AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 194 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 17 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Jeu 16 Fév - 20:22

Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

- Allison Carter — libre -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


La jeune femme se promenait dans les couloirs, bien décidé à retourner dans sa salle commune. En effet, elle avait oublié l’un de ses cahiers. Chose étrange puisqu’en général, elle pensait à tout, et avait une excellente mémoire. Il faut croire que le boucan dans sa salle commune ce matin l’avait rendu distraite. Elle allait à toute allure, puisqu’elle ne voulait pas être en retard pour retrouver sa super copine : Capu. Celle-ci devait déjà l’attendre et n’allait surement pas comprendre ce qui était en train d’arriver à sa meilleure amie pour la vie. La demoiselle arriva donc dans sa tour, et devant la porte de la salle commune, elle fut confrontée comme tous les jours à la fameuse énigme. Et oui les érudits devaient absolument répondre juste pour se voir accepter l’accès. En même temps, ils ne faisaient pas partis de la maison de l’intelligence pour rien. Ainsi l’aigle commença à débiter : « L’accepter reviens à tout refuser. Le refuser revient à tout accepter. Qui suis-je ? ». La demoiselle prit le temps de réfléchir un instant. Parce que si elle se trompait, elle serait obligé d’attendre qu’un autre aigle se pointe pour entrer, et elle n’avait juste pas le temps.

– Le doute.

Répondit la demoiselle sûre d’elle. Et elle avait eu raison. Elle put par la suite pénétrer dans la salle commune et se dirigea en courant vers son dortoir. Elle attrapa son cahier et le déposa dans son sac. Enfin rassuré, et prête, elle pouvait désormais quitter la salle commune et partir rejoindre Capu. Au moins une chose en moins à penser, et cela faisait du bien. Elle descendit donc les escaliers, tranquillement, toute guillerette. Elle n’avait pas cours pour le moment, et comme elle était totalement à jour dans ses devoirs, elle pouvait se prélasser, s’amuser, voir ses amis. Elle avait totalement le choix. En plus de cela, ça faisait un moment que Mathéo n’était pas venue l’embêter pour qu’elle fasse ses devoirs, donc tout était vraiment au beau fixe dans sa vie.

Elle avançait dans les couloirs, bien décidé à trouver sa copine quand elle vit Caleb de loin. Oh mon dieu, un immense sourire apparut instantanément sur ses lèvres. C’était son amour, son chéri, le plus beau. Elle pouvait passer des heures à l’observer dans l’ombre, elle ne s’en laissait vraiment jamais. C’était comme observer une œuvre d’art. Mais il était une œuvre d’art vivante, alors c’était encore mieux. Si le paradis existait, il y avait forcément des milliers de garçons comme lui là-haut. Princesse Alli …

– CAB OH MY GODNESS CAAAAAAAAAAAAAAAAB.

S’époumona-t-elle. Mais il était bien trop loin pour l’entendre, et surtout bien trop occupé avec quelqu’un d’autre.

– Pouh, j’aurais pas aimé !

Balança un Septième année qui passait par-là, et qui se foutait très clairement de la gueule d’Alli par la même occasion. Vexé la jeune femme releva la tête, et continua son chemin. Non mais vraiment, les garçons étaient tous les mêmes. Tous si stupides, et si immatures. Il n’y avait vraiment que Caleb qui sortait du lot. Et les autres devraient quand même s’en inspirés au lieu de rester dans leur attitude de gamin immature inintéressant. Elle croisa un peu plus loin un groupe de filles de Serdaigle qui marchaient dans le sens inverse d’elle, en pouffant.

– Cravates.

Leur lança Allison, en agitant sa baguette dans leur direction avec sévérité. Lesdites cravates bleues et bronzes se renouèrent aussitôt, provoquant des exclamations indignées et des regards assassins destinés à leur préfète.

La jeune femme marcha à toute allure pour éviter de se faire lyncher publiquement par cette bande de filles. Elle ne voulait pas courir le risque étant donné qu’elle était toute seule contre un groupe. Elle arriva très vite au deuxième étage et retrouva sa meilleure amie. Elle lui sauta dans les bras et les deux jeunes femmes commencèrent à discuter de tout et de rien, à critiquer bon nombre de personnes. Elles s’étaient assises en plein milieu du couloir, entourés de petites feuilles, de stylos pailletés et avec un air vraiment concentré. Au bout d’un moment, au moins une demi-heure, Allison semblait très fière d’elle. Elle se releva, attrapa un tas de bout de feuille, et serra une nouvelle fois sa meilleure amie dans les bras en lui murmurant quelques mots à l’oreille. Elle semblait prête. Et elle partit de son côté, tandis que Capu était parti en courant vers les escaliers. Qu’est-ce que les deux jeunes femmes avaient bien pu manigancer. Finalement, Alli arrêta la première fille qu’elle trouva sur son passage, et sans même faire attention à qui elle était, elle lui fila son petit flyer qu’elle avait dans la main, sur lequel était écrit :

« Jaylin Adams … Télia Dubois … Ayla Abbot … Daisy McDonald … Ces noms vous paraissent inoffensifs ? Et pourtant, à elles quatre, elles ont conquis les cœurs de pratiquement tous les mecs potables de l’école. Si vous êtes contre cette politique du Didact de l’amour, contactez rapidement Allison ou Capu, et rejoignez-vous aussi le comité de défense des cœurs sorciers de Poudlard. »

Et voilà ce que les deux jeunes femmes avaient donc fait pendant presque une heure, un papier pour alerter tout Poudlard des filles qui prenaient tous les mecs mignons. Parce que ce n’était pas juste que des filles comme Alli soient mis sur le carreau parce qu’elles n’ouvraient pas les cuisses aussi facilement. Les filles effacées devaient se rebeller, en faisant partie du comité. Ensemble, et en se serrant les coudes, elles pourront vaincre les princesses de Poudlard.

*Tu es une grande malade.*


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 133 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 333

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Ven 17 Fév - 18:22
Luna était dans les couloirs de l’école à marcher sans avoir de but, tenant dans ses bras un livre pour le prochain cours qu’elle aurait. Elle ne faisait pas attention ou elle allait est se retrouva rapidement devant la grande salle. Elle avait tournée en rond depuis le petit-déjeuner. Elle décida de monter par les grands escaliers et voir ou ses pas la mènerais.




Au bout d’une heure de marche à vagabonder là ou ses petits pieds la mènerait elle se retrouva de nouveau devant les grands escaliers. Décidément, aujourd’hui Luna devait se trouver vers ses couloirs pour qu’elle se retrouve à chaque fois ici qu’importe les différents chemins qu’elle prenait.  C’est à ce moment qu’elle entendit un sort être lancé :




– Cravates.




Elle releva la tête un peu intriguée et se dirigea vers les bruits de pas. Tout ce qu’elle vit été un groupe d’élève rouspéter contre la préfète des Serdaigle. Luna ne s’en formalisa pas et continua à marcher sans bute. Elle retrouva sur le chemin l’une de ses chaussures qu’elle avait perdus la semaine dernière. Elle eut seulement le temps de ranger sa chaussure dans son sac qu’elle vit une jeune fille arrivée devant elle et lui tendre un flyer. Elle le prit et lut ledit flyer :




« Jaylin Adams … Télia Dubois … Ayla Abbot … Daisy McDonald … Ces noms vous paraissent inoffensifs ? Et pourtant, à elles quatre, elles ont conquis les cœurs de pratiquement tous les mecs potables de l’école. Si vous êtes contre cette politique du Didact de l’amour, contactez rapidement Allison ou Capu, et rejoignez-vous aussi le comité de défense des cœurs sorciers de Poudlard. »




Luna assez intriguer par les propos écrit essaya de rattraper la jeune fille qui lui avait donner le flyer assez rapidement et du presque courir pour la rattraper. Elle attrapa la hanse de son sac et l’interpela poliment :




-Excuse-moi, pour se joindre à toi et ton amie, y a-t-il un lieu ?




Luna avait une voix un peu haut percher en lui demandant cela. Et elle portait aujourd’hui son collier fait avec des capsules de Bièraubeurre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 194 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 17 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Ven 17 Fév - 19:05

Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

- Allison Carter — libre -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Bon Allison était réellement en forme aujourd’hui. Elle avait la patate, et était extrêmement active. Non elle n’avait pas de temps à perdre. A la vitesse de l’éclair elle était remontée dans sa salle commune pour récupérer son cahier à strass et à paillettes. Et oui on était une princesse ou on ne l’était pas. Allison était une vraie fifille. Oui le genre qui voulait toujours être jolie, qui avait du mal à supporter les pantalons, et qui avait la plupart du temps un jolie petit nœud dans les cheveux. Petite fille parfaite qui obéissait aux règles, voilà comme on la voyait, comme la plupart des adultes la voyait. Ses camarades la voyaient plutôt comme la relou qui les emmerde à ne pas vouloir les laisser vivre leur vie d’adolescent. Mais aujourd’hui, la demoiselle ne pouvait pas réellement jeter une pierre à ceux qui faisaient quelques entorses au règlement. Elle était bien partie pour en faire une aussi. Mais pour cela, elle devait tout d’abord retrouver sa bestah sistah forever : Capu. Mon dieu qu’est-ce qu’elle l’aimait cette fille. A LA FOLIE. Elles avaient toujours été les meilleures amies du monde. Bon ça leur été arrivé une seule fois de vraiment se fâcher. C’était en troisième ou quatrième année, parce qu’elles étaient toutes les deux en kiff sur le même mec. Elles s’étaient fait la gueule pendant un bon moment en plus, avant de se rendre compte que ce mec était gay. Et oui partir de là, elles n’avaient plus besoin de se faire la tête. Comme quoi on pouvait réellement être stupide quand on avait une douzaine d’année. Mais maintenant tout roulait comme sur des roulettes entre les deux pipelettes.

Elles s’étaient d’ailleurs installés dans l’un des couloirs de Poudlard. Par terre. Bon si Allison avait croisé d’autres élèves comme ça, elle les aurait surement réprimandés mais là comme c’était elle et sa Capu, elle n’allait évidemment rien dire. Surtout qu’elle avait besoin de sa meilleure amie pour finir ses flyers. Car Allison avait eu l’idée du siècle dans la nuit. Elle voulait prendre son destin en main, et pour cela, rien de mieux que de continuer ses plans de séduction et de sabotage. Pour le premier, elle y travaillait en essayant d’avoir de temps en temps des moments en tête à tête avec le demi-dieu de Poudlard : Caleb. Mais pour le deuxième, elle n’avait pour l’instant rien fait de concret. Et elle devait sérieusement penser à se bouger les fesses pour le coup. Et BIM BAM BOUM. Elle avait pensé à créer des flyers pour inviter plus de gens dans sa cause. Après tout, plus ils seraient nombreux, plus ça sera facile d’anéantir sa rivale.

*MISSION EXPULSAGE DE BRUNE ECERVELE.*

Rien ne ferait plus plaisir à la demoiselle que de rayer la SerdyPouf du paysage. Et voilà pourquoi elle faisait des flyers. Bien sûr, elle voulait toucher un maximum de monde, et avait donc ajouté plusieurs noms à sa liste. Toutes les filles devaient se mobiliser pour que les beaux-gosses ne disparaissent pas entre les mains des filles faciles. C’était absolument hors de question. Surtout Caleb. Oui parce qu’en réalité, elle n’en avait rien à foutre des autres. Que Télia se tape Tibus, ou qu’Ayla sorte avec Mathéo Collins, c’était bien le cadet de ses soucis. Son plus gros problème c’était cette peste de Jaylin qui se croyait réellement tout permis simplement parce qu’elle n’était pas trop degueulasse et parce qu’elle plaisait aux gens. Alli allait réussir à la virer.

Une fois ses flyers terminés, il était temps d’aller les distribuer. Parce que si Allison et Capu étaient les seuls dans le comité de protection des cœurs sorciers, elles allaient vite en faire le tour. Elles avaient besoin de recrues. Et c’était donc là que tout commençait. La jeune femme se leva en trombe, et arrêta la première fille qu’elle croisa. C’était Luna qu’elle s’appelait si ses souvenirs étaient exacts et elle était dans la même maison qu’elle. Elle faisait partie de ces gens qui était arrivés à Poudlard à cause d’une histoire d’école brulé. Elle était un peu étrange d’ailleurs. C’était le genre de fille pas très saine d’esprit en fait.

*Tu peux parler toi … T’es pas non plus la fille la plus normale de l’histoire de Poudlard. T’es peut-être même pire qu’elle.*

Luna était visiblement en train de lire attentivement le flyer que lui avait donné Allison. La préfète des Serdaigle attendait patiemment, espérant avoir une réaction de la part de sa camarade. D’ailleurs et finit par l’interpeller poliment pour lui demander s’il existait un lieu pour se joindre à elle et à son amie. Soudainement un sourire énorme apparut sur le visage d’Allison. Bon ce n’était peut-être pas la meilleure recrue, mais ça en était toujours une.

– YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES.

Laissa-t-elle échapper. C’était quand même une première victoire, et si Luna racontait à d’autres filles cette histoire de comité, elles auraient peut-être bientôt plein de nouveaux membres.

– Franchement nous on t’accueille les bras ouverts Loufoc… Luna. Mais par contre, si tu veux faire partie de la bande, il va falloir que tu nous soutiennes tout le temps. Après tout, c’est bien ce que font les copines entre elles non ?

Lança la demoiselle avec un grand sourire. Elle connaissait un peu la demoiselle, et elle savait qu’elle était chelou et n’avait donc pas beaucoup d’ami. Alors forcément, Alli espérait qu’elle ne passerait pas à côté de l’occasion. Et si Alli pouvait s’en servir un peu pour ses intérêts, ça serait juste parfait.

– Ma chérie tu vas voir on va trop s’ECLATER. Par contre pour le lieu, on sait pas trop encore. On se retrouvera surement au trois balais ou au salon de thé. Ouais le salon de thé c’est beaucoup mieux, et c’est plus raffiné en plus.

*Foculand bonjour.*

Allison s’arrêta un instant. Elle était partie dans ses pensées, et s’imaginait déjà à quoi ses réunions de comités pourraient ressembler.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 133 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 333

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Dim 19 Fév - 19:03
Luna regarda la jeune fille, elle l'écoutais avec attention, hochant la tête en approuvant ce qu'elle débitait. Elle paraissait très heureuse de sa venus dans le "club". Elle enregistra toute les informations qu'elle dit. A la fin de sa tirade, Luna lui répondit :

- Il n'y a pas de problème. Veux-tu que je t'aide à distribuer tes flyers, si on n'est plus nombreuses à les distribués, il y aura alors beaucoup plus de monde qui vendra.

Luna était motivé vus l'entrain qu'avait la Serdaigle en face d'elle. Elle réfléchis quelques instants à sa proposition d'aller au salon de thé et ce n'était pas une mauvaises idées après tout. Les filles y serait plus à l'aise pour discuter tranquillement de leurs plans entre elles. Et puis c'était jolie et on pouvait y manger de bon gâteau et boire du thé de très bonne qualité. Luna n'y était aller qu'une seule fois et elle ne préférais pas ce souvenir de ce moment passer là-bas. Elle eut alors une nouvelle interrogation :

- Tu n'as pas mis de date pour la première réunion. Tu devrais peut-être en fixer une ou alors trouvé un moyen de communiquer avec les personnes voulant adhérer à ton groupe.

Luna voulait aider la Serdaigle car sa cause été juste à ses yeux, voir même noble. Elle lui sourit et décida de prendre quelques flyer de ses mains.
Luna ajouta :

- Tu as une cause noble.

 
Elle lui sourit. Luna était persuadé de ses dires et puis ça peut être amusant d'aider toutes ses jeunes filles en détresse d'amour. L'amour est un sujet important à ses yeux, qu'importe les sens que l'on peut y trouver, amour, amitié, fraternité. Tous son important. Elle se doit d'aider la Serdaigle! Entre camarde de maison c'est très important.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 194 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 17 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Dim 19 Fév - 20:43

Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

- Allison Carter — libre -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Allison était une jeune femme assez excentrique, exubérante et régissait toujours avec le cœur. Elle réagissait d’ailleurs un peu trop. Ses réactions étaient souvent exagérées. Mais après tout, elle était encore une adolescente qui se cherchait toujours, c’était donc plus ou moins normal d’avoir ce genre de comportement. Et comme toutes les filles de son âge, elle avait des ennemis. La sienne répondait au doux nom de Jaylin Adams. Cette fille avait débarqué à l’école de sorcellerie Poudlard en début d’année scolaire, à cause d’un problème de feu dans son école. Si Alli ne l’avait pas réellement remarqué à son arrivée. Elle l’avait vite prise en grippe, en se rendant compte qu’elle mettait son grappin sur l’amour de sa vie : Caleb. Avant elle, les filles défilaient, en général une différente à chaque soirée. Mais la SerdyPouf avait réussi l’exploit d’attraper le Don Juan dans ses filets et d’entamer une relation amoureuse avec lui. Alli avait été réellement en colère quand elle avait appris ça, et depuis voulait réellement faire vivre un enfer à sa rivale. Elle était quand même subtile et n’avait pas l’intention de l’attaquer de front. Elle n’était pas une Gryffondor. Aujourd’hui même si la Serdaigle et le Serpentard n’étaient plus en couple, elle continuait d’être un peu trop proche du garçon à son goût. Et Alli n’appréciait pas du tout. Après tout, c’était bien elle qui l’avait quitté alors pourquoi elle revenait les emmerder maintenant ? C’était à ne rien n’y comprendre.

Mais évidemment Allison avait plus d’un tour dans son sac. Elle avait déjà discuté longuement avec l’une de ses copines pour trouver des plans pour se venger de cette vipère. Elle en avait plusieurs en tête. Mais si elle voulait réellement que tout marche, elle avait besoin de soutien. Et elle allait le chercher parmi les autres cœurs brisés de l’école. Des filles assoiffées de vengeance ne pouvaient que s’entendre entre elles. Ainsi la demoiselle, avec l’aide de sa meilleure amie pour la vie : Capu, avait confectionné des flyers pour pouvoir informer les filles de l’ouverture du comité des cœurs brisés. Il fallait informer les gens. Et Allison avait commencé immédiatement sa propagande. Elle était d’ailleurs tombée directement sur une fille dans le couloir. Cette fille était Luna Lovegood. Elle venait de la même école que Jaylin. Pour être totalement sincère, Alli ne lui avait jamais réellement adressé la parole avant aujourd’hui. C’était une fille étrange, qui avait un style réellement particulier, pour ne pas dire horrible. Elle avait des réflexions tout aussi étranges. Non franchement, ce n’était réellement pas le style de personnes vers laquelle Alli avait l’habitude de se diriger. Et si elle n’avait pas eu ce flyer entre les mains, il était tout aussi possible qu’elle ne lui aurait jamais adressé la parole.

*MON DIEU QUELLE HORREUR CE COLLIER. C’EST UN VIOL A LA MODE.*

Mais comme elle avait vraiment besoin de personnes volontaires pour ce projet, elle n’allait surement pas dire non à un peu d’aide, même si c’était de la part d’une fille très étrange. En bonne hypocrite, Alli lui annonça qu’elle était vraiment super contente qu’elle soit intéressée par le projet. Elle voulait réellement la brosser dans le sens du poil pour que tout aille bien dans le meilleur du monde, et qu’elle finisse réellement par les soutenir. La Serdaigle lui proposa son aide pour distribuer les flyers. Alli réfléchit un instant. Elle n’avait pas tout à fait tort. Plus elles seraient nombreuses à en donner, plus elles allaient ne toucher de personnes. Elle lui fit donc un grand sourire, avant de lui tendre un petit paquet.

– Inutile de te préciser qu’il ne faut pas en donner aux filles qui sont sur la liste ?

Elle préférait quand même le dire au cas-où que la jeune femme fasse une gaffe. Ça serait quand même bête que ce genre de papier tombe entre les mains de la SerdyPouf. C’était bien la dernière chose qu’elle voulait. Allison avait réfléchit à un endroit pour le bon déroulement des réunions, et finalement le salon de thé à Pré-Au-Lard lui apparut comme la meilleure des idées, c’était un endroit classe et raffinée qui lui correspondait totalement. Et ce n’était pas là-bas qu’ils risquaient de tomber sur des écarteurs de cuisses en puissance comme Jaylin. Luna lui fit quand même remarquer qu’elle n’avait pas mis de date pour la première réunion. Elle lui conseilla d’en fixer une ou de trouver un moyen de communiquer avec les personnes qui veulent adhérer aux groupes.

– J’attends de savoir qui veut participer, et ensuite j’enverrais des hiboux pour les tenir informer de notre première réunion. Ne t’inquiète pas pour moi, je suis quelqu’un de très bien organisé.

Répondit la demoiselle avec un grand sourire. Oui tout était déjà bien prévu dans sa petite tête. Tout irait bien, elle avait seulement besoin que d’autres personnes veuillent aussi les rejoindre. Et ça, ce n’était pas encore gagné pour le coup. Luna lui annonça que sa cause était noble.

– Oui merci je sais.

Répondit-elle avec un grand sourire, fière d’elle. Elle regarda ensuite la demoiselle de bas en haut. Non franchement, il y avait quelque chose qui n’allait pas.

– On pourrait peut-être aller faire un tour à Pré-Au-Lard un jour, histoire de te relooker un peu.

Lança la jeune femme avec un grand sourire.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 133 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 333

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Dim 26 Fév - 12:27
Luna attendait une réponse de sa part et regardait la jeune fille sans vraiment la regarder. Elle était déjà en train de penser au cours de la journée et se disait qu'elle devait aller à la bibliothèque voir pour un devoir à rendre le lendemain. La Serdaigle lui précisa de ne pas en donner au personne ayant leurs noms dessus mais c'est qu'elle ne voyait pas trop qui elle était, Elle décida de ne pas lui en parler et de ne pas aller voir les Serdaigles avec le flyer. Ce serait bête de faire une erreur.


Luna écoutait à moitié ce que racontais son interlocutrice et se demandais comment donner les flyers, en présentant l’objectif ou juste les donner et passer à la personne suivante. Elle hésitait un peu. L’une était plus longue que l’autre et elle en distribuerait moins. Alors que la seconde serait efficace au niveau du nombre de personne toucher mais serait peut-être moins qualitatif donc les personnes jetteraient tout simplement le flyer. Luna su alors comment faire, elle devra aller voir les groupes d’élèves pour donner le flyer et expliquer le but de l’opération mener par la Préfète des Serdaigle.

Luna fut sorti de ses pensé par les dernières paroles de la Serdaigle. Elle voulait l’emmener faire un tour à Pré-au-Lard pour la relooker. Luna pencha la tête sur le côté et lui demanda parfaitement innocemment :

- Me relooker ? Il y a un problème avec mes vêtements ?


Luna ne voyait pas le problème, personne n’avait jamais rien dit sur ses vêtements. Pourquoi elle lui demandait cela ? Luna aimerait avoir les réponses à ces questions mais elle les aurait surement par la Serdaigle en lui demandant de vive voix. Luna se remit droite et elle lui demanda sans lui laisser le temps de répondre à ses premières interrogations :

- Quel est le problème avec mes vêtements, je ne comprends pas ta demande. Personne ne m’a jamais rien dit à propos de ma façon de m’habiller.

Luna ne paraissait pas en colère, juste curieuse de comprendre et elle attendit patiemment la réponse de la Préfète. « Vraiment bizarre comme proposition » Pensa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 194 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 17 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Dim 26 Fév - 21:38

Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

- Allison Carter — libre -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Allison était vraiment une jeune fille à part. Elle était vraiment une petite boule d’énergie, et encore plus aujourd’hui. Et oui la demoiselle avait mis en place sa mission sabotage, qui avait pour but de rayer Jaylin Adams du paysage. Cette fille était un réel poison pour sa future relation avec le plus beau garçon de Poudlard. En effet, à peine arriver ici, elle avait mis son grappin sur son prince charmant, et lui avait fait beaucoup d’ombre. Alli n’aimait réellement pas ça, et par principe elle était donc obligé de détester sa rivale. Et elle comptait bien tout faire pour la faire tomber. Elle n’allait surement reculer devant rien. Elle avait déjà plein de plans différents en tête pour nuire à la Serdaigle, mais aujourd’hui elle allait enfin en mettre un en place. En effet, avec sa meilleure amie, elle avait travaillé une bonne partie de la matinée sur des flyers. Et elles avaient bien avancés. Assez pour tout finir et pour pouvoir enfin commencer la distribution. La communication allait être très importante si Allison voulait réussir à convaincre des filles à rejoindre sa cause. Elle avait besoin du soutien de ses camarades pour faire tomber la diva. Alors pour se faire, elle avait rajouté d’autres noms à la liste. Quelques filles dans cette école avaient mis le grappin sur les garçons potables de l’école, et c’était tout simplement inacceptable. Si les filles comme elle, ne faisaient pas quelque chose, elle allait devoir subir, et attendre de quitter Poudlard pour peut-être trouver chaussure à son pied. Ce n’était pas possible. Allison en avait réellement assez de voir sa vie défiler devant ses yeux, sans jamais agir. Le temps où elle n’était qu’un pion passif était désormais révolu, et elle allait mettre maintenant toutes ses chances en main pour agir, et vivre la vie qu’elle avait envie de mener.

Ainsi elle avait commencé à chercher des filles pour rejoindre le comité de protection des cœurs sorciers. Et elle était tombé directement sur une fille de sa maison. Celle-ci, tout comme elle, se promenait dans les couloirs. Elle ne pensait surement pas tomber sur Allison aujourd’hui. Luna était une fille plutôt étrange, et pour être totalement honnête, elle n’était pas le genre de fille que la préfète avait l’habitude de fréquenter. Elle était étrange, toujours la tête dans les nuages, et avait des discours sur la vie et sur le monde plutôt bizarre. Si elle n’avait pas eu besoin de monde pour la soutenir, elle ne lui aurait surement pas adresser la parole. Mais après tout, elle ne pouvait pas rechigner sur les volontaires. Elle devait donc se montrer assez aimable pour que sa camarade veuille bien s’impliquer dans le comité.

*Montre toi gentille pour une fois, princesse.*

Elle essaya donc du mieux qu’elle pouvait, et Luna semblait plutôt emballé. Elle posait des questions pour avoir plus de détails, et donnait son avis sur quelques problèmes d’organisation non spécifié. Elle voulait même lui filer un coup de main pour la distribution des flyers. Très bonne idée. Allison n’allait certainement pas cracher sur un peu d’aide. Plus il y aurait de main pour l’aider, plus elle pourra toucher plus de monde. Parce que des filles aux cœurs brisés, il devait quand même y en avoir plein dans l’école. Mais évidemment Allison ne savait pas se taire, et pour le coup, elle lui proposa d’aller faire un tour à Pré-Au-Lard un jour pour la relooker. Elle n’avait pas dit ça d’une voix méchante ou condescendante, et avait même accompagné ses paroles d’un grand sourire. Elle l’avait bien observé de haut en bas, et très franchement, la demoiselle allait devoir faire un grand travail pour faire de cette fille quelqu’un de désirable. Outre le fait qu’elle avait des bijoux assez ridicules, elle ne dégageait rien du tout, et ne faisait très clairement pas attention à son style. Pour une fille comme Allison, assez fifille et princesse dans le fond, c’était tout à fait incompréhensible de ne pas faire d’effort à ce niveau-là. Heureusement qu’elle était tombée sur elle après tout.

La demoiselle pencha la tête sur le côté, et lui demanda s’il y avait un problème avec ses vêtements. Visiblement elle n’avait pas l’air de bien saisir ce que voulait lui dire sa camarade de maison. Allison lui fit donc un grand sourire, un peu superficiel et faux, avant de lui répondre tout simplement.

– Oui, il y a un problème en effet.

Mais sa camarade ne semblait pas comprendre d’où cela pouvait venir, ce qui rendait Allison assez perplexe. Comment pouvait-elle poser la question. Ne s’était-elle pas regardé dans une glace depuis des années. Parce que très clairement, le problème était évident, il suffisait de jeter un coup d’œil à n’importe lequel de ses vêtements ou de ses bijoux. Elle lui demanda donc quel était le problème exactement, parce qu’elle ne comprenait pas sa demande. Apparemment personne ne lui avait jamais rien dit sur sa façon de s’habiller. Alors ça c’était encore plus curieux. Si Allison était vraiment la première personne à lui faire une réflexion …

– Ma chérie, ne prends surtout pas ma ce que je vais te dire mais … Il n’y a aucune concordance avec tes vêtements, tout semble vieillot ou délavé. Ça manque de fraicheur, de peps, et d’une touche de féminité.

Commença-t-elle, en se prenant pour une styliste de mode tout d’un coup.

– Mais je pense que le pire, c’est quand même tes bijoux. Où as-tu acheté ces horreurs ? C’est presque un crime contre la mode …

*Sois mignonne.*

– Je dis ça pour ton bien tu sais, après tout on est copine.

*Comment se rattraper en étant faux-cul au possible.*

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 133 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 333

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Lun 6 Mar - 18:41
Luna commença à réfléchir à son prochain cours à nouveau, y avait il des devoirs à faire ou alors peut être une interrogation ? Elle ne s'en rappelait pas vraiment mais elle savait qu'elle était à jour dans ses devoirs à rendre. Luna regardait Allison, qui parlait de ses vêtements. Ils étaient peut être délavés mais après elle n'avait pas été dans un magasin depuis bien longtemps. Elle portait des vêtements simple et puis parfois elle en fabrique chez elle pour le plaisir de crée. Et ses bijoux, de quoi parlait elle ? De son collier peut être, elle l'avait fabriquée en récupérant des bouchons quand elle buvait une bièraubeurre. Allison ne voulais pas offenser Luna et elle le comprenait. Elle voulait l'aider. La jeune fille ne comprenait pas trop le but d'Allison par rapport à ses vêtement, en quoi cela avait-il à voir avec leurs première missions ? Luna lui demanda :

-Pourquoi tu me parle de mes vêtement ? En quoi cela à a voir avec notre mission?

Luna offrit une sourire à Allison pour ne pas l'offusquer et ajouta :

- Et bien, je sais que mes vêtements sont plus tôt anciens mais tant que je peux les porter cela ne me dérange pas. Ils sont confortables.

Luna regarda la robe de sorcière de Allison qui avait l'air de bonne facture. Luna avait acheter la sienne bon marché elle ne voulais pas acheter une robe neuve car elle les trouves beaucoup trop chère. Puis elle ajouta :


- Je ne suis pas aller dans un magasin de vêtement depuis un moment, il faudrait que j'y fasse un tour. Mais avant il faut finir de distribuer les flyers, non ?



Luna tenais encore les flyers dans les mains et attendais que Allison finis de parle pour partir. Elle ne voulais pas être impolie devant la préfète des Serdaigles. Luna patienta gentillement, attendent la réponse de son interlocutrice face à ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 194 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 17 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Mar 7 Mar - 18:31

Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

- Allison Carter — libre -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Luna semblait être totalement ailleurs. A vrai dire, Allison ne comprenait même pas pourquoi elle était intéressée par son comité. Mais étant la première volontaire, elle n’allait évidemment pas lui cracher dessus. Elle avait besoin de soutien pour sa cause, et peu importe d’où venait ce soutien, même si c’était Luna Lovegood, l’une des filles les plus étrange qu’elle n’avait jamais rencontré. Ce n’était pas seulement le fait qu’elle soit nouvelle. Mais elle était aussi complètement perchée à vrai dire. Elle semblait réellement venue d’un autre monde. Comme si elle s’était trompé d’époque. La Serdaigle ne ressemblait réellement à personne dans cette école, elle était totalement unique. Allison était très différente d’elle. Déjà elle était une petite princesse féminine, alors que Luna avait réellement un style très particulier. Un style de vêtement qui ne lui plaisait pas du tout d’ailleurs. Alors après avoir parlé brièvement de la cause, la préfète commença à faire quelques commentaires sur la tenue de sa camarade. Ce n’était absolument pas possible pour elle qu’elle continue à se balader dans les couloirs de l’école avec cet accoutrement. En tout cas, pas si elle voulait côtoyer la jeune femme. C’était comme une mission pour Allison que de relooker la demoiselle. En plus, elle pensait vraiment lui rendre un service en faisant ça pour elle. Ce n’était pas en continuant de s’habiller de la sorte, et en fabriquant elle-même ses bijoux qu’elle allait pouvoir être prise au sérieux. Elle ne pouvait pas non plus attirer un garçon comme ça. Ainsi Alli commença donc à lui avouer, avec plus ou moins de tact, qu’elles devaient réellement aller faire les magasins ensemble.

Comme d’habitude, Luna avait ce petit air absent, comme si elle n’écoutait qu’à moitié la jeune femme qui était en train de lui parler. Peut-être que ça ne l’intéressait, ou peut-être qu’elle s’en fichait. Mais Allison n’allait pas baisser les bras. Elle voulait faire sa bonne action du jour, et la demoiselle avait de la chance que ce soit tombé sur elle. Après tout, elle ne proposait pas ses services de relookeuse à tout le monde. Ce qu’Allison aimait beaucoup aussi était le politiquement correct. Alors sa camarade n’avait réellement pas de soucis à se faire. Si elle venait refaire sa garde-robe avec elle, elle ne risquait pas de ressortir avec des vêtements trop tape-à-l’œil : avec des mini jupes, ou bien des décolletés jusqu’au milieu du nombril. Non elle allait lui procurer des vêtements classe et en même temps stylé. Un combo réellement parfait. Mais visiblement Luna n’était pas dans la même excitation que la jeune femme puisqu’elle lui demanda tout d’abord pourquoi elle était en train de lui parler de ses vêtements, elle ne voyait visiblement pas le rapport avec la mission.

– Le comité des cœurs brisés de Poudlard veut dégager une forte image de marque : des jeunes femmes courageuses, battantes, qui ne se laisse pas abattre. Et … Tes vêtements ne collent pas vraiment avec cette image. Mais t’inquiète ça peut s’arranger très vite.

Répondit Allison avec un grand sourire, sûre d’elle. Franchement, il fallait vraiment faire quelque chose pour arranger cela. Ce n’était pas possible, et elle devait bien s’en rendre compte elle-même quand même. La préfète des Serdaigle ne pouvait pas être la première personne à lui dire qu’elle avait l’air d’une tarte avec des bijoux faits à partir de bouchons de bières quand même. Luna savait apparemment que ses vêtements étaient anciens, mais tant qu’elle pouvait encore les porter, ça ne la dérangeait visiblement pas, parce qu’ils étaient confortables. OH MY GOD. N’importe quoi, ce genre de discours était totalement vide de sens, et ne devrait même pas exister dans la bouche d’une jeune fille de son âge.

– Oh ma chérie … Je crois que tu n’as pas tout à fait compris. Les vêtements anciens, c’est à jeter à la poubelle, au même titre que les trucs confortables. Il te faut quelque chose de plus classe, de plus étincelant, quelque chose qui te mettra en valeur. Crois moi, je te le dis parce qu’on est ami, mais dans cette tenue, tu as l’air de … Ce n’est pas folichon quoi …

Continua la jeune fille avec un jolie sourire. Oui Allison pensait pertinemment qu’elle pouvait dire ce qu’elle voulait avec un sourire et que ça passerait. Bon en même temps, elle ne faisait que dire le fond de sa pensée. Luna lui avoua finalement que ça faisait un moment qu’elle n’était pas allée dans un magasin, et qu’elle devrait y aller faire un tour un jour. Oh mon dieu, oui elle en avait grand besoin. Mais il fallait vraiment finir de distribuer les flyers avant.

– Oui tu as besoin d’y aller, et de toute urgence. Il faut absolument distribuer les flyers au plus de filles possibles. Je veux qu’un maximum de personne soit touché par notre cause, et pour cela il faut vraiment en parler, discuter, et les convaincre de nous rejoindre avec des arguments censés et captivant. Tu penses que tu es capable de le faire ?


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 133 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 333

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Jeu 16 Mar - 13:09
Luna pensait à ses cours. Elle avait en faite un devoir à faire pour le lendemain. La jeune fille allait devoir aller à la bibliothèque pour pouvoir ce documenter. Ces penser partait dans tout les sens aujourd'hui ! Mais comme d'habitude cela ne l’empêchais pas d'aider les gens dans le besoin, Ici, en l’occurrence c'était Allison, la préfète des Serdaigles qui avait besoin d'aide pour mener sa campagne à bien. Elle devait aller distribuer des flyers dans toute l'école pour aider Allison à ramener plus de monde pour soutenir sa cause.

Le sujet avait légèrement dérivé depuis, Allison parlait des vêtement de Luna et maintenant elle se demandais quand aller faire les boutiques car s'il fallait donner une bonne images au groupe, Luna pouvait essayer de faire un effort. Cependant, un effort pour Luna paraissait l'insurmontable pour Allison. La garde robe de la blonde n'était pas si catastrophique que cela ! Puis Allison parla de jeter les vêtement usée à la poubelle, mais à qui allait il servir, se demanda Luna à elle-même. La jeune fille ne comprenait pas le raisonnement de la préfète mais ne préférant pas l’offenser elle se contenta de hocher la tête et de sourire. Allison parlait d'aller faire les magasins de toute urgences, Luna à ce moment la haussa les épaules car pour elle il n'y avait pas d'urgence. La préfète demanda si elle pouvait convaincre les gens, Luna lui sourit et répondit :

-Bien sûr, je vais être convaincante, sensée et captivante !

Luna avait eut un regain d'énergie et elle allait ramener le plus de filles possible pour aider Allison à former un grand groupe pour lutter contre les cœurs brisées. Elle ajouta :

-Il faudrait se répartir l'école en zone, par exemple je pourrais aller faire l’extérieur de l'école et toi tu t'occuperais des étages, ou l'inverse. C'est toi qui choisit. Ainsi le nombre de personnes toucher serait plus grand et on ne risque pas de distribuer deux fois à la même personne le flyers.

Luna souriant et sautillait sur place un peu impatiente de commencer la distribution.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 194 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 17 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.  Mer 5 Avr - 0:21

Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.

- Allison Carter — libre -


Je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi, je voulais que tu me dises que j’étais la seule fille qui te plaisait et que tu préférais passer le reste de ta vie tout seul, plutôt qu’avec une autre fille que moi.


Allison était toujours en compagnie de Luna, essayant d’expliquer à la jeune femme le concept qu’elle avait mis au point aujourd’hui avec sa meilleure amie Capucine. Le but de cette distribution de flyer était bien évidemment de ramener le plus de personnes pour leur cause. Alli en avait marre des princesses de Poudlard qui mettaient le grappin sur les plus beaux mecs ne laissant que les restes aux autres. Non ce n’était plus possible. Il fallait que quelqu’un fasse quelque chose. Et elle avait pris le parti de faire quelque chose elle-même. Jaylin ne serait pas numéro un dans le cœur de Caleb aussi facilement. Elle allait tout faire pour la rayer du paysage, et prendre sa place. Mais pour cela, elle devait être beaucoup plus maligne qu’elle. Bon ce n’était pas si compliqué que ça. Elle était la première de sa classe, et la préfète de la maison des Erudits, elle n’était donc clairement pas la dernière des imbéciles. La SerdyPouf avait beau être chez les Serdaigle, elle ne brillait quand même pas par son intelligence. Elle écartait les jambes aussi facilement que le ferait une fille de joie dans les allées des embrumes, et elle était une vipère. Pour toutes ces raisons, elle devait descendre de son trône. Le règne de la princesse était révolu et c’était maintenant à Allison de récupérer la couronne. Elle avait bien l’intention de le faire le plus vite possible.

Heureusement ou malheureusement, Allison était tout de suite tombé sur une fille dans le couloir pour lui parler de son flyer et de son programme de création du comité. Bon cette fille c’était Luna. Elle était comme dire, spéciale. Ce n’était certainement pas la meilleure amie d’Alli, qui d’ailleurs ne s’empêchait pas de la critiquer quand elle avait le dos tourné, mais pour le coup elle avait besoin d’elle. Alors qu’elles avaient discutés un peu, le sujet avait très vite tourné sur les vêtements de sa camarade. Oui car la préfète ne supportait réellement pas des aussi mauvais choix. C’était un viol de la mode pour le coup.

*Quelle horreur.*

Et Allison voulait absolument faire quelque chose contre ces vêtements horribles. Dans un premier temps, elle essaya de faire ouvrir les yeux à Luna sur sa garde-robe. Mais la demoiselle ne semblait pas comprendre. Pour elle rien ne la choquait, et ses vêtements lui allaient parfaitement. Mon dieu. Dans sa tête, Alli s’était prise d’une mission : celle de totalement relooker sa camarade en allant faire les magasins à Pré-Au-Lard. Mais finalement Luna la ramena sur le sujet de base : la distribution des flyers. Elle lui promit qu’elle allait être convaincante, sensée et captivante. Allison avait un peu peur, mais elle n’avait pas d’autre choix que de lui faire confiance. Après tout, elle n’allait pas la suivre toute la journée pour s’assurer qu’elle faisait le travail correctement. Elle n’avait pas le temps de faire une telle chose. Alors la jeune femme hocha la tête, à court de mot.

Luna continua de parler. Elle avait raison il fallait se répartir l’école en zone pour ne pas faire plusieurs fois les mêmes endroits. Et comme ça, elles risquaient de toucher bien plus de gens, que si elles restaient toutes les deux. Pour une fois, elle avait de bonnes pensées et idées, ce qui surprit quelque peu la préfète.

– Oui tu as raison. Il fait un peu froid dehors, et je n’ai pas envie que ma peau s’assèche. Tu as qu’à y aller.

*Superficielle bonjour.*

– On se retrouve dans le hall d’entrée dans une heure, et on s’occupera de te trouver de nouveaux vêtements plus classes.

Lança la jeune femme avant de continuer son chemin, en sautillant, tout excité à l’idée de parler de son nouveau comité avec ses camarades de Poudlard.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 
Libre ▬ Rebellons-nous contre les voleuses de coeur de nos beaux-mâles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous avions créé notre monde. C’était nous contre eux. - EZRA'
» Profite du beau temps ( Libre )
» Euphoria Wormwood - " Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours !
» Contre mauvaise fortune, bon coeur...
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: