AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jaylin ♥ It's time to play my love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Dim 10 Sep - 20:19

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Cela sonnait comme un rêve. Un rêve où elle avait le droit de tout faire, un rêve dans lequel elle était maître de son destin, où elle pouvait allumer les étoiles, comme elle pouvait les éteindre. Tout ça n'était pas réel après tout, car cela s'envolerait comme une poussière d'étoile avant même qu'elle n'ait pu souffler les trois mots. Tout ce qu'ils vivaient, serait oublié par la suite, sans doute que les gens ne reconnaitraient plus son visage tout simplement, car elle n'aurait pas le droit de les revoir. Elle ne pourrait pas rejoindre Caleb, vieux dans une vingtaine d'année, lui faire avoir une crise cardiaque ou lui dire tout simplement bonjour, sans que celui-ci ne lui en veuille. Ce rêve était si réel, si vrai, se transformant en cauchemar au fur et à mesure que la neige grise tombait sur les toits du château. On ne faisait pas attention en se mélangeant ainsi, en s'attachant aux autres. Et on ne pouvait pas contrôler cet attachement. C'était comme si une force invisible vous poussait à agir contre votre volonté, mais qui en même temps vous promettez tant que de douceur, tant de bien être qu'il était facile de se laisser aller à ses bras, à ce visage et à ce regard dans lequel vous vous perdiez. C'était facile, surtout avec de l'alcool dans le sang et toute volonté de résister avait totalement disparu de Jaylin. Elle avait abandonné l'idée même de ne plus céder, parfois il valait mieux se laisser aller. Comment avait-elle pu tenir aussi longtemps ? Elle n'était pas dupe, même si tout ceci n'était qu'un rêve éveillé, tout aurait des répercussions à l'avenir, comme leur venue ici, comme cette mission secrète dont Hermione, Harry, Ron ne voulait pas parler. Il y avait un but derrière tout ça, mais ne pas en parler aux autres créaient des évènements inattendus qui aurait un impact. Si elle n'avait pas été là, Caleb aurait sûrement eu une autre vie, il n'y avait pas de doute là-dessus. Et ils avaient décidés d'un commun accord de mettre leur futur de côté pour ce soir. De ne pas penser ou presque pas à la suite des évènements, ce que leur relation pouvait engendrer sur leurs petits cœurs déjà atteint, surtout quand Jaylin savait que de son côté, elle ne changerait rien à la tournure qu'avait pris cette fête. Cette dernière était pourtant mal partie pour Télia, mais peut-être que cet évènement tragique pour son amie, avait permis à Jaylin de se retrouver dans la pièce où Caleb l'avait rejoint. Si les deux serdaigles étaient rentrés ensemble, si la brune avait décidé de partir en même temps, les deux amants ne se seraient pas retrouvés dans le froid à cette heure-là. Ils n'auraient pas sceller ce pacte de ne pas tomber amoureux et ne seraient pas repartis dans une histoire qui pourrait leur causer du tort à tous les deux.

Bien que le jeu qu'eût lancé Jaylin avec la neige n'avait pas plu à Caleb, la discussion qu'ils avaient, se faisait sur un ton plutôt léger, discutant ainsi des talents du serpentard à satisfaire une fille. Bien que Jaylin ne remettait pas ses capacités en doute, pour avoir maintes fois coucher avec lui, elle le taquinait quant à savoir si les filles ne mentaient pas lorsqu'elles en parlaient. Car après tout même si elle n'allait pas dire à l'homme en question que l'acte sexuel étaient médiocre, peut-être le disaient-elles entre elles. Mais Caleb marqua un point lorsqu'il parla de la meilleure copine à qui on racontait tout, celle qui balançait les rumeurs et lançaient cette envie de coucher avec le garçon pour savoir si ce qu'on lui avait dit été vrai. Les filles étaient bien curieuses, il fallait bien l'avouer, mais sans doute que l'époque dans laquelle se trouvait Jaylin était plus libre sur ce plan-là, même si on n'en parlait pas à haute voix, c'était un fait qu'elle ne pouvait pas renier. A Poudlard en 1998, couché à tout va n'était pas forcément chose courante, ils étaient même plutôt chastes, les soirées se faisaient assez rare, sauf avec les frères Weasley, mais les amoureux étaient capables d'attendre des lustres avant de se lancer dans l'affaire. Et les premières fois n'étaient franchement pas fameux vu que personne n'avait vraiment d'expérience. Caleb le disait si bien, c'était risible, deux jeunes gens qui voient un corps du sexe opposé pour la première fois, qui ne savent pas trop comment s'y prendre pour se procurer du plaisir. Situation particulière que tout le monde avait connu. La honte qui survenait, la gêne et parfois même cela se conduisait en un échec pour tous les deux, aucun n'étant réellement satisfait de l'autre. Deux personnes amoureuses qui le font pour la première fois tous les deux, ayant confiance l'une envers l'autre peuvent facilement accepter que le sexe ne soit pas parfait la première fois. Même si cela se passait rarement ainsi, il y avait moyen de rendre ce moment gênant, agréable d'une manière ou d'une autre. « C'est totalement risible oui, mais si les deux jeunes ont confiances en eux il y a moyen de se taper de bon fou rire. Cependant, si on est trop fier et qu'on ne veut pas se taper la honte, malheureusement cela risque d'être compliqué. Quant à voir un autre corps, étranger du nôtre, je pense que cela peut être dérangeant si on ne s'accepte pas. Mais oui, les filles ont la langue bien pendu, impensable de ne pas discuter de vie sexuelle avec leur meilleure copine. » Elle avait prononcé cette phrase comme si c'était une obligation pour une fille de devoir en parler. Il était vrai que c'était agréable de faire part de nos expériences avec nos amies, si on avait confiance en elles, mais parfois en parler aux mauvaises personnes pouvaient vous couter très cher. Une réputation, des méchancetés gratuites, il suffisait d'un rien pour que les filles soient méchantes entre elles. Heureusement pour Jaylin, elle savait à qui en parler même s'il avait fallu pour ça effectuer un voyage dans le temps.

Et si Jaylin continuait à penser que le sortilège qu'avait lancé Hermione était une erreur, elle ne pouvait pas renier le fait que cela lui apportait quelque chose de positif. La rencontre qu'elle avait fait avec Caleb, le fait de sortir avec lui, avait tout simplement bouleversé l'existence de notre chère petite serdaigle, car après tout elle n'avait jamais ressenti un sentiment aussi fort pour quelqu'un auparavant. Un sentiment qu'elle ne pouvait pas mettre de côté, un désir, une envie, un besoin d'être proche de lui, d'être lié à lui d'une quelconque manière, et même si peut-être était-ce l'alcool qui l'avait aidé à se rendre compte que résister était vain, elle ne regrettait pas la tournure que prenait cette soirée. Lui dire les trois mots étaient beaucoup trop prématuré, elle qui ne les avait jamais prononcés pour personne, même pas pour sa famille dont elle savait qu'ils le savaient très bien. Même si lors de la guerre qu'ils avaient vécus, elle aurait aimé le leur dire, Jaylin n'en avait pas eu l'occasion. Par volonté de démontrer sa force ou tout simplement par fierté, qui pouvait savoir. Les prononcer à l'intention de Caleb signerait ce contrat d'amour qu'ils pouvaient avoir l'un envers l'autre, d'une certaine manière les lierait à jamais, mais déclencherait également une douleur qu'elle aurait bien du mal à supporter de devoir le laisser derrière elle. C'était effrayant et en même temps excitant de savoir qu'une personne qu'elle connaissait depuis peu pouvait avoir autant d'influence sur elle, lui fasse perdre tous ses moyens, ses objectifs, sa volonté, la rendait faible. Oui, elle devait faible en sa présence. Même si elle ne souhaitait pas le montrer, elle ne pouvait pas le nier. Lui avouant qu'elle était la seule qui avait également une influence sur lui, la rassurait d'une certaine manière. Et même s'il avait pensé que leur relation avait été une erreur, ni l'un ni l'autre ne pensait ainsi à ce moment précis. Cela n'en était pas une, ni aujourd'hui, ni même au début. Ils avaient certes appris contrairement à ce qu'avait dit Jaylin en utilisant la métaphore des animaux, de leur erreur. Ils savaient qu'ils ne pouvaient se passer l'un de l'autre, mais ne voulait pas s'enfermer dans un rôle qui n'était pas fait pour eux. Avaient-ils mal gérer comme le disait Caleb ? Pourraient-ils réussir à faire les choses bien, une fois la peur passée ? Prendre le risque, mais faire à leur façon ? Ils le pensaient tous les deux, ils avaient accepté en lançant ce contrat et bien que ce dernier ne soit pas totalement signé, c'était certain qu'il le serait. « Parfois il ne faut pas douter et simplement se lancer, arrêter de se poser des questions, pour vivre pleinement. La peur nous bride, le courage nous pousse à faire des choses qu'on n'aurait sans doute pas fait habituellement. Il est difficile de dire non lorsqu'on ne peut pas résister, quand ce n'est pas nous qui choisissons qui nous souhaitons désirer, de qui nous avons envie ou besoin. Etait-ce vraiment de notre faute, si nous n'avions pas géré la première fois, de ma faute si on continue à chercher un coupable, mais n'était-ce pas une raison pour au final mieux comprendre ce désir qui nous tient, cette envie bien plus forte que l'on aurait cru. Une seconde chance, de ne pas nous contrôler. Simplement se laisser aller. » Son souffle se coupait à mesure qu'elle essayait de mettre des mots sur leur étrange relation, mais elle accusa le froid d'entre-couper ses phrases.

Elle ne partirait pas ce soir, elle ne reviendrait pas sur sa décision. Elle ne ferait pas sa cendrillon en fuyant le bal. Jaylin avait choisi, avait décidé en pleine âme et conscience de sceller leur jeu par le fait de coucher ensemble. Un perdant, un gagnant, ou deux perdant, deux gagnants. Même si la serdaigle savait que tous les deux risquaient de perdre tout en gagnant l'un comme l'autre, ce n'était pas comme si ce jeu ne comptait pas. Caleb le disait parfaitement bien, ils jouaient avec des sentiments, une chose incontrôlable qui feraient entièrement parti d'eux. En accusant l'alcool de pouvoir lui faire faire des choses totalement stupides, elle fronça les sourcils. Certes elle sentait encore le liquide faire effet dans son corps, mais le simple fait de sortir, de s'être fait refroidir par la neige avait permis que l'alcool ne fasse dégénérer son comportement. S'ils étaient restés dans la cabane hurlante, cela n'aurait pas été la même situation. Pas vraiment de gagnant ? C'était un jeu non ? Et bien que l'issus n'était pas certaine, tous les deux souffriraient. Ils savaient tous les deux à quoi s'attendre en se lançant là-dedans. « Ce jeu est dangereux, tout simplement. Nous parlons de sentiment, comme si cela n'avait pas d'impact sur nous, comme si on ne risquait pas de souffrir si l'un de nous cède en premier. D'une certaine manière, celui qui cèdera, aura perdu, non ? Et le gagnant ne souffrira-t-il pas d'avoir infligé ça au perdant ? » Regrettait-il d'avoir lancé le jeu ? Voulait-il lui faire marche arrière. Alors qu'il craignait qu'elle s'en aille voilà que c'était au tour de Jaylin de douter qu'il souhaite se lancer dans cette histoire de sentiment. Lui qui avait pourtant été si sûr de lui en annonçant les règles, était-il toujours aussi sûr de vouloir continuer ? La serdaigle l'ignorait, mais en changeant de sujet, lui proposant de rentrer vite au château, pour la mettre au chaud, cela rassura la jeune fille. Cette dernière ne se priva pas pour lui dire que s'il voulait courir, il devrait la porter. Ce qu'il fit contre toute attente, la trimballant comme un vulgaire sac à patate sur son dos. Bien au moins il la portait. Ils parlèrent de mariage, chose qui n'arriveraient sans doute jamais. Au moins ils étaient sur la même longueur d'onde pensant que seul la lune de miel valait le coup de célébrer la cérémonie, quitte à laisser les invités seuls pour monter au septième ciel. Les deux amants se retrouvèrent ainsi au septième étage assez rapidement, Caleb la posant sur le sol, Jaylin imaginant la pièce. « Ce serait encore mieux si j'avais une autre sorte de robe. Une très belle robe .» répondit-elle aux propos du serpentard concernant leur éventuel futur mariage. Sa robe rose n'était pas forcément la meilleure tenue pour participer à ce genre d'évènement marquant.

Elle ne répondit pas à la remarque sur la galanterie que lui seul offrait comme service, passant directement aux choses sérieuses, une fois qu'ils furent déshabillés tous les deux. Elle l'emmena sur le lit, les derniers vêtements furent rapidement enlevés et ils s'abandonnèrent l'un à l'autre. Tout débuta par de simples caresses, des baisés échangés, une sensation de plénitude et des souvenirs refusaient surface du temps où il n'était rien qu'à elle, alors que les mains du jeune homme effleuraient les zones qui la faisaient vibrer. Elle se laissait guider par ses lèvres qui parcouraient son corps, les lui reprenant parfois pour les poser sur les siennes et tandis qu'elle serrait fort son amant, passant ses mains dans ses cheveux, parcourant son corps de ses doigts, chaque muscles de son dos, de ses bras, elle se laissa complètement faire alors que le jeune homme la pénétrait. Un pur bonheur, un plaisir intense, une incroyable sensation qu'elle n'avait pas retrouvée depuis qu'elle l'avait quitté. Elle se sentait complète, comme une évidence, comme si leur corps étaient fait pour se coller l'un à l'autre. Ce corps chaud contre le sien, cette sensation, ses lèvres qui s'effleuraient, se quittaient pour mieux se retrouver, ses baisés tendres. Jaylin se laissant totalement aller dans les va et vient avec le jeune homme, reprenant parfois le dessus, pour faire durer plus profondément le plaisir. Ils se connaissaient bien tous les deux, ils connaissaient leur corps, les points clés pour se faire plaisir et comme s'ils ne s'étaient jamais vraiment quittés, leur corps semblaient danser, se mélangeant dans une danse qu'ils avaient toujours connus. Jaylin sentit soudain un bonheur intense la combler, et elle se retint de ne pas pousser un cri, même si cela devait sans doute se voir sur son visage. C'était bon, c'était intense et si agréable.

Jaylin soufflait, elle haletait, tentant de reprendre sa respiration après leur folle partie de jambes en l’air. C’était bon, cela faisait si longtemps qu’elle se demandait même comment elle avait pu s’en passer pendant tout ce temps. Allongée sur le lit, fixant le lit à baldaquin qui avait été imaginé par la salle sur demande, Jaylin savourait encore ce qu’il s’était passé entre les deux amants. Ils avaient scellé leur pacte, leur contrat, jurer de jouer jusqu’à ce que l’un ou l’autre, ou même les deux perdent le jeu. La serdaigle se disait que ce serait simple de tenir, de ne pas tomber amoureuse. Mais elle n’avait pas le choix, tous les deux devaient simplement résister de la façon dont ils le souhaitaient tout en essayant de faire sombrer l’autre. Jaylin fixait toujours le haut du lit, ne souhaitait qu’une chose, que cette nuit s’éternise. Il n’y avait pas de fenêtre dans cette salle, ils ne pouvaient pas savoir l’heure qu’il était, si le soleil allait se lever bientôt ou s’ils avaient encore du temps devant eux. Elle ignorait tout ça. « Tu crois que c’est possible de rester là pour toujours ? De se faire oublier du monde, de ses soucis et de simplement profiter d’être ensemble ? » demanda-t-elle alors, comme si elle prononçait un vœux au ciel de l’enfermer ici, de ne pas la ramener à son époque, jamais et de simplement la laisser vivre ici.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Ven 15 Sep - 23:22

It's time to play my love
Jaylin & Caleb

Caleb ne savait vraiment pas ou mènerait sa relation avec Jaylin Adams cette fille qui avait débarqué et réussit à lui faire tourner la tête alors que cela n'était jamais arrivé avant, cette fille avec qui il c'était mit en couple et qui l'avait laisser tomber sans explication. Cette même personne qui avait accepté un peu plus tôt dans la soirée de nouer un pacte de jeu avec lui, un jeu de séduction, de sexe comportant une seule et unique règle qui n'était pas à prendre à la légère le premier tombant amoureux avait perdu et mettait un terme au jeu. Cela impliquait d'être honnête avec soit même et avec l'autre ce qui n'était pas toujours le cas dans une relation d'adolescent; cela impliquait qu'ils allaient d'une manière rester proche et cela pouvait être un peu effrayant pour lui qui n'avait pas l'habitude de tourner comme cela autour d'une fille c'était plutôt l'inverse en temps normal. Et si le jeu dans la neige lui permettait de se remettre les idées en place il ne lui donnait pas pour autant envie de stopper le jeu qui avait débuté entre eux il avait juste peur que la jeune femme change d'avis.


Finalement le brun rit un peu en parlant de sa première fois avec une fille qui devait sans doute être l'unique fois ou il n'avait pas été à la hauteur parce qu'il n'y connaissait rien et voulait jouer à l'homme avant l'âge. Mais bon autant prendre le truc à la dérision car il ne devait pas avoir été le seul à avoir une première fois minable. Beaucoup faisait part de leur expérience foireuse en matière de sexe parce qu'autant le dire on fait pas bien les malins la première fois qu'on fini à poil devant une nana toute aussi gêné et qu'on doit trouver comment vont fusionner nos corps. Et Jaylin partageait sa vision des choses car elle en rajouta une petite couche là-dessus, elle devait aussi avoir eut une drôle d'expérience. " J'étais trop gêné même pour rire à ce moment là de ma vie, j'étais rouge comme une tomate bien mûr et j'osais à peine la regarder elle à bien du rire la pauvre fille. On se tape forcément la honte je crois que l'on soit confiant ou non on galère tous tellement à ce moment là qu'on est juste à mourir de rire contre notre gré, le pire c'est qu'on cherche à tout bien faire et on fait tout de travers. Je n'avais pas de soucis de confiance en moi même je dois bien l'avouer mais je n'étais pas très à l'idée de reluquer une autre personne. Vous êtes de vraies commères c'est horrible pour nous les mecs"


Mais lui était au final un peu pareil avec Tibus il lui racontait ses coups en langage cru et cela n'était pas toujours très gentille pour la fille concerner. Mais il restait une question qui avait besoin de réponse la jeune femme était-elle sûre de son choix car elle était la plus indécise des deux ne souhaitant plus avoir de rapport avec lui et était désormais en route vers le chateau pour une nuit torride. Caleb avait besoin d'être sur qu'elle n'allait pas changer d'avis car prendre un revers au dernier moment le mettrait réellement hors de lui et il voulait évité d'avoir à être en colère se soir c'était pour le moment une soirée plutôt bonne autant ne pas tout gâcher. Il ne voulait pas que cela fasse comme la première fois que la situation soit mal gérez et que tout parte en vrille entre eux sans qu'il ne comprenne d'où sa venait car pour lui leur histoire n'aurait pas du en arriver là si tout avait bien fait. Cependant il préférait leur pact que rien du tout car il avait besoin de la présence de Jaylin dans sa vie il ne l'avouait pas mais il en avait besoin parce qu'elle avait réussie à le chambouler comme aucune autre fille n'avait pu le faire jusque là. " Je ne m'étais pas poser de question quand je me suis mis avec toi j'avais pour la première fois arrêter de réfléchir et de repousser une fille voilà ou cela m'as mener à présent. Je ne suis pas un lion je n'agis pas avec courage mais avec ruse il y a des peurs qui ne seront jamais combattus et on doit faire avec. Je me dis non à ce sujet là depuis toujours et quand je me suis dis oui je l'ai payer assez cher pour ne pas avoir envie de recommencer tout de suite. Ne cherche pas de raison pour expliquer le fait de m'avoir jeter comme un mouchoir utiliser il n'y en aura pas et cela ne fera que gâcher la soirée et je n'ai pas envie de ça"

Parce qu'au final si elle voulait toujours de lui aujourd'hui elle n'avait aucune bonne raison de le quitter et il n'était pas le genre de gentil petit blaireau à tout accepter sans rien dire cette conversation serait donc pour un autre moment ou il ne s'apprêtait pas à coucher avec elle sous peu car sinon tout allait être envoyé au placard et cela serait une crise qui aurait lieu entre les ex pas le programme désirer après une fête dont il avait peu profiter. Lui voulait jouer et c'était tout il ne voulait plus avoir à ouvrir son cœur ou quoi que se soit du genre il était plus à l'aise avec les contacts physique et c'était sans doute mieux comme ça après tout la jeune femme n'était pas très doué pour les sentiments non plus au vu de leur première expérience commune. " Si cela avait de l'impact sur nous on aurait craqué la première fois et on mènerait la vie d'un beau petit couple idyllique comme on en voit dans les couloirs de l'école. J'ai déjà souffert je pourrais recommencerais si besoin est, et tu dois être prête à faire pareil sinon le jeu n'as pas lieu d'être. Je ne pense pas qu'il puisse avoir un perdant dans l'histoire enfin pas réellement le but c'est qu'on craque tout les deux mais que le premier soit celui qui l'avoue pour facilité la tâche au second un peu comme un gage" Et il la porta pour retourner au château quand elle le reprit sur sa façon de la porter il lui avoua qu'il porterait une fille comme une princesse que le jour de son mariage.


" Tu ne l'aurais déjà plus sur le corps je t'aurais prise contre un mur dans un endroit proche de la salle de réception" Direct et droit le Caleb il ne prenait pas de pincette de ne jouait pas dans le glamour pour camoufler ses intentions sous de jolis mots. Et les voilà arriver au château puis dans la salle sur demande puis dans un lit nu l'un contre leur corps dansant dans un rythme langoureux entremêlé de soupire et de râle de plaisir, les rôles s'échangent l'un dominent puis se laissent dominer dans ce corps à corps qui ne leur est pas inconnu ils ont déjà effectuez ce balais ensemble et connaissent donc les points sensible les attentes de l'autre pour monter dans les nuages. Caleb veut l'y emmener et s'y perdre avec elle parce que cela est sans doute le moment de symbiose totale pour des amants, un moment à part qui n'appartiendra qu'a eux et qu'ils garderont en mémoire pendant un bout de temps. Normalement après le sexe même aussi bon que celui que venait de partager les deux jeunes Caleb filait pour ne pas avoir à discuter, à partager des moments de complicité mais là il avait bien pour objectif de passer la nuit dans la salle sur demande avec Jaylin.


" Je ne crois pas que cela soit faisable malheureusement pour nous deux, mais on peut toujours y croire et essayer de le faire durant les heures restantes dans cette journée" Parce qu'ils devraient à un moment ou un autre ressortir et affronter à nouveau le monde les entourant ce monde si horrible qu'il était dur d'y survivre mais c'était le lot quotidien de tout les sorciers de Londres et eux n'y échapperait pas malgré leur envie de rester dans cette pièce ensemble pour toujours.
Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Ven 13 Oct - 19:06

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Recommencer tout à nouveau, même si elle savait que c’était une mauvaise idée, Jaylin s’en fichait. Elle s’était lancée, car elle ne pouvait rien faire contre le destin. C’était bien lui qui lui jouait des tours non ? A quoi bon lutter contre cette envie, ce désir et contre lui ? Elle avait le droit d’être heureuse non ? elle allait devoir trouver un moyen pour rester ici, pour vivre avec lui et surtout pour arrêter de fuir les sentiments qu’elle avait. Car Jaylin ne pouvait pas les nier, elle en avait. La jeune femme essayait de tout faire pour les cacher, mais c’était beaucoup plus difficile que ce qu’elle avait prévu. Elle ne pouvait pas en parler à d’autres personnes. On lui dirait, fonce, lances toi, mais au final même les 1998 comprendraient très bien pourquoi elle était dans ce dilemme. Ils étaient fous ceux qui imaginaient que tout se passerait bien en rentrant dans leur époque. Ils pensaient quoi ? que ceux qu’ils avaient aimé avec vingt de plus, leur sauterait dans les bras ? Caleb ne le ferait pas, il lui crierait dessus d’avoir oser jouer avec lui, d’avoir fait le choix de l’aimer alors qu’elle partirait. Jouer leur donner l’espoir que leur histoire puisse perdurer. Est-ce que l’âge avait vraiment une quelconque importance ? Certains lui diraient que non. Mais quand elle le regardait, qu’elle était dans ses bras, qu’elle voyait ses yeux l’observait, Jaylin savait qu’une personne comme lui on en rencontre qu’une fois dans sa vie. Pourquoi maintenant ? Etait-il donc la personne pour qui son cœur battrait jusqu’à la dernière minute, jusqu’à la dernière seconde. Jaylin n’était pas la plus romantique des filles comme nombreuses de ses amies, elle aimait s’amuser, jouer autour du pot avant de se lancer, elle aimait analyser, réfléchir, fuir pour mieux se retrouver. Elle aimait jouer et Caleb était le partenaire idéal pour ça. Toute une guerre, toutes ses morts, tout un voyage dans le temps pour finalement en arriver là. Elle s’était amusé avec lui dans la neige, elle avait rit et taquiné le serpentard.

Et voilà qu’ils parlaient de leur première fois. Peu fameuse pour tous les deux, de manière générale cela n’avait rien de bien fou, mais si on ne nous dégoutait pas du sexe après ça pourquoi ne pas retenter l’expérience ? Mais rire de la situation pouvait un peu détendre l‘atmosphère, même si voir une personne nue du sexe opposé avait quelque chose d’effrayant. Il suffisait qu’une amie plus en avance sur elle lui ait dit quelque chose et on s’imaginait pleins de trucs. Caleb expliqua son malaise lors de sa première fois, même s’il avait confiance en lui. Jaylin aurait aimé en savoir plus, ils n’en avaient jamais vraiment parlé tous les deux se basant surtout sur leurs multiples expériences. Peut-être était-ce dû au fait qu’il n’y avait rien à raconter. Ils l’avaient fait et c’était tout. « La première fois qu’on voit quelqu’un nu, crois-moi on peut avoir des surprises. Mais j’imagine que c’est plus difficile quand on se retrouve face à une personne expérimentée pour la première fois. Les filles ont peur de faire l’étoile de mer et les garçons de se tromper de trou. » Et puis après on raconte nos problèmes à nos meilleurs amis pour en rire. Bon Jaylin n’avait jamais discuté de sa première fois avec ses amis de l’époque, car elles n’étaient pas des personnes de confiances et que par respect pour le garçon, il valait mieux éviter. Le pire c’était que lui pensait avoir fait les choses biens. Il avait de l’espoir. « Je suis sûre que tu en discutes aussi avec Tib, de tes histoires. » Tib et Cab, inséparables, séducteurs tous les deux ne pouvaient sans doute pas ne pas parler de ça.

Si elle avait un semblant d’intelligence, de ne pas vouloir le faire souffrir, Jaylin aurait dû tout arrêter, tourner les talons et s’en aller. Le laisser une autre femme, qui lui ferait des enfants et qui vieilliraient avec lui. Alors que faisait-elle dans ses bras à ce moment précis ? Pourquoi lui répondre qu’elle avait pris sa décision et comptait bien honorer leur pacte ? Parce que Jaylin était une fille de parole. Elle avait décidé de le suivre pour ce soir, elle avait dit oui, faible qu’elle était. Egoïste aussi. Mais c’était lui qui avait lancé l’idée, qui avait lancé le jeu après tout. Cela leur permettait d’avoir toujours ce lien, cette excuse de se voir de se parler, de coucher ensemble sans pour autant sombrer dans le couple idéal. Il lui expliqua que jamais il ne s’était posé de question en se laissant aller à se mettre avec elle, il n’avait pas regretté non plus. Ses dernières paroles firent l’effet d’un coup de couteau dans le cœur de Jaylin. Elle n’avait pas d’explications sur pourquoi elle l’avait laissé comme mouchoir, reprenant ses mots. Elle en avait mais ne pouvait pas le lui dire. Lui avouer qu’elle souhaitait le protéger ? Peut-être était-ce la solution, mais elle ne savait comment le lui sous-entendre sans qu’il trouve une autre solution à ce problème. Déjà quand elle avait parlé des autres filles, Caleb lui avait fait comprendre qu’elle aurait dû lui en parler. Maintenant si elle lui disait qu’elle avait voulu le protéger, il répondrait sans doute qu’il était assez grand pour le faire, à moins qu’il ne lui demande pourquoi elle l’avait fait. Essayant de reprendre une voix qui ne s’étrangle pas, elle prononça d’un air presque nonchalant ses quelques mots : « Certaines peur sont parfois incontrôlables … surtout quand … enfin bref, je me tais, profitons. » Pas ce soir, elle lui avouerait peut-être un jour, ils en discuteraient surement, qui pouvait savoir. Aucun ne voulait réellement l’avoir, car Jaylin devrait mentir et cela embrouillerait encore plus Caleb qu’autre chose.

Ils allaient simplement jouer tous les deux. Jouer a qui souffrira le premier. Jaylin essayait de le faire comprendre à Caleb, de lui dire que même s’il pensait ne pas avoir de perdant, il y en aurait surement un. Ou alors peut-être qu’ils perdraient tous les deux. Le serpentard demanda alors à la demoiselle si elle était prête à souffrir dans ce cas -là. Même s’il pensait que perdre ne serait simplement là que pour faire avouer l’autre qui aurait sombrer aussi, dans le cas contraire, l’un ou l’autre souffrirait. Elle le savait déjà, elle savait qu’elle ressentirait de la douleur. Elle avait déjà imaginé cents fois sa vie sans lui lorsqu’ils étaient encore un beau couple. Jaylin avait de nombreuses fois souffert, non pas seulement par amour, mais parce qu’elle avait vécu des trucs beaucoup trop sombre pour une adolescente. « Les beaux petits couples qu’on vois dans les couloirs … Je suis prête à souffrir. Mais à t’entendre c’est comme si notre destin était déjà tracé, comme si tu savais ce qui allait nous arriver. » C’était ce qu’il disait, non ? Le perdant ne forçait que l’autre à perdre aussi. A craquer. Et si l’un disait la chose trop tôt ? Et si aucun des deux ne ravalaient sa fierté avant d’avoir pu dire les trois mots ? C’était d’ailleurs sans doute ça leur problème. Trop fier, trop sûr d’eux et beaucoup trop de murs à casser pour pouvoir se laisser aller complètement. Une partie de jambes en l’air, une petite discussion amicale, mais les conversations sérieuses trop peu pour eux.

Même en parlant de mariage, ce n’était que pour se laisser aller dans la chambre avant même la fin de la cérémonie. Et une robe enlevée rapidement. « Une si belle robe gâchée en si peu de temps, si tu me la paye, je veux bien que tu me l’arraches de mon corps. » Il pouvait tout faire d’elle. Ils se connaissaient, leur corps fusionnant comme une évidence, tel une danse connue que par eux deux. Les voilà dans le lit, sans plus de cérémonie. Des baisés, des caresses. Un dominant, un dominée, chacun leur tour. Mais une parfaite complicité, sans prononcer un seul mot. Une connaissance parfaite de l’un et de l’autre. Une nuit qu’elle ne pourrait jamais oublier, cette nuit où tu te sens entière à nouveau. Complète, satisfaite et heureuse. Et ce lit avec ton amant que tu ne souhaites pas quitter. Jaylin ne parlait pas forcément beaucoup après l’acte, en général elle regardait celui avec qui elle l’avait fait, ou alors si cela n’était qu’un coup d’un soir, elle s’endormait bien tranquillement. Mais pas cette fois, elle n’avait tout simplement ni envie de dormir, ni de partir. Elle voulait rester là éternellement. Fixant le haut du lit, elle posa la question à Caleb. Savoir si lui aussi ressentait la même chose, s’il avait envie de rester. Le serpentard répondit simplement que ce n’était pas possible, mais qu’ils pouvaient quand même profiter tous les deux ici le reste de la journée. Arrêtant de fixer le plafond, Jaylin s’allonge de tout son long alors sur Caleb, posant ses bras croisés sur le torse de celui-ci. Et puis finalement se met à sourire. « C’est dommage, je trouvais que cette pièce était pourtant belle. Je suis sûre qu’elle aurait fait une belle petite maison si on l’arrange un peu. On n’aurait même pas besoin de ramener des choses, il suffirait de demander. Même si on ne voit pas le soleil et qu’on ne peut pas avoir à manger. Mais on pourrait aller piquer dans les cuisines. » Vivre là pendant des années, juste tous les deux. Fuir leurs responsabilités.

electric bird.


I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Mar 7 Nov - 13:12

It's time to play my love
Jaylin & Caleb

Caleb avait gagné pour la soirée il avait Jaylin pour lui et rien que pour lui le reste était effacé la page était tourné et tout le monde était content pour le moment. Jaylin avait même oublier le fait que de base elle ne voulait pas coucher avec lui tellement elle semblait bien dans la salle sur demande et le garçon la comprenait lui non plus ne voulait plus bouger d'ici mais il n'avait pas trop le choix ils devraient sortir et retourner en cours même si pour le moment le reste de la nuit leur appartenait et que rien n'était presser. Le serpentard ne voulait pas penser à ce qu'il c'était passer en venant par ici ou a ce qui pouvait c'être passer avant cette soirée la rupture ou autre il voulait garder le positif et oublier le négatif de leur relation pour ne jamais avoir de regret quand à ses actes qu'il soit passé ou présent. Il avait gagner le droit de jouer à un jeu qui incluait des sentiments en guise de fin de jeu et de défaite cela ne serait sans doute pas la définition de jeu de tout le monde mais pour eux cela fonctionnait car ils pouvaient tenter de contrôler leur peur de l'attachement et de l'amour qui avait sans doute conduit à la perte de leur couple la première fois qu'il avait tenter l'expérience.


Le brun ne savait pas trop quoi dire pour ne pas casser le moment qui venait d'avoir lieu il avait peur de dire quelque chose qui ne serait pas bien prit ou pas dans le contexte après tout il mettait souvent les pieds dans le plat même quand il essayait d'être sérieux et de ne pas faire de bourde mais Jaylin devait le savoir après tout elle le connaissait bien et ne serait pas étonné si il faisait une bêtises. Il revint donc sur les sujets qu'il avait abordés en rentrant au château et plus particulièrement sur la première fois qui était une étape cruciale dans la vie d'un jeune lui même avait du passer cette étape et cela n'avait pas été une grande performance pour le garçon qui avait tout fait pour s'améliorer le plus vite possible. " Ce n'était même pas la nudité qui m'impressionnait ou me gênait mais le fait de ne pas réellement savoir ce que je devais faire et si la fille allait avoir aussi mal qu'on pouvait le dire et ne pas aimer"



Il avait peur de ne pas pouvoir faire plaisir à sa partenaire et cela l'avait beaucoup gêné mais au final il fallait en passer par là pour réussir. " Bien sur que j'en parle à Tibus on se doit de partager nos expérience tout le monde fait ça et puis nous on note parfois les filles" Ce n'était sans doute pas la meilleure chose à dire mais il était franc et ne cachait pas ce qu'il faisait même si contrairement à Tib il n'en avait pas fait de liste papier et ne prenait donc pas de risque de voir cela dévoiler un jour ou l'autre. Mais après tout il n'était pas comme son pote enfin pas totalement et cela le prouvait bien même si la brunette devait le savoir depuis le temps.Pour eux tout était plus fort que leur volonté ils n'arrivaient pas à rester loin l'un de l'autre et cela pouvait être assez problématique quand on savait qu'ils ne voulaient pas tomber amoureux l'un de l'autre mais ne résistait pas longtemps à la proximité physique qui les attirait l'un à l'autre et le Serpentard ne s'en plaignait pas le moins du monde.



Ils étaient jeunes et devaient simplement profiter de la vie au lieu de se prendre la tête et de tout ce compliquer car à cause de cela il risquait de passer à côté de leur chance d'être heureux et avoir le droit à un peu de bonheur ne faisait pas de mal au vu de la situation du monde sorcier qui se compliquait de jour en jour et d'heure en heure. " On doit laisser la peur derrière nous et simplement choisir d'être un peu heureux pour une fois cela ne fera pas de mal même si avec nous cela risque d'être encore bien compliqué" Après tout Jaylin comme lui n'était pas du genre à ouvrir son cœur facilement et encore moins à laisser la peur derrière elle et il pouvait le comprendre.



Leur duo ne fonctionnait pas comme tout les autres et ils étaient assez lucides pour le savoir mais après tout devait-il réellement ressembler à tout les petits couples transit d'amour dans les couloirs de l'école et l'être les feraient-ils souffrir ? Il ne savait pas il ne connaissait pas l'avenir même si ses paroles semblait avoir fait penser à Jay que cela était le cas. " Non je ne connais pas l'avenir même si parfois j'aimerais juste pour savoir si je finirais heureux ou non comme tout les petits couples qui ne semblent pas souffrir eux" Pour une fois il voulait simplement être comme tout le monde mais il ne le pourrait sans doute pas étant bien différent de ceux qu'il connaissait.



Le mariage il en rêvait pouvoir avoir le droit à un beau mariage différent de celui de ses parents et dans une autre vie sans doute qu'il aurait pu épouser Jaylin mais dans celle-ci tout était encore compliqué pour le jeune Carlton qui ne savait pas si il survivrait à sa confrontation avec son père pour sa liberté. " Si je te l'arrache c'est que tu m'épouse et si cela est le cas alors je te l'aurais payer" Il ne coucherait pas avec une femme sur le point de ce marier si elle n'allait pas l'épouser lui après tout il avait un peu de respect pour les gens qui l'entourait et n'était pas un parfait connard. Après l'acte qui avait été une fois de plus une total fusion de leur deux personnes la jeune femme demanda au garçon si ils leur étaient possible de rester là pour toujours. Il la laissa s'allongée sur lui totalement c'était agréable après tout ce genre de contact intime sans pensées perverse derrières la belle avait raison ils auraient été bien ici couper de tout et de tout le monde mais pour réellement avoir une belle vie ils devaient apprendre à être bien ensemble en société aussi même si Cab était totalement pour l'idée d'avoir sa Jaylin rien qu'à lui tout le temps. " Je serais sans doute assez égoïste pour dire oui et te garder rien qu'à moi dans notre maison secrète mais tu mérite mieux que ça, on pourra toujours s'y retrouver si on a besoin d'un moment rien qu'à nous. Tu me le dis et pouf on se rejoins ici dans notre château fort"


Cette fille avait réussie à changer sa vision de la femme ce qui n'était pas rien mais au fond de lui il sentait qu'elle serait bien plus que cela qu'elle aurait un impact encore plus puissant sur sa vie, bon ou mauvais Cab ne le savait pas mais elle serait sans doute un tournant capitale dans sa vie.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Dim 26 Nov - 19:49

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Jaylin était tracassé de jouer ainsi avec lui alors qu’elle savait que cela ne serait que de courte durée. Le protéger de tout ça, elle avait déjà essayé, mais Ayla lui avait pourtant dit qu’elle avait le droit à un certain bonheur. Avait-elle droit de l’avoir avec Caleb qu’elle allait devoir laisser seul un jour ou l’autre ? Pouvait-elle se permettre ce bonheur qu’elle avait avec lui alors que lui ignorait tout de ça ? Jaylin se demandait pourquoi son cœur n’avait pas choisit quelqu’un d’autre, mais si elle s’inquiétait ainsi pour son bonheur n’était-ce pas justement parce qu’elle tenait à lui plus qu’elle ne pourrait l’imaginer ? Le jeu qu’ils s’étaient lancé était-il déjà perdu d’avance pour la jeune fille. Ses bras, ses baisés, ses taquineries et sa manière d’être avec elle, tout lui plaisait en lui. Caleb avait peur qu’elle s’en aille, mais elle lui avait promit de ne pas le faire de rester près de lui ce soir. Et probablement d’autres soirs vus comment leur histoire s’annonçait. Ils s’étaient retrouvés, saoule pour l’une, ayant très peu de volonté pour aller à l’encontre de ses sentiments vis-à-vis du brun. Sobre, Jaylin ignorait si elle se serait lancée dans l’aventure, si elle se serait fait le plaisir de retrouver ses bras qui lui manquaient. Cette nuit était la leur, une seule nuit depuis longtemps où ils se permettaient enfin de ne pas penser à la suite. Ils ne s’étaient pas lancé dans de grands monologue à expliquer ce que l’autre voulait, Jaylin avait parlé de ce qui pouvait la tracasser en sortant avec lui, elle avait expliqué, mais lui en réponse n’avait lancé qu’un jeu. Un simple jeu pour les protéger de tout sentiment de tout ce qui pourrait les perturber, mais qui au fond le faisait déjà. Oublier leur rupture, les paroles pouvant être blessantes, l’avenir leur appartenait ce soir, Jaylin voulait tout oublier. Elle voulait rester dans cette pièce avec lui jusqu’à ce que la mort les gagne. Avait-elle le droit de demander ça au destin ? Pouvait-elle oublier ses amis, sa famille pour un bonheur qu’elle n’avait jamais atteint autrefois ?

L’alcool faisait moins d’effet dans son sang, mais elle voulait être joyeuse, même en parlant des déboires des premières fois, celles qu’on aimerait oublier par crainte d’un mauvais souvenir. Caleb ne connaissait pas sa personne avant l’année dernière, il ignorait qu’elle avait l’occasion de coucher avec plus d’une personne, qu’elle avait vu des premières fois lamentables. Il savait simplement que l’amour n’avait jamais frappé à sa porte. Alors aujourd’hui, ils en discutaient. Un sujet leger qu’ils avaient vécu tout les deux. Mais c’était étrange, lui était homme et elle était femme, le point de vue sur l’acte était différent, les paroles du brun le confirmaient. Il n’avait pas eu peur de se montrer nu devant une femme, mais surtout de mal faire les choses de ne pas réussit à la satisfaire. Là où Jaylin avait plus craint de son corps, que ce dernier ne plaise pas à l’homme. Un complexe qu’elle réussissait tant bien que mal à dissimuler. Elle ne connaissait aucune fille totalement fière de son corps, et même si Jay trouvait le sien correct, ça n’avait pas été toujours le cas. Elle allait avoir 17 ans, son corps trouvait ses marques, était parfaitement formé aujourd’hui, mais l’adolescente n’avait pas été de tout repos. « On est tous passé par là je pense, peur de mal faire les choses. Mais c’est plus difficile pour les hommes, on attend trop d’eux, qu’ils sachent alors qu’on a tous le droit de faire des erreurs et de ne pas y arriver. La pression rend parfois les choses moles. » répondit-elle avec un ton léger. Elle ne lui envoyait pas une pique, mais elle avait eu parfois des cas, pour le moins compliqué. Et cela n’aidait pas non plus les demoiselles à se sentir bien et en confiance. Dans ce genre de cas, ce n’était même pas la peine d’essayer, il fallait attendre que l’envie revienne, l’excitation. Les filles avaient besoin de conseils, de parler de ce genre d’expérience en général avec leur meilleure amie, ce n’était pas pour rien que Jaylin en avait discuté avec Ayla. Caleb faisait la même chose avec Tibus, ils étaient connus pour être tout le temps ensemble pour plaire aux femmes, cela aurait étonnant qu’ils ne parlent pas de leur expérience avec telle ou telle demoiselle. Mais Jaylin s’étonna en entendant qu’ils notaient les filles. Non elle ne s’étonna pas vraiment, les filles le faisaient bien aussi mais d’une manière moins formelle, elles jugeaient les compétences, sans réellement donner de notes précises. Et Jaylin était curieuse maintenant. Si Caleb notait les filles, avait-il noter son ex-petite-amie ? Lui avait-il fait se plaisir de lui mettre une bonne note au moins ? Et s’il l’avait fait comment Jaylin le prendrait-elle ? Elle ne savait pas trop et sentait sa curiosité titillée. Avait-il fait exprès d’en parler pour qu’elle lui demande ? Il la connaissait, il la savait curieuse. « Noter les filles … J’oserais bien dire que c’est un truc de mec. Mais les filles jugent aussi. » Elle ne lui avait pas demander. Elle avait réussi à garder sa curiosité pour elle, mais Jay sentait qu’il fallait rapidement lui changer les idées sinon elle allait demander.

Comme un rapprochement physique, une envie d’être près de lui. A la différence de beaucoup d’autres couples, Jay comme Cab ne voulaient pas tomber amoureux. C’était uen envie étrange quand on savait qu’ils ne pouvaient pas résister bien longtemps, qu’ils n’arrivaient pas à être loin de l’autre, qu’ils revenaient sans cesse l’un vers l’autre. Peut-être que les deux amants se le cachaient à eux-mêmes cet amour qu’ils se refusaient, ce bonheur ne tenait qu’à eux. Un choix comme disait Caleb, même si Jaylin le percevait plus comme en droit. « Ayla m’a dit un jour que j’avais le droit au bonheur, peut-être qu’elle avait raison et qu’il faut simplement … attendre dirons-nous. » Ce ne serait pas demain qu’ils pourraient l’avouer. Caleb et Jaylin allaient avoir du mal à finir le jeu. Elle ne savait même pas s’il en serait capable de lui dire qu’elle l’aimait. Non elle avouerait avoir perdu, sans oser le lui dire, pas tant qu’il ne l’aurait pas dit. D’un autre côté Caleb ne le dirait probablement pas le premier non plus. Ils ne pourraient pas agir en parfait petit couple tant qu’ils ne se le seraient pas dit. Cela s’annonçait bien compliquée. Leur relation était bien différente de celle d’Ayla et Mathéo, ou des autres. Elle ne savait pas et lui ne connaissait pas l’avenir. Pas leur avenir commun en tout cas. Jay connaissait le futur, elle se souvenait de ce qu’elle avait vécu, mais n’avait pas de souvenir du jeune homme avec qui elle se trouvait en ce moment même. Elle ignorait ce qu’il faisait en 1998, s’il était marié avec des enfants ou non. Sa relation avec lui aujourd’hui, pourrait très bien effacer l’avenir qui avait été écrit autre fois pour lui. « On pourrait aller regarder dans une boule de cristal pour savoir ça, mais n’est-ce pas plus amusant de ne pas savoir si on finira un jour comme eux ? » ET si un jour Caleb apprenait pas une autre personne que vingt ans les séparait ? Que Jaylin n’avait strictement rien à faire là et qu’il pensait qu’elle jouait avec lui et ses sentiments ? La jeune fille était certaine qu’il le prendrait très mal. Elle le perdrait à jamais ce jour-là.

Même en parlant de mariage, Jaylin savait que ce n’était qu’un rêve, un fantasme de porte une belle robe pour qu’il puisse la lui enlever une fois la cérémonie terminée. Laisser les invités à leurs affaires pour passer directement à la case septième ciel. Elle ne réagit pas au fait qu’il lui aurait probablement acheter sa robe s’il comptait l’épouser. Jaylin pourrait très bien se la payer toute seule, mais n’allait pas refuser qu’il prenne en charge quelques bout de tissus. La retrouvaille de leurs deux corps fut simplement magique, comme une évidence et un rêve éveillé, Jaylin n’avait pas ressentis ça depuis qu’elle ne l’avait plus avec elle dans son lit. Cette sensation de plénitude, Jaylin ne voulait pas la laisser partir, elle voulait rester là éternellement, mais Caleb savait que ce n’était pas possible. La jeune fille aurait préféré attendre une réponse positive et essaya donc de le convaincre qu’ils pourraient vivre ici. Elle s’allongea sur lui, pour être sûre d’avoir toute son attention et lui expliqua son plan. Sans doute que ce n’était pas la meilleure idée au monde, mais elle lui sourit lorsqu’il proposa de se retrouver régulièrement ici. « Qui te dis que je mérite mieux ? On pourrait vivre dans une chambre d’hôtel que ça me conviendrait très bien … Bon d’accord peut-être pas, mais on pourrait égoïste en se promettant en plus de se retrouver ici régulièrement, de ne pas prendre en compte ceux qui voudraient de nous. » Jaylin n’était plus la même depuis qu’elle avait rencontré Caleb, elle connaissait enfin le bonheur. Mais la demoiselle avait changé la vie du brun, elle ignorait encore à quelle point, mais quoiqu’il se passe, leur destin étaient liés pour toujours.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Lun 4 Déc - 15:30

It's time to play my love
Jaylin & Caleb

Caleb ne se doutait pas de ce qui l'attendait en clôture et de ce jeu et de cette histoire avec la brunette il ne connaissait pas l'avenir et pas non plus le secret que la jeune femme portait il était donc complètement dans le flou et souhaitait juste pouvoir profiter de ce lien qu'il avait avec cette fille et qu'il n'avait jamais eut avec aucune autre auparavant c'était sans doute dangereux mais le danger il connaissait plutôt bien. Lui ne comprenait pas bien pourquoi d'un coup son corps et sa tête semblait décidé à se fixer sur une seule fille qui n'était pas prête à se poser mais bon il suivait ce que son lui intérieur voulait et le tournait de manière à se sentir à l'aise avec tout ça. Clairement il n'était pas le genre de mec à faire de grande déclaration qui durait trois heures pour faire comprendre ses sentiments mais en lançant se jeu après c'être fait larguer comme une chaussette il prouvait bien à Jaylin qu'il ne souhaitait pas que leur histoire s'arrête là ce qui n'était pas rien pour un dragueur comme lui qui aurait pu passer à une autre proie en trois petites secondes, en temps normal il aurait agit de la sorte et tout le monde le savait.


Parler de la première fois de l'un et de l'autre mettait en lumière les différences de point de vue que pouvait avoir les femmes et les hommes par rapport à l'acte en lui même et aussi à la peur de le faire, après tout lui n'avait pas eut peur de ne pas plaire mais de ne pas réussir à satisfaire la jeune femme avait qui il couchait pour la première fois ce qui changeait de l'expérience qu'avait eut la brunette, même si en voyant ce corps nue il ne savait pas de quoi elle pouvait avoir honte elle était sublime et il ne se lasserait pas d'aimer ce corps et cette personne à sa manière surtout que là il n'y avait plus aucune peur il connaissait la brunette et savait comment la faire montée au septième ciel ce qui était bon pour son égo comparer à sa première fois. " La peur de l'inconnu fait partie du jeu surtout dans ce genre de moment intime et important pour la suite de la vie d'un adolescent. Je n'ai jamais eut ce genre d'incident de molesse, mais c'est sans doute parce que je ne me prend rarement la tête dans ces moments là parce que je ne donne pas beaucoup d'importance à mes partenaires, tu est la seule avec qui je l'ai fait plus d'une fois et je pense que je ne te déçois pas" Entre eux le sexe était bon et il ne pensait pas qu'elle est grand chose à redire là-dessus même si on pouvait toujours faire mieux en apprenant à connaître parfaitement le corps de l'autre et ses envies un peu caché, secrètes même parfois. Caleb avait avoué à sa compagne du soir qu'avec son pote il parlait de leur différente histoire sexuel allant jusqu'à noter leur partenaire pour établir une sorte de classement pour mettre les meilleures en avant et évité les nulles même si il n'était sans doute pas très cool dans classer dans les nuls Cab ne pouvait pas dire qu'il souhaitait retomber sur une étoile de mer. " Tout le monde juge c'est dans la nature humaine on nous dépeint comme des goujats parce qu'on ose mettre une note fixe et que cela ne laisse aucun doute quand à performance de la fille mais cela nous fait partager nos histoire et on ne le fait que les deux. J'ai une favorite dans ma liste"



Il ne se doutait pas que Jay se retenait de lui demander quel était sa note mais sa phrase donnerait sans doute encore un peu plus envie à la jeune femme de le savoir. Leur truc à eux c'était le physique plus que le sentimental ils avaient besoin d'être proche sans vouloir s'ouvrir leur cœur chacun gardant en lui ce qu'il ressentait car tout pourrait changer dans leur relation et leur vies quand l'un des deux commencerait à parler plus sérieusement de ce qu'il ressentait car cela donnerait une dimension plus sérieuse pour leur histoire et pour le moment ils n'étaient pas prêt à cela. visiblement Jay avait parler de bonheur et autre avec son amie aigle et si Caleb ne comprenait pas tout il était d'accord sur le fait que Jaylin méritait vraiment le bonheur. " Ta copine à raison tu as le droit à ton bonheur toi aussi cela met parfois du temps à arriver pour certain mais cela fini par venir pour tout le monde" Et un jour peut-être qu'eux le seraient ensemble heureux mais rien n'était encore en fait et Caleb ne voulait pas vendre la peau de l'ours maintenant il n'était pas capable de parler d'amour du coup il ne s'attarda pas le dessus pour le moment. La bleu et bronze voulait aller voir dans une boule de cristal afin de connaître leur futur et de savoir ce que l'avenir leur réservait et savoir si ils finiraient comme les petits couples que Caleb ne supportait pas pour le moment mais tout savoir à l'avance enlevait le goût de la découverte et le brun voulait avoir la surprise de savoir si il réussissait ou non sa vie. " Je pense qu'en effet il est plus amusant de ne rien savoir et d'avancer au fur et à mesure la vie réserve un tas de bonne comme de mauvaise surprise et ce spoiler sa vie n'est pas une chose à faire si on veux que celle-ci soit plus vivante et agréable. Je ne saurais que je suis comme eux quand je le serais comme ça je ne pourrais pas modifier ça en agissant d'une manière que je n'aurais pas fait en temps normal"


Caleb parlait mariage sans réellement prendre tout ceci au sérieux il voulait épouser une femme qu'il aimerait il le savait mais sa relation avec l'aiglonne n'était pas encore au stade du oui pour la vie après tout ils n'étaient pas en couple officiel, du coup il parlait plutôt de la nuit de noce qui serait sans doute son moment préférer. Pauvre robe de mariée de sa futur épouse elle finirait sans doute en lambeau. Jaylin voulait restée ici avec lui pour toujours et si cela aurait été possible Cab se serait fait un plaisir d'accepter parce qu'il se sentait parfaitement bien avec la brunette comme il ne c'était jamais sentit bien avec une femme mais ils ne pouvaient pas se le permettre et à la place Cab proposa à la belle de se retrouver ici tout en lui caressant doucement le dos. " Je le dis parce que tu est une femme superbe au caractère un peu compliqué mais qui mérite mieux qu'une salle sans extérieur pour vivre ta passion. Je serais totalement égoïste et je te ravirait à eux autant de fois qu'il me sera possible je ne suis pas rassasié de toi love" Il pourrait passer toute ses nuits avec elle si on lui en laissait l'occasion.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Ven 5 Jan - 14:02

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Personne ne l’avait prévenu de tout ça. Personne ne l’avait averti que lorsqu’on commençait à s’attacher réellement à quelqu’un il était très difficile de mettre de la distance entre eux. Personne ne lui avait dit qu’elle se retrouverait à accepter ce jeu dangereux avec Caleb, sans doute dû à l’alcool ou la force intérieure qui la poussait encore et toujours vers lui. Comment lutter ? Comment tenir bon face à ce visage qui hantait ses rêves ? Comment dire non quand l’alcool nous faisait dire oui, trahissant alors nos désirs les plus profond. Reprendre une histoire qui avait commencer quelques mois plus tôt, pas si loin que ça. Mais ce n'était pas vraiment reprendre les choses là où ils l’avaient laissé. C’était gardé ce lien qu’ils avaient au fond d’eux, garder cette envie qu’ils semblaient posséder au fond d’eux. Si Jaylin aurait dit non quelques semaines plus tôt la décision qu’elle avait prise ce soir était sans appel, elle ne ferait pas volteface, elle aimait trop jouer pour ça. Et Caleb était le partenaire parfait pour jouer à ce genre de jeu. Sentait-il lui aussi que ce serait difficile de ne pas sombrer ? De ne pas perdre ? Peut-être que le jeu n’était là que pour terminer ce qu’ils avaient commencer comme si leur histoire devait avoir une fin heureuse. Etait-ce possible pour eux de mériter un quelconque bonheur quand on connaissait l’avenir ? Quand on connaissait leur peur mutuelle de s’attacher de cette manière à quelqu’un. Question de fierté ou d’éducation, chacun possédait quelque chose au fond d’eux qui leur interdisait de s’attacher plus qu’ils n’auraient dû. Jaylin avait ce lourd secret, cette envie de ne pas le faire souffrir plus qu’il n’avait souffert. Elle avait cette peur de souffrir elle aussi en tomber folle amoureuse de lui, de ne pas pouvoir vivre sans lui à ses côtés, chose qui se produirait sans doute si elle perdait. Quant à Caleb il avait peur de l’aimer sans doute parce qu’il voyait tout cela comme une faiblesse. Son éducation lui avait fait comprendre que les gens qui nous étaient proches pouvaient nous faire perdre la tête, la raison et nous pousser à accomplir des actes qu’on pouvait parfois regretter. Mais chacun avait également une certaine fierté. Ce n’était pas un problème de courage de ne pas s’avouer avoir perdu, mais bien de ne pas perdre le premier. Quiconque avec un peu de raison leur dirait qu’ils se trompaient que ce n’était pas là le problème, qu’on pouvait si on le souhaitait passer outre cela, mais jamais Jaylin ne pourrait faire le premier pas. Et elle voyait mal Caleb le lui dire.

Ce n’était pas dans l’habitude de Caleb d’agir ainsi, enfin de ce qu’elle savait, ne le connaissant que depuis quelques mois, même si cela avait suffi à Jaylin pour chercher à découvrir qui il était vraiment. De coucher avec lui de nombreuses fois par ailleurs et elle n’allait pas mentir sur les capacités du jeune homme, bien qu’en émettant des doutes sur ce que les filles pouvaient penser de lui, les deux jeunes gens en étaient venus à parler de leur première fois. Ce moment était très étrange pour tout le monde, car elle amenait des doutes, des angoisses et même si l’amour était au rendez-vous il n’était pas certains que les ébats soient géniaux. Des déceptions, Caleb comme Jay en avait dû vivre. Mais jamais Jaylin n’avait été déçu par les talents de celui qu’elle avait en face d’elle aujourd’hui. Car après tout on ne recommençait pas régulièrement à coucher avec une personne après une mauvaise expérience. Et sans doute qu’ils ne seraient pas sortis ensemble aussi longtemps si ça avait été le cas. A nouveau Cab voyait tout cela comme un jeu, cette première fois tant redouté par les jeunes. Pas de problème de mollesse comme il disait, le jeune homme avait l’air d’être à son plein potentiel à chaque fois et ce n’était pas Jaylin qui allait dire le contraire. « Dans tous les cas on doit tous passer par-là je pense. Peur ou non, même si ce n’est pas fameux la première fois ce n’est qu’en pratiquant qu’on s’améliore, qu’on découvre l’autre et qu’on sait ce qu’il faut faire pour le bonheur de l’autre. » Tout le monde était différent quand il s’agissait de ça. Les préférences et les goûts étaient à découvrir, mais soit il fallait que l’un connaisse parfaitement son corps pour pouvoir guider l’autre, ou bien les deux découvraient au fur et à mesure les endroits qui produisaient le plus de bien. « Non tu ne me jamais déçu. Je te l’aurais sans doute fait savoir si ça avait été le cas. J’imagine que je n’ai pas été décevante non plus, pour qu’on le fasse de nombreuses fois. » Elle afficha un petit sourire, car elle aurait pu lui retourner la question, mais ils avaient l’air tout les deux satisfait de l’autre. Mais la jeune fille ne s’attendait pas à ce que sa curiosité soit éveillée par les propos de Caleb. Si la première fois ne regardait que lui et la fille avec qui il l’avait fait, noter les filles avec qui l’avait fait intriguait beaucoup plus Jaylin. Et cette dernière faisait un effort considérable pour ne pas poser la question, pour ne pas chercher à savoir qu’est-ce qu’il avait pu lui mettre à elle. A la place elle préférait dire la vérité sur les appréciations concernant les partenaires. Si Caleb comme Tib le notait distinctement, il n’empêchait que les filles fissent la même chose lors de leur conversation. On pouvait bien parler sur tic et tac, tout le monde le faisait avec un certain plaisir. C’était dans la nature humaine après tout de critiquer, de jalouser et de chercher à obtenir le bonheur, la satisfaction. L’ambition était en chacun d’eux, ou peut-être n’était ce que dans certaines personnes. « Je pense que c’est aussi une question d’habitude. Si Tib et toi vous notez les filles, la plupart des gens le font sans le dire. C’est bien là la différence, puisque vous n’avez pas peur de le dire. » Favorite ? Avait-il bien dit qu’il avait une favorite dans sa liste. Le visage de Jaylin s’illumina sans doute que sa curiosité qu’elle avait réussit à cacher, refaisait surface. Avec un petit sourire en coin, elle lui demanda : « Une favorite ? Dis m’en plus ! » Elle ignorait s’il allait dire son prénom, mais tout ce que Jaylin espérait c’était qu’il ne dise pas celui d’une autre, ou celui d’une personne que la serdaigle ne pourrait pas voir en peinture.

Ils parlaient d’un ton léger, sans parler de choses trop sérieuses sans doute pour se protéger où s’ils le faisaient ce n’était pas forcément en précisant qu’ils seraient ensemble. Comme le bonheur qu’Ayla avait promit à Jaylin, il ne s’agissait pas à l’époque d’être heureuse avec Caleb, simplement de l’être. Même si la serdaigle ressentait une forte émotion positive dans les bras du serpentarde, elle n’avait pas laissé entendre qu’elle pourrait l’être éternellement avec lui. La jeune fille avait préférée parler par énigme, sans doute que Caleb ne comprenait pas tout ce qu’elle racontait, mais Jaylin en parlait tout simplement. Peut-être pour faire comprendre au serpentard qu’elle voulait l’être avec lui, mais jamais elle ne le dirait clairement. Elle voulait être heureuse, elle ressentait déjà le bonheur avec lui, mais Jaylin ne le disait pas, elle le montrait simplement, souriant, changeant et étant totalement différente en sa présence. Autrefois elle n’avait jamais agi ainsi avec les autres garçons. Charmantes oui, amusant peut-être, jolie, toujours, mais avec Caleb c’était différent, presque effrayant de connaitre ce genre de chose inconnue pour elle. « Sans doute qu’on y a tous le droit au final, je pense. Mais parfois on peut passer à côté. » Et c’était triste. Laisser passer cette chance, ne pas y avoir le droit. Jaylin passerait-elle à côté de tout ça ? Et si c’était le cas est-ce qu’elle pourrait le saisir à nouveau ? Pourrait-elle retoucher le bonheur dans une autre époque, avec lui, dans un autre moment que l’instant présent ? Elle ignorait tout ça, quand bien même elle viendrait d’un futur qui était sans cesse en train de se réécrire. Elle ignorait ce qu’il adviendrait de Caleb, espérant que sa présence ne changerait pas son futur d’une manière négative. Elle connaissait l’avenir, enfin elle pensait le connaitre. Jaylin ignorait s’ils finiraient ensemble un jour, vieillissant ensemble, s’ils finiraient comme ses petits couples qui vont au cinéma, se donne la main devant tout le monde, se marient et ont des enfants. Venir du futur ne lui donnait pas tout le savoir. « Si j’ai appris une chose c’est que rien n’est réellement écrit. On a beau savoir quelque chose sur l’avenir, on peut toujours le modifier. » Elle le faisait en ce moment même. Qui pouvait savoir ce qu’aurait fait Caleb ce soir si elle n’avait pas été présente à cette époque ? Tant de questions qui n’auraient aucune réponse.

Leur histoire était devenue un jeu, celui de parler de l’avenir comme s’ils y étaient déjà, de parler de mariage ou plutôt de nuit de noce dans l’espoir sans doute d’y arriver un jour. Aucun ne dirait oui pour le moment, pas tant qu’ils n’auraient pas réussi à perdre ou à gagner selon le point de vue. Jaylin ne pouvait encore imaginer la scène d’une demande en mariage tant qu’ils n’auraient pas dépasser leur jeu, mais parler de coucher ensemble, de laisser leurs invités en plan pour monter vers les étages ne la dérangeait pas le moins du monde. Enfin sauf pour la robe puisque Caleb prévoyait déjà de lui enlever sa robe de mariée, très rapidement, robe qui finirait sans doute en lambeau. Tristesse ! Rien n’était fait mais Jaylin espérait pouvoir réparer sa robe, même si c’était Cab qui la lui payait. Mais pour se marier, ils devraient s’aimer, vivre ensemble et la serdaigle n’était pas sûre que cela arrive. Alors pour le moment elle rêvait de pouvoir rester dans la salle-sur-demande pour toujours. Une charmante pièce où ils pourraient vivre sans s’occuper des choses extérieures. Mais Caleb comme Jaylin ne voulaient pas être couper du monde. Et le serpentard trouva la solution : se retrouver ici lorsqu’ils le souhaiteraient pour passer un bon moment ensemble. Ne pas sortir officiellement ensemble, coucher ensemble et continuer leur jeu jusqu’à ce que l’un ou l’autre craque. Toujours sur lui, sentant la main du jeune homme lui caresser le dos, ce qui la fit frémir, elle se mit toutefois à sourire. « Enlèvement moi autant de fois que tu veux, jamais je ne me plaindrais d’être dans tes bras. » murmura-t-elle tout en emmenant ses lèvres contre celle de Caleb. Il pouvait faire tout ce qu’il voulait d’elle, Jaylin se sentait perdre à mesure qu’elle passait du temps avec lui.

electric bird.


I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Mar 9 Jan - 17:44

It's time to play my love
Jaylin & Caleb

Quand Caleb était plus jeune il avait eut le droit à un discours sur le fait d'avoir une femme et de créer une famille mais dans ce que ses parents lui avait dit il n'y avait aucun mot sur le fait qu'il pourrait se retrouver aussi attacher à une femme, personne ne lui avait parler d'amour c'était un sujet tabou qui ne devait pas être évoqué chez lui. Et maintenant qu'il pensait s'y retrouver confronté il ne savait pas comment réagir et quoi faire pour que cela ne vire pas au drame et Jaylin ne pouvait visiblement pas l'aidée étant comme lui incapable d'accepter de parler de sentiments. Ils étaient bloqués et le jeu commencer par Caleb n'aurait pas pu but de réellement les aidés mais plutôt à leur donner du temps pour pouvoir accepter que le lien entre eux était bien plus fort qu'un simple lien physique et une entente sexuelle, parce qu'il ne couchait normalement pas deux fois avec une même femme et Jay avait dépasser ce chiffre là depuis longtemps il aimait son corps et leur entente c'était clair et net mais il appréciait aussi d'autre chose chez elle et il ne le disait pas pour ne pas se montrer faible, il pensait encore et toujours que l'amour était une faiblesse dangereuse pour son avenir. Il pensait à tout cela tout en profitant du moment et du fait de pouvoir être tranquille avec Jay, ils étaient seuls et cela n'arrivait pas souvent ils ne c'était pas parler seul à seul depuis leur rupture et cela leur faisant sans aucun doute du bien après tout si ils avaient de nouveau craqué c'était signe qu'ils devaient resté proche.


Parler de sa première fois le ramenait sans son passé et le gênait un peu parce qu'il savait qu'il n'avait pas réellement été doué et que cela le chagrinait même si depuis il c'était rattrapé donnant du plaisir à bien des jeunes filles de cette école, aucune n'ayant jamais prononcer de plainte après une partie de jambes en l'air avec lui ce qui n'arrivait pas à beaucoup de mec il y avait toujours un coup de moins bien mais visiblement lui passait à côté de ça et qu'importe la partenaire il réussissait à faire du bien et un bon moment ce qui lui allait plutôt bien à lui aussi. " On doit tous le faire effectivement, sans ça on se plante pas mais on ne goûte jamais au plaisir de la chaire et quand on le connait on ne veut plus s'en passer. Et après on a plus peur on est juste très excité à l'idée de le faire, cela devient un réflexe de faire plaisir à l'autre et tout ce genre de chose" Parce qu'il n'y pensait plus à force il le faisait sans réfléchir cela semblait totalement normal. Il ne pensait pas mal faire et la brune confirma qu'elle ne l'avait jamais déçue sur ce plan là ce qui le confortait dans son impression d'être un bon coup c'était peut-être un peu narcissique mais il ne le criait pas sur tout le toit alors cela devait passer et puis il était important de connaître ses points forts même dans ce genre de domaine qui n'était pas reconnu comme important par la société. " Je ne doute pas que tu me l'aurais fichu dans la tronche si je n'avais pas été à la hauteur. Je n'ai jamais été déçu non plus sinon tu n'aurais pas été la fille avec laquelle j'ai re couché après notre première fois tu a le mérite d'avoir changé mes habitudes"


Caleb avait avoué qu'ils notait les filles avec son pote Tibus il ne le disait pas à tout le monde pour ne pas être prit pour un salaud ne respectant pas les femmes il ne le faisait pas en mal, mais pour pouvoir noter qui pouvait mériter d'être visité par ses amis. " C'est toujours mal vu quand ça vient de mec on passe pour des goujats alors que tout le monde le fait tout le temps c'est humain de vouloir en parler, critiquer un peu sortir le bon et montrer le mauvais et je ne mais pas de commentaire dégradant juste une note. J'évite de le dire à trop de monde pour ne pas me faire insulter" Mais il n'avait aucun soucis à le dire à des personne de confiance, il sourit quand la jeune femme sembla intéresser par le fait qu'il avait une favorite il pouvait jouer avec elle et ne pas lui dire qu'il parlait d'elle ou bien le faire et voir sa réaction après tout elle voulait savoir il ne pouvait pas vraiment lui mentir parce qu'il n'était pas le genre de mec à aimer mentir pour se cacher il parlait sexe là il pouvait donc mettre Jay sur un pied d'éstale. " Elle est brune, elle est une aigle, j'ai énormément couché avec elle tu devine ?" Voilà c'était dit sans le dire du Caleb tout craché quoi.


Le bonheur sujet compliqué tout le monde le recherchait certain mettait du temps à la trouver d'autre non, certain se trompait et finissait par voir que le bonheur trouvé n'était qu'une illusion et pas le vrai le beau vendu dans les comptes de fées pour enfant. Caleb ne cherchait pas réellement ce genre de chose il laissait le destin choisir pour lui quand il devait ou non le trouver et il avait penser l'avoir dans les bras de Jay avant que celle-ci ne le quitte comme ça d'un coup mais il ne lui en avait jamais parlé avant. Et la jeune femme ne semblait pas vouloir parler clairement du sujet elle faisait des allusion prenait des chemins détourné et faisait sourire le brun qui ne voyait pas pourquoi elle ne mettait pas les pieds dans le plat pour lui donner le fond de sa pensées. " Je ne pense pas que nous soyons passé à côté du nôtre" Bien dit Cab tu lui fait passer un message tout en entrant dans son jeu de la parole détourner, la jeune femme semblait pensé qu'il pouvait changer l'avenir comme tout le monde pouvait en être capable mais lui croyait réellement au destin et ne se sentait pas capable de changer quoi que se soit à ce qui était déjà écrit. " A moins de jouer avec le temps je ne sais pas si je serais capable de modifier quoi que se soit à ce qui est écrit pour moi et je ne sais pas si je le voudrais non plus après tout j'aime plutôt bien ma vie pour le moment malgré les complications que je peux avoir" C'était un fait il ne voudrait pas changer grand chose à sa vie si il le pouvait.


Caleb avait une vision de la vie bien à lui, il ne cherchait pas à se bloquer dans une case il ne cherchait pas à être en couple et pourtant il voulait un jour se marier et cela le ferait obligatoirement rentré dans une case de la société, pour le moment il avait le temps rien n'était encore fait il jouait à un jeu avec la jeune femme et pouvait encore et toujours profité de sa liberté de mouvement avant d'un jour peut-être l'épousée et lui déchiqueter sa robe de mariée parce qu'il avait tout prévu et qui savait qu'il en serait capable. Pour combler Jaylin et son envie de ne pas sortir il proposa un compromis ils viendraient ici profiter l'un de l'autre dès que l'envie se fera sentir comme ça ils pourront avoir des moments rien qu'à eux de temps en temps. " Ne le dis pas trop fort sinon je vais avoir envie de te garder pour moi tout les soirs" Et il continua ses caresses dans son dos tranquillement.

Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Jeu 25 Jan - 20:57

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
On disait que c’était normal de vouloir tomber amoureux, de créer une famille et d’avoir des enfants. On disait aussi que la vie faisait en sorte qu’on touche ce bonheur familial quoiqu’on fasse. On disait que toute personne sur terre méritait d’atteindre une vie parfaite, remplie d’amour, de personnes qui nous aime. On disait qu’on avait le droit de vivre tout simplement. Alors pourquoi se priver ? Jaylin en avait rêver comme toute les petites filles, d’un beau prince, d’une belle robe de princesse et d’un château aussi par la même occasion -ou un manoir. En grandissant la petite serdaigle avait vite comprit que ce n’était que des rêves, qu’aimer faisait souffrir, qu’on risquait de perdre à tout moment les gens qui nous aimaient et qu’on aimait en retour. Mais comment vaincre ce sentiment ? comment essayer de s’en détacher ? Elle avait essayé maintes et maintes fois de ne pas tomber amoureuse, elle y était plutôt bien arrivé jusqu’ici, mais tel un coup de foudre d’un roman d’adolescent en voyant Caleb, le cœur de Jaylin avait sombré. Il avait brisé toutes les barrières qui avaient mit beaucoup de temps à se créer, la laissant totalement nue devant lui. Sa raison avait toutefois repris le dessus sur son cœur pour lui rappeler qu’elle allait le perdre, qu’elle allait le faire souffrir et tomber amoureuse de lui serait tout sauf correct. Ce soir pourtant Caleb avait trouvé les mots adéquats pour rallier cœur et raison. Elle n’avait pas cherché plus loin, les voir s’entendre n’était pas une chose aisée et s’était lancé dans l’aventure dangereuse qu’elle comptait vivre avec Caleb. Jusqu’au pourrait-elle aller avant que l’un ou l’autre ne reprenne le dessus ? Si le jeu auquel jouait les deux adolescents ne concernait que des sentiments, une autre bataille se livrait en Jaylin. Mais elle ne pouvait pas en parler à celui qui lui faisait face, elle ne devait pas laisser son cœur sombré, Jay devait utiliser sa raison pour soutenir ce pauvre petit organe qui semblait déjà conquis par le jeune Caleb.

Cette nouvelle donnée n’était pas à prendre à la légère, mais plus elle le regardait, plus elle sentait ses yeux rivés sur elle et les siens sur lui, plus l’alcool se vidait de son sang et plus Jaylin que gagner le jeu ne serait sans doute pas facile. Ils avaient sans nul doute besoin l’un de l’autre, d’être là, de discuter première fois et expérience. Jaylin savait que Caleb était un bon coup, elle n’allait pas nier les faits, ayant déjà fait l’amour avec lui plus d’une fois. Mais elle se souvenait très bien des premières sensations à la suite de la première fois. Elle se souvenait ce désir qui l’envahissait, comme il l’envahissait en ce moment même. Oui ils devaient tous passé par la case d’une première expérience, mais elle n’allait pas nier qu’une fois fait, l’envie de le refaire ne s’en allait pas. Cette sensation étrange de désir profond, de souffle coupé par l’excitation, de battements de cœurs qui accélèrent. « Je te rejoins sur ta pensée, quand on y a goûté, c’est très dur de résister. De voir la personne qu’on désire et de vouloir lui sauter dessus, parfois sans pouvoir le faire. » répondit-elle. De nombreuses fois elle avait eu envie quand elle le voyait et que lui ne la voyait pas, mais elle avait résisté longtemps, avant de céder aujourd’hui. Quand on savait le bien que cela nous faisait, le faire avec cette personne devenait une sorte de drogue, une envie irrésistible. Aller petit Jay on se reprend, on assure et on reste convenable avant de lui sauter dessus. Et il n’allait pas vraiment l’aider sur la question. Si Jay avait abordé la question de savoir si les filles étaient toutes satisfaites de leur petit moment avec Caleb, elle confirma elle-même que ce n’était pas une déception. Même si on savait tout ce qu’on pouvait dire d’elle, les rumeurs qui avaient pu circuler à son sujet, Jaylin ne donnait pas son corps à n’importe qui, et encore moins son cœur. Elle lui faisait confiance pour bien s’occuper d’elle, tout comme lui non déçu de la demoiselle semblait lui rendre la pareille. « Je n’aurais pas hésité une seconde, mais sans doute que ça ne nous aurait pas mener aussi loin. C’est flatteur non de penser que j’ai changé tes habitudes. Cela me rend … spéciale. » Jaylin n’était pas con, elle savait déjà qu’elle l’était, mais l’entendre dire était encore plus satisfaisant surtout sur ce genre de chose.

Curieuse, Jaylin l’était sans doute plus que la moyenne, surtout quand ça la concernait. Alors en apprenant que Caleb notait les filles avec qui il couchait ou celles avec qui il aimerait -mais ça ce n’était pas encore très clair – elle ne pouvait pas se retenir de vouloir en savoir plus. On la comprend en même temps. Cependant Jay ne le jugeait pas, tout le monde le faisait et c’était hypocrite de ne pas se mettre à la place du jeune homme. Caleb devait s’en moquer qu’elle puisse le juger, il ne le lui en aurait pas parlé, mais ce dont on pouvait être sûr c’est que les deux jeunes gens se comprenaient, trouvant ça totalement normal, même si le fait de mettre des notes ce n’était pas tout le monde qui le faisait. « J’ignore vraiment si c’est parce que vous êtres des mecs que vous passez pour des goujats, mais une femme qui ferait ça serait sans doute moins bien traité qu’un homme. C’est pour ça qu’on en parle qu’avec sa meilleure copine et qu’on ne donne pas de note fixe. Je pense que si tout le monde l’apprenait, bon nombre de personnes viendraient te demander ce que tu as mis. Tout comme elles iraient demander à Tib. Et peut-être même que des gars viendraient te voir pour savoir si une telle est un bon coup. » Conseiller en bon plan, ça pouvait devenir un métier. Jaylin n’osait pas lui demander quelle pouvait être sa note, ça l’intéressait quand même plus que de savoir ce que ça ferait si les gens apprenaient que Caleb notait les filles. Mais elle était tiraillée à l’idée de lui demander, comme si elle avait peur de ce qu’il avait pu mettre. Bon Jaylin ne pensait pas qu’il ait mit une mauvaise note, mais son attention fut captivée lorsque Caleb parla d’une favorite. Ses sens en alerte, la serdaigle ne résista pas longtemps avant de lui demander d’en dire plus. Elle afficha un petit sourire satisfait en entendant sa réponse. Car à moins qu’il parle d’une petite amie cachée qui lui ressemblait, sa favorite était bien la jeune femme qui était devant lui. « Je devine très clairement de qui tu parles. » Dans tout les cas, il valait mieux qu’il dise que c’était elle, Jay aurait très mal pris de le fait qu’il dise un autre nom. Caleb n’était pas un menteur, il avait sans aucun doute dit la vérité.

Jaylin ne pouvait le nier, elle se sentait simplement bien coller contre lui, sans personne autour. Elle oubliait les raisons qui l’avait poussé à rompre et à presque dire non à son jeu, pour profiter complètement de ce qui se présentait à elle. Le bonheur était-il à leur porte ? Refusaient-ils simplement de le laisser entrer ? Jaylin ne pouvait pas vraiment savoir, elle ne pensait pas vraiment que c’était à nous de le chercher mais à lui de venir au moment où on l’accepterait. Nombreux était ceux qui ne voulaient pas être heureux, pas au bon moment dans leur vie, se refusant à l’être par tous les moyens. Mais on ne choisissait pas, Jaylin se sentait heureuse à cet instant précis. Elle semblait parler par énigme pour Caleb. Alors que lui ne se gênait pas pour dire clairement les choses. Est-ce qu’ils étaient passé à côté du leur ? Non pas vraiment, ils l’avaient sans doute toujours eue. Allongée sur lui, Jaylin pris le temps de réfléchir, avant d’afficher une petite moue joyeuse. « Je ne pense pas non plus, peut-être est-il derrière la porte à nous attendre. » Il parlait bien du leur, c’était que leur bonheur existait à un endroit ou un autre. Elle espérait pouvoir continuer à ressentir cette joie régulièrement, la vie nous appartenait c’était à nous de faire en sorte de la vivre pleinement. Alors oui Jaylin savait que le temps pouvait être modifier, même si la question restait en suspend dans son esprit de savoir si au final tout n’avait pas déjà été écrit, y compris le voyage dans le temps. Ni l’un ni l’autre ne pouvaient vraiment savoir ce qu’il en serait de leurs vies plus tard, s’ils pouvaient se marier et si Caleb pourrait lui déchirer sa robe de mariée comme il le lui aurait promis. « Jouer avec le temps ce n’est pas une bonne chose. Nos gestes et nos actes modifient tout, mais l’essentiel c’est d’être bien et de ne rien regretter. » Hypocrisie bonjour ! Sans doute que Caleb ne pouvait pas percevoir le cœur qui se serrait dans le corps de Jaylin alors qu’elle venait de prononcer ses mots. Oui jouer avec le temps c’était non seulement dangereux, mais cela entraînait de trop nombreuses complications. La serdaigle ne le savait que trop peu. Si ne pouvait pas entendre le hoquet de son cœur, il pourrait sans doute voir sa tête un peu triste. Au lieu de laisser cette idée traverser l’esprit de Jaylin, elle parla plutôt de rester ici pour toujours ce qui lui semblait être une bonne idée. Certes ce ne serait pas pratique et comme Caleb le lui disait ce n’était pas une vie. Pour elle à ce moment précis tant qu’elle était allongée sur lui, la main du jeune homme parcourant son dos, cela ne la gênait pas plus que ça. Mais elle accepta le compromis qu’il lui proposa, celui de venir ici quand ils le désiraient. Jaylin aimerait bien se faire enlever par Caleb, quand il voulait ce n’était pas un problème, quitte d’ailleurs à sécher des heures de cours pour ça. « Cela ne me dérangerait pas, mais je pense que si on vient ici toutes les nuits, nos camarades de dortoir vont finir par se demander où on passe toutes nos nuits. » Et elle savait en ce qui la concernait, que les filles ne manqueraient pas de la questionner à ce sujet. Jaylin frissonna au contact des mains de Caleb, le fixant attentivement, avant de déposer un baisé sur les lèvres du jeune homme. Baisé qui descendit le long de son cou puis sur son torse. Et finalement elle s’allongea à nouveau à ses côtés, se calant contre lui.

electric bird.


I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Lun 29 Jan - 18:01

It's time to play my love
Jaylin & Caleb


Caleb n'avait pas grandit dans un monde ou on parlait d'amour, on parlait d'affection contrôlé, de pouvoir et de dignité à avoir à chaque instant, on parlait de faiblesse quand on évoquait un sentiment puissant aussi bien amoureux qu'amicale ou fraternel, on ne lui avait pas apprit à aimé, ou à vouloir aimé il n'était pas comme les autres à son arrivé à Poudlard, il voulait simplement plaire, se sentir désiré pour avoir l'impression d'être quelqu'un, quelque chose d'important et cela avait parfaitement bien fonctionner jusqu'à ce qu'il rencontre Jaylin. L'aigle avait basculé l'équilibre trouver par Caleb dans sa vie sentimentale, pas d'attache, pas de sentiments pas de problème c'était parfait ainsi et pourtant il était sortit avec elle, une vrai relation de couple pas que du sexe il lui avait tout donné mais sans doute pas assez vu qu'elle l'avait largué du jour au lendemain sans explication pour l'aidé à comprendre. Il n'avait pas pleurer, on ne pleurait pas quand on était un Carlton mais il en avait beaucoup souffert en voulant à la gente féminine pendant un moment, arrivant même à penser que peut-être son père avait-il parfois raison dans ce qu'il pouvait lui dire, c'était une pensée terrible pour le Serpentard qui allait contre son père depuis des années maintenant mais il y avait pensé et pourtant encore une fois il avait cédé à son cœur proposant à la jeune femme de se lancer dans un jeu dangereux qui n'était pas fait pour les protégés réellement de ce qu'ils pouvaient ressentir parce qu'il le savait au fond de lui il devait déjà l'aimé la petite aigle sinon il n'aurait pas chercher à ce point à garder un lien avec elle. Mais il ne l'avouerait pas pour le moment et il savait qu'elle ne le ferait pas non plus.


Le jeu tournait autours du sexe et du lien physique qui liait les deux adolescent qui n'était pas à leur premier moment intime ensemble ils avaient passé ce cap là depuis un bon moment déjà et Caleb ne comptait plus le nombre de fois où il avait fait l'amour avec Jaylin comprenant avec elle que le sexe pouvait avoir plusieurs visage autre que celui qu'il avait toujours pratiqué et ce depuis sa première fois. La première fois d'ailleurs ils en parlaient partageant leur ressentis lors de se moment important dans une vie, du fait aussi qu'une fois qu'on y avait goûté il était difficile de ne plus avoir envie de recommencer malgré le fait que la plus part des premières fois n'était pas agréable à vivre et pas les meilleures au monde niveau sensation. Tout ce qui rassurait Caleb était de savoir qu'il était maintenant parfaitement à la hauteur. " C'est pour ça que je ne cherche pas à résisté il est parfois tellement plus simple de cédé surtout quand on sait le plaisir qu'on va pouvoir ressentir. Qu'est ce que qui t'empêche de le faire quand tu vois cette personne ?" Lui ne se gênait pas même si il l'avouait il n'avait pas été chercher après Jaylin depuis leur séparation à aujourd'hui malgré son envie de le faire mais c'était surtout parce que la jeune femme avait mit un terme à leur histoire et qu'il lui en voulait un peu à cause de ça et du silence entourant la raison de son envie de le quitter. Il avait demandé à Jaylin si elle avait à se plaindre de ce genre de moment ensemble et elle n'avait pas émis de plainte ce qui le confortait dans ce qu'il avait pensé. Mais elle l'avait changé ce qui importait aussi , même si il préférait parler d'un sujet léger plutôt que de l'influence qu'elle pouvait avoir sur lui. " Il est clair que si tu m'avais trouvé nul je ne serais pas revenu vers toi j'ai ma fierté quand même et ce genre de chose ça fait mal à la fierté. Tu l'est oui même si j'ai eut du mal à accepter qu'une fille puisse avoir le pouvoir de me changer je ne pensais pas pouvoir être sujet à ce genre de chose." Sans doute trop spéciale pour son propre bien la petite brunette parce que leur relation n'était pas simple entre l'attraction qu'ils avaient l'un pour l'autre et leur non envie d'aimer.


Caleb avait avoué noté les filles sur leur performances sexuelles c'était un truc dont il n'avait pas honte même si il ne le criait pas sur tout les toits histoire de ne pas avoir un tas de coincée n'acceptant pas d'être noté à ses trousses mais Jaylin ne semblait pas le juger là-dessus ce qui était une bonn chose même si rien n'aurait changer en sachant la jeune femme pas contente de la savoir capable de la noter. La jeune femme avait même avoué qu'il était humain et normal d'en parler les filles le faisait à l'orale entre elle et Tib et Cab eut notait sur un cahier cela n'était pas bien différent et l'intention était la même d'un côté ou de l'autre mais cela ne passait pas bien quand cela venait d'homme aller savoir pourquoi. " Il est plus normal pour beaucoup que les filles en parle qu'un homme quand un homme le fait c'est un pauvre type qui prend les femmes pour un objet parce qu'un homme peut coucher à tout va mais pas juger les capacités des demoiselles, alors que c'est plutôt l'inverse de l'autre côté on juge plus les femmes qui couchent à droite à gauche plus que celle qui notent leur compagnon de nuit. Je ne voudrais pas le dire j'imagine une horde de fille voulant savoir si elles sont bien noté ou non où rouspétez parce qu'elles sont dans ma liste et qu'elle n'apprécie pas le secret c'est bien aussi ça aide à pouvoir vivre sa vie tranquille. Tib est encore plus trash que moi il en ferait pleurer un tas. Entre poto on fait ça sans même savoir que la personne ne tient une liste en se renseigne déjà avant un coup pour savoir si cela vaux de perdre un peu de temps ou non" L'aigle ne lui avait pas demandé sa note mais elle avait tiquer et c'était montrée curieuse quand il avait parler d'avoir une préférer posant des questions afin d'en savoir plus faisant sourire le brun qui avait bien compris qu'elle voulait être citer et lui n'aurait pas fait la remarque si elle n'avait pas été cette personne il tenait à ses bijoux de famille. " Je m'en doutais bien que tu verrais rapidement de qui il s'agit" On comprenait normalement assez facilement quand on parlait de soit.


Le bonheur Caleb avait parfois l'impression qu'a mener une vie sans attachement il allait passer complètement à côté mais il n'était sur de rien après tout c'était une terrible chose que de ne pas savoir quand le bonheur viendrait frapper à sa porte, ne pas savoir si on avait déjà loupé le coche ou si on ne l'avait pas encore du tout rencontré et qu'on était entrain de prendre la mauvaise direction. Jay semblait penser que non qu'ils n'étaient pas encore passer à côté de leur chance d'être heureux ce qui rejoignais ce qu'avait dit Cab, pour lui si ils étaient passé à côté du bonheur ensemble ils ne serait pas là collé l'un à l'autre totalement nu cette journée ne se serait pas passer comme ça et c'était au final un message que de les faire se retrouver encore et encore. " Il pourrait venir jusque dans ce lit je ne suis pas encore prêt à te laisser franchir la porte" Même si cela signifiait trouver le bonheur rechercher par tout les êtres humains sur terre il voulait la garder contre lui dans cette douce étreinte hautement agréable à vivre. On ne savait pas de quoi demain serait fait, ou les mois à venir mais il savait que cela était la vie qu'il devait vivre et il ne cherchait pas à en savoir plus, il ne voulait rien changer même si on lui en donnerait la possibilité car le moindre petit changement pouvait avoir une énorme influence sur sa vie en règle générale et sur sa personne aussi et le changement on ne pouvait pas le contrôler, rendant bien souvent les choses pires qu'elles ne l'étaient de base. " C'est une certitude ça c'est d'ailleurs pour cela que c'est interdit dans nos lois trop de soucis à cause de sorcier pas assez intelligent pour comprendre qu'on ne rigole pas avec la vie des autres parce qu'en jouant avec le temps on ne touche pas que nous. Rien regretté je ne sais pas si cela est possible pour un être humain mais tant qu'on réussie dans la globalité on peut être fier de nous"


Aucun des deux ne voulaient bouger de là, ils voulaient resté ensemble mais cela n'était pas possible et ils s'en rendaient compte tout les deux alors le jeune homme cherchait une solution pour qu'ils puissent se retrouver autant qu'ils le voulaient pour ne pas avoir à s'éloigner de trop alors qu'ils ne le voulaient pas. Il était heureux de constater que Jaylin était passé de la jeune femme ne voulant pas coucher de nouveau avec lui, à une jeune femme qui ne voulait pas quitter ses bras c'était un bon changement qu'il appréciait hautement. " Je n'ai pas de compte à rendre à mes camarades de maison et de dortoir pour ma part, je n'aurais donc pas de problème à venir ici tout les soirs. Mais c'est toi qui vois joli corps" Et il continua à laisser ses mains se balader sur tout le corps de la jeune femme lui étant accessible, il aimait la toucher et sentir l'effet qu'il lui faisait son corps frissonnant sous le passage de ses doigts. " Tu frisonne je te fais encore autant d'effet que ça ?" Et il lui fit un petit sourire. La jeune femme lui offrant par la suite un baisé un peu plus poussé descendant jusqu'à son torse avant de se rallongé. " Tu veut réveillé le monstre en moi petite diablesse" Elle n'en avait peut-être pas eut assez.
Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Jeu 8 Fév - 16:39

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Jaylin allait jouer comme si elle n’allait pas foutre en l’air l’avenir de Caleb. Elle le savait, mais cela semblait être plus fort qu’elle d’accepter ce jeu que de le laisser s’en allait. La Jeune femme était consciente que cela devait être le cas pour Caleb également. D’autant que le jeu consistait bien à ne pas tomber amoureux. A quoi cela pouvait bien les engager ? Ils n’étaient que deux grands enfants jouant avec le feu pour la première fois ne sachant pas alors que le feu ça brûle et ça vous consume. Ils allaient sans doute continuer à jouer longtemps malgré tous les efforts de l’un ou de l’autre pour éviter de perdre. Deux grands joueurs qui s’étaient retrouvé ensemble dans une pièce lors d’une fête, avec un passif, une envie de l’autre plus grande que l’envie de quelqu’un d’autre. Ils s’étaient proposé ce jeu, ils avaient accepté, ils avaient joué dans la neige, recréer le contact qui avait tant manqué à Jaylin, la chaleur de son corps contre le sien trempé par la neige, ses baisés tel une caresse, cette envie qui ne la quittait pas. Ils avaient repris leur histoire là où ils l’avaient laissé semblait-il, afin de continuer à être ensemble sans pour autant s’occuper des formalités. Mais le contrat avait des petites lignes, que Jay n’avait pas lu, celle qu’elle pourrait détruire la vie du jeune homme par sa simple présence, son amour si elle le lui donnait. Mais ce contact, sa voix, ses mots, tout en lui la faisait frémir. Pourtant la demoiselle faisait un incroyable effort de raison pour éviter de ne trop se laisser aller. Alors ils continuaient à échanger des banalités, enfin pour eux, comme la première fois sans doute en remarquant qu’au final même s’ils n’étaient plus ensemble rien n’avait changé. Jaylin se rendait compte que depuis leur rupture officielle, elle ne s’était jamais retrouvée seule avec lui, à part aujourd’hui et c’était peut-être pour cette raison qu’elle avait craqué si facilement. Peut-être aussi à cause de l’alcool qui était redescendu après être monté, la poussant à accepter ce qu’elle pouvait ressentir.

Jaylin lui parla du fait que l’acte sexuel était une chose tellement bonne qu’on pouvait parfois avoir envie de sauter sur une personne qui nous attirait, surtout quand on savait le bien que ça nous procurerait, mais que ce n’était pas si simple de le faire. On ne sautait pas sur tout ce qui bougeait, même si on avait un passif avec cette fameuse personne, c’était une sorte de convenance dans la société. Un consentement de dire oui, tu peux me sauter dessus. « Je suis d’accord. Qu’est-ce qui m’en empêche ? Le fait qu’on ne saute pas sur les gens parce qu’on en a envie.  » Elle ne pouvait pas sauter sur la personne en question, même si l’envie ne manquait pas. Jaylin était non seulement consciente que ça ne se faisait pas, mais déjà qu’elle lui sautait à moitié dessus ce soir alors qu’elle s’était promis de ne pas le faire, on ne pouvait pas dire qu’elle ait une grande volonté de résister. Peut-être avait-elle accepté trop vite le jeu de Caleb. Non pas vraiment, elle n’avait pas dit oui tout de suite, se trouvant des excuses qui étaient tous valables et le jeune homme en était bien conscient. Caleb et Jaylin avait changé, c’était presque effrayant d’ailleurs de voir l’influence que tout les deux pouvaient avoir sur l’autre. La serdaigle avait parfois l’impression d’être une petite fille devant lui, innocente, inconsciente qui ne faisait que ce qu’elle voulait. Une Jeune fille totalement calme, totalement sûre d’elle, mais qui oubliait toutes les promesses faites à son propre cœur. Un prince charmant comme dans les contes de fées ? Une histoire sans réelle fin, qui les amèneraient sans savoir trop où ? Jaylin connaissait le futur, sauf le sien, sauf celui de Caleb, elle ne connaissait rien et ignorait même si au final Merlin n’avait pas joué avec elle là-dessus. Etait-ce une punition qui prendrait tout son sens quand elle partirait ? Ou bien n’était-ce là qu’un bonheur jamais atteint qu’on lui autorisait enfin à saisir ? « Tu serais peut-être revenu mais encore plus performant. Cela aurait été en quelque sorte un petit défi personnel. On est tous sujet au changement, si tu avais vu qui j’étais avant de te connaitre, crois-moi que tu n’aurais sans doute jamais voulu de moi. J’ai beau t’avoir changé, tu m’as changé aussi, Caleb.  » Et s’il savait comment elle serait quand il partirait de Poudlard, le serpentard aurait peut-être prit peur face à la furie qu’elle deviendrait. Jaylin était heureuse.

Elle découvrait des choses ce soir, des choses qu’elle n’avait jamais su tant sur leur relation en elle-même et sur les sentiments que Caleb avait pu avoir face à leur rupture, mais également le fait qu’il tenait un carnet de notes concernant les filles et leurs performances. Eux qui parlaient justement sexe et première fois, le sujet s’y prêtait bien. Caleb n’irait pas dire ça à tout le monde, Jaylin se savait privilégier sur ce point, mais c’était normal d’un côté que les gens ne soient pas au courant. La société était mal faite comme le disait le serpentard, une fille pouvait se faire insulter de coucher avec pleins de garçons, mais si un homme le faisait c’était accepté. Les filles notaient les hommes entre elles, mais eux ne pouvaient pas le faire. Il avait raison, ça ne tournait pas rond, le monde n’avait tout simplement aucune logique. « Le monde est idiot et il ne tourne pas rond. Parfois j’ai l’impression qu’il tourne à l’envers, que ce qui nous semble être bien ne l’est pas et ce qui nous parait mal n’est pas perçu comme tel. Cela me ferait sourire de voir une horde de fille vouloir absolument connaitre leur note, mais je te sauverais de cette misère. Tib n’a jamais été dans la délicatesse, je préfère même pas imaginer ce que ça donne. » Elle s’imagina toutefois des filles en furies foncés sur les deux amis pour demander leur notes et leur appréciations dans le cas de Tib. Pour le coup elle espérait que personne ne tombe sur leur carnet car elle devrait alors aider Caleb à se sortir de ce mauvais pas, même si cela lui ferait tout de même plaisir de jouer au héros. Quant à Tib, vu qu’il mettait des appréciations comme un professeur, elle pouvait le laisser dans la panade. L’érudite qu’elle était, avait été titillé dans sa curiosité, mais Jay n’avait pas demandé ouvertement quelle pouvait être sa note. Cela la démangeait et Caleb devait bien le sentir, car au lieu de lui dire un chiffre fixe, il préféra parler de favorite. La serdaigle afficha un sourire ravi en comprenant, ou du moins espérant, qu’il parlait d’elle et non d’une autre stupide serdaigle qui aurait couché avec lui. Honnêtement Jay aurait été capable de faire un carnage si ça avait été le cas. Mais elle se rassura sur la question, réfléchissant deux secondes, faisant comprendre qu’elle savait de qui il parlait. « Je ne suis pas à serdaigle pour rien. » répondit-elle simplement.

On avait tous le droit d’être heureux. Caleb, Jaylin y avait le droit. Le trouveraient-ils ensemble même si ce n’était pour une courte durée ? La serdaigle l’ignorait, mais elle sentait au fond d’elle que dans cette salle aux multiples choix, sans attaches, sans problème, le bonheur pouvait venir, elle l’attendait. La serdaigle avait tant attendu de le voir qu’elle se demandait parfois si elle n’était pas passé à côté, comme une imbécile, peut-être même quelques mois plus tôt alors qu’elle aurait pu tomber amoureuse de Caleb. Mais ce n’était pas forcément une question de pouvoir y accéder, Jaylin se demandait aussi ce n’était pas une question de droit. Pouvait-elle l’avoir ? S’en approchait-elle ? Etait-il derrière la porte comme elle le laissait supposer ? Sentant le contact du corps chaud de son amant contre le sien, l’aigle ne pouvait approuver que ses propos. Le bonheur, il pouvait bien marcher un peu pour arriver jusqu’à eux non ? Après tout un jour ils devraient repartir de cette pièce, quand le soleil se lèverait ou tout simplement quand quelqu’un se demanderont où ils étaient. Elle plongea ses yeux dans les siens, sentant ses mains se balader sur son corps librement. « Même si je pense qu’il faudra lui ouvrir la porte pour qu’il vienne, il peut quand même se débrouiller tout seul pour venir jusqu’ici. » répondit-elle avec un sourire. Non ils n’étaient pas passé à côté de leur bonheur, par celui qu’ils pourraient créer ensemble. Enfin l’avenir était fait d’incertain. Hypocrite, Jaylin savait que jouer avec le temps était une bêtise et que c’était très dangereux. Elle avait peut-être affiché un visage triste en prononçant ses mots, mais même si le mensonge était présent, c’était également ce que la serdaigle pensait au fond d’elle. Caleb lui rappela alors que c’était interdit par leur loi sorcier, mais qu’il existait quand même des retourneurs de temps dans leur monde, alors bon l’interdit ne semblait pas s’appliquer pour tout le monde. Et surtout par pour Jay et ses compagnons de voyage. « Oui c’est interdit, mais ça n’empêche pas certain de braver l’interdit parfois. Je pense qu’on peut ne rien regretter, mais il ne faut pas mettre la barre trop haute et savoir ce qu’il nous faut pour vivre. » Simplement vivre dans la joie, le bonheur, dans l’amour qu’on se refusait d’avoir, profiter pleinement et ne pas chercher ce qu’on avait pu louper.

D’après ce que lui disait Caleb ce n’était pas possible de rester là éternellement, pour le bien de la demoiselle, même si cette dernière mourrait d’envie de ne pas partir. Elle y était bien. Mais le serpentard rusé avait parlé de se retrouver ici tous les soirs, ou dès qu’ils le souhaiteraient et Jaylin n’était pas compte. Elle savait simplement qu’au bout d’un moment non seulement Ayla comprendrait rapidement ce qu’elle faisait toutes les nuits, mais que les autres de son dortoir se poseraient des questions. Elles n’étaient pas filles pour rien. Si sa meilleure amie avait le droit et le devoir de tout savoir sur les occupations de Jaylin, Télia également sans aucun doute, les autres ce n’était pas la même histoire. « Ho je n’aurais pas de scrupules à venir tout les soirs, j’aurais juste une meilleure amie qui me posera pleins de questions. » répondit-elle avec un petit rire. C’était ça les amies, elles posaient pleins de questions, mais elles se soutenaient mutuellement. Jaylin frissonna sous le contact des doigts de Caleb, frissons très agréables. Ho oui il lui faisait de l’effet, ce serait mentir que de dire non et apparemment cela se voyait clairement sur le visage de la demoiselle. « C’est agréable … et oui tu me feras toujours autant d’effet. » murmura-t-elle. La jeune femme déposa de nombreux baisés que le torse de son amant, descendant lentement vers le bas, avant de finalement se rallonger à côté. Apparemment cela avait réveiller le démon qui sommeillait en Caleb, ou du moins un petit peu. « Diablesse ? Il va falloir que je mérite ce surnom. » Elle laissa parcourir ses mains sur le corps de Caleb, avant de descendre plus bas et elle le laissa totalement faire. Elle revint à nouveau sur lui, continuant son mouvement, mais reprenant les lèvres du jeune homme par la même occasion. Elle ne dirait pas non pour repartir au septième ciel là où il l’avait emmené quelques instants plus tôt. Cela lui avait manqué de sentir le contact de ses lèvres, de ses baisés, de son corps tout entier, elle se laissa aller à son envie dévorante de lui. Jaylin et Caleb s’étaient retrouvés. De l’étage de la cabane hurlante jusqu’à la salle-sur-demande, les deux amants s’étaient lancés dans un jeu dangereux, un jeu qui les mènerait ils ne savaient trop où. Ils ne pourraient pas alors se détacher de ce jeu, et Jaylin alors conquises, se laissant totalement aller dans les bras du serpentard, était loin de se douter qu’un an plus tard, son cœur tomberait amoureux du jeune Carlton.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Sam 10 Fév - 14:33

It's time to play my love
Jaylin & Caleb


Caleb ne se prenait pas la tête il ne réfléchissait pas à tout, tout le temps il voulait juste s'amusé et profiter de la vie mais visiblement Jaylin réfléchissait beaucoup plus que lui elle semblait se mettre tout un tas de barrière là où il n'y en avait pas besoin et il ne comprenait pas pourquoi. Mais il ne pouvait pas réagir à sa place ou lui dire réellement quoi faire parce qu'il n'était pas à sa place et que personne n'avait la même façon de voir et de réagir face à une même situation ce qui faisait la diversité du monde et de la population sans quoi la vie serait bien fade lui se retrouvait bien mal si tout le monde était comme lui même si il appréciait sa personne et n'avait pas de soucis avec ce qu'il était. "On saute sur les gens si on en a envie et que la personne aussi arrête juste te prendre la tête et tu verra ça sera bien plus simple pour toi, on fait ce qu'on veut tant que l'autre personne est consentante chercher plus loin ne sert à rien du tout" Et il ne voyait pas ou pourrait être le soucis avec cela mais il ne comprendrait sans doute jamais les femmes et il n'allait pas chercher à le faire n'étant plus en état pour se lancé dans un débat sans fin sur ce qui était à faire ou à ne pas faire. Comme le fait de jouer avec le temps là il était clair que cela n'était pas à faire et que tout sorcier était au courant de ce fait là, il trouverait ça tellement stupide de jouer avec la vie de tout un tas de personne pour changer une petite chose dans sa vie à soit mais bon cela n'était pas fait encore dans l'histoire des sorciers il était donc rassuré un peu sur l'intelligence ds gens qu'il connaissait et qui l'avait précédé. " Revenir plus performant ne m'intéresse pas je ne veux pas aller voir dans le futur ou le passé c'est beaucoup trop dangereux et stupide à faire, personne ne peut vouloir une chose pareil. Le changement oui il nous touche tous à un moment donné c'est un peu le but de la vie qu'on évolue tous avec le temps et tout le tralala. Tu était une garce ? Parce que sinon je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas voulut de toi. Tant mieux si j'avais été le seul à changer je me serais sentis mal" Parce qu'il se pensait un peu plus fort que la normal et qu'il avait comprit que cela n'était pas le cas.



Le brun avait avoué une chose que seul Tibus savait réellement pour les autres mecs du dortoir il parlait juste de ses coups comme ça mais non il tenait en fait un carnet un délire lancé et partagé par son pote de toujours leur permettant de comparer à la fois leur tableau de chasse mais aussi leur rencontre au gré des couloirs de Poudlard c'était drôle pour eux mais garder secret pour ne pas avoir de problème avec les coincés des fesses qui n'appréciait pas trop ce genre de pratique. "Pourtant il tourne rond, enfin il tourne en rond en tous cas mais oui la plupart des êtres humains sont stupide et ne comprenne rien à rien, il n'y a pas réellement de frontière entre le bien et mal cela dépend de la perception de chacun et vu que tout le monde est différent il n'y a pas de définition universelle. Surtout qu'avec moi elle serait mal tomber je ne dirais rien du tout je ne suis pas de ce genre là si je voulais que ça se sache je l'aurais déjà balancé depuis bien longtemps et fait pleurer certaine, mais merci de venir te proposer pour me sauver. C'est du Tibus quoi rien de plus rien de moins quand on le connait on ne s'étonne plus de rien" Lui n'était plus choqué de la façon de parler de son pote qui avait toujours été fidèle à lui même. Tout ce que Caleb voulait bien avoué était le fait qu'il avait une préférer et il savait que cela attiserait la curiosité de la jeune femme qui voulait bien entendu en savoir plus, et il se fit un plaisir de donner des détails sur cette personne sans dire le nom ou le prénom pour que cela ne soit pas trop simple pour elle de deviner même si c'était fait pour qu'elle puisse le deviné sinon il n'en parlerait pas du tout c'était fait pour qu'elle comprenne son importance. " C'est un fait oui mais ce n'était pas non plus très difficile à comprendre j'ai pas chercher bien compliqué" Pour ne pas se faire frapper parce qu'elle aurait mal comprit ce qu'il disait aussi il était dur de parler d'une femme sans en parler réellement et que cela soit comprit sans fausse note les filles étant tellement jalouse entre elles, qu'elles se voyait de la compétition partout.


Caleb croyait au bonheur il le voulait et il l'aurait à un moment donner mais il ne courrait pas après pensant que cela arriverait à un moment donner et qu'il ne servait à rien de vouloir se précipité pour l'avoir celui-ci nous atteignait quand il le souhaitait et sans que cela ne puisse être calculer ou autre et ça certain ne le comprenait sans doute pas calculant tout leur fait, geste ou parole pour trouver le bonheur qui durerait toute une vie. Déjà ça il n'y croyait pas le bonheur jusqu'à la mort c'était dans les livres pas dans la vie, dans celle-ci on savait que cela venait et partait au fur et à mesure du temps et des obstacles nous étant donné par Merlin. " Je ne bougerais pas pour lui ouvrir il est le bonheur après tout il peut passer sous la porte et ne pas nous obligé à bouger. Si lui ne sait pas ouvrir les portes on est quand même mal barré parce que bon il est censé nous être supérieur à nous les petits humains" Encore une fois on parla du temps et du fait que certain pensait qu'il était bon de jouer avec ce qui était la chose la plus stupide qu'il n'avait jamais entendu et pourtant il était le meilleur ami de Tibus Tagel le roi de la stupidité normalement. " Sauf que là cela serait une stupidité sans nom la personne faisant ça mériterait de mourir pour avoir décidé de jouer avec la vie de tout les autres. Il faut quand même se fixé des objectifs pour évolué et visé toujours un peu plus haut il suffit de procédé par étape pour ne pas se louper et finir dépité" C'était comme ça qu'il fonctionnait et il n'avait jamais eut a avoir de regret dans sa vie pour le moment.


Pour le Serpentard tout était simple il fallait qu'ils puissent se voir quand ils le voulaient et rien de plus il se fichait bien que quelqu'un pose ou non des questions il n'avait pas de compte à rendre et si Jaylin était comme lui cela serait faisable sinon cela allait être compliqué de pouvoir jouer si elle ne venait pas le rejoindre de peur du regard des autres. " C'est un peu le job des meilleurs amis on serait en colère si ils ne posaient pas de question sur ce qu'on faisait, et puis des question ça se répond rapidement et on est tranquille après" Et il continuait à caresser son corps la jeune femme qui l'embrassait réveillait le diable en lui et il voulait lui rendre l'appareil sans se gêné le moins du monde la touchant de partout en souriant de voir l'effet qu'il lui faisait c'était plaisant de s'en rendre compte de la sorte et encore plus quand elle le validait à vive voix cela le rendait un peu plus puissant et il appréciait par moment ayant tout de même une fierté à travaillée. " Tant mieux j'aime savoir ça et puis cela doit être agréable sinon je serais grandement nul et je ne le suis pas du tout moi je pourrais te faire monter au septième ciel seulement avec mes mains et ma bouche" Il se vantait un peu le petit serpent mais il était conscient de ses atouts. Et puis il connaissait bien le corps de la jeune femme et ce qui lui faisait le plus de bien c'était aussi l'avantage de l'avoir fait plusieurs fois avec une même personne on prenait des habitudes et on apprenait à connaître la personne de mieux en mieux pouvant prévoir ses réactions et autres. " Tu le mérite déjà ton surnom bébé tu est une vile tentatrice" Et il ne se fit pas prier pour donner toute son attention au corps de la jeune femme pour la faire repartir vers les nuages il voulait profiter de toute cette nuit pour quitter l'endroit de bonne humeur le lendemain matin.
Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 1050 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 243 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Jeu 22 Fév - 20:41

It's time to play
Caleb Carlton & Jaylin Faucett
Ni l’un ni l’autre ne savait où tout ça allait les mener. C’était ce qui rendait leur histoire aussi excitante qu’angoissante. Tel deux êtres fait pour être ensemble, Caleb et Jay se retrouvaient à nouveau ensemble prêt à être proche de nouveau, autant sur le plan physique que mental. Jaylin n’avait jamais cru aux âmes sœurs, aux personnes qui changeaient votre vie à tel point que vivre sans vous rendez faible, triste et différent de qui vous étiez. Et pourtant elle se demandait si par l’ironie du sort, Caleb n’était pas celui fait pour elle. Elle venait à se demander si dans cette folie du voyage dans le temps, cette rencontre n’était pas dû au hasard, mais bien prévu dans la vie de la jeune femme. Jaylin ne le savait pas, mais elle n’avait jamais été comme ça auparavant, jamais attaché autant à un homme qui la désirait autant qu’elle le désirait. Jamais elle n’avait eu l’envie de sauter sur une personne aussi fortement qu’elle avait parfois envie de sauter sur Caleb quand elle le voyait dans les couloirs, chose que Jay s’était refusé maintes et maintes fois puisque proposer à son ex après ce qu’elle avait fait, de se retrouver dans des toilettes pour unir à nouveau leur deux corps était quand même assez spécial. Et puis bon sauter d’un coup sur une personne restait quelque chose de spécial, il fallait demander un consentement parler et balancer à quelqu’un ‘couche avec moi là tout de suite’ ce n’était pas la meilleure manière d’obtenir ce qu’on voulait. En écoutant Caleb lui dire qu’elle devrait arrêter de réfléchir et de le faire si elle en avait eu envie, Jaylin se demanda s’il aurait dit oui à une telle proposition. Après elle le connaissait, il ne l’aurait peut-être pas dit de suite, mais aurait probablement accepter. Dans ce genre de cas, elle n’aurait pas été là maintenant. Elle n’aurait pas débuté ce jeu, il ne serait pas venu la voir de lui-même et Jay n’aurait pas pu s’expliquer. Et lâcher trop vite la corde empêcher de se faire désirer. Toutefois elle ne pouvait pas nier que Caleb avait raison quand il disait que peu importait le regard des autres, l’important était ce qu’on voulait nous. « Tu n’as pas tort, sur ce point, on fait ce qu’on veut. Ce n’est pas si simple de couper son cerveau. » Du tout, enfin si, dans certaine situation de courage, de peur, de sensation très forte où il fallait réfléchir vite ou tout simplement dans le genre de moment où on se laissait complètement aller à l’autre. Ça Jaylin savait le faire, s’abandonner, ne plus penser à rien qu’à son partenaire, son plaisir et le sien, lié dans une folle danse tout les deux. Jaylin sentait qu’elle se compliquait énormément les choses, ayant des informations dans son esprit qui compromettait tout autant sur le temps qui avait été, le temps qui allait venir et malgré ça, quand elle regardait Caleb, une inconnue se décidait au-dessus de sa tête. Rien n’était écrit, absolument rien et si elle prenait conscience que l’acte qu’elle faisait en ce moment-même aurait des répercussions, c’était sans doute parce que cet inconnu restait un mystère. Ils ne pouvaient savoir ni l’un ni l’autre ce qui se serait passé si selon Jay, Cab n’avait pas été à la hauteur, ils ne pouvaient pas prévoir ce qui arriverait et ils devaient pourtant continuer à vivre, leur propre vie, mais si possible pas trop loin l’un de l’autre. « Il faut simplement essayer de vivre sa vie comme on l’entend, n’est-ce pas ? Ne pas se brûler les ailes, vivre et débrancher son cerveau. Je ne pourrais te contredire sur le fait que la vie nous apporte des changements, on évolue, on apprend, mais est-ce pour le meilleur ou pour le pire tel est la question. Garce oui c’est le mot, donc tel est la raison qui fait que tu ne te serais pas attaché à moi. » C’était grâce à lui qu’elle n’était plus aussi méchante qu’avant, depuis qu’elle l’avait rencontré alors qu’elle se trouvait dans une situation pour le moins inconfortable à cause du voyage dans le temps. Flippant non de voir qu’une personne pouvait autant influencer votre existence, même si l’influence était réciproque, c’était tout nouveau pour l’un et l’autre.

Même s’ils étaient sortis ensemble pendant un bon moment, cela n’empêchait pas d’avoir des secrets. Certains pouvaient être dit, d’autres devaient être gardé pour soi. Dans le cas de la jeune fille ce n’était pas contre son grès, la brûlure pouvait être trop douloureuse pour en parler. Les élèves de 1998 avaient imaginé plusieurs choses pour ne pas en parler, d’abord faire confiance à chacun, mais dans ce cas Jaylin aurait sans doute parler, comme d’autres, et le sortilège inviolable durait éternellement donc impossible à réaliser. Mais cette rune qu’ils avaient apposé chacun sur leur corps, les consumerait de l’intérieur s’ils en parlaient et elle ne disparaitrait que lorsque la mission serait accomplie. Elle n’était pas clairement visible, mais Jaylin l’avait de nombreuse fois sentie sur sa nuque. Donc même si Caleb venait de lui avouer tenir un carnet dans lequel il notait ses aventures, ce n’était rien comparé à ce que la serdaigle gardait pour elle. Jay ne pouvait nier qu’elle était très intriguée par ce carnet, rien que le fait de savoir qu’elle y était dedans attisée sa curiosité, mais dans un premier temps elle n’avait rien dit parce que tout le monde le faisait en ne se privant pas pour juger ceux qui le disait haut et fort. Monde merdique, monde torturé et stupide. « Il tourne en rond c’est exactement ça. Il n’y a pas vraiment de bien et de mal, car on peut tous être bon et mauvais en même temps, il faut qu’on montre quelle partie de nous on veut montrer au monde. Tu fais le mystérieux et le mystère attire, surtout sur ce genre de questions, même si c’est normal de ne pas avoir envie de dire les choses. Je crois que je ne connais pas suffisamment Tibus pour ne plus être choquée, il continuera à m’étonner. » Elle connaissait bien le poufsouffle mais connaissait bien plus Caleb, plus posé et réfléchis que son pote. Si le serpentard arrivait à la surprendre de manière positive, ce n’était pas le même délire avec Tib. Et pourtant elle les aimait bien tous les deux, malgré le nombre de fois où elle avait dû montrer au blondinet ne pas être intéressé. Caleb la connaissait bien, alors qu’elle était tiraillée de lui demander ou non sa note, il avait pris les devants en lui laissant supposer que Jaylin était sa favorite. La serdaigle n’avait pu se retenir d’échapper un large sourire à cette réponse, comprenant ou du moins espérant qu’il s’agissait bien d’elle et non d’une grognasse à qui elle devrait botter le cul. Mais la formulation était simple comme lui disait Caleb, n’importe qui aurait compris. Jaylin acquiesça continuant à sourire. Les filles étaient jalouses et dans le cas de la serdaigle c’était pire que tout, elle qui voulait presque être traiter comme une princesse.

Et en ce moment même, Jaylin était heureuse tout simplement parce qu’elle était dans ses bras, avec lui. Des petits moments de pur bonheur, qui pourrait sans doute se transformer en un bonheur continue et plus grand. Etait-ce possible une nouvelle fois ? Avec lui à ses côté, Jay se sentait proche d’atteindre ce que tout le monde recherchait alors qu’elle l’avait fui pendant de nombreux mois. Le bonheur n’était pas loin, sans doute derrière cette porte ou dans la salle elle-même n’attendant qu’un oui pour que les deux jeunes gens puissent en profiter. Elle y avait le droit, elle croyait qu’on pouvait être heureux, sans forcément l’être tout le temps. Elle eu un petit sourire lorsque Caleb lui fit remarquer que cette entité invisible pouvait bien ouvrir les portes et que dans le cas contraire eux les petits humains seraient mal barrés. « J’espère qu’il est assez malin pour passer à travers la porte oui. Et le bonheur ce ne sont que des moments, des moments passés où tu te sens bien, sans soucis, sans problème … comme celui-ci. » Un petit moment pour tout oublier dirons-nous, avant de comprendre qu’on ne pouvait pas débrancher éternellement son cerveau, qu’on ne pouvait pas rester ici comme elle le souhaitait. Car un jour, le lendemain plus exactement, les deux amants devraient s’en aller, revenir sans aucun doute toutes les nuits s’ils le pouvaient, mais partir quand même. Le temps semblait être leur ennemi, revenant sans cesse dans la conversation, continuant à être là aussi présent qu’il pouvait l’être. Autant sur le fait de jouer avec comme Hermione avait fait, que de le voir défiler sans pouvoir le rattraper. Jaylin ne pu cacher sa surprise lorsque Caleb condamna une personne à mort qui retournerait dans le passé pour changer les choses. Elle n’aurait pas dû se montrer surprise, mais ça la choquait un peu, étant dans cette situation. Mais faire souffrir les autres consciemment, n’était-ce pas une raison de mériter la mort ? « Mourir oui peut-être que c’est une bonne punition … Certains objectifs sont durs à atteindre, surtout quand on voit trop grands ou quand la peur nous freine, mais est-ce vraiment un objectif à remplir dans ce cas ? C’est comme s’imaginer manger un gros gâteau après un bon repas, on se dit qu’on peut alors que la seule chose qu’on va récolter c’est d’être malade. » Elle ne savait pas comment traduire sa pensée, perturbée par le fait que la mort les guettait pour avoir commis un acte interdit. En pensant à ses objectifs, Jaylin savait que l’un d’eux ne pourrait jamais se réaliser : vivre libre et heureuse avec l’homme qu’elle aimait. Si cet homme comme sa petite voix du cœur lui disait était Caleb, ce but était sans doute inatteignable.

Le serpentard continuerait à vivre, à être ce jeune homme avec cette pensée simple qu’on devait arrêter de se poser des questions et vivre aussi intensément qu’on le pouvait. Il avait raison, c’était pour ça que Jaylin oubliait. Enfin elle n’oubliait pas de signaler qu’Ayla lui poserait un tas de questions sur ce qu’elle faisait toutes les nuits, mais d’un autre quand Jay aurait avoué tout ça à sa meilleure amie, la blonde approuverait sans doute, heureuse pour son amie. Enfin sans doute. Et ce n’était que des questions, simples qu’on pouvait balayer en quelques mots. Etre le ou la meilleure amie de quelqu’un c’était un boulot, Jay s’en était rendu compte en rencontrant Mathéo ce soir, lui posant tout un tas de demande farfelus et elle n’avait même pas penser à lui en disant oui ce soir à Caleb. Cette promesse du non-sens faite à un gars qu’elle venait de rencontrer ne comptait pas. Jaylin était loin de se douter que quelques mois plus tard cela reviendrait sur le tapis. « C’est un travail à temps pleins d’être meilleur ami de quelqu’un, ça c’est certain. » Heureusement que ça marchait dans les deux sens. Elle sentait les mains de Caleb parcourir son corps et ce contact la faisait frissonner de plaisir. Jaylin sentait cette envie revenir à elle, alors que cela ne faisait pas si longtemps qu’ils s’étaient comblés l’un et l’autre, mais elle continua à l’embrasser, lui faisant partager son désir. Voyant son corps réagir à ses caresses, le jeune homme lui demanda s’il lui faisait de l’effet, chose qu’elle ne put nier une seule seconde. Elle plongea ses yeux dans les siens en souriant. « Tu es loin d’être nul, bien au contraire, mais tu me fais des propositions de plus en plus alléchantes … que je ne vais pas pouvoir refuser. » Ils connaissaient le corps de l’autre, privilège de l’avoir fait maintes et maintes fois autrefois, tout comme Caleb savait comment lui faire plaisir elle le savait également, mais elle préférait largement prendre son temps, commençant par l’embrasser, d’abord sur les lèvres avant de descendre lentement vers le torse. « Hum … tant que je te tentes toi cela me va. » Elle n’avait pas envie d’être une tentatrice pour tous les hommes qu’elle croiserait non plus. Alors que ses baisés descendaient lentement, Caleb prit le contrôle de la situation, portant son attention sur les envies de la jeune femme et elle ne se refusa pas pour repartir dans un autre monde. Leur monde à eux. La nuit serait courte, mais leurs retrouvailles étaient plus importantes et plus intense que le fait de dormir. Jaylin voulait profiter de lui, aussi longtemps qu’elle le pourrait, car qui pourrait savoir après être sortit d’ici, combien de temps cela durerait entre eux.

electric bird.


I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Signature, merci Ayla luv :
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 150 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 116 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser A savoir sur toi :
Ex Serpentard Diamond House Relation compliqué avec Jaylin Meilleur pote de Tibus

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  Ven 9 Mar - 17:37

It's time to play my love
Jaylin & Caleb


Cette histoire était totalement flou, folle et vague mais Caleb fonçait tête baisser dedans et il n'avait pas peur, pas les même peur que Jaylin au final qui elle contrôlait un peu trop son cerveau pour accepter de se laisser totalement aller et ne pas avoir de blocage qui était parfois normaux parfois un petit peu stupide mais il ne jugerait pas chacun ayant ses propres réaction et ses propres soucis à régler. Il fallait juste parfois réussir à couper son cerveau et à vivre ça vie tout simplement en suivant ses envies certes cela n'était pas toujours faisable, mais quand on le pouvait on se devait de le faire sinon on passait à côté de tout un tas de chose et on accumulait les regrets pour plus tard. Et Cab lui ne voulait pas avoir de regret il ne voulait pas mourir en se refaisant le film de ce qu'il n'avait pas fait mais plutôt en revoyant chaque bon moment de sa vie et en se disant qu'il avait fait tout ce qu'il avait pu faire pour être heureux qu'importe à quel moment la mort viendrait le chercher. Il avait donc partager sa pensée avec son amante pour lui faire savoir qu'elle n'était bloquée par rien d'autre que par elle même dans la plupart des cas et qu'il lui fallait travailler sur elle même pour ne pas se prendre la tête avec des choses qui n'était pas importante si elle voulait se sentir plus libre de pouvoir faire ce qu'elle voulait quand elle le voulait. " Pas simple mais parfois nécessaire essaye et tu verra que ça fait un bien fou de ne pas avoir tout le temps à réfléchir sur tout ce qu'on ressent ou tout ce qui nous fait envie c'est une façon d'être qui fait du bien" C'était tout, il fallait le faire de temps en temps pour ne pas devenir fou et c'était ce que faisait Caleb en ce moment même en retournant voir la jeune femme alors qu'elle l'avait fait souffrir par le passé en le quittant sans explication. Essayer de vivre sa vie sans se brûler les ailes oui c'était un peu le but de la vie mais cela n'était sans doute pas le plus simple à mettre en place dans la réalité mais dans les rêves les plus fous sans aucun doute. " C'est ce qu'on doit faire oui, du moins pour ne pas accumuler les regrets pour la suite de notre vie. Il faut mieux parfois ne plus réfléchir et protéger nos ailes on ne veut pas se planter c'est sur mais notre instinct nous pousse souvent envers ce qu'il y a de meilleur pour nous même si on ne s'en rend pas forcément compte. Je dois dire heureusement qu'on évolue et qu'on change un peu sinon on serait mal barré dans la vie et tout le monde aurait des soucis pour se sentir intégré dans la société à un moment de sa vie. Tu ne l'est plus c'est tout ce qui compte au final on a tous eut nos mauvais travers j'en ai aussi encore et j'en ai eut on grandit et on comprend ce qui n'est plus bon d'être" Ce qu'était Jay avant qu'il la rencontre ne l'intéressait pas trop c'était avant et tout le monde avait un passé plus ou moins correct ou non.

En parlant de son carnet de note sur ses partenaires sexuel Caleb pointa du doigts l'un des soucis du monde, qui ne tournait pas correctement et qui n'était pas souvent logique mais bon tout le monde devait faire avec et chercher un moyen de faire changer ce qui lui déplaisait sur la terre mais si parfois il n'était pas possible de faire changer tel ou tel chose. Rien que pour cela il ne parlait pas de son carnet en temps normal du moins pas avec des femmes simplement pour ne pas avoir de soucis avec celle-ci qui pourrait mal prendre ce qu'il faisait alors qu'elle le faisait à voix haute avec leur copine. Au niveau sexuel les gens aimait trop parler et juger un mec parlant des talents des demoiselles au lit était irrespectueux une fille s'envoyant en l'air avec des garçons différent était une fille facile peu fréquentable c'était pesant parce qu'ils n'étaient pas réellement libre d'être eux même dans ce monde qui avait pourtant des soucis bien plus important à traiter. " Le problème est que les gens voient souvent le mal en priorité sans chercher à voir le bien présente dans la personne ce qui n'est pas correct car une chose peut être mal prise par une personne alors que cela part d'une bonne intention de l'autre personne qui ne voit pas de problème, rien qu'en ça les relations humaines sont d'un compliqué qui ne donne pas réellement envie. Pourtant je ne tente pas d'être mystérieux simplement d'être une personne tranquille qui ne fait chier personne et qui tient aussi à sa tranquillité. Un jour cela arrivera au bout de sept ans moi je suis blasé de ses conneries elle me font toujours rire bien entendu mais elle n'ont plus le pouvoir de me mettre sur les fesses comme elle faisait au tout début" Il avait simplement apprit à connaître le personnage après tout il était son meilleur ami depuis leur arrivé à Poudlard cela jouait et pesait lourd dans la balance il ne pouvait pas le nier. La différence notable entre les deux venait de l'éducation plus froide et stricte de Caleb qui avait du coup un peu plus de retenue et de limite que le blond qui n'en avait aucune mais qui n'était pas un méchant garçon pour autant. Quand au fait d'avoir une préférer Caleb avait jouer un petit peu dessus avant de clairement faire comprendre à la belle brune qu'il s'agissait d'elle ne voulant pas faire naître une crise en étant peu clair.

Eux voulaient que le bonheur passe tranquillement la porte comme un grand et vienne continuer à faire son effet sur eux même quand ils quitterait cette salle qui avait accueillis leur moment à deux sans aucun problème, mais Caleb n'était pas sûr que cela serait le cas il voulait être confiant mais il se rendait bien compte que cela ne sera pas toujours beau et parfait un tel jeu comportait des risques et pouvait faire du mal à chaque partie si l'une d'elle craquait sans oser l'avouer par peur de perdre. Cependant il ne voulait pas trop se prendre la tête pour le moment et continua à simplement profiter de son moment de bonheur et de douceur afin de faire le plein de bonne onde pour la journée qui suivrait cette nuit sans beaucoup de repos. " Si le bonheur n'est pas capable de ça on est mal barré nous humain pour pouvoir le trouver tu ne crois pas ? Pour moi le bonheur n'est pas que passager il est présent dans notre vie ou il ne l'est pas, enfin passager dans un sens où ils peut rester deux jours comme dix ans et disparaître mais pas passager dans de cours moment. Là c'est un bon moment oui, un moment agréable mais si en sortant d'ici on se sent triste, ou quelque chose de mal comme ça alors le bonheur n'était pas totalement présent avec nous il nous donnait simplement un avant goût" L'avis de Caleb était assez trancher sur plusieurs sujet et c'était parfois étonnant de voir un jeune garçon de dix sept ans aussi sur de ses idées mais il réfléchissait beaucoup et se faisait un avis qui était ensuite difficile à changer pour lui sans pour autant qu'il ne soit totalement fermé si on lui donnait de bon argument en retour mais pour un voyage dans le temps mettant en péril tout le monde sorcier il n'y aurait à ses yeux aucun argument valable et pour lui la punition devait être exemplaire une mise à mort même si c'était un acte terrible et barbare, c'était même pour ça qu'il souhaitait que personne ne soit assez débile pour oser jouer avec le temps alors que cela était totalement interdit. " C'est dur à dire mais ces gens là le mériterait d'après moi après tout le risque prit pour les autres valent bien une vie, car une personne jouant avec le temps est prête à en sacrifier bien plus pour changer une donnée ou une autre qu'importe l'importance de celle-ci. Si la peur est présente à une grande échelle cela est pour moi un signe que l'objectif en question n'est pas réalisable pour le moment et qu'on doit voir moins grand pour commencer il y a toujours plusieurs possibilité pour résoudre un problème et parfois la bonne n'est pas celle qui nous apparaît en premier. C'est un peu égoïste oui on veut se faire plaisir en sachant que notre corps ne le supportera pas c'est comme choisir de changer sa vie en étant capable de détruire celle d'un autre qui ne nous connait pas ou qui n'as rien demandé" Cela n'était pas une chose à faire quoi qu'on cherche à modifier que cela soit grave, important ou non et tant pis si cela était mal prit par les gens avec qui il en parlait parce qu'il ne changerait pas son point de vue sur la question.

C'était aussi pour cela que Caleb soulignait le fait de vivre sa vie sans chercher plus loin, sans se compliquer la vie à essayer de tout vouloir rendre parfait car cela ne pourrait jamais l'être après tout les êtres humains étaient imparfaits et ne pouvait donc pas mener une existence parfaite. Il rit un peu quand la jeune femme lui parla du fait que si elle venait trop souvent ici elle allait devoir subir les questionnements de sa meilleure amie ce qui pour le Serpentard était totalement normal après tout quand on était le meilleur ami de quelqu'un on devait faire attention à cette personne et vouloir son bien poussait souvent à poser beaucoup de question ce qui pouvait paraître lourd mais qui était une façon de faire tout à fait normal. " Mais sans meilleur ami nos vies serait bien triste et vide et je suis heureux d'avoir un meilleur pote même si il est complètement dingo parfois et lourding d'autre fois" Et Jay devait aussi beaucoup aimer sa meilleure copine, mais il ne s'attarda pas trop sur la question ayant une autre idée en tête il recommença à parcourir le corps de la jeune femme de ses mains tout en se sentant particulièrement fier de l'effet qu'il lui provoquait. " Je ne veux pas que tu résiste en même temps tu dois craquer pour moi" Et il coupa la conversation à ce niveau là, prenant grand soins de la demoiselle toute la nuit finissant par s'endormir au côté de l'aiglonne la journée du lendemain leur apporterait son lot de surprise et de nouveau problème mais cette nuit leur appartenait et ils en profitait pleinement.
Made by Neon Demon

I'm a wizzard !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Jaylin ♥ It's time to play my love  
Revenir en haut Aller en bas
 
Jaylin ♥ It's time to play my love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» no time to play hide and seek. (ft. fleur)
» L'école ça craint, Time to play #D&CO
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» ╳ wash — LET'S PLAY A LOVE GAME.
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Un coin de paix... :: Le ministère du patrimoine :: Archives des RPS classiques :: Poudlard-
Sauter vers: