AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Mar 21 Fév - 19:25


“Mission séduction enclenché. Mission sabotage de la Serdy pouf, activé.”



Charlotte & Alli




Allison était donc venue au bal de la Saint-Valentin avec une fille : Charlotte. C’était plutôt inattendu et ça en avait surpris plus d’un, qui pensait qu’elle allait se jeter aux pieds de Caleb Carlton pour le supplier de venir à cette soirée avec elle. Et bien non, la demoiselle avait plus d’un tour dans son sac. Ayant appris assez tôt les intentions d’inviter la SerdyPouf, elle avait pris les devants elle aussi. Parce qu’elle n’aurait loupé cet évènement pour rien au monde. La soirée s’annonçait quand même sympathique. Puisque Charlotte semblait être une fille assez marrante. En même temps il fallait sans doute un certain sens de l’humour pour être venue au bal avec un costume d’homme. Cela ne dérangeait pas tellement la petite princesse qui voyait le bon côté à la chose, au moins la jeune femme ne lui ferait pas d’ombre auprès de son prince charmant. Elle n’avait de toute évidence pas besoin de concurrence supplémentaire. Ainsi, elle allait donc commencer à en apprendre plus sur la Poufsouffle, meilleure amie de Tibus. Parce qu’au final les deux jeunes femmes n’avaient jamais réellement eu l’occasion de discuter ensemble. Elles n’étaient pas dans la même maison, ni dans la même année, alors forcément il n’y avait pas de lien évident entre elles. Ce soir était l’occasion. De son point de vue, Charlotte était un peu un garçon manqué, le genre de fille qui n’avait que faire de son apparence, et qui aimait beaucoup rigoler. Elle avait remarqué qu’elle trainait la plupart du temps avec des hommes, et c’était sans doute de là que venait son côté un peu décalé. Allison était quand même tout le contraire, puisqu’elle était assez fifille dans son genre, et faisait très attention à son apparence. Elle était beaucoup moins marrante ou spontanée que son acolyte, il fallait bien le reconnaître. Elle se la jouait surement un peu moins cool aussi. Mais Charlotte n’avait pas les mêmes devoirs qu’elle, elle n’était pas une préfète.

Allison s’était donc montré curieuse en premier lieu de l’orientation sexuelle de sa copine pour la soirée. Parce que très sincèrement, en la regardant, cela ne sautait pas aux yeux. Elle préférait peut-être les garçons, et sa technique était de trainer avec eux en permanence, ou alors au contraire elle aimait les filles, ce qui pouvait expliquer sa tenue et son attitude. Allison ne saurait que dire, et c’était pourquoi elle avait posé la question de manière explicite. Si elle voulait avoir des informations, autant ne pas y aller par quatre chemins. Mais Charlotte lui avait expliqué qu’elle lui plaisait bien. Et là panique à bord puisqu’elle se rapprochait dangereusement d’elle. Toute confuse et très gêné, Allison essaya de repousser les avances de sa cavalière, en lui expliquant gentiment qu’elle n’était pas son type. Heureusement Charlotte la rassura très vite, elle lui expliqua qu’elle ne l’intéressait pas le moins du monde. Ouf.

– Tu m’as fait peur, ça aurait été gênant de devoir repousser tes avances toute la soirée. Tu m’en vois donc ravie de ne pas être ton style.

Répondit la demoiselle avec un grand sourire. Maintenant que la vérité avait été rétabli, elle pouvait être à l’aise à nouveau. Et Allison lui raconta donc une rumeur qui courrait sur elle et sur Tibus, le fait que la Poufsouffle soit amoureuse de son ami. La préfète des Serdaigle se rendit très vite compte que ce ragot était totalement faux. Charlotte trouvait cela hilarant d’ailleurs, elle avait même du mal à s’arrêter de rigoler. Allison rigola un petit peu avec elle pour garder le cap. Mais il était vrai qu’elle n’était pas totalement innocente dans cette rumeur, puisqu’elle l’avait quand même bien alimenté de son venin. Elle aussi avait pensé un moment que Charlotte voulait être avec Tibus, et qu’elle essayait de se rapprocher par tous les moyens de lui, et que c’était en parti pour ça qu’elle était devenue son ami. Bon maintenant qu’elle se rendait enfin compte de la vérité, il faudrait qu’elle en informe les autres langues de vipères. Elle serait bien contente de ramener sa fraise en démentant un ragot, parce qu’elle avait eu des informations des principaux intéressés. Puis ça faisait toujours très classe de parler avec des Septième années. Charlotte venait de lui confier que les commérages l’amusaient et que les gens avaient vraiment une imagination folle. Allison acquiesça sans pour autant faire plus de commentaires, étant elle-même dans cette catégorie.

La demoiselle avait tout de suite sauté sur l’occasion d’en revenir à son sujet préféré : Caleb Carlton. Elle aimait tellement parler de lui, tout le temps, et à tout le monde. Elle avait forcément besoin à un moment ou à autre de prononcer le prénom du demi-dieu des Serpentard. Il avait invité une autre fille au bal, pour le plus grand désarroi de la jeune femme, et elle espérait secrètement qu’il ait invité la SerdyPouf simplement par défaut, et pas parce qu’il voulait réellement partager ce moment avec elle. Cette vipère avait encore pris de l’avance sur elle, et elle devait vraiment se bouger les fesses si elle ne voulait pas se faire totalement expulser du terrain de jeu. Mais malheureusement pour elle, Charlotte n’avait pas vraiment beaucoup d’informations sur le sujet. Elle ne savait pas si Caleb aurait eu l’idée d’agir ainsi. Et ce genre de réponse n’aidait réellement pas la pauvre Allison. Alors qu’elle réfléchissait à sa prochaine question sur le brun ténébreux, Tibus Tagel avait débarqué. Ah bah il le ne manquait plus que lui. Avec un peu de chance, elle allait pouvoir aussi le cuisiner. Mais il commença par faire une remarque déplacée sur la tenue de Charlotte. Très premier degré, Alli ne comprit pas la blague et prit immédiatement la défense de sa cavalière. C’était son devoir de défendre et protéger la fille qui avait accepté de venir au bal avec elle quand même. Charlotte sembla apprécier son intervention puisqu’elle la prit dans ses bras, et lui confia qu’elle était adorable. Allison sourit contente d’elle. Bon le câlin était un peu gênant quand même.

– Tu débordes d’affection ce soir Charlotte. Mais merci, et c’est normal que je te défende lorsque des garçons viennent t’embêter.

Répondit la demoiselle avec un grand sourire. Allison observait en silence Tibus et Télia. La jeune femme semblait réellement agacée à cause du garçon, et la fille avide de ragot avait réellement envie d’en savoir plus. Tib semblait trouver la fête un peu ringarde, et il avait envie de mettre le feu. Très bien, Allison se demandait quand même ce qu’il avait en tête. Charlotte lui fit remarquer que tous les mecs n’étaient pas en chien ce soir. Ce à quoi Alli rigola. Elle espérait que Caleb était dans le même état d’esprit. Au moins ça lui éviterait bien du souci. Bon par contre ça continuait de chauffer entre les deux. Télia accumulait les piques envers son cavalier, tandis que le Poufsouffle semblait ne rien comprendre. Ce n’était pas un garçon pour rien tiens. Mais oh malheur, Tibus venait de verser de l’alcool dans le verre de Charlotte. Quelque chose totalement interdit par le règlement, ce que la préfète lui fit remarquer. Il lui répondit assez violemment, et ne semblait pas vouloir l’écouter. Alli était un peu agacé de s’être fait remballer comme ça par le meilleur ami de l’amour de sa vie. Ça n’allait pas du tout.

Alli fut donc bien contente quand Télia se barra et le planta là tout seul. C’était bien fait pour lui pour la peine. Et elle soutenait à fond sa cavalière qui lui fit la morale. Visiblement elles n’allaient pas supporter le tombeur de ses dames bien longtemps, puisque Charlotte laissa tomber Tibus aussi, et proposa à Alli d’aller prendre l’air, elle lui confia qu’elle pourrait lui parler de Caleb aussi longtemps qu’elle le voudrait. Grands yeux ronds, et sourire jusqu’aux oreilles.

– Tu es vraiment la meilleure, tu le sais ça ?

*OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII*

Alors les deux jeunes femmes sortirent de la Grande Salle pour aller prendre l’air devant les portes du grand Hall. Un peu d’air frais ne pouvait que leur faire du bien après tout. A l’intérieur, tous ces couples c’était presque étouffant.

– Pour ce qui est de Caleb, il y aurait tellement de choses à dire. Il est tellement beau, intelligent, drôle. C’est vraiment le prototype du mec parfait, tu ne trouves pas ?

Elle s’arrêta un moment, perdu dans ses pensées, à l’idée d’être un jour avec Caleb. Mais il y avait Jaylin entre eux.

– Tu crois que je suis moins bien que Jaylin, c’est pour ça qu’il m’a pas invité ?

Demanda la demoiselle, parce qu’après tout un regard neuf ne pourrait pas lui faire de mal. Et comme elle se sentait en confiance en Charlotte, elle pouvait mieux s’ouvrir. La Poufsouffle était très souriante, ce qui donnait naturellement envie de lui parler. Mais Allison ne voulait pas tout ramener à elle pour autant, ce n’était pas que sa soirée, mais cella de Charlotte aussi. Et elle avait bien envie d’en apprendre plus sur elle.

– Alors dis-moi en plus sur toi. On est copine ce soir après tout. C’est quoi tes passions ? Tu vas faire quoi l’année prochaine ? Et qu’est-ce que ça fait d’être populaire ?

Et oui quand elle commençait sur un sujet, la petite Allison se montrait très bavarde. Pauvre Charlotte elle était assailli de questions pour le coup.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 413 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1507 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Mar 21 Fév - 20:22


“T'avais vraiment envie que je fasse sauter ta culotte avant d'entrer ?”



Télia & Tibus




La soirée de Saint-Valentin avait plutôt bien commencé entre les deux ex puisqu’ils étaient immédiatement entrés dans un jeu de séduction plutôt chaud. En même temps l’un comme l’autre s’y attendait fortement. Le message d’invitation de Tibus n’avait pas laissé de doute sur le thème de la soirée. Il avait dans l’intention de finir par une touche sexuelle. Télia le savait très bien. En même temps comment aurait-elle pu l’ignorer avec un mec dans son genre. Pour le plus grand plaisir du garçon, elle s’était donc transformé en séductrice et provocatrice ce soir. Le Poufsouffle appréciait beaucoup ce qu’il voyait, même si ça pouvait paraître un peu déroutant venant de la part de son ex. Les derniers mois entre eux n’avaient pas été facile, et ce jeu avait laissé retomber la pression et leur permettait de souffler un peu, l’un comme l’autre. Ils avaient enfin trouvé un moyen de ne pas s’engueuler et d’arriver à cohabiter ensemble. Avec simplement le mot sexe, Tibus était prêt à tout en même temps. Surtout que coucher avec Télia, il y avait quand même bien pire. C’était une fille très sexy et très désirable, et ce n’était pas pour rien qu’il était sorti avec elle quelques mois pendant sa cinquième année. Tellement de temps avait coulé depuis ce temps-là. Tibus avait l’impression que ça faisait un siècle, et pourtant parfois il avait aussi l’impression que c’était hier. Sentiment plutôt déroutant. Entre temps, il s’était quand même passé un nombre incalculable de fois, ou plutôt il avait sauté un bon nombre de greluches. Bon il le faisait toujours, il ne s’était pas arrêté pour autant.

Télia avait beaucoup d’assurance ce soir, elle semblait réellement sûre d’elle. Tibus ne savait pas réellement d’où ça lui venait. Lui qui avait l’habitude de faire face à une Serdaigle rempli de doutes et de reproches sur sa personne. Mais ce changement avait du bon, il fallait quand même le reconnaître. Au moins, elle n’allait surement pas se vexer aux multiples attaques du jeune homme. Espérons que la soirée continue encore un long moment sur cette note positive. Elle faisait la maligne et était sûre d’elle sur le fait que Tibus ne pouvait pas trouver mieux qu’elle, et qu’elle était la personne qui lui fallait réellement. Plus que sûre d’elle, elle était à la limite de l’arrogance ce soir. Mais Tibus n’avait pas l’intention de lui faire le plaisir d’acquiescer à tout ce qu’elle allait dire. Il avait sa réputation de Don Juan à honorer de toute façon. Il en profita même pour glisser que si elle acceptait de réaliser son plus grand fantasme, elle serait la femme parfaite. Oui après tout sur un malentendu ça pouvait toujours passer, autant tenter. Télia pensait qu’il ne voulait pas avouer qu’elle était la meilleure. Par contre pour l’histoire du fantasme, elle n’était pas du tout d’accord. C’était bien dommage, ça aurait pu être très intéressant.

– Tu pars à la pêche aux compliments ce soir ? Il y a pas de meilleures ou quoi, j’aime bien ton petit cul, c’est tout. Mais t’es vraiment pas drôle Tel, chaude comme tu es ce soir, ça pourrait carrément être une expérience avec une autre meuf.

Répondit le jeune homme en rigolant. Mais c’est vrai qu’il aimerait quand même bien réaliser son fantasme un jour avec deux femmes. Après tout, il ne fallait pas mourir stupide, et quand il s’agissait de sexe, Tibus était souvent prêt à tout.

Elle continuait donc d’être sûre d’elle, persuadé qu’il n’avait pas besoin d’avouer les choses, parce qu’elle le savait. Apparemment elle pouvait même lire dans ses pensées, du moins c’était ce qu’elle pensait. Mais Tibus n’avait pas l’intention de confirmer ses paroles, il n’allait pas lui faire un tel plaisir. Il préférait rester dans le jeu. Il n’était déjà pas le genre de garçon a réellement s’ouvrir aux autres dans le privée, alors sur la place publique, entouré de plein d’autres élèves, ce n’était même pas la peine d’y penser. La demoiselle n’insista pas. C’était déjà un bon point, elle lui répondit simplement que dans ses rêves, elle faisait bien des choses pour ne pas s’ennuyer. Tibus sourit, l’esprit coquin évidemment. Il pensait tout de suite à des rêves érotiques, voir pornographiques. Il ne changerait définitivement pas.

Télia repoussait toutes les limites ce soir comme si elle voulait réellement prouver quelque chose. Elle avait même proposé au garçon de jouer du piano, ici, sur la piste de danse, en plein milieu de tout le monde. Pour le coup, elle allait un peu loin. Il était peut-être sans limites en temps normal, mais pas fou au point de se donner en spectacle devant les professeurs. Il tenait un minimum à sa vie, et n’avait pas envie de se faire virer de Poudlard six mois avant ses examens finaux. Il ne comprenait pas que ça puisse ne pas la déranger de se faire prendre des doigts en public. Mais apparemment non sinon elle ne l’aurait pas proposé, elle ajouta qu’elle trouvait cela véritablement tentant mais qu’elle s’était visiblement trompé sur sa personne.

– Pense ce que tu veux de moi. Je préfère faire mes affaires dans un placard à balai que devant un public composé de gens qui peuvent me virer de leur établissement.


Elle pensait peut-être étrange qu’il ait des limites. Mais lui trouvait cela très bizarre qu’elle n’en ait pas, du moins jusque-là. A l’une de ses fêtes à la limite pourquoi pas. Mais ici, avec Dumby pas loin et tous leurs professeurs, c’était quand même un peu plus chaud.

Bref, Tibus avait emmené Télia voir Charlotte, sa meilleure amie, il avait bien dans l’idée de mettre le feu à cette soirée un peu trop mignonette. Mais Télia n’appréciait pas du tout l’initiative et lui fit bien comprendre en faisant la gueule. Elle lui rappela qu’elle n’avait besoin d’être avec personne d’autre pour s’amuser, avant de s’adresser à Charlotte. Tibus ne comprenait pas tellement le délire, elle lui avait demandé de lui montrer une soirée made in Tib, alors c’était ce qu’il faisait. Il ne comprenait pas réellement où il avait merdé et trouvait la réaction de son ex un peu excessive pour le coup. C’était une soirée, il fallait penser à se détendre quand même. Tibus se plaignait donc de la soirée, que toutes les filles s’emmerdaient, et que les mecs attendaient la fin de la soirée pour baiser. Charlotte en profita pour lui rappeler qu’il avait des mecs ici qui étaient venus pour fêter l’amour et que tous n’étaient pas en chien.

– Oui les puceaux on est d’accord, mais ils sont pas les plus nombreux ce soir.

Lança le jeune homme, en essayant de garder sa bonne humeur malgré la tête d’enterrement que faisait Télia. Mon dieu la soirée avait visiblement pris un mauvais tournant. Charlotte lui raconta par la suite la rumeur qui circulait sur eux. C’était assez surprenant mais aussi assez drôle en même temps. Tibus laissa échapper que c’était à force de le voir nu. Charlotte acquiesça. Mais Télia ne fut pas déridé par cette petite blague. Au contraire, elle était encore très vexée et ne voulait pas montrer l’ombre d’un sourire. Elle lui balança qu’elle avait été simplement stupide de croire qu’il pourrait passer une soirée tranquille rien qu’avec elle.

*WTF.*

Non pour le coup Tib ne comprenait vraiment pas ce qu’il se passait, et n’avait pas l’air de saisir ce que voulait dire Télia. En quoi était-ce un crime d’aller parler cinq minutes à des gens ? Ce n’était pas comme s’ils passaient réellement une soirée de Saint-Valentin en couple. Elle était tellement détendue quelques minutes auparavant qu’il ne comprenait réellement pas ce changement de comportement du tout au tout. Bon il lui fit part du fait qu’il l’écoutait bien et qu’il ne comprenait pas en quoi c’était si grave. Visiblement ce n’était pas la chose à dire puisqu’elle commença un peu à l’engueuler avant de le planter là et de se casser vers le buffet. Génial. Super délire ce soir.

– Tain’ elle est gr-

Mais il n’eut pas le temps de terminer sa phrase, puisque c’était au tour de Charlotte de s’y mettre. Elle lui fit la morale et lui ordonna même d’aller s’excuser. Il lui confia qu’il aurait dû éviter de venir la voir ce soir, même s’il l’adorait. Elle lui balança qu’il devait aller s’occuper de sa cavalière maintenant, parce que ce n’était pas en agissant de la sorte qu’il allait réussir à se la taper ce soir. Et en plus de ça, interdiction de se taper une autre greluche. Non mais c’était quoi le délire de la soirée là ? Et puis à son tour, elle le planta là en se barrant avec Allison.

– Non mais elles se sont donné le mot pour se la jouer relou puissance dix mille ce soir ou quoi ?
– Bonne chance gros.

Bon au moins il avait le soutien de l’un de ses potes de maison qui venait de passer. Franchement Tibus n’avait pas réellement compris ce qui s’était passé. C’était fou cette histoire quand même. Les deux se la jouaient relou pour le coup. Tibus attrapa sa flasque et but une grosse gorgée d’alcool. Au moins ça allait le détendre un peu. Espérons que tout le monde en prenne ce soir, pour qu’on arrête de lui prendre la tête plus de cinq minutes. Bon Tibus prit quand même sa fierté sous le bras, et s’en alla rejoindre Télia au buffet.

*Avant que tu ouvres la bouche je tiens à t’informer que « Bon on en parle de ton pétage de câble » est une très mauvaise entrée en matière.*

– Je pensais pas que tu le prendrais si mal de passer cinq minutes avec l’un de mes potes.

*Bon il y a pire comme début, mais c’est quand même pas très glorieux.*

– Les soirées de Saint-Valentin, c’est pas trop mon délire à moi. Alors j’sais pas ce que t’attends de moi pour le coup.

Tibus ne disait pas ça méchamment, il ne savait réellement pas comment il était censé agir, et ce qu’il devait faire à ce genre de soirée. Pour lui faire la fête, aller voir ses potes, c’était quelque chose de normal, le genre de truc qu’il faisait à toutes ses fêtes. Alors il ne voyait pas trop pourquoi il ne pouvait pas le faire ici, et surtout ce qu’il devait faire ici. La jeune homme attrapa un petit four pour manger aussi.

– Moi j’ai faim aussi.

*Non Tibus, c’est une blague de merde.*

– Je mangerais bien un cul.

*Tentative de merde pour radoucir l’ambiance. Bon moi ça me fait rire, mais pas sûr qu’elle soit dans le même délire.*



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 97 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Mar 21 Fév - 21:08
It's time to love
Ayla & Mathéo
“Mieux vaut tomber amoureux que dans un précipice.”

Les deux amoureux étaient assez différent l'un de l'autre mais se soir ils étaient en phase, solaire il ne s'intéressait qu'à l'autre leur sourire au lèvres en tournoyant sur la piste, tout deux sur leur 31 ils devaient être agréable à regarder pour ceux qui connaissait la beauté et la force de l'amour. Personne n'aurait parier sur leur couple c'était certains eux même n'aurait sans doute jamais penser réellement finir ensemble même si ils étaient intéresser l'un par l'autre depuis plusieurs année sans avoir osé s'approcher mais désormais ensemble et affiché ils c'étaient rendus compte que malgré leurs différences une forte complicité et une alchimie avait été rapidement créer sans que cela ne soit compliqué tout avait sembler si naturel, une fille assez facile, un garçon puceau, et finalement un couple des plus heureux ensemble. Ayla ne comprenait pas toujours que Mathéo soit intéresser par une fille si peu pure qu'elle, elle ne pensait pas le mériter mais la réciproque devait être aussi d'actualité sans avoir besoin de lui en parler elle savait que le brun devait se demander pourquoi une fille qui pouvait avoir tout un tas de garçon a ses pieds attendait autant de temps pour passer à l'acte avec un garçon sans expérience. Mais ce n'était pas ce qui comptait pour elle c'était simplement qu'elle était heureuse avec lui, ce qu'elle lui racontait avait de l'importance elle pouvait parler d'elle, des choses qu'elle aimait et des choses qui lui déplaisait sans que cela ne soit soûlant pour le garçon ou qui ne lui propose de coucher ensemble pour qu'elle se taise.


Ayla était aimée pour ce qu'elle était et non pas juste pour son corps c'était une nouveauté qu'elle appréciait et elle y prenait goût pour rien au monde elle n'aurait voulut que Mathéo la quitte, sans doute qu'elle aurait été en grande dépression si cela était arrivé ou arriverait alors elle ferait de son mieux pour que leur bonne entente reste toujours présente, et que leur complicité ne soit pas cassé par la routine qui pouvait prendre place dans un couple en même temps eux ne pouvaient pas réellement tombé dans la routine étant donné qu'ils ne pouvaient pas se voir tout les jours, qu'ils habitaient dans le même château mais n'était pas de la même maison et que le brun était le roi pour avoir des heures de colles assez souvent pour que cela lui prenne un tas de temps dans ses journées déjà bien remplie cela faisait rire Ayla qui n'était pas le genre de copine qui allait péter une crise à son copain parce qu'il était coller plutôt que de la voir c'était une mauvaise étoile qui faisait que les professeurs et le concierge aimait priver le vert et argent de son temps libre et cela donnait lieu à plusieurs scénarios rigolo ou assez dégoûtant comme le dernier imaginé par la blondinette qui voyait le concierge en couple avec son chat ce qui pouvait emmener à des images déroutante qui n'était pas ce qu'avait imaginé son petit ami qui lui était totalement chaste par rapport à la jeune femme qui elle était assez perverse sur les bords, elle avait l'esprit mal tourné. " On a pas le même esprit c'est sûr mais je ne peux pas contrôler mon esprit qui est mal tourné. Je pourrais peut-être te prêter ma bonne étoile quelques temps pour nous dégager du temps tout les deux puis je la reprend pour ne pas avoir à être collé à mon tour. Je pense bien qu'il ne doit pas être la meilleure compagnie du monde possible"

Les deux s'amusaient bien et était assez d'accord sur le sujet la jeune femme ne devait pas se faire coller juste pour pouvoir fouiller le bureau d'un concierge grognon et pas très sympathique. L'aigle préférait se concentrée sur la suite de la conversation qui était tout aussi drôle à ses yeux, la bleu et bronze était un peu possessive avec son petit ami ce qui pouvait être à la fois drôle et compliqué à gérez car être trop possessive pouvait déranger son partenaire pour le moment ce n'était pas le cas car le brun trouvait cela plutôt marrant de voir sa petite amie ne pas vouloir le partager ne serait-ce que le temps d'une danse. C'était sans doute pour ne pas prendre le risque de se voir oublier ou remplacer c'était une peur profonde qui habitait l'adolescente sans qu'elle ne puisse l'expliquer, son petit ami n'ayant en rien un comportement inquiétant ou quoi que ce soit qui puisse la faire douter. " Il faudrait mieux pour toi, ton monstre ? C'est charmant ça j'aime bien, tu n'apprendra pas de chose folles tu sais déjà tout ce qu'il faut savoir sur moi je ne t'ai rien cacher" La blondinette avait été claire et franche dès le début de la relation en lui avouant tout ses travers et défaut pour qu'il ne soit pas surprit après par certaines chose qui pouvait arriver. L'idée d'enfermer le garçon dans une cave pour l'avoir rien que pour elle était vachement tentant pour la jeune femme qui trouvait que cela enlevait pas mal de risque mais elle n'était pas encore folle à ce point là il était pour le moment sauver. " Il me semble avoir déjà proposer un kidnapping mais je ne suis pas encore folle à liée alors pour le moment tu conserve ta liberté mais il faudra surveiller l'évolution de ma possessivité je pourrais ré envisager l'option dans quelques temps" Et elle éclata de rire, non quand même elle serait plus classe que cela et ne l'enfermerait pas dans une cave mais dans une belle chambre tout confort.


D'un coup Jay entra dans la conversation elle avait perdue le brun en entrant dans la grande salle en compagnie d'un camarade de maison de celui-ci, Caleb Carlton qui était l'inverse de Mathéo, lui courait les jupons et les filles faciles ils ne devaient donc pas beaucoup parler les deux il venait donc d'apprendre que la jeune fille et son ex avait couché ensemble après la soirée ou Jaylin avait rencontré Mathéo pour la première fois. Elle comprenait que son petit ami soit sceptique vu qu'à la soirée l'aiglonne avait été claire et nette elle ne coucherait jamais plus avec Caleb cela avait donné lieu à une sorte d'accord entre les deux jeunes, Ayla et Mathéo devrait couché ensemble quand Jaylin le faisait avec Caleb c'était une manière ironique de dire que les deux premiers n'était pas prêt à passer à l'acte mais finalement cela avait été plus rapide que prévu pour le deuxième duo et le serpent n'avait pas oublier cette accord passer. " Ressortir avec lui je ne sais pas, mais clairement finir dans son lit encore et encore l'intéresse sinon elle n'y serait pas retourné une première fois" Ayla ne put s'empêcher de pouffer de rire à la fin de la phrase du garçon qui avait l'air mal à l'aise tout d'un coup. " Je sais, et c'est pour ça que je ne te l'ai pas dit dès que je l'ai apprit, bon je pourrais t'obliger à passer à l'acte se soir pour respecter l'accord, mais je pense que cela sera perçut comme un viol et une tenue orange rayé n'irait pas avec mon teint, par contre tu peut engueuler Jay c'est faisable je pense"Cela serait extrêmement risible à entendre et à voir.


Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

My Men My Love My Life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Mar 21 Fév - 23:23
It's time to love ? No it's time to play !
Télia & Tibus
“C'est comme être prête pour le bal de Cendrillon. Une fois que vous avez perdu, vous vous réveillez et vous réalisez que vous n'êtes pas Cendrillon.”

Entre Télia et Tibus tout avait bien commencé se soir là pourtant ce n'était pas souvent le cas et la brunette sentait que les choses allaient à un moment donné à ce gâté étant donné qu'ils ne pouvaient pas passer une soirée ou une journée sans se prendre la tête à un moment donné ils n'était pas assez semblablent pour réussir à être sur la même longeur d'onde plusieurs heures d'affilés et le déroulement de la soirée allait lui donner raison une fois de plus. Si pour le moment tout se passait bien parce qu'elle se montrait réellement provocatrice et chaude tout ce qui plaisait au blond pour ne pas compliqué leur soirées. Elle c'était montrée entreprenante, et sûre d'elle pour que cela change un peu de l'ordinaire ou elle était souvent sur la réserve et peu confiante en ses qualités et capacités se soir c'était tout à fait différent elle même ne se reconnaissait pas totalement c'était un mixte entre une nouvelle Télia et l'ancienne celle d'avant son histoire de quelques mois avec Tibus. Comme si elle se redécouvrait totalement alors qu'au final rien n'avait changé ils n'étaient toujours pas ensemble leur relation n'était toujours pas stable et saine tout était toujours compliqué et basé sur un attrait physique du blond envers la brune mais elle se sentait bien mieux dans ses bottes maintenant qu'elle savait exactement à quoi s'attendre. Du coup elle profitait à fond de son bal de la Saint-Valentin  c'était une bonne nouvelle pour elle qui avait craint que les choses ne soit trop dure à supporter parce qu'elle connaissait leur deux caractères qui ne faisait pas bon ménage.


L'aiglonne cherchait aussi les compliments elle en avait besoin pour se sentir plus en confiance car si elle semblait proche de l'arrogance ce n'était pas réelelment le cas à l'intérieur d'elle même, ses doutes étant toujours présent et n'était que camoufler le temps d'une soirée pour ne pas être trop chiante avec cela pour une fois que les choses se passait bien avec son ex elle n'allait pas la jouer fille compliqué qui doute de tout et de rien à la fois en ne sachant pas comment agir pour ne pas trop en faire. Mais les compliments n'arrivait pas il n'y avait pas moyen de faire sortir un mots positif de la bouche du blondinet qui ne soit pas sexuel c'était comme si c'était trop demander pour lui, voir carrément impossible alors que cela n'était pas la fin du monde pourtant elle ne demandait pas la lune juste un tout petit mot gentil pour se sentir mieux dans sa peau. " J'essaye oui mais tu ne semble pas décidé à me donner ce que je veux comme si il était difficile pour toi de dire oui tu est la meilleure sexuellement parlant et sa aurait été fini mais non juste un j'aime bien ton cul et rien d'autre c'est affligeant pas moment comme tu n'arrive pas à être sympathique sans vulgarité aucune" C'était un peu un trait connu de Tibus il n'arrivait pas à parler sans être vulgaire et à force cela devenait lourd à supporter.


La jeune femme tentait vraiment de faire quelque chose de bien sans grand succès le blond n'étant pas réceptif à ses avances, il ne voulait rien tenter dans la grande salle alors que cela aurait pu être terriblement bien et tentant pour la jeune femme bien sûr elle ne l'aurait pas fait au milieu de la piste de danse mais dans un coin un peu plus reculer de la salle de soirée pour ne pas se faire prendre elle n'était quand même pas totalement folle. Télia en était un peu déçue mais elle tentait de ne pas trop le montrer mais elle n'avait pu empêcher une petite pique de sortir de sa bouche parce qu'elle ne pouvait contenir tout son caractère qui était trop colérique et impulsif pour être contenue tout le temps l'adolescente ne pouvait pas prétendre faire une telle chose. " C'est beaucoup moins excitant dans un placard à balai mais soit chacun voit les choses sa manière je parlerais de mon fantasme à une autre personne, comme tu pourra parler du tien à d'autres filles nous ne sommes pas les personnes adéquate pour les réaliser ensemble" Après tout cela pouvait arriver ce n'était pas la fin du monde, même si le blondinet apprécierait sans doute moyennement que la jeune femme aille voir d'autre type pour leur proposer une telle chose.


Et son intuition avait été bonne car à ce moment là tout se gâta entre eux deux alors que la brunette avait fait part de son envie d'avoir une bonne soirée en compagnie de son ex sans aller voir d'autre gens lui avait tout de même décidé d'aller voir sa copine Charlotte, qui était très gentille et qui était appréciée de l'aigle mais elle aurait aimer pouvoir être en tête à tête avec son ex petit ami. Dès qu'ils avaient été vers la jaune et noir et sa cavalière d'un soir une aigle que Télia connaissait de vue elle avait fait la tête oubliant presque de répondre à la rousse qui c'était intéresser à elle et qui l'avait complimenter simplement comme elle aurait apprécié que Tibus le fasse, elle lui souhaitait même du courage pour pouvoir supporter son ami elle le connaissait bien après tout alors elle était un vrai soutient. " Je pense que je vais en avoir besoin oui"[/color] C'était peu dire vu que tout était parti de travers, les prochaines paroles du sorcier ne lui était pas destiné alors elle eut tout le temps nécessaire pour ruminer encore un peu sa colère de ne pas avoir été écouté correctement surtout que lui semblait s'en ficher totalement rien n'avait d'importance pour ce garçon temps que tout allait bien pour lui c'était un peu égoïste de sa part mais pas étonnant il avait souvent agit de la sorte elle espérait juste avoir gagné en importance après leur dernière conversation mais finalement rien n'avait changer dans son comportement à lui et c'était un peu ce que déplorait la jeune femme qui se serait attendu à un petit effort au moins pour se soir.


Après avoir répondu à Charlotte recadrer deux trois fois Tibus et entendu les paroles de la Poufsouffle Télia les quitta tous pour aller se chercher à manger elle en avait assez entendue une proposition pour un striptease était très mal venu de la part du garçon surtout dans un tel moment et cela avait finit de l'achever la jeune femme avait besoin de prendre un peu ses distances avec le Pouffy qui ne faisait réellement pas attention à ce qu'il disait et au conséquences que cela pouvait avoir sur les autres. Alors elle avait prit la fuite en direction du buffet pour se goinfrer et tenter d'oublier un peu la partie catastrophique de la soirée qui avait plutôt bien commencer pourtant quand elle remarqua que le blaireau revenait vers elle, Télia leva les yeux au ciel cela allait encore être compliqué elle le sentait et sa colère n'étant toujours pas calme elle renfourna un petit four dans sa bouche rapidement pour ne pas avoir à parler de suite, heureuse le garçon prit la parole en premier et ses paroles lui prouvait bien qu'il n'avait rien saisit à ses précédentes paroles. " Cela semble pourtant très clair quand je te répond que je veux qu'on passe la soirée rien que tout les deux non ? Forcément je ne suis pas contente d'aller voir d'autre personne même si j'adore Charlotte" Pourtant c'était tout simple elle ne voulait pas se prendre la tête et passer un moment simple avec lui. " J'ai l'impression de te demander la lune en te demandant de n'être concentré que sur moi pendant une foutue putain de soirée dans ta vie, si c'est trop dur va trouver une grognasse" Parce qu'elle n'allait pas pouvoir contenir son caractère de feu trop longtemps elle le savait.


" Tu est vraiment un porc" Elle ne pouvait ajouter rien d'autre à sa vulgarité sans limites.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Slytherin. J'ai posté : 532 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 2079 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Mer 22 Fév - 16:14


“La plus belle Saint-Valentin, c'est de t'avoir avec moi.”



Ayla & Mathéo




Ah l’amour … Il remplissait le cœur des personnes présentes au bal de la Saint-Valentin, et surtout celui de Mathéo et d’Ayla. Ils semblaient tellement bien ensemble. Tous les deux étaient sur la piste de danse et respiraient l’amour. Ils se regardaient dans les yeux, riaient et discutaient. C’était tellement mignon à observer. Et toutes les personnes en mal d’amour ce soir devait espérer finir la soirée comme ça. Malheureusement tous n’auraient pas cette chance. Les deux amoureux étaient dans leur bulle et comptaient bien y rester. Après tout, pourquoi en sortir ? Il n’y avait réellement rien de mieux pour eux actuellement. Tant qu’ils avaient la chance et l’amour de leur côté, ils devaient en profiter. Profiter du moment présent était réellement important, car on ne savait définitivement pas de quoi était fait demain. Mathéo voulait passer des moments privilégiés avec sa petite amie, parce qu’il avait pleinement conscience que le temps était quand même compté jusqu’à la fin d’année. Les jours et les semaines défilaient, et le moment de se quitter allait arriver beaucoup plus vite qu’il ne le pensait. Ils n’en avaient pas parlés et auraient surement tout le temps de le faire plus tard. Mais il avait toujours cette idée dans un petit coin de sa tête, qui le poussait à se rapprocher encore plus de la jeune femme, et surtout à prendre des risques. Il se sentait bien avec la jolie Serdaigle, et se sentait réellement de plus en plus proche d’elle autant émotionnellement parlant que physiquement. Parce qu’après tout, il avait bien évolué depuis qu’il avait commencé à sortir avec elle. Si au début, même un effleurement était gênant, maintenant il supportait bien le fait de lui tenir la main, et l’avait même embrassé quelques jours plus tôt. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, et il faisait leur petit bout de chemin ensemble.

Il aimait tellement cette fille que c’était même trop dur de décrire tout ce qu’il ressentait pour elle. Il appréciait passer du temps avec elle, ressentait le besoin de la voir en permanence, il se sentait un peu triste quand il ne pouvait pas la voir pendant plusieurs jours, et surtout elle hantait ses pensées. Elle était la fille de ses rêves, tellement parfaites avec pleins de jolis défauts. Il faisait ce qu’il était en son pouvoir pour la rendre heureuse, et pour qu’elle passe une bonne soirée. Et c’était parce que Mathéo connaissait son histoire, et savait qu’elle n’avait pas vécu des choses très facile avec son premier amour, que le Serpentard voulait lui montrer à quel point ça pouvait être beau, qu’un homme n’était pas forcément un connard, et si cet abruti n’avait pas compris la chance qu’il avait d’avoir une magnifique jeune femme à ses côtés, lui l’avait compris. Il allait d’ailleurs lui faire passer une jolie soirée digne d’une princesse ce soir pour lui montrer. Il espérait d’ailleurs avoir encore plus de temps à lui consacrer à l’avenir. Mais bon Mathéo n’était pas le garçon le plus chanceux quand il s’agissait de retenues. Ayla avait utilisé l’humour et imaginé des scénarios assez drôles par rapport à leur concierge et à son chat.

– Peut-être qu’à force de me côtoyer, tu vas devenir une sainte, qui sait. Prête-moi ta bonne étoile je t’en supplie, j’ai vraiment besoin de rattraper mon sommeil, et je crois que je ne survivrais pas à nouveau à un mois entier de retenues.

Annonça le jeune homme avec un sourire aux lèvres. Oui son dernier mois avait été quand même éprouvant. Ils rigolaient bien quand même ensemble les deux adolescents. Ils abordaient plusieurs sujets de conversation dont l’un d’entre eux était les filles. Apparemment, celle-ci se prenaient beaucoup la tête, et Mathéo les prendrait surement pour des folles s’il savait tout ce qu’elles faisaient dans l’ombre. Et bien dis donc, cela faisait un peu peur toute cette histoire. Mais le jeune homme s’en fichait un peu, il ne cherchait pas réellement à comprendre. D’ailleurs il trouvait assez drôle que la belle demoiselle ne veut pas le partager. Il était plutôt flatté et puis de toute évidence il ne voyait que par elle, il s’en fichait éperdument des autres. Alors qu’elle ne veuille pas partager lui convenait parfaitement. Il l’avait surnommé son monstre pour rigoler. La jeune femme le rassura quand même sur le fait qu’il n’apprendrait rien de complètement fou sur elle, qu’il savait déjà tout.

– Tu es le plus beau monstre de l’univers, tu es mon petit monstre. Je suis bien content que tu ne m’ait rien caché, tu sais que si quelque chose arrive dans ta vie, je serais toujours là pour t’écouter, et t’aider.


Répondit le garçon avec un sourire. Il voulait être la personne vers qui elle se tournerait si quelque chose n’allait pas. Il ne voulait pas qu’elle ait peur de lui dire les choses. Il était là pour elle, et n’aurait jamais la prétention de la juger sur quoi que ce soit, bien au contraire. C’était parce qu’il l’aimait et qu’il tenait avec elle, qu’il essayait d’être la meilleure personne possible. La possessivité de la demoiselle ne le dérangeait pas tant qu’elle ne le séquestrait pas dans une cave, lui avait-elle dit en rigolant. Elle lui répondit qu’elle avait déjà proposé un kidnapping mais elle le rassura, elle n’était pas encore assez folle pour passer à l’acte. Elle lui fit une blague, le taquina un peu et se mit à rigoler. Elle était tellement belle avec un sourire sur le visage.

– Je vais essayer de me tenir à carreau pour que tu n’ailles pas jusqu’à mettre tes plans à exécution. Je ne suis pas fait pour vivre enfermé. Fais attention avec les garçons toi aussi, je ne veux pas partager non plus.

Répondit le jeune homme avec un grand sourire. Il était tellement heureux d’être là avec elle, qui ne pouvait s’empêcher de sourire en permanence.

Et finalement, Mathéo posa une question pour Jay. En la voyant entrer dans la Grande salle pour le bal, il s’était rappelé d’un petit détail : la conversation qu’il avait eu avec la demoiselle à la soirée de Tibus et Caleb. Il interrogea donc sa petite amie pour avoir plus de détail. Et elle lui confirma qu’il y avait bien eu relation sexuelle entre les deux. Oh mon dieu quelle horreur, qu’est-ce que Mathéo allait bien pouvoir faire. Elle aurait quand même pu se retenir pour le coup, ou bien s’abstenir avant de parler. Bon Ayla n’était quand même pas sûre qu’elle veuille ressortir avec lui, mais en tout cas, elle avait bien l’air décidé à coucher avec le Serpentard encore et encore.

*Il ne manquait plus que ça.*

Ils avaient quand même un accord sur la question, l’avait-elle oublié. Ayla ne lui avait pas raconté dès qu’elle l’avait appris justement à cause de cela. Elle le taquina en lui disant qu’elle pourrait l’obliger à passer à l’acte ce soir pour respecter l’accord, mais elle ne voulait pas finir en prison pour viol.

– Ayla, tu as interdiction de finir en prison, c’est clair ? … Et de me violer par la même occasion.


Et Finit par rigoler à la fin de sa phrase. Mais comme Ayla était la meilleure petite amie du monde entier, elle l’autorisa à engueuler Jay. Mathéo eut immédiatement un grand sourire quand elle lui annonça ça, il s’approcha d’elle, et l’embrassa.

– Tu es vraiment la meilleure petite amie au monde Miss Ayla Abbot.

Annonça le jeune homme avant de l’entrainer avec lui en lui tenant la main. Il balaya la salle des yeux pour trouver Jay, qui se trouvait finalement non loin d’eux, puisqu’elle était en compagnie de son cavalier sur la piste de danse. Mathéo s’avança donc vers elle, et finit par lui tapoter l’épaule gentiment. Oui il ne voulait pas trop lui faire peur en arrivant comme une furie, il était gentil au fond le petit Serpentard.

*Allez fais toi plaisir mon grand, c’est ton moment.*

– La prochaine fois qu’il te vient à l’idée de faire un accord avec quelqu’un, réfléchis-y à deux fois Jaylin. Heureusement qu’Ayla n’est pas totalement cinglé, sinon j’aurais été obligé de passer à l’action ce soir aussi. C’est fou d’être guidé par ses hormones comme ça.

*Pardon Jaylin ça devait sortir.*

Bon Mathéo n’avait pas tellement fait attention à son cavalier, qui du coup devait se demander ce qui était en train de se passer. Mais le Serpentard ne voulait quand même pas trop accablé la jeune femme, ce n’était pas non plus son but. Alors il fit un petit sourire avant de rajouter.

– Bon, je te ferais juste plus jamais confiance sur tes histoires d’abstinences sexuelles avec des garçons.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 413 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1507 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Mer 22 Fév - 16:57


“T'avais vraiment envie que je fasse sauter ta culotte avant d'entrer ?”



Télia & Tibus




Tibus avait été tout simplement époustouflé lorsqu’il avait vu son ex en haut des escaliers. Elle était magnifique et il était obligé de le reconnaître pour le coup. Les premiers échanges entre les deux adolescents avaient été plutôt bons, dans une ambiance provocatrice, et amusante. La soirée commençait bien pour les deux, et c’était une bonne chose. Bien sûr en les connaissant un peu, chacun avec leurs caractères différents, cela n’allait surement pas durer longtemps. C’était étrange, mais c’était comme s’ils ne pouvaient pas passer un seul moment sans finir par se prendre la tête. Pourquoi ? Peut-être parce qu’ils étaient très différents, et qu’ils ne se comprenaient jamais réellement. Tibus n’était pas totalement innocent dans cette histoire, parce qu’il ne faisait pas très attention à ce qui se passait autour de lui. Tant qu’il s’amusait et qu’il profitait bien, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Télia se montrait très provocatrice et chaude, comme il aimait. Alors forcément, le garçon était totalement à fond. Elle semblait plus sûre d’elle ce soir, et surtout prête à tout. Plutôt plaisant qu’elle fasse tous ses efforts rien que pour lui. Tibus était flatté et il appréciait aussi beaucoup le spectacle. Espérons que ça continue sur cette lancée pendant encore quelques heures, avant qu’ils puissent tous les deux finir dans un petit coin plus tranquille pour réellement passer aux choses sérieuses. Parce que ce que le Poufsouffle attendait avec le plus d’impatience, c’était la concrétisation de cette soirée, et finalement pas le bal en lui-même. Cette soirée, il s’en fichait un peu au fond, il n’était pas fleur bleue et n’était certainement pas du genre à fêter l’amour. Lui ce qu’il voulait célébrer c’était le sexe et les bonnes parties de jambes en l’air bien chaude, rien de plus. Mais Télia voulait absolument profiter de ce bal avant, donc il allait quand même devoir être légèrement patient.

Si Télia se montrait incroyablement sûre d’elle ce soir, elle n’en était pas moins à la pêche aux compliments. Elle semblait vouloir absolument entendre des mots gentils sortir de la bouche de son cavalier. Sincèrement ce n’était pas le style de Tibus de donner des compliments en masse. Il ne le faisait pas souvent, voir jamais même. Il n’était pas réellement à l’aise avec ça. Elle devait le savoir en plus, mais elle ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire pour autant. Dire des mots grossiers, ou faire des allusions sexuelles, il n’y avait pas de problèmes pour cela, il était d’ailleurs plutôt à l’aise. Mais il ne fallait pas lui en demander trop non plus. Puis visiblement elle n’avait pas besoin d’entendre des compliments de sa bouche, elle semblait déjà savoir ce qu’elle valait. Elle lui confirma quand même qu’elle essayait d’avoir des compliments, mais qu’elle avait bien remarqué qu’il n’était pas décidé à lui donner ce qu’elle voulait. Elle lui reprochait donc de ne pas pouvoir être sympathique sans être vulgaire. Et pour être honnête, Tibus ne savait pas réellement quoi répondre à cela. Parce qu’elle avait raison, certes, mais elle le connaissait, ça ne devait donc pas la surprendre au fond qu’il soit comme ça avec elle.

– Euh … Pour moi c’est déjà des compliments de parler de ton beau cul. J’ai toujours été comme ça, Tel, tu devrais plus être surprise maintenant.

Répondit le garçon, un peu désorienté parce qu’elle était en train de lui dire. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas l’habitude de sa drague, et de ses réflexions, il n’avait pas réellement changé ces derniers mois, voire années. Il restait simplement fidèle à lui-même. Chose que n’avait pas l’air d’apprécier tellement la demoiselle.

Télia semblait déçu que Tibus ne prenne pas autant de risques qu’elle ne le pensait. Elle le voyait surement comme ce garçon sans limite quand il s’agissait de sexe, et se voir refuser du pianotage en plein milieu de la piste de danse ne lui avait pas réellement plu. Ce n’était pas contre elle évidemment. Il avait très envie d’elle d’ailleurs, mais sur la piste de danse, en plein milieu, et à la vue de tout le monde c’était quand même un peu chaud. Il ne lui restait plus que six mois à faire dans cette école, il n’avait réellement pas envie de se faire virer avant l’heure. Alors ouais il préférait quand même faire ses affaires dans un placard à balai, au moins là-bas il ne risquait pas l’expulsion. Et il pourrait réellement avoir ce qu’il voulait. Parce que quand Tibus commençait, c’était tout de même assez difficile de ne pas continuer. Télia lui répondit que c’était beaucoup moins excitant dans un placard à balai. Puis elle lui balança qu’elle parlerait de son fantasme à un autre mec, et lui n’aura qu’à faire le sien avec d’autres filles. Tibus leva les yeux au ciel, il n’avait vraiment pas envie d’entendre des trucs pareils.

– Commence pas avec ça.

Elle savait très bien qu’il n’aimait pas qu’un autre mec s’approche d’elle, il avait quand même été assez clair ces dernières semaines. Alors qu’elle lui balance cela en plein milieu du bal de la Saint-Valentin pouvait possiblement l’agacer. D’ailleurs, comme une intuition, les choses allaient aller de mal en pis entre les deux ex. Tibus avait décidé d’entrainer Télia avec lui pour aller voir Charlotte. Et à partir de ce moment, rien ne semblait aller. En effet, son ex faisait une tête de six pieds de long, très clairement elle n’était absolument pas contente de se retrouver avec ses amis. Génial. Tibus ne savait réellement plus quoi faire pour que l’ambiance s’améliore. Dans un même temps, il ne trouvait quand même pas ça bien grave de prendre du temps pour saluer quelques personnes. Pour lui, ce n’était pas la fin du monde. Mais pour Télia, si, visiblement.

Mais alors qu’il essayait quand même de garder sa bonne humeur en parlant avec Charlotte, les choses s’enchainèrent. Télia le planta là, préférant surement la compagnie des petits fours à la sienne. Et sa pote Pouffy lui fit la morale avant de le planter à son tour. Non mais c’était une blague ? Elles s’étaient toutes donnés le mot ou quoi. Bon il se retrouvait quand même comme un con tout seul à ce moment précis. Alors il décida de suivre quand même les conseils de Charlotte et de rejoindre Télia pour arranger un peu les choses. Il essaya donc de l’aborder en lui disant qu’il ne pensait pas qu’elle prendrait mal le fait de passer cinq minutes avec l’un de ses potes. Il rajouta aussi que les fêtes de Saint-Valentin, ce n’était pas son délire, et qu’il ne savait pas ce qu’elle attendait de lui pour le coup. Mais elle lui répondit que c’était très clair, quand elle lui disait qu’elle voulait passer la soirée rien qu’avec lui, ce n’était pas pour qu’il aille voir ses potes. Elle était toujours en colère vu ce qu’elle lui balançait par la figure et le ton qu’elle prenait avec lui.

– C’est censé être une fête des amoureux. C’est chelou pour moi, j’essaie de faire de mon mieux c’est tout.

*De ton mieux, c’est pas encore assez visiblement.*

– C’était juste Charlotte, c’était pas une grognasse, mélange pas tout. Me reproche pas des trucs comme ça, je te signale que j’ai pas regardé d’autre meuf à part toi là.

Quel exploit. Mais bon, Tibus ne comprenait pas pourquoi elle s’énervait autant simplement pour une petite histoire sans importance. Il n’allait surement jamais comprendre pourquoi ça la touchait à ce point qu’il soit allé voir une pote. Pour lui ce n’était pas la fin du monde, ce n’était pas comme s’il l’avait planté là, pour aller draguer une autre greluche. Il voulait détendre un peu l’atmosphère, et se décida à faire une petite blague. Qui fut visiblement pas très bien prise, puisqu’en guise de réponse, Télia le traita tout simplement de porc.

*Bon sors les rames mon grand, c’est pas gagné.*

– Relax Tel, c’était une blague. Tu veux bien oublier cette histoire ? On va pas passer la soirée à faire la gueule quand même …

Commença le jeune homme. Oui original comme façon de présenter ses excuses. Il ne savait plus trop sur quel pied danser avec elle, et ne savait pas ce qu’il pouvait ou devait faire pour arranger les choses. Alors il l’attrapa par la main pour l’emmener avec un lui dans un petit coin de la pièce, loin des oreilles indiscrètes. Il s’approcha de son oreille pour lui murmurer quelques mois.

– Tu es la meilleure partenaire sexuelle que j’ai jamais eu.

Ce n’était pas des excuses traditionnelles, mais c’était les siennes. Espérons que Télia le comprenne de cette façon.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Sapphire house, anciennement Serpentard J'ai posté : 200 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 966 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : Ouai, mais garde-moi belle... A savoir sur toi :
Niveau caractère elle est protectrice, séductrice, maline, anti-mangemort, travailleuse, déterminée & jalouse • Elle est maniérée, on l'a éduquée pour faire d'elle l'épouse Malefoy parfaite • Daphné s'est construite un peu toute seule, entre les règles de bienséance, les bals de sangs-purs, des parents absents et sa petite sœur, Astoria, son tout, sa moitié, l'autre part d'elle-même. • A Poudlard, la jeune femme se montre discrète et brillante • Elle appartient à la bande de Pansy mais ne l'aime pas : bien que d’accord pour annuler ses fiançailles avec Drago, Daphné est loin d'apprécier l'idée que cette auto-proclamée princesse des serpents tourne autant autour du blondinet qui lui est promis. • Dray est libre, il peut coucher avec qui il veux, elle s'autorise le même mode de vie. Le plus important reste le respect à ses yeux : elle ne souhaite pas faire perdre la face à Dray, elle attend de lui qu'il fasse de même. • Daphné est membre de l'ordre du phénix depuis ses dix-huit ans, c'est à dire depuis le 8 février 1998. • Son choix est encore un secret pour la plupart des gens, seuls les membres honoraires de l'ordre sont au courant. • La serpentard reproche au trio d'or d'avoir fait n'importe quoi, de les avoir tous embarqués dans cette galère. • Elle tente d'annuler à la source cette promesse de mariage Greengrass-Malefoy survenu à sa naissance. • Elle couche avec Terry Boot • Elle est aveugle depuis le 28 Mars 1978 (event au ministère) • Sa situation avec Spencer se complique et leur relation devient floue.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Astoria morte et mangemorte
Patronus: Hirondelle
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 8:51
Au bras de Drago, la jeune femme fait son entrée dans la grande salle joliement décorée pour l'occasion de la Saint-Valentin et si toutes les filles dans cette salle, ou tout du moins une majeure partie envie la chance qu'elle a d'entrer à bras du beau blond, elles sont loin de se douter que tout ceci n'est qu'un rôle de figuration. Daphné est là parce qu'elle doit y être, pas parce que Drago a eut envie qu'elle l'accompagne. Il a seulement accompli son devoir rien de plus. Et c'est un devoir dont il souhaite se débarrasser, la jeune femme le sait depuis des années. Elle sait qu'il ne veux pas de la brune et qu'il veut annuler leurs fiançailles. Elle aussi, pour le principe. Pour se battre contre un mariage arrangé. À la différence de son partenaire ce n'est pas le promi que refuse la jeune femme mais la manière de faire et de nier le droit humain à disposer de soit-même. Ce n'est pas contre Drago. C'est contre le système. Mais elle se sait chanceuse d'être tombée sur ce sorcier. Très chanceuse. Un mariage avec Goyle aurait été beaucoup plus difficile. Pour ne pas dire que cela aurait été horrible. Et pourtant elle aide le jeune homme comme il essaie de se défaire d'elle, sans voir encore tout ce que cela implique pour sa propre vie, pour sa propre existence.

Daphné n'est peut-être pas née pour Drago mais ses parents l'ont promise au sorcier depuis son plus jeune âge. Depuis sa tendre enfance la jolie brune sait qu'elle épousera le bel et grand héritier de la famille Malefoy. On l'a modelé pour lui d'ailleurs et elle y a passé du temps. Tout un temps qui aura été perdu, quand l'annulation des fiançailles se produira. Tout un temps qu'elle contribue elle-même à détruire. Et pourtant que serait Daphné sans Drago, elle que l'on a forgé et fait grandir dans un but précis ? Daphné ne se rend pas vraiment compte encore que l'annulation de son mariage avec Drago entraînera tout un tas de bouleversements pour elle. Que serait la sorcière sans lui, sinon une poupée de cire sans but ? Une poupée qui ne sert même plus dans un musée d'exposition ? Daphné ne sait pas, elle n'a pas encore réfléchis à la question. Elle est douée pour protéger les autres, elle ne l'est jamais pour se protéger elle-même. Il faut croire que ce n'est pas naturel chez la jeune femme. Aucun instinct de survit.

"- Je n'ai pas de raisons de me plaindre. Je ne suis pas tombé sur Goyle. Ce qui aurait été pire. De fait je continu de me considérer chanceuse très cher." Repond la jeune femme avec un sourire comme le couple commence à regarder les couples danser, tout en s'imaginant les rejoindre.

Elle a un petit rire comme le sorcier dit se voir comme étant le plus chanceux de leur duo. Il est vrai que l'explication qu'il donne à cette affirmation est plutôt bonne et elle n'a rien à y redire ou presque. Mais elle sait que Drago a beaucoup d'autres soucis en tête en ce moment alors il n'a pas besoin de s'embêter avec tout cela. Elle a un léger petit sourire quand elle reprend le parole.

"- Je pense que j'ai un beau partenaire que l'on m'envie et qui est un excellent danseur. Beaucoup de filles seraient ravies de t'avoir pour cavalier tu sais." Répond la verte et argent avec sincérité. "Pour le reste je sais que la fête ne te plaît pas et que tu n'y vient que pour moi. J'aurais bien du mal à ne pas être reconnaissante." termine Daphné.

Elle a un petit rire comme les deux discutent de leurs compétences sous une couette. Daphné devrait pourtant être encore pure. Elle ne l'est plus depuis longtemps. Drago a été le premier pour elle, cela lui semblait important que ce soit lui au vu de leur relation, du fait qu'il devait un jour être amené à la prendre pour épouse. Et puis il y en avait eut quelques autres avec l'accord de son fiancé, pour s'amuser et puis parce que d'un côté ça évitait de trop s'attacher à Drago.

La question la surprend. On ne demande jamais vraiment son avis à Daphné. Les gens se fichent bien de ce que pense l'aînée des soeurs Greengrass. Alors elle baisse un  peu la tête en se demandant quoi dire. Parler de ses propres pensées, de son propre ressenti, pour elle qui passe sa vie à se nier au profit des autres est délicat. Car elle ne veut pas blesser entre autre.

"- Un ami qui m'ai trahi non. Quelqu'un qui m'ai rejeté non plus... mais j'ai bien un fiancé que je n'intéresse pas et qui me rejette en ne voulant pas de moi. Alors... je n'ai pas besoin d'en rajouter avec un ami. J'ai déjà ce qu'il faut." Répond la brune sincèrement en le regardant, baissant la tête.

Elle ne l'avait jamais dit. Elle n'avait jamais dit à quel point c'était blessant. Vexant. Mais elle n'arrive pas à se taire ce soir comme il tend la perche.


I'm a wizzard !

Daphné Greengrass

On dit que rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout nos efforts pour l’ignorer....

(Image Nevada. Code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 564 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1166 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 15:44

Jour du Bal
Charlotte Deauclaire
 Au final un bal pour des gens qui n'étaient pas amoureux, ou pas friand de danser à tout va, ou tout simplement pour les gens qui n'aimaient pas danser, était simplement un endroit pour s'amuser, observer et discuter avec d'autres personnes. Découvrir ce qui se cachait derrière un visage, derrière une rumeur ou tout simplement des histoires à dormir debout. Bien que Charlotte ne prêtait pas vraiment attention aux commérages, il était parfois difficile de les éviter. Certaines informations pouvaient être utiles, comme savoir qu'Allison Carter n'avait de yeux que pour Caleb Carlton, et que son invitation n'était purement qu'amical. Les deux filles avaient ainsi pu venir au bal accompagné au lieu de rester dans leur salle commune, attendant que leurs amis rentrent pour leur raconter ce qui s'était passé. Mais c'était quand même mieux de pouvoir voir de ses propres yeux les choses, pour ne pas être complètement largué quand les gens en parleraient et se dire que oui elles avaient vu tout ça. Voir Charlotte habillée comme un garçon en compagnie d'une fille renforcerait surement la rumeur comme quoi elle préférait les filles aux hommes. Une grande question sur sa sexualité, qui était encore en interrogation dans son cerveau tant qu'elle ne serait pas tombé amoureuse. Allison aimait bien parler des rumeurs, d'après ce que Charlotte avait compris, elle était pas mal au courant de ce qui se passait, surtout quand ça la concernait de près ou de loin. D'une certaine manière apprendre des choses étaient une façon d'avoir le pouvoir et pour une préfète c'était un avantage. Suivre les règles, faire respecter le règlement mais l'enfreindre quand cela servait ses intérêts c'était une manière de vivre que la serdaigle employait. La poufsouffle comptait bien profiter de cette soirée pour en apprendre un peu plus sur sa cavalière, voir comment elle pouvait réagir à une situation et savoir qui se cachait derrière ce joli minois. L'objectif de sa soirée. Allison avait demandé alors comme pour en apprendre plus sur la rumeur de sa soi-disant homosexuelle, ou bisexualité si Charlotte comptait trouver un prince ou une princesse ce soir. En tout honnête la poufsouffle lui répondit pour finalement la mettre mal à l'aise en lui disant que peut-être, elle ferait une exception avec Allison. La serdaigle sembla gêné, sans doute ne sachant pas quoi dire à ce genre d'avance tout en ne blessant pas la personne. La poufsouffle rigola en la rassurant. D'autant que d'après ce que lui répondit la préfète, elle se serait enfuit laissant seule Charlotte à la soirée. Repousser ses avances, l'éviter ne plus lui parler. Cela aurait pu être amusant à faire durer, heureusement pour Allison que la poufsouffle n'était pas de ce genre là. D'ailleurs c'était le genre de personne qui aimait les gens et souriait souvent, trop gentille, ça tout le monde le lui disait, certains s'en servaient car elle était quand même assez manipulable quand on savait s'y prendre. Mais depuis qu'elle était à Poudlard, la poufsouffle avait énormément changer niveau caractère, bien qu'affichant toujours son sourire. Elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, il fallait qu'elle soit forte comme Télia si un jour elle devait se retrouver face à sa sœur, mangemorte. « J'aurais eu l'air un peu bête que tu me laisses en plan, car j'aurais été trop envahissante. » répondit-elle en souriant. La rousse pouvait être très étrange avec les autres, affectueuse et envahissante parfois, il fallait mieux quand même laisser un peu d'air à la personne avec nous. Mais c'était Charlotte, elle était comme ça, personne n'arriverait à la changer.

Allison enchaina alors sur la rumeur qui disait que la poufsouffle voulait sortir avec son pote Tib. Après avoir bien rigolé, Charlotte rassura sa cavalière. A croire que la serdaigle voulait lui poser pleins de questions sur ses relations avec les hommes et les femmes, sur ses potentielles attirances. Car après s'être demandé si la poufsouffle n'était pas homosexuelle, voilà que c'était la question de savoir si elle avait des sentiments pour Tibus. Charlotte le considérait comme sa famille, comme son frère, etbien qu'elle trouvait les commérages amusants avec une imagination débordante, elle ne savait pas qu'on pouvait se poser autant de questions la concernant. Elle devait être trop mystérieuse, les gens n'étant pas habitués à ce qu'une fille soit aussi proche des garçons sans être amoureuse de l'un ou alors homosexuelle. Pourtant, Charlotte ne comprenait pas qu'on puisse se poser ce genre de questions la concernant, elle n'était pas méchante, on n'avait pas besoin de lui faire du mal, mais peut-être que ceux qui racontaient cela, avaient tellement une vie monotone que c'était un moyen de la rendre plus attrayante. Quelle amène tout ce beau monde dans la forêt interdite, comme ça il verrait que si on s'en donnait la peine on pouvait avoir une vie passionnante. Les gens avaient trop tendance à se mettre dans un rythme de vie précis, sans laisser l'imprévu prendre le dessus . Eviter de souffrir, d'être en retenue, de ne pas pouvoir contrôler le moindre élément de sa vie alors qu'il suffisait simplement de lâcher prise une fois ou deux pour comprendre que tout n'était pas qu'apparences. C'était un peu le même délire avec Allison et son attirance pour Caleb. Pourquoi elle n'avait pas sauté dans ses bras depuis le temps qu'elle voulait être sa petite-amie ? Surement parce qu'elle vivait dans son petit cocon de romantisme et que Cab comme Tib était loin de l'être. Alors, lorsqu'elle lui posa des questions sur savoir pourquoi le serpentard avait inviter sa cavalière, Charlotte tenta de lui répondre, mais honnêtement elle n'en avait pas grand chose à faire et ne connaissait pas suffisamment l'homme qu'idolâtrait Allison pour lui donner des informations. Comme pour lui éviter de répondre à une autre question Tib débarqua accompagné d'une Télia peu heureuse d'être là devant la poufsouffle. Charlotte le voyait très bien, mais parla quand même un peu avec son pote qui l'embêta sur sa tenue. Elle répondit avec auto-dérision, cependant Allison n'avait pas forcément que ce n'était pas sérieux et pris sa défense. C'était adorable et mignon ce qu'elle disait, de sorte que la poufsouffle ne pu s'empêcher de la prendre dans ses bras. Moment gênant bonjour. La serdaigle semblait à nouveau peu à l'aise. Oui Charlotte était envahissante et affectueuse, c'était comme ça. Allison balança que c'était normal de prendre sa défense quand les garços venaient l'embêter. Si seulement elle avait fait ça des années plus tôt. « Je suis toujours très affectueuse, il faut s'y habituer. » Bon la plupart du temps elle essayait de se contrôler pour éviter de mettre mal à l'aise les gens, mais c'était amusant de le faire avec Allison.

Tout bascula soudainement. Alors que Tib était venu simplement pour lui faire un coucou, Télia ne semblait pas apprécier même en trouvant Charlotte gentille. La poufsouffle souhaita bon courage à la serdaigle pour supporter Tib. Oui elle en aurait besoin. D'autant que pour Tib tous les mecs étaient en chien ce soir, cherchant une fille pour la mettre dans son lit, de gros pervers selon son pote. Charlotte prit la défense des pauvres garçons qui n'étaient pas comme ça en lui disant que tous n'étaient pas comme ça ce à quoi Allison rigola. Petit sourire de la part de la rousse. Télia envoyait des piques à Tib comme pour lui faire comprendre que plus longtemps elle restait en compagnie de ses potes, moins c'était bon pour lui. Charlotte l'avait bien pigé dès qu'elle avait vu les deux arriver, mais comme à son habitude le poufsouffle avait mis en place ses œillères. Il aurait bien besoin de conseille pour comprendre les sentiments des filles, il pourrait être un vrai sérial lover s'il le souhaitait. Alcool dans son verre, bien que sa cavalière n'appréciait pas Charlotte laissa le soin à Tib de répondre quoiqu'un peu brutalement, mais bon. La poufsouffle était concentrée sur ce que disait Télia, car elle s'inquiétait un peu de la suite de la soirée pour Tibus. Et pour la suite de sa vie d'ailleurs. La serdaigle le planta pour se diriger vers le buffet. Le poufsouffle allait commencer à faire un commentaire lorsque Charlotte l'arrêta brutalement pour lui faire la morale. Ce n'était pas une chose qu'elle faisait d'habitude, mais il était déjà plus ou moins à deux doigts de perdre la femme de sa vie, hors de question qu'il la laisse filer à cause de sa pote. Elle était énervée, ses cheveux le montraient clairement et bien qu'elle lui donna des ordres qu'il pouvait prendre comme il le souhaitait, elle verrait bien comment il réagirait. Mais en restant là, Charlotte prenait le risque qu'il n'aille pas voir Télia alors elle prit Allison par le bras, en lui balança que sa cavalière pourrait lui parler de Caleb autant qu'elle souhaitait. Peut-être une mauvaise idée, mais bon maintenant que c'était dit ... D'ailleurs la préfète semblait toute heureuse de pouvoir en parler. Les deux jeunes filles arrivèrent alors devant les portes du grand hall. Etrangement les cheveux de Charlotte restaient dans un teinte rouge. Il fallait qu'elle se calme. Elle prit une grande bouffée d'air frais. Ses cheveux commencèrent à reprendre sa couleur d'origine. Allison ne tarda pas à parler de Caleb, comme prévu. Beau, intelligent, drôle, le mec parfait. Oui enfin peut-être pour la préfète pas pour Charlotte en tout cas. « Il ne m'intéresse pas vraiment, tu sais et il peut être parfois très agaçant quand il s'y met. » Elle le connaissait brièvement et comme tous les garçons qu'elle connaissait, il y avait des moments où ils pouvaient ne pas se rendre compte de leur stupidité. Mais voilà qu'Allison lui demanda si la poufsouffle pensait être moins bien que Jaylin, la cavalière de Cab. LA bonne question, l'inquiétude quand on est amoureux de quelqu'un qui est avec quelqu'un d'autre. Charlotte trouvait cette question un peu stupide et ne voulait pas faire de peine à sa cavalière, parce qu'elle la trouvait très jolie, mignonne, gentille, adorable. Bref elle n'avait pas à se comparer à une autre fille.« Honnêtement j'ai déjà du mal à comprendre entièrement le cerveau de Tib, je n'ai pas vraiment envie de me plonger dans celui de Caleb, je ne sais pas ce que je peux y trouver. En ce qui concerne Jaylin, à savoir si tu es moins bien qu'elle, je pense que tu ne devrais pas te poser de questions. C'est stupide de se comparer à quelqu'un d'autre, je trouve parce que dans ce cas-là tu te places inconsciemment en-dessous de cette personne. »

Allison semblait ne pas vouloir parler que de Caleb ou d'elle-même, car elle posa trois questions à Charlotte. Passions, futur et présent. Qu'elles étaient ses passions ? A part se mettre dans des plans foireux, la poufsouffle en avait qu'une seule autre. La musique. Elle chantait se sentant largement plus libre, elle savait jouer de la guitare et un peu de piano, merci les parents d'avoir un magasin de musique. Alors, l'année prochaine elle avait l'intention de faire ça, de jouer et d'écrire des chansons. « L'année prochaine je ferais de la musique. Que de la musique tout le temps, voilà ce que je ferais. Je m'installerais dans une chambre et je jouerais. C'est l'une de mes grandes passion même si très peu de personnes m'ont vu jouer. » Charlotte se rendit compte alors de la dernière question. Etre populaire, quelle sensation ça faisait. Populaire ? Hein ? De quoi ? La poufsouffle regarda sa cavalière avec des yeux ronds. « Populaire moi ? Depuis quand ? Je ne me suis jamais vu comme ça, donc je ne pourrais pas vraiment répondre à ta question. » Elle ne se considérait pas comme ça, surtout pas après ce qu'on disait d'elle et ce qu'elle avait vécu. Mais peut-être que les ragots ne touchaient que ce genre de personne dites populaires. Et puis quand on parlait de popularité, Charlotte imaginait simplement le genre de filles qui se la pète et qui se sachant jolie en joue pour avoir tout ce qu'elles veulent. La poufsouffle n'était ni une jolie fille ni même une fille qui se prend trop la tête. « Et puis la popularité si c'est pour te la jouer queen ou diva, je n'en vois pas l'utilité. » dit-elle avec un petit sourire.


electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 825 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 123 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 17:17

Valentine's Day
Jaylin Faucett
Elle allait simplement profiter de sa soirée, passer un bon moment en compagnie de son ex-petit ami avec qui elle avait commencé un jeu dangereux. Peut-être d'ailleurs qu'aller au bal de la saint-valentin n'était pas une très bonne idée, puisque cette fête célébrait l'amour. Ils s'étaient comme promis de ne pas tomber amoureux l'un de l'autre, de ne pas perdre cette partie d'échec qu'ils avaient commencé à la dernière soirée qu'ils avaient fait ensemble. Coucher ensemble d'ailleurs n'étaient pas un problème, tout était permis à part les sentiments qu'ils pourraient avoir. Alors, fallait-il en parler si jamais l'un ou l'autre en avait ? C'était souvent les filles qui craquaient les premières de ce qu'on disait, mais Jaylin n'avait pas l'intention de fléchir. Venir au bal s'annonçait comme un défi. Pour une fille romantique être dans ce genre de cadre rose et rouge, qui célébrait l'amour cela permettait de s'imaginer des choses, des scénarios possibles qui pouvaient se passer. Car tout pouvait arriver ce soir, même si du point de vue de la serdaigle, elle n'avait qu'une envie, c'était de ne pas se retrouver toute seule dans son lit ce soir et si Caleb était pour, elle n'en serait que plus heureuse. Oublier les greluches qui pourraient lui tourner autour, il serait à elle seule pour ce soir et qu'il laisse en plan l'énerverait beaucoup. Elle savait qu'elle devait se méfier des filles qui s'approcheraient trop, d'une en particulier. Jaylin était une fille qui avait du répondant, qui savait remettre les autres à leur place, mais ne pas être méchante cela ferait du bien aussi et surtout ne pas avoir d'imprévu ce soir. Après s'être fait belle pour son cavalier, afin qu'il ne puisse regarder qu'elle et uniquement elle, la serdaigle était descendue de la tour des serdaigles, bien qu'un peu plus tardivement que les autres filles, mais il l'attendait dans son magnifique costume qui le rendait encore plus séduisant que d'habitude. Il n'avait pas vraiment besoin de ça pour lui plaire, il pouvait être nu, elle le trouvait toujours aussi mignon et charmant. Même si venir sans rien à une soirée de bal ne serait pas adéquat. Autant faire comme Jay et porter une robe sans rien dessous. La serdaigle ne se fit pas prier pour le lui dire une fois qu'il la complimenta sur sa tenue. Comme elle s'y attendait, Caleb semblait être très curieux de savoir si c'était vrai. Tentatrice, il n'avait qu'une envie de vérifier. Il pourrait sans doute y arriver s'il était assez curieux ce soir, elle ne dirait pas non. Il n'attendait que ça, de pouvoir vérifier ses dires, elle le tentait, elle le provoquait et Jaylin en était très fière. C'était bien le but. Sans doute aurait-il cette idée en tête pendant tout le reste de la soirée et lorsque le moment serait venu, il pourrait enfin le vérifier.« Provocatrice j'aime l'être, l'une de mes nombreuses qualités. » Non, non tout va bien venant de Jaylin c'était totalement normal de se lancer des fleurs. Il s'approcha d'elle et lui expliqua que s'ils ne se trouvaient pas dans un couloir, il aurait déjà vérifier. La serdaigle fixa ses yeux. Oui elle savait très bien que dans un autre endroit, Caleb aurait déjà su si c'était vrai ou pas, mais c'était ça qui était amusant. « Je n'attends que ça, que tu puisses vérifier si je ne mens pas. » répondit-elle dans un murmure.

Caleb lui avait dit que si elle avait refusé, il ne serait sans doute pas allé au bal. Pas pour prendre la première venue, surtout pour aller à un bal qui célèbre l'amour, la fille aurait pu se faire des films. Il était vrai que n'importe quelle fille qui serait venue avec lui aurait été détesté par toutes les greluches qui avaient encore de l'espoir de pouvoir sortir avec lui. Jaylin savait qu'elle était la première copine qu'il avait eu et en sortant avec lui, d'une certaine manière elle avait ouvert la porte qui laissait la possibilité que le serpentard puisse se caser un jour. Fière d'être la seule à avoir réussi, elle lui balança que s'il n'était pas venu, il aurait sans doute brisé plus d'un petit cœur. Car elle s'imaginait très bien Caleb refuser toutes les propositions des autres filles. Mais il avait raison d'un côté, en venant avec son ex, il en brisait déjà beaucoup et en étant sortit avec elle il en avait brisé aussi. Et les filles ne rejetaient même pas la faute sur le serpentard, mais plutôt sur la serdaigle qui était devenue une sorte d'ennemis à abattre pour certaine. Jaylin savait que cela ne serait pas facile de la mettre hors d'état de nuire, elle savait très bien se défendre quand c'était nécessaire et puis d'un côté c'était Caleb qui était venu à elle, donc elle avait déjà un sérieux avantage comparé aux autres. « Je leur souhaite bien du courage pour essayer de m'abattre. J'ai cru le comprendre oui, elles ont dû être bien énervée, mais tant qu'elles ne se liguent pas contre moi je peux toujours gérer. Et puis si elles n'ont pas réussi à t'avoir c'est simplement qu'elles ne savaient pas comment s'y prendre. » Sept ans sans qu'il ait eu de petite amie cela faisait beaucoup, c'était très étonnant d'ailleurs. Mais comme sans doute que les filles avaient eu peur de tout ça, de se dire qu'elles ne seraient pas à la hauteur, mettant Caleb sur un piédestal et n'osant tout simplement pas y aller, pour avoir le garçon.  Et encore fallait-il qu'il se décide à se caser. Caleb lui expliqua que si elle n'était pas venue il aurait été bien triste d'avoir été abandonné. C'était compréhensible. Cela aurait signifié la fin de leur jeu, comme un refus complet de jouer plus longtemps. Jaylin n'aurait pas osé, elle était joueuse, c'était comme un défi personnel.

Ils rentrèrent dans la grande salle à la décoration très prononcée sur le thème de l'amour. Comme prévu d'ailleurs, les couples dansaient et on avait l'impression de respirer l'amour des autres à plein nez, comme si on ne pouvait pas y échapper quoiqu'on fasse. Pour deux personnes qui jouaient à ne pas tomber amoureux c'était un défi encore plus grand d'aller à se bal sans sombrer dans ce romantisme absolu. Jaylin le fit remarquer à Caleb qui lui répondit simplement ne pas aimer l'amour. Sentiment ou le fait d'aimer quelqu'un ? Car après tout s'ils devaient jouer autant savoir ce qu'il en était sur cette question. Le serpentard se montra honnête. L'amour rendait faible, il faisait souffrir et aimer quelqu'un est une chose difficile quand on ne sait pas comment faire. Il lui rappela qu'avant elle il n'était jamais sortis avec une fille et que c'était un gros risque. Jaylin savait qu'elle l'avait blesser en le quittant, mais ils en étaient là aujourd'hui au bal de la Saint-Valentin, tous les deux. « Je comprends. L'amour peut être un sentiment compliqué et aimer une personne si on n'est pas aimer en retour fait souffrir. Il est normal de vouloir s'en protéger, de le tenir éloigner de nous, mais parfois on peut être surpris, que malgré toutes nos défenses ils nous tombent dessus. L'amour peut sans doute être une force s'il est partager, enfin c'est ce que je pense. » Quand elle voyait comment Ayla aimait Mathéo, elle ne pouvait penser autrement. Malgré tout Jaylin s'interdisait cette sensation, ne voulant pas souffrir comme Caleb d'ailleurs. Faire perdre l'autre serait très compliqué. Il avait pris ce risque et même si cela s'était arrêté brutalement. Elle ignorait s'il regrettait de l'avoir pris, mais d'un côté si c'était le cas, il ne serait pas là en cet instant avec elle. Profiter de la soirée et de ce rose envahissant qui pourrait donner mal à la tête. La serdaigle proposa à son cavalier de s'éclipser si jamais la vue de cette couleur lui faisait trop mal aux yeux, mais il lui répondit simplement que pour une soirée il pouvait tenir, une seule dans toutes sa vie. « Alors profitons que tu puisses la supporter pour le moment, avant que tu n'en deviennes malade à chaque fois que tu verras une salle remplie de cette couleur. »

Jaylin lui proposa de danser pour qu'il puisse lui montrer ses talents de danseurs, talent dont il lui avait parlé dans son invitation. Caleb était confiant et Jay le taquina en lui demanda s'il ne visait pas la barre trop haute. Il savait ce qu'il faisait, ne décevant personne lorsqu'il savait être capable de quelque chose. Ho ça, elle n'en doutait pas. Alors, il la fit danser, tournoyer ce qui était franchement agréable. De se retrouver comme ça à danser était une chose nouvelle et Jay se laissait guider. Elle considérait qu'elle dansait plutôt bien, mais elle avait l'impression de danser beaucoup moins bien que lui. « Je dois avouer que tu ne m'avais pas mentts, tu es un très bon danseur, j'ai peur de ne pas être à la hauteur de ton talent. » dit-elle alors qu'il la ramenait à lui. La serdaigle se sentait bien, se disant que cette soirée allait pour le mieux. Mais alors qu'elle dansait avec lui, elle sentit une tape sur son épaule. Se retournant elle se retrouva face à Mathéo qui lui balança qu'elle devait réfléchir la prochaine fois qu'elle faisait un accord avec quelqu'un. Ayla lui avait donc dit. Jaylin n'avait pas eu le temps d'envoyer un hibou au petit ami de sa meilleure amie pour le lui dire. Caleb ne devait pas comprendre ce qu'il se passait. Et Mathéo semblait être agacé, mais il ne l'engueulait pas vraiment. Enfin elle avait connu pire, il lui faisait simplement des reproches.« Je dois t'avouer, Mathéo que lorsque j'ai pris cette décision je n'ai pas vraiment pensé à notre accord. » Pas le moins du monde, elle avait complètement oublié cette partie, alcool aidant, se laissant simplement guider par son envie. Elle se tourna vers Caleb pour lui expliquer, car il devait bien être perdu dans la conversation. « Mathéo m'a dit qu'il coucherait avec Ayla, le jour où je recoucherais avec toi. » En l'occurrence elle n'avait pas couché à nouveau avec Caleb pour que le petit-ami d'Ayla se décide et la serdaigle espérait que son cavalier le perçoive ainsi. Mathéo lui sourit et lui dit qu'il ne ferait plus confiance à Jay sur la question d'abstinence sexuelle. Elle sourit à son tour. « Peut-être que c'est moi qui ne devrait plus te faire confiance, pour ne pas avoir respecté notre accord. » dit-elle avec un sourire. Ayla était à ses côtés. Jaylin savait très bien que dans tous les cas qu'elle l'ait fait ou pas, son amie n'aurait pas accepté que Mathéo le fasse à cause d'un accord. La blonde était très belle dans cette robe, Jay se souvenait être allé avec elle pour la choisir et les deux jeunes femmes avaient fait le bon choix. Ayla devait être amusé par la situation, à croire que c'était son idée de venir voir la brune.


electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 63 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 237 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 17:47
Un bal, par définition, était un endroit, ou plutôt un événement, où la danse était la principale activité. Depuis la nuit des temps, un bal se fêtait exactement de la même façon. Dans les cours royales, les bals servaient souvent à annoncer une nouvelle, comme un mariage, fêter une naissance, voire une victoire militaire ou politique. Mais cela servait aussi de divertissement, pour que la cour, avec ces courtisans et ces courtisanes qui la formaient, puisse s’amuser. C’était un peu le cas ce soir. Ce bal de la Saint-Valentin n’avait pour seule fonction particulière de se de se divertir. Et bien sûr, pour respecter la tradition du bal, il y aurait de la danse… beaucoup de danse… Trop de danses, au plus grand malheur de Harry.
 
Pas difficile de comprendre que Harry détestait tout ce qui avait de près ou de loin, un lien avec de la danse. En fait, pour être plus précis, il détestait plus que tout la danse. La nature donnait parfois des dons à la naissance, qui pourrait rappeler les dons que distribuaient les bonnes fées à la naissance d’une princesse dans les contes de fées. Certains naissaient avec une magnifique plume, d’autres avec un talent pour le dessin, d’autres avec une voix de rossignol, et enfin d’autres avec une grâce dans la danse. Il semblerait donc que la nature fasse très mal les choses, car Harry n’avait éclopé d’aucun de ces dons.
 
Il se souvenait encore de son premier cours de danse. C’était en quatrième année, l’année du Tournoi des Trois Sorciers, auquel il avait dû y participer, étant sélectionné par la Coupe du Feu, l’année du retour de Voldemort, l’année de la mort de Cédric Diggory… Bon, vous l’avez sûrement compris, il s’en est passé des choses cette année. Mais pendant cette année plutôt chargée, l’équipe enseignante de Poudlard avait quand même eu le temps d’organiser un bal. Et comme bal rimait avec danse, c’était leur directrice de maison, la très grande Minerva McGonagall qui avait dû leur apprendre à valser. Il se souvient encore du pauvre Ron qui avait dû servir d’exemple devant toute la classe. Et ensuite le vrai bal. Le cours de la professeure de Métamorphose ne l’avait pas rendu bon danseur, et heureusement que sa cavalière savait danser, car sinon, cela aurait été la honte ultime. Mais depuis, il n’en gardait pas un bon souvenir.
 
Mais malgré toutes ses supplications, Harry ne parvint à faire abandonner l’envie de danser chez sa partenaire, qui n’était autre qu’Hermione Granger, sa meilleure amie.  Elle ne lâcherait pas l’affaire, il le savait et il devrait se résoudre à lui donner ce qu’il lui avait promis. Alors, il soupira, quand même assez fort pour se faire de sa partenaire de bal, mais il lui proposa de danser sur la première danse qu’il entendit en rentrant dans la Grande Salle, décorée pour l’occasion. Une valse… Cette danse, au moins il la connaissait… Enfin à peu près… Tant qu’Hermione le mène… Bon d’accord, d’habitude c’était le cavalier qui menait la danse, mais il pourrait bien faire une exception pour ce soir ?
 
« Je vous laisse guider la danse ? »
 
Hermione commença donc à guider la danse quand elle commença à parler afin de remercier Harry de lui avoir proposé cette danse.
 
« Mais j’espère que nous te manquons… Car toi, tu nous manques… Qui va nous aider pour nos devoirs en Métamorphose maintenant ? »
 
Bien évidemment, Harry la taquinait. Elle les aidait toujours dans les devoirs dans le passé, qui se trouvait dans le futur. Et puis, maintenant qu’ils ne pouvaient pas autant se chamailler qu’avant, il fallait bien qu’il en profite quand l’occasion se présentait. A la Tête de Sanglier, le pub pas très connu du village de Pré-au-Lard, il l’avait taquiné à plusieurs reprises, notamment sur sa métamorphose en chat, après avoir confondu un cheveu de Milicent, avec un poil de son chat, quand elle devait boire du Polynectar afin d’infiltrer la salle commune des Serpentards et interroger Drago. Mais bon, elle avait su se défendre.
 
Toute cette discussion s’était faire en murmure, il fallait rester discret et ne pas faire naître le doute dans la tête de certains. Cependant elle continua bien vite en disant qu’elle était amusée de voir autant de jeunes hommes bien habillés. Harry sourit à son tour et lui répondit sur le même ton amusé et tu tac au tac.
 
« Mais chère Miss Bennet, cela vous étonne tant ? Pourtant la raison est toute simple. Vous qui êtes si intelligente et qui manie avec brio votre cerveau, vous me décevez. C’est simplement parce que nous ne voulons pas faire honte à nos cavalières. »
 
Harry regarda brièvement les personnes qui les entouraient, ils découvraient les différents couples qui se formaient. Pas loin de lui, il pouvait voir Drago. Même s’il le détestait, il fallait avouer qu’il était bien habillé.
 

« Même si j’ai du mal à le supporter, je dois avouer que Drago a du charme ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 132 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 97 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Mon ex petit ami
Patronus: Koala
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 17:53
It's time to love
Ayla & Mathéo
“Mieux vaut tomber amoureux que dans un précipice.”

Ayla était contente d'être au bal, dans les bras de son petit ami c'était là où elle avait envie d'être pour le moment et rien d'autre n'avait d'importance pour elle. Surtout que tout allait bien entre eux ils discutaient le plus simplement du monde et c'était le genre d'ambiance aimé de la jeune femme, c'était joyeux, chaleureux et sans aucune prise de tête tout ce qu'il lui fallait pour passer une bonne soirée était réunis se soir. La belle blonde vivait pour le moment d'amour d'eau fraîche et de petit fours sucré qu'elle c'était enfournée avant de rejoindre la piste de danse, toute sa vie était une valse en concert avec Mathéo qui restait toujours son cavalier, et ensemble ils étaient parfaitement accordés c'était une véritable preuve que l'amour était bien présent entre eux seul des personnes amoureuse pouvait être aussi bien accordés en si peu de temps. Car au final les mois était passer plutôt vite entre le 25 Décembre et le 14 Février les deux jeunes avait fait leur petit bout de chemin et restait égaux à eux même dans leur simplicité et leur naturelle ne cherchant jamais à en faire de trop. Oui parfois il y a avait de petit accrochage un seul au compteur pour le moment, oui parfois ils agissaient un peu comme des enfants étant toujours mort de rire lors de leur conversation mais souvent pour ne pas dire toujours ils étaient simplement heureux de la présence de l'autre n'ayant besoin de rien de plus dans leur vie pour passer un bon moment. Comme pour le moment où la jeune femme prouvait une fois de plus qu'elle avait un esprit un peu mal tourné.


C'était elle qui avait lancé le sujet en cours en rebondissant sur des paroles de son petit ami et oui parler de retenue donnait des idées à la belle et pas n'importe lesquels non des idées plutôt tordu et loufoque qui était assez compliqué à suivre et surtout pas très belle à imaginer et le pire de tout c'était d'avoir désormais les images en tête. Mathéo pensait qu'à force d'être avec lui elle allait devenir une sainte Ayla pensait plutôt que cela serait l'effet inverse elle finirait bien part pervertir le brun et l’entraîné du côté obscur de la force à savoir les pensées perverse et le plaisir de la chaire, car oui parler de simple heure de colle avait suffit pour qu'Ayla s'imagine, après plusieurs explication rejeté par son cavalier, que le concierge avait des relations intime avec la seule personne capable de le supporter à savoir son chat ou plutôt sa chatte car l'animal était une femelle tout à fait répugnante comme son maître d'ailleurs. D'accord elle aurait bien du savoir que les paroles anodine du garçon n'avait pas pour but de lui faire imaginer une telle chose il n'était pas du tout comme cela, pas comme elle d'ailleurs mais elle ne pouvait pas contrôler son esprit qui lui tirait toujours sur se genre de conclusion en premier, on ne se refaisait pas comme aurait dit sa mère. Gentille elle avait tout de même proposer au brun de lui faire un prêt de bonne étoile pour qu'il ne soit plus coller pour un moment et lui pensait à dormir simplement elle allait lui marcher sur le pied si c'était ainsi.



" Je pense que tu sera plus vite pervertis que moi je deviendrais sainte, mais on peut toujours y croire et attendre de voir si cela arrive. Non mais je veux te prêter ma bonne étoile pour qu'on se voit plus pas pour que tu me trompe avec ton lit, espèce de marmotte masculine ! Bon je pourrais faire un effort pour ne pas te laisser mourir de fatigue je ne suis pas une méchante quand même" oui pour elle marmotte masculine était une insulte complètement parfaite pour l'occasion cela expliquait bien toute la situation et cela la faisait rire de voir que le brun ne voulait pas être coller juste pour pouvoir dormir, non pas qu'il se dise qu'il devait arrêter de ne rien faire en cours, ou de faire n'importe quoi en dehors non pour lui il fallait juste dormir pour le moment c'était assez risible à entendre même pour elle qui n'était pourtant pas du genre à tenir des discours tout a fait normaux elle l'avait prouver avec son idée d'histoire secrète entre le concierge et une autre personne de l'école. Pour le coup Ayla avait même hérité d'un nouveau petit surnom qui semblait tout à fait approprier à sa personne elle était devenu d'un coup d'un seul un petit monstre, il aurait pu y avoir plus mignon et romantique mais cela lui plaisait plutôt bien pour le coup elle validait ce surnoms. C'était surement parce qu'elle avait dit que les filles étaient compliqué qu'il avait penser avoir affaire à un monstre mais cela ne sonnait pas méchant à ses oreilles alors elle ne disait rien. Ne pas pouvoir le faire fuir avait quelque chose de rassurant pour elle, sans doute parce qu'elle avait toujours cette peur présente en elle sa confiance n'étant pas toujours présente même si cela s'améliorait avec le temps.


" Je ne savais pas que les monstres pouvaient être beau je dois être exceptionnelle alors, ton monstre cela sonne tellement bien au final. Tu ne mérite pas qu'on te cache des choses tu ma tout de suite accepter comme j'étais avec mon caractère et mes peurs tu méritait que je suis honnête avec toi et c'est pour ça que j'ai réussit à te parler de ce qu'il c'était passer dans ma vie et de mon choix pour la suite, tu est un tel amour avec moi, je suis reconnaissante envers Merlin d'avoir réussit te parler sur le terrain ce jour-là. Et tu sais que la réciproque est aussi vrai je serais toujours là pour toi en cas de besoin" Oui elle l'aimait tout autant et voulait être présente pour lui, ayant fait de son mieux pour le lui monter jusqu'à présent et elle était touché qu'il le lui dise se soir, c'était encore plus fort et plus concret maintenant qu'ils c'étaient déclaré leur sentiments tout paraissait plus puissant quand l'amour rendrait en ligne de compte et eux savait qu'il pouvait compter l'un sur l'autre en cas de coup dur c'était une bonne chose d'avoir une épaule sur laquelle s'appuyer de temps à autre car personne n'était assez solide pour vivre seul certains tentait de s'en convaincre pour faire les forts mais à un moment ou un autre dans sa vie on a besoin d'une personne, avec qui parler, pleurer ou rire pour se sortir d'une mauvaise passer Ayla le savait pour l'avoir vécue même avec une grande force morale le plus grand des soutiens provient de nos proches. Pour lui montrer son attachement Ayla avait parler d'enfermer le garçon dans une cave pour ne pas qu'il approche d'autre fille, oui la blondinette pouvait être possessive c'était un de ses traits de caractère voir défaut pour certaines personne, cela faisait assez rire le brun qui n'avait pour le moment pas eut à essuyer beaucoup de crise de jalousie.

" Dommage j'aurais apprécier pouvoir t'avoir à ma disposition avec rien d'autre a faire que me voir, mais c'est vrai sans pouvoir prendre l'air tu aurait vite fini fou. Plus aucun autre garçon que toi n'as d'importance, tu m'as littéralement changer" L'Ayla dragueuse et charmeuse avait laissé place à une jeune fille amoureuse et totalement accro à son petit ami elle ne regardait plus les autres garçons ne cherchait plus à attirer leur attention par tout les moyens elle était enfin comblée, son besoin d'amour et d'attention été remplie par Mathéo comme quoi une seule personne pouvait suffire quand il s'agissait de la bonne. Et au final en voyant Jaylin arriver le Serpentard changea de sujet ce n'était pas la jeune femme en soit qui l'intéressait mais plutôt le fait qu'elle arrive au bras de Caleb Carlton le garçon qu'elle avait avoué ne plus vouloir approcher peu de temps auparavant, lors de la soirée elle avait même été plus loin en mettant une sorte de défis ou d'accord entre elle et Mathéo, le garçon devrait passer à l'acte avec sa petite amie quand elle même coucherais à nouveau avec son ex le fameux Serpentard à son bras se soir, les voir ensemble avait un peu inquiéter le vert et argent et beaucoup fait rire la bleu et bronze qui elle savait que le couvert avait été remis quelques heures après l'accord passé, elle n'avait rien dit pour ne pas que le garçon ne se sente forcer de faire quelque chose avec elle ce n'était pas son but.


Pour rire elle avait parler de pouvoir désormais forcé le garçon à respecter sa parole mais l'idée d'être arrêter pour viol ne lui était pas trop tentante et son avis semblait être partager par son cavalier qui venait de lui interdire et de finir en prison et de le violer vu que les deux faisait un peu la paire, c'était assez dommage dans un sens cela voulait dire pas de câlin en fin de soirée mais ce n'était pas la fin du monde pour Ayla qui préférait en rire, elle lui donna même l'autorisation d'aller rouspéter Jay pour l'avoir mit dans une telle position. " Mince alors j'aurais bien tenter, oui chef interdiction de viol et de prison, a vos autre chef, de toute manière je n'aurais pas été a mon avantage en prison cela aurait été gâcher ma beauté" Même dans une telle situation elle abusait de l'ironie en même temps tout le sujet tournait autours de l'humour elle n'avait pas été sérieuse une seule secondes. Annoncer à son chéri qu'il pouvait aller voir Jay pour lui faire la morale avait été comme un cadeau de noël pour le garçon et elle avait eu le droit à un baiser en guise de remerciement si elle l'avait su elle l'aurait sans doute dit plus vite, une fois le bisou terminé elle rigola et fit semblant de s'éventer avec sa main " Je sais, c'est pour cela que j'ai été difficile dans le choix de mon petit ami il fallait qu'il soit à la hauteur Monsieur Collins" Et il les tira tout les deux auprès de l'aigle qui dansait elle aussi avec son cavalier Serpentard décidément les deux copines faisait tout pareil.


Commença alors un échange entre les deux qu'Ayla suffit de près le sourire aux lèvres attendant le bon moment pour intervenir, c'était comique à la fois à entendre, et à voir parce qu'au milieu d'eux trois parfaitement au courant de quoi ils parlaient il se trouvait Caleb qui lui n'était au courant de rien. Le brun parlait d'hormones et c'était assez drôle à entendre surtout que lui même ne devait pas être souvent guidés par les siennes n'ayant jamais rien tenter avec une fille avant de se mettre avec Ayla. Durant l'échange elle garda le silence les deux parties pouvait pour le moment se débrouiller sans elle, pour parler il fallait avoir quelque chose d'utile à dire et pour le moment elle n'avait rien à ajouter laissant faire sa meilleure amie qui répondait aux gentille attaques de son petit ami qui n'était pas un grand méchant même quand il avait l'autorisation pour râlé. " Qui te dit qu'il ne l'a pas fait ?" Petit tête d'ange elle allait laisser planer le doute dans l'esprit de la brunette après tout elle ne lui avait pas encore donner les détails de leur rendez vous galant dans la tente elle pouvait donc jouer sur le flou qui régnait sur cette soirée en amoureux. Un peu pestouille sur les bords la jeune Ayla, elle voulait simplement s'amuser un peu même si c'était au dépend de son amie après tout celle-ci ne lui en voudrais pas de de la blague. " L'abstinence ne doit jamais être prit au sérieux surtout pour une fille célibataire surtout si c'est Jay dont on parle" Gentille de parler ainsi de sa copine non ? Oui aller avoué on la toute déjà fait surtout en soirée.


Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

My Men My Love My Life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 399 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 98 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 18:41
It's time to love ? No it's time to play !
Télia & Tibus
“C'est comme être prête pour le bal de Cendrillon. Une fois que vous avez perdu, vous vous réveillez et vous réalisez que vous n'êtes pas Cendrillon.”

Télia avait donné son maximum pour être totalement en bombe atomique se soir elle voulait mettre toute les cartes de son côté pour avoir le droit à une soirée de bal totalement parfaite jusqu'alors elle n'avait jamais été au bal de la Saint-Valentin ne trouvant pas cela utile d'aller fêter l'amour au vu de ses expériences désastreuse dans se domaine là. Mais cette année elle avait prit les choses différemment cela serait une soirée pour pouvoir se rapprocher un peu plus du garçon qui était pour le moment comme inaccessible car malgré leur conversation mise au point rien n'avait changé du côté du blond il ne venait pas plus la voir ou lui parler et l'aiglonne avait décidée de changer la donne, en montrant le meilleure d'elle même son attention allait être porter sur sa personne et éclipserait un peu de temps celle de toute les greluches qui pouvait lui tourner autours. C'était un combat de tout les instant mais en se début de soirée elle avait plutôt bien commencé étant donné qu'il avait été abasourdit de la voir aussi sexy et chaude même si elle tentait de faire la fille pleine de confiance en elle, Télia avait besoin d'être rassurer d'accord elle était sexy et jolie cela n'était pas nouveau entendre parler de son corps était une chose plutôt habituel quand elle était avec Tibus qui ne voyait que cela mais elle aurait aimer avoir des compliments un peu plus poussé sur sa personne réellement, sa personnalité, ou autre pas juste son corps qui à ses yeux ne faisait pas tout. Alors Télia tentait de parler, de faire avouer au garçon qui lui courait après parce qu'elle était la meilleure pour lui, qu'elle était celle qu'il lui fallait mais rien ne sortait sans doute était-ce trop demander au blaireau que de s'ouvrir un peu lors d'une soirée censé représenter l'amour. Et si eux n'arrivait pas à mettre un nom sur le lien les unissant il y avait tout de même un truc sinon ils ne seraient pas toujours entrain de se chercher l'un et l'autre alors qu'ils n'arrivaient pas être ensemble sans se sauter à la gorge.


D'ailleurs si l'ambiance était pour le moment bonne c'était sans doute grâce à un miracle tellement cela arrivait peu souvent à l'ordinaire, en cinq petite minutes ils arrivaient à se sauter à la gorge pour une petite phrase mal dite ou mal comprise. Comme toute les allusions sexuelle du blond qui se soir passaient sans trop de soucis mais qui pouvait énervé Tel quand elle essayait d'avoir une conversation sérieuse avec lui chose qui n'était jamais très simple. Bon elle ne tenterait rien du genre se soir car elle n'arrivait pas à avoir une chose aussi simple qu'un petit compliment et pour le blondinet parler de son cul était déjà bien assez suffisant comme si savoir qu'elle avait un bon cul allait suffire à Télia qui lui avait pourtant fait part de son envie d'être au dessus du lot pour tout ce qu'elle représentait pas juste pour leur alchimie au lit qui était bel et bien présente elle ne pouvait pas le nier ils étaient toujours assez en accord à se niveau là, qui était peut-être la seule chose pour laquelle il ne se prenait pas la tête. " Je m'attendais à ce que tu change un peu après notre dernière conversation mais visiblement j'attendais un miracle qui n'arrivera jamais" C'était décevant de voir qu'après tout ce qui avait été dit tout restait totalement pareil, si elle avait décidée de changer et de se montrer sous son meilleur jour aucun travail de la sorte n'avait été fait chez le Poufsouffle qui restait fidèle à lui même. Et finalement ils arrivaient même à avoir des désaccord sur le sexe Télia avait toujours eut un fantasme assez chaud, se faire tripoter dans un lieu assez public cacher dans un petit coin mais avec le risque présent de se faire prendre, pour avoir une bonne poussé d'adrénaline mais c'était trop demander au blond qui ne voulait pas prendre de risque.


Par contre il n'hésitait pas à lui proposer de réaliser son propre fantasme et donc de coucher avec lui et une autre fille, il était vraiment taré celui-ci. Alors pour l'énerver un peu elle lui parla d'aller voir un autre mec pour réaliser son envie et que lui devrait aller voir d'autre femme, ce n'était pas nouveau pour le garçon mais il n'appréciait pas que son ex puisse faire de même alors cela suffit à lui faire perdre un peu son sourire, il l'avait bien chercher après tout elle pouvait bien jouer un peu aussi si lui ne voulait pas lui donner ce qu'elle pouvait. Cela devait sembler bête de réagir de la sorte mais c'était un bon le fonctionnement de la relation Tibus-Télia chacun cherchait à tirer ce qu'il voulait de l'autre sans vouloir prendre ses mauvais côtés c'était sans doute pour cela que rien ne fonctionnait entre eux deux. Et cela se prouva encore plus quand le blond la tira tout de même voir Charlotte et sa cavalière alors qu'elle lui avait répondu ne pas vouloir aller voir d'autre personne se soir, ne pas se sentir écouté à se point énervait Télia qui n'était plus prête à faire d'effort pour que la soirée se passe bien, il allait devoir en faire sinon il pouvait juste faire une croix sur une partie de jambes en l'air entre eux deux et ce n'était surement pas à son programme de ne pas pouvoir baiser se soir l'aigle le savait bien elle connaissait son ex depuis le temps. Pour marquer le coup et montrer son mécontentement elle laisser les deux Poufsouffle ensemble Charlotte pourrait sans doute comprendre pourquoi la Serdaigle agissait de la sorte et se sauvait en direction d'un des buffets pour se goinfrer de petit four comme si le reste n'était pas présent la nourriture était un bon refuge dans se genre de situation.


La rousse devait avoir fait la moral au blaireau car il ne prit pas longtemps pour venir rejoindre sa cavalière en tentant de s'excuser à sa manière pour adoucir la jeune femme qui n'était pas prête à passer l'éponge en deux petites secondes elle voulait avoir de l'importance ce n'était pas trop demander surtout quand elle était la cavalière du garçon pour une soirée, une seul soirée en maintenant deux ans qu'ils se connaissaient ce n'était pas de trop quand même. Lui disait ne pas savoir comment se comporter mais pourtant elle lui avait indiqué ce qu'elle souhaitait il aurait juste eu à prendre en compte les paroles de la jeune femme. "  Je vois pas le rapport a moins que tu soit amoureux de Charlotte... C'est surtout une fête en duos pas en carré ou en trio si des couples ont été fait c'est pour passer la soirée ensemble pas pour aller à droite et a gauche sinon tout le monde serait venu seul..." Pour elle c'était tout pareil que d'aller voir une grognasse parce qu'elle n'avait pas été le centre de l'attention du garçon toute la soirée, c'était à ses yeux un échec et tout échec était difficile à accepter pour une aigle qui n'aimait pas avoir tord ou perdre. " C'est pareil... Tu ne comprend pas comme toujours, je veux que tu puisse passer un moment qu'avec moi sans que je sois obligée d'être à poil pour avoir ton attention, une soirée juste avec moi c'est trop pour toi tu te sens obligé d'aller voir tes potes, si c'est pour faire ça que tu est venu ici alors je n'ai pas ma place en temps que cavalière" Sa soirée avait été gâcher cette fausse note lui resterait en travers de la gorge même si elle décidait de rester et de passer à autre chose, son caractère n'était pas du genre à laisser les choses s'effacer en deux secondes non plus.


" C'est simple de dire ça pour toi tu ne prend rien au sérieux .... Mais bon j'ai plus envie de danser on fait quoi ?" C'était une petite porte ouverte quand même en mode je te laisse une autre chance. Il l'entraîna dans un coin juste après ses paroles sans doute pour dire ou faire quelque chose qui ne devait pas être vu il avait tendance a vouloir cacher tout rapprochement avec elle ce qui la rendait un peu triste à chaque fois mais elle ne dit rien se contentant de l'écouter simplement un sourire triste aux lèvres. " J'aurais aimée être plus que ça... mais c'est déjà pas mal vu le nombre de partenaire que tu as eut" Il lui faudrait se contenter de cela et chercher à changer les choses pour le reste.

" Tu est vraiment un porc" Elle ne pouvait ajouter rien d'autre à sa vulgarité sans limites.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Ravenclaw. J'ai posté : 211 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 69 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Superficielle moi ? Non. Pas du tout. Bon d’accord mais en tout cas pas autant que les autres filles de ma maison. D’ailleurs c’est surement ce qui fait mon charme (oui oui, j’en ai un, Cab me l’a dit … ou du moins il l’a pensé.)
Bon je suis petite pour mon âge et j’ai tout d’une petite fille modèle : j’aime le rose et les nœuds …
Voilà maintenant que vous me connaissez un peu mieux, j’aimerais vous informer que je ne tolérerais aucun écart de tenue dans MA maison. La vulgarité sera bannie, je déteste les jupes ras la culotte et les décolletés qui arrivent au nombril. »

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 19:03


“Mission séduction enclenché. Mission sabotage de la Serdy pouf, activé.”



Charlotte & Alli




Le bal de la Saint-Valentin représentait quelque chose de réellement important pour Allison. C’était un évènement rempli de féérie, d’amour, de petits cœurs, de baisers mouillés. Tout était tellement beau. Et en ce jour seul l’amour comptait. En vraie petite princesse, elle s’était rendu à cette soirée pleine d’espoir et de papillons dans le ventre. Sa cavalière était une fille : Charlotte, mais pour autant elle s’imaginait déjà la fin de soirée. Pour elle, dans sa tête, elle allait rester un petit peu avec la Poufsouffle, puis très vite elle s’en irait rejoindre Caleb Carlton, le demi-dieu des Serpentard. Elle irait voir le beau gosse et lui ferait quelques compliments, avant de lui demander s’il voulait bien lui accorder une danse. Ensemble, ils se déhancheront donc sur une jolie musique tout à fait romantique, il la tiendrait par la taille, et elle poserait l’une de ses mains dans la nuque du jeune homme. Et quand les paroles de la chanson seront propices au rapprochement, le Serpentard se pencherait vers elle, et lui murmurerait à l’oreille à quel point elle était magnifique ce soir, avant de poser ses lèvres sur les siennes, et de totalement oublier la fille avec qui il était venu au bal à l’origine. Ils continueraient de danser encore et encore, avant d’aller manger un morceau, et quand minuit sonnerait, son prince charmant lui proposerait de s’en aller pour prendre le dessert dans un endroit un peu plus intimiste. Ils passeraient toute la nuit ensemble à discuter, et à s’embrasser, avant de s’endormir dans les bras de l’autre. C’était sa soirée, la soirée parfaite qu’elle s’imaginait depuis que Dumbledore avait annonça l’organisation de cet évènement. Tout irait bien pour elle, elle en était sûre, et son conte de fée deviendrait enfin réalité. Ce soir sonnait aussi la fin de la mainmise de la Serdypouf sur le plus beau des bruns ténébreux que l’histoire ait connus. Elle avait des étoiles pleins les yeux, remplis d’espoir et de rêves. Mais avant d’accéder réellement à sa soirée de princesse, elle devrait pour le moment se contenter de passer un petit moment avec sa cavalière Jaune et Noir.

Allison était très contente d’être avec Charlotte. Parce que même si elle ne la connaissait pas vraiment avant cette soirée, elle semblait être quelqu’un de très gentil et de très agréable. Elle était plutôt drôle, bien qu’un peu expressive. Son accoutrement était parfait d’ailleurs. Bon parfait cela dépendant de la définition que l’on accordait à ce mot. Mais pour autant, elle ne risquait pas de faire d’ombre à la préfète des Serdaigle, ce qui était forcément un très bon point pour elle. Cela aurait été tellement dommage que Caleb la remarque elle et pas Alli, elle ne s’en serait surement pas remis. Mais habillé comme ça, il n’y avait aucune chance. Et puis cette fille, c’était quand même grâce à elle qu’elle pouvait assister à l’évènement, alors forcément elle lui en était reconnaissante. Elle n’aurait surement pas supporté de rester dans sa salle commune pendant que toutes les autres filles se préparaient pour cette fantastique soirée. Et Allison ne comptait pas laisser quartier libre à Jaylin Adams pour définitivement mettre le grappin sur son prince charmant. Il en était absolument hors de question. Elle était dans la partie, et comptait bien se faire sa place, malgré la présence de l’autre vipère. Elle était tenace. Allison, en attendant, allait aussi en profiter pour en apprendre un peu plus sur sa cavalière, savoir ce qui se cachait derrière cette jeune femme aux allures étranges, derrière la fille qui trainait toujours avec les garçons. Elle restait un mystère pour la petite Allison, qui ne passait pas beaucoup de temps avec la gente masculine. Allison avait donc directement mis les pieds dans le plat en posant des questions sur la sexualité de sa cavalière. Car avec toutes les rumeurs qui courraient, elle n’était pas sûre que la demoiselle soit réellement branchée garçon. Autant en avoir le cœur net pour faire attention aux signaux qu’elle allait lui renvoyer ce soir. Mais comme réponse la Poufsouffle commença à se rapprocher dangereusement d’elle comme si elle essayait de la séduire. Très mal à l’aise, Alli avait dans un premier temps essayait de la repousser gentiment avant d’apprendre qu’elle lui faisait une blague. Ouf ça aurait eu l’air très gênant si elle voulait réellement la draguer. Parce qu’Allison ne jouait absolument pas sur ce terrain-là, il n’y avait qu’un seul terrain qui l’intéressait au final : celui de Caleb, le beau gosse. Alli lui déclara donc qu’elle était ravie de ne pas être son style car il aurait été gênant pour elle de devoir repousser les avances de la Jaune et Noir toute la soirée.

– Je ne t’aurais pas laissé en plan, tu es ma cavalière après tout, j’aurais juste gardé mes distances de sécurité.

Répondit la demoiselle très honnêtement. Elle ne faisait pas souvent attention à ce qui sortait de sa bouche, et ne se rendait pas bien compte que parfois ses paroles pouvaient être mal prises. Heureusement qu’elle avait Charlotte en face d’elle, qui semblait être une fille plutôt cool. Elle avait de la chance. Allison enchaîna donc en annonçant à sa cavalières les rumeurs qui courraient sur elle et sur Tibus, le fait qu’elle serait soi-disant amoureuse du garçon. Après tout, il valait mieux vérifier la véracité de ces paroles directement à la source. Chose qui avait d’ailleurs beaucoup amusé sa camarade qui remit les choses au clair. Non elle n’était pas amoureuse du plus grand queutard de l’école, elle le considérait simplement comme son ami, rien de plus. Jamais elle ne pourrait sortir avec lui. D’accord c’était une information bonne à savoir, si jamais quelqu’un lui redemandait un jour. Elle était tout de même marrante dans sa façon d’agir. Allison aimerait bien ressembler un peu plus à Charlotte par moment. Elle semblait tellement à l’aise en présence de garçon, alors qu’elle avait du mal à parler à Caleb ou trouver un moyen de l’approcher. Peut-être que si elle lui demandait, la jeune femme pourrait même lui donner des conseils. Mais ce n’était pas le moment de penser à cela puisque Tibus était apparu en compagnie de sa cavalière du soir : Télia, une élève de sa maison en septième année. Lui semblait heureux, et motivé à rigoler pour ce soir, mais sa cavalière était très contrariée et n’adressait à peine a parole aux autres. Allison décida de ne pas s’en mêler. Elle ne voulait pas mettre Télia en colère. Par contre elle n’avait pas pu s’empêcher d’intervenir lorsque Tibus s’était moqué de Charlotte. Celle-ci avait d’ailleurs eu l’air touché puisqu’elle lui avait sauté dans les bras. Malaise. Gênant. Mais bon, il faut croire qu’elle aimait les câlins. D’ailleurs comme pour confirmer, elle lui confia qu’elle était toujours très affectueuse, et qu’il fallait simplement s’y habituer. Allison allait donc en prendre note.

– Très bien, intéressant à savoir.

Répondit gentiment et poliment la demoiselle. Les choses s’enchainèrent par la suite. Télia décida de rendre public son énervement, avant d’abandonner Tibus avec les deux jeunes femmes. Par la suite, c’était au tour de Charlotte de remonter les bretelles de son ami. Elle voulait absolument qu’il se bouge les fesses et qu’il aille s’excuser auprès de sa cavalière. En effet, c’était surement le moins qu’il puisse faire après son attitude déplacée. Charlotte ne laissa pas le temps à Tibus de réfléchir, et lui proposa, à elle, de venir discuter de Caleb dehors. Allison était tout simplement aux anges. Parler de Cab : c’était tout simplement GENIAL. Elle adorait cela, puisque c’était en général son seul et unique sujet de conversation. Et comme c’était la Poufsouffle qui le proposait, ça voulait surement dire que ça ne la dérangeait pas le moins du monde si elle commençait à se perdre dans cette discussion. Ainsi les deux jeunes femmes se dirigèrent vers les portes du hall afin de prendre un peu une bonne bouffée d’air frais, avant de retourner à l’intérieur. Allison ne pouvait s’empêcher de sourire, sachant le sujet de la prochaine conversation.

Alors à peine sorti, elle commença à parler, et à se confier à la demoiselle. Il y avait tellement de choses à dire. Il était parfait, il était beau, intelligent, musclé. C’était réellement un demi-dieu pour Allison qui était totalement sous son charme. Elle lui demanda d’ailleurs son avis. Enfin plus ou moins, c’était plus une question rhétorique qu’autre chose au final. Mais la demoiselle répondit qu’il ne l’intéressait pas vraiment, et qu’il pouvait être agaçant quand il s’y mettait.

– Vraiment ? Qu’est-ce que tu entends par agaçant ?

Demanda la demoiselle surprise. Non pour elle il ne pouvait pas se montrer sous un mauvais jour, il était Caleb le plus beau, le prince charmant. Elle était bien trop aveuglée par l’amour pour lui trouver l’ombre d’un défaut. Elle avait besoin d’être rassuré, et demanda donc à Charlotte si elle trouvait que Jaylin était plus belle qu’elle. Mais Charlotte ne semblait réellement pas porter Caleb dans son cœur, elle n’avait pas envie de se plonger dans son cerveau en tout cas. Mais elle pensait qu’il n’était pas utile pour Allison de se comparer à la SerdyPouf, elle trouvait cela stupide de faire des comparaisons. Oui elle n’avait sans doute pas tort, mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Allison ne comprenait réellement pas ce que l’autre vipère avait de plus qu’elle, pourquoi elle avait réussi à mettre le grappin sur son prince, alors qu’elle avait encore des difficultés à l’approcher ou à lui parler. C’était totalement incompréhensible. Parce qu’elle n’était pas plus intelligente qu’elle, c’était un fait, du moins Allison le pensait dur comme fer. Ensuite, elle n’était pas non plus respectable puisqu’elle ouvrait les cuisses beaucoup plus souvent qu’Allison. Alors il n’y avait peut-être que sur le physique qu’elle la battait. Caleb préférait peut-être les grandes brunes aux allures de filles de joies, au petite mais mignonnette jeune femme respectable.

*Toujours plus.*

– Tu dois sans doute avoir raison. Après tout, je n’ai rien à lui envier, je suis quelqu’un de bien … Il faut juste que Caleb le remarque maintenant. On serait tellement mignon ensemble. Tu crois que je devrais aller lui proposer une danse ce soir ?

Capu, sa bestah n’était pas avec elle ce soir, alors forcément Allison se reposait sur sa cavalière pour lui donner des conseils avisés. Bon évidemment à ce genre de question, il n’y avait qu’une réponse acceptable : oui. Allison attendait juste un coup de pouce, pour avoir le courage d’aller voir son beau prince, elle n’attendait pas à ce qu’on l’empêche d’y aller. Elle avait déjà vécu le truc une fois pendant la fête de Tibus et Caleb, lorsque Spencer l’avait tout bonnement empêché de rejoindre l’amour de sa vie.

Bon il n’était quand même pas question que d’elle ce soir, et Allison était très curieuse d’en savoir plus sur Charlotte. Ainsi elle lui posa pleins de questions en même temps. Elle voulait réellement avoir des informations sur sa personne. Alors Charlotte lui confia que l’année prochaine elle allait faire de la musique, parce que c’était l’une de ses passions, même si peu de personnes l’avaient encore vu jouer. Allison afficha un grand sourire sur ses lèvres.

– C’est vrai ? C’est GEANT. Je veux te voir jouer Charlotte. J’adore la musique moi aussi, je chante un petit peu de temps en temps … Enfin juste sous la douche en fait.

Répondit la demoiselle avec un sourire. Au moins, ça leur faisait quand même un point commun, c’était toujours ça de gagné. Comme quoi ça avait du bon de s’intéresser à quelqu’un d’autre que sa petite personne. Elle lui avait également demandé ce que ça faisait d’être populaire. Mais Charlotte semblait surprise de cette question, visiblement elle ne se considérait pas comme tel. Allison rit à sa dernière réflexion, elle était vraiment drôle en vrai cette fille.

– Tu fais partie du haut de la chaine sociale. T’es le genre de fille un peu rock qui envoie toutes les conventions à la poubelle mais c’est ça qui fait de toi quelqu’un d’intéressant pour les rumeurs j’imagine.

Commença à répondre la jeune femme.

– J’imagine que c’est quand même mieux d’être populaire que d’être totalement invisible.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

Ce n’était qu’une partie d’échec dans laquelle elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour aller prendre la reine. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Slytherin. J'ai posté : 532 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 2079 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « Un peu trop fêtard parfois, j’ai surtout le chic pour me m’attirer des ennuies. Vraiment pour le coup, j’ai pas de chance du tout, donc faites attention quand vous m’approchez. Sinon je suis quelqu’un de gentil et de doux, même si je peux être un peu trop caractériel quand j’ai fini ma limite. En clair, me cherchez pas trop. J’ai toujours ce problème avec les filles. Du mal à les approcher et encore plus à conclure. Vous voyez le gars qui transpire, avec les mains tremblantes, et qui bégaye à chaque fois qu’une fille lui adresse la parole ? Bah ce type c’est moi … »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Lui-même en mangemort.
Patronus: Renard
Capacité spéciale: Aucune

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 20:15


“La plus belle Saint-Valentin, c'est de t'avoir avec moi.”



Ayla & Mathéo




Etre au bal avec Ayla, il n’y avait rien de mieux pour Mathéo. C’était réellement la plus belle soirée qu’il pouvait avoir. Et il espérait que la demoiselle allait l’apprécier autant que lui. Il n’avait envie d’être nulle part ailleurs, avec personne d’autre, simplement avec elle. Ils allaient encore vivre une soirée exceptionnelle et c’était le meilleur que l’on puisse leur souhaiter. Cette fête leur était réellement consacré car ils étaient ici pour célébrer l’amour. Un amour naissant, beau et plein de promesse pour l’avenir. Le Serpentard était en compagnie de la femme qu’il aimait. Un an auparavant, il n’était pas allé ce bal, n’en voyant pas réellement l’intérêt. Il n’allait pas aller à ce genre de festivité seul, sans la moindre compagnie. Il était resté tranquillement dans sa salle commune, rigolant avec ses camarades de maison qui n’y avaient pas mis les pieds non plus. Mais cette année, il avait la chance de découvrir à quoi ressemblait réellement cette fête en compagnie de la plus jolie fille de Poudlard. Y aller avec la personne aimée changeait forcément la donne. Mais tout était d’une simplicité naturelle, comme si les deux adolescents avaient désormais l’habitude de ce genre d’évènement. Ils se sentaient bien ensemble, et Mathéo avait réellement le sentiment d’être totalement à l’aise avec sa copine. Il se fichait des regards extérieurs, des personnes qui pouvaient le voir être proche de la jolie Serdaigle. Depuis qu’il avait échangé son premier baiser avec la belle Ayla, il avait l’impression de se sentir un peu plus libéré, il pouvait tenter plus de choses, lui prendre la main sans forcément rougir, et même lui donner quelques baisers volés. C’était un sentiment nouveau, un sentiment d’allégresse qui lui réchauffait le cœur encore et encore. Pour rien au monde, il ne voudrait échanger sa place avec quelqu’un d’autre ce soir. Il avait réellement l’impression là où il devait être, d’avoir enfin trouver sa place.

Ils rigolaient tous les deux. Et Ayla avait fait preuve d’un esprit assez mal tourné en réaction à des paroles prononcées par son petit ami. En effet, les deux jeunes gens avaient abordé le sujet des retenues du Serpentard. Car il passait réellement beaucoup de temps en compagnie du concierge de l’école à faire toutes sortes de travaux généraux : comme nettoyer la Grande Salle après le diner, ou bien encore polir et faire briller les médailles et les trophées entassés dans une pièce de Poudlard. Pour Ayla et son imagination débordante, il y avait forcément une raison à cet acharnement. Et dans sa tête, il devait surement y avoir quelque chose du côté de Rusard pour qu’il veuille à ce point être en compagnie du Vert et Argent en permanence. Mais ce n’était pas réellement le cas, puisque Mathéo passait le plus clair de ses retenues seuls, étant donné que le concierge faisait des rondes pour trouver d’autres élèves en faute. Ainsi, ils parlèrent quand même de cette relation intime et étrange qu’entretenait le cracmol avec sa chatte. Et de là, Ayla avait tout de suite pensé à une relation sexuelle. Mathéo ne pensait réellement pas à ça. Le cerveau du prude n’avait pas pu avoir ce genre d’idée en tête évidemment. Plus tard il souleva donc l’idée qu’à force de le côtoyer, elle aurait peut-être très vite les pensées d’une sainte. C’était tout à fait possible, du moins c’était ce qu’il pensait. Mais la demoiselle n’était pas tout à fait d’accord, elle pensait qu’il serait plus vite perverti, bien avant qu’elle ne puisse devenir une sainte. Elle ne voulait pas lui prêter sa bonne étoile pour qu’il puisse dormir cependant, mais pour avoir plus de temps en sa compagnie, ce que Mathéo comprenait bien.

– Tu crois vraiment que tu vas réussir à mettre de la perversion dans mes pensées, petite diablesse ? Je vais essayer de supprimer le sommeil de mon emploi du temps pour te consacrer tout mon temps libre, je te le promets.

Répondit le jeune homme en rigolant. Bon s’il faisait ça, il ne risquait pas de tenir longtemps le pauvre. Car les dernières semaines avaient été plutôt avares en temps de sommeil entre les cours, les retenues, les devoirs et les entrainements de Quidditch, c’était encore surprenant que Mathéo arrive encore à tenir debout à l’heure qu’il est. Mathéo avait d’ailleurs donné un tout nouveau surnom à Ayla : petit monstre. Cela n’avait aucune connotation méchante, simplement une petite taquinerie avec beaucoup d’affection dedans. Il avait simplement dit cela, car Ayla lui avait confié un peu plus tôt que les filles étaient réellement compliquées et que s’il se rendait compte de tous les paramètres, il allait vraiment les prendre pour des folles. Mais la belle Serdaigle ne devait réellement pas s’en faire, peu importe ce qu’elle lui dirait, elle n’allait pas le faire fuir de sitôt, il était bien trop attaché à elle.

Elle lui confia donc par la suite qu’elle ne savait pas que les monstres pouvaient être beau. Elle acceptait le surnom et semblait le valider, ce qui décrocha un petit sourire au Serpentard, qui trouvait le tout plutôt amusant. Elle lui avoua également qu’il ne méritait pas qu’elle lui cache des choses car il l’avait tout de suite accepté comme elle l’était, et qu’elle avait réellement pu se confier avec lui. Elle était réellement heureuse avec elle, et tout ce qu’elle était en train de dire touchait réellement le Serpentard.

– Je t’ai accepté avec tes peurs, et ton caractère, car j’aurais été complètement fou de laisser une fille comme toi me passer sous le nez. Tout ce que tu me dis me touche vraiment, j’ai beaucoup de chance que Merlin ait enfin entendu toutes mes prières après mes infructueux essais.

Il l’aimait réellement, et tous les mots n’étaient pas réellement puissant pour lui expliquer ce qu’il ressentait. Il était très reconnaissant de l’avoir auprès de lui, dans sa vie, et se sentait chaque jour très chanceux. S’il l’avait accepté en entier, avec ses qualités, ses défauts et son passé, elle en avait fait de même avec lui. Il se sentait mieux dans sa peau depuis qu’il l’avait rencontré, il se sentait aussi plus fort, comme s’il serait capable de déplacer des montagnes si elle le lui demandait. Avoir quelqu’un à ses côtés changeait beaucoup de chose, et tout ça en bien. Mathéo était contente. D’être avec elle, et encore plus de pouvoir lui faire plaisir ce soir. La demoiselle rigolait bien avec lui, et pour lui prouver sa possessivité, avait même émit l’idée de l’enfermer dans une cave un jour ou l’autre. Sur le même ton, Mathéo lui avait répondu qu’il ne voulait pas qu’elle finisse en prison pour enlèvement et viol, ce serait bien dommage quand même. Elle lui répondit qu’elle aurait apprécier le voir à sa disposition. Elle lui avait aussi confié qu’aucun garçon n’avait d’importance, et qu’il l’avait littéralement changé. Tellement mignon.

– Je peux être à ta disposition ce soir, Miss Abbot.

Répondit-il avec un sourire malicieux. Il était heureux de voir qu’elle passait une aussi bonne soirée que lui, et espérait que cette fête n’allait jamais se terminer. C’était tellement bon de se retrouver ensemble et de pouvoir réellement profiter l’un de l’autre. Il ne voyait qu’elle, et que par elle. Parce qu’aucune fille n’avait la moindre importance dans son cœur, c’était elle la fille de ses rêves, la fille pour qui il serait capable de tout, et il s’en rendait compte un peu plus chaque jour.

En voyant arriver l’une des amies de sa petite amie : Jaylin Addams. Mathéo eut quelques questions qui arrivèrent dans sa tête, surtout à propos de l’accord qu’il avait passé avec la jeune femme lors de la dernière fête du duo infernal. Il coucherait avec Ayla, quand elle coucherait à nouveau avec Caleb. Alors quelle surprise ne fut pas pour lui d’apprendre que la Serdaigle avait replongé dans les bras du Serpentard. Mais pourquoi avait-elle fait ça ? Mathéo ne comprenait pas trop, pensant qu’il n’y avait absolument plus rien entre les deux. Mais visiblement il avait eu bien tort, ça lui apprendra pour le futur à sortir des phrases comme ça. Pour rire, Ayla lui avait dit qu’il serait dans l’obligation de respecter sa parole. Mais pauvre Ayla, elle serait très vite arrêtée pour viol si c’était le cas. Et ça ne lui irait surement pas bien au teint. Elle rigola sur le sujet, avant de donner l’autorisation à Mathéo d’aller engueuler son amie. Mathéo lui annonça qu’elle était réellement la meilleure petite amie au monde.

– Et je suis content que tu ais finalement pensé que j’étais un bon choix.

Répondit-il après un doux baiser, avant d’entrainer sa petite amie avec lui voir Jaylin, qui était, elle aussi avec son cavalier. Mathéo ne s’attarda pas trop sur Caleb Carlton et s’adressa directement à Jaylin, pour lui expliquer le fond de sa pensée. Comme seul réponse elle lui annonça de pas avoir pensé à leur accord lorsqu’elle avait pris cette décision. Elle aurait quand même pu y penser pour le coup, ça lui aurait éviter plein d’ennui. Les adolescents oubliaient visiblement totalement leurs cerveaux et leurs promesses lorsqu’il y avait relation sexuelle.

*Pauvre de toi, si tu as avais une vie sexuelle aussi, cette conversation n’aurait même pas lieu.*

– Tu aurais dû t’abstenir de parler alors. C’est fou ça, quand il y a le mot sexe qui s’imprime dans ton cerveau, il y a plus rien autour ?

Demanda le jeune homme en hochant la tête comme un enfant qui réprimandait sa petite sœur. Bon il n’était pas non plus le garçon le plus crédible du monde avec cette petite tête faussement en colère. Alors que Mathéo lui annonça qu’il n’allait peut-être plus lui faire confiance à l’avenir, elle osa retourner la situation en disant que c’était elle qui n’allait pas lui faire confiance puisqu’il n’avait pas respecté leur accord.

– Quoi ? Mais tu-

Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase puisqu’Ayla venait de sous-entendre qu’ils l’avaient peut-être fait. Mathéo se retourna vers sa petite amie avec de grands yeux ronds, comme s’il avait un doute l’espace d’une seconde, sur qu’il avait fait ou non. Surement un peu trop surpris pour le coup.

– Ouais … Je … D’ailleurs … Peut être hein.

*Super convaincant, tu as une grande carrière d’acteur devant toi.*

Ayla avait d’ailleurs rajouté quelques mots, en effet, elle venait d’annoncer que l’abstinence ne devait pas être pris au sérieux surtout pour une fille célibataire, et encore plus si c’était de Jaylin dont ils parlaient. Il faut avouer que Mathéo ne comprenait pas réellement, ce que sa petite amie sous-entendant par là.

– Tu veux dire qu’elle couche avec beaucoup de monde ?

*Il y a des questions qu’il ne vaut mieux pas poser en public, ou du moins réfléchir avant de parler.*



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

J’étais très bien comme j’étais, occupé à me détruire, et puis tu t’es pointée et tu m’as dis de me bouger, et pour la première fois de ma vie j’ai eu l’impression que quelqu’un en avait quelque chose à foutre de ma gueule. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour  Jeu 23 Fév - 20:40
Danser. C'était ce qu'on faisait durant un bal. On dansait, encore et encore, on ne s'arrêtait pas, on entrait en collision avec le rythme, on se laissait guider, on fermait les yeux et on tournait, bougeait jusqu'à ne plus penser à rien d'autres qu'à notre corps qui se mouvait sans cesse, à la fatigue et à l'adrénaline qui nous amplifiaient. Hermione aimait danser. Non rectification, elle adorait danser. Et même pire encore mais aucun verbe n'était assez fort pour exprimer cette sensation qu'elle éprouvait sur la piste de danse en compagnie d'un partenaire, d'un cavalier à sa hauteur. Sa mère raffolait de cet art et lui avait inculqué alors qu'elle était encore jeune, qu'elle n'était qu'une enfant. Elle se rappelait d'ailleurs avoir danser quelques fois avec Drago. Le blondinet était doué et danser avec lui était appréciable.

Enfin bref, du plus loin que ses souvenirs lui permettaient de retourner, Hermione avait toujours apprécié danser et ce bal en était l'occasion. Cela faisait longtemps mine de rien qu'elle ne l'avait pas fait. Même si son partenaire cette fois-ci serait Harry. Il y avait mieux, c'était indéniable et elle risquait d'avoir bien mal aux pieds quand elle se réveillerait le lendemain matin et que le sort ne ferait plus effet mais pour le moment, elle s'en moquait. Tout simplement. Harry n'était vraiment pas enthousiaste à l'idée de devoir danser mais il l'avait promis à Mione et tous deux savaient qu'elle était bien trop têtue et déterminée pour qu'elle lâche l'affaire. Le pauvre était foutu. De cette manière, le rouge et or se résigna et accepta son sort en lui proposant de danser à la première musique qui se fit entendre. Une valse. Il connaissait à peu près les pas et pourtant ça n'étonna pas la jeune fille un seul instant lorsqu'il lui demanda si elle pouvait guider. Elle roula des yeux avant d'hocher positivement la tête. Il la désespérait.

- Très bien mais sachez que vous êtes pathétique mon cher.

Elle se moquait doucement de lui. C'était normal, entre amis. Cet amour vache, les trois membres du trio d'or l'avaient depuis leur première année et en s'en étaient jamais détachés mais ils n'hésitaient tout de même pas à se montrer leur amitié, leur affection lorsque cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus.

- Vous me manquez Harry. Je me sens seule sans vous, ça en vient presque à me manquer de vous aider pour vos devoirs. Mais presque j'ai dis alors ça signifie débrouillez vous et ayez quand même votre année sinon je vous tue, capté ?

Elle rit chaleureusement et laissa son regard vaguait aux couples qui se formaient dans la Grande salle pendant qu'ils évoquaient une vieille aventure dont la brunette avait honte et que son meilleur ami s'amusait à rappeler. Je vous jure, les amis, c'est lourd parfois... De cette manière, Hermione fit part de sa surprise de voir de garçons s'être mis sur leur trente-et-un et Harry lui répondit que c'était pour ne faire honte à leurs cavalières. Elle soupira doucement et son regard croisa Drago et Daphné. La Serpentarde était belle ce soir, elle était vraiment mise en valeur. Drago aussi. Mione ne put empêcher son regard de le détailler. Il était vraiment... magnifique, classe, élégant, ravissant. D'ailleurs, même Harry semblait le trouver puisqu'il en fit la remarque. Elle ne put retenir un sourire narquois.

- Mais c'est un miracle ! Harry Blavis qui avoue que son ennemi a du charme, pincez-moi, je crois rêver.

Pour le coup, elle se moquait bien de lui, néanmoins, son franc sourire disparu au bout de quelques instants et la verte et argent tourna son regard pour le replanter dans celui de son cavalier pour la soirée. Elle hésita un court instant mais ouvrit la bouche pour parler avant de laisser tomber et tout arrêter.

- D'ailleurs, à propos de Malefoy...

Elle prit une grande inspiration et fit un sourire un peu désolé à son meilleur ami.

- Je lui ai promis que j'irais l'inviter à danser. Ne me juge pas, je t'en prie, ne m'en veux pas non plus. Et ne dis rien en fait, je ne suis pas sûre de vouloir entendre ce que tu as à me dire. Tu m'engueuleras quand je reviendrais.

La musique fit entendre ses dernières notes et les couples quittèrent la piste de danse. Mione remercia une dernière fois son meilleur ami, lui fit un baiser sur la joue et se tourna en direction des deux Serpentards à l'autre bout de la salle. Pourquoi d'un coup avait-elle chaud comme ça ? Pourquoi sa boule au ventre était-elle revenue ? Elle angoissait, non pas de ce que les autres pourraient dire, ça elle s'en moquait, même de la crie que Daphné pourrait péter, elle y ferait face. Non, son regard était fixé sur le blondinet et elle angoissait qu'il la repousse. Néanmoins, avant de se dégonfler, elle ferma les yeux quelques instants, respira un bon coup, les rouvrit et avança d'une démarche assurée. Quelqu'un qui ne pouvait pas devenir ce qu'elle ressentait parce qu'il la connaissait bien affirmerait qu'elle était confiante, sûre d'elle et totalement ravissante. La robe qu'elle portait ce soir n'était pas dans son habitude mais la sublimait également.

Elle arriva en quelques enjambées vers les deux jeunes de son âge qu'elle côtoyait depuis tant d'années maintenant. Son regard se posa dans un premier temps sur Daphné. Hermione n'avait jamais été amies avec les sœurs Greengrass mais au contraire d'Astoria qu'elle ne pouvait vraiment pas voir, Daphné, elle la respectait et pouvait parfois apprécier converser avec elle. Daphné était une femme bien, née simplement dans un mauvais monde.

- Bonsoir Daphné, tu es ravissante.

Puis, elle se tourna vers Drago et ses yeux noisettes croisèrent ceux bleu océan du jeune homme. Elle le fixa pendant quelques secondes qui lui parurent cependant durer une éternité avant d'ouvrir la bouche pour parler.

- Je voulais savoir si tu accepterais-tu de m'accorder la prochaine danse Drago ?

Elle avait longuement hésité a comment l'inviter, à quoi lui dire mais il n'y avait rien de plus à dire, simplement une bête phrase à faire sortir de sa bouche colorée de rouge. Elle était nerveuse même si elle gardait une expression assurée et confiante. Daphné ne remarquerait certainement pas sa gêne. Drago peut-être, il la connaissait bien après tout. Pour le moment, elle ne faisait qu'attendre. Attendre son verdict, attendre de savoir ce qu'il déciderait surtout que les premières notes d'une nouvelle valse se faisaient entendre. C'était maintenant ou jamais mais... Elle ne pouvait qu'attendre, impuissante de savoir s'il la planterait, s'il l'humilierait, s'il se moquerait d'elle ou bien s'il y avait encore un peu d'espoir pour un rapprochement entre les deux en dépit de cette amitié brisée. Elle voulait réparer, elle ne pouvait pas et encore moins s'il la repousser mais peut-être, peut-être qu'il accepterait. Ce ne serait pas grand chose, un petit pas mais ce serait déjà un commencement. Et il faut bien un commencement pour qu'il y ait une histoire...
Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour
» EVENT n°6 ♣ It's time to love
» MINI-EVENT 9 ⊹ wrong place, wrong time
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: