AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Dim 22 Jan - 20:30


“Welcome to my house.”



Charlotte, Télia & Tib'




Le week-end tant redouté était enfin arrivé. Sa mère n’avait strictement rien lâché et malgré tout ce qui s’était passé pendant leur déjeuner à Pré-Au-Lard avait quand même tenu qu’ils fêtent l’anniversaire tous ensemble. Quelle plaie celle-là quand même. En effet quelques semaines plus tôt, sa maman avait absolument voulu aller au restaurant avec Télia et lui. Franchement cette idée était la plus mauvaise qu’elle n’avait jamais eu auparavant. Mais en même temps, tout c’était quand même de la faute de Tibus. En effet, depuis deux ans, le garçon avait continuellement menti à sa mère en lui affirmant qu’il était toujours avec Télia. Alors forcément celle-ci avait absolument tenu à la rencontrer. Après d’innombrables refus, le Poufsouffle s’était retrouvé coincé et avait été obligé d’accepter le rendez-vous. Et puis au lieu d’informer son ex, il l’avait prise au dépourvu en lui révélant à la dernière minute qu’elle devait jouer la fille amoureuse en couple avec lui depuis plusieurs années. Le repas avait passé, avec quelques encombres certes. En même temps la jeune femme ne pouvait pas deviner toutes les conneries qu’il avait raconté. Elle avait également pris la mouche devant le refus de Tib de se confier sur une partie douloureuse de son histoire. Mais ça, c’était une autre histoire. Enfin bref, presque trois semaines après cette rencontre, c’était désormais l’anniversaire de Tibus. Il devrait être super content, après tout, il allait avoir dix-sept ans et devenir un véritable adulte. Mais ce n’était pas réellement le cas. En réalité, il était plutôt stressé. Il ne savait vraiment pas comment la journée allait se dérouler. Télia devait venir. Sa mère avait insisté. Et la jeune femme avait fini par accepter de jouer le jeu. Heureusement pour lui qu’elle était gentille à ce point, parce que sinon, il aurait été bien dans la merde le petit. Il avait quand même encore quelques heures de tranquillité avant que tout le monde arrive. Pour le moment Tibus était allongé dans son lit. Il venait à peine de se réveiller et n’était pas pressé de se bouger. Sa chambre était assez grande. Son lit deux place était en plein milieu près de la fenêtre. Il avait sa couverture posée sur lui. La décoration était assez spéciale, plutôt enfantine pour un garçon qui allait passer à l’âge adulte. Sa collection de mini-figurines de sorcier célèbres prenaient de la place sur presque la totalité de ses étagères. Des affiches de joueurs de Quidditch décoraient la pièce. C’était un grand bordel. Des affaires trainaient sur le sol. Sa valise à moitié vidé était en bordel. Mais le garçon ne s’inquiétait pas trop pour ça. Il était arrivé la veille au soir, et sa mère allait surement passer par là pour ranger tout ça dans la journée.

Mais alors qu’il bougeait doucement ses fesses, quelqu’un frappa à sa porte. Bon au moins, on respectait son intimité pour une fois, il y avait eu un peu de changement depuis cet été. Le garçon grommela pour que la personne comprenne qu’elle pouvait entrer. Alors qu’il s’attendait à voir sa mère, ce fut Elliot, son petit frère, qui passa la porte. Tibus avait deux frères : Elliot et Ian. Ils avaient respectivement quinze et dix ans. Oui il était l’ainé d’une fratrie essentiellement composé de garçon. Dire que sa mère espérait avoir une fille, la pauvre, elle n’avait pas eu de chances. Mais bon elle les aimait tous très fort, cela ne faisait quand même pas de différence pour elle. Bref le plus âgé de ses deux petits frères entra en prenant soin de refermer la porte derrière lui, avant de s’avachir sur le lit de Tibus. Lui aussi devait sentir que ça allait être une journée forte en émotion. Il était rentré de Poudlard avec lui la veille, les deux frères avaient fait le trajet ensemble.

– Elle arrive quand ta meuf ?
– Fin d’aprem j’crois.
– J’ai faim, tu veux pas me faire mon p’tit dej, s’teup.
– Tu t’es cru chez ta mère ou quoi toi ?
– Non j’ai simplement cru que tu voulais pas qu’elle apprenne que tu la mytones depuis des années sur ton couple, et le fait que tu sois aussi blanc que neige …
– Tarba.
– Merci beaucoup ‘Bus.


Quelle saleté de gosse lui aussi. A peine rentré à la maison que son frère reprenait ses vieilles habitudes à le faire chanter. Insupportable, en plus dès le matin, et le jour de son anniversaire. Oui parce qu’il fallait savoir qu’Elliot allait dans la même école que Tibus. Et comme les rumeurs allaient encore plus vite que les MST dans leur bahut, il était forcément au courant de toutes les histoires de son grand frère, et il prenait un malin plaisir à le faire chanter à la maison. Il savait qu’il avait tout le pouvoir étant donné que Tib ne voulait pas que sa mère apprenne que toutes les conneries qu’il lui avait racontées étaient fausses. Fin bref, voilà que le Poufsouffle était obligé de bouger ses fesses en dehors de son lit pour aller préparer le petit déjeuner au petit prince. Déjà que le week-end allait être compliqué, si en plus Elliot s’y mettait, il n’était pas sorti de l’auberge. Les deux garçons allèrent donc ensemble dans la cuisine. Personne n’était là, ce qui était plutôt bizarre. Mais bon Tibus ne se posait pas plus de questions que ça. Il commença donc à préparer la table pour qu’ils puissent manger ensemble. Bon son frère n’allait pas le faire chier, il allait bouffer des œufs brouillés ce matin avec des céréales, un chocolat chaud et basta. Il n’était pas non plus son elfe de maison attitré. Tout prêt, les deux garçons s’installèrent à table et commencèrent à s’empiffrer. Madame Tagel savait que quand ses deux fils ainés étaient à la maison, elle avait intérêt à prévoir le double de nourriture si elle ne voulait pas se faire dévaliser. Tandis qu’ils discutaient, Tibus apprit que sa mère n’était pas là, mais déjà au supermarché pour prévoir assez de bouffe pour ce soir. Tandis que son père était parti faire un sauna. Bah ça va lui était tranquille et détendu dès le samedi matin. Et le gamin était en train de jouer tranquillement dans sa chambre. Au moins ils avaient la paix pour le moment, ce qui n’était pas non plus si désagréable que ça.

Une fois que les garçons avaient fini de manger, ils se séparèrent. Tibus avait besoin de prendre une douche pour bien commencer sa journée. Enfin journée, c’était un bien grand mot puisque les deux jeunes s’étaient levés à midi. C’était bien parce que c’était son anniversaire que sa mère avait décidé de ne pas le faire chier sinon elle l’aurait réveillé à dix heures en ouvrant les volets sans lui demander son avis. Bonne douche. Il y passa un bon moment franchement. Heureusement que ce n’était pas lui qui payait l’eau sinon il se serait surement bougé un peu plus le cul. Il avait surtout entendu du bruit en bas, et il avait peur que ce soit sa mère. En voulant sortir de la douche il remarqua un détail qui ne lui avait pas sauté aux yeux à son arrivée. Sa mère n’était pas passé par sa salle de bain puisqu’il n’y avait pas de serviette étendue. Et merde, il n’allait pas traverser la maison pour aller en chercher dans la salle d’eau de ses parents quand même.

– IAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN. BOUGE TON CUL, J’AI B’SOIN DE TOI !

Le gamin arriva en courant, tout essoufflé, comme s’il venait de courir pour ne pas faire attendre son frère.

– Va me chercher une serviette et grouille s’teup.

Bon il avait été poli, c’était toujours ça de gagné. Le gamin s’exécuta. Oui si Elliot était plutôt un rusé qui faisait chanter son grand frère, le petit dernier de la tribu était plus du genre à écouter les instructions de son ainé à la lettre. C’était un bon petit esclave celui-ci. Tibus était bien content de l’avoir sous la main pour qu’il réponde aux moindres de ses caprices. Bref le gamin lui ramena sa serviette et Tibus put finir de se préparer, et s’habilla. Pour le moment, il n’avait pas besoin de mettre de très beaux vêtements, il avait le temps avant de fêter son anniversaire ce soir. Il avait juste enfilé un vieux jean avec un tee-shirt uni. Bon malgré ça, si sa mère le voyait, elle aurait surement un commentaire à faire dessus. Tant qu’il ne la croisait pas, il serait tranquille. Enfin bref, la journée continua tranquillement. Son père vaquait à ses occupations, et il n’avait pas croisé sa mère de la journée. Il se demandait bien ce qu’elle pouvait foutre. D’habitude, le jour de son anniversaire elle était à ses petits soins, et c’était à peine s’il avait besoin de bouger un doigt de pieds et là, il devait se démerder tout seul.

Bon en même temps, ce n’était pas comme s’il avait besoin d’elle, puisque cette après-midi, lui, ses frères et son père allaient tous les deux au terrain pour jouer au football. C’était leur petit rituel. Pour chacun de leurs anniversaires, les garçons allaient taquiner la balle, tandis que la maman préparait la soirée. Et aujourd’hui n’allait pas faire exception. Elliot et Tibus étaient ensemble contre leur père et le petit Ian. Les deux ainés étaient plutôt proche et doués en football. Ils n’avaient pas de problèmes à bien s’entendre sur un terrain. Après au moins deux heures d’entrainement intensifs, les garçons se laissèrent tomber sur le sol pour reprendre leur souffle. Franchement, c’était parfait. Tibus adorait ce genre de moment. Et puis il avait gagné donc il était encore plus content. Même si les équipes n’étaient pas forcément très équilibrés. Bref, l’amusement fini, ils devaient tous rentrés à la maison. Il allait bientôt être cinq heures, et ils devaient encore prendre une douche. Le père de Tibus l’avait prévenu que sa mère reviendrait bientôt en compagnie de Télia et Charlotte. Bon maintenant le stress allait remonter très vite. Tibus se dirigea une nouvelle fois vers la douche. C’était mieux d’en prendre une après avoir bien transpiré. Sa douche enfin prise, le jeune homme enfila un jean, et une chemise bleu clair. Autant mettre sa mère de bonne humeur en enfilant les vêtements qu’elle lui avait acheté la semaine dernière.

Fin prêt, les trois garçons s’étaient retrouvés dans la chambre du plus jeune pour discuter un peu. Le calme avant la tempête entre autres.

– J’ai planqué ta boîte de ballon sous le matelas de la chambre d’amis comme tu me l’avais demandé Tibus.
– Mes ballons ?
– Tes capotes bouffon !


Le petit Ian avait bien fait son boulot, mais Tibus n’avait pas réagi quand il lui avait parlé de ballon. Mais ce fut bien Elliot qui lui rappela de quoi il s’agissait. Bon c’était un brave gosse qui avait bien écouté, c’était le principal. Oui parce que ce n’était certainement pas la mère Tagel qui allait le fournir étant donné qu’elle n’était pas au courant de la vie sexuelle de son fils. Au moins, il avait le soutien de ses frères, il en aurait surement besoin ce soir aussi d’ailleurs. Les trois gamins étaient en train de jouer à un jeu de cartes lorsqu’ils entendirent du bruit en bas. Ils se figèrent tous presque instantanément. Et au lieu de descendre en bas pour voir qui était là, ils avaient tous les trois collé leurs oreilles au mur. Courages fuyons. Ils n’allaient pas pouvoir rester caché ici encore bien longtemps, leur mère allait les faire descendre et vite. Mais tant qu’on ne les appelait pas, ils faisaient comme si de rien n’était les trois chenapans.

– TIBOU. ELLI. IAN. VENEZ ICI, LES FILLES SONT LA.

Cette voix sonnait le début des problèmes. Télia et Charlotte venait de débarquer dans la maison familiale, et il fallait commencer à jouer le jeu. Tibus avait plus d’amis que ça bien évidemment, mais se prendre la honte devant Télia et devant la Poufsouffle allait lui suffire amplement. Les petits regardèrent leur ainée comme s’ils attendaient qu’il donne le départ. Tibus était un peu hésitant. Il n’allait pouvoir gagner que quelques secondes mais c’était déjà ça. Une grande inspiration prise, il poussa la porte. Suivi de ses deux frères, il descendit les escaliers pour arriver dans le hall qui donnait sur la salle à manger. Sa mère était là, en compagnie des deux jeunes filles. Son père était déjà en train de les saluer.

*Dit bonjour aux problèmes Tibou.*

Le jeune homme s’avança et fit un petit signe de main aux deux jeunes femmes. En réalité, il ne savait pas réellement comment se comporter. Il avait déjà joué la comédie une première fois avec Télia et sa mère, mais avoir toute la famille autour et Charlotte était complètement différent. Dans cette pièce, il y avait quand même plus de personne au courant du subterfuge que de personnes qui croyaient réellement en toutes les conneries de Tibus, ce qui allait forcément bien compliquer les choses. Si Tibus devait gérer sa mère, il devait faire attention à ce que ses frères n’ouvrent pas leurs grandes bouches non plus.

– Elle est trop belle Tib, dommage qu’elle soit pas ta … AIE.

Le petit Ian venait de se faire écraser le pied par son frère. Heureusement que la maman n’avait rien vu trop occupé à accueillir tout le monde et à aller déposer les courses dans la cuisine. La bonne nouvelle, c’était qu’elle allait leur foutre la paix le temps de préparer le repas. Ce serait surement qu’une heure ou deux mais c’était toujours ça de pris. Ian, qui avait compris qu’il avait juste le droit de se la fermer, avait des grands yeux tout ronds, ébahis par Télia. Apparemment, il la trouvait vraiment très très belle.

– Les enfants, vous pouvez tous aller dans la salle de jeu en bas, pendant que je prépare le repas avec mon mari. Et quand tout sera prêt, on pourra commencer l’anniversaire de mon Tibou chéri.
– Hallelujah


Bon, c’était parfait, ça n’aurait pas pu être mieux. Leur mère avait semble-t-il décidé de ne pas jouer les reloues immédiatement. Soit elle était prête à changer, soit elle avait déjà assez cassé les couilles aux filles avant d’arriver. Au choix. Bizarrement Tibus penchait plus pour la deuxième solution que la première. Tibus fit un petit signe aux filles pour qu’elles le suivent. Et tous, descendirent dans la fameuse salle de jeu. Dedans cette grande pièce se trouvait un billard, et une table de ping-pong qui avaient remplacés les jouets des gamins devenus grands. Quand tout le monde fut rentré, Tibus prit soin de fermer la porte, et jeta un sort d’insonorisation sur la porte. Juste au cas où.

– Vous pouvez balancer vos manteaux dans un coin, ma mère les rangeras plus tard.

Commença le jeune homme. Franchement il était un peu mal à l’aise. Ça ne lui était jamais réellement arrivé d’avoir Télia et Charlotte avec lui dans la même pièce en même temps et toute seule. C’était une sensation assez étrange.

– Moi c’est Elliot. Mais bon on s’est déjà croisé à l’école. Pas besoin de jouer les amoureux dans cette pièce, on est un peu moins con que nos parents, et on idéalise pas ce grand idiot.
– Je m’appelle Ian, j’ai dix ans et un mois, et tu ressembles vraiment à une princesse …

Annonça le petit en rougissant avant de se tourner vers Charlotte.

– Tib m’a dit que tu pouvais changer tes cheveux, mais que si je te regardais trop, tu pouvais me transformer en garçon tout bleu … Donc je vais faire attention hein …

Que c’était gênant.

– Ignorez les deux gnomes. Ma mère vous a pas rendu trop ouf ?
– Ta gueule.
– Je suis pas un gnome d’abord.
– Toi va nous chercher des bières au lieu de te la ramener.


Bon au moins les filles allaient très vite être mise dans l’ambiance avec les trois frères. Télia était fille unique donc elle ne devait pas connaître. Et la sœur de Charlotte était parti de la maison il y a un moment maintenant. Elles ne devaient pas avoir l’habitude de voir ce genre de situation qui pouvait être plutôt drôle d’un certain côté. Le gamin s’exécuta et disparut quelques instants, surement le temps d’aller leur chercher à boire. Pauvre gosse, il obéissait vraiment au doigt et à l’œil de son grand frère.

– Bon je vous fais un topo de la soirée vite fait pour que vous soyez prévenu. Elle va préparer le repas donc on est tranquille une heure grand max je pense. Ensuite repas, ma mère va faire sa reloue à te poser des questions Cha’ sur comment je bosse à l’école, si je suis sympa avec mes camarades et tout le tralala. Elle va nous faire chier avec notre couple, et va surement vouloir nous reparler d’avenir et de toutes ses conneries.

Commença le jeune homme. Autant essayer de prévenir un peu même si sa mère ultra envahissante était réellement capable de tout. Elle pouvait toujours le surprendre ce soir.

– Ah oui va y avoir des jeux après le repas. Ma mère kiffe nous rassembler autour d’une table pour jouer. Pathétique ouais je sais, mais on essaie de pas la contrarier avec ça. Elle a dû préparer un planning pour ce soir pour que tout se passe au mieux. Elle devient toujours un peu cinglée quand c’est mon anniv’.

Balança le jeune homme aux filles. Le petit dernier de la fratrie était maintenant de retour avec les boissons et en distribua une à chacun. Comme si c’était normal qu’il fasse ça, Tibus ne pensa même pas à lui dire merci.

– Tain’ ça va être le week-end de l’horreur.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 383 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 36 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Mer 25 Jan - 17:41
Welcome to my house
Charlotte & Tibus

Télia n'avait pas réellement apprécié le dernier coup en date du Poufsouffle c'était sûr que ce repas au restaurant avec sa mère n'était pas la meilleure chose à faire pour améliorer leur relation déjà tendue. Mais le pire restait sans doute à venir, car si la brune n'avait pas terminée le repas bien trop sur les nerfs en laissant le blond se débrouiller pour sortir un mensonge de plus à sa très chère maman qui gobait de toute manière tout ce que son rejeton lui disait, elle n'avait pas eu le cœur de refuser le weekend chez la famille Tagel. Quitter le repas avant la fin était déjà triste pour elle, car elle s'en voulait de mener ainsi la mère de son ex en bateau, en gentille fille, elle ne voulait pas briser tous ses projets en ne venant pas passer l'anniversaire du jaune et noir chez eux. Pourtant, cela allait être un weekend compliqué et long, il faudrait mentir et jouer le jeu et pire encore, ils ne seraient pas que deux à savoir que le blond et la brune n'était pas ensemble, Elliot un de ses frères étant à Poudlard avec eux, il connaissait bien l'état de la relation des deux adolescents et puis Charlotte était aussi de la partie, étant l'amie de Tibus elle ne pouvait pas louper la majorité de son pote, et au moins Télia aurait droit à un soutien féminin durant ses deux jours de torture, elle avait un peu peur et avait faillit ne pas prendre le train. Après tout, elle n'était pas une courageuse lionne, mais une réfléchie aigle qui savait remarquer quand le danger la guettait et quand il fallait mieux se replier, instinct de survie qui l'avait beaucoup fait hésiter mais finalement son bon cœur avait parler et elle était montée dans le train en compagnie de sa camarade Poufsouffle. Heureusement que les jeunes filles avaient fait connaissance peu de temps auparavant sinon le temps lui aurait parût bien long.

Le karma lui joua des tours, car une fois descendue du train, elle remarqua que Tibus n'était pas venu accompagner sa mère pour les récupérer, c'était donc un voyage en voiture seules avec une femme très envahissante qui allait leur poser soixante-dix mille questions à la seconde pour tout savoir de leur vie, Télia en avait déjà fait les frais lors de leur première rencontre qui avait été réellement difficile la curiosité de l'adulte étant importante et les mensonges de Tibus n'étant pas tout connu de l'Aiglonne qui avait marché sur des œufs la moitié du repas. Cela avait été assez tendu donc, mais finalement, il y avait encore plein de choses qui pouvait être abordé comme leurs études la maman du jeune homme cherchant à savoir si les jeunes femmes avaient des difficultés ou non. Parler aussi de Tibus pour savoir comment il était à l'école et autant dire que c'était le plus compliqué les filles ne pouvant donner la vérité à leur interlocutrice cela anéantirait la femme que de savoir que son aîné n'était qu'un coureur de lapin qui n'agissait pas dans le respect de la femme non et puis Télia ne se sentait pas légitime pour lui dire une telle chose vu qu'elle avait cautionné les mensonges du blaireau en ne disant rien lors du repas. C'était un peu une position entre deux feux que l'étudiante avait, elle aurait apprécié être à la place de Charlotte qui elle n'aurait pas beaucoup de mensonges à proférer son amitié avec Tibus pouvant rester tel quel étant donné qu'elle était réelle et non pas inventé de toute pièce par un garçon n'assumant pas ce qu'il était réellement. Bien sûr Tib aurait dit qu'il n'avait pas tout inventé vu que lui et la bleu et bronze avait bien été ensemble à un moment donné, il avait simplement oublié d'annoncer la fin de l'histoire à la famille et plutôt que de le faire quand il était questionné sur son couple, il avait préférer ressortir deux trois anneries comme la virginité de la jeune femme ou ses refus de rencontrer les parents de son prétendu amoureux. Rencontre dont elle n'avait jamais été au courant avant le repas au village sorcier, ou elle n'avait pas compris l'ampleur de la situation tout de suite, répondant du mieux qu'elle pouvait aux questions de la coiffeuse avant d'avoir le droit à des petites explications de Tibus une fois sa génitrice partie au toilettes. Le trajet passa plutôt rapidement comme si Merlin souhaitait soulager un peu Télia pour la suite de son weekend, il devait bien se douter que rien n'allait être simple pour la jeune femme et avait décidée de la laisser souffler un peu, mais seulement quelques minutes, car l'arrivé dans la maison signifiait retrouver Tibus et Elliot, et rencontré le papa et le dernier petit frère des deux étudiants à Poudlard et donc de devoir jouer le jeu pour l'un et savoir de quel côté de la barrière se trouvait le dernier, elle n'avait pas pensé à demander avant si le benjamin Tagel était dans la confidence ou non. L'étudiante n'eut pas réellement le temps de se pencher plus sur la question à peine la porte passer la maman des garçons hurla leur prénom pour leur annoncer leur arriver, Charlotte et Télia était donc l'attraction du jour visiblement vu que le père sauta à leur rencontre pour les saluer, les garçons n'étant visiblement pas pressé de les rejoindre qu'est ce qu'elle les comprenaient elle-même n'avait pas réellement envie de beaucoup les voire et pourtant, ils allaient passer un jour et demi-ensemble, c'était compliqué à imaginer, et cela le serait sans doute plus à vivre, surtout qu'à peine arriver pour dire bonjour le petit Ian faillit faire une gaffe, il était donc au courant cela répondait à la question interne de Tel qui le trouvait choupinou, finalement, elle allait peut-être changer de frère et attendre un peu que celui-ci vieillisse il était meilleur en compliment que son aîné, c'était un bon point il fallait le noter.

Les filles furent invitées à suivre les garçons pendant que la mère filait dans la cuisine pour préparer le repas du soir, cela allait surement être quelque chose, elle ne devait pas hésiter à mettre les petits plats dans les grands pour les dix-sept ans de son fils chéri, et dire qu'il était majeur lui avec sa maturité d'enfant de trois ans cela faisait un peu peur à la jeune femme, mais elle ne disait rien, il fallait mieux ne pas faire de moral un jour de fête sinon tout allait aller de mal en pis et ce n'était pas son envie. Ils arrivèrent donc tous dans une salle de jeu, sans doute que cette pièce était utile avec trois garçons qui devaient avoir besoin de s'occuper bruyamment les trois-quarts du temps, elle-même étant enfant unique elle n'en n'avait jamais eu ses jouets étant dans sa chambre qui était très spacieuse. Le blond semblait ne pas vouloir se prendre la tête et leur donna pour consigne de simplement lancer leur manteau dans un coin de la pièce laissant le soin à sa mère de les ranger plus tard, il ne semblait pas être le genre de garçon à s'occuper beaucoup des tâches ménagères, mais en même temps, sa mère avait l'air d'aimer tout faire pour ses garçons, c'était sans doute pour avoir une relation facile avec eux, évité les complications qui survenaient entre adolescents et adulte, car oui, Télia s'amusait à toute analysée son côté érudit ne la quittait jamais réellement. Elliott brisa le silence qui s'était installé en se présentant et en lui disant de ne pas jouer le jeu ici lui n'idéalise pas son grand frère et en même temps, il aurait été difficile de le faire en étant dans la même école que lui surtout qu'à Poudlard les ragots et rumeurs allaient plus vite que le vif d'or. Ensuite, Ian suivit l'exemple de son frère et fit sourire et rire à la fois Télia, avec elle, il était adorable mais avec Charlotte, il était un peu rigolo en ayant peur qu'elle ne se transforme en monstre bleu.

" Comme vous le savez moi, c'est Télia, et ne t'inquiète pas Elliot, j'ai trouvé mon prince charmant moi, je vais épouser Ian et laisser le gros nigaud se débrouiller tout seul. J'ai jamais vu Charlotte en garçon tout bleu, tu ne veux pas la regarder beaucoup pour que cela arrive ?" Histoire de s'amuser à voir si le petit l'écoutait, en tout cas, il semblait obéir au doigt et à l'œil a Tibus car si le plus petit avait tenté de se rebeller quand il avait été traité de gnome sa seule réaction avait été de partir suite à l'ordre de Tib, oui, il demandait à son frère d'aller chercher à boire et celui-ci filait sans rien dire, la brunette n'aurait pas pu dire si c'était une chose normal ou non vu qu'elle n'avait pas de frère et soeur, Charlotte, elle avait une sœur aînée, mais comme l'avait appris l'aigle celle-ci était tombé du côté du mal et ne donnait plus signe de vie au reste de la famille la rousse ne devait donc pas être la mieux placé non plus pour parler de relation entre fratries, elle devrait attendre de voir avec des amies qui avait une famille plus nombreuse que la sienne pour pouvoir se faire un avis défini sur la question " Non Ian, tu n'est pas un gnome ton frère est juste idiot il ne connaît pas beaucoup de mot dans son vocabulaire" Autant piquer le blaireau autant que possible quand il n'était qu'entre jeunes cela lui permettrait d'être plus zen devant les parents des trois garçons car c'était avec eux que l'illusion du bonheur et de l'amour devait être au rendez vous. Elle aurait des alliés avec elle, mais il faudrait faire attention à ne pas faire de gaffe stupide en parlant entre eux, heureusement, il avait un peu de temps devant eux pour pouvoir parler sans pression et ne pas entrer directement dans le vif du sujet.

Une fois le plus jeune partit chercher les boissons Tibus reprit la parole pour leur expliquer le planning de la soirée, les deux filles n'étant pas au courant des habitudes de la famille Tagel, pour les garçons cela devait être la même chose pour chaque anniversaire, mais pour elles, c'était tout nouveau alors il était bien sympathique de les mettre au courant de la suite des événements, elles pourraient ainsi se préparer au mieux, surtout Télia qui avait le plus gros rôle à jouer, si elle voulait se lancer dans une carrière d'actrice, c'était sans doute sa plus grosse audition, bon, elle n'était pas intéressé par cette fois-là, mais cela aurait pu être utile tout de même. " L'école, on y a déjà eu le droit dans la voiture, même si elle cherchera sans doute à approfondir le sujet en ta présence. Prochaine étape après un weekend à la maison, le mariage et le bébé ? Non parce que j'ai un peu peur après le coup de la bague de famille, je ne sais pas ce qu'elle pourrait trouver d'autre pour me foutre encore la pression. Déjà que je dois jouer la vierge effarouchée" Elle avait un peu oublié qu'un enfant pouvait être dans la pièce dans la pièce, mais avec un frère comme le sien, il devait comprendre ce genre de terme non ? " Mince, j'avais oublié Ian, heureusement qu'il est parti chercher à boire, tu l'as déjà perverti où il est encore sauvable ?" Du grand Télia tout en gentillesse et en sourire. Surtout que le petit dernier comme si il l'avait entendu arrivait dans la pièce juste après l'explication sur les jeux qui était un passage obligatoire pour les Tagel les soirs d'anniversaire. Elle-même ne jouait jamais à des jeux de société, jouée seule n'était pas une option très attrayante même pour une fille aimant gagner.

" Et son histoire de poème rigolo aussi, c'est à quel moment ça entre les jeux et le repas ou au moment des jeux ? Je n'en ai pas préparé, mais peut-être que je serais inspiré par celui des autres" Il fallait mieux pas vu qu'elle ne pourrait sans doute pas joué le jeu au point de ne pas mettre deux ou trois sous-entendus louches qui pourraient être compris. Ta mère à l'air de vraiment tenir à cette soirée d'anniversaire, c'est comme ça avec vous trois ?" Tel ne savait pas si elle pouvait supporter une telle présence autour d'elle, mais c'était sans doute parce qu'elle avait trop appris à être libre et seule, si sa mère n'était pas décédée, elle aurait sans doute apprécié avoir ce genre de moment en famille, mais ce n'était pas possible, il ne servait donc à rien d'y penser plus longtemps. Elle se contenta de trinquer au weekend de l'horreur qui s'annonçait pour eux tout en remerciant le petit Ian qui n'avait pas le droit à un gentil mot de la part de son frère. " Merci Ian" La politesse était importante pour la jeune femme même si elle savait que ce principe ne s'appliquait pas au Poufsouffle. " Au weekend de l'horreur et à notre survie" Si ils sortaient tous, d'ici, vivant cela serait un miracle et là, ils pourraient tous faire une fête digne de ce nom.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 561 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1154 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Lun 13 Fév - 18:37

L'anniv de Tib
Tib, Télia et Cha
Charlotte trépignait d'impatience dans le train. Elle avait hâte d'être là-bas. En effet Tib fêtait son anniversaire et pour une fois il avait invité Charlotte à venir chez lui ainsi que Télia. Ce serait la première fois qu'elle verrait la maison de son pote et surtout qu'elle rencontrerait sa famille. Elle avait déjà vu son petit frère, Elliot plus d'une fois, mais ce qui l'intéressait plus c'était la mère de Tibus. Elle en avait entendu parler et puis la personne qui avait élevé son ami ne pouvait être qu'adorable. D'autant que d'après ce qu'elle avait cru comprendre Télia avait rencontrer Madame Tagel alors que cette dernière était venue voir son fils à Pré-au-lard. La poufsouffle n'avait pas forcément apprécié de ne pas la rencontrer, peut-être était-ce pour cette raison qu'il avait décidé de l'inviter à son anniversaire, ce week-end là, à venir voir toute sa famille, les rencontrer et montrer à ses parents qu'il avait des amis. Nan Tib devait quand même expliquer à sa famille qu'à part Caleb il avait d'autres potes. Pas sûre cependant qu'il raconte tout ce qu'il se passait dans sa vie à sa mère, enfin de ce que Charlotte avait compris. Car en effet avant de venir, la rousse avait appris que son pote mentait couramment à sa maman notamment sur sa relation avec Télia. Ainsi depuis deux ans la mère de Tib pensait que les deux ex vivaient un parfait idylle, heureux, se baladant main dans la main dans les couloirs de poudlard, s'embrassant. Mais qu'aussi il avait prétendu que la serdaigle était encore vierge, voulait attendre pour le faire. C'était une pure connerie de sa part et même si Charlotte n'avait pas encore rencontré Madame Tagel, elle avait un peu de tristesse pour elle que Tib lui mente ainsi. Mais ce ne serait pas la poufsouffle qui irait cracher le morceau, il faudrait simplement qu'elle évite de trop parler pendant qu'elle serait là-bas. On ne pouvait pas savoir si quelques informations seraient échappés de sa bouche. Il n'était donc pas étonnant que la serdaigle soit présente, trop importante pour Tibus qui devait montrer des preuves à sa mère de ce qu'il racontait. Heureusement pour les deux jeunes filles qu'elles avaient déjà eue une conversation avant ce week-end, cela aurait pu être pénible avant. Même si elle connaissait peu Télia au final, Charlotte la considérait comme une amie, très chère comme elle pouvait l'être envers Tibus. Ne pas s'entendre avec la future potentielle copine de son pote aurait pu être problématique quand même. Dans le train avec Télia elle avait donc l'intention de passer le week-end en compagnie de toute cette famille, ne savant pas trop à quoi s'attendre. Pourrait-elle poser des questions à la serdaigle sur la maman de Tib ? Mais les deux filles ne parlaient pas, Charlotte était toute excitée et ne tenait plus en place sur son siège, bougeant sans cesse.

Une fois arrivée à la gare, elle resta près de Télia pour ne pas se perdre dans la foule et éviter de se retrouver seule sur le quai à ne pas savoir qui était la mère de son pote. Heureusement que la serdaigle l'avait déjà vu parce que Tib ne l'avait pas accompagné. Arrivé à la hauteur de la fameuse maman, Charlotte s'inclina et dit :  «  Bonjour madame Tagel, je suis enchantée de faire enfin votre connaissance. » C'était vrai. Vous savez parfois il y a des personnes dont vous entendez parler et dont vous hâte de faire la connaissance. C'était un peu comme quand elle avait rencontré Télia pour la première fois. Uniquement les dires de Tib étaient restés dans sa tête et Charlotte aurait pu s'arrêter là, mais elle était passée outre pour découvrir qui était réellement la serdaigle. La discussion qui avait eu lieu entre elles dans les toilettes était une conversation très personnelle et intime, des choses qu'aucune d'elles n'avait sans doute dit à quelqu'un d'autre. Les filles montèrent alors dans la voiture, Télia à l'avant en tant que qualité de future belle-fille selon le point de vue de Madame Tagel et Charlotte à l'arrière. Ainsi la maman commença à parler demandant aux filles comment était Tibus en cours, comment il était à l'école. Elle les avait invité pour ça, non ? Pour avoir des informations sur son fils. Sans trahir expliquer que Tib courrait après tout ce qui avait des seins et des fesses, Charlotte tenta de répondre aux multiples questions, comme quoi en cours il pouvait être bon, qu'il était très apprécié des gens. Elle n'expliqua pas qu'il était connu pour ses déboires sexuelles et ses fêtes clandestines. Charlotte trouva donc les bons mots pour ne pas trahir son ami et contenter les questionnements de la mère de ce dernier. Elle n'aimait pas mentir, ce n'était pas l'une de ses qualités, mais omettre quelques faits ne ferait pas de mal. Et puis ce n'était pas son job de raconter tout ce que faisait Tib, s'il lui mentait c'est bien qu'il y avait une raison. Mais elle aimait bien cette maman. Elle était attendrissante, protectrice et aimante envers son fiston. Charlotte n'était pas déçue d'être venue pour le coup. Télia répondait aussi quand c'était nécessaire, cependant la poufsouffle savait que c'était aussi compliqué pour la serdaigle. Chacune connaissait très bien le blondinet. La maison ne semblait pas être très loin de la gare. Même si Charlotte était un peu fascinée par la génitrice de Tib, elle avait hâte de revoir son pote. Et puis surtout de voir où il habitait. Un jour peut-être qu'elle l'inviterait chez elle en échange. Enfin après elle se souvenait que ses parents avaient été beaucoup trop heureux quand elle avait annoncé qu'elle allait passer un week-end chez Tibus. Charlotte avait beau eu dire que c'était son pote, qu'il y aurait son ex avec eux, les parents Deauclaire avaient eu l'air très emballer. Evitons pour le moment qu'il les rencontre, on ne pouvait pas savoir quel bêtises ils allaient sortir. Les deux filles et la maman arrivèrent donc, sortirent de la voiture afin de franchir la porte de la bâtisse qui abritait la famille Tagel. Le père les salua toutes les deux, tandis que la mère appelait les garçons à venir les rejoindre. Apparemment ils ne semblaient pas emballer à venir, mais rapidement les trois enfants descendirent. Tib leur fit un signe de la main et Charlotte se retint de ne pas rire devant le comportement de son pote. Elle allait bien s'amuser elle le sentait.

Le petit frère failli faire une gaffe, mais Tib rattrapa le coup en écrasant le pied de Ian. Pauvre petit. Il avait simplement dit que Télia était belle ce qui en soit était le cas. Après avoir salué toutes la clique, Madame Tagel invita les filles à suivre les garçons dans la salle de jeu, en attendant que le repas soit près. Ainsi personne ne l'aiderait pour préparer la fête, intéressant comme concept, mais Charlotte n'allait pas juger ce genre de comportement, si cela convenait à la génitrice. Ils avaient une salle de jeu superbe, avec un billard et une table de ping pong. Plutôt bien loger les garçons, la poufsouffle aurait rêver avoir quelque chose de ce genre chez elle, mais bon elle avait des instruments de musiques par millier, elle n'allait pas se plaindre. Tib demanda aux filles de balancer leur manteaux dans un coin. Charlotte observa sa veste en cuir. Ouais le minimum était quand même de ne pas abîmé cette fesse qui lui avait couté hyper cher. Et puis se dire que Madame Tagel devrait ramasser après, cela ne lui plaisait pas. La rousse aperçue une chaise et alla poser la veste délicatement sur le dossier. On ne touche pas à une telle veste en cuir. Tib semblait pas forcément à son aise, Charlotte le voyait clairement, peut-être à cause du comportement de sa mère ou tout simplement parce que voir sa pote et son ex en même temps devait être compliqué pour lui. Et puis tu avais ses deux frères qui semblaient complètement curieux de rencontrer les deux filles. Elliot se présenta, rajoutant que s'étant déjà croisé à Poudlard il était inutile de jouer les amoureux entre Tib et Télia. Bon il venait quand même de dire que ces parents étaient con, mais on n'allait pas relever. Ian semblait complètement admiratif devant la beauté de Télia. Il était vraiment adorable c'était le moins que l'on pouvait dire. Il rajouta alors en voyant Charlotte qu'il connaissait l'existence de son don, mais que si elle le regardait trop longtemps elle pouvait le transformer en garçon tout bleu. La poufsouffle ouvrit de grand yeux, regarda Ian puis Tib. Il n'y avait que son grand-frère pour raconter des conneries comme ça. Elle sourit. Télia se présenta en expliquant qu'elle allait abandonner le poufsouffle pour son petit frère. Elle demanda même à Charlotte de regarder Ian pour le transformer en garçon tout bleu. La rousse sourit de plus belle et fixa attentivement Ian dans les yeux «  Je suis une méchante fille, tiens toi à carreau sinon tu ressembleras à un schtroumpf. » Charlotte le regarda donc quelques secondes avant de détourner le regard en pensant à quelque chose. Elle fixa la serdaigle. «  Remarque Télia je ne suis pas sûre que tu apprécie d'avoir un prince charmant bleu.  » Et Charlotte se mit à rire. Tib inquiet de la santé des deux filles leur demanda si sa mère ne les avait pas rendus trop fou. Mais s'en suivi une discussion où le poufsouffle traita son frère de gnome, chose à quoi Télia lui répondit que ce n'était pas le cas. La serdaigle était adorable avec le petit Ian, mais ce n'était pas étonnant. Le plus jeune des frères partis chercher des bières pour les trois adolescents. Tib en avait donc fait son esclave de ce que Charlotte voyait. Le blondinet semblait être très stressé, il expliqua ce qui allait se passer pendant la soirée. Question cours, question de comportement, les questions qu'elles avaient eu dans la voiture. Télia le lui fit remarquer. Apparemment la mère allait leur poser des questions sur leur couple. Charlotte écoutait d'une oreille, elle s'assit sur le billard, comme si elle était chez elle. Prochaine étape mariage et bébé ? Elle se mit à rire. Ils parlaient d'une histoire de bague de famille que Télia avait dû recevoir lors de la rencontre avec la génitrice de Tib. Entre deux rires, Charlotte prit la parole «  Mariage et bébé ... je n'étais pas là à votre dernier repas, mais ça devait être bien comique.  » Non elle ne se moquait pas d'eux, elle trouvait juste leur gêne très amusante. Au final le week-end se passerait bien et l'un comme l'autre savait qu'en cas de problème Elliot, Ian et Charlotte seraient là. La poufsouffle n'hésiterait pas à changer de sujet si elle voyait que cela allait trop loin. Télia se qualifier de vierge effarouchée, ne semblant pas trop heureuse des mensonges qu'avaient raconter Tib. Ce dernier parla alors du déroulement de la soirée notamment par rapport à des jeux autour d'une table. Même si Charlotte avait une sœur ce n'était pas vraiment le genre de choses qu'elle avait l'habitude de faire. Encore plus depuis que son don avait éclaté au grand jour. La serdaigle parla de poème rigolo et la rousse essaya de comprendre quoi il s'agissait. «  Poème rigolo ? C'est prévu qu'on doive écrire des poèmes ? Je ne suis pas douée pour faire ça, moi. Et puis faut raconter quoi ? » Comment se stresser toutes seule ? Charlotte commença à balancer ses jambes dans le vide toujours assise sur le billard. «  Nan en vrai ça va être quoi comme jeux exactement ? Jeux de sociétés ?  » Télia demanda alors si cela se passait comme ça pour tous les anniversaires. Peut-être n'était-ce fait que pour Tibus, fils adoré, premier né ? Mais en ayant vu brièvement Madame Tagel, Charlotte pensait qu'elle devait être très attentionné envers ses enfants.

Ian ramena alors les bières et en donna une à chacun. Télia le remercia. Tib qualifia se week-end comme celui de l'horreur, la serdaigle rajouta surtout qu'il fallait y survivre. Charlotte se releva, leva sa bière après l'avoir ouverte et leur balança : «  Aller, ne faites pas ces têtes d'enterrements, on va bien s'amuser. » Enfin elle en tout cas elle allait bien s'amuser. C'était un anniversaire, c'était une fête, il fallait le voir ainsi. Charlotte but un peu de sa bière et prit l'une des cannes du billard. «  On fait un billard ? Tel et moi contre Elliot et Tib, ça vous va ?  » Filles contre Garçon, Charlotte avait déjà joué, elle ignorait si c'était le cas pour Télia, mais ce n'était que pour s'amuser en attendant que le repas soit prêt.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Mar 14 Fév - 5:01


“Welcome to my house.”



Charlotte, Télia & Tib'




Bon franchement Tibus n’était pas dans la meilleure des situations aujourd’hui. Le pauvre garçon n’avait pas réussi à convaincre sa mère de laisser tomber son idée totalement folle d’inviter Télia pour son anniversaire.  C’était l’inconvénient avec sa maman, quand elle avait une idée, c’était presque impossible de lui faire changer d’avis. Mais pour le coup ça emmerder bien le petit Tib, et surtout ça contrecarrait tous ses plans parfaits. Déjà, en réalité, Tibus aurait préféré trouvé une excuse bidon pour ne pas à avoir à rentrer chez lui. Il aurait préféré faire une grande soirée à Poudlard, avec plein d’alcool, plein de joints, pleins de meufs super bien roulés. Quoi qu’il pourrait toujours faire ça plus tard, genre la semaine prochaine. De toute façon, pour organiser des fêtes de fou, Tibus n’avait généralement pas besoin de bonne excuse. Bref passons, il était donc coincé le week-end avec sa famille. Franchement il les adorait ce n’était pas le problème, mais il aurait préféré que sa mère s’en tienne au même plan que d’ordinaire : que ses frères et eux, et basta. Avoir Télia, ça n’allait pas être simple, surtout qu’il devait toujours jouer la comédie sur son prétendu couple avec la demoiselle. Il avait invité Charlotte en plus de cela. Oui parce qu’elle était une super pote, et qu’il savait qu’elle pourrait le soutenir pendant ce week-end de l’horreur. Et elle qui voulait tellement rencontrer sa reum, aujourd’hui était le moment. Il faisait une pierre deux coups. La journée avait été plutôt calme et sympathique pour Tibus. En même temps, ce n’était pas bien étonnant puisque sa mère n’était pas là, sur son dos, à lui mettre la pression. Elle avait disparu, lui fichant la paix par la même occasion. Et pour une fois, son fils lui en était réellement reconnaissant.

Les trois garçons s’étaient donc rassemblés dans la chambre du gamin de dix ans, en attendant le retour de leur mère et des filles. Tibus n’était réellement pas emballé. Enfin si, il était quand même content de savoir que son frère avait bien caché des capotes dans la chambre d’amis. Au moins, il aurait les protections nécessaires. Car oui évidemment dans sa tête, c’était sûr qu’il allait se faire Télia en fin de soirée, quand tout le monde serait au lit. C’était tellement évident. En même temps, Tibus était bien connu pour ne penser qu’à ce genre de chose. Finalement ils furent appelés par leur mère, leur annonçant l’arrivée de Charlotte et de Télia. Les garçons n’étaient pas franchement pressés de descendre et prirent bien leur temps avant d’arriver dans le hall d’entrée. La mère Tagel annonça aux enfants qu’ils pouvaient se rendre dans la salle de jeu pendant qu’elle préparait tout pour l’anniversaire de son fils. Les garçons ne dirent rien, ils ne se proposèrent pas pour aider. Après tout, ils avaient tellement l’habitude qu’elle fasse tout pour eux, que ça en devenait presque normal, et surtout une sale habitude. Direction la salle de jeu avec les filles. Tib leur annonça qu’elles pouvaient se mettre à l’aise en balançant leur veste dans un coin, sa mère viendrait ramasser plus tard. Oui elle était la boniche et visiblement c’était tout à fait normal.

Elliot se présenta à nouveau même si les filles devaient le connaître de vue. En même temps il était bien à Poudlard, en cinquième année. Il les mit clairement dans l’ambiance, pas besoin de jouer les couples ici, il n’était pas con. Le gosse se présenta aussi, en faisant des compliments à tort et à travers à Télia. Non mais franchement, Tibus avait du pain sur la planche avec Ian, il y avait tout son éducation à refaire pour le coup. Télia commença à se la ramener aussi, en disant à Elliot qu’elle avait trouvé son prince charmant et qu’elle allait épouser Ian, laissant le gros nigaud, donc lui, se débrouiller toute seule. Tibus leva un sourcil en l’air. Qu’elle calme ses ardeurs avec le gosse celle-ci quand même. Non à peine possessif le petit père.

– Toi, te chauffe pas trop vite déjà.

Balança Tibus à l’intention de Télia. Ce n’était pas qu’il n’appréciait pas le fait qu’elle commence à dire que son frère était son machin. Mais si en fait, c’était très dérangeant, et comme il était chez lui, et que c’était son anniversaire, il avait encore le droit de dire ce qu’il voulait, et de faire sa loi. C’était aussi simple que ça. D’ailleurs Tibus avait totalement oublié qu’il avait un jour dit une connerie à Ian à propos de Charlotte, comme quoi s’il la regardait trop longtemps dans les yeux, elle allait le transformer en gamin tout bleu. Visiblement le petit frère avait une bonne mémoire. Parce que ça remontait à un moment qu’il lui avait raconté ça quand même. Charlotte rentra dans le jeu en mettant en garde le gosse. Tib éclata de rire. Elle n’était pas sa pote pour rien après tout, c’était bien parce qu’elle avait le cerveau aussi dérangé que lui. Mais elle se tourna quand même vers Télia pour lui faire remarquer qu’elle n’allait pas apprécier d’avoir un prince charmant bleu. Elles allaient le rendre ouf si elles s’y mettaient les deux en plus de ça.

Tibus en profita donc pour changer de sujet, et demander aux filles comment ça c’était passé avec sa mère, et si elle ne les avait pas rendus trop ouf. Après tout, sa maman était la reine pour emmerder le monde. Ses frères commencèrent à se la ramener. Et pour calmer le tout, Tib ordonna à Ian d’aller leur chercher des bières. Au moins il servirait à quelque chose. Télia avait encore défendu son petit frère, et l’avait piqué par la même occasion. Tib décida de rester zen pour le moment face à ce comportement et de simplement pas répondre. Il se décida simplement à prévenir les filles de ce qu’il allait arriver dans la suite de la soirée. Questions sur l’école, sur les camarades, puis sur le couple. Puis soirée jeu. C’était à peu près tout ce qu’il y avait à savoir. Télia lui apprit que certaines questions avaient déjà été abordés dans la voiture. Elle lui demanda quand même si la prochaine étape le mariage et le bébé, vu ce qu’il s’était passé au dernier repas. Charlotte éclata de rire, en même temps il y avait de quoi vu la conversation, elle n’était pas là au repas, mais pensait vraiment que ça devait être comique.

– Cha, je te jure ce repas était juste une horreur. Elle était en train de me rendre cinglé. A croire qu’elle faisait un concours de combien de fois je suis capable de lui mettre la te-hon en un repas. Pour ce qui est du mariage et du parasite, elle peut se les garder ces idées à la con, j’crois que j’pourrais pas la supporter longtemps si elle commence sur cette voie.

Télia venait de se rattraper. Visiblement elle avait oublié que Ian pouvait ne pas être loin d’eux. Son vocabulaire la gênait peut-être. Bon elle n’avait pas besoin de se retenir de quoi que ce soit. Le gamin avait déjà tout vu et tout entendu. En même temps quand on a un frère comme Tibus, il était plutôt difficile d’être un ange qui n’a jamais entendu parler de sexe. Télia lui demanda d’ailleurs si lui l’avait déjà perverti ou s’il était encore sauvable. Visiblement, elle était en forme la Serdaigle ce soir pour lui lancer des piques.

– Ça dépend ce que tu entends par perverti ?
– Non en vrai, parlez comme vous voulez devant Ian, c’est lui qui est allé chercher et cacher les capotes de Tib dans votre chambre, donc bon. Il y a pas grand-chose qui peut le choquer.
– Ferme là toi.

Elliot ou l’art de toujours casser ses coups. Pas que ce soit tellement une surprise que Tibus ait des capotes chez lui, mais le fait de dévoiler devant Télia et Charlotte sa claire intention de se la taper, c’était peut-être un peu plus dérangeant. Télia lui demanda par la suite à quel moment l’histoire du poème rentrait en compte. Ah oui, c’est vrai il avait totalement zappé cette histoire aussi. Charlotte questionna le garçon, elle voulait savoir ce qu’était cette histoire de poème et si elle devait elle aussi en faire un parce qu’elle n’était pas très douée, et qu’elle ne savait pas raconter. Puis elle voulait aussi savoir quel genre de jeu ils allaient faire. Et puis Télia demandait si tout se passait toujours comme ça pour chacun des anniversaires. Bon aujourd’hui, sa mère était particulièrement stressé et emballée parce qu’il avait dix-sept ans, qu’il entrait dans la majorité, et parce qu’elle était super fière. Alors elle mettait les petits plats dans les grands. Mais en réalité pour les autres anniversaires, ce n’était pas si différent que ça non plus. Leur maman les traitait comme des petits princes et aimait beaucoup leur faire plaisir.

– Elle est comme ça pour tout le monde, le pire c’était l’anniv de Tib l’année dernière. Tain’ si elle nous refait le même genre de délire, je meurs de rire avant la fin de la soirée.
– Arrête tes conneries.


Répondit Tib en lançant un regard qui voulait dire « Ferme ta gueule » à son frère Elliot. Pas besoin de balancer plus de dossier que nécessaire surtout que sa maman allait surement s’en charger à sa place. Alors passons. Tibus devait encore répondre à Charlotte et à ses questions.

– Nan les poèmes c’est un délire de nos vieux, ils trouvent ça trop d’jeuns. En gros tu fais un poème sur le cadeau que t’as offert à la personne. Genre moi l’année dernière pour Elliot c’était : « Tu aimeras l’allumer et elle kiffera se chauffer. Il parait même que si une fille te la fait, tu risques grave de t’emballer. »
– Tout ça pour une pipe, la vieille a failli le tuer pour « inconvenance ».


Tibus se marra en se rappelant ce souvenir. Sa mère était choquée que son fils parfait puisse tenir un discours à double sens. Bon aussi, la pipe avait pas fait long feu et avait atterri dans le bureau de leur père. Mais bon Elliot et Tibus avait l’habitude de se faire des cadeaux complètement pourri à leur anniversaire, dans le seul but de rigoler et de gêner tout le monde. Heureusement que tout le monde n’était pas comme eux.

– Et pour les jeux, ça dépend en fait, ça peut être des jeux de société en mode hyper chiant, ou alors la mère se décide de s’la jouer nouveauté en faisant des chasses aux trésors ou des conneries dans le genre.

Ouais la famille de Tibus n’était pas de tout repos. En fait le Poufsouffle ne savait pas comment ça se passait chez les autres. Et même s’il se plaignait très souvent de ses parents et de sa famille relou. Il fallait quand même avouer, qu’il s’éclatait pas mal ici. Les frères trouvaient toujours quelque chose pour bien s’amuser. Le gosse était revenu avec les bières, bon tant mieux, puisque Tibus en but quelques gorgées. Après tout, c’était son anniversaire, il avait bien le droit de se faire plaisir comme il le voulait. Il ne pensa évidemment pas à remercier son frère, mais Télia, elle ne l’oublie pas. Ils levèrent leur verre au week-end de l’horreur. Charlotte ne pensait pas du tout que ça allait être un moment pourri. Au contraire, elle avait l’air d’être la plus motivé de toute, et franchement ça faisait plaisir à voir.

La demoiselle attrapa l’une des cannes du billard, et proposa de jouer. Elle voulait faire les filles contre les garçons. Sérieusement ? Elles n’avaient aucunes chances. Tib et Elliot avaient grandi avec ça dans la salle de jeu, alors forcément ils savaient joués et sans vouloir se vanter, les deux garçons étaient plutôt bons. Mais comme il aimait gagner, il n’allait certainement pas rechigner sur la composition des équipes. Il attrapa à son tour une canne, et commença à préparer le jeu.

– Je peux jouer moi aussi ?
– Nan.
– Non.


Petit tapement de main entre les deux plus grands de la fratrie. Au moins, il leur arrivait de bien s’entendre de temps en temps. Tib attrapa sa bière pour boire une autre gorgée. Finalement Charlotte n’avait peut-être pas totalement tort, cette soirée n’allait peut-être pas être aussi terrible que ça. Quoi que pour le moment tout allait bien, parce qu’ils étaient tranquilles entre eux, sans sa mère sur leur dos. Au moment où ils devront tous remonter, ils allaient surement très vite changer d’ambiance. Bon il avait quand même encore un peu de temps avant de s’inquiéter à propos de ça. Inutile de se prendre la tête maintenant. Surtout qu’il devait se concentrer pour gagner sa partie de billard contre les filles. Non il ne pouvait pas se faire battre et encore moins le jour de son anniversaire.

Quand tout fut installé, Tib fit une petite pause un instant, pour savoir s’il la jouait sympa ou égoïste. Est-ce qu’il allait laisser la main aux filles ou pas ?

– Bon, on vous laisse commencer. T’façon on va vous ridiculiser, autant vous donner un peu d’avance.

Lança le jeune homme avec un sourire taquin.

– Télia, je suis pour toi, moi.
– Bon tu peux arrêter de te la jouer gamin parfait, totalement sous son charme, parce que c’est ultra agaçant et ridicule.


Et bien Tibus qui montre les dents. Mais c’était plutôt marrant à voir au fond. Quel paradoxe entre les deux frères, malgré une différence d’âge assez importante.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 383 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 36 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Ven 17 Fév - 15:58
Welcome to my house
Charlotte & Tibus

 Télia était déjà soûlée pourtant il ne c'était encore rien passer de gênant, elle avait passer un calme voyage avec Charlotte n'ayant pas eu envie de parler elle avait garder le silence du début à la fin réfléchissant à tout ce weekend. La rousse ne devait pas être dans le même état qu'elle, parce qu'en tant que simple amie de Tibus elle n'avait pas à mentir tout le temps et à jouer un rôle non elle pouvait simplement être elle même et juste taire deux trois détails à propos du blond ce qui n'était pas le cas de la brunette qui allait devoir se faire passer pour une autre personne pendant un jour et demi ce qui était une véritable horreur quand on appréciait l’honnêteté et la franchise comme elle. Jamais l'aiglonne ne c'était abaissé à mentir elle avait été obligée de le faire lors d'un premier repas ou Tibus l'avait piéger afin qu'elle rencontre sa mère qui les pensaient toujours en couple et fou amoureux, mais il n'en n'était pas rester là non loin de là, il en avait rajouté des couches de mensonges les unes après les autres, changeant totalement la personne qu'était Télia aux yeux de sa mère, lui même ne correspondant pas à l'image que l'adulte avait de sa personne. Aller dire à sa mère que sa petite amie était vierge et attendait le mariage avait été pour Tib une bonne idée, pour Télia c'était un peu trop poussé son intimité ne regardait en rien la mère des autres, son propre père ne lui ayant jamais demander de compte là-dessus. Et aujourd'hui elle venait chez eux, dans leur maison de famille pour la majorité du stupide blaireau et elle n'était pas de bonne humeur.


Dans la voiture pour faire bonne figure elle c'était forcée à sourire et à paraître heureuse, une petite amie correct était normalement contente d'aller à l'anniversaire de son petit copain mais pas elle, non elle aurait préférer assisté à l'enterrement de celui-ci pour plus de tranquillité. C'était assez méchant de penser une telle chose mais coincé dans une voiture avec Charlotte et la maman de son petit ami elle ne pouvait pas garder son esprit tranquille, elle répondait du mieux possible au question de l'adulte sur les études surtout et sur le comportement de son fils en cours c'était assez simple de lui répondre sans trop rentré trop dans les détails elle même n'étant pas toujours en classe avec le blond qui n'était pas de la même année ou de la même maison qu'elle, alors elle laissait la plus grande part de la paroles à sa camarade, ce n'était pas très gentil pour Charlotte mais après leur discutions dans les toilettes la rousse devait comprendre la situation délicate dans laquelle se trouvait Télia, entre son amour pour le garçon qui la poussait à avoir envie d'être prêt de lui et de l'autre son comportement qui lui donnait envie de le fuir.


Une fois arrivé à la maison des Tagels les parents les avaient vites laisser entre jeune dans la salle de jeu des garçons, les filles connaissaient déjà de vu Eliot qui se présenta tout de même pour bien faire les choses, mais le plus mignon des trois frères était à ses yeux était Ian mais c'était sans doute parce qu'il était jeune et mignon, qu'il la trouvait jolie et qu'il arrivait à le dire sans vulgarité aucune contrairement à son aîné qui lui ne pouvait pas faire un seul compliment à son ex sans y ajouter une partie perverse avec des entendu sexuel toujours présent c'était souvent pesant et là cela changeait pour elle même si visiblement ce n'était pas du goût de l'aîné de la fratrie qui les reprit à l'ordre, faisant sourire la jeune femme de manière ironique, elle n'allait pas sauter sur son petit frère quand même il pouvait la laisser profiter un peu, surtout qu'elle s'amusait bien, continuant à parler à Ian et demandant à Charlotte de le transformer en bonhomme bleu pour l'effrayer. Elle ne s'intéressait pas réellement au plus âgé parce qu'elle n'était pas en très bon terme avec lui et elle ne voulait pas avoir à se prendre la tête maintenant, entre jeunes elle n'avait pas besoin de jouer un rôle et du coup elle ne se forçait pas à le faire, gardant ses forces pour le repas du soir." Je t'ai pas demander alors garde tes réflexion pour toi je ne suis pas ta soumise" Non Télia n'était pas comme tout un tas de fille qui n'aurait rien dire au garçon qui lui plaisait pour ne pas avoir d'ennuie ou pour ne pas le vexer, la brune s'en fichait pas mal de toute manière tout était toujours complexe avec le blaireau cela ne changerait donc rien.


Elle arrêta d'écouter les paroles du blondinet qui ne lui était pas destiné même si elle avait été présente à ce fameux repas dont les deux camarades parlaient maintenant, oui cette heure avec les deux Tagel avait été une véritable horreur surtout pour la jeune Dubois qui avait été piégée dans une situation où elle n'avait été mise au courant de rien jusqu'au dernière moment, le blond lui n'avait pas réellement le droit de se plaindre car il avait chercher à se mettre dans une situation pareil en mentant sans arrêt à sa mère pour l'aiglonne c'était bien mérité pour lui d'être dans une telle misère sauf qu'il entraînait d'autre personne avec lui. Mentir n'était pas une chose correct, mais cela n'engageait que les valeurs d'une personne, tant que cela ne retombait pas sur des personnes innocentes, dans leur histoire ce n'était pas le cas, le choix du Poufsouffle avait mit la Serdaigle dans l'histoire, son frère aussi car étant à Poudlard il devait appuyer les paroles de son grand frère pour ne pas rendre le tout futile, surtout avec les nombreux faux refus de la jeune femme à venir chez eux, cela n'avait pas du être de tout repos mais visiblement les garçons le vivait mieux que la jeune femme. " Une horreur que tu à créer si je peux le rappeler. Toi tu aurait juste à te taire et à accepter ce que tu a mériter d'avoir en mentant autant à ta mère" Dire qu'il était célibataire aurait quand même été plus simple car la femme n'était pas du genre à ne pas poser de question que ses enfants soit seul ou accompagné elle avait l'air envahissante de la même manière, car même avec une fille n'étant pas de sa famille elle l'avait été.


La bleu et bronze tentait de faire attention à son langage pour ne pas choquée le plus jeune d'entre eux, mais heureusement pour elle il n'était plus dans la pièce alors avant son retour elle demanda à Tibus si le petit Ian était déjà perverti ou si il était encore sauvable après tout il avait l'air encore tout mignon il y aurait peut-être quelque chose à faire pour qu'il ne tourne pas comme le Pouffy et ne cours pas après tout les jupons de l'école une fois à Poudlard. Et quand le blond répondait pas une question pour savoir ce que la jeune fille entendait par perverti, son cadet lui avoua que le benjamin avait été caché des capotes dans la chambre de Tib pour eux se soir ce qui n'allait pas servir à grand chose vu la tournure des événements alors qu'elle n'avait pas encore eu à jouer son rôle d'amoureuse transit. " Attend tu a demander à ton petit frère de cacher des capotes ? Rassure toi tu n'en n'aura pas besoin tu est trop con pour que je couche avec toi" Après avoir apprit une telle nouvelle la jeune femme était sur le réserve, déjà qu'il était compliqué pour eux de s'entendre alors si les choses empiraient encore une coucherie entre eux s'éloignait de plus en plus même si le blond semblait lui assez sûr d’arriver à coucher avec elle vu que son petit frère avait été cacher des préservatifs sous le lit. Au moins Charlotte pourrait voir comment son ami agissait réellement en présence de son ex, elle verrait que les propos de Télia n'était pas complètement faux et que si les deux avaient leurs tords le blond poussait de plus en plus le bouchon. La suite de la conversation dévia sur la programme de la soirée mis en place par la maman des garçons tous semblait régler comme du papier à musique, car les garçons pouvait déjà établir le programme et dire aux filles à quoi s'attendre.


Visiblement les deux frères avaient des anecdotes sur l'anniversaire de Tibus, de l'année précédente, mais visiblement Tib n'avait pas envie d'en parler mais cela semblait plutôt amusé Eliot alors la jeune fille aurait aimé d'en savoir plus, pourtant elle ne posa pas de question car il n'était pas utile de savoir ce qu'il c'était passer l'année précédente à moins que cela n'arrive à nouveau cette année et là les deux camarades était peut-être dans un mauvais bateau. " On peut encore s'enfuir en courant ? Vos paroles me font un peu peur"Pour une fois l'aigle voulait réellement baisser les bras, mais plutôt que de s'enfuir elle écouta les questions de la rousse à ses côtés qui elle semblait réellement emballer par tout cela mais en même temps pas très inspiré par l'histoire des poèmes dont l'adulte avait parler à l'aigle lors du repas, la jeune fille elle avait déjà mis les choses au clair avec la coiffeuse elle n'écrirait pas de poèmes ce n'était pas son truc elle ne se forcerait donc pas. Pour le reste elle pourrait jouer le jeu et s'amuser avec les autres cela serait sans doute plus agréable qu'avoir à répondre aux questions de ses faux beaux-parents car elle n'était pas assez préparer à tout cela. " Vous vous moquer de moi si je vous dis que je n'ai jamais joué à des jeux de sociétés ?" Pour une érudits qui aimait avoir le plus de connaissance possible c'était un peu honteux de n'avoir jamais joué à des jeux assez enfantin mais en même temps sa famille n'était pas comme les autres, elle n'avait pas de frères ou de sœurs, plus de maman et un papa perdu dans son travail qui s'en voulait surement d'avoir détruit sa famille pour une sauterie.


Pour qu'ils s'amusent un peu après tout la journée aurait du être belle pour la majorité du Poufsouffle son amie jaune et noir proposa une partie de billard une fois le petit Ian revenu avec les boissons, Tibus avait trinquer à la journée de l'horreur et pour le coup son ex petite amie était assez d'accord avec lui. Elle accepta de jouer même si elle n'était pas la reine dans ce domaine elle arriverait à s'en sortir plutôt pas mal mais elle n'était pas trop à l'aise de voir que le plus petit était laisser de côté deux équipes de deux ayant été formé surtout que ses aînés semblaient décidé à ne pas le laisser s'amuser avec eux. " Viens vers moi Ian, tu va me dire quoi faire" Autant lui trouver un petit rôle à se petit gamin trop mignon avec elle, ce qui ne plaisait réellement pas à son ex qui montrait les dents, possessif le garçon même face à un enfant de dix ans. " Tout doux Tib, il a rien fait de mal il est juste charmant contrairement à toi" Et elle lui tira la langue.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 561 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1154 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Sam 25 Fév - 17:47

L'anniv de Tib
Tib, Télia et Cha
Du point de vue de Charlotte ce week-end s'annonçait plutôt bien. Vraiment bien d'ailleurs. Première fois qu'elle allait chez Tibus, son pote depuis quelques années déjà. C'était assez étrange, d'un côté, mais il devait sans doute avoir un peu honte de sa famille pour que personne ne l'ait jamais rencontré auparavant. Sa mère avait dû bien insister pour que Charlotte et Télia viennent ce week-end pour l'anniversaire de son fils chéri. Tib l'avait invité comme une bouée de secours, afin d'éviter de se retrouver seul avec Télia devant toute sa famille. Bien évidemment que la rousse était au courant que son pote mentait à sa mère concernant sa relation avec la serdaigle et d'une certaine manière l'inviter pour un week-end sonnait comme une présentation officielle. En invitant sa pote il s'assurait que ses parents ne pensent pas ainsi. Charlotte avait par ailleurs apprit que Télia avait déjà rencontré la maman de Tibus à Pré-au-lard et bien qu'elle n'ait pas eu toutes les informations concernant ce diner, sans doute cela avait dû être assez gênant pour les deux ex. Entre la serdaigle qui avait dû apprendre que le poufsouffle mentait à sa mère et Tib qui devait quand même faire en sorte que Télia reste pour sauver les apparences, cela avait dû être difficile, mais d'un point de vue extérieur très comique. C'était au tour de Charlotte de pouvoir enfin rencontrer les parents de son pote. Il lui avait parlé de sa mère, très peu de son père, elle connaissait Elliot qui était à Poudlard avec eux, mais elle n'avait jamais rencontré les autres membres de sa famille. Par conséquent elle était toute excitée dans le train qui les amenait dans le village du poufsouffle. Elles n'avaient pas parlé pendant le trajet avec Télia, ne sachant trop quoi lui dire pour la rassurer, lui dire que tout se passerait bien sans doute, mais Charlotte s'était tout simplement tu et avait trépigné sur sa chaise en se posant de nombreuses questions. Peut-être que la serdaigle l'en remerciait de ne pas trop être envahissante à demander comment était madame Tagel, car après tout, Charlotte pouvait être très agaçante quand elle se mettait à poser pleins de questions.

En arrivant à la gare où Tib n'était pas les deux jeunes filles se dirigèrent alors vers la maman de son pote qui les attendait. Sérieux, il l'avait même pas accompagné ? Pourquoi cela l'étonnait tant que ça ? Charlotte salua la mère de Tib avec respect, heureuse de la rencontrer. Si cela se trouvait elle n'aurait plus l'occasion de la voir. Elle se demandait si après ce week-end, Tib oserait présenter d'autres personnes à sa famille, s'il inviterait à nouveau ses potes à venir chez lui. Charlotte répondait aux questions. Elle voyait très bien que Télia n'était pas très causante, mais vu leur dernière conversation, la rousse pouvait très bien comprendre pourquoi. La relation entre Tibus et Télia, étaitTélia était très compliqué. On avait d'un côté Télia au iétait amoureuse de lui, mais comment sérieusement en avoir marre de son comportement et de l'autre le poufsouffle qui l'aimait sans se rendre compte, au risque de la perdre pour toujours. Et au milieu on avait Charlotte qui ne souhaitait qu'une chose, c'était qu'ils se rendent compte de leur amour, se mettent ensemble et fasse pleins de bébé. Elle devait rejoindre l'avis de la mère de Tib sur cette question, vu que celle-ci devait apprécier la serdaigle. Non elles n'allaient pas se liguer pour pousser les deux ex ensemble, mais au moins si la mère aimait déjà la potentielle future petite amie c'était un grand début en vrai. Vous imaginez si la copine ou le copain n'était pas apprécié de la famille ? Le plus dur était quand même de répondre aux questions de la mère de Tib sans balancer tout ce que Charlotte savait sur lui. Il y a des choses qu'il valait mieux laisser à Poudlard. D'ailleurs elle n'avait elle-même jamais dit à ses parents qu'elle pouvait se rendre à des soirées clandestines ou que son meilleur pote couchait à tout va, honnêtement elle pensait que ses parents auraient pris peur pour sa fille. Ou alors vu leur comportement des dernières années, ils n'en auraient rien eu à faire. Même si Charlotte restait leur dernière fille, la fille qui n'était pas partie, ils ne voulaient pas la sur-protéger et elle savait que sa mère cherchait parfois des informations dans l'espoir de retrouver Lucy pour les ramener parmi eux. Une grande mission qui n'avait pour le moment rien donner. Télia n'avait pas de frère et soeur de ce qu'elle savait, mais Charlotte avait tenu à lui raconter ce qui s'était passé avec la sienne, pour qu'elle soit au courant. Tib l'était aussi. Elles arrivèrent relativement vite à la maison et en entrant elles saluèrent le père du poufsouffle. Les trois frères mirent du temps à descendre comme s'ils voulaient faire les morts jusqu'à la fin du week-end afin d'éviter des moments gênants. Du moins Tib devait penser comme ça.

Après quelques échanges banals et un pied écrasé, les jeunes se dirigèrent vers la salle de jeu, sans même demander à Madame Tagel s'ils pouvaient l'aider. Charlotte posa sa veste sur une chaise, tandis qu'Elliot et Ian se présentaient aux deux filles. Bien sûr que Télia et la rousse connaissait Elliot, mais Ian était tout simplement adorable. Il avait dit que la serdaigle ressemblait à une princesse, qu'elle était toute belle et celle-ci balança alors qu'elle allait changer de frère. Ouais enfin si Charlotte ne le transformait pas en bonhomme tout bleu, vu que Tib avait raconter que grâce à son don, elle pouvait changer la couleur de peau de Ian. La bonne blague, mais la rousse joua de cette information en faisant peur au plus jeune des frères, bien qu'elle en était incapable. Tib éclata de rire à la suite de ses paroles. Mais il ne rata pas une occasion de dire à Télia qu'elle se chauffait vite. Charlotte leva les yeux au ciel. S'ils commençaient à se lancer des piques tout le week-end pas étonnant que les deux ex ne soient pas très heureux d'être là. La serdaigle lui répliqua qu'elle n'était pas sa propriété, qu'elle ne lui avait rien demandé. Oui c'était certain. Comme pour changer de sujet, ils parlèrent des questions qu'avait posé la maman de Tib dans la voiture, puis finalement du comportement qu'elle pourrait avoir envers Télia en lui parlant mariage et bébé. Charlotte ne put s'empêcher de rire devant leur tête. Ils avaient l'air bien fin tous les deux, mais Télia avait raison si Tib n'avait pas menti à sa mère sur leur relation, il n'y aurait pas eu de problème concernant le repas. Mais peut-être que la serdaigle ne serait pas là pour en parler. « J'aurais aimé être une souris pour voir ça. Après je dois avouer que mentir à ta mère n'est pas la meilleure des choses, ça lui aurait fait quoi si tu lui avais dit la vérité ? » Charlotte se trouvait entre les deux ex et honnêtement elle était un petit peu perdu. D'un côté elle voulait prendre la défense de Tib, mais de l'autre, elle aimait bien Télia et savait que ce qu'elle disait était vrai. Dans quelle galère s'était mise encore ?

Heureusement pour elle le petit Ian revint dans la conversation tandis que Télia se disait qu'elle aurait peut-être dû surveiller son langage, même si selon elle, Ian devait déjà être pervertis. En vivant avec Tib cela ne serait pas étonnant. Comme pour confirmer ce qu'elle pensait Elliot lui expliqua que c'était le plus petit des frères qui avait caché les capotes de Tib avant que les filles arrivent. Apparemment le poufsouffle n'était pas très heureux que son frère annonce cela, même si les deux filles devaient bien s'en douter. D'ailleurs Télia ne tarda pas à répliquer, d'abord surprise que ceux soit le petit qui cache les capotes, puis en lui disant qu'il n'y aurait rien à craindre vu qu'elle n'avait pas l'intention de coucher avec lui ce soir. Charlotte se mit à rire. Ce genre de réplique c'était bien envoyé. Les deux ex n'avaient même pas besoin d'une table de ping-pong pour se renvoyer la balle et la rousse sentait que cela allait être ainsi tout le week-end avec comme spectateur, Elliot, Ian et Charlotte. Cela s'annonçait prometteur. Tib leur parla du programme de la journée, vu qu'apparemment c'était comme ça pour tous les anniversaires, que rien ne changeait à part que cette fois ils avaient des invités. Ils parlèrent de l'année précédente, lors de l'anniversaire de Tib, mais ce dernier ne semblait pas vouloir en parler. C'était mal connaitre Charlotte que de lui donner une information sans plus de détails. Même si Télia n'avait rien dit, la rousse ne se gêna pas. « Qu'est-ce qu'elle avait fait l'année dernière ? » Si c'était un moyen de sourire, pourquoi se retenir de poser des questions ? D'ailleurs en parlant de poème qu'apparemment ils allaient devoir faire, Charlotte s'inquiéta en se demandant de quoi il s'agissait, car franchement elle n'était pas douée pour ça. Son pote ne manqua pas de lui donner un exemple sur ce qu'il avait offert à son frère l'année précédente. Et c'était très pervers, voir gênant, même si ce n'était qu'un objet inoffensif. Heureusement que cela ne la concernait pas sinon ses cheveux auraient changé de couleur. « Quel poète tu fais Tib tout en délicatesse. » Télia rajouta qu'elle voulait bien partir en courant en entendant ce genre de parole. Par étonnant d'avoir cette envie, mais il ne fallait pas oublier qu'on parlait de Tibus Tagel.

Le point positif c'était qu'ils allaient surement jouer à des jeux de sociétés. Charlotte savait y jouer c'était déjà ça, même si elle se demanda si les jeux ne seraient pas des jeux sorciers et pas moldu. Chez elle son père préférait jouer aux jeux de sa jeunesse qui n'étaient pas magiques et cela avait agacé plus d'une fois Lucy qui n'arrivait jamais à gagner. Sans magie c'est plus difficile oui. D'après Tib se serait des jeux chiants, ou alors une chasse au trésor. Ho oui ce serait vraiment amusant de faire ça, Charlotte était pour. Même si elle ne connaissait pas les lieux, au moins ils pourraient bien s'amuser, vu les expériences qu'elle avait pu avoir avec les jeux de sociétés elle préférait une chasse au trésor. Télia semblait inquiète n'ayant jamais eu l'occasion d'y jouer, demanda si on allait se moquer d'elle. Charlotte sourit. « Non Télia au moins ce sera l'occasion de jouer avec toi. Et puis, je crois qu'il vaut mieux n'avoir jamais joué aux jeux de société qu'avoir une sœur mauvaise joueuse, qui renverse le plateau parce qu'elle perd. » Le retour de la soeur chelou. Ian revint avec les bières et les trois adolescents trinquèrent, au week-end de l'horreur, à la survie pendant ce week-end et d'après Charlotte à l'amusement. Chacun son point de vue d'un côté. Mais elle était certaine que tout se passerait bien cela ne pouvait être autrement et pour détendre l'atmosphère elle proposa une partie de billard. Elle avait déjà joué contre Aemon et ne se débrouillait pas trop mal, après contre deux garçons qui avaient l'habitude pas sûre qu'elle puisse faire le poids contre eux. D'autant que de ce qu'elle avait compris, Télia n'y avait pas souvent joué. Ian demanda s'il pouvait jouer et ses deux grands-frères d'un commun accord refusèrent sans plus d'explication. La serdaigle lui dit alors de venir avec elles pour qu'il leur apprenne. Tib dans un soucis d'égalité ou de galanterie, ce qui aurait été étonnant leur proposa de commencer. Il semblait sûr de lui. Charlotte eue un sourire. « Ho Tib, ne nous sous-estime pas. Tu ne devrais pas être aussi confiant. » Elle attendit qu'il mette tout en place, et entreprit de se mettre en position. Ian, tout mignon montra son soutien à Télia, ce qui ne plut pas à Tibus. Gamin parfait. Ouais c'était un peu le cas. Nouvelle pique de la serdaigle que soutint Charlotte en répliquant : « Au moins nous on a des supporters, ça nous aidera à vous mettre une bonne raclé. » Et elle frappa dans les boules de billards avec la blanche pour casser le tout. Pourquoi elle avait proposé ce jeu, cela pouvait à tout moment risqué de devenir pervers. Tant pis la partie était lancée.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Dim 26 Fév - 21:32


“Welcome to my house.”



Charlotte, Télia & Tib'




Pour le coup, ce week-end allait n’allait sans doute pas être le meilleur de sa vie. Tibus avait du mal à imaginer comment tout allait se passer. Ça ne pouvait être qu’une catastrophe. En même temps, comment cela pouvait-il se passer bien ? Il était censé fêter son anniversaire avec ses parents, ses frères, Charlotte sa meilleure amie, et Télia son ex-petite amie. Sachant que ses parents étaient persuadés que leur fils était en couple avec la Serdaigle depuis presque deux ans, et que tout le reste était au courant de la vérité. Supporter un mensonge, quand il y autant de personnes qui connaissent la vérité, ça ne pouvait être que compliqué, et un piège à gaffe aussi. Pourtant la journée avait plutôt bien commencé. Tibus avait fait la grasse-matinée, et avait pu jouer au football avec ses frères et son père comme le veut la tradition. Les trois enfants étaient tous très différents, et malgré quelques accrochages normaux dans une fratrie, ils s’entendaient plutôt bien, et se marraient bien ensemble. Ils avaient même réussi à oublier l’espace d’un instant le calvaire qu’allait être cette soirée. Mais sa mère leur hurlant de venir les rejoindre dans le salon les avait ramenés à la réalité Fini le bon temps, et la relaxation, le week-end de l’horreur était en train de commencer. Tibus n’était pas tellement pressé de descendre rejoindre tout le monde, mais il savait malheureusement qu’il n’avait pas le choix. Il était bien obligé de continuer à jouer son rôle et de faire croire qu’il était content de retrouver ses proches pour son dix-septième anniversaire. Cette idée d’inviter tout le monde était réellement la pire qu’il soit au monde. Et Tibus avait tout fait pour annuler, ou pour trouver des excuses pour ne fêter cela qu’en famille comme d’habitude, mais sa mère n’avait rien voulu savoir. Têtu comme jamais, elle voulait absolument réunir tout le monde. Qu’est-ce qu’elle pouvait être chiante quand elle s’y mettait, c’était incroyable.

Les garçons n’avaient donc pas le choix, et étaient descendu histoire de saluer tout le monde. Alors qu’ils discutaient depuis quelques secondes, Ian, son plus jeune frère avait failli faire une gaffe donnant le ton sur comment allait se dérouler ces deux jours. Comme Tibus l’avait prévu, ça risquait d’être compliqué de gérer tout le monde. Heureusement pour lui, sa mère eut quand même une bonne idée : celle de préparer seule le repas, et d’envoyer tous les gamins s’amuser dans la salle de jeu. Tibus était bien content, au moins ça leur permettrait de ne pas jouer la comédie pendant au moins une bonne heure. Une fois qu’ils seraient tous ensemble, il allait surement très vite devenir cinglé. Alors il avait bien l’intention de profiter de ce moment pour se déteindre un peu. Car dans le fond, ce n’était pas si mal. Il avait quand même sa meilleure amie avec lui. Il savait qu’il pouvait compter sur elle en toute circonstance, et qu’elle allait le soutenir pendant ce week-end. Bon ce qu’il ignorait quand même, c’est qu’elle avait bien sympathisé avec son ex. Alors qu’il pensait avoir un moment tranquille en bas, Télia semblait prête à tout pour le mettre sur les nerfs, en complimentant jusqu’à l’overdose son petit frère de dix ans. Elle le trouvait trop mignon et gentil. En même temps normal ce n’était qu’un gamin. Elle allait vite le souler à jouer à ce genre de petit jeu. Elle lui balança d’ailleurs de garder ses réflexions pour lui parce qu’elle n’était pas sa soumise. Tibus leva les yeux au ciel, si elle commençait déjà à se la jouer comme ça, ce week-end allait vraiment être très long. Peut-être qu’elle avait envie de prouver devant tout le monde qu’il n’avait aucune influence sur elle. Mais en tout cas, si elle arrêtait son petit jeu agaçant, il ne lui ferait sans doute pas ce genre de réflexion. Il décida quand même de l’ignorer et de ne pas rajouter de l’huile sur le feu en répondant à cette provocation. Ils allaient devoir cohabiter pendant un jour et demi, autant ne pas commencer aussi brutalement.

Tibus avait donc ensuite essayé d’expliquer ce qu’il s’était passé au repas à Pré-Au-Lard, quand il avait mangé avec sa mère et Télia. Ce repas avait été absolument horrible aussi, puisque sa chère maman s’était montré très relou, multipliant les questions envers son ex. Ce n’était pas un souvenir très agréable pour Tibus, qui avait fait du mieux qu’il pouvait pour ne pas gâcher tout. Parce qu’il n’avait pas la moindre intention de raconter la vérité à sa mère pour le moment, il avait donc dû gérer les deux femmes, ce qui n’était pas une mince affaire. Tibus n’avait d’ailleurs pas eu le temps de raconter cette histoire à Charlotte avant, alors il en profitait maintenant qu’ils se retrouvaient dans la même pièce. Bon Télia n’était visiblement pas d’humeur à faire le moindre effort, puisqu’à peine avait-il fini d’expliquer ce qu’il s’était passé. Elle lui rappela que c’était bien une horreur que lui-même avait créé, il avait donc simplement le droit de se taire parce qu’il méritait bien ce qu’il vivait à force de mentir comme un arracheur de dent à sa mère. Qu’est-ce qu’elle venait l’embêter comme ça elle ? Elle avait mangé du lion au petit déjeuner pour se sentir obliger de faire une réflexion sur la moindre chose qui sortait de sa bouche ou quoi ? Tibus n’était pas sûr de supporter ce genre de reproches encore très longtemps. C’était son anniversaire aujourd’hui, et la dernière chose qu’il avait envie c’était de s’en prendre plein la gueule.

– Je fais ce que je veux, ok ? Si j’ai envie de me plaindre et de mentir à ma mère, je le fais, c’est clair ? Arrête de m’envoyer des réflexions tout le temps, ça va vite me souler.
– Tib on en a parlé avant, arrête, s’teup.


Son frère Elliot avait décidé d’intervenir. Ce garçon était surement beaucoup plus intelligent que Tibus même s’il était plus jeune, mais il était surtout beaucoup plus réfléchi. Dans son genre c’était un manipulateur, surtout quand il s’agissait d’essayer d’avoir des faveurs de son grand-frère pour qu’il garde sa langue. Mais malgré cela, les deux garçons s’entendaient réellement très bien, et c’était sans doute l’une des personnes qui connaissaient le mieux Tibus au fond. Si à Poudlard, il ne se voyait pas beaucoup, quand ils étaient chez eux, ils passaient le plus clair de leur temps ensemble. Et c’était sans doute pour cela que leur relation fraternelle était belle, parce qu’ils s’aimaient comme chien et chat. Tibus croisa le regard de son frère et s’adoucit un peu. Il savait qu’il avait raison. Ils avaient parlé de ce week-end pendant un bon moment ensemble, et ils s’étaient dit beaucoup de choses. Ils avaient longtemps discuté à propos de Télia et de ce qui allait se passer. Il lui avait donné beaucoup de conseils.

Après ce court instant, Charlotte avait donc pris la parole. Tibus tourna sa tête vers elle. Visiblement sa camarade Poufsouffle aurait réellement voulu être une petite souris pour voir ça. Il la comprenait bien. Elle était curieuse, et elle aurait surement apprécié le spectacle. Mais bon, elle devrait se contenter de la version raccourcie des deux ex pour le coup. Bon elle commença quand même à faire sa petite morale, en lui disant que mentir à sa mère n’était pas la meilleure des choses, elle lui demanda par la suite ce que ça lui aurait fait s’il lui avait dit la vérité. Tibus n’était pas sûr de la question de son amie. Parlait-elle de ce que ça lui aurait fait à lui, ou à sa mère ? La réponse n’était surement pas la même selon le protagoniste. C’était un sujet un peu plus sérieux, et Tibus ne savait pas réellement comment ignorer la question et la faire passer à la trappe.

– Je sais pas c’que ça lui aurait fait. Je lui ai pas dit la vérité donc bon, on peut pas savoir. Elle me fiche beaucoup plus la paix qu’avant en tout cas.
– Ouais avant qu’il soit soi-disant avec Télia, elle était tout le temps sur son dos un truc de ouf, vous imaginez même pas comment.


Heureusement qu’il avait son petit frère pour l’appuyer un peu quand même. Finalement la conversation continua. Et Télia demandait si le petit dernier de la famille Tagel était déjà perverti ou non. Tibus eut un petit sourire en entendant cette question. A vrai dire cela dépendait tout à fait de la définition qu’elle avait du mot perverti. Mais c’est à ce moment-là qu’Elliot balança qu’il avait demandé au gosse d’aller cacher des capotes dans sa chambre. Et merde. Lui était super doué en gaffe aussi. Petit regard noir en sa direction alors qu’il lui faisait un grand sourire. C’était totalement fait exprès donc, juste pour l’emmerder. Quelle saleté celui-ci. Bon maintenant comment Tibus allait bien pouvoir faire pour se sortir de cette impasse.

Télia semblait surprise qu’il ait demandé à son petit frère de cacher des capotes. Bon bien que ça gâchait toute la spontanéité, elle ne devait pas être si surprise que cela, elle le connaissait bien, et devait sans doute se douter qu’il avait l’intention de tenter quelque chose avec elle ce soir. Et surement pour faire face, elle lui répondit qu’il n’en aurait pas besoin, puisqu’il était trop con pour qu’elle couche avec lui. Il leva les yeux au ciel une nouvelle fois. Franchement, elle prenait la mouche pour pas grand-chose aujourd’hui, c’était vraiment un truc de fou.

– Relax il pensait que c’était des ballons. Puis je te signale que t’as déjà couché avec moi un bon paquet de fois, et j’étais déjà aussi con, comme tu dis si bien, à l’époque.

Répondit le jeune homme, essayant de rester calme, face à l’agressivité de son ex. Il ne fallait pas qu’il commence à péter un câble maintenant, sinon il n’allait surement pas tenir tout le week-end comme ça.

Heureusement la conversation continua, et les frères commencèrent à expliquer aux filles le programme de la soirée. Oui comme tout était normalement réglé comme du papier à musique, il n’était pas compliqué pour eux de leur donner une idée de ce qui les attendait. Elliot balançait pleins d’informations. Il avait même commencé à raconter que le pire était toujours pour les anniversaires de Tibus, et que si leur mère refaisait le même genre de délire que l’an passé, il allait mourir de rire avant la fin de la soirée. Tibus voulait qu’il ferme sa bouche. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas qu’on raconte tout son anniversaire, mais s’il pouvait éviter de se prendre la honte en permanence, ça pourrait l’arranger quand même. Télia demanda s’ils pouvaient encore s’enfuir en courant, car leurs paroles lui faisaient peur. Elle ne fit aucun commentaire sur le reste, mais Charlotte était bien là pour mettre les pieds dans le plat en demandant ce que leur mère avait fait l’année dernière. Petit regard désapprobateur pour son amie.

– Elle avait fait un spectacle de marionnettes retraçant la vie de Tibus de sa naissance à maintenant. C’était à se pisser dessus vraiment.
– Je t’avais dit de la fermer abruti.


En réalité, c’était un souvenir plutôt drôle quand on y repensait, mais pas assez drôle pour le partager avec tout le monde. Mon dieu, si ses potes de Poudlard étaient au courant de tout ça, il ne tiendrait sans doute pas sa réputation bien longtemps. En espérant que tout ce qui se dirait pendant ce week-end ne sortirait pas d’ici. Il n’y avait pas de problèmes avec Charlotte, il savait qu’elle ne dirait rien, ou alors le taquinerait surement que lui. Mais s’il mettait Tel dans une rage folle un jour et qu’elle décidait de se venger en racontant des évènements honteux de sa vie …

Pour que Charlotte comprenne mieux l’intérêt des petits poèmes, Tibus lui donna l’exemple qu’il avait fait pour l’anniversaire d’Elliot. Très classe, et tout en délicatesse comme elle le disait si bien. Le Poufsouffle continua d’expliquer la soirée, et expliqua donc que pour les jeux ça pouvait être très différents : soit des jeux de société, soit des jeux en extérieur, comme une chasse au trésor par exemple. Il ne le savait jamais réellement à l’avance, sa mère aimait bien garder le suspense et la surprise jusqu’à la fin. Télia leur demanda s’ils allaient se moquer d’elle si elle leur disait qu’elle n’avait jamais joué à des jeux de société auparavant. Charlotte lui répondit immédiatement que non, ça serait l’occasion pour elle, et puis ce n’était pas pire que d’avoir une sœur mauvaise joueuse qui renversait le plateau quand elle perdait. Tib se marra en entendant cette anecdote.

– Ian est comme ça aussi.
– Mais c’est même pas vrai d’ailleurs.
– Comment ça se fait que t’ais jamais joué à des jeux de société ?


Oui pour Tibus c’était quand même un peu étrange. Pour lui tous les gamins avaient déjà joué à ça. Lui y avait tellement joué qu’il connaissait presque tous les jeux par cœur. Et même s’il disait que c’était relou, ils s’amusaient bien quand même quand ils faisaient une partie tous ensembles.

Mais finalement Charlotte avait proposé une partie de billard. Les filles contre les garçons. Ce n’était pas forcément très équitable puisqu’ils avaient cette table depuis des années, ils avaient donc forcément très souvent l’occasion de s’entrainer, ce qui n’était peut-être pas le cas de leurs adversaires. Mais bon Tibus aimait bien gagner, alors il n’allait surement pas se plaindre de son coéquipier, bien au contraire. Et Télia continuait son comportement chiant avec le gosse, ce qui avait comme effet de mettre Tibus sur les nerfs. D’ailleurs elle lui envoya encore une pique pour lui dire que le gamin était charmant contrairement à lui, avant de lui tirer la langue. Charlotte pensait que Tib ne devait pas les sous-estimer, avant de soutenir Télia dans sa pique, au moins elles avaient des supporters, ça les aiderait apparemment à leur mettre une bonne raclée selon Charlotte.

– C’est pas comme s’il était un bon supporter, il a toujours été nul à ce jeu t’façon.

Répliqua Tib. Bon ok en même temps, il n’avait que dix ans donc ce n’était pas très étonnant. Charlotte commença donc à jouer en frappant dans la boule blanche pour casser le jeu. Et c’était parti. Tibus observa attentivement le jeu. Bon elle l’avait bien éparpillé, ce n’était donc pas trop mal pour un début, Tib et Elliot n’auraient plus qu’à placer les boules, pour être sûr de remporter la partie.

– Je vois que ça manie bien les boules Charlotte.

Balança le jeune homme. Evidemment il ne pouvait pas s’empêcher de faire des petits jeux de mots pervers, c’était sa marque de fabrique.

– Tel a de l’expérience, elle devrait pouvoir t’aider.

Rajouta-t-il. Après tout, elle lui avait quand même lancé déjà pas mal de piques, donc il avait bien le droit lui aussi. Et le jeu continua donc. Chacun son tour, les adolescents tapaient les boules, et essayaient du mieux qu’ils pouvaient de les mettre dans les trous. C’était un jeu de précision mais aussi de tactique par la même occasion. Il fallait être attentif, et ne pas se laisser avoir par la pression. Tibus adorait ce jeu. Et généralement, les deux frères passaient le plus clair de leur temps dans cette salle quand ils étaient à la maison. C’était le meilleur moyen de se détendre pour eux. Et même s’ils perdaient, ils le prenaient avec le sourire. Les filles avaient un léger avantage sur eux pour le moment, puisqu’il ne leur restait plus que deux boules à rentrer, alors qu’il leur en restait quatre pour le moment. Les garçons rigolaient, sans vraiment être inquiet pour le moment. L’important était de s’amuser. Et la vérité était qu’ils n’étaient pas si concentrés que ça sur la partie, trop occupé à chahuter, ou à s’embêter l’un et l’autre.

– Attendez, maintenant qu’on arrive bientôt à la fin de la partie, faut décider d’un truc. C’est quoi le prix pour le gagnant ? Si vous gagnez, vous nous demandez quoi ?
– Une pipe pour nous.
– HAHAHA pas con.


Bon les mecs étaient bien dans leur délire, mais en tout cas ils attendaient de savoir ce que les filles voulaient réellement si elles gagnaient, avant de réfléchir eux-mêmes à un vrai prix. Avec un truc à la clé, ça allait forcément les motiver davantage à emporter la victoire.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 383 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 36 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Mer 1 Mar - 0:07
Welcome to my house
Charlotte & Tibus

Le weekend dans la famille de Tibus commençait très mal pour Télia elle n'arrivait pas à supporter le garçon qu'elle avait en face d'elle, depuis le repas avec sa mère Télia avait tenté de mettre le plus de distance possible entre elle et son ex petit ami pour ne plus avoir à supporter ses mensonges, son arrogance à toujours se penser au dessus d'elle simplement parce qu'il se fichait bien de tout ce qu'il pouvait dire ou faire au contraire de la jeune femme qui se prenait la tête pour tout ce qui pouvait être fait, dit ou entendu. C'était son caractère après tout et elle ne pourrait pas se changer et surtout elle ne le voulait pas, pas pour une personne incapable de faire le moindre effort envers elle, tenter de la comprendre ou d'être sympa après l'avoir foutu dans une merde considérable n'était pas du goût de Tibus qui se permettait encore d'être désagréable. Oui la brune était arrivée en colère c'était un peu normale quand on l'obligeait à mentir à deux adultes pour le bonheur de leur petit rejeton chéri qui se plaignait encore de devoir supporter cette situation pendant deux jours, non elle ne pouvait pas être calme et souriante quand elle devait jouer un rôle qui était loin d'être ce qu'elle vivait à l'heure actuel. Si sa relation avec Tibus avait été au beau fixe peut-être qu'elle aurait pu jouer le jeu en étant agréable et correcte mais ce n'était pas le cas le garçon depuis leur séparation s'amusait à lui pourrir la vie manque de pot pour lui cela avait fini par revenir à ses oreilles et cela avait créer une forte tensions entre eux deux la jeune aigle supportant mal que l'on lui manque de respect de la sorte. Sans doute aurait-elle aussi du faire des efforts mais elle n'avait déjà pas réellement envie de venir alors bon sa présence était déjà un gros effort en soit même si cela n'était pas comprit de tout les autres visiblement.


Elle n'avait pas réellement put garder sa langue dans sa bouche il ne fallait pas trop lui en demander et elle n'avait jamais été connue pour son sang-froid non plus alors si le blondinet voulait déclencher une guerre c'était ce qu'il allait avoir simplement. L'aigle se fichait bien de savoir si elle était devant d'autre personne ou non ici a part Ian tous étaient scolarisé dans la même école ils savaient donc la vérité et sur les agissement de Tibus et sur sa relation avec l'aigle qui n'avait rien de paradisiaque et de facile. Elle ne voulait donc pas se forcer à faire le show devant eux cela ne servait a rien . " Tu fait ce que tu veux ? Très bien alors je vais faire ce que moi je veux et me tirer de cette maison, passer devant ta mère et lui dire que tu n'est qu'un pervers avec qui je ne suis plus depuis un an et demi et comme ça tu pourra faire ta vie sans entendre parler de moi et moi j'en ferais de même des vrais vacance" Et elle alla se mettre dans un coin de la pièce ne voulant pas voir plus le blondinet il pouvait parler autant qu'il  voulait avec ses frères ou Charlotte mais qu'il ne l'approche pas où elle partirait d'ici très rapidement et son plan serait alors entièrement à l'eau, et là sa mère risquait de tomber de haut, de trop haut surement pour qu'elle pardonne rapidement au garçon d'avoir ainsi mentit pendant plusieurs années pour couvrir un comportement tout sauf respectable. Son frère l'avait même remis à sa place mais ce n'était pas suffisant pour Télia qui essayait de retrouver son calme dans son coin de la pièce elle ne devait pas se retrouver au milieu de monde quand elle était en colère ce n'était jamais une bonne chose parce qu'elle ne contrôlait pas son caractère de feu et pouvait laisser sa colère exploser sur n'importe qui ce n'était pas dans ses projet aujourd'hui.


Bien sur son oreille traînait toujours sur la conversation autours d'elle écoutant Charlotte appuyé ses propos et même questionner le garçon sur ce qui aurait changer si il avait dit la vérité à sa maman plutôt que de lui mentir mais il n'était pas capable de le dire parce qu'il avait choisit ce qui lui semblait le plus simple pour ne pas avoir à assumer le fait qu'il n'était pas aussi irréprochable que voulait bien le croire madame Tagel, sauf qu'en mentant il avait entraîné d'autre personne comme Télia qui elle n'avait rien demander, d'accord son père n'était pas du genre chiant et envahissant pas comme la mère des garçons d'après les paroles d'Eliot mais ce n'était pas une raison pour la mettre dans ce genre d'histoire elle était certes sortie avec Tibus mais quelques mois seulement pas une belle et longues histoire d'amour de deux ans, pas une histoire qui méritait une rencontre avec les parents et des cadeaux de famille comme l'avait fait la coiffeuse à leur repas, pas une histoire qui méritait qu'on pense à l'avenir non ils n'était rien de tout cela tout allait mal entre eux c'était une véritable guerre entre eux et il la ramenait chez lui. Toute la situation était folle et le pire restait à venir pour le moment ils étaient entre jeunes dans la confidences c'était déjà pénible mais ils n'avaient pas encore à jouer leur parfait petit rôle plus tard dans la soirée cela risquait d'être encore plus lourd à porter pour l'aigle qui détestait le mensonges si cela n'avait pas été pour Tibus jamais elle n'aurait été là, un jour peut-être ce stupide garçon se rendrait compte qu'elle l'avait bien trop aimée et qu'il avait tout gâché. Avant de s'énerver un peu de trop Télia avait demander si Ian était perverti par son aîné parce qu'elle voulait savoir ce qu'elle pouvait dire ou ne pas dire devant l'enfant après tout il n'avait que dix ans et son but n'était pas de le choquer sachant qu'elle pouvait être vulgaire quand elle était sur les nerfs.


Et cela n'allait pas aller en s’arrangeant vu la manière dont le blond lui parlait pour lui répondre dans deux secondes elle lui sautait dessus pour le frapper alors qu'elle était contre la violence elle souffla un bon coup pour tenter de répondre le plus calmement possible elle ne voulait pas se mettre à hurler ici cela allait interpeller les parents Tagel qui se trouvaient quand même dans la maison, et si il débarquait ici en pleine crise Tibélia il allait vite comprendre que ses deux là n'était pas un couple mais deux adolescents qui ne se comprenaient pas et qui n'arrivaient pas à communiquer. " La plus grosse erreur de ma vie oui je commence à bien regretter d'avoir cru que tu pouvais être un mec bien, laisse moi partir d'ici maintenant qu'on soit tranquille" Non il lui serait impossible de passer un weekend complet ici ce n'était pas pour elle même si Charlotte tentait d'apaiser les choses en posant des questions sur le déroulement de la journée et de la soirée pour en savoir un peu plus sur les habitudes de la famille, Télia n'était plus là, elle voulait être ailleurs s'enfuir si il le fallait même si une fois dehors elle ne pourrait pas retrouver son chemin pour rentrer chez elle, l'ambiance était trop lourde entre elle et son ex et c'était de trop pour une fille comme elle qui n'était pas si forte que cela au final. En plus elle se sentait terriblement cruche ici planté au milieu de gens qui avaient une véritable vie de famille, qui jouaient ensemble et partageait des choses, elle partageait une maison, un nom et un part d'ADN avec son père rien de plus et sa mère ne devenait qu'un souvenir de plus en plus flou dans son esprit, elle n'était qu'une enfant à l'époque et ses souvenirs d'une belle et heureuse famille n'était plus que des flash lors de rêve. Elle savait que Charlotte ne voyait plus sa sœur mais elles avaient vécus des choses ensemble comme les trois garçons Tagel et elle était une nouvelle fois totalement en dehors de cela, n'ayant jamais rien vécu de tel.


C'était un peu une honte pour elle d'avoué ne jamais y avoir joué normalement elle aurait dû connaitre ce genre de chose connue de tous mais non, une fois arrivé à Poudlard elle n'avait pas chercher à jouer à de tel jeux passant son temps à lire comme elle le faisait chez elle, au final elle avait été une enfant solitaire un très long moment. " J'étais seule..." Elle ne pouvait rien dire de plus c'était l'entière vérité, l'enfant Dubois ne sortait pas beaucoup de sa maison et était un peu trop terre à terre pour se faire des amis dans son quartier ou à son école déjà à l'époque elle réfléchissait beaucoup trop et voulait apprendre plutôt que de s'amuser et cela était maintenant une chose qu'elle regrettait parce qu'elle n'était pas comme tout les autres et que son envie de banalité revenait une nouvelle fois à la charge quand elle en avait parler avec Charlotte cela avait aidé à un peu apaiser les choses dans son esprit mais chaque situation ou elle se sentait particulière réveillait le tout dans sa petite tête bien trop pensante. L'aiglonne avait acceptée de jouer au billard avec Charlotte et les garçons le plus jeune avait été exclu directement par ses deux aînés et elle lui avait alors dit de venir vers elle pour l'encourager à bien jouer elle ne voulait pas mettre le plus petit de côté et cela entraîna une pique de la part du plus gros blaireau de tout les temps ce à quoi la bleu et bronze répondit par un regard noir, ne pas ouvrir la bouche pour ne pas craquer c'était son plan pour le moment et se concentrer sur le jeu qui débutait plutôt bien pour les demoiselles, la jeune fille n'était pas une pro de se genre de chose mais sa capacité de réflexion l'aidait à choisir les coups réalisable sans trop de risque. Mais il fallait bien entendu que le garçon fasse des remarques déplacer et énerve la jeune fille un peu plus. " Personne ne pourra te dépasser à ce niveau là ne t'inquiète pas"c'était ainsi qu'ils approchèrent de la fin de la partie le duo féminin ayant un peu d'avance sur le duo masculin qui avaient décidé de couper la partie pour pouvoir choisir un prix pour les gagnant.


La Serdaigle aurait pu être heureuse de gagner quelques choses mais la seule chose qu'elle voulait était d'être loin d'ici et elle ne pouvait pas l'être le blond ne la laisserait pas partir, et vu la connerie dont il faisait preuve avec son cadet ce n'était pas encore gagner pour avoir une demande intelligente de leur part. "Partir d'ici c'est trop demander je suppose non ?" Et elle jeta un coup d’œil à Charlotte l'air de dire ne perdons pas sinon nous allons encore plus souffrir que prévu, la rousse pourrait peut-être trouver un truc gênant à demander à Tib après tout elle était pote avec lui. " Charlotte trouve un truc bien gênant à lui demander s'il te plaît" Elle devait pouvoir compter sur la seul présence féminine qu'elle avait pour passer cette terrible épreuve et si elle était du côté du Poufsouffle cela serait encore plus dur à vivre.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 561 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1154 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Jeu 20 Avr - 21:40

L'anniv de Tib
Tib, Télia et Cha
Charlotte avait bien l'intention de passer un bon week-end. La vie était trop compliquée déjà avec toutes ses histoires de menaces qui planaient sur eux, les mangemorts prêts à les tuer dès qu'ils en auraient l'occasion, les examens qui arriveraient bientôt et qui pour Tib et Charlotte signifieraient la fin de leur scolarité à Poudlard. Inutile donc de ce dire que ce week-end se passerait mal. Et puis comment pourrait-il mal se passer ? Elle serait avec son meilleur pote et avec sa nouvelle amie Télia. Bon saut si les deux s'amusaient à se lancer des piques mutuelles, que les frères du poufsouffle décident de s'en mêler et que leur mère par le mensonge que lui avait dit Tibus, se mettait à s'imaginer des trucs. Comment ne pas passer un bon week-end. Charlotte était tout sourire, mais d'un autre côté cela lui faisait étrange de se retrouver dans la même pièce que Tib et Télia, tout comme de rencontrer la famille de son pote, qui a part Elliot, elle n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer. Et pourtant même sur le quai de la voie 9 3/4, Charlotte n'avait pas pu leur parler ou même se présenter. En y pensant plus sincèrement celle qui devrait être la plus gênée, celle qui était dans une situation peu agréable, c'était Télia. Ni Charlotte qui était invitée comme une pote, ni Tibus qui même s'il n'était pas dans une relation d'honnête avec sa mère savait à quoi s'attendre. Celle-ci devait jouer un jeu devant les parents du poufsouffle, faire la petit-ami parfaite alors que c'était beaucoup compliqué que ça. Elle devait agir d'une manière qui ne lui convenait pas tout ça parce que Tib avait mentit à sa mère. Peut-être que le père se doutait de quelque chose ? On dit souvent que les relations père-fils sont plus fortes que mère-fils, mais ne connaissant que très peu les Tagel, Charlotte ignorait si c'était le cas. Caleb aurait sans doute pu l'aiguiller sur la famille qu'il avait déjà dû rencontrer, mais pas sûr que si la rousse lui avait parlé de ça pour aider le couple complexe que formait Tib et Télia, le serpentard l'aide. Mais la poufsouffle n'ayant rien demandé, par oubli, elle ne pouvait pas savoir si cela aurait été le cas. Télia parla brièvement dans la voiture, la rousse discutant plus comme pour essayer de mettre tout le monde à l'aise. Charlotte pouvait-elle comprendre ce que ressentait la serdaigle ? Pas vraiment, car elle n'avait jamais été dans ce genre de situation, mais suite à la discussion qu'elles avaient dans les toilettes du sixième étage, la rousse ne pouvait que la soutenir, tout en n'étant pas complètement contre son pote. Elle allait surement passer la soirée à jongler entre les deux, jusqu'à les enfermer dans une pièce par agacement. Bonne idée. Bon peut-être que les frères de Tib pourraient l'aider. Remarque même si l'idée de les enfermer était totalement saugrenue, ce n'était pas mauvais, au moins ils pourraient parler ou se gueuler dessus ou se sauter dessus. Au choix. Garder la bonne humeur, le sourire, Charlotte pourrait sans doute le faire. Alors que la mère Tagel leur demandait de descendre dans la salle de jeu, n'ayant pas besoin d'aide apparemment, les choses plus compliquées commencèrent. Etre devant les parents et être entre jeunes c'était très différent. Déjà comme l'annonçant l'un des garçons, inutile de jouer un jeu devant eux, ce n'était pas nécessaire. Ainsi Tib et Télia pourraient parler librement, se lancer des piques etc. Le petit Ian était adorable et il était vrai que malgré ce que lui racontait son grand frère, notamment concernant les pouvoirs de Charlotte, il n'était pas encore pervertis. Mais Elliot non plus d'un certain côté, ce dernier étant simplement plus détaché par rapport à ça que Tib, enfin de ce que voyait la poufsouffle.

Charlotte demanda alors plus d'explication sur ce qui s'était passé à Pré-au-lard, ayant entendu parler de mariage ce qui l'étonnait déjà. Leur mère était donc de ce genre-là, à en parler directement sans prendre en compte ce que les concernés souhaitaient. Si cela se trouvait Télia n'avait pas envie de se marier, même si c'était sans doute le cas, mais Tib pour le moment ne le souhaitait pas. La serdaigle balança que même si le poufsouffle trouvait ce repas horrible, c'était tout de même de sa faute. Elle marquait un point pour le coup. S'il n'avait pas menti à sa mère tout ceci ne serait pas arrivé. Télia ne serait pas dans ce genre de situation, il n'y aurait pas eu de problème et peut-être que Tibus aurait invité la serdaigle par amitié que pour lui faire jouer un rôle. Le poufsouffle semblait un peu sur les nerfs, sans doute peu content des réflexions de Télia, mais aussi par l'angoisse de devoir lui aussi jouer avec sa mère. Il balança qu'il faisait ce qu'il voulait, qu'il avait le droit de mentir à sa mère s'il le souhaitait. Elliot intervint rapidement pour dire que ce n'était pas la peine de s'énerver. Mais la serdaigle n'en resta pas là et lui expliqua qu'elle pouvait aussi très bien partir après avoir raconté le mensonge à la mère de Tib, pour finalement disparaitre de la vie du blond. Cela faisait à peine quelques heures qu'ils étaient là, Charlotte sentait que ce n'était pas fini, Elliot serait sans doute un allié. La poufsouffle soupira alors que Télia se mettait dans un coin pour ne pas entendre les conneries de Tibus. Elle avait totalement raison, le poufsouffle n'aurait pas dû mentir, mais la vie de Tibus lui appartenait s'il voulait faire l'acteur, il pouvait, mais éviter t'entraîner quelqu'un contre son grès n'était pas une bonne chose. Cela lui rappela alors les paroles de Serena, qui lui avait dit que Tib avait tendance à ne pas prendre en compte les autres, qu'il pouvait leur faire du mal s'en se rendre compte. D'un côté cela appuyait son propos, mais derrière cette colère, Charlotte était certaine que son pote ne souhaitait pas que tout cela se passe ainsi. « Même si tu fais ce que tu veux, Tib, en mentant ainsi à ta mère ce n'est pas que toi que tu as embarqué, mais également Télia, à qui tu n'as rien demandé avant, qui pour te faire plaisir a jouer le jeu. » balança-t-elle à son tour. Si tout le monde venait à dire ce qu'il pensait autant qu'elle le fasse. Prise de défense de Télia première, aller la prochaine fois on prend la défense de Tib. Mais Charlotte sentait qu'elle n'allait pas passer ces un jour et demi ainsi sans péter un câble. Le poufsouffle n'apprécierait pas que sa pote lui reproche ce genre de choses, mais elle savait aussi qu'en étant pas de son côté cette fois-ci cela le ferait peut-être réfélchir et qui sait s'excuser auprès de Télia. L'espoir fait vivre. Finalement, elle lui demanda ce que cela lui aurait fait d'avouer la vérité à sa mère. Même si c'était déjà un grand pas que Tib ait parlé de Télia à sa mère quand ils sortaient ensemble, ce qui prouvait qu'elle comptait pour lui, il avait continué à mentir, peut-être dans un dernier espoir de la faire revenir. On pouvait toujours le croire. Elle eue deux explications. La première celle de Tib qui annonça que depuis ce mensonge, elle lui fichait largement la paix. Et la deuxième d'Elliot qui lui affirma qu'autrefois, leur mère était toujours sur le dos de Tib. Mentir pour avoir la paix. Cela semblait logique. Mais même si madame Tagel avait l'air d'une femme haute en couleur, Charlotte ne pouvait pas concevoir qu'on mente à ses parents.  «  Si ça se trouve elle t'aurait lâché quand même si tu lui avais dit. En fait, les mecs parler avec vos parents c'est pas si mal, surtout pour qu'ils vous comprennent.  » leur-dit-elle avec un sourire. Le dialogue était la meilleure solution. Si Tib avait dit à sa mère que cela l'agaçait qu'elle soit toujours sur son dos, elle aurait été blessé, mais aurait arrêté. Les parents aimaient leurs enfants quoiqu'ils fassent, même les Deauclaire aimaient toujours Lucy, mais les adultes ne pouvaient pas toujours tout savoir surtout quand cela concernait les sentiments.

Discussion compliquée, mais Télia demanda alors si Ian était tout aussi pervertis que son grand-frère. A le voir il semblait plutôt naïf et Tibus n'aurait aucun mal à le faire rejoindre ses rangs. Notamment en lui demandant de cacher les capotes, qu'il avait pris pour des ballons. N'importe quel gamin de son âge aurait dit la même chose, au moins le poufsouffle ne lui avait pas raconté en détail sa vie sexuelle, il y avait quelque chose à faire avec lui. Télia balança alors que ce ne serait pas utile d'avoir des capotes ce soir, car elle ne comptait pas coucher avec lui, ce qui fit sourire Charlotte. Elle savait qu'à partir du moment où ils se calmeraient tous les deux, sans doute que cela se terminerait dans un lit. Mais bon, pour le moment rien n'était gagné, puisque Tib lui annonça que même s'il était con, il n'avait pas changé depuis l'époque où ils sortaient ensemble, donc il était déjà con quand elle avait couché avec lui. Une erreur d'après Télia d'avoir cru que Tib pouvait être quelqu'un de bien. Il l'était mais c'était vrai que des fois il pouvait vraiment ce la jouer con. La serdaigle n'avait qu'une envie c'était de partir, mais Charlotte essaya de détendre l'atmosphère en posant des questions sans grande importance comme de savoir comment se déroulerait la soirée. Sans doute avait-ce était une bonne idée d'inviter la rousse pour qu'elle puisse passer du coq à l'âne, mais elle non plus ne tiendrait pas même avec la plus grande volonté du monde dans ce genre de situation. Leur mère avait tout planifié peut-être dans un ordre très militaire ou alors elle ne changeait jamais rien d'une année à l'autre. Ils parlèrent de l'année dernière d'ailleurs et alors que Télia souhaitait s'enfuir de peur, Charlotte posa la question qu'il ne fallait pas. Elle voulait savoir ce qui c'était passé. Tib lui lança un regard mécontent, mais honnêtement elle s'en fichait un peu puisqu'Elliot lui répondit. Un spectacle de marionnette sur la vie de Tib. Charlotte ouvrit de grand yeux ronds, avant de pouffer de rire. «  Oh mon dieu dites moi que vous avez filmer ça ? J'aimerais tellement voir la vie de Tibus version marionnette. Et puis pourquoi ça te gêne tant que ça Tib ? » demanda-t-elle. Son pote continua à lui expliquer ce qu'il se passerait pendant la soirée notamment avec les petits poèmes pour dévoiler le cadeau de chacun, comme il lui donna un exemple. Bien que stresser par l'idée de devoir faire ça, ils continuèrent sur le déroulement de la soirée. Parlant des jeux de société, auquel Télia n'avait jamais joué, Charlotte tenta de la réconforter en lui disant que jouer avec sa soeur n'était pas une partie de plaisir. Ce à quoi Tib rigola. Elliot lui affirma que Ian était pareil alors que celui-ci tenta de s'en défendre. «  Ian renverse les plateaux aussi ? S'il le fait je le transforme en schtroumpf. » dit-elle avec un petit sourire. Mais Tib demanda alors à la serdaigle comment cela se faisait qu'elle n'y avait jamais joué. La réponse semblait logique. Pas de frère ou soeur et jouer à deux n'était pas génial, Charlotte connaissait l'histoire de Télia, Tib aussi normalement. « T'en fais pas Télia, si on y joue ce sera l'occasion et on s'amusera bien. » dit-elle pour essayer de remonter le morale à son amie.

Charlotte proposa une partie de billard pour mettre tout le monde d'accord et passer un bon moment. La poufsouffle avait proposer les filles contre les garçons comme équipe ce qui semblait convenir à tout le monde, même à Ian qui serait leur supporter pour l'équipe des filles. Il ne fallait pas les sous-estimé même si les garçons y avaient joué sans doute plus souvent que Charlotte ou Télia, la rousse savait jouer. Elle avait un supporter qui était charmant d'après la serdaigle. Tib devait être jaloux de ce genre d'attention, mais pour lui répondre, Charlotte lui dit qu'au moins elles en avaient un. Et elle ne put s'empêcher lorsque Tib lui balança que Ian était nul pour ça. Une petite pointe de jalousie Tib ? Charlotte cassa le jeu afin d'éparpiller les boules. Elle  y avait déjà joué, connaissant sa force et ses faiblesses. Peut-être pour la déconcentré du jeu pendant qu'Elliot se mettait en place, son pote lui balança une allusion perverse. La rousse ne put s'empêcher d'être un peu gêné, tout de même et il le savait pertinemment. Ses cheveux commencèrent à change de teinte, mais Charlotte pensa à autre chose, avant qu'ils ne prennent une couleur différente. Il balança une nouvelle pique à Télia en lui disant que cette dernière pourrait aider la poufsouffle dans ce domaine. O.K. Mais la serdaigle lui répliqua tandis que le jeu continuait lentement. Approchant de la fin de partie, Tib voulut rajouter un défi pour les perdants. Les filles avaient l'avantage, Télia ne s'était pas trop mal débrouillé puisque les garçons devaient encore faire rentrer quatres boules et les filles deux. Et Elliot pervertis par son frère proposa un pipe pour chacun. Pas sûr qu'ils parlent de pipes à fumer. Charlotte préféra mettre les choses au clair. «  Vous oubliez tout ce qui concerne l'attouchement sexuel envers Télia ou moi. Trouvez autre chose. » Télia proposa de partir d'ici si elles gagnaient, mais ce n'était pas certains que cette requête soit accepté. La rousse avait une idée en tête et lorsque la serdaigle lui demanda son avis, elle ne tarda pas à donner son défi : «  Si vous perdez, vous vous mettez tout nu dans votre jardin à danser sur  "Daddy Cool" de Boney M.  » On pouvait faire pire, mais honnêtement ce serait très drôle.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Ven 21 Avr - 16:47


“Welcome to my house.”



Charlotte, Télia & Tib'




Bon le week-end en compagnie de sa famille, de Télia et de Charlotte ne s’annonçait pas réellement au beau fixe. Tibus s’y attendait après tout, ce n’était pas comme si ses relations avec son ex étaient bonnes en ce moment. Toujours compliqué et toujours sur les nerfs. Très clairement Télia n’avait pas envie d’être là, elle avait quand même fait l’effort, mais montrait bien sa mauvaise humeur au garçon. Tibus était lui aussi sur les nerfs. Déjà parce que c’était son anniversaire, et qu’il savait que sa mère allait vouloir tout contrôler et leur imposer des activités, mais parce que ses mensonges étaient aussi en train de le rattraper petit à petit. Parce qu’il n’était pas trop difficile de mentir quand on était seul impliqué. Mais aujourd’hui, il y avait ses frères, son ex, et son amie à gérer, et ça allait devenir de plus en plus compliqué. Chacun pouvait faire une gaffe à tout moment, et la rattraper ne serait pas forcément chose aisé. Tibus sur les nerfs à cause de cela, ajouté à une Télia qui montre les crocs, l’ambiance ne pouvait que devenir électrique. Il essayait tant bien que mal de se calmer et de rester zen. Mais ce n’était pas facile, heureusement pour lui, il pouvait compter sur le soutien de son frère Elliot. Les deux jeunes avaient une relation fraternelle quelque peu originale. Elliot prenait plaisir à faire chanter son ainée lorsqu’il voulait obtenir quelque chose de lui. Mais il était tout de même très proche de son frère, et quand celui-ci avait besoin d’aide, il était là pour lui. Ce qui était marrant, c’était qu’il était l’une des seules personnes à pouvoir le calmer, et à le ramener à la raison lorsqu’il partait un peu trop loin. Il en connaissait un rayon sur Tibus. Peut-être était-ce parce qu’ils partageaient le même sens, mais Elliot comprenait son frère mieux que personne. Il en savait des choses. Et si quelqu’un cherchait à avoir des informations personnelles sur Tibus, la meilleure personne à aller voir dans ce cas-là était Elliot.

Enfin, les adolescents étaient donc dans la salle de jeu dans la demeure familiale. Loin des parents, ils pouvaient agir et parler comme bon leur semble, et ce n’était pas un luxe, avant de devoir retourner dans l’enfer en haut. Ils avaient abordé l’épisode du déjeuner en compagnie de la mère de Tibus et de Télia, et le moins que l’on puisse dire, était que ce repas avait été haut en couleur. Son ex avait passé un horrible moment, au même titre que Tib qui avait essayé d’éviter quelques hontes, et l’envahissement de sa mère dans son espace personnel et privé. Elle avait même réussi à glisser quelques histoires trop privées pour le jeune homme qui avait légèrement perdu son calme. Et c’était cela qui avait sans doute fait perdre patience Télia aussi, ne supportant plus que son ex soit aussi cachotier avec elle. Pour lui, c’était dur de s’ouvrir, il avait du mal à parler de ce qui importait vraiment, préférant rester sur un registre drôle et plus léger. Maintenant les filles lui demandaient si ça n’aurait pas été plus simple de dire la vérité à sa mère sur la nature de sa relation avec Télia. Oui peut-être, mais sur le moment, Tibus n’avait pas pensé comme cela. Et il avoua à tout le monde qu’elle lui fichait quand même beaucoup plus la paix qu’avant, ce qui était dur à imaginer quand même puisqu’elle était encore sacrément sur son dos. Elliot, son petit frère, appuya ses paroles. Mais Télia n’avait visiblement pas apprécié le fait qu’il dise qu’il puisse faire ce qu’il veut. Elle commença même à s’énerver contre lui. Oh putain, il n’allait jamais s’en sortir.

– Putain on va jamais s’en sortir.
– Attend je m’en occupe.


Déclara Tibus, un peu sur les nerfs. Télia s’était mis à l’écart dans le fond de la pièce. Tib ne pouvait pas aller la voir, il était trop agacé et savait qu’il n’allait faire qu’empirer la situation s’il lui répondait maintenant. Le Poufsouffle était quelqu’un de zen en temps normal, mais une fois qu’il était énervé, il était dur à calmer. Il avait besoin d’un peu de temps pour souffler. Elliot lui avait dit dans l’oreille qu’il allait s’en occuper. Il ne savait pas vraiment ce qu’il avait en tête, mais une chose était sûr, il était beaucoup plus réfléchi et calme que son grand frère, donc avec un peu de chance il allait peut-être réussir à remettre la situation sur les rails. Tib remarqua son frère se diriger vers Télia et lui parler à voix basse. Lui ne pouvait pas entendre ce qu’il disait. Mais au moins, Télia n’avait pas l’air d’avoir envie de le tuer.

(– Il est bête tu sais, mais je pense que s’il n’a pas dit à nos parents qu’il était plus avec toi, ce n’est pas que pour qu’elle continue de lui foutre la paix. Si tu as l’occasion d’aller dans sa chambre toute seule pendant le week-end, regarde dans le troisième tiroir de sa commode.)

Tibus n’avait donc rien entendu. Mais son frère ne resta pas longtemps en compagnie de Télia. Il lui avait semble-t-il simplement glissé quelques phrases puis était revenu en leur compagnie. Et maintenant c’était au tour de Charlotte de donner son avis sur la situation. La demoiselle lui annonça que même s’il faisait bien ce qu’il voulait, il avait quand même entrainé Télia dans ses mensonges, alors qu’elle n’avait rien demandé. Petit regard d’incompréhension envers Charlotte. Pourquoi est-ce qu’elle prenait la défense de Télia tout d’un coup, elle était sa pote et pas la sienne, elle devrait le défendre lui. Bon, ok si toutes les meufs se liguaient contre lui, le week-end allait être encore plus terrible.

– Bon t’façon c’est trop tard. J’vais pas aller la voir et lui dire « Hey salut mam’s, tu sais qu’en fait ça fait deux ans que je suis plus avec Télia, et que tout ce que je t’ai raconté, c’était que des mensonges en fait. Maintenant que je t’ai dit ça, tu peux me préparer un chocolat s’teup’ ».
– Elle risquerait de te balancer le chocolat à la gueule.


Ajouta Elliot en rigolant encore plus fort. Oui évidemment pour lui cette histoire était super drôle à entendre. Il comprenait, s’il n’avait pas été l’acteur principal, il aurait surement rigolé de la situation lui aussi. Et puis Charlotte avait quand même dit qu’elle l’aurait peut-être lâche, apparemment ce qu’il y avait de mieux avec les parents, c’était la communication. Tib rigola en entendant cela. Evidemment, elle ne connaissait pas encore sa mère, c’était normal de penser comme cela. Mais Tib était sûr de lui, elle ne l’aurait réellement pas lâché, surtout après tout ce qu’il lui avait dit sur cette relation. La conversation continua, et Ian fit une gaffe sur mes ballons cachés dans la chambre. Merde qu’il était bête le gosse. Ainsi on lui demanda si le gamin était déjà perverti. Un peu, pas totalement, il ne comprenait pas tout encore et heureusement. Encore un tacle de Télia pour lui annoncer qu’elle ne coucherait pas avec un mec aussi con que lui ce soir. Elle rajouta d’ailleurs qu’avoir couché avec lui auparavant était bien la plus belle erreur de sa vie. Ok, il s’en prenait vraiment plein la gueule pendant ce week-end, et ce n’était visiblement pas fini.

– La plus grosse erreur de ta vie ? Ok très bien.

Il essayait de ne pas le montrer évidemment, mais ça ne faisait pas réellement du bien de recevoir ce genre de réflexion dans la figure. Les mots forts de son ex l’avaient touché au fond, parce que c’était grave d’une certaine manière. Elle ne regrettait pas seulement d’avoir eu quelque chose aussi, mais elle considérait cela comme la plus grosse erreur qu’elle n’eut jamais faite. Difficile à encaisser pour le garçon. Pendant quelques secondes, quelqu’un aurait pu comprendre ce qu’il avait ressenti tout de suite après ses paroles. Elliot avait croisé son regard et avait compris. Mais Tibus se reprit très vite, il n’allait pas perdre la face maintenant, surtout que les questions continuaient, et les filles étaient curieuses de connaître le programme de cette fin de journée. Il retrouva donc son ton de plaisanterie et sa légèreté, comme si rien ne s’était passé, et rien ne s’était dit quelques secondes auparavant.

Ainsi, Elliot avoua aux filles que l’année dernière, sa mère avait fait un spectacle de marionnette sur la vie de Tibus. Quel souvenir honteux. Non mais franchement, sa mère avait quand même beaucoup d’imagination pour arriver avec ce genre d’idée. Charlotte semblait réellement emballé par cette idée, et demanda même s’ils avaient fait un film.

– Hors de question que vous regardiez ce film. Non en vrai c’est trop la te-hon ce truc.
– Dans le placard du salon, j’ai tellement ri.


Evidemment tout le monde ne pouvait que rire de cette vidéo, mais franchement Tibus n’avait pas vraiment envie que tout le monde la voit, c’était quand même une grande partie de son intimité qu’il préférait cacher. Ainsi Télia leur avoua par la suite qu’elle n’avait jamais joué à des jeux de sociétés. Etrange. Mais bon, elle était fille unique, ce qui expliquait donc, elle n’avait personne avec qui jouer quand elle était petite.

– Il renverse le plateau, se roule par terre, et cri comme si on était en train de lui lancer le sort Doloris, jusqu’à qu’on accepte de le laisser gagner.
– Tout en élégance et en retenue.
– Même pas vrai.

Finalement, pour détendre les esprits, Charlotte proposa de jouer au billard. Les garçons étaient plutôt partant. C’était un jeu sympa, et ils avaient bien l’habitude d’y jouer. A chaque fois qu’ils se retrouvaient à la maison, ils taquinaient les boules. Le jeu avançait bien, et alors que les filles avaient un peu d’avance, il était grand temps de faire des gages pour les perdants. Pour rigoler les garçons balancèrent une perversité, puis demandèrent aux filles ce qu’elles voulaient si elles gagnaient. Toujours de mauvaise humeur, Télia demanda si partir était trop demandé.

– Oui clairement.

Elle regarda ensuite Charlotte pour lui demander de choisir quelque chose de bien gênant à faire. Tibus redirigea son regard vers la jeune femme en attendant sa sentence. Bon elle mit très vite les choses au clair, il était interdit pour eux de demander des attouchements sexuels. Ok noté. Evidemment c’était pour rire mais bon après tout sur un malentendu, ça aurait peut-être pu marcher. Ainsi Charlotte donna son vrai défi. S’ils perdaient, ils devaient se mettre nu dans le jardin en dansant sur une chanson bien précise. Les deux garçons eurent un fou rire. Franchement c’était bien trouvé pour le coup. Après tout, Charlotte n’était pas ami avec lui pour rien. Bon maintenant ils devaient quand même trouver un vrai gage à faire pour les filles, quelque chose d’un peu moins sexuel, et de plus faisable. Tibus réfléchissait ardument.

– Ok. Si on gagne, on veut un strip. Pas d’attouchements, juste une belle vue.

Lança Tibus en rigolant, alors qu’Elliot lui tapait déjà dans la main. Maintenant il fallait quand même se concentrer pour gagner ce match, ils ne pouvaient pas passer à côté d’une aussi belle opportunité. Ainsi les jeunes continuèrent la partie. C’était assez serré. Après un bon quart d’heure, il ne restait qu’une boule à entrer pour les deux équipes. Les filles n’étaient pas si nulles que ça en fin de compte, c’était plutôt impressionnant. Bon les garçons s’amusaient et rigolaient beaucoup, mais étaient de moins en moins concentrés. Et bim bam boum. Perdu. Les filles avaient finalement rentré la dernière boule, et gagnaient donc la partie. Oups. Ils n’étaient pas passés loin d’un strip-tease et pourtant ils allaient devoir maintenant se mettre à nue dehors, et faire une jolie petite danse. Les deux frères se regardèrent en rigolant. Les règles étaient les règles. Ainsi, les deux garçons enlevèrent leurs vêtements pour se diriger vers le jardin. Petite musique et c’était parti pour la danse. Franchement ils étaient ridicules mais ai moins ça les faisaient rire.

– Alors qu’est-ce que ça donne ?

Demanda le jeune homme aux filles tout en gueulant. Un peu trop fort d’ailleurs, puisqu’à la fenêtre du premier étage, une tête apparue, celle de sa mère. Oups, elle n’allait surement pas apprécier ce petit moment d’exhibitionnisme.

– TIIIIIIIIIIIIIIIBUS ! Mets des vêtements et viens ici tout de suite. C’est fou, on ne peut pas te laisser dix minutes sans surveillance.

Les garçons se dirigèrent à nouveau dans la salle de jeu, et se rhabillèrent toujours pris d’un grand fou rire. Malheureusement le bon moment tranquille était désormais fini et il était grand temps de remonter pour retrouver ses parents. Et c’était parti. Ensemble les adolescents remontèrent les escaliers et se retrouvèrent donc dans le salon. Tibus commençait à stresser à cause de cela. Il avait un peu peur de ce qu’il allait se passer. Il y avait des petits fours sur la table basse. Ok donc ils allaient commencer par s’assoir sur les canapés et discutaient tranquillement. Intéressant.

– Prenez place sur les canapés les enfants, vous pouvez prendre quelques amuse-bouche si vous avez une petite faim. Tibus, tu as de la chance que ce soit ton anniversaire, sinon tu serais puni dans ta chambre. Quelle idée de se trimballer comme ça dehors. Les voisins auraient pu voir ton petit zizi. Et tu as pensé à Télia et Charlotte ?
– Il est pas petit d’abord … Oui maman pardon.


Mon dieu ça commençait bien, une petite remontrance de la part de sa maman. Bon rien de grave en soit. Tib attendait juste le moment où elle allait un peu trop l’ouvrir.

– Ma chère Télia, dites-moi, quel genre de petit ami est mon chérinou ?
– Mamaaaaan s’teuplait, tu peux pas attendre même cinq minutes avant de commencer avec tes questions reloues.


Evidemment il la connaissait, il s’y attendait, mais bon, c’était quand même franchement lourd.

– Et toi Charlotte, d’un point de vue extérieur, qu’est-ce que tu en dis ?
– Elliot tue moi.
– Attend je vais chercher le couteau.




par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 383 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 36 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Mar 25 Avr - 16:11
Welcome to my house
Charlotte & Tibus

Pourquoi avait-elle acceptée c'était la question qui revenait sans cesse dans l'esprit de la brunette qui ne comprenait pas bien pourquoi elle avait dit oui pour le repas et ne l'avait pas dès le début planter dans le village sorcier prêt de leur école pour le laisser se débrouiller tout seul avec son plan foireux. Monsieur n'en n'avait rien à faire de mentir, de pourrir la vie des autres temps que la sienne était belle et agréable ces intérêt avant ceux des autres et cela n'était pas prêt de changer au vu de son discours. Télia avouait ne pas avoir mit beaucoup de cœur à l'ouvrage ou avoir fait d'effort depuis son arrivée dans la maison mais en même temps elle ne voulait pas être là, elle ne voulait pas voir Tibus, elle aurait tellement aimée restée au château et trouver l'excuse parfaite pour laissé le blond et sa copine Charlotte trouver de quoi faire oublier son absence mais son côté gentille fille avait repris le dessus le temps d'aller jusqu'au train une fois là-bas elle c'était énervée à nouveau contre elle même pour avoir été aussi faible et la voilà donc là dans une salle de jeu complètement furax avec son ex et le frère de celui-ci entrain d'expliquer le pourquoi du comment il était normal de mentir à sa mère et en quoi cela rendait meilleur la vie de Tib. C'était sur que pour le Poufsouffle il était plus agréable de donner l'image d'un parfait garçon avec une petite amie stable que d'avouer coucher avec chaque jupette passant trop prêt de lui mais pour l'aigle cela n'était utile ou plaisant en rien du tout étant donné qu'elle devait passer du temps avec lui et en plus de cela mentir alors qu'elle avait horreur de ça. La tensions entre eux allaient surement compliqué le weekend surtout quand les parents des garçons serait avec eux, mais elle ne pouvait pas jouer le jeu parfaitement tout du long alors elle s'éloigna pour les laisser parler entre eux n'ayant rien à ajouter si il se sentait libre de mentir grand bien lui fasse mais qu'il ne l'implique plus si il ne voulait pas se prendre de remarque dans la face.


Elle voulait être seul un peu simplement pour pouvoir souffler et reprendre le contrôle mais elle sentie quelqu'un approcher et ce fut heureusement pour elle Elliot elle n'aurait pas bien prit le fait de voir Tibus venir la voir maintenant les deux avaient besoin de prendre un peu leur distance pour ne pas se sauter dessus et s'étriper vivant. Ils n'arrivaient pas à communiqué ce n'était pas nouveau alors pourquoi les avoir mit ensemble pour une journée et demi, encore et encore le fameux pourquoi mais aucune réponse correct, réelle parce qu'elle ne savait pas pourquoi et les mots d'Elliot qui se voulaient sans doute rassurant et réconfortant apportait simplement leur lot de question en plus que pouvait-elle trouver dans le tiroir, pourquoi si ce n'est pas que pour avoir la paix, tout plein de question pas réellement de réponse et une érudit à fleur de peau voilà le résultat des courses pour le moment, pas vraiment glorieux et bien pour un anniversaire. Elle écouta donc Elliot lui parler, parce qu'il n'était pas responsable de la situation elle ne pouvait pas s'en prendre à lui qui n'était là que pour faire passer un bon anniversaire à son frère, sans doute que si elle avait été invitée en temps qu'amie elle aurait été dans le même état d'esprit ou alors si elle avait été vraiment en couple avec lui plutôt que de devoir jouer un rôle parce que le garçon préférait coucher à tout va plutôt que de voir qu'elle était toujours là a attendre qu'il change ce qui n'allait pas dans leur histoire. Quand le cadet Tagel lui parla de fouiller dans les affaire de Tibus avant de repartir vers les autres elle se mit à réfléchir à toute vitesse il n'était pas très correct de fouiller dans les tiroir du garçon même si elle était en couleur contre lui, mais en même temps sa curiosité était titiller car elle voulait savoir ce qu'il pouvait y cacher, alors elle hésita entre savoir si elle allait poser la question au Poufsouffle ou suivre l'idée d'Elliot en allant fouiller à un moment donner.


Elle laissa le Tagel partir sans le suivre pour le moment elle avait besoin d'un peu de solitude encore, remettre toute ses idées en place et tenter de garder son calme pour la suite de la journée et pour demain aussi il lui faudrait continuer le travail jusqu'à repartir à Poudlard là-bas elle pourrait éviter le blaireau pendant dès jours histoire de pouvoir se venger de ce qu'il lui faisait vivre maintenant. L'aigle aurait très bien pu restée à l'écart aussi cela ne la dérangeait pas la solitude n'était pas un poids enfin pas réellement car quand elle rentrait à la maison c'était ce dont elle avait le droit, pas de père, plus de mère, n'ayant jamais eut de frère ou de sœur elle se retrouvait seule avec elle même et se débrouillait plutôt pas mal. Elle entendit tout de même Charlotte la défendre et cela la fit sourire, la jeune femme avait tout à fait raison il pouvait mentir mais pas entrainé les autres dans ses mensonges mais lui aussi avait raison dans sa réponse c'était désormais trop tard pour dire la vérité, mais après ce repas, cette soirée d'anniversaire il devrait trouver un truc, soit se remettre réellement avec elle, soit dire à ses parents qu'ils c'étaient simplement séparer cela arrivait à plein de jeune après tout. Quand elle prit sur elle pour revenir à la hauteur elle entendit le petit Ian parler d'avoir planqué des ballons sur le lit de Tib en prévision de la suite de la soirée, et elle avait vu rouge tout simplement parce qu'elle n'était pas qu'une catin qui allait coucher a nouveau avec lui alors qu'il la traitait toujours comme une moins que rien sans aucun droit de paroles, elle lui balança alors qu'elle ne coucherait pas avec un con et qu'avoir couché avec lui était la plus grosse erreur de sa vie, la colère la faisait parler, elle ne contrôlait plus réellement ce qui sortait de sa bouche et elle s'en voudrait surement une fois calmer mais elle avait juste eut besoin que cela sorte elle rajouta cependant. " Et pourtant à un moment donné tu y était la plus belle chose..." Parce que oui à un moment donné elle avait été heureuse avec lui et tout était partie de travers. Pour peu elle aurait presque pu en pleurer mais il y avait des gens autours d'eux et elle ne pleurait pas devant témoins.


Elle voulait rentrer chez elle, mais Charlotte reprit l'attention sur elle en posant des questions sur le déroulement de la soirée et les anecdotes concernant les précédentes soirées d'anniversaire fusèrent de tout les bouts, mettant dans l'embarras le blond, la brune elle garda le silence ne sachant pas quoi dire et ne se sentant pas à sa place dans cette endroit, avec ces gens, elle ne connaissait pas réellement Elliot et Charlotte, était en mauvais terme avec Tibus et n'avait jamais vu Ian avant ce n'était pas dans ses habitudes d'être entourée de gens pas bien connus et cela la mettait assez mal à l'aise. Cependant quand ils parlèrent de jouer à des jeux de société Télia reprit la parole pour dire qu'elle n'y avait jamais jouer, c'était assez étrange car souvent tout le monde y jouait en famille mais sa famille n'était pas comme les autres et elle n'avait jamais pu faire ce genre de chose avec eux et avait peur que l'on se moque d'elle. La rousse se montra rassurante et les deux frères blaguèrent sur le fait que le plus jeunes soit mauvais perdant, ils n'avaient pas relever réellement ses paroles et elle ne savait pas si cela était positif ou non. " Je vais juste avoir l'air d'une cruche devant leurs parents à ne pas savoir jouer, mais bon je pourrais toujours faire semblant de tout comprendre" Elle était une érudit cela pouvait fonctionner si elle se concentrait un peu sur la façon de faire des autres. Et finalement une partie de billard fut proposé, et les équipes furent vite faite les filles contre les garçons et il fallait trouver un gage pour rendre le tout plus intéressant sans doute. L'aigle ne savait pas réellement bien jouer n'ayant tenté de le faire qu'une fois dans sa vie mais elle ne voulait pas perdre et devoir vivre le gage donner par les garçons, elle proposa de pouvoir partir si elles gagnaient mais cela ne passa pas, zut elle aurait tenter, du coup elle laissa le choix à la rousse de trouver quelque chose de fun et de gênant à la fois, ce n'était pas les Serdaigle les mieux placer pour ce genre de chose, la jaune et noir donna des limites aux garçons aucun attouchement physique mais ils proposèrent quand même un striptease, ce que contra Charlotte avec une danse tout nu sur une musique imposé.


" Vais vraiment croire que tu en a après Charlotte" Après tout il l'avait déjà vu a poil et normalement on ne voulait pas montrer son ex nue à son frère du coup pour la brune le gage cherchait à ce que son accompagnatrice se déshabille. Mais l'équipe féminine n'eut pas à la faire étant donné que la victoire leur revint les garçons était sans doute pas assez concentré pour faire attention au jeu qui se déroulait sous leur yeux. Les deux garçons partirent donc pour effectuer la mission donner par la Poufsouffle ils dansèrent nus mais se firent remarquer par la mère de famille qui avait entendue Tibus crier, pour tout dire Télia n'avait pas fait attention à la danse elle regardait tout autours d'elle sans faire attention et sursauta suite aux deux cris. Et cela marqua la fin de la semi tranquillité tous étaient attendus au salon les hostilités commençaient bel et bien car à peine les enfants, ou plutôt adolescents installé la mère de famille attaque, elle reprit à l'ordre son fils et posa directement une question à Télia puis la même à Charlotte pour avoir son avis sur le couple de son ami, et voilà il était déjà temps de mentir même si Tib essayait de contenir sa mère elle n'allait pas se priver alors que les deux filles étaient plus ou moins coincée chez elle. " Le genre de petit ami surprenant, je ne sais jamais à quoi m'attendre avec lui" Pas loin de la vérité c'était un juste compromis et cela pouvait être une bonne chose étant donné que la routine tuait pas mal de couple. " Et drôle aussi toujours la blague qu'il faut" Oui l'humour il connaissait surtout pour se sortir de situation délicate. " Mais surtout je dirais qu'il est très très jaloux voir possessif" Après tout, c'était vraiment vrai tout ce qu'elle disait bien joué Tel. Il fallait espérer que Charlotte ne parte pas à l'inverse d'elle dans ses réponses. A côté d'elles les deux garçons parlait de la mort du blond, visiblement celui-ci n'aimait pas le début de la conversation.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 561 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1154 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Dim 30 Avr - 22:28

L'anniv de Tib
Tib, Télia et Cha
Pauvre Tib ! Etait-ce vraiment lui qu'il fallait plaindre ? Charlotte ne savait plus trop. En même temps c'était son anniversaire et en invitant les deux jeunes filles, Tib avaient bien dû comprendre que ce ne serait pas un week-end de tout repos. Pauvre Télia ! Oui on pouvait sans doute dire qu'elle était à plaindre dans cette histoire, contrainte de mentir pour Tib et de subir les piques de ce grand dadet sans pouvoir partir de cet endroit, sans pouvoir le fuir comme si elle en était prisonnière. Pauvre Maman Tib ? Contrainte de subir un mensonge de son fils alors que la vérité aurait sans doute était plus facile à entendre. Pauvre Charlotte ? Etre au milieu des deux ex, devoir mentir par obligation pour sauver son ami, chercher à prendre partis tout en pesant ses mots pour ne pas se mettre l'un ou l'autre à dos. On ne pouvait pas vraiment savoir qui était le plus à plaindre dans cette affaire, mais au final si on regardait bien la situation, les trois protagonistes étaient franchement dans une situation peut amusante. Et pourtant quand Charlotte était venue pour l'anniversaire de Tib, elle s'était dit que le week-end se passerait bien, qu'ils pourraient s'amuser, qu'elle pourrait rencontrer les darons de son pote et qu'elle en apprendrait surement plus sur la relation que Télia entretenait avec Tib. Mais elle ne s'attendait pas vraiment à devoir calmer le jeu ou du moins essayer. Car aucun des deux n'y mettait du sien. Télia en voulait à Tib pour l'avoir entraîné dans son mensonge, Tib lui voulait simplement passer un bon anniversaire sans se rendre compte de l'état d'âme de Télia. Bref même si pour le coup Charlotte se plaçait plus de côté de la serdaigle pour le moment, tentant de comprendre la situation concernant le mensonge, essayant de faire comprendre à Tib que ce n'était pas la bonne solution ce qu'il avait fait, elle voulait quand même passer un bon moment. Alors, elle essayait depuis qu'elle était arrivée ici de poser des questions diverses et variées toujours dans la bonne humeur qui la caractérisé. Si seulement elle avait pu être plus forte, sans doute aurait-elle déjà crier sur les deux zigoto. Charlotte posa des questions sur le déjeuner, demandant si cela n'aurait pas été plus simple de dire la vérité à la mère de Tib quand il en avait l'occasion. Mais non au lieu de lui répondre, le poufsouffle s'emporta en balança qu'il faisait ce qu'il voulait, cela sous-entendant qu'il s'en fichait donc de ce que Télia aurait souhaité. Elle ne put que lever les yeux lorsque Tib balança qu'il n'allait jamais s'en sortir. Oui s'il continuait ainsi, le week-end n'allait que s'empirer et même si chacun devrait jouer un jeu devant les parents, dans leur dos cela ne serait pas la même histoire.

Alors que Charlotte expliquait son point de vue sur ce que faisait Tib de sa vie et qu'Elliot était partit voir Télia afin sans doute de rattraper les propos de son frère, le poufsouffle balança un regard d'incompréhension à sa pote. Elle soupira. Sans doute que oui il ne devait pas comprendre pourquoi elle prenait la défense de Télia. Mais Charlotte aimait bien la serdaigle, elle l'appréciait vraiment beaucoup depuis leur première vraie discussion dans les toilettes. Pour elle c'était normal. Tib avait cette habitude d'entraîner les gens avec lui dans ses conneries, mais à la différence sans doute de Charlotte, simple à manipulé et partante pour pas mal de trucs, tout le monde ne fonctionnait pas comme ça. Tibus ne se défenda même pas, balança simplement que les choses étaient faites à présent et qu'il se voyait mal aller expliquer la situation à sa mère, au risque de se prendre une tasse de chocolat chaud dans la figure. Charlotte ne connaissait pas la mère de Tib, mais s'il y avait une chose qu'elle savait c'était que quoiqu'ils fassent, les parents aimaient toujours leur enfants. « Elle va s'énerver contre toi, elle va être déçue que son grand garçon lui ait mentis pendant tout ce temps, ruinant tous ses espoirs, mais c'est une mère, elle te pardonnera. » tenta-t-elle d'expliquer à Tibus. Mais ce dernier ne semblait pas vraiment entendre ce qu'elle disait car il rigola alors que la poufsouffle expliquait qu'il fallait communiquer avec ses parents. Inutile de tenter de parler plus longuement de ça, mais elle espérait que ce qu'elle lui disait rentrerait dans son cerveau. Au pire Charlotte voulait bien se charger de le dire à Madame Tagel, ça règlerait bien des soucis. Elle ne rajouta rien, mais Ian parla alors des ballons trouvés dans la chambre de Tibus. Ainsi donc il avait l'intention de remettre ça avec Télia, puisque selon ce qu'il disait, il était peu probable qu'il ramène d'autres filles chez lui. Mais la serdaigle mit tout de suite les choses au clair en balançant que ce ne serait pas le cas, qu'avoir couché avec lui était la plus grosse erreur de sa vie. Tib s'emporta répétant ses propos. Oui il commençait à s'énerver. Cela ne faisait pas forcément du bien à entendre pour un mec comme lui, cela avait dû lui faire un coup. Le silence se ressentait, tandis que Charlotte, Ian et Elliot ne disaient pas un mot, regardant simplement Télia reprendre en disant qu'à une époque il avait été la meilleure chose dans sa vie. Ils étaient bien mignons tous les deux. Oui oui mignon, c'est bien ce que Charlotte pensait, mais ils avaient du chemin à faire.

Charlotte tenta alors de briser le silence afin de connaitre le programme de la soirée. Il valait mieux éviter de parler de sujets trop sensibles pour le moment. Les garçons expliquèrent, donnant chacun des détails et ce qui attira l'attention de Charlotte fut l'histoire de marionnette racontant la vie de Tib. Cela la fit rigolé en attendant ça et demanda s'il n'y avait pas de traces visuelle du spectacle. Tibus ne voulait pas que les filles voient ça, mais Elliot parlant trop leur donna l'emplacement de la cassette. La rousse fixa Tib, puis se tourna vers son frère cadet et lui balança : « Tu nous montreras ça Elliot. » Ce n'était pas comme s'il s'agissait de personne en qui Tib n'avait pas confiance. Charlotte était sa seule amie fille et Télia était son ex, donc aucune des deux n'iraient raconter ce qu'elles avaient vu. Le spectacle de marionnette n'était pas la seule chose qui était prévue ce soir, puisque la famille Tagel aimait joué aux jeux de société. Télia n'y avait jamais joué, mais Charlotte tenta de la rassurer comme quoi parfois c'était mieux car les frères et soeurs mauvais-joueurs rendaient les fins de parties catastrophiques. Ainsi Ian était celui qui d'après les Tagel étaient le plus mauvais-joueur. Intéressant. En écoutant ce que disait les garçons, Charlotte se rendit compte qu'ils avaient devant eux un spécimen particulier. « Je crois que tu as battu ma soeur pour le coup Ian. » Même si Lucy renversait les plateaux, en général elle finissait dans sa chambre toute énervée. Encore heureux qu'elle ne détruisait pas entièrement son lit, ou les objets sur les étagères, sinon elle n'aurait plus eu beaucoup de choses à elle. Télia semblait paniqué de ne pas savoir jouer. Selon elle, elle n'aurait pas l'air très fine à ne rien comprendre aux règles du jeu, mais pourrait sans doute faire semblant. C'était une solution comme une autre, mais Charlotte avait une autre théorie, car elle ne laisserait pas Télia jouer sans que celle-ci ne comprenne pas le jeu. « Il n'y a aucune honte à ne pas savoir jouer au jeu de société. Si ça se trouve quand on t'aura expliqué les règles, tu vas tous nous battre sans qu'on comprenne pourquoi. » Cela serait très drôle de voir les garçons perdre. Et en parlant de perdre, Charlotte proposa une partie de billard, que les filles avaient bien l'intention de gagner. Mais alors qu'ils avaient bien entamé la partie, Tib demanda le prix pour les gagnants. Il proposa d'abord une pipe et la rousse préféra mettre les choses au claires en ne voulant pas d'attouchement sur elle ou Télia. La serdaigle laissa Charlotte décidé de ce qu'elles allaient demandé puisque sa requête de partir d'ici avait été rejeté. La rousse balança son prix ce qui fit rigolé les garçons. En réponse Tib leur demanda de faire un strip-tease. Bon c'était un prêté pour un rendu dirons-nous. Charlotte soupira. « J'imagine que c'est la moins pire des choses que vous avez imaginé. Défi accepté. » Elle savait que Tib voulait simplement profiter de voir Télia lui faire un strip-tease et que s'il pouvait mettre Charlotte mal à l'aise ce ne serait que du bonus. La poufsouffle n'avait tout simplement pas l'intention de perdre avec ce genre d'enjeu. La serdaigle exprima le fait qu'elle puisse croire que Tib en avait après Charlotte avec ce genre de demande. La rousse se tourna vers sa coéquipière. Elle ne s'attendait pas à ce genre de réflexion. D'où lui venait cette idée ? « Tu as tout faux Télia, Tib veut juste me voir complètement mal à l'aise. » expliqua-t-elle après avoir balancé un regard noir à Tib.

Le jeu continua et sans grande surprise pour Charlotte, l'équipe des filles gagna. Au moins elle n'aurait pas à montrer son corps à quelqu'un ce soir, c'était déjà ça. Il resterait bien cacher sous ses vêtements, mais c'était autre chose pour les garçons qui devaient remplir leur part du contrats. Les deux garçons se déshabillèrent et filèrent dans le jardin. La nuit était tombée. Charlotte ne put s'empêcher de rire en les voyant se trémousser sur la musique qu'elle avait choisis. Ils étaient tout simplement hilarant. Mais les garçons n'eurent pas le temps de finir leur danse, car Madame Tagel passa le visage par la fenêtre pour crier à Tib de se rhabiller. Charlotte rigola de plus belle lorsqu'elle entendit les derniers mots de la mère des garçons. Si elle savait à quel point c'était vrai. Dix minutes et c'était foutu. Cependant, le temps de repos entre adolescents semblaient être fini puisqu'ils furent inviter à passer à table, ou du moins dans le salon. Madame Tagel avait fait des petits fours, posés sur la petite table et les invita à s'asseoir sur les canapés. Charlotte prit place. Elle ne résista pas à prendre un petit four, parce qu'elle avait faim et soif. Elle écouta d'une oreille ce que disait sa mère à Tib concernant le fameux petit zizi et l'exhibitionnisme du poufsouffle. Décidemment Madame Tagel devait avoir une image bien lisse côté sexe de son fils. Intéressant. Charlotte continuait à s'empiffrer d'amuse-gueule, bien qu'elle essayait de ne pas trop en manger. La mère de Tib demanda alors à Télia quel genre de petit-ami son fils était-il. Pour le coup Charlotte était d'accord avec son pote, sa mère aurait pu les laisser souffler un peu avant de poser pleins de questions. Télia répondit toutefois en disant qu'être en couple avec le poufsouffle était surprenant, drôle, mais surtout jaloux et possessif. En effet, elle n'avait en rien trahit ce qu'était Tib. Télia avait plutôt bien géré dans sa réponse, sans en dire trop, mais suffisamment pour contenter Madame Tagel. Cependant cette dernière ne s'arrêta pas uniquement à Télia puisqu'elle se tourna vers Charlotte qui continuait toujours à manger pour lui demander comment c'était d'un point de vue extérieur. La rousse entendit Tib vouloir mourir et aurait bien aimé le rejoindre pour le coup. La poufsouffle ne s'était pas attendu à ce qu'on lui pose des questions sur la relation entre Tib et Télia. Elle avala sa bouchée. « D'un point de vue extérieur leur relation est ... atypique. Disons que ce n'est pas comme dans les grandes histoires, celles de contes. C'est leur histoire à eux qu'ils écrivent jour après jour, à leur rythme et c'est sans doute ce qui fait leur force. » dit-elle en souriant. Bordel ! Elle espérait que sa réponse contenterait Madame Tagel. Voilà qu'elle devait se mettre à omettre la réalité sur Tib et Télia, elle ne l'avait pas prévu ça.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Hufflepuff. J'ai posté : 400 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1477 pour une aventure ! Je suis de la génération : Etudiant de 1977. . Je suis un aventurier : Oui. A savoir sur toi : « T’as de belles cuisses, elles ouvrent à quelle heure ? Oui je suis très classe on me le dit souvent. J’aime les femmes, surtout lorsqu’elles sont nues, j’aime la nourriture, surtout quand elle est servi directement dans mon assiette. Si le sexe était un sport, je serais surement champion du monde. Si vous voulez attirer mon attention, juste besoin de sortir un sein. Mais j’vous promets au fond je suis pas méchant, je suis même cool. Et puis je suis un maître en ce qui concerne l’organisation de soirée. Vous pouvez d’mander à n’importe qui. Sexe, alcool, drogue, bouffe, j’profite de la vie à fond pour pas mourir con. »

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard:
Patronus:
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Lun 12 Juin - 3:35


“Welcome to my house.”



Charlotte, Télia & Tib'




La cohabitation pendant plusieurs jours allait être beaucoup plus compliqué que Tibus ne l’avait pensé. Télia se montrait plutôt hostile par rapport à lui, lui en voulant surement encore pour le déjeuner avec sa mère à Pré-Au-Lard quelques semaines plus tôt. Il était vrai que ça c’était plutôt mal terminé. Mais elle avait quand même accepté de venir, ce qui en soit était déjà une victoire. Le Poufsouffle allait avoir beaucoup de mal à survivre à ce week-end. Car il y avait beaucoup plus de monde au courant de la supercherie, que de personne qui ignorait ce qui se passait vraiment. Ses frères, Télia et Charlotte savait tout tandis que ses parents croyaient toujours en son histoire avec la demoiselle. Ils avaient été tellement naïf ces deux dernières années à croire leur fils sur parole sans jamais douter de lui. Ces deux années avaient été simplement mensonge du début jusqu’à la fin sur son histoire avec la Serdaigle. Cela faisait bien longtemps qu’ils avaient rompus maintenant, et ils ne semblaient pas encore très prêt de se remettre ensemble. Et s’ils ne se remettaient jamais ensemble, Tibus serait bien contraint un jour de dire la vérité à sa famille. Si Tibus ne le savait pas encore, le jour de la révélation allait sans doute arriver bien plus tôt qu’il ne le pensait. En attendant à peine arrivé, les enfants avaient été envoyés dans la salle de jeu, le temps que les parents préparent le diner. C’était une bonne nouvelle pour tout le monde, permettant de se relaxer et avoir un peu de répit avant que la grande mascarade ne commence. Les discussions étaient allées bon train, et déjà Télia s’était montré assez agressive envers le garçon. Chose qu’il lui avait rendu, visiblement. Si pour l’un comme pour l’autre la situation n’était pas facile à gérer, tout cela était tout de même de la faute à Tibus. S’il avait eu le courage de raconter la vérité à ses parents, ni l’un ni l’autre n’en serait ici aujourd’hui.

Elliot, le jeune frère de Tib essayait de faire le médiateur, et d’apaiser la situation du mieux qu’il pouvait. S’il y en avait bien un qui pouvait contrôler les humeurs de Tibus c’était lui. Il le connaissait mieux que personne, et savait réellement comment le prendre et comment lui parler. Si la relation entre les deux était parfois comme chien et chat, ils étaient néanmoins très proches, au point qu’Elliot en sache réellement beaucoup sur son frère. Les frères avaient essayé de résumer la journée aux filles, leur expliquant comment se déroulait généralement les anniversaires. Et les jeux en faisaient partis. Télia était visiblement un peu stressé à l’idée de devoir faire des jeux de sociétés. Etant fille unique, elle n’avait jamais eu l’occasion d’en faire. Chose incompréhensible pour Tib qui avait baigné dedans toute sa vie quasiment. Elle apprendrait vite, après tout elle était intelligente. Si ça se trouve, elle allait les gagner d’un claquement de doigt. Mais avant de rentrer vraiment dans l’anniversaire, ils continuèrent de se détendre en faisant une partie de billard. Les filles contre les garçons. Si Tibus et Elliot avait l’avantage de pouvoir jouer en permanence, ce fut finalement les filles qui l’emportèrent. Les garçons durent aller dehors nu. Et furent très vite interrompus par la maman, qui déplorait leur attitude. Le repos était désormais terminé. Et tout le monde devait monter à l’étage pour commencer enfin les festivités.

*Courage Tibus, tu vas survivre.*

A peine arrivé que sa mère commençait déjà à faire le choix. Tib en avait déjà marre alors que ça venait à peine de commencer. Il n’imaginait même pas dans quel état il serait au moment d’aller se coucher, enfin s’il survivait jusque-là bien sûr. Sa mère l’enguirlanda à cause de son show nu dehors, oubliant visiblement qu’il n’était pas le seul de ses fils à avoir fait la connerie. Si Tib avait voulu contrer ses paroles, il comprit bien vite qu’il fallait mieux qu’il se taise et s’excusa. Mais si elle en avait fini avec lui, elle commença à attaquer Télia et Charlotte, leur demandant respectivement quel genre de petit ami il était, et ce que son amie pensait de cette relation d’un point de vue extérieure. Mon dieu, Tib aurait eu envie de disparaître sous la table. S’il aimait être le centre de l’attention pendant ses soirées, il se serait bien passé de toute l’attention ici. Tib demanda même à son frère de le tuer, et en rigolant celui-ci lui répondit qu’il allait chercher un couteau. Oh oui qu’il mette fin à son supplice immédiatement. Télia prit donc la parole la première en le qualifiant de surprenant. Elle ne savait jamais à quoi s’attendre avec lui. En soit, ce n’était pas totalement faux. Elle expliqua également qu’il était drôle, mais aussi jaloux et possessif. Tib était un peu surpris de voir Télia jouer aussi bien de cette situation, lui n’aurait surement pas été aussi à l’aise dans ses réponses.

– Ca ne m’étonne pas. Dans la famille, l’humour et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous. Son père était pareil, étant jeune, il aurait pu se battre avec n’importe quel garçon qui m’approchait un peu trop près. Mais j’espère que tu ne te bas pas, toi mon petit chérinou.
– Non maman, évidemment, tu sais bien que je suis totalement contre la violence.
– Hahaha … AIE.


Elliot s’était reçu un coup de pied de la part de Tibus sous la table. Non mais il devait vraiment apprendre à se contrôler s’il ne voulait pas tout faire capoter quand même. Mais il était vrai que c’était plutôt risible d’entendre parler Tib de non-violence quand on savait qu’il avait cogné le dernier mec qui s’était approché de Télia. Tous les jeunes devaient définitivement comprendre l’ironie de la situation, même si celle-ci échappait aux parents. C’était maintenant au tour de Charlotte de répondre à l’interrogatoire. Atypique. C’était le qualificatif qu’elle avait employé pour définir leur relation. Elle essayait tant bien que mal de donner une sorte de définition, mais semblait un peu moins à l’aise que la Serdaigle pour le coup.

– Hum, je vois. C’est marrant, j’avais toujours pensé que mon petit bébé était un romantique au fond de lui. Il faut dire qu’il nous a raconté les anniversaires surprises, les petits diners en tête-à-tête qu’il avait fait avec Télia. Tibus nous raconte beaucoup de choses, vous savez.

Mon dieu qu’il était compliqué de garder son calme quand on entendait de telles énormités. Si elle savait seulement que tout ce qu’il lui avait raconté sur sa pseudo-histoire avec la Serdaigle était totalement faux.

– Dites-moi les enfants, Tibus ira à l’université l’année prochaine, tout comme toi Charlotte, je crois, et il vous reste encore un peu plus d’un an à Poudlard Télia, avez-vous déjà parlé de ce qui se passerait après ? Avez-vous quelques plans, quelques projets ?
– Maman, je suis pas sûr que Tibus ait réellement pensé à tout ça, c’est encore un peu tôt, tu sais.
– Non Tibus a PAS pensé à tout ça en effet.


Tibus savait pertinemment ou sa mère voulait en venir avec toutes ses questions indiscrètes, et le chemin que prenait cette conversation ne lui plaisait pas du tout. Elle allait surement remettre le mariage sur le tapis, et le garçon n’avait pas envie de subir cette conversation une énième fois, encore moins avec Tel et Charlotte ici. Pourquoi ne pouvait-elle pas être comme une mère normale, à poser quelques questions, sans se montrer à ce point envahissante. Si elle continuait dans cette direction, Tib ne tiendrait pas. Et il avait déjà du mal. Il était déjà tendu, serrant ses poings pour essayer de rester calme et de ne pas sortir de ses gonds. Si elle jouait trop avec ses nerfs aujourd’hui, il allait surement craquer … Et vite.

– Je ne parle pas de mariage, ne vous méprenez pas, seulement des fiançailles … peut-être ?
– Tain maman, mais c’est quoi ton problème ? On peut pas passer un bon moment tranquille, t’es obligé de mettre ça sur le tapis. Merde, j’en peux plus de toi. Tu me soules, et toi aussi tu dis rien tu la laisses faire ?


Bon il avait craqué beaucoup plus vite que prévu en fin de compte, et avait commencé à s’énerver sur sa mère, avant d’interpeller son père qui restait silencieux face à l’intrusion de sa mère.

– Tibus, surveille ton langage s’il te plait, nous avons des invités. Ne m’oblige pas à t’envoyer dans ta chambre pour te calmer.
– Et bien tu sais quoi, vous m’avez bien cassé les couilles, et comme tu dis si bien, je vais aller me calmer dans ma chambre, tain.


Balança Tib d’une voix forte, énervé, et en criant. Non vraiment il n’en pouvait plus pour le coup. Après avoir balancé le coussin qui se trouvait près de lui, il se barra de cette pièce, abandonnant tout le monde dans le salon. Il avait vraiment besoin de quelque chose pour se calmer pour le coup ; il était à deux doigts d’envoyer tout valser. Alors qu’il montait les escaliers, il entendit Elliot intervenir pour essayer de calmer le jeu.

– Sympa l’ambiance. Les filles, allez voir Tib si vous voulez, je m’occupe de calmer et de faire comprendre à ma chère maman adorée qu’il existe quelques limites.

Tib disparut ensuite dans sa chambre et ne put entendre la réponse des filles. Il ne savait donc pas si elles allaient venir ici ou non. Arrivé dans sa pièce, il ouvrit ses tiroirs à la recherche de quelque chose. Ce fameux quelque chose qu’il trouva, qui était simplement un paquet de cigarette. Il ouvrit la fenêtre de sa chambre et en alluma une. Bon ça n’allait surement pas faire grand-chose mais au moins ça n’allait pas empirer la situation. Sa mère gueulerait plus tard pour l’odeur. Et oui normalement il n’avait pas le droit de fumer dans sa chambre. A vrai dire, il n’avait pas le droit de fumer du tout, si on écoutait Madame Tagel.



par humdrum sur ninetofive

I'm a wizzard !

I’m Britney – Biatch – Tib’. So don't go outside, cause you don't want to die, die. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 383 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 36 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi : ♪ Ex de Tibus ♪ A perdu sa maman ♪ Rêve de devenir avocate ♪ Cherche à récupérer son blaireau personnel ♪ N'aime pas les poufs qui tourne autours de lui ♪ Fait partie du club des premières et unique copines des dons juans avec Jaylin Adam ♪ Aime faire la fête ♪ Boire boire boire et se trémousser ♪ Est une aigle pas très disciplinée ♪ Est contre l'infidélité ♪ Est neutre dans la guerre des sorciers pour le moment ♪ Trouve que les sangs-purs en font trop par rapport aux sang-mêlé et né-moldus ♪ Trouve aussi que le ministère n'en fait pas assez ♪ N'as pas la langue dans sa poche ♪ A un caractère de feu

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Le décès de son père
Patronus: Un papillion
Capacité spéciale:

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Dim 18 Juin - 19:47
Welcome to my house
Charlotte & Tibus

Le weekend chez les Tagel était tout comme Télia l'avait imaginer particulièrement difficile à vivre pour elle c'était ce qu'elle avait prévue quand elle avait apprit que cela aurait vraiment lieu mais quand bien même elle c'était préparée cela ne rendait pas la chose plus simple pour elle. Surtout que les autres ne semblaient eux avoir aucun autre soucis que de profiter de l'anniversaire de leur frère ou ami mais pas elle parce qu'elle devait mentir, cacher des choses et jouer un rôle qui n'était pas le siens ce qui ne rendait pas son weekend cool et joyeux. Dès le début cela avait été tendu avec Tibus car la jeune femme lui en voulait beaucoup de l'avoir entraîné avec lui dans ses mensonges, ce n'était pas son problème à elle si il n'arrivait pas à être franc avec sa mère parce qu'il n'était pas un gars bien avec les filles. Elle avait rien demander de tout ça et c'était retrouver là bloquer et monsieur voulait encore qu'elle le fasse avec le sourire et sans rien dire de mal sur sa façon de se comporter avec sa mère il aurait du penser avant de l'entraîné dans son délire pour le repas avec sa mère puis pour ce weekend, il avait choisir de la mêler à tout cela il en payait le prix et devait subir sa mauvaise humeur car elle ne se forcerait pas à être joyeuse en dehors des moments avec les parents des garçons.


En plus ils avaient passer du temps entre eux, les quatre étudiant de Poudlard et le petit frère Tagel à jouer dans la salle de jeux des garçons, un billard pour commencer et pouvoir s'occuper sans avoir à trop se parler, cela évitait un peu les tensions qu'il pouvait y avoir entre eux et puis cela détendait un peu les nerfs. Surtout que les filles avaient eut le dessus sur les garçons gagnant la partie et le droit de donner un gage à ceux-ci pour pouvoir profiter encore plus de leur victoire c'était assez plaisant pour Tel de pouvoir gagner alors qu'elle ne jouait pas souvent à se genre de jeu étant seule en dehors de Poudlard et l'école ne comportant pas ce genre de jeu, c'était comme les jeux de société elle n'y avait jamais jouée parce qu'elle était enfant unique et trop petite avant que sa mère ne meurt, ensuite son père n'avait pas prit le temps pour lui faire jouer à ce genre de jeu , il ne prenait pas beaucoup de temps pour sa fille de toute manière. L'aigle c'était donc trouvée un peu bête quand les garçons avait parler de jouer après la repas et de se faire un billard c'était un domaine où elle n'était pas vraiment la meilleure et elle avait un peu prit l'habitude de toujours avoir le dessus sur les autres, pour les cours c'était le cas parce qu'elle faisait partie des aigles, et qu'il était la maison la plus sérieuse et travailleuse de l'école mais pour les jeux elle n'était plus dans sa zone de confort. Il n'était aisé pour personne d'agir en dehors de ses habitudes et de son petit confort, Tibus n'arrivait pas à parler de ses sentiments car cela était en dehors de sa zone de confort, sa facilité qu'il appréciait tant. Charlotte elle n'osait pas parler du baiser avec une fille qui la travaillait car cela n'était pas dans ses habitudes non plus chacun avait sa zone d'insécurité qui était difficile à dépasser.



Puis la mère de Tibus avait interrompus le moment le plus drôle jusque là en rouspétant le blond pour avoir effectuez son gage et en les appelant pour venir manger, tous autours de la même table cela s'annonçait compliqué et la brunette n'était pas certaines de pouvoir tenir le coup toute la soirée. Elle ferait de son mieux pour ne pas gâcher le repas de fête mais ce n'était pas gagner d'avance surtout lorsque'on connaissait le genre de question que pouvait poser madame Tagel. Quand la femme lui avait parler de mariage elle fut heureuse de voir que le garçon la calmait mais elle ne pu échapper à la question sur le comportement du jaune et noir quand il était en couple cela n'était pas simple à expliquer car ils n'avaient pas été en couple longtemps mais elle essaya de rester le plus proche de la vérité pour ne pas que son mensonge se sente. Et cela passa bien pour la mère du garçon qui voyait là une sorte de comportement héréditaire venant du père et Télia aurait bien eut envie de confirmer vu qu'elle voyait bien là le comportement de Tib mais celui-ci répondit avant qu'il était totalement contre la violence ce qui fit marrer Elliot et l'aiglonne aurait pu réagir pareil si elle ne se contrôlait pas pour être dans son rôle car elle se souvenait bien de l'état dans lequel avait fini les deux types de la fête qui avait danser trop proche d'elle. " Je comprend mieux d'où il tient son caractère"Mais les filles n'en n'était pas moins tranquille car après la réponse de Charlotte qui avait du donner son avis extérieur la mère en rajouta une couche parlant de chose qui avait été inventé de toute pièce et dont Télia n'était pas au courant. C'était difficile de mentir mais encore plus quand on était totalement dans l'ombre des mensonges prononcé un vrai chemin de croix ce dîner elle allait y laisser des plumes. " Je pense qu'il ne souhaite pas que cela se sache il préfère sans doute que cela reste dans la famille et entre nous deux pour garder son côté viril" Parce qu'elle même ne connaissait pas vraiment un Tibus romantique celui-ci devait être bien enfoui en lui et pas prêt à sortir.


" On a le temps de voir venir, une année à distance sera un grand test je préfère rien prévoir avant de l'avoir passer" Comme cela elle approuvait les paroles des deux garçons, qui avait en effet indiqué que le blond n'avait pas pensé à tout cela et qu'aucun projet d'aucune sorte n'était prévu entre eux deux. Ils n'étaient même pas vraiment ensemble qu'elle voulait les marier, ou visiblement les fiancé d'après ses paroles qui suffire à faire craquer Tib qui s'énerva comme jamais en se mettant à crier comme pour bien faire comprendre à sa mère qu'elle allait trop loin et qu'elle en devenait énervante. C'était vrai que cela n'était pas une conversation à avoir lors d'un anniversaire, le jeune homme était à peine majeur qu'elle le voyait déjà avec femme et enfant ce qui n'était pas dans les plans de son fils qu'elle ne connaissait pas aussi bien qu'elle le pensait, c'était sans doute ça la base du problème elle pensait tout savoir de la vie de son poussin mais était totalement à l'ouest concernant sa véritable personnalité. " Je vais aller le voir" Le calmer elle pourrait y arriver si elle même gardait le contrôle de ses nerfs. Alors elle partie rapidement ne regardant pas si Charlotte suivait ou non, la brunette ne frappa à la porte et entra directement pour trouver le blaireau entrain de fumer une cigarette. " Lâche ça, c'est pas ce qui va t'aider à te calmer, au mieux tu aura les dents jaune et une haleine pourrie c'est tout" Bon tu aurait peut-être être plus gentille Tel quand même il était déjà sur les nerfs. Elle s'approcha de la fenêtre pour se mettre sur le rebord et pouvoir le regarder. " Câlin ?" Elle ne lui proposait pas une partie de jambes en l'air mais bien un simple câlin pour l'aider à se détendre. " Tu savais que cela allait ressortir sur le tapis reste zen on s'en sortira et tu organisera une vraie fête d'anniversaire quand on retournera à Poudlard" Parce qu'il était clair qu'ici cela ne serait pas vraiment festif après le coup d'éclat du fils et de la mère.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
Bonjour ! J'appartiens à la maison : poufsouffle J'ai posté : 561 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 1154 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Sa soeur Lucy lançant Avada Kedavra
Patronus: Panda roux *-*
Capacité spéciale: metamorphomage

MessageSujet: Re: Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.  Jeu 20 Juil - 14:41

L'anniv de Tib
Tib, Télia et Cha
Charlotte en venant à l'anniversaire de Tib, ne savait pas vraiment à qui s'attendre. La jeune femme qu'elle était, avait accepté, car après tout Tibus était son meilleur pote, elle appréciait énormément Télia et rencontrer la famille de son pote ne pouvait avoir que de bons côtés. Même si on connaissait la situation entre Tib et Télia, on pouvait quand même passer un bon moment tout ensemble. Ce que Charlotte ignorait c'était la relation que Tibus avait avec sa mère. Récemment, elle avait appris qu'il disait toujours à sa famille qu'il sortait avec Télia et même si pour ses frères ce n'était qu'un mensonge, pour les parents cela semblait sonner comme une vérité. Mais elle avait aussi apprit que la serdaigle, n'étant pas dans la confidence avait dû toutefois joué le jeu devant la mère de Tibus afin que son fils puisse passer pour quelqu'un d'honnête. Charlotte ne comprenait pas vraiment qu'on puisse mentir ainsi à ses parents, enfin ce n'était pas la mort d'annoncer qu'on était plus avec sa copine, de le dire le plus tôt possible et de ne pas attendre deux ans. Pourtant, Tib pensait que c'était le cas, que sa mère bien trop envahissante ne comprendrait pas, que cela lui déchirerait le cœur, mais une mère quoiqu'on lui fasse ou qu'on lui dise aimait ses enfants plus que tout au monde. C'était un gros problème de communication. Etait-ce vraiment le problème de la poufsouffle ? Pas vraiment directement, mais cela ne lui plaisait pas de voir que Télia devait jouer un jeu alors que Charlotte n'avait qu'à être elle-même. Tib ne s'était pas bien rendu compte sans doute qu'en mentant ainsi, il amenait quelqu'un dans son mensonge sans autorisation. Et pourtant la poufsouffle qui était extérieure à tout ça, qu'une simple spectatrice ne pouvait s'empêcher de penser que bien maladroitement cela permettait à Tibus de garder un vrai lien avec Télia. Lui qui n'aimait pas parler de sentiment, qui se refusait à même y penser, voulait toutefois garder la serdaigle rien que pour lui. Et si cela n'avait été qu'à Poudlard, peut-être qu'elle aurait pu vivre avec, ou bien difficilement, mais sachant qu'il partait l'année prochaine tout comme Charlotte, elle aurait eu un peu plus de répit si elle avait voulu l'oublier. Mais le mensonge vis-à-vis de la famille Tagel compliquait tout. La poufsouffle au courant du fait que Télia aimait toujours Tibus malgré son comportement, se disait aussi que la serdaigle devait en avoir marre de tout ça, de devoir jouer un jeu, alors que lui ne semblait pas vouloir s'engager plus que ça, continuant sans cesse à mentir pour la garder près de lui. Comme l'avait suggéré Serena des semaines plus tôt, les enfermer dans une pièce aurait sans doute été la solution à tout ça, les obliger à parler sans s'arracher les yeux et a parlé sentiment. Peut-être qu'une potion de vérité pourrait aider sur cette question également, Charlotte devait y réfléchir. Elle était au milieu de tout ça, consciente que même si Tib était son meilleur pote, elle ne pouvait pas ne pas comprendre Télia, même en ayant jamais connu ce qu'était l'amour. Et elle connaissait tout, elle savait tout et même si Tib ne le lui avait jamais dit, elle pensait savoir ce qu'il ressentait. Refuser l'amour alors que tant de personnes voulaient le trouver, quel paradoxe.

Les trois jeunes gens accompagnés des frères de Tib, avaient été envoyer dans la salle de jeu de la famille en attendant que Madame Tagel prépare le repas de fête. Apparemment tous les anniversaires étaient assez spécials, car leur mère aimait être au petit soin pour elle. Charlotte ignorait comment cela se passait pour les deux autres frères, mais de ce qu'elle voyait Madame Tagel avait à coeur le bonheur de Tib lors de son anniversaire. Elle organisait des chasses aux trésors, des pièces de théâtre, elle était une bonne maman, on ne pouvait le nier. Peut-être parce que Tibus était le grand frère de la fratrie, mais Charlotte avait la sensation qu'il était plus chouchouté que les autres, qu'elle s'immisçait plus dans sa vie ce qui pouvait expliquer le mensonge qu'il avait balancé à ses parents. Elliot qui avait dû apprendre de l'erreur de son frère, s'il avait eu des copines, n'avait probablement pas dû en parler. Tib avait-il parler de Télia pour rassurer sa mère, ou alors par fierté ou par joie d'être avec Télia ? La poufsouffle découvrait une nouvelle facette de son pote, qu'elle n'avait jamais vu jusqu'à là. Bien qu'ils n'étaient pas obligés de mentir devant les frères de Tib, Le poufsouffle et la serdaigle ne s'était pas priée pour se chamailler, se lançant des piques dès qu'ils pouvaient avec une Charlotte qui prenait partie pour l'un ou pour l'autre, et Elliot qui tentait d'apaiser les tensions. Cela s'annonçait compliqué ce week-end, mais les deux devant jouer le jeu au repas, cela ne se passerait sans doute pas de la même manière. En parlant de jeu, Tib expliqua le déroulement de la journée ne parlant des jeux de sociétés auquel Télia n'avait jamais joué étant fille unique. Toutes les personnes présentes dans la pièce tentèrent de la rassurer, et Charlotte était convaincu que la serdaigle pourrait les surprendre. Elle était intelligente et comprendrait surement rapidement le but du jeu, ainsi que les stratégies pour gagner. Tout comme pour le billard d'ailleurs, puisque la poufsouffle ayant proposé de jouer, les adolescents se lancèrent dans une partie. Un défi en jeu bien sûr, les filles contre les garçons, sans doute que ses derniers furent étonné que les demoiselles gagnent, mais il ne fallait pas sous-estimé une serdaigle érudite et une poufsouffle qui y avait déjà joué. Le gage des garçons fut très amusant à regarder tandis qu'ils dansaient nu dans le jardin. Mais cela fut coupé court par madame Tagel qui demanda à Tib de rentrer afin que les voisins ne voient pas son engin. Charlotte ne pouvait s'empêcher de rire, pensant que ce petit défi avait détendu l'atmosphère. Après que les garçons se soient rhabiller, les adolescents rejoignirent la salle à manger pour commencer le repas. Madame Tagel ne tarda pas à poser des questions, notamment sur le comportement de Tibus lorsqu'il était avec Télia. Charlotte s'empiffrait de petits-fours, écoutant attentivement la conversation bien que les encas qu'avaient préparés la mère de Tib étaient toutefois très intéressants pour la poufsouffle. Laissant la serdaigle répondre à la question, expliquant qu'il était surprenant, de bonne humeur, mais jaloux et possessif. Elle ne mentait pas vraiment, Tib l'était, il ne pourrait pas le nier. Alors que Madame Tagel expliquait que le père était identique au poufsouffle, elle rajouta qu'elle espérait qu'il ne se battait pas. Charlotte faillit s'etrangler en entendant la réponse de Tib, mais ne fit aucune remarque tentant simplement de reprendre son souffle. Contre la violence il l'était peut-être, mais quand il s'agissait de Télia ce n'était pas le même discours. Car oui elle savait très bien comment il avait été à la soirée où elle n'avait pas été. Alors qu'elle reprenait son souffle, Madame Tagel lui demanda ce qu'elle en pensait d'un point de vue extérieure. Moins habile que Télia pour manipuler les mots, Charlotte tenta donc de donner une réponse vraisemblable sans mentir. Tib ne lui avait pas dit qu'elle devrait elle aussi répondre à des questions sur leur relation. Elle enfourna un nouveau petit four et se retint de rire lorsque la mère de Tib le qualifia de romantique. Ce n'était pas un qualificatif que lui aurait donné Charlotte, même si Madame Tagel n'avait que des mensonges pour appuyer ses propos. Télia rattrapa très bien la situation en expliquant que Tib ne voulait sans doute pas que ça se sache. Charlotte toutefois en entendant ce genre de propos, préféra arrêter sur la nourriture pour le moment afin d'éviter de s'étrangler à nouveau.

La mère de Tib ne semblait pas en avoir fini avec les deux tourtereaux, et Charlotte se demanda si tout le week-end serait rempli de questions de ce style. La suite ne tarda pas à venir. En effet les deux poufsouffles quittaient poudlard à la fin de l'année alors que Télia restait encore pour finir sa scolarité et d'après les dires de Madame Tagel, un an loin de l'autre pourrait sans doute être difficile. Charlotte ne comprit pas tout de suite où elle voulait en venir, mais voyant la réaction de Tib et d'Elliot, son cerveau fit tilt. Mariage, fiançailles et tout le tralala. Enfants aussi. Télia avait raison, un an ce n'était pas grand chose ils pourraient prendre leur temps, voir ce que cela donne d'être loin. Mais Madame Tagel alors un peu plus hésitante, de ce que voyait Charlotte parla bien évidemment de fiançailles. Et là ce fut le drame. Tibus s'énerva. Sa mère allait trop selon lui, était envahissante et posait trop de questions. Il n'avait pas tord, car ce n'était pas habituel. Il avait complètement craqué et alors que Charlotte aurait parié sur Télia qui l'aurait fait en premier, la poufsouffle était surprise de voir son pote ainsi. Il prit à parti son père qui ne répondit pas, surement en accord avec sa femme. Cette dernière haussa la voix pour demander à Tib de se calmer s'il ne voulait pas passer un moment dans sa chambre. Peut-être qu'elle ne se rendait pas bine compte de l'âge qu'avait le poufsouffle. Il était majeur, il n'était plus un gamin et pouvait prendre ses décisions par lui-même. C'était sans doute le problème, parce qu'elle le couvait bien trop selon Charlotte. Elle était trop protectrice. Tibus parti dans sa chambre et Elliot les invita à le suivre si elles le souhaitaient. La poufsouffle vit Télia annoncer qu'elle allait partir le voir et honnêtement, c'était sans doute la personne qui pouvait l'aider là-dessus, cela semblait logique. La rousse attendit un moment et prit la parole. « Vous savez madame Tagel, je pense que parfois il vaut mieux ne pas forcer trop les choses et laisser le temps mettre tout ça en place. Précipiter les choses est parfois la pire des idées, car elle peut détruire des couples pourtant si parfait. » Ce n'était pas nécessaire d'aller voir Tib, elle connaissait Télia et savait qu'elle allait très bien gérer la situation.

electric bird.

I'm a wizzard !

You might belong in hufflepuff where they are just and loyal, those patient hufflepuffs are true and unafraid of toil.
Revenir en haut Aller en bas
 
Charlotte & Télia ▬ Welcome to my house.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» CYBÈLE O-BLEUZENN MOON ❣ Charlotte Free
» Ninon rend visite à Charlotte (PV Charlotte)
» Charlotte Shakespeare (Aucun lien avec le dramaturge hein è.é)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Londres :: Reste du monde-
Sauter vers: