AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Mar 18 Avr - 20:26


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Samedi après-midi. Les examens de fin d’années approchaient à grands pas, et la plupart des Septièmes années de Poudlard passaient maintenant leurs week-ends à réviser. Mais évidemment ce n’était pas le cas de Tibus, qui avait trouvé une activité bien plus amusante en cette chaude journée. Enfin chaude, surtout dans le slip du Poufsouffle. Le garçon avait retrouvé l’une de ses camarades : Camilla Devenson. Cette fille était en Sixième année et appartenait à la maison Serpentard. Mais elle était surtout connue pour avoir des obus, et des fesses magnifiques. Forcément un corps comme ça faisait fantasmer le Jaune et Noir. Il avait préparé un plan du tonnerre. Enfin presque. Il lui avait demandé de l’aider à rédiger un devoir de Défense Contre les Forces du Mal. Mais évidemment quand elle était arrivée à la bibliothèque, ce fameux devoir avait été très vite mis de côté. A la place, le garçon avait commencé un petit jeu de séduction avec la belle blonde. Le meilleur dans tout cela était qu’elle était super réceptive à ses avances. Tibus était chaud, et surtout content qu’ils soient sur la même longueur d’onde. Alors qu’il s’amusait à essayer de l’exciter avec son pied sous la table, la vieille bibliothécaire vint casser leur délire en les priant de déguerpir. Apparemment ils avaient une attitude totalement inacceptable. Les deux élèves ne se firent pas prier et sortirent en rigolant. Tibus attira la jeune femme vers lui dans un autre étage, et alors qu’ils étaient dans un couloir désert, la pressa contre le mur pour l’embrasser, et remonter doucement sa mini-jupe. Le plaisir de la chair … Le Poufsouffle aimait tellement cela, après tout il n’y avait pas meilleur moyen pour s’occuper. Ils migrèrent dans les toilettes des hommes non loin de là, et commencèrent leurs petites affaires. Heureusement qu’il n’y avait personne, car les deux gamins n’étaient pas réellement discrets pour le coup.

Plusieurs dizaines de minutes plus tard, alors que Tibus était en train d’enfiler son caleçon, il vit devant lui la chatte de Rusard. Il ouvra de grands yeux ronds. S’il y avait bien quelque chose qu’il ne s’attendait pas à voir, c’était ce stupide animal. Cela ne pouvait dire qu’une seule chose : que le concierge n’était pas très loin. S’il le chopait dans cette tenue, il risquait de se faire démonter. Surtout que ce n’était pas la première fois qu’il se prenait des rapports pour exhibition. Ce n’était jamais vraiment de sa faute, mais une chose était sûr, il ne voulait pas aggraver son cas. Il fallait qu’il se barre d’ici le plus vite possible. Il ramassa donc sa boule de fringue ici, sans prendre le temps de se rhabiller. De toute façon, il n’avait surement pas le temps. Il sortit ensuite en trombe des toilettes et se dirigea en courant dans un sens. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire maintenant ? Et bam, il vit une porte. C’était surement un placard abandonné. Rusard n’allait pas avoir l’intelligence de le chercher ici. Alors le garçon entra dedans, et referma la porte derrière lui. Il laissa tomber ses vêtements sur le sol, afin de coller son oreille contre la porte pour pouvoir écouter ce qu’il se passer dehors.

*Tu es un imbécile, tu t’en rends compte au moins ?*

Le jeune homme entendit des pas, et les miaulements de cette stupide chatte de malheur. Ils semblaient s’éloigner. Ouf ! Au moins, il avait échappé à une retenue éprouvante avec ce grand malade, ce qui était une très bonne chose. Le jeune homme essaya d’ouvrir la porte pour sortir de ce placard. Mais rien. Non la porte ne voulait pas s’ouvrir. Et merde. Il était coincé. Lui qui pensait avoir eu de la chance, visiblement ce n’était pas vraiment le cas. Le pire était qu’il se rendit compte qu’il n’avait pas sa baguette. Il avait dû l’oublier dans les toilettes des garçons quand il s’était précipité vers la sortie.

– Putain mais c’est une blague.


Commença-t-il à dire en se parlant à lui-même. Il avait quand même l’air con comme ça, en caleçon enfermé dans un placard, sans baguette magique. Mais le pire était encore à venir, et ça il ne s’y attendait surement pas. Depuis le début, il se croyait tout seul dans ce placard à balai, mais il n’avait pas pris le temps de faire attention à ce qu’il y avait à l’intérieur. Quand il se retourna pour essayer de trouver quelque chose qui l’aiderait à sortir d’ici, il croisa le regard de Télia, qui lui fit échapper un petit cri pas très masculin.

– AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.

Oh mon dieu. Il était grave dans la merde maintenant. Parce qu’il y avait pire que se retrouver enfermer en caleçon dans un placard à balai, c’était de s’y retrouver avec Télia, qui allait sans doute très vite comprendre pourquoi il était dans cet accoutrement. Tibus ne savait absolument pas quelle attitude il devait avoir, mais il allait devoir prendre une décision très vite, il n’avait sans doute pas beaucoup de temps avant qu’elle se mette à parler. Surtout qu’ils étaient clairement enfermés dans cette pièce avec l’impossibilité de sortir pour le moment. Le karma était vraiment dégueulasse avec lui aujourd’hui. Sa bonne étoile semblait l’avoir lâché soudainement.

*Putain, je fais quoi moi maintenant ?*

– Tu vas pas le croire … Vraiment mais … En fait, j’étais avec Cab, et il m’a lancé un pari. Je devais faire le tour de l’école en slip. Et puis y’a Rusard qui s’est pointé et franchement ça craint si je me fais choper comme ça, du coup je suis venu ici pour me cacher. Histoire de fou quoi.

*Ah ta tactique c’est le mensonge ?*

En même temps ce n’était pas tellement étonnant, Tibus usait souvent du mensonge pour se sortir de diverses situations plus ou moins embarrassantes. Le problème était qu’il avait un tic quand il mentait. Un léger tic qui pouvait ne pas se remarquer si l’on n’était pas vraiment attentif ou si on ne le connaissait pas bien : son nez remuait légèrement.

– Et toi qu’est-ce que tu fous là ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Mer 19 Avr - 13:15

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Télia avait jouée et avait perdue, elle avait lançée une sorte de quizz avec un élève de quatrième année de sa maison le gagnant aurait le droit de donner un gage au perdant et la bleu et bronze c'était faite avoir sur la dernière question alors que les deux érudits était parfaitement à égalité, son gage avait donc été de passer une heure enfermer dans un placard à balai car le petit jeune connaissait sa tendance à ne pas apprécier les petits espace clos, le but était visiblement de la rendre totalement folle. Tout cela avait commencer depuis une bonne vingtaine de minutes et l'adolescente enfermée dans son placard ou elle pouvait à peine faire trois pas commençait déjà à pester contre sa stupidité et contre le gage pourrie de l'autre élève il n'aurait pas pu trouver un truc plus fun celui ci ? Non il l'enfermait là et si tirait ne pouvant même pas la vor ou l'entendre devenir timbrée, quand la porte s'ouvrit elle cru qu'il avait enfin comprit que son idée n'était pas bonne et allait lui donner une autre chose à faire mais enfaite son cauchermars s'amplifiait Tibus entra dans le placard à balais à moitié nu et referma la porte avant qu'elle n'est plus amorcer un geste pour la pousser et s'échapper. Avait-il le diable au trousse pour aller aussi vite ou était-il complétement fou au point de donner des rendez-vous coquin directement dans les placards de l'école, l'aigle pesta elle entendait beaucoup trop le mot placard dans son esprit et ne voulait plus que celui-ci revienne dans sa tête avant un bon moment.


Quand le blaireau reprit la parole pour tenter d'expliquer son accoutrement la Serdaigle oublia sa colère contre son camarade de maison tout était désormais dirigé vers son ex petite amie qui la prenait décidément pour une débile totale. Comme si elle n'était pas assez intelligente pour comprendre d'elle même qu'il était entrain de se sauter une pouffe de plus quand il avait du prendre la fuite pour se cacher ici, il ne fallait pas avoir Aspic plus quinze pour comprendre cela quand on connaissait un minimum Tibus et Télia était plus calée sur le sujet depuis le temps qu'elle supportait le jaune et noir dans sa vie, car même l'histoire en eux terminé, l'histoire de couple plutôt elle devait préciser, car l'histoire Tibélia en elle même ne c'était jamais réellement arrêtée le blond continuant à vouloir de Télia comme sa possession et bloquant toute tentative de drague de la part des garçons du château, l'adolescente elle avait tenté à plusieurs reprise de lui faire ouvrir les yeux qu'il prenne conscience que son comportement cachait quelque chose qu'il avait peur d'assumer mais rien n'y avait fait pas même leur conversation à cœur ouvert de la dernière fois et la belle Dubois était profondément déçue de voir que quoi qu'elle fasse elle n'était jamais assez bien pour qu'il ne se contente que d'elle et qu'il fasse des efforts pour ne pas aller courir après chaque jupe qui passait sous ses yeux. La jeune fille l'avait laisser pousser la porte, pester parce qu'elle ne s'ouvrait pas avant de s'avancer un peu, se faire remarquer était une bonne chose car il allait être encore plus mal à l'aise en voyant qu'il n'était pas seul ici et que la personne à ses côtés n'était autre que son ex petite amie.


" Une blague non ou alors une blague de très mauvais goût si tu veux mon avis" Elle n'avait pas pu s'en empêcher la pique avait fusé de ses lèvres preuve de sa colère et le cris super viril qui suivit la fit ricaner assez froidement, le bon cœur et la gentillesse de Télia finissait par s'estomper de plus en plus quand elle était au contact du blaireau, la colère était le sentiment le plus présent et ce n'était pas une bonne chose pour la personne face à elle. " Très viril comme cris" Après tout elle pouvait se moquer de lui elle en avait mérité le droit après tout ce qu'il lui avait fait vivre depuis des mois sans rien lui donner en retour. Et on en revint aux explication risible car oui la jeune femme trouvait cela très très marrant de le laisser se perdre dans des explications sans queue ni tête alors qu'elle savait parfaitement ce qu'il en était réellement, mais bon elle n'allait pas lui facilité la tâche et plutôt écouter jusqu'au bout avant de lui envoyer un puissant retour de flamme dans les dents c'était son jeu favoris et elle était plutôt douée pour le faire surtout avec une personne comme Tibus en face d'elle. " Non je ne te crois pas... Que tu ne cesse de me manquer de respect en me faisant croire que tu a besoin de moi tout en continuant à d'envoyer des salopes en chaleur est déjà bien suffisant est assez d'égard pour au moins ne pas me prendre pour une dépravée sans cervelles comme celle avec qui tu couche, je te connais Tib et je connais ta capacité a mentir aussi facilement que tu respire mais tu te trahis toi même tu devrais faire attention" Sans doute que l'aigle n'avait jamais été aussi froide et crue dans ses paroles avec le garçon mais elle avait atteint sa limite la dernière limite qu'elle avait encore, il avait perdu ce jeu et toute la considération que l'érudit pouvait avoir à son égard.


" Moi j'ai perdu un pari, et je vis un parfait cauchemars si tu veut mon avis" Pire que d'être enfermée quand on a une tendance à être claustrophobe c'était d'être enfermée avec son goujat d'ex Télia pouvait en témoigner elle était super bien placée pour le faire.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Mer 19 Avr - 16:14


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


S’il y avait bien une chose à laquelle Tibus ne s’attendait pas, c’était de se retrouver enfermé dans un placard à balai à moitié à poil. Dire que quelques minutes auparavant il passait un très bon moment avec une fille aussi chaude qu’une baraque à frites. Visiblement le destin était totalement contre lui en ce moment. Il avait pris la fuite pour ne pas se retrouver nez-à-nez avec le concierge de l’école. Oui même si le Poufsouffle n’avait pas peur de grand-chose, il n’était pas complètement fou. Se faire attraper par le vieil aigri lui aurait donné un aller simple vers une retenue très peu agréable. Parce que ce fou était complètement sadique et qu’il aimait par-dessus tout faire souffrir les élèves pendant des heures de colles abominables. Tibus se croyait malin, en tout cas, plus malin que lui, en se cachant dans un placard. Il échappait à toute remontrance. Ce qu’il n’avait sans doute pas prévu dans ce plan si parfait, c’était de se retrouver enfermé là-dedans sans baguette magique. Donc éventuellement aucun moyen de se sortir de là tout seul. Le karma était définitivement contre lui aujourd’hui. Et il était loin d’être au bout de ses surprises. Pourquoi ? Parce qu’en se retournant, il aperçut qu’il n’était pas totalement seul dans ce placard à balai. Un autre élève de Poudlard y était. Cela aurait pu être n’importe qui. Mais visiblement pour continuer dans la série de malchance, ce n’était pas réellement n’importe qui. En effet, c’était Télia, son ex. Pourquoi était-ce une mauvaise chose ? Bon déjà parce qu’il était à moitié à poil, et qu’elle allait vite comprendre quelles étaient ses activités avant de se ramener ici.

La relation Tibus/Télia n’avait jamais été simple. Du temps où ils sortaient ensemble, elle ne l’était déjà pas. Mais ces derniers temps, elle semblait plus compliquée que jamais. C’était un mélange de ressentiment, de disputes, de rapprochements et de révélations. Une relation bien trop compliquée pour un garçon comme Tibus qui aimait la simplicité. Il y avait quelque chose entre les deux. Quelque chose qui ne pouvait pas réellement être expliqué. Parce qu’ils n’étaient pas ensembles, mais ils n’étaient pas réellement des ex non plus. Ils n’arrivaient jamais à réellement s’éloigner. C’était comme si une force bien plus puissante qu’eux ne faisait que les rapprocher encore et encore, en prenant bien soin de les déchirer à chaque passage. Tibus ne savait pas comment gérer cette situation. Il était totalement perdu. Et cette discussion qu’ils avaient eu dans la bibliothèque quelques semaines plus tôt n’avait pas réellement arrangé les choses. Ses pensées étaient encore plus confuses depuis ce moment précis. Il avait du mal à faire réellement un tri, à mettre des mots sur ce qu’il ressentait, et à comprendre ce flot d’émotion qui l’envahissait. En parler ? Ce serait peut-être une bonne idée de finalement extérioriser les choses. Mais le Poufsouffle avait bien trop l’habitude de tout garder pour lui pour parler ouvertement de ce qu’il avait sur le cœur.

*Je suis pas sûr que tu puisses trouver un échappatoire aujourd’hui par contre. Je te souhaite bien du courage pour t’en sortir.*

Il n’avait pas pu réprimer un cri, très peu masculin, quand il avait vu Télia. C’était sous le coup de la surprise. Parce qu’elle était bien la dernière personne qu’il s’attendait à voir dans cet endroit. Pendant un instant, l’idée qu’elle puisse ne pas être seule dans le placard lui effleura l’esprit. Mais un rapide coup d’œil pour faire l’état des lieux lui confirma qu’ils étaient bien seuls ici. Il allait donc devoir l’affronter, lui qui aimait tellement prendre la suite dans ce genre de situation. La jeune femme venait de lui lancer un pic sur la virilité de son cri. Un peu surpris et choqué, le garçon ne réagit pas, et ne répondit donc pas en retour. Visiblement elle n’avait pas l’air d’être de très bonne humeur. Chose qui n’annonçait rien de bon pour lui.

Comment s’en sortir ? Comme d’habitude, Tibus qui pensait souvent que raconter des mensonges allait le sortir de toute situation, commença à s’expliquer auprès de la jeune femme. Il inventa une histoire de pari qui expliquer son accoutrement, en espérant que ça passe et que Télia allait gober le truc. Il n’avait pas forcément envie de s’expliquer sur ses agissements précédent leur rencontre dans le placard. Mais visiblement aujourd’hui Télia n’était pas dupe. Elle lui annonça très clairement qu’elle ne le croyait pas. Bon visiblement elle avait bien capté que le Poufsouffle était en train de lui mentir, et lui fit par la même occasion quelques réflexions.

– Euh … Bon j’avoue que c’est un mensonge, mais franchement ça aurait grave pu être possible. C’est le genre d’histoire qui tient la route en général.

Lança le jeune homme avec un sourire, ne se rendant visiblement pas compte de l’énervement dans lequel était Télia actuellement. Encore une fois, il prenait les choses un peu trop à la rigolade, ce qui allait surement finir d’énerver la jeune femme.

– T’as mangé du lion au petit-dej ? Non mais en vrai quand on y pense, c’est plutôt drôle comme situation.

*Euh c’est quoi ton plan pour t’en sortir là exactement ? Je suis pas sûr de comprendre.*

Tibus lui avait demandé par la suite ce qu’elle fichait ici. Oui parce qu’après tout, il était lui-même en train de s’expliquer sur son accoutrement, mais que pouvait bien faire Télia toute seule dans un placard à balai. Tibus n’était pas sûr de comprendre, et n’avait visiblement pas assez d’imagination pour trouver une raison à sa présence. La jeune femme lui annonça qu’elle avait perdu un pari et qu’elle vivait un parfait cauchemar. Oh. Mauvais pour lui tout ça. Le jeune homme observait la Serdaigle qui semblait réellement énervé. Il ne savait pas combien de temps ils allaient être coincé ici, et si c’était le cas, il préférait quand même ne pas subir une dispute.

– Cauchemar parce que tu es enfermé, ou cauchemar parce que je suis avec toi ?

*T’as sérieusement besoin de demander idiot ?*


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Mer 19 Avr - 22:22

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Pourquoi ? Pourquoi moi ? Voilà ce que pensait la jeune femme pour le moment elle voulait une réponse de Merlin qui s'acharnait contre elle depuis plusieurs jours maintenant elle n'en pouvait plus elle, qu'avait-elle fait pour mériter ça il ne lui semblait pas avoir été un monstre au point de mériter un tel acharnement sur sa petite personne. Déjà elle avait perdue chose qu'elle n'appréciait que très peu étant depuis toujours une mauvaise perdante comme beaucoup de personne sur terre, en plus elle se trouvait face à une de ses phobies en étant enfermée dans un petit endroit étroit et clos ce qui n'était pas fait pour ses nerfs qui était déjà donc à fleur de peau quand le blond fit son entrée dans son placard car oui il aurait pu en choisir un autre quand même. Surtout qu'une fois qu'il c'était aperçut de sa présence il avait commencer à sortir des âneries pour ne pas l'énervée ce qui du coup avait l'effet inverse elle n'aimait pas que l'on lui mente autant que perdre cela la faisait sortir de ses gonds et ce n'était pas souvent bon pour la personne qui se trouvait en face d'elle. La jaune et noir allait donc prendre cher lui qui allait surement passer un bon moment en très charmante compagnie avec une jeune fille aux cuisses bien ouverte se retrouvait avec son ex petite amie en colère. C'était donc loin du plan de départ pour lui comme pour l'aigle qui avait prévue de gagner et de rire en voyant le petit quatrième année dragué celle qui faisait battre son cœur visiblement le karma n'était pas gentil avec eux ils avaient du le fâcher avec toute les disputes et crises en tout genre.


La bleu et bronze avait attaquer dès l'ouverture de la bouche du garçon qui lui ne l'avait pas encore remarquer provoquant une réaction pas du tout viril du garçon qui cria comme si il avait vu un monstre dans le vilain placard, c'était sans doute ce qu'il avait pensé il n'était pas commun de trouver des humains caché dans l'endroit ou était entreposé les balais et autres objet pour faire le ménage, mais bon dans une école remplie de sorciers il se passait toujours plein de chose plus ou moins bizarre le blond ne devrait pas être aussi surprit de la trouver là, le pire dans tout cela était sans doute de voir qu'il ne remarquait pas sa froideur et son énervement il lui parlait comme si il retrouvait une vieille connaissance autours d'un thé tranquillement installé dans un salon confortable alors qu'il était a moitié nu en face d'une fille avec qui il était sortie, entrain de lui mentir en plus comme si c'était la bonne option pour que leur rencontre se passe bien alors que la brune était une des personnes le connaissant le mieux avec Caleb et Charlotte les amis du blaireau. Quand elle lui fit remarquer avec calme et froideur qu'elle savait qu'il lui mentait et qu'elle n'appréciait pas du tout cet état de fait ne voulant pas être prise pour une cruche étant une érudit avant tout lui rigola simplement à propos du fait que son histoire aurait pu passé qu'elle était assez crédible, sans doute quand on connaissait Caleb et Tibus mais elle n'avait pas douté une seule secondes que cela n'était pas la vraie histoire, il n'aurait pas été en face d'elle il aurait sans doute pas donné cette version, c'était visiblement pour ménager Télia.


L'aigle ne savait pas comment réagir si elle devait crier, frapper, pleurer, restée calme rien ne semblait fonctionner avec le jaune et noir tout ce qu'elle avait tentée jusqu'à là n'avait été qu'échec rien n'avait réveillé le garçon et la brunette était fatiguée de se battre dans le vent les belles paroles ne suffisait plus et le fait d'être soûlée de tout cela la rendait plus calme et lui permettait de ne pas monter dans les tours dans sa façon de parler du moins son cerveau lui était en total ébullition. " Ça aurait pu si cela n'avait pas été moi en face et si tu savait mentir sans avoir un tic, mais je ne dois rien t'apprendre. Ne fait pas la bêtises de me penser aussi crédule que les personnes que tu fréquente à l'ordinaire je connais tes défauts" Et pour les connaître elle était plutôt caler sur le sujet la brunette, elle ne fut pas étonnée de le voir continué à rire comme si de rien n'était prenant encore toute la situation à la légère visiblement aucune réflexion intelligente sur la situation n'était encore parvenu au cerveau du blondinet qui enchaînait les bourdes et ne faisait rien pour se rattraper car visiblement ce n'était pas à l'ordre du jour. " Non mais j'aurais du mangé un clown pour pouvoir te supporter, il n'y a que toi qu'une telle situation peut faire rire, personne ne trouve cela amusant à part son cerveau détraqué"


Même en voulant ne pas entré dans son jeu Télia se sentait obligée de répondre aux paroles du garçon ne pouvant pas le laisser rire comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes il se trouvait en face d'elle amoureuse de lui alors qu'il était prêt à coucher avec une autre deux minutes auparavant. Il osa même lui demander si le cauchemars était d'être avec lui ou d'être enfermé ici comme si la question pouvait se poser. " Tu pose sérieusement la question ? La réponse devrait être plutôt évidente" Elle ne voulait pas qu'il sache pour sa peur des endroits fermé de peur qu'il l'utilise contre elle mais quand même la question n'aurait pas dû être poser dans une relation normale entre deux personnes étant sortie ensemble. " Je n'aime pas les endroits restreint et fermer mais c'est encore pire quand je me retrouve face à toi agissant encore et toujours comme le pire des salauds" C'était fait c'était dit cela serait entendu et elle ne pouvait pas faire mieux ou pire sans doute que la vision de la chose dépendait du point de vue.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Jeu 20 Avr - 2:20


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Tibus avait vraiment l’impression d’être maudit pour le coup. Se retrouver face à Télia n’était pas la chose la plus agréable au monde. Pas qu’il ne l’aimait pas et qu’elle était la dernière personne qu’il avait envie de voir, mais dans cet accoutrement, ce n’était pas vraiment le meilleur moment. Parce qu’il n’avait pas envie de se prendre une nouvelle fois la tête avec elle au sujet de son comportement et de ce qu’il pouvait bien faire de ses journées. Elle était bien devant lui, dans ce placard à balai et elle semblait réellement furieuse. Tibus avait du mal à suivre et surtout du mal à comprendre. Il ne comprenait pas réellement pourquoi elle était toujours furieuse quand elle se retrouvait en face de lui. C’était quand même incroyable. A croire que sa gueule ne lui revenait pas ou quelque chose dans le genre. Quoi qu’il fasse, il arrivait toujours à la mettre dans tous ses états. Et à la fin, lui, ne savait plus réellement ce qu’il fallait faire. Bon pour être totalement honnête, Tibus n’était pas non plus le genre de personne à beaucoup se remettre en question. Il faisait souvent ce qu’il avait envie de faire au moment même où il en avait envie, sans réellement penser aux conséquences de ses actes. Il s’amusait, et pensait à lui avant tout. C’était peut-être un peu immature et égoïste de sa part de penser comme cela, mais bon. Dans sa famille, il était traité comme un petit roi, sa maman avait toujours été au petit soin avec lui, alors forcément ça ne l’avait pas réellement aidé à penser aux autres, avant lui. Et puis il était un enfant. Il avait peut-être eu dix-sept ans il y a peu de temps maintenant, mais il était encore un bébé, incapable de se gérer réellement.

Il n’aimait pas réellement se prendre la tête, et il évitait les disputes dès qu’il en avait l’occasion. Télia le savait surement depuis le temps, s’il pouvait prendre la fuite, il la prenait. Le problème était qu’aujourd’hui, il n’allait pas réellement avoir de porte de secours étant donné qu’ils étaient tous les deux enfermés dans cette pièce. Il allait devoir subir, ou alors faire la sourde oreille, mais il allait bien devoir trouver une solution pour survivre à cette altercation. Non parce que le Poufsouffle n’était pas idiot, il sentait qu’il allait s’en prendre plein la figure. Maintenant il devait juste essayer de trouver un moyen pour ralentir le processus et limité les dommages collatéraux. Tibus avait bien des idées pleins la tête, mais il n’était pas sûr que Télia serait partante. Après tout, il était déjà à moitié à poil, peut-être que ce ne serait pas si mal que de profiter de cela pour un bon moment intime et sauvage avec son ex. En plus ils ne savaient pas réellement combien de temps ils allaient rester enfermer, peut-être que ça leur ferait passer le temps. Oui dans la tête du Jaune et Noir, c’était une très bonne idée. Dans celle de la Serdaigle, elle le serait sans doute beaucoup moins.

*Tu as vraiment un mini espoir dans ta tête qu’elle puisse accepter que tu la sautes dans le placard à balai ? Sérieusement ?*

Tibus restait calme face à une Télia sur les nerfs. Il n’avait réellement pas envie de se disputer, alors comme d’habitude il prenait un peu tout à la rigolade. Jamais rien n’était sérieux avec lui, et cela pouvait surement en énerver plus d’un. Elle n’avait pas cru à son mensonge. Dommage, parce que le garçon avait vraiment cru qu’il tenait la route. La Serdaigle admit quand même que cela aurait pu s’il n’avait pas son tic de mensonge. Tibus leva un sourcil. Ah bon, il avait un tic spécial quand il mentait ? Merde.

– T’es sérieuse, j’ai un tic ? Détend toi un peu, je te prend pas pour une te-bê, puis toutes les personnes que je « fréquente » comme tu dis sont pas complètement idiotes … Bon elles sont loin d’avoir inventer l’eau chaude mais genre ça va quoi.

*Euh … Tu m’expliques ?*

– Mais oui tu es la plus intelligente de toutes, t’inquiète Télouche.

Rajouta le jeune homme. Visiblement il avait décidé d’essayer la flatterie maintenant pour qu’elle soit de bonne humeur. Ce n’était pas sûr de marcher mais autant essayer après tout, ça ne pouvait pas faire plus de mal, n’est-ce pas ? En tout cas, elle était en forme, et Tibus pouvait bien le remarquer. Elle était froide et lui envoyait beaucoup de piques. Il lui demanda même si elle avait mangé du lion au petit déjeuner pour être en forme comme ça. Il avait l’impression qu’elle avait envie de le bouffer à chaque fois qu’il ouvrait la bouche. C’était assez dingue. Toujours essayant d’apaiser la situation avec ses sourires, ses rires et ses conneries, Tib semblait se confronter à un mur aujourd’hui. Elle lui répondit qu’elle aurait mieux fait de manger un clown pour pouvoir le supporter. Et elle ne trouvait pas que la situation soit risible bien au contraire.

Tibus ne pouvait pas s’empêcher de sourire. Parce que pour lui tout cela n’était pas si terrible au fond, et il fallait mieux rire que pleurer d’une situation comme celle-ci. Et s’il fallait gaspiller de l’énergie, Tibus préférait que ce soit dans un autre contexte.

– Haha, t’as de l’humour. Deux canons enfermés dans un placard à balai, franchement j’ai vu pire comme scénario. T’es grave froide aujourd’hui … J’peux te réchauffer tout ça, si besoin.

*Ferme là.*

Bon au moins s’il y avait un point positif à retenir, c’était qu’à défaut d’être gentille, elle ne l’ignorait pas complètement. Pour elle c’était un véritable cauchemar que de se trouver là. Et Tibus se risqua quand même à demander si c’était à cause de l’endroit restreint ou de lui. Visiblement elle n’appréciait pas qu’elle pose la question, puisque la réponse était évidente. Pas pour Tibus. Elle éclaira quand même sa lanterne en lui rappelant qu’elle n’aimait pas les endroit clos, et que c’était pire quand elle se retrouvait face à lui agissant comme le pire des salauds. Ok elle était un peu dure dans ses paroles quand même pour le coup.

– Le pire des salauds ? T’exagère un peu, qu’est-ce que j’ai fait ?

*Ah parce que tu oses demander en plus ?*


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Jeu 20 Avr - 17:45

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La froideur dont faisait preuve la brune ne semblait pas refroidir le garçon qui continuait à provoquer sans remarquer qu'elle n'était vraiment pas en état de rire ou de sourire et encore moins de se calmer parce qu'il tentait de faire de l'humour, ce n'était pas comme d'habitude déjà parce qu'elle ne pouvait pas partir comme elle aurait pu le faire si elle avait été vraiment à bout en temps normal. En plus de cela elle était déjà sous tension en étant coincée ici alors que c'était sa phobie rien n'allait bien et voir débarquer Tibus en plus de tout cela avait fini à achever la belle qui ne tenait plus ses nerfs et sa langue. Pour le coup elle ne laissait pas exploser sa colère avec des cris et des insultes comme elle pourrait le faire en temps normal elle était plus calme restant dans la froideur et la retenue ne voulant plus se fatiguée à crier pour un rien sur une personne qui n'écoutait pas et ne comprenait pas ce qu'elle disait depuis quelque temps, l'aigle avait l'impression de tourner en boucle et c'était un état de fait qui n'était pas acceptable pour une érudit qui aimait avancer le plus rapidement possible. Le pire du pire était sans doute de voir qu'il continuait encore et encore à lui mentir aussi facilement que si il respirait alors que bon elle pensait quand même mériter un peu de franchise et de respect elle n'était pas l'une de ses greluches elle n'était pas entrée dans sa vie pour y sortir après une seule et unique nuit mais visiblement elle avait le droit à un traitement pire que les autres.


Elle avait donc recadrée sec le blondinet lui faisant savoir qu'elle n'appréciait pas ses mensonges et son attitude et lui apprenant en plus qu'elle connaissait son tic qu'il avait lorsqu'il était entrain de débiter des âneries plus grosses que lui, même si celle-ci était plutôt crédible pour une fois elle ne l'avait pas cru une seconde et avait eut raison obtenant de la part du garçon l'aveu qu'elle attendait il avait essayer de la rouler dans la farine sans doute pour ne pas l'énervée de trop mais c'était louper en sentant le mensonges la pression de la brune était remontée en flèche et elle ne l'avait pas louper. Il voulait donc qu'elle se détente et il prit la défense de ses pouf comme d'habitude il aimait les défendre même si pour Télia elles n'avaient aucune foutue qualité, la jalousie sans doute qui la forçait à ne pas pouvoir encadrer ces filles qui avait le droit à l'attention du blond alors qu'elle n'était plus là que dans certains moment. " Très sérieuse oui, il faudrait travailler cela enfin non pas besoin tes pouff ne peuvent pas le remarquer elles voient pas assez ton visage pour le connaître. Ne pas avoir inventé l'eau chaude c'est clair tu est trop bon avec elles mais si tu tiens tant à vanter leur mérites va voir Caleb il pourra d'écouter et avoir l'air intéresser" La flatterie ne marcha pas alors qu'il venait de commettre un nouveau faux pas elle ne pouvait pas accepter tout simplement et comptait le lui faire savoir. " Bien tenter mais non ça ne marche pas. La flatterie ne me calmera pas et ne me fera pas sourire" Cela avait été rajouter et pas dit directement donc cela ne comptait pas pour l'aiglonne qui était trop réfléchie pour se laissait avoir.


Il avait continué à tenter de faire de l'humour pour détendre l'atmosphère il ne voulait pas se prendre la tête elle le savait il était tout le temps comme ça et ne voulait jamais être sérieux c'était aussi ce qui rendait quelqu'un leur relation extrêmement compliqué, car la jeune femme était beaucoup trop réfléchie pour son âge au contraire du blondinet qui lui restait totalement immature cela ne pouvait donc pas coller entre eux si les deux parties ne faisait pas d'effort et dans leur cas le blaireau ne cherchait pas à en faire ce qui gonflait réellement l'adolescente qui n'était donc pas en état pour se détendre comme demander. Mais finalement il n'avait pas encore donner le meilleur de lui même lui proposant désormais de coucher ensemble comme si c'était la proposition parfaite à faire dans ce genre de situation alors que Télia n'avait laisser aucune ouverture depuis le début. " Deux canon je ne pense pas, un à la rigueur, touche moi et tu ne pourra plus jamais te servir de ta virilité pour quoi que se soit tu est prévenu. Si cette situation te fait rire et que tu le prend à la légère tant mieux mais pas moi" L'aigle avait annoncé que cela était un véritable cauchemars pour elle d'être ici en ce moment même et le blond avait commis l'erreur de lui demander si c'était le fait d'être enfermé ou le fait d'être enfermé avec lui qui était le pire, il tenait réellement à en prendre plein la poire ou quoi ? Elle ne se fit pas prier pour y répondre en toute froideur. " Qu'est que tu a fait ? Tu me pourris la vie, je te dit t'aimer, tu me dit avoir besoin de moi, on s'ouvre l'un à l'autre et non tu retourne baisser tes grognasses sans le moindre scrupule, tu me fait espérer pour rien tu n'est qu'un gamin qui ne pense qu'avec son sexe et qui ne fait jamais attention au mal qu'il fait autours de lui ! Une fois sortis d'ici je ne veux plus te voir jamais!" Grosse colère, très grosse colère.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Jeu 20 Avr - 18:40


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Aussi aimable qu’une porte de prison, aussi froide qu’un seau rempli de glaçon, visiblement Télia ne voulait pas rigoler avec Tibus aujourd’hui. Quoi qu’il devait bien avoir l’habitude quand même, ces derniers temps, il n’était pas rare que chacune de leur altercation finisse en dispute. Elle n’était pas contente de le voir, et le faisait clairement savoir par sa mauvaise humeur apparente. Pour autant, Tib ne rentrait pas dans son jeu, et préférait garder le sourire, tout en continuant de faire des blagues. Il montrait encore une fois qu’il prenait la vie simplement et qu’il ne se prenait pas la tête trop souvent. Il était comme ça, c’était dans son comportement. Il faut dire que le Poufsouffle ne savait plus réellement comment agir avec son ex. Il avait l’impression que peu importe son comportement, il l’énervait encore plus. Il n’avait pas la science infuse, et dans ce cas précis ne savait plus réellement quoi faire. Tout était tellement compliqué. Un peu de simplicité ne leur ferait sans doute pas de mal. Encore faut-il qu’ils réussissent à en retrouver un peu. Ça n’avait pas l’air d’être gagné d’avance. Mais ils allaient bien être obligé de s’entendre un peu maintenant. Parce qu’ils étaient tous les deux enfermés dans un placard à balai pour une durée inconnue, et que s’ils passaient leur temps à se disputer, ils allaient très vite devenir complètement cinglé. Autant passer un bon moment, dans le calme, et la quiétude. Mais Tibus en demandait surement beaucoup trop avec ces simples exigences. Après tout, c’était lui qui avait semble-t-il mit le feu au poudre en arrivant à moitié à poil dans ce placard à balai.

Télia n’avait pas apprécié de le voir ici. C’était compréhensible et en même temps étrange. Leur relation n’était jamais réellement au beau fixe. Ils avaient des hauts mais surtout des bas entre eux, ces derniers temps. Et même pendant le bal de la Saint-Valentin organisé par l’école, ils avaient trouvé le moyen de se disputer encore une fois. Comme quoi tout était valable pour s’engueuler. Tibus se demandait parfois s’ils réussiraient un jour à trouver un terrain d’entente. Est-ce que c’était possible qu’il y ait la paix sur eux ? Cela semblait quand même difficile à imaginer, sachant à quelle vitesse ils étaient capables de perdre les pédales à cause de l’autre. Aujourd’hui dans ce placard à balai, Télia avait vite rembarré Tibus. A peine avait-il ouvert la bouche qu’elle lui faisait déjà des réflexions glaciales. D’ailleurs le fait qu’il lui mente sur ses activités précédent son arrivé impromptu dans le placard ne l’avait pas fait rire non plus, et avait plutôt aggravé son humeur déjà catastrophique. Visiblement plus il ouvrait la bouche, plus il causait du tort à l’ambiance. Télia n’appréciait visiblement pas non plus qu’il ose prendre la défense de ses poufs. Pour lui c’était normal dans un sens, les pauvres, elles n’avaient rien fait à part coucher avec lui. Cela mettait réellement Tel hors d’elle. Tibus devait imprimer et comprendre qu’il ne devait pas les complimenter en face de la demoiselle.

*Faux-pas.*

– Ça dépend dans quelle position j’les sau-

Ne pas continuer cette phrase était sans doute la meilleure des choses pour ne pas se prendre un poing dans la figure. Parfois le Poufsouffle ne réfléchissait pas assez, il ferait mieux de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Mais même ça, il n’y pensait pas. Il s’attirait surement beaucoup de problèmes avec son ex, justement parce qu’il parlait comme il pensait. Ce n’était pas la meilleure chose à faire avec une fille. S’il voulait parler de ses plans cul, il n’avait qu’à aller voir Caleb, au moins lui en aurait quelque chose à faire. Oui il était vrai que son super pote était quand même la meilleure personne à qui parler de tout ça. Tibus avait quand même essayé de flatter Télia par la suite, en lui disant qu’elle était la plus intelligente de toutes. Mais même cela ne prenait pas.

– C’est quoi qui peut te faire sourire alors ?

Demanda le jeune homme avec un sourire, puis un clin d’œil. Après tout, si cela ne la faisait pas sourire, autant lui demander un peu d’aide sur comment agir avec elle. Surtout que Tibus n’avait réellement pas envie de se prendre la tête aujourd’hui, et encore moins dans un placard à balai duquel il ne pouvait pas s’enfuir.

Tibus continuait à essayer de faire de l’humour. C’était sa marque de fabrique, et surtout le registre dans lequel il était le plus à l’aise. Il n’aimait pas être sérieux, et quiconque le connaissait un minimum le savait. S’amuser, rigoler, il n’y avait que ça de bon. Mais Télia ne partageait pas très souvent son avis, et le fait qu’il soit toujours en train de rigoler semblait véritablement l’agacer. Alors qu’il lui avait fait une petite proposition sexuelle, histoire de réchauffer l’ambiance, Télia, très peu réceptive à ses avances, lui répondit très sérieusement que s’il la touchait, il ne pourrait plus jamais se servir de ses atouts masculins. Oula. Très colère la demoiselle. Tibus avait bien vu qu’elle était énervée mais ne pensait quand même pas que c’était à ce point.

– T’es un avion de chasse, et je suis pas mal sexy dans mon genre quand même. Ca va je te laisse dans ta froideur t’inquiète, j’vais pas prendre le risque de te toucher. Redescend en pression Télouche, on dirait que tu vas exploser.

Lança le jeune homme. Oui franchement elle avait vraiment l’air au bout du rouleau. Tibus ne comprenait pas réellement ce qu’il avait encore fait de si terrible pour le coup. Le fait qu’ils soient tous les deux enfermés dans une petite pièce n’était pas de sa faute après tout. C’était un malheureux concours de circonstance. Mais il n’aurait peut-être pas dû lui poser la question, parce qu’elle lui répondit d’un ton glacial. Il lui pourrissait la vie. Après qu’elle eut fini son petit speech, Tibus resta silencieux quelques secondes. Pour être totalement honnête, il ne savait pas réellement ce qu’il pouvait répondre à tout ça.

– Tu as pas l’impression de peut-être réagir de manière un peu excessive ?

Se risqua le jeune homme.

– Attend si je récapitule, tu me fais toute cette scène parce que je me suis tapé une fille avant d’atterrir dans ce placard ?

*Oui remue le couteau dans la plaie, c’est très intelligent comme plan.*

Non en vrai, il voulait être sûr de comprendre, parce qu’en réalité il ne comprenait pas réellement la colère de la demoiselle. Bien sûr qu’ils s’étaient ouvert l’un à l’autre pendant cette discussion à la bibliothèque, mais il n’avait jamais dit qu’il arrêterait de coucher avec des filles maintenant. C’était bien plus compliqué que cela.

– Non en vrai, tu veux vraiment qu’on se dispute dans ce placard, alors qu’on a aucun moyen de se barrer pour le moment ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Ven 21 Avr - 20:16

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Enfer, le diable devait avoir envie de rallier le brune à sa cause cela ne pouvait être autrement la mettre dans un si petit lieu avec un ex à moitié à poil c'était une terrible tentation pour la faire devenir une meurtrière, crime passionnel elle passerait surement dans le journal pour avoir fait une telle chose et serait connu du monde entier comme la petite jeune ayant totalement péter un plombs dans un placard à balai elle pourrait sans doute plaider la folie après tout pour être amoureuse d'une personne comme Tib il fallait être totalement folle et ainsi évité la prison, ou bien elle y finirait sa vie loin des hommes et des soucis qu'il apportait dans le quotidien d'une femme. La brune n'avait pas assez de force pour faire face au garçon lui avait la facilité de ne pas être touché, de ne pas se prendre la tête avec tout ce qu'il pouvait se passer pour lui tout était simple il avait le droit de tout elle n'avait le droit de rien et tout allait pour le mieux dans sa vie alors que dans celle de brunette tout était plus complexe parce qu'elle analysait tout et prenait tout à cœur, surement de trop quand on savait de qui elle était amoureuse et la dureté de leur relation depuis le début. Entre eux c'était les montagnes russes mais elle ne s'y faisait pas et devait donc trouver quelque chose mettre fin à tout cela ou bien que le garçon comprenne une bonne fois pour toute sinon tout cela allait finir par la rendre timbrée.

Pour ne rien arranger à la situation le blonde continuait à chercher la brune avec son humour à deux noises sur un sujet qui ne faisait rire que lui, il trouvait cela marrant de parler de ses greluches devant son ex petite amie aucun instinct de survie ce mec sérieusement tout garçon savait bien qu'on ne parlait pas de fille à une fille qui était intéresser par lui, c'était une question de respect mais visiblement cette option n'était pas intégrer dans le code génétique de Tibus qui se tirait des balles dans le pied à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, s'enterrant de plus en plus et faisant bouillir la colère chez son interlocutrice, même si en apparence elle gardait un air froid et calme il pouvait bien comprendre que ce n'était pas réellement le cas en elle car il la connaissait un minimum du moins elle l'espérait. Il eut le bon sens de ne pas finir la phrase qu'il venait de commencer sinon il aurait été garantis de s'en prendre une dans la face pour avoir oser lui dire une telle chose, déjà qu'elle l'avait menacé de le castrer elle voulait rester correcte mais il ne l'aidait pas à le faire sans le remarquer sans doute.


Le blond avait au moins eut l'idée de lui demander quoi faire pour la voir sourire mais elle n'avait pas de réponse clair à lui donner car en ce moment elle n'était pas réellement capable de sourire ou sinon c'était du faux, du fait semblant et Télia n'était pas la plus douée du monde pour jouer la comédie. Cela ne tenait jamais vraiment la route car au bout de deux secondes elle craquait et laissait ses véritables sentiments ressortir, de trop forte façon bien souvent parce que tout taire et camoufler n'était pas bon pour une fille comme elle. " J'en sais rien j'ai pas envie de sourire en ce moment si seulement je pouvais partir loin d'ici..." Elle parlait de Poudlard en général du château et pas que du placard qui lui servait de prison aujourd'hui non elle avait besoin d'air et de se changer les idées, mais elle ne pouvait pas et prenait donc sur elle du mieux possible en attendant de voir la fin de l'année arrivée le plus rapidement possible les mois de vacances à venir lui semblait si loin et en même temps lui faisait tellement envie après une année difficile avec beaucoup de prise de tête. Pourquoi était-elle dans se maudit placard aussi elle allait tuer son camarade pour avoir eut une idée de gage aussi bête, elle ne pouvait pas garder son calme alors qu'elle se sentait déjà au bord du malaise de devoir être enfermer là pendant aussi longtemps mais en plus devoir faire la guerre à Tibus lui prenait le peu de force restante. " Parce que je vais exploser, ou tomber dans les pommes j'hésite encore sur le choix le plus judicieux pour ne plus avoir conscience que je suis dans un foutu placard sans moyen de sortir avec toi qui pense que j'ai dans l'esprit de coucher avec toi alors que je suis malade d'être là de base" Vraiment la jeune fille était prête à exploser sous peu et cela ferait sans doute des dégâts.


" Je suis peut-être excessive mais toi tu ne fait attention à rien ! Tu minimise tout bon sang tu cherche quoi ?" Et il rajoutait un couche en plus de cela mais il était totalement dingue ce mec, sans cervelles même à ce niveau là pour ne pas juste tenir sa langue dans sa bouche. " C'est pas suffisant pour toi ? Rappel moi le genre de réaction que tu a quand un mec m'approche simplement pour me parler ! Quand est ce que tu va réagir et voir que je ne tiens plus que tu ne peut pas me dire que tu a besoin de moi pour t'envoyer tout un tas de greluches et revenir me voir le sourire aux lèvres j'ai envie de te tuer quand tu fais ça" Les choses ne changerait jamais elle avait eut tords d'espérer et d'y croire ce n'était que des paroles rien de concret et pas d'acte prévu pour apaiser la douleur de la jeune femme non rien ne serait jamais possible elle c'était voiler la face. " Je veux pas me disputer je ne veux pas te voir, je veux être heureuse, aimée et respecter mais personne ne fait attention à ce que je veux ni toi ni merlin ni qui que se soit..." Elle se laissa tomber aussi au sol les genoux replier contre elle pour prendre le moins de place possible.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Mar 25 Avr - 16:12


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Ce n’était pas sa journée. Et pourtant elle n’avait pas si mal commencé que ça. C’était le week-end, ce qui signifiait tranquillité, calme, et surtout pas de professeur à supporter. Tibus n’était pas un grand fan des cours. Il ne détestait pas ça, et se mettait à bosser quand il y avait besoin, mais il préférait tout de même passer ses journées à s’amuser plutôt qu’à travailler. Il restait néanmoins un Poufsouffle, et même si la flemme le gagnait souvent, il pouvait passer des heures sur un devoir, la veille au soir, pour être sûr de le terminer pour le cours le lendemain. Aujourd’hui en tout cas, faire ses devoirs ne faisait pas réellement parti de son programme. Au contraire, il avait même atterri dans les toilettes avec une charmante jeune femme, où il avait pu avoir une activité physique beaucoup plus intéressante. Tout s’était très bien passé, et la journée aurait pu continuer sur cette lancée. Et pourtant le destin avait été contre lui, en mettant le concierge sur son chemin, l’obligeant à fuir, et à rentrer dans ce placard vide pour se cacher. Mais le problème était bien là, ce placard à balai n’était pas du tout vide. Et quelle surprise pour le Poufsouffle que de se retrouver à moitié à poil devant son ex Télia. Il ne s’attendait réellement pas à la voir ici, et avait même poussé un cri pour exprimer sa surprise. Ils n’étaient pas forcément en très bon terme en ce moment, et le garçon savait donc qu’il allait passer un mauvais quart d’heure. Pour ajouter des problèmes à la situation, la porte était verrouillée, l’empêchant par conséquent de fuir. Cet idiot avait oublié sa baguette magique, et puis si Télia l’avait, elle aurait sans doute décidé de partir d’ici depuis un bon moment. Ils étaient donc coincés ensemble dans cette pièce, et allait devoir essayer de ne pas s’entretuer, le temps qu’il puisse réussir à en sortir. Ça n’allait surement pas être facile, surtout pour Télia qui semblait réellement être sur les nerfs, face à un Tibus qui voulait la jouait calme et zen.

Tibus espérait détendre Télia en utilisant son humour. Après tout, il fonctionnait comme cela la plupart du temps. Et il préférait grandement rigoler, que d’avoir une discussion très sérieuse, surtout dans un endroit pareil. Mais rien de ce que disait le Jaune et Noir ne faisait rire la demoiselle, au contraire, elle semblait de plus en plus énervée contre lui. Et il ne savait plus réellement quoi faire pour apaiser l’ambiance électrique qui régnait. Il lui avait tout de même demandé ce qu’il pouvait faire pour la faire sourire. Après tout s’il n’arrivait pas à trouver lui-même, elle pouvait toujours lui donner quelques indications, au moins ça leur ferait gagner un temps précieux, à l’un comme à l’autre. Mais la Serdaigle n’avait pas réellement de réponse à lui donner, visiblement dans sa tête, rien n’était vraiment clair. Elle lui expliqua qu’elle n’avait pas envie de sourire en ce moment, elle voulait simplement partir loin d’ici. Tibus ne comprenait pas trop ce qu’elle voulait dire par là. Voulait-elle s’en aller de cette pièce, ou du château de manière plus générale ? Et surtout pourquoi ? Le Poufsouffle l’ignorait. Mais après tout, il ne lui avait pas encore posé la question.

– A cause de moi ?

*Tu penses que le monde tourne autour de toi mon garçon ?*

Demanda-t-il calmement. Après tout, c’était une question logique, cela faisait quand même des semaines et des semaines qu’elle était énervée contre lui. Mais après, il se passait peut-être autre chose dans sa vie, Tibus ne pouvait pas savoir. Tibus continuait ses petites phrases humoristiques qui ne faisaient pas du tout rire Télia. Il voyait bien qu’elle essayait de garder son calme. Mais il ne comprenait pas pourquoi elle s’énervait autant, alors qu’il ne s’était rien passé. Elle allait exploser parce qu’elle ne supportait pas l’idée d’être enfermé dans un placard, et encore moins avec lui qui ne pensait qu’à coucher avec elle. Ok très bien. Comment pouvait-il se sortir de ce mauvais pas ? Franchement pour le coup il était un peu coincé.

– Relax, c’était une blague, coucher avec moi est pas une obligation, mais vu dans l’état de stress dans lequel tu es, ça pourrait ne pas te faire de mal, tu sais ?

*Ferme-là.*

Bon d’accord, continuer sur les blagues n’était pas la meilleure idée du monde. Mais Tibus était évidemment beaucoup plus à l’aise sur un sujet léger. Et Télia devait le savoir maintenant qu’elle le connaissait plutôt bien.

Il la trouvait un peu excessive pour le coup. Elle était réellement sur les nerfs pour pas grand-chose au final, du moins du point du vue du Poufsouffle. Il avait essayé de le suggérer, doucement, tranquillement pour pas qu’elle ne prenne la mouche. Mais visiblement c’était bien raté. A la place, elle lui envoya par la figure que lui ne faisait jamais attention à rien. Apparemment elle trouvait qu’il minimisait tout, et lui demanda même ce qu’il cherchait. Question étrange, qui laissa Tibus dans une réflexion. Pour le coup, il ne cherchait rien. Il n’avait pas réellement prévu de se retrouver coincé avec elle dans un placard, juste après sa sauterie avec une autre fille. C’était simplement un malheureux concours de circonstance.

– Je cherche rien du tout, j’avais pas prévu de tomber sur toi en fait.

Elle lui faisait cette scène parce qu’il se retrouvait en caleçon après une petite partie de jambe en l’air. Il ne comprenait pas trop. Ce n’était un secret pour personne les activités du Poufsouffle en dehors des heures de cours. Et elle s’énerva, parce que lui ne supportait pas qu’elle fasse la même chose. Elle voulait qu’il réagisse et qu’il se réveille une bonne fois pour toute, et surement qu’il arrête de se taper la terre entière aussi.

– C’est totalement différent. Je … Je sais pas quoi te dire Tel. Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Comment tu veux que j’agisse avec toi là, maintenant ?

Non il ne savait plus trop quoi faire. Il n’avait pas réellement de rester enfermé dans ce placard non plus, mais ce qu’il n’avait définitivement pas envie de subir, c’était une dispute. Surtout qu’il n’avait aucun moyen de fuir pour le coup. Elle lui annonça qu’elle n’avait pas envie de se disputer non plus, elle ne voulait pas le voir, elle voulait simplement être heureuse et respecté, mais elle avait l’impression que personne ne faisait attention à elle. Et elle se laissa tomber au sol, les genoux repliés contre elle. Tibus s’agenouilla près d’elle. Il ne savait pas réellement ce qu’il fallait faire ou dire, mais il ne voulait pas non plus qu’elle soit triste, ou qu’elle pleure. Voir une fille pleurer le mettait réellement mal à l’aise.

– Les gens en ont pas rien à foutre de toi tu sais. Je le montre surement très mal, mais j’en ai pas rien à foutre non plus. C’était pas mon intention de te balancer à la gueule que je v’nais juste de me taper une meuf …

*Tu patauges mon grand.*

– Tu es importante.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Mer 26 Avr - 16:24

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Télia avait l'impression d'être sur le point d'exploser son corps ne suivait plus la colère de son esprit et l'envie de son cœur qui allait à sens inverse, c'était beaucoup trop fort, trop intense pour la jeune femme qui n'arrivait plus à tenir le coup. Dans un sens elle c'était mise dans cette situation en acceptant de rester l'autre jour dans la bibliothèque alors qu'elle aurait simplement dû partir et ne plus regarder en arrière afin de ne plus souffrir, elle aurait du choisir d'évité le garçon de le fuir comme la peste pour mettre un terme à ce cercle vicieux entre eux, colère, douleur, rien de bien bon ni pour l'un ni pour l'autre alors pourquoi aucun des deux n'arrivaient à lâcher prise à laisser l'autre partir et être heureux ? Ce n'était pas normal de ce faire autant de mal, pas logique pas humain et pourtant ils étaient toujours attiré l'un par l'autre comme aujourd'hui ou le blond finissait comme un fait exprès dans le seul placard où était enfermée Télia. Elle prenait cela comme une provocation de Merlin qui lui envoyait un message en mode tiens ma grande soit encore un peu cela ne te fera pas de mal, tu n'a pas assez crier ses derniers temps, mais aujourd'hui la brune ne criait pas elle était juste froide, glaciale comme une banquise pour ne pas perdre le contrôle parce qu'elle ne pouvait pas partir et qu'elle ne voulait pas se retrouver dans tout ses états à cause du garçon une fois de plus il avait bien trop de pouvoir sur elle il fallait que cela cesse une bonne fois pour toute.


L'aigle avait fait part de son envie de partir sans préciser qu'elle parlait de l'école en général de son envie de s'en aller loin d'ici vraiment très loin pour ne plus avoir à supporter tout cela, ne pas être comprise par ses amies qui la jugeait en plus du reste, pour ne plus être la fille paumée bien qu'intelligente à qui on venait demander des conseils pour les devoirs sans jamais faire attention si elle allait bien ou mal, elle ne précisait pas parce que Tibus n'en n'aurait que faire, cela serait sans doute des vacances pour lui de ne plus l'avoir dans les pattes à faire des crises tout les jours il pourrait coucher à tout va et profiter de la simplicité qu'il aimait tant finalement cela pourrait être une bonne chose pour tout le monde. " En parti oui, tu est l'une des principales raisons qui me donne envie de quitter ce château et même le monde sorcier en général, il y a d'autre chose à côté qui renforce ce sentiment mais tu est sur la liste" Elle ne mentirait pas sur se point comme elle ne mentait pas sur le fait qu'il y avait d'autre personne, façon de faire qui la poussait à envisager ce genre de chose mais elle n'aurait sans doute pas le courage de le faire alors elle restait là et attendait que le temps passe. Le blond ne l'aidait pas en plus avec ses allusions sexuel et ses propositions qu'il pensait bien placé comme si elle allait accepter de coucher avec lui alors qu'il s'en soulevait une autre deux minutes auparavant mais il la prenait vraiment pour sa p*te ou quoi ?


" Une blague ? Tu comme à avoir un humour de mauvais goût pas bon pour toi. Tu pense que coucher avec toi alors que tu viens de t'en taper une autre est une bonne idée que cela me déstresserait ? Mais tu est malade ma parole je me respect un minimum si toi tu ne le fait pas" Lui ne devait pas prendre en compte ce genre de considération si il pouvait se faire une fille toute les heures il y allait mais pas Tel, elle ne passait pas après une autre pas comme ça, tolérer le passer d'une personne d'accord car tous ou presque avait un passer amoureux ou sexuel mais pas coucher avec une personne l'ayant fait avec une autre dans la même journée ce n'était physiquement et mentalement impossible pour elle et son esprit n'arrivait pas à comprendre comment le blond pouvait proposer cela comme si c'était la chose la plus normal et logique qui soit, la proposition à faire à un tel moment alors qu'il voulait d'après lui la calmer et l'aider à ne pas partir en vrille une nouvelle fois. Sa simple présence additionné au fait d'être enfermé était suffisant pour faire vriller la brune et pourtant elle faisait de son mieux pour rester calme, elle ne savait juste pas combien de temps cela pourrait encore durer. " Coucher avec toi maintenant me ferait beaucoup de mal au contraire cela ferait de moi une fille facile, sans aucune vertus, je serais comme toute les autres que tu te tape et ma fierté j'en ai besoin pour tenir" Elle se sentait déjà faible d'avoir céder à ses envies dans la salle de bain des préfets et après le bal qu'elle ne voulait pas recommencer pour le moment elle voulait que les choses changent et en donnant du sexe à Tib elle les laissaient rester tel quel.


Il n'avait pas comprit sa phrase suivante car la réponse était totalement à côté de la plaque et ne visait pas du tout ce à quoi pensait la jeune femme elle ne parlait pas du fait qu'il ai atterrit dans son placard mais de ses phrases à double sens alors qu'il connaissait bien le fait que la jeune aigle ne supportait pas son penchant pour les autres femmes c'était la poussé dans ses retranchements et chercher à la faire sortir de ses gonds. " Je ne parle pas du fait que tu sois arrivé dans ce placard mais de tes phrases à double sens alors que tu sais parfaitement que je ne supporte pas le fait que tu aille voir d'autre fille putain Tib on en a parler et toi tu continue à me l'envoyer à la face..." Elle était jalouse et il le savait, cela lui faisait du mal il le savait et pourtant il continuait sans en avoir rien à faire des conséquences c'était vraiment se moquer d'elle et n'en n'avoir rien à faire d'elle et de ses ressentis alors pourquoi lui avoir dit avoir besoin d'elle et ne pas la laisser partir une bonne fois pour toute. " Ce n'est en rien différent Tibus c'est totalement pareil. C'est pas parce que tu est un mec que cela rend la situation différente. Je veux que tu arrête de sauter tout le monde ou que tu m'oublie, je veux une réponse une vraie pas un j'ai besoin de toi et plus rien... Je veux que tu fasse ton choix une bonne fois pour toute..."


Tel avait essayée d'attendre de ne plus souffrir de la situation ou d'avoir l'espoir que cela s'arrange mais cela n'avait pas durer longtemps et elle avait finie par retournée dans ses différents travers et elle ne voulait pas de cela elle en avait assez et voulait le faire comprendre à son ex pour qu'il change les choses ou lui rende sa liberté complète c'était sans doute compliqué pour lui mais tout l'était aussi pour elle et au final à part se pourrir la vie l'un l'autre ils n'arrivaient pas à grand chose. Fatiguée l'aiglonne se laissa tomber par terre les genoux replié contre elle même, avouant avoir l'impression de ne pas être écoutée, prise au sérieux de ne pas avoir d'importance en somme chose qui n'était pas bonne pour le moral d'une adolescente en pleine construction de personnalité et de son futur. " Si les gens en avait quelque chose à faire ils seraient déjà venus me voir, si tu en avait quelque chose à faire tu aurait déjà fait quelque chose en me voyant dans un état pareil à cause de cette relation... mon propre père en a rien a faire et ne remarque pas la détresse de sa fille. Rien n'est jamais dans ton intention mais je me rend compte de ce que tu fait sans que tu le dise et cela fait mal, toujours aussi mal encore plus maintenant que tu ma dit d'avoir de l'espoir parce que tu n'était pas sûr et au final je pense que tu sais ce que tu veux sinon tu ne coucherais plus avec toutes ces filles là." Et visiblement ce n'était pas d'elle qu'il voulait, elle n'était pas suffisante. " Pas assez." Que pouvait-elle ajouté de plus.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Jeu 27 Avr - 19:34


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Toujours compliqué. Tibus avait l’impression que sa vie ne pouvait pas être simple en ce moment, surtout quand ça concernait de près ou de loin Télia. Il n’avait pas prévu de la voir ou de la croiser aujourd’hui, mais encore une fois le destin l’avait mis sur son chemin puisqu’il se retrouvait désormais enfermé dans un placard en sa compagnie. Il essayait tant bien que mal de prendre les choses à la rigolade malgré son accoutrement. Mais son ex n’était pas du tout dans le même état d’esprit que lui, bien au contraire. Elle n’était pas du tout heureuse d’être là avec lui, et n’avait surement qu’une seule envie : se barrer d’ici ou bien le tuer pour qu’il ferme enfin sa bouche, et qu’il arrête de sourire stupidement. Non les deux adolescents n’allaient surement pas passer un bon moment, ou avoir des relations sexuelles dans ce placard. Si Tibus ne serait pas contre, il ne fallait pas compter sur Télia pour faire une bêtise pareille. Ce n’était qu’à cause d’un malheureux concours de circonstances qu’ils se retrouvaient ensemble. Tibus avait essayé d’échapper au vieux concierge pour ne pas se prendre une retenue, après avoir couché avec une fille dans les toilettes. Et apparemment Télia avait simplement perdu un pari avec un môme, et cela était sa punition. Ils avaient l’air malin les deux exs à se faire la guerre dans un endroit aussi petit. Mais maintenant qu’ils étaient là, sans pouvoir sortir, il fallait mieux essayer de ne pas s’entretuer. Etait-ce le destin qui les avait encore une fois mis sur le même chemin ? Cela faisait quand même beaucoup de coïncidence. C’était comme s’ils ne pouvaient jamais réellement s’éloigner l’un de l’autre. Comme des aimants, un jour ou l’autre, ils se retrouvaient encore proches l’un de l’autre. Mais cette relation n’était pas réellement saine, et les mettait tous les deux sur les nerfs. Télia semblait souffrir plus que lui par rapport à cela. Ces dernières semaines, elle lui était apparu toujours énervé, toujours sur les nerfs. Et ce n’était sans doute pas bon pour elle. Mais comment arranger et simplifier une situation aussi compliquée ? Ni l’un ni l’autre ne semblait avoir la réponse pour le moment.

Télia lui avait confié avoir envie de partir, de s’éloigner de tout cela, de l’école. Tibus ne comprenait pas réellement son envie, il se demandait bien évidemment si c’était à cause de lui. C’était surement possible, après tout il lui causait bon nombre de soucis. Mais lui savait que même si sa vie était des plus compliqués avec la demoiselle, il n’avait pas la moindre envie de quitter Poudlard et de s’en éloigner. Ici, c’était chez lui. Et le garçon commença à réfléchir un instant ce qui se passerait si la demoiselle partait vraiment, si elle quittait le château pour ne pas revenir. Non c’était impossible à imaginer. Parce que peu importe les disputes et tout ce qu’il se passait entre eux, pour lui, elle avait toujours été un repaire dans l’école. Elle ne pouvait pas partir, la vie ici ne serait sans doute plus la même. Elle lui expliqua qu’il était l’une des principales raisons qui lui donnait envie de quitter le château et même le monde sorcier en général. Apparemment il y avait d’autres choses à côté, mais il était sans doute le plus important. Le jeune homme était surpris. Il s’était rendu compte plus d’une fois qu’il n’était pas forcément tendre, mais pas au point qu’elle pense sérieusement à partir loin d’ici à cause de lui.

*Bravo champion.*

– Pars pas. Je-

Il n’avait pas pu continuer sa phrase, mais l’essentiel y était. Il ne voulait pas qu’elle parte. Il savait néanmoins qu’elle devait en avoir marre de lui pour cela, pour le fait qu’il ne terminait jamais, qu’il ne donnait jamais réellement le fond de sa pensée. C’était difficile pour lui de se confier, et dire ce qu’il pensait réellement. Mais un jour ou l’autre, il allait bien devoir apprendre à le faire, sinon il finirait sans doute par perdre la jeune femme. Il ne s’en rendait simplement pas compte pour le moment. Aurait-elle le courage de partir pour le faire réagir ? Il n’en savait rien. Il voulait simplement qu’elle reste, et ne pouvait pas dire mieux à cet instant précis.

Tibus essayait de jouer la carte de l’humour avec Télia. Il avait pensé qu’en rigolant un peu avec elle, elle arriverait à se détendre et à se calmer. Mais visiblement il avait bien eu tort. Il n’avait pas réussi à la détendre, et pire, il semblait l’avoir encore plus énervé. Pauvre Tibus, quand il s’agissait de Télia, il ne savait réellement pas comment s’y prendre. Elle lui balança qu’il commençait sérieusement à avoir un humour de mauvais goût, et que ce n’était réellement pas bon pour lui. Oups, il avait encore mit les pieds dans le plat. Bon comment allait-il s’en sortir ? Visiblement rien de ce qu’il disait ne semblait réellement amuser la jeune femme. Le pire était qu’il n’avait vraiment pas envie de se prendre la tête avec elle, au contraire, il préférait passer un bon moment sans prise de tête, malheureusement c’était plutôt mal parti.

– Non je … C’est pas exactement ce que je voulais dire Tel. Je sais que tu es une fille respectueuse, t’inquiète.

*Tu patauges dans la semoule mon grand.*

Il était vrai que même si c’était une blague, proposer à Télia de coucher avec lui juste après une autre était légèrement maladroit, voir stupide, voir suicidaire. A croire qu’il aimait les accumuler quand même. Bon l’important maintenant était d’essayer de s’en sortir, mais quand on s’appelle Tibus et que l’on parle avant de réfléchir, c’est plutôt compliqué. Télia n’était pas bien parce qu’il était ici en sa compagnie, mais aussi parce qu’elle se retrouvait dans un placard, chose qu’elle n’aimait pas, de ce qu’elle lui avait dit. Coucher avec lui était une très mauvaise idée de son point de vue, elle se penserait facile et sans vertu comme toutes les autres qu’il se tape à longueur de journée. Tibus baissa les yeux, comme un enfant qui venait de se faire engueuler par ses parents. Compliqué de répondre à quelque chose comme ceci.

Tibus essayait tant bien que mal, mais visiblement il répondait à chaque fois à côté de la plaque. Elle lui rappela qu’elle ne supportait pas ses phrases à double-sens et le fait qu’il lui balance à la figure le fait qu’il se tape d’autres filles. Evidemment, il aurait pu comprendre du premier coup. Il savait qu’elle était jalouse et pourtant il continuait. Et là, elle lui balança que la situation était la même pour les deux, et qu’elle voulait qu’il fasse un choix, soit il arrêtait de sauter tout le monde, soit il devait l’oublier maintenant.

– T’es sérieuse ? Tu veux vraiment parler de ça maintenant ? Dans un placard à balai ?

*Tu pries pour que quelqu’un te sauve, là ?*

C’était compliqué et Tibus se voyait mal prendre une décision maintenant. En fait, il n’aimait pas réellement ce genre d’ultimatum. Vraiment pas. Parce qu’il se sentait totalement coincé, et ne savait pas comment s’en sortir.

Alors il essayait de faire de son mieux. Il confia à Télia que les gens n’en avaient pas rien à foutre d’elle, et lui non plus d’ailleurs. C’était chaud. Lui qui avait pensé pouvoir éviter une discussion sérieuse dans ce placard à balai, il était maintenant en plein dedans, face à une Télia qui semblait craquer face à l’indifférence des gens qui l’entouraient. Et c’était aussi de sa faute parce qu’il lui avait dit de l’espoir, en ne faisant strictement rien après pour lui prouver quoi que ce soit. C’était compliqué, et Tibus ne savait pas quoi dire ou quoi faire.

– Je … Je fais ce que je peux pour le moment, et je sais que c’est pas suffisant pour toi mais … Coucher avec des filles dont j’en ai rien à foutre, c’est facile. J’ai pas besoin de réfléchir. Et t’imagines pas à quel point tu m’as retourné la tête depuis quelques semaines. J’fais pas ça contre toi, vraiment.

Elle était importante pour lui, il ne savait peut-être pas comment le montrer, comment lui avouer. Mais elle n’était pas n’importe qui.

– Tu l’es.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Lun 1 Mai - 16:29

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Encore l'année dernière Télia était une fille pleine de vie, toujours souriante et agréable à vivre elle même ne comprenait pas le changement qui c'était opérée entre cette fille et celle qu'elle était aujourd'hui, la haine et la colère avait remplis son cœur et ce n'était pas une bonne chose elle s'en rendait bien compte mais comment faire pour tout laisser échapper quand on voulait avoir le contrôle de tout ce qui nous entourait pour ne pas être perdue. La brune devait lâcher prise et tout laisser ressortir pour pouvoir aller mieux mais elle avait ouvert son cœur au blondinet ce qui n'avait rien changer étant donné qu'il continuait à agir de la même façon qu'avant se foutant totalement du mal qu'il faisait à son ex petite amie comme aujourd'hui où il riait alors qu'il venait de se taper une autre fille et qu'elle était bel et bien au courant de cela et cela ne lui faisait rien il continuait à rire et à faire de l'humour qui ne faisait pas rire grand monde à part lui. Télia avait même fait part de son envie de partir, loin d'ici, pas seulement du placard mais bel et bien du château de l'école en elle même elle ne saurait pas où elle pouvait aller en dehors de la maison de son père mais celui-ci ne serait sans doute pas content de la voir quitter l'école, et de toute manière elle ne pouvait pas le faire car elle n'était pas encore majeur il lui reste une année à tirer avant de pouvoir choisir elle même comment gérez sa vie même si pour le moment son père ne faisait pas grand chose pour s'occuper d'elle ou lui dire quoi faire. Tibus avait commencer à répondre mais c'était à nouveau couper en plein milieu de sa phrase comme à son habitude il n'irait pas au bout de ses pensées et cela n'était pas simple pour Télia qui ne pouvait jamais savoir ce que pensait réellement le blond, elle mettait des jours pour avoir une petite information.

Elle souffla un coup pour ne pas partir dans les tours, elle voulait garder son calme apparent et sa froideur pour ne pas laisser ses nerfs prendre le dessus sur son envie de ne pas craquer. C'était un peu compliqué à gérez et la brune ne pouvait pas le faire ici, elle n'avait pas de porte de sortie pour pouvoir fuir avant d'aller trop loin de ses paroles et dans ses gestes elle avait déjà gifler une fois le garçon et ne voulait pas réitérer l'expérience ne voulant pas devenir une personne violente en plus du reste cela ne lui correspondait pas du tout. " J'ai pas le choix pour le moment je suis mineur mais si je le pouvais je serais déjà loin... J'aurais pas attendue aujourd'hui" Parce qu'elle n'en pouvait plus depuis longtemps déjà et ne se sentait pas comprise, soutenue à travers tout ce qu'elle pouvait vivre, l'adolescence n'était pas une passe facile surtout pour une fille sans repérer parentale elle était totalement livrée à elle même face à des situations qu'elle ne comprenait pas et n'arrivait pas à bien vivre, elle n'avait pas choisit la facilité en se tournant vers Tibus sans réellement l'avoir choisit car on ne contrôlait pas son cœur mais elle aurait dû faire le choix de le sortir totalement de sa vie après leur séparation. Cela aurait sans doute été plus simple pour elle ensuite mais elle n'avait pas pu et tournait en rond avec sa colère.


Mais le Poufsouffle mettait ses nerfs à rude épreuve car il lui faisait des proposition indécentes comme si elle pouvait couchée avec lui juste après une autre sans que cela ne soit totalement irrespectueux pour elle même pour lui cela semblait normal, logique à dire et pas grave du tout même si pour le coup il n'arrivait pas à trouver comment s'expliquer après que Tel l'est remit un peu à sa place. Même si elle avait couchée avec lui il y a peu de temps passant sans doute après d'autre fille elle ne l'avait pas fait en sachant qu'une autre venait de passer entre ses jambes moins de quelques minutes auparavant ce n'était pas possible pour elle et cela ne devrait l'être pour aucune fille même si beaucoup ne cherchait pas à savoir quand il s'agissait de garçon à la réputation toute faite comme Tibus ou son pote Caleb connus pour coucher à tout vas. Avoir une relation avec eux impliquait quasiment obligatoirement de passer peu de temps après une autre fille car ils ne laissait pas une grosse marge de temps entre deux coucheries ce n'était pas dans leur habitude et la brune le savait bien après tout elle connaissait le blond ayant été sa seule petite amie en sept ans à Poudlard ce n'était pas rien. " Pourtant c'est ce que tu as dit en me proposant cela après t'en être taper une autre avant d'arriver ici. Je n'ai pas l'impression que tu le sache réellement ou alors tu l'oublie vraiment souvent" Parce qu'il n'arrêtait pas de lui proposer des choses qui ne prouvait pas qu'il lui montrait du respect. Tibus agissait souvent comme ça ne mesurant pas l'importance de ses mots, il ne réfléchissait qu'après avoir parler quand il était un peu trop tard pour rattraper le coup Télia le savait bien mais elle n'était toujours pas hermétique à ce genre de situation.


L'aiglonne n'avait pas pu totalement se contenir elle avait laisser exploser le fait qu'elle n'arrive plus à tenir que le blond lui avait donner de l'espoir pour rien et qu'il devait choisir vite sinon il la perdrait définitivement ce n'était plus qu'une question de jour avant que Télia ne craque réellement et les conséquences en serait sans doute pas bonne pour sa santé, elle était fatiguée et vivre en colère n'était pas bon pour le moral mais lui n'avait pas ce genre de soucis étant donné qui profitait encore et toujours de sa vie sans se poser la moindre question. Sans remarqué qu'il continuait à faire du mal à une jeune femme qui lui en avait parler qui avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour changer les choses et qui était à court de carte de son jeu elle ne pouvait plus avancer la partie ni même la gagner l'abandon lui tendait la main et elle était à deux doigts de la saisir. " Qu'est ce que sa change ici où ailleurs tu t'en fou de toute manière dis le juste qu'on en finisse une bonne fois pour toute" Après tout ici ou ailleurs cela ne changeait rien les paroles ne serait pas différente les ressentis non plus la douleur serait toujours là, la colère aussi elle avait tout fait à la bibliothèque rien n'avait marché elle ne pouvait pas faire plus ici. Télia se sentait à part des autres, laissée pour compte par la plupart des gens qui ne voulait pas avoir à supporter une fille plein de problème ce qui était à ses yeux compréhensible mais elle ne pouvait pas changer la dureté de sa vie pour le moment. Le blond était sans doute le plus responsable de tout parce qu'il l'avait fait espérer dans le vide, rien n'avait changé, pas la moindre petite chose et une nouvelle fois elle était tombée de haut.


" Tu ne fait rien Tibus Tagel rien du tout! Tu n'essaye pas tu te tourne encore et toujours vers ta putain de facilité. J'en ai plus rien à faire que tu soit tout retourné j'en peut juste plus, je t'ai ouvert mon cœur j'ai tout fait rien n'est assez bien pour toi, alors quoi ? J'attend encore et encore que tu est fini de te vider dans chaque vagin à proximité ? Non j'arrête c'est fini, je vais refaire ma vie, Charlotte pensait que tu te réveillerais mais visiblement tu n'est pas capable de le faire. Tu ne fait jamais rien contre moi et pourtant tout tes actes ont pour but de m'éloigner de toi" Pour la brune elle n'était pas assez importante pour le garçon sinon le choix aurait déjà été fait depuis longtemps des efforts auraient été fait pour lui prouver les choses même si cela mettait du temps alors que rien de tout cela n'avait eut lieu. " Tu ment"

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Ven 12 Mai - 17:11


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Les gens changent au cours du temps. Chacun évolue et grandit en fonction des épreuves qu’ils rencontrent. D’un point de vue extérieur, Tibus n’avait pas changé. Il était toujours le même : un garçon qui courrait après les filles, qui couchait avec toutes celles qui voulaient bien finir dans son lit, un garçon simple qui tentait d’éloigner toute forme de sentiment. Il était comme cela, tout le monde le savait. Il avait pourtant vécu des choses. Deux ans auparavant, il avait eu une relation amoureuse avec Télia, une Serdaigle. Sa première vraie relation, et la seule. Quand elle l’avait quitté, il avait repris ses activités, comme si de rien n’était, comme si rien ne l’avait touché, comme si rien n’avait changé. Mais le fait est, que les choses avaient changés. Il avait eu du mal à se remettre de cette rupture. Il avait été dévasté quand elle l’avait quitté, ne croyant pas une seule seconde à leur histoire, ne croyant pas en lui. Il n’avait rien montré. Exposer ses sentiments était une faiblesse à laquelle il n’avait pas pu se résoudre. Il ne s’en était jamais réellement remis. Après tout, ce n’était pas anodin d’agir de la sorte avec cette fille s’il était totalement passé à autre chose. La savoir avec un autre le rendait totalement fou, il ne pouvait supporter la vision de son ex avec un autre garçon. Et il avait tout fait pour ne pas vivre cette situation, usant et abusant de manigances et de mensonges pour tenir éloigner la gente masculine de la jeune femme. Il avait plutôt bien réussi, puisqu’elle n’avait pas eu non plus d’autres relations amoureuses après cela. Mais à force de jouer de la sorte, il tirait sur une corde. Cette corde n’allait surement pas tenir encore très longtemps. Et une fois qu’elle casserait, il y aurait bien plus de dommages collatéraux qu’il ne pouvait imaginer.

Encore une fois, le destin l’avait mis sur le chemin de Télia, puisqu’il se retrouvait enfermé avec elle dans un placard à balai. Comme si l’heure de la confrontation avait une nouvelle fois sonner. Il ne voulait pas, et ne pouvait pas avoir ce genre de conversation maintenant. Il savait qu’elle attendait bien trop de paroles ou de preuves de lui. Leur dernière conversation sérieuse dans la bibliothèque avait eu un fort impact sur lui, avait puisé beaucoup de son énergie, et il n’avait pas la force d’en avoir une autre comme cela maintenant. Alors comme à chaque fois, il voulait utiliser l’humour pour se cacher, pour ne pas avoir à se dévoiler. Cette fois-ci, cela ne faisait pas du tout rire Télia, qui n’avait aucune envie de se trouver ici avec lui. Elle voulait partir loin, loin de lui. Elle venait de lui avouer. Dans ses yeux, dans sa colère, on pouvait percevoir ce qu’elle ne disait pas. Elle était arrivée à un point où elle n’avait même plus la force de se battre. Elle voulait simplement abandonner. Et s’en aller semblait être la meilleure des solutions. Evidemment elle ne pouvait pas tout quitter, elle n’était pas majeure. Mais si elle l’était, elle n’aurait pas attendu aujourd’hui.

– Tout quitter est jamais la bonne solution.

Répondit-il simplement. Il manquait de mots. Parce qu’il ne savait surement pas la moitié de ce que ressentait son ex à ce moment précis. Si Tibus semblait mieux contrôler et vivre la solution qu’elle, cela ne voulait pas pour autant dire qu’il était au meilleur de sa forme. Il avait l’impression d’être totalement perdu, sans personne à qui se confier réellement. Bien sûr, il avait Charlotte, mais il savait déjà ce qu’elle lui conseillerait s’il venait lui parler. Elle le pousserait surement dans les bras de Télia, avec un grand sourire. Et Caleb … Lui n’aimait pas Télia, et lui dirait surement qu’il ferait mieux de continuer sa vie. Il voulait une solution à ce qu’il lui arrivait, il voulait qu’on lui serve cette solution sur un plateau d’argent, mais dans un même temps, il ne voulait pas à avoir à prendre ce genre de décisions.

S’en sortir n’était pas facile, et tout miser sur l’humour et la légèreté n’était visiblement pas la bonne tactique à adopter. Au lieu de détendre un peu Télia, cela faisait tout le contraire, et plus le temps avançait, plus elle était en colère contre lui. Il ne voulait pas la froisser en lui proposant de coucher avec lui, c’était simplement une blague douteuse. Elle ne l’avait pas pris comme tel, et lui reprochait maintenant. Encore une fois, elle pensait surement qu’il la prenait pour une fille facile, avec qui il pourrait coucher en claquant des doigts. Ce n’était pas le cas, sinon ils auraient surement fini dans le même lit beaucoup plus souvent après leur rupture.

– Elle ne voulait rien dire, Tel.

Il ne savait pas réellement quoi dire. Mais cela était bien la vérité. Cette fille avec qui il avait couché avant d’atterrir dans ce placard ne représentait absolument rien pour lui. Elle n’était qu’une fille parmi tant d’autre avec qui il avait eu un peu d’amusement. Il n’y aurait absolument rien de plus entre eux que ce moment volé dans les toilettes.

Mais Télia semblait bien décidé aujourd’hui, elle voulait qu’il fasse un choix maintenant, et cela venait réellement de le prendre au dépourvu. Pourquoi voulait-elle faire ça maintenant. Ce n’était ni le lieu ni l’endroit. Il était totalement coincé. Il ne pouvait pas fuir cette conversation qu’il venait de recevoir en plein visage. Et pourtant dieu qu’il en avait envie. Pour Télia cela ne changeait rien qu’il prenne sa décision ici, elle voulait juste en finir une bonne fois pour toute.

– Je m’en fous pas, tu te trompes.

Que pouvait-il ajouter de plus pour qu’elle comprenne. Il faisait ce qu’il pouvait pour le moment, et il avait bien conscience que ce n’était pas suffisant pour elle. Hors d’elle, elle lui balança qu’il ne faisait rien du tout, il n’essayait rien et retournait sans cesse vers la facilité. Il l’écoutait elle et ses reproches encore une fois.

– Je sais ce que tu as fait, je sais que tu as joué carte sur table en ouvrant ton cœur. Et je sais que je n’ai pas fait grand-chose en comparaison. Tu comprends pas à quel point c’est difficile. Ce n’est pas à cause de ces filles que je me tape, c’est …

*Et encore une fois tu n’iras pas jusqu’au bout de ta pensée …*

– C’est comme sauter d’une falaise sans baguette et sans protection.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Télia T. Dubois

avatar


Messages : 340
Points pour ta maison : 1056
Étudiant de 1977 ou 1998 : 1977
Maison / métier : Serdaigle
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui
A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Dim 11 Juin - 15:20

Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Tibus &
Télia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La vie de Télia n'était pas digne d'un conte de fée, elle n'était pas terrible non plus la jeune femme ayant bien conscience de ne pas être la pire adolescente de ce château, que sa vie pouvait avoir de bon côté. Mais elle n'était pas heureuse et cela finissait pas se voir elle n'arrivait plus à jouer le jeu et c'était terrible pour elle qui avait toujours été joyeuse et souriante et qui vivait désormais avec tristesse et colère. Ce n'était pas le genre de vie qu'elle voulait avoir, et depuis quelque temps elle mettait tout en oeuvre pour que sa vie retrouve son côté joyeux d'avant. Ses bonnes résolution étaient mise à mal par Merlin qui s'acharnait à la faire se retrouver proche de Tibus, comme aujourd'hui ou comme par enchantement ils c'étaient trouver tout les deux enfermer dans le même placard acharnement de son karma qui voulait à tout prix la voir en colère et prête à tuer son ex petit ami. A bout la brunette avait simplement avouée avoir penser à tout laisser tomber, les études, l'école de magie en elle même pour partir loin d'ici et de tout ce qui lui apportait des soucis de toute manière elle ne se sentait pas à sa place ici comme si il lui manquait quelque chose pour être elle-même. Elle venait d'avouer cela à la personne qui la mettait la plus sur les nerfs alors qu'elle ne l'avait jamais dit à ses amies pour ne pas les inquiéter cela sortait sans doute avec Tibus parce qu'il ne prenait rien au sérieux et ne serait sans doute pas trop chiant là dessus et prendrait une nouvelle fois le sujet à la légère enfin elle l'espérait.

Si la brunette se trouvait toujours là c'était simplement parce qu'elle était mineure et ne pouvait pas choisir. Il lui fallait avoir dix sept ans pour pouvoir faire ses propres choix et ce n'était pas le cas pour le moment, quand elle aurait enfin sa majorité Tibus ne serait plus là et la plus grande partie de ses soucis ne seront plus là eux aussi. Mais pour le moment elle devait tenir alors qu'elle ne s'en sentait simplement plus capable du tout, sa limite avait été atteinte et même dépasser depuis longtemps, la corde sur laquelle tirait le blond depuis un moment cédait et était proche de rompre définitivement. Et elle voulait pouvoir abandonner mais cela ne lui était pas possible quand elle continuait à voir et à entendre parler du Poufsouffle et de toutes ses conquêtes. La vie n'était pas simple et les histoires d'amour d'adolescent le prouvait bien on ne pouvait pas faire plus compliquer qu'eux deux pour le coup, trop liés pour s'éloigner totalement, pas assez pour pouvoir être ensemble complètement. " Tout quitter est la seule solution, je ne pense pas qu'il reste une bonne solution à ce stade là sinon je l'aurais déjà trouver et elle aurait fonctionner" Mais tout ce qu'elle avait tentée n'avait été qu'échec et douleur supplémentaire, son esprit d'érudit en venait à la conclusion qu'il ne pouvait pas y avoir de bonne solution pour eux qu'il ne servait à rien de s'acharner.


Il ne cherchait même pas à la retenir ou quoi comme d'habitude il ne se livrait pas et n'essayait rien du tout pour la faire aller mieux. Pourtant Télia avait déjà chercher à lui faire comprendre qu'elle n'allait pas bien et qu'elle avait besoin de lui mais cela ne suffisait pas il n'arrivait pas à changer à part lui donner de l'espoir dans le vent et la brune n'arrivait plus à accepter cela elle ne pouvait pas passer sa vie à attendre que le blond se décide il allait bientôt quitter l'école pour la suite de sa vie elle y resterait encore pour un an si cela ne se faisait pas rapidement cela ne se ferait jamais et quitte à ce que cela n'arrive pas elle devait commencer son travail d'oublie. Surtout qu'aujourd'hui elle le retrouvait ici juste après qu'il se soit envoyer en l'air avec une autre jeune fille c'était peut-être la fois de trop pour l'aiglonne. Elle prenait sur elle depuis longtemps mais ne pouvait pas tout encaisser même si pour lui il n'y avait rien de grave dans cette histoire juste une histoire d'un soir et une fille qui n'avait pas grand chose à dire là-dessus. Avec Tibus, l'aiglonne n'avait plus l'impression d'être une personne à part entière juste un corps intéressant qui ne méritait pas plus de respect ou de sentiments que d'autre alors qu'elle voulait tellement plus.


Elle savait que la vie ne nous donnait pas tout ce qu'on voulait cela serait bien trop beau mais ne pas souffrir pour rien lui serait amplement suffisant. De plus il ne prenait rien au sérieux continuant à lui faire des blagues d'un drôle de goût qui ne faisait sans doute rire que lui, ou en tous cas la jeune fille en face de lui n'était pas en état de rire de ce genre de phrase normalement elle ne prenait pas mal les blagues un peu salace mais là ce n'était pas le moment pas la façon de faire pour la calmer ou l'aider à mieux vivre la situation. " Rien ne veux jamais rien dire pour toi. Rien ni personne mais si cela veux dire quelque chose ..." En tout cas pour son esprit cela voulait dire je ne veux pas de toi je préfère rester dans ma simplicité alors bouge du chemin, même si ce n'était pas forcément penser par le jaune et noir c'était perçue comme cela par la bleu et bronze qui ne voulait pas l'expliquer à voix haute pour ne pas passer pour une folle dingue qui se fait tout un tas de film mais c'est un truc de fille elles comprennent les choses différemment des garçons, homme et femme ne sont pas fait pour ce comprendre et cela complique une situation déjà bien tendue qui aurait plutôt besoin d'un coup de pouce du destin. Tél c'était laisser tombée par terre en position assise pour ne plus avoir à regarder le garçon en face d'elle et dans cette espace réduit elle n'avait pas trente-six solution pour le faire. Tout ce qu'elle demandait c'était une répondre claire et définitive pour pouvoir souffler un peu elle savait que lui s'en foutait totalement de tout ce qu'il se passait entre eux et qu'il pouvait donc jouer la franchise pour une fois histoire que cela soit régler.


" Hum ouai d'accord" Elle ne le croyait pas mais elle ne voulait pas se battre à nouveau alors elle laissait couler de toute manière elle lui avait déjà mit dans la tronche qu'il ne faisait rien, aucun geste envers elle et tout un tas pour l'éloigner et la tenir à distance. " Tu crois que c'est facile pour moi de te parler comme jamais pour te voir agir comme si je n'avais rien fait, rien dit... La vie n'est pas facile et si tu vie dans la peur tu finira tout seul et ta vie sera bien triste" Télia ne le lui souhaitait pas cela mais c'était ce qui risquait d'arriver. Parce qu'elle n'allait pas tenir le coup et si une fille aussi amoureuse qu'elle n'arrivait pas à tenir personne ne pourrait le faire.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LET ME SEE WHAT YOU CAN DO
Tibus T. Tagel

avatar


Messages : 362
Points pour ta maison : 1362
Étudiant de 1977 ou 1998 : Etudiant de 1977.
Maison / métier : Hufflepuff.
Blessure en event ? Oui ou non ? : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un hibou.
Patronus: Un morse
Capacité spéciale: Aucune, sauf si le pouvoir de reluquer toutes les poitrines qui passent devant ses yeux en est une.

MessageSujet: Re: Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.   Lun 12 Juin - 2:57


Encore une connerie.

- Tibus Tagel & Télia Dubois -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !


Tout quitter. S’échapper. Essayer de repartir du bon pied dans un nouvel endroit, avec de nouvelles personnes. C’était ce que semblait vouloir désespérément Télia. Et Tibus avait du mal à comprendre cette envie. Peut-être d’une part parce qu’il minimisait ce que vivait son ex-petite-amie et comment elle ressentait les choses. Ils n’avaient pas la même vision de leur histoire et certainement pas le même caractère alors forcément ils ne ressentaient pas les choses de la même façon. Si Tib avait du mal avec tout ça, il semblait pouvoir faire la part des choses, et mettre ses pensées par rapport à elle sur stop, pour pouvoir s’amuser. Il n’était pas branché vingt-quatre heures sur vingt-quatre sur ça. Et heureusement, sinon son cerveau aurait déjà explosé. C’était déjà assez dur de vivre avec ces différents sentiments, avec cette torpeur, et cette tempête qui faisait disparaître toutes ses certitudes. Pour lui, il n’y avait rien de simple dans son histoire avec Télia. Et pour elle non plus surement. Comment rendre les choses plus simples ? Il l’ignorait. Comment réussir à mettre ses pensées droites et ne plus être épris par les doutes ou la peur. Il l’ignorait. Il aurait besoin de conseils. Mais comme il était un garçon borné et difficile à apprivoiser, il lui fallait trouver les réponses tout seul. Il ne suivrait personne, tout cela devait venir de lui. Mais s’il continuait de prendre autant de temps, Télia n’en aurait-elle pas marre avant ? Elle semblait être arrivé à un point de non-retour, et ne semblait plus être aussi prête à l’attendre.

Tout quitter était la seule solution pour elle. Elle semblait lui dire qu’elle avait déjà essayé tant de choses, et qu’elle ne voyait plus que cela maintenant. Qu’avait-elle essayé pour penser que partir était sa seule solution viable ? Tibus ne savait pas tout ça. Et c’était l’un de ses défauts. Il était souvent un peu trop concentré sur lui-même et ne se rendait même pas compte de tous les dégâts qu’il pouvait causer sur son passage. Cela était-il dû à un manque de maturité ? Surement. Un peu d’égoïsme aussi, et l’impression que tout ne tournait qu’autour de lui. Malheureusement ce n’était pas le cas, et il devrait vite s’en rendre compte, s’il ne voulait pas tout perdre.

– Télia … J’ai besoin que tu restes …

Annonça-t-il dans un murmure presque inaudible comme si ce qu’il venait de dire était une énormité. S’en était une pour lui en quelque sorte. Non qu’elle parte était la dernière chose qu’il voulait. Malgré tout ce qui s’était passé, et qui continuait de se passer, il n’imaginait pas vraiment son monde sans Télia. Elle avait toujours été là autour de lui, et ne plus la voir lui serait surement très douloureux. Mais l’avouer était tout aussi compliqué.

Il était tiraillé entre beaucoup de sentiments très différents à son égard, sans pourtant réussir à mettre le doigt dessus. Cette relation, telle qu’elle était, était destructrice pour l’un comme pour l’autre, mais pas vraiment de la même façon. Elle en avait marre de tout ça, bien plus que lui. S’il pouvait supporter cette situation bien mieux qu’elle, c’était parce qu’ils ne la vivaient pas de la même façon. Elle s’était ouverte à lui, lui avait dit qu’elle l’aimait toujours, tandis qu’il n’avait rien fait, ou du moins en avait bien trop peu dit. Il continuait de coucher avec des filles différentes très souvent, tout en lui interdisant presque de n’avoir que serait-ce qu’un mec dans son lit. Il ne supportait pas la vision de son ex proche d’un autre, et pourtant il ne s’arrêtait pas deux secondes pour réfléchir et se rendre compte qu’il lui faisait subir la même chose. Encore aujourd’hui, alors qu’il était arrivé dans ce placard à moitié nu, après une aventure rapide dans les toilettes. Si les rôles avaient été inversés, Tibus aurait surement déjà tout casser dans ce fameux placard. En comparaison, elle avait surement une réaction beaucoup plus mesurée.

Il ne s’en rendait pas compte, il ne prenait pas le temps de se mettre à sa place, lui confiant seulement que cette fille ne voulait rien dire, et qu’il n’en avait rien à foutre d’elle. Ce qui était le cas en soit. Cette fille, il ne ferait jamais rien de plus avec elle que ce qu’il avait déjà fait. Mais rien que coucher avec elle devait déjà briser encore un peu plus le cœur de son ex-petite-amie. Elle lui reprochait cette attitude je-m’en-foutiste, comme quoi rien ni personne ne voulait jamais rien dire pour lui. Mais il avait tort, les actes et les paroles avaient des conséquences, et c’était normal qu’il les subisse.

– Ce que je veux dire, c’est qu’elle était juste une aventure. Un moment comme ça, qui est maintenant terminé. Je ressens absolument rien pour elle. Je suis désolé si je t’ai blessé à cause de ça, ça a jamais été mon intention.

Annonça le jeune homme. Il ne savait pas vraiment quoi dire d’autre pour expliquer cette situation. Ce n’était que du sexe. Et pour lui, bien souvent le sexe et les sentiments étaient deux choses très différentes, qu’il arrivait à séparer l’une de l’autre. Télia s’était laissé tomber par terre, comme lassé par cette conversation. Il pouvait comprendre, ce n’était pas non plus une partie de plaisir pour lui pour le coup. Ils avaient du mal à se comprendre. Ce qui n’était pas forcément étonnant. Les garçons et les filles étaient deux espèces très différentes et rare était le moment où ils pouvaient se comprendre. Et entre Télia et Tibus, cela semblait encore plus difficile.

Il ne s’en foutait pas d’elle. C’était une certitude dans sa tête. Mais elle ne semblait plus le croire. Peu de paroles, et pas d’actes avaient surement eu raison de sa confiance. Il voulait essayer de lui faire comprendre à quel point c’était difficile pour lui. C’était tellement difficile, aussi difficile que de sauter d’une falaise sans protection. Mais comme elle le disait si bien, la vie n’était pas facile, et s’il reculait à la moindre difficulté, il risquait bien de finir seul et triste.

– J’ai peur.

Avait-il laissé échapper dans un murmure encore une fois. En entendant ses paroles, il eut comme un petit éclair dans son corps, ramenant une nouvelle fois sa fierté sur la table, l’empêchant de parler plus et de réellement se confier davantage. Il se releva pour cogner à cette porte en espérant que quelqu’un l’entende et vienne ouvrir.

– Je vais devenir fou ici, faut que je sorte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


I'm a wizzard !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Télia • Je t'en supplie, épargne mon visage, si tu tiens réellement à me frapper.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» John Cena & Eve Torres Vs Alberto Del Rio & Vickie Guerrero
» Les FDD qui sont pas acceptables mais drôles ?!
» [M/LIBRE] Quand on a trouvé le grand amour on ne le lâche plus, même lorsque l’objet de tout vos désirs vous supplie d’abandonner.
» IVY - Quand on a trouvé le grand amour on ne le lâche plus, même lorsque l’objet de tout vos désirs vous supplie d’abandonner.
» Igor et Grichka Bogdanoff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Poudlard :: Sixième étage-
Sauter vers: