AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Étranges Retrouvailles | Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Étranges Retrouvailles | Caleb  Lun 5 Déc - 19:06


Étranges retrouvailles



Noms des participants : Caleb Carlton & J. Faucett
Relation des personnages sur le forum : Actuellement non en couple
But de ce rp, contexte : Cab et Jay ont un gosse, élevé par Cab car Jay a dû revenir dans son époque, mais qui ne sait pas qui est sa mère. Sauf qu'il drague Jay qui ne sait pas qu'il est son fils. Hors le fameux fils décide de ramener sa conquête chez lui, donc chez son père, Cab.
Nous nous engageons à respecter les règles : oui
Ce rp est : sans impact sur votre histoire


CODES BY RAINBOWSMILE & ANGELUS

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Lun 5 Déc - 19:10

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Ils y étaient retournés. Ils étaient retournés dans leur époque, laissant tout ce qu'ils avaient vécu derrière comme cela n'avait été qu'un rêve. Ils avaient abandonné les êtres chers qu'ils avaient rencontrés. Les élèves avaient repris possession de leur ancien corps. Une brune assise au comptoir d'un bar. Une brune habillée d'une petite robe bleue, d'une robe qui contraste avec l'ambiance sombre du bar. Des hommes qui lui proposent de lui offrir un verre, proposition qu'elle n'entend pas. Ils la laissent tranquille. Mais la jeune fille fixe son verre qui contient un whisky, le tenant d'une main, perdu dans ses pensées. Ils sont rentrés oui, ils ont retrouvés leur famille et Jaylin avait repris sa vie normale. Vie normale, tu parles. Elle tape fort contre le comptoir. Elle était tellement bien dans le passé. Elle s'était fait des amis géniaux et avait même trouvé quelqu'un avec qui elle aurait bien aimé passé le reste de sa vie : Caleb. Elle maudissait le fait qu'elle n'ait pas pu rester dans cette époque. D'autant que la serdaigle y avait construit sa vie. Ils avaient vécu à cette période pendant quelques années et elle avait décidé de tenter l'expérience de couple avec son serpentard. Tout se passait tellement bien. Il avait changé, il avait arrêté de courir après les filles pour se consacrer entièrement à elle. C'était parfait, non ? Mais il avait fallu que la faille temporelle qu'ils avaient créés décide de se refermer et de les renvoyer dans le passé. Et Jaylin n'avait pas pu dire au revoir convenablement à son petit-ami. Bien sûr qu'elle avait pensé à l'éventualité où ils rentreraient dans leur temps et elle avait écrit une lettre à Cab pour lui expliquer ce qui s'était passé. Lettre qui se trouvait dans sa table de nuit et qu'elle espérait il ait trouvé. Elle n'avait pas eu envie de le quitter et jusqu'alors, Jay n'avait rien dit sur le fait qu'elle venait du futur. Il l'aurait mal pris, tentant sans cesse de faire des calculs pour voir leur différence d'âge. Ou alors il aurait cherché un moyen de la faire rester. Peut-être qu'elle aurait dû le lui dire bien avant. Et ainsi, elle aurait pu rester avec lui et avec son fils. Car elle avait eu un enfant avec lui, qu'elle avait laissé au bon soin de Caleb. Elle ne voulait pas savoir comme son père avait pu l'élever mais qu'avec sa disparition, le garçon avait dû prendre le côté don juan de son père. Elle ne savait pas à quoi il ressemblait aujourd'hui et aurait tellement aimé le voir. Savoir si son fils lui ressemblait ou pas, savoir si Cab lui avait parlé de sa mère ou avait simplement ignoré son existence, prétextant qu'elle les avait abandonnés. Ce qui était le cas, mais ce n'était pas son choix. Et ils étaient ensemble au moins. Elle, même si jamais, elle les retrouvait ne pourrait jamais revenir dans le passé, comme avant. Jaylin serait toujours seule. Elle savait que les autres avaient eu aussi ce genre de coup de mou par rapport aux relations qu'ils avaient entretenus dans le passé. Il fallait que Jay se ressaisisse, ça ne lui ressemblait pas d'être ainsi. Elle l'avait aimé, il l'avait sans doute aimé aussi. Mais jamais Jaylin et Cab pourraient être à nouveau ensemble, comme avant. Elle releva la tête de son verre. Il fallait oublier. Pour oublier, il fallait coucher avec quelqu'un qui n'était pas Caleb.

Elle regarda autour d'elle et c'est à ce moment que son regard se posa sur le gars qui était assit non loin d'elle. Brun, assez grand, yeux bleus il semblait préoccupé plus par son verre que par autre chose. Jaylin se demanda s'il était venu lui proposer un verre ou bien si elle ne l'intéressait pas. Peut-être qu'il voulait simplement être tout seul, réfléchir comme elle. Aller petite Jay, tu peux faire mieux que ça que de te poser pleins de questions, il faut te laisser vivre un peu. La demoiselle se leva et s'assit à ses côtés. Elle commença à échanger quelques banalités sur le bar, la magie etc. Il s'appelait Aaron. Pas de nom de famille, enfin il n'en donna pas. Etrange prénom, quand on savait que c'était celui qu'elle avait donné à son enfant. Mais il y en avait pleins des Aaron dans le monde. Il n'avait pas l'air de ne pas avoir envie de sa présence, c'était même tout l'inverse. Il la draguait et cela clairement. Peut-être un peu lourdement, mais Jay le laissait faire, jouant avec lui. Aaron était plus âgé de quatre ans que la serdaigle, mais vu qu'elle avait la mentalité d'une femme beaucoup plus âgée, cela n'était pas dérangeant. Jaylin vida deux verres de Whisky. Ils continuèrent à parler jusqu'à ce qu'enfin il l'invita à venir chez lui. Elle allait pouvoir oublier. Aaron lui expliqua qu'il n'habitait pas très loin. Heureusement pour eux, ce n'était pas vraiment la même situation pour la demoiselle. Jaylin enfila son gros manteau et le suivi. Ils continuèrent à discuter. Un simple coup d'un soir, c'est tout ce qu'elle voulait. Mais elle ne s'attendait pas à atterrir devant une grande bâtisse. Il était beaucoup trop jeune pour vivre tout seul dans un endroit pareil. Jay l'interrogea du regard. Aaron lui expliqua qu'il ne vivait qu'avec son père et que celui-ci n'était pas trop contraignant concernant le fait d'amener des filles à la maison. Ha c'était donc ça. La serdaigle pouvait comprendre la situation. Ils rentrèrent dans le hall. Il l'embrassa avant de lui demander d'attendre quelques minutes. Quoi il devait ranger sa chambre ? Si c'était le cas, ça craignait. Elle avait la sensation d'agir comme si elle possédait la maturité d'une fille de vingt-trois ou vingt-cinq ans. Non elle avait tout simplement l'impression d'avoir le comportement d'une mère. Jaylin ne pouvait pas vraiment savoir ce qu'il était parti faire. La demoiselle retira son manteau et le posa dans le hall d'entrée. Elle s'aventura dans le salon, très bien décoré. De bons fauteuils installé près de la cheminée, des bibelots s'y trouvaient installés dans un soucis de décoration. La jeune serdaigle s'avança vers la cheminée pour y jeter un coup d'oeil ne sachant pas vraiment si elle avait le droit d'y toucher. Alors, elle observa simplement. Un article de journal, une petite figurine, un pot qui pouvait sans doute servir de cendrier. Concentré sur sa contemplation, elle n'entendit pas l'arrivée du père de son rencard, qui rentrait dans la pièce.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mer 7 Déc - 23:17

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Caleb avait bien vieillit depuis sa septième année, en même temps, c'était un peu normal tout le monde vieillissant avec le temps. Et puis les années étaient passées aussi, mais il était resté physiquement le mêmes justes quelques rides en plus et pour le moment, il se trouvait à son travail, parce que oui, il fallait bien gagner sa vie et pouvoir payer ses factures et à manger pour son fils. Parce que oui, il avait un fils, qu'il avait eu jeune vu que ce bébé avait été le fruit de son histoire d'amour de lycéen, et oui, il avait craqué pour une jeune fille prénommée Jaylin avec qui il avait vécue une histoire au début compliqué, mais qui l'avait fait changer. Il était devenu plus sérieux, moins gamin ayant la responsabilité d'un petit être innocent à qui il voulait éviter d'avoir une enfance comme la sienne parce que son père n'avait été bon avec lui que jusqu'à l'apparition de ses pouvoirs magique qui avait signifié la fin de son enfance joyeuse et choyée. Ses rêves avaient volé en éclats et il n'avait pas voulu faire vivre la même chose à son fils malgré le fait qu'il est du faire face au départ de Jay, la jeune fille lui avait laisser une simple lettre, des mots sur un bout de papier pour tout lui expliquer, son voyage dans le temps et le fait qu'elle ne puisse pas rester auprès d'eux cela l'avait beaucoup peiné de voir que la jeune fille avait attendue le dernier moment pour lui avouer qu'elle ne pourrait pas rester auprès d'eux et pour l'avoir laissé espérer pouvoir vivre une belle et longue histoire d'amour et pouvoir créer une belle et unie famille pour prouver à son paternel qu'il avait réussis sa vie sans signer chez les mangemorts.

Cab n'avait pas chercher à revoir la jeune fille pourtant, il savait qu'il aurait pu la trouver à Poudlard, mais être avec la même adolescente qu'il avait aimé alors que lui était plus vieux n'était pas possible dans son esprit, et puis elle n'avait jamais cherché à le revoir non plus alors qu'elle aurait sans doute pu tenter d'avoir de ses nouvelles si elle l'avait voulu. Enfin, il venait de finir sa journée de boulot et transplana dans sa maison, il vivait seul avec son fils maintenant grand, Aaron n'avait pas quitter le domicile familiale ce qui lui réchauffait le cœur et lui faisait de la compagnie, parce qu'il n'avait plus voulu avoir à faire du femme depuis le départ de son amoureuse. Lui le coureur de jupons n'avait pas toucher une femme depuis, c'était un véritable message montrant qu'il ne s'en était jamais remis. Passant le pas de sa porte après avoir transplaner pour aller plus vite Cab lança ses clefs dans le petit pot à l'entrée qui servait à cela, laissa sa cape sur le porte manteau et avança en direction de son salon en silence, il ne savait pas si son rejeton était déjà rentrée, celui-ci étant majeur, il lui laissait la liberté qu'il voulait n'ayant pas aimé être brimé durant sa propre jeunesse. Ce fut le choc de voir une jeune fille regarder sa cheminée, debout dans son salon. Aaron ne ramenait pas souvent des filles chez eux en soirée, bien souvent, elle arrivait plus tard et le brun ne le savait que pour avoir été ce genre de garçon, après tout, il ne pouvait que laisser faire n'ayant pas été mieux à son époque et surtout, ils ne les laissaient jamais seules dans le salon, elles allaient directement dans sa chambre en temps normal. Toussotant, il approcha de la demoiselle " Excusez moi ?"

Il n'aurait pas dû parler, non, il aurait juste dû partir s'enfermer dans sa cuisine et boire un bon verre, en allumant une cigarette parce qu'en parlant à la jeune femme, il s'était approché et il n'avait pu que la reconnaître, elle n'avait pas beaucoup changé étant à peine plus vieille que quand elle l'avait laissé derrière lui. " Jaylin... Non !"Elle ne pouvait pas être chez lui, pas comme ça d'un coup quand il ne pensait plus tout le temps à elle, surtout que si elle était là, c'est qu'elle avait vu Aaron, c'était le seul à pouvoir, la faire, entrer dans la maison, l'avait-il dragué sans savoir ? Parce que l'ancien Serpentard avait parlé de sa mère à l'enfant, il n'avait pas expliqué toute l'histoire pour ne pas que celui-ci le prenne pour un fou ayant abusé du Whisky. Alors comment allait-il pouvoir expliquer la situation aujourd'hui alors qu'il pensait avoir ramené une conquête à la maison, comment pouvait-il lui apprendre que celle-ci est sa mère et qu'il ne doit rien faire avec. " Pourquoi... Après tout ce temps..." L'adulte était défait, il n'avait jamais réussir à l'oublier et elle revenait dans sa vie, il ne savait pas si il devait l'embrasser, lui hurler dessus ou s'enfuir de son propre domicile, il approcha encore touchant sa joue comme si elle n'était qu'une apparition, il voulait être sûr que sa Jay était bien là." Merlin, tu es réelle" Il devait passer pour un fou, surement l'était-il d'ailleurs, il avait une hallucination pas possible autrement, c'était bien trop beau pour être vrai.

" Aaron n'est-ce pas ?" Il devait savoir pour se préparer à la dure conversation qu'il devrait avoir avec son héritier. Après sa longue journée, sa soirée s'annonçait bien compliquer et il n'était pas sûr d'avoir les forces nécessaires pour pouvoir le faire.



electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Jeu 8 Déc - 20:53

retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Caleb, Aaron, Tib, Télia, Ayla, Mathéo et tout les autres, qu'étaient-ils devenus ? Jay se posait la question depuis qu'elle était rentrée. Ils étaient toujours vivants elle le savait, elle savait aussi que Tib et Télia avait eu une fille, mais elle n'avait pas cherché des nouvelles des autres. Surtout pas de Caleb. Pourquoi ? Pour savoir qu'il vivait heureux avec son fils, qu'elle avait laissé ? Qu'il avait peut-être repris une vie normale avec une autre femme ? Elle ne voulait pas pensé à cette idée. Mais le simple fait de penser qu'il l'avait entendu était idiot. Comment elle aurait pu lui demander de faire une chose pareille. Elle n'en avait pas le droit, c'est ce qu'elle pensait. Sans doute était-ce pour cette raison que Jay n'avait pas parlée du voyage dans le temps avant de disparaitre. Elle voulait simplement profiter du temps qu'elle pouvait avoir avec lui. Et pendant un temps la jeune femme avait pensé à faire sa vie avec lui. Cab avait sans doute eu la même pensée, mais rien n'avait fonctionné comme ils le souhaitaient. Presque vingt c'était écoulé et bien que Jay ait toujours l'apparence d'une adolescente, lui avait dû vivre ses années beaucoup plus difficilement. C'était très long d'attendre. Alors, comment revenir vers lui après tout ce temps, se pointer devant lui et lui dire qu'elle l'aimait toujours. Ce n'était pas juste pour lui. Elle n'était revenue que depuis peu et faire ça à un homme qui avait passé vingt ans sans elle, ce n'était pas correct. Jay n'avait rien fait. Elle voulait simplement qu'il puisse vivre sans sa vie, malgré sa douleur à elle de penser ainsi, d'autant qu'il avait eu vingt ans pour l'oublier, oublier ses sentiments avec elle et surtout arrêter de penser qu'elle pourrait revenir. Elle n'avait pas eu tout ce temps. Lors de leur retour, Jaylin s'était effondrée, elle avait pleurer. Ce n'était pas souvent qu'elle le faisait, encore plus rare qu'elle le fasse devant d'autres personnes. Mais elle avait craquée tout simplement. La force lui manquait pour relever la tête. Tous avait subi ce choc émotionnel, mais elle n'avait pas su se reposer sur les personnes qui avaient vécu la même situation qu'elle. Jay se sentait seule parmi eux. Alors elle avait tenté d'oublier dans un bar, pour ne plus penser à rien, boire du whisky. Et dans ses pensées, la demoiselle avait décidé qu'il était temps de tourner la page, même si cela ne résoudrait rien, de coucher avec quelqu'un d'autre et elle avait jeter son dévolu sur Aaron, un jeune homme rencontré dans ce fameux bar. Ce n'était rien de vouloir oublier quelqu'un qu'elle avait aimé. La solution qu'elle avait choisit n'était pas la bonne, elle le savait, mais c'était déjà un bon début. Jaylin avait suivi Aaron jusqu'à chez lui, parlant avec lui comme s'il s'était toujours connu. Il y a des personnes comme ça chez qui on peut avoir cette impression. Le jeune homme l'avait laissé dans le hall de sa maison et Jaylin, curieuse avait entreprit de découvrir les lieux, en commençant par le salon. Le crac du transplanage, ne la fit pas sourciller tandis qu'elle se laissait aller dans ses pensées, sombres et tristes. Ce n'est que lorsqu'une voix s'adressa à elle, qu'elle se retourna.

Caleb se tenait dans le salon, devant elle, beaucoup plus vieux que lorsqu'elle l'avait laissé, mais il était toujours égal à lui-même. Toujours ce même visage malgré quelques. Jaylin recula, se cognant à la cheminée, ne pouvant pas aller plus loin. « Caleb ... non ce n'est pas possible ... » sa voix se cassa lorsqu'elle prononça cette phrase, son coeur se serra et elle aurait beau essayer de parler, elle n'aurait sans doute pas pu lâcher plus de mots. Comment ? Pourquoi ? Un mauvais tour du destin les avait réunis lui et elle à ce moment précis. Ce n'était pas possible. Non il ne pouvait pas être là dans cette maison. Cette maison ? Mais s'il était là c'est qu'il devait être chez lui ... cela ne pouvait être que ça. Et Aaron ... Aaron était son fils. Leur fils. Non ! Tant de questions se bousculaient dans sa tête. Son coeur battait la chamade dans sa poitrine et son cerveau ne voulait pas y croire. Elle ne pouvait même pas répondre à sa question. Expliquer pourquoi elle était là, pourquoi après tout ce temps elle était revenue ici. Elle n'avait même pas de réponses. Ce n'était qu'un rêve, une hallucination. Sans doute pensait-elle encore trop à lui et l'avait imaginé dans cette maison. Jay avait été anéantis lorsqu'elle avait dû revenir à son époque et avait tellement eu peur de se retrouver face à lui à nouveau. Et pourtant c'était le cas à cet instant précis. Jaylin le fixait, son regard transmettant son désarrois face à la situation. Elle ne voulait pas y croire et lui ne semblait pas penser que cela pouvait être vrai. Elle le laissa s'approcher, tout en gardant ses yeux sur lui, son coeur battant de plus en plus vite à mesure qu'il avançait vers elle. Il posa sa main sur sa joue. Jay profita de ce contact, qui lui avait manqué. Elle ferma les yeux et posa sa main sur celle de Caleb. La jeune ne voulait pas rompre ce contact, c'était comme une caresse. « Oui je suis bien réelle. » murmura-t-elle. C'était un rêve. Elle allait se réveiller. Elle entendit sa phrase. Aaron. Oui c'était bien lui qui l'avait amené ici. Jay rouvrit les yeux et laissa son regard plongé dans celui de l'ex-serpentard. Elle hocha la tête. « Aaron ... notre fils ... » Il savait que c'était par lui qu'elle était arrivée dans sa maison. Inutile de lui répondre. Jay se détacha du regard de Caleb et bougea pour se mettre dos à lui. Elle était heureuse de les revoir, de les retrouver, mais elle ressentait une profonde tristesse de se dire que rien ne serait comme avant. Elle enroula croisa les bras, comme si elle avait froid, mais c'était plus pour se rassurer, se dire que cette situation se terminerait bien. « Je ne pensais pas que parmi tous les Aaron qu'il y avait dans le monde j'allais tomber sur le nôtre ... » dit-elle toujours dos à Caleb. Comment aurait-elle put savoir ? Comment pouvait-elle avoir eu d'étrange pensée envers son propre enfant ? Certes elle ne savait pas jusqu'alors que c'était le sien, mais maintenant qu'elle le savait, la jeune femme se sentait stupide. Que dire maintenant, maintenant qu'elle avait retrouvé son fils et l'être qu'elle aimait. Jay sentit les larmes lui monter aux yeux, mais elle entreprit de les contenir. Elle pleurait beaucoup depuis qu'elle était rentrée. Beaucoup trop. N'allons pas dire que c'était pour rien que les larmes lui venaient, elle était profondément mal. « Il sait qui je suis ? » demanda-t-elle comme si c'était la première chose à dire. Non bien sûr la question était idiote, il ne pouvait pas savoir que la fille qu'il avait ramené chez lui était sa mère. Mais elle se demandait ce que Cab avait pu dire d'elle à son fils. Qu'elle les avait abandonnés, sans plus d'explications. Elle sentait au fond d'elle que Caleb avait quand même dû parler d'elle à Aaron. Sa réaction quand il l'avait vu le montrait clairement, il ne l'avait pas oublié, il pensait toujours à elle. Depuis vingt ans, il ne l'avait pas oublié. Mais peut-être que savoir ce que Caleb avait pu raconter sur elle à son fils l'aiderait à aller mieux.
electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Dim 11 Déc - 16:17

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Lui était rentré chez lui simplement comme tous les autres soirs de l'année, il était briseur de sort et était donc souvent en déplacement la journée, mais il y avait une donnée sur laquelle il était intraitable, il voulait pouvoir dormir chez lui tous les soirs pour pouvoir être avec son fils, il avait d'abord agi comme ça parce qu'il était le seul à pouvoir s'en occuper étant brouillé avec sa famille et Jay était repartie, c'était à lui d'assumer cet enfant qui n'avait pas demandé à naître dans une histoire aussi compliquée et bizarre que celle de ses deux parents. Pour Aaron, il avait dû faire des concession sur ce que lui s'imaginait comme vie d'adulte, mais ce n'était pas très grave l'enfant le lui avait bien rendu en restant toujours très fidèle à son père la preuve, il habitait toujours avec lui alors qu'il avait l'âge pour quitter la maison familiale, pour Caleb, c'était la preuve qu'il avait bien réussis son pari d'élever son fils mieux que ses propres parents ne l'avaient fait avec lui. Mais il n'aurait jamais pu imaginer qu'un soir en rentrant chez lui, il trouverait une jeune adulte qu'il connaissait bien et avec qui il avait cru vivre la grande histoire d'amour de sa vie, l'ex serpentard n'était pas du genre romantique, fleur bleu et compagnie, mais quand il avait rencontré Jaylin il avait tout de suite su qu'elle était une fille qui était faite pour lui parce qu'elle ne lui courait pas après la bouche en cœur et ne se laissait pas faire comme toutes les autres greluches qu'il pouvait connaître. Mais du jour au lendemain, elle l'avait abandonné avec un bébé et une lettre expliquant qu'elle n'était pas de la même époque que lui et que son voyage avait une date limite et qu'elle devait partir n'ayant pas la possibilité de rester, au début le brun lui en avait beaucoup voulu de ne pas l'avoir prévenu avant qu'elle risquait de disparaître d'un jour à l'autre, puis il avait tenté de se mettre à sa place et avait bien vu que lui-même n'aurais sans doute pas été honnête non plus à se sujet là si il avait été dans sa position. Alors la voir dans son salon en train de guetter sa décoration, ce fut un choc.

Dans son esprit, elle n'avait pas voulu le retrouver sinon elle aurait cherché à en savoir plus sur eux ou du moins sur son fils qui avait bien grandi depuis son départ, mais en même temps lui-même avait eu peur d'aller à Poudlard et de retrouver une adolescente amoureuse d'un garçon de son âge et ayant tourné la page d'une histoire avec un jeune homme qui avait un peu vieillit et qui n'était plus exactement le même que pendant Poudlard. Alors chacun de leur côté, ils devaient avoir eu leur peur et leurs craintes ce qui les avait bloqués, mais là, il leur fallait faire face à leur passé, à leur présent et surtout à la situation complexe dans laquelle ils étaient parce que si la brune était là cela ne pouvait être que grâce à leur fils qui devait avoir vu la jeune fille et avoir pensé pouvoir coucher avec parce que le jeune Aaron était un peu comme son père dans sa jeunesse. Alors il s'était approché d'elle pour toucher sa joue histoire de s'assurer qu'elle était bien vivante et que cela ne soit pas une hallucination due à sa fatigue et à son cerveau qui divaguait. " Totalement possible, tu es dans mon salon" Après tout, il était chez lui, et même si cela semblait réellement extraordinaire que cela arrive de la sorte Caleb n'aurait jamais imaginé de pareilles retrouvailles avec son amour de jeunesse. Sentir sa petite main par-dessus la sienne sur sa joue était totalement flippant pour Cab qui ne savait pas comment il devait se comporter envers la jeune femme, plus de vingt ans étaient passer et les choses avaient peut-être changer de son côté, lui n'était peut-être plus à son goût aussi ayant pris de l'âge. Tout se bousculait dans son esprit peu habitué à autant de remue-ménage le brun était de nature assez calme tout de même malgré son grand côté fêtard quand il était adolescent. " Merlin existe vraiment alors" Parce qu'il avait prié le vieux sorcier pour un jour croisé à nouveau la route de la brunette, mais il ne pensait pas que cela serait entendu, il avait eu tort. Aaron, il fallait bien en parler le garçon allait surement redescendre de sa chambre qui était sans doute en train de mettre en ordre, quand il y était passé avant de partir au travail, il avait été saisi par le bazar ambulant qui remplissait la pièce de vie de son enfant. " C'est le destin qui à jouer pour que tu retrouves ta famille..." Il approcha d'elle parce qu'elle s'était détachée de lui, montrant ainsi son dos et enroulant ses bras autour d'elle-même.

Lui-même passa ses bras autour d'elle pour lui signifier sa présence et pour la rassurer, il ne lui en voulait pas et il voulait transmettre ce message sans avoir besoin de parler. " Il sait que sa mère s'appelle Jaylin et qu'elle voulait de son enfant, il sait qu'elle n'a pas voulu l'abandonner, mais qu'elle n'a pas eu le choix et que la magie à jouer un grand rôle là-dedans, mais je ne lui ai jamais montré de photo, je ne voulais pas créer d'ennuis si jamais vous vous retrouviez à Poudlard ensemble ou quoi que se soit. Il sait que tu l'aimais et que tu voulais rester avec nous, je pense que c'était le plus important à lui dire" Pour lui, il était obligatoire que son fils sache que sa mère ne lui avait pas simplement tourné le dos, se sentir abandonner par ses parents est très difficile à encaisser et le jeune homme le sait pour avoir vécu cette situation alors il avait bien expliqué au petit garçon puis à l'adolescent que la vie ne laissait parfois pas le choix et que sa mère aurait aimé pouvoir rester à ses côtés. Quand il entendit des pas raisonner dans les escaliers, il recula relâchant Jay pour pouvoir faire face à son bébé qui avait bien grandi la grande discutions était pour maintenant et il appréhendait réellement beaucoup. " Aaron mon fils assied toi s'il te plaît" Il avait toujours eu beaucoup d'autorité sur le garçon ayant grandi seul avec lui la complicité les unissant avait suffit à ce que l'enfant écoute toujours son père même une fois la majorité passer. " La jeune fille que tu as ramenée ce soir ne va pas pouvoir coucher avec toi... Et tu sais bien que je ne dis pas cela sans bonne raison" Il n'était pas le genre de père à poser des limites sans avoir de bons arguments " Tu te souviens sans doute de ta maman dont je te parlais enfant et bien la voici" On pouvait le dire, il ne l'avait pas fait avec tact et douceur, mais au moins c'était sorti et son fils était bien assis sur son popotin ce qui lui éviterait de tomber dans les pommes si la surprise était trop importante pour lui.



electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mar 13 Déc - 19:49

retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Jaylin avait cherché à oublier. Après des mois à pleurer son retour dans sa vie du présent, elle avait décidé qu'il était temps pour elle de tourner la page. C'était une bonne solution, surtout quand on voyait comment elle avait pu être mal pendant toute une période. Ce n'était tout simplement pas son genre. Elle était une fille forte, qui ne pleurait pas ou rarement, mais tous ces changements, tous ces bouleversements dans sa tête avaient pris une telle ampleur sentimentale, que son coeur avait relâché tout, ne laissant même pas le temps à son cerveau de remettre les idées en place. Abandonner, oublier tout ce qu'elle avait vécu, faire comme si le passé n'existait pas pour elle c'était très difficile. Comment oublier tout ça ? Comment ne pas y penser alors que son corps entier ne demandait qu'une chose, celle de retourner dans le passé et y rester. Est-ce que l'amour était plus fort que ce qu'elle pouvait ressentir pour sa famille ? Sa famille qui l'avait vu s'éffondrer depuis son retour, même si elle était heureuse de les retrouver, elle avait ressenti une immense vide en elle. Quelque chose qu'il fallait qu'elle comble pour ne plus penser à lui. Ne plus penser à eux, à ceux qu'elle avait laissé, abandonner dans un temps qui n'était pas le sien et qui ne l'avait jamais été. Pourtant, quand elle était arrivée en 1977, lors du voyage dans le temps, Jay savait pertinemment qu'il ne fallait pas s'attacher aux personnes de cette époque. Mais cela avait été beaucoup plus difficile pour elle. Une sorte de destinée incompréhensible. Les choses étaient arrivées parce qu'elle devait arriver. Et Jaylin était rentrée, elle était partie et maintenant elle devait tirer un trait sur tout ça, tout ce qu'elle avait vécu comme si ce n'était qu'un rêve. Mais rien n'était aussi simple. Rien ne l'avait été. Les choses avaient fait qu'elle avait rencontré ce garçon, Aaron, qui l'avait invité chez lui et qu'à présent elle se retrouvait face à l'être qu'elle tentait vainement d'oublier. Caleb. Rêvait-elle encore ? N'était-il qu'un mirage de son coeur qui lui jouait des tours. Cet homme plus âgé qu'elle à qui elle pensait sans arrêt depuis leur retour. Elle ne voulait pas y croire et il semblait lui aussi ne pas penser que cela pouvait être réel. Que faire quand on retrouve l'être qu'on aime, mais que vingt ans ceux sont écoulés ? Lui sauter dans les bras, l'embrasser et lui dire qu'elle l'aime toujours. Ne rien faire ? Lui gueuler dessus ? Pourquoi, il n'y avait pas de raison. S'excuser d'être partis ? Il n'était pas stupide, il devait savoir que si Jay avait abandonné sa famille ce n'était pas voulut. Elle n'arrivait plus à parler, elle ne savait pas quoi dire. Tant de choses se bousculait dans son cerveau et pour ne rien calmé, il s'approcha tandis que son coeur jouait au tambour dans sa poitrine. Tandis qu'elle réussit à formuler quelques mots, se concentrant sur sa main posée contre sa joue, lui commençait à réaliser que ce qui se passait était parfaitement réel. Elle était dans son salon, oui le sien et pas celui d'un parfait inconnu. « Dans ton salon ... » murmura-t-elle plus pour elle-même que pour lui. Elle était totalement perdue sur la réaction qu'elle devait avoir face à lui. Vingt ans. Les deux amants ne devait pas être à l'aise l'un comme l'autre. Jaylin se demandait ce qu'il pouvait bien penser de la voir ici. Perturbée ? Surpris ? Etait-il en colère contre elle ? L'attendait-il depuis tout ce temps ? Il remercia Merlin, le destin de les avoir réuni. Jaylin avait complètement oublier Aaron, qui les avait fait se retrouver sans le vouloir ici. Elle ne regardait que Caleb.

Elle s'était détachée de lui pourtant, ne voulant pas continuer à le fixer, sinon elle sentait qu'elle serait bien capable de lui sauter dessus, même si cela n'était pas possible. Jaylin ne pouvait pas. Ce n'était plus possible. Plus maintenant. La jeune fille avait bien envie de pleurer. De joie comme de tristesse devant cette fatalité. Cette joie d'être à nouveau là et de les revoir, mais la tristesse que ce ne soit pas dans d'autres circonstances. Caleb se rapprocha d'elle et enroula ses bras autour d'elle. Ce contact, que cela faisait du bien. Elle était tellement bien dans ses bras. Jay n'en avait rien à faire qu'il soit plus vieux qu'elle, c'était toujours son serpentard, qu'elle aimait toujours. Le destin. Celui qui les avait fait se retrouver, qui l'avait aider à revenir auprès de sa famille. Oui c'était ça... c'était lui qui lui jouait des tours. Jaylin contenait toujours ses larmes, mais cela commençait à devenir de plus en plus difficile. Aurait-elle préféré que Caleb lui crie dessus au lieu d'être si doux, de lui montrer cette tendresse qui lui manquait. « Si seulement ça n'avait pas été de cette manière-là ... » Si seulement ça n'avait pas été à cette époque, mais dans une autre vie où vingt ans ne les séparaient pas avec tous les évènements que les années avaient accumulées. Mais le destin avait peut-être accomplis une chose qu'elle pensait impossible : les réunir à nouveau, même si c'était peut-être pour un court moment. Elle lui demanda ce qu'Aaron savait sur elle. Caleb gardait ses bras autour d'elle, comme pour la rassurer et Jaylin se lança porter fermant les yeux pour écouter les paroles de l'homme qu'elle aimait. Il avait parlé d'elle à son fils, son prénom, qu'elle voulait de son fils et que l'abandonner n'avait pas été un choix. Cab n'avait jamais montré de photo de peur que si jamais Aaron et Jaylin se retrouvaient à Poudlard cela ne soit pas dérangeant. Jay ne pouvait même pas se souvenir si elle avait croisé son propre fils à l'école de magie. Elle n'y avait pas pensé mais c'était fort possible, elle n'avait sans doute pas fait attention puisqu'il avait quatre ans de plus qu'elle. Oui Jay l'aimait et elle l'aimait toujours, Aaron aurait toujours une place importante dans son coeur, tout comme Caleb. Elle écouta calmement ce que l'ex-serpentard racontait et une fois qu'il eu fini, il y eu un silence. Ses larmes avaient cessées de vouloir couler. Comment ne pas être heureuse d'entendre ça tout en étant dans les bras de son serpentard. « Tu lui as dit l'essentiel. » Oui il avait parlé d'elle et Aaron savait que Jaylin n'avait jamais souhaité l'abandonner.

Des pas résonnèrent. Aaron descendait. Jaylin ne savait toujours pas ce qu'il était parti faire dans sa chambre. Elle avait pensé qu'il devait la ranger avant de faire monter une fille dans sa chambre, mais ce n'était pas forcément pour cette raison. Caleb relâcha Jaylin. Inutile pour le moment de se retrouver ainsi face à leur fils. Il allait falloir lui expliquer la situation. Le jeune homme allait surement tomber de haut. Jaylin observa son fils. Il la dépassait largement en taille et il avait prit la beauté de son père. Elle ne le connaissait pas vraiment et ne pourrait pas savoir s'il avait prit des particularités à la serdaigle. D'ailleurs dans quel maison était-il ? Jaylin n'avait pas demandé à Caleb, mais elle n'avait pas vraiment eu le temps de lui poser la question. Maintenant qu'elle voyait son fils en face d'elle, la jeune femme voulait apprendre à le connaître, savoir comment c'était passé sa scolarité. Elle voulait pouvoir agir comme une mère, mais comment faire quand on est plus jeune que son propre enfant. C'était une situation étrange. Caleb demanda à leur fils de s'asseoir ce qu'Aaron fit sans rechigner. Jaylin voulait savoir comment avait été ses vingt dernières années. Les deux garçons devaient relativement complices, c'est ce qu'elle se disait, Caleb l'ayant élevé, il devait avoir plus de trait de caractère de son père que de sa mère. La serdaigle ne disait rien. Inutile de dire parler, Cab le ferait surement. Il commença par expliquer qu'Aaron ne pourrait pas coucher avec Jaylin, la fille qu'il avait spécialement ramené chez lui pour ça. Comment la serdaigle avait-elle put avoir des pensées comme ça envers son fils ? Parce que même si c'était Aaron qui l'avait ramener chez lui, elle était tout de même d'accord à la base. Drôle de situation vraiment. C'était inimaginable de vouloir coucher avec son enfant. Et stupide. Jaylin ne disait toujours rien. Caleb allait sans doute lui expliquer des choses sur sa mère, sur elle donc, en lui disant que lorsqu'elle était parti, c'était dû à la magie, un voyage dans le temps etc pour finalement lui dire que la fille qui se tenait dans leur salon était sa mère. Mais elle ne s'attendait pas à ce que dit Caleb à la place. Il oublia complètement l'explication et balança le fait, comme on balance son blouson sur le lit. Même si Jay n'avait pas été là pendant ses vingt dernières années, elle aurait préféré qu'il le dise autrement. « Cab je ne sais vraiment pas si c'était la meilleure façon de lui dire ... » Bon au moins il l'avait dit clairement, on ne pouvait pas le nier. Mais Jay aurait préféré qu'il explique plus clairement la situation. Il venait de balancer une bombe à leur enfant en lui disant que Jaylin était sa mère. D'autant qu'Aaron ne semblait pas y croire comme à une blague. « Mais c'est pas possible ... elle est plus jeune que moi. Tu me fais une mauvaise blague, papa ? » Jaylin alla s'asseoir à ses côtés. Oui normal qu'il n'y croit pas. « Aaron ... comme te le dis ton père je suis bel et bien ta mère, bien qu'étant beaucoup plus jeune que toi. Disons que c'est une histoire très compliquée. J'ai subi un voyage dans le temps il y a quelques mois qui m'a fait me retrouver en 1977 où j'ai rencontré ton père. Et malgré que les choses n'ont jamais été très simple entre nous, nous t'avons conçut. Mais j'ai dû vous abandonner sans le vouloir quand le but de mon voyage a été concrétisé ... et je n'ai pas pu rester. » C'était une bonne explication, même si c'était une version très courte. Jaylin sentait son coeur se serrer à nouveau. Difficile d'expliquer tout ça à son fils, comment pourrait-il y croire. Si jamais il venait à gueuler sur elle, Jay ne lui en voudrait pas. S'il s'évanouissait au moins cela signifierait qu'il la croyait.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mer 14 Déc - 22:34

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Jamais Caleb n'aurait cru qu'une telle chose pouvait lui arriver déjà, il n'aurait jamais pensé que la seule fille dont il était tombé amoureux soit d'une autre époque et le laisse un bébé sur les bras pour repartir dans son temps d'origine. C'était déjà un point assez fou à vivre, mais retrouver cette même fille plus de vingt ans après dans son salon amené ici par leur progéniture avec des intentions plus que connu des deux parties était assez fou. D'ailleurs peut-être était-il devenu fou à force de penser trop à elle et à son passé, mais en même temps, il ne pouvait pas oublier, lui avait la conséquence de leur amour sous les yeux tous les jours et puis il n'avait pas envie de ne plus penser à la seule époque où il avait été réellement heureux dans sa vie. Alors pour pouvoir être sûr de ne pas souffrir une hallucination, il fut obligé de toucher la jeune fille histoire d'être sûr qu'elle soit bien en chair en os dans son salon devant elle à regarder sa décoration qui était un peu sobre et un peu impersonnelles, il devait bien l'avouer, il n'avait pas de don pour ce genre de chose et puis il était un homme alors il se fichait un peu de ce genre de chose se contentant du minimum pour ne pas avoir l'impression de vivre dans un musée. Jaylin était donc bien là, debout devant lui et il ne savait pas réellement comment agir trop d'années étaient passer pour qu'il puisse se permettre d'agir comme avant son départ. Elle aussi semblait perdue et en même temps, c'était toute à fait normal. " Oui, tu es bel et bien dans mon salon, même si je n'ose pas vraiment le croire"Pourquoi son fils avait-il choisi cette fille parmi toutes les autres qu'il devait y avoir dans le bar dans lequel il devait être pour chasser, il connaissait ses habitudes de drague alors il n'était pas difficile pour lui de savoir que c'était comme ça qu'elle était arrivée chez lui sinon il ne voyait pas d'autre explication et puis elle avait validé son hypothèse quand elle avait prononcé le nom de leur enfant.

Sans doute était-il difficile pour elle de se rendre compte qu'elle avait été draguée par son propre enfant plus vieux qu'elle maintenant. Cela devait être ultra gênant retrouvé son ex petit copain et son enfant qu'elle avait abandonné de force dans le passé. Ils n'avaient pas parlé beaucoup plus quand des bruits de pas se firent entendre dans les escaliers le jeune adulte revenait parmi eux et ils étaient temps de lui avouer la partie manquante de son histoire, après tout Cab n'avait pas réellement oser lui montrer une photo de sa maman de peur de mal faire, les deux avaient été à Poudlard en même temps même si il n'était pas dans la même année, il n'aurait sans doute pas du être au courant du voyage dans le temps de celle qu'il avait tant aimé alors il avait raconté l'histoire sans entrée dans les détails utilisant juste les informations les plus importantes à ses yeux comme l'amour de la jeune fille pour sa progéniture qu'elle n'avait pas gardé auprès d'elle, il lui fallait bien avouer que rien de tout cela n'était voulu pour ne pas que l'enfant se sente abandonner comme lui durant son adolescence. "Qu'importe la manière le principal, c'est que tu sois là" Le garçon venait d'arriver vers eux alors il s'était éloigné de la jeune femme pour ne pas effrayer Aaron qui ne connaissait pas encore toute la vérité. Il lui demanda simplement de s'asseoir sur le canapé et il fut obéis directement, ils avaient toujours fonctionné de cette manière tous les deux pour éviter les conflits et puis ils étaient, tous les deux, seuls depuis longtemps alors ils y avaient une vraie complicité entre les deux hommes qui les liait a vie et qui ne pourrait sans doute pas être comprise par des personnes n'ayant pas partagé leur quotidien.

L'homme fut direct et ne prit pas de détours pour lui dire la vérité sur la femme à ses côtés, mais il avait toujours été comme cela en même temps, il ne prenait jamais de pincettes et fonçait directement dans le sujet qui dérangeait cela lui évitait de devoir réfléchir cent ans au terme qu'il allait employer, mais visiblement ce n'était pas du style de Jaylin qui le rappela à l'ordre en lui disant qu'il y avait sans doute meilleure façon de dire les choses. " Nous sommes deux hommes, je ne vais pas me lancer dans une histoire digne des contes de fées, je vais comme je sais faire et puis je l'ai jamais fait fuir jusque-là alors il doit bien y être habitué" Même si il savait manquer de tact, il ne pouvait pas non plus changer sa façon d'être d'un coup de baguette magique et puis bon, elle pourrait prendre la suite pour lui expliquer cela d'un manière plus maternelle. " Pas de blague mon fils, le sujet est trop sérieux" Oui pour le coup, il n'avait pas envie de rire ou de blaguer ce n'était pas le bon moment plus tard peut-être. Il laissa ensuite la parole à son ex petite amie, si l'on pouvait dire cela ainsi, ils ne s'étaient pas réellement quitté tous les deux. -Un voyage dans le temps rien que ça ? Putain, je dois raconter ça à mes potes ! Un homme reste un homme quoi qu'il arrive et peu importe son âge mais bon il ne pouvait pas lui en vouloir après tout. -Tu va venir habiter avec nous alors ? Si tu ne voulais pas me laisser, tu vas venir ici Aaron voulait retrouver sa mère et Caleb le comprenait, mais il n'était pas sûr que Jay, elle soit prête à cela, elle n'avait pas eu autant de temps qu'eux pour se faire à l'idée.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Jeu 15 Déc - 15:44

retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Parmi toutes les personnes à qui elle aurait pu parler dans ce bar, il avait fallu qu'elle parle à son propre fils. Sans savoir que c'était lui, la ressemblance avec son père avait dû jouer. Vous savez ce genre d'inconscient, d'être toujours attiré par les mêmes types de personnes. Bien sûr ce n'était pas voulu, elle n'était pas aller vers lui parce qu'elle s'était dit qu'il ressemblait à Caleb, mais peut-être que son coeur l'avait attiré vers cet homme par assimilation. C'était une très étrange situation. Pourquoi lui ? Pourquoi elle avait dû tomber sur lui et pourquoi l'avait-elle suivi dans cette maison, qui ne lui avait pas semblé familière, qui pourtant aurait pu l'être. Par quel miracle ou malchance se retrouvait-elle dans le salon de l'homme qu'elle aimait. Parce qu'elle était bien en face de lui en ce moment précis, celui qu'elle n'avait pas réussit à oublier, qu'elle ne pourrait sans doute jamais oublié. Et cela leur faisait un choc. Elle dans ce corps d'adolescente, lui dans ce corps d'adulte, avec son visage marqué par le temps qu'elle n'avait pas pu passer avec lui. Jay se demandait parfois s'il existait une formule, une potion ou quoique ce soit qui lui aurait permis de retourner à l'époque où elle l'avait quitté. Et au lieu de se morfondre sur son sort lors de son retour, peut-être que la serdaigle aurait dû tenter de trouver une solution pour le retrouver. Mais elle avait été terriblement faible, ne se sentant pas la force, ne pouvant pas trouver le courage ni d'aller le voir, ni de trouver une solution. Aller le voir n'aurait rien résolu, c'est ce qu'elle pensait il y a quelque temps, mais à présent qu'elle le voyait en face d'elle, Jaylin se sentait stupide de ne pas avoir tenté de le faire plus tôt. Parce qu'elle l'aimait toujours et malgré cette profonde tristesse, couplé à de la surprise, de voir quelque chose qu'elle pensait impossible se réaliser, Jay pensait simplement que le temps des retrouvailles auraient sans doute se faire plus tôt. Mais le destin leur avait joué des tours ... non il avait bien fait. Parce que trouver une excuse pour le voir n'aurait pas été facile, mais que les deux amants se retrouvent grâce à leur progéniture, cela devait sans doute être écrit. Il n'y avait pas d'autres possibilités. Le destin avait voulu qu'il se retrouve. Elle avait beau lui répondre qu'elle aurait souhaité que ce soit d'une manière différente, Jay ressentait de la joie d'être ici. Trop d'émotions se mélangeait dans sa tête. Caleb n'osait même pas penser que cela soit possible. La situation était irréelle. « J'ai dû mal à y croire aussi. » C'était étrange et en même temps si agréable. Sentir à nouveau un contact entre eux qu'il la prenne dans ses bras, qu'il la touche à nouveau, comme si vingt ans ne s'était pas écoulé pour lui. Mais elle n'était pas dupe, lui avait subir tant d'année sans la voir alors qu'elle n'avait eu que quelques mois à vivre ainsi sans le retrouver.

Il semblait heureux qu'elle soit là toutefois. Il l'avait attendu. Elle aurait dû venir beaucoup plus tôt si elle avait su. Mais est-ce qu'il ne disait pas simplement ça pour la rassurer, ou se rassurer lui-même de la situation. Non Jay savait qu'il était sincère. Elle se sentait mal, parce qu'elle les avait tout de même abandonner tous les deux et voir tant de tendresse émaner de lui, cela faisait tout drôle. L'importance était qu'elle était revenu, c'est ce qu'il disait. Mais elle aurait tellement préféré ne pas avoir ce corps d'adolescente qui ne correspondait tellement pas à sa mentalité. Elle n'était plus une jeune fille insouciante, elle avait grandit, mûrit et le fait d'avoir un enfant avait déclenché en elle l'envie d'être responsable, d'être une bonne mère pour son fils. Mais elle n'avait pas pu l'être. Maudit soit ce voyage dans le temps. Aaron descendit. Il ne devait pas forcément comprendre pourquoi la fille qu'il venait de rencontrer dans un bar se trouvait à cet instant même dans le salon avec son père. Surtout que Caleb lui demanda de s'asseoir, sans aucun doute pour lui annoncer quelque chose de grave. Jaylin observait la situation. Une complicité avait lieu entre les deux hommes, un lien d'autorité du père envers le fils. Ce genre de lien qu'elle ne pourrait sans doute pas avoir, mais qu'elle aurait pu avoir. Jay aurait aimé être présente pour son éducation, mais Cab avait sans aucun doute bien fait les choses. Elle se sentait horriblement mal de l'avoir presque forcé à devoir élevé son fils tout seul. Mais après ces paroles concernant ce qu'il avait raconté à Aaron par rapport à sa mère, Jaylin savait qu'il avait été un bon père. Caleb parla sans tact, sans détournement pour expliquer à leur progéniture que la fille qu'il avait ramené du bar était sans doute sa mère. La serdaigle lui reprocha de ne pas avoir dit les choses correctement. Après tout on ne balance pas ça comme ça. Mais l'ex-serpentard lui rétorqua qu'entre deux hommes, les histoires de contes de fées il valait mieux éviter. Il faisait comme il avait toujours fait, ce qui n'avait pas fait fuir son fils depuis lors. Jay n'avait pas été là. Elle ne connaissait même pas son fils, elle ne savait pas forcément comment réagir avec lui et Caleb qui avait été là pour l'éduquer savait parfaitement quoi faire. « C'est quand même quelque chose de gros à avaler. » C'était le moins que l'on puisse dire. Aaron lui-même pensait que c'était une blague. Mais le sujet était bien trop sérieux pour s'en moquer, d'autant que Jaylin n'était pas franchement à l'aise d'être la mère du garçon beaucoup plus âgé qu'elle. Il y avait un certain manque de crédibilité, mais même si elle n'avait pas été là en tant que mère, tenta de lui expliqua ce qui c'était réellement passé. En aucun cas elle ne s'attendait à la réaction qu'eu Aaron. Trop cool ? Raconter ça à ses potes ? Pardon ? Ils venaient de lui dire que sa mère était plus jeune qu'elle, qu'elle avait subi un voyage dans le temps et tout ce qu'il trouvait à dire c'est qu'il devait raconter ça à ses amis. Jay était assez perturbée par cette réponse. Elle ne s'attendait pas à ça, mais au moins il ne semblait pas mal le prendre. Il lui demanda même si elle comptait rester avec eux, lui faisant même du chantage. Pour le coup la serdaigle ne savait pas trop quoi penser. Bien sûr qu'elle voulait rester, mais était-ce seulement possible. Décidemment leur retrouvailles n'étaient banales. Jay qui s'était attendu que Caleb lui crie dessus, il s'était montré très compréhensif et tendre avec lui. Et voilà qu'Aaron lui faisait du chantage. « Bien sûr que je n'ai pas voulut te laisser ... mais ça ne te ferait pas bizarre d'avoir une mère beaucoup plus jeune que toi ? » Il n'avait sans doute pas pensé à ça. C'était une situation étrange après tout, peu commune. « Ce n'est pas de ta faute et je suis sûr que je m'y ferais. » Peut-être, mais ce serait très difficile de le faire. Elle ne serait pas simplement une copine, mais sa mère. Il ne voyait pas peut-être pas encore la réalité des choses. Peut-être que lui-même était aussi perturbé que Caleb et Jaylin quelques minutes plus tôt. Elle baissa la tête. « ... Je crois qu'il faut que je parle avec ton père. » Si elle devait rester, bien qu'Aaron donnait son accord, Cab devait le lui donner aussi. Mais pour le moment, elle ne savait pas si elle pourrait, si elle devait rester ou non. Jay était complètement perdue. Son fils lui fit un bisous sur la joue, puis se leva et partit. La serdaigle se leva aussi.

Elle regarda un instant Aaron disparaitre du salon. Sans doute allait-il raconter ce qui se passait à ses amis. Jay ressentait une étrange fierté de ce que son enfant était devenu, grâce à Caleb. « Tu l'as parfaitement bien élevé. Tu n'avais pas besoin de moi. Tu es un merveilleux père. » Non il n'avait même pas eu besoin d'elle. Aurait-il besoin d'elle encore aujourd'hui ? Ne se débrouillait-il pas parfaitement bien sans qu'elle soit dans sa vie ? Il avait un métier, une maison et un fils adorable, la rajouter au tableau rendrait-il la scène plus moche. Elle avait l'impression de se sentir de trop, inutile. Pourquoi était-elle là ? Est-ce que c'était pour reprendre sa vie d'avant là où elle l'avait quitter ? Vivre ici, être à nouveau avec eux, comme si rien ne s'était passé. Personne ne pourrait faire semblant, personne ne pourrait oublier les vingt ans où elle n'avait pas été là. Jay s'avança vers la fenêtre et l'ouvrit. Un peu d'air frais ne lui ferait pas de mal. Elle respira l'air qui passait à travers l'ouverture. Elle ne restait pas en place, elle ne pouvait pas simplement rester assise là. Toutes ses pensées se bousculaient dans sa tête. « Il veut que je reste. » dit-elle au bout d'un moment. « Est-ce seulement possible ? » Cette question résumait parfaitement toute la situation. Non seulement elle se demandait si Caleb le souhaitait aussi, mais si c'était même une possibilité à laquelle ils pourraient penser.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Dim 18 Déc - 15:29

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Le brun était quelqu'un de très terre-à-terre, déjà, il avait eu beaucoup de mal à accepter l'histoire du voyage dans le temps parce que pour lui, il n'était pas permis au sorcier de jouer avec le temps, le passer et l'avenir des gens, parce qu'ils avaient mis leurs vies en danger en venant dans leur époque pouvant détruire des couples, des vies pour sauver le monde de celui qu'il n'avait pas voulu rejoindre comme quoi se sorcier lui avait gâcher sa vie malgré le fait qu'il lui ai tourné le dos. Mais ce n'était pas le moment de penser à cela pas quand il avait la jeune fille qu'il avait aimé devant lui, parce que oui le jeune Carlton qu'il avait été avait perdu son foutu jeu, il était tombé bêtement amoureux pensant pouvoir vivre une belle histoire et réussir sa vie tout seul comme un grand, mais non, il rêvait un peu trop et la vie lui avait alors rappeler qu'il n'avait pas vraiment le pouvoir qu'il n'était qu'un pion avec qui on pouvait s'amuser, le laissant seul jeune adulte avec un bébé à sa charge, il avait dû bouger ses fesses pour réussir à mener de front ses études, son début en temps que briseur de sort pour Gringotts et l'éducation d'Aaron qu'il n'avait pas voulu laisser tomber. Vingt ans plus tard le brun pouvait se dire qu'il avait réussi, plutôt bien son pari fou, non, il n'était pas totalement heureux n'ayant jamais trouvé de femme, d'équilibre sentimental, mais il avait fait de son enfant une bonne personne et avait un bon train de vie grâce à son boulot. Et voilà que Jaylin revenait dans sa vie par l'intermédiaire de ce petit garçon qui avait grandi, beaucoup grandi et qui était devenu comme son père en son temps un dragueur de bar qui courait après les filles sans ouvrir son cœur. Caleb n'aurait pas parié un gallion sur ce genre de retrouvaille et pourtant, il en était heureux parce qu'au moins elle était là devant lui, il n'y croyait pas encore totalement malgré le fait d'avoir pu la toucher, lui parler et qu'elle lui répond, pour lui, il rêvait et allait se réveiller, mais il profitait à fond de ce moment.

Quand il dut annoncer à sa progéniture la partie de l'histoire de sa mère qu'il avait tûs pendant des années par peur de faire une bêtise, il fut direct et ne passa pas par quatre-chemins balançant sa bombe comme il l'avait toujours fait, trois au but et pas de pitié pour les elfes, Aaron était habitué à ce genre de chose de la part de son paternel qui ne prenait jamais de gant pour annoncer les choses difficiles à entendre trouvant cela beaucoup plus simple et moins douloureux que d'en parler pendant des heures. Mais Jay, elle n'avait pas assisté à la création de leur relation, à leurs vies jusque-là alors elle fut un peu perturbée par la brusquerie de son ex petit ami, mais il la rassura en lui avouant qu'entre mecs, ils agissaient toujours de la sorte. Et puis le jeune adulte devant eux ne semblait pas réellement perturbé peut-être que plus tard, il viendrait le trouver pour en reparler et avoir plus de renseignements, mais pour le moment, il réagissait plutôt bien-pensant d'abord à une blague puis ayant la confirmation que cela était vrai, voulait simplement aller prévenir ses potes que sa mère était plus jeune que lui et l'avait engendrer dans le passé cela amuserait surement la bande pas très intelligente quand elle était réunis, il fallait bien l'avouer. " Il est costaud, on est endurcis chez les Carlton" Il avait toujours voulut que son fils soit fort pour qu'il ne se laisse jamais démonter par les difficultés de la vie qu'il soit mieux préparer que lui et il avait la preuve qu'il avait bien réussie. " Il aura besoin d'un peu de temps pour réellement prendre de conscience de la situation, mais il acceptera parce qu'il a toujours eu envie de te connaître"

Lui n'avait jamais été fermer à une conversation sur la mère de l'enfant pour que le jeune garçon puisse avoir toutes les informations qu'il désirait et puisse se construire de la meilleure des manières possible. Du coup, il savait par avances que cela passerait bien du côté d'Aaron, pas sûr que cela soit aussi simple du côté de l'ex aigle qui n'avait pas eut autant d'année qu'eux pour se préparer à tout cela. Un grand remue ménage, il devait bien l'avouer. " Quand Serena va apprendre ça, on va avoir une tornade brune qui va débarquer" Parce que son fils ne pouvait pas ne pas être ami avec la fille Tagel mais Jay ne devait pas être au courant de qui était Serena. " Avant que tu demandes, je parle de la fille de Tibus" Il pouvait bien lui donner des informations pour que l'ambiance soit moins pesante il n'aimait pas cela. " J'ai fait le boulot pour deux parce que je n'avais pas le choix, mais j'avais besoin de toi si parce que je suis un père et pas une mère et que certaines choses ont été compliqué à gérer" Il n'était pas parfait et pas multi-tâche non plus alors parfois, il avait été débordé au bord de la crise de nerfs et de la dépression, mais il avait tenu pour son bébé qui n'avait rien demandé, mais il aurait été beaucoup plus heureux avec Jaylin à ses côtés pour l'épauler et l'aider.


Son regard la suivit quand elle traversa son salon comme pour montrer qu'elle n'était pas parfaitement à l'aise dans cette situation et conversation, il pouvait la comprendre lui-même ne l'était pas totalement même si il réussissait pas mal à cacher ses émotions. " Est-ce que tu le veux ?" C'était la seule question à poser pour lui, le voulait-elle réellement, il ne fallait pas qu'elle se force à le faire pour de mauvaises raisons, sans quoi tout finirait mal, il fallait qu'elle ait envie d'être auprès d'eux pour que cela fonctionne. " Je n'ai pas attendu ce moment pendant vingt ans pour te dire non, mais ce qu'il faut savoir, c'est ce que toi, tu veux... Parce que cette maison, c'est déjà un peu la tienne" Son fils y était, et même si elle ne voulait plus de lui pour sa progéniture, il était prêt à tout.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mer 4 Jan - 13:06

retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Jay avait imaginé ces retrouvailles dans sa tête. Elle ne pouvait pas le nier, plus d'une fois elle avait tenté de réfléchir à comment cela se passerait. Plusieurs scénarii étaient possibles : qu'il lui gueule dessus, qu'elle lui gueule dessus mais qu'au final ça se passe bien ; qu'il lui gueule dessus et lui balance qu'il ne veut plus la revoir ; qu'il soit avec une autre femme, cela aussi elle y avait pensé ou alors qu'il ne la reconnaisse pas. Tant de choses pouvait se passer, mais au final Jay n'avait jamais imaginé que la situation prendrait cette tournure. Mais à quoi s'attendait-elle vraiment ? En s'imaginant s'engueuler avec lui est-ce que cela arrangerait vraiment les choses ? Ou cela lui ferait du bien à elle, car après tout Jay s'en voulait et peut-être que si Cab lui avait crié dessus, elle aurait eu une véritable raison pour ça. Cependant son ancien amour, père de son fils, n'avait pas agis de cette manière, il avait été calme. Sans doute était-ce les années qui avaient fait de lui cet être raisonnable qui se tenait devant elle. Au fond d'elle Jaylin savait qu'elle aurait pu aussi s'attendre à cette réaction si elle n'avait pas été brouillée par la haine déversées envers elle-même. C'était une situation logique, il l'aimait sans doute toujours et après la surprise, la seule chose qu'il avait vu n'était pas une adolescente, mais bien la mère de son enfant. Et Jaylin qui s'était préparé mentalement dans sa tête à réagir à toute sorte de situation, n'avait jamais penser cela ainsi. Pourtant, il avait toujours été comme ça, toujours à dire les véritables choses qu'il pensait, à être très terre à terre. Il était doux, il était aimant, il était semblable à lui-même et peut-être que parfois lorsqu'on fait preuve d'imagination, on modifie la réalité, ce que la serdaigle ne doutait pas qu'elle ait pu faire. Mais même si cette dernière avait pu imaginer dans ses rêves les plus fous se retrouver face à lui, jamais dans ce genre de situation. Parce que leur fils, qui avait ramené Jay comme une conquête chez lui, se tenait devant eux, assit sur le canapé, tandis que ses parents essayaient de lui dire ce qui s'était passé pour que sa mère ne puisse pas vivre avec eux pendant ses vingt dernières années. C'état une situation et une explication très complexe. Même si Jaylin avait voulu paraître douce pour essayer de lui faire comprendre, au final peut-être que la manière de Caleb n'était pas si mauvaise. En même temps il avait vu grandir Aaron, ils savaient comment l'un comme l'autre fonctionnait. L'ex-serpentard avait élevé son fils et Jaylin était très fière de tous les deux. Mais ils n'avaient pas eu besoin d'elle pour vivre pendant toute cette période. Elle se sentait presque comme une étrangère dans cette maison qui pourtant abritait toute sa famille. Jaylin aurait aimé la visiter, parce qu'elle lui semblait bien grande et dans son souvenir, rien de similaire à la bâtisse n'apparaissait. Mais peut-être était-ce simplement sa mémoire qui lui jouait des tours. Jaylin renvoya son fils, en lui disant qu'elle souhaitait parler avec son père, avec Caleb parce que même si Aaron avait bien pris les choses et semblait vouloir que sa mère puisse vivre avec eux, la serdaigle savait que le principal intéressé qui devait donner son accord n'était autre que l'ex-serpentard.

Jaylin lui fit un compliment, comme quoi Caleb l'avait très bien élevé sans qu'il ait besoin d'elle. Il était vrai qu'Aaron avait l'air d'un garçon très gentil, posé et intelligent. Bon après de là à aller raconter à ses potes que sa mère n'était qu'une adolescente et avait accompli un voyage dans le temps, Jay n'était pas franchement pour, surtout si les fameux potes se décidaient a vouloir venir voir à quoi elle ressemblait. Elle préférait éviter. Caleb lui informa que dans sa famille ils étaient costauds et endurcis. Il était vrai que lui-même l'était et Aaron, même si elle ne le connaissait pas très bien devait l'être aussi. Jaylin le fixa un instant. Tel père, tel fils, n'ayant pas été là pour aider à l'éduquer, Aaron avait prit beaucoup de trait de caractère de son père. C'était bête à dire, mais maintenant qu'elle y regardait bien, ils se ressemblaient beaucoup. « Je me sens stupide, j'aurais dû savoir. Il te ressemble énormément. » On avait sûrement déjà dû lui dire ça. Jay en vint à se demander si malgré le fait qu'elle n'ait pas été là, son fils avait quelque chose d'elle. Peut-être sans que ce soit conscient, quelque chose déjà présent à sa naissance et qui attendait d'être réveillé. Il devait bien y avoir quelque chose. Elle l'avait portée pendant tout ce temps, on ne pouvait imaginer qu'il n'ait rien d'elle. Au final Jaylin ne connaissait pas grand chose à tout ça, elle n'avait pas eu le temps d'apprendre, on ne lui avait pas laissé le temps de le faire. Comme si le destin avait voulu la maudire encore plus qu'elle ne l'était. Tomber amoureuse, rompre cette promesse pour au final n'avoir qu'en récompense, la souffrance des deux côtés. Revenant à Aaron, Caleb lui expliqua que leur fils aurait sans doute du mal à prendre conscience de ce qui se passait, il accepterait parce qu'il avait toujours eu envie de connaître sa mère. Jaylin eu un petit sourire. « J'espère qu'il ne m'aura pas trop idéalisé. » Une phrase simple pour détendre l'atmosphère, ce genre de phrase qu'elle aurait sortit lorsqu'ils étaient en études tous les deux.

Au moins quand Caleb lui parla de Serena, Jay se rendit bien compte qu'elle connaissait l'une des amies de son fils. Cela ne pouvait pas être autrement, à moins qu'ils se détestent, la fille de Tib et Aaron, devait forcément être ami. Surtout quand on connaissait l'amitié qui liait Tibus et Caleb. Jaylin se souvenait parfaitement de Serena, même si elle lui avait très peu parlé, pendant un temps la gryffondor en avait voulu à la serdaigle, mais Jay avait eu d'autre chose en tête, arrêtant par la même occasion de tenter d'aider Télia a oublier Tib. Et quand Caleb parlait de tornade brune il ne pouvait parler que d'une seule personne. Jay avait imaginé revoir son amie, mais elle ignorait comment se passerait les retrouvailles. « Télia et Tib sont au courant de ce qui s'est passé pour moi ? » Caleb l'informa alors que Serena était la fille de leurs amis commun. Bien que Jaylin en était au courant, peut-être que le serpentard ne se souvenait pas avoir vu la blonde dans les parages lors du voyage dans le temps. Dans un sens c'était mieux, vu que Serena n'avait pas trop apprécié voir comment la situation était compliquée en 1977. « Je vois qui elle est. Quand j'ai su qu'ils avaient eu un enfant, ça m'a fait tout bizarre. J'ai dû mal à voir Tib en papa, il faudrait que je vois ça. » Elle serait heureuse de revoir ses amis, même dans ce genre de circonstance, elle apprécierait.

Mais avant de pouvoir les revoir, leur montrer qu'elle était toujours coincée dans ce corps d'adolescente, Jaylin devait apprendre à ne plus se morfondre sur elle-même, à ne plus s'en vouloir d'avoir abandonné, même si ce n'était pas souhaité, Caleb et Aaron. Parce que même si les paroles qu'avait dit Aaron lui avait réchauffé le coeur, Jay sentait un flot de question fourmillait dans sa tête, lui donnant le vertige. Caleb lui expliqua qu'il avait fait son possible, qu'il avait fait le boulot de deux personnes, mais qu'il aurait eu besoin d'elle quand même. Certaines choses peuvent être compliquées à gérer oui, elle pouvait comprendre. Aaron n'avait pas eu la chance de grandir avec ces deux parents. Jay savait ce que cela faisait d'être éduqué par deux personnes. Caleb ne lui faisait pas des reproches, il comprenait sans doute la situation et le choix qu'elle n'avait pas eu, mais dans ses mots Jaylin s'en voulait elle-même de ne pas avoir su lui en parler, de ne pas avoir pu rester. « J'aurais aimé être là pour t'aider. » Oui quand on a un enfant, on aimerait pouvoir être là pour le chérir, pour le bercer. Bien sûr elle avait eu le loisir de le faire pendant un temps, de le voir dans ses bras, de pouvoir lui parler pour qu'il reconnaisse sa voix, ou encore de lui chanter des chansons. Jaylin se revoyait parfaitement assise sur une chaise en train de le bercer doucement pour qu'il s'endorme. Mais ce n'était que des brèves souvenirs. Elle n'avait pas été là pour le reste. Comme pour fuir, elle alla ouvrir la fenêtre afin de prendre une bouffée d'air. La serdaigle resta là un instant avant de formuler une question qui résumait toutes les autres. Etait-ce seulement possible de rester ? De revenir avec eux ? En échange comme réponse, il lui posa lui aussi une question. Est-ce qu'elle le voulait ? Il lui donnait le choix, la possibilité de refuser comme d'accepter. Jaylin referma la fenêtre et se retourna vers lui. Elle en avait envie oui. Mais cette question voulait-elle dire que lui-même était d'accord ? Ou est-ce qu'il ne le faisait que pour son fils ? Caleb lui expliqua alors que lui avait attendu vingt ans, qu'il avait déjà réfléchit à la question et que la réponse ne serait pas non. Ce qu'elle voulait, elle, cette maison était la sienne. Il voulait sa réponse à elle, il lui donnait le choix. Plus Jay le voyait en face d'elle, moins elle avait de facilité à réfléchir. Au fond d'elle malgré toutes les questions qu'elle se posait, la serdaigle connaissait la réponse. Elle ferma les yeux pour écouter ce que son coeur lui disait. « Oui je veux rester. C'est comme un rêve qui deviendrait réalité. » C'était bien ce qui était en train de se passer. Et plus elle y pensait, plus Jaylin sentait une grande chaleur prendre possession d'elle. La serdaigle s'approcha de Caleb. « Cela ne te gênerait pas d'avoir une compagne plus jeune que toi ? » lui demanda-t-elle avec un petit sourire. En général ce n'était pas un problème pour les hommes et si elle le disait ce n'était pas sérieusement, mais plutôt pour chercher à retrouver cette complicité qu'ils avaient eue vingt ans plus tôt.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Mer 4 Jan - 23:47

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Si on lui demandait la vérité Caleb aurait été sans doute obligé d'avouer qu'il ne pensait jamais revoir Jaylin après son départ pour son époque d'origine leurs vies n'étaient plus lié et n'avaient plus de raison de se croiser à nouveau après tout vingt années les séparait l'un de l'autre ce qui enlevait beaucoup de possibilités de se croiser simplement comme cela. Il n'aurait donc jamais pensé que son fils, que leur fils plutôt soit la personne qui les réuniraient à nouveau lui qui ne connaissait pas le visage de ça mère avait vu en elle une simple conquête d'un soir rencontrer dans un bar et n'avait pas chercher plus loin vivant plutôt bien sa vie malgré le manque maternelle. Cab aimait penser sans prétention qu'il avait plutôt bien éduqué son fils qui ne lui avait jamais posé de gros soucis, il n'était pas parfait loin de là ayant hérité de défauts paternels, mais il était un bon garçon pas trop difficile à géré et cela suffisait à le rendre heureux de son boulot avec lui parce que nous n'avait pas toujours été simple. Comme ce soir d'ailleurs ou rien n'était simple, revoir son ex petite amie dans son salon, vingt ans après sans que celle-ci n'ait pris une ride était un peu perturbant, il fallait bien l'avouer heureusement qu'il avait gardé des traces de son éducation sang-pur et qu'il arrivait à ne rien montrer. Parce que la jeune brune sous ses yeux semblait déjà bien ajouter sans qu'il ne montre rien alors il montrait qu'il était perturbé cela n'avancerait surement pas la situation surtout qu'ils leur fallait annoncer à leur fils la réelle identité de la jeune femme qu'il avait ramené à la maison et si Caleb fut brute de décoffrage en balançant l'information directement sans prendre de gant, il fut rappeler à l'ordre par son ex petite amie qui donna des précision sur l'histoire avec un peu plus de tact et de douceur, des trucs de femme quoi, des trucs que Cab n'avait jamais possédé et qu'il ne posséderait sans doute jamais et auquel Aaron était habitué il apprécierai surement les informations plus posé donné par sa maman, mais il ne serait pas choqué des paroles crues de son paternel y étant habitué.

Il laissa donc faire Jaylin qui voulait sans doute pouvoir communiquer un peu avec son fils et celui-ci prit plutôt bien la nouvelle demandant à sa mère de venir habiter avec eux. En tant que père Caleb savait que son rejeton n'avait pas réellement encore compris l'importance de la situation, il ne voyait que le positif de la chose avoir retrouvé sa mère, pas les complications que cela pouvait apporter d'avoir une maman plus jeune que soit, beaucoup plus jeune que son père, qui avait eu une histoire avec lui et tout le reste lui n'était encore qu'un enfant dans un sens, il voyait juste sa maman qu'il lui avait trop manquée et qu'il voulait apprendre à connaître et il pouvait le comprendre d'ailleurs, il le comprenait ayant pu à travers les années ressentir le manque de la jeune femme. Celle-ci semblait ne pas pouvoir tenir en place comme si la question de son enfant était complexe pour elle, comme si elle avait besoin de son approbation avant de pouvoir se détendre, d'un côté la jeune adulte devait avoir peur qu'il la jette à la rue maintenant qu'Aaron était au courant, mais lui n'était pas prêt à faire cela alors plutôt que de répondre directement à l'ex Serdaigle il lui posa une question en retour, celle de savoir ce qu'elle voulait, parce qu'il n'était personne pour lui imposer un choix. Jay pouvait rester ici si c'était ce qu'elle voulait, mais si elle ne le voulait pas elle était libre de partir les cartes n'était pas dans les mains de monsieur Carlton, elles ne l'avaient sans doute jamais été dans cette relation plus que compliqué.

" Tu sais, on ne se ressemble pas tant que cela, on est sans doute semblable parce que je l'ai un peu forgé à mon image, mais niveau caractère, il est plus comme toi... Moins froid moins réservé un peu plus foufou tout ce qui m'as plu chez toi est chez lui sans même qu'il ne te connaisse ça ma toujours surprit, mais cela me réconfortait aussi" Parce qu'il avait un peu de son amoureuse avec lui tous les jours et que cela lui permettait d'oublier sa douleur de l'avoir perdu comme cela en ne pouvant rien faire pour la récupérer, on ne se bat pas avec le temps, c'est un ennemi beaucoup trop fort pour un pauvre sorcier comme lui. Une seule certitude à avoir, il avait fait de son mieux pour pallier à l'absence de la jeune femme sans jamais dévier de la ligne de conduite qu'il s'était fixé, ne voulant pas avoir l'impression de trahir celle qui était sa petite amie avant son départ pour son époque. " Je ne pense pas, il n'est pas du genre rêveur, il est juste content de pouvoir rencontrer sa maman en entendre parler ce n'est pas pareil et j'ai pris grand soin de lui dire comment tu m'avais quitté comme un mal propre la première fois histoire de passer pour une pauvre victime deux petites secondes" Et il lui fit un clin d'œil pour lui montrer qu'il riait et qu'il se moquait un peu d'elle pour l'aider à se détendre. Il lui expliqua alors que leur enfant devait être en train d'ameuter sa bande d'amis dont Serena, la fille de Télia et Tibus prévenant qu'une arrivée surprise pourrait arriver d'ici peu. "J'ai montré ta lettre à Télia, j'ai pas mal fait hein ?" Il voulait juste évitez que l'aigle s'inquiète pour son amie et leur relation, c'était améliorer vu que Tibus l'avait choisi comme femme "Ah oui, elle était à Poudlard avec toi, dur de faire le lien parfois mon cerveau à vieillit... Tib à eut du mal, mais il est doué maintenant et puis Télia le tien" La dragonne arrivait à tenir son mari à sa place, c'était bon signe. Revint le sujet de l'installation de la brunette dans cette maison, lui n'était pas contre, certainement pas, mais il ne pouvait pas savoir ce qu'il se passait en Jay, si cela n'était pas trop tôt, trop imposant pour elle, il ne voulait pas la faire fuir et en même temps rêvait de l'embrasser, c'était un peu compliqué à gérer d'ailleurs.

Il sentait que cela l'était aussi pour la jeune femme qui semblait ne pas être en accord avec elle-même pour le moment sans doute que cela passerait avec le temps, mais il ne voulait pas la brusquer ou la faire parler si elle ne se sentait pas prête à le faire. " Je n'en n'ai jamais douté"Il avait toujours eu l'intime conviction que si Jay avait eu la possibilité de rester prêt d'eux, elle l'aurait fait, c'était sans doute ce qui l'avait empêché d'haïr la mère de son fils unique. Et enfin, elle lui répondit de manière positive ce qui le fit souffler de soulagement, elle ne refusait pas de venir vivre avec eux, c'était donc un bon point, mais il ne savait pas si cela n'engageait que Aaron ou lui aussi, parce qu'ils n'avaient pas réellement parlé de leur relation intime étant plus centré sur leur progéniture. " J'ai eu peur que tu dises non et que tu partes en courant, je l'aurais mal pris..." Surtout qu'elle s'approchait de lui et qu'il pouvait voir qu'elle ne riait pas et n'était pas en train d'hésiter sur ses paroles, elle voulait réellement rester près de lui est, c'était ce qu'il voulait entendre depuis le début. " Parce que tu vas être ma compagne ?" Dit-il en levant le sourcil répondant à son humour après tout, il n'avait rien signé, il pouvait donc s'amuser un peu d'elle et profiter de ses retrouvailles sans se prendre la tête. " Et toi supporteras-tu un compagnon ridé et buvant du thé à seize heures ?" Parce qu'il était sans doute celui qui avait le plus changé aillant vieillit bien plus que Jaylin.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Jeu 5 Jan - 16:16

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Impossible, peu probable, possible, réel. La possibilité de leur retrouvailles étaient passés par différent stade. Et tandis que Jaylin était passé dans la phase peu probable qu'elle retrouve Caleb à nouveau, le destin en avait décidé autrement, décidant de le faire ses retrouver vingt ans plus tard pour lui et quelques mois après pour Jaylin. Cela n'aurait pas pu être sans l'aide du destin, sans l'aide d'Aaron leur fils. Sans doute était-ce parce qu'il ressemblait à son père qu'il avait décidé de ramener Jay, car après tout, élevé par Caleb, il ne pouvait avoir que les mêmes goûts en matière de filles, de confort et tout ce qui faisait de l'ex-serpentard sa personne. Ils se ressemblaient et Jaylin se sentait idiote de ne pas avoir fait le rapprochement plutôt. Sans doute que sa tristesse avait brouillée sa vision, qu'elle voulait tellement oublier le fait de ne jamais le revoir, que leur retrouvailles ne pourraient avoir jamais lieu, qu'elle n'avait pas une seule seconde penser à analyser Aaron, a tenté de trouver des ressemblances avec son père, cet homme qu'elle aimait. Non elle avait essayé de ne pas chercher trop proche de Caleb, pour éviter de faire des liens, d'imaginer ce que cela serait d'être dans ses bras alors qu'elle se trouverait dans les bras d'une autre personne. C'était humain de vouloir oublier, d'arrêter de penser à quelque chose qui ne pourrait sans doute jamais se produire. Mais malgré tous ses efforts pour tenter de ne plus penser à lui, le destin, puisque ni l'un ni l'autre ne voyait une autre explication, avait joué en leur faveur. Qu'est-ce que Caleb avait bien pu faire pendant ses vingt années où elle n'avait pas été là. Avait-il réussit à enfin trouver un terrain d'entente avec son père ? Est-ce qu'ils ne se parlaient plus ou bien avaient-ils réussit à trouver une relation stable ? Avec sa mère c'était différent. Elle les avait rencontrés avant de partir et c'était bien rendu compte de ce qu'il se passait pour lui, heureuse était-elle de ne pas avoir été élevé dans cette éducation où le sang importait beaucoup plus que la personne en elle-même. Heureusement que la serdaigle était une sang-pur. Elle avait expliqué à qui voulait l'entendre que sa famille à elle voyageait beaucoup, son père travaillant pour le ministère en lien avec les relations internationals. De ce fait, Caleb n'avait pas pu rencontrer officiellement les parents de la jeune femme. D'ailleurs Jay ignorait comment aurait réagirait ses parents. Elle leur avait dit pour le voyage dans le temps, mais jamais elle n'avait parlé du fait qu'elle avait eu un fils avec un homme là-bas. Ses parents étaient grands-parents sans le savoir et cela leur ferait un choc, sans aucun doute. Mais au moins ils avaient été là quand elle en avait eu besoin, ils étaient de bons parents et elle n'avait pas pu l'être pour son propre fils. Jay avait passé tous les bons moments, les instants merveilleux quand on voit grandir un enfant, elle n'avait rien vu de tout ceci. Elle n'avait pas pu voir comment Caleb avait élevé Aaron, les moments qu'ils avaient partagés et auquel elle aurait souhaité pouvoir participé. Elle avait tout loupé. Mais son fils ne semblait pas lui en tenir rigueur, sans doute se rendrait-il compte de la situation étrange dans laquelle ils étaient, bien plus tard. Jay aurait sans doute du mal avec tout ça, à agir comme une vraie mère surtout quand on n'a pas été là pendant si longtemps. Elle ne pourrait pas être une figure d'autorité, mais peut-être qu'Aaron la laisserait faire un petit peu. Il la laisserait sûrement tenter d'être une vraie mère. Il faudrait qu'elle puisse avoir une discussion avec lui.

Mais pour le moment elle voulait pouvoir parler à Caleb sans qu'aucune personnes extérieure puisse interférer. Parce que même s'ils avaient chacun leur tour et à leur façon raconter l'histoire du voyage dans le temps, Aaron avait soulevé la question que l'un comme l'autre se posait. Pouvait-elle rester ? Voulait-elle rester ? Etait-ce possible comme elle le demandait. Caleb voulait-il encore d'elle ? Est-ce qu'il l'avait bien attendu comme elle pensait ou avait-il simplement arrêter de croire qu'il puisse se retrouver ? Peut-être que dans son esprit il ne pourrait tout simplement pas retomber amoureux comme il l'avait été avec Jaylin. Vu leur histoire cela ne serait pas étonnant de sa part, ils s'étaient refusés touts les deux dans un lointain passé à tomber amoureux, mais ils avaient sombré, leur jeu se concentrant uniquement à faire craqué l'autre, il n'était pas étonnant que les deux aient réussi à le faire, surtout quand on les connaissait. Une bien lointaine époque qui donnait un coup de nostalgie à Jaylin. Elle ne savait pas ce qu'il en était de lui, mais elle savait aussi qu'il avait mi un point d'honneur à ce que leur fils soit bien élevé et de ce qu'elle voyait, il avait bien réussit. Et les deux hommes se ressemblaient beaucoup, Jay le lui fit remarquer. Mais d'après Caleb ce n'était pas complètement vrai. Semblable parce que Cab l'avait élevé, cependant il lui expliqua qu'Aaron avait des traits de caractère qui lui rappelait beaucoup Jaylin. Moins froid, moins réservé et plus foufou. Elle eut un petit sourire. L'ex-serpentard semblait surpris d'ailleurs qu'il puisse voir son ex-petit amie dans son fils, mais réconfortant comme il le disait. Ce qu'il lui disait faisait du bien à entendre. Au moins Aaron lui ressemblait un peu, il était bien son fils donc. « J'en suis heureuse, même si je n'ai pas été là, au moins il me ressemble un tout petit peu. » C'était déjà ça, Caleb avait du vivre avec ça pendant ces vingt années, à voir un peu d'elle en son fils. Il ne pouvait donc pas l'oublier. Elle lui demanda avec un air taquin, qu'elle espérait qu'Aaron ne l'ait pas idéalisé, c'est souvent ce qui pouvait se passer quand on ne connaissait pas la personne et que tout ce qu'on entendait était dit par quelqu'un amoureux, s'il l'était toujours. Caleb la rassura en lui disant que ce n'était surement pas le cas, d'autant qu'il lui avait raconté la première rupture de leur histoire. Jaylin espérait qu'il avait comprit que si elle avait rompu c'était pour éviter qu'il ne souffre, même si aujourd'hui ils souffraient tous les deux. Il lui fit un clin d'oeil et Jay ne put s'empêcher de sourire à nouveau. « Tu lui as vraiment raconté ça ? » Vu l'histoire qu'ils avaient eus, ce n'était que le début qu'il lui avait raconté, mais dans ce cas lui avait-il raconté tout le reste ? Le jeu auquel ils avaient joué ? Surement, c'était toujours intéressant pour un enfant de savoir comment ses parents se sont rencontrés.

Caleb parlant des amis d'Aaron fit remarquer que lorsque Serena apprendrait que Jaylin était revenu et une fois qu'elle le dirait à sa mère, on pouvait être sûr que cette dernière débarquerait à la maison pour voir si c'était vrai. Mais la serdaigle était curieuse parce que si Cab ne lui avait pas expliqué le voyage dans le temps, puisque si jamais Télia s'attendait à voir son amie plus vieille, elle risquait d'avoir un choc. Cela dit Jay serait heureuse de pouvoir les voir, voir à quoi ils ressemblaient, Tib et Télia aujourd'hui, adulte et parents. « Non tu n'as pas mal fait. » Caleb avait bien fait oui de montrer la lettre à Télia, mais sans doute qu'elle devrait s'expliquer un peu avec tout le monde si elle les revoyait encore, le pire étant Ayla puisque celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie en 1977, pourrait lui en vouloir de n'avoir rien dit. Mais elle voulait les voir, tous. Le pourrait-elle ? Surprise Jay fit remarquer qu'elle n'imaginait pas Tibus en tant que père et cette pensée lui faisait tout étrange. Mais effectivement elle connaissait Serena bien avant ses parents ou même Caleb. Au moins Aaron et elle étaient amis ce qui n'était pas forcément étonnant.« Je ne la connaissais pas vraiment avant le voyage et ça n'a jamais été l'amour fou entre nous. » L'ex-serpentard devait forcément avoir de bons liens avec la famille Tagel, même s'il n'avait pas toujours aimé Télia au moins il était passé outre aujourd'hui. Et la brune avait enfin réussit à garder Tibus fidèle, rien que pour elle et sans doute Tib avait réussit à ouvrir son coeur. « Je suis contente de savoir que Télia a enfin réussit à le garder rien que pour elle. » Oui elle était tellement heureuse pour elle, car elle au moins vivait tranquillement avec l'homme qu'elle aimait depuis vingt ans maintenant, elle avait une fille qu'elle avait pu voir grandir, tout ce que Jay n'avait pas pu vivre.

Elle aurait tellement pu être là, et elle souhaitait le faire comprendre à Caleb, ce n'était pas un choix de sa part. Partir ainsi laisser son enfant sans rien dire de plus, Jay n'avait pas souhaité tout ça. Elle ne comprenait pas ceux qui abandonner leur progéniture sans aucun ménagement, elle avait l'impression d'être une mère indigne qui revenait une fois que le plus dur était fait, une fois que l'éducation était faite. Mais ce n'était pas ce qu'elle avait voulu, Caleb semblait comprendre tout ça, il lui rassura en lui disant qu'il ne doutait pas une seconde que son ex ait eue envie de rester. Jay ne tenait plus en plus, elle se morfondait dans sa propre tristesse. Elle aurait pu tout laisser aller maintenant qu'elle avait retrouvé Caleb, Jay aurait pu être complètement heureuse, arrêter d'être triste, arrêter de penser tout simplement pour se laisser tomber dans ses bras, comme avant. Parce qu'elle se souvenait parfaitement des caresses de ses mains sur son corps, elle se souvenait comme il avait fait précédemment le bonheur que cela lui procurait d'être dans ses bras, de se sentir à sa place en sécurité. Mais pouvait-elle seulement se laisser aller ainsi. Elle s'en voulait à elle-même alors que lui ne souhaitait sans doute pas la voir ainsi. Il voulait la revoir comme avant, comme elle était quand il était tombée amoureux d'elle. Jaylin lui avoua alors qu'elle souhaitait bien évidemment rester. Caleb semblait soulager qu'elle accepte. Peur qu'elle dise non ? Comment aurait-elle pu ? Elle en avait rêvé tellement de fois, s'imaginant sa vie si elle n'était pas revenue dans son époque. La serdaigle s'avançait vers lui, elle ressentait une forte attraction qui venait de lui. « Je suis déjà parti une fois, je ne compte pas recommencer. » Repartir à nouveau alors qu'elle les avait retrouvés ? Comment aurait-elle pu ? Le destin lui avait donné cette chance, elle n'allait pas la laisser passer au risque de ne plus avoir l'occasion de dire oui. Et tandis que la jeune femme s'approchait elle le taquina en lui demandant si cela ne la gênerait pas d'avoir une compagne plus jeune que lui. Compagne parce qu'elle ne voyait pas d'autre mot à utiliser. Mais Caleb ne voyait pas les choses de la manière et souleva alors la question, lui demandant si cela allait être vrai. « A moins que tu cherches à me donner des ordres comme à une gamine, c'est bien mon intention. » répondit-elle en s'approchant un peu plus, avec élégance. Elle s'arrêta un instant, tandis qu'il lui retournait ce jeu de taquineries dont ils avaient l'habitude. Vieilli, ride ? Certes il avait bien changé, mais elle arrivait à le voir au-delà de ça. Jaylin le fixa de haut en bas, croisant par la même occasion son regard. « C'est vrai que tu as vieilli, mais ça te donne un certain charme ... Tu bois vraiment du thé à seize heures ? Du thé, vraiment ? » répondit-elle avec un petit sourire. Elle n'en avait rien à faire qu'il soit plus vieux qu'elle, cela n'avait pas d'importance. Quant au thé à seize heure, cela était très étrange qu'il lui fasse la remarque. Elle s'imagina alors Caleb avec une tasse de thé à la main, mais cette image n'était pas vraiment réelle, elle devrait le voir pour y croire, parce que pour le moment cette vision était tout simplement drôle.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Dim 8 Jan - 19:54

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Les choses évoluaient plutôt pas mal, depuis l'arrivée de la jeune femme Caleb n'avait qu'une peur qu'une fois son fils au courant de sa présence, elle ne reparte et ne veuille plus avoir de contact avec lui, juste avec son enfant, après tout, elle pouvait l'avoir oublié, remplacer, il n'en savait rien, il ne l'avait pas vu depuis presque vingt ans maintenant. Mais ses peurs semblaient ne pas se réaliser, elle était restée à ses côtés après le départ d'Aaron qui voulait surement prévenir ses amis du retour de sa mère et du fait que celle-ci soit plus jeune que lui, il restait encore un peu enfantin par moment. Et ils parlaient tout les deux semblant tenter de voir si leur relation passée avait survécu à leur éloignement et au fait que Caleb est changé et vieillit, parce que celui qui avait subi le plus de modifications, c'était bien lui, Jaylin était à peine plus âgée qu'à Poudlard elle ne devait donc pas avoir subi de gros changements de caractère et de personnalité, mais lui si, parce qu'il était désormais adulte, père de famille, travaillant dans un poste à responsabilité et prenant. Il n'était plus tout à fait le même et si son nouveau lui ne plaisait pas à cette fille qui lui avait un jour volé son coeur il ne saurait pas comment réagir sans avoir envie de tout casser.

Pour le moment, il profitait juste de la conversation qui devenait un peu moins tendue un peu plus simple, avec des touches d'humour au milieu d'un tas de paroles plutôt sérieuses, la recherche de leur complicité leur permettaient de voir qu'il se passait toujours un truc entre eux, qu'importe les obstacles de la vie leur relation n'était pas totalement terminée. Pour Caleb d'ailleurs, elle ne l'avait jamais été parce qu'il n'avait pas pu se remettre avec une autre femme ne se sentant pas séparer de la belle Serdaigle après tout, ils ne s'étaient pas quittés, elle avait juste disparu du jour au lendemain en laissant une petite lettre lui expliquant tout ce qui s'était produit dans sa vie depuis quelque temps. Et il avait compris que ce n'était pas un choix de la jeune femme alors il avait gardé une petite lueur d'espoir de pouvoir la retrouver un jour et de reprendre là où ils en étaient avant son départ. Mais le temps avait passé et il avait eu peur qu'avec l'âge, il ne puisse pas retrouver la même histoire, le même amour et il n'avait rien tenté s'occupant de son fils. Ce n'était pas réellement ce qu'il avait imaginé pour sa vie d'adulte lui qui se refusait l'amour de peur de souffrir avait finalement souffert en aimant une jeune femme qui ne pouvait pas rester avec lui et qui le savait avant même de le rencontrer. Il n'arrivait pas à lui en vouloir, mais au fond de lui, il aurait apprécié d'être mis au courant plutôt il aurait pu se protéger un peu mieux de se départ qui l'avait laisser très seul.

Surtout que sa situation n'était pas simple après le départ de l'aigle, il s'était retrouvé seul avec un bébé ses parents refusant de le voir et de le considérer comme leur héritier enfin son père interdisant à sa mère d'entrée à nouveau en contact avec lui. Mai pour le moment, il devait rester sur terre et se concentrer sur ce qu'il se disait et pour le moment, la conversation tournait autours des points communs entre Aaron et Jaylin, lui-même avait été surpris d'en découvrir alors que la jeune femme avait quitté l'enfant tout bébé et qu'il ne devait plus se souvenir d'elle, cela avait été à la fois une bonne et une mauvaise chose ayant le souvenir de son ex sous les yeux tous les jours. " J'ai été très surpris de le voir agir comme toi plus que comme moi, je ne comprenais pas réellement, mais c'était une bonne chose quand même, je ne suis pas le parfait modèle de la joie de vivre. En grandissant, il a pris mon côté dragueur faut croire que c'était la chose que j'avais à lui donner et finalement, je ne regrette pas" Et quand la brune s'inquiète du fait que leur rejeton l'ai idéalisé, il s'occupa de la rassurer comme il le pouvait et donc en lui indiquant qu'il n'avait pas caché à leur enfant que la mère de celui-ci avait déjà quitter son père une fois auparavant, cela l'avait surement aidé à comprendre la relation entre ses parents qui n'avait pas toujours été toute rose et idyllique, mais qui prouvait qu'ils étaient réellement attaché l'un à l'autre, au point de se laisser une seconde chance. " Oui, je voulais lui montré qu'on avaient pas été toujours d'accord, mais qu'entre nous, c'était assez fort pour survivre à une séparation, je pense avoir plutôt bien réussi"


Et il avait parlé, de chose qui pour lui était normal, mais il ne savait pas si il devait préciser ou non alors il le fit, mais visiblement cela ne servait pas à grand chose dans cette conversation-là parce que Serena était de la même année que Jay et était donc connue de celle-ci et par conséquent la jeune femme connaissait l'identité des parents de la blonde qui était amie avec son fils parce que lui était toujours très proche de Tibus, il avait donc montré la lettre à Télia non pas par pure bonté de cœur, mais parce qu'il comprenait la douleur de voir une personne disparaître comme cela et il ne voulait pas laisser la brunette dans l'ignorance ce n'était pas correct, et même si entre eux cela ne serait jamais l'amour fou maintenant, ils étaient en bons termes et cela avait sans doute joué dans l'amélioration de leur relation. Il avait juste peur d'avoir mal agi en faisant lire le courrier à la Serdaigle plutôt que de le lui résumer simplement. " Tant mieux, je trouvais cela mieux qu'elle lise les explications qui venaient de toi plutôt que je le lui résume le tout" Cela aurait sans doute retiré de l'authenticité aux écrits de la jeune Faucett et il ne voulait pas de ça alors il avait fait un choix étant seul pour décider à ce moment-là et il ne le regrettait pas non plus surtout qu'il n'avait pas énervé Jay en le faisant. " Je pense qu'Aaron la côtoie par habitude, ils n'ont pas le même âge, mais je vois souvent Tib donc cela les a rapproché un peu étant les deux enfants unique" Comme souvent les amitiés des parents pouvait influencer sur celle des enfants. " Télia à eut du mal, mais elle n'a pas lâché et ça a payé" Parce que rien n'avait été simple même pour leurs amis de la même époque et dingue l'un de l'autre, mais c'était la vie.

Et puis le sérieux était revenu entre eux deux parler du fait que Jay reste auprès d'eux n'était pas un sujet à prendre la rigolade surtout pour Caleb qui ne pouvait pas imaginer, la laisser, partir à nouveau sans rien faire ce n'était pas possible et il ferait tout pour qu'elle reste, mais au final, il n'eut pas grand chose à faire la jeune adulte ne voulait pas les laisser à nouveau. Non, elle voulait rester avec eux, vivre ici dans cette maison et être une vraie famille si cela marchait à nouveau sans doute que tout ne serait pas simple et réjouissant au début, mais cela finirait bien par marcher si ils s'habituaient à nouveau à vivre ensemble et à faire avec les changements de chacun. " C'est la bonne réponse je n'en n'aurais pas accepter une autre de toute manière, je faisais juste le gentleman en te laissant croire que tu pouvais décider seule" Parce que cela était plus poli et plus correct vis-à-vis d'une femme, mais si il avait fallu, il l'aurait séquestrée dans la maison jusqu'à ce qu'elle décide de rester avec lui. Un peu fou sur les bords, le Carlton , mais on pouvait le comprendre revoir une ex ayant vingt de moins dans son salon avait fait griller ses derniers neurones restant dans sa boîte crânienne. Il rigola quand elle lui parla de ne pas lui donner des ordres comme à une enfant, cela serait hautement risible pour lui de pouvoir jouer au chef avec sa chérie, mais il risquait bien de la faire fuir en courant, franchement l'âge n'était pas pour lui une chose importante dans le sens où ils étaient, tous les deux, majeurs et consentants et que leur histoire n'avait rien de banal. " Je pourrais t'ordonner de ranger ta chambre, mais je pense que je suis plus bordélique que toi-même si je suis le plus vieux" Parce qu'il était un homme avant tout et qu'il n'aimait pas particulièrement le ménage et autre tâche domestique.

Caleb lui retourna la taquinerie lui faisant bien comprendre qu'il était celui qui avait le plus changé entre eux deux et non pas elle. Parce qu'il avait réellement vieilli et que cela avait changé certaines de ses habitudes comme celle de ne jamais boire du thé et oui, on devenait un peu fou quand on prenait de l'âge, mais il fallait que Jaylin fasse avec sinon il était foutu et cela le ferait sans doute déprimé un peu. " J'ai réussi ma vie, je suis toujours charmant à bientôt quarante ans... Euh non trente ans, trente, c'est bien, je trouve ! Du thé oui, je suis foutu hein, il ne reste plus rien de bien en moi, je suis même tombé dans le club des buveurs de thé et je lis le journal aussi, tu imagines ?" Il faisait un peu d'humour, mais le fond était vrai, il n'était plus le même. Mais sa compagne s'en rendrait surement compte au fil des jours en vivant à ses côtés.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://nevadagraphisme.tumblr.com/
J. Faucett
Bonjour ! J'appartiens à la maison : Serdaigle J'ai posté : 777 hiboux. Grâce à moi ma maison a gagné : 33 pour une aventure ! Je suis de la génération : 1998 . Je suis un aventurier : on peut me blesser

Ma carte de chocogrenouille
Epouvantard: Un retourneur de temps qui tourne inlassablement
Patronus: Faucon
Capacité spéciale: //

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Ven 13 Jan - 22:50

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
Les choses évoluaient toujours d'une manière innattendu, qu'on ne prévoyait, de sorte que lorsque les évènements se produisaient on essayait de faire au mieux pour s'en sortir, mais au final on était jamais vraiment préparé à tout ça. On faisait ce qu'on pouvait. Jaylin avait su dès l'instant où elle était arrivée en 1977 qu'elle ne devait s'attacher à personne, elle savait qu'elle devrait partir un jour où l'autre et aimer quelqu'un lui avait été refusé par nul autre qu'elle-même. Mais malgré ces choses qu'elle savait, les évènements qui risquaientt de se passer, la serdaigle avait quand même craqué. D'abord, elle s'était attachée à ses amies, comme Ayla ou Télia, mais après elle avait risqué cette promesse de ne pas tomber amoureuse en sortant avec Caleb et en jouant avec lui jusqu'à ce qu'il craque tous les deux. Elle avait mal fait les choses, elle était humaine, peut-être que Jaylin aurait dû se montrer plus froide, moins amicale, mais déjà que ce n'était pas évident pour elle de montrer qui elle était vraiment aux gens de 1998, arriver dans cette époque du passé, l'avait en quelque sorte libérée de toute contrainte. Et malgré sa connaissance des évènements, sa disparition brutale de la vie de l'être aimé, de son enfant et de ses amis, elle n'avait pas pu imaginer que les circonstances feraient les retrouver à nouveau dans un salon d'une maison, tentant d'expliquer à son fils le voyage dans le passé, paradoxe qu'il semblait plutôt bien accepté. Les évènements l'avaient conduite ici. Jaylin n'avait alors tout simplement pas su comment réagir. Elle qui était toujours sûre d'elle, taquine, joueuse avait fait comme elle avait pu face à la situation, tentant de ne pas penser au fait qu'elle les ait abandonner, qu'au final elle les avait fait souffrir consciemment. Les choses évoluaient, les gens aussi. Caleb avait vieilli, Aaron avait grandi. Ils étaient bien tous les deux, non ? Le père et le fils qui se ressemblaient tant vu de l'extérieur. Et s'ils n'avaient pas voulu d'elle, qu'aurait-elle fait ? Serait-elle parti pour toujours, refaire sa vie ? Aurait-elle essayer quand même ? Mais Aaron voulait la connaitre. Jaylin ne pouvait pas imaginer ce qu'avait vécu Caleb, elle arrivait comme un cheveu sur la soupe après la bataille. Elle ne savait pas non plus que le père du serpentard ne souhaitait plus le voir, sans doute parce qu'il avait eu un enfant avec cette fille au lieu de faire ce que souhaitait le paternel. Elle ne savait donc pas vraiment qu'Aaron ne connaissait pas ses grands-parents, ni d'un côté ni de l'autre. Enfin la serdaigle n'était pas stupide et savait que ses parents n'avaient pas pu rencontrer son fils. La rencontre promettait d'être très étrange. Jaylin avait donc laissé Caleb ne lui donnant comme famille qu'un garçon qui selon elle lui ressemblait alors que le serpentard lui avoua que leur fils avait beaucoup de trait de caractère de sa mère. Chose qui surprenait les deux parents. Aaron ne pouvait pas se souvenir de Jay, il était trop petit. « Le premier enfant ressemble souvent plus à l'un qu'à l'autre, c'est ce qu'on dit. Ma soeur ressemble beaucoup à mon père, je ressemble à ma mère et mon frère est un mixte des deux. Mais tu as tort en me disant que tu n'es pas un modèle de joie de vivre, il n'aurait pas pu en avoir si tu avais été continuellement froid et distant avec lui. Tu lui a transmit cette beauté qu'il y a d'être vivant et aimé. » Parce que même si Jaylin avait toujours été quelqu'un qui profitait de la vie comme elle le pouvait, c'était quelque chose qui n'était pas inné et qu'on apprenait. Caleb avait forcément dû le lui montrer. Comme la serdaigle l'avait constaté, il avait pris les qualités de son père concernant la drague. « Ha ça oui il a bien ton côté dragueur, tu as sans doute dû lui apprendre comment séduire une fille. Mais remercions qu'il est pris ce trait de caractère de toi, je ne serais probablement pas là à l'heure qu'il est sinon. » Car si son fils avait été timide, même si c'était Jaylin qui était venu lui parler, sans doute ne l'aurait-il jamais ramener chez lui, dans cette maison où elle se trouvait maintenant.

Caleb n'avait pas omis de raconter à sa progéniture l'histoire compliquée qu'ils avaient vécu tous les deux à Poudlard. Rupture, jeu de séduction et surtout tenter de ne pas tomber amoureux de l'autre en sachant qu'ils étaient attirés comme des aimant. Donc il n'avait pas pu idéaliser sa mère, sachant qu'elle avait rejeté son père dans un passé très lointain. Au final c'était elle qui avait donné son accord pour reprendre le jeu, elle avait accepté de jouer malgré tout ce que cela entraînait, Caleb n'avait fait que proposer. Si elle n'avait pas dit oui, peut-être qu'ils n'en seraient pas là aujourd'hui. L'ex serpentard avait-il voulu montrer la difficulté de leur relation ou bien le fait que lorsqu'on ressentait quelque chose de fort pour la personne, on devait tout faire pour avoir cette dernière. « Peut-être une question de destiné, que nous soyons fait pour être ensemble, puisqu'après cette rupture, nous avons plutôt bien réussit à nous en remettre, en tombant dans les bras l'autre. Nous étions simplement deux aimants qui ne pouvait pas se passer l'un de l'autre. » Elle ne savait pas vraiment si c'était une question de force, parce que pour elle, elle avait simplement été faible de céder à cette envie de l'avoir que pour elle. Jaylin avait simplement donné raison à son coeur, bridé jusqu'alors par son cerveau. Et en parlant d'amour compliqué, Caleb lui annonça que Serena, fille de Tibus et Télia, était amis avec Aaron, chose qui semblait logique, mais très étrange pour Jaylin qui n'avait pas toujours eu une bonne relation avec la rouge et or à l'époque où elles étaient dans le passé. D'ailleurs cette dernière devait probablement s'en souvenir et c'était bizarre de se dire qu'elle avait passé tant d'année avec la fille de ceux qui seraient ses amis par la suite. Paradoxe temporel. Mais Caleb avait bien fait de montrer la lettre à Télia. C'était les mots de Jaylin, pas un simple résumé qui manquerait d'information. La serdaigle avait essayé d'être le plus claire possible pour faire comprendre la situation et surtout elle avait bien dit que ce n'était pas un choix de partir. « Si j'avais pu j'aurais tenté d'expliquer à tout le monde ce qui se passait, mais comment auriez-vous réagit si je vous l'avais dit à cette époque ? » Lui aurait-il tourné le dos ? Ne souhaitant plus la voir de peur de souffrir ? Aurait-il ériger à nouveau un mur autour de son coeur pour se préparer à la perte de l'être qu'il aimait ? Elle ignorait comment cela se serait passé et à dire vrai, Jaylin ne savait pas si elle aurait eu le courage de le faire de peur de les perdre tous.

Serena avait grandi avec Aaron et au moins Caleb n'avait pas été seul pour affronter la disparition de la mère de son enfant, Télia et Tib avaient été là pour lui. Télia pouvait comprendre ce qu'il ressentait sans doute, ce qui avait pu les rapprocher, sachant qu'à l'époque de Poudlard, Caleb et Télia ne s'aimaient pas vraiment. Cela avait dû changer en vingt ans. Jaylin s'imagina ce que sa vie aurait pu être si elle était restée. Une belle vie, voir Aaron jouer avec Serena, pouvoir vivre avec l'homme qu'elle aimait et surtout continuer à voir les êtres chers qu'elle avait rencontrés. « Ils ont grandi ensemble j'imagine que ça aide aussi. J'aurais aimé les voir ensemble jouer, ça devait être adorable. » Et c'était normal pour elle que l'ex-serpentard voit souvent Tibus, c'était logique, une amitié comme l'a leur ne pouvait pas disparaitre avec les années. Au moins il n'était pas seul. Télia avait enfin réussit à garder son amoureux fidèle et rien que pour elle, à présent elle était une mère comblée, une femme comblée et le méritait entièrement. Comme disait Caleb elle avait dû batailler, mais n'ayant pas lâché prise, elle avait réussi. « Télia a toujours été forte. ». Une histoire compliquée qui finit bien. Et comment finirait celle de Caleb et Jaylin ? De Jayleb comme on les appelait à l'époque de Poudlard ? Est-ce qu'elle se terminerait aujourd'hui avec le départ de la demoiselle ou au contraire, durerait-elle encore longtemps si elle décidait de rester ? Elle n'avait pas besoin d'être convaincu, Jaylin ne voulait pas partir à nouveau, elle ne voulait plus les quitter, cela n'était pas envisageable. La jeune fille avait déjà loupé trop de choses pour qu'elle abandonne cette vie qu'elle avait tant rêvé, encore une fois. Caleb semblait rassurer de sa réponse. Pensait-il qu'elle dirait non ? Il n'en aurait pas accepté d'autre. Elle le regarda interloqué lorsqu'il parla du fait qu'il ne l'aurait pas laissé partir, jouant donc avec elle en lui faisant croire qu'elle avait le choix. Jaylin eut un petit sourire. « Tu ne m'aurais pas laissé partir ? Tu m'aurais retenue contre ma volonté ? » Au fond cela lui réchauffait le coeur, parce que cela prouvait qu'il tenait encore à elle.

Mais si elle restait, elle ne comptait pas être traitée comme une gamine, une enfant. Il avait beau être plus vieux qu'elle, Jaylin ne le permettrait pas. Pas après ce qu'il avait vécu, c'était inconcevable. Parce que si elle revenait, la brune voulait être sa compagne, sa femme si on pouvait dire. Il rétorqua qu'il pourrait lui ordonner de ranger sa chambre, mais étant plus bordélique qu'elle, il n'avait pas de leçon sur ce genre de choses à lui donner. Jaylin en vint à se demander dans quel état se trouvait la fameuse chambre. Est-ce qu'il engageait une bonne pour ranger à sa place ou est-ce que la pièce où il dormait était vraiment en bordel ? Peut-être que si quelqu'un venait faire le ménage, elle ne passait pas dans les chambres. D'ailleurs à la penser de ranger, une question vint à l'esprit de Jaylin qui se demandait si l'hypothèse qu'elle avait fait lorsqu'Aaron l'avait laissé dans le hall était vraie. Une bonne intuition peut-être. « Ma chambre est toujours parfaitement rangée, il n'y a pas de crainte là-dessus. Aaron a dû hérité de ce côté bordélique, parce que quand il m'a laissé dans le salon, je me suis demandé si c'était pour aller ranger sa chambre. » Bon la chambre de Jay n'avait pas toujours été bien rangée, mais maintenant elle tenait à ce que ce soit bien fait, peut-être que le fait d'avoir un enfant l'avait rendu un peu plus responsable à ce niveau-là, une mère qui s'occupe de son bébé et de ranger la maison. Après elle n'était pas une as du ménage non plus, ni maniaque, mais elle faisait des efforts pour que ça soit propre. Caleb n'avait pas changé lui sur ça, il avait un enfant à élevé, un boulot, n'avait donc pas le temps de ranger, mais il avait du temps pour boire du thé à seize heures. Jaylin le taquina, se moquant presque, ne croyant pas un mot de ce qu'il disait. Il avait vieilli c'est ce qu'il disait, réussit sa vie sans elle. Cherchant l'âge qu'il pouvait avoir, il se disait quand même qu'il était toujours charmant. Jaylin émit un petit rire à l'écoute de ses paroles. « La jeunesse et la vieillesse c'est dans la tête, si tu veux dire que tu as trente ans c'est ton choix. » Qu'il soit plus vieux ne la gênait pas, il était toujours aussi charmant, aussi sexy, il lui plaisait toujours. Mais pour en revenir au thé, chose sur laquelle Jaylin buguait complètement, Caleb lui balança qu'il était tombé dans le club des buveurs de thé et qu'il lisait le journal. Qu'il se tienne informée ça passait, mais le coup du club, c'était gros. La serdaigle affichait un merveilleux sourire devant la situation, se moquant un peu de ce qu'il racontait elle lui demanda : « Le club des buveurs de thé ? Vous vous retrouvez tous à boire du thé et à parler de tout et de rien ? Tib en fait parti aussi ? » Tant qu'à faire autant faire ça avec des gens qu'on connait bien. Caleb avait vieilli, il n'avait plus les mêmes habitudes qu'avant et Jaylin qui le connaissait bien autrefois, devrait toutefois apprendre à connaitre les changements qui s'étaient opérés ses vingt dernières années.

electric bird.

I'm a wizzard !

FUTURE. PAST. PRESENT.
❝ Tout contact laisse une trace et tout objet, toute personne que l’on a touché, en sera d’une façon ou d’une autre transformé. Mais ces transformations ne sont jamais celles qu’on avait anticipé.❞

Spoiler:
 

Signature, merci Ayla luv :
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Étranges Retrouvailles | Caleb  Dim 15 Jan - 20:12

Etranges retrouvailles
Jaylin Faucett & Caleb Carlton
La situation était assez saugrenue, lui avait beaucoup changé, il était plus âgé plus mature et sérieux qu'avant, qu'au temps où ils s'étaient rencontrés pour la première fois et elle était toujours aussi jeune, elle ne devait pas avoir beaucoup changé malgré tout, et pourtant, elle était chez lui dans son salon en train de parler de leur avenir commun. Lui ne devait pas se montrer égoïste dans le sens où il voulait qu'elle vienne habiter avec eux pour pouvoir toujours à ses côtés la laisser repartir étant difficile à imaginer tellement il avait eu mal après son retour à son époque et sa disparition soudaine, et en plus, il connaissait l'envie d'Aaron d'apprendre à connaître sa maman, il n'était donc pas impartial dans l'histoire et il avait préféré laisser le choix à la jeune femme qui était quand même celle qui revenait d'un drôle de voyage, c'était elle qui devait être la plus perturbée par tout ça elle ne devait pas avoir eu beaucoup de temps pour s'y faire alors qu'eux avaient eu plusieurs années. Mais pour le moment, il ne devait pas s'inquiéter pour tout cela, mais plutôt profiter de la conversation qu'il avait avec Jaylin ils parlaient pour le moment de leur fils qui avait surpris le brun en étant assez semblable à sa mère quand on ne s'arrêtait pas à son physique, lui-même avait eu du mal à comprendre le phénomène la jeune femme ayant disparue alors que l'enfant été bébé, il n'aurait pas dû avoir de souvenir d'elle, mais ses ressemblances devaient déjà être inscrite dans son code génétique ce n'était pas possible autrement.

Jaylin lui appris alors qu'une théorie existait, comme quoi le premier enfant ressemblait plus à un de ses parents, le deuxième à l'autre et le troisième était un mixte des deux parents, alors pour avoir un parfait mélange d'eux deux, il devait faire deux autres enfants à Jay, il pourrait surement blaguer sur le sujet comme au bon vieux temps, mais il n'était pas sûr que parler bébé aujourd'hui soit une bonne chose alors il hésitait un peu chose qui lui arrivait normalement très rarement voir jamais il était quelqu'un de très sûr de lui qui savait toujours quoi dire ou quoi faire dans une situation un peu complexe, il avait perdu ses bonnes vieilles habitudes à ce qu'il voyait sa vie devait être trop calme ses dernières années. " Donc pour avoir un mini nous moitié moitié, je dois te faire deux bébés supplémentaires bons à savoir. Je suis fils unique alors je n'ai jamais pu faire attention à ce genre de chose et à y réfléchir, je ne sais pas à qui je ressemble le plus, je pense que c'est à ma mère sinon j'aurais suivis mon père sans rechigner en septième année" Lui n'avait pas eu de frère et soeur parce que ses parents tenaient à respecter les codes des familles de sang-pur traditionnel si le premier-né est un garçon pas d'autre enfant, l'héritier est là, il ne sert à rien d'enfanter à nouveau.

Lui ne suivait pas ce principe et il n'aurait pas été contre un autre enfant avec sa chérie, mais ils n'en n'avait pas eu l'occasion heureusement celui qu'ils avaient déjà avait sans le savoir jouer les anges gardiens les faisant se retrouver dans la plus totale des surprises. " Je lui ai effectivement appris, je ne voulais pas qu'il reste tout seul alors je lui ai donné des clefs pour séduire pas sûr cependant que mes techniques marchent encore à l'époque actuelle. Pour une fois qu'être dragueur, c'est utile, je ne risque pas de faire une crise surtout que je n'ai jamais fait de crise à cause de ça" Non lui se fichait bien de savoir que son fils papillonnait de gauche à droite lui-même l'avait fait et il s'en était très bien sortit dans la vie ce n'était pas une fatalité que d'aimer les femmes et de ne pas vouloir tout de suite se poser dans une histoire sérieuse Aaron était encore jeune, il avait du temps devant lui.

Le Serpentard avait toujours été honnête et franc avec son fils ne lui mentant pas sur la relation qu'il avait entretenu avec la mère de celui-ci lui montrant bien que tout n'avait pas été parfait mais qu'ils avait toujours réussi à se retrouver et a ne pas totalement se perdre malgré les obstacles et les douleurs qui avait pu exister entre eux. Il ne servait à rien de mentir aucun des deux n'avait été exemplaire parce qu'ils étaient jeunes et que l'amour était compliqué à gérer mais ils s'en étaient bien sortis au final et des années plus tard, ils se retrouvaient à nouveau grâce à Merlin en personne cela ne pouvait pas être autrement car c'était lui qui écrivait le destin de chaque sorcier et il avait cru en eux leur donnant la possibilité de revivre une histoire, une nouvelle chance de briller ensemble même si tout serait sans doute plus compliqué avec la différence d'âge. " Remercions Merlin d'avoir cru en nous au point de nous donner trois chances. Nous avons toujours eu une forme d'attraction entre nous, ils nous a fallu du temps pour savoir gérez les choses correctement, mais on avait fini par réussir, c'est sans doute ce qui la motiva à nous laisser une chance de plus ton voyage dans le temps était un très lourd handicap qui valait bien trois chances au lieu de deux" Lui qui ne croyait pas spécialement que les deuxièmes chances était utile là, il était vraiment convaincu que cela valait le coup et qu'il fallait en profiter à fond.

Cab avait parler de Serena, Tibus et Télia, l'aigle qui était proche de sa petite amie et qui avait très mal vécue son départ, c'était d'ailleurs ce qui avait créé une trêve entre les deux le brun donnant ses informations à la brunette en lui faisant découvrir la lettre qui lui avait été adressé, c'était à ses yeux bien plus concret pour la jeune femme qui était attristé de savoir sa camarade repartie sans un au revoir lui comprenait qu'elle ne lui en ai pas parlé de peur qu'il ne mette des barrières entre eux, mais les érudits tel Ayla et Télia aurait pu comprendre les choses de manière censé et pouvoir mieux se préparer au départ brutale de leur amie qui devait beaucoup leur manquer. Son retour leur ferait sans doute du bien même si cela risquait d'être un peu difficile au début. " Je pense qu'il était logique de ne pas me le dire sinon je ne t'aurais jamais ouvert mon cœur pas peur de souffrir, mais tes amies aigles et leurs cerveaux surdimensionné aurait sans doute compris et accepter les choses avec rationalité, mais je comprend qu'il t'est paru impossible de l'expliquer de manière à ne pas faire fuir les gens" Peu de personne aurait fait confiance à la jeune femme si elle avait avoué venir du futur, elle serait passé pour une dingue sans crédibilité aucune et cela aurait surement gâché son année à Poudlard.

En parlant de Serena il c'était rendu compte que brune devait la connaître sans doute mieux que lui, mais au final non parce qu'elle n'était pas amie avec la lionne, lui ne se voilait pas la face non plus son lien avec Tibus jamais leurs enfants ne seraient devenu amis, la blonde était plus jeune qu'Aaron est très différent de lui peut-être même trop pour qu'ils créaient un lien d'eux même, ils avaient juste pris l'habitude de jouer ensemble quand ils étaient petits ce qui avait joué plus tard. " C'est ce que je me dis sans ça, ils ne seraient sans doute pas liés pareil. J'ai des vidéos, je pourrais te les montrer si tu veux cela te fera voir les choses réellement, c'est mieux que mes descriptions"  Il avait pendant un temps fait un tas de vidéos pour que Jay si elle revenait un jour puisse avoir des images de son enfant en bas âge puis grandissant. "Oui Télia à toujours eu la force de supporter Tibus"  Ce n'était pas donner à tout le monde le blond pouvait être très chiant par moment même lui l'avouait et il ne devait pas supporter le quart de ce que supportait la jeune femme qui elle en avait réellement bavé avec le recul, il le remarquait enfin. Finalement, la conversation revint sur eux deux et c'était quand même le principal. " Bien sûr, je suis un kidnappeur de jeune femme en détresse, j'en ai un tas dans mon placard, non sérieusement, j'aurais fortement mal pris un non je veux partir d'ici au plus vite" Mais genre vraiment très mal parce qu'il l'avait attendu pendant des années sans savoir si il n'attendait pas dans le vide.

Ensuite, la jeune femme lui avait fait part de son envie de rester si elle n'était pas considérée comme une enfant, elle voulait être son égal et lui se voyait mal lui donner des ordres comme à son fils, celui-ci était désormais plus âgé que sa mère, mais quand bien même il savait faire la part des choses et puis il n'était pas très dirigeant maintenant que le deuxième habitant de cette maison était majeur alors il n'allait pas jouer les chefs avec Jay, mais il fit un peu d'humour en guise de réponse pour montrer qu'il n'avait pas perdu la main et qu'il pouvait encore être drôle de temps en temps malgré ses années en plus, beaucoup trop d'années, il avait du mal à accepter son âge maintenant qu'elle était revenu dans le paysage, il se sentait un peu dépassé et avait peur qu'elle ne se lasse d'une vie avec un homme beaucoup plus âgé qu'elle. L'humour était donc là pour masquer ses peurs et le faire paraître plus sûr de lui qu'il ne l'était en réalité un petit peu triché tout ça. " Pour ma part, je rigolais ma chambre est en ordre, mais plus jeune, j'étais le roi du foutoir et oui notre fils à hériter de se trait de caractère très typique des garçons, il devait ranger ses vêtements éparpillés de partout et un tas d'autre choses, mais je devrais aussi le félicité pour ça sinon j'aurais compris les choses trop tard et toi aussi" Ils avaient un peu évité une catastrophe parce que la jeune femme se serait sentie encore plus mal si elle avait couché avec son fils sans le savoir heureusement donc que la propreté de se dernier était à revoir. Enfin pour lui ce n'était pas un souci, il s'occupait de la maison quand il avait le temps, mais n'allait jamais dans la chambre de son garçon pour ne pas avoir d'arrêt cardiaque.

" La tête, mais pas que, on peut avoir envie de rester jeune le corps vieillit quand même et les envies ne sont plus les mêmes je ne suis pas un vieux croûton, mais j'ai quand même changé sur certains points"Comme sur le thé de seize heures et la lecture du journal le matin au petit-déjeuner chose qu'il ne faisait jamais avant, mais elle ne semblait pas réellement le croire tant pis, elle aurait la révélation en le voyant faire. " Bien sûr, je ne pouvais ouvrir un club sans mon acolyte de toujours Tib adore échanger autour d'un thé" Cela pouvait paraître crétin, mais c'était une bonne habitude pour garder le lien sans avoir la folie de leur jeunesse.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
 
Étranges Retrouvailles | Caleb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Étranges retrouvailles fortuites
» Étranges retrouvailles (PV Naira)
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Always Lives  :: Espace Onirique :: Les histoires parallèles-
Sauter vers: