AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Étranges Retrouvailles | Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 825 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 123 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mer 18 Jan - 15:44

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Leur relation n'avait jamais été simple. Depuis le début d'ailleurs. En fait peut-être que le seul moment où cela avait été simple c'est quand ils étaient sortis ensemble la première fois. Mais à cette époque, Jaylin lui mentait. Elle lui avait mentit sur son arrivée à Poudlard en prétendant que c'était parce qu'il y avait eu un problème avec son école. Bon elle lui avait quand même dit avoir un frère et une soeur ce qui n'était pas un mensonge, raconter aussi que ces parents voyageaient beaucoup ce qui avait été vrai pendant un temps, d'où le fait qu'elle n'ait jamais pu lui rencontrer. Cela aurait été trop bizarre dans tous les cas s'il lui avait demandé. Elle prétendait qu'ils ne savaient pas où ils étaient, bouger beaucoup et n'avait pas d'habitat fixe. Des mensonges qui occultaient la triste vérité. Mais elle n'avait pas mentis sur ce qu'elle ressentait, elle n'avait pas joué avec lui sur qui elle était vraiment et c'était l'essentiel non ? Et aujourd'hui tout basculait, le moment de vérité, le moment où elle se retrouvait face à lui et devait affronter ce bouleversement dans sa vie. Même si elle avait avoué par une lettre ce qui s'était passé réellement, c'était très différent de se retrouver face à face, différent que d'écrire des mots sur un bout de papier. Malgré tout il n'avait pas réagi de manière excessive, il ne lui avait pas crié dessus, il avait été simplement surpris et heureux. C'était ce qu'il lui avait montré. Comme s'il l'avait vraiment attendu toutes ces années ce qui était peut-être le cas. Il aurait pu la renvoyer lui dire de partir, qu'il ne voulait plus le voir, qu'il lui en voulait d'être partis et peut-être que s'il la laissait encore être là dans ce salon c'était simplement parce qu'Aaron avait envie de connaître sa mère. Comment Jay allait pouvoir être une bonne mère ? Etre plus jeune que son propre enfant ce n'était pas commun, elle n'avait même plus à l'élever, Caleb s'en était très bien chargé. Comment elle devait faire ? Que devait-elle faire ? C'était là toute la question. Elle n'aurait probablement aucune autorité sur Aaron. Devait-elle se la jouer maman cool ? Devait-elle imposer son autorité ? Jaylin n'avait pas réfléchi à tout ça, ni même quand elle s'était rendu compte qu'elle se trouvait chez son ex-amant, ni quand Aaron lui avait demandé de rester. Etait-ce vraiment une bonne solution de rester ? Elle le souhaitait vraiment, mais comment se passerait leur vie à présent ? La serdaigle n'avait pas eu le temps d'être mère, c'était tout un métier qu'il faudrait apprendre. Jaylin et Caleb se retrouvaient seul à parler de ces vingt dernières années auxquels elle n'avait pas pu passer à leur côté. Le serpentard lui racontait comment était leur fils, niveau caractère qui même s'il n'avait pas connu sa mère, lui ressemblait beaucoup. Une partie d'elle se trouvait en Aaron, c'était normal non que même si sa maman n'avait pas pu être là, qu'il lui ressemble un peu. Après tout elle l'avait bien porté pendant neuf mois, c'était un minimum. Peut-être que la grossesse donnait un caractère déjà à l'enfant, ce que la mère vivait était ressenti pas l'embryon non ? Si elle était triste, pouvait-il l'être aussi ? Si elle se sentait bien, il devait l'être aussi. Jaylin se souvenait très bien de ces neuf mois et de la naissance d'Aaron. L'enfant trop petit ne devait pas avoir ces souvenirs. Pour Caleb c'était étrange de voir que leur fils ressemblait à sa mère et Jaylin lui proposa une hypothèse. Celle des trois enfants qui prenaient les caractéristiques de leurs parents au fur et à mesure. Et contre toute attente, il lui suggéra alors de faire deux enfants de plus, dans l'optique d'avoir un qui soit moitié l'un, moitié l'autre. Jaylin avait accouché alors qu'elle avait tout juste vingt ans et se retrouvait dans un corps beaucoup plus jeune qui n'avait pas subi les transformations physique dû à la grossesse. Pas sûr que faire deux enfants de plus pour le moment ne soit pas très adéquat. « Deux bébés supplémentaire ? Si on peut attendre un peu avant ce serait mieux. Je pense oui que tu ressembles plus à ta mère, tu as su tenir tête à ton père et cela nous a permis de vivre tous les deux pendant un temps. Et de nous retrouver face à face aujourd'hui. » Il n'avait pas de frère ou de soeur, elle l'aurait su et Jay remerciais ces parents de ne pas lui avoir donné une éducation typique des sangs-purs. Critiqué pour cela, la grand-mère maternelle de Jay avait eu du mal à accepter son père dans la famille, trop dans un traditionalisme que son grand-père ne partageait pas.  

Avant qu'elle ne les quitte, Jay se voyait très bien avoir d'autres enfants avec lui, elle se voyait très bien fondé une autre famille et ne pas se mettre dans la tradition de leur sang avec cette notion d'héritier. Elle aurait aimé donner des frères ou des soeurs à Aaron, mais elle n'avait pas eu le temps. Le faire maintenant avec tant d'âge d'écart était-il une bonne idée ? La jalousie pouvait être présente de la part d'Aaron, enfin s'il était aussi jaloux que Jaylin l'était cela ne serait pas surprenant. Malgré tout, la serdaigle ne dirait pas forcément non, elle était encore jeune, seul l'avenir nous dirait ce qui se passerait. Et c'était grâce à l'éducation de Caleb qu'Aaron avait ramené sa mère chez elle. Même si elle avait été présente, ayant un fils, Jaylin savait pertinemment que Caleb lui aurait appris les techniques pour pouvoir séduire une fille. Cependant, le serpentard doutait que ce qu'il avait enseigné à son fils soit toujours d'actualité aujourd'hui. Jaylin eu une petite moue. Elle avait bien été séduite, elle au final soit c'est parce qu'elle était sensible à la vieille époque quand Cab et elle étaient encore à Poudlard. « Je crois que les techniques de drague sont toujours identiques, c'est juste que les gens sont plus difficiles maintenant. Il n'a jamais eu de fille sérieuse du coup ? » Hé oui on ne se refait pas, elle était toujours aussi curieuse. Mauvaise curiosité d'ailleurs qu'elle transformait en qualité parfois. Mais c'était normal non de vouloir savoir ce qui se passait dans la vie de son fils ? Et puis s'il draguait comme son père, pas forcément sûr qu'il ait eu une histoire sérieuse. Caleb n'était peut-être même pas au courant cela dit. Pourtant, ils semblaient proches, Aaron aurait pu demander conseils à son père. Dans l'attente de la réponse, Jaylin apprit alors que le serpentard avait raconté leur histoire à leur fils. Notamment cette fameuse rupture afin qu'il n'idéalise pas sa mère et qu'il voit qu'elle pouvait être méchante. Mettant leur destin entre les mains de Merlin, cette divinité invisible leur avait donné plus d'une chance. Après une première histoire qui s'était conclu en rupture, mais qui avait suffit à les attachés l'un à l'autre, à se désirer mutuellement ; les deux jeunes gens avaient décidé de jouer à un jeu dangereux qui aurait pu finir d'une manière totalement différente, mais qui avait conclu sur une union qui avait donné naissance à leur enfant. Et finalement le destin semblait tout faire pour les réunir, comme s'ils étaient fait pour être ensemble et que tout ce qu'ils avaient travaillé, avait été mit en place pour aboutir à la situation présente. Et le voyage dans le temps de Jaylin n'avait pas aidé, cependant c'était bien grâce à ça qu'ils s'étaient rencontrés. « On nous a donné trois chances comme tu dis, mais peut-être que tout ce que nous avons vécu était déjà écrit, que quoique nous fassions, nous étions fait pour être ensemble et nous retrouver ici. Ne gaspillons pas notre nouvelle chance alors, je pense que nous n'en aurions pas d'autre. » Le destin avait voulu qu'ils se retrouvent, ils ne devaient pas louper cette occasion.

Le voyage dans le temps, cette cause qui avait amené Jay en 1977, qui l'avait fait rencontrer Caleb et tous ses amis. C'était grâce à lui et en même temps à cause de lui que c'était arrivé. Jaylin avait tellement maudit ce saut temporel, mais après s'être mit en accord avec elle-même, la serdaigle avait simplement oublié pendant un bon moment. Quand on reste plusieurs années sans savoir quand on va rentrer chez soi il est normal de se dire que ça ne sert à rien de trop s'occuper des détails, de profiter. Mais elle s'en voulait de ne pas l'avoir dit, parce que cela aurait été peut-être plus facile. Elle n'avait pas aimé mentir à Caleb ou mentir à Ayla ou Télia. Ce n'était pas son genre, Jaylin aurait préféré le leur dire. Elle ne pouvait pas à cause des paradoxes temporels. C'était l'inconvénient. En effet quand quelqu'un vient du futur, déjà ça implique des changement, mais ça peut aussi créer des failles, modifier des choses qui devaient forcément arriver. Par exemple d'un certains points de vue les parents d'Harry doivent mourir même si ce n'est pas agréable, c'est un fait qui a conduit à tout ça. Jaylin avait posé la question fatidique. Que se serait-il passé si elle leur avait avoué, si elle avait parlé ? Selon Caleb, c'était normal qu'elle ne lui ait rien dit, mais elle aurait dû le dire à Ayla et Télia au moins qu'elles puissent se préparer. Il avait sans doute raison. Mais elle aurait pu les faire fuir, paraître folle surtout si elle racontait ce qui se passait dans le futur. Les deux serdaigles auraient probablement compris. Jaylin poussa un soupir. « J'aurais dû le leur dire, mais j'avais peur qu'elles m'en veuillent et qu'elle me prenne pour une folle. On m'avait interdit d'en parler pour ne pas compromettre les raisons de notre voyage, mais si j'avais pu le dire je ne sais même pas si j'aurais osé de te le dire de peur de te perdre. » Est-ce que Télia lui en voudrait malgré le fait qu'elle ait lu la lettre ? Ayla aussi lui en voudrait, même avec les explications. C'était une question de confiance qu'elle avait totalement perdu. Et surtout, elle aurait perdu Caleb, il n'aurait pas ouvert son coeur comme il disait et cette conversation n'aurait jamais eu lieu.

Serena et Aaron étaient amis. Jay avait probablement croisé son fils dans un passé dont elle ne se souvenait pas vraiment, mais elle n'avait jamais fait attention à la gryffondor avant son voyage dans le temps. D'ailleurs même si la mère de cette dernière avait été amie avec la serdaigle, Serena et Jaylin ne s'étaient pas plus entendus que ça. Elle ne lui avait pas parlé plus que ça d'ailleurs, ne s'entendant pas. Savoir qu'Aaron était donc amis avec la fille de Tibus, ne la surprenait pas vraiment. Jaylin expliqua qu'elle aurait aimé les voir jouer ensemble. Pouvoir vivre une vie où elle vieillirait avec Caleb, Télia et Tib. Où ils parleraient de tout et de rien autour d'un repas comme de vieux amis. Une image idyllique, irréelle qui n'aurait jamais lieu. Mais Caleb avait pensé à tout. Il avait fait des vidéos de son fils qui grandissait au fil des années. Ou du moins quand il était petit avec Serena, jouant ensemble. Et il voulait bien lui montrer. Une grande vague d'espoir remplis le coeur de Jaylin. « Ho oui j'aimerais beaucoup les voir. Voir comment était l'enfance d'Aaron ça me ferait plaisir. Tu ... as fait ça dans l'espoir que je revienne un jour ? » Peut-être trop d'enthousiasme à l'idée de voir son fils quand il était petit. Aaron avait dû être un mignon petit garçon, avec des cheveux bruns et des yeux pétillants de joie. Sa vie avait dû être remplis de joie, malgré le fait qu'il n'ait pas sa mère dans sa vie, Caleb avait fait le nécessaire pour que leur progéniture devienne un homme comblé. Télia de son côté avait réussi à garder Tibus pour elle, forte comme elle était, l'ancienne serdaigle avait tenu, avait gardé espoir et comme disait Caleb elle supportait plutôt bien Tib. Mais en même temps quand on aime, on peut bien y arriver. Et le blond avait dû énormément changer depuis qu'ils étaient à Poudlard. On grandit, on mûrit. Après tout ce qu'ils avaient vécu, la serdaigle et le poufsouffle pouvaient enfin souffler et vivre comme ils le souhaitaient. Jaylin était heureuse, c'était maintenant à son tour d'accéder à ce bonheur. Car Caleb lui avait confié qu'elle n'avait pas le choix de dire non, qu'il l'aurait forcé à rester même contre sa volonté. Touchait-elle enfin la vie dont elle avait toujours rêvé ? Il rigola à sa remarque, prétendant qu'il était un kidnappeur de jeune femmes, les cachait dans ses placards avant de reprendre son sérieux pour lui dire qu'il aurait mal pris le fait qu'elle lui dise non. Jaylin eu un petit rire face à ce que lui disait Caleb. « Je devrais peut-être te dénoncer si tu kidnappes les jeunes femmes. Mais je peux comprendre que tu l'aurais mal pris, je crois que si j'avais dit non je m'en serais voulu toute ma vie. En fait si toi, tu m'avais dit non, je n'aurais pas pu repartir à zéro. » Tout recommencer ? Sans lui ? elle ne pouvait pas se l'imaginer. Maintenant qu'elle le voyait face à lui, cela lui semblait inenvisageable. Cependant, elle aurait probablement respecté son choix en tentant de le convaincre avant.

Caleb était un père, figure d'autorité pour Aaron puisque c'était le seul parent qui avait été présent pendant toutes son enfance et son adolescence. Les années avaient passés et Jaylin lui expliqua qu'elle souhaitait être son égale et qu'il ne lui donne pas d'ordre comme il le faisait à son fils. Ce genre de choses, la jeune femme ne pourrait le supporter. Ce n'était pas son père, c'était son amant, le père de son enfant et celui avec qui elle voulait vivre. Elle ne voulait donc pas qu'il lui demande de ranger sa chambre, leur chambre au passage. Elle n'était pas bordélique, aimait bien la propreté et d'après Caleb lui ce n'était pas son fort. Certes les années avaient surement changé l'ex serpentard sur la question, il avait dû prendre ses responsabilités et le ménage en faisait parti. D'autant que la maison était quand même propre, il n'y avait pas des journaux éparpillé partout et pas trop de poussière, donc il devait soit engagé une femme de ménage, soit le faire de temps en temps. Caleb lui avoua quand même que maintenant sa chambre était en ordre, mais que leur fils avait tout de même hériter du titre du "roi du foutoir". Ainsi Jaylin avait vu juste, c'était pour cette raison qu'il l'avait laissé poireauté dans le salon, ranger les vêtements qui traînaient sur le sol et les autres bibelots. La serdaigle avait évité le pire, non pas seulement au niveau du bordel, mais si Aaron avait été plus ordonné, il ne l'aurait pas fait attendre. Elle aurait sans doute pu faire la plus grosse connerie de sa vie. Jaylin aurait pu coucher avec son propre fils. Cette pensée la faisait frémir maintenant qu'elle savait et la situation aurait été très gênante en se retrouvant plus tard face à Caleb. Oh mon dieu ! Elle remerciait Merlin d'avoir un fils bordélique pour le coup. « Je ne peux pas imaginer la situation, cela aurait été horrible ... mais soyons heureux qu'il ait hérité ce côté bordélique. N'empêche pour accueillir une fille c'est pas forcément l'idéal d'avoir une chambre en bordel. Mais je ne vais pas m'en plaindre. » Non elle n'allait pas se plaindre qu'il soit bordélique, même si la plupart des filles préféraient quand même être reçu dans une chambre soignée. Bon ça c'était un point qu'il faudrait aborder avec lui, plus tard. Et qu'elle aille voir cette fameuse chambre, voir comment était la maison.

Caleb voulait lui faire comprendre qu'il avait changé, physiquement surtout. Même si on pouvait rester jeune dans sa tête, le corps pouvait ne pas suivre. Jaylin comprenait et cela devait lui donner un coup de vieux de la voir jeune en face de lui. Mais elle n'en avait rien à faire qu'il ait des rides sur le visage, qu'il ait changé, qu'il prenne le thé à seize heures, même si cela la faisait sourire. « J'imagine oui qu'on change avec les années, mais je suis curieuse tu le sais bien, de savoir ce qui a changé en toi et je ne pense pas être déçu de voir ce que je vais découvrir. Comme le fait que tu boives du thé ou que tu lises le journal. » En lui disant que Tibus participait au club des buveurs de thé, une image se forma dans son esprit. Et Jaylin eue magnifique sourire. Elle se moquait de lui, mais au final c'était simplement parce qu'elle avait du mal à les voir faire une chose pareille. « Vous deux en train de boire du thé, j'ai dû mal à me l'imaginer, j'ai hâte de voir ça. » Jaylin devait apprendre à connaître à nouveau Caleb, et elle le ferait parce qu'elle tenait plus à lui qu'à quiconque.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Dim 22 Jan - 1:28

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
L'amour, ce n'était pas une chose aisée cela Caleb l'avait compris assez vite, son histoire avec la jeune brune en face de lui n'ayant jamais été très simple à vivre, une première tentative ratée une envie de ne pas recommencer, mais une attirance trop forte et la mise en place d'un jeu les avaient mené à retomber dans les bras l'un de l'autre. Des années plus tard un enfant naissait de cette relation, le fruit de leur amour, mais tout n'avait pas été tout rose ensuite, la jeune femme avait vu son terrible secret revenir à la surface et l'heure de rentrer dans son époque avait sonné. Une séparation forcée pour le brun et leur bébé qui n'avait eu qu'une lettre pour expliquer la disparition de l'être aimée, comme un songe, il aurait pu penser avoir rêvé toute cette histoire si il n'avait pas eu Aaron qui lui était bel et bien la preuve de l'existence de Jaylin. Tout cela l'avait un peu refroidi même beaucoup lui qui aimait tant les femmes durant sa période d'étudiant ne voulait plus en approcher une de manière intime cela l'avait terriblement changé, mais c'était sans doute un mal pour rien bien si l'on regardait sa situation actuelle. Le reste n'avait pas été non plus super facile, étant donné qu'il s'était retrouvé seul avec un bébé sur les bras sans savoir réellement comment s'en sortir, heureusement qu'il avait plutôt bien géré vu que leur enfant avait bien grandi et avait bien tourné. Même si il y avait le manque de sa mère, Caleb était assez fier de son travail, il avait plutôt bien supporté l'absence de la seule fille qu'il avait été capable d'aimer pour ne rien montré à leur enfant et pouvoir lui offrir une vie digne de ce nom.

Alors oui aujourd'hui, il était heureux de la retrouver et de pouvoir enfin parler avec elle de tout ce qui s'était passé depuis son départ parce qu'il n'arrivait pas à croire que Merlin leur ai donné une chance de plus, ils devaient vraiment avoir été sages pour pouvoir avoir le droit à une troisième chance ce qui n'était pas donné à tout le monde. Bien sûr, il riait un peu en parlant enfant après avoir parlé du fait que leur rejeton ressemble plus à sa mère qu'à son père niveau caractère, il ne voulait pas vraiment avoir d'autre bébé se sentant un peu trop vieux pour cela, même si justement cette constatation lui faisait un peu peur Jaylin était encore jeune, elle qui disait pas maintenant et pas plus jamais c'était ce genre de chose qui lui rappelait que le plus changé était lui et qu'il aurait surement du mal à accepter ce fait-là. Mais il ne devait pas penser qu'à lui, il devait aussi penser au fait que la jeune femme voulait apprendre à connaître son fils et que celui-ci rêvait de rencontrer sa mère et puis Cab voulait avoir la jeune fille à ses côtés, il avait simplement des peurs qui seraient sans doute apaisé avec le temps après tout, il leur fallait retrouver leur repère et tout irait pour le mieux ensuite. " Je rigolais Jay, je suis un peu trop vieux pour refaire des enfants, je pense. Au final, je ne ressemble que peu au deux, elle n'a jamais été capable de lui tenir tête, j'ai juste pris son caractère moins méchant et fermé, mais c'est déjà mieux que rien. Effectivement si je ne l'avais pas fait, on ne serait pas là aujourd'hui à discuter et on aurait surement pas été à nouveau ensemble dans le passé"


Son choix avait énormément penché dans la balance, il s'en rendait bien compte et en tournant le dos à sa famille de sang, il s'était créé une autre famille, la sienne réellement ce qui était sans doute aussi important voir même plus. Ses parents étaient son passé, ils ne les avaient pas revus depuis pas mal d'année et son fils et l'ex Serdaigle était son avenir même si celui-ci ne serait sans doute pas tout rose au vu des ajustements à faire pour tout le monde, c'était une nouvelle page de sa vie qui s'ouvrait et pas des moindres. Il serait enfin heureux, il en avait l'espoir et l'envie. Le brun avait poursuivi en disant à la brune qu'il avait juste transmis son côté dragueur et donc ses techniques de drague qui datait du siècle précédent et qui ne devait plus réellement fonctionner sur les jeunes filles de cette époque, mais en même temps, c'était ce qu'il savait faire, il ne pouvait pas faire autrement pour pouvoir apprendre des choses à son garçon. Les temps changeaient, mais les adultes eux étaient souvent en décalé ne pouvant pas réellement se mettre à la page sur toutes les nouvelles choses qui arrivait souvent cela déstabilisait l'adulte qui en son temps était du côté des populaires, des personnes à la pointe de la tendance maintenant, il n'était qu'un vieux croûton un peu dépasser qui avait une jeune femme en pleine fleur de l'âge sous les yeux. " Je ne sais pas, je n'ai pas tenté de draguer depuis un sacré long moment et Aaron ne me raconte pas ses échecs justes ses réussites, tu sais la fierté et les hommes. Si il en a eut, deux jeunes filles des histoires d'un an à chaque fois sa dernière séparation à été plutôt pénible alors il a adopté ma façon de faire à Poudlard une fille différente chaque jour et on ne se prend pas la tête"

Ce n'était pas la meilleure des solutions, mais il savait que cela pouvait aider à passer outre une relation pénible et de se remettre en selle avant de repartir sur du sérieux et puis les histoires qui durent pouvaient aussi nous tomber dessus au hasard d'une rencontre surprise lui et Jay, c'était rencontré quand le brun était encore dans sa période, je couche à tout vas et je ne prends pas beaucoup la peine de connaître la personne entre mes cuisses, son fils avait été un poil plus sérieux que lui ce qui le rassurait beaucoup sur son avenir sentimental. Il n'était pas le genre de père envahissant, il laissait de l'espace à son fils qui savait venir le trouver si le besoin de parler se faisait ressentir. Le sorcier espérait juste qu'il n'est pas à attendre des années comme eux pour pouvoir trouver son bonheur que sa première chance serait la bonne que merlin ne choisirait pas de lui imposer de nouveaux obstacles grandir sans sa mère était déjà bien suffisant à ses yeux. " Je le pense aussi si tous n'avaient pas été écrits, on n'aurait pas vécu autant de chose plus folle les uns que les autres. Je remercie souvent Merlin même si je lui en veux un peu d'avoir mis autant de distances entre nous. Je ne serais pas assez stupide pour gâcher une nouvelle chance de t'avoir à mes côtés, on en a déjà laissé passer deux. C'est surement la dernière oui, mais je suis convaincu que cette fois, c'est la bonne" Ils pourront enfin reformer leur famille et vivre heureux tous les trois. C'était une bonne nouvelle dans cette journée qu'il ne serait pas près d'oublier. On ne retrouvais pas toujours son amour d'adolescent une fois adulte surtout dans leur situation.

En parlant de son ami Tibus et de sa désormais femme Télia le brun avait avoué à la jeune femme qu'il avait montré la lettre de celle-ci à son amie aigle pour qu'elle puisse lire les explications écrites par sa camarade afin de mieux comprendre la situation. Jay ne lui en avait pas voulu comprenant bien qu'expliquer la situation n'était pas simple pour son amoureux, il lui avait aussi confié que si il comprenait son refus de lui dire à lui pour ne pas qu'il fuit en refusant de s'attacher à elle, le Serdaigle aurait pu en parler à ses deux copines aigles qui avec leur intelligence et leur sens de la réalité plus développé aurait sans doute tout compris et mieux le soudain départ de leur camarade qui comptait beaucoup pour elles. C'était un terrible choix qu'avait du faire Jaylin et personne pouvait la juger pour cela, il ne se le permettrait pas, mais en même temps, il ne pouvait pas se mettre à sa place, imaginant seulement ce qu'il aurait pu faire sans prendre la total mesure de ce que tout ceci avait dû impliqué pour les jeunes concerné. La peur que personne ne les croient, que tout le monde les fuient avait du être énorme et dans un sens, leurs silences étaient justifiés de par l'ampleur de l'action qu'ils devaient mener pour changer le cours de l'histoire de la totalité de la société sorcière. Ce n'était pas rien et tout le monde devait s'en rendre compte, enfin ceux qui avaient été mis au parfum, pas sûr que cela soit le cas de tous après tout rien n'obligeait les disparus à s'expliquer sauf si lien fort avait été créer avec la personne. " Je ne connaissais pas beaucoup ces deux filles à l'époque, mais les connaissant assez bien maintenant, je ne pense pas qu'elle t'aurait prise pour une folle, enfin le doute était compréhensible et tout à fait justifier et je comprends que le choix à dû être horrible à faire pour toi. Dans le fond, je pense qu'il était mieux pour nous deux que moi, je ne sache rien de toute cela sinon je n'aurais pas pu t'ouvrir mon cœur, je le sais, me connaissant, j'aurais posé de grosses barrières pour ne pas avoir à souffrir" Au final, il n'était pas passé à côté d'une belle histoire et en avait profité sans savoir que la souffrance allait arriver à un moment donné.



Parler de l'amitié liant son fils et la fille du couple Tagel avait rappelé au brun les nombreuses vidéo prise à l'époque pour pouvoir immortalisé des souvenirs de l'enfance du petit garçon, si un jour sa mère voulait en savoir plus sur son enfant, elle pourrait ainsi le voir grandir étape par étape, et même si cela ne remplacerait pas de vrais souvenirs, elle pourrait être moins perdue de ne rien savoir. Lui-même ressentait parfois le besoin de les visionner pour se rappeler du chemin accomplis jusqu'ici, il ne remercierait jamais assez Télia pour lui avoir parlé de cette invention moldu qui avait un peu changé sa vie. La jeune femme semblait heureuse de pouvoir les voir ce qui faisait plaisir au sorcier qui n'avait donc pas fait cela dans le vent. " Je savais que cela te ferait plaisir, oui, j'avais un peu espoir que même si tu ne voulais plus être avec moi, tu chercherais à en savoir plus sur ton enfant, et puis j'en avais aussi besoin pour pouvoir mesure l'ampleur du chemin parcouru, je ne remercierais jamais assez Télia pour m'avoir parlé du caméscope sans elle, j'aurais loupé quelque chose" Il lui avait aussi dit que de toute manière si elle ne voulait pas rester, il pouvait tout aussi bien la kidnapper et la mettre dans son placard avec les autres jeunes filles qu'il avait déjà enlevé histoire de remplir un peu plus sa collection. Mais il n'aurait pas besoin d'en arriver là vu qu'elle avait simplement accepté de venir vivre ici avec eux deux. C'était bien plus simple ainsi et bien moins compliqué que de gérer un enlèvement et une séquestration. " Pour me dénoncer, il te faudrait pouvoir sortir d'ici. Heureusement qu'aucun de nous deux ne l'a fait alors on évitera les regrets inutiles et la séquestration la vie sera bien plus simple pour nous deux"



La sorcière avait ensuite soulevé un point important pour elle, ce qu'il comprenait parfaitement, elle ne voulait pas être traitée comme une enfant étant plus jeune que leur fils désormais, il était normal qu'elle ait cette peur qu'il ne sache pas faire la part des choses et qu'il se mette à lui donner des ordres. Mais ce n'était pas le genre de Caleb qui en donnait déjà très peur à leur garçon alors à la jeune femme cela n'arriverait jamais, bien sûr, elle devrait apprendre à faire avec son nouveau caractère sans doute plus posé qu'à l'école, mais leur cohabitation devrait sans doute très bien se passer. Lui gérait déjà la maison et son fils devait logiquement s'occuper de son espace, il ne lui donnerait donc aucune directive sur le rangement, même si il avait blagué sur le sujet amenant la jeune femme à faire une remarque sur le côté bordélique d'Aaron. Pour une fois, cela ne faisait pas monter Caleb au plafond parce qu'il avait conscience que si la chambre avait été parfaitement rangée, ils seraient tous deux montés à l'étage avant le retour du sorcier et ainsi une énorme erreur aurait été commise, comme quoi avoir des défauts cela avait aussi du bon, pour une fois, il voulait presque féliciter le jeune pour ne pas avoir rangé sa chambre avant d'avoir ramené une nouvelle conquête à la maison. " Pour une fois, je suis content qu'il ait ce gros défaut. Normalement je dois me battre avec lui pour qu'il range un peu et comme bien souvent, il ne prend pas la peine de les ramener ici, il fait ça en dehors de la maison même si je ne dis rien quand des filles sont de passage ici, alors il m'écoute peu à ce sujet" Ce n'était pas une chose qui le dérangeait réellement après tout lui-même l'avait fait à un moment donner, même si ce n'était pas très glorieux, c'était mieux que de laisser son fils coucher dans des endroits lugubres parce qu'il n'avait nul part où aller.

Caleb voulait qu'elle est pleinement conscience des changements qui s'étaient opéré sur lui, il avait pris de l'âge et cela se voyait, il n'était plus tout jeune et il ne voulait pas que la jeune femme ne le remarque que plus tard et décide à ce moment-là de partir. Pire même, il s'était mis à boire du thé chose qui visiblement faisait rire la jeune femme qui devait penser à une blague n'imaginant surement pas Caleb une tasse de thé à la main parlant de la pluie et du beau temps avec son pote de toujours Tibus. "Je l'espère en tout, je pense que je vivrais mal le fait que mon âge et mes changements n'arrivent plus à te satisfaire, mais cela resterait compréhensible bien entendu" On ne voulait pas la même chose à vingt ans qu'à quarante, c'était la vie et c'était comme ça. " Tu nous verras très rapidement, je pense et là, tu comprendras que je ne blague pas et qu'on est devenu de vieux croûton ", C'était une chose qu'elle allait devoir apprendre à voir et à vivre au quotidien. Il y aurait de nouvelles habitudes à prendre autant pour lui que pour elle et cela ne se ferait pas du jour au lendemain, mais ça viendrait et ils avaient du temps devant eux maintenant personne n'allait disparaître du jour en lendemain.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 825 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 123 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Jeu 9 Mar - 13:21

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Jaylin se souvenait de ses moments passés avec Caleb, de ce moment où elle avait su être enceinte et que cela lui avait paru bizarre dans un premier temps, avant de ressentir une grande joie à l'idée d'avoir un enfant avec lui. Elle se souvenait aussi avoir donné naissance à son fils, ce moment où elle avait pu le prendre dans ses bras, voir ce petit être nait de l'amour qui liait ses parents, ce petit bout de chou qui avait pourtant bien grandit sans elle. Mais elle n'avait jamais oublié ce ressentit, ce moment où vous voyez votre enfant et vous ne souhaitez qu'une seule chose qu'il ne lui arrive rien, qu'il soit heureux, grandisse dans un monde merveilleux et puisse devenir quelqu'un. Qu'elle puisse être fière de lui. Elle se souvenait l'avoir bercer plus d'une fois, émerveiller par la beauté de ce petit ange, tout petit être, même si parfois il y l'avait réveillé en pleine nuit, comme beaucoup d'enfants le font. Elle savait qu'elle devrait le quitter un jour, et quand Caleb n'était pas là Jaylin le lui disait, lui dire que quoiqu'il arrive, que même si elle partait loin de lui, elle l'aimerait toujours. Cab savait très bien qu'elle l'aimerait, même s'il lui arrivait quelque chose, elle ne lui avait sans doute pas suffisamment dit quand elle en avait l'occasion, elle avait simplement vécu cette vie en pensant que cela durerait éternellement. Malheureusement la réalité avait rattrapé le rêve et sans même pouvoir dire au revoir aux gens qu'elle aimait, à son fils comme à Caleb, Jaylin avait disparu. Laissant l'ex-serpentard seul avec un enfant, devoir l'élever et gérer la maison sans elle. L'avait-il chercher lorsqu'elle avait disparu ? Etait-il rentré dans sa maison ce jour-là pour voir que Jaylin n'était plus là, sans avoir laissé de trace qu'une simple lettre cachée dans un livre. La serdaigle l'avait écrit bien avant de revenir dans son époque, car elle était bien consciente que ce jour arriverait et ne pourrait pas le laisser comme ça, sans explications. Mais voilà qu'aujourd'hui, ils se retrouvaient face à face, après tant d'années passées pour lui à vivre sans elle, ce qui n'avait été que quelques mois de son côté. Se retrouver pour parler du passé qu'elle n'avait pas connu, de ce qui était advenu d'eux, après son départ, ce qu'ils étaient devenus, comment Aaron avait pu grandir avec son père. Elle se sentait coupable de les avoir abandonné et pourtant ils semblaient tous les vouloir qu'elle reste comme si elle n'était jamais parti. Aaron voulait connaitre sa mère et Caleb qui ne s'était jamais remarié, semblait l'avoir attendu. Jaylin voulait savoir comment était son fils, qui selon elle devait plus ressembler à son père quand il était jeune qu'à sa mère. Mais l'homme lui expliqua que malgré le fait qu'elle ne soit pas là, leur fils avait quand même pris des traits de caractère de la serdaigle, ce qui avait dû être perturbant pour l'ex-serpentard. Après lui avoir expliqué qu'une hypothèse existait sur les caractères des enfants en fonction de leur position dans la fratrie, il lui avait même proposé de faire deux enfants de plus. Surprise, Jay lui expliqua qu'elle préférait attendre, ne se sentant pas prête à en avoir pour le moment. Et il se sentait trop vieux pour en avoir d'autres. Elle n'avait pas vraiment pensé à son âge, elle avait pensé au sien puisqu'elle était encore jeune, mais Caleb était beaucoup plus âgé qu'elle. Jaylin eu un petit sourire : « Au moins je n'aurais plus à subir les problèmes d'une grossesse. Pas de vergetures, pas de nausées, pas de contractions et j'en passe. » Mais cela avait posé une question chez Caleb, à savoir s'il ressemblait plus à son père qu'à sa mère. Jaylin les avait déjà rencontré et pensait qu'il avait plus de points commun avec Madame Carlton qu'avec son père. Le serpentard ne semblait pas convaincu, car sa mère n'avait jamais tenu tête à son paternel, alors que lui l'avait fait et avait pu vivre avec Jay comme il le voulait. « Même si les enfants prennent le caractère de leur parents, au final ils se créent eux-mêmes et c'est ce que tu as fait. Ce n'était pas facile, mais je suis heureuse que tu ai su lui tenir tête. » Elle ne serait sans doute pas là si ça n'avait pas été le cas et le futur aurait pu être complètement modifié, on ne pouvait pas savoir ce qui se serait passé.

Mais il était certain que s'ils étaient là en ce moment c'était grâce à tout ce qu'ils avaient traversé dans le passé, leur histoire qui n'avait jamais été simple, les sentiments d'amour éprouvés l'un envers l'autre et surtout la naissance de leur petit garçon, qui aujourd'hui était plus âgé que sa mère. Et qui voulait la connaitre quand même, malgré tout, savoir qui elle était. Jaylin en avait aussi, d'autant que c'était grâce à lui qu'elle avait pu retrouver sa famille et arrêter de se sentir seule, triste, faible de ne pas avoir pu rester près d'eux. Grâce à lui elle pouvait recommencer sa vie comme elle l'avait toujours voulu, avec l'homme qu'elle aimait et leur enfant. Mais c'était aussi grâce à Caleb, car Jay se doutait qu'il avait dû lui enseigner les ficelles de la drague, comme il avait l'habitude de faire avant de la connaitre, même si d'après lui ce n'était plus les mêmes techniques pour approcher les filles. D'un côté soit Jaylin se sentait vieille parce qu'elle aimait la drague à l'ancienne c'est-à-dire d'il y a vingt ans quand Caleb l'avait séduite, soit rien n'avait réellement changé à ce niveau-là c'était simplement les gens qui évoluaient différemment. Peut-être que certaines filles étaient plus exigeantes, ne cherchaient plus la même chose qu'avant. Ne l'avait-elle pas été elle aussi d'un certain côté ? Caleb lui expliqua que son fils ne lui racontait pas ses échecs, mais plutôt ses réussites. Il avait eu deux copines avec qui cela avait duré un an, mais que la dernière séparation l'avait assez bouleversé pour qu'il adopte la technique de son père.  « J'imagine que ce que tu lui as appris doit bien fonctionner quand même. Les séparations c'est toujours pénible, surtout lorsque ça ne vient pas des deux partis. Et nous savons tous les deux que rien n'est vraiment simple, au final. Il trouvera bien quelqu'un, un jour, même si pour le moment ce qu'il fait semble lui convenir. » Elle en était sûre, un jour comme ses parents l'avaient trouvés, Aaron trouverait quelqu'un, mais elle espérait aussi que cela ne serait pas aussi compliqué que cela avait été pour eux, notamment qu'il n'y ait pas de problème de voyage dans le temps.

Malgré tout comme si une force invisible les avait guidés, ils étaient pourtant là. Plus personne ne s'amuserait à jouer avec le temps, Jay l'espérait parce que ce n'était pas plaisant. Elle avait tellement rager contre ce voyage, contre merlin, qui l'avait fait venir dans une autre époque, elle s'était énervé contre Hermione dans un premier temps, mais au final n'était-ce pas parce que tout était déjà décidé d'avance que cela avait eu lieu. Ne remerciait-elle pas aujourd'hui son amie de gryffondor de lui avoir fait connaitre le bonheur avec Caleb ? Ne remercait-elle pas le destin de s'être mêlé de sa vie en l'invitant à rencontrer des personnes comme l'homme qui se tenait en face d'elle. Une chance, deux chances et une troisième qui venait de s'offrir à elle. Une seule et une unique occasion qu'elle ne comptait pas laisser filer, pour rien au monde. Elle voulait pouvoir la saisir, s'en emparer et connaitre à nouveau ce bonheur d'être avec lui, d'être dans ses bras, de vivre la vie rêvée. Caleb avait raison, si tout n'avait pas été écrit, rien de tout ce qu'ils avaient vécu aurait pu se passer. On ne pouvait pas vivre la vie qu'ils avaient vécus sans aide. Il devait bien exister quelqu'un dans ce monde, quelqu'un de supérieur à eux qui avait écrit une belle histoire pour eux, qui veillait sur eux et leur permettait enfin de pouvoir finir ensemble. Tout comme elle, Caleb en avait voulu au destin de l'avoir éloigné de lui, de lui avoir envoyé. Il était vrai que Merlin n'avait pas été tendre avec eux, même si pour le coup le caractère des deux parents avaient joués à un moment de leur histoire, où ils avaient décidé de jouer à ne pas tomber amoureux de l'autre. Le jeu qui avait finalemen été perdu par les deux joueurs, mais Jay ne regrettait pas d'avoir cédé. Déjà quand elle avait rompu avec lui une première fois cela s'annonçait compliqué de résister à cette envie de sombre dans le sentiment d'amour, mais elle avait tenu pendant un temps avant de se laisser aller en même temps que lui. « Je lui en veux énormément, de m'avoir fait revenir. Même si je savais que cela serait inévitable, que je ne pouvais pas modifier cet évènement. Je lui en ais tellement voulu, quand il m'a arraché à toi, mais je vais le remercier maintenant, pour cette troisième chance qu'il nous donne. Cette chance où nous pouvons enfin être ensemble, sans que rien ne viennes gâcher ça. » Rien ne pourrait les empêcher d'être heureux, ils étaient forts quand ils étaient ensemble, contrairement à ce qu'on aurait pu croire, comme quoi l'amour rendait faible, quand on était deux à affronter la vie on pouvait se reposer sur l'autre quand on en avait besoin. Nous n'étions plus seul.

Et si Jay n'avait jamais écrit de lettre ? Si elle n'avait pas eu le temps de le faire ? Est-ce que les choses auraient changés ? Caleb aurait sans doute posé beaucoup plus de questions, elle l'aurait laissé à nouveau dans la confusion, il n'aurait pas su que ce n'était pas son choix de partir, il aurait sûrement réagit d'une autre manière en la voyant actuellement dans son salon. Lui poser pleins de questions et surtout il lui en aurait voulu de ne pas en avoir parler plus tôt. Même s'il lui avouait que si Jay en avait parlé, sans doute n'y aurait-il jamais rien eu entre eux. La serdaigle n'avait jamais expliqué les choses ni à Télia, ni à Ayla, de peur qu'on la rejette, car on allait la perdre, elle avait tout gardé pour elle quand elle ne pouvait pas expliquer à ses amis de 1977 les raisons de pourquoi elle avait rompu avec Caleb à l'époque. Elle ne pouvait pas, mais sans doute aurait-ce était plus simple. Jaylin avait eu Hermione pour la soutenir dans cette épreuve, pour l'aider. Mais c'était bien différent pour ses amis de serdaigle et Caleb avait raison quand il disait qu'elles auraient pu comprendre, elles auraient pu l'aider, la soutenir. Si jamais elle les revoyait à présent, sans doute qu'elles lui en voudraient. La serdaigle avait simplement eu peur, ne trahissant pas le secret qui ne la concernait pas uniquement, mais tous les autres qui avaient fait le voyage avec elle. Jaylin aurait également perdu Caleb par la même occasion, ne pouvant pas l'oublier, jamais elle n'aurait réussit à repartir. Et il aurait préféré ne pas souffrir, se mettre des barrières pour ne pas s'accrocher à elle. « J'ai pensé de nombreuses fois à tout expliquer, parce que j'avais cette envie de rester ici, près de toi et je me suis dit que si j'expliquais tout peut-être auriez-vous pu m'aider. Mais j'avais beau retourner le problème cent fois dans ma tête, aucune solution ne m'apparaissait. Alors j'ai préféré me taire, pour ne pas te perdre et pour pouvoir suivre ce que disait mon cœur te concernant. » Elle avait fait ce choix, au lieu de l'oublier, Jaylin avait décidé de lui ouvrir son cœur, de le laisser rentrer dans sa vie et elle ne regrettait pas une seconde de l'avoir fait.

En parlant de Télia, Caleb lui avait expliqué de Serena, la fille Tagel et leur fils étaient amis, car ils se voyaient souvent lorsqu'ils étaient enfants. Et le père d'Aaron avait pris des vidéos dans l'espoir que sa femme revienne pour les voir, qu'elle puisse avoir des souvenirs de son fils quand il était petit. Il avait pensé à elle et Jaylin en était tellement heureuse, même si ce n'était que des vidéos, elle pourrait au moins voir à quoi ressemblait Aaron lorsqu'il était enfant, faire comme si elle était présente alors qu'elle avait été absente pendant si longtemps. Connaitre son fils, c'était l'une des choses que Jaylin voulait pouvoir faire, vivre avec Caleb également. Elle se souvenait de son enfant que lorsqu'il savait à peine marcher, quand il n'avait pas forcément dit son premier mot. Caleb avait pris ses vidéos pour elle, pour qu'elle les voit. Apparemment c'était Télia qui lui avait montré cette invention moldu, cette caméra qui permettait d'immortaliser les moments. Peut-être avait-elle eu la même idée que l'ancien serpentard concernant Jaylin. La serdaigle ne savait pas trop comment réagir, elle était tellement heureuse que ses yeux devaient briller et elle avait l'impression d'être une enfant à qui on donne son cadeau de Noël. Son fils était important pour elle, elle l'avait porté pendant neuf mois, l'avait vu grandir un petit peu et savoir qu'elle pourrait voir son évolution, le chemin parcouru par Caleb et Aaron la rendait folle de joie. « Ils devaient être tout mignons quand ils étaient enfants. J'ai hâte de pouvoir visionner tout ça avec toi et voir comme il était lorsqu'il était enfant. Voir le chemin que tu as parcouru avec lui. Certaines inventions moldu peuvent être très utiles, mais d'autres laissent à désirer. » Comme certaines chez les sorciers également. Dans tous les cas, Caleb avait prévu de la séquestrer si jamais elle décidait de partir, prétendant qu'il le faisait régulièrement avec les jeunes femmes. Jaylin lui demanda s'il n'avait pas peur qu'elle le dénonce, car après tout c'était un crime. Cependant il lui rétorqua que pour ça, elle devrait déjà arriver à sortir d'ici pour aller le dénoncer. Il était vrai que s'il avait l'intention de la séquestrer, il pouvait le faire actuellement, elle ne pourrait pas s'enfuir. Même si elle n'en avait pas l'intention. Inutile d'en arriver à là, Jay ne comptait pas disparaitre à nouveau, pas maintenant qu'elle était là. « Je suis sûre que j'aurais trouvé un moyen pour sortir. En effet la vie est plus simple quand on évite de séquestrer quelqu'un.  » Elle eut un petit sourire.

Mais la cohabitation, impliquait certaines règles. Même si elle était plus jeune que lui, Jaylin ne voulait pas être traité comme une enfant, elle était assez grande selon elle pour se débrouiller toute seule et ne supporterait pas qu'à cause de la différence d'âge il lui donne des ordres. Elle préférait être clair sur la question, plutôt que de devoir le subir par la suite. Elle voulait vivre avec lui comme sa compagne, non pas comme une jeune fille qui ne connait rien à la vie, ce qui n'était pas le cas. Dans ce corps de jeune de seize ans, se cachait une femme qui avait subi une guerre, des émotions beaucoup trop forte pour elle, avait donner naissance à un enfant, avait dû agir comme une mère pendant apprendre, apprendre à l'être et même s'il avait elevé Aaron, il ne pouvait pas la traiter comme une gamine. Caleb la rassura, sur le fait qu'il ne le ferait pas, notamment par rapport à la question de ranger sa chambre. Ce qui entraîna la question de Jay concernant celle d'Aaron. Leur fils était bordélique, ne savait pas ranger ses affaires et même si Caleb le laissait faire, Jaylin ne trouvait pas ça convenable surtout s'il devait ramener une fille à la maison. Mais il avait raison, sans ce défaut, sans doute que son fils et elle seraient passés à l'étage et aurait commit l'une des plus grosses erreurs de sa vie. Elle ne pouvait pas imaginer la gêne qui aurait suivi, l'angoisse, la peur, l'horreur de se dire qu'on avait faillit coucher avec sa progéniture. Bon Tib avait bien draguer Serena, mais jamais ils n'avaient franchis le pas, parce que la gryffondor le savait, mais Jay en entrant ici ne l'avait pas su avant de voir Caleb arriver à la maison. Heureusement pour eux, comme disait l'ancien serpentard, il était heureux qu'Aaron ait ce défaut. La serdaigle également pour le coup. La rassurant, d'après le paternel, leur fils ne ramenait que très peu de conquête à la maison, pour éviter de ranger sa chambre. Au moins il le faisait avant de faire monter la fille, c'était un début. « Je suis contente aussi ... cela aurait été affreux. Il apprendra peut-être à ranger sa chambre. Au moins il va ranger sa chambre avant de faire monter la fille, c'est déjà pas mal. Cela nous aura évité bien des problèmes. »Elle frissonna à la pensée de ce qu'elle aurait pu faire, se rappelant de ce que lui avait dit Mathéo au bal de la Saint-Valentin concernant ses hormones en folie. Faire plus attention la prochaine fois serait une bonne idée.

Vingt-ans s'était écoulé, Caleb était beaucoup plus âgé qu'elle et cela semblait le gêné, comme s'il voulait qu'elle prenne conscience des changements. Elle le voyait à son physique, il avait des rides, mais restait toujours le même à ses yeux. Il s'était mis à boire du thé, lire du journal et lui avait même dit qu'il faisait partis du club des buveurs de thé. Jaylin trouvait ça très amusant. Ce n'était pas des changements très flagrants, des changements qui pouvaient être gênant pour elle, il faisait ce qu'il voulait. Mais l'imagine était très drôle. Il devait comprendre qu'elle l'aimerait quand même malgré tout ça, les années qui les avaient séparés et que cela ne changeait rien. « Tu sais même si je suis encore dans un corps jeune, je ne me considère plus comme une adolescente. Alors que tu sois plus vieux que moi, que les années t'aient fait changer ne compte pas, pour moi tu es toujours l'homme que j'aime. » Et elle voulait voir qui il était devenu, le voir boire du thé avec Tib, pour vérifier que c'était bien réel et en boire avec eux par la même occasion. « Je sais que tu as dû avoir tes habitudes et que boire du thé en compagnie de Tibus doit en faire partie, et je me moque c'est vrai, mais au final je sais aussi que cela doit être vrai. Je pourrais faire la même chose avec Télia. » Et avec Ayla aussi, si elle la revoyait. Elle aimait bien le thé, parler des choses de la vie et depuis qu'elle avait disparu, Jaylin avait des choses à apprendre, des nouvelles à connaitre, et des choses à raconter.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 190 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mer 15 Mar - 15:17

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Caleb ne pouvait pas réellement ce mettre à la place de Jaylin elle avait vécue une grossesse une naissance quelques mois avec son bébé puis plus rien et elle le retrouvait vingt-année plus tard dans un bar et il la draguait la ramenait chez lui et était à deux doigt de coucher avec. Cela ne devait pas être simple à comprendre à accepter ou encore à vivre et il ne pouvait pas se mettre à sa place, lui avait eut un parcours différent, difficile aussi mais pas de la même manière lui n'avait pas eut à souffrir d'être séparer de son enfant et c'était sans doute pire pour une mère que de ne pas voir son amoureux. D'une certaine manière il était celui qui avait eut la meilleure vie des deux ayant pu rester auprès de leur fils et l'élevé dans un autre il avait eut le fruit de leur amour sous les yeux tout les jours et l'absence de la brune n'en n'avait été que plus pesante rien n'était simple dans leur histoire et chacune des parties avait souffert à sa manière du départ de Jaylin pour sa réelle époque, ils devaient tous les deux apprendre a vivre avec, à mettre cette douleur de côté pour pouvoir avancer ensemble sans avoir à regretter une partie de leur passé qui n'avait pas été à la hauteur du reste. oui la vie n'avait pas été un cadeau avec eux, ils avaient eut pas mal de galère avant de pouvoir être heureux ensemble et ce bonheur leur avait été arraché mais au final on leur donnait une nouvelle chance, la dernière sans doute de vivre ensemble, d'être heureux et de reconstruire leur famille comme elle l'avait été durant les premiers mois de vie d'Aaron lui non plus n'avait jamais oublier ses moments là car c'était le genre de souvenir qui l'aidait à tenir lors de moment un peu plus compliqué, les nuits blanches du nouveau né, sa première crise d'adolescence, son départ à Poudlard et sa solitude à lui tout cela n'avait pas été tout beau tout rose mais il avait plutôt bien géré il était fier de lui. Lui aurait aimé avoir d'autre enfant mais il n'était pas sûr que cela soit une bonne idée surtout que la jeune femme voulait attendre et que son âge filait à la vitesse de la lumière. " J'aurais apprécier de te revoir enceinte, avant ton départ je voulais déjà un autre bébé, avec une petite différence d'âge avec Aaron pour qu'ils soit proches, on ma enlever mon rêve d'une belle et grande famille" Lui savait qu'être fils unique n'était pas une bonne chose ce n'était pas joyeux et il n'avait pas souhaité cela pour son aîné mais sans doute que c'était ce qu'il aurait le droit.


Cela avait apporter son lot de questionnement pour Caleb qui analysait le caractère de son fils en comparaison au siens et à celui de sa mère et la jeune femme avait une théorie qui l'avait fait douter de lui même était-il plus ressemblant à sa propre mère ou à son père niveau caractère pour lui aucune ressemblance frappante n'était présente dans son cas car il avait mit un point d'honneur à ne pas être comme eux mais dans le fond il devait être comme sa génitrice sinon il ne serait pas un tel homme aujourd'hui il aurait été ronger par le mal. Jay devait avoir raison il avait construit son propre caractère prenant très peu de ceux de ses parents. " Au final oui je ne leur ressemble pas réellement peu être de petits détails mais qui sont trop imperceptible pour qu'on puisse faire le rapprochement, je me suis construis en voulant être leur contraire cela à du jouer aussi pas mal. Je ne pouvais pas lui céder j'en serais sans doute mort à l'heure qu'il est et nos vies aurait été très différente" Sa guerre contre son père n'avait pas été de tout repos mais il avait fini par y arriver gagnant la partie et ne voyant plus l'adulte depuis des années maintenant, ils n'avaient plus aucun contact et cela ne manquait pas au désormais adulte il avait apprit à s'y faire durant son adolescences et ses années à Poudlard ou il ne recevait déjà que peu de courrier de la part des son père. Les deux Carlton était trop opposé pour pouvoir s'entendre et se comprendre cela était un fait contre lequel personne ne pouvait rien.


Mais au final toute ses épreuves l'avait rendu plus fort, plus mature et cela l'avait fait évoluer dans le bon sens du terme, il était rester sérieux et droit n'ayant pas refait sa vie après son histoire avec Jaylin alors que son ancien lui se serait remis à sauter sur tout ce qui portait une jupe. Il c'était fixé une seule règle aucune autre fille a part Jaylin ne méritait son attention sentimental, elle avait toujours été la seule à pouvoir lui donner envie de sérieux. C'était pour cela qu'il était toujours seul et qu'il n'avait pas chercher à refaire sa vie alors qu'il en aurait eu le temps et les moyens après tout il n'était pas devenu vilain même si il avait veillit et que le temps avait fait son oeuvre. Il avait plutôt apprit à son fils à draguer pour que celui-ci puisse profiter des plaisirs de la vie sans que cela ne soit trop compliqué pour lui. Ce n'était pas la meilleure chose à faire et il le savait parce qu'aucun parent sains d'esprit ne laissait son fiston chéri draguer à tout va mais il lui avait apprit à respecter les femmes et c'était le principal pour lui avoir donné des valeurs à son fils qui avait tout de même réussit à avoir deux longues relation plutôt sérieuse même si elles n'avait pas durée plus d'une année chacune à ses yeux c'était plutôt pas mal vu que lui même n'avait pas fait mieux n'ayant eut qu'une seule relation sérieuse avec la jeune femme devant lui et cette relation avait été remplie de haut et de bas, elle ne c'était jamais terminée mais elle n'avait pas été continue non plus. Depuis le temps qu'il n'avait pas draguer le brun pensait clairement ses méthodes dépasser mais cela semblait tout de même marcher avec les filles que sont fils draguait ou alors il n'écoutait pas ses conseils et ne le lui disait pas pour ne pas le vexer il ne pouvait pas savoir avec certitude et il s'en fichait un peu il n'avait plus besoin de séduire à tout va ce n'était plus pour lui et c'était sans doute la plus grande évolution pour ce garçon qui avait été un gros coureur de jupons." Il ne suit peut-être pas mes conseils et n'ose pas me le dire pour ne pas me vexer je préfère ne pas savoir. Oui les séparations ne sont jamais facile à vivre c'est pour cela que je ne le juge pas et le laisse faire sa vie et prendre le temps qu'il faut pour remonter la pente. Un jour oui il va trouver la bonne et j'en suis certains il mérite d'être heureux" C'était un bon garçon il avait été plus respectueux des femmes que son père ne l'avait été et si lui avait le droit à trois chances avec Jaylin leur enfant méritait de trouver sa moitié.



Il n'arrivait pas vraiment à en vouloir à quelqu'un parce qu'il se disait souvent que sans tout ce qui avait pu se passer, du voyage dans le temps de la brune et ses amis, à leur rencontre en passant par le départ soudain et brutal de la femme, sans cela il ne l'aurait jamais rencontrer il n'aurait pas pu vivre une aussi belle histoire et se rendre compte que sa façon de faire ne pouvait pas marcher toute la vie, qu'il ne pouvait pas être hermétique à l'amour et qu'il en avait même besoin sans oser se l'avouer réellement. Caleb pensait que tout était écrit pour eux que Merlin avait déjà tracé leur vies et que lutter contre le destin ne servait à rien, l'adulte savait bien que tout le monde n'acceptait pas son point de vue, ne voulait pas se penser contrôler par une force supérieur et il pouvait le comprendre mais son histoire personnelle le laissait penser qu'il avait bien raison et que son raisonnement n'était pas si fou que cela. Après tout qui pouvait se vanter d'avoir rencontrer sa moitié grâce à un voyage de le temps, qui pouvait dire avoir eut un enfant avec cette personne et qu'à l'époque actuel cette personne était plus jeune que son propre fils, à part lui sans doute pas grand monde il n'avait pas garder contact avec tout Poudlard mais les chances d'une pareille histoire était tout de même assez mince. D'un côté il était vrai que merlin avait bien jouer avec eux deux, les faisant se mettre ensemble une première fois alors que l'échec était assurée, la brunette ne voulait pas être aimé et le brun n'était pas encore prêt à ouvrir son coeur, mais ils avaient réussit à l'époque à plutôt bien gérez les choses car jamais il ne c'était détesté ce qui était rare dans une rupture entre adolescents et au final quand ils avaient enfin cru pouvoir avoir le droit au simple bonheur d'être établis ensemble dans une relation sérieuse, un bébé en route le sort en avait à nouveau décidé autrement en enlevant la Serdaigle au deux hommes de sa vie mais même à ce moment là quand il n'avait eut que la lettre de sa petite amie et non plus sa présence Cab avait continuer d'y croire, un jour si le destin le voudrait ils allaient se retrouver, plus tard seulement il avait eut peur que cela ne soit pas le cas, ou alors que leur histoire ne puisse plus reprendre les différences étant désormais frappante. Alors il pouvait comprendre le sentiment de haine ressentis par la jeune femme oui il pouvait totalement le comprendre. " C'est totalement compréhensible on ta arracher à ton bonheur que tu avait réussit à construire dans un environnement qui n'y était peut-être pas propice mais oui maintenant tu peut oublier ta colère contre lui, nous somme ensemble et cette fois rien ne pourra nous arriver c'est notre ultime chance et je sens au fond de moi que celle-ci est la bonne" Il n'allait pas laisser passer une troisième chance c'était terriblement rare dans une vie et il en avait pleinement conscience.

Finalement sans la lettre de la jeune femme tout aurait pu être différent Caleb aurait pu penser à un lâche abandon de sa part et lui en vouloir à mort, cela aurait entraîné tout un tas de choix différent pour sa vie et celle de leur fils et il était content qu'elle l'ai écrite même si il aurait préférer tout savoir de sa personne, en face à face il pouvait comprendre sa peur de tout dévoiler et de voir les gens qu'elle aimait s'éloigner d'elle pour anticiper un départ certain ce n'était pas une position facile et pour rien au monde il n'aurait voulut être à sa place. Mais pour lui Jay aurait pu l'expliquer à ses deux copines aigle Ayla et Télia, qui étaient des filles réfléchies et posé qui aurait pu comprendre l’entièreté de la situation il était persuadé que ces filles là n'aurait jamais pu tourner le dos à leur amies parce qu'elle n'était pas de la même époque les érudits était connu pour leur réaction réfléchie et juste. Mais ce qui était fait ne pourrait pas être modifier à moins d'un nouveau voyage dans le temps et cela n'était pas vraiment une expérience qu'il voulait voir retenter et il fallait juste accepter de continuer à vivre, elle pourrait présenter ses excuses à ses amies et elle serait pardonner c'était une certitude qu'avait l'employé du ministère de la magie. " Je ne pense pas qu'on aurait pu être d'une grande aide pour te faire rester avec nous, mais tu n'aurait pas eu à tout porter toute seule à garder un aussi gros secret pour toi. Nous n'aurions pas pu te garder avec nous mais on aurait pu encore profiter un peu plus des moments que l'on avait ensemble car on ne se rendait pas compte qu'ils étaient restreint que cela ne durerait pas tout le temps" Parce qu'eux n'avaient vu venir ils n'avaient pas penser utile de profiter plus que nécessaire de ce qu'il vivait pour eux c'était acquis et cela ne changerait pas ils avaient été réellement loin de la vérité. En parlant des amies de la jeune femme Télia était arrivée dans la conversation ou plutôt sa fille Serena qui avait été une amie d'Aaron malgré leur différence d'âge parce que lui était proche de Tibus et il avait filmer et photographier un tas de chose pour que la jeune femme, si un jour elle revenait dans sa vie, puisse voir ce qu'elle avait louper de la vie de sa progéniture.


Cela prouvait bien qu'il avait toujours cru au retour de Jaylin une personne ayant baisser les bras aurait simplement laisser tomber l'affaire et n'aurait pas penser à cultiver des souvenirs pour une personne disparue depuis tant d'année. " Cette invention moldu ma changer la vie je passais mon temps avec ma caméra à la main pour tout filmer, tu pourra tous les voirs tout est dans le grenier dans des boites par année. Tu pourra voir notre mini nous en action, cela vaux le coup d’œil je peux te l'assurer" Caleb n'était pas décidé à laisser filer Jaylin même si celle-ci le voulait, bon ce n'était pas le cas mais il avait prévu le coup si jamais elle refusait de rester avec eux il pourrait la séquestrer après tout c'était un moyen comme un autre d'arriver à ses fins et en bon ex Serpentard il restait toujours fidèle à certains trait de caractère. " Tu n'aurais pas réellement voulut sortir et je le sais, séquestrer quelqu'un n'est pas si compliqué que cela si on sait faire" Bon lui n'avait jamais tenter l'expérience mais il voyait bien les informations passer. Mais au final elle voulait restée alors tout allait bien même si elle semblait avoir besoin d'énoncer des évidences comme le fait de ne pas vouloir être traitée comme une enfant par Cab qui était beaucoup plus vieux qu'elle désormais comme si c'était ce que lui voulait, il avait déjà un adolescent presque adulte dans les pattes pas besoin de s'occuper de l'éducation d'une autre personne surtout que Jay avait des parents elle n'avait pas besoin de lui mais il pouvait comprendre sa peur de ne pas être prit au sérieuse étant donné qu'elle est plus jeune et donc pouvait être considérer comme moins mature mais lui savait que cela n'était pas le cas elle avait vécue un tas de chose qui l'avait rendue très mature plus que certaines personne plus âgé et il ne risquerait pas de lui donner des ordres ou autre chose du genre.


Il mit néanmoins la jeune femme en garde après tout lui aussi avait changer, il n'était plus le même, lisait le journal buvait du thé, ne passait plus son temps à faire la fête mais plutôt à travailler leur histoire ne serait sensiblement plus la même et cela pourrait être dur à accepter pour la jeune femme qui allait devoir encaisser beaucoup de changement, plus que lui en tout cas. Ils parlèrent de rangement, du fait qu'Aaron ne soit pas très ordonné sans doute à cause de son père qui lui même n'était pas très porter sur le ménage, la maison était rangé et propre mais elle n'était pas niquel et Cab refusait de jouer à la femme de ménage pour son grand garçon qui pouvait tenir sa chambre seulement celui-ci y pensait simplement quand une fille venait ce qui était assez rare mais utile cela avait évité un grave incident aujourd'hui. " Pour une fois qu'être désordonné à du bon on peut en être content, le rangement d'une chambre n'est pas le plus important pour moi dans la vie j'ai un peu laisser couler de ce côté là tant qu'il est sérieux dans ses études, son travail cela me va c'est le plus utile. Et au moins oui il a le respect de ranger pour les autres c'est mieux que rien" Il ne se prenait pas trop la tête pour cela après tout il y avait pire dans la vie.


Lui vivait un peu mal d'être beaucoup plus âgé cela le tracassait plus que le reste parce qu'il ne voulait pas que sa compagne encore jeune ne se sente en décalé par rapport à lui, c'était difficile à accepter mais cela finirait surement pas passer. Il voyait bien qu'elle tentait de le rassurer mais cela pourrait prendre un peu de temps, même si c'était sympathique. " Pour toi peut-être mais pour moi tu sais que ça compte je ne veux pas me sentir trop vieux par rapport à toi car tu sera toujours plus jeune que moi même si tu est plus mature que les autres filles de ton âge cela je n'en doute pas" Au final tout ses amis de 77 avait changer et cela n'allait pas être simple tout les jours pour Jaylin qui allait devoir faire avec ses changement mais elle semblait plutôt bien le prendre pour le moment c'était rassurant quand même d'en voir une confiante pour l'avenir. " Oui tu pourra sans doute le faire avec Télia, et au final cela pourra paraître normale pour toi au bout d'un moment" En tous cas il l'espérait de tout cœur.


electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 825 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 123 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Jeu 20 Avr - 20:57

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Jaylin avait la sensation qu'on lui avait voler sa vie. Qu'on lui avait donné une chance d'être heureuse pour au final lui dire que non ce n'était pas possible et lui arracher ce bonheur, sans qu'elle ait pu protester. Même si elle était toujours jeune dans son corps, la serdaigle savait que peu importe le temps qu'il lui restait, la vie qu'elle avait toujours souhaité, qui lui avait sauté aux yeux, ne lui appartenait plus, faisait parti d'un passé auquel elle n'avait prit part que pendant un temps. Et on ne pouvait pas retourner en arrière. Le voyage dans le temps avait changé bien des choses et tous avaient rapidement compris qu'il ne fallait pas jouer avec le temps. Pourtant, c'était ce qu'ils avaient fait en lançant ce sortilège, en vivant à l'époque de leurs parents ou de personnes qu'ils n'auraient jamais rencontrés autrement. Cela avait été une erreur de se dire qu'on pouvait comme on le souhaitait remonter le temps pour changer les choses. Même si Jaylin comprenait le geste d'Hermione, sachant encore plus aujourd'hui ce que cela faisait de perdre un être aimé, tout ça n'avait été qu'une erreur. C'est pour cette raison qu'elle avait dit cela une fois à Caleb, que c'était une erreur qu'il soit ensemble, mais comment ne pas sauter aux bras de ce sourire qui vous rend si heureuse ? Comment se refuser à une vie remplie de bonheur, même si on sait que cela ne durera pas. Et aujourd'hui tout changeait. Cette vie qu'on lui avait volé, lui était rendu et elle sentait une vague de bonheur remplir son cœur. Mais Jaylin voulait s'effondrer. Comment savoir si tout ceci n'était qu'un mirage, un rêve qu'elle avait tant espéré, quelque chose qui lui serait arraché, la détruisant encore plus qu'elle ne l'était déjà. La serdaigle avait été brisée par tout ça. Elle avait loupé vingt ans dans la vie de son fils, dans celle de Caleb, l'homme qu'elle aimait et se retrouvait face à lui comme s'ils s'étaient vu hier. Ce qui d'un côté était le cas pour Jay puisque son retour ne datait pas de si longtemps. Tout ça était étrange et merveilleux en même temps, bien qu'effondré, Jaylin essayait de se mettre à la place de Caleb, essayant de savoir ce qui s'était passé dans la vie d'Aaron, même si elle aurait aimé être avec lui. Il avait dû élevé son fils seul, sans aide puisque ses parents ne devaient pas être présent, n'ayant jamais vraiment apprécié que leur fils leur tienne tête. Et élevé quelqu'un ne devait pas être très facile c'était certain, Jaylin n'en avait jamais eu l'occasion et peut-être n'aurait-elle jamais l'occasion. Car il parlait d'enfant, qu'il aurait aimé la revoir enceinte à nouveau. Selon elle Jaylin était beaucoup trop jeune pour en avoir, mais n'aurait pas forcément dit non. Cependant, Caleb quant à lui avait déjà vingt ans de plus qu'elle et cela faisait une grande différence des envies de chacun. Il aurait aimé avoir une grande et belle famille, avec plusieurs enfants, lui ayant été fils unique, il était normal qu'il ne veuille pas que son fils le soit. Jaylin venait d'une famille avec des frères et soeurs, savaient l'importance d'en avoir. Si elle avait pu donner naissance à un autre enfant à l'époque, la serdaigle n'aurait pas dit non, mais aurait laissé Caleb avec deux enfants à gérer au lieu d'un seul. Encore plus de travail pour lui, plus de peine pour elle. « J'aurais aimé aussi. Vingt-ans d'écart ferait une grande différence maintenant, je pense. Mais j'aurais aimé pouvoir lui donner des frères et soeurs, si j'avais pu ... » C'était beaucoup trop étrange, avec la différence d'âge les deux enfants ne seraient jamais proches. Elle était à peine plus âgé qu'Aaron quand elle l'avait eu. Mais elle aussi aurait aimé pouvoir vivre ses vingt dernières années auprès de Caleb, de pouvoir être à ses côtés, de voir les enfants qu'ils auraient eu grandir. Si seulement elle avait pu ...

Et cela aurait sûrement permit à Caleb d'avoir un enfant avec les mêmes traits de caractères que lui, puisque selon la théorie que Jay avait énoncée plus tôt les deux premiers ressemblaient plus à l'un ou l'autre des parents. Au vu de la relation compliquée que Caleb entretenait avec ses propres parents, il ne fut pas étonnant que lui-même se pose la question concernant cette théorie. Fils unique, il ne pouvait pas vraiment savoir s'il ressemblait plus à sa mère ou à son père, mais ce dernier avait été rapidement écarté. Un homme froid, méchant qui n'avait jamais vraiment souhaité le bonheur de son fils, mais un avenir presque écrit sans même demandé à l'intéressée. Caleb avait su lui tenir tête et Jaylin en avait été que plus heureuse. D'autant que s'il n'avait pas réussi à faire face à son géniteur, sans doute que leur histoire aurait été plus courte. Cette preuve de courage, d'après l'ex-serpentard, il ne le tenait pas de sa mère, donc peut-être qu'il ne ressemblait pas à l'un ou l'autre, mais qu'il s'était construit en opposition à eux. On ne choisissait pas sa famille, ni quand on naissait, la vie était faite d'imprévus, de faits qu'on ne pouvait pas modifier. Jaylin reçu comme un coup de poignard lorsqu'il lui balança que s'il n'avait pas su se battre contre son père, il aurait pu être mort à l'instant présent. Mort ? Cela lui semblait impossible. La serdaigle ne savait pas comment elle aurait réagit si en revenant vingt ans plus tard, elle avait apprit ce genre de nouvelles. Quand bien même, Caleb aurait suivit son géniteur, ne partageant pas alors la vie de la brune, elle n'aurait pas pu aller à l'encontre de ses sentiments et apprendre la mort de l'être cher, l'aurait anéanti. « Tes parents n'ont pas forcément étaient là pour toi, surtout ton père, c'était normal que tu ne prennes que peu de leur caractère. Mort... je ne peux pas l'imaginer... mais nos vies auraient différentes surement. » dit-elle d'une voix triste.

Leur vie auraient été différentes cela était certain. Aaron ne serait sans doute jamais né, ils n'auraient pas pu vivre ensemble, ils auraient été séparée autrement que par un voyage dans le temps et sans doute que si Caleb avait suivit son père, il se serait marié à une fille de sang-pur venant d'une famille bien plus respectable que celle de Jaylin. C'est sans doute ce qui se serait passé, au-delà des sentiments, de l'amour dont on leur avait appris que c'était une faiblesse, qu'il ne fallait pas la laisser paraître devant tout le monde et bien que pendant un temps Jaylin comme Caleb avaient refusé d'aimer quelqu'un, par peur de souffrir, de montrer qu'ils n'étaient pas infaillibles ou alors peut-être par fierté, ils avaient quand même sombré, car quoique l'on dise, l'amour était un sentiment très fort. Caleb n'avait donc pas eu à épouser une femme qu'il n'aurait pas aimé, il n'aurait peut-être pas changé sur son comportement envers tout ce qui portait une jupe, aurait peut-être continué à draguer. Il avait simplement appris à son fils comment faire, mais dans le respect de la femme, de ne pas être trop brut ou trop insistant comme certains hommes pouvaient parfois l'être. Trouvant sans doute en Aaron quelque chose ressemblant à Caleb, c'était surement ce qui l'avait pousser à le suivre. Cependant, l'ex-serpentard n'y croyait pas vraiment, pensant que ce qu'il avait appris à son fils ne fonctionnerait pas, mais il ne pouvait pas savoir puisqu'Aaron ne lui racontait pas ses échecs, mais ses réussites. Pour ne pas le vexer, c'est ce qu'il disait. « Tu penses vraiment qu'il ne dit rien par peur de te vexer ? S'il t'en a parlé, c'est que vous devez être très complices, surtout que tu dois être une sorte d'exemple pour lui, vu tout ce que tu lui as appris. Je ne doute pas qu'il trouve, tout le monde mérite d'être aimé. » Une phrase que lui avait soufflé une certaine blonde, alors que Jaylin pensait ne pas pouvoir trouver quelqu'un, ne pas avoir le droit à ce bonheur.

Elle avait envie de saisir cette chance d'être avec lui et ce n'était pas un mirage ou un rêve, elle savait très bien que c'était réel. Alors, ce que lui avait dit Ayla prenait sens, Jaylin avait le droit au bonheur, avait le droit d'être aimé et non pas d'être fermé comme une huître sur ce genre de sentiments. Elle pouvait saisir cette occasion que Merlin leur donner, une troisième chance de pouvoir vivre heureux ensemble. Le choix était entre ses mains et celle de Caleb, car il aurait pu la jeter dehors, même si la joie de se retrouver était partagée par le couple. Mais elle avait peur depuis qu'elle était arrivé dans cette maison que tout cela ne lui soit enlevé à nouveau, de manière si brutale comme autrefois. On ne pouvait pas savoir ce que Merlin nous réservait, mais Caleb comprenant la rassura. Ils étaient ensemble et rien ne pourra changer ça à nouveau. Il n'avait pas l'intention de partir et elle non plus. Il faudrait sans doute la tuer pour qu'elle le quitte, alors qu'elle avait la chance de tout recommencer avec lui. « Après tout ce que nous avons traversé, je pense que nous méritons largement ce bonheur, même s'il faudra surement du temps, nous le reconstruirons sur les bases que nous avons déjà. Rien ne pourra arriver, rien ne pourra nous séparer. » Elle avait l'espoir que cela soit vrai, que ce serait le cas. Jaylin ferait tout son possible pour qu'il n'y ait plus jamais de séparation. Cela avait été lâche d'écrire une lettre alors qu'elle aurait dû tout lui dire devant lui, mais c'était très compliqué de trouver une solution à ce problème qui s'était posé à elle : comment lui expliquer toute la vérité sans qu'il la prenne pour une folle, qu'il la rejette et que les autres ne soient pas en danger ? Bien qu'elle savait que Caleb s'en ficherait sans doute des autres personnes venues avec elle dans le voyage dans le temps, elle savait que sa réaction aurait été tout autre sans cette lettre ou si elle lui avait dit en face. Par peur de le perdre, elle n'avait rien dit, elle avait été lâche. Même à Télia ou à Ayla, la serdaigle c'était tue pour éviter que trop de choses ne se sache, mais elle aurait sans doute pu leur en parler. Elle ne pouvait pas changer le passé et il était hors de questions qu'elle retourne à nouveau dans le temps, à moins que ce ne soit pour y rester, sans retour possible. Un aller simple pour le jour où elle était partie. « Je n'avais pas le droit d'en parler malheureusement, sinon je l'aurais fait. Je sais que vous n'avez pas pu profiter, car je ne vous l'avez pas dit, mais j'ai essayé de faire que chaque moment passer avec toi, Ayla ou Télia puissent être de bons souvenirs, même si ça n'a surement pas été toujours le cas. » Jaylin était égoïste, car même si elle n'avait rien dit, qu'elle avait passé beaucoup de temps avec Ayla, Caleb ou Télia, la serdaigle se souvenait parfaitement de ses moments, gravé à jamais dans sa mémoire, elle n'avait pas pensée qu'eux ne pourraient pas profiter comme ils l'auraient souhaité laissant simplement le temps défilé, sans savoir que le temps passé avec elle était compté. Mais elle-même n'avait pas d'idée précise de quand elle devrait partir, elle avait simplement décidé de profiter de sa vie en 19777 sans se rendre compte à quel point elle s'y attacherait. Comme elle s'était attachée à Caleb, elle s'était attachée à Ayla et Télia. Cette dernière avait eu une fille avec Tibus, le meilleur ami de Cab et c'était sans grand étonnement que les deux hommes se voyaient toujours, faisant ainsi se rencontrer leur enfant respectif. Serena que Jaylin connaissait très peu, mais avec qui elle n'avait jamais eu des relations très positives, avaient donc passé son enfance à jouer avec Aaron et c'était des souvenirs dont la mère de ce dernier ne faisait pas parti. Mais Caleb avait pensé à elle, dans l'espoir qu'elle revienne un jour, avait même acheté un objet moldu, afin de garder une trace de leur enfant lorsqu'il était plus jeune. L'homme qui se tenait en face d'elle comme une certaine nostalgie lui expliqua qu'il ne lâchait pas sa caméra, qu'il l'avait toujours à la main pour ne louper aucun moment de l'enfance d'Aaron et Jaylin n'avait aucun mal à l'imaginer ainsi. Il avait changé et non pas seulement ces vingt dernières années, mais depuis qu'elle l'avait rencontré pour la première fois Jaylin savait qu'il était différent. En y pensant, elle eu un petit sourire. « Remercions les moldus d'inventer ce genre de choses. Je t'imagine bien tenir ta caméra et filmer tout ce qui bouge. Comment était notre mini nous quand il était petit ? Posé, turbulent ? Je veux tout savoir. » Elle voulait tout savoir, comme si poser des questions pourraient rattrapée le temps qu'elle n'avait pas passé avec eux.

Elle pourrait sans doute rattraper ce temps, ou du moins essayer de trouver sa place dans cette famille qu'elle avait quitté autrefois, mais il n'était pas question qu'elle parte à nouveau. Sa place bien était avec eux, elle l'avait toujours été, avant même qu'ils ne le décident comme si cela n'avait pas été de leur propre initiative. Et si elle avait refusé, Caleb aurait bien été capable de commettre un crime en la séquestrant, chose que bien que dit sur le ton de la blague, disait-il avoir déjà fait. En souriant, elle lui expliqua qu'elle aurait sûrement réussit à sortir de sa séquestration, d'une manière ou d'une autre. Car si Caleb en tant qu'ex-serpentard possédait quelques traits de cette maison, Jaylin de la maison serdaigle était assez intelligente, selon elle pour réussir à s'en sortir. Et puis sinon elle aurait fini par développer le syndrome de Stockholm, donc bon. « C'est vrai je n'aurais pas voulu sortir. Pas si compliqué, je ne sais pas, je n'ai jamais testé. » Elle espérait que Caleb ne l'ait jamais fait également, même si dans ce cas-là elle ne le dénoncerait pas. Rester avec lui signifier devoir établir certaines règles, elle n'avait pas l'intention d'être traiter comme une enfant, il n'avait pas le droit de faire ça, elle avait déjà ses parents pour ce genre de choses. Parents qui allaient surement avoir un choc, lorsqu'elle leur expliquerait l'histoire compliquée qui la liait à Caleb. Surtout que si jamais ils devaient le rencontrer, ce serait une situation assez spéciale. Ha oui et annoncer également qu'elle avait un fils plus âgé qu'elle. Peut-être qu'elle ne leur dirait pas tout en même temps, ils risquaient de faire un arrêt cardiaque. Sa soeur par contre rigolerait bien quand elle apprendrait. Mais c'était une autre histoire que de savoir comment la famille Faucett allait réagir à tout ça, ce n'était pas à l'ordre du jour et pour le moment Jaylin profitait simplement d'avoir Caleb en face d'elle, de se dire qu'elle pourrait être à ses côtés comme autrefois, ce malgré la différence d'âge.

Caleb voulait qu'elle s'en rende compte, qu'elle comprenne que ce ne serait plus pareil que vingt ans auparavant, lui racontant un peu ce qu'il faisait de ses journées à présent. C'était des choses simples, comme lire le journal ou boire du thé, mais cela ne dérangeait pas vraiment Jaylin. Il avait toutefois apprit, si on peut dire le rangement puisque la maison n'était pas en bordel. La serdaigle aimait que tout soit rangé et beaucoup de filles pensaient sans doute la même chose, c'était pour cette raison qu'Aaron avait filé dans la sienne avant de faire monter Jay, mais cela avait évité à la jeune femme de faire la plus grosse bêtise de sa vie. « Il a des choses plus importantes que le rangement. Mais travailler dans un bon environnement c'est toujours mieux, je pense. Cela dépend des gens et heureusement qu'il pense aux autres avant de les faire rentrer dans son antre. Il est bon dans ses études au moins ? Meilleur que pour ranger sa chambre ? Il doit être à l'université pour le moment non ? » Et encore elle n'avait pas vu sa chambre, heureusement, donc ne pouvait pas savoir l'étendue du bordel. Mais Jaylin ne pouvait imaginer que son fils soit mauvais en école, il devait sans doute avoir de bonnes notes ou faire son maximum pour essayer. Peut-être qu'elle avait tord, peut-être n'y arrivait-il pas ou alors il y arrivait sans trop travailler. Caleb avait beau être plus vieux qu'elle, cela ne la dérangeait pas vraiment, mais en tentant de le rassurer, elle n'avait pensé uniquement qu'à elle dans cette histoire, ne se rendant pas compte des craintes qu'il pourrait avoir. Jaylin se sentait un peu stupide et égoïste pour le coup. « Je comprends, excuse-moi je n'ai pensé qu'à ce que cela me faisait à moi. » Elle hésita un instant, puis finalement lui posa la question « Tu penses que tu t'y feras ? » Car si de son côté elle savait qu'elle n'avait pas de ressentis négatif par rapport à la différence d'âge, est-ce que lui arriverait à s'y faire, à ce visage jeune qu'il verrait tous les jours. Elle pourrait sans doute en parler avec Télia, puisque Tib et Cab se retrouvaient pour boire du thé, Jay pourrait sans doute le faire avec son amie elle aussi, s'y habituer comme disait l'ex-serpentard. « Je suis sûre que ce sera le cas, je pourrais me tenir au courant de ce qu'il s'est passé ses vingt dernières années. » Elle voulait rattraper le temps, mais cela ne se ferait pas facilement, elle le savait.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 190 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Jeu 27 Avr - 17:52

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Comment expliquer la situation en faisant simple, rien n'était simple revoir son ex petite amie que l'on avait pas réellement quittée, avec qui on a eut un fils et qui venait enfaîte du passer n'était pas une chose simple et normal sauf peut-être pour lui. Tout devait être compliqué pour la jeune femme aussi qui devait faire avec la différence d'âge du garçon qu'elle avait aimée et le fait d'avoir un fils plus âgé maintenant, tout devait aussi être compliqué à vivre et à suivre pour elle alors lui tentait de ne pas trop le montrer la force de l'âge sans doute qui l'aidait à contrôler ses émotions et aussi le fait qu'il était habitué depuis tout jeune à ne pas laisser transparaître ce qui pouvait le déranger, ou le mettre mal à l'aise, il était heureux de revoir Jaylin de pouvoir avoir à une nouvelle chance avec elle il avait simplement peur que cela ne marche pas parce qu'il était trop vieux, trop changer pour la jeune femme qui était quasiment la même qu'à l'époque de leur première rencontre c'était une chose avec laquelle ils devraient ensemble apprendre à composer mais il ne voulait pas encore trop se projeter de peur que cette conversation suffise à faire voir à la jeune femme qu'elle ne devait finalement pas rester ici comme elle avait accepté de le faire. Quand il repensait au passé bien souvent il se sentait fatigué et vieux ce qui lui faisait un peu peur car la jeune femme elle devait y penser avec envie vouloir revivre tout ça et profiter de la suite pour ne pas avoir un trou énorme entre son fils bébé et son fils adulte désormais, pour ravoir son chéri jeune et pas un homme adulte assez âgé lui aurait aimer pouvoir lui donner cela pour qu'elle puisse réellement vivre la vie qu'elle aurait du avoir. Comme le fait d'avoir d'autre enfant parce que lui en voulait, mais elle semblait gêner par la différence d'âge ce qui lui provoquait un petit pincement au cœur pas très agréable pour tout vous dire mais bon Cab pouvait supporter cela ce n'était pas la fin du monde il avait déjà un fils. " On peut toujours Jay c'est juste à nous de choisir je ne me bloquerais pas sur la différence d'âge d'Aaron avec un potentiel futur bébé mais plutôt sur le fait de savoir si tu est prête à avoir un bébé avec un homme plus vieux" Après tout le plus grand était en âge de comprendre et bientôt il quitterait la maison laissant son père derrière lui, pour l'adulte cela était effrayant car il avait tout donné pour cet enfant pour ne pas le voir souffrir du manque d'une mère, du fait de ne pas avoir d'autre famille que son papa qui ne pouvait pas tout combler malheureusement. Aaron ne serait peut-être pas aussi proche d'un bébé conçue maintenant qu'il ne leur été avec un frère ou une sœur arrivée à l'époque de sa naissance mais il avait souvent demander à son père de refaire sa vie et d'avoir d'autre enfant.


" Tu sais il ma souvent demander de refaire ma vie, d'avoir des enfants il me la encore dit il y a peu de temps il ne comprenait pas pourquoi j'attendais, pour lui je restais bloqué" Le père et le fils était très proche assez semblable mais différent car il n'avait pas eu le même vécu, Caleb restait plus secret que son fils qui se livrait assez facilement mais lui avait été élevé comme ça dans la maîtrise de soit et de ses émotions, il avait appris tout le contraire à son rejeton pour ne pas qu'il reproduise les mêmes erreurs et se gâche de belles histoire pour ne pas avoir su parler. Le fait de parler de ressembler plus ou moins à un parent lui faisait un peu peur car si son fils ressemblait bel et bien à ses deux parents ayant prit un part de chacun deux pour en faire un mélange et se construire sa propre personnalité lui n'avait pas l'impression d'avoir prit grand chose de ses parents qui n'avait rien de bien positif à lui transmettre. Lui c'était battu pour ne pas suivre son père et ne pas finir mal sa vie car à l'heure actuel il aurait pu être mort si il n'avait pas garder sa ligne de conduite, ne rejoignant pas ses parents dans leur délire il l'avait fait avant tout pour son fils qui ne méritait pas de finir orphelin il lui fallait un père et un bon père en plus car il n'y avait que lui, il n'aurait pas imaginer la réaction de la jeune femme si elle avait découvert des années plus tard que son fils était élevé par des inconnus car son père n'était plus en vie depuis longtemps cela aurait surement été encore pire, plus choquant et plus bouleversant pour Jaylin. " J'en suis même heureux dans un sens je n'aurais pas eut être un bon père pour Aaron si j'avait été comme eux si j'avais passer plus de temps en leur compagnie j'aurais sans doute fini par être moins bon. J'essaye de ne pas trop y penser non plus mais je sais que cela aurait pu être une possibilité et je n'aurais pas imaginer le rendu sur nos vies et sur celle d'Aaron c'est surtout à lui que je pensais" Quand on devenait parent les priorités changeait tout passait sur l'enfant il devenait le numéro 1.


Parce qu'il n'avait pas hésité avant le départ de Jay quand elle l'avait laissée il avait penser rejoindre sa famille son bébé sous le bras pour avoir un peu d'aide mais avec un fils né d'une union illégitime il n'aurait pas été bien reçu et il avait vite laisser tomber l'idée se débrouillant aussi bien que possible pour avoir les moyens de l'élever et de lui donner un cadre familiale correct et stable il ne voulait pas reproduire son propre schéma d'enfance et avait donc définitivement tourné le dos à sa famille qu'il ne voyait déjà plus beaucoup c'était le moment du choix crucial et il ne l'avait pas fait en pensant à sa propre personne. Son seul et unique choix fait pour lui avait été de ne jamais se remettre avec quelqu'un cela aurait sans doute été mieux pour son fils mais lui n'était pas prêt à ça il ne se le permettait pas considérant toujours que la brune était avec lui car ils n'y avait pas eut de séparation verbale entre eux, pas d'amour éteint ou de soucis qui les auraient fait se quitter une nouvelle fois non pour lui il l'aimait toujours et devait rester fidèle à ce qu'il ressentait depuis ces 17 ans Jay avait été la seule capable de le faire aimer, de lui faire oublier assez longtemps ses principes pour pouvoir s'ouvrir et laisser une chance d'aimer et d'être aimé elle avait été sa faiblesse personnel et sans doute l'une des plus belles chose qui lui soit arrivé à lui qui ne pensait pas un jour être amoureux et heureux c'était fort plus que tout le reste et pourtant il n'aurait lui même pas parier sur une telle réaction de sa part, son pote Tib pensait que cela le ferait se remettre en chasse pour camoufler sa tristesse, mais rien nada il était rester tranquille à s'occuper de son petit bout et de son travail il n'avait pas fauter, pas divaguer il était devenu un mec bien. Il avait aussi apprit à son fils à séduire, sans être lourd sans pousser de trop, car lui même avait toujours su voir où était les limites entre la drague et l'insistance trop lourde il avait fait attention à ce que l'adolescent le sache qu'il n'aille pas trop loin mais ne savait pas si au final ses conseils était appliqué ou non.


" Je suis un vieux les jeunes ne disent pas tout à leur vieux, même si il est vrai que je suis réellement très proche de lui sans doute parce qu'on la eut assez jeune quand même et parce que j'ai toujours voulut être le plus proche possible de lui pour lui apporter ce dont il avait besoin, il pense que j'en rajoute parce qu'il ne m'as jamais vu à l'oeuvre il a fallut que Tib lui en parle pour qu'il accepte de croire que oui plus jeune je courrais après chaque jupette. Tout le monde oui je suis bien d'accord avec cette phrase" Maintenant il l'était en tous cas cela n'aurait pas été la même quelque année plus tôt alors qu'il était en guerre contre le fait d'aimer car cela était dangereux et pour les faibles, sa vision de la chose avait changer avec le temps et c'était plutôt pas mal à vrai dire. Il avait accepté pouvoir être heureux au moment ou son bonheur lui avait été arraché désormais il lui était revenu il aurait été bête de ne pas vouloir tenter une nouvelle fois l'aventure la troisième fois serait sans doute la bonne. Peu de personne pouvait avoir trois chance de vivre une histoire d'amour avec la même personne lui l'avait et si la jeune femme ne voulait pas fuir d'ici en courant il allait la garder le plus longtemps possible auprès de lui pour avoir le droit à son conte de fée une bonne fois pour toute. " On le méritait déjà la deuxième fois alors il est clair qu'on le mérite encore plus maintenant cette fois c'est la bonne, je ne sais pas si l'on pourra réellement réutilisé nos anciennes bases mais si il le faut on en reconstruira des nouvelles pour pouvoir avancer ensemble. Nous somme les seuls capable de décider si nous voulons ou non nous séparer cette fois pas de choses plus forte que nous en jeu, pas de sort, pas de magie on peut gérez" C'était réconfortant car ils étaient enfin maître de leur destins c'était un droit qu'ils n'avaient pas eut leur de leur première rencontre la jeune femme ne pouvant combattre la magie et un sort aussi puissant car jouer avec le temps n'était pas donner à tout le monde et n'était pas facile, car tout pouvait être bouleverser. Il en avait un peu voulut à la jeune femme de ne pas lui avoir expliquer ou de ne pas en avoir parler à une personne qui aurait pu l'expliquer autrement qu'à l'écrit car la lettre laisser expliquait tout mais ne restait que des mots sur un bout de papier cela ne pouvait pas être ressentis comme les paroles d'une personne mais visiblement elle n'avait pas voulut passer outre l'interdiction qui lui avait été donné. " Personne n'avait à t'interdire d'en parler, ce sort n'aurait pas du être jeter de base la personne l'ayant fait avait déjà assez merder sans encore donner des ordres et des interdiction aux autres. Toi tu pouvait en profiter en sachant que ce genre de moment n'existerait pas pour longtemps nous on a été maintenue dans la flou et ce n'est pas très juste, votre génération à profiter de nous dans un sens..."

Beaucoup le voyait comme cela car ils auraient aimés savoir, enfin pour ceux qui finalement avait été mit au courant, Ayla, Télia, Tibus par leur intermédiaire à lui et à Télia, Charlotte aussi proche de Tib, le jeune Rogue devait être au courant aussi après tout il était sortie avec une des filles qui était repartie dans son époque. Ils étaient pas mal à avoir lié de fort lien avec des personnes d'une autre époque sans le savoir sans jamais avoir été mis au courant de cela et c'était difficile à accepter. Lui avait tenu à garder des souvenirs pour la jeune femme, une époque qu'elle n'avait pas pu voir il lui avait tout filmer, les premiers pas du bébé, son premier mot qui avait été une évidence, ses jeux avec Serena quand celle-ci était arrivée tout plein de chose qui pouvait sembler un peu bête aussi, comme le bébé endormis ou entrain de manger mais des souvenirs qui le faisait toujours sourire il avait prévu de les envoyé un jour par hibou à la jeune femme car les hiboux pouvait trouver tout le monde il attendait de trouver le bon moment et finalement elle c'était présenter devant lui signe qu'il n'aurait pas besoin d'envoyer quoi que se soit simplement de les lui montrer. " Oui pour le coup ils ont été intelligent. J'en venais à filmer des choses totalement stupide j'ai vingt-cinq minute de vidéo où il ne fait que dormir comme un loir... Il était curieux beaucoup trop pour le pauvre père angoissé que j'étais, les escaliers étaient son jeu préférer il voulait monter descendre sur les fesses c'était rigolo, à genoux c'était compliqué, debout j'ai faillit faire un infarctus avant l'heure. Il n'était pas du genre enfant calme mais pas non plus le genre de petit monstre mal élevé il écoutait toujours mais était actif" Car oui il avait réussit à tenir son fils malgré son caractère assez explosif il avait mit des limites et en était assez fière.

Quand il avait parler de kidnappé la jeune femme pour la faire restée si il lui prenait l'envie de partir il n'avait pas été sérieux une seule seconde il ne séquestrait personne chez lui et ne le ferait jamais tout le monde était libre de venir et de partir même si pour lui si la brunette partait elle ne reviendrait sans doute jamais ce qui serait douloureux autant pour lui que pour le grand garçon enfermé dans sa chambre depuis un bon moment maintenant, il savait que pour sa chair voir sa mère en vie et dans son salon, pouvoir apprendre à la connaître était comme un miracle, pour lui c'était une nouvelle étape de sa vie, un chapitre qui se terminait et qui s'ouvrait sur une page vierge qu'ils avaient à écrire ensemble si elle le voulait toujours car lui ne doutait pas un seul instant sur ce qu'il voulait pour son futur. " Je te connais si bien j'étais convaincu que tu n'aurait pas voulut t'enfuir j'aurais donc gagné d'une manière ou d'une autre. Bon je te l'avoue je n'ai jamais garder personne ici contre son gré, enfin si Tib une fois il avait trop bu j'ai appeler Tel pour qu'elle le ramène chez eux mais c'est tout, enfin j'ai déjà puni Aaron aussi est ce que c'est considérer comme de la séquestration ?" L'humour encore et toujours même si les informations données était exacte le ton employé les rendaient moins importante plus légère même si dans tout les cas il n'y avait rien de bien grave, un père punissant son fils, un ami prenant soin de son acolyte de toujours. Quand ils avaient parler de règle pour que chacun ai sa place la jeune femme avait parler ménage ce qui avait soulevé des questionnement sur l'état de la chambre du jeune adulte qui avait filé en haut pour la ranger à l'arrivé de la jeune femme heureusement d'ailleurs il remerciait merlin sinon il serait arrivé trop tard pour arrêter la catastrophe qui aurait pu se produire, bon dans la chambre de son fils il y avait bien des photos d'eux deux mais camoufler sous une tonne d'affaire traînant de partout alors elle n'aurait sans doute pas pu les voir et aurait couché avec. " Normalement personne ne va dans sa chambre, quand il fait ses devoirs c'est vers moi dans le salon et quand il reçoit des amis ils squattent aussi le salon, y'a que les filles à monter et moi et je pense que son père à le droit de voir son bordel vu qu'il ne prend la peine de ranger que pour les filles. Il est doué oui, il étudie à l'université pour être briseur de sort comme moi tu n'imagine pas la fierté que j'ai eu quand il m'a annoncé son choix de filière et il a de bonne note ne loupe pas un jour de classe ou de stage"


Pour un papa voir son fils suivre la même voie était forcément une grosse fierté, sa plus grande réussite dans la vie car il avait sortis les Carlton de la branche du mal et son fils poursuivait cela. Et ils avaient continué à parler des nouvelles habitudes de Cab et du fait que cela puisse être problématique le brun avait réussit à mettre des mots sur ses angoisses sur sa peur qu'elle ne le prenne que pour un vieux croûton pas assez bien pour elle, il ne voulait pas l'éloigner de lui simplement être franc avec elle et lui parler de ses peurs qui étaient présentes et qui aurait besoin d'être rassuré. " Tu n'as pas à t'excuser Jay on doit affronter une situation pas simple on doit juste réussir à faire avec nos appréhension ensemble pour les affronter" Car pour lui c'était la force d'être à deux qui aideraient à faire face à l'étrangeté de la situation. " Ne me quitte pas à cause de mon âge et je pourrais m'y faire, je m'y ferais j'ai pas peur de ça j'ai peur que tu ne t'y fasse pas.." De son côté tout était clair mais il n'était pas dans la tête de son interlocutrice et ne savait pas comment elle prenait réellement tout ceci et si elle pouvait vivre avec un homme aussi changé par rapport à celui qu'elle avait quitté. " Tu devrais contacter ton autre amie aussi, tu sera sans doute surprise de certaine chose à son sujet, Télia aura tout un tas de chose à te raconter comme elle à épingler Tib, lui a fait un bébé et la finalement épousé ouai elle a même réussit à avoir son mariage sacré caractère cette fille" Il lui donnait les infos les plus croustillante.


electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 825 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 123 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser A savoir sur toi : Elle ne voulait pas se retrouver ici Elle s'entend très bien avec les gens de 1977 ce qui la perturbe elle est sortie avec Caleb, qu'elle aime toujours sans réellement se l'avouer elle ne veut pas s'attacher par peur de perdre elle est énervée de ne pas savoir quel est le véritable but de ce voyage dans le temps énervée aussi depuis septembre 1977 comme si quelque chose la dérangeait

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Dim 10 Sep - 20:19

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Une erreur ? Une chance ? Un miracle ? Une malédiction ? Que dire du sortilège que Jaylin et les autres de 1998 avait subis quelques mois plus tôt ? Oui cela avait été une erreur, puisqu'Hermione n'avait pas souhaité emmener tout ce monde dans une époque différente. Une chance car Jaylin avait enfin pu montrer un autre visage au monde. Un miracle d'avoir rencontré une personne telle que Caleb, une personne qu'elle aimait plus que tout au monde. Une malédiction d'avoir dû quitter fils et mari sans pouvoir leur dire réellement au revoir. Et Jaylin savait qu'après ces années vécues dans un pur bonheur, c'était difficile de reprendre une vie normale. Avoir la sensation qu'on ne serait plus heureux, qu'on ne pourrait pas refaire sa vie, qu'on avait perdu quelque chose impossible à retrouver à nouveau. Elle ne voulait pas recommencer, elle ne voulait pas oublier les souvenirs qu'elle avait, elle ne voulait pas oublier ni même continuer à vivre sans eux. Depuis leur retour, la serdaigle ressentait ce manque, impossible à combler. Personne n'avait réussis à la réconforter, ni même ses amis, ni même des personnes avec qui elle n'avait aucun lien. Bien sûr le retour avait secoué tout le monde, elle n'était pas seule dans cette situation, mais ceux qui avaient connu l'amour lors du voyage dans le temps, avait pu le retrouver. Elle pensait à Lullaby Potter, amoureuse de Severus Rogue qui s'était jeté dans ses bras à leur retour malgré la différence d'âge, mais comme s'ils avaient passé un pacte, comme si c'était une évidence, tous les deux s'étaient retrouvés sans problème. Pour Jaylin c'était bien plus différent. En pensant à Caleb, la jeune femme n’avait pensé qu’à une chose : il l’avait oublié, il avait refait sa vie, avait donné une nouvelle mère à son fils et elle espérait qu’il pouvait vivre heureux dans une belle maison. Mais elle était loin de la vérité. Il avait fallu qu’elle suive son propre fils, alors plus âgé qu’elle pour se rendre compte que cette image c’était créer dans un imaginaire blessé. Non Caleb n’avait pas refait sa vie, il n’en avait pas eu envie. Il se tenait devant elle aujourd’hui, quelques années en plus. Son fils qui avait bien grandit, qui n’était plus le bébé qu’elle avait abandonné, ne lui en voulait pas non plus. Il semblait si heureux de retrouver sa mère et même si sa demande pour qu’elle reste avec eux semblait sortir tout droit d’un rêve, la jeune femme en était heureuse. Le bonheur s’ouvrait à elle, même s’il fallait pour cela qu’elle ait une discussion avec son ex-petit-ami. Elle ressentait beaucoup trop de sentiments contraires, la tristesse se mélangeant à de la joie, à de l’appréhension de lui faire face. Il était devenu un homme d’âge mûr, elle n’était qu’une jeune fille, mature, dans un corps de seize ans. Etrange situation. Mais comme s’ils s’étaient quittés il y a peu, les deux anciens amants parlé de tout recommencer, de connaitre à nouveau la joie de la parenté, mais ensemble cette fois. Alors que Jaylin pensait à son âge à elle, à une éventuelle grossesse à seize ans, lui pensait surtout à sa vieillesse. Voulait-elle un enfant avec lui ? Oui et cela malgré les problèmes d’âge que ce soit envers Aaron ou envers ses parents. Elle exposait ses craintes, mais lui semblait pourtant confiant sur la maturité de son fils. Après tout il le connaissait bien plus que sa mère. Jaylin aurait le temps de le connaitre elle aussi, mais peut-être qu'avoir un autre enfant, lui ferait passé moins de temps avec Aaron. Elle ignorait ce que cela donnerait, mais tout ce qu'elle savait c'est qu'elle voulait vivre avec sa famille. Celle qu'elle avait avec Caleb. Peu lui importait que madame Faucett ne soit pas d'accord, mais avec explication peut-être qu'elle comprendrait. Dans tous les cas le choix de vivre avec son ancien amant, devrait être expliqué aux parents de la jeune fille. L'ancien serpentard en avait envie, voulait avoir un nouvel enfant avec elle, Aaron quitterai bientôt la maison. Jaylin observa Cab. Etait-elle prête ? Voulait-elle ? Il lui donnait le choix, mais elle savait qu'il aimerait une réponse positive. « La maison sera bien vide quand Aaron décidera de partir … Je suis prête à avoir un autre enfant avec toi. Peu importe ton âge et le mien. » Elle avait voulu avoir un fils, elle l'avait eu, avoir une fille lui plairait beaucoup. Même si elle ne pouvait pas choisir, un autre garçon lui conviendrait aussi. Elle voulait être une bonne mère, ne pas laisser Caleb à nouveau faire toute l'éducation. Jaylin était prête.

Comme pour la rassurer à nouveau, Caleb expliqua à la serdaigle que de nombreuses fois Aaron lui avait demandé de recommencer sa vie, de ne pas rester seul. Mais il ne semblait pas comprendre, comme si son père restait bloqué dans le passé. D'un côté c'était peut-être le cas, mais apprendre cette nouvelle ne rassurait pas vraiment Jaylin. Même si elle avait imaginé plus d'une fois que l'ancien serpentard ait refait sa vie, c'était étrange de savoir que son fils l'avait conseillé à son père plus d'une fois. Mais elle comprenait aussi pourquoi Aaron avait demandé ça. Il voulait le bonheur de Caleb, il ne savait pas si sa mère reviendrait un jour, pour lui il avait dû penser qu'elle était morte, disparu, elle était une personne qu'il ne connaissait pas, qu'il n'avait jamais vu, dont il ne savait qu'une chose : elle ne voulait pas l'abandonner. Jaylin était toutefois contente que Caleb n'ait pas accepté de refaire sa vie pour son fils, elle aurait eu beaucoup de mal aujourd'hui si elle avait dû faire face à une famille dont elle ne faisait pas partit. Le voir avec d'autres enfants, une autre femme, et elle qui arrivait de nulle part, qui n'aurait pas eu sa place. « Je ne t'en aurais pas voulu si tu l'avais écouté. Ton fils ne souhaitait que ton bonheur, te voir heureux avec quelqu'un d'autre ... mais tant qu'il n'aura pas connu ce que tu ressens, il ne pourra pas comprendre. » Perdre une personne qu'on aime, ne pas vouloir recommencer, ne pas vouloir réapprendre à aimer quelqu'un. Jaylin comprenait Caleb, mais Aaron ne pouvait pas pour le moment, de ce que la serdaigle comprenait. Tant qu'il n'avait pas vécu ce que ses parents avaient vécu, il resterait dans le flou concernant les agissements de son père, mais peut-être qu'aujourd'hui il comprenait mieux. Les deux hommes bien que se ressemblant avait l'air différent et même si Caleb avouait qu'Aaron ressemblait à sa mère, elle ne pouvait s'empêcher de voir le père dans le fils. L'ancien serpentard avait changé, il avait fait passer le bonheur d'Aaron avant le sien, décidant par la même occasion de ne pas se tourner vers les Carlton, de ne plus les voir pour qu'ils n'influencent pas dans l'éducation de l'enfant. Il s'était battu depuis que Jaylin l'avait rencontré, grâce à elle ou pas, il avait décidé de ne pas suivre la ligne de conduite de son père ou bien le mutisme de sa mère. Et peut-être serait-il mort si cela avait été différent. Le cœur de Jaylin se serra en entendant ses mots, ne s'imaginant pas un monde sans lui. Que serait devenu Aaron sans père ni mère, adopté sans doute par d'autres parents qui lui auraient donné de l'amour, des inconnus qui n'auraient pas accepté le fait que Jaylin rentre dans la vie de son enfant, ne la connaissant pas. Elle n'aurait pas su qui était Aaron. Caleb pensait que s'il ne s'était pas détaché de ses parents, il aurait été moins bon pour son fils, qu'il n'aurait pas été un bon père. Jaylin ne voulait pas le croire. Bien avant de le connaitre et de sortir avec lui, l'ancien serpentard ne ressemblait à rien à Monsieur Carlton. Il était différent. Ce n'était pas quelqu'un qu'on influençait facilement, même par ses parents, Jaylin voulait croire que Caleb serait resté le même, en leur compagnie également. « J'ignore si tu aurais fini moins bon, mais dans un certain espoir, je me dis que tu n'aurais pas pu être totalement comme eux. Pour Aaron, tu as décidé beaucoup de choses, des choses qui ont changé ta vie. Même si tu avais passé du temps avec tes parents, l'amour que tu portes à Aaron t'aurais sans doute empêché de ne pas être moins bon. » Elle le pensait, peut-être de manière futile et sans réel fondement, mais Jay ne pouvait pas croire que Caleb se serait laissé emporter par son père. En connaissant l'amour qu'il portait à Aaron et celui que Jaylin lui avait apporté, jamais il n'aurait pu être moins bon, jamais il n'aurait pu être comme ceux qui l'avaient élevé, car lorsqu'elle l'avait connu il considérait encore que l'amour était une faiblesse. Mais il avait dû comprendre que c'était une force, que chacun possédait en son cœur et qui pouvait vous faire soulever des montagnes pour ceux que vous aimiez.


Elle en aurait été capable. Jaylin aurait été capable de donner sa vie pour les hommes qui faisaient intégralement partis de sa vie, elle aurait affrontée des tempêtes, des ouragans, simplement pour les savoir en vie, en bonne santé, mais surtout être près d'eux. Elle aurait aimé pouvoir affronter tout ça que de se battre contre quelque chose sur lequel on ne pouvait pas avoir d'emprise : le temps. C'était la seule chose qui l'avait empêché de rester près d'eux. Alors, aujourd'hui, elle apprenait ce qu'elle n'avait pas vu pendant des années, essayant d'en savoir le plus possible sur ce fils, qu'elle ne connaissait pas. On dit qu'une mère connait son enfant même avec de l'éloignement, mais tout ce dont elle se souvenait de lui était ces moments où elle le berçait dans ses bras. Pour Caleb ce n'était pas pareil. Ils avaient grandi sentimentalement ensemble, refusant de s'aimer avant de se laisser aller. Et malgré les années passée loin de l'autre, Jaylin avait la sensation de le connaitre toujours, oubliant les changements. Parfois quand on trouve l'âme sœur, la personne qui nous fait nous sentir entier, même si on s'éloigne, l'amour ne se fane pas, retrouvant en l'autre un miroir, une autre partie de nous qu'on ne peut effacer, qu'on ne peut oublier. Aaron était comme son père concernant les filles, il les aimait, mais Caleb avait tenté de lui montrer une autre manière de séduire les femmes. Dans le respect, de ne jamais être lourd, ni trop insistant. Jaylin était certaine que les conseils du père aidaient le fils dans ses relations amoureuses. En entendant Caleb expliquait que Tibus avait parlé du comportement que l'ancien serpentard avait à Poudlard, à son fils, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. « Il est étrange pour des enfants d'imaginer comment leurs parents étaient lorsqu'ils étaient plus jeunes. C'est comme les imaginer faire l'amour. Beaucoup de ceux qui ont fait le voyage dans le temps ont été surpris en découvrant la jeunesse de leurs parents. Tibus lui en a parlé alors qu'il ne voulait pas que sa fille sache comment lui était, étrange comportement, mais peut-être qu'entre garçons cela passe mieux. J'ai toujours été étonné de voir que lorsqu'un homme courrait après les filles, on le traitait différemment d'une femme qui accumulait les conquêtes. » Ho oui Jaylin savait très bien comment on traitait ce genre de personne, elle avait vu les regards la dévisager à Poudlard alors qu'elle n'était pas tant que ça ce genre de fille. Elle avait simplement eu des problèmes parce qu'elle était sortie avec Caleb.

Et malgré tout ce qu'ils s'étaient passés pour eux, les deux amants avaient le droit à trois chances. Ils en avaient eu deux en étant jeunes, mais qui ne pouvait aboutir à rien tant que Jaylin lui mentait sur son histoire. Aujourd'hui toutes les conditions semblaient réunies pour qu'ils puissent avoir une troisième chance. Celle qu'ils ne devaient pas gâcher en partant, en fuyant ou en se criant dessus. Ils étaient conscients tous les deux que c'était la dernière. Ils n'avaient pas tout à recommencer se connaissant, mais comme disait Caleb, ils avaient le choix de faire les choses biens, comme ils l'avaient voulu autrefois, avancer ensemble. « Je crois qu'il nous a fallu du temps pour comprendre que l'on méritait d'être heureux. Mettre toutes les choses à plat, arrêter de se mentir. Aujourd'hui oui c'est différent, rien ne peut nous arrêter, ni la différence d'âge, ni un sortilège. Enfin maître de nos destins ! » C'était agréable de le dire à haute voix. Ils n'avaient plus à subir quoique ce soit. Ils pouvaient décider de vivre ensemble, de ne plus jamais se quitter. Et le savoir remplissait Jaylin de joie. Malgré le fait qu'elle lui ait omis de lui dire pendant des années qu'elle ne venait pas de la même époque, il semblait accepté qu'elle refasse partie de sa vie. Elle essayait de lui expliquer pourquoi elle n'avait pas pu le lui dire, mais elle qui se sentait si forte à l'époque aurait bien pu affronter cet interdit. Mais en lui avouant son secret, jamais ils n'auraient pu se retrouver aujourd'hui. Caleb se serait détaché d'elle, conscient que leur histoire ne mènerait à rien, il se serait interdit de l'aimer pour ne pas plus souffrir, même si la douleur l'avait emporté lorsqu'elle était partie. Elle aurait pu le dire à Ayla ou Télia qui auraient sans doute compris, qui auraient pu l'aider dans cette douloureuse épreuve, mais elle avait été fidèle à son secret et n'avait rien dit. Aujourd'hui, elle regrettait son mutisme. Une lettre ne pouvait remplacer une réelle discussion, Jaylin s'était imaginé plus d'une fois la conversation qu'elle aurait pu avoir avec Caleb sur son voyage dans le temps. Il se serait énervé, il n'aurait pas compris et n'aurait plus souhaité la voir. Elle aurait été triste. Lui aussi sans doute. Alors, elle n'avait rien dit, avait seulement profité de ce bonheur qu'on lui enlèverait sans qu'elle ait eu le temps de s'en rendre compte. Il n'avait pas eu cette chance. En parler rendrait la serdaigle triste et désolée de cette situation. Mais elle ignorait si vraiment leur génération avait profité des autres, c'était une accusation qu'elle ne supportait pas. Ils n'avaient pas choisit, Jaylin n'avait pas souhaité tout ça, elle avait subi tout comme lui. « Oui ce sortilège était une erreur, mais est-ce qu'on peut vraiment le dire aujourd'hui. Si ce sort n'avait pas été lancé que serions-nous devenus ? Si on ne s'était pas rencontré grâce à ça, quel évènement aurions-nous pu vivre ? Pas d'enfants, nous ne serions pas là à nous parler. Tu aurais sûrement fait ta vie avec quelqu'un d'autre. Profiter de vous … oui d'une certaine manière, ce n'était pas très juste pour vous … mais tu sais comment tu aurais réagi si tu avais su, tu sais comment les autres auraient réagis, nous aurions modifié le futur d'une manière que nous n'aurions pas souhaité. » Car si l'interdiction aurait pu être transgressée, elle avait été là pour une bonne raison. Elle ignorait ce qu’il serait advenu si le voyage n’avait pas eu lieu, mais certains morts avaient survécu grâce à ça, elle n’avait pas eu à voir les cadavres s’amasser dans les couloirs du château. Jaylin n’avait pas eu à pleurer sur ceux qu’elle aurait pu perdre, mais elle avait bien plus pleuré sur celui qu’elle pensait ne jamais revoir.

Ils avaient le droit de leur en vouloir, mais ils ne comprenaient pas leur geste. Elle avait raison lorsqu'elle posait ses questions. Elle savait aussi ce qu'il se serait passé si les 1998 ne c'était pas interdit d'en parler. Certains auraient découvert qu'ils allaient mourir, d'autres qu'ils allaient perdre des proches et tout un tas de réactions en chaîne qui aurait mis un grand foutoir dans cette époque déjà bien sombre. Nombreux pourtant était ceux qui avaient liés des liens forts avec ces personnes nouvelles, inconnues qui étaient partis sans même un au revoir. Pour changer de sujet, Caleb expliqua que dans l'espoir qu'elle revienne un jour, il avait tenu à filmer les moments d'Aaron, quand il était petit, ses anniversaires, ses bêtises, les joies qu'elle n'avait pas pu partager avec eux. Mais elle attendait de pouvoir regarder ces vidéos, grâce aux moldu et leurs inventions. Jaylin sourit en entendant parler d'Aaron et de sa curiosité. Elle avait toujours été curieuse elle aussi, se souvenant de son enfance avec Luna où elles aimaient aller chasser des petites créatures, se perdant, tombant, mais toujours prêtes pour l'aventure. Et Caleb en tant que père s'inquiétait quand son fils faisait des choses dangereuses. Jay aurait sans doute été comme le patriarche, à s'inquiéter beaucoup trop, mais c'était normal pour des parents. « Il devait être adorable quand il dormait pour que tu l'ai filmé pendant tout ce temps. La curiosité est un vilain défaut, mais cela dépend de comment on l'utilise. Il voulait sans doute découvrir le monde, le comprendre et probablement tester ses limites en jouant ainsi dans les escaliers. Tester tes limites également, c'est souvent ce que les enfants font. Mais à genoux sur les marches ce n'était franchement pas une bonne idée. » Pour le coup, Aaron avait eu des idées un peu farfelus, mais Caleb veillait toujours sur lui. La jeune femme avait bien l'intention d'essayer de le faire, même du haut de son jeune âge, ou du moins connaitre le caractère de son enfant, que le père qualifiait d'explosif. Et pour cela nul besoin de séquestration comme l'avait sous-entendu Cab. Elle n'aurait pas cherché à se débattre si cela avait été le cas, mais l'ancien serpentard expliqua rapidement qu'il n'avait jamais gardé quelqu'un dans la maison contre son grès, à part Tibus trop saoule pour rentrer et Aaron, punis pour une bêtise. Elle sourit à nouveau lorsqu'il lui demanda si cela pouvait être considéré comme une séquestration. « Punir un enfant s'il a fait une bêtise, n'est pas vraiment de la séquestration. Si encore tu le faisais souvent, pour des raisons futiles peut-être que dans ce cas-là on aurait pu appeler ça comme tel. » Mais Caleb n'abusait sans doute pas des punitions, toutes devaient être justifiés. Et cela apprenait à l'enfant à ne pas reproduire ce genre de choses. Même si garder Tibus pour éviter qu'il ne rentre bourré, n'apprendrait pas à l'ancien poufsouffle à moins boire. Heureusement pour ce dernier qu'il avait une femme et un ami présent pour lui ce jour-là. Jay était toutefois étonné qu'à l'âge d'Aaron, ce dernier ne range sa chambre que lorsqu'il recevait une fille à la maison. Et même si elle remerciait le ciel pour lui avoir évité de coucher avec son propre enfant, elle s'occupait du ménage quand même. Une autre chose lui importait, savoir s'il travaillait bien. Une chambre mal rangée ne permettait pas d’avoir les idées claires lorsqu’on faisait ses devoirs. Elle demanda également s’il travaillait bien par la même occasion. En lui répondant, Jaylin put voir la fierté dans le regard de Caleb. Son fils voulait faire le même métier que lui, il avait de bonne note et ne loupait aucun cours ou stage. « Personne ne va dans sa chambre ? C’est un endroit privé réservé à un certain type de personnes ? Mais je ne préfère pas imaginer dans quel état peut être sa chambre s’il préfère travailler ou recevoir des amis dans le salon. Tu as de quoi être fier de lui, il te prend comme modèle. Je suis sûre que tu seras encore plus fier de lui quand il aura réussi à devenir comme toi, et qu’il travaillera peut-être avec toi. » Aaron semblait être quelqu’un de bien, tout comme son père l’était.  

Tout comme ce père qui s'inquiétait que son ex-petite-amie ne s'habitue pas à ce qu'il était devenu. Il avait surement dû changer bien évidemment, vingt-ans c'était écoulé depuis qu'elle était partie, mais au fond d'elle Jaylin savait très bien que rien ne pouvait changer. Ce rendant compte qu'elle ne parlait que de ce que cela lui faisait à elle, elle s'excusa. Elle tentait de le rassurer, mais il semblait toujours avoir pleins de craintes en lui. Il avait raison, ils étaient tous les deux dans une appréhension de l'autre. Elle à cause de son jeune âge et lui par le temps qu'il avait passé seul. Il lui demanda de ne jamais le quitter, pas à cause de son âge. Lui s'y ferait, si elle s'y faisait. « Je m'y ferais, Caleb, je le sais au fond de moi. Mon cœur n'a jamais cessé de battre pour toi, peu importe ton âge, peu importe que tu ai changé ou non, je sais que mes sentiments ne s'envoleront pas. Certaines choses ne changent pas tu sais.» Cela sonnait comme une évidence, peu importait ce qu'il a vécu, comment il avait changé, elle réapprendrait à vivre avec ses différences, mais il était toujours l'homme qu'elle aimait. Curieuse, elle expliqua qu'en discutant avec Télia elle pourrait avoir les nouvelles des dernières années. Elle savait qu'elle avait réussi à se marier avec Tib, qu'ils avaient un enfant, mais l'entendre de la bouche de l'ancienne serdaigle serait plus intéressant que de le savoir par leur fille. Quant à Ayla, Jaylin voulait savoir ce qu'elle était devenue. « Je les contacterais, même si j'ai peur de la réaction qu'elles pourront avoir. Télia a toujours réussit avec Tibus, c'est la seule qui a toujours eu de l'influence sur lui, cela ne m'étonne même pas qu'elle ait réussi non seulement à avoir un enfant avec lui, mais également réussit à avoir un beau mariage. » Mariage auquel elle aurait pouvoir aller.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serpentard J'ai posté : 60 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 190 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1977 . Je suis un aventurier : On peut me blesser

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mar 12 Sep - 23:47

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Caleb n'était toujours pas très à l'aise avec cette histoire de sortilège et de retour dans le passé, il savait qu'il y avait une bonne raisons derrière le geste mais il ne comprenait pas pourquoi avoir emmener autant de monde pour changer la vie des 77 sans rien leur dire. Cela n'avait pas été juste pour eux et il était quand même assez en colère contre Hermione Granger qu'il avait côtoyé à l'époque et qui l'avait pousser vers Jaylin tout en sachant que cela ne serait que douleur pour eux deux quand viendrait le moment de la séparation. A elle il lui en voulait beaucoup et espérait ne jamais la revoir car il pourrait être méchant dans ses propos n'aimant pas qu'on se joue de lui de la sorte, c'était un paradoxe car il n'en voulait plus à Jaylin depuis longtemps alors qu'elle aussi savait mais c'était sans doute parce qu'il l'aimait et qu'il savait qu'elle aussi était tomber amoureuse et n'avait pas su aller à l'encontre de ses sentiments pour les protéger tout les deux. Le brun avait eut le temps d'analyser, de réfléchir à la situation de comprendre ce qu'il c'était passer, du temps il en avait eut et cela lui avait permis d'accepter les choses mais pas de les comprendre totalement. Pour son fils il avait chercher à avoir le plus de réponse possible, plus qu'une simple lettre ne pourrait en apporter, parce qu'il avait besoin de savoir le petit Aaron pourquoi sa mère avait rencontrer son père dans une autre époque avant de repartir d'où elle venait. Les réponses cependant n'était pas très clair et il n'était pas certain de savoir toute la vérité sur l'affaire et avait fini par laisser couler. Maintenant qu'il retrouvait la brune il voulait reprendre là où ils en étaient sans trop se prendre la tête cela ne mènerait à rien de bon, il voulait d'autre enfant un beau mariage et une vie de famille épanouie , la vie qu'il aurait dû avoir avec elle si un sort n'avait pas décider de jouer les troubles fêtes. D'un côté Cab était content que se sort ai eut lieu sinon il n'aurait jamais rencontré Jaylin mais il aurait aimer qu'il n'y ai pas de date de retour.


" Je ne pense pas que cela arrivera dans les jours ou mois à venir il a encore besoin de ses parents, et puis tu est arrivée dans sa vie alors il restera sans doute plus longtemps que prévu pour rattraper le temps prévu. C'est ce que je souhaitais entendre malgré la peur que je peux avoir" La peur d'être trop vieux sans doute, la peur que les gens le regard comme un pédophile attrapant les jeunes filles à la sortie de l'école, la peur que Jaylin soit mal jugée aussi par les biens pensants de la société mais il était prêt à dépasser tout ça dans un futur plus ou moins proche pour continuer ce qu'ils avaient commencer vingt ans auparavant. Souvent Aaron lui avait dit de refaire sa vie avec une autre femme, de créer une autre famille auquel le premier fils de Cab serait une pièce rajouté mais il ne voulait pas parce qu'il n'avait pas fait le deuil de sa première famille, il n'était pas le genre d'homme à aimer les histoires sérieuse et si il l'avait fait avec Jaylin c'était pour une bonne raison, et cette raison n'était pas présente quand il parlait avec d'autres femmes. Le petit garçon devenu plus grand il avait pu lui expliquer que l'amour cela ne se contrôlait et ne se commandait pas et après son premier chagrin de cœur son rejeton avait comprit son père. " Ce n'était pas à lui de vouloir ça c'était à moi de choisir ce que je souhaitais. Je sais qu'il pensait bien faire et qu'il voulait voir son père complétement heureux mais ce la n'était pas de son ressort et il a finit par le comprendre petit à petit"


Après tout son garçon ne pouvait pas décider pour lui, la vie sentimentale de Cab ne regarder que lui même et il n'avait jamais été prêt à se relancer dans une histoire de cœur, sans doute par peur d'être de nouveau abandonné il n'avait pas trop chercher à comprendre cela n'était pas pour lui de se prendre la tête durant des mois sur une chose qu'il ne pouvait pas changer. Il c'était concentrer sur ce qu'il pouvait et devait faire comme élever son fils du mieux possible en commençant par s'éloigner de ses parents qui n'étaient pas de bon modèle pour pouvoir donner les meilleures bases possibles dans la vie pour son bébé qui devait avoir ce que lui n'avait pas eut de l'amour. Ce choix de se couper de sa famille n'était pas un choix facile car il ne pouvait plus compter que sur lui même et avec un bébé sur les bras il avait eut peur de mal faire pourtant il s'en était sortit et plutôt bien au vu du résultat actuel.  " J'aurais sans aucun doute fini moins bon parce qu'ils sont mauvais et qu'ils rendent ceux qu'il approche mauvais je n'aurais sans doute pas sombrer aussi profond qu'ils ne le sont, mais je n'aurais sans doute pas eut le temps de donner tout l'amour qu'il fallait à Aaron. Mais je n'ai aucun regret quand au choix que j'ai fait pour lui c'était ma priorité et dans un sens il est toujours ma priorité" Et il le serait sans doute jusqu'à sa mort rejoins par d'autre enfant si ils arrivaient à en avoir. Son sang avant tout et ses parents ne méritaient pas qu'il prennent le risque d'être un mauvais père pour eux mais Jaylin ne les connaissaient pas réellement.


L'amour il l'avait découvert à 17 ans avec Jay et il n'avait pas voulut y croire dans un premier temps parce que cela n'était pas bon d'après son éducation alors il avait décidé de ce battre contre ce qu'il ressentait pour ne pas se montrer faible, si au final il avait craquer cela n'était pas grâce à ceux qui lui avait donner la vie, mais grâce à la brunette en face de lui et de son fils qu'elle lui avait donner, avec eux il avait comprit qu'il y avait une grande force dans le fait d'aimer et d'être aimer et il ne prendrait pas le risque de perdre cela alors il avait été le plus honnête possible avec Aaron pour qu'il ne fasse pas les mêmes erreurs que lui et même si le jeune Carlton avait eut du mal à croire que l'aîné est pu agir comme cela tant le récit était différent de la vision qu'il avait de Carlton père. Mais au moins si il entendait parler de son passé chose que Tib aimait faire il ne pourrait pas être choqué ou déçut il savait ce que son père avait pu faire de bien ou de mal. " J'ai tenu à ce qu'il soit au courant de mon passé pour qu'il ne soit justement pas choqué de ce qu'il pourrait entendre sur moi, Tib fait surtout ça pour me casser les pieds en me disant que je suis devenu un sage petit papi et Aaron est amuser par ce genre de petites piques. La différences hommes femmes, je ne peux pas te dire que cela à changer dans cette époque il y a toujours ce genre de chose"

Les hommes dragueur sont des dieux, les femmes elles sont des salopes pour utiliser le terme ressortant le plus. Caleb ne comprenait pas et n'avait jamais comprit il ne jugeait pas les filles qui choisissaient d'avoir une vie sexuelle active et épanouie avec plusieurs hommes sans chercher à se poser, si lui l'avait fait il comprenait le besoin des jeunes femmes de le faire mais le monde ne voyait pas les choses de ses yeux. Pour la suite de leur histoire cependant cela ne tenait qu'à eux de choisir même si ils subiraient sans doute des critiques cela ne les empêcheraient sans doute pas de vivre leur amour une nouvelle fois, sans craindre une nouvelle séparation forcé cette fois, ils avaient choisit de bien faire les choses la première fois de prendre le temps de tomber amoureux et c'était toujours le cas au vu de leur conversation du jour et c'est le principal pour l'ex Serpentard qui n'avait besoin que de son amour pour pouvoir reprendre une histoire.  Après tout ils avaient perdus assez de temps comme ça, le temps perdu la première fois trop peureux pour oser s'aimer, le temps passer loin de l'autre à cause du sœur il ne fallait pas en perdre plus cela leur donnerait pas la suite des regrets et il n'était pas bon vivre avec des regrets. " On a mit du temps mais on a finit par le comprendre ce qui est le principal.  On mérite d'être heureux et on doit tout faire pour l'être. C'est plus difficile à faire quand on est jeune, on a passer ce cap. Tu a raison c'est différent aujourd'hui on a le pouvoir et c'est à nous de choisir de bien faire les choses ou non" Plus de secret à garder pour la brune, plus la peur d'aimer pour Caleb tout était pour le mieux pour que leur vies suivent un bon chemin.


Et si le brun comprenait le silence à son égard pour ne pas l'effrayer et lui donner une bonne raison de refuser d'ouvrir son cœur il ne comprenait pas pour les amies aigles de la jeune femme qui étaient bien plus terre à terre et rationnelle que lui. Les filles auraient pu être des soutient et ensuite elles auraient pu aider ceux qui ne comprenait pas le départ soudain des nouveaux arrivants. Pour lui c'était une erreur d'avoir fait une telle chose d'avoir bousculer ainsi la vie de gens qui ne méritait pas ça même si c'était une erreur qui avait un but honorable et qui heureusement avait été atteint il avait du mal à accepter qu'on ai eut l'idée de faire une telle chose sans prendre gare à ce que cela pourrait causer pour les gens de 77, comme si rien n'allait être chambouler en dehors de ce qu'il cherchait à modifier. " Mais vous avez modifier le futur Jaylin, ne mettez pas le fait d'avoir mentit à tout le monde sur le fait de ne pas vouloir chambouler le futur car c'est pour cela que vous êtes venu et c'est ce que vous avez fait de toute manière vous ne pouviez pas arriver, faire votre vie disparaître un beau jour sans tout modifier et chamboulé. Je ne dis pas qu'il n'y a pas eut de bon avec ce sort mais vous avez changer la vie de tout le monde et la moindre des choses auraient été d'être franc et de ne pas nous manquez de respect comme si nous étions de simple pions en travers de votre super plan" Il n'y avait pas de réel bonne raison pour mentir ainsi durant des années à des gens qu'on apprend à connaître et qui s'attache à nous, le simple fait de jouer avec le temps modifiait tout et cela avait été apprit à Poudlard.


C'était terrible pour lui de voir que les jeunes de 98 se pensaient toujours dans leur bon droit et ce trouver des excuses toute faite pour expliquer leur comportement qui n'était pas  explicable et qui ne méritait pas d'excuse. Pour ne pas finir énerver il préféra changer de sujet et ramener la conversation sur Aaron, le bébé joufflu qu'il avait filmer dans toute les étapes de sa vie était devenu grand et les cassettes s'empilaient donc dans une boîte à la cave car le brun conservait tout dans l'espoir qu'un jour elle chercherait à connaître son fils et à revenir dans sa vie. Le plus souvent c'était lui qui les regardait pour revoir son bébé et se rappeler tout ce qu'il avait pu faire pour le rendre dingue avant même de savoir parler mais aujourd'hui il pouvait partager cela. Il pourrait montrer à l'aigle le bébé endormis et sa moue à tomber par terre, le même bambin s'amusant à grimper de partout dans la maison donnant à Cab des cheveux gris avant l'âge. " Il avait une petite moue qui me faisait fondre à chaque fois, et puis j'avais cette peur panique de me lever un matin et qu'il ne soit plus là... Alors j'ai passer bon nombre de nuit à la regarder pour m'assurer qu'il n'allait pas disparaître.." Un traumatisme sans doute du au départ soudain de Jay.


" Les petits ont besoin de curiosité pour découvrir la vie et le notre en avait une à toute épreuve il voulait tout voir sans se poser de question. Ma patience et mes limites ont été mises à rudes épreuves je peux te le dire j'ai faillit faire mille et une syncope à le voir faire ses expériences mais je ne pouvais pas le brimer là-dedans il avait besoin de tester jusqu'où son petit corps pouvait aller je veillais juste à ce que les bobos ne soient pas trop gros ou douloureux" Les enfants avait besoin de cette étapes pour comprendre ce qui était à faire ou à évité et le petit Aaron avait apprit comme tout le monde surveiller de près par son papa. En riant il fit savoir à la brunette que la seule séquestration qu'il avait déjà faite avait été de punir Aaron à la maison et de le garder enfermer pour ne pas qu'il aille voir des copains cela n'était pas interdit par la loi et ne mettait pas de vie en danger il était donc plutôt bien pour le moment. Il y avait aussi Tib qu'il gardait sur le canapé après une soirée match pizza trop arrosée pour ne pas déranger sa femme qui devrait venir le récupérer et qui ne serait sans doute pas ravie de le faire à chaque fin de semaine. " Pour lui cela en était en tout cas, il hurlait à la privation de liberté par moment et cela me faisait bien rire je dois l'avouer. Je dois dire que je garde plus souvent Tib ici qu'Aaron, on peut considérer mon meilleur ami comme mon fils pour que ela soit plus correct ? J'avais imaginer le garder pour qu'il ne puisse jamais rencontrer d'autre gens que moi mais j'ai laisser tomber l'idée"


Pour le reste il n'était pas un père chiant la preuve il ne forçait même pas son fils à ranger sa chambre considérant que cela était son espace et qu'il était assez grand pour gérez la preuve il cherchait à la ranger quand il recevait la preuve que son éducation n'était pas foireuse et avait bien été comprise par le jeune homme. " Je n'y entre pas souvent et il ne fait pas monter tout ceux qu'il ramène à la maison, je ne suis pas toujours là quand ses amis viennent alors il ne doit pas être gêner de les recevoir dans le salon. Pour travailler là par contre c'est pour être vers moi il aime que l'on échange sur ses devoirs c'est un peu notre routine. J'en ai effectivement été très touché et fière quand il m'as fait part de son envie de carrière et du fait qu'il voulait être comme moi, il me le disait petit mais c'était un peu comme tout les enfants et qu'il garde l'idée en devenant grand ma remplie de joie, je serais fière de lui qu'oi qu'il arrive par la suite" Parce qu'il l'avait bien elevé et ne doutait pas qu'il réussirait sans la vie.


Désormais Caleb avait peur que la brune ne se fasse pas à celui qu'il était devenue car il devait bien avouer que des deux il serait celui qui avait le plus changer, lui avait prit de l'âge avait continuer sa vie pour Jaylin il n'y avait pas grande différence entre le moment où il l'avait quitté sans le vouloir et aujourd'hui. " Si tu le sais alors c'est une bonne nouvelle. Beaucoup de chose ont changé et j'aime savoir qu'il y en a qui reste pareil malgré tout ce qui peut arriver dans la vie" Pour le reste la jeune femme pourrait le découvrir en reprenant contact avec ses amis qui serait les mieux placé pour lui raconter leurs vies après tout il ne voulait pas gâcher tout les potins qu'elles pourraient se raconter autours d'un thé. " Attend toi à des cris hystérique, des sauts de souris sous acide et des câlins sa serait plutôt bien leur genre, c'était des aigles après tout de la part de Serpentard je t'aurais conseiller l'armure mais la tu devrait t'en sortir vivante. Télia est juste la fille la plus bornée de la planète terre, je ne sais pas ce que cette fille à dans la tête pour avoir autant galérer a avoir un mec qui n'est sans doute pas le meilleur qu'elle aurait pu avoir même si j'adore mon jumeau du crime." Pauvre folle de Dubois tiens dire qu'il ne pouvait pas se la voir à l'époque elle avait même réussit à s'imposer dans sa vie.

electric bird.

I'm a wizzard !

Revenir en haut Aller en bas
 
Étranges Retrouvailles | Caleb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Étranges retrouvailles fortuites
» Étranges retrouvailles (PV Naira)
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Espace Onirique :: Les histoires parallèles-
Sauter vers: