AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meurtre et interrogatoire w/ libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Dim 2 Juil - 18:26

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Entre les débiles qui flippaient à cause de l’attaque de Ministère il y a quelques mois, et les femmes qui polluaient les services policiers de leur incompétence par soucis de parité, Callaghan ne comptait plus ses heures entre ses derniers cours à Poudlard, et la paperasse administrative qu’il se coltinait au Ministère. A croire que son remplaçant de ses derniers mois était aussi incompétent qu’une femme. Incroyable. Heureusement pour lui, l’année scolaire touchait à sa fin. Et très bientôt, il allait dire au revoir aux gosses boutonneux pour retourner dans l’élite sorcière, à son poste à la brigade. D’ailleurs, il avait reçu un hibou en urgence aujourd’hui. On le priait de se rendre le plus vite possible au Ministère de la magie, afin de mener un interrogatoire. Car ce jour-ci, seul un stupide stagiaire était disponible. Et ils avaient quand même à faire à un meurtre, alors forcément ils avaient besoin d’un supérieur, pas d’un idiot retardé qui était encore à l’université. Callaghan s’était donc envolé pour le Ministère de la Magie. Il ne voulait pas faire attendre de trop ses collègues. Après tout, il fallait bien leur montrer qu’il était quelqu’un de confiance, et surtout une personne très travailleuse. Ce qu’il était au fond, donc il n’était pas compliqué de forcer ce trait de caractère.

Avec l’immense satisfaction d’être indispensable, il pénétra dans le bureau de la milice magique. La tête haute, un sourire en coin. Le stagiaire – qu’il fit semblant de ne pas reconnaître, même s’il l’avait déjà croisé à plusieurs reprises – lui tendit un dossier. Callaghan lui prit des mains, et le feuilleta, sans prendre réellement la peine de le lire. Après tout, le stagiaire n’était pas là pour faire pot de fleur, il devait bien l’avoir lu, et allait lui résumer la situation.

– Nom de la victime ?
– Sageman, Sophia Sageman.
– Occupation ?
– Aucune, répondit le stagiaire d’une voix septique, elle était référencée comme menant des activités mangemorts.
– Ouais, j’sais.


Répondit-il, avant de s’attarder sur les photos pris de la victime. Son corps était presque nu et son visage était tailladé méthodiquement. Le travail exécuté était intéressant. Callaghan connaissait cette femme pour l’avoir croisé au Quartier Général quelques fois. Il n’allait certainement pas pleurer sur sa mort, il s’en fichait pas mal, mais allait quand même essayer de résoudre cette affaire. Le Ministère lui avait demandé son expertise et son avis sur l’affaire, il n’allait pas les laisser tomber évidemment. Tout en observant les photos, il essayait d’analyser les différentes blessures.

*Elle était plutôt bonne à poils. Elle aurait pu être une de mes filles cette garce.*

– Hum. Sortilège de découpe utilisé sur son visage et sur son corps. Surement suivi d’un sortilège de mort. Les Aurors y sont pour rien ?
– Non.
– Du travail en moins pour eux dans c’cas …


Bon, ils avaient trouvés son corps sans vie dans l’allée des embrumes. Mais qu’ils l’aient trouvés là-bas ne leur indiquait en rien qu’elle avait effectivement été tué à cet endroit. Peut-être qu’on avait déplacé son corps par la suite pour être sûr qu’ils soient trouvés. Peut-être l’œuvre d’une sorte de justicier, ou bien de l’Ordre du Phoenix. Plusieurs hypoyhèses commençaient à murir dans sa tête. Mais avant qu’il n’eut le temps d’y réfléchir davantage, le stagiaire idiot interrompit à nouveau ses pensées.

– Cette personne, fit-il en désignant quelqu’un au fond du couloir, assis sur une chaise. Il a peut-être vu ou entendu quelque chose.

Regard agacé de Callaghan. Pourquoi cet idiot ne lui avait pas dit qu’il y avait un possible témoin plus tôt. Quel con vraiment. Soupir. Le stagiaire un peu idiot compris donc qu’il était grand temps d’amener ce fameux témoin dans l’une des salles d’interrogations pour qu’il puisse peut-être nous apporter des éléments à cette affaire. Quand il fut installé dans la salle, le gosse vint lui dire. Sans un merci, Callaghan racla sa chaise au sol, et se dirigea vers la zone d’interrogation, claquant la porte au nez du garçon un peu trop zélé à son goût, le réduisant à l’utilisation d’oreilles à rallonge.

Callaghan prit doucement place sur la chaise en face du témoin. Il prit son temps, posa le dossier sur la table, et le feuilleta une nouvelle fois. Avant de ressortir l’une des photos de la victime pour lui présenter.

– Alors, commença-t-il en lui posant la photo sous le nez. Cette gonzesse te dit quelque chose ?

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Lun 14 Aoû - 23:52
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*En apercevant le regard transperçant de son ancienne professeur de botanique, James avala sa salive. Se préparant au pire. Comment James Potter en était-il arrivé là . Très bonne question. Il avait toujours eu me don de s'attirer des ennuis  et cette fois ont peut dire qu'il était dans de beau drap.

Sa journée ou plutôt sa soirée n'avait pas si mal commencé. Poudlard venait tout juste de fermer ses portes pour l'été. Ce qui signifiait pour les maraudeurs qu'enfin l'école de magie était fini et qu'ils rentrées des à présent dans le monde des adultes. Quoi de mieux que de fêter sa dans leur bar favori. Celui-ci était situé sur le chemin de traverse. Et pas mal d'étudiants se donnaient rendez vous dans ce lieu pour fêter dignement la fin d'année. Donc James avait bu et pas qu'un peu. Disons qu'il n'avait pas fait attention. Passé minuit James avait suivit Sirius dans des endroits de mauvaise fréquentation. Les deux garçons ne s'étaient pas vraiment rendu compte ou leur pas les menaient. Ils ne s'étaient pas rendu compte qu'ils allaient au devant de grands dangers. Au final Sirius et James était arrivés un peu par hasard devant un bordel de l'allée des Embrumes. Ils échangèrent un regard et le meilleur ami du garçon lui demanda si il était déjà rentré dans un lieu comme celui-ci. James lui avoua que non mais que par curiosité pourquoi ne pas braver la porte et les interdits.

Au final James Potter s'était réveillé dans une ruelle avec une gueule de bois monstrueuse. Des légères brides de sa soirée lui revenant peu à peu. Le bar, les rires les boissons, le bordel et le vissage de cette femme. Meurtri et découpé de toute part. Affolé le jeune homme se releva un peu trop vite mais il n'eu pas vraiment le temps de s'en rendre compte. Sous ses yeux une femme nu son corps tailladé. James fut la personne qui découvrit le corps et appela le ministère de la justice.

Donc le voila là, suivant M.Callaghan jusqu'à une salle d’interrogation. James se demande si il est témoin ou suspect et commence à légèrement paniquer. Il s'assoit et regarde la photo que lui tend Silvius.*

- Et... bien oui c'est la femme que j'ai retrouvé dans cette ruelle... Je ne l'ai pas tué si c'est la question que vous vous posez !

*James avait prononcer cela comme pour essayer de se prouver à lui même que s'était la vérité. Se prenant la tête dans les mains. Essayant de se souvenir de sa soirée. Il ne pouvait clairement pas l'avoir tuer. Ce n'était pas lui c'était impossible. Rien ne la reliait à elle pas vrai ?*  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mar 15 Aoû - 18:02

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Son assistant pour la journée n’était vraiment qu’un incapable. Lent, idiot, et surtout trop peu réactif à son goût. Dans une histoire de meurtre, il fallait avoir un peu plus de jugeote que cela tout de même. Callaghan connaissait la victime, puisqu’elle était une mangemorte. Il lui était arrivé de la croiser quelques fois au Quartier Général, mais très peu. Ce n’était pas le genre de personne que l’homme aimait côtoyer. Mais aujourd’hui, le Ministère lui avait expressément demandé de travailler sur cette affaire, et comme il ne refusait jamais un travail qui pourrait le faire bien voir dans le monde sorcier, il avait bien évidemment accepté. Et il allait mener cette enquête à sa manière. Dans un premier temps, l’homme avait pris connaissance du dossier. La victime avait subi plusieurs sortilèges de découpe sur son visage et sur son corps, avant de subir un sortilège de mort. La piste des Aurors avait semble-t-il déjà été vérifié, selon l’idiot qui le suivait à la trace. Il fallait donc chercher à un autre endroit. Alors que Callaghan commençait à réfléchir, l’idiot du village l’interrompit une nouvelle fois. Il lui montra du doigt un témoin de l’affaire.

*Quel con.*

Ce stagiaire était vraiment un imbécile. C’était l’une des informations première qu’il aurait dû lui donner. S’il y avait un témoin, c’était une première piste. Bon il emmena le gosse dans la salle d’interrogatoire, sans un mot. Evidemment il l’avait reconnu. C’était Potter, un gamin insupportable, le genre d’imbécile incapable de suivre les règles à l’école. Il prit place sur la chaise en face du témoin dans l’affaire. Callaghan prit son temps, avant de lui poser une photo de la victime sous le nez, et de lui demander si cette gonzesse lui disait quelque chose. Il ne pouvait pas réellement mentir puisqu’on l’avait retrouvé sur les lieux de la découverte du corps. Après Callaghan n’avait la moindre idée si ces deux-là étaient liés d’une quelconque manière. Le gosse n’avait pas l’air tout à fait à l’aise. Il n’était surement qu’au début de ses peines. Mais il lui répondit que c’était la femme qu’il avait trouvé dans la ruelle et ajouta qu’il ne l’avait pas tué. Défense rapide pour quelqu’un qui n’est qu’un témoin.

– Hum … Avez-vous entendu ou vu quelque chose sur les lieux de la découverte du corps ? une courte pause, pour faire tournoyer son stylo entre ses doigts, Étiez-vous déjà là quand le corps a été déposé ?

Callaghan avait une désinvolture qui pouvait être terrifiante. Sa voix était dure et ferme, et pour un gosse, cela pouvait être assez effrayant. L’homme observa son témoin. Celui-ci avait la tête dans les mains. Etait-ce parce qu’il se rendait compte qu’il était possiblement en mauvaise posture, ou simplement parce qu’il avait une immense gueule de bois. Vu les yeux rouges et cernés qu’il avait, ce n’était pas étonnant non plus.

Callaghan claqua des doigts assez fort. Et comme il s’y attendait, le stagiaire-esclave entra dans la pièce, l’interrogeant du regard. Il semblait excité ou content, comme s’il pensait que Silvius était en train de l’inviter à participer à cet interrogatoire. Si cette idée lui avait traversé l’esprit, il était encore plus stupide qu’il ne se l’était imaginé.

– Va chercher un verre d’eau au gosse … Et un bonbon à la menthe, il pue l’alcool à des kilomètres, c’est insupportable.

L’idiot lui fit un signe de tête et quitta la pièce, le laissant à nouveau seul avec son ancien élève de Poudlard.

– Décrivez moi le plus précisément votre soirée sans oublier la raison pour laquelle vous vous trouviez dans un quartier aussi malfamé à une heure aussi avancée de la nuit.

Finit-il par dire fermement.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mar 15 Aoû - 21:03
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*James se sentait acculé dans cette pièce. étouffé même. Il savait parfaitement bien qu'au fond de lui il n'avait pas pu faire une chose pareil. Même avec trois gramme d'alcool il ne pouvait être à l'origine de ce meurtre. Le jeune homme n'était pas violent. Arrogant , farceur mais ses blagues n'allait jamais bien loin. Du moins pas au prix d'une vie. Ce qui l'avait poussé en revanche à dire que ce n'était pas lui le meurtrier était le fait que malgré tout les efforts qu'il faisait il était impossible pour lui de se souvenir de quoi que cela sois. Impossible également de savoir ce qu'était devenu Sirius ce qui ajoutait à son angoisse. L’interrogatoire suis son cour et James et de plus en plus perdu dans ses propres souvenirs.*

- Je me souviens seulement de la position de ses mains en croix sur son corps. Son vissage était comme figé. Aucune émotion, comme si c'était normal de mourir. *Réfléchit quelques secondes avant de rependre la parole.* Je ne me souviens pas. Je me suis réveillé dans cette rue et elle était déjà là et j'étais allongé à coté d'elle.  

*La positon est également le ton qu'avait prit son ancien professeur n'aidait pas James à se sentir a son aise. Ajouté à cela un mal de tête insupportable et quelques bleus par ci par la vous obtenez le ticket gagnant pour une journée de merde. James les nerfs à vifs sursauta même quand Silvius claqua des doigts. Il observa le stagiaire se demandant pourquoi Callaghan l'avait demander. Le jeune homme n'aimait pas trop se faire traiter de gosse mais il n'était pas vraiment en position d'avoir des objections. Se rendant en même temps qu'effectivement son haleine n'était pas vraiment très agréable. Soufflant un peu d'air dans sa main et fit presque un mouvement d’écœurement. Le bonbon à la menthe était le bienvenue. Callaghan reprit son interrogatoire ou il l'avait laissé. James attendit le verre d'eau et le bonbon avant de reprendre la parole. Se frottant légèrement les yeux*

- Je suis sorti avec quelques amis pour fêter la fin de l'année scolaire. Je suis sorti du bar à sa fermeture vers 2h du matin. Ensuite avec Sirius ont sait balader et on est arrivé par hasard devant une maison close de l'allée des embrumes et puis après c'est le trou noir. je me suis réveillé dans cette ruelle avec non loin de moi cette femme comme je vous l'ai dit précédemment.

*James avait décidé de jouer franc jeu. Après tout il ni gagnerait rien à mentir donc autant dire la vérité. Maintenant cela allait être une autre paire de manche que de faire revenir ses souvenirs à James. Mais bon la magie avait de nombreux moyens pour arriver à ces fins là. la question c'est quel moyen allait choisir son ancien professeur ?*      

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mer 16 Aoû - 1:11

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Cet interrogatoire devait être mené, et Callaghan était particulièrement à l’aise dans ce genre d’exercice. Il n’avait peur de personne, n’avait pas de compassion, et ne pouvait pas se faire avoir facilement. Il était méfiant et perfectionniste. Aujourd’hui face à un gamin, un gosse qu’il avait eu en cours à Poudlard, il était toujours lui-même. Le visage impassible, et froid comme d’ordinaire. Il posait question après question à Potter, et n’était jamais entièrement satisfait des réponses qu’il lui donnait. Le témoin n’était visiblement pas dans son état normal la veille, ce qu’il voulait surement dire que son témoignage allait être totalement biaisé. Il allait lui faire perdre son temps, et Callaghan avait bien horreur de ça. Au moins il avait bien dit avoir reconnu la putain dans l’allées des embrumes. En même temps, il n’avait pas eu trop le choix puisqu’il était sur les lieux du crime quand les employés du Ministère était venu le chercher.

Pour que le gosse ne pense pas qu’il soit le suspect numéro un, ce qui n’était d’ailleurs pas le cas pour le moment, il lui demanda s’il avait entendu ou vu quelque chose sur les lieux de la découverte du corps. Et surtout s’il était déjà là quand le corps avait été déposé. Cela aurait pu réellement être utile qu’il voit la personne qu’il l’avait emmené là. Ca l’aurait surement rapidement innocenté, et puis surtout ça aurait fait avancer l’affaire bien plus vite. S’amusant avec son stylo, l’homme attendait patiemment que le gamin se décide enfin à lui parler.

*Tu vas le rendre barge si tu continues.*

Quand il entendit la voix de Potter, il s’arrêta et commença à le fixer attentivement pour analyser ses mimiques, et la façon dont il parlait. Malheureusement pour lui, il ne semblait se souvenir de rien, juste qu’elle était déjà là quand il s’était réveillé à côté dans cette ruelle.

– Rien de très utile en soit … Hum … Vous rendez-vous compte du pétrin dans lequel vous vous êtes mis ? Un gamin n’a rien à faire dans l’allées des embrumes, à part s’il prépare un sale coup.

Répondit l’homme d’une voix tellement glaciale qu’elle aurait pu faire tomber la température de la pièce de quelques degrés. Sa voix et son attitude ne pouvait en aucun cas aider le gamin à se détendre. D’ailleurs le but n’était absolument pas qu’il se sente en confiance dans cette pièce, bien au contraire. Il appela par la suite le stagiaire pour qu’il rapporte de l’eau et un bonbon à la menthe pour l’haleine de gamin. Quand l’esclave fut reparti, il reprit ses questions. Il voulait savoir ce qu’il avait fait hier soir dans les moindres détails.

Le gosse lui confia qu’il était sorti pour fêter la fin de l’année scolaire. D’abord dans un bar, il était ensuite parti se balader avec son ami jusqu’à une maison close. C’était tout, il ne se souvenait de rien d’autre.

– C’est très pratique de ne pas se souvenir.

Commença-t-il avant d’être interrompu par le stagiaire-esclave qui revenait avec le verre d’eau et le bonbon. Il les déposa sur les tables, puis resta planté là, comme un ahuri, à attendre on ne sait quoi. Callaghan n’allait définitivement pas le supporter longtemps.

– Et mon café ?
– Vous ne m’avez pas parlé d’un café, monsieur, je-
– Dépêche toi d’aller m’en chercher un, et hors de ma vue.


Le stagiaire quitta la pièce presque en courant. Il avait visiblement la trouille, ce qui était une très bonne chose. Callaghan prenait souvent plaisir à les martyriser. Les gosses avaient besoin de poigne, et de se rendre compte qu’ils n’étaient pas les patrons. Il reposa donc son regard sur le gamin en face de lui, prêt à reprendre la parole.

– Votre ami … Hum … Sirius Black je suppose. Il n’a pas été vu dans l’allées des embrumes quand le corps a été récupéré. Est-il impliqué dans cette affaire également ? Je peux demander à l’un de mes collègues de le convoquer au Ministère …

Il marqua une courte pause, avant de reprendre.

– Ecoute mon garçon, il existe un sortilège très simple, quoique légèrement douloureux, pour te faire revenir la mémoire, alors si tu es en train de me mener en bateau, dis le moi tout de suite, que je ne perde ni mon temps, ni mon énergie.

Finit-il par déclarer.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mer 16 Aoû - 15:51
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*James lui était complètement effrayer. Ayant peur qu'à n'importe quel instant des lanières sortes du siège et l'attache. Le jeune homme n'aimait pas cela, il se sentait comme privé de liberté et n'avait qu'une envie sortir d'ici au plus vite. Mais ça malheureusement cela n'était pas près d'arriver. Potter faisait ce qu'il pouvait avec les souvenirs qui lui restait. Il faut dire que Callaghan ne l'aidait pas vraiment à se concentrer. Le garçon se demandait de plus en plus si son cerveau n'avait pas effacer quelques brides de sa mémoires d'hier soir. Des souvenirs peut être trop douloureux ? James écarta cette pensées assez rapidement. Sachant ou en tout cas essayant de se convaincre que la perte de sa mémoire n'était du qu'à la boisson et rien de plus.

Effectivement cela aurait put être très utile que James vois la personne qui avait déposé le corps dans cette ruelle de l'allée des Embrumes. Mais dans la vie rien n'ai jamais vraiment aussi facile. Le meurtrier n'était sûrement pas aussi stupide pour laisser un témoin en vie. En réalité James s'était retrouvé là au mauvais moment, au mauvais endroit. Dans une affaire de meurtre on à rarement le droit à une affaire de circonstance. C'était à Silvius que revenait la tâche de démêler le vrai du faux.
De la patience il allait en avoir besoin. Surtout que James ne réagis pas de la meilleur façon à l'accusation de son ancien professeur.*

- Un terme légal je suis autant adulte que vous. Donc ce que je faisais sur l'allée des embrumes ne regarde que moi et moi seul.

*James regardait l'homme en face de lui avec une pointe de défit dans le regard. Il n'était pas aller à Gryffondor pour rien. De plus s'était connu qu'il était arrogant. Se faire insulter de gamin alors qu'il jouer franc jeu et qu'il essaye du mieux qu'il pouvait d'aider Callaghan ne lui plaisait pas vraiment. Si bien qu'à force de se faire traiter de gamin il commençait à réagir comme tel. Mais bon maintenant c'est pratique car Callaghan avait réussit à braquer son ancien élève. James avait peur et dans ce genre de cas il ne réagissait pas en ce laissant écraser mais en poussant l'autre personne à bout.

Potter en avait juste marre des insinuations. Après tout il ne fallait pas oublier qu'il venait d'une grande famille de sang pur et que des relations ses parents en avaient. Bien sur il ne voulait pas aller jusque là, mais si Silvius continuait à le provoquer c'est dans cette direction là qu'ils allait. Au moins se dit-il il n'était pas à la place de se pauvre stagiaire écrasé par plus fort que soit. James n'était clairement pas de cette trempe là. Dans une autre situation, James aurait presque rigolé en voyant le stagiaire partir aussi vite qu'il était arrivé. Mais l'heure n'était pas à al plaisanterie.

James reporta donc son regard sur l'homme. Quand il commença à évoquer Sirius, James hésita à accepter le fait de le convoquer. Tout simplement pour être sur qu'il aille bien. Mais si il le faisait son frère de cœur se retrouverait dans la même situation que lui. Se protéger les uns les autres. C'était le pacte des maraudeurs et James ni faillerait pas. Pas aujourd'hui en tout cas. Il laissa Silvius terminer sa phrase. Un sort "légèrement douloureux" venant de l'homme en face de lui il se demander si le mot légèrement avait la même signification pour lui.*

- Sirius n'est aucunement impliqué dans cette histoire. Et moi je me trouvais juste là par hasard. Si vous ne me croyez pas demander à votre larbin d'allez interroger quelques témoin de la maison close. Ils nous ont forcément vu sortir. *Réfléchit un bon moment avant de reprendre la parole. Pensant que le moyen de lui faire revenir ses souvenirs était la legilimancie. Le jeune homme n'était clairement pas un bon occlumant. Il le savait et n'avait donc pas très envie de laisser Callaghan avoir accès à n'importe lequel de ses souvenirs.*
- Je fais ce que je peux avec les souvenirs qu'il me reste ! Mais si vous pensez que je vais vous laisser fouiller dans ma tête c'est hors de question. Je n'ai pas assez confiance en vous et j'ai le droit de refuser.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mer 16 Aoû - 23:55

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Callaghan était enfermé dans une salle d’interrogatoire avec un gamin. Oui car peu importe sa majorité, pour lui il en était bien un. Il venait à peine de sortir de Poudlard, on ne pouvait donc pas dire dans ce cas qu’il était réellement un adulte. Silvius n’allait surement pas le traiter comme son égal, tout simplement parce qu’il avait conscience qu’il ne l’était pas, et surtout parce qu’il n’en avait pas la moindre envie. Il avait un seul job dans cette affaire : démêler le vrai du faux, et résoudre cette affaire. Ce qu’il avait bien l’intention de faire le plus rapidement possible. Avoir un rejeton avec une sale gueule de bois dans la même pièce que lui ne l’intéressait pas tant que ça, et il n’appréciait pas plus sa compagnie. En plus de cela, il avait oublié la moitié des évènements de la veille. C’était d’un pratique. Le gamin n’avait pas l’air de comprendre qu’ils étaient dans cette pièce à cause d’un meurtre qui avait eu lieu. Il était dans de beaux draps, ayant été trouvé sur les lieux du crime.

Le gosse n’avait donc pas vu qui avait déposé la victime. Si cela avait été l’œuvre de mangemort, il ne serait surement plus de ce monde pour en parler. Mais Callaghan savait que cela ne venait pas d’eux. Déjà parce que c’était l’un des leur, et surtout parce qu’il l’aurait su si une chose comme cela se tramait. Il était assez proche de Voldemort pour avoir accès à bon nombre d’information, pour son plus grand plaisir. Callaghan aimait le pouvoir. Il aimait le côtoyer. Le mioche fut visiblement vexé d’être pris pour un gamin et tenta de montrer les crocs en se définissant comme un adulte. Callaghan eut un sourire en coin.

– Voyez-vous mon garçon, comme vous êtes impliqué dans une affaire de meurtre, ce que vous avez fait dans l’allées des embrumes me regarde, j’en ai bien peur.

Répondit-il sur un ton hautain. Si le gosse voulait citer ses droits, Callaghan pouvait les révoquer simplement avec la parole. Il n’était pas assez intelligent, ou mature pour avoir une seule chance dans une joute verbale. C’était ce que l’homme détestait chez la jeunesse d’aujourd’hui, ils se croyaient meilleur que les autres et étaient incapables de la fermer quand il le fallait. Potter allait sans doute vite l’apprendre aujourd’hui.

Ce regard de défi qu’il lui lançait l’amusait beaucoup. C’était drôle … Ou plutôt pathétique. Il voulait qu’on le prenne pour un adulte, mais réagissait comme un gamin. Sans relever plus que cela, Callaghan continua son interrogatoire, mais fut interrompu par son stagiaire, qui se fit incendier avant de dévaler en courant. L’homme reprit. Potter lui avait parlé de son ami Black qui était apparemment avec lui la veille. Intéressant … Un nouveau potentiel témoin dans ce cas. Le gamin lui assura que son ami n’était pas impliqué dans l’histoire, que lui se trouvait juste là par hasard, et qu’il pouvait même aller demander aux témoins de la maison close qui les avaient forcément vu sortir.

– Si vous n’avez pas tous vos souvenirs, comment pouvez-vous m’assurer que Black n’est pas impliqué ? Hum … La Milice sorcière était sur les lieux et s’est déjà occupé d’interroger les commerçants. Que vous soyez sorti de cet établissement ne m’intéresse que trop peu, en revanche, ce que vous avez fait après m’aiderait beaucoup dans mon enquête.

Répondit l’homme froidement mais calmement. Callaghan n’avait pas envie qu’un ado lui fasse perdre son temps. Si sa mémoire lui faisait défaut, il y avait des solutions beaucoup plus rapide pour qu’elle revienne. Evidemment le gosse ne voulait pas qu’il fouille dans sa tête parce qu’il n’avait pas confiance en lui.

*Pathétique ce gosse.*

– Dans ce cas mon garçon, installe toi confortablement, parce que je pense que tu vas passer un bon moment en ma compagnie.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Jeu 17 Aoû - 21:47
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*James n'aimait pas particulièrement son ancien professeur de botanique. Déjà quand il avait été son élèves il ne l'appréciait pas plus que cela. Allant à ses cours sans très grande motivation. Heureusement pour lui il n'était pas trop mauvais en botanique ce qui lui avait évité de trop se faire remarquer. Disons qu'après Poudlard il s'était dit que plus jamais il ne croiserait Silvius Callaghan. Dommage et le pire était les circonstances de cette rencontre. Impliqué dans un meurtre. Vraiment cette fois il s'était attiré de très gros ennuis. C'était sûrement les pires qui s'était attiré depuis qu'il était né. Disons que James Potter était un aimant à problème. Déjà tout petit ses parents avaient été surprit de la capacité de leur fils à ce mettre dans le pétrin. Quelle serait leur réaction en apprenant que leur fils était suspecté de meurtre ? Le jeune homme n'avait aucunement envie de les décevoir. Alors même si il devait passer toute la nuit à trouver un moyen de se sortir de ce mauvais pas il le ferrait. Lui qui au fond n'avait besoin que d'une bonne journée de repos c'était loupé. Le voila avec une affreuse gueule de bois à essayer de retrouver des souvenirs qu'il n'avait sûrement pas envie de retrouver.

En revanche ce qu'il ignorait c'est que son ancien professeur était un mangemort. Après tout il sont de partout et ont sûrement infecté une bonne parti de la société sorcière anglaise. C'est qu'il cachait bien son jeu Silvius. Le problème c'est qui se heurté à James Potter têtu au plus au point. Ont parle du type qui à quand même prit un nombres incalculable de refus et qui continuait à draguer Lily Evans. James répondit alors à Silvius sur le même ton hautain qu'il venait de prendre.*

- Vous croyez que je suis allé dans une maison close pour compter les parquettes ? Maintenant que la question est élucidé ont peut peut être se concentré sur le plus important ? Je suis allé sur l'allée des embrumes seulement pour ça...

*James aurait presque sorti son sourire d'arrogant supérieur. Mais vu dans quel situation il se trouvait ce n'était sûrement pas une très bonne idée. James n'était pas stupide loin de là. Intelligent et fin calculateur pour arriver à ses fins. En revanche il lui manquait sûrement la maturité. Avantage que Callaghan avait sur lui c'est certain. James avait quelque peu menti dans sa phrase. Car lui même ne savait plus vraiment ce qu'il avait fait dans cette maison close. Etait-il allait jusqu'à se taper une prostitué ? Cela ne lui ressemblait pas vraiment. Et même si à cette âge là on était curieux de toute expérience ce taper une pute n'était clairement pas dans sa "wishlist". Pourquoi mentir alors ? Tout simplement pour rabattre un peu le caqué à son interlocuteur.  

Il réagissait peut être comme un enfant. Mais il avait horreur qu'ont le regarde avec un air de supériorité. Non à ce moment précis il ne se sentait pas supérieur à Callaghan mais le simple fait de voir la façon dont il traiter son stagiaire l'énerver. Personne ne devrait subir cela.  
Silvius marque un point. James n'avait aucun moyen de prouver que Sirius n'était pas lié à ce meurtre. A moins que la réponse se trouve dans ses poches ? Et oui James n'avait pas pensé à fouillé ses poches en arrivant ici. Alors certes il avait passé un contrôle de sécurité et remit sa baguette mais ses poches personne n'y avait touché. Que pouvait-il bien avoir dedans ? Il fouilla dedans et découvrit une note. Une fine écriture pas celle de Sirius en tout cas.
"1 galion et 12 noise, une chambre
Client Black Sirius."

Les souvenirs percutèrent aussi tôt dans la tête du jeune homme. Il se revoyait payer la chambre à Patmol lui disant de passer une bonne soirée. Mais que tout ça n'était pas fait pour lui. Sirius c'était un peu moqué de lui, le chariant  mais acceptant finalement la décision de son frère. James était peut être un peu fleur bleu, mais il trouvait l'acte sexuel trop important pour le faire sans amour. Juste comme ça sur un coup de tête ce n'était pas lui.
Le petit soucis c'est que ce papier ne le discréditait pas. Au contraire. Il prouvait qu'au final il n'était pas resté dans la maison close. Mais pour protéger Sirius il était près à faire ce sacrifice.*

- J'ai la preuve que Sirius Black n'est pas lié à ce meurtre. *Lui tend le papier.* A cette heure là il doit encore y être. Interrogeait la femme avec qui il à passé la nuit.

*Bon et bien il était parti pour un bon moment avec Silvius. Au moins celui-ci avait la gentillesse de lui proposer de ce mettre à l'aise. Ce que James fit avec toute l'arrogance dont il était capable. Se laissant un peu glisser dans sa chaise puis avec un air de défis mettant ses jambes croisées sur la table. De toute façon il n'avait plus rien à perdre.*

- Très bien par ou commençons ?  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Jeu 17 Aoû - 23:16

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Insipide, Immature, Idiot, et Insolent. Les I réunis en un seul garçon. Callaghan allait devoir regorger de patience avec ce gamin, s’il n’en avait pas, il risquait fortement de faire une crise de nerf avant la fin de l’interrogatoire. Heureusement pour lui, la nature lui avait donné du sang froid. James Potter n’était pas un inconnu, ou même un témoin ordinaire. Callaghan le connaissait, et avait donc déjà un avis assez tranché sur cette tête brûlé. S’il n’était pas mauvais à l’école, il était en revanche le genre d’élève qu’on souhaitait placarder contre un mur. Il était le parfait exemple du modèle ado-rebelle-désespérant et improductif à ne pas suivre. Il était ancré dans cette nouvelle génération laxiste, blasée et irrespectueuse, provoqué par une enfance trop gâtée. Le genre de gamin qui pensait que tout lui tomberait toujours tout cuit dans la bouche. Il se croyait malin. Plus malin que les autres, pensait tout savoir, mieux que tout le monde, mieux que les professeurs parfois même. Mais Potter allait devoir redescendre sur terre à un moment ou à un autre. Il n’était qu’un gosse tout droit sorti de Poudlard. Et son surplus de confiance en lui et son insolence finiront un jour ou l’autre par le perdre.

C’était bien le genre de gosse pour qui il n’avait aucune pitié. S’il le croisait un jour dans une bataille, sous son masque de mangemort, il n’hésiterait sans doute pas une seconde à prononcer un sortilège impardonnable. Peut-être que ce genre de chose pourrait l’aider à grandir. Mais bon pour le moment il se trouvait dans une salle d’interrogatoire du Ministère et il ne pouvait évidemment pas utiliser ce genre de méthode réprimé et formellement interdite. Il ne voulait pas griller sa couverture, si bien conservé depuis des années. En plus de cela, le gamin était têtu, ne se rendant pas compte qu’il se heurtait actuellement à un mur. Et en plus de cela il semblait demeuré. Il ne comprenait pas ce que Silvius lui disait. Callaghan n’avait pas besoin de savoir s’il s’était tapé une prostitué ou non, mais bien ce qu’il avait fait dans cette allée pour se retrouver au milieu d’une scène de crime.

– Et bien jeune homme, aurais-je blessé votre orgueil d’adolescent en crise ? Que vous aillez eu des rapports sexuels avec une ou prostitué n’est pas de mon ressort, et n’a que très peu d’intérêt pour moi. Qu’avez-vous fait après votre déversement d’hormone est la question essentiel qui attend une réponse convaincante.

Répondit-il d’un ton calme et froid. Le gosse pouvait jouer les malins avec lui, ça ne l’atteignait que trop peu. Il pouvait se la jouer arrogant tant qu’il voulait, mais vu la situation dans laquelle il se trouvait, il ferait mieux d’éviter ce genre de choses. Mais soit, s’il voulait continuer à se ridiculiser de la sorte. Ce qu’il démontrait par son attitude n’était pas tellement de l’arrogance, mais surement un manque flagrant de maturité. Il était comme un enfant qu’on venait de vexer et qui voulait se venger en lançant quelques phrases chocs. Malheureusement pour Potter, l’art de la rhétorique n’était pas son fort, sa répartie était bien trop faible pour impressionner un homme tel que Callaghan.

Ainsi il continua tout de même son interrogatoire. Voilà qu’on avait maintenant possiblement un second témoin dans cette affaire : Black, le copain de Potter. Il allait falloir vérifier où était le gamin, et s’il n’avait rien vu non plus. La journée allait être longue pour Callaghan, lui qui espérait expédier cette affaire rapidement. Tout d’un coup, le gosse lui affirma qu’il avait la preuve que Black n’était pas lieu au meurtre. Il lui tendit une papier qui était apparemment une note de chambre d’hôtel. Callaghan claqua une nouvelle fois des doigts et son stagiaire-esclave apparut.

– Appelle chez Comaethylic, vérifie moi cette chambre et à quel heure le gosse l’a quitté. Annonça-t-il en lui tendant un bout de papier.
– Bien monsieur. Autre chose ?

– Oui je pense que je vais avoir besoin d’un Irish Coffee finalement, et apporte moi un sandwich aux boulettes de viande, je risque d’être coincé là un moment.

Le garçon acquiesça puis repartit. En venant faire son stage au Ministère, il ne pensait surement pas finir serveur pour Callaghan. Pauvre garçon, mais ce n’était certainement pas le Mangemort qui allait s’apitoyer sur son sort. Si Silvius avait dit à Potter de s’installer confortablement, ce genre de conseil n’était pas à prendre au pied de la lettre. Malheureusement avec un gamin tête brûlé comme ça, il fallait s’y attendre. Un air de défi, il s’avachit et posa même ses pieds sur la table. Le gosse lui demanda par où ils allaient commencer. Callaghan eut un petit rire sarcastique avant de sortir sa baguette magique. A l’aide d’un sortilège informulé, il fit disparaître la table, puis fit le gosse se redresser violement sur sa chaise.

– Bien. A quelle heure êtes-vous sorti du bordel dans lequel vous étiez ? Quel est votre dernier souvenir de cette soirée ? Soyez coopératif et donnez-moi quelque chose avec lequel je pourrais travailler.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Ven 18 Aoû - 16:05
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*James était très douée pour cela. Faire enrager les personnes qui s'en prenait à lui. Généralement il repérait leur point faible et l'utilisait au maximum. Mais aujourd'hui le voila devant une énigme bien complexe. Pourtant il cherchait, explorait, regardait le moindres de ses gestes. Vérifiant la moindre de ses mimiques mais même fasse à son comportement, Silvius restait du froideur et d'un calme à en faire pâlir certain. C'était effrayant et impressionnant à la fois. Mais James ne baissait pas les bras. De toute façon il était encore bloqué avec son ancien professeur pour de longue heure. De plus Potter n'était pas vraiment connu pour baisser les bras à la moindre difficulté. Il avait certes trop de confiance en lui mais au moins il ne regrettait jamais rien et allait au bout de ses idées et de ses convictions. Il inspirait peut être le dégoût à Callaghan mais il n'en avait strictement rien à faire de son avis. D'ailleurs il ne voyait en lui que seulement ce que James voulait bien lui montrer. Mais il était bien plus qu'un "ado-rebelle-désespérant". Capable de nombreux sacrifices pour ses amis et ont pouvait clairement pas lui enlever le courage qui frisait parfois avec un côté bien trop casse-cou.

Néanmoins James n'avait que dix huit ans et manqué cruellement de maturité contrairement à Silvius. Quoi de plus normal quand un génération entière vous sépare de votre interlocuteur. Le jeune homme n'était lui qu'au début de sa vie et il avait tant à apprendre à vivre avant de pouvoir prétendre avoir la même capacité de réparti de son ancien professeur. Mais il ne se laisser pas faire et ce n'est pas en ce moquant de lui que Silvius allait faire avancer les choses. Bien au contraire. Déjà de base James n'avait pas très envie d'être coopératif. Enfin la pique que lui lança Callaghan  le fit doucement sourire car il avait obtenu de sa part ce qu'il voulait. Il venait tout simplement de l’appeler "jeune homme" et non plus gamin.*

- Non au contraire, mon orgueil se porte à merveille puisque que contrairement aux phrases précédente vous venez de me désignez avec le terme je cite "jeune homme". Néanmoins vous avez raison de le préciser ce que j'ai pu faire de mes hormones ne vous regarde pas.  

*Oh non James ne lui ferait pas le plaisir de se montrer blesser par ce qu'il venait de lui dire. Il avait peut être légèrement rougis ne s'attendant pas à une phrase aussi direct que celle-ci. Mais James avait déjà de l’expérience en terme de réparti. Il s'en tenait à son personnage. Très bon acteur pour afficher une personne autant sur d'elle même. Au fond ce n'était pas son cas. Il avait peur, vraiment très peur mais il ne voulait pas le montrer alors il se cachait derrière une façade. Il savait parfaitement bien ce qu'il risquait en étant ici. Et il ne pourrait pas s'en sortir avec quelques phrases chocs. Mais au moins il gagnait du temps. Temps précieux pour essayer de retrouver ses souvenirs.

Le jeune homme ne s'était encore jamais prit de sortilège impardonnable. Il n'avait donc que très peu conscience des risques qu'il prenait tout simplement en devenant membre de l'ordre du phénix. Mais cela ne tarderait pas à arriver. Le plus tard serait le mieux mais sa famille avait déjà annoncer sa position face aux agissement de Voldemort. Il allait encore plus devenir une cible de choix en prenant pour épouse une née moldu. Associant son sang pur à celui d'une moldu. Sacrilège pour les mangemorts. Tout cela appartient bien sur au futur et pour ce qui est du présent James était encore bien trop innocent (c'est le cas de le dire) pour penser à ce genre de chose.

Potter laisse soin à Callaghan de vérifier ses dires quand à l’innocence de Sirius. Regardant à nouveau le stagiaire. Ayant à nouveau pitié pour lui mais malheureusement il avait plus important à faire que de se soucier de lui. De plus les informations qu'il venait de fournir devait être rapidement vérifier. Il aurait bien avoir un verre d'eau de plus mais bon le stagiaire disparu aussi rapidement qu'il était arrivé. James reporta son attention sur son ancien professeur. En le voyant commencer à sortir sa baguette, le garçon chercha la sienne ayant peur d'un quelconque sortilège. Se souvenant que celle-ci n'était pas là, il se sentit vulnérable face à Silvius qui lui avait toute ses capacités magique à disposition. Que lui restait-il à lui ? Se transformer en animgus ? Mauvaise idée surtout en plein milieu du ministère, sachant qu'il n'était pas déclaré. Il était donc désarmé et en très mauvaise posture. James s'accrocha aux accoudoirs de sa chaise un peu violemment. Essayant de contrôler la peur qui se faisait bien plus présente. Stressé comme jamais, ont pouvait voir son pouls battre à une vitesse impressionnante juste en regardant sa carotide. il avait beau réussit à gagner du temps, celui-ci se trouvait inutilisable. Ses souvenirs refuser de remonter à la surface. Bien trop violent. Cela faisait trop questions auquel il ne pouvait répondre.*

- Je ne sais pas ! Je ne sais plus ! Je ne m'en souviens plus !

*James avait crié ces quelques mots au vissage de Callaghan. Il allait sûrement être le premier des deux à craquer mais lui était suspecté de meurtre à dix huit ans. Et le pire dans tout ça c'est qu'il avait la clef pour arrêter tout cela. Emprisonné par son propre esprit. Cela avait de quoi vous faire enragé croyez moi...*

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Sam 19 Aoû - 0:27

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

D’un calme olympien, Callaghan continuait de fixer ce gamin irritant. L’homme avait l’habitude de ce genre de situation. Il n’en était pas à son premier interrogatoire, et au cours de sa longue carrière au Ministère de la Magie, il en avait vu d’autres. En travaillant aujourd’hui ici, il se rendait compte à quel point son boulot lui avait manqué quand il occupait le poste de professeur de botanique à l’école de Poudlard. Eduquer la jeunesse n’était pas fait pour lui. Déjà parce qu’il n’aimait pas les gamins, mais aussi parce qu’il avait horreur de l’irrespect et de la condescendance dans laquelle était tombé la nouvelle génération. A plus de cinquante ans, il avait vécu grand nombre de choses déjà. Il avait vu la société évoluer. Mais cette nouvelle génération qui allait entrer dans le monde adulte était effrayante. Parce qu’ils étaient stupide, et croyaient que le monde leur était dû. Callaghan n’avait pas confiance. Potter, ici présent, était l’un des modèles de cette jeunesse qui partait en l’air. Il pouvait même en être un ambassadeur vu le niveau de connerie et d’instabilité qu’il attenait à lui tout seul. S’il ne bronchait pas trop pendant son cours à l’époque, il avait beaucoup entendu parler de ce gamin. Ses collègues s’en plaignaient beaucoup. Et puis surtout il l’avait vu à l’œuvre en dehors des cours, prenant plaisir à martyriser certains de ses camarades. Potter était loin d’être un sain, et le fait qu’il se retrouve aujourd’hui dans cette salle d’interrogatoire ne l’étonnait guère. Il semblait avoir une habilité étrange à être au mauvais endroit au mauvais moment.

Potter n’avait pas franchement redoré son blason ici. En effet, depuis qu’il était entré dans cette pièce, il avait conforté l’image que Callaghan se faisait de lui. En plus d’être un fauteur de trouble, il était également un gosse immature et condescendant. Que de « qualités » qui risquaient de lui faire défaut tôt ou tard.

– Il est intéressant que vous releviez seulement les commentaires sans intérêts au lieu de vous concentrer sur le problème essentiel qui vous a conduit ici.

Pointa l’homme du doigt. Mais peu importe s’il voulait jouer au plus malin avec lui, ils allaient sans doute rester très longtemps ensemble, et Callaghan était sûr d’une chose : il ne craquerait pas en premier. Vu la faiblesse d’esprit de son interlocuteur, ce serait lui qui en aurait marre avant lui. Callaghan pouvait jouer à ce petit jeu encore longtemps.

En attendant il fallait bien avancer d’une manière ou d’une autre dans cette affaire et comme ce crétin avait refusé une manière de recouvrer la mémoire rapidement, il n’avait d’autre choix que de s’armer de patience et de poser des questions encore et encore, en attendant d’avoir des réponses satisfaisantes. Alors qu’il faisait une fois de plus son malin en mettant les pieds sur la table, Silvius sortit sa baguette pour le rappeler à l’ordre. Il ne fallait pas jouer au con dans cette pièce. Le sortilège fut un peu violent mais terriblement efficace. Car maintenant le gamin se tenait bien droit sur sa chaise. Callaghan recommença son interrogatoire en lui posant plusieurs questions essentielles dans cette affaire. Potter perdit son sang froid et commença à lui criait qu’il ne savait pas et qu’il ne se souvenait plus. Callaghan eut un petit rictus. Il n’avait pas bougé d’un poil, peu impressionné par les vocalises du garçon, comme s’il s’attendait à une telle réaction de sa part.

– Vous me faites perdre mon temps, et vous perdez le votre par la même occasion. Il y a des moyens beaucoup plus rapides pour avoir accès à ces informations coincées dans votre esprit.

Commença l’homme. Il se souvenait bien que le gosse avait refusé cette possibilité un peu plus tôt dans leur discussion, mais il allait peut-être se rendre compte que cette technique lui permettrait de sortir d’ici plus rapidement. Si encore Callaghan avait quelque chose à se mettre sous la dent, mais le dossier tournait en rond à cause de l’absence de souvenir de son témoin. Chose à laquelle ils pouvaient remédier.

– La situation est simple : sans souvenirs de votre soirée, je ne peux pas faire avancer le dossier d’un côté ou de l’autre. Sans informations, nous allons rester tous les deux coincé ici, moi à poser des questions, et vous à devenir un peu plus fou à chaque minute qui passe. Je vous le demande encore une fois : voulez-vous utiliser la légilimancie pour avoir accès à vos souvenirs ?

Demanda l’homme calmement.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Sam 19 Aoû - 18:12
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*Oui James manquait de tact, d’expérience et sûrement d'un tas d'autres trucs que Callaghan avait obtenu ou perfectionné grâce à son âge. Certes les deux hommes étaient incomparable. Rien que dans leur façon de penser ils étaient diamétralement opposés, forcement que Potter allait évolué autrement que comme son ancien professeur et heureusement. Chacun avait sa façon de réagir. Et clairement le jeune homme se sentait attaqué par Silvius. Pas de façon direct, plutôt sournoisement comme le ferrait un serpent et lui la seul réaction qu'il avait eu c'était de rugir comme un lion trop fier pour se rendre compte de la situation dans laquelle il était.
James lui avait horreur de cette ancienne génération bloqué dans une pensée unique recentré sur un manque cruel d'ouverture sur le monde qu'il les entouraient. Alors que la génération de Potter voyait bien que le monde était entrain de changé. Tout simplement parce que les moldus continuaient à s’étendre et que tôt ou tard la communauté magique allait être obliger d'apprendre à vivre en symbiose avec eux. Toute ces histoires de sangs c'était des conneries aux yeux de James. Ne forçant que les sorciers à se refermer sur eux même les menant tout droit à leur perte. La génération de James allait être la plus abîmé par la guerre. Les forçant à prendre les armes les uns contre les autres. Le jeune homme avait bien sur fait de nombreuses erreur de parcours mais qui pouvait se féliciter de mener un vie sans le moindre échec ? Bien sur il n'était pas tout blanc et sa simple relation avec Severus Rogue le prouvait. Basé sur une haine mutuellement l'un pour l'autre puis ensuite une jalousie maladive rien de bon ne pouvait sortir de cette relation. Alors James avait poussé le vice bien trop loin et ce n'était que très récemment qu'il s'en était rendu compte.

James n'était de toute façon pas là pour redorer son blason puisque qu'avec Silvius il était presque certain que rien ne pourrait jamais changé la façon dont il le percevait. Tout le monde à des défauts, James tenté au moins de les utiliser à bon escient. Après tout Potter ne montrait que son côté sombre à Silvius mais en même temps il l'avait sûrement bien cherché. Au fond le jeune homme aurait très bien pu partir n'étant pas obligé de continuer cet interrogatoire puisque qu'il n'était là que comme témoin. Néanmoins il savait que si il prenait cette solution, il devenait donc suspect numéro un. Sans preuve il restait innocent mais avec Callaghan en face de lui autant essayer de se discréditée.

L'ancien Gryffondor fut le premier à craqué. Parce que vous en doutez ? Autant remettre les choses dans son contexte. James n'avait que dix huit ans. Il était interrogeait par une personne qui avait déjà un avis tranché sur lui et qui n'était sûrement pas à son premier interrogatoire. James ne perdait pas son regard arrogant mais il savait très bien qu'au final il allait devoir se plier à la légilimancie pour pouvoir espérer sortir de ce guêpier. Il pouvait très bien continuer son petit jeu du chat et la sourit mais cela n'irait pas bien loin. La peur était palpable et James ne bougeait plus d'un centimètre. Finit de jouer les ado irrespectueux il ne gagnerait pas cette bataille c'était certain. Tout ce qu'il pouvait tenter de faire c'est essayer de sauver sa dignité. James resta toujours autant accroché à sa chaise. Écoutant Silvius qui avait parfaitement raison. Il avait horreur de l'admettre mais c'était la stricte vérité. Le seul moyen de faire avancer le dossier c'était de passé par cette magie. James n'avait clairement pas envie de donner le droit à Callaghant de se balader librement dans sa tête mais il n'avait plus vraiment le choix. Respirant un bon coup avant de reprendre la parole.*

- Très bien... J'accepte. Comment... Comment cela se passe ? A vrai dire je n'ai jamais subit de sortilège de légilimancie, est ce que je dois faire quelque chose en particulier ?  

*Parce que certes James avait étudié cette magie à Poudlard mais jamais au-delà des simples cours théorique que les élèves avaient dessus. Autant dire ce qui l'effrayait le plus c'est de ne pas pouvoir se défendre contre cette sorte d'attaque. Il ne savait pas non plus si il pouvait restreindre les souvenirs auquel Silvius pouvait avoir accès. Sachant ce que Callaghan pouvait découvrir il n'était clairement pas serin.*    

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mer 6 Sep - 1:18

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Callaghan était toujours coincé dans cette salle d’interrogatoire avec un gamin un peu trop arrogant à son goût. Comme si Potter ne mesurait pas la gravité de la situation. Il était impliqué dans un meurtre, ayant été retrouvé sur les lieux du crime, proche de la victime. Et maintenant, il se la jouait ado rebelle en crise face à lui. L’homme se demandait sincérement s’il le faisait exprès ou s’il était vraiment trop stupide pour comprendre. Un peu des deux surement, parce que même si ce gosse était imbuvable, il n’était pas le plus con qu’il avait eu le malheur de rencontrer à Poudlard cette année. Malheureusement pour lui. Ainsi la discussion suivit son cours, et tomba assez rapidement dans un dialogue de sourd. Lui posait ses questions les unes après les autres, en attendant des réponses précises, tandis que le gamin répétait inlassablement qu’il n’avait aucun souvenir des évènements de sa soirée la veille.

S’ils continuaient comme ça, ils allaient rester un très long moment dans cette salle. Pas que cela ne déplaise à Callaghan, mais il avait surement mieux à faire qu’écouter les lamentations d’un pleurnichard. Malgré tout ce qu’on pouvait dire sur ce professeur de botanique, il avait une grande patience, et savait pertinemment qu’il ne serait pas le premier à craquer, même si le gosse Potter jouait avec ses nerfs. Il avait un grand sang froid, et surtout il avait l’habitude des longs interrogatoires comme celui-ci. Pour faire comprendre à son interlocuteur, il lui exposa la situation, qui était somme toute très simple. Sans souvenirs de sa part, il ne pouvait pas faire avancer le dossier, donc ils étaient tous les deux coincés ensemble. Il lui demanda encore une fois s’il voulait utiliser la légilimancie pour accéder à ses souvenirs. Après cette discussion, il comprendrait surement l’importance de choisir cette solution.

*A moins qu’il ne se la joue rebelle encore une fois.*

Heureusement, le gosse avait visiblement décidé de faire marcher son cerveau et accepta enfin la proposition de son ancien professeur. Il lui demanda comment cela se passait, car il n’avait jamais subi ce genre de sortilèges. Bon, il allait devoir faire un mini-cours à son témoin visiblement. Mais ce fut à ce moment-là que l’assistant-esclave revint avec son Irish Coffee et son sandwich. Génial, il allait pouvoir se rassasier, et étancher sa soif.

– Comme tu dois le savoir, la legilimancie est la capacité d’extraire des émotions et des souvenirs de l’esprit d’une autre personne. Plus je suis proche de toi, plus c’est facile, le contact visuel est souvent essentiel. Donc la seule chose que je te demanderais, c’est me regarder dans les yeux, et essayer de te relaxer.

Commença à dire l’homme avant de prendre une gorgée de sa boisson, et croquer dans son sandwich. Putain que c’était bon.

L’homme posa à nouveau son regard sur le gamin. Il savait à quel point ce sortilège pouvait être pénible pour celui qui le subissait. Après tout, qui pourrait aimer qu’on s’introduise dans son esprit et qu’on y découvre nos pensées les plus intimes. Personne, et surement pas lui non plus. Alors qu’il tenait sa baguette fermement dans sa main, l’homme ouvra à nouveau la bouche.

– Sache que je me fiche bien de la dernière fille avec qui tu as couché, ou du dernier sale coup que tu as fait subir à tes camarades, ce sont les faits de ta soirée qui ont de l’importance pour moi. N’essaie pas trop de résister, ne me complique pas encore plus la tâche.

Déclara l’homme, avant de pointer sa baguette sur son interlocuteur et de commencer à pénétrer son esprit …

--------------------------------

Hésite pas à me donner de la matière, avec les différents souvenirs où Callaghan va avoir accés, qui ont rapport avec l'affaire, mais aussi des trucs plus personnels !


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 209 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 724 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : Nom : Potter
Prénom(s) : James
Date de naissance : 27 mars 1960
Année : 7éme année
Maison : Gryffondor
Sang : Sang-pur,
Attirance sexuelle : hétérosexuelle
Situation amoureuse : célibataire (Pour l'instant.. Coucou Lily
Célébrité choisit : Aaron Johnson
Bio : James potter naquit le 27 Mars 1960 et il fit rapidement le bonheur de ses parents. Seul héritier de la famille Potter, James à grandit comme un enfant pourris gâter.
James fit son entré à poudlard dans la maison des courageux ce qui n'étonna pas ses parents. Rapidement il se lia d'amitié avec Sirius Back, Remus Lupin et Peter Pettigrow. A eux quatre il formèrent le groupe des maraudeurs. James était comment dire un élève turbulent. Il avait de bonne note et était un très bon sorcier mais il n'était pas toujours le nez dans un bouquin. Lui ce qu'il aimait c'était l'action. Et avec un loup-garou parmi ses amis les plus proches, James allait en avoir de l'action. Il devient Animagus à l'âge de 15 ans pouvant se transformer en cerf pour accompagner son ami lors de ses transformations en loup-garou.
James est une personne très entêté et quand il à une idée en tête rien ne l'arrête. Généralement il se contrefiche des conséquences de ses actions. Cornedrue de son surnom compte également parmi ses défauts l'arrogance. Heureusement pour lui il ai aussi pourvu de grande qualités comme la fidélité, le courage et bien sur le charisme.
Son pire ennemis et Severus Rogue ou encore Servilus comme il l'aime à le nommer. Vous savez il y a des personnes c'est inévitable vous ne pouvez tous simplement pas les supporter. James déteste Rogue pour de nombreuses raison mais la plus importante est sûrement le fait qu'il ai été très proches avec Lily Evans. Oui car James et fou amoureux de la Gryffondor. C'est une obsession pour lui. Cela fait pas mal d'année que James essayer tant bien que mal de s'attirer les faveurs de la rouquine mais sans jamais y parvenir. Cette année sera peut être la bonne ?

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lily morte
Patronus: Cerf
Capacité spéciale: Animagus

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Mer 6 Sep - 12:04
<
http://gph.is/2cnpXJ7
James Potter & Silivus CallaghanMeurtre et interrogatoire
http://gph.is/22YLoA3
Meurtre et interrogatoire

*Il n'y avait pas que Callaghan qui était encore coincé dans cette salle d’interrogatoire pour plusieurs heures. Potter l'était aussi et ce n'est pas par gaieté de cœur qu'il restait ici. Il n'était pas stupide, il savait parfaitement bien que si il refusait de coopérer il se retrouver dans cette salle à nouveau et cette fois par la force. James n'avait clairement pas envie d'en arriver là. Donc pour l'instant il coopérer mais jusqu’où ? Le jeune homme avait suffisamment joué au con et cela ne menait à rien avec Silvius. Potter en avait bien conscience, il devait arrêter son petit jeu avant que cela aille bien trop loin. Prendre ses responsabilité comme ses parents l'auraient voulu. Ce n'est pas qu'il ne voulait pas aider mais son cerveau refusé tout simplement de lui donner accès à cette parti de sa soirée. Qu'avait-il bien pu se passer pour que son esprit efface à jamais cette nuit. Le jeune homme n'avait clairement pas envie de le savoir et pourtant il était obligé de passer par là si il voulait se sortir de ce mauvais pas.

Alors il avait accepter la proposition de son ancien professeur. Silvius lui demandait de garder son calme. La bonne blague. A peine avait-il accepter la proposition que James commençait déjà à paniquer. Si sa mémoire avait effacé cette parti de sa tête c'était pour une bonne raison. Ce que James allait découvrir n'allait sûrement pas lui plaire mais c'était toujours mieux que de se retrouver à Askaban. Autre chose qui l'inquiétait c'était que Callaghan se ballade tranquillement dans ses souvenirs, dans ses peurs, ses rêves. James n'avait jamais apprit à arrêter quelqu'un si il allait trop loin. Donc en clair il pouvait très bien fouiller dans son passé sans qu'il puisse faire quelque chose. Néanmoins il y avait sûrement une chose que Silvius n'avait pas prévu c'est d'être happé par les souvenirs de son témoin. James était jeune et ce genre de magie lui était totalement inconnu. Ce n'est pas avec un cour de trente seconde qu'il allait se détendre. Potter souffla un bon coup, s'accrocha à son siège et il tenta de se concentrer sur la soirée.    


1 er souvenir : https://media.giphy.com/media/m0Qk2THuWKb4I/giphy.gif
Les premiers sentiments que James éprouva sont ceux d'une soirée bien arrosé. Les shots de divers alcool défilé et le jeune homme enquillait. Visiblement il avait voulu se mettre bien minable durant cette soirée. Le simple fait de penser à la raison de son envie d'alcool modifia une fraction de seconde le souvenir. L'image de Lily Evans s'imposant à son esprit. Elle était magnifique et James aurait pu rester des heures à la contempler. Néanmoins ce n'était sûrement pas le cas de Callaghan qui redirigea son élève vers la soirée.


2éme souvenir : https://media.giphy.com/media/u6YIPGtTo6NHy/giphy.gif
Nouveau souvenir, nouveaux sentiments. Dans un premier temps le rire de James et puis une certaine gêne s'installa. James et Sirius venait de débarquer dans une maison close et déjà Patmol montait les escaliers vers une chambre avec une femme attrapé au vol. James régla la fameuse chambre et à peine avait-il eu le temps de glisser le reçu dans sa poche qu'une blonde lui sauta dessus.


3éme souvenir : https://media.giphy.com/media/3pLDUiSqj6iek/giphy.gif
Tout allait bien trop vite pour James. Ce souvenir là c'était déjà une parti de ce qu'il avait effacer de sa mémoire. Et oui précédemment il avait affirmé n'avoir rien fait dans cette maison close et pourtant. Sauf que c'était déjà trop pour le jeune homme qui souffrait rien que de revoir se souvenirs.

- STOP ! STOP ! Il essayait de repousser Silvius hors de sa tête mais celui-ci ne se laissa pas faire et continua d’insiste. Ce qui força l'esprit de James à changer de souvenirs

4 éme souvenir : https://media.giphy.com/media/tfpYjayoTEf4s/giphy.gif
Souvenirs complètement innocent et n'ayant rien à voir avec l'affaire. Mais qui permettait au moins à James de respirer cinq minutes. Tous ce qu'il avait envie c'est que cela s'arrête. Mais il ne pouvait tout simplement pas repousser Silvius de sa tête il devait donc revenir à la fameuse soirée.


5 éme souvenir : https://media.giphy.com/media/l0MYy5h7C9ATv1Cso/giphy.gif
Peur, froid, angoisse, rouge, sang. Les sensations défilé à une vitesse folle. James commençait à gémir et franchement heureusement que la salle était insonorisé. Sinon Callaghan n'aurait certainement pas pu aller aussi loin. James venait de se faire plaqué contre le mur. Il était complètement nu et commençait à s'énerver. Son agresseur le fit taire immédiatement en coupant un peu de peau. le sang commença à couler le long de sa main. L'homme qui maintenait James demanda si il fallait lui aussi le tuer. Heureusement pour le jeune homme l'autre compère demanda à son complice de lui faire oublier toute sa soirée. Néanmoins avant de procéder au sort ils s'était un peu amusé avec leur proie. L'obligeant à regarder la femme se vider de son sang. Les deux hommes continuait à jeter des sortilèges de découpe sur la femme et James impuissant était obligé d'assister à la scène.


Qu'avait-il permit finalement à James de se souvenir de sa soirée ? Très bonne question. Le garçon avait juste eu le temps de lancer un très faible protégo. La personne qui lui avait jeté le sort l'avait fait dans la rapidité et ne s'était pas rendu compte que sa victime s'était protégé. Ce qui resté à déterminé c'est pourquoi les deux hommes avait prit le risque de laisser leur témoin si proche de leur victime. Peut être un événement les avaient fait paniqués. Nous ne serons peut être jamais la vérité....

Pour l'instant Callaghan devait gérer ce qu'il venait d'apprendre. Et surtout un James Potter complètement amorphe. Vidé de tout énergie et regardant dans le vide. Comme si plus rien ne pouvait le toucher. Il était en état de choc et Silvius ne pouvait certainement pas le laisser sortir de cette salle ainsi.*  

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hésite pas non plus à ajouter quelques souvenirs !
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 185 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 543 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  Ven 8 Sep - 17:38

Meurtre et interrogatoire.

- Silivus Callaghan - Libre -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Callaghan était coincé avec ce gosse dans la salle d’interrogatoire. Et s’il ne se décidait pas à coopérer avec lui, ils risquaient de rester ici encore très longtemps. L’homme ne pouvait que poser des questions pour essayer d’avancer. Et si Potter ne lui répondait pas, ils allaient tourner en rond encore et encore. Il ne semblait pas comprendre qu’ils n’étaient plus à l’école mais bel et bien dans le monde réel. Potter ne risquait pas une retenue ou une expulsion. La situation était bel et bien plus grave que cela, et il allait devoir en prendre conscience très vite, pour s’en sortir. Il avait bien joué au con avec son ancien professeur de botanique. Mais il devait bien se rendre que ça ne le menait nulle part. Callaghan n’était pas le genre d’homme à être facilement impressionnable, surtout pas par un ado rebelle en pleine crise. Il en avait vu des gamins, des adultes défilaient dans cette salle d’interrogatoire pendant sa longue carrière. Il n’avait flanché. Parce qu’il avait du sang froid et savait exactement comment aborder ce genre de mission. Potter ne pourrait pas l’avoir à ce petit jeu, et allait devoir faire un pas vers lui, au lieu de se braquer.

Finalement moins stupide qu’il ne le pensait, Potter avait fini par craquer en acceptant la proposition de son professeur. Il lui donnait l’autorisation de pénétrer dans ses souvenirs pour essayer de découvrir ce qui s’était passé cette fameuse nuit. C’était une victoire pour l’homme qui savait que c’était le meilleur moyen pour avoir des informations sur les faits. Potter était inquiet de ce qui allait se passer, de comment ça allait se passer. Réaction plutôt normal quand on avait jamais subi ce genre de sort auparavant. Callaghan lui donna quelques informations. Plutôt doué dans ce sort, il savait qu’il n’aurait pas de mal à pénétrer son esprit. L’homme leva sa baguette et lança le sortilège.

Une soirée arrosée ou des jeunes buvaient à outrance. Potter les alignaient comme s’il cherchait à se mettre la tête à l’envers … Pathétique … Un visage apparu dans son souvenir, celui d’une fille : la sang-de-bourbe Evans … Inutile. Callaghan n’en avait rien à faire de cette gamine, ni de savoir que Potter avait envie de la culbuter. Ainsi l’homme redirigea le garçon vers les souvenirs qui étaient réellement important. Pas besoin de distractions. Il n’était pas là pour découvrir tous les secrets et les envies du gosse.

Et voilà maintenant qu’il se retrouvait dans la maison close, témoin d’un acte sexuel avec l’une des filles du bordel. Visiblement ce souvenir auquel il avait accès n’enchantait pas le moins du monde Potter qui voulait stopper le sortilège immédiatement. Callaghan n’était pas d’accord, ils devaient aller plus loin pour avoir des réponses, et ils ne pouvaient pas s’arrêter en bon chemin, peu importe ce que ce gosse avait fait avec cette putain. Alors que Potter se battait pour fermer son esprit, le décor changea, un souvenir d’un moment dans la salle commune des Gryffondor avec ses amis, tous en train de rigoler, tandis que ses copains racontaient des blagues ou parlaient des filles de l’école. Aucun intérêt pour l’affaire en soit.

Et finalement ils y arrivèrent. Rien qu’en ressentant la scène, Callaghan savait qu’il avait accéder à un souvenir déterminant. Potter était en train de souffrir, ce qui le rendait encore plus accessible. Sa faiblesse d’esprit allait aider l’homme à avoir ce qu’il voulait. Le gamin s’était fait plaquer violement contre un mur. Nu, et en colère, on le fit taire rapidement, tout en le découpant légèrement. Il y avait deux hommes dans la pièce. L’un s’occupait de la victime, l’autre retenait Potter. Il prenait ses ordres auprès du tueur. Callaghan ne comprenait pas leur décision de laisser un témoin derrière lui, même en lui enlevant ses souvenirs. Ca n’avait pas le moindre sens. Callaghan stoppa le sortilège en voyant le visage pâle et terrorisé du gosse.

– On va faire une pause.

Déclara-t-il d’une voix calme et froide comme à son habitude. Même s’il lui manquait des informations, il pouvait s’arrêter quelques minutes pour laisser le temps à Potter de respirer. Au moins, cela leur avait permis de confirmer que Potter n’était pas un suspect dans cette affaire, mais bien une victime et un témoin capital. Le gosse était complètement amorphe, vidé sans aucun doute de son énergie. Son état de choc était totalement normal.

– On a pas fini Potter. Bois un peu d’eau, et mange quelque chose. Tu en auras besoin pour continuer.

Annonça-t-il tout en lui tendant un verre d’eau et une barre chocolatée.

– Cette situation est surement gênante et terrible à revivre, mais ce sont des informations capitales qui vont nous aider à monter un dossier. Cela a également permis de t’innocenter pour le meurtre de cette femme. Mais j’ai besoin de noms pour mettre ces agresseurs hors d’états de nuire, et tu es le seul à avoir vu leur visage.

Callaghan lui expliquait la situation calmement pour qu’il comprenne pourquoi ils devaient continuer l’opération.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Meurtre et interrogatoire w/ libre.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Meurtre et interrogatoire w/ libre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Londres-
Sauter vers: