir de ce cadre ? Vu que tu fais alors volontairement quelque chose en connaissant la finalité. Ah oui poursuiveur... Oula, j'étais vraiment fatiguée quand je t'ai écris ma dernière lettre. Oui, le résultat reste le même, ne chipotte pas trop va. C'est une tare certes mais n'oublie pas non plus, que tu quittes Poudlard à la fin de l'année, où que tu ailles par la suite. Mais bon, au vu de l'importance que tu mets à leur origine sorcière, j'espère vraiment qu'ils le seront. J'espère que ça ne t'attristera pas à ce point dans ce cas en effet. Mais je serais là au besoin.

Ce serait stupide je ne dis pas le contraire, mais je ne pense pas que tu puisses choisir d'aimer, c'est quelque chose qui ne se choisit pas, ça vient comme ça. Pouf. Je te remercie de ne pas vouloir décevoir ma confiance. J'espère que tu y arriveras mais seul le temps nous le dira.

Refaire le monde c'est beau. J'aime imaginer ce que ça aurait pu être, selon certaines modalités. J'aime rêver en fait, d'une manière un peu enfantine et naïve et m'échapper de l'étrange réalité. Le chantage ? Si tu le dis, je n'en suis pas friande mais après tout, si ça marche. J'ai l'impression que le temps doit nous dire beaucoup de choses. La seule personne qui pourrait me voler l'idée, c'est toi pour le moment et si tu le fais, je saurais que ça vient de toi. Et je ne suis pas un ange quand on est malhonnête avec moi alors je te le déconseille. Mais je ne pense de toute manière pas que tu le feras.

Ah tu vois ! J'ai en partie raison ! Ils se donnent cet image mais finissent par se plaindre qu'on généralise. Mais bon, je ne doute pas qu'il y ait des gens biens, ou en tout cas pas mauvais si tu en fais parti. Je sais que certains n'appliquent pas leur éducation, ces personnes là sont très courageuses et ont mon respect. Parce que ce n'est pas facile de quitter le frontières de son éducation. Les serpentards sont compliqués dis-tu ? Dois-je en conclure que tu es compliqué ? Alors ça, c'est une bonne question. Je ne pense pas que tu m'aurais apprécié alors je suis finalement assez contente que le développement de notre relation se fasse par correspondance.

Ce serait bien dommage si on venait à t'assassiner. D'accord, dans ce cas, j'attends de tes nouvelles.

Mélody.

P-S : Pauvre chou, évite de te mettre à bouder.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Sam 17 Fév - 18:27

Expéditeur: Nathan Davis
Date d'envoi:Mi-mars


J-7 avant le match Serpy-Pouffy. J'espère que tu es en forme princesse, ma batte est prête à lancer le cognard sur la tienne. Bonne chance et sans rancune surtout si vous finissez dernier pour la couple. Tchuuuuuus
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Sam 17 Fév - 18:51
Expéditeur: Nathan Davis
Date d'envoi:Mi mars


Pour nous mettre une raclée, il faudrait déjà que tu sois capable de tenir sur ton balai. Ma batte est tout aussi motivé pour te faire tomber. Si tu as besoin de réconfort après le match, je pourrais toujours faire un effort.

Tchusss

P.S. Je rêve de toi en secret, ça doit être pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Sam 17 Fév - 19:57
Expéditeur:Nathan Davis
Date d'envoi: Mi mars



Tricher ? Jamais. Mise sur ta vitesse aussi si tu veux avoir une chance. Parce que j’ai la sale impression que tu ne verras même pas la fin du match. Je t’apporterais le vif d’or de la victoire directement à l’infirmerie.

P.S. Tu m’as démasqué, princesse.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Lun 19 Fév - 2:58
Expéditeur: Nathan Davis
Date d'envoi: Mi mars


L'espoir fait vire, il parait. Un cognard qui t'arrives en pleine tête, ça ralentit, je t'assure. Mais je te laisse rêver encore un peu. Je ne voudrais pas que tes illusions s'envolent avant même d'avoir commencer le match
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Lun 19 Fév - 23:38
Expéditeur: Nate
Date d'envoi:Mi mars


Odgen, même si je vais avoir envie de m'étouffer avec un cookie après avoir dit ça, je reconnais enfin ta suprématie sportive en quidditch. Tu es le meilleur, je ne suis qu'un naze.

Enjoy. Ca n'arrivera plus jamais. Si tu montres cette lettre à quelqu'un, je te coupe le zizi pendant ton sommeil. Tchuuus
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Jeu 1 Mar - 18:36
Expéditeur: Godric Blavis
Date d'envoi:
début Mai.


Hey toi, je sais que tu vas sans doute faire une tête choquée sur à ce message mais l'heure est grave! J'ai un sondage à faire auprès de la population masculine de Poudlard!

Donc cher ami, quelle est la taille de ton phallus? Bien entendu, ces informations resterons confidentielles et anonyme quand je ferais paraître ce dossier qui prouvera que notre génération est sans conteste la mieux gaulée de l'histoire de l'humanité!

Aller Tchuss!
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  Mer 28 Mar - 17:22
Expéditeur:Nathan Davis
Date d'envoi:Juin


Parce que je suis un peu mauvais joueur sur les bords, et que j'ai très mal vécu que les Pouffy perdent contre les Serpy (je suspecte de la tricherie), je pense qu'il faudrait qu'on se fasse un 1 contre 1 un jour pour rétablir la suprématie. Je comprendrais que tu sois effrayé de te faire humilier, t'inquiète.

Bisous Princesse,
A très vite
Nate
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Gnar - Chouette de Leroy  
Revenir en haut Aller en bas
 
Gnar - Chouette de Leroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite Chouette
» [Mai] Byul Leroy
» Un chouette wagon scratchbuild
» Sous l'égide de la Chouette d'Argent {Fête}
» Chouette hulotte et parchemin[libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Admission à Poudlard :: Nos relations et nos aventures :: La volière-
Sauter vers: