AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pris en flagrant délit - godric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Employé au département de la justice magique, service des usages abusifs de la magie J'ai posté : 109 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 3 . Je suis un aventurier : vous pouvez me faire tout ce que vous voulez

MessageSujet: Pris en flagrant délit - godric  Lun 20 Nov - 21:19

Pris en flagrant délit
Indra S. Yaxley & Godric Black
Le ministère était devenu à leur image, une image bien sombre. La plupart des gens trouvaient que les temps qu’ils vivaient été des temps sombres, où la peur régnait. Ce qu’ils oubliaient était que le menace était présente depuis un bon moment. Indra le savait, elle avait arpenté les couloirs du ministère de la magie de nombreuse fois en étant sous couverture, agissant comme une parfaite mère, une femme à qui on aurait bien reproché. Elle avait agi de nombreuse fois telle une femme sans défense qui avait besoin d’aide et elle avait tellement jouer de ça pendant sa grossesse que voir tous les comportements attentionnés qu’elle avait reçu pendant cette période, la faisait bien sourire aujourd’hui. Nul ignorait à présent dans quel camp elle se trouvait. Nul ignorait qu’elle était devenue l’une des femmes les plus importantes dans le monde magique. Et elle avançait à nouveau avec une telle satisfaction. Une satisfaction de voir les visages apeurés qui croisaient son regard, ceux qui lui attribuaient des courbettes, des profiteurs de la situation. Ceux-là la faisait bien rire, car si jamais les mangemorts venaient à perdre leur pouvoir, ils ne se gêneraient pas pour retourner leur veste. Certains tenteraient peut-être de convaincre les futures autorités d’avoir agi sous impero, mais aucun ne l’était vraiment. Le seigneur des ténèbres ne leur avait pas laissé le choix. Ils avaient vu la puissance des mangemorts, du lord, ce qu’ils pouvaient faire et l’angoisse avait agi comme un médicament sur leur cerveau. Ils étaient soignés de toute angoisses. Indra savait que derrière chaque personne, un part d’ombre se cachait. Il ne fallait qu’une étincelle pour la leur montrer. Des personnes essayaient de la cacher, au plus profond d’eux, pour ce convaincre qu’elle n’existait pas. Ils se disaient alors gentils, prêt à tout pour défendre la paix et le libre arbitre de chacun. Mais ce n’était que foutaise. Même le plus courageux des Gryffondor pouvait tomber. Il fallait trouver comment et Indra était devenue maître dans la matière. Elle ne pensait même pas à Tristant qu’elle torturait à ces heures perdues. Elle avait pour envie aujourd’hui, de questionner plusieurs personnes. Notamment les élèves qui étaient arrivés en cours d’année. Même si le seigneur des ténèbres s’en fichait d’eux, Indra avait l’impression que ses élèves cachaient quelque chose. Elle avait fait des recherches, mais n’avait pas trouvé grand-chose sur leur passé. Elle devait en avoir le cœur net. Indra était assise dans son bureau et observait les dossiers empilés devant elle. Il était inutile de convoquer quelqu’un autre part que dans un endroit agréable. Elle se voyait mal enfermer quelqu’un dans une petite pièce. Oups ! Elle l’avait déjà fait. Alors que la femme fixait un peu qui elle devait interroger en premier, un employé quelconque du ministère, entra dans son bureau pour lui informer qu’un élève de Poudlard avait été pris en dehors de l’établissement. Indra ne savait pas pourquoi un idiot pareil aurait choisis de sortir plutôt que de rester dans cet endroit si sûr, mais qu’il en soit ainsi elle allait s’en occuper. D’un geste et d’une parole elle demanda à l’employé d’aller chercher ce zigoto, qu’ils avaient probablement dû enfermer dans une pièce sombre. Allons bon, qu’ils pouvaient être stupide ceux qui travaillaient au ministère. Elle s’assit confortablement posant ses pieds bottés sur le bureau en face d’elle et attendit. Elle n’attendit pas longtemps avant de voir arriver deux hommes tenant Godric Blavis par les épaules pour éviter qu’ils ne s’échappent. Ils l’enfermèrent dans le bureau avec la femme du ministre. Elle le connaissait et n’était pas étonnée de le voir. Il lui avait donné du fil à retordre autrefois. Que ce soit lui ou un autre dans tous les cas, elle pourrait surement le faire mariner pour obtenir quelque chose de lui. « Godric Blavis. Assit toi je t’en prie. » lui dit-elle avec un sourire en lui montrant la place en face d’elle. Il ne devait pas être dans un bon état d’esprit, surement angoissé de se retrouver face à elle à nouveau. Et cela amusait Indra. Elle souriait de le revoir, de lui inspirer une certaine crainte. Elle ignorait pourquoi il avait choisi de fuir Poudlard et lui demanda alors : « Bien Godric. Pourquoi es-tu partis de Poudlard ? Pour faire le mur ? Pour t’amuser ? Tu sais on dit que c’est très dangereux. » Du sarcasme, de l’ironie. Ce qui courait derrière les murs de Poudlard, tout le monde savait que ce n’était pas à prendre à la légère et sans doute avait-il eu de la chance en tombant sur Indra. De la chance, vous dites ? Non pas vraiment.

PS : j’ai modifié légèrement la rencontre, en gros Godric ce serait fait prendre en dehors de Poudlard et amener à Indra

electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Mer 22 Nov - 11:09
Finalement, tout cela n’avait été qu’une question de temps… depuis que Poudlard était devenu une forteresse, Godric se sentait littéralement comme un lion en cage à l’école des sorciers et malgré l’interdiction de sortir, il s’était débrouillé pour s’en aller. En soit, ce n’était pas bien compliqué tant que l’on ne ressemblait pas à un élève en sortant du château et là, il remerciait le fait d’avoir tout comme son père appris à se changer en animal sans que personne en dehors de ses amis ne le sache. Personne n’avait suspecté un chien… mais alors qu’il était en route pour tenter d’en savoir plus sur ce qu’il se passait, se rendre utile même s’il aurait simplement dû attendre son heure et qu’à ce moment-là, le directeur lui aurait forcément filé une mission… il s’était fait attraper comme un idiot et emmener au Ministère de la magie. Bien entendu, il s’était débattu, avait juré, tenté de frapper, mais rien n’y faisait et pendant un temps il s’était retrouvé dans une pièce sombre qui faisait remonter en lui les angoisses de sa détention l’année passée. Pourtant, la réelle angoisse vint quand deux sorciers l’emmenèrent ailleurs et qu’il reconnaissait son visage. Le visage de la sorcière qui s’était chargé de lui quand il avait été capturé… son cœur se mit à battre à un rythme frénétique dans sa cage thoracique et même s’il ne faisait pas froid, un léger tremblement qu’il tentait de contrôler s’emparait de lui. En réalité, son esprit semblait s’être mis sur la position éteinte et c’est à la manière d’un automate qu’il s’installait en face de la sorcière, incapable de dire un mot pendant un moment. Merde… paralysé par la peur… il détestait cette sensation… celle qui changeait sa confiance en lui en bouillie et il lui fallu inspirer plusieurs fois pour retrouver l’usage de sa voix aux questions qui lui furent poser, et pour oser un sourire qui se voulait arrogant. Voilà, il devait faire semblant… et pour parfaire le masque il changeait aussi sa posture pour avoir l’air aussi à l’aise que chez lui, avachi dans sa chaise, alors qu’il contrôlait toujours du mieux possible sa respiration.


« J’ai entendu dire qu’un groupe d’imbécile avait pris le pouvoir, et être sagement dans une école me rendait totalement inutile pour tenter de leur botter le cul. » rétorquait l’adolescent, mais sa voix était bien moins sûre que d’habitude et vu que cette femme avait eu l’occasion de bien le côtoyer…  Elle pourrait s’en rendre compte sans soucis. « À moins que votre ravissant visage m’ait manqué… nul ne saurait le dire en réalité. » cette fois, la pointe de moquerie était tout de même plus présente. Mais il allait sans doute le regretter, il le savait parfaitement… mais quitte à se prendre quelque chose sur le coin du nez, il préférait que ce soit mérité en un sens…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Employé au département de la justice magique, service des usages abusifs de la magie J'ai posté : 109 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 3 . Je suis un aventurier : vous pouvez me faire tout ce que vous voulez

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Dim 26 Nov - 19:43

Pris en flagrant délit.
Indra S. Yaxley & Godric Black
Le jeune Godric Blavis en sortant de Poudlard avait commis une bien triste bêtise. A cause de Dumbledore, le nouveau gouvernement ne pouvait s’immiscer dans les affaires de l’école et heureusement pour eux que Silvius veillait toujours au grain dans ses cours, Indra n’aurait pas permis que l’école soit ainsi sans surveillance. Même si Voldemort dirigeait toutes l’organisations des mangemorts, il avait bien d’autre chose à penser, préférant laisser ses sbires faire l’odieux travail à sa place. De par son rang Indra devait forcément donner le change, modifier sa garde-robe pour avoir l’air bien plus classe. Elle ne se mêlait pas des affaires de Cyrus, mais elle veillait au grain, elle zieutait qui pourrait les trahir ou leur porter préjudices. Godric avait donc choisit consciemment de partir d’un lieu sécurisé pour rendre visite à la mangemorte. Elle ignorait ce qui avait bien pu lui donner cette idée, mais le revoir la rendait dans une certaine joie. Ils avaient relâché le jeune homme après plusieurs mois à lui poser des questions, à le torturer, mais n’avait rien obtenu de lui. Toutefois pour éviter qu’il ne dévoile trop de chose qu’il aurait pu attendre, Indra lui avait lancé un sortilège. Il ne pouvait rien dire sans que cela lui procure une douleur atroce, il était muet, il ne pouvait ni écrire, ni parler de tout ça. Et pourtant il avait sans doute dû essayer. Indra lui avait expliquer tout ce que le sortilège comprenait, notamment la mort si on lui volait ses souvenir de ces quelques mois passer en sa compagnie. Indra ne put s’empêcher de sourire ne voyant le jeune homme devant elle. Il se souvenait bien évidemment. L’angoisse devait prendre possession de lui et cela ne donnait que plus de joie sadique à la mangemorte. Elle était fière de pouvoir effrayé ainsi ses victimes et se demanda si Tristan serait pareil lorsqu’elle le relâcherait, enfin si elle comptait le faire, elle n’avait pas trop eu le temps de penser à l’homme enfermée dans l’une des cellules du quartier général. Elle l’invita à s’asseoir comme si tout cela n’était qu’une conversation normale entre deux personnes civilisées. Elle le vit prendre ses aises, alors qu’elle faisait de même avant de lui demander finalement ce qu’il faisait là. Sa réponse ne se fit pas attendre et il lui annonça avoir appris que les mangemorts avaient pris le pouvoir. Elle se mit à rire lorsqu’il les traita d’imbéciles. Il pouvait bien le faire, elle savait aussi que Godric n’était pas à l’aise, même s’il voulait lui montrer. Reprenant un air sérieux deux secondes, elle le fixa attentivement de ses yeux bleus et sur une touche d’humour lui demanda : « Une bande d’imbécile ? Voyons, qui a bien pu te mettre ça en tête ? » Elle se saisit de son stylo prêt à noter les noms qu’il lui donnerait. Indra n’était toutefois pas folle, sachant très bien qu’il ne dirait rien peu importait les questions qu’elle lui poserait. Mais elle en avait pleins en tête et ne se gênerait pas pour les lui demander. D’un ton qui se voulait plus moqueur le jeune gryffondor se demanda si ce n’était pas plutôt la mangemorte qui lui manquait. Cette dernière enleva ses pieds de son bureau pour lui faire face, affichant un sourire satisfait. « Je me disais aussi, que je te manquais, mon cher Godric, nous avons créé un lien indéfectible depuis notre dernière entrevue. Mais tu es sans doute au courant de mon nouveau statut, n’est-ce pas ? » Elle allait se faire un plaisir d’en abusé, même si Cyrus lui expliquait qu’elle devait avoir une certaine contenance, Indra n’en avait rien à faire. La mangemorte n’avait plus à se cacher, elle pouvait jouer, s’amuser, rien ne l’empêcherait de se faire plaisir en terrorisant les autres.

electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Lun 5 Fév - 13:45
Inspirer. Expirer. Inspirer. Expirer.
 
Terrifié. Il était terrifié et sa seule arme en l’état actuel était de se servir de sa provocation habituelle. Quelle idée de sortir, de vouloir se rendre utile… mais en même temps ce serait aller contre sa nature que de rester en arrière sans rien faire, et Dumbledore aurait bien dû s’attendre à ce que, à un moment ou un autre, il ne suive pas les ordres et se sauve comme un crétin pour tenter de mener sa propre vendetta. Par contre, ce que le fils Black n’avait pas prévu, c’était de se retrouver face à face avec celle qui hantait si souvent ses cauchemars qu’il avait envisagé de prendre des potions de sommeil sans rêve chaque soir… sauf que si le directeur ne lisait pas bien dans ses futures actions, ce n’était pas le cas de l’infirmière et elle avait offert de l’envoyer voir un médicomage s’il avait tant de mal à trouver le sommeil. Du coup, il s’était ravisé et n’avait jamais repointé le bout de son nez à ‘linfirmerie… après qu’elle ait jeté un sort sur l’armoire pour empêcher les gens de venir se servir en douce. Trop prévenante cette femme, réellement. Tout le contraire de la mangemorte qui se trouvait face à lui et dans son esprit, il revoyait les semaines, les mois où il avait subit son traitement sans rien pouvoir faire à part hurler et souhaiter que tout prenne fin. S’il mourrait ici… est-ce que son lui à naître disparaîtrait de leur futur alternatif, trouvant la mort dans des circonstances étranges ? Non. Non il ne devait pas penser au pire tout de suite. Il venait d’arriver et rien ne laisser présager que les choses se passeraient comme la dernière fois. Peut-être que tout allait bien se passer, et qu’il repartirait à Poudlard, où il se prendrait une semaine de retenue mais ce n’était pas si grave… des retenues, ce n’était rien comparé à ces tortures qui pourrait ou pourrait ne pas arriver.
 
« Hum… le premier imbécile se fait appeler Lord Voldemort. Environs cette taille… » commençait Godric, montrant une certaine hauteur avec sa main, « brun, les yeux un peu fou… ha et un léger complexe de supériorité qui lui vient sans doute d’une enfance très difficile, qui commença dès l’instant où on le berça trop près du mur à sa naissance. En fait, la légende veut que sa mère ai éternué en lui donnant vie, il est sortit trop rapidement et a atterrit dans le mur en face, causant des troubles mentaux irréversibles. »
 
Ok. Il n’avait strictement rien appris de son dernier passage entre les griffes de Indra… ou alors il se disait que quitte à morfler, il préférait le mériter plutôt que de le subir simplement pour obtenir des informations qu’il ne donnerait pas de toute manière. Il espérait. Quel était son seuil de tolérance par rapport à la dernière fois ? En tout cas, voir la femme entrer dans son jeu de désinvolture n’aidait pas à se calmer… si elle le faisait, c’était parce qu’elle se sentait en confiance ici, à l’aise, capable d’avoir ce qu’elle voulait sans crainte maintenant que sa position faisait d’elle celle qui commandait.
 
« Oui, je suis au courant. Qui ne l’ai pas en même temps ? Il faut dire que votre beauté n’a d’égal que votre machiavélisme. Si nous cessions les ronds de jambes et les politesses maintenant ? Je me doute que ce n’est pas votre partie préférée et j’ai d’autres chats à fouetter ensuite, alors autant en finir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Employé au département de la justice magique, service des usages abusifs de la magie J'ai posté : 109 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 3 . Je suis un aventurier : vous pouvez me faire tout ce que vous voulez

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Mar 20 Fév - 16:15

Pris en flagrant délit.
Indra S. Yaxley & Godric Black
D’un air très calme, Indra observait Godric, un jeune gryffondor qui n’aurait jamais dû tenter de braver le règlement de son école. Tout ce qui sortait de Poudlard lui appartenait. Adieu Dumbledore et sa protection d’enfants stupide, si jamais l’un d’eux s’aventurait en dehors des murs, Indra se faisait un plaisir les choper pour les interroger. Elle avait passé tant d’interrogatoire depuis la prise du pouvoir et elle sentait encore la pression accompagnée par la peur dans le regard des gens. Indra apparaissait toujours comme une femme respectable, surtout aux yeux des autres, presque comme aimable d’un certain point de vue, mais ceux qui l’avaient déjà vu faire savait que ce n’était qu’une façade. Comme Godric devant elle, qu’Indra avait eu entre ses mains pour son simple petit bonheur personnel. La mangemorte ignorait quelle stupidité avait germer dans le cerveau de Godric ce jour-là. Le jeune homme était assis devant elle et Indra regrettait un peu d’avoir un poste à haute responsabilité sinon elle se serait sans doute plus amusé. Elle n’avait que les mots pour appuyer une pression psychologique sur le gryffondor, mais ce dernier parlait toujours autant que la dernière fois. A force de l’avoir torturé, elle savait que ce n’était qu’une sorte de protection d’utiliser les mots, Tristan le faisait également, car c’était leur seule arme là où les mangemorts ne se seraient pas gêner pour utiliser d’autres types de prise sur eux. Stupides petits gentils prétentieux ! Alors qu’Indra lui demandait de qui il parlait en prononçant le terme bande d’imbécile, la réponse du petit Godric ne se fit pas attendre. Et il tapa très fort pour un début de justification. Il attaqua le seigneur des ténèbres et alors que d’autres mangemorts se seraient offusqué, auraient réagit aux quarts de tour, Indra ne faisait que jouer avec son stylo en l’écoutant expliquer la naissance de son maitre. Intéressant cette manière de penser. Petit, légèrement fou, complexe de supériorité tout y passait dans la bouche du jeune homme. Indra se mit à sourire, et lui répondit d’un ton très calme, mais extrêmement flippant d’un autre côté : « Ton imagination m’a toujours impressionné Godric, mais je vois aussi que tu n’as pas appris la leçon de savoir bien utiliser les mots quand tu t’adresses à quelqu’un. Pourtant je pensais que c’était rentrée dans ta petite cervelle. Tu pourrais garder ta légende et tes suppositions pour tes amis, si tu en as, mais devant moi … disons que tu as de la chance que nous soyons dans une situation officielle. » Ho oui il avait de la chance, mais d’un autre côté, si Indra adorait torturé les gens, elle s’amusait bien. La voir sourire n’avait strictement rien de joyeux, bien au contraire. Elle se savait en position de supériorité, elle pourrait décider de le garder parmi eux pour un motif pris au hasard si elle le souhaitait. Son poste le lui permettait clairement, un claquement de doigt, et Godric ne reverrait plus la lumière du jour. Le jeune homme semblait toutefois avoir appris quelque chose, la leçon concernant la flatterie. Indra attendit qu’il eu finit de parler et s’adressa à lui comme à une vieille connaissance. « Je suis certaine que certains ne doivent pas être au courant, ceux qui vivent dans une grotte par exemple. Mais tu peux continuer les flatteries cela t’aidera peut-être à te sortir du pétrin dans lequel tu es. » Peut-être, peut-être pas qui pouvait savoir, mais c’était agréable d’avoir quelques compliments. Pressé le petit Godric, il ne voulait pas s’éterniser ici. Elle prit son stylo et chopa une feuille vierge, avant de noter les noms et prénom du gryffondor. « Ce n’est peut-être pas ma partie préférée, mais c’est toujours amusant de voir un lionceau tenter de sortir d’une cage. Bien, ton sang est mêlé n’est-ce pas ? Tu connais le principe de hiérarchie ? » demanda-t-elle prête à noter. Indra se fit la réflexion qu’elle ne connaissait pas les parents de Godric, une réponse qu’elle n’avait pas obtenu, peut-être serait-ce l’occasion aujourd’hui.

electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Mer 21 Fév - 11:05


Parfois bon sang, qu'il aimerait savoir se taire mais voilà, ce n'était pas dans sa nature que de se taire. Cela se saurait autrement, et il ne voulait pas montrer combien il était terrifié au plus profond de son âme. La femme Yaxley pouvait le paralyser d'un claque de doigts, le réduire à néant d'un sort. Mais il devait foncer, insister, continuer à creuser sa tombe encore et encore jusqu'à ce qu'un jour il n'en ressorte pas, mais il s'en fichait... il faisait cela pour la bonne cause et continuerai jusqu'à l'instant de sa mort. Du moins, c'était ce qu'il pensait, il aimait à croire qu'il était plus fort que ça, qu'il pourrait tenir éternellement en tenant tête aux mangemorts. Il n'était pas faible, ni lâche... et surtout il savait ce qu'il valait et c'était sans conteste cent fois mieux que ces crétins de mangemorts. Personne ne pouvait être pire qu'eux de toute manière... à part peut-être Dumbledore, avec ce que sa soeur avait subi par sa faute, et ses manipulations qui avaient menées plus d'une personne à la mort. Pourtant, il restait un membre actif de l'Ordre, car c'était la meilleure chose à faire.

"Sinon quoi? Vous m'auriez encore torturé pour me faire payer mon comportement? Faites-le, après tout, votre cher maître est aux commandes, donc ce n'est pas comme si quelqu'un allait vous punir... ou pas?" soufflait-il, clairement en train de se payer la tête de l'autre femme. Encore. A moins qu'il n'énonce une vérité cette fois, mais soyons honnête, il savait que personne ne viendrait s'inquiéter pour lui si quelqu'un chose lui arrivait de toute manière. Il n'était que de passage ici, et avec de la chance la mangemorte serait en prison avant leur retour dans le futur, donc elle ne ferait pas le lien entre le gamin insolent d'aujourd'hui et le gosse du futur.

Lui n'en menait en tout cas pas large. Le simple sourire de la sorcière suffisait à raviver les souvenirs d'il y a quelques mois, lui donnant plus envie de se retrouver dans sa salle commune qu'ici, où il savait qu'une décision d'Indra et il pouvait se retrouver dans le plus grand des embarras. Pas un embarras du genre se retrouver en caleçon dans un couloir du collège, plus celui qui fait qu'à côté, vous préféreriez passer cent fois vos examens de fin d'années, sachant qu'autrement, Indra pourrait faire de vous... ce qu'elle voulait en fait. Simplement par des mots et/ou des sorts. Peut-être qu'il avait tenté la flatterie pour cette raison, avant que son naturel ne revienne au galop.

"Vous pensez sincèrement que des gens vivent dans des grottes?" ok, son père l'avait fait pendant un temps, mais ça c'était un secret bien gardé. Puis ça au moins, Indra ne pouvait pas le savoir. "Et pour votre gouverne, je ne suis pas dans une cage. Vous pensez me tenir, mais je reste libre... et vous ne pourrez jamais m'avoir totalement."

Mais... mais la ferme Black... tu veux pas non plus une pelle pour creuser ta tombe avec des conneries pareilles...? pensait-il, passablement agacé avec lui-même. Tellement qu'il se concentrait sur les questions, un petit sourire apparaissant sur ses traits quand il entendait le fait qu'on lui parle du fait qu'il était un sang-mêlé, et surtout de hiérarchie. Elle voulait jouer? Très bien. Que le show commence... "Les gens disent que je suis un sang-mêle car ma mère n'était pas une sorcière... cependant, je ne suis pas de cet avis. Après tout, même si elle a une cracmol, maman est née de parents sang-pur... ce qui fait de moi un sang-pur aussi, vu que papa est aussi d'une vieille famille. Qu'est-ce que vous en pensez?"

Dans le genre vieille famille, les Black étaient quand même en tête de liste. Mais il n'avait pas fini sa phrase et cette fois, sa lueur de provocation était de retour, surtout sachant qu'Indra n'allait pas aimer ce qu'il allait dire. Enfin il supposait, vu ce qu'il connaissait de cette femme.

"Le nom de Blavis est un nom commun chez les moldus, ça aurait évité de foutre la honte au nom de mon père si j'avais été un cracmol... mais vu mon statut, je pense être plus pur que vous, alors fermez là et apprenez à respecter vos supérieurs."

Masochiste. Il était définitivement masochiste.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Employé au département de la justice magique, service des usages abusifs de la magie J'ai posté : 109 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 3 . Je suis un aventurier : vous pouvez me faire tout ce que vous voulez

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Mer 21 Fév - 15:10

Pris en flagrant délit.
Indra S. Yaxley & Godric Black
Dans d’autres circonstances, Indra n’aura sans doute pas été aussi aimable avec Godric. Le jeune homme n’avait pas vraiment la langue dans sa poche, mais elle savait aussi qu’elle avait du pouvoir sur lui. Il devait le savoir également, mais continuait quand même à parler inlassablement de choses qu’il ne connaissait pas, autant sur le seigneur des ténèbres que sur la vie en général. Godric était réellement stupide. Vraiment, Indra se demandait à quel point il pouvait l’être, mais s’il y avait une chose qu’elle savait c’était que même si on n’appréciait pas les mangemorts, comme beaucoup de personnes, il valait mieux se taire quand on s’adressait à quelqu’un de ce camp. Le gryffondor ne semblait pas réellement comprendre ce point de vue, sans doute parce qu’il connaissait Indra, mais justement parce qu’il la connaissait, il aurait dû faire plus attention. Cela n’empêchait pas la jeune femme de bien s’amuser à l’écouter parler. Une opinion très précise sur la situation, des idées et une imagination qu’il aurait sans doute mieux fallu garder pour lui. Godric devait savoir pour le moment qu’il ne risquait pas grand-chose et qu’Indra ne l’agresserait pas sans raison, enfin agresser était un bien grand mot. Elle avait dans sa tête des visions de ce qu’elle lui avait fait subir auparavant. Le gryffondor n’avait absolument rien demandé lorsqu’Indra l’avait torturé, à part une manie de parler pour rien dire, mais aujourd’hui en l’observant, elle se rendait bien compte que beaucoup de choses chez lui pouvait en énerver plus d’un. Et la mangemorte en connaissait qui ne se seraient pas gêné pour lui lancer un endoloris totalement gratuit qui aurait fait ravaler sa langue au gryffondor. C’était une bonne idée ça, de couper la langue de Godric, une très bonne idée, mais moins intéressant connaissant toute l’imagination et l’insolence qu’avait ce garçon. Indra s’en amusait, sans forcément vouloir le torturer à nouveau ou lui faire fermer son claper, l’écouter déblatérer connerie sur connerie était magnifique. Expliquant très clairement que Godric avait de la chance d’être dans un cadre plus ou moins officiel, ce dernier ne se gêna pas pour lui demander ce qui se passerait si ce n’était pas le cas. Elle se mit à sourire. Il ne s’en rendait même pas compte. Là où Tristan avait de l’utilité et que le tuer serait une bien triste chose, le gryffondor n’était qu’un gamin parmi tant d’autre. « Théoriquement vu que tu n’es rien dans ce monde je pourrais te tuer. Cela ne me gênerait nullement et mon maitre n’en aurait rien à faire. Peut-être que Dumbledore s’en inquièterait, mais je pense qu’il se dira que tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. » Personne n’y ferait attention, enfin peut-être ses amis s’il en avait, mais Indra ne les craignait pas. La seule chose qui faisait qu’il était toujours là c’était que pour le moment l’amusement primait sur son insolence. Indra continuait à sourire. Elle adorait son maitre, mais le pouvoir qu’il lui avait donné été jouissif. Parce que le seigneur des ténèbres avait d’autres occupations, alors elle pouvait se livrer à tous les plaisirs qu’elle souhaitait. D’après Godric personne ne vivait dans des grottes, par conséquent tout le monde devait être au courant de la situation ministériel actuelle. « Certains vivent peut-être dans ce genre d’endroit je ne juge pas. Libre ? Tu te considères libre en ce moment-même ? Tu penses être libre à Poudlard où les gens ne peuvent plus sortir ? » Il était fou, complètement fou de se croire libre. Il ne l’était pas, personne ne l’était, ils étaient tous emprisonner dans ses griffes, que ce soit à Poudlard où ils étaient enfermés dans un huis clos stupides ou bien même ici, où la porte fermée, Godric ne pourrait sortir sans autorisation. On ne pouvait pas vraiment dire qu’il était libre. Mentalement non plus d’ailleurs, Indra savait l’emprise qu’elle avait sur lui, même s’il ne le montrait pas. Tous lui appartenaient. Prenant des notes, la mangemorte lui demanda alors s’il était de sang-mêlé. Godric lui expliqua alors la situation familiale dans laquelle il se trouvait, notamment concernant sa mère cracmol. Elle l’écouta parler, alors qu’il se disait pur. Elle l’observa un instant, souriant, mais également intriguée. Godric ne donnait pas de nom de famille, ni même de prénom. Indra aimait tout savoir et surtout faire des recherches sur ceux qu’elle avait entre ses griffes. « C’est intéressant … tu as leur prénom ? » demanda-t-elle. Officiellement Godric s’appelait Blavis, et Indra qui connaissait bien les sangs-purs, n’avait jamais entendu ce nom de famille auparavant, mais la réponse à sa question intérieure ne tarda pas à trouver une réponse. Ce fut toutefois les derniers mots du gryffondor qui attirèrent l’attention de la mangemorte. Indra eu un instant de surprise, avant d’éclater de rire. « Plus pur que moi …  » réussit-elle à prononcés entre deux rires. Elle continua à rire pendant un moment, puis tenta de se calmer pour lui répondre. « Mon cher Godric, ce n’est même pas une question de pureté, vu que moi-même je viens d’une famille sans doute aussi ancienne que la tienne. A quel moment pensais-tu que dire de tel âneries seraient logique ? J’en viens à me demander si tu as un cerveau ou si je l’ai trop cramer pour que tu puisses l’utiliser. » Stupide, suicidaire, Godric n’allait pas sortir d’ici rapidement, pas en lui sortant des imbécilités du genre.

electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  Sam 24 Fév - 19:33
Est-ce que Dumbledore dirait réellement cela? Est-ce qu'il penserait que c'était de sa faute et qu'il méritait amplement le sort qui lui tombait dessus. Est-ce qu'il avait pensé la même chose quand les Potter étaient morts, qu'ils le méritaient car ils avaient remplis les conditions de la prophétie? Est-ce qu'il  s'était dit ça aussi quand Sirius était mort, que s'il n'avait pas foncé bêtement pour aider Harry ce ne serait jamais arrivé? Et si... et si c'était la vérité? Si en fin de compte leurs existences et morts indifféraient leur entourage au point que de toute manière, on finirait par l'oublier même si sa carcasse était retrouvée sans vie quelque part avec des signes flagrants affirmant qu'il héritait d'une mort violente. Non... non il n'était pas rien, ils étaient tous ici pour changer les choses et, avec de la chance, son père serait vivant à leur retour et connaîtrait son existence... et s'il rentrait mort (ou pas du tout en fait) il serait triste, tout comme sa mère... n'est-ce pas? Il commençait à en douter et ce n'était pas bon pour la santé du cigare... s'il commençait à croire que les gens se fichaient réellement de son existence, tout serait possible. Il était un Gryffondor, le désespoir ne faisait pas partie de leurs défauts... ils devaient se battre, faire preuve de courage (et de bêtise) qu'importe les circonstances et surtout ne pas être comme Pettigrow. C'était un point important, ne jamais devenir comme Pettigrow.

"Parce que vous estimez être libre, dans un monde où un critère aussi stupide que le sang est utilisé pour se penser supérieur à quelqu'un d'autre? Je ne suis peut-être qu'un stupide Gryffondor, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, j'ai ouvert des livres personnellement, assez pour savoir à quel point votre argument est stupide."

Une fois encore, le Gryffondor allait bien entendu dire quelque chose qui pourrait légèrement agacer la sorcière. Mais voilà... pour une fois qu'il avait une information digne d'un Serdaigle... une information trouvée dans un vieux bouquin de la Réserve... il n'avait jamais rendu le livre, trop fier de pouvoir ressortir cette information et la prouver lors de débats. Surtout, cela avait contribué au fait qu'il respecte tous les sorciers sans se soucier de leurs origines... sauf les connards... et beaucoup de Serpentards... il devait changer ce point.

"Vous savez pourquoi c'est idiot de détester les nés-moldus? De prétendre qu'ils valent moins que vous?" demandait Godric, en train de regarder ses ongles comme pour en chasser une saleté. Il aimait ces petits moments, où il avait au moins l'impression de mener la danse même si la situation était critique. C'était un moyen de se donner du courage en fait. "Vous pensez que les sorciers nés de parents en apparences moldus sont soient des usurpateurs, soit des voleurs de magie... des moins que rien quoi. Pourtant des études faites en matières de magies, ou si on s'intéresse un peu à la généalogie, ont prouvées que ces sorciers descendent en fait de familles sorcières qui ont un jour produit un enfant cracmol. De fil en aiguille, il est bien entendu arrivé que le nom sorcier s'éteigne et toutes les histoires de magies étaient oubliées dans la famille jusqu'à ce qu'un beau jour, la magie se réveille chez un héritier après des générations de silence. La magie était toujours là, dans le sang de ces gens, mais trop faible jusqu'à un enfant en particulier." par exemple concernant sa tante Lily. Mais pour qui ne s'était jamais penché sur le sujet... c'était impossible à suivre. Lui n'aurait sans doute rien lu là dessus s'il ne s'était pas tant intéressé à la transmission de la magie après la lecture de ce livre. "Du coup, admettons que deux moldus descendant de cracmols se mettent ensemble, à chaque enfant il y a une chance sur quatre que leur gamin se retrouve sorcier. Ils appellent ça la transmission génétique chez les moldus. Donc, toujours par hasard, un né moldu pourrait carrément descendre des fondateurs de Poudlard sans que personne ne le sache, car le nom s'est éteint suite à des mariages et un cracmol dans la famille... donc... ils viennent en fait tous des vieilles familles sorcières de façon carrément directe. A la rigueur, se sont des sang-mêlés en fait, puisque le gêne magique était toujours là, même si endormi."

Peut-être même des familles parfois plus vieilles que les Black, Yaxley et compagnie. Ses grand-parents paternels se retourneraient dans leurs tombes. Oh mince... c'est vrai, on lui avait posé une question... concernant les identités de ses parents.


"Leurs prénoms sont papa et maman, comme pour tout le monde voyons." répondait-il comme si de rien n'était, loin de son sérieux précédent. "C'est une question de pureté et de suprématie des sorciers. Seul un idiot penserait que vous ne voulez que la paix et l'amour sur Terre. Alors peut-être que mon comportement vous paraît être totalement débile, mais pas plus que persécuter les gens pour le plaisir, ou les torturer juste parce que c'est fun et que vous avez envie de le faire. Être capable de se retenir de faire ce genre de chose, c'est ce qui sépare l'humain de l'état animal."

Oui, il venait de dire que les mangemorts étaient des animaux, de même que leurs sympathisants.

"Est-ce que j'ai bien répondu, madame? Vous avez d'autres questions? J'adore ce jeu!"

La.Ferme.Black.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Pris en flagrant délit - godric  
Revenir en haut Aller en bas
 
Pris en flagrant délit - godric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pris en flagrant délit [Rachelle-William-Irving]
» Pris en flagrant délit de ...chant! ( PV Carry Chainsaw)-Terminé
» J'adore être pris en flagrant délire ! Hannah & Grigori
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» La Kouche en flagrant délit d'islamophobie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Londres-
Sauter vers: