AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : de Serpentard à une époque J'ai posté : 179 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 849 pour une aventure ! Je suis de la génération : de 77. . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Ancien Mangemort ♠️ Assassin de plus de 10 victimes. ♠️ Perdu, frôle la folie et a besoin d'un Psychomage. ♠️ S'appelait Hadès É. Selwyn, mais a fait croire à sa mort en brûlant son manoir et a changé son apparance grâce à sa grande maitrise de la métamorphomagie. Il habite maintenant en campagne avec sa "fiancée" enceinte. ♠️ A réussit à avoir un poste d'enseignant à l'université en métamorphose. ♠️ Il a kidnappé Élizabeth Fawley, lui a effacé la mémoire et l'a fait passer pour sa femme, Calypso Selwyn. Il souhaite s'en racheter. Son ancien patronus, l'ours, est devenu celui de sa belle et sa plus grande peur d'être la cause de la mort de sa seule famille. ♠️ Aujourud'hui, il fuit les Mangemorts, ses anciens amis et sa vie de meurtrier.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: lui couvert de sang devant le cadavre de sa belle et de leur enfant
Patronus: le même qu'Élizabeth Fawley
Capacité spéciale: Métamorphomage

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Lun 20 Fév - 19:34
L'homme n'est pas idiot. Il sentait que quelque chose d'étrange se tramait, mais évidemment, il ne savait pas quoi. Il y avait quelque chose dans son air qui paraissait faux. Comme si elle avait l'impression d'être supérieur. Qu'est-ce que la jeune femme pouvait bien manigancée?  Il espérait que ce soit pas une trahison. Même s'il le gardait pour lui, il aimait bien sa femme malgré tous ses défauts et s'était une première pour lui. Rare qu'il appréciait quelqu'un et ces derniers devaient s'en sentir... soulagés.

Soudain, Minerva  bouscule sa femme et il ne manque pas de lui faire tout un sermon et de lui rappeler que peut-être qu'elle était une vieille sénile  en manque, mais qu'elle pouvait au moins avoir la descende de voir où elle allait pour ne pas bousculer une femme ENCEINTE. Il emmène la brune plus loin en soupirant et ils se trouvent là où il y avait peu de personnes. Il poursuit sa danse et soudain, il remarqua le regard de Tristan et il hausse un sourcil. Il avait l'oeil d'un homme qui avait trouvé une belle vue. Un peu jaloux, il croyait qu'il regardait son épouse et non pas lui. Lorsque le blond détourne le regard, il essaie de lui lancer un sortilège discrètement. Le sort réussit et voilà qu'il a la peau verte et les cheveux rouges. Il a un sourire en coin, fier de son coup avant de se concentrer sur sa femme.

- J'espère que ce que je vous ai préparé chez nous vous plaira, ma femme. J'ai fait le paquet pour la Saint-Valentin. Cela devrait vous plaire. J'ai même une robe rouge pour vous qui devrait s'adapter à votre ventre durant la grossesse.

I'm a wizzard !



Dernière édition par Hadès É. Selwyn le Lun 20 Fév - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai posté : 318 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1157

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Lun 20 Fév - 19:34
Le membre 'Hadès É. Selwyn' a effectué l'action suivante : Le hasard


'Sorts adultes' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : serdaigle, mais je suis aujourd'hui une adulte sans emploie. J'ai posté : 262 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1483 pour une aventure ! Je suis de la génération : / . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi :
A subit un oubliette et ne se souvient pas de son passé ♥️ Se croit mariée ♥️ Elle a été endoctrinée pendant un an et ne connaissant que la suprématie du sang, elle est mangemorte par défaut ♥️ Elle n'a pas sa marque, car le seigneur des ténèbres lui confie la mission d'espionner Poudlard ♣️ Mère d'Elisabeth Rowles ♣️ Soeur de Bridgess Fawley ♣️ Vient de redevenir Elisabeth Fawley : Hades a supprimé le sort de brouille qui la cachait à ceux qui l'ont connu ils peuvent donc désormais voir sa véritable apparence ♣️ Elle n'a physiquement plus rien à voir avec Calypso à leurs yeux ♣️ Elle dit rentrer des Amérique et avoir été amnésique ♣️ Elle n'est techniquement plus mangemorte puisque Calypso Selwyn est morte.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Lun 20 Fév - 21:16
Au bras de son mari la jeune femme reprend sa danse comme si de rien n'était, alors qu'elle l'aide à se calmer. Il est un peu trop protecteur avec elle e ce moment mais la jeune femme sait bien que c'est parce qu'elle est enceinte tout simplement, qu'elle porte l'enfant du sorcier. Ce n'est pas pour elle que l'homme s'inquiète évidemment. Peu importe. Calypso espère bien que d'ici quelques semaines, sinon quelques mois dans le pire des cas, elle aura réussi à faire changer la tendance. C'est le but de sa manoeuvre actuelle en tout cas.

Elle ne se rend pas compte du fait que Tristan Allister est en train de mater outrageusement son mari. Elle ne s'aperçoit pas du fait que son cher et tendre lui envoie un sortilège qui colore le sorcier en toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Elle sourit simplement à son mari comme ce dernier lui parle et elle s'étonne un peu de l'entendre dire qu'il a une surprise pour elle. À vrai dire elle ne se serait pas attendu à recevoir le moindre cadeau de la Saint-Valentin. Elle n'imaginait pas du tout que cela soit le genre de son mari à vrai dire.

"- Je ne m'attendais pas à être gâtée pour la Saint-Valentin et je ne pensais pas que cela soit votre genre de célébrer ces fêtes. Merci en tout cas. Je me sentirais moins seule à vous offrir un cadeau. C'est une délicate attention que vous avez là et qui me va droit au coeur. Voulez-vous que nous rentrions ?" demande la sorcière.

Elle adresse un sourire au sorcier face à elle pour le décider à partir comme elle voudrait pouvoir s'écarter avec son mari et faire sa petite affaire avec ce dernier histoire de l'amadouer et obtenir de lui ce qu'elle désire.

I'm a wizzard !

Sept. 1978
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Professeur de Soins aux Créatures Magiques. J'ai posté : 229 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1052 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa famille qui le renie.
Patronus: Porc-épic
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Mar 21 Fév - 17:07

Le bal de la Saint Valentin

- Les collègues — Tristan Allister -


Après le départ des enfants, on se retrouve entre adultes.

Tristan passait sa soirée en solitaire. Ce n’était pas qu’il ne voulait parler à personne, mais pour le moment, il avait profité du buffet et de ses innombrables délicieux petits fours. Les elfes s’étaient encore surpassés, c’est un fait. Le jeune professeur de soins aux créatures magiques aimait beaucoup la nourriture, c’était l’un de ses péchés mignons, alors forcément il n’avait qu’une seule envie : goûter à tout ce qui se présentait devant lui. Evidemment, il devait quand même se tenir un minimum pour ne pas passer pour un glouton ou pour un enfant auprès des autres professeurs et surtout du directeur de Poudlard : Albus Dumbledore. Ce vieil homme, en plus d’être le sorcier le plus puissant de tous les temps, était vraiment quelqu’un de bien et d’attentif. Il avait fait confiance à Tristan pour lui donner son tout premier travail. Mais il ne l’avait pas lâché comme cela dans la gueule du loup. Il continuait à prendre souvent de ses nouvelles, lui demandant chaque semaine comment se déroulait ses cours, s’il se sentait bien dans l’établissement. Il était un homme de confiance, et le jeune homme se savait chanceux de travailler pour quelqu’un comme lui. S’il s’entendait bien avec lui, ce n’était pas la même histoire avec tous ses collègues.

Tristan n’appréciait pas réellement Calypso Selwyn. Il n’avait techniquement rien de bien méchant contre elle. Mais ils ne partageaient absolument pas la même vision de la vie, ce qui forcément n’aidait pas les deux professeurs à se rapprocher. Elle était issue de sang-pur, et se montrait très vieux-jeu quand il s’agissait de cela. Le professeur de soins avait une vision beaucoup plus moderne de ce que devrait être la société sorcière actuelle. Il ne comprenait pas cette envie de continuer à prendre les femmes pour des objets, à les considérer bonne qu’à sourire ou à enfanter. Mais malheureusement, encore trop peu de monde partageait ce genre d’idée évolutionniste. Son mari était quelqu’un de charmant, pour le peu qu’il lui avait parlé. Il lui avait paru fort sympathique. Mais il était surtout très attirant. Un si bel homme, c’était bien dommage qu’il soit marié avec une femme qui plus est. Mais tant pis, Tristan se contenterait de le regarder, c’était aussi une bonne activité à faire.

*Le couple modèle qui danse sur la piste.*

Et puis non loin de lui, il y avait Destiny. Tristan ne s’éloignait pas d’elle, au cas-où elle aurait besoin d’un petit coup de main à un moment ou à un autre. Tristan ne comprit pas tout de suite ce qu’il s’était passé. Il se sentit étrange pendant quelques secondes. Etait-ce dû à quelque chose qu’il venait de manger ? Il n’en savait rien. Puis il se frotta les mains et comprit immédiatement pourquoi il avait une impression étrange quelques minutes auparavant. Il a la peau verte. Mais comment cela est possible ? Surement la blague de quelqu’un. Mais de qui ? Tristan n’a vu personne. Et personne ne le regarde maintenant ? Enfin si, mais c’est surtout à cause de son teint étrange. Le jeune homme sort sa baguette pour lancer un contre-sort, et retrouver sa couleur de peau normale. Il n’allait pas s’énerver, ce n’était pas bien méchant après tout, seulement une blague de l’un de ses collègue (il ignorait néanmoins lequel).

Et puis ce soir, ils étaient à leur soirée pour s’amuser et pas pour se prendre la tête. Ce serait totalement idiot que Tristan fasse une scène pour si peu. Il ne voulait pas non plus se donner en spectacle devant les autres enseignants. Il avait vu le professeur McGonagall non loin de lui également, et se décida à aller la voir. Il savait qu’il n’était pas réellement dans son cœur, et qu’elle ne l’appréciait que très modérément, mais cette petite soirée était faite pour cela, apprendre à mieux connaître ses collègues, et ne pas les juger pour un seul faux pas.

– Charmante soirée, n’est-ce pas, professeur ?

Lui dit-il d’une voix plutôt calme, tandis qu’il tient dans sa main droite une petite coupe d’un très bon champagne qu’il a trouvé sur le buffet.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Mets la musique, lève toi, et danse. Dis à ceux que tu aimes qu'ils sont importants. Souris. Ne te plains pas, surtout, arrêtes de te plaindre ! Fais ce que tu aimes, reprends-toi. Rattrapes tout, tous les moments gâchés, loupés, trop vite passés. Enfin, vis. Pour une fois fais-le vraiment, vis, ne laisse personne te voler ton bonheur et ta joie de vivre. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 227 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1065 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Mer 22 Fév - 2:03
Minerva n’allait pas mentir en disant qu’elle s’ennuyait à ce bal de la Saint-Valentin. Pourtant le programme qu’elle avait fait dans sa tête avant de rejoindre la salle des professeurs semblait bien alléchant, mais semblait aussi très lointain à cause de ce foutu bal de la Saint-Valentin. Minerva détestait plus que tout le jour de la Saint-Valentin, qui n’avait plus rien de romantique depuis longtemps et qui était simplement devenu une fête commerciale, qui dégoulinait d’amour et où les couples oubliaient la pudeur qui régissait pourtant une société. Elle détestait donc les bals de la Saint-Valentin. Et elle n’avait qu’une idée en tête : partir. Partir un jour sans retour…
 
Voilà, un quart d’heure d’ennui venait de s’écouler, Minerva pourrait reessayer de partir. Mais en le faisant, sans faire exprès, elle percuta un couple de danseurs, et la femme se retourna pour lui en faire la remarque. Oh c’est bon ! Ce n’est pas la fin du monde ! Le jour de la Saint-Valentin, la professeure de Métamorphose avait toujours les nerfs en pelote, et aujourd’hui n’était pas une exception. Elle était donc assez irritée et cette soirée s’annonçait encore plus longue qu’elle ne le pensait. Elle s’excusa quand même, elle restait polie.
 
Veuillez m’excuser Professeur Selwyn. 
 
Minerva n’était plus très loin de la porte désormais. Un moment d’inattention de la part des personnes dans la salle, et elle serait dans le couloir sous sa forme Animagus, afin de rejoindre discrètement sa chambre. Ah le rêve ! Si doux… Mais pas encore réalisable. Car, elle pendant son moment d’inattention, alors qu’elle rêvait de la solitude de sa chambre, du confort de son lit deux places, de la chaleur que l’âtre de la cheminée offrirait, de la douceur de son sommeil, un collègue s’approcha d’elle. Mais s’étaient-ils légué contre elle ce soir ? C’était le professeur Allistair. Elle l’aimait beaucoup, il avait été un bon élève pendant sa scolarité, mais elle avait été déçue de le voir ivre lors d’une soirée, et elle ne parvenait pas à l’oublier.  Mais elle n’avait rien contre lui et au fond, elle l’appréciait quand même. Mais chut… C’est un secret !
 
Charmante soirée en effet, répondit Minerva en serrant le moins possible les dents. Vous pouvez m’appelez Minerva, nous sommes collègues dorénavant. Vous ne dansez pas ?
 

Autant oublier cette distance professeur / élève si elle n’avait plus lieu d’être. Il valait mieux avoir une bonne ambiance entre collègues, sinon une année scolaire pouvait vite s’avérer longue.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Professeur de Soins aux Créatures Magiques. J'ai posté : 229 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1052 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa famille qui le renie.
Patronus: Porc-épic
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Mer 22 Fév - 15:26

Le bal de la Saint Valentin

- Les collègues — Tristan Allister -


Après le départ des enfants, on se retrouve entre adultes.

Tristan assistait donc à la soirée de Saint-Valentin réservé aux professeurs. Avant cela, il y avait bien eu celle pour les enfants qui s’étaient d’ailleurs beaucoup amusés. Ce n’était pas réellement très marrant pour les enseignants de devoir surveiller comme cela leurs élèves un soir de semaine alors qu’ils auraient très bien pu rentrer dans leurs appartements pour se détendre. Heureusement, cela n’arrivait pas tous les jours, par chance. Tristan avait donc décidé de prendre sur lui et de supporter cette longue soirée. Les gamins avaient été cool pour le coup franchement, il n’y avait pas eu de trop gros scandales : quelques larmes, quelques disputes, et des bisous dégoulinants. Mais rien de très important. Mais maintenant que tous étaient allé se coucher, Dumbledore les avait conviés à une petite soirée entre eux. C’était l’occasion de se retrouver en adulte tous ensemble, ça n’arrivait pas si souvent que cela au final. Tristan ne pouvait pas dire qu’il était heureux de se retrouver ici. Il n’était pas particulièrement emballé, il fallait bien l’avouer, mais maintenant qu’il y était, il n’allait pas faire la tête, et partir au plus vite. Autant rester un petit peu et profiter de l’occasion pour discuter un peu avec ses collègues. Cela faisait quelques mois qu’il était arrivé en tant qu’enseignant de soins contre les forces du mal, et n’avait pas eu tellement d’occasions d’apprendre à connaître ses chers collègues. Ce soir était donc le soir parfait pour.

Tout le monde semblait légèrement occupé. Et Tristan s’accorda donc un regard à chaque personne dans la pièce. Le couple Selwyn dansait ensemble, Tristan parlait tranquillement avec Silvius, le nouveau professeur de botanique à la réputation déjà bien étrange, et Dumbledore semblait s’amuser beaucoup à cette petite soirée et n’arrêtait pas d’envahir la piste de danse. Tout le monde semblait passer un très bon moment. Même Tristan qui pour l’instant était seul en compagnie des petits fours. Tout était tellement bon, qu’il avait même du mal à s’arrêter le pauvre. D’ailleurs il fut rappelé à l’ordre quand il fut l’objet d’une blague. En effet, il était devenu vert aux cheveux rouges. Et bien dis donc quelqu’un semblait bien s’amuser à ses dépens ce soir. Mais cela fit plus rire le jeune homme qu’autre chose. C’était de bonne guerre, ils étaient à une soirée, alors ils s’amusaient. Tristan n’avait de toute façon pas la moindre idée de qui avait fait ça, il devait surement regarder ailleurs quand on lui avait lancé le sortilège.

*C’est peut-être le directeur, qui sait. Il parait qu’il aime bien faire des farces.*

Le jeune homme prononça un contre sort et quand il retrouva son apparence normale, il décida de faire son sociable, et se rapprocha de Minerva McGonagall, la sous-directrice de l’école. Il l’aborda et commença la discussion en l’appelant professeur. C’était une vieille habitude. Après tout, cela ne faisait pas si longtemps que ça qu’il avait quitté l’école, et il l’avait eu comme professeur de métamorphose. Il avait encore la notion de respect de l’appeler de la sorte. Mais il se souvenait de leur dernière entrevue : au trois balais, lorsqu’ils avaient fait une soirée entre professeur. Tristan avait quand même un peu abusé de la boisson, ce qui lui avait valu quelques remontrances de la part de la directrice des Gryffondor. Quel honteux souvenir. En y repensant il avait l’impression d’être un élève qui avait fait une bêtise et qui pouvait encore peut-être se prendre une punition. Minerva lui répondit donc que c’était une charmante soirée. Et elle lui demanda même de l’appeler par son prénom, puisqu’ils étaient collègues maintenant.

– Oui Pro- Minerva, vous avez raison. C’est étrange de se retrouver collègue, alors qu’il n’y a pas si longtemps que cela, j’étais encore votre élève.

Commença à répondre le jeune homme. Le temps avait passé, pourtant en sa présence, il avait l’impression d’être encore un adolescent. Elle lui avait demandé s’il ne dansait pas, s’interrogeant peut-être pour les raisons.

– Non, je n’ai pas encore trouvé de partenaires pour. Vous non plus ?

Demanda poliment le garçon avec un sourire. Il était un peu nerveux. Déjà parce que c’était Minerva McGonagall et rien que par son apparence, elle imposait déjà le respect, mais aussi parce qu’il était honteux d’avoir été vivre devant elle. Il ne savait si c’était une bonne idée d’aborder le sujet ou s’il devait juste ignorer cela et repartir sur un bon pied. Non vraiment, il se sentait comme un gamin, et allait surement agir comme tel.

– Je tiens à m’excuser de mon comportement au Trois Balais, il y a quelques semaines. J’ai terriblement honte d’avoir eu un comportement à ce point déplacé en votre présence.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Mets la musique, lève toi, et danse. Dis à ceux que tu aimes qu'ils sont importants. Souris. Ne te plains pas, surtout, arrêtes de te plaindre ! Fais ce que tu aimes, reprends-toi. Rattrapes tout, tous les moments gâchés, loupés, trop vite passés. Enfin, vis. Pour une fois fais-le vraiment, vis, ne laisse personne te voler ton bonheur et ta joie de vivre. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 227 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1065 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Jeu 23 Fév - 3:55
Minerva ne s’amusait tellement pas à cette soirée, qu’elle ne s’intéressait même pas à ce qui se passait autour. C’est vrai, il faut l’admettre, qu’elle aussi de très mauvaise foi. C’est vrai, elle n’aimait pas vraiment tout ce qui était fête, c’était un peu trop… échevelé pour elle. Et vu le temps qu’elle passait chaque matin devant son miroir pour coiffer ses longs cheveux noirs corbeaux, pas encore blanchi par l’âge, il était facile de deviner, qu’elle y prenait un soin particulier pour ne pas être ce qu’elle n’aime pas, c’est-à-dire, échevelée. Chaque pince à chignon, chaque barrette, chaque mèche de ses cheveux, avaient une place bien particulière dans sa tête, pour ensuite former un harmonieux chignon, qui arrive à résister à une journée intensive de cours. Elle aurait aussi pu profiter de ce temps, dans ses appartements, seule, à profiter du confort de son lit, qui la tentait en ce moment-même.
 
Mais elle aurait fait un effort depuis le début, ce qui n’était absolument pas le cas, elle aurait peut-être pu passer un meilleur moment. L’écrivain ne parlait pas de s’amuser, il ne fallait quand même pas rêver, ou quand même pas exagérer… Mais juste passer un bon moment, et ne pas s’ennuyer autant qu’elle le faisait actuellement.
 
Heureusement, ou malheureusement… Malheureusement, car maintenant, elle ne pouvait plus partir tout de suite, mais heureusement, car elle avait désormais de la compagnie, et une personne avec qui discuter, Tristan l’avait rejoint. Elle ignorait si c’était par politesse, par ennui, ou par pitié aussi. En tout cas, sa compagnie ne la dérangeait pas. C’était un élève qu’elle avait apprécié durant sa scolarité à Poudlard, alors qu’elle était son enseignante, dans le domaine de la Métamorphose, comme si la question pouvait se poser. Eh oui, Minerva venait de fêter sa vingt et unième anniversaire de bons et loyaux, enfin elle l’espérait pour ces deux adjectifs, services dans l’enseignement des générations futures, comme s’amuserait à dire le Ministère de la Magie, pour rendre plus pompeux ce qui n’avait pas besoin de l’être. Enfin bon, elle avait appris à l’apprécier, mais la vision de cet élève, devenu professeur entre temps, ivre, avait redescendre dans son estime le jeune homme.
 
Il fit la remarque que cela lui faisait bizarre d’être collègues, alors qu’il y a quelques années à peine, Minerva était l’enseignante du jeune homme. C’est vrai que cela faisait toujours étrange à la professeure de Métamorphose d’accueillir dans l’équipe enseignante un élève à qui elle avait donné des cours quelques années dans le passé. Ce n’était pas vraiment cela qui la rajeunissait. Mais bon, à quarante-deux ans, Minerva n’avait pas encore fait sa crise de la quarantaine, et elle s’en moquait totalement. Et, elle pensait très fort que le pire, n’était pas d’accueillir des anciens élèves dans ses collègues, pour elle, le pire, c’était enseigner aux enfants des élèves qu’elle avait eu dans le passé. Cela signifiait qu’une génération venait de s’écouler, et cela faisait parfois mal pour les cheveux blancs et les rides.
 
« Cela fait toujours étrange d’accueillir un ancien élève dans l’équipe enseignante. Vous connaîtrez peut-être cela dans quelques années. »
 
Et il semblerait que lui non plus n’avait pas de partenaire. C’était peut-être la solitude qui l’avait fait venir ? En fait, Minerva s’en moquait. Il avait une discussion agréable, et il lui était plus sympathique que son assistant en Métamorphose, Hadès Selwyn. En même temps, c’était simple quand on savait qu’elle ne pouvait pas le voir en portrait et que c’était aussi bien réciproque. Et malheureusement, cette haine, qui allait dans les deux sens, n’arrivait pas à le faire virer. Pourtant la sorcière avait supplié son ami, elle avait supplié Albus, mais il restait intransigeant sur la question et refusait de le renvoyer en disant qu’il pensait à la fatigue de son adjointe qui avait beaucoup de travail avec les postes qu’elle cumulait entre Professeure de Métamorphose, directrice de la maison Gryffondor et directrice adjointe. Mais elle s’en moquait, elle voulait simplement ne plus le voir, c’était tout.
 
« Non, moi non plus, je n’ai personne. Mais j’avoue n’avoir même pas essayé de chercher.»
 
Mais Tristan reprit la parole pour lui parler de cet événement, cette soirée qu’il avait organisé, où elle l’avait trouvé ivre. En effet, elle se souvenait encore parfaitement de ce jour-là. Elle se souvenait très bien de la déception qu’elle avait eu quand elle l’avait vu, alors qu’il venait d’abuser d’un peu trop de boissons dans un pub du célèbre village de Pré-au-Lard. Elle l’appréciait, mais c’est vrai que cette vision le fit un peu redescendre dans son estime. Mais quand on en descendait, il était beaucoup plus compliqué d’en remonter. C’est comme la moyenne. Une mauvaise note faisait chuter une moyenne telle les Chutes du Niagara, mais par contre, quand il s’agissait de remonter, ce n’était plus la même histoire. Mais il s’excusait, et avait honte de ce comportement, qu’elle jugeait indigne d’un professeur. Mais déjà, il s’excusait, et ce n’était pas là un bon début ? Au moins, il admettait ses tort, et cela Minerva le remarqua.
 
« En effet, ce comportement était indigne d’un professeur. Mais au moins, vous semblez remarquer vos torts, et c’est de nos erreurs que nous apprenons. Personne n’est parfait et l’erreur est humaine. Errare humanum est. Par contre, que je ne vous revois pas dans cet état-là. »
 

Minerva avait repris cette voix stricte, qu’elle réservait à ses élèves.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Professeur de Sortilège J'ai posté : 245 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 924 pour une aventure ! Je suis de la génération : Non étudiante . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Destiny est métamorphomage et de sang-pur. ♠️ Son père et son frère, Evan, sont des mangemorts. ♠️ A dix-sept ans elle dit ne pas croire en la supériorité des sang-pur, son père la fait violer en représailles, pourvu qu'elle reste pure en vu d'un mariage. ♠️ Rentrant en septième année, elle parle à Dumbledore. ♠️ Elle est alors placée sous la protection de l'ordre du Phénix, dont elle devient membre. ♠️ En 1979 une mission tourne mal et elle est tuée par son frère Evan.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale: Métamorphomage

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Jeu 23 Fév - 8:52
Pourquoi ne quitte-t-il pas les lieux, si être avec ses collègues de travail ce soir lui est à ce point désagréable ? Pourquoi vient-il parler à la, jeune femme s’il la trouve insipide, s’il pense que tout ceci n’est qu’une perte de temps ? Après tout, elle partage la vision du professeur Dumbledore, puisqu’elle pense que ce genre de soirée, de retrouvailles entre professeurs est une bonne idée. Du coup elle ne comprend pas bien les objectifs de son collègue à rester ici et le questionne à ce sujet, ne comprenant pas où il veut en venir. Une réponse qu’il ne tarde pas à lui fournir mais qui ne satisfait pas forcément la directrice de la maison des bleu et bronze, comme une telle réponse la pousse à se poser quelques questions. Qui est-il et pourquoi, pourquoi veut-il à ce point observer les autres professeurs et voir ce qu’il peut apprendre à les regarder danser et participer à cette soirée ? Destiny ne comprend pas ses intérêts, mais elle ne s’en inquiète que peu, finalement. Pourtant, elle ferait peut-être bien de se poser des questions, d’avantage de question au sujet de son interlocuteur et elle note cela quand-même dans un coin de sa tête pour y réfléchir un peu plus tard, à tête reposée. Elle n’est pas en état ce soir, avec la fatigue, de réfléchir sur le cas de son énigmatique nouveau collègue, tout simplement. Mais elle le trouve suffisamment étrange pour se promettre de revenir là-dessus un peu plus tard.

«- Nous ne pouvons pas être doué d’humour et dans nos disciplines, les sortilèges et enchantements demande beaucoup de temps et d’investissement. » répond la jeune femme en lui adressant un fier petit sourire.

Cet homme a quelque chose, quelque chose d’agaçant. Alors elle n’hésite pas à se moquer un peu, à être taquine, parce qu’il al surprend, lui semble étrange, ne la met absolument pas en confiance, même si elle ne saurait pas forcément expliquer son ressenti à ce sujet. Et elle s’amuse un peu au fond de ce caractère si borné, particulièrement risible. Un soucis d’organisation dans l’école ? Non. Mais des professeurs qui se croient tout permis et entendent jouir de leur heure complète et que les enfants soient à l’heure à leurs cours, tout en quittant les leurs à l’heure pile, ça oui, probablement. Mais Destiny se garde de l’attaquer une fois de plus sur ce comportement qu’il adopte et qu’elle trouve particulièrement grotesque. Son avis sur sa qualité d’enseignant se fait rapidement et la directrice des aiglons en arrive rapidement à l’idée que ce type n’a rien à faire comme professeur d’une école. Soit, ce n’est pas elle qui décide et aux dernières nouvelles, Dumbledore n’a pas eut trop de choix non plus sur la question. Elle songe qu’elle parlera de ce cas à Kingsley Shackelbolt et que cela amusera bien ce dernier. En attendant, la soirée se passe et elle ne peut trop s’amuser de lui encore.

«- Ce n’est pas un problème d’organisation monsieur. Cependant, chaque professeur entend démarre son cour à l’heure pile, en terminant le précédent à la même heure. Il faudrait peut-être autoriser les étudiants à transplaner dans l’enceinte de l’école pour qu’ils soient à l’heure ? Heureusement que quelques professeurs les lâchent cinq minutes avant la fin sinon, nous n’aurions pas finis de supporter des heures de colle pour des retards, vous savez. » répond la jeune femme amusée. C’est une pique qu’elle lui fait tout de même.

La jeune femme n'est pas directrice de maison pour rien. Si on lui a donné la charge des aiglons, à peine arrivée à Poudlard en tant qu'enseignante, c'est parce que le professeur Dumbledore et le professeur McGonagall la savent apte à gérer la maison des érudits et apte à défendre les intérêts de ses élèves, ce qu'elle fait là ce soir, devant le sorcier.

«- En attendant vous parlez beaucoup monsieur, mais je n'ai pas eut le loisir de tester vos compétences de danseur. J'imagine que je ne dois pas m'attendre à une invitation à danser ? Je vous intéresse éventuellement sous une couette, mais vous n'êtes pas spécialement prêt à faire des efforts pour y avoir droit ?» taquine Destiny.

I'm a wizzard !

Underco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Professeur de Soins aux Créatures Magiques. J'ai posté : 229 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1052 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : Oui.

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa famille qui le renie.
Patronus: Porc-épic
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Jeu 23 Fév - 16:11

Le bal de la Saint Valentin

- Les collègues — Tristan Allister -


Après le départ des enfants, on se retrouve entre adultes.


Tout le monde ne semblait pas réellement s’amuser à cette soirée. C’était un peu dommage. Après tout même si l’on pouvait trainer la patte pour y rester, c’était quand même une charmante attention de la part de leur Directeur. Il voulait organiser ce genre d’évènement pour renforcer les liens du corps professoral, et surement pour que tout le monde apprenne mieux à se connaître. Tristan était là depuis quelques mois environ, mais sincèrement à part Destiny, il ne connaissait pas réellement ses collègues. Ils discutaient de temps en temps quand ils se croisaient en salle des professeurs, mais simplement quelques mots volés au détour d’une porte. Au moins, ici ils pourraient bien discuter, et avaient toute la soirée pour le faire s’ils le désiraient. Tristan n’avait pas été directement voir des gens, il s’était contenté d’observer les autres tout en mangeant un peu, et en goutant les délicieux mets que leur avaient préparé les elfes de maisons. Leur cuisine était tout simplement divine. Et Tristan aurait surement pu rester toute la soirée près des tables à s’empiffrer. C’était dur de s’arrêter de manger quelque chose d’aussi bon. Mais il allait quand même devoir pour aller voir ses collègues et discuter un peu. En effet, il était proche de Destiny, mais c’était assez différent. Ils ne s’étaient pas rencontrés en même temps qu’il était arrivé pour enseigner. C’était une longue histoire d’amitié avec la jeune femme puisqu’ils avaient passés leurs années à Poudlard ensembles. Ils avaient été là l’un pour l’autre, et continuaient de l’être aujourd’hui.

Tristan avait également réussi à avoir quelques conversations avec Calypso Selwyn, mais ce n’était absolument pas le même registre. Cette femme était froide, et dérangeante. Il ne savait pas réellement pourquoi, mais il avait une mauvaise intuition par rapport à elle. Il ne l’appréciait guère, et elle le lui rendait bien d’ailleurs. Ils n’avaient surement jamais réussi à finir une conversation puisque la femme décidait de partir avant. C’était aussi ce genre de comportement qui rendait le jeune professeur méfiant vis-à-vis d’elle. Pourquoi prendre la mouche face à quelques sous-entendus de la part d’un collègue lorsqu’on a rien à se reprocher ? Bon ce n’était surement pas le moment d’essayer d’en apprendre plus sur cette femme. Mais Tristan ne comptait pas réellement baisser sa garde par rapport à elle. Et même si son mari était très sexy, ce n’était pas une raison pour se comporter comme une garce.

*Ouais et si tu essaies de te taper son mari, elle t’aimera encore moins mon pauvre garçon. Alors fais attention.*

Bon peu importe. Après quelques petits désagréments de peau, le jeune homme se décida enfin à aller voir l’une de ses collègues : Minerva. C’était étrange d’être son collègue. Tristan avait passé tellement de temps à Poudlard à la considérer comme son professeur. Il avait toujours suivi les cours de métamorphose, et était d’ailleurs l’un des meilleurs élèves de sa classe à l’époque. Il mettait un véritable point d’honneur à être le meilleur pour que ses professeurs soient fiers de lui. La métamorphose avait toujours été une matière qu’il affectionnait beaucoup. Et le professeur McGonagall l’avait toujours un peu impressionné, c’était surement l’une des raisons pour laquelle il filait bien droit dans son cours aussi.

Mais maintenant il n’était plus censé être le pauvre gamin, adolescent avide d’apprendre. Il était un professeur tout comme elle, même s’il débutait tout juste dans le métier. Les vieilles habitudes restaient quand même là, puisqu’il l’avait automatiquement appelé professeur lorsqu’il était venu la voir. Il avoua à sa nouvelle collègue que c’était étrange pour lui d’être son collègue, son égal, alors qu’il était son élève il y six ans environ. Cela faisait apparemment toujours étrange d’accueillir un ancien élève dans l’équipe enseignante lui confia-t-elle.

– Oui c’est un sentiment étrange pour l’un comme pour l’autre. J’espère de tout cœur faire un assez bon professeur pour avoir la chance de rester encore des années ici à Poudlard.

Répondit le jeune homme avec un sourire. C’était agréable de parler avec son ancien professeur de métamorphose. Il apprenait à la découvrir sous un tout nouvel angle. Ils parlaient de danse. Non Tristan n’avait pas de partenaire, du moins pas pour le moment. Il n’avait pas réellement cherché non plus puisqu’il avait passé son temps près du buffet avant de rejoindre sa collègue, ce n’était donc pas très étonnant. Les deux adultes discutaient tranquillement, et c’était très sympathique. Elle lui répondit qu’elle aussi n’avait personne avec qui danser, mais qu’elle n’avait pas cherché non plus. Elle n’avait surement pas envie d’être là, ou alors était peut-être timide de demander à quelqu’un. Tristan n’en savait rien, après tout, il ne l’avait jamais réellement côtoyé en dehors des salles de cours.

– Vous voulez danser ?

Demanda le jeune homme gentiment avec un sourire. Si elle voulait danser, il pouvait toujours l’emmener sur la piste de danse. Il n’était pas le meilleur danseur du monde, mais savait se débrouiller. Il pourrait relever le défi, si elle en avait envie.

Tristan avait tout de même envie d’aborder un sujet avec sa collègue. Quelque chose qui lui tenait à cœur. Il y a quelques semaines, les professeurs s’étaient rejoints aux trois balais et Tristan avait sacrément abusé de la boisson, au point d’être un peu ivre devant le professeur McGonagall. Si dans le fond, il était adulte et pouvait bien faire ce qu’il voulait, c’était tout de même un peu déplacé de se retrouver dans cet état devant la sous-directrice de l’école. C’est pourquoi il tenait à s’excuser de son comportement honteux auprès de sa collègue. Elle lui répondit que ce comportement était indigne d’un professeur.

– Oui je comprends bien, je n’ai pas réfléchi aux conséquences de mes actes à ce moment-là. Mais maintenant je m’en rends compte, et j’espère que vous accepterez mes plus plates excuses pour cet erreur de jugement. Ne vous inquiétez pas professeur, vous ne m’y reprendrez plus, je pense avoir compris la leçon.

Répondit le jeune homme, comme s’il était à nouveau un élève de Poudlard dans le bureau de la sous-directrice qui lui passe un savon.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Mets la musique, lève toi, et danse. Dis à ceux que tu aimes qu'ils sont importants. Souris. Ne te plains pas, surtout, arrêtes de te plaindre ! Fais ce que tu aimes, reprends-toi. Rattrapes tout, tous les moments gâchés, loupés, trop vite passés. Enfin, vis. Pour une fois fais-le vraiment, vis, ne laisse personne te voler ton bonheur et ta joie de vivre. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 159 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 455 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Jeu 23 Fév - 16:42

Le bal de la Saint-Valentin

- Silivus Callaghan — les collègues -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Callaghan n’était pas un grand friand des bals, et des soirées dites traditionnelles. Et la Saint-Valentin ce n’était absolument pas son délire. Déjà parce qu’il n’était pas un grand amoureux de l’amour. Il avait une relation plutôt étrange avec ce sentiment. Bon il avait quand même réussi se marier vingt ans auparavant avec une femme plutôt attractive. Elle n’était pas très jolie mais avait quand même du charme. Ce ne fut pas une grande histoire d’amour passionnelle. Silvius n’était pas du genre à ramener des fleurs, ou à déclarer son amour à sa femme. Ils étaient simplement deux individus qui partageant la même maison et le même lit. Pour se satisfaire, l’homme avait continuait à côtoyer les bordels où ils pouvaient passer un moment avec ses filles. Des grandes blondes, avec un charme fou. L’amour n’était donc pas son truc, et pour couronner le tout, sa femme avait fini par se barré étant persuadé qu’il la trompait avec sa secrétaire, ce qui n’était évidemment pas le cas, puisqu’il était incapable de séduire une aussi jeune et jolie femme. Mais peu importe, il se retrouvait donc seul à nouveau à cinquante-cinq ans, et il n’était pas prêt de se retrouver une compagne. C’était une raison pour laquelle la Saint-Valentin était loin d’être sa soirée préférée.

Dumbledore avait quand même tenu à leur organiser une petite soirée entre professeur, après s’être bien fait chier à surveiller les gosses. Si Callaghan n’était pas emballé par cette monstrueuse idée, il avait néanmoins l’intention de rester un peu, histoire de surveiller ses collègues. Il n’y avait pas meilleur moyen pour en apprendre plus sur eux que de les observer pendant ce genre de festivité. Et comme il venait d’arriver il y a quelques jours à l’école pour son nouveau poste de professeur de botanique, il avait encore beaucoup à apprendre sur ces personnes qui seront ses collègues pendant les six mois à venir. Il avait donc commencé son observation avec une jeune professeure du nom de Destiny Rosier. Elle enseignait les sortilèges. Cela leur faisait quand même un point commun. Ayant été briseur de sorts au sein du Ministère, il en connaissait un rayon sur le sujet. Silvius lui avait fait une réflexion sur son humour. Et la demoiselle avait très vite répondu qu’on ne pouvait pas être doué en humour et dans leur discipline, puisque les sortilèges et les enchantements prenaient beaucoup de temps et d’investissement.

– L’humour ne prend en revanche pas beaucoup de temps. J’ai été moi-même briseur de sort, puis chef de cette même brigade au sein du Ministère, je connais donc assez bien le sujet, croyez-moi.

Répondit l’homme simplement. Cette demoiselle est intéressante dans sa façon de lui répondre, elle ne se laisse pas démonter. Pour autant, il sent l’animosité dans sa façon de parler, et dans ses expressions. Elle ne passe surement pas la meilleure soirée de sa vie en sa compagnie. Mais cela ne lui importe que peu au final. Au moins, elle lui donne quelques informations sur sa personnalité en discutant avec lui.

Ils discutèrent par la suite de son cours. Et Callaghan lui confit trouver des problèmes d’organisation dans cette école. Car pour lui, oui il y avait un véritable problème, et il songeait à prendre rendez-vous avec le directeur de l’école pour lui en parler. Si certains professeurs, comme Miss Rosier visiblement, acceptait la médiocrité de la part de ses élèves, et surtout l’irrespect, ce n’était pas son cas. Il n’était pas venu rendre service pour faire face à des incompétents. Mais la demoiselle n’était pas d’accord avec lui, pour elle il n’y avait aucun problème d’organisation. Elle fit même une proposition stupide.

– Vous vous contredisez ma chère. Le temps d’aller d’une classe à une autre ne devrait pas être compté sur le temps de cours d’un professeur quel qu’il soit, c’est en cela que l’on voit le problème d’organisation de l’école. Les élèves doivent apprendre la ponctualité et le respect de la hiérarchie, si les professeurs se fichent de cela, qui donc va leur apprendre ces valeurs ?

Répondit l’homme. Non sur ce point, ils ne risquaient visiblement pas de tomber d’accord. Callaghan était très têtu et avait ses propres idées de ce qui devait être fait pour résoudre le problème, et ce n’était pas les réflexions de sa collègue qui allait le faire changer d’avis pour le coup. Elle reprit la parole pour lui reprocher de parler beaucoup, tout en lui disant qu’elle n’avait pas eu le loisir de tester ses compétences de danseur. Elle lui demanda si elle pouvait s’attendre à une invitation à aller danser, avant de sous-entendre qu’il l’intéressait sous une couette mais qu’il n’était pas prêt à faire des efforts pour.

– Je suis un piètre danseur, mais je peux éventuellement faire un effort pour une jolie femme.

Commença-t-il, tout en lui tendant sa main.

– Ne vous inquiétez pas pour mon lit. Je suis un vieil homme, je n’ai pas d’illusion sur le fait qu’un vieillard comme moi ait ses chances avec une charmante demoiselle comme vous.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Professeur de Sortilège J'ai posté : 245 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 924 pour une aventure ! Je suis de la génération : Non étudiante . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Destiny est métamorphomage et de sang-pur. ♠️ Son père et son frère, Evan, sont des mangemorts. ♠️ A dix-sept ans elle dit ne pas croire en la supériorité des sang-pur, son père la fait violer en représailles, pourvu qu'elle reste pure en vu d'un mariage. ♠️ Rentrant en septième année, elle parle à Dumbledore. ♠️ Elle est alors placée sous la protection de l'ordre du Phénix, dont elle devient membre. ♠️ En 1979 une mission tourne mal et elle est tuée par son frère Evan.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale: Métamorphomage

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Sam 25 Fév - 20:11

"- Il se trouve que pour ma part, si je ne suis pas dépourvu d'humour, je n'utilise pas ma baguette et mes compétences en sortilèges pour faire des farces. J'imagine que ce devait être un métier très éprouvant compte tenu du fait que les gens s'amusent souvent à faire tout et n'importe quoi. Vous deviez régulièrement intervenir je présume ?" demande la sorcière aux cheveux blonds.
 
Alors que le nouveau professeur de Botanique, Monsieur Callaghan, évoque son emploi au ministère en tant que briseur de sort puis chef de cette brigade, Destiny semble particulièrement intéressée, en toute honnêteté. Le travail des polices doit avoir quelque chose de fantastique, de très intéressant. Elle-même aurait put devenir briseur de sorts, si elle n'avait pas préféré passer sa vie à en réaliser, essayer d'en créer de nouveaux. Elle a un sourire comme d'un coup son interlocuteur commence à l'intéresser mais l'ennuis avec ce dernier reste que le sujet des élèves et du premier cours du professeur les a déjà pas mal écartés, les éloignant, créant comme un froid entre eux. Peut-être sortie de la seule imagination de Destiny mais non, elle ne parierait pas là-dessus. Non, il se passe bien quelque chose entre eux, il y a comme une tension alors que le sujet de leur conversation les pousse à la dispute. Une dispute qui se poursuit et ainsi, dure dans le temps.
 
Elle soupire alors qu'il prétend que la jeune femme se contredit, ce qui n'est pas le cas à son sens et Destiny ne voit pas en quoi les propos du sorcier tendent à prouver les tard de la sorcière dans ses dires. Parce que non, non et non, à son sens ce n'est pas un soucis d'organisation, c'est autre chose, c'est lié aux professeurs en réalité, tout simplement. Il faudrait que les professeurs soient plus intelligents et plus courtois, comme certains manquent cruellement de politesse en ne lâchant pas assez tôt les élèves pour que ces derniers arrivent à l'heure au cours suivant. Donc, selon la jolie blonde aux yeux bleu, le problème ne vient pas de l'organisation du restaurant, mais d'ailleurs.
 
"- Si la faute est aux professeurs car ils ne libèrent pas les élèves assez tôt et utilisent l'heure complète, alors le problème vient d'eux et ce n'est donc pas un ennui d'organisation mais un soucis profondément humain, d'irrespect et d'égoïsme, d'une partie des professeurs contre une autre partie. C'est ainsi en tout cas que je vois la chose. Tout irait parfaitement s'il n'y avait pas cet égoïste que je viens de citer. "
 
Mais la discussion passe et Destiny Rosier finit par lui reprocher de trop parler, au détriment de la danse, avant de demander si elle recevra une invitation ou si elle doit cesser de l'espérer, cesser de s'imaginer aller sur cette piste de danse. Il répond avec un grand cynisme, un manque flagrant d'espoir, comme il se pense trop vieux pour elle. A vrai dire Destiny ne sait pas trop et elle n'a pas prévu, surtout, d'atterrir dans le lit de l'un de ses collègues, il faut bien le reconnaître, même si elle s'imagine que ce n'est que dans ce but qu'il est venu faire la conversation avec elle, tout du moins dans un premier temps. Elle ne sait alors pas vraiment quoi répondre quand le nouvel enseignant se décide à l'inviter et elle lui donne alors la main pour rejoindre la piste de danse quand il accepte, afin d'aller se placer, en remerciant Merlin comme la nouvelle musique bouge d'avantage et est moins lascive, moins mélodieuse et romantique, sans quoi elle n'aurait jamais put se lancer.

I'm a wizzard !

Underco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 159 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 455 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Dim 26 Fév - 1:59

Le bal de la Saint-Valentin

- Silivus Callaghan — les collègues -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Silvius était toujours en compagnie de la charmante Miss Rosier. Une femme tout à fait magnifique lorsqu’on ne s’attardait que sur son physique. Et tout à fait le type sur lequel avait l’habitude de fantasmer ce cher Callaghan. Il n’était malheureusement absolument pas doué pour séduire, et pour flirter. Son caractère plutôt difficile de vieil ours aigri ne l’aidait pas réellement dans ce genre de situation. Il s’était fait à l’idée maintenant, depuis un moment, qu’il ne pourrait jamais avoir de femme de cette envergure. Mais cela n’excluait évidemment pas le fait de pouvoir mater à outrance et de se faire ses petits scénarios dans sa tête. Le tout nouveau professeur de botanique avait donc abordé la jeune femme dans un premier temps, dans un but totalement intéressé. Le plaisir de pouvoir admirer un beau corps et un beau visage d’un peu plus près. Car sans mentir, elle était tout de même la demoiselle la plus attrayante présente ce soir à cette petite soirée. S’il était assez casanier en temps normal, il était tout de même dans l’obligation d’assister à cette soirée, alors autant allier l’utile à l’agréable. Et en même temps, cela lui permettait d’en apprendre plus sur l’une de ses nouvelles collègues. Une petite mission de repérage qui pourrait très bien lui servir dans la suite des évènements. Callaghan aimait bien tout analyser, tout observer. Il était le genre d’homme à chercher, à creuser pour trouver un détail qui caractérisait une personne. Un détail auquel peu de personne portait réellement attention, et pourtant qui définissait une personne dans son ensemble. Toujours connaître son adversaire, son interlocuteur. Une connaissance approfondi d’un sujet vous donne du pouvoir sur celle-ci. Et Callaghan aimait le pouvoir. Sa carrière le prouvait, et son attitude en cours avec les gamines filait dans ce sens aussi.

L’humour était un art que la demoiselle ne maitrisait pas réellement en vue de sa piètre tentative. Il lui avait fait remarquer. Un manque de temps qu’elle voulait consacrer plus en profondeur à l’art des sortilèges. C’était déjà un point commun entre les deux personnes. Puisque le métier de base de Silvius n’était pas professeur de botanique. Sa carrière s’était construite autour des sortilèges puisqu’il avait été briseur de sort, puis chef lieutenant de cette brigade au sein du Ministère de la Magie. Il n’en était pas peu fier, et comptait bien reprendre son ancien travail dès lors la fin de son coup de pouce à l’école de sorcellerie. Professeur n’était pas le métier qu’il préférait au monde, et c’était sans doute pour cela qu’il n’avait pas choisi cette voie à l’origine. Destiny semblait intéressait par son ancien métier. Elle imaginait que ce travail devait être éprouvant comme les gens faisaient tout et n’importe quoi. Elle n’avait pas tout à fait tort sur le sujet.

– Oui c’est un métier éprouvant qui demande beaucoup de temps et d’implication. Comme vous l’avez si bien dit, les gens sont stupides, et je devais souvent intervenir. C’est un métier réellement intéressant pour les adeptes d’actions. En tant que chef de la brigade, j’avais également plus de responsabilité ces dernières années.

Répondit l’homme, pas peu fier de lui. Oui son métier était une réelle passion, et c’était sans doute pour cela qu’il avait totalement négligé sa vie privée. Il aimait son travail, et était prêt à tout pour gravir les échelons.

Si le sujet de sa carrière semblait intéresser la jeune femme, ils ne sont en revanches pas du tout d’accord sur l’organisation de l’école. Miss Rosier était sans doute simplement aveuglé par l’affection qu’elle portait à cette école et au directeur, pour ne pas voir des choses aussi évidentes. Poudlard était en train de se complaire dans la médiocrité, et cela allait très vite devenir dangereux pour l’avenir de la société sorcière. Comment faire confiance à la prochaine génération qui se prenait déjà pour les rois du monde, et n’avait pas la moindre conscience de ce qu’être un adulte responsable implique. Elle lui donna tort encore une fois en essayant de lui expliquer que la faute venait des professeurs car ils ne libéraient pas les élèves assez tôt et utilisaient l’heure complète. S’entendait-elle parlait ? Se rendait-elle compte de ce qu’elle était en train de dire ? Pour Miss Rosier, c’était un problème humain d’irrespect et d’égoïsme des professeurs. Mon dieu, elle participait par ce genre de discours au non redressement de l’école, et à la stupidité des gosses.

– Ce que vous me dites est affligeant Miss Rosier. Un professeur qui utilise une heure entière, qui lui est consacré, serait donc en tort ? Je crains que vous ne défendiez qu’à tort et à travers le dysfonctionnement de cette école.

Et les deux adultes continuent à discuter, jusqu’au moment où la jeune femme lui reproche de trop parler. Elle attend visiblement une invitation à danser de la part de son collègue de botanique. Intéressant comme approche. Silvius lui répond avec un grand cynisme. Il n’attend rien d’elle, il est lucide et se sait trop vieux, trop grognon pour intéresser une jeune femme jolie comme elle. Mais cela ne fait rien. Si elle veut danser, il la fera danser. C’est ainsi qu’il l’emmène sur la piste de danse, alors qu’une douce musique est remplacée par un tempo différent. La musique bouge plus. Déjà que l’homme n’est pas forcément à l’aise sur des mélodies dites traditionnels, cela ne va pas l’aider à réellement se décoincer. Il essaie de danser avec sa collègue, mais son corps est tendu, on remarque tout de suite qu’il n’est pas dans son élément.

– Je ne vous infligerais surement ce spectacle désolant le temps d’une seule danse, ma chère.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Professeur de Sortilège J'ai posté : 245 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 924 pour une aventure ! Je suis de la génération : Non étudiante . Je suis un aventurier : Oui, légères A savoir sur toi :
Destiny est métamorphomage et de sang-pur. ♠️ Son père et son frère, Evan, sont des mangemorts. ♠️ A dix-sept ans elle dit ne pas croire en la supériorité des sang-pur, son père la fait violer en représailles, pourvu qu'elle reste pure en vu d'un mariage. ♠️ Rentrant en septième année, elle parle à Dumbledore. ♠️ Elle est alors placée sous la protection de l'ordre du Phénix, dont elle devient membre. ♠️ En 1979 une mission tourne mal et elle est tuée par son frère Evan.


Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale: Métamorphomage

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Lun 27 Fév - 0:09
Alors que le sorcier se confie au sujet de son emploie, poussé en ce sens par les questions que pose Destiny à ce sujet, la jeune femme à la chevelure dorée tend son oreille pour écouter avec attention le moindre de ses dires. Il a été briseur de sorts, ce qui veut dire qu'il est doué pour les sortilèges et pour les contrer, c'est donc une chose que les deux professeurs ont en commun. La passion pour l'art des sortilèges. Destiny, qui n'est professeur que pour rendre service au professeur Dumbledore et qu'elle ne peut décemment pas profiter d'un hébergement dans l'école sans se sentir redevable auprès du directeur de l'établissement, qui l'y cache depuis la fin de ses études, est pour sa part particulièrement appréciatrice de la recherche. Ce qu'elle voudrait faire pour sa part, c'est inventer de nouveaux gestes ou de nouvelles formules, trouver de nouvelles techniques, de nouvelles invention, de nouveaux effets, des nouveaux sorts. Ce qui lui plaît c'est l'excitation de faire des découvertes. Malheureusement un emploi à Poudlard sans empêcher cela, ne facilite pas la tâche. Parce que finalement enter els cours, les corrections, les élèves qui veulent la voir et les tours de garde, la jeune femme n'a pas énormément de temps à consacrer à ses notes.

"- Je n'imagine pas toutes les farces et toutes les blagues que peuvent faire les gens, surtout les adolescents ou les très jeunes adultes ! Non vraiment je ne vous envie pas sur ce point et Merlin seul sait à quel point un sortilège peu rater et ne pas avoir l'effet escompté, quand le lanceur est mal entraîné ! J'imagine qu'au cours de votre carrière vous avez probablement croisé plusieurs cas disons pour le moins dangereux. J'avais entendu parler d'une personne bloquée par un de ses sortilèges et incapable de se sortir de là toute seule, nécessitant une intervention de la brigade. Ce ne doit pas être évident tout les jours, j'espère que dans le lot cependant tout le monde n'est pas idiot, il reste quelques dérives liés à des accident ?" questionne la jeune femme encore très intéressé par ce qu'il pourrait lui apprendre sur son métier, métier qui d'une certaine façon est complémentaire au sien.

La jeune femme soupire alors que tout deux ne sont manifestement pas d'accord sur l'un des soucis majeur de l'école, à savoir le fait que les cours se terminent et se commencent en même temps, sans offrir aux étudiants le moindre battement entre deux heures. Si pour Silvius il s'agit là d'un ennui d'organisation, d'un soucis administratif, la jolie Destiny songe pour sa part que les professeurs devraient éventuellement lâcher les étudiants cinq minutes avant le cours suivant, afin que les choses fonctionnent, mais cette façon de pensée lui est reprochée par son interlocuteur, assez vivement.

"- Ce que je veut dire c'est que certes les cours ne devraient pas terminer et commencer en même temps, il faudrait un battement de cinq minutes entre les deux, de sorte qu'aucun professeur ne soit dérangé par le fait que ses étudiants n'arrivent pas à l'heure en cours et, si l'administration de l'école ne met pas cela en place, rien n'empêche les enseignants de libérer les élèves un peu plus tôt afin de créer eux-mêmes ce battement, par respect pour leurs collègues, entre autre.  Mais je conçois que ces cinq minutes seraient une énorme perte sur une heure de temps." dit-elle un peu ironique. "Toutefois il ne faut pas se plaindre par la suite, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent de celui-ci !"

Se laissant conduire sur la piste de danse, le professeur Rosier donne le rythme à son partenaire comme ce dernier semble raide et beaucoup moins à son aise, ce qui laisse à penser qu'il n'a pas l'habitude de danser, mais il n'a jamais prétendu auprès d'elle avoir des compétences fantastiques, absolument pas, il a été très honnête sur ce point. Destiny essaie alors de le détendre, de le décoincer, en lui montrant les pas, quelques mouvements. Mais il ne semble pas être plus à son aise pour autant.

"- Je vous suis déjà reconnaissante de m'avoir accordé cette danse." assure Destiny en continuant de se mouvoir, lui adressant un sourire.

I'm a wizzard !

Underco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Briseur de sorts, puis chef de la brigade des Briseurs de sorts, vient d’être assigné en tant que professeur à l’école de Poudlard. J'ai posté : 159 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 455 . Je suis un aventurier : Oui.

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Lun 27 Fév - 15:55

Le bal de la Saint-Valentin

- Silivus Callaghan — les collègues -


Je suis occupé. En fait comme vous le voyez je ne suis pas occupé, c’est une façon polie de vous dire de dégager.

Le sujet de conversation entre les deux nouveaux collègues a dérivé sur l’emploi du professeur de botanique. Venu à Poudlard pour dépanner le directeur, et faire plaisir à l’un des hauts placés du Ministère, il n’oublie quand même pas d’où il vient, et il espère retrouver son job très bientôt. Car pour lui, c’est bien plus qu’un simple travail où il se rend tous les matins. C’est plus qu’un simple job qu’il fait pour subvenir à ses besoins. C’est une véritable passion dans laquelle il se plonge corps et âme. Du plus loin qu’il s’en souvienne, Callaghan avait toujours voulu faire ce métier. Et avait beaucoup travaillé pour arriver à son but. Son père, voulant quand même qu’il suive ses traces, l’avait poussé à effectuer un double cursus dans la botanique dans l’espoir de le voir devenir professeur un jour. Malheureusement pour lui, l’homme ne l’aura pas vu de son vivant. Silvius avait monté les marches petit à petit, passant de simple briseur de sort, à chef lieutenant de la brigade : un poste important avec beaucoup de responsabilité au final. Mais il aimait beaucoup ça. Le pouvoir lui donnait l’impression d’être puissant, et de compter dans le monde de la magie. Il n’était pas fait pour être un simple pion.

Destiny Rosier semblait s’intéresser de prêt à sa carrière professionnelle. Ce qui s’expliquait en partie par leur point commun : les sortilèges. Si elle n’avait pas le même parcours que lui, tout ce qui se rapprochait de cette matière devait la captiver au plus haut point. Au moins, ils avaient trouvé un sujet de conversation où ils n’allaient pas se sauter à la gorge toute les cinq minutes, ce qui était une très bonne chose au final. Callaghan aimait beaucoup parler de son job. Ici il n’en avait pas eu vraiment l’occasion depuis qu’il était arrivé, alors il sautait sur l’occasion avec la demoiselle. Elle ne l’enviait cependant pas réellement, car comme elle avait bien deviné, beaucoup de personnes faisaient des farces et des blagues avec les sortilèges. Un sortilège mal jeté pouvait avoir de graves conséquences, et c’était en cela que la brigade était très importante. La demoiselle avait même entendu parler de l’une des interventions de la brigade.

– Les erreurs de jugements de la part d’enfants et de jeunes adultes représentent au moins soixante-dix pour cent de nos interventions, ce n’est pas la meilleure partie. Car comme vous dites, les sorciers apprentis peuvent faire de grands dégâts. Ma brigade était l’une des meilleures, et il nous est arrivé de partir sur des interventions internationales : sur des lieux maudits, ou bien chargés de magie offensive qui mettaient en danger les individus s’approchant des lieux.

Commença à expliquer l’homme. On voyait très bien que quand il parlait de ce sujet, il était beaucoup plus détendu, plus sérieux, et moins cynique. Il ne jouait pas un jeu de langage sur sa passion, et son interlocutrice pouvait surement s’en rendre compte.

– Bien sûr, tous les sorciers ne sont pas idiots, quelques dérives sont évidemment liées à des accidents. Certains chercheurs notamment. Nous travaillons aussi avec eux, car la recherche pour inventer de nouveaux sortilèges peut parfois tourner mal.

Continua l’homme. C’était un sujet passionnant sur lequel il pourrait converser pendant des heures si on ne l’arrêtait pas. Mais les deux adultes changent vite de sujet, et se retrouvent finalement à parler de l’organisation de l’école et de ses dysfonctionnements. Tous les deux ne partagent pas les mêmes avis sur la question. Quand l’un est cynique et critique ouvertement la façon de marcher de l’école, l’autre essaie de la défendre tout en rejetant la faute sur les professeurs. Callaghan était têtu quand il avait une idée dans la tête, et aimait défendre ses points de vue. Il n’était pas réellement le genre de personne très influençable. Destiny lui expliqua donc ce qu’elle avait voulu dire. Les cours ne devaient pas terminer et commencer en même temps. Sur ce point-là, Silvius ne pouvait être que d’accord. Elle lui confia donc l’idée d’un battement entre chaque cours.

– Je suis d’accord sur le fond, Miss. C’est un dysfonctionnement que de construire un emploi du temps de la sorte. Un cours ne devrait pas finir à la même heure que le suivant commence. Cependant je pense que justement, c’est une question d’organisation, donc le devoir de la direction de résoudre ce problème. Cinq minutes sur un cours d’une heure est une perte de temps pour moi, sachant que les élèves mettent déjà dix minutes à s’installer et à comprendre qu’ils ne sont plus en récréation.

Répondit l’homme. Il avait bien compris le ton ironique de la jeune femme sur la perte de cinq minutes de cours. Mais pour lui c’était important, surtout quand il avait une heure de cours avec une classe. Ils perdaient beaucoup trop de temps au final. Et il espérait que Miss Rosier allait enfin comprendre son point de vue.

Finalement la jeune femme lui fit comprendre qu’elle voulait aller danser. Après l’avoir prévenu de ses piètres talents de danseur, Callaghan la conduisit donc sur la piste de danse. Elle essayait de lui donner le rythme et il en avait bien besoin. Le pauvre n’avait ni la musique, ni la danse dans la peau. Il n’avait pas tellement l’habitude de bouger son corps sur une piste de danse. Même quand il était plus jeune, il n’était pas très fan, et de ce fait pas très à l’aise. Destiny lui assura qu’elle était reconnaissante de lui avoir accordé une danse. Elle lui fit même un sourire, ce qui déridé un peu le vieil aigri.

– Vous êtes très polie ma chère. Je céderais sans doute ma place à un homme plus vigoureux, et plus à l’aise de vous faire danser comme il se doit, pour la prochaine danse.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


I'm a wizzard !

Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude..©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Gryffondor J'ai posté : 227 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1065 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : qu'on peut blesser

MessageSujet: Re: EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel  Mer 1 Mar - 0:09
Au fond, Albus et Minerva avaient, ce qu’on pourrait appeler, une relation complémentaire. Le comportement de la plus très jeune sorcière différenciait en plusieurs points au comportement du tout à fait vieil homme. Alors qu’elle était plutôt sévère, stricte, méfiante, lui, avait un caractère plus enfantin, mais toutefois, il savait rester lucide dans les moments compliqués, plus confiant, voire un peu trop au goût de l’Ecossaise, et aussi plus indulgent. Mais cette complémentarité au niveau de leur comportement était quand même une bonne chose. En effet, cette très grande différence entre leurs deux caractères donne deux points de vue aussi très différents sur une même idée, ce qui peut être fort utile. Heureusement que parfois la professeure de Métamorphose donnait son refus à une autre idée loufoque du cher directeur. Il oubliait parfois le côté pratique, côté que lui rappelait sans hésiter sa collègue.
 
Mais parfois, il ne fallait pas se mentir, Albus avait quand même de bonnes idées. Même si, la plupart du temps, au début, même avant qu’il ne formule un seul mot, voire une seule syllabe, Minerva avait tendance à refuser toute idée venant de lui, elle finissait souvent par accepter, intérieurement par contre, qu’elle avait tort et que l’idée n’était pas aussi mauvaise qu’elle le prétendait. Une proposition d’idée se déroulait souvent sur le même schéma. Le directeur sortait simplement qu’il avait une idée de génie, que déjà son adjointe essayait de le contredire ou de ne pas l’entendre. Par la suite, il la formulait quand même, malgré les efforts de la sorcière, et souvent, elle refusait… Et puis, avec le temps, car, quand elles n’étaient que de petites importances et concernaient le divertissement et non la sécurité des élèves, il les appliquait quand même, l’Ecossaise se rendait compte qu’en fait, ce n’était pas si mal que cela. Mais cela, elle ne l’avouerait jamais, elle était trop fière pour admettre ses torts sur de telles broutilles.
 
Bien évidemment, cette idée de bal de la Saint-Valentin ne dérogeait pas à la tradition, si on en oublie le fait que, cette fois, Albus n’avait même pas eu l’idée de prévenir son adjointe, étant persuadé de son refus. Et au fond, tous les deux savaient qu’il n’avait pas tort. La preuve est visible juste en regardant le comportement de la professeure. Elle avait essayé de quitter la salle des professeurs dès le début, et elle n’avait rien fait depuis le début pour essayer de passer un bon moment : elle était restée dans un coin à regarder la salle remplie d’adultes, sans vraiment les voir, à ne même pas toucher au buffet, rempli de boissons et d’hors d’œuvre, à ne même pas inviter une personne afin de danser, à ne même pas commencer une discussion avec un de ses collègues. Mais Minerva savait, au fond d’elle, que cette idée de bal de la Saint-Valentin n’était pas si mauvaise que cela. Après, c’est vrai, qu’un cadre un peu moins dégoulinant en amour que le jour de la Saint-Valentin aurait peut-être été mieux. Car tout le monde n’avait pas la chance ou la malchance d’être en couple. En tout cas, cela permettait aux célibataires de faire plus amples connaissances.
 
Ainsi, Minerva faisait, en ce moment même, connaissance avec un tout nouveau professeur, Tristan Allistair. Elle le connaissait un peu car elle lui avait enseigné dans le passé, mais cela s’arrêtait là. A part son nom, son statut familial au moment de son arrivée à Poudlard et ses résultats à ses ASPIC, elle ne savait pas grand-chose de lui. Après, les autres choses qu’elle savait, c’était ce qu’elle considérait comme des bruits de couloirs, par les élèves, mais aussi par les professeurs, qui sont beaucoup plus friands en ragots et commérages en tout genre qu’on en pouvait le penser.
 
Professeur Allistair, je pense que vous n’avez pas d’inquiétudes à vous faire à ce sujet, les retours de vos cours sont plutôt positifs. Vous aurez donc peut-être la chance de croiser un de vos élèves comme collègues dans quelques années.
 
Bon d’accord, Minerva avait autorisé son collègue à l’appeler par son prénom, pour enlever cette distance respectueuse qui avait été créé quand la professeure de Métamorphose enseignait à Tristan alors qu’il n’était qu’un simple élève à Serdaigle, mais elle-même avait du mal par l’appeler par son prénom. C’était toujours compliqué pour elle d’appeler un ancien élève par son prénom, elle ne le faisait que trop rarement. Elle-même, elle s’en souvenait encore parfaitement, et pourtant cela faisait déjà vingt et un ans, avait eu beaucoup de mal à appeler ses anciens professeurs par leur nom. Slughorn… Ou Albus… Avec Albus, la marche fut encore plus difficile à surmonter… En même temps, il avait été son professeur de Métamorphose, son mentor durant son apprentissage pour devenir Animagus, son directeur de maison, il avait fait tellement de choses comme vaincre le grand mage noir Grindelwald ou découvrir les douze propriétés du sang de dragon… Alors l’appeler par son prénom avait été une étape longue et compliquée pour la jeune Minerva qui entamait tout juste sa carrière d’enseignante à Poudlard et qui n’était pas prête d’arrêter… La preuve, elle était encore là.
 
En effet, Minerva n’avait pas de partenaire de danse… Mais ce n’était pas la timidité qui l’empêchait de demander une danse à de ses collègues mais plutôt le fait qu’elle ne désirait pas plus que cela de danser. Cependant, le jeune Tristan eut la gentillesse, ou peut-être la galanterie de lui proposer une danse. Enfin, il ne l’avait pas fait explicitement, mais le fait de lui demander si elle voulait danser signifiait que si elle répondait oui, il y aurait de grand chance que le professeur de Soins aux Créatures Magiques soit son partenaire le temps d’une danse.  
 
Je n’y tiens pas particulièrement, mais si vous souhaitez danser, je peux vous en proposer une.
 
Tristan semblait vouloir se pardonner de son écart de conduite. Minerva remarqua que même près de ses anciens élèves, elle semblait encore avoir de l’autorité et leur faire peur.
 

Si vous avez compris la leçon, je ne vois rien à redire et cet accident peut donc être oublié. Sachez cependant qu’un professeur doit montrer l’exemple aux adolescents, et un écart de conduite de notre part pourrait suivre à une perte de l’autorité auprès de l’élève, témoin de cet écart. Et les élèves difficiles, ce n’est pas un paradis.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT n°6 ♣ It's time to love - Personnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» EVENT n°6 ♣ It's time to love
» EVENT n°6 ♣ It's time to love - second tour
» MINI-EVENT 9 ⊹ wrong place, wrong time
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: