AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tibus ♠ Hello, Dad !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Tibus ♠ Hello, Dad !  Ven 17 Fév - 17:46

Hello Dad !






Noms des participants : Tibus Tagl et Serena Tagel
Relation des personnages sur le forum : Fille et père
But de ce rp, contexte : Et si Tibus apprenait, ado, qu'il veut faire... avec sa fille ?
Nous nous engageons à respecter les règles : Oui
Ce rp est : sans impact sur votre histoire


CODES BY RAINBOWSMILE & ANGELUS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Ven 17 Fév - 17:46
L’effervescence règne dans la grande salle ce matin là, quand Serena entre dans la salle. Comme tout les matins, les gens piaillent, papotent, font un bruit monstre. Alors que la jeune femme a mal à la tête. Incroyablement mal à la tête après la soirée secrète de la veille, où elle a encore repoussé les avances de son paternel, pour changer de l’ordinaire. Soupirant, elle rejoint la table des rouge et or, se laissant tomber sur le banc, soufflant encore. Ils ne peuvent pas tous faire moins de bruits ? Certains tirent la tronche, comme elle. Ceux qui se sont rendus hier au soir à la petite fête du Poufsouffle, bien entendu. Par quelques uns, comprendre une cinquantaine, peut-être un peu plus, de privilégiés. Lisa Turpin à quelques pas de Serena dort à moitié, sur l’épaule de George pas plus réveillé et personne ne semble surpris de voir une aiglonne à la table des lions. Soit. Serena ne fait pas de remarques, parce que ça ne la regarde pas. Elle se fiche bien de tout ça. Comme elle se fiche de l’air inquiet que Lullaby ne cesse d’avoir en direction de la table des professeurs. Sûrement qu’elle doit avoir peur d’avoir eut seulement un Acceptable à l’un ou l’autre de ses devoirs, qui sera pourtant parfait, comme d’habitude.

Elle se masse les tempes, grogne en entendant un couvert tinter sur un verre. Mhhh plus jamais elle ne doit aussi peu, parce que ce matin ce n’est vraiment pas la joie. Elle demande une potion contre le mal de tête. Évidemment, personne en a. Peut-être Rogue, mais elle ne va pas compter sur la gentillesse de ce dernier. Ou Williamson, mais la table des aigles est loin. Elle grogne encore, alors que Dumbledore demande le silence. Que veut-il encore ? La jeune femme se lève, pensant quitter la salle, mais son nom raisonne dans la pièce et elle se réinstalle sur son siège. Allons donc.

A mesure que Dumbledore parle, la jeune femme se décompose. Le sorcier est en train de raconter la vérité sur les « nouveaux étudiants, de l’école du sud ». Ce n’est pas possible, il dit vraiment à tout ces gens que sa génération vient du futur ? Elle déglutit. Ils vont tous le prendre pour un fou ou…. C’est quoi les risques à jouer avec le temps déjà ? Folie, mort… réjouissant tout ça. Pourquoi Dumbledore parle de cela aussi ouvertement ? Serena ne comprend pas. *

«- Ainsi donc, cette camarade est morte parce que ses parents ne l’ont pas conçu. Ainsi donc, à partir de maintenant, il est formellement interdit d’entretenir une relation entre un étudiant de 1978 et un autre, de 1998, hormis dans le cas où l’étudiante de 1977 n’a pas donné lieu à la moindre descendance.»

Quelqu’un est mort ? La jeune femme ne savait pas. Fronçant les sourcils elle regarde la table des Serdaigle. La tête décomposée de Lullaby, ça devait être ça. Mais qui est mort ? Serena ne sait pas. Et Dumbledore continu, donnant la liste des liens de parentés. Non, il ne va quand-même pas donner les parents de chacun ?

«- Lullaby Williamson et Harry Blavis. Jumeaux de James et Lily Potter.»

Oh merde. Si, il va tous les dire. Serena capte un regard paniqué, celui de Bee, qui ne lui est pas adressé. Nul besoin de tourner la tête pour comprendre que la bleu et bronze regarde Rogue, juste derrière elle, à la table des serpents. Nom de Merlin, c’est une blague. Mais ça va être la pagaille là !?

«- Notre gardienne Elisabeth Rowle… Fille d’Hadès et Calypso Selwyn.»

Si. SI il va tous les dire. Serena pâlit.

«- Serena Winter… Télia Dubois et Tibus Tagel.»

Oh merde. Il l’a dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Sam 18 Fév - 17:05

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

Une bonne partie de rigolade dès le matin. Tib était chaud. Il s’était réveillé de très bonne humeur et n’avait qu’une seule hâte : aller s’empiffrer pour son petit-déjeuner. Il salivait déjà devant tout ce que les elfes leur avaient probablement préparés. Le jeune homme fila donc sous la douche puis enfila son uniforme jaune et noir, aux couleurs de sa maison. Rien ne pouvait gâcher cette journée. Surtout qu’il avait un emploi du temps plutôt cool aujourd’hui qui lui permettrait de pouvoir s’amuser et rigoler avec ses copains. Ainsi, il monta finalement au rez-de-chaussée, pénétra dans la Grande Salle et s’installa à la table des Pouffy comme à son habitude. Il ne savait pas comment il faisait pour ne pas être fatigué surtout après la soirée d’enfer qu’il avait fait la veille. En regardant autour de lui, il remarqua que beaucoup de ses camarades n’avaient pas l’air aussi enjoués que lui. Visiblement le réveil était vraiment dur pour certains. Quelle bande de petit joueur quand même. Bon Tibus avait l’air peut-être en forme mais c’était surement ses nerfs qui le tenaient plus qu’autre chose. Après tout, on ne pouvait pas être naturellement en très grande forme quand on avait dormi qu’une ou deux heures pendant la nuit. Certains de ses camarades sont encore en train de parler de cette super soirée. Les mecs se vantent des filles qui ont finis dans leur lit. Tibus rigole. Lui s’est drôlement bien amusé la veille, et il voudrait refaire une soirée très vite. Parce que danser, boire, rigoler, c’était son élément. Il se sentait bien. Et ce n’était pas pour rien qu’on disait de lui qu’il faisait les meilleures fêtes de Poudlard.

Alors que Tibus commence à manger tout ce qui est à portée de main, il entend le directeur de Poudlard cogner avec sa cuillère sur son verre. Visiblement il veut faire un discours. Ce qui est assez étrange dès le matin. Soit. Tibus, ne se sentant pas trop concerné, du moins tant qu’il n’a pas le ventre plein, continue de se goinfrer comme un porc. Il se prend d’ailleurs un coup de coude de l’un de ses camarades pour qu’il arrête ses conneries et qu’il ne fasse plus de bruits. Ok il allait donc attendre pour manger. Tout ça pour une information qui allait sans doute être super pourri. Franchement merci les potes. Mais Dumbledore commence son discours. Ce n’est pas de la rigolade mais bizarrement une ambiance solennelle s’installe. Il est en train de leur raconter le pourquoi de la présence de certains de leurs camarades ici. Il leur dit qu’ils viennent du futur.

– Papy est v’nu se défoncer à ma fête hier soir ?

Balança Tibus en rigolant. Si quelques pouffements se font entendre à la table des Pouffy, tout le monde reste très sérieux autour. A tel point que s’en est flippant. Une génération a donc fait un voyage dans le temps. Il continue, explique qu’une jeune femme est morte parce que finalement ses parents ne l’avaient pas conçu. Tibus ne comprenait vraiment que dalle à ce qui se passait. Il se demandait encore si Dumby leur faisait une blague où s’il était sérieux. Papy leur annonça qu’il était donc formellement interdit d’entretenir une relation avec une étudiante de 98. Putain la barbe. Il y avait beaucoup de sentiments différents qui traversaient Tibus, et il n’arrivait pas vraiment encore à se faire à l’idée que tout ce que racontait leur directeur était vrai. Et il commença à balancer des liens de parentés. Tib était choqué d’apprendre certains noms.

Mais Tibus ne s’attendait réellement pas à ce que son prénom soit prononcé. Et quand il l’entendit, il se figea. Comme s’il ne comprenait pas tout à fait ce qui était en train de se passer, comme si rien n’était réel. Et pourtant ça l’était bien. Serena était censé être la fille de Tibus et de Télia. Déjà rien que ça, c’était beaucoup trop d’informations pour le pauvre Tib. Un de ses potes le secoua. Aucune réaction. Il le secoua un peu plus fort. Et Tib sembla revenir à la conscience. Avant de se retourner et de vomir. Au moins il n’avait pas gerbé sur la table.

– Pouaaaah, t’es deg’ Tib.

Franchement il ne se sentait réellement pas bien pour le coup, et était tout palichon. Pauvre Tibou. Il tombait réellement de haut avec cette soudaine révélation. Il ne savait pas comment réagir, alors son corps réagissait à sa place. Il releva la tête. Il fallait qu’il bouge de là, il avait l’impression que soudainement tout était en train de l’oppresser. Il commença à marcher, pour se barrer le plus loin possible de la Grande Salle mais avant d’en sortir il croisa le regard de Serena.

– Va leur dire que c’est des conneries.

*…*

– J’ai pas de gosse moi … C’est quoi encore ce délire ? Mais dis quelque chose toi au lieu de rester planté sur ton siège.

*Détend Tib, elle doit être sous le choc aussi.*

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Jeu 23 Fév - 8:54
Serena est livide, tellement livide à la table des rouge et or que ça en est inquiétant. Comme le professeur Dumbledore annonce les noms de ses parents et le sien, elle accorte un rapide coup d'œil à Télia sa maman. Mais rapidement, elle se détourne de cette dernière pour promener son regard sur la table des poufsouffle, où Charlotte semble être un peu perplexe, peut-être. Mais ce qui intéresse Serena, c'est surtout la réaction de son père. Son père qui se retourne d'un coup et renvoie son petit déjeuner sur le sol immédiatement. Tellement classe. Est-il donc à ce point épouvanté par l'idée d'avoir Serena pour fille ? Ou ce qui l'épouvante c'est d'avoir tout simplement un enfant ? Ou peut-être est-ce le fait de réaliser qu'il a voulu sauter et qu'il a dans ce but lourdement dragué, très lourdement à vrai dire, sa propre progéniture ? La jeune femme ne saurait le dire. Mais son regard ne quitte plus la table des blaireaux maintenant. Elle a de la peine face à cette réaction et tellement de colère contre lui dans un même temps. La sorcière lui en veut de réagir comme cela, si brusquement, si violement. Et puis elle lui en veux encore pour tout les mensonges qu'il a dit pendant toutes ces années, à lui dire de se méfier des garçons et de protéger sa vertu, alors que lui-même avait été particulièrement dangereux pour pas mal de jeunes filles. Serena sent la colère monter en elle doucement. Le problème avec la colère, quand on essaie de la contenir, c'est qu'un jour, il arrive un moment où ce n'est tout simplement plus possible. Et pour la sorcière, le moment semble assez proche.

Alors qu'il approche et demande à la jeune femme de dire que ce sont des conneries, qu'elle n'est pas sa fille parce qu'il n'a pas d'enfant, Serena se lève de son siège à son tour pour le regarder sans avoir à lever la tête vers lui pour qu'il ne puisse pas la dominer, même figurativement. Elle se sent bouillonner mais ne dit rien dans un premier temps, préférant observer le sorcier qui lui fait face, de haut en bas, de bas en haut. Elle a un sourire, mais ce n'est pas un sourire heureux, c'est plutôt quelque chose qui narguerait.

"- Bonjour papa." répond finalement la jeune femme en éclatant de rire. "Paraît que dans la vie on fait pas toujours ce qu'on veux, c'est assez drôle que ce soit moi qui te le dise, parce que c'est toi qui me l'a apprit. Mais bon. Quand je te disais le jour où tu aura une fille, tu vois un peu mieux de quoi je parle ? C'est marrant quelque part de voir comme tu avais peur que je ne tombe entre les pattes d'un "don juan" alors que finalement le pire que j'ai croisé sur ma route, c'est toi."

Elle prend un peu de pause pour pouvoir observer le sorcier et elle ne dit rien pendant un temps, essayant d'oublier quelques regards qui glissent sur eux, alors que les gens doivent probablement se croire dans un spectacle. Cela n'en est pas un au goût de Serena. Elle finit par reprendre la parole.

"- Enfin quand je dis qu'on ne fait pas toujours ce que l'on veut, sache tout de même qu'à priori, je suis une enfant désirée, à moins que tu m'ai menti sur ça aussi, tu sais, avec toi plus rien ne pourrait me surprendre. Je ne m'attendais pas vraiment à te découvrir comme ça  en débarquant ici, c'est assez... étrange tu vois ? Et décevant. Vu tout ce que tu me racontais moi j'm'attendais à un gars génial tu vois, un papa merveilleux. Ouai bon, j'ai eut fausse donne apparemment. J'suis tombé sur un espèce de pauvre idiot qui ne pense qu'à tremper son biscuit dans toutes les chantilly. Quitte à draguer sa propre fille hein puis plutôt lourdement. Je sais pas si je dois en rire ou en pleurer, mais peut-être que dans le fond c'est juste marrant hein, toi qui craignait de me voir tomber entre les sales pattes d'un goujat, tu n'avais simplement pas imaginé que ce serait toi..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Jeu 23 Fév - 17:35

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

Tibus perd la notion de l’espace et du temps en un quart de seconde. Il ne peut tout simplement pas croire à ce qu’il est en train d’entendre. Dumbledore était probablement en train de péter un câble, ou alors le Poufsouffle avait oublié de regarder son calendrier ce matin, et il était en train de leur faire une blague pour le premier avril. Dans quel monde était-il en train de vivre ? Comment était-ce possible qu’il y ait eu un voyage dans le temps. Leur professeur leur apprenait depuis des années qu’il n’était pas possible d’en faire, du moins pas aussi loin, pas pendant très longtemps, et que c’était quelque chose de très dangereux, puisque si quelqu’un modifiait une simple chose, il risquait d’y avoir des répercussions catastrophiques sur le présent. Alors pourquoi et comment ? Qui avait donc bien pu laisser faire une telle chose ? Tibus ne voulait pas y croire, et se sentit très mal tout d’un coup lorsqu’il entendit le prénom de sa prétendue fille. Sa réaction fut physique dans un premier temps, puisqu’il se mit à vomir sur le sol de la Grande Salle. Comme si une chose pareille le dégoûtait à un point qu’il ne pouvait même plus se contrôler. Son corps tout entier rejetait cette information. Il n’arrivait pas à réaliser, c’était plus fort que lui. Il n’avait que dix-sept ans, comment était-ce possible que des choses se soient déjà passés, des choses qui concernaient son futur et son destin. Il allait avoir un enfant. Dans quelques années. Il allait en avoir un avec Télia. Ça aussi c’était une très grosse information à encaisser. Il n’était pas avec la jeune femme actuellement, tout était tellement compliqué entre eux. Il ne s’était jamais imaginé finir sa vie avec elle. Il ne s’était pas non plus imaginer avec une fille. Tout cela était très dur à accepter et à comprendre pour lui aussi.  Alors il réagissait très mal. Il savait qu’il devait avoir beaucoup de yeux braqués sur lui, mais pour le moment il s’en fichait pas mal. Il avait besoin de libérer son estomac de son petit-déjeuner.

Cette ambiance autour de lui devenait anormalement oppressante, et il n’aimait pas du tout cette sensation. Il avait envie de partir, de s’enfuir loin de cette vérité qu’il ne pouvait pas accepter. Alors il s’était levé de sa table, bien décidé à partir, à quitter la Grande Salle pour aller prendre l’air, peut-être près du lac. Mais en se dirigeant vers la sortie, il avait croisé le regard de Serena, celle qui était censé être sa fille, et celle qu’il avait tenté de mettre dans son lit depuis qu’elle avait débarqué dans son école de sorcellerie. Comment tout cela avait-il pu arriver ? Pourquoi le destin était-il à ce point contre lui ? Il ne veut pas y croire, et l’interpelle. Il veut qu’elle dise à tout le monde que tout ce que venait de dire Dumby n’étaient que des conneries. Il voulait l’entendre de sa bouche, qu’elle démente à son tour, parce qu’il savait très bien qu’il n’avait pas de fille. Elle le salua en l’appelant papa, avant d’éclater de rire. Ah parce qu’elle trouvait cette situation drôle en plus de cela ? Elle lui balança que dans la vie on ne faisait pas ce qu’on voulait. Elle était en train de lui renvoyer la balle, lui faire des reproches sur ce qu’il avait dit, ce qu’il lui avait balancé. Tibus est décomposé, et dégoûté en même temps. Il ne sait que dire ou que faire.

– Parce que ça te fait rire toute cette histoire ? M'appelle pas comme ça. J’avais peur que tu tombes sur un Don Juan ? Je sais même pas de quoi tu parles.

Répondit le garçon. Parce qu’il était perdu, et en colère, et que toute sa vie était en train d’être remise en question, et il n’avait sérieusement pas besoin des reproches de la Gryffondor. Elle lui balança aussi qu’elle était une enfant désirée, à part s’il lui avait menti sur ça aussi. Elle lui apprit qu’elle n’attendait pas à le découvrir comme ça quand elle était arrivée. Elle continuait de lui balancer plein d’informations, comme quoi elle avait été déçue, qu’il était à mille lieux de ce qu’il était dans le futur. Qu’est-ce qui était en train de se passer ? Comment avait-il atterri dans cette situation.

– Mais j’en sais rien si t’es une enfant désirée ou pas. J’ai dix-sept ans, je veux pas de gamin. Tu me reproches des trucs que … Le mec qui t’a élevé c’est pas moi. J’ai pas vécu tout ça, qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

Il était gêné, et avait juste envie de se barrer loin d’ici. Mais si elle n’était pas prête de le lâcher, autant sortir de la Grande Salle.

– Si on pouvait aller discuter dans le couloir, j’ai pas trop envie de me donner en public comme ça.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Sam 25 Fév - 20:12
Si cette histoire la fait rire ? Hé bien en réalité non, pas vraiment. Même si elle rit en appelant le sorcier papa, c'est un rire nerveux et en même temps un rire plein d'ironie, un rire un peu gêné, un rire un peu... parce que leur situation est bizarre, compliquée, surprenante, à peine croyable. Et qu'elle ne pensait pas vraiment que Dumbledore allait tout balancer comme ça au milieu du petit déjeuner. Bon, si ça se trouve elle est en plein délire, en plein rêve et rien de tout ça n'a vraiment lieu ? Mais elle est persuadée d'un autre côté que c'est malheureusement la vérité. d'ailleurs pour s'en convaincre, la sorcière se pince le bras sans succès, comme elle est toujours au milieu de la grande salle et ce sous le regard intrigué de tout les étudiants, face au regard plein d'incompréhension de son père, au regard paniqué, presque dégouté aussi, elle ne saurait affirmer que ce n'est pas le cas. C'est l'impression qu'elle a en tout cas.

Elle soupire comme le sorcier dit ne pas croire qu'il est son père, qu'elle ne doit pas l'appeler comme cela parce que pour sa part il ne voit pas de quoi elle parle, qu'il ne l'a pas enfanté, que tout ça ce sont des bêtises. Sauf que justement ce ne sont pas des bêtises, même si Serena conçoit que ce ne soit pas facile à accepter comme information. Il n'en reste pas moins qu'elle est sa fille, qu'elle lui ressemble physiquement et caractériellement, tout comme elle ressemble à Télia. Télia à qui la jeune femme adresse un petit regard pour voir comment se porte sa maman en ce moment, face à ces révélations. Elle soupire, c'est normal que le sorcier dise ne pas savoir de quoi elle parle, alors la blondinette essaie de se calmer mais sans grand succès, la colère l'emporte sur bien des choses.

"- C'est normal que tout cela ne te dise rien Tagel, puisque Dumbledore vient de vous dire que nous venons du futur. Cela veut dire que je viens de ton futur et que sans le voyage dans le temps, tu ne m'aurais pas connu tout de suite mais en 1982, quand je vais naître. Et t'as plutôt intérêt à me faire oui je te le garantie, parce que je ne compte pas crever comme cette fille parce que mon papa aura oublié de planter sa graine au bon moment !" explique la jeune femme en dardant sur lui un regard noir. "Donc, pour en revenir à ton problème, évidemment que tu ne comprend pas ce que je te raconte, dans la mesure où pour toi, tout ça ne s'est pas encore produit !"

Elle soupire. Elle soupire parce que comme d'ordinaire son père fait preuve d'une grande immaturité. Oui il a dix-sept ans c'est vrai et non il ne veut pas de gamin. Mais le fait est que dans quelques années, quatre, il aura une fille. Un bébé. Serena elle-même avec Charlotte pour marraine et Caleb pour parrain, logique. Enfin, cela reste surprenant et tiré par les cheveux mais vraiment, il appartient au monde magique et tout cela le surprend ? La sorcière ne comprend pas comment il peut s'arrêter à ce genre de "ce n'est pas possible".

"- En 1982, ça veut dire dans quatre ans tu sais. Et oui, je te le dis, tu m'as voulu. Suffisamment en tout cas pour m'élever et ne pas envoyer ma mère adopter." répond la jeune femme d'un ton acerbe. Décidément le calme avec son père ce n'est toujours pas pour maintenant. "Comme tu veux, si ça peut te faire te sentir plus à ton aise... papa !"

Et disant cela, Serena prend la direction de la porte de la grande salle, pour sortir dans le hall d'entrée où se poursuivra la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Dim 26 Fév - 1:57

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

Cette histoire était simplement un horrible cauchemar. Il ne pouvait pas en être autrement. Tibus ne voulait réellement pas comprendre, il espérait simplement que tout était faux. Au fond de lui, il ne pouvait pas croire que Dumbledore était en train de les piéger. Ce n’était pas possible, pas lui. Mais il ne voulait pas l’admettre. Il n’avait que dix-sept ans et même si tout cela arrivait dans son futur, c’était beaucoup trop à encaisser pour le gamin qu’il était. Il aimait s’amuser, il aimait rigoler, coucher à droite et à gauche. C’était lui, il était comme ça. Et certainement pas un papa. Il ne voulait pas connaître son futur. Pas maintenant. On venait de lui annoncer qu’il avait fait un gosse avec Télia. Si déjà, cela était une grande surprise, le pire était de connaître le prénom de sa prétendue gamine : Serena. C’était dégoûtant, tout simplement horrible. Depuis que cette fille était arrivée dans son école, il avait passé tout son temps à la draguer à mort, et à essayer de la mettre dans son lit. Pour lui, elle était juste un probable coup parmi tant d’autres, une fille qu’il essayait de se taper sans succès. Dire qu’il l’avait même imaginé à poil, et plus d’une fois en plus. Tout ça pour apprendre quelques mois plus tard qu’elle était sa fille. Genre qu’il l’avait lui-même fabriqué avec son ex. Comment est-on censé bien prendre ce genre de nouvelle ? Impossible. Et puis pourquoi la vérité leur avait-elle était caché aussi longtemps ? Ils auraient dû leur dire tout depuis le début, pour que ce genre de choses n’arrivent pas. En plus de ça quelqu’un était mort apparemment. Tibus ne savait pas réellement contre quoi ou qui il devait être en colère. Alors évidemment, il s’en prenait à Serena, qui n’avait surement rien demandé. Elle était en train de rire, et de l’appeler papa. Tibus était sous le choc. Une telle chose la faisait marrer ? Parce que lui ce n’était pas le cas du tout, c’était même totalement l’inverse.

Il était allé la voir. Parce qu’il avait croisé son regard. Mais sa première envie était de fuir toutes ces responsabilités qui venaient de lui tomber dessus. Il ne voulait pas assumer, et pas y croire. Alors il voulait qu’elle rétablisse la vérité, qu’elle dise à tout le monde que c’était faux. Mais elle ne le fit pas. Au contraire. Elle était aussi en colère, commençant à lui reprocher beaucoup de choses, dont son comportement. Mais comment aurait-il pu deviner ? C’était juste incroyable, et dans le mauvais sens du terme. Elle le prenait pour un débile en plus de ça, à lui dire que Dumby les avait prévenus qu’ils venaient du futur, donc forcément ça ne lui disait rien. Elle voulait absolument qu’il la fasse en plus de cela. Elle devrait se calmer un peu, parce qu’il n’était absolument pas dans le délire pour le moment. Elle lui lançait des regards noirs. Cette situation était horrible pour lui. Il avait l’habitude de tout contrôler, et voir absolument tout lui échapper, c’était réellement dur émotionnellement parlant. Il avait l’impression de se retrouver dans la même situation qu’avec Télia un jour, sauf que là, c’était encore pire.

– De te faire ? Non mais tu peux te détendre et arrêtait de m’engueuler pour toutes tes conneries. J’ai pas envie de gosses moi … Tu connaissais toute la vérité quand t’es arrivé, ça me tombe sur la gueule d’un coup donc en rajoute pas trop.

Répondit le garçon. Après tout, lui tombait des nues, alors qu’elle connaissait toute l’histoire depuis le début. Elle avait eu plus de temps que lui pour se faire à cette idée. Et alors qu’il vivait très mal d’apprendre avoir une fille, les reproches incessants de la jeune femme ne l’aidait pas du tout à aller mieux, ou à se réjouir d’une quelconque façon. Il était simplement terrassé par la peur que tout son avenir était déjà tracé.

Il est immature, et réagi comme tel. Mais après tout, il n’était âgé que de dix-sept ans, et à cet âge, les gamins sont rarement prêt à entendre qu’ils ont eux-mêmes un gosse. Serena lui balança qu’elle l’avait voulu. En tout cas assez pour ne pas demander à sa mère, donc Télia, de la faire adopter. Un ton acerbe, condescendant. Tibus n’aime réellement pas ça. Et il ne veut pas continuer à laver son linge sale en public. Alors il lui demande de sortir, elle accepte. Ils prennent donc la direction de la porte, et finisse dans le couloir. Elle l’a encore appelé papa, mais cela semble comme une insulte dans sa bouche. Du moins, c’est l’impression qu’a le garçon.

– Que ce soit dans quatre ans ou dans dix ans, c’est trop d’un coup. Tain’ il m’arrive vraiment que des merdes à moi c’est pas possible.

Bon ce n’était peut-être pas la chose la plus maligne à dire en face de sa fille, mais pour le coup Tibus ne faisait pas réellement attention à ses paroles.

– Je vais finir avec Tel ?

*Un peu long à la détente mon bonhomme.*

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Lun 27 Fév - 0:09
Serena ne se sent pas bien. Elle ne se sent pas bien face à son père mais le fait qu'ils aient des spectateurs dans leur dispute n'arrange pas vraiment les choses. Pourtant la jeune femme continue à dire au sorcier ce qu'elle pense, ce qu'elle a sur le cœur. Parce que ça l'énerve de voir que Tibus fait mine de ne pas se sentir bien. Que devrait-elle dire pour sa part alors qu'elle est totalement pure et innocente, mis à part le fait que pendant de longs mois, de trop longs mois, son propre père lui a couru après Et c'est lui qui fait mine d'avoir envie de vomir ? Non mais c'est le monde à l'envers, clairement et Serena sent que la moutarde lui monte au nez assez rapidement. Voir son père se permettre ce genre de réactions lui est insupportable mais il ne perd rien pour attendre et il en prend pour son grade alors que la blondinette le menace, pour qu'il pense à la concevoir.

Comme il répète ne pas vouloir d'enfant la jolie blonde aux yeux de glaces lui accorde un regard assassin. Qu'il n'en veut pas ça, elle l'a compris, la sorcière n'est pas idiote et ce n'est pas la première fois que le sorcier dit ce genre de choses. Mais le petit soucis c'est que la sorcière est là, dans sa vie et que pour sa part elle ne tient pas à entendre ce genre de propos. Elle a toujours cru qu'elle était un enfant légitime et désiré, ses parents lui ont toujours te nu ce discours alors apprendre aujourd'hui que ça aussi c'était des mensonges, ce serait trop dur. Serena ne veut pas que ce soit des bêtises, elle veut y croire, elle a besoin d'y croire. Besoin de croire que sa vie n'est pas merdique, qu'elle vaux quelque chose. Que ses parents étaient heureux d'apprendre que Télia attendait un ravissant petit bébé, en l'occurrence elle.

"- T'as peut-être pas envie d'avoir des enfants mais la vérité c'est que je suis là et que tu n'as pas trop le choix. Alors après, tu peut aussi faire abstinence et ne pas me concevoir, mais je t'imagine mal réussir à ne pas tremper ton boudoir dans la charlotte. Alors vas-y papa, avadate moi si c'est ce que tu veux ! Si tu regrette tant quelque chose que tu n'as pas encore fait. Vas-y, débarrasse toi ! Ce n'est jamais que la troisième fois que tu me balance à la gueule que tu ne veux pas d'enfants, c'est adorable, on se sent aimé, désiré... Alors ouai peut-être que ça te tombe dessus sans que tu t'y soit attendu mais quand-même t'es pas obligé de te comporter comme un aussi gros crétins ! T'es pas obligé de me balancer à la figure un milliard de fois que tu ne veux pas d'enfants parce que merde, merde je suis ta fille, j'existe, j'ai pas besoin de t'entendre dire des trucs pareils !"

Dans le couloir la situation de s'arrange pas, comme le sorcier continu de blesser sa fille et Serena est aux bord de la crise de nerfs, au bord des larmes, au bord de l'explosion. Pourquoi ne peut-il tout simplement passe taire si c'est pour lui balancer à la face des horreurs pareilles ? Il ne doit pas savoir ce que c'est d'être rejeté par son parent pour continuer de la marteler ainsi de son refus. Serena a le regard noir posé sur lui, prête à l'égorger, l'étrangler.

"- LA FERME ! J'suis pas une merde, j'suis ta fille. D'accord tu t'y attendais pas mais réalise que les putains de mots qui sortent de ta bouche ont un impact sur les gens ! J'te demande pas d'être intelligent comme un scientifique, juste de l'être un minimum histoire de pas blesser les gens autour de toi !" explose Serena alors que son rythme cardiaque s'accélère sous l'effet du coup de sang.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Lun 27 Fév - 0:49

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

Ce n’était réellement pas facile pour Tibus toute cette histoire. Mais le problème était qu’il ne se rendait pas compte qu’il n’était pas tout seul. Serena était présente, et même si elle était au courant de cette histoire bien avant lui, ça n’atténuait surement pas la douleur qu’elle avait. Parce qu’avoir son père dans la même école, au même âge ne devait pas être facile, surtout s’il était à dix mille lieux de la personne qu’elle avait connu. Tibus était totalement paumé, car pour le moment il était lui, et n’avait pas d’avenir défini (du moins c’était ce qu’il pensait à l’époque). Et là tout s’effondrait, tout lui arriver comme un frisbee dans la gueule et il avait du mal à assimiler et à accepter. Il avait mal réagi. C’était le moins que l’on puisse dire, car ça c’était même traduit par une réaction physique, il avait vomi son petit-déjeuner dans la Grande Salle. Il était en colère, mais ne savait même pas contre qui. C’était comme s’il lui fallait un coupable. Le problème était qu’il n’y en avait pas. C’était la vie, et c’était comme ça. Il allait devoir s’y faire maintenant, et arrêter de pester contre la terre entière.

Pour le moment, il se contentait de passer ses nerfs sur Serena, ce qui était loin d’être une bonne chose ou une bonne idée. Elle n’y était pour rien après tout. Elle n’avait pas décidé de naître, ni même retourner dans le passé, ni se faire draguer pour son père. Clairement Tibus se trompait de coupable. Mais sur le moment, avec l’adrénaline et la surprise de l’annonce, il n’arrivait visiblement pas à se retenir. Il lui répète inlassablement qu’il ne veut pas d’enfants, et qu’il n’est pas prêt à être père. Il ne veut pas assumer cette nouvelle qui vient de lui tomber dessus. Mais le pauvre garçon n’avait juste pas le choix. Et Serena lui rappela bien. Elle lui balança qu’il pouvait toujours faire abstinence et ne pas la concevoir, et … Elle était en train de lui dire un truc invraisemblable. Qu’est-ce que Charlotte venait faire là-dedans. Elle continuait de l’engueuler dans un grand discours uniquement composé de reproches.

– Tu confonds tout, j’vais pas te tuer moi-même maintenant avec ma baguette. Tain’ essaie de comprendre, ça fait des mois que tu es au courant de cette connerie, je l’ai appris il y a cinq minutes, j’peux avoir dix minutes pour me faire au truc ou s’est trop d’mandé ? Mais putain … Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Que je suis ravi ? Je suis juste en train de flipper ma mère là !

Complètement en panique, le garçon essayait juste de se mettre les idées au clair. Mais ce n’était pas possible. Parce qu’ils étaient trop tous autour de lui, et qu’il ne se sentait pas bien. Il avait besoin de sortir et de prendre l’air. Mais une fois dans le couloir, sans tous ces regards perçants, rien ne s’était pour autant arrangé. Tout allait de mal en pis d’ailleurs. Tibus était clairement en train de commencer à péter un câble. Et en plus de cela il était loin d’être tendre avec la demoiselle. Pire que ça. Il ne se rendait pas compte de la portée de ses mots et à quel point ça pouvait faire mal à la jeune femme ce qui sortait de sa bouche.

*Les mots ont du pouvoir.*

Et visiblement la demoiselle en était arrivée à un point de non-retour. Il avait trop joué avec ses nerfs, et voilà qu’elle lui hurla de la fermer. Elle lui répéta qu’elle n’était pas une merde, mais sa fille. Et elle continua de l’engueuler parce que ses mots avaient un impact sur elle, elle voulait qu’il soit un minimum intelligent pour ne pas blesser les gens autour de lui. Il était vrai que Tibus ne faisait pas attention à ça. Serena était totalement hors d’elle pour le coup, presque prête à l’égorger de ses mains s’il disait encore un truc de travers.

– Je suis désolé … Je …

Le garçon se laissa glisser contre le mur et s’assoit finalement sur le sol froid du couloir. Il est simplement paumé.

– J’m’y attendais pas et … Je suis qu’un con, je le sais bien. Mais j’avais l’impression d’avoir le contrôle sur ma vie et là, c’est comme si j’contrôlais plus rien, comme si ma vie était déjà toute tracée avant même que j’la vive.

Tente d’expliquer le jeune homme. Il était redescendu en pression, et essayait de s’expliquer calmement.

– J’suis comment dans le futur ?


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Jeu 9 Mar - 0:35
Serena se sent mal, elle n’en peut plus, la colère prend le dessus, encore une fois. C’est souvent le cas, trop souvent le cas, depuis qu’elle a mis les pieds en 1977 mais à sa décharge, il faut dire que les mensonges de ses parents ont de quoi l’agacer, la rendre triste, la rendre malheureuse. Elle se sent trahie, elle se sent… incroyablement mal. Parce que ses parents ne l’aiment pas, ou veulent la sauter, parce que ses parents ne la connaissent pas, parce qu’ils sont bien différents des parents que la jeune femme a connu par le passé. Elle voudrait qu’ils soient toujours ses parents, toujours tels qu’elle les a connu. Mais leur passé est un tissu de mensonges, ils se sont bien foutus de sa gueule tout les deux avec leur idée de respecter sa virginité et tout le baratin, ils en sont le pire exemple qui soit, l’une à s’être donné à un coureur de jupon, le second d’être ce fameux coureur de jupons. Certes au bout du compte ce qui importe c’est qu’ils soient ensemble diraient certains, mais ce n’est absolument pas l’avis de la jeune femme, elle n’est pas d’accord. Ce qui compte c’est d’être droit dans ses bottes et de ne pas effrontément mentir à son enfant. Charlotte aussi les a couvert, mais Charlotte c’est différent. La jeune femme considère que sa marraine a probablement été obligée de ne rien dire sur l’adolescence de Tibus. Ce n’est pas de la faute de cette dernière et lui, lui il avait pour mission, pour devoir, d’assumer ses erreurs.

«- Tu va peut-être pas me tuer de tes propres mains mais figure toi que ce que tu dis a exactement le même effet !» répond sèchement la jeune femme.

Son paternel ne s’en rappelle pas mais les mots ont un impact et la sorcière face à lui en souffre. Elle souffre de l’entendre la draguer depuis des semaines autant qu’elle souffre, dans l’immédiat, d’entendre son propre père dire qu’il ne veut pas d’enfant. Ce n’est pas facile à entendre, quand on est l’enfant en question. Alors certes il ne le fait pas exprès et ça lui tombe dessus d’un coup mais à bien y penser, la sorcière n’a pas choisit elle non plus d’être la fille du sorcier. C’est arrivé, c’est tout, c’est comme ça, c’est la vie comme on dit.

«- J’étais au courant de la connerie ? Pardon mais non. Je suis arrivé ici et le sacro saint papa «pas touche à ma fille» était devenu un espèce de gros pervers. Tu crois que j’ai eut le temps de me faire à l’idée que mon papa était loin d’être le garçon sage et calme qu’il a prétendu être ? Que maman prétendait qu’il était ? Pardon mais j’ai été exactement comme toi. A ceci près que t’as de la chance toi, aucun gros porc ne te poursuit !» répond la blonde comme son père continu de se plaindre. De quoi, franchement ? C’est bien elle qui devrait se plaindre le plus, au vu de sa situation.

Elle soupire en le regardant comme le sorcier parle de ne plus avoir le contrôle sur sa vie. Quand-même, il ne perd pas le contrôle d’un coup juste parce qu’il sait qu’il va avoir une enfant, non ? La sorcière l’observe alors qu’elle s’est laissé tombé contre le mur.

«Ben tu étais beaucoup moins con dans mes souvenirs. Un peu papa poule si tu vois ce que je veux dire.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Jeu 9 Mar - 19:04

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

C’est une trop grosse nouvelle à encaisser pour le gamin de dix-sept ans. Car tout vient de là, au final. Il n’est qu’un adolescent, un gamin, totalement immature, et il en a pleinement conscience. A cet âge, à ce moment de sa vie, il ne s’attendait pas à se prendre une claque dans la gueule comme ça. Il ne pensait pas qu’on pourrait lui annoncer qu’il avait un gosse. Parce que c’était totalement fou, impossible et irréaliste. Sa réaction ne s’était pas faite attendre, et le moins que l’on puisse dire était qu’il avait plutôt mal réagi. Il avait du mal à accepter que la Gryffondor soit son enfant, soit de lui. Elle avait pratiquement son âge, et surtout il avait essayé de la draguer pendant un bon moment. Il se l’était imaginé à poil dans son lit en train de lui faire des choses très peu catholiques. Il se sentait en quelque sorte un peu trahie également, de ne pas avoir été mis au courant de cette situation plus tôt. Pourquoi donc tout le monde avait gardé le silence, pourquoi les laisser agir de la sorte sans tout leur avouer. Bien sûr que si Tibus avait été au courant depuis le début, il n’aurait pas eu le même comportement. Bon il aurait toujours été aussi choqué d’apprendre que dans son futur il aurait un enfant avec Télia, mais au moins il n’aurait pas essayé de la choper, et ne se serait pas fait des petits fantasmes pornographiques dans sa tête.

La colère avait pris le dessus sur la raison, et il avait commencé par s’en prendre à la demoiselle. Parce qu’elle devenait, par sa simple présence, l’objet de sa colère. C’était elle le problème sur le coup ici. Elle n’aurait jamais dû être ici, le rencontrer. Pourquoi était-elle remontée dans son époque. Tibus avait du mal à réaliser, et même imaginer sa vie. Il ne savait pas ce que demain serait fait pour lui alors avoir son futur lointain devant ses yeux était très déstabilisant. A cause de cela, il parlait trop vite, prononcé des mots un peu trop fort, qui pouvait blesser son interlocutrice. Il n’en avait pas réellement conscience mais les mots avaient beaucoup de pouvoir. Il ne voulait pas la tuer de ses mains, elle dérivait totalement, mais de son point de vue ses paroles avaient simplement le même effet. Il ne s’en rendait même pas compte.

– Je ne voulais pas dire ça … J’arrive pas à imaginer que mon futur est déjà tout tracé alors que j’ai que dix-sept balais.

Finit-il par avouer. Car cela avait un côté effrayant pour lui, de savoir que ses actions étaient déjà définies alors qu’il ne les avait même pas encore vécus. Se prendre le destin en pleine gueule était difficile à vivre. Il ne comprend pas tout, et parle même un peu trop vite sans même réfléchir. Il l’accuse aussi parce qu’elle était au courant de toutes ses conneries quand elle était arrivée. Pourquoi n’avait-elle rien dit, rien fait ? La jeune femme, est tout comme Tibus, sur les nerfs. Et elle s’en prend à lui en retour, comme lui s’en est pris à elle. Pour elle toute sa vie avait été visiblement un grand mensonge, tout le monde n’avait fait que lui raconter des histoires, et elle était tombé de haut en apprenant la vérité en arrivant dans un monde où ses parents n’étaient que des adolescents.

– Je suis désolé que tu t’ais faites pleins d’idées sur ce que j’étais mais je ne contrôle rien. Et oui c’est ça que je suis. Un mec qui aime les belles nanas et qui va voir à droite à gauche. C’est à ton père de ta génération que tu dois reprocher ça, pas à moi.

Parce que lui finalement n’avait encore rien vécu de tout ça. Il n’avait pas encore eu de filles, il n’avait pas encore eu l’occasion de l’élever et de décider ce qu’il allait faire, ce qu’il allait dire. Mais après tout, ce n’était pas con comme raisonnement. S’il avait une gamine, il ne voudrait surement pas qu’elle sache comme il était quand il était jeune. Et comme il savait comment pensait les garçons, chercherait surement à l’éloigner de ce genre de phénomène. Comment il était avant ? C’était aussi une question qu’il se posait. Il était moins con apparemment, et papa poule aussi.

– Moins con, c’est pas compliqué j’imagine. Genre délire je te fais des tresses et je t’emmène à la fête foraine ?


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Dim 19 Mar - 22:22
La jeune femme soupire. d'accord en soit ce n'est probablement pas facile d'être à la place de son père mais si cela peut rassurer ce dernier, être à la place de la jolie Serena n'est pas forcément plus enviable. Après tout elle est coincée dans le passé et ses parents, qui ne devaient pas apprendre qui elle est, savent désormais qu'ils sont ses parents, qu'ils vont avoir une fille et que cette fille ils la fréquentent déjà puisque physiquement, alors même qu'elle ne va naître que dans quelques année. Elle est d'accord que ce n'est pas simple pour le sorcier mais pour la jeune femme ça ne l'est pas non plus, c'est tout et il ne le prend pas en compte. Il ne s'est pas soucié de savoir si les mots qu'il a dit allaient troubler ou faire du mal à son enfant, il n'en a eut cure et elle le lui reproche, elle le lui reproche parce qu'elle aurait voulu... autre chose que ce genre de réaction paniquée qu'il lui a offerte.

"- Ouai bah moi tu vois je n'imaginais pas vraiment que mon papa était le genre coureur de jupon et ce n'était pas plus facile à encaisser. Comme quoi en fin de compte la vie a toujours des surprises pour nous tu vois papa ?" répond la jeune femme avec une pointe d'effronterie comme elle converse avec son paternel.

La jeune femme soupire quand le sorcier déclare qu'elle doit faire les reproches à son père dans son époque et non à un adolescent de 17 ans. Oui en théorie c'est ce qu'elle devrait faire et la jeune femme en a bien conscience mais malheureusement il se trouve que son papa de 37 ans n'est pas là, en ce moment, qu'elle ne sait pas où il est. Il est probablement quelque part en 1998, à se demander où est sa fille, à la pleurer peut-être alors qu'elle n'a aucune idée de ce que la vie a donné après leur départ. Le seigneur des ténèbres a probablement vaincut, sans Harry Potter pour s'opposer à lui, non ? Elle ne sait même pas si son père dans son époque est encore vivant, même s'il n'occupe pas un emploi à risque. Il en faut peu, des fois, pour attirer sur sa maison l'attention du seigneur des ténèbres. On ne sait jamais. Serena a apprit avec le temps que ce ne sont pas toujours ceux qui le méritent qui payent les pots cassés malheureusement.

"- L'ennuie c'est que comme tu peut le voir pour le moment je suis ici avec toi et pas dans ma génération avec ton toi de quelques années plus vieux. Pour le moment je suis ici avec toi et je ne sais pas quand ni comment je vais pouvoir faire pour rentrer chez moi. Il se trouve que je ne suis pas seule pour décider de cela. Alors j'attend, j'attends patiemment de retrouver ma maison, et le monde que j'ai quitté, je ne sais même pas dans quel état est le 1998 que j'ai laissé derrière moi et... ça m'inquiète." répond la jeune femme avec sérieux.

Elle soupire, comme son père commence à lui poser des questions sur l'homme qu'il va être mais elle aurait dût s'y attendre. En attendant pour qu'il en arrive à l'idée de la fête foraine, il faut encore que la sorcière vive et pour cela il n'y a pas trente-six solutions : il faut que le sorcier laisse vivre sa relation avec Télia pour qu'ils puissent concevoir ce bébé.

"- Genre oui, sauf que les tresses c'est plutôt le job de maman. En général toi tu me fait faire des bêtises à la fête foraine, enfin quand j'étais jeune quoi. Puis après les jeux à la fête foraine sont devenus des entrainements à ne pas écouter les garçons, c'est beaucoup moins amusant et bien plus sérieux."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Mer 5 Avr - 0:54

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

Mon dieu que c’était compliqué cette situation. Avoir dix-sept ans et se retrouver avec sa gamine venue du futur en face de soi. Tibus n’était pas préparé à vivre une telle situation dans sa vie. Personne ne pouvait s’y préparer en même temps. Il avait pris son futur comme un frisbee dans la gueule et avait réellement du mal à s’en remettre. Ce n’était pas forcément contre Serena. Que ce soit elle ou une autre, ça aurait sans doute été la même réaction pour le jeune homme. Mais là, devant lui, se tenait une indication sur ce que serait sa vie. Apparemment il allait finir avec Télia, et lui ferait même un enfant. Et si l’on considérait l’âge de la Gryffondor, ce n’était pas dans si longtemps que tout cela allait se passer, et c’était surement cela qui lui faisait si peur. Il ne lui restait pas beaucoup de temps. Il ne se sentait tellement pas prêt à être père et encore moins à l’assumer maintenant. La surprise, le choc l’empêchait de contrôler ses propres paroles au risque de réellement être méchant envers Serena, qui finalement n’avait rien demandé. Ce n’était pas de sa faute si elle était sa fille, encore moins si elle était revenue dans le passé et s’était retrouvé avec ses propres parents. Tibus n’avait pas réellement d’indication sur ce qu’il avait fait dans le futur, mais il imaginait bien qu’il avait dû changé un minimum. Il n’était pas sûr d’apprécier s’il était lui-même remonté dans le temps quand ses parents étaient à l’école. C’était chaud. D’un côté on était curieux, mais de l’autre on n’avait pas forcément envie de voir les conneries de nos parents.

Serena n’avait pas eu trop le choix pour le coup, elle avait du supporter son père hyper lourd pendant des mois. S’il avait su qui elle était, il ne l’aurait surement pas dragué, et il n’aurait pas essayé de la mettre dans son lit à chaque fois qu’il la croisait. En réalité, il l’aurait surement évité, pour qu’elle en sache le moins possible sur sa vie. Bon après, elle aurait forcément été au courant de choses, la réputation du Poufsouffle était connue dans toute l’école.

– Arrête de m’appeler papa s’teup … Ouais je suis un coureur de jupons, c’est ma vie et j’aime ça, désolé de te décevoir et de détruire toutes tes petites illusions à mon sujet.

Répondit le jeune homme. Il avait du mal à se situer entre l’ironie, les attaques personnels, et la gentillesse. Il ne savait pas quelle attitude adopter. Parce qu’il ne pouvait pas agir en père, il n’en était pas un au fond de lui. Il se demandait quand même comment il était à ce moment précis dans son époque. Que se passait-il pour son lui vieux, est-ce qu’il continuait sa vie tranquillement ? Qu’est-ce qu’il pensait de sa vie, repensait-il à ce qu’il était à Poudlard ? Tellement de questions et au final si peu de réponses. Parce qu’il avait peur de poser les questions, il n’était pas sûr d’avoir envie de savoir comment il avait tourné.

Mais il lui pose quand même quelques questions, rien de sérieux, pour savoir quel genre de mec il est dans son présent à elle. Il n’arrive pas à s’imaginer père. Apparemment il la faisait rire et lui faisait faire des bêtises à la fête foraine quand elle était jeune. Mais maintenant il était beaucoup plus sérieux à lui donner des leçons sur les garçons.

– Trop hypocrite.

Balança-t-il en rigolant, en s’imaginant lui-même faire la leçon sur les coureurs de jupons alors qu’il était le pire de tous actuellement. Comme quoi on pouvait bien changer en plusieurs décennies, c’était grave quand même.

– Ecoute les garçons, vis, amuse-toi, et fous toi des conséquences, le plus important c’est de kiffer en vrai. Bon je suis pas encore ton père là, mais c’est mon premier conseil en tant que tel.

Répondit-il avec un petit sourire, pour essayer de dédramatiser la conversation avec la jeune femme. Il en avait marre de cette ambiance tendue.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffindor J'ai posté : 155 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 57 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Gryffondor ♣️ 16 ans ♣️ Sixième année ♣️ Neutre ♣️ Bisexuelle ♣️ Serena aime faire la fête et jouer au quidditch ♣️ Elle est gardienne ♣️ Fille de Tibus et Telia ♣️ Filleule de Charlotte et Caleb ♣️ Veut devenir professeur de DCFM ♣️ Déteste les mangemorts ♣️ A fait parti de l'AD ♣️ A le goût de la fête ♣️ Vierge ♣️ Croit à l'amour pur, mais découvre que son père lui a bien menti...


MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Lun 17 Avr - 1:11
Elle soupire. Oui bon, elle abuse peut-être un peu du papa, c’est vrai, tant pour le taquiner que parce que cela lui a manqué de ne pas pouvoir le dire pendant des semaines, des mois. Dans la vie, les Tagel ont leur petit caractère mais ils sont proches les uns des autres, elle est proche de ses parents. Elle plaisante avec son père amateur de fêtes et de blagues, elle fait du shopping avec sa maman, parce que c’est capable de soigner tout les problèmes. Elle n’a pas l’habitude de ne pas les voir. Elle rentre aux vacances pour être avec eux. Ils sont soudés, en sommes. Et là… là elle n’a pas put les appeler ni papa ni maman, elle a même été contrainte de leur faire la gueule, de ne pas trop leur parler. Parce qu’elle en a saoulé une, en existant simplement et que l’autre voulait se la faire ; Charmant tableau familial de la décadence. Ils ne savaient pas que c’était leur fille et ne pas leur dire avait été compliqué. Les voir évoluer si différemment des adultes qu’elle a connu avait été horrible également. Elle ne l’avait pas vraiment supporter et son caractère très Tagel avait prit le dessus quelques fois, surtout face à son père. Ado rebelle ? Non. Adolescente en colère ? Certainement. Mais comment ne pas l’être quand on découvre en même temps trop de mensonges, si gros ? Des foutages de gueule de cette envergure ?

«- J’arrête. Mais ça me manquait de ne pas le dire et ne t’en fais pas, Telia va avoir sa cure de maman un peu plus tard, quand je la verrais. Mais tu sais qu’à cause de toi, ma propre mère m’a détesté ? Parce que je détournais ton attention sur moi, quand elle voudrait être ton centre du monde ? Je voudrai qu’elle le soit. Je voudrai qu’elle le soit à nouveau parce que je vous ai connu comme ça et tu sais…. Si vous ne… si vous ne vous remettez pas ensemble je… je n’existerais jamais ! Poud, plus de Serena Tagel.» explique la jeune femme.

Elle cherche ses mots. Elle a besoin de lui expliciter la nécessité de vivre son histoire d’amour avec la jolie brune. Sinon ils n’auront pas d’enfant. Sinon, ce sera comme s’ils l’avaient tués. C’est un peu ça. Ils ne l’auront pas tués mais jamais conçu. En soit, la fille qu’ils connaissent sera amenée à disparaître, à n’avoir jamais été. C’est pire que mourir, en fin de compte. Qui peut se résoudre à n’avoir jamais été ? Personne, personne ne veut totalement disparaître et sans laisser de traces.

Elle soupire, comme il lui dit de vivre et de profiter des garçons, parce que ce n’est pas naturel pour elle, c’est même loin de l’être. On ne lui a jamais dit cela, on l’a toujours mise en garde contre tout le monde bien au contraire. Et Serena n’arrive pas à se sortir de la tête l’air grave et sérieux de Tibus, un peu plus vieux, quand il lui disait très joliment de faire attention à sa petite fleur, après laquelle courent les garçons.

«- Mouai. Ben ça donnait pas trop envie, le tableau que tu m’en faisais quand tu étais plus vieux. Enfin tu vois ce que je veux dire. Et après t’avoir vu comme ça, ça passe l’envie crois-moi. » répond la jeune femme. «Et puis, tu sais… je continue de penser que je n’ai pas besoin de le faire pour m’amuser, je peut m’éclater autrement. Et… enfin bon, vous avez tous vingt ans de plus que moi mine de rien... » fait remarquer la jeune femme en se grattant la tête. Même si on ne le dirait pas, la blonde pense toujours à ça. Puis son père, comme Cab d'ailleurs, sont hors concours, c'est clair et net.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 415 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1513 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  Jeu 20 Avr - 15:33

MOI JE SUIS PAS UN PAPA LES GARS.

- Serena — Tibus -


Il arrive un jour où tu te rends réellement compte de toutes les conneries que tu as faites. Et a ce moment, tu espère juste être dans un terrible cauchemar.

En se levant ce matin, Tibus s’était attendu à tout sauf à ça. Jamais il n’aurait pu penser que Dumbledore allait leur faire une annonce officielle pour lui dire que certaines personnes de l’école venaient du futur. C’était tout simplement inimaginable. Et pourtant c’était bien ce qui s’était passé au final. Il y avait eu un retour dans le temps. Quel choc d’apprendre une nouvelle aussi grande. Mais le pire était la suite lorsqu’il comprit qu’il avait une fille qui venait du futur elle aussi, et que cette fille était Serena, une Gryffondor sexy qu’il avait dragué pendant des mois et des mois. Dégoûté, surpris, perdu, Tibus ne sait pas réellement comment exprimer ce qu’il ressent à ce moment précis. Evidemment comme toujours, il n’a pas de réaction espéré ou mesuré. Et Serena doit sans doute être une fois de plus déçu de son père. Mais c’était dur à avaler pour lui. Il se retrouvait face à elle, à lui parler, à se rendre compte qu’elle existait vraiment. Dans quelques années il aurait un enfant. Etre confronté à son futur lorsque l’on a seulement dix-sept ans n’était pas non plus une chose aisée.

Serena était énervé contre lui, et cela pouvait se comprendre. Après tout, c’était elle l’enfant qui avait été trompé pendant des années avec des beaux discours. Elle avait été déçue de découvrir qui était son père lorsqu’il était lui-même adolescent. Elle criait sur Tibus parce qu’elle n’avait personne sur qui crier. Mais après tout, ce gamin n’y était encore pour rien, il n’avait pas encore pris de décision, pas été père, n’avait pas réfléchi à des méthodes d’éducation. Lui était juste confus, et en même temps gêné qu’elle n’arrête pas de l’appeler papa. Il voulait qu’elle arrête, qu’elle le laisse respirer au moins un instant. Elle lui annonça qu’elle allait arrêter, mais lui expliqua quand même que ça lui manquait de ne pas le dire. Elle lui confia qu’elle ferait la même chose à Télia, quand elle la verrait. Elle lui apprit d’ailleurs que Télia la détestait à cause de lui. Encore une fois ce sujet. Ils avaient déjà parlé de la Serdaigle ensemble, mais pour le coup, aujourd’hui cela semblait beaucoup plus lourd de conséquences.

– Ca m’étonne pas, elle peut pas voir les meufs que je kiff bien. Je … Tu sais, je peux rien te promettre. Télia et moi, ça a toujours été ultra compliqué. Je sais même pas comment dans ton monde on a réussi à s’entendre plus de cinq minutes pour faire un gosse.

Annonça-t-il. Il était vrai que c’était une question qu’il se posait maintenant. En voyant la relation qu’il avait avec Télia en ce moment, il était assez compliqué de s’imaginer une entente assez bonne pour faire un enfant. Surtout que Serena était quand même grande, ce qui faisait qu’ils seraient l’avoir dans 4 ans. Mais maintenant qu’il sait que Serena est sa fille, tout devient un peu compliqué pour lui. Bien sûr, il n’avait pas envie de croire que sa vie était totalement régie par son futur, mais d’un autre côté, s’il allait contre ce futur établi, la jeune femme devant lui allait tout simplement disparaître.

Apparemment il avait été très protecteur avec elle, et lui avait dit dans le futur de se méfier de tous les garçons. Quel hypocrite il avait pu être surtout quand on voyait ce qu’il était en ce moment-même : un terrible coureur de jupon. Il essaie de rattraper ses anciennes paroles en lui annonçant qu’elle devait simplement vivre et profiter. Mais apparemment il lui avait drôlement passé l’envie. Tibus sourit en entendant les paroles de la Gryffondor.

– Non mais moi je suis quand même grave dans l’extrême. Il y a des mecs un peu moins pire que moi j’pense.

Lança le jeune homme en rigolant, essayant peut-être de trouver un exemple concret à donner à la jeune fille.

– En vrai, on est des ieuv pour toi ? Tain’ chaud. Quoi que je suis très frais, non ? Au pire tu t’en fous Serena, tu feras quelque chose avec un mec quand t’en auras envie. Laisse toi vivre, sans te prendre la tête pour ça.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Tibus ♠ Hello, Dad !  
Revenir en haut Aller en bas
 
Tibus ♠ Hello, Dad !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Discussion autour de Final Fantasy + Sondage !
» Tibus [HOT] ♥ Fais ce que tu veux, comme tu veux, quand tu veux, mais ne fais rien de ce que tu veux au détriment d’un autre.
» Tibus ♠ Oh non, pas toi papa !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des histoires parallèles-
Sauter vers: