AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours numéro 1 : Les champignons magiques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 151 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 431 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 2:49

Cours numéro 1 : Les champignons magiques

- Silivus Callaghan — les gosses ariérés -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Voilà, cela faisait maintenant deux jours que le professeur Callaghan avait investi ses appartements dans Poudlard. Et oui parce que maintenant il pouvait se faire appeler professeur, depuis que l’un de ses collègues haut placés du Ministère lui avait demandé la faveur de remplacer le vieux prof de botanique qui s’était barré sans laisser de nouvelles. Silvius voulait garder de très bons contacts au Ministère et avait donc accepté la proposition. Il ne savait pas combien de temps il allait rester en poste, surement jusqu’à la fin de l’année scolaire ou au moins le temps qu’ils trouvent une personne qualifiée pour exercer ce poste à sa place. Il allait donc se retrouver coincer avec des gosses, des mioches pleurnichards qui pensaient qu’ils étaient le centre du monde. Silvius n’était pas un fan de mômes. Vous allez me dire pourquoi accepter un tel job lorsqu’on ne supporte pas les mioches. Mais bon, c’était quand même une bonne occasion pour lui, pas trop mal payé, pour un métier où on pouvait quand même se la couler douce. Alors soit, il allait le faire ce job, et il verrait bien où ça allait le mener. C’était sa classe, son territoire, et d’une certaine façon il aurait du pouvoir comme à son dernier job. La différence c’était que ces petites têtes blondes devraient lui obéir plus facilement que les briseurs de sorts du Ministère de la Magie.

Lundi matin, nouvelle semaine pour une nouvelle vie. Et en plus le vieux Dumby lui avait donné son emploi du temps et voulait qu’il soit opérationnel dès neuf heures du matin. Tant pis pour les gosses, ils allaient subir sa mauvaise humeur du matin. Bon soyons honnête, il était souvent de mauvaise humeur le vieil aigri. Et ça ses élèves allaient très vite le découvrir. Il avait bien l’intention de leur montrer qui il était dès la première heure de cours avec lui. Ces mioches pensaient peut-être qu’ils allaient pouvoir profiter du nouveau en faisant les imbéciles ? Que nenni, qu’ils tentent et ils seraient très vite remis à leurs place ces sales gosses. Finalement la cloche sonna. Silvius avait laissé la salle de la classe ouverte pour que les élèves s’y installent directement, sans perdre de temps à l’attendre. Il prit deux minutes pour déblayer son bureau de l’amas de journaux qui s’y entassaient.

*Ça fait plus parti de ton job, mon vieux Call’*

Il sortit de son bureau. Et se dirigea vers les serres juste à côté. Il voyait les derniers élèves rentrer en classe. Parfait, il n’avait pas de temps à perdre de toute façon. Il y pénétra à son tour, s’apprêtant à refermer la porte quand un gros garçon essoufflé se présenta.

– Excusez moi j-
– Vous êtes en retard. Demain dix heures dans mon bureau.

Annonça-t-il d’une voix froide, sarcastique et autoritaire. Le professeur lui claqua ensuite la porte au nez. Aucune pitié avec les gosses qui n’étaient même pas capable de prévoir le temps qui leur faudrait pour venir jusqu’à leur salle de classe. Et en plus il avait couru pour rien celui-ci. Quoi que vu sa corpulence, ça ne pouvait pas lui faire grand mal non plus. Il se retourna lentement vers la classe remplie d’élèves qui le dévisageaient en silence. Rien qu’avec un exemple, ils devaient avoir compris où ils mettaient les pieds. Mais pour être sûr que ces abrutis n’étaient pas totalement demeurés, il rappela les faits.

– Aucun retard toléré. Un conseil si vous ne voulez pas me voir plus souvent que nécessaire.

Parce que lui s’en foutait bien de passer ses soirées enfermées dans une salle avec l’un de ses mioches, il avait plein de travail à faire pour le Ministère, alors si l’un des gosses pouvait l’aider à aller plus vite, il n’aurait aucun problème de conscience avec ça. Il parcourut l’allée qui le séparait du bureau, indifférent aux quelques murmures qui s’élevaient dans son dos. Qu’ils parlent un peu tant qu’ils le pouvaient. Ils n’allaient surement pas se marrer longtemps. Silvius allait y veiller, hors de question qu’un élève s’amuse dans son cours. Arrivé en bout de parcours, il reprit :

– Ponctualité. Discipline …

Annonça-t-il tandis qu’il se retournait face à sa classe qu’il toisa de son regard dictatorial. Et ouais les gamins, finit la récré en botanique. S’ils avaient eu un professeur plutôt cool et sympathique jusque-là, ils allaient vite changer d’ambiance avec le professeur Callaghan. Il reprit.

– Et bonne volonté. Voilà les trois règles que j’exige que vous respectiez. Le cours d’une manière générale est un contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez-vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez – des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.


Le professeur fit une légère pause, attendant d’éventuelles réactions des gamins, tout en espérant qu’il n’y en aurait pas. Parce qu’il n’avait pas envie de perdre son temps à entendre des jérémiades faites par des bébés qui avaient l’habitude qu’on les traite comme les souverains à la couronne. Ces gosses étaient trop chouchoutés à Poudlard, il fallait leur apprendre ce qu’était la discipline. Ici, ils avaient intérêt de filer droit tout simplement. Silvius n’avait ni l’envie ni la patience de supporter leurs gamineries. Vœux exaucé, pas encore de réaction, surement que les mioches avaient besoin de le tester un peu plus avant de commencer à l’ouvrir.

– Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n’est pas un prétexte aux bavardages intempestifs.

Sa voix avait quelque chose d’impressionnant, surement dû au cours d’éloquence dispensés à la Brigade Magique. D’un coup de baguette magique, le sujet du cours s’inscrivit au tableau : les champignons magiques. D’un autre coup de baguette, des boites se posèrent sur les tables devant chaque élève.

– Des questions avant de commencer ?

Si cela ressemblait à une question, ça voulait plutôt dire : ne me faites pas chier pour qu’on commence ce cours en vitesse. Mais bon comme il était nouveau professeur, il voulait bien laisser une chance à ces idiots de montrer qu’ils n’étaient pas si attardés que ça. Quoi qu’en fonction des questions, ça l’aiderait surement à faire une liste des idiots, et des idiots profond.

_________________________________________

Liste des élèves qui doivent poster avant le prochain tour : Lullaby Potter – Severus Rogue – Phoenix MalefoyDrago Malefoy – Ezickan Beauword – Jaylin FaucettTibus TagelMathéo CollinsRebecca MacMillanCharlie Davis

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.


Dernière édition par Silvius Callaghan le Lun 6 Fév - 17:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 5:55

COURS NUMERO 1 : LES CHAMPIGNONS MAGIQUE

- Les élèves & le professeur — Tibus -


je crois que je vais me faire démonter. Tous aux abris, le nazi est arrivé.

C’était une nouvelle semaine qui commençait pour Tibus. Après un week-end bien arrosé, beaucoup de filles, d’alcool et peu de sommeil, on ne pouvait pas dire qu’il était réellement prêt et dans de bonnes conditions pour sa journée de cours. D’un autre côté, il n’avait plus d’autre choix que d’assumer ses déboires du week-end et de bouger ses fesses jusqu’à sa classe. Il prit tout d’abord une bonne douche bien longue, en espérant que cette odeur d’alcool et de tabac froid disparaisse. Il avait une sale tête mais le moral était là par contre. Visiblement ce n’était pas le manque de sommeil qui allait supprimer le tempérament enjoué du Poufsouffle. Ainsi il se rendit dans la Grande Salle prendre son petit-déjeuner. Il y avait du monde à cette heure-ci, surement parce que pour une fois il n’était pas totalement à la bourre le petit. Il se goinfra comme un porc, et quand les meufs autour de lui demandèrent pourquoi, il expliqua simplement qu’il était en pleine croissance et qu’il avait besoin de calories pour tenir le coup. La réalité était simplement qu’il kiffait la nourriture, et qu’il voulait juste manger à ne plus pouvoir. Le bide bien rempli, il était temps pour lui de prendre ses affaires et de prendre la direction du parc. Il commençait son lundi matin avec un cours de botanique. Franchement tranquille. Leur professeur était pas hyper chiant quand ils commençaient la semaine. Tibus allait pouvoir soit rattraper son sommeil, soit préparer ses bons plans de la semaine, ou alors simplement discuter avec ses potes. Ouais le cours de botanique était plus une récréation qu’un véritable cours pour lui. C’était sans doute pour ça qu’il l’avait choisi en option, parce qu’il pouvait avoir des bonnes notes en se la coulant douce.

Sur le chemin, il discutait tranquillement avec l’un de ses camarades de maison. Ils arrivèrent aux serres et entrèrent. Quelques élèves étaient déjà là mais pas leur professeur. Alors Tibus se mit à son aise, balança son sac sur l’une des tables et commença à pioncer légèrement. Mais il se prit vite un coup dans les côtes par son camarade : signal que le professeur venait d’arriver. Le Poufsouffle fut légèrement confus puisque ce n’était pas le bon mec. Bon visiblement ils avaient changé de professeur pendant la nuit, comme par magie.

*OMG UN VIEUX.*

– Il a une tête sympathique, mis à part ses cheveux.

Tibus plaça ses mains devant lui en plissant les yeux, comme pour cacher à sa vue la capillarité de son professeur. Une fois qu’un élève se fit royalement refoulé, sous le petit rire amusé de Tib, le mec entama un discours dynamique asse terrorisant. Il n’allait accepter aucun retard, aucune immaturité. Enfin bref, carnage pour Tibus qui se retrouvait totalement dans la description de l’élève non-acceptable pour ce nouveau prof. Ils étaient allés le pêcher où celui-là franchement ? Tibus ne comprenait réellement pas ce qui était en train de lui arriver pour le coup. Petit rappel de comment doit se dérouler un cours.

Non sans rire, le vieux avait une voix très impressionnante, Tibus était un peu sous le choc pour le coup, il ne s’attendait vraiment pas à un réveil comme ça dès le lundi matin. Il avait pris des champi pour être aussi à fond ou quoi. D’ailleurs, c’était même le sujet du cours. Intéressant. Tib avait l’impression d’être dans un univers parallèle, peut-être que ce mec était juste là pour les tester et qu’il allait se barrer vite. Enfin du moins il l’espérait parce que ça n’allait surement pas être une partie de plaisir de se le taper plusieurs fois par semaine. Finalement, le vieux conclut son discours assez chiant en demandant si quelqu’un avait des questions. Tibus regarda autour de lui avant de tenter une question.

– Euh … ouais … on pourrait peut-être savoir qui vous êtes, nan ?

*Tu viens de signer ton meurtre prémédité mon grand je crois.*

Ouais en regardant l’expression du visage de son nouveau professeur, Tibus comprenait bien qu’il avait fait une connerie en ouvrant sa bouche aussi rapidement. Il aurait peut-être mieux fait de laisser un autre élève se jeter dans la gueule du loup. Bon maintenant, c’était un peu trop tard quand même. Il évita donc de regarder son nouveau professeur pour ne pas se faire descendre par un simple regard. Et puis si quelqu’un pouvait lui venir en aide, il ne serait pas contre non plus, le petit Tib.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Slytherin. J'ai posté : 522 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 2045 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 6:15

COURS NUMERO 1 : LES CHAMPIGNONS MAGIQUE

- Les élèves & le professeur — Mathéo -


Mauvais délire que de s'endormir devant un descendant de tyran.

Bon Mathéo, pour une fois, s’était levé tôt en ce lundi matin. Comment avait-il réussi un tel exploit ? Parce qu’il avait décidé de prendre des nouvelles résolutions maintenant qu’il avait terminé son mois de retenue à cause de sa lettre pour la directrice des Gryffondor. Non je rigole, il avait simplement été réveillé par l’un de ses camarades qui s’était cassé la figure en essayant de sortir de son lit à baldaquin. En soit, ce n’était pas si mal pour le garçon, au moins il ne serait pas en retard en cours aujourd’hui, ce qui était une bonne nouvelle pour lui. L’ambiance était plutôt bonne ce matin, surtout pour un lundi. Tout le monde semblait à fond pour commencer la semaine. Mathéo y allait tranquillement. Il n’allait pas non plus trop se pressé. Après une bonne douche, il descendit en compagnie de ses camarades dans la Grande Salle pour prendre son petit-déjeuner. Un petit coup d’œil vers la table des Serdaigle pour regarder si Ayla était là. Elle n’était pas encore arrivée. Ou alors elle était déjà partie au choix. Dommage il aurait bien voulu aller la voir pour un petit bonjour. Mais ce n’était pas si grave que ça, il la verrait surement en cours aujourd’hui. Ses camarades de classes étaient motivés pour faire une blague au concierge ce soir après la fin des cours. Le Serpentard les écoutait attentivement. Après tout s’il y avait une bêtise à faire il voulait absolument en être dedans. A croire qu’un mois entier à jouer les elfes de maisons tous les soirs n’avait pas fait comprendre à Mathéo qu’il était temps de revoir ses priorités.

Déjeuner fini, il était temps de se rendre en cours. Mathéo s’installa sur l’une des tables dans la serre. Aujourd’hui, il commençait la journée par un cours de Botanique. Il discutait tranquillement avec l’un de ses camarades lorsque son attention se dirigea vers la porte, un homme était apparu et avait carrément claqué la porte au nez d’un mec parce qu’il était arrivé en retard, ou plutôt après lui. Et bien dis donc, il y allait fort celui-ci. Ils avaient donc changé de professeur. Si Mathéo ne comprenait pas réellement la logique de ce changement, il s’en fichait royalement au fond. Que ce soit lui ou un autre, ça revenait au même puisqu’ils étaient obligés de se rendre en botanique, autant ne pas se prendre la tête avec des détails aussi futiles. Mais bizarrement Mathéo comprit très vite que ce professeur allait être beaucoup moins relax que l’ancien. Mais à quel point ? Il ne le savait pas encore. Son sac toujours sur la table, le jeune homme se redressa un peu, et sortit quelques affaires, histoire de faire genre il n’était pas là qu’en touriste. Leur professeur commença donc une mise au point, il n’accepterait aucun retard. Ceci n’était pas forcément une bonne nouvelle pour Mathéo, dont le retard était quand même une religion (ou presque).

Il enchaina donc sur son discours. Mon dieu, qu’il allait être barbant celui-ci. Si au bout de trois fois, ils n’avaient pas compris qu’ils ne devaient pas être en retard … Il les prenait pour des abrutis finis ou quoi ? Non définitivement encore un professeur dont il n’allait pas s’en faire un ami, avec ses grands airs et ses envies de tout contrôler à peine arrivé. Trop de babla, c’était réellement soporifique. Alors Mathéo commença à s’avachir un peu plus sur sa table. S’il continuait comme ça, il allait se faire une sieste pendant toute l’heure. Ce long discours eut quand même une fin. D’un coup de baguette, le professeur fit apparaître le sujet du cours sur le tableau. Ils allaient donc étudier les champignons magiques. A vrai dire, le jeune homme en connaissait un peu sur le thème, mais il n’était pas sûr que son professeur fasse réellement allusion à ce que lui connaissait. Surement pas d’ailleurs. Il demanda donc s’il y avait des questions, mais le Serpentard avait déjà décroché. Bien qu’il écoute quand même un peu, il avait la tête sur ses bras, comme s’il avait déjà huit heures de cours dans les pattes. Il vit quand même Tibus prendre la parole, demander s’ils pouvaient savoir qui il était. Ouais après tout, c’était pas con comme question. Il était bien mignon avec ses leçons de morales mais il ne s’était même pas présenté. Pas de nom, pas de prénom. Bref en attendant que le professeur réponde, Mathéo luttait contre l’envie de bailler bruyamment. Il ne fallait pas qu’il ferme les yeux maintenant sinon il risquait réellement de s’endormir.

*Si tu veux pas te prendre un paquet de craie en pleine face, tu as bien intérêt à ne pas laisser tomber tes paupières.*

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 16:40
Rebecca s'était levée en ce lundi matin assez désespérée de devoir commencer une nouvelle semaine de cours longs et interminables, de devoirs et tout ça. Non, elle, elle aurait voulu rester dormir toute la journée dans son lit parce que bon, les cernes c'est tout sauf joli et elle n'aime pas ressembler à un zombi. Alors bon, le sommeil lui semblait nécessaire pour son joli teint et son visage parfait. Sauf que la vie ne devait pas être de son côté quand une élève de Serdaigle était venue la réveiller. La pauvre petite chérie était chargée de réveiller le diable chaque matin et subissait ses humeurs cinq jours sur sept. Bien évidemment, elle ne râlait pas et encaissait. Elle avait bien trop peur de Becca pour dire quelque chose. Tout le monde avait peur d'elle ou du moins, toute personne avec un cerveau normalement constitué. La jeune femme s'était donc levée, affichant clairement sa mauvaise humeur matinale et s'était préparée en bougonnant. Finalement, elle avait rejoint la grande salle et avait mangé en quatrième vitesse parce que voilà, elle allait avoir un cours qu'elle appréciait. Bon, le cours en lui-même, elle s'en fichait un peu beaucoup en fait. La botanique, c'était très loin de ce qu'elle aimait et ça ne l'intéressait même pas. Elle l'avait correctement travaillé et c'est ce qui lui avait permit d'avoir ses BUSES dans cette matière parce qu'elle avait vraiment fait du mieux qu'elle avait pu partout en cinquième année en dépit de l'annonce de son père qui désirait la marier qui l'avait rendu furieuse.

Enfin bref, elle avait surtout choisi cette matière parce qu'elle adorait leur professeur, ce qui était d'ailleurs relativement rare, parce que cela lui permettait de passer du temps avec son meilleur ami Mathéo, qui suivait également cette matière, et tout simplement parce qu'on lui avait affirmé que cela ferait très bien dans son dossier et lui ouvrirait énormément de portes. Becca ne savait pas ce qu'elle voulait faire mais elle voulait partir de chez elle, tout quitter, s'éloigner au plus vite et au mieux de ces misogynes alors elle était prête à tout. Et puis, elle appréciait ce cours. Comme ce n'était pas la matière qu'elle prenait le plus au sérieux, elle était assez détendue dans ce cours et voir le Serpentard la mettait souvent de bonne humeur. Mais tout ça, c'était avant.

Arrivée de bonne heure, la belle blonde s'était installée sur une table et avait enfouie sa tête dans ses bras, désirant terminer sa nuit en attendant le début du cours. Puis, un peu plus tard, elle avait entendu de l'agitation et un peu dans le gaz, avait remarqué que plusieurs élèves étaient entrés dont son meilleur ami, installé à ses côtés. Elle lui sourit doucement et leva un sourcil étonnée.

- Tiens mais Monsieur Collins a réussi à se lever ce matin ! Mes félicitations ! Non sérieux, t'es tombé du lit ?

Quelques instants plus tard, elle entendit la porte se claquer et se retourna brutalement vers celle-ci en entendant la voir de leur professeur. Ses yeux donnèrent durant une poignée de secondes l'impression de sortir de leurs orbites. Non. Non. Non, ce n'était pas possible. Qu'est-ce qu'il pouvait faire ici ? Où était leur ancien professeur, ce n'était pas drôle. Ses poignets, cachés sous la table, se serrèrent instantanément en voyant Silvius Callaghan, un ami de son père qu'elle haïssait encore plus que la peste et qui était la personne ayant mit dans la tête de son paternel de la marier. Rebecca tenta de garder un visage d'indifférence, de une pour pas qu'il ne la remarque, de deux pour que personne ne voit qu'elle était furibonde et de trois, pour ne pas inquiéter Mathéo même s'il la connaissait assez pour voir quand ça n'allait pas. Pour une fois elle espérait qu'il serait bien trop abasourdi par le discours que tenait leur nouveau "professeur". Un discours d'intimidation. C'était bien son genre. Quand Silvius demanda si quelqu'un avait une question, Becca se mordit la lèvre inférieure. Oui elle en avait une : est-ce qu'elle pouvait arrêter la botanique ? Mais elle était certaine que la poser serait une très très mauvaise idée, alors elle se retint.

Tibus Tagel lui par contre ne s'était pas retenu et avait demandé qui il était. Dans d'autres circonstances, elle aurait explosé de rire. Il était amusant ce gars, quand il n'était pas vulgaire, mais un peu suicidaire quand même. Et d'un fou un peu suicidaire, elle en connaissait un autre. Becca tourna discrètement la tête vers Mathéo et le fusilla du regard. Pas de bêtise, ce n'était clairement pas le moment surtout que cet idiot avait apparemment du mal à rester concentrer. Ah la la, alors celui-là... Rebecca tentait de rester calme et naturelle mais elle avait de grosses difficultés à contenir sa haine. Une de ses mains était d'ailleurs sous la table, serrant fortement sa robe de sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond, Serdaigle autrefois J'ai posté : 3807 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 7474 pour une aventure ! Je suis de la génération : Trio d'or . Je suis un aventurier : On peut légèrement me blesser A savoir sur toi :
C'est la soeur d'Harry Potter ♣️ Elle a grandit dans le sud de la France, sous le nom de Lullaby Williamson et a étudié à Beaubâton ♣️ On la croyait morte jusqu'à la rentrée en sixième année ♣️ Elle est la filleule de Lupin ♣️ Elle est secrètement amoureuse du professeur Rogue. ♣️ Pendant la bataille finale, elle a vu Lupin mourir et a essayé de tuer Dolohov, l'assassin de ce dernier. ♣️ En difficulté, elle doit son salut au professeur Rogue ♣️ Quand ils sont transportés en 1977, la jeune femme ignore que Rogue est mort ♣️ Souhaite travailler en potions ♣️ Veut être apprentie de William Smith ♣️ En couple avec Severus 14.02.17


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Nagini
Patronus: Cygne
Capacité spéciale: Onirisme (Apprentissage futur)

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 16:51
"- Je peut m'asseoir à côté de toi ?" démange Lullaby à Severus Rogue, quelques minutes avant le début du cours de botanique.

Le professeur n'est pas encore arrivé, tout le monde s'installe et la rousse rejoint son amoureux. Elle a les joues rouges de lui demander ça. Même s'ils sont ensemble maintenant il faut bien dire que la sorcière n'a pas l'habitude et.... Elle a encore du mal à réaliser que cela soit vrai. Qu'elle soit véritablement sa compagne. Comme il répond par l'affirmative, la bleu et bronze prend place en lui souriant. Pour la discrétion devant les autres, on repassera. Mais la sorcière ne veut pas se cacher il faut bien le dire. Il n'y a pas de mal à aimer après tout. Alors Bee ne voit pas pourquoi elle ne pourrait pas s'installer avec le vert et argent, n'en déplaise à certains. Celui qui jugerait serait un parfait crétin tout simplement.

Comme le professeur fait une entrée remarquée remarquée jeune femme ne dit rien mais n'en pense pas moins. Elle n'ose même pas adresser le moindre regard à son petit ami, de peur que le professeur ne le remarque et lui fasse d'un coup la leçon. Elle reste à sa place et attend patiemment le début de la leçon du jour. Il ne s'est même pas présenté mais elle ne dit rien de peur de s'attirer les foudres de l'homme.

I'm a wizzard !



This is the ghost of you
Haunting the ghost of me




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 19:24
Charlie râla quand les filles de son dortoir vinrent la secouer pour lui dire qu'elles descendaient déjeuner et qu'il fallait qu'elle se dépêche de se lever. Ses camarades abandonnèrent et se retourna dans son lit, bien décidée à finir à sa nuit. Après tout, elle avait Botanique ce matin là, et le prof se fichait totalement de ses retards. Il ne disaient rien et Charlie en profitait outrageusement. Au chaud dans sa couverture, elle se promis de ne fermer les yeux que cinq minutes et de se lever juste après.

Cependant, quand elle se réveilla à nouveau, elle se rendit compte qu'elle avait dormir pendant trente minutes. Merde. Déjà qu'elle avait pas beaucoup temps... Elle rejeta sa couette et sauta sur ses pieds en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Elle attrapa rapidement son uniforme et courut jusqu'à la salle de bain où elle s'habilla et se fit rapidement une queue de cheval haute. Pas le temps pour le maquillage aujourd'hui. Retournant dans son dortoir, elle attrapa son sac et courut jusque dans le parc. Elle ralenti l'allure en arrivant proche des serres.

Elle ouvrit discrètement la porte. Elle haussa un sourcil quand elle vit que ce n'était pas le professeur habituel qui parlait. Un remplaçant ? Un nouveau ? Qu'est ce que c'était que ce bazar ? Il n'avait pas l'air commode en tout cas... ça promettait... Note à elle même, ne plus jamais arriver en retard en Botanique ! Même Mathéo était à l'heure, il n'y aurait personne pour la sauver en arrivant après elle.

Quand le prof demanda s'ils avaient des questions, elle attendit que Tibus pose la sienne, qui était pertinente d'ailleurs, tout le monde se demandait qui il était. Elle leva ensuite la main pour se faire remarquer.

-Professeur, excusez-moi pour mon retard, je suis vraiment désolée, commença-t-elle d'une petite voix. Est-ce que je peux aller m'asseoir ?

Faire profil bas, apparemment il valait mieux ici, même si ça n'était pas dans les habitudes de Charlie.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Sam 4 Fév - 20:14

Cours numéro 1 : Les champignons magiques.
Drago & Les élèves

Aujourd'hui il y avait cours, c'était pénible pour le Serpentard d'aller dans des cours où le programme vu était déjà connu de sa personne mais en même temps les jeunes de 77 eux n'avait pas encore connaissance de tous ce qu'ils voyaient en classe, et n'était pas non plus au courant que des élèves d'autre époque c'était glisser dans leurs rangs comme si de rien n'était. Lui avait été étonné de la crédulité des étudiants de ce Poudlard qui n'avait jamais chercher à remettre en cause l'excuse qui avait été donné à tout le monde, un gros soucis dans leur école qui était donc inabitable, ils étaient arrivé en véritable meute avait été répartie pour la grande majorité dans les maisons qui correspondait à celle de base qu'ils avaient eut durant leur propre scolarité. Et les habitudes avaient été prise comme si tout était normal, rien ne sortait de l'ordinaire eux devaient juste jouer le jeu réussir à ne pas se griller, à ne pas montrer qu'ils connaissaient trop de chose et qu'ils étaient lié par le sang à des personnes présente dans l'école c'était pas facile tout les jours mais pour le moment cela tenait plutôt bien. Alors il se préparait à aller en cours de botanique, c'était un cours qu'il n'appréciait pas des masses devoir se salir les mains n'était pas son fort mais c'était très utile et surtout obligatoire pour son avenir professionnel, si il réussissait à évité Azkaban quand il reviendrait en 98 il aimairait devenir médicomage et pouvoir soigner les autres pour une fois se sentir utile dans sa vie.


Le professeur de botanique était nouveau il venait du ministère c'était donc une première rencontre pour Drago qui était comme à son habitude arriver à l'heure et oui il n'était pas du genre à être en retard ce n'était pas dans son éducation qui lui collait toujours à la peau. Il était arrivé après un Pouffy et un Serpy c'était donc une présence totalement masculine pour le moment dans la serre, mais les autres n'allaient pas tarder tous devaient être entrain de traverser le château pour arriver le plus rapidement ici et rencontrer leur nouveau professeur, une arrivée en cours d'année donnait souvent le droit à des rumeurs, de la curiosité on voulait en savoir plus sur le nouveau pour se préparer à son premier cours. En voyant l'adulte Drago su tout de suite que passer plusieurs heures en sa compagnie n'allait pas être très simple et n'était surement pas une bonne chose il fallait donc l'évité en dehors des cours car de prime abord il ne semblait pas très cordiale, et pas très heureux d'être là non plus. Tous ce que savait le blond c'était qu'avant d'arriver ici l'adulte en face de lui travaillait au ministère de la magie aller savoir comment il c'était retrouver à enseigner la botanique à des gamins. " Bonjour Monsieur" Il fallait tout de même être polie même si cela n'allait surement pas servir à grand chose. Une fois le sonnerie passer un gros garçon entra tout essouffler dans la serre ce qui n'était visiblement pas au goût de l'adulte qui le colla directement pour enchaîner ensuite sur le début de son cours sans même se présenter, le Poufsouffle arriver juste avant lui semblait prêt à mourir car il parla plutôt effrontément à leur professeur voulant savoir qui il était.


La question était légitime mais vu le discours d'entrée en matière le vert et argent se serait abstenue de la posé, instinct de préservation que ne possédait donc pas le jeune Tagel, car oui il connaissait son nom de famille pour l'avoir entendu un tas de fois dans les couloirs venant de fille à la petite vertus qui se vantait d'avoir fini dans son lit, aucun doute à avoir le cerveau du blond était dans son pantalon et non dans sa tête mais si il obtenait une réponse cela aiderait ses petits camarade à commérer sur le prof de Botanique dès la fin de la classe. Ne rien dire et ne rien faire avait été le choix de ses autres camarades qui pour le moment devait chercher à analyser les réactions et paroles de l'homme afin de savoir comment agir.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : 7ème année, Poufsouffle J'ai posté : 260 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1125 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Fille de la branche cadette des Malefoy ♥️ A été éduquée de la même manière que son cousin Drago ♥️ A été envoyée à Poufsouffle, ce qui lui a valu quelques plaintes, dont celles de ses parents ♥️ Elle est une exception en soit, les Malefoy n'ont que des fils d'ordinaire. ♥️ Elle se destine à devenir médicomage. ♥️ Elle ne pense plus que les sang-mêlés lui soient inférieur ♥️ Elle est en pleine rébellion et a réussi à échapper au marquage du lord.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Inferi
Patronus: Phénix
Capacité spéciale: /

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Lun 6 Fév - 16:00
Bien. On dirait fort que le nouveau professeur de botanique ne plaisante pas avec la discipline. Dans la salle de classe, Phoenix Malefoy observe leur professeur mettre une élève à la porte parce que ce dernier est arrivé en retard. Bon. L'illustration même du parfait connard qui se fiche bien de savoir que le cours précédent ne les as pas lâché à leur et qu'ils ont tout un château à traversé pour venir assister à son cours. La blonde étiquette déjà le sorcier et comprend qu'elle a intérêt à filer droit pendant ses enseignements. Ils vont morfler elle le prédit déjà. À côté, son ancien professeur Rogue lui semble être presque parfait.

La blonde écoute le professeur parler et se présenter, elle ne dit rien. Il ne donne pas son nom et la blonde se demande si c’est un oubli, ou si c’est volontaire, s’ils doivent juste dire « professeur ». Elle ne dit rien, ça ne l’intéresse pas vraiment. Elle le regarde, en revanche. Et sa tête lui parle mais la poufsouffle n’arrive pas à être sûre d'elle et hausse les épaules. Elle doit se faire des idées probablement. À cause de la mauvaise impression que le professeur lui fait, rien de plus. Parce qu’elle ne se souvient pas d’avoir déjà croisé cet homme ou entendu cette voix, même dans des souvenirs anciens.

Comme il demande si les élèves ont des questions, Phoenix ne dit rien en songeant que celui qui aura le cran d'ouvrir la bouche recevra sûrement une réflexion. Un pressentiment parce que ce type... ce type a vraiment l'air d'être le genre de connard qui te prend de haut. Et Phoenix ne tient pas à en faire les frais, d’autant plus qu’elle ne sait pas si elle aura la capacité de les encaisser sans rien dire. Probablement pas.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Lun 6 Fév - 17:35

Botanique
Jaylin Faucett
La botanique, l'un des cours que Jaylin adorait avec ceux de métamorphose. Depuis qu'elle était à Poudlard, elle faisait tout son possible pour atteindre les meilleures notes dans cette matière. A la différence d'autres cours où elle faisait son minimum, la botanique pour elle était un enseignement très important. Cela ne l'aiderait pas forcément dans ce qu'elle voulait faire plus tard, mais elle avait toujours été passionné par cette matière. Sans doute qu'elle pensait ainsi parce que sa mère lui avait enseigné les bases de cette discipline. En effet Madame Faucett en avait fait son métier. En l'entendant parler, Jaylin avait toujours été fasciné par cette discipline, cherchant à comprendre ce que voulait dire sa mère. Elladora Faucett avait cette passion venait depuis qu'elle était à Poudlard. Sa mère était une sang pur, dans certaines familles les familles voulaient que la femme ne travaille pas qu'elle reste à la maison à s'occuper des enfants. En 1977, sa mère devait avoir donné naissance à Abbigail, mais Jaylin connaissait très bien les raisons qui avaient poussé Elladora à travailler. Ce n'était pas commun, c'était un peu bizarre d'ailleurs et heureusement pour la grand-mère de Jaylin que celle-ci avait renier sa fille, sinon elle aurait fait une crise cardiaque en voyant sa fille travailler. En réalité son père voyageait beaucoup pour son travail. Enfin c'état ce qui se passait pendant un temps. Durant son jeune âge, comme un ambassadeur, on l'avait aux quatres coins du monde pour diverses conférences, ou réunions avec les systèmes politiques sorciers hors de l'Angleterre et Elladora l'avait suivit vu que les voyages duraient plus d'une journée. Alors, s'ennuyant, Madame Faucett avait commencer à étudier les plantes magiques qu'elle rencontrait pendant que son mari parlait avec les autres politiques. Elle les avait gardée avec elle, les ramenant chez elle pour les étudier et au fur et à mesure, elle avait fait plusieurs découvertes, découvrant des propriétés alors méconnus chez certains spécimens en fonction d'où ils venaient. Elle avait créé une serre dans leur maison de Loutry-St-Chaspoule, spécialement pour son travail. Grâce à ses découvertes, elle était devenue botaniste. Jaylin avait toujours été passionnée par le travail de sa mère, autant que celui de son père. Quand elle était plus jeune, elle allait dans cette serre avec Elladora et écoutait tout ce que sa mère avait à lui apprendre en botanique. La petite fille qu'elle était, avait bien sûr fait plus d'une fois des bêtises face à certaines plantes dangereuses, mais cela ne l'avait pas empêcher lorsqu'elle était arrivée à Poudlard de s'impliquer autant qu'elle le pouvait dans les cours qui traitaient sur le sujet. Aujourd'hui dans cette époque, les professeurs devaient être bien différents de ce qu'elle connaissait, mais elle savait aussi que même si sa mère n'était pas avec elle, la serdaigle ferait le nécessaire pour réussir dans cette matière.

Lundi matin, cours de cette magnifique matière, Jaylin se leva plutôt de bonne humeur heureuse de pouvoir aller dans cette salle de cours et de montrer son savoir. Oui parce que d'un certain côté elle était quand même assez égocentrique pour se dire qu'elle allait montrer ses capacités en botanique. La plupart des personnes n'aimaient pas réellement cette matière, trop dévalorisé au goût de Jaylin, mais pourtant nécessaire. Quand on pouvait savoir quelle plante pouvait tuer, lesquels pouvaient soigner, celles bénéfiques ou néfastes, on pouvait avoir dans ses mains un trésor bien plus grand que lorsqu'on tien une baguette. Après s'être préparé gaiement, Jaylin descendit alors dans la salle commune afin de traverser le château pour arriver jusqu'à la serre. Elle sautillait presque pour y aller tellement heureuse d'y aller, mais en y allant des questions se posèrent à elle.  Jaylin se demandait si sa mère avait eu le même professeur qu'elle. Cela ne devait pas être le cas d'après ce qu'on lui avait dit, c'était un nouveau professeur, présent à l'école depuis peu. Madame Faucett qui avait arrêté les études depuis un moment n'avait probablement pas connu le professeur de Jaylin. Et puis est-ce qu'il serait aussi aimable que Madame Chourave ? Sans doute qu'un enseignant en botanique ne pouvait pas être méchant. La serdaigle entra dans la classe, n'étant définitivement pas en retard et salua le professeur, vieux qui se tenait là attendant de commencer. « Bonjour monsieur !  » dit-elle peut-être un peu trop gaiement. Puis elle alla se mettre le long de la table prête à étudier et à répondre si besoin. Le professeur ne semblait pas rigoler. Aucun retard accepté, sinon cela équivalait à une retenue. Bon Jaylin ne risquait pas de l'être, mais c'était bon à savoir. Ponctualité, discipline et bonne volonté. Au moins la serdaigle remplissait deux des demandes. Pour ce qui était de la discipline cela ne dépendrait que de lui, même si pour atteindre l'excellence il faudrait sans doute arriver à ne pas le contredire à chaque fois. Le professeur, dont ils ignoraient toujours le nom semblait ne pas rigoler dans ce cours. Tib demanda d'ailleurs qui était l'enseignant qui leur faisait cours, Jaylin curieuse de ne posa pas plus de questions pour le moment. Elle n'avait qu'une hâte c'était que le cours commence.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Mar 7 Fév - 20:26


Ezickel s'était réveillé de bonne heure ce matin-là, il avait pris une douche très rapide, avant de s'habiller de son uniforme de Poudlard. Il était parti prendre un rapide petit déjeuner, avant de filer à la bibliothèque quelques minutes pour revoir ses derniers cours de Botanique, il ne voulait pas arriver sans avoir relu ses cours. Bien qu'il y ait peu de chance que ça lui serve, puisqu'il verrait certainement quelque chose de nouveau aujourd'hui. Il relisait ses cours pendant une demi heure, avant d'aller au cours de botanique avec une nouveau professeur, qui selon, les rumeurs étaient spéciales, néanmoins, il ne se fiait pas au « on dit » il préférait se faire une propre opinion sur les gens.

Il arrivait parmi les premiers élèves et allait s'installer silencieusement. Dès les premières paroles du professeurs, le blondinet comprenait, que ce dernier ne plaisantait pas du tout avec la discipline ou autre. Il saluait le professeur, avant de sortir ses affaires pour pouvoir prendre des notes sur le cours. Il adorait la botanique, il était passionné par beaucoup de cours, celui-là notamment, lui servirait pour le futur, donc, il n'était pas question pour lui de se faire remarquer, ou de rater ce cours. Il ne pretait pas vraiment attention aux autres personnes présentes, puisqu'il regardait uniquement le professeur qui semblait déjà énervé de bon matin, il plaignait ceux qui l'auront en dernier.

Une fois tout cela mis au clair, il attendait le commencement du cours avec impatience. Plus loin, il remarquait la présence de Drago, toutefois, il savait que ce dernier ignorait son existence, donc, il n'irait pas le voir, ce qui était tout de même assez douloureux pour lui. Il devait être en présence de l'être qu'il avait le plus envie de connaître mais ne pouvait pas l'approcher. Du moins, lui dire qui il était.

Ezickel se concentrait finalement uniquement sur le professeur pour ne pas s'attirer ses foudres. Le cours d'aujourd'hui avait l'air passionnant, alors il n'avait pas le droit de s'éparpiller à cause de ses sentiments.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 676 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1913 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui, que ce soit grave ou non... Tant que ce soit facilement soignable...

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Corps de Bee
Patronus: Cygne noir
Capacité spéciale: Légilimens/Occulumens

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Mer 8 Fév - 2:59
Severus rentra en cours dans les derniers sans regarder personne. Il se mis à côté de Lullaby en regardant la table, faisant mine de n'avoir aucun intérêt et évita le regarde du moindre élève dans la salle. Il savait que certains dans cette salle se moquaient de lui dans son dos. Les murs avaient des oreilles... L'adolescent soupira et songea qu'il était entouré de vrais crétins. Seule Bee avait le moindre intérêt. Les autres, à son avis de futur terreur de cachots, lui paraissaient loin du génie. La plupart étaient normaux, mais d'autres n'avaient pas plus d'intelligence qu'un poisson mort. Il eu un rire en regardant l'élève en retard se faire attraper par le professeur. ÇA, c'était un prof sérieux. Pas comme Slugorn qui n'avait pas plus de charisme qu'un plan de Mandragore. Il avait aussi en commun ce sentiment d'irritation lorsque leur voix sortaient de leur bouches. Bref, le professeur fit un long blabla avant de demander s'il y avait des question et Rogue resta muet*

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 151 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 431 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Mer 8 Fév - 17:37

Cours numéro 1 : Les champignons magiques

- Silivus Callaghan — les gosses ariérés -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.


Pour son premier jour, Silivus Callaghan voulait évidemment montrer qui il était. Les gamins n’allaient pas le faire chier longtemps. Ils n’avaient pas intérêt à croire que le cours de Botanique était fait pour se rouler les pouces ou dormir. Maintenant qu’il avait un peu de pouvoir, on allait l’appeler Professeur. Ce n’était certes pas aussi glorieux que Ministre, mais c’était déjà pas mal. Au moins, il aurait une bande d’élèves incompétents sous ses ordres, c’était déjà ça de gagner si l’on peut dire. Le vieux aigri ne savait même pas qui il remplaçait. Il avait eu quand même vent que l’ancien professeur était plutôt sympathique, légèrement laxiste sur les bords, quelqu’un que les élèves aimaient beaucoup. Très bien, pauvres gosses, ils allaient sentir la différence. Parce que Silvius n’était pas du genre à brosser les gens dans le sens du poil, encore moins des enfants idiots, qui s’en foutaient royalement des cours. Il allait les mener à la baguette tout simplement. Bien sûr, l’homme d’âge mur savait par expérience qu’il y aurait sans doute des têtes brûlées parmi ses élèves, le genre de gamin qui se pensait plus fort que le règlement et qui pouvait défier tranquillement son professeur simplement pour faire rire ses camarades. Silivus espérait ne pas voir ce genre d’énergumène dans sa classe, il n’avait pas le temps pour les gamineries. Son premier cours se déroulait donc un lundi matin. Bon ce n’était pas la plage horaire la meilleure qui soit, puisque les gosses se penseraient surement encore en week-end. Mais il allait faire avec ce qu’il avait, de toute façon il n’avait pas encore assez d’influence dans l’école pour faire ce qui lui chantait. Ainsi le nouveau professeur de botanique entra dans la serre. Tous ses élèves étaient déjà là. Enfin finalement pas tous, puisqu’un gros gamin arriva tout essoufflé derrière lui. Il avait surement couru pour venir jusqu’ici. Il était arrivé après lui, donc il était en retard. Silivus ne lui donna même pas l’occasion de parler puisqu’il lui donna une retenue, en l’invitant à venir demain à dix heures dans son bureau, avant de lui claquer la porte au nez. Au moins, celui-ci se souviendrait pour la prochaine fois qu’il valait mieux avoir de l’avance.

Mais il y avait aussi tous ces gosses qui lui avaient dit bonjour, certains normalement, et d’autre de manière très enjouée comme s’ils étaient content d’être ici avec lui. Ils ne se rendaient pas encore compte de ce qu’ils attendaient. Une jeune femme avait l’air particulièrement contente d’assister à ce cours, Silvius allait donc vite lui passer l’envie.

– Si vous pouviez éviter de sourire dans mon cours, j’apprécierais fortement.

Froid et cassant comme à son habitude. Les gnomes n’étaient pas dans une soirée, ils n’allaient pas être heureux dans son cours, il ne manquerait plus que ça. Finalement, rebondissant sur l’exemple du retard, Silivus commença à énumérer les règles dans sa classe. Le retard ne serait absolument pas toléré, de la part de quiconque. Il se foutait que les gosses soient des bavards ou des fils de grande famille. Celui qui n’arriverait pas à l’heure ne ferait pas long feu ici, c’était aussi simple que cela. Si les gosses se prenaient des heures de retenues à chaque retard, ils allaient vite comprendre qu’arriver à l’heure était une obligation. Il insista donc sur trois points, pour lui les plus importants : la ponctualité, la discipline et la bonne volonté. Si les idiots respectaient leur part du marché, tout se passerait bien, sinon ils seraient collés et traitaient comme des gamins immatures. Après tout c’était surement ce qu’ils étaient. Les règles passées, il expliqua donc le déroulement du cours. Toujours une partie théorique avant une partie pratique. Pas de bavardages, pas de ricanements intempestifs. Silvius avait une vois impressionnante qui imposait souvent le respect, son âge avancé était également en cause. Il regardait donc les gosses les uns après les autres, avant de finalement leur demander s’ils avaient des questions. Bon, il se foutait réellement de ce qu’ils avaient à dire donc s’ils pouvaient tous se la fermer qu’il puisse commencer, ça pourrait l’arranger. Alors que la plupart des gnomes restaient silencieux, il y en avait tout de même un qui avait parlé, sans lever la main qui plus est. D’une manière très peu élégante, cet élève lui demanda qui il était. Question légitime, mais comme il n’était pas capable de parler comme un adulte, Silvius n’allait surement pas faire d’effort avec ce garçon.

– Je crois que vous devriez prendre des cours d’élocutions, cela pourrait sans doute vous aider à faire une phrase grammaticalement correcte. Mon nom est Callaghan, vous vous adresserez à moi en m’appelant Monsieur ou Professeur.

Répondit le vieil aigri. S’il avait envoyé une pique cinglante à ce jeune homme. Sa question n’en était pas stupide pour autant. Ainsi, il s’était présenté et les élèves pouvaient désormais mettre un nom sur leur nouveau professeur tortionnaire. Alors, que Silvius relevait la tête pour observer si d’autres gamins avaient des questions, il entendit une voix venir prêt de la porte. Une gamine était arrivée, elle s’excusa pour son retard, et lui demanda si elle pouvait aller s’assoir. C’était une blague ou quoi ? Ces gosses n’avaient qu’une chose à penser de leur vie : se lever et aller en cours, et ils n’étaient même pas capable de faire ces deux simples choses correctement. Que la gamine ait le toupet de lui demander si elle pouvait s’assoir prouvait bien qu’elle ne le connaissait pas encore. Silvius n’avait pas pris cinq minutes pour faire un discours sur la ponctualité pour qu’une idiote se ramène la bouche en cœur en quémandant d’assister au cours.

– Allez donc voir ailleurs ce qu’il se passe, mademoiselle. Vous rejoindrez votre camarade inconnu demain dans mon bureau à dix heures précise. Maintenant disparaissez.


Non le nouveau professeur de Botanique n’avait absolument pas le temps de s’embêter avec les élèves retardataires. Son cours n’était pas un moulin. En ayant viré deux élèves de cours en à peine cinq minutes, il avait envoyé un message aux autres. Qu’ils ne se prennent pas pour les plus forts, car s’ils voulaient avoir leur examen, ils devaient assistés au cours de Botanique, et pour cela ils devaient être à l’heure et se tenir à carreaux tout simplement.

– Reprenons. Aujourd’hui nous allons donc étudier les champignons magiques, et tout particulièrement le champignon vénéneux sauteur. Je veux que l’un d’entre vous me décrive tout d’abord son aspect, et qu’un autre me dise dans quel potion cet ingrédient est essentiel.

Silvius jeta un coup d’œil à la liste des élèves qu’il avait sur sa table. Il ne les connaissait pas. Aucun d’eux. Ce n’était pas comme s’il allait s’attacher à eux et qu’il avait réellement besoin de se rappeler de leurs noms. Mais pour bien montrer que c’était lui qui commandait, il choisit deux noms au hasard sur sa liste.

– Comme par exemple : Miss Adams et Miss MacMillan.

Elles pouvaient se débrouiller entre elles, de qui allait parler en premier. Il n’était pas leur père et elles n’avaient plus cinq ans, ça ne devait pas être compliqué quand même. Il ne connaissait pas la première élève qu’il avait cité, mais la deuxième plus déjà. Il était ami avec le père de cette dernière, et avait quelque peu de l’influence sur celui-ci. Mais alors que le professeur attendait la réponse des deux gamines, il remarqua un élève complètement avachis sur sa table, comme s’il était à son cours de sieste. D’un coup de baguette, la chaise du garçon disparut, ce qui eut pour conséquence direct de le faire tomber par terre, et de le réveiller.

– Vous ferez le cours debout jusqu’à la fin de l’année.

*Il va vite avoir mal aux jambes simplet.*

Simple et direct. Sa classe était loin d’être un terrain de jeu, ils allaient vite le comprendre. Bon, maintenant il devait quand même attendre après les deux gamins pour avoir un semblant d’informations. Il avait fait exprès d’interroger deux Serdaigle, pour ne pas se taper des cruches dès le début. Il voulait que ça aille vite.

– Les autres, en attendant que les demoiselles répondent, vous me trouvez chacun un autre champignon magique, je vous interrogerai au hasard juste après.

Ils n’allaient quand même pas se rouler les pouces, pendant que les deux autres gosses leur servaient le cours directement dans la bouche.

_________________________________________

Liste des élèves qui doivent poster avant le prochain tour : Lullaby Potter – Severus Rogue – Phoenix Malefoy – Drago Malefoy – Ezickan Beauword – Jaylin Faucett – Tibus TagelMathéo Collins – Rebecca MacMillan – Charlie Davis

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Mer 8 Fév - 17:39

COURS NUMERO 1 : LES CHAMPIGNONS MAGIQUE

- Les élèves & le professeur — Tibus -


je crois que je vais me faire démonter. Tous aux abris, le nazi est arrivé.

Bon le moins que l’on puisse dire, c’était que leur nouveau professeur de Botanique n’avait pas l’air des plus sympathique. Tibus avait pris de mauvaises habitudes avec l’ancien : comme le fait d’arriver de temps en temps en retard, ou bien finir ses devoirs dans la serre. Des mauvaises habitudes qu’il allait sans doute devoir très vite abandonnés puisque ce mec n’était réellement pas commode. A peine arrivé, il avait donné le change, en collant un pauvre mec qui était arrivé juste après lui. Tibus avait presque un peu pitié pour lui, car le pauvre avait l’air d’avoir couru justement pour arriver à l’heure. Le Poufsouffle avait été bien inspiré d’arriver à l’heure aujourd’hui, et il notait dans un coin de sa tête qu’il ne fallait mieux pas jouer au con avec ce genre de mec. Certains lui avaient donc dit bonjour, Tibus s’en était abstenu, en attendant de voir ce qu’il allait leur proposer. Il décida d’ailleurs de très vite remettre à leur place, les personnes qui avaient un peu trop montré leur joie d’être arrivé dans son cours. Apparemment, il y avait désormais une nouvelle règle : celle de ne pas sourire dans sa classe. Ce professeur était complètement déjanté, ou aigri, ou alors détestait tout simplement toute forme de bonheur. Soit il les détestait tous déjà, soit il préférait instaurer une ambiance triste et effrayante dans son cours, au choix.

Tibus était un peu désorienté. Il était tellement différent de leur ancien professeur, que le choc en devenait assez important. La Botanique ne serait désormais plus une grande récréation. Au contraire, elle risquait de devenir très vite un véritable enfer, pour le plus grand malheur des élèves, et surtout de Tib. Il était froid et cassant, ce qui n’aidait réellement pas à mettre mal à l’aise. Les plus timides et réservés de la classe ne risquaient pas d’ouvrir la bouche de sitôt s’il commençait comme ça. Heureusement que Tibus n’était pas si peureux que ça, sinon il aurait sans doute passé la fin de l’année scolaire à se la fermer dans ce cours. Quoi qu’il aurait peut-être dû finalement. Le nouveau professeur commença donc à raconter son programme, il avait énuméré quelques règles assez banales, en mettant fortement l’accent sur la ponctualité. Visiblement les retards ce n’était absolument pas son truc. Il semblait vouloir à faire avec des étudiants matures qui étaient réellement là pour travailler et être sérieux. Si certains l’étaient, ce n’était pas le cas de tout le monde. Et bizarrement, Tib avait une mauvaise intuition pour ce qu’il adviendrait de lui dans ce cours.

Quand il eut fini son petit discours, le professeur demanda si quelqu’un avait une question. Le jeune homme hésita avant de finalement prendre la parole en lui demandant qui il était. Le Poufsouffle n’était pas stupide il avait bien compris que ce mec allait être leur enseignant en Botanique, mais il ne leur avait même pas donné son identité. Et s’ils devaient travailler avec lui jusqu’à la fin de l’année, autant savoir qui il était. Le professeur ne perdit pas l’occasion de tacler correctement le Jaune et Noir, il lui conseilla de prendre des cours d’élocutions pour apprendre à faire une phrase grammaticalement correcte.

*TAR-BA.*

Quel con celui-ci. Il n’avait même pas commencé son cours que Tibus ne pouvait déjà plus le saquer. Il lui avait bien foutu la honte devant tout le monde cet imbécile. Mais bon, comme il était loin d’être un courageux, Tib allait juste se la fermer et acquiescer de la tête comme un bon petit soumis. Malgré la réponse cinglante, il leur avait quand même donné son nom : Callaghan. Bon au final ça n’avançait pas tellement Tibus de connaître son nom de famille, mais c’était déjà ça. Pas le temps de réagir au final, puisque quelqu’un leva la main et attira l’attention vers elle. Charlie Davis, une fille de sa maison, se tenait tout prêt de la porte. Oh oh. Pauvre fille elle était arrivé en retard, elle ne savait pas ce qui l’attendait. Sans grand ménagement, le nouveau prof lui fila une retenue, et lui demanda très poliment de dégager de son cours. Au moins, ça c’était fait, la pauvre n’aurait pas fait long feu dans la serre.

Finalement il commença réellement son cours. Ils allaient donc étudier les champignons magiques aujourd’hui. Il voulait que quelqu’un participe, et Tibus regarda automatiquement ses pieds. Non il n’avait pas envie de devoir parler devant toute la classe, face à ce monstre prêt à le descendre à chaque parole qu’il allait dire. Tant qu’il ne croisait pas son regard, il devait être protégé. Du moins, c’était ce qu’il disait. Soupir de soulagement pour lui, ce fut finalement Jaylin et Rebecca qui allaient être interroger. Alors que Tibus allait se reposer tranquillement en attendant les réponses des deux filles, il fut sorti de ses songes par un grand boum. Un serpentard par terre, et un professeur qui ordonne à un élève de faire le cours debout. Et bah dis donc, il valait mieux rester concentrer. Tibus s’obligeait donc à garder les yeux bien ouvert. Et en plus de cela, ils devaient tous trouver un champignon magique, parce qu’il allait les interroger ensuite.

*Tu crois que la Weed ça marche comme champignon magique ?*


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Slytherin. J'ai posté : 522 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 2045 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Mer 8 Fév - 17:41

COURS NUMERO 1 : LES CHAMPIGNONS MAGIQUE

- Les élèves & le professeur — Mathéo -


Mauvais délire que de s'endormir devant un descendant de tyran.

Bon pour une fois Mathéo était arrivé en cours à l’heure en Botanique. C’était quand même un exploit, pour lui qui avait l’habitude de se réveiller en retard presque tous les matins. Merlin était de son côté ce matin, et c’était une chance puisque le nouveau professeur n’avait vraiment pas l’air sympa et amical. A peine arrivé, Mathéo s’était avachi sur sa table. Même s’il était arrivé en avance, il tenait quand même encore à son sommeil, et s’il y avait moyen de dormir un peu, ça ne le dérangeait pas du tout, bien au contraire. Rebecca le rejoignit finalement peu de temps après, et s’assit en sa compagnie. Il était bien content d’avoir sa meilleure amie avec lui en Botanique. Ils allaient surement pouvoir discuter un peu, parler de tout et de rien, et surtout bien rigoler. La demoiselle avait quand même l’air très surprise que le Vert et Argent ait réussi à se lever ce matin. Elle le félicita avant de lui demander plus sérieusement s’il était tombé du lit. Comme quoi, elle n’avait vraiment pas l’habitude de le voir à l’heure. Mais ce n’était pas si incroyable quand même, il ne fallait pas en faire des montagnes. Il était juste arrivé à l’heure rien de plus.

Bon en plus de cela, ça ne relevait pas d’un exploit de sa part. La seule raison pour laquelle il s’était réveillé assez tôt pour arriver à l’heure, c’était parce que l’un de ses camarades de dortoir avait fait un bruit monstre en tombant de son lit. Alors forcément, il avait dû se lever. Et c’était une chance pour lui, même s’il ne s’en rendait pas encore compte.

– Oui tu vois, comme quoi tout arrive.

Répondit le Vert et Argent à son acolyte Serdaigle, en lui adressant un grand sourire. Et puis il s’avachit à nouveau, attendant patiemment l’arrivée de leur professeur. Mais quelle surprise en voyant un homme totalement inconnu rentrer dans la pièce, qui jeta dehors en même temps un pauvre garçon arrivé après lui. Ils avaient donc changé d’enseignant, troquant un vieux sympathique contre un aigri de très mauvaise humeur. Il n’était visiblement pas très amical puisqu’il ne voulait pas que les gens arborent un sourire dans son cours. Et bien, Mathéo et lui n’allait surement pas vraiment s’entendre. Leur mettre à ce point la pression aussi tôt le matin, ce n’était pas la meilleure des choses à faire, de son point de vue. Il commença tout son blabla de prof, mettant l’accent sur ses propres règles, ce qu’il n’accepterait pas dans son cours, avant de demander aux élèves s’ils avaient des questions. A moitié allongé sur sa table, Mathéo resta silencieux, ne voulant pas s’attirer les foudres de son professeur. Et il avait bien fait, puisque le Poufsouffle qui avait pris la parole se vit devenir la cible de piques cinglante. Puis une demoiselle arriva en retard, et elle se fit envoyer sur les roses. La pauvre, Mathéo n’aurait pas voulu être à sa place.

A côté de lui, il remarquait que Rebecca était réellement tendu, elle n’était pas dans son état normal. Mathéo était dans l’incompréhension, certes ce nouveau prof n’était pas commode mais de là, à réagir comme ça.

– Qu’est-ce qui va pas Becca ?

Demanda le jeune homme à voix basse pour que seul la Serdaigle ne l’entende. Le professeur avait repris son cours, et avait annoncé le sujet, mais Mathéo n’y avait pas fait attention. Avachis, il se contentait d’observer sa meilleure amie en essayant de comprendre ce qu’il n’allait pas. Pourquoi était-elle dans un tel état. Avait-elle un problème en dehors des cours ou avait-ce un rapport avec leur nouveau professeur de Botanique.

Et tout d’un coup, sans que Mathéo ne comprenne réellement ce qui se passe, il se retrouva le nez sur le sol. Sa table venait soudainement de disparaître. Et il s’était bien fait mal en tombant. Alors qu’il se relevait, il entendit son professeur lui dire qu’il allait faire le cours debout jusqu’à la fin de l’année à partir de maintenant. C’était un grand malade celui-ci, vraiment. Mathéo tenait son nez qui lui faisait drôlement souffrir sur le coup.

– C’est une blague ? Vous avez pas le droit de faire ça !

Répondit sur le coup. Mathéo aurait dû garder sa langue dans sa poche, mais trop tard, les paroles étaient sorties maintenant. Ce professeur était un véritable taré de son point de vue. Déjà que Mathéo n’était pas un grand fan des cours en général, avec un professeur comme celui-ci, ça n’allait pas aider à arranger les choses.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Diamond, Serdaigle autrefois J'ai posté : 3807 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 7474 pour une aventure ! Je suis de la génération : Trio d'or . Je suis un aventurier : On peut légèrement me blesser A savoir sur toi :
C'est la soeur d'Harry Potter ♣️ Elle a grandit dans le sud de la France, sous le nom de Lullaby Williamson et a étudié à Beaubâton ♣️ On la croyait morte jusqu'à la rentrée en sixième année ♣️ Elle est la filleule de Lupin ♣️ Elle est secrètement amoureuse du professeur Rogue. ♣️ Pendant la bataille finale, elle a vu Lupin mourir et a essayé de tuer Dolohov, l'assassin de ce dernier. ♣️ En difficulté, elle doit son salut au professeur Rogue ♣️ Quand ils sont transportés en 1977, la jeune femme ignore que Rogue est mort ♣️ Souhaite travailler en potions ♣️ Veut être apprentie de William Smith ♣️ En couple avec Severus 14.02.17


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Nagini
Patronus: Cygne
Capacité spéciale: Onirisme (Apprentissage futur)

MessageSujet: Re: Cours numéro 1 : Les champignons magiques.  Mer 8 Fév - 23:49
La jeune femme n'ose plus rien dire, plus rien faire, alors que le professeur se présente et sermonne n'importe qui ose agir ou parler. Dans son coin, la rouquine n'ose même pas regarder Severus, ni le frôler au cas où l'homme qui leur fait cours interpréterai mal ce geste. Elle prend des notes quand c'est nécessaire, en se tenant à carreau et songe que oui, dans la réalité qu'elle a connue autrefois, elle a eut un professeur relativement dur, en la personne de Severus Rogue. Mais il n'a jamais été aussi dur que cet homme. La jeune femme ne dit rien, s'occupe plutôt de prendre des notes et de réfléchir aux paroles de l'enseignant, avec un peu de peine pour Charlie Davis lorsque celle-ci est renvoyée du cours pour son retard. Elle a de la peine, aussi, pour Mathéo qui se casse la figure comme sa chaise et sa table disparaisse et que le professeur déclare qu'il passera tout ses cours debout à l'avenir.

Elle se mord la lèvre, écoute Jay et Rebecca essayer de répondre à la question qui leur est posée. Malgré toutes ses connaissances, la jeune femme doit admettre que la question est compliquée. Le champignon en question entre dans la composition de potions assez peu connues et bien qu'elle ai la réponse, la jolie bleu et bronze n'est pas sûre que les autres aient la réponse. Elle ne sait cela que grâce aux cours de Severus, pour sa part. Quand au champignon qu'ils doivent trouver, la sorcière a beau chercher dans sa mémoire, il n'en existe qu'un seul. Ils auront du mal à répondre chacun quelque chose de différent. Donc en clair, l'homme les as bien piégé. La sorcière continu d'écrire sans relever la tête, écoutant les réflexions du professeur. Elle est surprise, vraiment, que Dumbledore l'ait embauché. A côté de ça, Selwyn et Selwyn sont des anges, presque.

I'm a wizzard !



This is the ghost of you
Haunting the ghost of me




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours numéro 1 : Les champignons magiques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Inscriptions aux cours de Soins aux créatures Magiques
» Flore magique ☞ Mille herbes et champignons magiques.
» Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°8 : Les animaux domestiques
» Cours n°1: Les Billywigs [1ères/2èmes/3èmes/4èmes années]
» Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°2 : Les licornes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: