AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Mer 6 Sep - 1:50

Cours numéro 2 : Le geranium dentu.

- Silivus Callaghan — les gosses ariérés -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Alors que Callaghan n’avait prévu de rester enseigner à Poudlard que quelques mois, il se retrouvait encore ici cette année à devoir enseigner aux gosses. Visiblement le directeur de l’école n’avait pas fait sa priorité de trouver quelqu’un d’autre pour assurer les cours de botanique. Vu le salaire qu’on lui avait proposé, l’homme n’avait tout de même pas pu refuser. Se faire payer grassement à partager son savoir, et à bousculer ces ados en pleine rébellion, n’était pas la pire des choses, il devait en convenir. Après avoir bien mangé son repas du midi, l’homme commença sa petite promenade dans le parc pour sa digestion. Dans moins d’une demi-heure, il se retrouverait avec des idiots finis, il avait donc besoin de prendre l’air et de se relaxer quelque peu. Dans le malheur il y avait quand même des bonnes nouvelles, des élèves insipides, immatures et exécrable avaient levés le camp, et il n’aurait pu à les supporter cette année, à commencer par Potter, Black, Tagel, Collins et cette idiote de Davis. Quel avait été sa surprise en apprenant qu’ils avaient eu leurs buses, mais quel bonne nouvelle de ne plus les supporter dans sa classe. Espérons pour sa santé mentale, qu’il ne recroise plus jamais la route de ces quatre erreurs de nature.

Callaghan avait donc atterri dans la serre. Bien confortablement installé dans sa chaise, les pieds sur la table, et un sirop de « pomme » qui dégageait une bonne odeur de bourbon, il attendant que l’horloge sonne quatorze heures tapante pour refermer cette porte au nez des élèves qui pensaient pouvoir avoir trente secondes de retard. Sa réputation n’était plus à faire, et ceux qui l’avaient eu l’année dernière avaient dû faire passer le mot aux nouveaux. Peut-être qu’il pourrait enfin faire un cours sans avoir à faire la police. Le temps passa, et des élèves pénétrèrent en silence, s’installant tranquillement en attendant le début du cours.

*Cinq … Quatre … Trois … Deux … Un …*

Callaghan leva sa baguette et la porte se ferma dans un claquement sourd. Il se redressa, enleva ses pieds de la table, et se mit debout face à sa classe. Ils avaient tous le regard perdu, presque effrayé, et aucun ne semblait d’humeur à croiser son regard.

– Silence. Comme je n’ai aucune patience aujourd’hui, le premier qui m’ennuiera fera perdre des points à sa maison. Le premier qui pleurnichera de l’injustice de cette punition en fera perdre le double.

Toujours bien commencer son entrée, ça Callaghan savait le faire, pour le plus grand désarroi de ses élèves. Mais pour avoir une classe calme et attentive, il était prêt à utiliser tous les moyens. Néanmoins, il savait qu’il y en aurait bien un qui allait le défier. Du moins, il espérait, il aimait ce genre de joutes verbales qui finissaient toujours par une punition bien trop sévère pour un gamin insolent.

– Le sujet du jour est le Geranium Dentu. Avant la pratique, je veux qu’on fasse un tour rapide de la théorie et de vos connaissances sur le sujet. L’un d’entre vous vient me dessiner un croquis de la plante au tableau – annonça-t-il en lançant une craie qui atterrit sur le front d’un malheureux élève qui se trouvait sur la trajectoire – Un autre me donne les caractéristiques, et un dernier me donne une anecdote marrante sur cette plante.

Déclara l’homme très sérieusement. Il regarda ses élèves, qui visiblement n’avaient pas forcément envie de se désigner d’office pour n’importe laquelle de ses tâches.

– Magnez-vous de répondre. On est pas dans un cours de sieste ici, c’est clair ?


Lança l’homme de sa voix glaciale. Avant d’attendre qu’un ou des élèves courageux ne se décident à plonger de la falaise.

----------------------------------------------------------------------

Cours de Botanique.
Sujet : le géranium dentu.
Date : Première semaine de septembre, mercredi après-midi à deux heures tapante, pour une bonne digestion.
Limites : Comme l’indique le règlement, les réponses doivent faire un minimum de 150 mots pour les cours.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 248 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 204 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Mer 6 Sep - 2:36

Cours de Botanique.

- Allison Carter -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Première semaine en dernière année à l’école de sorcellerie Poudlard. Allison était évidemment d’excellente humeur. La préfète avait toujours adoré la rentrée. Elle n’aimait pas les vacances, où elle n’avait rien à étudier. Enfin, elle pouvait élargir ses connaissances. De plus, elle avait de nombreuses ambitions pour sa dernière année ici au château. Evidemment, elle allait travailler comme chaque année pour être la meilleure de toute sa promotion. Hors de question de laisser sa place de tête de classe à quelqu’un d’autre. Sur le plan personnel, les objectifs étaient tout autres. Elle voulait absolument devenir l’une des filles les plus populaires de Poudlard. Maintenant que les stars de Septième années étaient parties, elle voulait être leur digne successeur. Autre objectif : trouver un remplaçant dans son cœur pour Caleb. Oui parce que loin des yeux loin du cœur, et elle ne pouvait plus se permettre d’entretenir une relation à sens unique avec un garçon qu’elle ne pouvait même plus voir tous les jours. Et son dernier objectif et pas des moindre était d’enfin perdre sa virginité pour que sa clique de copines arrêtent de se moquer d’elle.

Evidemment, elle allait devoir longuement travaillé pour réussir tous ses objectifs pour cette année. En ce mercredi, elle avait eu une matinée plutôt rempli. La pause de midi lui avait fait du bien et lui avait permis de reprendre pas mal de force pour son premier cours de l’après-midi. Allison n’était pas très rassurée. Pire elle était terrorisée. Le professeur Callaghan lui faisait très peur. Déjà par sa froideur et surtout sa méchanceté avec ses élèves. A chaque fois qu’elle le croisait dans les couloirs, elle baissait la tête pour ne pas croiser son regard. Mais maintenant, elle n’aurait d’autre choix que de l’approcher un peu plus prêt, étant étudiante dans son cours. C’est ainsi que la demoiselle pénétra dans les serres, prenant bien soin de ne pas croiser le regard de son professeur, et murmura un petit :

– Bonjour monsieur …

Vu la petite voix qu’elle avait utilisé pour laisser sortir ces quelques mots, son professeur ne l’avait surement pas entendu. Pour une fois, la préfète des Serdaigle s’installa au second rang, comme si cela allait la protéger contre d’éventuelles représailles. Elle ne voulait pas être trop près de lui, il était vraiment terrifiant. A quatorze heures précise, il ferma la porte dans un bruit sourd, avant de commencer en les menaçant directement. La demoiselle ouvrit de grands yeux ronds.

*Et si je faisais un truc qui l’ennuyait … Non je ne peux pas faire perdre des points à ma maison, je suis préfète, j’aurais la honte de ma vie …*

Leur professeur leur donna donc le sujet du jour qui serait le géranium dentu. Le professeur Callaghan avait visiblement prévu de la pratique mais il voulait commencer par la théorie, évidemment. Allison sortit immédiatement son livre de botanique, et l’ouvrit à la page de la plante précédemment cité. Trois élèves devaient se jeter dans la gueule du loup, et donner une réponse à leur professeur.

*Tu connais la réponse, bouge toi …*

Mais la demoiselle avait peur des représailles. Si elle disait une bêtise, ou si elle n’employait pas le ton qu’il fallait, allait-on lui reprocher ? La demoiselle était tiraillé entre son envie de se la jouer mademoiselle je-sais-tout, et sa peur irrémédiable de son professeur …

– Le Géranium Dentu sécrète un liquide qui rentre dans la composition d’une potion contre les boutons.

Annonça la jeune fille d’une voix tremblante.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Poufsouffle J'ai posté : 112 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 255 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :


MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Mer 6 Sep - 20:01

 
Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.
 



Milana


Milana avec cours de botanique avec le pire professeur de l'école, ce type était d'une horreur sans nom ne supportant personne et ne pouvant pas donner un cours sans menacer et insulter pas du tout le genre de la petite Poufsouffle qui était gentille et agréable avec tout le monde même si elle n'appréciait pas la personne de base. Alors c'est en traînant des pieds qu'elle rejoignit la serre pour un cour qui s'annonçait compliqué et qu'elle allait devoir supporter jusqu'au bout.

Peu de personne avait le sourire aux lèvres sur le chemin sans doute parce que la réputation de l'homme n'était plus à refaire et que personne ne croyait aux miracles de l'été qui aurait pousser l'adulte à devenir un parfait petit agneau aimant tout le monde. Et cela se confirma dès leur entrée il leur aboya dessus montrant bien sa mauvaise humeur du coup la petite blonde s'installa en silence pour ne pas se faire remarquer si elle pouvait passer l'heure à ne répondre à rien et à juste devoir faire des excercies cela serait une véritable réussite pour elle qui n'était pas du genre à aimer prendre la parole en public surtout qu'elle ne connaissait pas le sujet du cours d'aujourd'hui et n'était donc pas à l'aise.

Heureusement une aigle décida de répondre à la première partie de la question voilà une bonne nouvelle cela laissait moins de chance pour qu'elle se fasse interroger donc elle priait merlin pour que d'autre sois choisit à sa place.


CODES BY RAINBOWSMILE & ANGELUS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 44 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 164 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Je suis comme tout le monde. Je n’aime pas parler, sauf à mes amis. J’aime les animaux, surtout quand ils sont morts. Je n’aime pas les vivants, sauf lorsqu’ils sont hybridés. J’ai des loisirs : voilà trois ans que je tannais mon directeur de maison pour l’ouverture d’un club laboratoire d’expérimentation hybride. Face aux refus répétés (bon faut que je demande quand même à la nouvelle), j’ai du bricoler ça tout seul, dans le plus grand secret – ce qui est finalement mieux, vu que j’aime pas les gens, mais qui pose problème quant au nombre de cobayes expérimentaux …

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Jeu 7 Sep - 1:21

Cours de Botanique.

- Leopold Zygler -


"Come on, this is ridiculous. I don’t have to answer to you. I don’t have to answer to anyone!"


Rentrée des classe = revoir toutes ces sales têtes de cons. Autrement dit ce n’était pas le moment de l’année que préférait Leopold. Sa seule satisfaction était de savoir que ces abrutis de Carlton et Tagel n’étaient désormais plus là. Oui car chaque début d’année, ce bouffon de Poufsouffle s’amusait à le martyrisait et le ridiculisait devant toute l’école. S’ils pouvaient crever et rôtir en enfer, Popold serait surement le mec le plus heureux du monde. Mais avant que ces deux-là ne s’étouffent dû à un excès d’utilisation de leur mini-cerveau, il allait quand même devoir se montrer patient. Après une matinée de cours bien pourri, le Serpentard était allé prendre son déjeuner dans la Grande Salle. Comme à son habitude, il avait mangé tout seul en bout de table, loin de ses congénères. Il n’aimait pas les gens, et encore moins ses camarades qui n’étaient qu’un ramassis de débilités et de petites vertus. Il était bien mieux tout seul, du moins c’était ce qu’il se disait en permanence.

Il avait avalé son repas le plus rapidement possible pour avoir le temps d’aller nourrir Lucifer, son rat hybride qu’il avait lui-même crée. Cette chose qu’on pouvait peut-être appeler « créature » n’était rien de plus qu’un rat dégoûtant avec des espèces d’ailes sur le milieu du dos, résultat d’une expérience mené par le Serpentard l’année dernière. Depuis la bestiole était son ami, son animal et son confident. Il se dirigea en courant dans les sous-sols, puis dans la salle commune des Verts et Argents. Il arriva dans son dortoir et retrouva son bébé dans sa cage. Il passa le plus clair de son temps libre avec lui, avant de repartir en courant pour ne pas arriver en retard en cours de botanique. Il adorait son professeur. Comme quoi il était bien dérangé, il devait être le seul à apprécier Callaghan dans toute l’école.

Il arriva à temps, avant que le prof de botanique ne claque la porte pour commencer son cours. D’humeur exécrable, il avait envie de retirer des points à quiconque l’emmerder. Popold s’imaginait bien être professeur un jour, juste pour martyrisait les populaires, et les gens cools. Tous les cons qui lui menaient la vie impossible à longueur de journée. Beaucoup de blabla pour dire que le sujet du cours était le Géranium Dentu. Trois élèves devaient se désigner pour répondre aux exigences du prof. Carter ouvrit sa bouche en première.

*C’est ce qu’on apprend aux gamins de trois ans triple-conne.*

Leopold pouvait bien critiquer, mais il n’était franchement pas mieux. Ce n’était pas le genre d’élèves à se mettre en avant pour répondre à une question d’un professeur, à part si celui-ci l’interrogeait personnellement. Il préférait rester dans son coin à maudire le monde entier. Il croisa du regard une Poufsouffle (la pire maison de l’humanité qui récupère tous les déchets).

– Qu’est ce que t’as à me regarder stupide véracrasse croisé moldu, ça te plairait de voir des furoncles se mêler à ton acné ? …

Balança-t-il à l’intention de sa camarade qui n’avait vraisemblablement rien demandé. Après avoir craché son venin, il s’avachit sur sa table, pour regarder son professeur et ce qui se passait devant. Etre attentif était quand même quelque chose d’important.



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 936 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 409 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Jeu 7 Sep - 2:07

Cours de Botanique numéro 2
Jaylin Faucett
La rentrée. C'était la rentrée. Alors que la plupart des élèves de son époque étaient rentrés à l'université cette année, Jaylin devait encore faire une année à Poudlard pour finir sa scolarité. Année qu'elle devrait refaire en retournant en 1998. Au moins avec un peu de chance, elle pourrait tout connaitre et réussir haut la main, sans trop se fouler du moins. Enfin si seulement les professeurs ne changeaient pas leur programme. Minerva McGonagall qui était toujours enseignante dans le futur, se renouvèlerait surement, mais elle était assez douée dans cette matière pour ne pas s'inquiéter plus que ça. Jaylin était revenue à Poudlard, il y a peu, elle avait retrouvé sa chambre en compagnie d'Ayla, celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie bien que n'étant pas de la même époque, et cela faisait du bien de voir des visages familiers. La jeune femme avait passé son été dans le manoir que Dumbledore avait mis à leur disposition, un endroit où ils n'avaient pas à mentir sur leur identité, mais où elle ne se sentait pas forcément à sa place. C'était en se levant ce matin-là qu'elle se rendait compte que Poudlard lui manquerait l'année prochaine et Jaylin se demandait si ceux qui étaient partis cette année ressentait ce manque vis-à-vis de l'école de magie. Beaucoup d'élèves étaient partis cette année, notamment Caleb, avec son acolyte Tibus. Jaylin devait avouer que cela lui faisait étrange, de ne plus le voir, le croiser dans les couloirs et que si elle avait envie de lui parler elle devrait aller à l'université. Elle s'était habillée de son uniforme, tout en remuant dans son esprit tout ce que cette nouvelle année engendrait pour elle. Rien de bien nouveau, mais une sorte de vie qu'elle ne pouvait expliquer. La serdaigle rejoignit la grande salle, mangea son petit-déjeuner en compagnie de fille de sa maison. Elle commençait par botanique et cela ne lui plaisait pas vraiment de revoir la tête de Callaghan. Elle qui adorait cette matière, ce professeur ne lui donnait pas envie de venir. Il était infecte avec les élèves, même si on était bon dans ce domaine, cela semblait l'ennuyé d'enseigner à Poudlard. Contrairement à Tristan ou à Madame Rosier, elle ne comprenait pas qu'on puisse devenir professeur sans en avoir vraiment envie. Mais si Dumbledore l'avait accepté dans le corps enseignant, c'était qu'il y avait une raison.

Elle se leva accompagné des autres élèves de sa classe et se dirigea vers la serre de Botanique. Ils étaient en avance, mais le professeur était déjà présent dans la classe. Assit à son bureau, les pieds sur la table, Callaghan semblait tout à son aise en ce début d'année scolaire. Elle alla s'asseoir au milieu de la classe, attendant que le cours commence, écoutant d'une oreille la discussion des autres élèves, rien de bien intéressant chacun racontant leurs vacances. Balancer qu'elle avait vécu dans un manoir, soulèverait trop de questions. Le professeur agita sa baguette et fermant la porte. Aucun retardataire n'était accepté, Jaylin l'avait bien vu l'année précédente et même si elle ne l'aimait pas, c'était toutefois une question de respect, d'élève à professeur. Apparemment l'enseignant n'avait pas passé de bonnes vacances, prêt à enlever des points au premier qui l'ennuierait. Il ne perdit pas de temps et annonça le sujet du jour : le géranium dentu. Jaylin le connaissait, s'il fallait répondre à des questions elle en serait capable. Callaghan demanda à trois élèves d'intervenir, l'un pour répondre à une question, l'autre pour dessiner et le dernier pour donner une anecdote. Jaylin n'eu pas le temps de lever la main qu'Allison Carter, qui était toujours là répondit d'une voix tremblante à la première question. La serdaigle eue un sourire mauvais en entendant la réponse de la préfète, qui donnait l'impression de ne pas être sûre de ce qu'elle disait. Heureusement pour elle la réponse était juste. Jay n'osa pas penser de méchanceté à l'égard d'Allison, car même si ni l'une ni l'autre ne s'aimaient vraiment, étant de la même maison, mais la pensée que la préfète connaisse bien la potion contre les boutons, lui traversa l'esprit. Un autre élève se leva pour aller dessiner le fameux géranium et la serdaigle leva la main pour répondre à la dernière demande. « On dit que la guerre des deux roses auraient débutés à cause d'un différent entre deux sorciers sur le géranium dentu.» balança-t-elle d'un ton nonchalant après que le professeur lui ait donné la parole. Pas certaine que l'anecdote soit vraiment marrante, mais au moins elle en avait une. D'ailleurs Jay ne comprenait pas comment on pouvait penser qu'une guerre ait été déclenché par une dispute sur une plante. Attendant que le professeur leur donne plus de choses à faire, Jaylin ne put s'empêcher d'entendre un serpentard du nom de Léopold Zigler lancer une pique à une poufsouffle. Sympa le gars, on avait le droit de se lever de mauvaise humeur, mais pas agressés quelqu'un qui ne nous a rien fait. Jaylin ne put s'empêcher de fusiller le serpentard qui s'était déjà affalé sur sa table. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas remis quelqu'un à sa place , peut-être serait-ce l'occasion.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Jeu 28 Sep - 19:17

Cours numéro 2 : Le geranium dentu.

- Silivus Callaghan — les gosses ariérés -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Première semaine de septembre, et retrouver la nouvelle génération d’étudiants aussi stupides qu’inutiles à la société. Calaghan avait beaucoup apprécié son été, ayant travaillé la plupart du temps au Ministère de la Magie à la brigade magique. Ca c’était un job qui lui convenait parfaitement, et qui lui offrait l’action dont il avait terriblement besoin. Ici à Poudlard, les choses étaient bien différentes. Silvius avait néanmoins repris le job. Visiblement Dumbledore, le directeur de l’école éprouvait des difficultés à retrouver un professeur de botanique important. Et comme on lui avait demandé d’occuper ce poste comme un service, il avait accepté. Bon il n’était pas stupide non plus, il aurait beaucoup d’avantages à travailler à Poudlard : un salaire plutôt intéressant, une main mise sur la prochaine génération, mais également une bonne image pour les représentants et les membres influents de la société sorcière. Aujourd’hui, il donnait donc l’un de ses premiers cours de l’année. Et il n’avait pas changé ses habitudes. L’été ne l’avait certainement pas adouci. Bien au contraire.

Miraculeusement, les élèves arrivèrent à l’heure. Visiblement le message était bien passé. Car comme d’habitude, l’homme ferma la porte quand l’heure commença. Il n’accepterait plus aucun élève à l’intérieur. Il rappela ses règles, avant de rentrer dans le vif du sujet qui était : le géranium dentu. Avant de passer à la pratique, l’homme voulait faire un tour rapide de la théorie, en testant les connaissances de ses élèves. Il voulait qu’ils abordent trois points importants : les caractéristiques, une anecdote, et le croquis de la plante. Pour une fois, il leur laissait l’opportunité de se désigner eux-mêmes.

Une gamine leva la main et commença à lui donner l’une des caractéristiques de la plante : le fait qu’elle sécrète un liquide qui rentrait dans la composition d’une potion contre les boutons.

– Hum … Certes, mais ce ne sont pas les seules caractéristiques. Mademoiselle, si vous voulez intervenir, il faudrait penser à compléter un peu plus vos réponses.


Répondit-il d’un ton froid. Certes elle n’avait pas tort, mais elle ne lui avait donné que trop peu pour travailler. Un autre professeur aurait sans doute encouragé la demoiselle et lui aurait peut-être même donné des points mais Callaghan n’était pas comme ça. Il préférait grandement enlever des points que les donner. Il était rare de le voir récompenser ses élèves. Une autre fille prit la parole, une qui était déjà dans son cours l’année dernière mais il ne se souvenait même plus de son prénom. Elle lui donna une anecdote.

– Très peu original et surtout incomplet. Quel était leur différent sur cette plante, miss ?

Alors que Callaghan attendait qu’un des morveux se décident à bouger ses fesses pour venir dessiner un croquis de la plante sur le tableau, il entendit un élève s’agiter dans le fond de la classe. Il venait d’agresser l’une de ses camarades en l’insultant de véracrasse croisé moldu. Menaces en plus de cela.

*Intéressant.*

Si Callaghan ne savait pas encore si ce gosse était un énième abruti ou non, il avait les crocs, et la haine. Le genre de personnalité qui pouvait être intéressante à ajouter dans le clan des Mangemorts. Le professeur posa son regard sur la jeune fille qui venait de se recevoir ces paroles en pleine figure. Une petite blondinette calme visiblement.

– Mon cours n’est pas une séance de joute verbale pour exprimer vos sentiments extrapolés d’ados en crise. – Callaghan jeta un coup d’œil à sa liste d’élève avant de relever la tête – Mitchell, c’est ça ? Au lieu de s’amuser à mettre tes camarades en colère, viens dessiner le croquis de la plante au tableau. Et on se dépêche, ça fait dix minutes que le cours a commencé. Il faut que je vous donne une potion pour que vous vous réveilliez et bougiez le cul ou quoi ?

Annonça-t-il en parlant assez fort, à la limite de crier. Non mais vraiment, ils n’allaient pas perdre leur temps dans ce cours à attendre le bon-vouloir des gosses de travailler quand même. Tandis qu’il attendait de l’action, il reprit la parole.

– Le Géranium Dentu est une herbe vivace à tubercule. Ses tiges sont la plupart du temps vertes, mais quelques spécimens rares ont des tiges rouges ou roses, qui peuvent être larges ou fines selon l’attention qu’on leur a porté. La couleur des fleurs varient selon le spécimen, il en existe de presque toutes les couleurs. Le Géranium possède des petites dents reliées aux fleurs.

Le professeur s’arrêta pour laisser le temps aux gamins de prendre des notes, avant d’attraper l’un de ses paquets de feuilles posé sur son bureau. Il avait prévu un questionnaire pour les mioches, qui serait évidemment noté à sa convenance. Il pourrait au moins faire un tri dans les idiots, ou dans ceux qui n’avaient rien écoutés.

– Si vous avez des questions, c’est le moment de les poser.


----------------------------------------------------------------------

Cours de Botanique.
Sujet : le géranium dentu.
Date : Première semaine de septembre, mercredi après-midi à deux heures tapante, pour une bonne digestion.
Limites : Comme l’indique le règlement, les réponses doivent faire un minimum de 150 mots pour les cours.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Poufsouffle J'ai posté : 112 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 255 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :


MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Jeu 28 Sep - 22:34

 
Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.
 



Milana


Milana était tranquille à sa place elle ne cherchait pas à se faire remarquer par qui que se soit elle voulait juste passer cette heure de cours tranquillement et pouvoir passer à autre chose. Mais merlin en avait décidé autrement il avait décidé que la jeune femme allait devoir subir ce cours de botanique qu'elle n'appréciait déjà pas de base. Normalement elle appréciait la matière mais le professeur n'était pas le genre d'homme que l'on pouvait supporter et apprécier voir et cela gâchait tout pour la blondinette qui n'était pas le genre de fille à apprécier les méchants personnage elle était trop gentille pour ça. Son calme fut une première perturbé par l'arrivée d'une chose mis humaine mi chauve sourie qui se permit de mal lui parler alors qu'elle ne lui avait prêté aucune espèce d'attention et la jeune femme ne prit pas la peine de relever si il voulait jouer il allait vite s'ennuyer car elle n'était pas du genre à perdre du temps avec ce genre de comportement sans queue ni tête.


Cependant le professeur lui semblait ne pas avoir envie de laisser passer cela mais au lieu de s'en prendre à l'impoli c'est elle qui fut prise à partie et la elle ne réussit pas à garder sa langue dans sa bouche. " Si je réussis à énerver les gens la bouche fermer je viens de réaliser le miracle de l'année vous battre niveau détestabilité. Je ne viendrais pas dessiner votre croquis je me fiche de votre plante" Alors là elle ne jouerait pas à la gentille petite élève alors qu'elle n'avait rien fait et qu'elle n'était pas une fille à problème. Le caractère de sa sœur commençait à déteindre sur elle car jamais avant de tomber à cette époque la jeune femme n'aurait osé dire une telle chose à un professeur.


Milana allait sans doute se faire virer ou en prendre plein la tronche, faisant sans doute perdre des points à sa maison mais elle ne pouvait pas tout accepter pour les Poufsouffle après tout elle n'était pas réellement dans leur rang elle n'était pas de cette époque et ne s'y sentait pas à sa place. Elle faisait des efforts pour que personne ne remarque rien mais elle restait humaine et arrivait parfois à bout comme aujourd'hui.


CODES BY RAINBOWSMILE & ANGELUS
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Mar 3 Oct - 9:43
Contrairement a a peu près toute ma promotion, j'aime assez la botanique. Je ne mets pas la matière et le prof dans la même panier. C'est vrai que le prof est franchement détestable et qu'il en fait des caisses mais franchement la botanique c'est quand même vachement intéressant. En plus, c'est un cours que je partage avec ma soeur alors je n'ai vraiment pas à me plaindre. Je sais que je dois bosser dur en botanique parce que ce n'est pas une matière facile et que j'en aurait besoin toute ma vie si je veux devenir médicomage. Enfin, ce sont plus les pharmacomages qui ont besoin de la partie pratique mais moi j'aurais vraiment besoin de la partie théorique. Ce n'est donc pas un cours où vous me ferez faire le guignol.

Mercredi, deux heures de l'après midi. La porte claque derrière moi et je soupçonne que ce ne soit pas un coup de vent malheureux. Le prof se lève et nous toise. Pour ma part, je m'installe près d'Alexandra et je sors mes affaires tandis que les menaces habituelles raisonnent. Il me soule mais je me la ferme, avec lui faut pas chercher. Faut juste serrer les dents. D'ailleurs certains l'ont pas encore comprit.

J'écoute les réponses des uns et des autres, je prends note consciencieusement. Ma soeur ne bouge pas un petit doigt, surement très intéressée par la dispute qui prend forme. Ce qu'elle m'agace. Elle ne note jamais rien et pourtant elle s'en sort à la perfection. Saleté de génétique. En entendant le nom de Mitchel je lève les yeux de mon parchemin. Je n'ai pas tout suivi mais apparement la jeune blonde de ma maison fait les frais d'un traitement injuste et se rebelle. Je ne connais pas bien Milana, même si elle a mon âge, mais je connais bien sa petite soeur. Voyant que la jeune Poufsouffle répond au professeur et refuse d'aller faire le dessin au tableau, je me lève pour lui donner un coup de main :

- J'y vais, j'y vais, pas de problème.

J'attrape la craie sur le bureau de Milana et le dirige vers le tableau. Je commence à dessiner et c'est à ce moment là que le prof décide de dicter. Je retiens un put*in de jurons mais je lance un regard insistant à ma soeur qui semble comprendre le message tandis que je dessine au tableau. Je ne connais pas grand chose sur cette plante mais je sais fort bien à quoi elle ressemble, on en avait dans le fond du jardin et maman nous interdisait toujours d'y aller. Une tige, quelques feuilles, des pétales, un gros pistil avec des dents, quelques flèches pour annoter tout a joyeusement et hop le tour est joué. Je me recule un peu pour admirer mon chef d'oeuvre. Bon. C'est pas l'oeuvre d'art de l'année mais au moins c'est compréhensible. J'espère que Grincheux ne va pas trop la ramener là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 248 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 204 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Mer 4 Oct - 18:08

Cours de Botanique.

- Allison Carter -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Ce professeur était réellement terrifiant pour Allison. Il était méchant, vil et cruel, et prenait visiblement plaisir à malmener ses élèves. La jeune préfète n’arrivait pas à se faire à ce genre de relation professeur-élève. Elle avait eu l’habitude d’amadouer facilement ses professeurs grâce à son sérieux, à son travail et à ses excellents résultats scolaires. Mais Professeur Callaghan semblait se fichait totalement de tout ça. Qu’elle soit l’une des meilleures élèves de sa promotion, peu importe, il trouverait quand même quelque chose pour l’attaquer et remettre en doute son intelligence. Alors la boule au ventre, la demoiselle s’était une nouvelle fois rendue dans les serres de botanique. Elle s’était installée en classe en silence en attendant que le cours commence. Leur professeur ne semblait pas être de bonne humeur aujourd’hui, comme n’importe quel jour en fait. Il n’avait pas de patience et voulait que ses élèves réagissent vite. Allison avait pris le risque de répondre à l’une des questions de son professeur en lui donnant une caractéristique de la plante qu’ils étaient en train d’étudier actuellement.

Il acquiesça. Mais comme elle aurait du s’y attendre, il y avait bien un « mais » dans toute cette histoire. Au lieu de la féliciter pour lui avoir donné une information correcte, il critiqua le fait qu’elle devait penser à compléter ses réponses si elle voulait intervenir. En réalité, elle voulait simplement laisser l’occasion à ses camarades d’intervenir aussi, mais la prochaine fois, elle ne prendrait pas cette peine. La jeune femme hocha la tête en silence, mais n’osa pas reprendre la parole. C’était au tour de Jaylin de s’en prendre plein la tête.

*Tiens bien fait pour toi.*

Dire qu’elle devait toujours supporter cette fille. Surtout qu’elles avaient pleins de cours en commun malheureusement. Moins elle la voyait, mieux elle se portait. Allison sursauta lorsqu’elle entendit des injures derrière elle. C’était ce rat Léopold Zygler qui venait de s’en prendre à une pauvre fille qui n’avait rien fait. Ce garçon était une honte pour les humains. Non mais franchement, comment pouvait-il sortir habiller de ces haillons. Et surtout il était profondément méchant. Alli s’en était pris plein la tête une fois par cet idiot parce qu’elle l’avait effleuré dans un couloir bondé. Pour une fois, elle était contente que Callaghan soit un monstre, comme ça il allait surement le remettre à sa place. Mais ce ne fut pas vraiment ce qui arriva. Au lieu de réprimer sévèrement le Serpentard, ce fut la Poufsouffle qui souffrit de cette altercation. Allison était ulcérée de cette injustice. Milana ne se laissa pas faire et répondit même au professeur.

– C’est vraiment totalement injuste ce qu’il fait Milana, je suis d’accord.

Murmura la demoiselle à sa camarade comme soutien. Finalement un autre poufsouffle se désigna pour faire le croquis, tandis que leur professeur commença son petit discours. Alli prit des notes dans son cahier. Vint le tour des questions.

*Est-ce que tu as réellement envie de poser une question ?*


La réponse est non.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Godric Black
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 174 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 235 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Toutes les blessures, de minimes à presque mortelles

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un mangemort masqué
Patronus: Husky
Capacité spéciale: Animagus, chiot malamute

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Sam 4 Nov - 16:21
Godric avait été calme pendant le cours jusque-là. Tellement qu’on aurait pu le penser absent mais voilà… ce professeur commençait à lui courir sur le haricot à être d’une humeur de véracrasse. Pour qui se prenait-il ? Bon ok, un prof sans doute mais vraiment ce n’était pas une raison pour leur parler de cette manière et il observe leur camarade Poufsouffle, Leandre s’il se souvient bien, dessiner au tableau ce que l’enseignant à demander alors que l’adulte semble justement se foutre royalement du reste puisqu’il recommence à parler comme ça. Franchement, à la place de ce gars, Godric n’aurait même pas levé le petit doigt pour aller le faire mais bon… il prend quelques notes sur ce géranium aussi intéressant qu’une lotion anti-gras pour Rogue avant de gribouiller en bas de son parchemin ce qui est une caricature plutôt réussie de l’enseignant, affichant un rictus narquois quand ce dernier demandait s’ils avaient des questions. Ou était-ce un aboiement ? Il ne saurait le dire en réalité… ici et là, il entendait les murmures désapprobateurs de certains de ses camarades et leur adressait un léger sourire, l’air de dire qu’il était bien d’accord, avant qu’une phrase s’échappe malencontreusement de ses lèvres. Vraiment, il avait un problème pour tenir sa langue et ne pas provoquer les gens.
 
« J’ai une question, professeur. »
 
N’importe quelle personne ayant pris le temps de l’étudier un peu l’année passée allait le trouver bien trop poli pour que ce soit naturel. Peut-être même qu’ils allaient sentir le doux vent de l’impertinence se lever.
 
« Est-ce qu’on peut s’en aller ? Non parce que vu votre amabilité, ça a l’air de bien vous constiper de nous faire classe, nous ne voudrions surtout pas vous priver d’activités plus passionnantes... D’ailleurs, je suis certain que vous pouvez prendre votre retraite et qu’un prof plus passionné sera ravi de prendre votre place. Cela fera votre bonheur, et le nôtre au passage. »
 
Chassez le naturel, il revient au galop. Mais il ne supportait pas ces gens exécrables dans leur boulot… s’il n’aimait pas enseigner, il partait et basta !

I'm a wizzard !

Love song!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 44 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 164 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Je suis comme tout le monde. Je n’aime pas parler, sauf à mes amis. J’aime les animaux, surtout quand ils sont morts. Je n’aime pas les vivants, sauf lorsqu’ils sont hybridés. J’ai des loisirs : voilà trois ans que je tannais mon directeur de maison pour l’ouverture d’un club laboratoire d’expérimentation hybride. Face aux refus répétés (bon faut que je demande quand même à la nouvelle), j’ai du bricoler ça tout seul, dans le plus grand secret – ce qui est finalement mieux, vu que j’aime pas les gens, mais qui pose problème quant au nombre de cobayes expérimentaux …

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Jeu 16 Nov - 19:03

Cours de Botanique.

- Leopold Zygler -


"Come on, this is ridiculous. I don’t have to answer to you. I don’t have to answer to anyone!"


Etablissement de merde avec des pourritures qui se baladaient en permanence dans les couloirs comme si tout leur était dû, sans la moindre once de respect et de retenue. Le jeune homme continuait de rêver de ce moment où il pourrait mettre son plan à exécution, c’est-à-dire faire exploser cette école de malheur avec toutes ces personnes dedans. Que ce jour serait beau s’il arrivait un jour. Mais en attendant d’avoir toutes les connaissances requises, le garçon devait se montrer patient et survivre dans cette jungle. Il était actuellement en cours de botanique, la seule classe qui ne lui donnait pas envie de se suicider à peine avait-il mit un pied dedans. Et cela pour une seule raison : son professeur. Il n’était pas mielleux et idiot comme tous les autres. Au contraire, il était sec, froid et insipide, une combinaison parfait pour le Serpentard aigri. Il était surement moins atteint mentalement que lui, mais pourtant Léopold avait développé une sorte d’affection (à défaut de trouver un mot mieux adapté) à l’égard de Callaghan.

Le cours commençait en beauté puisque le jeune homme avait déjà craché son venin au visage d’une pauvre Pouffy qui n’avait rien demandé. Il n’y avait rien de pire que les Poufsouffle. Ces êtres idiots en dessous de la société qui n’avaient atterri dans cette maison simplement parce qu’aucunes autres ne voulaient bien d’eux. Ils étaient la honte de Poudlard. Et Léopold restait le plus souvent éloigné de ces ignares. Mais rien que de la voir à proximité de lui, posant son regard sur sa propre personne, lui avait suffi pour se montrer agressif. Callaghan prit la parole immédiatement après les mots de Léopold pour rappeler à l’ensemble de la classe qu’ils n’étaient pas dans une séances de joute verbale, avant de demander à la fille de venir faire un travail au tableau.

– Bien fait mocheté.


Murmura le jeune homme à voix basse. Au moins, le professeur avait eu une réaction qui plaisait particulièrement à Léopold. Et en plus de ça il ne s’était même pas fait punir pour ses paroles. Tout était parfait pour lui. Bon la gamine triple idiote se battant pour l’injustice avait ouvert sa gueule et défié délibérément le professeur. Elle avait de la chance qu’ils soient en cours, sinon Léopold aurait bien utilisé l’un de ses sortilèges pour faire taire cette sous-race plus tôt que prévu. Monsieur prince charmant vint à la rescousse de la demoiselle en détresse en se portant volontaire pour passer au tableau. Les pouffy étaient vraiment à gerber. D’ailleurs tout en regardant celui-ci, Robinson, il mit un doit dans sa bouche, faisant semblant de se faire vomir, histoire de lui montrer tout le dégout qu’il lui inspirait.

Et comme l’action d’un abruti en entraine un autre, voilà qu’un Bouffondor s’était cru plus haut que tout le monde et posait une question digne du dernier des imbécile. Il demandait l’autorisation de se barrer tout en accusant le professeur de choses et d’autres. Léopold souffla bruyamment, tout en se retenant de mettre son grain de sel. Mais c’était bien trop difficile, surtout entouré d’incapables et d’ignares.

– Ferme ta gueule pauvre snargalouf sans cervelles. Si t’es pas content, tu te barres, tu manqueras à personne, puis il y en a qui aimerait suivre.

Répondit-il au garçon d’un ton agressif.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 936 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 409 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Lun 27 Nov - 11:23

Cours de Botanique numéro 2
Jaylin Faucett
Elle allait le tuer. Jaylin ne comprenait pas comment cet homme pouvait être professeur. Les autres enseignants étaient beaucoup plus aimables et a moins de vraiment mal leur parlé, ils ne se permettaient pas de mettre ainsi mal à l’aise un élève. Mais il s’agissait de Callaghan, elle l’avait depuis un an déjà et la jeune fille ne s’y faisait pas. Elle regrettait Madame Chourave, son enseignante de 1998 qui lui avait appris beaucoup de choses, qui aimaient parler des plantes comme une fille parle de vêtements. Elle regrettait d’ailleurs que Neville ne soit plus avec eux en cours, il aurait sûrement rabaissé le claquet de Callaghan, a moins que ce dernier ne soit réellement manger avec l’ancien gryffondor. Jaylin ignorait la réponse à la question, elle avait répondu en donnant une anecdote et voilà que Callaghan lui expliquait que c’était beaucoup trop vague comme réponse. Elle ne pouvait pas faire mieux, elle avait beau chercher dans sa mémoire, Jaylin ne se souvenait pas pourquoi on disait ça du géranium dentu. Elle savait comment la plante avait été créer, après une stupide cuite où le botaniste avait décidé de faire des expériences sur ses géranium et avait ainsi retrouver ses plantes avec des dents le lendemain avec son réveil. La serdaigle ignorait comment une personne sensée avait pu créer ça. « Je n’en sais rien, monsieur. » répondit Jaylin a ce que lui demandait son enseignant. Elle faillit critiquer en disant qu’il aurait très bien pu lui répondre au lieu de lui poser une autre question, mais elle savait aussi que s’il faisait ça c’était pour les mettre en difficulté, comme le fait d’aller dessiner la plante au tableau. Ce fut à Milana de le faire. La serdaigle observa la joute verbale entre Léopold et sa comparse de 1998. Ce n’était pas la faute de la poufsouffle, cette dernière n'avait strictement rien fait, puisque le serpentard que Jaylin commençait sérieusement à haïr au plus au point s’en était pris à Milana sans raison. Comment osait-il, alors qu’il n’était rien d’autre qu’une pourriture ? Elle le fixait, ne s’occupant même plus du cours, de qui allait dessiner la plante ou de ce que le prof leur racontait notamment sur la couleur des géraniums. Elle n’en avait strictement rien à faire. Milan décida qu’elle n’avait pas l’intention d’aller au tableau, parce qu’elle n’avait rien à se reprocher. Elle remarqua Léopold faire semblant de se faire vomir. Jaylin ne savait pas comment elle faisait pour garder son calme en sa présence. La voix de Godric atterrit à ses oreilles. Il demandait l’autorisation de partir d’ici. La serdaigle sourit. Elle le connaissait c’était bien son genre. Mais ce ne fut que lorsque Léopold reprit la parole, que Jaylin ne put se retenir. « Mais tu vas la fermer ? T’es obligé d’être désagréable avec tout le monde ? Tu parles de suivre le cours alors que tu n'es même pas capable de te taire deux minutes, tu t’en prends à tout le monde sans raison, alors reste dans ton coin à fulminer sur ce que tu es incapable de faire et ferme la. »Callaghan allait surement la coller, il ne s’en priverait pas, mais Jaylin pour le coup avait été assez gentille pour le moment. Mais Popold l’énervait, si elle était punie à cause de ça, elle n’en avait strictement rien à faire.

electric bird.


I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Ven 1 Déc - 19:22

Cours numéro 2 : Le geranium dentu.

- Silivus Callaghan — les gosses ariérés -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Ces gosses étaient vraiment plus stupides les uns que les autres. Visiblement il n’y en avait réellement pas un pour rattraper l’autre. Alors qu’une demoiselle avait raconté une anecdote à propos de la plante, elle était incapable d’en parler ou d’en savoir les causes, ce qui rendait son intervention totalement inutile. Callaghan décida de l’ignorer complètement. Il n’y avait pas mieux que de répondre à l’idiotie par le mépris le plus total. Pourquoi les élèves de Poudlard de cette génération n’avaient pas plus de culture générale. Il semblait qu’ils soient totalement enfermés dans une décadence inévitable. C’était bien beau de se balader dans l’école comme si tout leur était dû, comme s’ils étaient plus intelligents que les autres, et comme s’ils allaient plus tard contrôler le monde. Mais le niveau était incroyablement bas, et continuait de désespérer le professeur. C’était ces abrutis qui allaient fonder le monde de demain. Et quel monde … Maintenant l’homme devait subir une querelle inutile entre deux de ses élèves. Il avait l’œil sur l’un des deux depuis quelques temps déjà, le trouvant assez intéressant pour la cause des mangemorts. Il pourrait faire une très bonne recrue vu sa poigne et son dégoût des sorciers normaux. L’autre gamine semblait être totalement stupide. Ou du moins indigne d’intérêt pour le vieil aigri. Il lui ordonna donc de passer au tableau pour venir faire un croquis de la plante qu’ils étaient actuellement en train d’étudier.

Mais il avait sous-estimé la demoiselle qu’il prenait pour faible et docile, puisque visiblement elle avait décidé de montrer son côté rebelle. En entendant ses paroles, Callaghan poussa un soupir devant ce manque de jugeote. Elle refusait tout simplement d’écouter son professeur, se croyant surement plus maligne et bien au dessus de ça. Elle n’avait sans doute pas intégré qu’il était le professeur et qu’elle était l’élève, et que son seul boulot était d’écouter et d’obéir aux ordres donnés.

– Je n’ai pas le temps pour gérer une gamine insolente et insignifiante. Je pense qu’écouter et en apprendre plus sur cette plante ne pourra que vous aider à relever le niveau incroyablement bas de votre culture générale. Maintenant taisez-vous, ne dérangez plus vos camarades. Trente points en moins pour les Poufsouffle pour votre comportement désolant.


Répondit-il d’une voix glaciale. S’il y avait bien une chose dont il avait horreur c’était que les gamins se rebellent et se croient plus haut que lui. Non, ils devaient tous rester à leur place. Trente points étaient beaucoup et allait faire mal au sablier des Jaunes et Noirs. Mais la jeune femme n’avait que ce qu’elle méritait pour le coup. Il aurait très bien pu la virer de cours, mais cela aurait presque était un soulagement pour la demoiselle, et il ne voulait pas lui faire ce plaisir évidemment. Son sadisme était plus fort que tout. Finalement ce fut un autre Poufsouffle qui se porta volontaire pour aller dessiner le croquis. Au moins lui avait comprit qu’il fallait se bouger le cul dans cette classe pour ne pas souffrir.

Après ces évènements, l’homme repris son cours, et commença donc à déblatérer ce que les gosses devaient savoir sur la plante. Il allait vite, et pour garder le rythme, les jeunes devaient prendre des notes à la vitesse de la lumière. Finalement il se stoppa pour demander s’il y avait des questions. Bon vu le ton de sa voix cela voulait plutôt dire « Fermez vos gueule et laissez moi continuer ». Mais un petit malin n’avait pas compris cela. Un Gryffondor leva la main et voulait visiblement lui poser une question. Son regard froid se posa donc sur lui. Et là, il comprit que le dernier des abrutis avait pris la parole. Il lui demanda s’ils pouvaient s’en aller, car apparemment son absence d’amabilité dérangé le petit sucre d’orge qu’il était. Il lui conseilla même de prendre sa retraite, mais qu’il était adorable avec ses conseils ce con.

– Hum. jeta un coup d’œil sur sa liste d’appel Blavis, c’est ça ? Elève pitoyable au comportement désastreux. Si ma façon d’enseigner vous dérange, vous être totalement libre de prendre la porte immédiatement. Pour cette intervention lamentable, vous recevrez un troll dans mon cours. Et évidemment les Gryffondor perdent cinquante points. Maintenant dégagez de ma vue.

Callaghan était le genre d’homme à n’avoir que très peu de patience. Et il en avait encore moins quand il était confronté à des élèves qui se pensaient tout permis. Il n’avait aucune leçon à recevoir d’un mioche insolent et incapable. Mais au moins son intervention avait servi sur un plateau d’argent une excuse pour enlever des points aux Bonffondor, et par la même occasion réduire les chances à néants de ce gosse à valider sa classe de botanique à la fin de l’année. Après lui avoir parlé, Callaghan se désintéressa totalement de ce gosse, et allait continuait son cours, quand un autre élève intervint. Visiblement le Serpentard n’avait pas apprécié les paroles de Blavis, et l’avait sommé de fermer sa grande bouche puisque lui voulait visiblement écouté le cours. Cela faisait au moins plaisir de voir un gamin intéressé qui relevait un peu le niveau de tous ses idiots. Bon il avait un style plutôt original mais l’intention était là. Comme il traduisait en claire les pensées du professeur de botanique, celui-ci n’avait pas du tout l’intention de le reprendre. Mais c’était sans compter sur une bécasse qui trouva bon d’agresser son camarade. Callaghan se retourna immédiatement vers elle.

– Trente points en moins pour Serdaigle. Vous allez vous calmer ou on continue le massacre. Je vous préviens, le prochain qui ouvre la bouche, ou qui décide de se la jouer adolescent rebelle et incompris fera perdre entre cinquante et cent points à sa maison. Si vous ne voulez pas être responsable de la déchéance de vos propres maisons, je vous conseille de vous tenir et d’agir comme des êtres civilisés, et pas comme des personnes mentalement déficientes.

Gueula-t-il d’une voix tellement forte qu’on aurait pu l’entendre même en étant à Poudlard dans une salle de classe fermé. Ils avaient intérêt à comprendre qu’on n’était pas à la foire aux saucisses ici, et que sa classe n’était pas un terrain de jeu. S’ils avaient des comptes à régler entre eux, ils le feraient à l’extérieur. Certainement pas dans son cours. D’un coup de baguette magique, un tas de feuille apparut, et se posa sur chacune des tables des élèves présents.

– Vous avez cinq minutes pour remplir ce devoir surprise. Livre et notes proscrits. Ce sera noté, et ça comptera évidemment dans vos moyennes.

Annonça le vieillard d’un ton ferme qui ne laissait pas l’occasion de répliquer quoi que ce soit. Ils l’avaient cherché, et maintenant ils l’avaient trouvé.



Devoir de Botanique


Prénom/Nom :
Maison :
Année :


1. De quel différent entre deux sorciers est parti la guerre des deux roses ?

2. Quelle est ma couleur de tige préféré du Géranium Dentu ?

3. Qu'obtiens t-on si l'on met un tubercule de Geranium Dentu dans une potion d'amnésie ?


----------------------------------------------------------------------

Cours de Botanique.
Sujet : le géranium dentu.
Date : Première semaine de septembre, mercredi après-midi à deux heures tapante, pour une bonne digestion.
Limites : Comme l’indique le règlement, les réponses doivent faire un minimum de 150 mots pour les cours.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 248 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 204 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Sam 2 Déc - 17:21

Cours de Botanique.

- Allison Carter -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Le cours de botanique commençait réellement à prendre une sale tournure, et Allison aurait préféré être n’importe où sauf ici. Pourquoi avait-elle décidé de continuer cette matière franchement ? Parce qu’avec un professeur comme cela, elle allait surement le droit à l’échec. Elle ne disait pas qu’il était mauvais dans sa matière, il devait surement avoir les connaissances requises. Mais le problème était qu’il était bien trop méchant, bien trop brute pour la petite princesse. Elle avait besoin d’entendre qu’elle était une bonne élève, qu’on était fier d’elle, qu’elle remontait le niveau de classe pour être confiante. Le professeur Callaghan n’était pas ce genre de personne, et il lui faisait vraiment peur avec ces regards noirs, sa voix glaciale, et le fait que la plupart du temps quand il ouvrait la bouche, c’était pour leur gueuler dessus. Et puis surtout il était injuste. Pauvre Milana, elle s’était fait agresser par cet idiot de Zygler et encore, c’était elle qui se faisait engueuler. Allison n’aimait pas monter au front donc évidemment elle n’ouvrit pas la bouche en grand, mais assura son soutien à la jeune Poufsouffle par quelques mots. L’instant d’après, elle se faisait une nouvelle fois incendier par le méchant prof.

Et les choses ne s’arrêtèrent pas là. Après que le professeur ait fini de leur dicter une partie du cours, il s’arrêta et demanda si quelqu’un avait une question. Pétrifié à l’idée de croiser son regard, Allison avait les yeux rivés sur ses notes évitant tout contact visuel avec le professeur de botanique. Mais tout le monde n’avait pas sa lâcheté, et elle reconnut très bien la voix de Godric s’élever. Il allait encore faire quelque chose de pas bien. Elle le connaissait pour l’avoir souvent réprimandé parce qu’il ne respectait pas le règlement. S’il pouvait être parfois marrant, sur ce coup-là il n’était pas très malin. Il devait bien se douter que Callaghan n’allait pas être aimable ou compréhensif face à une telle demande. Allison était effrayé d’entendre ce qu’il allait se passer maintenant.

*Pitié, faites qu’il ne se fasse pas trop enguirlander.*

Callaghan le réprimanda sévèrement en enlevant beaucoup de points à la maison du jeune homme et en lui ordonnant de quitter sa salle de cours. D’un côté, Godric avait ce qu’il voulait puisqu’il n’avait plus besoin de rester ici, mais d’un autre il venait de se prendre une note plutôt handicapante pour sa réussite scolaire dans cette matière. Après cela, tout s’accéléra. Ce fut au tour de Popold de cracher son venin, avant de se faire remettre à sa place par la SerdyPouf. Si Zygler méritait clairement ce qu’elle venait de lui dire, elle n’allait quand même pas féliciter ou soutenir Jaylin, c’était contre son principe de détestation de la jeune femme. Elle se contenta donc d’observer la scène. Mais le prof lui enleva trente points. La préfète des Serdaigle ouvrit de grands yeux très ronds. Elle venait de les amputer de précieux points cette Serdypouf de malheur.

*MAIS QUELLE IDIOTE C’EST PAS POSSIBLE.*

Et pour rendre ce moment encore pire qu’il ne l’était déjà, le professeur leur donna un devoir surprise à remplir en moins de cinq minutes. Allison avait confiance dans ses connaissances, mais elle déglutit vite en voyant les questions sur sa feuille. Etait-ce une blague de mauvais coup ou un attentat à la réussite de ses élèves ? Alli trouvait cela tellement injuste, et elle n’avait pas la moindre envie d’avoir une mauvaise note … Mais elle n’avait pas la moindre idée des réponses aux questions posés. La jeune fille prit sa tête entre ses mains, luttant difficilement pour que des larmes ne perlent pas sur ses joues …


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 44 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 164 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Je suis comme tout le monde. Je n’aime pas parler, sauf à mes amis. J’aime les animaux, surtout quand ils sont morts. Je n’aime pas les vivants, sauf lorsqu’ils sont hybridés. J’ai des loisirs : voilà trois ans que je tannais mon directeur de maison pour l’ouverture d’un club laboratoire d’expérimentation hybride. Face aux refus répétés (bon faut que je demande quand même à la nouvelle), j’ai du bricoler ça tout seul, dans le plus grand secret – ce qui est finalement mieux, vu que j’aime pas les gens, mais qui pose problème quant au nombre de cobayes expérimentaux …

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  Sam 2 Déc - 21:43

Cours de Botanique.

- Leopold Zygler -


"Come on, this is ridiculous. I don’t have to answer to you. I don’t have to answer to anyone!"


Le cours de botanique était en train de prendre une drôle de tournure. Callaghan était un type qui ne se laissait réellement pas marcher sur les pieds, et qui remettait à sa place ces cons de camarades. Et c’était surement cela qui faisait de lui le professeur préféré du Serpentard. Le cours avait tout de même avancé, et le jeune homme avait pu prendre des notes sur ce que le prof leur racontait. C’était passionnant de son point de vue, mais visiblement tout le monde ne partageait pas son opinion. En effet un Bonfondor venait d’ouvrir sa grande gueule pour dénoncer l’injustice de ce cours. Apparemment il voulait même que me professeur laisse sa place à quelqu’un de plus passionné par son travail. Ou est-ce que cet abruti se croyait pour parler de la sorte à un professeur. Quel con fini celui-ci non mais vraiment. Léopold ne put s’empêcher de déverser son venin sur cet idiot. Parce qu’il le méritait. Il était du même genre que Carlton, Potter, Black ou Tagel. Ce genre de mec se pensait le roi du monde parce qu’ils étaient « cool », « drôle » et qu’ils ne respectaient jamais le règlement. Mais non ils n’étaient pas plus intelligents que les autres, ils étaient simplement retardés et limités. S’il y avait un tant soit peu de matière grise, il aurait fermé sa bouche et attendu la suite du cours. Mais non.

Et puis comme un seul retardé mental dans une pièce ne suffit pas, il y avait eu cette pétasse d’Adams qui avait cru bon d’intervenir et de se l’ouvrir alors qu’on lui avait rien demandé. Elle s’en prenait maintenant à lui parce qu’il avait souligné le caractère idiot de son camarade. Alors non il n’allait pas se la fermer pour une petite conne dans son genre, et il allait continuer d’être désagréable avec qui il voulait. D’ailleurs elle venait de monter dans le classement, et était désormais la première à qui il exploserait la gueule quand sa potion serait enfin prête. Alors qu’il allait d’ailleurs répliquer à cette conne, Callaghan rompit le silence pour parler à son tour, et commença par enguirlander le Gryffondor. Et puis passa à la stupide Serdaigle à qui il enleva trente points pour son comportement. Léopold arborait maintenant un parfait sourire puisqu’il n’avait reçu aucunes remontrances. Il croisa le regard de la pétasse, et lui adressa un petit sourire en coin pour la narguer.

*Prend ça dans ta gueule prostitué.*

Mais Callaghan avait exigé des élèves qui se taisent maintenant. Le prochain qui se décidait à l’ouvrir en bon rebelle-stupide ferait perdre beaucoup trop de points à sa maison pour que ça en vaille réellement la peine. Léopold avait eu ce qu’il voulait donc n’avait pas l’intention d’en rajouter pour le moment. Il pourrait toujours régler ses comptes en dehors de l’école, quand il n’y aurait pu un membre du corps professoral pour témoin. Il leur donna par la suite un devoir à faire qui serait évidemment noté. Ils n’avaient pas le droit à leurs notes, normal puisque c’était pour punir le comportement des élèves.



Devoir de Botanique

Prénom/Nom : Léopold Zygler
Maison : Serpentard
Année : Sixième année

1. De quel différent entre deux sorciers est parti la guerre des deux roses ?
Les deux sorciers se disputer parce que les Geranium Dentu de l’un d’entre eux avait dépassé sur la propriété du second.

2. Quelle est ma couleur de tige préféré du Géranium Dentu ?
J’imagine que vote couleur de tige préféré est le jaune.

3. Qu'obtiens t-on si l'on met un tubercule de Geranium Dentu dans une potion d'amnésie ?
La potion explose.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de Botanique numéro 2 - Le géranium dentu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [11 Septembre 1997] Le Géranium Dentu
» [ Cours I ]
» Cours n°2 : La numérologie
» Cours de potion N°7 : Potion de Babillage
» Cours de potion numéro n◦1 (1er année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: