AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : anciennement Ravenclaw, et Diamond (université) J'ai posté : 354 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 190 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius  Jeu 28 Déc - 18:15

Remontrances et compagnie

- Allison Carter -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Comme d’habitude, aux alentours de midi, la jeune demoiselle s’était rendue dans la Grande Salle pour pouvoir prendre son déjeuner. La matinée avait été plutôt remplie entre son cours d’histoire de la magie, et celui de potions. Elle trainait d’ailleurs avec elle deux gros ouvrages quand elle arriva à la table des Serdaigle. Elle posa ses livres sur la table, le sourire aux lèvres, tandis qu’elle retrouvait l’une de ses grandes copines : Capucine. Celle-ci était bien évidemment en train de commérer. Apparemment la dernière en date était le coup de poing violent qu’un Poufsouffle s’était pris par une fille en furie. Si elle ne semblait pas connaître les détails plus que ça, elle s’amusait drôlement à se moquer du pauvre batteur. Allison commença donc à manger tout en ouvrant son ouvrage d’histoire de la magie. Elle ne voulait pas perdre de temps et essayer d’être efficace pendant leur pause. En effet, la préfète ne voulait absolument pas prendre de retard sur ses révisions. Et pour cela, elle devait optimiser chaque minute de son temps personnel. Mais Capu ne semblait pas vouloir se taire, rendant la tâche de se concentrer beaucoup plus compliqué pour la demoiselle. Le sujet des moqueries étant passé, Capu avait maintenant décidé d’aborder son deuxième sujet favori : les garçons.

Bon cette fois-ci, Allison ferma son bouquin, comprenant clairement qu’elle ne pourrait pas réviser plus que ça avec sa meilleure amie à côté. Et puis elle ne pouvait pas nier que les conversations sur les mâles de l’école l’intéressaient grandement aussi. Les filles à la table des Serdaigle étaient donc rentrées dans un grand débat sur qui était le plus sexy cette année. Mais surtout qui était le digne successeur du beau, fantastique, et parfait Caleb Carlton. Il fallait dire que le choix était plutôt compliqué. Les jeunes hommes de Poudlard avaient été gâtés par la puberté pendant l’été et il était désormais difficile de les départager. Quoi que chacune semblait quand même avoir sa petite préférence pour le coup.

– Anthyme, il est vraiment top BG, vous avez vu le sourire qui m’a lancé l’autre jour en cours de potion.
– Mouais, je suis pas fan des tâches de rousseur, mais Alioth est trp sexy maintenant. Miam.
– Vous avez vu le corps de dieu de Julius quand même ?
– Caleb restera quand même le plus beau des garçons qu’on ait jamais vu à Poudlard, de toute façon.


Et les filles continuèrent à argumenter jusqu’à qu’Allison se rende compte qu’il était grand temps pour elle de partir. Elle avala d’un coup le reste de son jus de citrouille, prit ses livres, et sortit en hâte de la Grande Salle. Allison courut en direction de sa salle commune, et arriva totalement essoufflé. Mais elle n’avait pas le temps de trainer si elle voulait se fier à son emploi du temps. Elle déposa donc ses livres sur son lit, et repartit aussitôt. Comme chaque jour, en tant que préfète, la demoiselle se devait de faire des rondes pour surveiller les autres élèves. S’il y avait bien quelque chose que la demoiselle aimait par-dessus tout, c’était le respect des règles et le politiquement correct. Alors il n’y avait réellement pas mieux qu’elle pour mener à bien les devoirs des préfets.

Elle tourna dans un couloir, et aperçut un élève de la maison Serpentard. Généralement elle essayait de ne pas se frotter aux Serpents quand cela n’était pas nécessaire, après tout, la plupart étaient quand même sacrément impressionnants. Mais en passant devant ce garçon, elle sut immédiatement qu’elle n’allait pas pouvoir garder sa langue dans sa poche. En effet, le gamin était tout débrailler, sa cravate n’était même pas ajusté, et sa chemise n’était pas complètement boutonné. Quelle vision d’horreur pour la demoiselle.

– OMG. Ecoute mon garçon, tu devrais apprendre à t’habiller correctement avant de t’afficher dans les couloirs de Poudlard.


Commença-t-elle d’un ton plutôt sec. Non elle n’acceptait vraiment pas le manque de rigueur dans une tenue. Ce n’était tout de même pas compliqué de respecter correctement cette partie du règlement quand même.

– Dépêche toi, ajuste ta cravate, rentre ta chemise dans ton pantalon, et par pitié boutonne moi tout ça, si tu ne veux pas finir en retenue.

Continua-t-elle. La demoiselle n’avait pas cependant remarqué qu’elle n’était pas toute seule en compagnie du jeune Serpentard dans ce couloir. Non loin d’eux se tenait un témoin de la scène. Mais trop concentré sur le petit, Allison ne l’avait évidemment pas remarqué. Les bras croisé, elle lançait quelques regards noirs pour bien lui faire comprendre qu’être tiré à quatre épingle était quelque chose d’obligatoire.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I just want to be loved for who I am. ALLISON CARTER;
I don’t know. That’s my answer. Now, I’m just trying to figure out shit. And that’s hard. Because I like you and hate you in the same. How’s that even possible ? × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius  Mer 3 Jan - 10:42


Remontrance et compagnie

Il sonna midi lorsque j'eu enfin le courage d'émerger de ma sieste matinale. Non pas que je fus un garçon paresseux, mais certaines matières avaient le don de me rappeler à quel point l'ennui pouvait atteindre rapidement la meilleure des personnes. Ici, l'étude des moldus, dont moi, Julius, n'y portait aucun intérêt, pensant même que ces gens n'étaient que trop peu comparables à nous, cloportes d'un monde aux illustres personnes. Remballant plume et parchemins, je me mis en route pour la Grande Salle afin de pouvoir me restaurer parmi les Serpentard. Mes amis me saluant d'un signe de la main. Pour certains, le cours d'études des moldus étaient une source d'inspiration. Mieux connaître son ennemi, ou alors, des points bonus pour les examens de fin d'année. Les discussions s'enchaînant, on en vint au à parler du sujet de prédilection des jeunes. "Et sinon Julius, des filles que t'aiment bien ?" Je soufflais. "Toutes d'une stupidité maladive." Sujet clos. De toute façon, rien n'avait jamais présagé une éventuelle relation entre moi et une autre personne. Aucun stimuli  émotionnel. Ils continuèrent à parler de la gente féminine avec entrain, et j'imaginais facilement ces dernières parler également de nous, peut-être de manière plus subtiles, mais le résultat était le même.


Ravagé intellectuellement par ces dires des plus inintéressants, je sortis de la Grande Salle en hâte, tombant nez à nez avec des élèves de troisième année Serpentard se montrant leurs notes. Pas tout à fait mauvaises, mais loin d'être bonnes non plus. Je les avais déjà repérés, à courir les filles plus qu'à penser à leur avenir au sein du monde magique. Portant les couleurs de Serpentard et pourtant se pavanant comme deux abrutis, et se comportant oisivement tel de vulgaires Poufsouffle. Je soufflais. "Et vous deux ! Au lieu de vous comporter comme des enfants à la découverte de leur puberté, travaillez, et rendez votre maison fière de vous !" C'est alors que j'entendis la voix criarde de cette fille de Serdaigle, une préfète que je ne connaissais que trop bien. Elle avait cette allure de petite princesse que j'aimais bien, mais qui restait pourtant affreusement énervante. Mes pas me menèrent jusqu'à elle, qui, du haut de son regard de poupée, passait un savon à l'un de mes Serpentard. "Que ta voix peut être détestable Carter !" Je m'avançais vers les deux lycéen. "L'apparence passe avant la connaissance chez les Serdaigle maintenant ?" Je posais un regard sur mon cadet. Arquant un sourcil, je ne pouvais qu'admettre qu'elle avait raison. Les Serpentard ne devraient même pas tenter de sortir de leur dortoir vêtus ainsi. "T'as fait un tour dans un buisson avec une quelconque paire de cuisse ? Arrange toi, on dirait un paysan." Il s'exécuta bien plus vite, cette fois. "Maintenant casse toi. Et que je ne te vois plus ainsi. Un peu de classe bon sang." L'élève détala comme un lapin, me laissant en tête à tête en compagnie de la jeune femme. "Je n'aime pas réellement que tu te mêles des élèves de Serpentard."


∆ RadioEuphoria


Dernière édition par Julius Selwyn le Mer 28 Fév - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : anciennement Ravenclaw, et Diamond (université) J'ai posté : 354 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 190 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius  Lun 5 Fév - 4:14

Remontrances et compagnie

- Allison Carter -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


La préfète des Serdaigle répondait toujours présente lorsqu’il y avait besoin de rappeler à des élèves de respecter le règlement de l’école. Le politiquement correct, il n’y avait rien de mieux. Après tout, si le corps professoral avait cru bon d’instaurer des règles de vie, c’était bien pour les respecter et pas pour les contourner. Alors quand la demoiselle était tombée nez-à-nez avec un petit Serpentard tout débraillé, ni une ni deux, elle avait évidemment décidé d’intervenir. Elle n’en croyait pas ses yeux. Allison avait l’impression qu’il était sortit de sa salle commune sans même prendre le temps de se regarder cinq secondes. Personne ne lui avait appris à s’habiller correctement ? Ce n’était quand même pas compliqué de rentrer sa chemise dans son pantalon, et de faire correctement son nœud de cravate. D’un ton sec, elle lui fit donc une première réflexion sur son style évidemment, pour bien lui faire comprendre qu’elle n’acceptait pas son comportement, et qu’il risquait même d’avoir des problèmes. Ce n’était pas parce qu’il ne faisait pas parti de sa maison, qu’elle n’avait pas un devoir d’intervenir.

Mais alors qu’il restait planté devant elle, sans dire un mot, la demoiselle s’impatienta quelque peu, et commença à lui donner des ordres. Si elle devait le menacer de lui filer une retenue pour qu’il y mette enfin du sien, elle n’allait pas hésiter. Puis elle n’était pas réellement du genre à bluffer. Ce ne serait certainement pas la première retenue qu’elle donnerait pour accoutrement inadmissible. Très peu de personne arrivait à avoir des passes droits auprès d’Allison quand il s’agissait de respecter les règles mis en place dans l’établissement. Même Capucine, sa meilleure amie, lui avait fait la gueule pendant une semaine quand elle l’avait collé à cause d’une tenue inacceptable en pleine journée dans les couloirs. Non, elle ne rigolait définitivement pas avec la discipline celle-ci. Mais la demoiselle n’avait pas remarqué qu’elle était observée depuis quelques instants, et la voix rauque et dur d’un garçon derrière elle la fit quelque peu sursauter. Elle se retourna pour se rendre compte que c’était Julius Selwyn qui venait de lui parler, et qu’il avait même qualifié sa voix de détestable.

*Malpoli.*

– Je … euh …

Pour le coup, elle en perdait ses mots. Il ne manquait réellement pas de culot de venir l’interrompre et de critiquer sa voix. Allison n’avait jamais fait attention, mais maintenant des questions venaient traversés son esprit, cela avec son lot d’insécurité. Sa voix était-elle aussi horrible que cela ? Mais elle fut à nouveau tirée de ses pensées par la voix de son camarade qui lui posait une question simple, mais qui évidemment fut pris mal par la demoiselle. Qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Qu’il la trouvait superficielle maintenant ?

– Le respect des règles passe avant tout. Un préfet est censé faire régner l’ordre et la discipline, et cela passe également par la tenue vestimentaire. Je ne t’apprends rien j’imagine.

Répondit la demoiselle d’un ton qui montrait clairement que Julius venait de la vexer avec ses paroles précédentes, même si elle essayait tant bien que mal de le cacher. Le garçon se tourna ensuite vers le Serpentard pour lui remonter les bretelles. Etrangement, celui-ci s’activa bien plus vite que quand Allison lui avait demandé. Pas le temps de faire la moindre remarque, puisque le préfet venait de violemment renvoyer le garçon. Celui-ci disparut plus vite que la lumière, et Allison se retrouva seul avec son camarade Serpentard.

– Je dois venir te demander l’autorisation la prochaine fois qu’un élève de Serpentard ne respecte pas le règlement ?


Demanda-t-elle d’un ton sarcastique.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I just want to be loved for who I am. ALLISON CARTER;
I don’t know. That’s my answer. Now, I’m just trying to figure out shit. And that’s hard. Because I like you and hate you in the same. How’s that even possible ? × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius  Mer 28 Fév - 10:46
 

Remontrance et compagnie

Tout en scrutant la jeune fille, je ne pouvais m'empêcher de laisser échapper un rire. Quelle contenance dont elle faisait preuve. Mais je la sentais frémir intérieurement, elle était troublée, par mes dires, vexée, probablement même, nerveuse. Je n'en savais trop rien. Je m'approchais un peu plus, pouvant presque compter le nombre de ses cils. Sa voix, énervante, trop aigüe, parvenait à mes oreille comme un acouphène. Néanmoins, je faisais l'effort, je faisais toujours l'effort. Plaquant une main contre le mur, je la piégeais elle aussi, par la même occasion. "La tenue vestimentaire passe avant tout plutôt non ? Tu es le cas typique des fanatiques du culte de la beauté... Laisses moi gérer mes serpents, je te laisse tout les autres. Dans la limite du possible... évidemment." Répondre directement à ses dires en revenait à avouer faire attention à elle directement. C'était étrange, comme il me plaisait de faire croire à autrui que je ne me préoccupais de personne. Mais il fallait le dire, nous n'étions que plus charismatique, lorsque nous faisions semblant que rien ne nous atteignait. Pas même les moqueries, ou la beauté d'une femme. J'aimais ce mélange de respect et de terreur que j'inspirais face à mes Serpentard. Peut-être était-ce la même chose chez d'autres jeunes de Poudlard. Peut-être chez certains de mes semblables, mais ceux qui me connaissaient un minimum savaient, que j'avais un penchant dominateur, autoritaire. "Si ça ne tenait qu'à moi, j'aurai inscrit dans le règlement des jupes plus courtes et des chandails révélateurs pour certaines représentantes de la gente féminine." Elle prit un ton sarcastique lorsqu'elle me demanda si elle devait me demander la permission avant de corriger les miens. Un nouveau sourire se dessina sur mes lèvres. D'un coup de langue, je les humectais, non pas que le moment semblait bon pour cela, mais me forcer à parler à cette Serdaigle me rendait sec, comme si tout son être m'épuisait. Je laissais échapper un souffle de mes lèvres, puis repris mon habituel sourire charmeur. "Fais plutôt comme s'ils n'existaient pas. Observe bien, je ne suis jamais loin de toi." Et il était vrai que, étrangement, je n'étais jamais bien loin d'elle, à croire que Poudlard était aussi petit qu'un bocal de formol. Partout où j'allais, elle s'y trouvait, en arrière plan, peut-être, mais moi aussi, j'étais son arrière plan. A croire qu'on se suivait. Peut-être aussi parce que je le cherchais. J'aimais la taquiner, il était si simple de l'énerver. Et jouer faisait parti de mes plus grands vices. Carter, elle était mon jouet préféré.



∆ RadioEuphoria
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : anciennement Ravenclaw, et Diamond (université) J'ai posté : 354 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 190 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius  Jeu 1 Mar - 17:01

Remontrances et compagnie

- Allison Carter -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Clairement le comportement de Julius la mettait hors d’elle. Pour qui il se prenait de venir l’interrompre et remettre en cause son autorité devant un élève. Peu importe la maison du dit élève, elle était préfète, donc avait le droit de remonter les bretelles à qui elle voulait, tout comme lui. Elle se retenait d’exploser évidemment, parce qu’elle ne voulait pas donner un tel plaisir à ce garçon. Il l’avait vexé avec ses paroles insultantes. Et désormais, Allison n’avait réellement pas envie d’être sympathique avec lui. Il ne méritait que son dédain. Mais contre toute attente, le garçon plaqua une main contre le mur, près d’elle, l’empêchant de se fait de s’en aller, l’obligeant à reculer pour se retrouver littéralement collé à ce mur, et s’approchant un peu trop près de sa personne à son goût. Tout cela pour la juger immédiatement sur ses goûts. Il n’arrangeait certainement pas son cas à lui parler comme cela. Bien sûr que la demoiselle aurait dû passer au dessus, partir, et lui montrer que ces paroles ne l’attenaient pas. Mais elle n’arrivait pas à faire semblant, parce qu’il la mettait sur les nerfs, et qu’il était en train de lui sortir par les yeux.

– Et tu es le cas typique du Serpentard charismatique prêt à rabaisser son prochain pour tenter de prouver sa pseudo-supériorité au monde entier. Sache que je vais continuer mon travail de préfète comme je l’entends. Je n’ai pas d’ordre à recevoir de toi Selwyn.

C’était clair. Elle ne voulait absolument pas que le jeune homme lui marche sur les pieds. Bien sûr, par le ton qu’elle employait, elle lui montrait qu’il avait clairement réussi à l’atteindre et à l’énerver. Mais elle s’en fichait. C’était désormais une question de fierté, et de ne pas être prise pour une gamine par un autre préfet. Mais il continuait de s’amuser avec ses nerfs, il jouait avec sa patience, la connaissant quand même assez bien pour savoir ce qui allait clairement l’énerver. Mon dieu, elle avait une envie incroyable de l’étrangler sur le champ.

– Je ne savais pas qu’on pouvait ajouter sexiste et voyeur à ta liste de nombreux défauts.


*PAN prend toi ça dans les dents.*

Non mais qu’est-ce qu’il voulait d’ailleurs celui-ci ? Qu’elle vienne lui demander l’autorisation à chaque fois qu’elle voulait engueuler un élève de sa maison. Comme si elle n’avait que cela à faire. Cette envie de sa part de tout contrôler la mettait hors d’elle. Surement parce que sur le fond, elle aimait aussi avoir le contrôle. Et avec ce Serpentard, il était clair qu’elle ne l’avait pas du tout. Elle subissait le garçon. Parce que même si elle essayait de lui répondre, il avait l’ascendant sur elle, il avait le pouvoir.

– Tu devrais arrêter de me suivre alors.

Répondit-elle simplement, n’appréciant pas réellement l’idée que le garçon puisse toujours être proche d’elle. Non elle n’avait pas envie de se faire suivre et surveiller. Et surtout pas, par Julius qui lui sortait par les yeux.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I just want to be loved for who I am. ALLISON CARTER;
I don’t know. That’s my answer. Now, I’m just trying to figure out shit. And that’s hard. Because I like you and hate you in the same. How’s that even possible ? × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius  
Revenir en haut Aller en bas
 
Faire son devoir de préfète implique quelques désagréments w/Julius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.” Ft Jon
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» Mission Récupération ϟ On n'a jamais fini de faire son devoir ▬ Crystal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: