AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mathéo - The lack was stronger than the reason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Mer 3 Jan - 23:55
The lack was stronger than the reason
24 Décembre 1978, une date normalement heureuse pour la plupart des gens le réveillon de noel, une date avec une signification supplémentaire pour Ayla Abbot qui fêtait là sa première année de couple. Malgré toute ses raisons d'être heureuse et de fêter la journée elle était chagrinée elle ne pouvait pas voir son chéri parti à l'université des sports à cause d'un foutu huis clos imposé à l'école pour évité à ses élèves de vivre la guerre grondant au dehors. cependant la jeune femme devenu brune pour l'occasion n'avait plus envie d'être protégée, du moins pas de cette manière elle voulait sentir les bras de Mathéo autours d'elle, elle voulait entendre ses je t'aime et pouvoir l'embrasser pour fêter ce réveillon de noel de la bonne manière et de ne pas être seule à déprimer dans cette journée qui l'année d'avant avait totalement chamboulé sa vie. L'aigle avait prit une décision importante et forte elle allait fugée pour la soirée, quitter l'école elle y arriverait sans doute en réfléchissant bien mais elle n'était pas certaine de pouvoir y revenir par la suite elle espérait que sa sortie se passe bien mais rien n'était écrit et elle prit sur elle. Prenant un sac avec des affaires plus plusieurs jours en cas de besoin elle quitta la tour à une heure ou tout le monde était dans la grande salle elle ne voulait pas se faire remarquée de peur que quelqu'un ne veuille la retenir et l'empêche de mettre son plan à éxecution.


Elle traversa le parc, entra dans la cabane hurlante et pria pour que le passage menant à Pré-Au-Lard ne soit pas bouché ce qui fut heureusement le cas, soufflant elle ressortie dans le village et alla se planquer dans les arbres, regardant au loin le village amoché par les mangemorts c'était terrible mais elle n'avait pas le temps de s'attarder là-dessus, il lui fallait partir et elle transplana heureuse d'être majeur et d'avoir passer son brevet de tranplanage dès son anniversaire passer sans ça elle aurait prit encore plus de risque. Arrivant dans Londres elle alla vite pour trouver l'endroit où habitait son petit ami elle ne connaissait pas bien les nouvelles règles donné pour les Londonniens sorcier mais elle ne voulait pas restée trois ans dehors cela ne lui apparaissait pas sécurisant et revoir Mathéo devenait de plus en plus préssant pour elle. Une fois arrivée elle eut enfin un sourire elle avait réussit à venir jusqu'ici il fallait qu'il soit là et qu'elle puisse le voir sinon elle n'allait pas pouvoir tenir le coup et refaire le chemin inverse c'était clair et net.


Prenant son courage à deux mains elle frappa à la porte dans l'attente qu'il vienne lui ouvrir, Ayla ressemblait pour le coup réellement à une petite fille peu sûre d'elle, depuis l'année dernière elle s'appuyait sur le brun et vivre une telle épreuve l'année où elle devait déjà vivre l'éloignement avec son petit ami était trop dure pour elle et elle l'avouait étant assez franche pour le faire.


I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Anciennement Slytherin, actuellement à l'école des sports de Londres. J'ai posté : 621 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 56 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Dim 21 Jan - 2:50

The lack was stronger than the reason

- Mathéo Collins & Ayla Abbot-


Parce que nos bêtises sont nos plus beaux souvenirs.

Les semaines s’enchainaient et se ressemblaient terriblement depuis que les mangemorts avaient pris le pouvoir et le contrôle du monde magique en Angleterre. Personne n’était à l’abri. Et désormais, les annonces de mort et de disparition mystérieuse étaient presque devenues quotidien dans les journaux. Mathéo passait désormais le plus clair de son temps dans son appartement. Il en sortait seulement lorsqu’il devait se rendre en cours ou à ses entrainements intensifs de Quidditch. Il faut dire que depuis son interrogatoire au Ministère de la magie, le jeune homme vivait dans la peur qu’il ne lui arrive quelque chose à lui ou à une personne proche à laquelle il tenait. Son ancien professeur de botanique avait été plutôt clair. S’il ne portait pas allégeance au mouvement, il risquait de s’en prendre à son entourage. Le jeune homme était torturé entre ses envies de découvrir, de connaître l’homme qui était son père, celui qui lui avait donné son propre sang et ses opinions, sa peur des forces obscures. Il était arrivé à un point où il ne savait pas ce qu’il devait ou pouvait faire. Assis à la table de la cuisine, devant lui était étalé des lettres du mangemort qui lui laissait entendre son impatience à prendre une décision.

La tête entre les mains, le garçon continuait d’essayer de trouver une solution qui ne blesserait personne. Parce qu’il ne voulait pour rien au monde qu’il arrive quelque chose à Ayla. Les mangemorts n’étaient pas idiots, et avaient des informations sur chaque personne qu’ils s’amusaient à faire chanter, ou à pousser sous la pression. Il était dans la ligne de mire. Tellement pris dans ses pensées ces derniers jours que le jeune homme ne remarqua que tard dans la journée quel jour c’était. Le réveillon de noël. Pour la plupart des gens, c’était une fête heureuse à passer en famille autour d’un bon repas. Et pourtant, cette année Mathéo se retrouvait tout seul dans son appartement. Ses pensées divaguèrent. Et il se rappela de ce qu’il s’était passé pour lui un an jour pour jour. Il avait passé son réveillon à une soirée organisé par le ministère en compagnie de sa petite amie. C’était ce soir-là où les choses étaient devenues officiel entre les deux adolescents. Quel bon souvenir. Il y a un an, jamais il n’aurait pensé que les choses allaient évoluer de cette façon. Jamais il n’aurait pensé se retrouver en couple avec une personne aussi formidable.

Mais la demoiselle était loin de lui aujourd’hui. Comme depuis quelques mois, elle était enfermée dans l’école de sorcellerie Poudlard. L’endroit était en quarantaine pour protéger les élèves. Il n’avait aucunes nouvelles. Le garçon n’avait pas envoyé de lettres de peur que celles-ci soient interceptées par des mangemorts, et qu’on se serve de ce lien contre lui. C’était réellement la dernière chose qu’il voulait. Mais alors qu’il n’attendait personne, il entendit quelqu’un frapper à sa porte. Immédiatement sur ses gardes, il attrapa sa baguette magique et se dirigea vers la porte. Il regarda prudemment par le judas pour regarder qui était là. Et il ouvrit de grands yeux ronds lorsqu’il aperçut sa bien-aimée. Sans même réfléchir, il ouvrit immédiatement la porte et prit la jeune femme dans les bras. Pas une seule seconde, il n’avait pensé à vérifier son identité, ou à se montrer prudent, trop excité de la voir la belle demoiselle devant lui. Il l’attira à l’intérieur avant de fermer la porte derrière eux.

– Comment tu as fait pour arriver jusqu’ici ?

Demanda le jeune homme. Mais avant même de laisser la demoiselle le temps de lui répondre, il l’attira à nouveau près de lui pour la serrer dans ses bras, et lui offrit un doux baiser. Quelle bouffée d’air frais que d’avoir la serdaigle ici à Londres dans son appartement. Ces dernières semaines avaient été tellement dur sans son soutien. Tellement content et excité, le garçon en avait totalement oublié les lettres qui trainaient sur sa table de cuisine, ne pensant pas à cacher tout cela pour ne pas inquiéter Ayla.

– Tu vas bien ? Personne ne t’as vu venir jusqu’ici ? Tu m’as tellement manqué si tu savais. Je suis réellement content de te voir.


Le jeune homme enchainait les paroles, gage de son excitation, sans toutefois laisser beaucoup de temps à la demoiselle d’en placer une.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Jeu 25 Jan - 23:06
❝ The lack was stronger than the reason ❞Mathéo Collins
Ayla avait besoin de voir son petit ami c'était tout, du coup elle était sortie de l'école qui était ultra sécurisée pour le moment elle avait jouée avec le feu en se sauvant de cette façon là alors que cela était dangereux et interdit mais elle en avait tellement besoin qu'elle avait arrêter de réfléchir pour une fois et elle avait suivit son cœur sortant de son cocon pour pouvoir arriver dans Londres. La petite blonde avait eut un peu de mal à trouver l'école des sports dans Londres et encore plus l'appartement du brun parce qu'elle avait l'adresse pour les courriers mais n'y avait jamais été du coup elle avait un peu tourné en rond dans la ville se dépêchant pour ne pas se faire attrapée seule dans les rues d'une ville plus aussi accueillante que d'ordinaire et au final elle avait trouver son chemin se retrouvant devant la porte de son chéri frappant avec le cœur battant à tout allure à l'idée de pouvoir le revoir et de pouvoir aussi le serrer à nouveau dans ses bras c'était long trop long sans lui et encore plus quand elle ne pouvait pas avoir de ses nouvelles alors qu'il était potentiellement en danger.


Quand la porte s'ouvrit elle fut tirer dans l'appartement et dans des bras chaud qui lui faisait du bien elle pouvait reconnaître cette odeur et cette chaleur les yeux fermé et elle en profitait allègrement ne boudant pas son plaisir d'être là dans les bras de son chéri aujourd'hui elle avait tellement prit sur elle qu'elle méritait bien cette étreinte qui lui faisait du bien et qui la calmait instantanément, elle entendit la question du brun qu'elle avait bien entendue pressentis il n'était pas sans savoir l'état de huis clos de Poudlard et devait être étonné de voir la blondinette ici chez lui alors qu'elle aurait dû être bouclée dans son château la protégeant de tout soucis. " Je me suis sauvée... Par un passage secret, j'ai fait des devoirs en échange de l'info et je me suis faite la malle je tenais plus là-bas enfermée sans rien savoir à devoir faire semblant que la vie continuait comme si de rien n'était"

Et d'un coup elle eut la peur sans doute stupide de déranger son petit ami il avait peut-être des choses à faire et pas l'envie de voir la Serdaigle débarqué à l'improviste, depuis l'histoire avec Jaylin et Tristan la confiance en elle d'Ayla avait refait une petite chute et elle doutait désormais de son idée de venir ici plutôt que de tenter un énième courrier pour avoir des nouvelles de Mathéo. " Je te dérange pas hein ?" Là il pourrait sans doute se rendre compte de l'état émotionnel d'Ayla qui ne le lâchait pas et qui ne reculait pas tenant à resté proche de lui comme si reculé allait le faire disparaître à nouveau.


" Je vais bien oui, et toi il ne t'ont rien fait dis moi ? Je ne pense pas j'ai fait assez attention je n'ai jamais été aussi paniquée à l'idée de devoir marché dans Londres j'espère que tout ceci finira bien vite. Tu m'as manqué aussi je ne pouvais pas ne pas venir aujourd'hui, plus que les autres jour" Ils étaient là de nouveaux ensemble et totalement submergé par leur émotions n'arrêtant pas de parler et de se toucher comme pour s'assurer que tout cela était réel, pouvoir entendre qu'elle lui avait manquer était un bonheur indescriptible pour l'aigle qui avait tellement souffert de l'éloignement et qui avait souvent eut la frousse que cela ne soit pas le cas de l'ex Serpentard.


" Alors dis moi cette vie ici ? Avant les mangemort bien sur je doute qu'après sa à été plus compliqué ?" La belle voulait en savoir plus elle ne pouvait pas restée dans le flou elle avait tellement peur pour son chéri qu'elle c'était fait tout un tas de film dans son lit le soir bien au chaud dans la salle commune des Serdaigle.
©️ 2981 12289 0

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Anciennement Slytherin, actuellement à l'école des sports de Londres. J'ai posté : 621 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 56 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Mer 14 Fév - 18:05

The lack was stronger than the reason

- Mathéo Collins & Ayla Abbot-


Parce que nos bêtises sont nos plus beaux souvenirs.

Perdu dans ses pensées, Mathéo avait sursauté en entendant quelqu’un frappé à sa porte. Il n’attendant personne. A vrai dire, peu de personnes venaient lui rendre visite ici. Surtout depuis que les mangemorts avaient pris le contrôle du gouvernement anglais. Le jeune homme se terrait dans ses deux pièces tout en essayant de ne pas perdre la tête. Il avait peur évidemment. Il serait fou de ne pas avoir peur de ce qui se passait à l’extérieur. Surtout après la convocation au Ministère. Il s’y était rendu pour prouver son statut de sang, et ne pas devoir se terrer chez lui. Mais finalement, tout cela avait eu l’effet inverse sur lui. Il était tombé avec l’un de ses anciens professeurs qui lui avait proposé un dilemme. Enfin plus ou moins. Il l’avait surtout menacé pour le forcer à prêter allégeance aux forces du mal, utilisant le père biologique du jeune homme comme appât. Depuis, il avait reçu des lettres. Il n’avait rien fait encore. Il n’avait pas rejoint les mangemorts, il était totalement perdu entre son envie de rencontrer son père et son intégrité. Alors la seule solution qu’il avait trouvée pour le moment était de se barricader chez lui. Avec un peu de chance, ici, il serait en sécurité. Bon, après tout si les mangemorts voulaient vraiment venir après lui, il ne serait sans doute pas compliqué pour eux de retrouver son appartement et de débarquer. Mais en soit, il se sentait plus à l’abri ici, qu’à se promener dans les rues de Londres.

Quand quelqu’un frappa à la porte, le jeune homme fut donc surpris. Si surpris qu’il en oublie de ranger les différentes lettres de menace et d’indication qu’on lui avait envoyé. Il se dirigea vers cette porte. Et quand il l’ouvrit, il découvrit sa petite amie, en chair et en os, juste devant lui. Alors qu’elle lui sautait dessus, et qu’il la serra dans ses bras, une horde de questions traversa sa petite tête. Mais comment pouvait-elle être devant lui alors que Poudlard était en huit clos, fermé et interdit d’accès pour le monde extérieur. C’était dangereux dehors et ce n’était pas pour rien qu’ils avaient enfermés les élèves au château. Pourtant contre toute attente, Ayla avait su se jouer des systèmes de sécurité pour s’échapper et arriver jusqu’à son appartement. La demoiselle lui donna donc quelques réponses à sa première interrogation.

– Tu t’es mis en danger en sortant du château. Ce n’est pas anodin ce huit-clos mis en place, la mort rode à tous les coins de rues, c’est terrifiant. Mais je suis tellement content de te voir, et de savoir que tu es saine et sauve.


Elle s’était mise en danger en sortant des protections de l’école, et Mathéo ne savait pas comment il aurait réagi s’il avait appris que quelque chose lui était arrivé. Mais heureusement, il n’aurait pas à le savoir, puisque la demoiselle était désormais avec lui. Elle avait surement eu de la chance de ne pas tomber sur une horde de mangemort. Finalement après s’être retrouvé et être tombé dans les bras l’un de l’autre, la demoiselle lui demanda si elle ne le dérangeait pas. Non en soit, elle ne le dérangeait pas. Sa compagnie était bien meilleure que celle de lettres de menaces après tout. Mais il n’avait pas non plus envie d’ennuyer la demoiselle avec ces problèmes. Il ne voulait pas gâcher ce moment de retrouvailles.

– Non pas du tout. J’abandonnerais n’importe quelle activité pour avoir un petit moment avec toi. Je faisais juste du tri dans mes papiers.

Répondit-il en ne donnant que peu d’information sur son activité. Ils n’avaient pas besoin de se concentrer sur cela aujourd’hui. Surtout que le jeune homme avait encore pleins de questions à poser à sa belle petite-amie. Ils avaient du temps à rattraper. Après tout, cela faisait maintenant quelques mois qu’ils ne s’étaient pas vus. Et la chaleur de ses bras et de ses baisers réchauffaient le cœur de l’ancien Serpentard. La demoiselle se décida donc à répondre à tous les questionnements de Mathéo.

– Non, juste une convocation au Ministère, rien de plus. Je ne sors pas beaucoup, justement pour éviter des risques inutiles. Tu aurais du m’envoyer un hibou, je serais venu te chercher. C’était le meilleur jour pour venir.

Répondit-il. Oui car aujourd’hui un an s’était écoulé depuis le bal des sorciers le soir de noël. Oui un an, jour pour jour, les deux tourtereaux s’étaient réellement rapprochés, et cette date marquait le début d’une jolie histoire. Se retrouver en cette date était réellement important pour l’un comme pour l’autre.

– Plutôt sympa. Je pouvais jouer au quidditch tous les jours, j’avais des cours réellement intéressant sur l’histoire, sur les techniques. C’était intensif mais réellement ce que j’aimais. Maintenant c’est plus compliqué c’est clair. Et toi à Poudlard ?


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Mer 14 Fév - 22:56
❝ The lack was stronger than the reason ❞Mathéo Collins
Débarqué au milieu de Londres alors que la ville était sous le pouvoir des mangemorts n'était sans doute pas la chose la plus intelligente qu'avait déjà faite Ayla mais pour une fois elle avait arrêtée de réfléchir et d'être raisonnable pour suivre son coeur et répondre à ce besoin de présent de revoir son petit ami qui lui manquait bien trop. Et puis elle était arrivé sans heurt jusque là c'était donc une mission réussie et elle n'avait pas à regretter son choix, elle se sentait tellement mieux d'avoir le visage du brun en face du siens et de pouvoir s'assurer qu'il allait bien qu'il était en vie et qu'il n'avait pas de soucis à cause des mangemorts. Elle avait réussit à trouvé l'appartement du brun toute seule et avait rapidement fini dans ses bras ayant besoin d'un contact physique pour se rassurée complètement et ne plus agir comme si la mort planait autours de leur tête alors que cela était totalement le cas, mais il fallait mieux l'oublier de temps en temps pour ne pas finir complètement fou.

Folle Ayla l'était un peu devenue quand elle était enfermée à Poudlard ne supportant pas de se sentir complètement prisonnières d'un endroit qu'elle avait autant apprécié auparavant et cela lui avait porter un coup au moral, quand elle c'était rendue compte qu'elle avait réussie à sortir elle avait ressentit un profond soulagement, retrouvée la liberté même si elle n'était pas complète faisait un bien fou chose que ne pouvait sans doute pas comprendre le brun ne vivant pas la situation de la même manière que la jeune femme lui étant bloqué d'une autre façon, sans doute tout aussi bloqué que pouvait l'être Ayla mais tout en pouvant quand même sortir en suivant les règles des mangemorts.


" Pour une fois que j'écoute mon cœur et pas ma tête oui je dois dire que je me suis mise en danger mais je ne le regrette pas. Le huis clos me rendait folle, je ne le supportait plus je me sentais de nouveau prisonnière et je ne pouvais plus le supporter. J'ai vu ça oui mais j'ai réussie à arrivée sans embûche mon cerveau m'as aidé. J'avais aussi tellement besoin de te voir et de voir de mes propres yeux que tu était vivant et en bonne santé" La blonde espérait juste ne pas débarqué au mouvement moment et qu'il n'était pas occupé et pas disponible pour la voir parce qu'elle doutait souvent de ce qu'il fallait faire ou ne pas faire comme elle avait beaucoup hésité à lui envoyé un hibou avant de venir et finalement elle n'avait rien envoyé ce qui pouvait peut-être poser soucis à Mathéo qui devait avoir des choses à faire.


Mais l'ex Serpentard l'avait vite rassuré sur le fait qu'il ne faisait rien de bien intéressant, du tri dans le courrier étalé sur la table qu'elle pouvait voir derrière elle, et cela ne semblait pas avoir beaucoup d’intérêt pour le garçon qui semblait ravi d'avoir une échappatoire pour ne pas s'en occuper toute de suite. C'était une bonne chose parce que l'aigle ne souhaitait pas repartir à peine arrivée il lui avait bien trop manqué pour qu'elle puisse faire ça et elle était toute à faite capable de pouvoir détourner le brun de son courrier. " J'espère parce que tu réussira pas à me faire débarrasser le plancher d'aussitôt, des papiers c'est toujours la misère tu en as reçut beaucoup dit donc tu as déjà des admiratrices qui t'écrivent ?" Ils en avaient plaisanter avant en imaginant la situation et elle faisait ressortir cette blague pour oublier un peu la misère du monde dehors.


Et l'étudiant lui parla d'une convocation au Ministère et après il avait été tranquille avec les mangemorts et cela la rassurait elle ne voulait pas qu'il soit embêté et qu'il n'ai eut qu'une simple convocation était une bonne chose cela signifiait qu'ils n'avaient rien contre lui et qu'il était tranquille même si avouait qu'il ne sortait pas trop pour ne pas prendre de risque ce que la blondinette voulait bien comprendre. Personne ne voulait trop se faire remarquer dans ce genre de cas c'était mieux de faire profil bas pour pouvoir avoir la vie sauve. " C'est bien qu'ils ne t'ai pas embêté plus que cela je suis un peu rassurée pour le coup. Dans ce genre de situation il vaut sans doute mieux oui faire profil bas et attendre que ça passe. Je voulais te faire une surprise j'ai beaucoup hésité à envoyé ou non un hibou et finalement j'ai choisit de ne pas le faire je suis désolée j'aurais du... Une date importante méritait que j'agisse en bonne adolescente"


Après tout on ne fêtait pas ses un an de couple tout les jours et pour des jeunes c'était un cap important à passer, le mieux étaient donc d'être ensemble en plus c'était le réveillon de noël et on ne pouvait pas faire ça seul comme l'aurait sans doute fait Mathéo si elle n'était pas venue. Ayla lui avait poser des question sur son cursus scolaire afin de savoir si il était heureux de son choix ce qu'il semblait confirmer. " Je suis heureuse d'apprendre que tu est heureux de ton choix, ça reviendra ce que tu aimais ils ne resteront pas au pouvoir bien longtemps je ne peux pas le croire ou l'imaginer. Poudlard c'est devenue compliqué on devient un peu tous barge bloqué là-dedans la colère gronde" Et cela n'aidait pas l'aiglonne a être bien.
©️ 2981 12289 0

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Anciennement Slytherin, actuellement à l'école des sports de Londres. J'ai posté : 621 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 56 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Jeu 15 Fév - 4:08

The lack was stronger than the reason

- Mathéo Collins & Ayla Abbot-


Parce que nos bêtises sont nos plus beaux souvenirs.

Il ne fallait absolument pas se méprendre, Mathéo était réellement heureux d’avoir Ayla avec lui, ici chez lui. Il n’aurait pas pu être plus content de voir sa petite amie, après des mois passé loin d’elle. Mais évidemment, il s’inquiétait de comment la jeune femme avait fait pour arriver jusqu’ici. Car le monde magique n’était plus ce qu’il était, les rues n’étaient pas aussi sûres qu’elles avaient pu l’être, et les personnes parcourant les rues étaient loin d’être tous des gens fréquentables. Il devait pour autant voir le bon côté des choses, si elle était maintenant dans son appartement, c’est qu’elle n’avait rencontré personne de mauvais. C’était qu’elle avait réussi son pari de le retrouver sans mettre sa propre vie en danger. Si il était évidemment surpris de la voir débarquer, dans un certain sens il ne l’était pas tant que ça. Il connaissait bien Ayla, et il s’était souvent douté qu’être enfermé devait beaucoup lui poser. Elle avait besoin de liberté, elle avait besoin de pouvoir bouger, de pouvoir être proche des personnes qu’elle aime, et ce huit clos l’en avait trop longtemps empêché. Ayla devait revivre en goutant ce petit bout de liberté. Mathéo ne pouvait pas trop la comprendre. Lui se sentait également enfermé, mais c’était aussi son choix de rester chez lui, pour ne pas se mettre en danger, maintenant plus que jamais, surtout avec les différentes lettres de menaces qu’il avait reçu ces dernières semaines.

Mathéo avait voulu lui faire comprendre à quel point ce qu’elle avait fait été dangereux pour elle. Mais évidemment sa petite amie n’en faisait qu’à sa tête. Il comprenait pourquoi elle pensait que ça en valait la peine. Maintenant qu’elle était avec lui, il pouvait toujours la protéger des dangers de l’extérieur. Du moins, il l’espérait.

– Tu n’as pas croisé des gens louches en chemin ? Je le suis, a vrai dire, je ne peux pas trop me mettre en danger en restant dans mon canapé.

Répondit-il en faisant une tentative d’humour. Même si ce n’était pas réellement le cas. Il était en danger plus qu’il ne voulait le dire à sa petite amie. Et le fait qu’il soit en danger, la mettait elle aussi en danger sans qu’elle ne le sache.

Ayla avait eu dans un premier temps peur de le déranger, mais Mathéo la rassura, lui faisait comprendre qu’il ne s’occupait que de papiers, et qu’il ne voulait être avec personne d’autre qu’elle. Encore une fois, il avait laissé les détails de ce qu’était vraiment ces « fameux papiers » de cotés. Il ne voulait réellement pas l’impliquer dedans. Parce qu’il ne voulait pas l’inquiéter dans un premier temps, et il ne voulait pas gâcher leur moment de retrouvailles. Il avait envie que leur anniversaire soit tout simplement parfait. Et parler de menaces n’avait rien de parfait. Ayla usa un peu d’humour pour alléger la situation.

– Et je n’ai absolument pas envie que tu débarrasses le plancher, bien au contraire. J’ai réellement envie que tu restes, et qu’on puisse profiter de ce moment. Haha … hum … oui exactement, tu n’imagines pas le nombre de groupies qui m’écrit tous les jours.

Lança le jeune homme avec un sourire en coin. Il usait lui aussi un peu d’humour, elle comprendrait très vite que ce n’était pas réellement le cas. Mais Mathéo se sentait de plus en plus mal à l’aise avec cette histoire. Il aurait préféré changer de sujet, mais tout le ramenait finalement aux lettres de menaces qu’il avait reçu. Et il avait réellement l’impression de mentir à Ayla. Surtout quand il venait de lui dire qu’il avait été plutôt tranquille après sa convocation au Ministère. Car non ce n’était pas le cas. C’était depuis ce moment que l’horreur avait commencé pour lui. Depuis ce moment qu’il était en contact avec des mangemorts, qui usaient de toutes les méthodes pour l’obliger à leur prêter allégeance. Il ne pouvait pas lui mentir plus longtemps. Parce que ce n’était pas juste. Parce qu’il l’aimait, et parce qu’il n’avait réellement pas envie d’être malhonnête avec elle. Elle était la personne qui comptait le plus pour lui, elle était celle avec qui il voulait tout partager, même le pire.

– Tu as vraiment bien fait de venir Ayla mais … Il faut que je te dise quelque chose. Les choses n’ont pas été aussi simples avec ma convocation au Ministère.


Commença le jeune homme, avant de marquer une courte pause.

– Ma mère est une moldue, et comme mon père s’est barré quand j’étais jeune, ils n’avaient pas réellement de traces de mon sang. Les lettres que j’ai reçu là-bas, ce ne sont pas des lettres de fan mais … des menaces en quelque sorte. Je suis désolé, je ne voulais pas t’en parler, je ne voulais pas gâcher ce moment, mais je ne veux pas te mentir non plus.

Ajouta le jeune homme. Peut-être aurait-il du se taire pour que ce moment entre eux soit totalement magique. Mais avec ça sur la conscience pendant tout le temps où Ayla serait resté, il savait qu’il n’aurait pas pu être à l’aise face à ses mensonges, et ses pensées. Mais cela ne changeait rien au fait que cela faisait maintenant un an que les deux tourtereaux avaient commencé leur belle histoire. Un an, jour pour jour, et ils en avaient fait tous les deux du chemin ensemble depuis. Ce souvenir était merveilleux dans l’esprit de Mathéo. Et il espérait grandement qu’ils auraient encore de nombreuses années tous les deux. Parce qu’elle était celle qu’il voulait, elle était celle qu’il voulait à ses côté le jour où il réaliserait ses rêves. Le jeune homme lui confia à quel point il était heureux dans son choix, dans son orientation, dans son école. Il n’y avait presque pas d’ombres au tableau de ce côté-là.

– La seule chose qui me manque ici, c’est toi en fait. Mais j’espère que tu as raison, j’espère qu’ils ne resteront pas longtemps au pouvoir, on ne peut pas vivre comme ça, dans la peur chaque jour. Il faut que vous teniez le coup là-bas. Le bon côté des choses, c’est que vous êtes en sécurité, Dumbledore ne laissera pas Tu-sais-qui et ses adeptes approcher du château.

Mais il comprenait que les élèves puissent en avoir assez de cet enfermement.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Sam 3 Mar - 23:35
❝ The lack was stronger than the reason ❞Mathéo Collins
Retrouver son chéri lui faisait un bien fou mais elle ne voulait pas tomber au mauvais moment non plus, n'ayant pas prit la peine de le prévenir de son arrivée pour lui faire une totale surprise lié à la date du jour qui était un peu leur anniversaire, mise en couple qui était un tournant important dans leur vies. Mais le garçon ne semblait pas avoir fait le rapprochement entre la date et la venu de la jeune femme il semblait un peu perdu et la jeune femme savait que vivre dans Londres avec la guerre dehors n'était pas simple pour tout le monde et cela semblait perturber un peu Mathéo ce qui inquiétait un peu la blondinette qui ne voulait pas voir son copain aller mal. Pour elle cela avait été un peu pénible mais sans plus parce qu'elle était protégée par les murs épais de l'école et qu'elle pouvait avoir régulièrement des nouvelles de sa mère ce qui la rassurait beaucoup et lui permettait de tenir le coup s'inquiétant seulement pour son petit ami mais pour lui cela devait avoir été plus difficile comme le prouvait les questions qu'il lui posait parlant des gens louches qu'elle aurait pu croiser dehors en venant jusqu'à chez lui mais Ayla n'avait croiser personne et s'en était bien sortie pour le coup ne sachant pas sur qui elle aurait pu tomber lors de sa balade même si elle n'aurait pas eut beaucoup de soucis vu que son sang n'était pas totalement impur.

" Je n'ai croisé personne je dois avoué que ça m'as fait bizarre de ne pas avoir croiser de gens dans les rues de Londres normalement on à toujours plein de gens qui marche vite et là rien du tout. Je préfère te savoir en sécurité sur ton canapé de toute manière c'est bien de ne pas se mettre en danger parce que de tout manière on ne peut pas faire grand chose pour changer les choses" Ils n'étaient que des jeunes après tout et si tout les adultes ne pouvaient pas changer les choses qui durait depuis plusieurs mois maintenant eux n'allaient pas pouvoir faire grand chose du haut de leur jeune âge et de leur niveau de magie n'ayant pas terminé leur études même si Mathéo était partis en étude supérieur depuis la rentrée de Septembre.

Ayla avait peur de gêner du coup elle fit part de sa peur à son petit ami voulant un peu être rassuré depuis une dispute avec son cousin Tristan et Jaylin sa meilleure amie le manque de confiance de l'aigle était un peu revenue à la charge, et elle avait de nouveau le besoin d'être rassuré sur tout et tout le temps et pourtant elle ne voulait pas laisser ce genre de peur revenir surtout pas pour gâcher ce genre de moment de retrouvaille qui était normalement un moment de bonheur et qu'elle avait l'impression de gâcher en ayant ce genre de réaction qui était normalement passer depuis longtemps, Mathéo ayant réussit à la calmer à ce niveau là mais tout étant revenu à la surface après une séparation forcé. " Alors je reste là et tu ne te débarrassera pas comme ça de moi, on va laisser les groupies de côté j'ai très très envie de te faire un bébé là tout de suite et je me retiens vraiment de le faire" Si avec ça elle le faisait pas flipper elle était réellement une cruche quand elle s'y mettait déjà qu'il n'était pas à l'aise quand elle avait parler des lettres cette phrase n'allait pas arranger les choses et la blonde mit sa main devant sa bouche tout en se mordant les lèvres.

Au final l'impression de malaise d'Ayla se confirma avec les mots suivant du garçon il était heureux de la voir mais il y avait un mais et cela elle s'y attendait un peu ayant sentit qu'il n'était pas totalement en confiance. Il lui parla des lettres et elle y jeta un coup d’œil comme si les bouts de papier sur la table allait les attaquer d'un moment à l'autre écoutant les paroles du brun sans l'interrompre étant complètement heureuse de voir qu'il lui faisait confiance et qu'il avait choisit de ne pas lui mentir, même si elle avait peur de ce qu'il était entrain de dire elle ne voulait pas qu'il ai des problèmes et si il risquait d'en avoir elle n'allait pas pouvoir repartir elle le savait elle se sentirait trop mal. " Je sentais bien qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas comme à l'ordinaire au moins mes sens ne me trompe pas" Bon maintenant elle devait garder son calme et raisonner comme une aigle pour pouvoir être une aide et un soutient pour son petit ami c'était son rôle à elle de prendre les choses avec calme et réflexion elle était l'érudit du duo, et là elle devait jouer son rôle de soutient alors qu'elle était totalement morte de trouille. Elle approcha donc posant sa main sur la joue du brun avant de prendre la parole ayant besoin d'un contact pour ne pas se mettre à trembler comme une feuille. " Qu'est-ce qu'il te dise là dedans ? Quoi qu'ils disent ne cède pas Mathéo tu est un sorcier ils n'ont rien à dire là-dessus et rien à te demander pour pouvoir le prouver tu en ai un que ton père soit un sorcier de sang-pur de sang-mêlé ou un né moldus tu est un sorcier. Tu ne gâche rien je préfère savoir que de te sentir mal à l'aise sans pouvoir comprendre pourquoi là au moins je suis fixé et je peux t'aider à géré tout ça aussi bien que possible même si je suis un peu perdue face à tout ça"

Dans quelques mois la jeune femme ne serait plus à Poudlard et leur histoire prendrait un nouveau cap ils seraient tout les deux totalement libre de leur mouvement et de leur vie et ça cela changerait tout mais pour le moment ils devaient simplement profiter de leur soirée pour leur première année ensemble. Ils devaient encore tenir un peu sans pouvoir se voir tout les jours mais la belle savait qu'ils seraient capable de traverser tout ça parce qu'ils avaient tenu le coup malgré le huis-clos et l'obligation de ne pas se voir et de ne pas réellement pouvoir s'écrire c'était un gros cap pour un jeune couple, ils n'étaient après tout que des adolescents ils auraient pu craquer mais non ils étaient ensemble se soir réunie par l'envie de la blonde ne pas lâcher et ne pas laisser les aléas de la vie lui voler ses moments important. " Bientôt on pourra être ensemble on a fait la moitié de l'année maintenant on va tenir le reste de mon année à Poudlard et ensuite je serais libre de venir te voir tout les jours et je le ferais avec une énorme joie. On espère tous enfin tous ceux du bon côté, tout le monde doit tenir le coup même si cela devient réellement dur pour moi en tous cas de pouvoir tenir sans aucune liberté et ayant la peur d'apprendre la mort d'un proche. Dumbledore nous coupe de tout il ne prend aucun risque à ce niveau là c'est clair et net mais nous on étouffe et même si c'est pour notre bien on a envie de sortir c'est sans doute égoïste" Et Ayla se sentait souvent coupable de pensée comme ça mais l'enfermement n'était pas pour elle. " Mais là je suis avec toi et je me sens bien alors je vais oublier tout ça"
©️ 2981 12289 0

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Anciennement Slytherin, actuellement à l'école des sports de Londres. J'ai posté : 621 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 56 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Mer 14 Mar - 16:42

The lack was stronger than the reason

- Mathéo Collins & Ayla Abbot-


Parce que nos bêtises sont nos plus beaux souvenirs.

Voir arriver Ayla devant sa porte était réellement une chose à laquelle il ne s’attendait pas. Avec tout ce qui se passait dans le monde magique en ce moment, il ne faisait pas bon de se balader seul dans les rues de Londres. Poudlard était d’ailleurs censé être en quarantaine, personne ne pouvait ni rentrer ni sortir. Et pourtant la Serdaigle était arrivé jusqu’à son appartement, ce qui prouvait bien qu’elle avait été assez maligne pour trouver un moyen. Elle devait réellement en avoir marre de se retrouver enfermer. Le jeune homme était tellement heureux de la voir qu’il ne pouvait même pas mettre des mots sur ses sentiments. Cela faisait des mots qu’il ne communiquaient que par lettre, sans jamais pouvoir se voir, se toucher, ou se parler de vive voix, et cela avait clairement touché l’ancien Serpentard, qui s’était un peu retrouvé seule avec sa propre solitude. Il s’était rendu compte à quel point il avait besoin de sa petite amie dans sa vie. Sans elle, c’était compliqué. Mais il allait devoir encore tenir quelques mois, la fin de la scolarité de la jeune femme pour pouvoir la voir à nouveau beaucoup plus souvent. Evidemment même s’il était heureux de voir sa bouille, l’anxiété monta tout de même en lui. Le chemin pour arriver jusqu’ici aurait pu être semé d’embûches, et la dernière chose que Mathéo voulait c’était que la jeune femme risque sa sécurité pour venir le voir. Mais après tout, si elle était arrivé jusqu’ici, cela voulait surement dire qu’elle n’était pas tombé sur des personnes louches, voir pire des mangemorts. Elle lui apprit qu’elle n’avait croisé personne. Les rues de Londres étaient souvent désertes en ce moment. Les seules personnes qui s’y trouvaient étaient en général des personnes que l’on ne voulait pas réellement croisé. Mathéo pouvait comprendre que cela ait pu choquer la demoiselle. Après tout, c’était tellement différent des rues joviales et pleines de vies dont ils avaient l’habitude. Mathéo la rassura à son tour en lui expliquant qu’il ne se mettait pas en danger à rester sur son canapé. La demoiselle était rassurée, et puis comme elle le disait, ils ne pouvaient pas faire grand-chose à leurs échelles.

– L’ambiance est étrange, c’est comme si la capitale s’était transformé en ville fantôme. Il ne fait pas bon de rester dehors trop longtemps. Je te raccompagnerais quand tu voudras retourner à Poudlard.

Déclara le jeune homme. Dans sa tête, il était hors de question de laisser sa petite amie faire le chemin inverse toute seule. Si elle avait eu de la chance en venant, il préférait être sur de sa sécurité quand elle repartirait. Ils ne pouvaient rien faire. Lui, étudiant à l’école des sports, et elle, élève de Poudlard. Comment pouvaient-ils changer le monde si même des adultes avec de bonnes intentions n’y arrivaient pas. La seule chose qu’ils pouvaient faire c’était essayer de rester en sécurité, et supporter du mieux possible cette situation.

La demoiselle semblait avoir peur de le gêner, puisqu’elle était arrivée à l’improviste sans le prévenir. Mathéo ne voulait surtout pas qu’elle soit embarrassé, il n’y avait absolument aucune raison, il était réellement heureux de la voir. Et il pouvait lâcher tout ce qu’il faisait rien que pour profiter du moment à ses côtés. Parce qu’après tout, aujourd’hui, cela faisait maintenant un an que la relation entre les deux jeunes avaient commencés. Il s’en était passé des choses en douze mois, et ils avaient, tous les deux, tellement évolués, depuis qu’ils s’étaient rencontrés sur ce terrain de quidditch. Désormais, l’ancien Serpentard ne pouvait même plus imaginer sa vie sans la belle blonde. Ce moment de retrouvailles était un pur bonheur pour le garçon, et il la rassura immédiatement. Non elle ne le dérangeait pas, et elle ne le dérangerait jamais. La jeune femme lui répondit avec humour qu’il ne se débarrasserait pas d’elle, et qu’ils allaient laisser les groupes de côtés. Oui parce que le jeune homme avait pour le moment caché la réelle nature des lettres qu’il avait reçut, se contentant de donner raison à une supposition de sa petite amie. Il ne voulait pas l’inquiéter, mais en même temps, il se sentait aussi mal à l’idée de lui mentir. Pour autant, la phrase qu’elle prononça ensuite lui fit ouvrir de grands yeux, et le surprit grandement. Venait-elle réellement de lui dire qu’elle voulait lui faire un bébé maintenant ? Comme d’habitude, du rouge vint colorer les joues du jeune homme, et forcément il commença à bégayer pour lui répondre.

– Je … euh … un bébé ? Tu sais, je suis pas sûr que cette étape est la prochaine qu’on devrait franchir. Je veux dire …

*Relax, c’était une image à prendre au second degré, elle veut pas te faire un môme maintenant triple idiot.*

Ce malaise qui régnait dans la pièce n’était pas dû à ce que venait d’exprimer la jeune femme, mais venait simplement de Mathéo. Il était coincé entre l’envie de protéger la jeune femme, et la culpabilité de lui mentir. Finalement le garçon prit la décision de tout lui avouer. Cela ne servait à rien de lui cacher, surtout que ça lui pesait réellement. Alors il lui parla de ces fameuses lettres qui n’étaient pas des lettres de fans, mais des menaces venant des mangemorts. Il essaya de lui expliquer pourquoi : à cause de son sang. La jeune femme approcha sa main sur la joue du garçon, comme pour le rassurer. Ce contact lui réchauffa le cœur, et il fut rassuré de voir qu’elle n’était pas en colère contre lui. Elle lui demanda évidemment ce qu’ils lui disaient dedans, et lui conseilla de ne pas céder. Il ne l’avait pas fait, pas pour le moment en tout cas, c’était bien pour cela qu’il se terrait dans son appartement, en ayant peur de sortir. Mais il ne savait pas s’il pourrait continuer à faire la sourde oreille pendant encore longtemps. Après tout, ils pouvaient débarquer à tout moment chez lui, non ?

– Des menaces, des possibles attaques sur ma famille ou sur les personnes auxquels je tiens, des menaces de torture aussi. Ils ont le pouvoir entre leurs mains, s’ils décident que je ne mérite pas le statut de sorcier, je ne peux rien faire … Est-ce que Callaghan est toujours en poste à l’école ?

C’était l’une des questions qui lui brûlaient les lèvres évidemment. Parce que c’était ce type qui avait conduit son interrogatoire, c’était ce type qui avait commencé à le menacer, et à le pousser à porter allégeances aux forces du mal. S’il enseignait toujours au château, Ayla n’était pas en sécurité à l’intérieur. Et s’il lui arrivait quelque chose à cause de cette pourriture, il ne s’en remettrait réellement pas.

Finalement le jeune homme commença à exprimer ses sentiments sur le manque qu’il ressentait de ne pas pouvoir être avec la demoiselle. Il aurait voulu qu’elle reste ici, qu’elle soit avec lui, et qu’ils puissent passer cette épreuve ensemble. Il espérait également qu’elle ait raison et que les mangemorts n’allaient pas rester au pouvoir longtemps. Il avait peur en permanence pour sa propre sécurité, et pour celle des personnes à qui il tenait. La demoiselle, comme à son habitude, le rassura de sa voix calme et douce.

– J’ai réellement hâte que cette année se finisse. Je comprends, ça doit pas être facile d’être interdit de sortie. Moi qui pourrais si je le voulais, je m’enferme moi-même ici tellement l’extérieur fait peur. Tu dois tenir le coup aussi, et même si c’est compliqué, tu sais que tu peux toujours m’envoyer un hibou.

Répondit-il. L’important c’était que les deux se sentent bien maintenant qu’ils étaient ensembles. Assis sur le canapé, le jeune homme attira la demoiselle pour la prendre dans ses bras. Il avait besoin de ce contact avec elle. Il lui offrit un doux baiser avant de reprendre la parole.

– Je t’aime.

Parce que c’était dans ces genres de moment qu’on avait réellement besoin de le dire et de s’assurer que l’autre connaissait réellement nos sentiments.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Ven 16 Mar - 16:03

The lack was stronger than the reason

ft Mathéo Collins | Ayla Abbot

Tout était un peu bizarre au delà des murs de l'appartement du garçon cela avait d'ailleurs fait bizarre à Ayla qui était rentrée à Poudlard alors que la ville était très vivante et très joyeuse ce qui n'était plus le cas. Elle était d'ailleurs bien heureuse d'être arrivée à destination et de pouvoir retrouver son petit ami le voir lui faisait un peu oublier le huis-clos et les rues vide et sinistre qui ne faisait pas du bien au moral de la jeune blonde qui était sensible à ce genre de chose mais qui ne souhaitait pas trop le montrer pour ne pas gâcher leur retrouvaille qu'elle souhaitait heureuse.  Mais elle se rendit compte que cela allait être un peu difficile le brun semblant particulièrement inquiet de la voir ici et de savoir qu'elle était venue seule et Ayla avait un peu l'impression d'avoir fait une bêtise alors qu'elle avait voulue bien faire en venant le voir pour leur première année de couple. " J'avais transplané non loin de là j'avais pris une ruelle que je connaissais mais je n'étais jamais venue à l'école des sports alors je ne pouvais pas transplaner juste devant. Mais tu sais tu n'as pas besoin de sortir si cela est dangereux je peux restée là et me cacher pendant plusieurs jours" Parce que dans le fond elle n'avait pas vraiment envie de rentrée à l'école de magie et l'idée de reprendre cette routine d'enfermement lui faisait réellement peur et ne lui donnait pas du tout envie de rentrée à aucun moment.

Une fois un peu rassurée sur le fait qu'elle n'était pas de trop et qu'elle n'avait pas commise une grosse boulette en venant ici sans prévenir la jeune vu un peu plus libéré et donc un peu plus joyeuse elle faisait des blagues et tentait de rendre l’atmosphère un peu plus légère parce qu'elle sentait que le brun était tendu quoi qu'il lui dise en tentant de faire comme si de rien était Ayla n'était pas aveugle et pas non plus totalement cruche elle connaissait Mathéo depuis une année désormais et savait reconnaître quand il y avait un soucis elle ne posait pas de question simplement parce qu'elle voulait que cela vienne de lui et ne pas passer pour la copine lourde qui posait tout un tas de question à son petit ami tout le temps cela n'était pas elle. Car elle n'avait jamais été sur le dos de Mathéo pour savoir tout ce qu'il faisait, tout ce qu'il pensait elle le laissait venir à elle quand il ressentait le besoin de lui parler préférant cette méthode à une plus lourde et inquisitrice qui pourrait mener à des problèmes et des disputes elle fit donc de l'humour sur les lettres de groupies présente sur la table et sur le fait qu'elle voulait faire un bébé au garçon tout de suite, bien sur elle ne le ferait pas déjà parce qu'elle ne voulait pas réellement un enfant mais l'acte pour le créer et aussi parce que cet acte n'avait jamais été fait entre eux deux et qu'elle ne profiterait pas du moment pour lui sauter dessus et lui imposer cela il semblait avoir bien d'autre soucis en tête pour ne pas avoir à se coltiner une chérie qui ne tenait plus le coup de l'abstinence mais il ne sembla pas voir l'humour tout de suite dans les paroles de la blonde semblant un peu perturbé parce qu'elle venait de dire.

"  Cela n'était pas à prendre au sens littéral du terme chéri ... Je suis encore un peu jeune pour réellement avoir un bébé tu sais et puis il y a quelque chose à faire avant cela et on ne l'as pour le moment jamais fait alors bon le bébé viendra plus tard" Elle comprit mieux son stress apparent quand il lui parla de la réelle teneur des lettres ce qui inquiétait beaucoup la jeune femme qui ne voulait pas voir son chéri en proie à ce genre de chose ayant peur qu'il craque au bout d'un moment par peur qu'il arrive quelque chose à ses proches c'était bien là les méthodes des mangemorts faire pression sur une personne en mettant en jeu la vie des gens qu'il aimait c'était une terrible façon de faire pour Ayla mais elle n'avait pas les cartes en main pour pouvoir contrer cela ne pouvant pour le moment qu'encaisser la domination des mangemorts en espérant que cela passe au plus vite. Cependant savoir que Mathéo recevait ce genre de courrier la mettait réellement en panique elle ne montra rien pour pouvoir rassurer l'ancien Serpentard qui semblait assez mal pour qu'elle n'en rajoute mais elle ne serait sans doute pas rassurée de devoir repartir en ayant cette information en sa possession. " Tu ne craque pas quoi qu'ils te disent pour te faire peur tu m'entend tu ne leur donne pas le plaisir de craquer sinon là tu ne pourra plus rien faire pour t'en sortir là on a encore un moyen, un moyen qui ne te fera sans doute pas plaisir mais on en a un .. " Ayla hésitait à dire ce qu'elle avait en tête ne sachant pas comment cela serait prit par le jeune homme. " On doit trouver ton père Mathéo, lui seul peut prouver que tu est un sorcier. Callaghan n'est plus à Poudlard non, on ne l'as pas revu depuis l'attaque de Pré-Au-Lard et c'est sans doute mieux comme ça il était horrible ce prof on aurait dû se douter de son affiliation" Vu comme il traitait les élèves cela aurait dû sauter aux yeux de tout le monde mais visiblement Dumbledore c'était fait berner et en beauté.

Avant tout autre chose Ayla devait géré la peur de Mathéo c'était la marche à suivre et elle réussit plutôt bien son entreprise posant doucement sa main sur la joue du brun tout en lui parlant calmement c'était déjà ça de gérez pour le reste elle verrait au fur et à mesure. Mais à côté de cela ses propres soucis à Poudlard lui paraissait bien faible bien léger alors qu'avant de venir elle était sérieusement au bords de la crise de nerfs à cause de l'enfermement qu'on lui imposait. " J'ai aussi cette hâte après on aura plus cette distance entre nous deux.. Plus que l'enfermement c'est le fait de ne pas pouvoir te voir qui me pesé sans ta présence je me remet à douter de tout et surtout de moi et je ne veux pas retomber là-dedans. Tu as raison de te protéger on ne sait pas de quoi ils sont réellement capable dehors.  Je ne sais même pas si tu as reçu tout ceux que je t'ai envoyé depuis la mise en place du huis-clos parfois les hiboux ne revienne même pas" Heureusement se disait alors Ayla que dans quelques mois elle serait sans doute diplômée de Poudlard et libre de pouvoir vivre dans le monde sorcier comme une grande.

Il la tira sur ses genoux et elle se blottit dans ses bras savourant la sensation de bien être que cela lui procurait et elle sourire encore plus quand il lui souffla qu'il l'aimait c'était parfaitement ce dont elle avait besoin et cela lui faisait le plus grand des biens.  " Je t'aime aussi tu sais ..." Il le savait sans doute mais le dire quand on avait peur de mourir sous la main d'un mangemort à chaque petite sortie était sans doute important et l'entendre en retour également.




I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Anciennement Slytherin, actuellement à l'école des sports de Londres. J'ai posté : 621 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 56 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Ven 6 Avr - 22:02

The lack was stronger than the reason

- Mathéo Collins & Ayla Abbot-


Parce que nos bêtises sont nos plus beaux souvenirs.

Bien sûr que Mathéo s’inquiétait pour Ayla, c’était normal, il ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose ou qu’elle se mette en danger simplement pour lui. Mais heureusement, tout allait bien, elle était arrivé entière jusqu’à chez lui sans faire de rencontres fortuites. Passé l’anxiété, le jeune homme était tout bonnement content de la voir. Après tout, cela faisait des mois qu’ils ne faisaient que communiquer par hibou interposé et le temps lui avait semblé très long, surtout avec cette domination qui l’empêchait clairement de sortir de chez lui. Mais si la demoiselle voulait repartir, il l’accompagnerait pour s’assurer qu’elle rentre en sécurité à Poudlard, et ce n’était évidemment pas quelque chose de négociable pour lui. Il se rendait compte en lui parlant qu’y retourner était sensiblement la dernière chose qu’elle avait envie de faire, et il pouvait comprendre son sentiment de frustration à l’idée d’être à nouveau dans sa prison dorée. Evidemment, elle pouvait rester avec lui. Mais au bout d’un moment, elle n’aurait pas le choix que d’y retourner si elle ne voulait pas alarmer le corps professoral de l’école par son absence. S’ils commençaient à la chercher partout, elle risquait de se faire sévèrement réprimander lorsqu’elle y remettrait les pieds. Et Mathéo ne voulait pas non plus qu’elle s’attire des problèmes. Surtout pendant l’année de ses aspics, il ne fallait pas qu’une sortie remette en question sa scolarité. Mais Mathéo allait arrêter de penser aux conséquences pour le moment. Parce qu’il avait réellement envie de profiter de sa petite amie. Il avait envie de tout oublier et de simplement être avec elle, et surtout rattraper ce temps perdu. Il avait déjà des étoiles dans les yeux rien que de la voir dans son appartement. La demoiselle était tout aussi excitée, et le sourire qu’elle arborait sur les lèvres le prouvait largement. L’ancien serpentard essayait de se concentrer sur les paroles de sa petite amie. Pourtant quelque chose le tracassait, et on pouvait le lire sur son visage. Il était comme constamment stressé, les pensées ailleurs. Il y avait bien une raison derrière ce comportement. Pourtant, sa première réaction fut d’essayer d’ignorer cette sensation, et ne pas en parler directement à sa petite amie. Il ne voulait pas l’inquiéter pour rien, ou saboter leurs retrouvailles à cause de pensées stupides, et de peurs inconditionnelles. Mais quand Ayla parla de faire des bébés, ses pensées s’évanouissaient pour se concentrer sur cette phrase. Il ouvrit de grands yeux surpris, n’étant pas sûr que la demoiselle parle au sens propre ou au sens figuré. En réalité, peu importe le sens, cela faisait évidemment stresser Mathéo, qui continuait à être ce garçon mal à l’aise face aux rapprochements physiques. Il était sérieusement perturbé et dû obligatoirement en faire part à la demoiselle. Elle le rassura en lui disant que ce n’était pas à prendre au sens littéral. Bon ouf, au moins ça le rassurait légèrement, car clairement il était loin d’être prêt à accueillir un bambin dans sa vie.

– Pardon, c’était stupide de sauter à des conclusions aussi hâtives.

Répondit-il un peu gêné et les joues rouges. Il avait réellement l’impression d’être idiot de réagir de la sorte. S’il était un peu plus normal, il aurait dû être très flatté et même sauter dans le grand bain en emmenant sa petite amie dans sa chambre. Mais il ne l’était pas. Et parfois cela lui faisait quand même un peur. Il avait peur que la demoiselle ne pense réellement qu’il ait un problème, et qu’elle en ait surtout marre qu’il soit sans cesse anxieux à l’idée de coucher avec elle. Pour autant la discussion continua, et ses pensées revinrent dans son esprit. Les lettres de menaces qui trainaient sur la table semblaient l’appeler. Et continuellement mentir ou du moins cacher la vérité à sa petite amie semblait également lui peser. Il était en train de se rendre compte qu’il n’arriverait pas à déstresser s’il continuait à lui cacher ce gros détail de sa vie. Alors il prit son courage à deux mains et décida de tout lui avouer. Il lui expliqua donc que depuis le début de la domination, il recevait des lettres de menace de la part des mangemorts pour le forcer à prêter allégeance aux forces du mal. Ils jouaient sur le fait que comme son père ne l’avait pas reconnu, il pouvait être considéré comme un né-moldu si l’envie les prenait. Et dans ce cas-là, il serait surement dans de beaux draps. La pression était forte de ce côté, et le jeune homme n’avait réellement aucune idée de comment aller se passer la suite pour lui. Et s’ils décidaient de mettre leurs menaces à exécution en venant directement l’appréhender chez lui ? Il lui expliqua donc en quoi consistait les fameuses menaces, tout en adressant un portrait plutôt pessimiste de la situation. Evidemment la demoiselle était là pour le soutenir, elle cherchait réellement des idées pour le sortir de ce mauvais pas. Mathéo avait réellement de la chance de l’avoir. Mais il n’était pas sûr qu’il y ait grand-chose à faire autre que de céder à leurs demandes. Il ne le voulait pas, mais s’il ne faisait rien et qu’ils s’en prenaient aux personnes qu’il aimait, il ne se le pardonnerait surement jamais.

- Et s’ils s’en prennent à toi pour m’atteindre ? Ayla, je ne veux pas craquer. Mais je ne les laisserai pas tout détruire autour de moi. Je ne peux pas. Quel moyen ?

Demanda-t-il. Il voulait savoir ce que la jeune femme avait en tête. Elle lui annonça rapidement : retrouver son père. Le jeune homme fronça légèrement les sourcils. Bien sûr qu’il avait pensé à cette possibilité. Mais s’il ne l’avait pas poursuit, c’était parce qu’il avait fait le tour de la question. Au moins, apprendre que Callaghan n’avait pas remis les pieds à Poudlard le rassurait. Car il n’aurait certainement pas laissé Ayla y retourner si ça avait été le cas.

– Mon père est de leur côté Ayla, c’est pour ça qu’ils jouent cette carte. Quand j’ai fait l’interrogatoire au ministère de la magie, on m’a proposé de le retrouver dans l’heure si je coopérais avec eux. Dans tous les cas, je suis mal : je n’ai aucun moyen de prouver mon sang, et le seul que j’ai, je dois porter allégeance pour l’avoir. Oui c’est mieux comme ça, c’est lui qui m’a menacé.

Répondit le jeune homme. Il avait l’impression d’être totalement coincé avec cette histoire. Et c’était parce qu’il n’avait pas de meilleur plan qu’il continuait à se terrer dans son appartement depuis des semaines maintenant.

Heureusement qu’il avait la demoiselle dans sa vie, elle lui donnait de la force et du courage et l’avait transformé en une meilleure personne à partir du moment où elle était entré dans sa vie. Elle était toujours là pour lui, toujours là pour le soutenir dans n’importe quelle situation. Mathéo vivait très mal le fait d’être séparé d’elle cette année. Encore plus avec cette domination qui l’empêchait totalement de la voir. Alors oui, il n’avait qu’une seule hâte : que cette année scolaire se termine pour qu’il puisse enfin la voir plus souvent, pour qu’il puisse la serrer dans ses bras, pour qu’il puisse débarquer chez elle quand l’envie lui prenait. Et visiblement, la demoiselle était dans le même état d’esprit que lui. Elle avait du mal à tenir cette relation à distance, et voulait le retrouver pour de vrai et pour de bon. Mais quand il entendit que les mauvaises habitudes et les angoisses de la demoiselle lui revenaient, il commençait à s’inquiéter pour elle. Il ne voulait surtout pas qu’elle se sente à nouveau mal à cause de cette isolation. Il était là pour elle, et elle pouvait lui parler quand elle le voulait. Il la soutiendrait envers et contre tout.

– Ne doute jamais de toi Ayla. Il faut que tu sois forte. Que je sois là ou non, tu es quelqu’un de merveilleux. Je ne suis pas sûr d’avoir reçu tous tes hiboux, certains se perdent ou sont tout simplement intercepté. Mais n’arrête jamais de m’écrire si tu en as besoin. Je te répondrais toujours. Et si tu vas réellement mal un jour, je peux débarquer à tout moment, d’accord ?


Il voulait lui remonter le moral. Il voulait la soutenir comme elle le faisait tout le temps avec lui. Parce que leur couple était fort à cause de cela : ils étaient toujours là l’un pour l’autre, et ils pouvaient toujours tout se dire. Qu’est-ce qu’il pouvait l’aimer, c’était incroyable : un sentiment indescriptible. Alors qu’elle lui disait qu’elle aussi, le jeune homme la prit à nouveau dans ses bras. Parce qu’il avait besoin de cette proximité après ces mois d’absence.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Mer 11 Avr - 22:49

The lack was stronger than the reason

ft Mathéo Collins | Ayla Abbot

L'un comme l'autre avait des peurs et des inquiétude sur la sécurité du deuxième c'était somme doute normal au vu des tensions régnant dehors et du mauvais climat pour tout être n'étant pas de sang parfaitement pur, les sang-mêlé devant à tout prix prouver d'où venait leur sang de sorcier. Pouvoir ainsi se voir allait pouvoir les rassurer un peu et leur permettre de reprendre un peu de force pour pouvoir continuer à faire face à tout ce qui allait sans doute encore arrivée d'ici la fin de l'année scolaire Ayla n'étant pas stupide au point de croire que tout irait rapidement mieux sachant bien que même si le bon clan reprenait le contrôle de Londres les mangemorts n'arrêterait pas de tenter de revenir à la charge. C'était pour cela qu'elle s'inquiétait bien plus pour Mathéo que pour elle même il était en plein milieu de Londres une cible bien plus facile à avoir qu'une jeune femme enfermer dans un immense château protéger par des dizaines de sortilèges en tout genre. Ayla essayait de faire oublier l'ambiance tendu que pouvait connaître le monde sorcier pour pouvoir passer un bon moment avec son petit ami qu'elle était heureuse de retrouver surtout en ce jour si spécial pour tout un tas de personne et sans doute encore plus pour eux, mais elle ne prit pas la bonne blague pour aider le brun à se détendre le voyant juste plus inquiet encore parce qu'elle avait placé le mot bébé dans sa phrase ce qui n'était pas fait pour rassurer le brun qui n'avait sans doute pas dans la tête un aussi gros rapprochement avec sa copine qu'il ne pensait pas voir aujourd'hui et Ayla se mordit un peu la lèvre tout en précisant rapidement que cela n'était qu'une façon de parler et qu'elle ne voulait pas réellement tomber enceinte ce qui sembla rassuré un peu le garçon qui semblait gêné de tout avoir prit au pied de la lettre.

" J'aurais dû y penser avant de le dire j'ai un peu oublier que tu n'étais pas très à l'aise avec ce sujet là j'aurais dû tourner ma blague autrement" Elle avait un peu parler sans réfléchir voulant juste sortir un truc léger et sans importance alors qu'au final cela avait un peu gêné le garçon sur un autre domaine alors elle s'en voulait un peu elle aussi de ne pas y avoir penser avant. Surtout qu'elle remarquait bien que Mathéo n'était pas dans son assiette mais elle ne voulait pas poser trop de question ne voulant pas être dérangeante déjà qu'elle débarquait sans prévenir chez lui alors qu'elle n'était pas censée pouvoir sortir de Poudlard elle ne voulait pas en rajouter, heureusement pour Ayla et sa curiosité il finit par cracher le morceau et de lui parler de la raison de son mal être palpable. Des lettres de menaces cela la faisait totalement flipper pour le garçon qui risquait du coup gros ne pouvant pas prouver son sang de sorcier, surtout qu'elle ne voulait pas le voir craquer et tomber dans le mauvais côté pour protéger ses proches elle ne pourrait sans doute pas l'encaisser du coup elle réfléchissait à plein tube pour trouver la réaction à avoir pour aider et en même temps rassurer le brun même si cela n'allait sans doute pas être simple Mathéo ayant plein de peur et de questionnement sur l'étendue possible des actes des mangemorts qui étaient sans doute réellement prêt à tout pour gonfler leur rang la blondinette le savait bien mais elle préférait ne pas imaginer un jour son amoureux vêtu d'une longue cape noir et d'un masque torturant ou tuant des gens pour ne pas avoir la mort de proche sur la conscience cela ne serait sans doute pas mieux pour lui et elle aurait sans doute des cauchemars d'avoir penser à cela.

" Calme toi, ils ne s'en prendront pas à moi je ne risque rien dans mon château d'ivoire avec merlin deux en protecteur là il faut penser à te protéger toi pas moi. Tu ne peux pas penser qu'aux autres dans ce genre de moment tu est la priorité Mathéo et les autres auront le même discours que moi en peut-être parfois plus direct pour certain ils ne peuvent pas tout faire non plus ils ont des ordres et l'ordre fait front discrètement mais surement" Et la jeune femme se sentait mal de se rendre compte que le seul moyen de sauver Mathéo était de trouver son père et de le forcer à assumer qu'il était son enfant même si cela ne réglerait pas tout vu que le père du jeune homme était lié aux forces du mal mais ainsi il ne risquerait plus la mort c'était déjà bien et ils pourraient ensuite réfléchir aux restes par la suite mais elle n'était pas convaincue qu'il soit prêt à revoir et renouer réellement avec son père il y avait une différence entre savoir dans quoi il trempait et renouer un lien père fils pour qu'il assume le lien de sang entre eux et ainsi prouver le sang sorcier de Mathéo. Elle pu cependant le rassurer sur le fait que le professeur de botanique n'avait pas réintégrer l'école depuis la bataille du ministère et de l'université sans que cela ne soit expliqué aux élèves les adultes de l'école ne voulant pas trop en dire pour ne pas inquiéter tout le monde.

" Retrouve le ainsi tu ne sera plus menacer de mort c'est ce qui attend les sorciers ne pouvant pas prouver leur sang, ensuite on pourra réfléchir à comment empêcher ton père de te menacer d'un autre sens j'ai un cerveau à tout épreuve je trouverais bien un moyen de pouvoir régler cette situation le temps que l'ordre passe à l'attaque et renverse la vapeur. Porter allégeance n'est qu'une parole temps que tu ne prend pas la marque tu ne risque rien de ce que j'ai entendu un tas de membre de l'ordre l'ont fait pour leur mission enfin du peu que j'ai pu savoir de ma mère avant qu'elle ne puisse plus du tout communiquer avec moi par cheminette. Je sentais bien que ce professeur n'était pas normal et ne méritait pas d'enseigner je ne vois pas comment Dumbledore ne c'est pas rendu compte qu'il avait embauché un mangemort" Oui Ayla devait garder son calme et tenter de rassurer son petit ami du mieux qu'elle le pouvait en étant elle même pas au top de sa forme moral et de sa confiance en elle se concentrer sur les problèmes que pouvait avoir son pilier dans la vie était une bonne chose pour elle car là elle se sentait un peu plus utile sentant qu'il avait besoin d'elle pour pouvoir tenir le coup et ne pas faire de bêtises pour protéger ses amis et les gens qu'ils aimaient parce qu'il pourrait sans doute le faire à un moment où un autre étant donné qu'il était seul et qu'il était menacé durement par un mangemort qui ne lâcherait pas l'affaire avant d'avoir fait craqué le jeune adulte qui se retrouvait isolé dans son appartement n'osant plus trop faire grand chose par peur d'être attrapé.

L'aigle finit quand même par lui parler de sa confiance en elle qui était en dent de scie depuis qu'elle était totalement bloquée à Poudlard ne pouvant plus voir le brun autant qu'il lui faudrait pour pouvoir se sentir totalement bien, en plus de cela elle avait peur pour sa vie et celle de ses parents c'était donc encore pire que de ne simplement pas pouvoir le voir tout les soirs ça elle pouvait encore encaisser un peu mais pas le reste et encore elle n'avait pas tout dit au garçon ne voulant pas lui rajouter des soucis en lui parlant de ce qu'il se passait pour elle à Poudlard. Il lui dit de ne jamais douté d'elle même mais elle le faisait constamment et ça il devait bien s'en douter connaissant la tendance de la jeune femme à se descendre en flèche et à ne pas avoir confiance en ses capacités et choix, elle allait mieux sur ce point là depuis qu'elle était avec lui parce qu'il ne cessait de la complimenter et de la mettre en confiance mais quand il s'éloignait de trop elle ne réussissait pas à tenir le coup et cela lui faisait très peur. " Je doute toujours de moi, je fais de mon mieux pour être forte et n'embêtez personne mais je suis toujours en plein doute en plus j'apprend qu'on me ment et je le prend mal. J'ai tellement besoin de toi pour savoir que je suis une bonne personne sans toi je n'arrive pas à faire face à tout cela. Et quand je t'écris je me dis que je ne peux pas tout déballer par ce que tu dois avoir des soucis bien plus grave toi qui est au dehors et je ne veux pas être un poids alors que tu doit te protéger et ... Je n'arrêterais jamais de t'écrire même si tu ne les reçois pas tout et n'y répond pas toujours je n'arrêterais pas. Le jour où je me sens craquer j'aurais débarqué ici avant que quelqu'un ai le temps de dire jus de citrouille" Parce qu'elle savait qu'il était son pilier sa force et qu'elle trouverait tout le réconfort dont elle avait besoin dans ses bras c'était comme ça depuis le début ils étaient là l'un pour l'autre et c'était pour cela que leur couple fonctionnait aussi bien. Quand il l'attira de nouveau dans ses bras elle s'y blottis le serrant fort contre lui appuyant sa joue contre son torse là elle était bien et n'avait plus envie de bouger. " J'avais besoin de ça terriblement besoin de ça"




I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Anciennement Slytherin, actuellement à l'école des sports de Londres. J'ai posté : 621 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 56 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Jeu 19 Avr - 19:45

The lack was stronger than the reason

- Mathéo Collins & Ayla Abbot-


Parce que nos bêtises sont nos plus beaux souvenirs.

Maintenant qu’Ayla était avec lui, Mathéo avait bien l’intention de profiter de ce moment avec elle. Après tout, cela faisait bien longtemps que les deux tourtereaux ne s’étaient pas vus et cela commençait à peser sérieusement sur le moral du jeune homme, surtout sous la domination des mangemorts, et avec les différents problèmes dont il devait faire face. L’ancien serpentard avait essayé de garder bonne figure au début. Mais clairement, quelque chose le mettait clairement mal à l’aise et il ne réussit pas longtemps à le garder pour lui. Il n’avait pas voulu l’inquiété par hiboux interposé mais tout ne s’était pas passé très bien pour le garçon, surtout après sa convocation au Ministère de la magie. Il était allé à ce fameux rendez-vous, justement parce qu’il ne pensait avoir rien à craindre, et parce qu’il ne voulait pas attendre dans son appartement que des employés viennent le chercher, et qu’ils le prennent pour un fugitif. Mais Mathéo n’avait pas pensé à la difficulté de prouver son sang étant donné que son père ne pouvait pas témoigner en sa faveur, ayant quitté la famille lorsqu’il n’était encore qu’un enfant, et que sa mère n’était qu’une moldue. Il faisait donc, par méprise, partit de ceux sur qui l’on pouvait avoir un doute. Du moins officiellement. Parce qu’au vu de son entrevue avec son ancien professeur de botanique, le garçon avait très vite compris que son interlocuteur connaissait très bien le sang du garçon. Il savait qu’il était de sang-mêlé. Mais il avait joué cette carte pour le menacer et pour le convaincre de rejoindre leur cause. Depuis, l’ancien serpentard recevait donc des menaces de la part de cette organisation des ténèbres. Il était totalement perdu. Mais effrayé surtout. Car il savait qu’en continuant de ne pas prendre de décisions, il risquait de mettre en danger la vie des gens auxquels il tenait, et la première sur la liste était évidemment sa petite amie : Ayla. Il ne pourrait jamais se le pardonner s’il arrivait quelque chose à la jeune femme, et qu’il en était la cause. Parce qu’il l’aimait plus que tout, et la dernière chose qu’il avait envie, c’est qu’elle soit blessé. Alors il avait fini par avouer ses pensées à la jeune femme. Si Mathéo était paniqué, Ayla semblait rester calme, et essayer tant bien que mal de trouver une solution pour sortir son petit ami du pétrin dans lequel il était. Il lui fit part de ses inquiétudes par rapport à sa propre sécurité, mettant très clairement la sienne au second plan. La demoiselle lui confia qu’elle ne risquait rien au château, elle était protégée par l’un des plus puissants sorciers de cette génération. Elle n’avait pas totalement tort. Finalement c’était lui qui était le moins à l’abri, dans un piteux appartement.

– Je sais. J’en fais des cauchemars d’imaginer qu’il pourrait t’atteindre et te blesser. Je … Tu as raison. Pour le moment, je reste ici, et je limite toutes mes sorties dans le monde extérieur, mais je ne suis pas sûr que ça suffit.

Oui parce que finalement, si les mangemorts voulaient réellement mettre leurs menaces à exécution, ce ne serait pas si compliqué que cela pour eux de le retrouver. Et puis comme rien ne le protégeait réellement, ils auraient une facilité enfantine d’entrer dans cet appartement pour venir le menacer de vive voix ou pire. Finalement, Ayla lui annonça qu’elle avait une idée pour prouver son sang. Etrangement, Mathéo sentait ce qu’elle allait lui dire. Et en effet, elle lui conseilla de retrouver son père pour qu’il tire cette histoire au clair. Evidemment, il y avait bien pensé à cette solution, mais le mangemort lui avait sous-entendu que son père était de leur côté, donc il n’était pas sûr que cela change grand-chose dans le fond. C’était étrange, Mathéo avait toujours voulu retrouver son père. Et du moment où il avait vu qu’il pouvait, qu’il était proche de cette fameuse rencontre qu’il avait tant attendu, il avait reculé. Comme si quelque chose l’empêchait de franchir la dernière marche. C’était l’amertume, les ressentiments, mais également la colère qu’il ressentait pour cet homme qui l’avait tout bonnement abandonné plus de dix ans auparavant, sans jamais essayé de reprendre contact avec lui par la suite. Pour Ayla, il n’y avait pas à réfléchir sur la question, il devait le retrouver, et ils aviseraient plus tard pour les conséquences. Elle lui confiait que porter allégeance n’était que donner une parole, et que ce n’était pas si grave, tant qu’on ne l’obligeait pas à porter la marque des ténèbres. Pour Mathéo c’était un peu plus compliqué que cela. Mais il ne savait pas réellement comment l’expliquer à la demoiselle.

– Je peux essayer. Mais j’ai peur qu’il prenne le pouvoir sur moi et qu’il puisse m’influencer d’une certaine manière. Je sais que porter allégeance n’a pas réellement de valeur mais … Mais si ça me faisait basculer ? Je ne suis pas parfait, je ne suis pas aussi blanc que je voudrais l’être, et je suis loin d’être fan des moldus. J’ai peur que ce soit le premier pas vers la dérive.


Confia le jeune homme. Il se confiait ouvertement à Ayla, comme il ne l’avait jamais fait avec personne d’autre. Car sur cette terre, elle était surement la seule personne avec qui il pouvait être entièrement elle-même sans être jugé. Il était terrifié à l’idée de devenir quelqu’un qu’il ne voulait pas être, anxieux à l’idée de finir comme son père s’il le laissait entrer dans sa vie. Le fait que Mathéo ne soit pas un grand fan des moldus était une accumulation de choses, comme le fait qu’il s’était fait persécuté à cause de sa différence lorsqu’il était à l’école avec eux avant d’intégrer Poudlard, le fait de s’être fait rejeté et reproché son statut par sa propre mère pendant des années. Son lien avec les moldus n’était pas sain et clairement il n’était pas sûr de savoir ce qu’il pouvait devenir en laissant entrer des influences néfastes dans sa vie. Il était cependant rassuré à l’idée que personne n’ait revu le professeur de botanique depuis la domination. Cette pourriture faisait parti du camp de Voldemort, et Mathéo en avait eu la confirmation pendant son entretien au Ministère. Comment Dumbledore avait pu laisser un type pareil, enseigner dans son école. C’était fou. Mais l’important pour Mathéo était que sa bien-aimée soit en sécurité et loin de ce genre de type. C’était tout ce qui lui importait. Heureusement qu’Ayla était là, et qu’elle réussissait à être calme face à un Mathéo en panique. Il avait besoin d’elle dans sa vie. Et il s’en rendait compte à chaque nouvelle épreuve à laquelle il devait faire face. Elle était son pilier, et sans elle, il ne savait clairement pas où il serait à l’heure qu’il est.

Toujours dans les confidences, ce fut au tour d’Ayla de se confier sur ses propres sentiments. Elle apprit à Mathéo que sa confiance en elle avait été mise à rude épreuve ces derniers mois. Loin de lui, elle avait l’impression que ses vieux démons revenaient en force. Il ne voulait pas qu’elle doute d’elle. Elle ne devait pas, parce qu’elle était sans doute la personne la plus extraordinaire qu’il ait eu la chance de connaître dans sa vie. Et qu’elle était bien trop merveilleuse pour laisser des pensées noires lui envahir son esprit. Elle lui confia qu’elle essayait tout de même d’être forte, qu’elle faisait de son mieux. Elle avait besoin de lui comme lui avait besoin d’elle. Et cet éloignement semblait les faire souffrir tous les deux.

– Chaque fois que tu douteras à l’avenir, pense à moi, pense à ce que je te dirai si j’étais là. Et ne pense jamais que tes soucis n’ont pas d’importance, je veux que tu me dises tout, le bon comme le mauvais. Tu n’as jamais été, et tu ne seras jamais un poids pour moi Ayla, souviens toi de cela. Continue, parce que tes lettres sont ce qui m’aide à tenir. Elles sont toutes dans ma table de chevet, je les lit et les relit le soir, et elles me donne la force de continuer.

Répondit-il, et il la prit dans ses bras. Parce qu’il avait besoin de la sentir près de lui dans ce moment compliqué pour eux deux. Il avait besoin de cette proximité, il avait besoin d’elle. Et à ce moment, il aimerait tellement que ce moment ne se termine jamais, qu’elle n’ait pas à repartir à Poudlard, et qu’elle reste avec lui tout simplement. Il pouvait rester des heures comme ça, avec elle.

– Moi aussi, tu sais. Ils vont réussir à renverser ce régime, et on pourra être de nouveau réuni, j’en suis certain.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 191 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 61 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui A savoir sur toi : [center]


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  Sam 28 Avr - 23:59

The lack was stronger than the reason

ft Mathéo Collins | Ayla Abbot

La jeune femme sentait qu'elle avait bien fait de venir ici aujourd'hui son petit ami avait besoin d'elle il n'allait pas bien et était inquiet a cause de menace reçu de la part des mangemorts. Cela comptait plus pour elle que sa propre souffrance et sa peur de ne pas pouvoir tenir dans le château elle devait être présente pour Mathéo et lui donner la force de faire face à tout cela temps que cela durerait c'était une véritable obligation pour elle que de le rassurer et de ne pas le laisser craquer elle ne voulait pas le voir tomber dans ce genre de chose et perdre l'homme qu'elle aimait bouffer par le mal qui habitait les hommes qui le menaçait. Pour le coup elle trouvait ça beaucoup plus dangereux et important que le fait qu'elle soit sortie de Poudlard pour venir le rejoindre sans prévenir personne maintenant qu'elle savait tout ça elle ne voulait réellement plus partir et le laisser là tout seul à faire face à ses démons elle avait un peu peur pour lui même si elle le savait fort cela en touchait des sujets sensible comme son père et sa naissance ce qui n'était pas facile à vivre pour lui sans aucun doute alors elle avait peur de ce que cela pourrait créer en lui des questionnements qui pouvait naître dans sa tête parce qu'elle ne voulait pas le voir douter de lui même et que cela risquait d'arriver si il réfléchissait trop à la situation ou si il continuait à recevoir ce genre de lettre qui n'était pas super bonne pour le moral avouons le. Ayla préférait largement que son petit ami choisisse de vivre cacher plutôt que d'aller affronter leur ancien professeur de botanique qui c'était visiblement transformer en maître chanteur oubliant bien vite son rôle d'enseignant pour reprendre sa place dans son groupe d'origine elle avait toujours sentie qu'il y avait une trop grande haine en lui elle ne pensait pas que cela serait à se point là mais au moins il n'était plus à Poudlard et ne risquait pas de laisser sa mauvaise humeur de ne pas réussir son plan sur eux ce qui enlevait un poids à la jeune femme et au jeune homme qui aurait sans doute très mal vécue qu'elle aille mal par sa faute.

" Ne cauchemarde pas pour moi je ne risque rien à Poudlard concentre toi sur toi et fait en sorte de resté en bonne santé et en sécurité. Ils ne peuvent pas venir te chercher chez toi protége ton appartement avec quelques sort et attend que l'ordre vienne faire son boulot en restant en sécurité sinon je reviens et je te botte le popotin pour avoir mit ta vie en danger" Il fallait que le garçon retrouve son père pour pouvoir prouver son sang de sorcier mais visiblement son père n'était pas dans le camp des gentils cela rendait le tout encore plus compliqué obligeant sans doute le garçon à faire vœu d'allégeance pour pouvoir avoir une preuve que le type était bien son père mais il semblait que Mathéo avait peur de faire ce geste là il ne voulait pas que cela puisse l'entraîner du mauvais côté et Ayla elle avait confiance en lui mais visiblement cela n'était pas son cas il sentait qu'il n'appréciait pas énormément les moldus et il pensait que cela pourrait le pousser à faire mais la jeune femme ne voyait pas les choses comme ça elle ne pensait pas qu'on pouvait craquer simplement parce qu'on avait une mère moldus ne remplissant pas son rôle. Parce que pour elle le fait que le brun ai un soucis avec les non sorciers venait du fait qu'il n'avait pas eut une belle enfance à cause de l'une de ses personnes et elle voulait lui en parler cherchant la meilleure façon d'en parler même si elle savait qu'entre eux deux ils n'y avaient pas de tabou ils parlaient de tout ensemble et ce depuis le début mais elle ne voulait pas le brusquer, le blesser comme quand elle avait parler de son paternel en sachant que son petit ami au fond de lui rêvait de pouvoir le rencontrer et enfin comprendre pourquoi il avait été abandonné de la sorte c'était une question qu'il avait besoin de régler pour pouvoir continuer à grandir correctement mais la blondinette avait un peu peur que cela reste une question sans réponses.

" Tu est toi Mathéo il ne faut pas que tu perde de vu que tu ai toi et que personne ne peut te changer si tu ne le veut pas et si tu te sens divaguer vers le mauvais chemin je serais là pour t'attraper et t'empêcher de passer du mauvais côté je ne te laisserais jamais te perdre. Il y a un monde entre ne pas apprécier les moldus à cause de notre histoire personnelle et vouloir tous les tuer par crainte d'eux je sais que tu n'en veux pas à tout les moldus du monde en vouloir à certaines personne quand on a des raisons valable c'est humain que cela soit des moldus ou des sorciers on en veut tous à quelqu'un" Ayla savait que Mathéo ne haïssait pas le monde sans raison il n'était pas de ce genre là et elle le connaissait assez pour savoir qu'il n'était pas fait pour les forces des ténèbres il était capable d'aimer et aimer n'était pas compatible quand on devait tuer tout un tas de raison pour des prétextes bidon, et lui l'aimait elle c'était un fait que tout le monde connaissait parce qu'ils étaient ensemble depuis un an et que cela n'était pas passer inaperçu dans l'école après tout c'était un couple tout mignon. Elle ne le laisserait pas tomber même si il glissait et commençait à se retrouver sur la mauvaise pente elle ne pourrait pas l'abandonner à cause de ça même si elle ne partagerait pas sa façon de voir les choses et que cela compliquerait sans doute leur relation mais elle serait présente pour lui.

Au final les jeunes en virent aussi a parler du mal être d'Ayla qui ne supportait plus Poudlard et qui voyait ses démons revenir à la charge la faisant douter d'elle même à nouveau alors qu'elle ne l'avait plus fait depuis un moment parce qu'elle avait son chéri à ses côtés et qu'ils suffisait à lui donner confiance en elle mais quand il n'était plus là elle replongeait et cela la rendait triste car elle aurait apprécier être plus forte que ce qu'elle avait été. Elle ne lui confiait pas tout dans ses lettres pour ne pas qu'il se sente mal pour elle sachant que sa position à lui à l'extérieur était plus difficile qu'elle protéger qu'elle était dans sa tour d'ivoire du coup aujourd'hui elle lâchait un peu plus prise ayant besoin qu'il la remotive et lui donne la force de continuer à survivre sans lui pour mieux le retrouver plus tard parce qu'elle était convaincue qu'elle pourrait le trouver rapidement les choses allaient bien finir par rentré dans l'ordre. Et cela marcha car il avait les mots pour lui redonner un brin de confiance et de force pour la suite. " J'essaye de le faire mais rien ne peut remplacer ta réelle présence. Je n'aime tellement pas cette situation et cet éloignement forcé que j'ai l'impression d'être un poids pour tout le monde à ne pas être capable d'affronter cela seule et je ne m'épanche pas dans mes lettres pour ne pas qu'on puisse savoir à quel point je suis faillible mais toi tu le sais et je te confie le plus de chose possible pour ne pas faire trop long et trop plaintif. Je ne pourrais jamais arrêter de t'écrire je ne pourrais pas tenir sans ça même quand je ne suis pas sûr que tu l'ai reçu ou que tu me répondra je ne peux m'empêcher de t'écrire encore et encore." C'était son exutoire quand cela n'allait pas et sa plus grande force de savoir que de l'autre côté une personne réellement intéresser par son sort récupérait et lisait tout son courrier mais elle espérait réellement de tout cœur que cela se règle rapidement et devienne plus facile à vivre.

Et elle se pelotonna dans ses bras elle ne voulait pas perdre l'espoir mais cela devenait long à supporter pour elle et ce genre de petit moment câlin lui faisait le plus grand bien et elle sentait que Mathéo aussi en avait besoin ce qui lui importait énormément voulant que son petit ami aille le mieux possible. " Quoi qu'il arrive on sera de toute manière réunie je ne te laisserais pas resté trop longtemps loin de moi c'est trop dur et trop difficile je fuguerais à nouveau au besoin"




I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Mathéo - The lack was stronger than the reason  
Revenir en haut Aller en bas
 
Mathéo - The lack was stronger than the reason
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mathérotiques
» Club anti-mathématiques ! =3
» Mathéo Legrand
» what didn't kill us made us stronger.
» what doesn't kill you makes you stronger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Londres-
Sauter vers: